Vous êtes sur la page 1sur 3

Le top 5 des capteurs

Les capteurs les plus utilisés par les professionnels


Publié le 18/06/2015 par FERIEL BELCADHI

Le top 5 des capteurs


Un capteur est un dispositif qui transforme une grandeur physique (température,
pression, position, concentration, etc.) en un signal (souvent électrique) qui renseigne
sur cette grandeur. Par exemple, la pression exercée par de l'air sur un manomètre à
aiguille positionne l'aiguille sur la graduation correspondant à la mesure de cette
pression. Il faut faire la différence entre un capteur et un instrument de mesure. Le
capteur n’est qu’une simple interface entre un processus physique et une information.
Par contre, l'instrument de mesure est un appareil autonome qui dispose d'un
affichage et d'un système de stockage des données. Le capteur lui, en est dépourvu. Il
existe un grand nombre de capteurs différents, ils diffèrent dans la grandeur physique
qu'ils mesurent et dans le dispositif créant le signal. Les capteurs sont adaptés à
divers usages dans des environnements industriels variés : mécanique, mesure,
électricité…Voici le top 5 des capteurs les plus utilisés par les professionnels :
Capteur de forceCapteur de mouvementCapteur de vitesseCapteur de luminosité/lumièreCapteur d'humidité
Capteur de force

Les capteurs de force mesurent les efforts en traction ou en compression. Un capteur de force permet de
transformer une force physique en un signal électrique proportionnel à l’effort appliqué.Le choix du capteur
adapté au besoin n’est pas aisé. En effet, chaque type de capteur a ses propres particularités.

Il existe divers capteurs de force conçus pour des besoins de mesure et d’analyse: capteurs de force
électriques, capteurs de force hydrauliques, capteurs de force à flexion.

Le plus courant des capteurs de force est le piézoélectrique. Le mot « piezo » vient du grec qui signifie
"serrer". Le capteur piézoélectrique produit une tension quand il est "serré" par une force qui est
proportionnelle à la force appliquée.

Les domaines d'application possibles sont notamment les bancs d'essais, par exemple pour une mesure
de force permettant de contrôler la qualité d’un matériau et les systèmes automatisés pour vérifier les
caractéristiques de qualité lors d'une transformation ou d'un assemblage.

OBTENEZ UN DEVIS GRATUIT


Capteur de mouvement

Les capteurs de mouvement sont utilisés notamment à des fins de surveillance, ou pour la commande de
fonctions au sein d’un bâtiment, déclenchées par un mouvement. C’est pourquoi ils sont souvent associés
à des systèmes d’alarme. Ils peuvent être associés à la domotique, et déclencher un éclairage en cas de
détection de mouvement.

Il existe diverses technologies mais la plus courante reste celle qui exploite le système des capteurs
infrarouges passifs (PIR) : ils réagissent au rayonnement thermique qui bougent rapidement. Si le capteur
détecte une telle activité dans son environnement immédiat, il convertit ces informations en signal
électrique mesurable. Il faut différencier les détecteurs de mouvement avec les détecteurs de présence, qui
sont bien plus sensibles, et détectent la moindre fluctuation.

Capteur de vitesse
Fabriqués pour être intégrés dans des environnements exigeants et sévères, les capteurs de vitesse sont
adaptés à de nombreuses applications industrielles : pour turbines, pompes ou compresseurs. On y
retrouve les capteurs vitesse pour escalator, capteurs vitesse moteur, capteurs de vitesse angulaire. Les
capteurs de vitesse portent également le nom plus industriel de tachymètres. Le type de déplacement est
soit rectiligne, soit angulaire.

Les capteurs de vitesse linéaire les plus courants sont :

- Tachymètres linéaires à fil : Ce type de capteur se présente sous l'aspect d'un boîtier d'où sort l'extrémité
d'un câble que l'on doit fixer à l'objet dont on veut mesurer la vitesse. Ce câble s'enroule sur un tambour,
muni d'un ressort de rappel, à l'intérieur du boîtier. Le tambour entraîne en rotation une génératrice
tachymètrique. On mesure alors une vitesse angulaire.

- Tachymètres linéaires électromagnétiques : Ce type de capteur comporte un noyau magnétique (aimant


permanent) mobile dans une bobine fixe. L'aimant, entraîné par l'objet à mesurer, induit dans la bobine une
tension proportionnelle à la vitesse de celui-ci.

Capteur de luminosité/lumière

Les capteurs de lumière sont destinés à garantir une protection contre la lumière, à optimiser
l'éclaircissement de différents lieux ou encore pour mesurer la luminosité. Les solutions dédiées aux
capteurs de lumière : luxmètres numériques, capteurs solaires, détecteurs à diodes, tests de LED, capteurs
de photons.

Un capteur de luminosité est composé d'un panneau solaire et en fonction de la quantité de lumière qu’il
reçoit, il produira plus ou moins d’énergie. Le soleil envoie des ondes électromagnétiques (lumière) vers la
Terre. La lumière est constituée de photons contenant de l’énergie. Lorsqu'un panneau photovoltaïque
capte cette énergie, il libère des électrons, et peut donc transformer cela en signal électrique.

Ces capteurs sont popularisés par le fait qu’ils soient utilisés en mécanique automobile, avec un système
qui permet l’allumage automatique des phares en fonction du niveau de luminosité extérieur.

Capteur d'humidité

Les capteurs d’humidité; ont de vastes domaines d’application. Ils sont destinés à déterminer l’humidité
relative (exprimée en pourcentage) et l’humidité absolue (exprimée en gramme par mètre cube). Cet
équipement s’utilise surtout dans le secteur du BTP (construction) ou encore dans le secteur alimentaire
industriel.

Pour mesurer des grandeurs d'humidité, on utilise habituellement différentes méthodes et différents types
de capteurs dont voici les principaux :

Pour la mesure de l’humidité de l’air :

- Le capteur capacitif : Le capteur s'utilise sans entretien sur de longues périodes même en contexte
de températures négatives.

- Le psychomètre : Pas de vieillissement du capteur. Grande précision, grande qualité de mesure,


s'utilise sans problème jusqu'à 100% d’humidité relative. N’est pas adapté aux mesures en contexte de
températures négatives ou de faible humidité.

- L’hygromètre : Technique simple et économique, mais la précision est limitée.

- Le miroir de rosée : Grande précision, fiabilité. Technique complexe et fastidieuse.

Les capteurs sont des instruments particulièrement utiles. Ce sont eux qui permettent de mesurer
les effets des phénomènes qui agissent sur notre environnement direct. Ce sont eux également,
avec l’évolution de la technologie, qui permettent d’assurer la liaison homme – machine –
environnement. Le top 5 des capteurs les plus utilisés le démontrent bien : la vitesse, la lumière, le
mouvement, la force, et l’humidité… ce sont là des phénomènes prédominants de l’environnement
direct de l’homme. L’innovation technologique et notamment électronique n’ont pas fini de
développer des capteurs à la mesure de l’enjeu : comprendre, mesurer et donc maîtriser notre
environnement direct.

Vous aimerez peut-être aussi