Vous êtes sur la page 1sur 5

Scène 0 : le prologue (tous les personnages

sont sur scène)


 Le prologue présente les personnages, le cadre
spatio-temporel et donne des informations sur les
évènements qui précèdent : comment et pourquoi
Polynice et Etéocle se sont fait la guerre. Créon,
leur oncle devint roi et ordonne des funérailles
grandioses à Etéocle et interdit Polynice de
sépulture.

Scène 1 : Antigone – la nourrice


 Antigone rentre au palais à l’aube, elle rencontre sa
nourrice qui lui demande d’où elle vient et la
soupçonne d’avoir un amoureux. Antigone la
persuade qu’elle n’en a pas.

Scène 2 : Antigone - Ismène


 Ismène se réveille tôt elle aussi, contrairement à
ses habitudes. Elle veut empêcher sa sœur d’aller
enterrer le cadavre de Polynice et l’en dissuader.
Elle fonde toute son argumentation sur sa peur de
Créon, des attitudes violentes des habitants de
Thèbes. Elle a surtout peur de souffrir et de mourir.
Antigone rejette tous les arguments de sa sœur qui
doit l’aider car enterrer leur frère est leur devoir.

Scène 3 : Antigone – la nourrice


 La nourrice constate qu’Antigone souffre et cherche
à la réconforter. Antigone fait une sorte de
testament concernant sa chienne Douce, ce qui
peut montrer qu’elle s’apprête à les quitter.

Scène 4 : Antigone – Hémon


 Antigone fait ses adieux à Hémon : elle lui dit de
manière catégorique qu’elle ne sera jamais sa
femme et qu’ils n’auront jamais d’enfant.

Scène 5 : Antigone - Ismène


 Ismène revient pour empêcher Antigone d’aller
enterrer Polynice. Cette dernière lui avoue que, trop
tard, elle l’a déjà fait le matin même.

Scène 6 : Jonas le garde – Créon – le page


 Le garde vient informer Créon que quelqu’un a
recouvert de terre le cadavre de Polynice et qu’on a
retrouvé une pelle d’enfant.

Scène 7 : Le chœur
 L’histoire est à son paroxysme (l’acmé). Anouilh, à
travers le personnage du chœur, présente sa
conception de la tragédie et du drame.

Scène 8 : Antigone – les trois gardes


 Les gardes capturent Antigone et l’amènent au
palais. Ils discutent de la prime qu’ils vont toucher et
des plaisirs qu’ils vont s’acheter avec cet argent.

Scène 9 : Antigone – Créon – les trois gardes


– le page
 L’un des gardes informe Créon qu’ils ont surpris
Antigone entrain de recouvrir le cadavre de Polynice
de terre. Créon demande des explications à
Antigone qui garde le silence.

Scène 10 : Antigone - Créon


 Créon, s’étant assuré qu’Antigone n’a été vue par
personne, veut étouffer l’affaire en tuant les trois
gardes à condition qu’elle se taise. Mais il s’aperçoit
qu’elle est l’orgueil d’Œdipe. Il décide alors de la
convaincre de se marier et d’être heureuse. Devant
son obstination, il lui lance à la figure la réalité
horrible de son père et de ses frères espérant ainsi
lui montrer que son geste est inutile et que son frère
ne mérite pas ce sacrifice.

Scène 11 : Antigone – Créon - Ismène


 Sur ces entre faits, Ismène arrive décidée à aller
enterrer son frère et à partager le sort de sa sœur.
Scène 12 : Antigone – Créon – Ismène – les
gardes
 Créon appelle ses gardes qui emmènent Antigone.
Ismène la suit en criant son nom.

Scène 13 : Créon – le chœur


 La conscience de Créon, matérialisée en la
personne du chœur lui reproche son acte et lui
demande de sauver Antigone.

Scène 14 : Créon – Hémon – le choeur


 Hémon arrive en courant, il supplie son père de
sauver Antigone car il est le roi ; il peut tout. Créon
lui montre que désormais, il ne peut plus rien pour
elle. Hémon sort comme un fou.

Scène 15 : Créon – le chœur


 Le chœur reproche à Créon d’avoir blessé Hémon à
mort. Créon répète qu’il ne peut plus rien faire.

Scène 16 : Créon – le chœur – Antigone – les


gardes
 Le garde informe Créon que les habitants
envahissent le palais. Créon, le chœur, deux gardes
sortent aux portes.

Scène 17 : Antigone – le garde


 Antigone seule avec le garde, veut savoir comment
on meurt. Le garde évite de répondre préférant
parler de sa condition de garde et de ses soucis.
Antigone lui demande d’écrire une lettre pour elle :
cette lettre montre qu’Antigone est consciente que
son acte et sa mort sont absurdes et qu’elle regrette
de les avoir tous faits souffrir.

Scène 18 : le chœur
 Le chœur entre sur scène annoncer que c’est fini et
que c’est le tour de Créon et des autres.

Scène 19 : Le chœur – le messager


 Le messager vient annoncer la mort d’Antigone et le
suicide de Hémon qui s’est planté une épée dans le
ventre.

Scène 20 : Le chœur – Créon – le page


 Le chœur annonce à Créon que sa femme Eurydice
s’est donnée la mort elle aussi : elle s’est coupée la
gorge. Créon est anéanti mais il est roi et il doit
continuer à faire son travail.

Scène 21 : le chœur
 Le chœur commente les évènements : l’histoire
s’est terminée exactement comme il l’a annoncé.
Seuls les gardes continuent à mener leurs futiles
petites vies.