Vous êtes sur la page 1sur 5

SÉANCE DU 23 FÉVRIER 2018

L’An deux mille dix-huit, le vingt-trois février à dix-neuf heures, les membres du Conseil Municipal
de la Commune d'Ennordres se sont réunis dans le lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence
de M. Hugues DUBOIN, Maire, légalement convoqués le 12 février 2018.

Étaient présents (10) : M. Hugues DUBOIN (Maire),
M. Florent DE SANDE, Mme Marie-Aude de POMMEREAU (Adjoints).
M. Ludovic MARCHAND, Mme Rose-Marie CHAUVEAU, M. Thierry PACTON, Mme Cathy PRUNIER,
M. Romain CHERRIER, M. Bernard CORNUEL, M. Alain de POMMEREAU.

Absente excusée (1) : Mme Sybille DUBOIN.

Mme Cathy PRUNIER a été nommée secrétaire de séance.

Avec l'ordre du jour suivant :
1) Point sur Hôtel-Restaurant.
2) Mise au point CA 2016.
3) ZAE "Zone activités économiques".
4) Gestion des logements locatifs.
5) Régie "Locations diverses".
6) Contrat "Meyer" 2018.
7) Contrat "SBPA" 2018.
8) Offre achat patronage.
9) Radiateurs : logement 1 rte des Naudins.

Affaires diverses :
A) Information Syndicat Eau.
B) Information Salle Municipale.
C) Commission "Fêtes et Cérémonies".
D) Poursuite Aménagement Jeux Arrachis.
E) Date Commission CCID.

Approbation du précédent compte-rendu :

M. le Maire donne lecture du compte-rendu du Conseil Municipal en date du 10 novembre 2017.
Après échange de vues et à l’unanimité des membres présents, le Conseil Municipal approuve
ce compte-rendu.

- Avant de déclarer la séance ouverte, M. le Maire demande l'avis du Conseil Municipal afin de porter à
l'ordre du jour deux nouveaux dossiers. Après échange de vues et concertation le Conseil Municipal émet
un avis favorable et porte à l'ordre du jour le dossier concernant la création de chemins de randonnées qui
portera le n° 10, et le dossier concernant le spectacle du 17 mars 2018 qui portera le n° 11.

1
1) POINT SUR L'HÔTEL-RESTAURANT
M. le Maire informe le Conseil Municipal que suite à la mise en redressement judiciaire, l'hôtel-restaurant
"Les Amis de Diane" est fermé depuis le 9 janvier 2018.
C'est la SCI PONROY (Liquidateur Judiciaire) qui s'occupe du dossier.
Inventaire du matériel, recherche de repreneur pour le fonds de commerce.
La commune aura son mot à dire sur le futur repreneur et elle peut également proposer des personnes à
la SCI PONROY.

2) MISE AU POINT DU COMPTE ADMINISTRATIF 2016
M. MONESTIER Frédéric, Trésorier d'Aubigny/Nère, a informé M. le Maire que le Pôle d'Apurement
Administratif avait constaté une anomalie dans le compte administratif 2016 de la commune soit une
différence en dépenses de fonctionnement de 66.64 €.
Effectivement, après un rejet de mandat, une manipulation dans le logiciel de comptabilité n'a pas
été effectuée.
Après correction les dépenses de fonctionnement s'élèvent donc à 231 195.06 € au lieu de 231 128.42 €.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, approuve cette correction, le compte
administratif 2016 dans son ensemble et charge M. le Maire de le présenter à nouveau auprès du service
de contrôle compétent.

3) ZAE : ZONE ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES
DÉTERMINATION DES CONDITIONS PATRIMONIALES ET FINANCIÈRES DU TRANSFERT DES ZONES
D’ACTIVITÉ INDUSTRIELLE, COMMERCIALE, TERTIAIRE, ARTISANALE, TOURISTIQUE, PORTUAIRE OU
AÉROPORTUAIRE A LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES SAULDRE ET SOLOGNE.

Vu la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, et
notamment son article 64,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L. 1321-1 et suivants, L. 5211-17
et L. 5214-16,
Vu la délibération n°2017-12-54, en date du 12 décembre 2017, du Conseil Communautaire de la
Communauté de Communes Sauldre et Sologne, déterminant les critères de définition des ZAE.
Vu la délibération n°2017-12-55, en date du 12 décembre 2017, du Conseil Communautaire de la
Communauté de Communes Sauldre et Sologne, déterminant les conditions financières et patrimoniales du
transfert des ZAE.
Vu l’arrêté préfectoral n°2016-1-1536 en date du 12 décembre 2016, constatant la mise en conformité des
compétences de la Communauté de Communes Sauldre et Sologne avec les dispositions de la loi du 7 août
2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République et actualisation des statuts.,
Entendu l’exposé du Maire,
ENTENDU que la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République,
dite loi NOTRe, prévoit une extension des compétences obligatoires des Communautés de Communes,
avec un transfert des compétences en matière économique aux Communautés de communes au 1 er janvier
2017.
ENTENDU que la loi NOTRe supprime également la mention de l’intérêt communautaire concernant la
compétence obligatoire « création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activité industrielle,
commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire » depuis la date du 1er janvier
2017, et prévoit ainsi le transfert des zones d’activité économique communales existantes aux
Communautés de Communes.
ENTENDU que l’ensemble des ZAE communales existantes sur le territoire de la Communauté a ainsi été
transféré à la Communauté de Communes de Communes Sauldre et Sologne au 1er janvier 2017.

2
ENTENDU que dans le cadre des transferts de compétences, le principe est celui de la mise à disposition
gratuite et de plein droit de l’ensemble des biens et équipements nécessaires à l’exercice des compétences
transférées.
ENTENDU toutefois, en ce qui concerne le transfert des ZAE, que la loi permet un transfert en pleine
propriété des biens immobiliers communaux.
ENTENDU qu’il est donc, à ce titre, nécessaire, de déterminer les « conditions financières et patrimoniales »
du transfert de ces ZAE, par délibérations concordantes, d'une part, du Conseil Communautaire et, d'autre
part, de la majorité qualifiée des Communes membres, dans les conditions de majorité qualifiée requise
pour la création d’un EPCI.
ENTENDU que ces délibérations doivent intervenir, au plus tard, dans un délai d'un an après la date du
transfert de compétences, soit, pour les zones transférées au 1er janvier 2017, au plus tard au 31
décembre 2017.
ENTENDU que la cession devra se faire dans le respect des formalités liées à toute mutation de propriété, à
savoir par acte notarié ou par acte en la forme administrative et nécessite, en principe, l’avis de la
Direction de l’Immobilier de l’État.
CONSIDÉRANT que la cession en pleine propriété est indispensable pour les parcelles devant faire l’objet
d’une commercialisation par la Communauté.
CONSIDÉRANT que sur le territoire de la Communauté de Communes Sauldre et Sologne, 5 ZAE ont été
recensées, à savoir :
₋ Argent-sur-Sauldre : les Aubépins
₋ Aubigny-sur-Nère : Gorgeot (route de Clémont), le Guidon (route de Bourges), le Champ des
Tailles
₋ Oizon : les Patureaux
CONSIDÉRANT que la zone d’activité économique de Gorgeot à Aubigny-sur-Nère est achevée c’est-à-dire
ne dispose plus de terrain à commercialiser.
CONSIDÉRANT que parmi les 5 zones, 4 zones sont donc concernées par la commercialisation future de
parcelles disponibles. Il s’agit des zones suivantes :
₋ Argent-sur-Sauldre : les Aubépins
₋ Aubigny-sur-Nère : le Guidon (route de Bourges), le Champ des Tailles
₋ Oizon : les Patureaux
CONSIDÉRANT que pour ces zones, un transfert en pleine propriété est indispensable pour permettre un
exercice plein et entier de la compétence ZAE par la Communauté.
CONSIDÉRANT que la Communauté ne dispose pas, à ce jour, de la capacité financière lui permettant
d’acquérir immédiatement lesdites zones à la valeur vénale de ces biens.
Monsieur le Maire propose de retenir les modalités financières et patrimoniales suivantes :
Afin de concilier le respect des conditions exigées par les textes précités, impliquant pour certaines zones
un transfert en pleine propriété, avec les ressources financières de la Communauté, l’acquisition, par la
Communauté aux Communes, se fera à l’euro symbolique, et la Communauté reversera, à chaque
Commune disposant d’une ZAE transférée, une fraction du prix de vente, déterminée selon le degré
d’investissement initial de la Commune, sur la zone concernée.
Il pourra être retranché du montant versé à chaque Commune le coût des investissements (frais de
viabilisation, etc.) réalisés par la Communauté de Communes.
Au vu de ce qui précède, sur proposition de Monsieur le Maire, et après en avoir délibéré,
Le Conseil Municipal, à l’unanimité des membres présents et représentés,
Vu les textes et décisions susvisées,
Décide :
D’approuver les conditions financières et patrimoniales du transfert des biens immobiliers des Zones
d’Activités Économiques existantes sur le territoire dans les conditions suivantes :

3
 Concernant la zone d’activités économiques « Gorgeot » : la mise à disposition des biens
immobiliers concernés, sans transfert de propriété. Cette mise à disposition s’effectue à titre
gratuit. La Communauté de Communes se substitue dans les droits et obligations résultant des
engagements des Communes antérieurs à la mise à disposition.

 Concernant les zones d’activités économiques « les Aubépins » à Argent-sur-Sauldre, « le Guidon »
(route de Bourges) et « le Champ des Tailles » à Aubigny-sur-Nère ainsi que « les Patureaux » à
Oizon du transfert en pleine propriété des biens immobiliers dans les conditions suivantes :

L’acquisition de chaque zone, par la Communauté intervient à l’euro symbolique, et la
Communauté reversera, à chaque Commune concernée, après cession effective des terrains de la
zone, une fraction du prix de vente, déterminée selon le degré d’investissement de la Commune,
sur la zone concernée, déduction faite des investissements réalisés.

Le pourcentage du prix de vente devant revenir à chaque Commune, est ainsi fixé comme suit :

- Argent-sur-Sauldre : les Aubépins 90%
- Aubigny-sur-Nère : le Guidon 90%
- Aubigny-sur-Nère : le Champ des Tailles 0%
- Oizon : les Patureaux 90%

Il pourra être retranché du montant versé à chaque Commune le coût des investissements (frais de
viabilisation, etc.) réalisés par la Communauté de Communes.

D’autoriser le Maire à accomplir toutes les formalités administratives et financières nécessaires à
l’exécution de la présente délibération.

4) GESTION DES LOGEMENTS LOCATIFS
M. le Maire informe le Conseil Municipal qu'actuellement 2 logements communaux sont à louer, 1 studio
et 1 (T1).
Il informe le Conseil Municipal que souvent lors des visites les personnes sont surprises qu'il ne soit pas
meublé et plus particulièrement pour le studio.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal charge M. le Maire de faire établir un devis
pour l'achat de meubles pour le studio, ceci permettra de la louer meublé.
Ce dossier fera l'objet d'un prochain ordre du jour.

5) RÉGIE LOCATIONS DIVERSES
M. le Maire informe le Conseil Municipal que la régie de locations diverses est trop restrictives,
si la commune veut faire des spectacles et des manifestations diverses, il convient de la modifier.
M. Le Maire informe le Conseil Municipal que cette régie sera modifiée par un arrêté municipal.

6) RECONDUCTION CONTRAT SGA-MEYER
M. le Maire informe le Conseil Municipal que le contrat de la SGA-Meyer qui s'occupe de l'entretien
de la station et des pompes de relevages de l'assainissement collectif du bourg, est arrivé à terme
le 31 décembre 2017, il convient donc de le renouveler.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, décide de reconduire le contrat de la SGA-
Meyer pour l'année 2018, et autorise M. le Maire à signer ce contrat et à accomplir tout acte nécessaire à
l'exécution de la présente délibération.

4
7) CONVENTION S.B.P.A - ANNÉE 2018
M. le Maire informe le Conseil Municipal que la convention avec la S.B.P.A de Marmage, est arrivée à terme
le 31 décembre 2017.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, décide de renouveler cette convention
pour l'année 2018, une cotisation de 97.20 € sera versée et imputée à l'article 6284 du budget primitif 2018.
Le Conseil Municipal autorise M. le Maire à signer cette convention et à accomplir tout acte nécessaire à
l'exécution de la présente délibération.

8) OFFRE ACHAT PATRONAGE
M. le Maire donne lecture au Conseil Municipal d'une lettre émanant de M. HENSMANS Florian et
de Mme BARGE Bérangère, au terme de laquelle ils font une offre pour l'achat du patronage,
car ils viennent d'acquérir l'ancien presbytère qui le jouxte.
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que Mme CERRI-GRIFONI, dont sa propriété jouxte également le
patronage a été la première à faire une offre d'achat à la commune, il parait donc judicieux de recueillir l'avis
de Mme CERRI-GRIFONI, pour savoir si elle est toujours intéressée, avant de prendre toute décision de vente.
Ce dossier fera l'objet d'un prochain ordre du jour.

9) RADIATEURS LOGEMENTS 1 ROUTE DES NAUDINS
M. le Maire informe le Conseil Municipal que M. BLANCHARD Gilles, demande que les radiateurs du
logement de sa fille, soient changés (trop de consommation), il s'agit du logement communal, 1 route des
Naudins.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal décide de ne pas donner de suite favorable
à cette demande, effectivement, dans le parc des logements communaux, des radiateurs sont bien plus
anciens et doivent être changés en priorité.

10) CHEMINS DE RANDONNÉES INTERCOMMUNAUX
M. DE SANDE Florent, informe le Conseil Municipal qu'il a assisté à des réunions de l'Office de Tourisme
Sauldre et Sologne via la Communauté de Communes Sauldre et Sologne, pour la création de chemins
de randonnées intercommunaux.
Le plan d'une boucle crée sur Ennordres et Ménétréol est présenté au Conseil Municipal ainsi qu'une
délibération à prendre pour valider ce tracé.
Après lecture du projet de délibération, le Conseil Municipal reporte sa décision, car les termes de celle-ci
ne conviennent pas.
M. le Maire est chargé de contacter l'Office de Tourisme afin d'adapter la délibération.
Ce dossier fera l'objet d'un prochain ordre du jour.

11) SPECTACLE DU 17 MARS 2018
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que le spectacle communal "Désiré et Marguerite" aura lieu
le 17 mars 2018, à 20 h 30, à la salle municipale et compte-tenu de l'estrade, il y a 54 places assises.
Pour participer au bon fonctionnement de ce spectacle : Sont déjà inscrits Mme PRUNIER Cathy,
Mme CHAUVEAU Rose-Marie, Mme DUBOIN Sybille, M. DE SANDE Florent, M. DUBOIN Hugues,
M. CHERRIER Romain.
Effectivement, il faut préparer un souper avec les artistes et les élus, un vin d'honneur après le spectacle,
la billetterie pour les entrées et l'accueil pour l'installation des spectateurs.
Après échanges de vues et délibération, le Conseil Municipal fixe à 5.00 € le droit d'entrée pour
les spectateurs (tarif unique Adultes et enfants).
Le Conseil Municipal, charge M. le Maire d'accomplir toutes les formalités administratives et financières
nécessaires à l’exécution de la présente délibération.

5

Centres d'intérêt liés