Vous êtes sur la page 1sur 4

Séance 6 : OL : Les discours rapportés

Supports : Les extraits des Thibault et du Feu. Livre Unique Hatier, p.334-345. Exercices p.342-345.

 Le DISCOURS DIRECT (ou DIALOGUE) permet de rapporter les paroles telles qu’elles ont été
dites dans la situation d’énonciation des personnages. Il crée l’illusion d’une conversation réelle. Il
donne au lecteur une illusion de réalité. Le discours direct marque une rupture avec la narration. Il
est inséré dans le récit à l’aide de verbes introducteurs de paroles, dans les PROPOSITIONS
INCISES et de la ponctuation du dialogue.
Les temps des verbes des propos rapportés sont ceux de l’énoncé ANCRE dans la situation
d’énonciation : le présent et les temps qui lui sont liés.

Ex 1 : « -Le voyez-vous ? dit Jacques. Sur la banquette, là, le dos à la fenêtre. Tenez, il se tourne pour
parler à Albert, le gérant.
-Il n’a pas l’air tellement inquiet, murmura Jenny, sur un ton de surprise qui ravit Jacques ; il lui
prit le coude, et le serra doucement.
-Les autres aussi, vous les connaissez ? » (Les Thibault)

Ex 2 : « -Tiens ! remarquai-je en observant le sol, c’est tout piétiné par ici. Il y a eu une cérémonie.
-Viens, me dit Suilhard. » (Le Feu)

 Le DISCOURS INDIRECT intègre les paroles des personnages au récit, au moyen de verbes de
paroles et de propositions subordonnées. Il permet de condenser les propos des personnages et de
n’en retenir que l’essentiel. Ces paroles sont incluses dans la narration.
Les temps des verbes des propos rapportés sont les mêmes que ceux de la narration et de la
proposition incise: si la narration et l’incise sont aux temps du récit, les propos rapportés le sont
aussi. Si la narration et l’incise sont au présent, les verbes des propos rapportés aussi.
Le narrateur qui rapporte les paroles des personnages reste le même que dans la narration.
REPLIQUE, INTERLOCUTEUR, INCISE.

Ex 1 : Jacques demanda à Jenny si elle le voyait. Il lui fit remarquer qu’il était le dos à la fenêtre, qu’il se
tournait pour parler à Albert, le gérant. Jenny murmura sur un ton de surprise qui ravit Jacques qu’il
n’avait pas l’air tellement inquiet. Il lui prit le coude et le serra doucement. Elle lui demanda s’il
connaissait les autres aussi.

Ex 2 : Je remarquai en observant le sol que tout était piétiné par là, u’il y avait eu une cérémonie. Suilhard
me dit de venir.

 Le DISCOURS INDIRECT LIBRE mêle étroitement narration et paroles des personnages: par les
temps et les pronoms, il s’intègre à la narration; par l’absence de proposition subordonnée, l’absence
de ponctuation propre au dialogue, le registre de langue, les caractéristiques de l’oral, il permet de
faire entendre la voix des personnages. Paroles incluses dans la narration. Le lecteur doit faire un
effort pour comprendre de quel personnage proviennent les paroles ou pensées exprimées au discours
indirect libre. Le style indirect libre lié au point de vue interne.

Ex : Jacques observait la scène avec inquiétude. Que Jaurès faisait-il sous la table ? Il cessa soudain de le
voir. C’est alors que la gérante s’écria…

Relever les verbes introducteurs de paroles, et incises dans les deux extraits et les classer selon leur place
dans les répliques.
Verbes introducteurs de paroles, et incises relevés dans les deux extraits :

Incises placées avant la Incices placées au milieu de la Incises placées à la fin de la


réplique réplique (Sujet postposé) réplique (sujet postposé)
dit Jacques,
murmura Jenny,
Elle criait :
souffla Jacques,
s’élevaient des voix haletantes :
Plusieurs voix dominèrent le
vacarme :
La voix de M. Albert retentit,
On chuchotait :
Trois mots, sourdement répétés,
passèrent de bouche en bouche :
Il balbutiait :
me dit-il,
fis-je.
remarquai-je en observant le sol,
me dit Suilhard.
dit-il.
dit-il,
disait l’un.
dit un homme penché.
reprit un autre,
fit un troisième après un silence,

Transformations : Pour passer d’un discours à l’autre, il faut respecter un certain nombre de règles : A
compléter au fil des exemples traités.

DISCOURS DIRECT DISCOURS INDIRECT DISCOURS INDIR LIBRE