Vous êtes sur la page 1sur 10

SÉANCE DU 13 AVRIL 2018

L’An deux mille dix-huit, le treize avril à dix-neuf heures, les membres du Conseil Municipal de la Commune
d'Ennordres se sont réunis dans le lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence de M. Hugues DUBOIN,
Maire, légalement convoqués le 04 avril 2018.

Étaient présents (9) : M. Hugues DUBOIN (Maire),
M. Florent DE SANDE, Mme Marie-Aude de POMMEREAU (Adjoints).
M. Ludovic MARCHAND, Mme Rose-Marie CHAUVEAU, M. Thierry PACTON,
Mme Cathy PRUNIER, M. Bernard CORNUEL, M. Alain de POMMEREAU.

Absents excusés (2) : M. Romain CHERRIER et Mme Sybille DUBOIN.

M. MARCHAND Ludovic a été nommé secrétaire de séance.

Avec l'ordre du jour suivant :
1) Approbation Compte de Gestion et Compte Administratif 2017.
- Budget Général.
- Budget Assainissement.
2) Affectation du résultat 2017.
- Budget Général.
- Budget Assainissement.
3) Vote du taux des taxes locales.
4) Vote des subventions.
5) Vote Cotisations et Participations diverses.
6) Frais Fonctionnement et Contribution Obligatoire (Écoles).
7) Remboursement frais de personnel (Assainissement).
8) Encaissement remboursement divers.
9) Vote Budget Primitif 2018.
- Budget Général.
- Budget Assainissement.
10) Plan de financement SDE18.
11) Investissement et travaux 2018.
12) Composition Conseil Communautaire.
13) Mise en place RIFSEEP.

Affaires diverses :
- Organisation du 14 juillet.
- Sol de la salle municipale.

- Avant de déclarer la séance ouverte, M. le Maire demande l'avis du Conseil Municipal afin de porter à
l'ordre du jour deux nouveaux dossiers. Après échange de vues et concertation le Conseil Municipal émet
un avis favorable et porte à l'ordre du jour le dossier concernant "les chemins de randonnées" qui portera
le n° 14 et le dossier concernant "le séjour d'été organisée par la Communauté de Communes" qui portera
le n° 15.

1
1A) APPROBATION DU COMPTE DE GESTION – ÉTABLI PAR LE RECEVEUR MUNICIPAL
BUDGET GENERAL
Le Conseil Municipal, après s'être fait présenter le budget primitif 2017 et les décisions modificatives qui
s'y rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des
mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux des mandats, le compte de gestion
dressé par le Receveur accompagné des états de développement des comptes de tiers ainsi que l'état de
l'actif, l'état du passif, l'état des restes à recouvrer et l'état des restes à payer. Après avoir entendu et
approuvé le compte administratif 2017.
Après s'être assuré que le receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au
bilan de l'exercice 2017 celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement
ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses
écritures. Considérant que les opérations sont réelles et bien justifiées.
Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017 :
Statuant sur l'exécution du budget de l'exercice 2017 en ce qui concerne les différentes sections
budgétaires et budgets annexes : Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives : Déclare que le compte
de gestion dressé pour l'exercice 2017 par le Receveur, visé et certifié conforme par l'ordonnateur,
n'appelle ni observation ni réserve de sa part.

1B) APPROBATION DU COMPTE DE GESTION – ÉTABLI PAR LE RECEVEUR MUNICIPAL
BUDGET ANNEXE ASSAINISSEMENT
Le Conseil Municipal, après s'être fait présenter le budget primitif 2017 et les décisions modificatives qui s'y
rattachent, les titres définitifs des créances à recouvrer, le détail des dépenses effectuées et celui des
mandats délivrés, les bordereaux de titres de recettes, les bordereaux des mandats, le compte de gestion
dressé par le Receveur accompagné des états de développement des comptes de tiers ainsi que l'état de
l'actif, l'état du passif, l'état des restes à recouvrer et l'état des restes à payer. Après avoir entendu et
approuvé le compte administratif 2017.
Après s'être assuré que le receveur a repris dans ses écritures le montant de chacun des soldes figurant au
bilan de l'exercice 2017 celui de tous les titres de recettes émis et celui de tous les mandats de paiement
ordonnancés et qu'il a procédé à toutes les opérations d'ordre qu'il lui a été prescrit de passer dans ses
écritures. Considérant que les opérations sont réelles et bien justifiées.
Statuant sur l'ensemble des opérations effectuées du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017 :
Statuant sur l'exécution du budget de l'exercice 2017 en ce qui concerne les différentes sections
budgétaires et budgets annexes : Statuant sur la comptabilité des valeurs inactives : Déclare que le compte
de gestion dressé pour l'exercice 2017 par le Receveur, visé et certifié conforme par l'ordonnateur,
n'appelle ni observation ni réserve de sa part.

1C) COMPTE ADMINISTRATIF 2017 - BUDGET GENERAL
Après échange de vues, délibération et à l'unanimité des membres présents, le Conseil Municipal approuve
le compte administratif général 2017, présenté par Mme de POMMEREAU Marie-Aude, Adjoint, faisant
ressortir un excédent de fonctionnement de 213 882.54 € et un déficit d'investissement de 51 650.77 €.
(9 Membres présents : Nombre de votants : 8 dont 8 voix pour).

1D) COMPTE ADMINISTRATIF 2017 - BUDGET ANNEXE ASSAINISSEMENT
Après échange de vues, délibération et à l'unanimité des membres présents, le Conseil Municipal,
approuve le compte administratif d’assainissement 2017, présenté par Mme de POMMEREAU
Marie-Aude, Adjoint, faisant ressortir un excédent d’exploitation de 16 663.12 € et un excédent
d'investissement de 3 124.50 € (9 Membres présents : Nombre de votants : 8 dont 8 voix pour).

2
2A) AFFECTATION DU RÉSULTAT - BUDGET GENERAL
Monsieur le Maire communique au Conseil Municipal le résultat du compte administratif 2017, constatant
que le Compte Administratif présente :
- un excédent de fonctionnement de 213 882.54 €.
- un déficit d'investissement de 51 650.77 €.
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide d'affecter 162 231.77 € au compte 002 –
(Report à nouveau) en recettes de fonctionnement, et 51 650.77 € au compte 1068 (excédent de
fonctionnement capitalisé) en recettes d'investissement, compte tenu des restes à réaliser d'un montant
de 325 900.00 € en dépenses d'investissement.

2B) AFFECTATION DU RÉSULTAT - BUDGET ANNEXE ASSAINISSEMENT
Monsieur le Maire communique au Conseil Municipal le résultat du compte administratif 2016, constatant
que le Compte Administratif présente :
- un excédent d'exploitation de 16 663.12 €.
- un excédent d'investissement de 3 124.50 €.
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide d'affecter le résultat d'exploitation comme suit :
16 663.12 € au compte 002 (report à nouveau) en recettes de fonctionnement et 3 124.50 € au compte
001 (excédent d'investissement reporté).

3) VOTE DU TAUX DES TAXES DIRECTES LOCALES
En application des dispositions de l'article 1639 A du Code Général des Impôts et de l'article L.1612-2
du Code Général des Collectivités Territoriales, le Conseil Municipal doit voter les taux des impositions
directes locales. Compte-tenu des bases d'imposition qui lui ont été notifiées par la Direction Générale des
Finances Publiques, le Conseil Municipal d'Ennordres décide de maintenir et de voter les taux figurant sur
l’état n° 1259, à savoir :
Taxe d'habitation 16.13 %
Taxe foncière bâti 8.17 %
Taxe foncière non bâti 20.64 %
Taux C.F.E. 20.70 %
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal autorise M. le Maire à signer tout document
relatif à ce dossier.

4) SUBVENTIONS 2018
M. le Maire propose au Conseil Municipal d'attribuer les subventions suivantes pour 2018 :
FACILAVIE -Aide à domicile des personnes âgées du Cher : 100,00 €
Maison Familiale d'Aubigny-sur-Nère : 60,00 €
AAPPMA (Société de Pêche) : 80,00 €
ADMR Aubigny/Nère : 100,00 €
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal vote les subventions ci-dessus exposées.
La dépense totale sera imputée sur l'article 6574 du budget primitif général 2018.

5) COTISATIONS ET PARTICIPATIONS DIVERSES
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal décide de renouveler les adhésions aux
organismes suivants :
- Association "Fondation Patrimoine" délégation Régionale, pour un montant de 55 €.
- Association TGV Grand Centre Auvergne, pour un montant de 50 €.
- Association des Maires du Cher et Association des Maires de France, pour un montant de 103.32 €.
- Conseil Départemental de l'accès au droit du Cher (C.D.A.D), pour un montant de 100 €.
- Comité National d'Action Sociale (C.N.A.S) pour un montant de 820.00 €.

3
Ces cotisations seront imputées à l'article 6281 du budget primitif général 2018.

6) CONTRIBUTION POUR FRAIS SCOLAIRE
(Mme de POMMEREAU Marie-Aude concernée par ce point de l’ordre du jour quitte la séance)
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que le code de l'éducation, tend à garantir la parité de
financement entre les écoles primaires publiques et privées. Compte-tenu qu'Ennordres n'a plus d'école
pour accueillir ses élèves, cette contribution revêt le caractère d’une dépense obligatoire. Après échange
de vues et délibération, le Conseil Municipal consent à verser la somme de 2 362.00 € pour les frais de
scolarité et de reconduire l'aide financière de 300.00 € pour la cantine à l'École Sainte-Solange
d'Aubigny/Nère soit un montant total de 2 662.00 €, le montant de cette dépense sera imputé sur
l'article 6558 du budget primitif général 2018.
6A) REMBOURSEMENT DE FRAIS SCOLAIRE
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que le code de l'éducation rend la participation à la scolarisation
d'enfants dans une autre localité obligatoire, compte-tenu qu'Ennordres n'a plus d'école pour accueillir ses
élèves. Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal consent à verser 4 133.50 € à la Mairie
d'Aubigny-sur-Nère, 1 771.50 € à la Maire de Presly et 400.00 € à la Mairie de Oizon.
Le montant total des dépenses sera imputé sur l'article 6042 du budget primitif général 2018.
7) REMBOURSEMENT DE FRAIS DE PERSONNEL
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal que l'Agent d'Entretien Communal effectue des heures de travail
pour l'entretien de l'unité de traitement et des réseaux d'assainissement collectif, mais que son salaire
n'est supporté que par le budget primitif général. Il parait donc normal que le budget annexe
d’assainissement rembourse des frais de personnel au budget primitif communal d'un montant de
2 000.00 € pour l'année 2018. Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal approuve cette
décision, cette somme sera prélevée sur l'article 6215 du budget assainissement et versée sur l'article
70872 du budget primitif général 2018.
8) AUTORISATION D’ENCAISSEMENT DE REMBOURSEMENTS DIVERS
M. le Maire informe le Conseil Municipal que chaque année, il est nécessaire de l’autoriser à encaisser les
chèques et virements de remboursements divers. (Avoirs, dons, remboursement de sinistres, produits de
cession, etc…).
Après échange de vues et délibérations, le Conseil Municipal autorise M. le Maire à encaisser, pour l’année
2018, tous les chèques et virements de remboursement divers, émis au nom du Trésor Public pour le
compte de la Commune d’Ennordres.
9A) BUDGET PRIMITIF 2018 - BUDGET GENERAL
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.2312-1 et suivants,
après avoir examiné les différents chapitres de recettes et de dépenses, le Conseil Municipal fixe à
80 589.00 € le produit des contributions directes locales afin d'équilibrer le budget primitif général 2018
à la somme de 448 443.77 € pour la section de fonctionnement et à la somme de 699 203.17 € pour la
section d'investissement. Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal vote à l'unanimité
des membres présents, le budget primitif communal 2018, tel que présenté ci-dessus par M. le Maire.

9B) BUDGET PRIMITIF 2018 - BUDGET ANNEXE ASSAINISSEMENT
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.2312-1 et suivants,
après avoir examiné les différents chapitres de recettes et de dépenses, le Conseil Municipal après
échange de vues et délibérations, vote le budget primitif pour l’assainissement 2018, tel que présenté
par M. le Maire, s'équilibrant à la somme de 29 455.04 € pour la section d'exploitation et à la somme
de 10 900.66 € pour la section d'investissement.

4
10) PLAN DE FINANCEMENT DU SDE18
Retire l'acte en date du dix novembre 2017 déposé le 23 novembre 2017.
M. le Maire présente au Conseil Municipal le plan de financement transmis par le SDE18, pour l'extension
de l'éclairage public suite aux travaux de réhabilitation du quartier de l'épicerie, pour un montant de
2 211.23 € HT (50% à la charge de la commune).
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal approuve ce nouveau plan de financement et
autorise M. le Maire à signer tout document tant administratif que financier concernant ces travaux.
La dépense sera imputée à l'article 605 du budget primitif général 2018.

11) INVESTISSEMENT ET TRAVAUX ANNÉE 2018
Lors du vote du budget primitif général 2018, M. Le Maire a présenté au Conseil Municipal, les divers
travaux d'investissement prévisionnel pour l'année 2018, à savoir :
- Aménagement du cimetière pour un montant de 4 800.00 € TTC par l'Entreprise GRANIMOND (Création
d'un jardin du souvenir et installation d'un columbarium).
- Aménagement de l'Arrachis (Pose d'agrès pour le club de gymnastique par l'Entreprise HUSSON pour
un montant de 6 845.40 € TTC et pose d'un panneau directionnel par l'Entreprise PIC BOIS pour un
montant de 3 947.40 € TTC).
- Travaux déversoir pour un montant de 6 000.00 € TTC (Suite à la crue hivernale 2017/2018 le barrage
actuel est endommagé, un enrochement est conseillé).
- Achat de plaques nominatives pour les rues du bourg pour un montant de 2 400.00 € TTC.

12)COMPOSITION CONSEIL COMMUNAUTAIRE SAULDRE ET SOLOGNE
M. le Maire expose au Conseil Municipal que la nécessité d’organiser une élection municipale
complémentaire à Sainte Montaine entraine une recomposition du conseil communautaire constitué sur la
base d’un accord local par arrêté du 17 octobre 2013. Il doit être procédé à une nouvelle détermination du
nombre et à une répartition des sièges de conseiller communautaire.
La composition du conseil communautaire peut être fixée soit dans le cadre d’un accord local, soit à défaut
d’accord local selon les règles de droit commun de l’article L. 5211-6-1 du code général des collectivités
territoriales avec application du principe de la proportionnelle.
L’accord local est déterminé dans les 2 mois qui suivent l’évènement rendant nécessaire le renouvellement
partiel du conseil municipal de Sainte Montaine.
Vu la loi n° 2015-264 du 9 mars 2015 autorisant l’accord local de répartition des sièges de conseiller
communautaire ;
Vu les articles L.5211-6-1 et L. 5211-6-2 du code général des collectivités territoriales ;

Considérant qu’un accord local peut être conclu à la majorité qualifiée des communes intéressées c’est-à-
dire par accord des deux tiers au moins des conseils municipaux des communes membres représentant plus
de la moitié de la population de celles-ci ou de la moitié au moins des conseils municipaux des communes
membres représentant plus des deux tiers de la population de celles-ci. Cette majorité doit comprendre le
conseil municipal de la commune dont la population est la plus nombreuse, lorsque celle-ci est supérieure
au quart de la population des communes membres ;

Considérant que l’accord local doit permettre de répartir au maximum 25 % de sièges supplémentaires par
rapport au nombre de sièges obtenus en application des règles de droit commun. Les sièges sont répartis en
fonction de la population municipale de chaque commune, chaque commune dispose d’au moins un siège
et aucune commune ne peut disposer de plus la moitié des sièges.

Considérant qu’à défaut d’accord local, la recomposition s’effectue selon les règles de droit commun ;

5
Considérant l’accord local fixant à 37 le nombre de sièges de la communauté de communes Sauldre et
Sologne ;
Après en avoir délibéré et vote à main levée, le Conseil Municipal approuve le nombre et la répartition
suivante prévu dans l'accord local :
- Commune d'Aubigny/Nère : 12 membres.
- Commune d'Argent/Sauldre : 5 membres.
- Commune de Blancafort : 3 membres.
- Commune de Brinon/Sauldre : 3 membres.
- Commune d'Ivoy le Pré : 2 membres.
- Commune de Clémont : 2 membres.
- Commune de Oizon : 2 membres.
- Commune de La Chapelle d'Angillon : 2 membres.
- Commune de Méry-es-Bois : 2 membres.
- Commune de Presly : 1 membre.
- Commune de Ménétréol/Sauldre : 1 membre.
- Commune d'Ennordres : 1 membre.
- Commune de Sainte-Montaine : 1 membre.
Soit un total de 37 membres.

13) MISE EN PLACE DU RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des fonctions, sujétions, de
l'expertise et de l'engagement professionnel).
Indemnité de Fonctions, de Sujétions et d'Expertise : IFSE
Complément Indemnitaire annuel : CIA
M. le Maire rappelle au Conseil Municipal,
Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,
Vu la Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligatoires des fonctionnaires et notamment son
article 20,
Vu la Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique
Territoriale et notamment son article 88,
Vu le décret n° 2010-997 du 26 août 2010 relatif au régime de maintien des primes et des indemnités
des agents publics de l'État et des magistrats de l'ordre judiciaire dans certaines situations de conges,
Vu le décret° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des
fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de
l'état,
Vu le décret n° 2014-1526 du 16 décembre 2014 relatif à l'appréciation de la valeur professionnelle des
fonctionnaires territoriaux,
Vu la circulaire NOR : RDFF1427139C du 5 décembre 2014 relative à la mise en œuvre du régime
indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel,
Vu l'avis du Comité Technique en date du 05 février 2018 relatif à la mise en place des critères
professionnels liés aux fonctions, des montants des plafonds et des conditions d'attribution et à la prise en
compte de l'expérience professionnelle en vue de l'application du RIFSEEP aux agents de la collectivité
d'Ennordres,
Le nouveau régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de
l'engagement professionnel est composé de deux parties :
- L'indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise (IFSE) qui vise à valoriser l'exercice des fonctions
et constitue l'indemnité principale de ce nouveau régime indemnitaire.
Cette indemnité repose, d'une part, sur une formalisation précise de critères professionnels et d'autre
part, sur la prise en compte de l'expérience professionnelle.
- Le complément indemnitaire annuel (CIA) lié à l'engagement professionnel et à la manière de servir.

6
Mise en place de l'Indemnité de Fonctions, de Sujétions, et d'Expertise (IFSE) :
Le principe : l'indemnité de Fonctions, de Sujétions, et d'Expertise (IFSE) qui vise à valoriser l'exercice des
fonctions et constitue l'indemnité principale de ce nouveau régime indemnitaire.
Cette indemnité repose, d'une part, sur une formalisation précise de critères professionnels et d'autre
part, sur la prise en compte de l'expérience professionnelle.
Cette indemnité est liée au poste de l'agent et à son expérience professionnelle.
Chaque emploi ou cadre d'emplois est réparti entre différents groupes de fonctions au vu des critères
professionnels suivants :
- Fonctions d'encadrement, de coordination, de pilotage ou de conception.
- Technicité, expertise, expérience ou qualification nécessaire à l'exercice des fonctions.
- Sujétions particulières ou degré d'exposition du poste au regard de son environnement professionnel.

Bénéficiaires :
- Stagiaires : oui
- Titulaires : oui
- Contractuels de droit public : oui
(Rappels – les contractuels de droit privé sont exclus du dispositif)
Périodicité de versement :
- Mensuel : oui
- Semestriel : non
- Annuel : non
Les critères retenus sont :
Fonction d'encadrement, de coordination, de pilotage ou de conception :
- Niveau d'encadrement dans la hiérarchie
- Responsabilité de coordination.
- Responsabilité de projet ou d'opération.
Expertise, technicité, expérience ou qualifications requises :
- Connaissances
- Complexité
- Niveau de qualification
- Temps d'adaptation
- Difficulté
- Autonomie
- Initiative
- Diversité des tâches, des dossiers ou des projets
- Diversité des domaines de compétences
- Utilisation de logiciel particuliers et complexes
Sujétions particulières :
- Vigilance
- Risque d'accident
- Responsabilité matériel
- Responsabilité financière
- Relations internes
- Relations externes
- Effort physique
- Responsabilité de la sécurité d'autrui
- Confidentialité
- Facteurs de perturbation

7
l'IFSE pourra être modulée en fonction de l'expérience professionnelle. Cette expérience peut être
assimilée à la connaissance acquise par la pratique mais aussi en fonction des diplômes de l'(agent et de
son ancienneté.

Sort de l'IFSE en cas d'absence pour maladie.
L'IFSE suit le sort du traitement de l'agent en cas :
- Maladie ordinaire : prime supprimée à compter du 4ème mois de CMO dans l'année civile.
- Accident du travail suit le sort du traitement.

La détermination des groupes de fonctions et des montants maxima :
Chaque part de l'IFSE correspond à un montant fixé dans la limite des plafonds déterminés ci-dessous.
Chaque cadre d'emplois repris ci-après est réparti en groupes de fonctions auxquels corresponds les
montants plafonds suivants.
(Montant annuels par groupe et par personne)

Catégorie Cadre Emplois IFSE Mini IFSE Maxi Plafonds
d'emplois indicatifs
Statutaires Groupes Fonctions Réglementaires
C Adjoint Secrétariat 0€ 7 371 € 11 340 €
Administratif Général
Principal
Groupe 1
C Adjoint Agent Postal 0€ 2 700 € 10 800 €
Administratif
Groupe 1
C Adjoint Agent 0€ 10 800 € 10 800 €
Technique Entretien
Groupe 2

Complément Indemnitaire Annuel (CIA) :
Part facultative et variable.
La modulation des montants individuels introduit une différenciation entre les agents qui doit être
légalement fondée. Elle doit reposer sur les critères suivants :
- L'engagement professionnel et la manière de servir que l'on retrouve dans l'entretien professionnel.
Le CIA ne doit pas représenter une part disproportionnée dans le régime indemnitaire total.
Sa part maximale est fixée à 49% du régime indemnitaire total : IFSE mini 59% et CIA maxi 49%.
Bénéficiaires :
- Stagiaires : oui
- Titulaires : oui
- Contractuels de droit public : oui
(Rappels – les contractuels de droit privé sont exclus du dispositif)
Périodicité de versement :
- Mensuel : oui
- Semestriel : non
- Annuel : non
Les critères :
Le CIA est lié à l'engagement professionnel et la manière de servir des agents, ces critères sont appréciés
au regard de l'entretien professionnel.

8
Sort du CIA en cas d'absence pour maladie.
Le CIA suit le sort du traitement de l'agent en cas :
- Maladie ordinaire : prime supprimée à compter du 4ème mois de CMO dans l'année civile.
- Accident du travail suit le sort du traitement.
(Montant annuels par groupe et par personne)

Catégorie Cadre Emplois CIA Mini CIA Maxi Plafonds
d'emplois indicatifs
Statutaires Groupes Fonctions Réglementaires
C Adjoint Secrétariat 0€ 819 € 1 260 €
Administratif Général
Principal
Groupe 1
C Adjoint Agent Postal 0€ 300 € 1 200 €
Administratif
Groupe 1
C Adjoint Agent 0€ 900 € 1 200 €
Technique Entretien
Groupe 2

Date d'effet :
Les dispositions de la présente délibération prendront effet au 01/05/2018 (au plus tôt à la date
de transmission de la délibération au contrôle de légalité au regard du principe de non rétroactivité
d'un acte règlementaire et de son caractère exécutoire dès lors qu'il est procédé à la transmission
de cet acte au représentant de l'État dans le département).
Les règles de cumul du RIFSEEP :
Le RIFSEEP et le CIA sont exclusifs, par principe, de tout autre régime indemnitaire de même nature.
Le RIFSEEP ne peut pas se cumuler avec :
- L'indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires (IFTS).
- L'indemnité d'administration et de technicité (IAT).
- L'indemnité d'exercice de missions des préfectures (IEMP).
- La prime de service et de rendement (PSR).
- L'indemnité spécifique de service (ISS).
- L'indemnité pour travaux dangereux, insalubres, incommodes ou salissants.
- L'indemnité de responsabilité des régisseurs d'avances et de recettes.
Le RIFSEEP en revanche est cumulable avec :
- L'indemnisation des dépenses engagées au titre des fonctions exercées (exemple : frais de déplacement).
- Les dispositifs composant les pertes de pouvoir d'achat (exemple : indemnité compensatrice, indemnité
différentielle, GIPA...).
- Les sujétions ponctuelles directement liées à la durée du travail (heures complémentaires,
supplémentaires ou astreinte.
- La prime de responsabilité versée au DGS.
- La rémunération des agents publics participant, à titre accessoire, à des activités de formation et de
recrutement (jury de concours).
- Les dispositifs d'intéressement collectif (prime d'intéressement à la performance collective).
- La prime spéciale d'installation.
- L'indemnité de changement de résidence.
- L'indemnité de départ volontaire.
De plus, l'arrêté du 27 août 2015 pris en application de l'article 5 du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014
9
portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de
l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'État, précise que le RIFSEEP est cumulable avec
les indemnités compensant le travail de nuit, le dimanche ou les jours fériés ainsi que les astreintes et
le dépassement régulier du cycle de travail tel que défini par le décret n° 2000-815 du 25 août 2000.

L'attribution individuelle de l'IFSE et du CIA décidée par l'autorité territoriale fera l'objet d'un arrêté
individuel pour chaque agent.
Les crédits correspondants seront prévus et inscrits au budget.

14) BOUCLES INTERCOMMUNALES EMPRUNTANT DES CHEMINS COMMUNAUX ET RURAUX SUR LE
TERRITOIRE DE LA COMMUNE
Vu les statuts de l’Office de Tourisme Sauldre et Sologne en date du 17 Mars 2015,
Vu la convention d’objectifs entre la Communauté de Communes Sauldre et Sologne et l’Office de Tourisme
Sauldre et Sologne en date du 23 Février 2015, confiant à l’Office de Tourisme Communautaire les missions
d’accueil, d’animations et de promotion touristique de son territoire.
Considérant que l’Office de Tourisme Sauldre et Sologne sollicite notre Conseil Municipal pour qu’il délibère
afin de valider le tracé de la boucle intercommunale dite "de Ménétréol sur Sauldre à Ennordres" et d’en
assurer la pérennité.

Le Conseil Municipal, après échange de vues et délibération :

- ACCEPTE l’inscription dans le tracé de la boucle intercommunale susmentionnée les voies communales et
chemins ruraux sélectionnés sur la carte annexée à la présente délibération.
- ACCEPTE le balisage de cette boucle définie par l’Office de Tourisme Sauldre et Sologne.

15) SÉJOUR ÉTÉ INTERCOMMUNAL
M. le Maire informe le Conseil Municipal qu'afin de mutualiser les moyens humains et financiers, il a été
décidé cette année d'organiser un séjour "été" à l'échelon intercommunal qui se déroulera du 23 au 27 juillet
2018 à Châteauneuf/Cher. Les activités susceptibles d'être proposées aux jeunes participants seront des
activités nautique (randonnée en canoë sur le Cher, pratique en eaux vives), découverte de la nature (jeu de
piste découverte du patrimoine, activité artistique avec matériaux naturels...) tir laser, hockey sur gazon,
hip-hop, sppeedminton...ainsi que des soirées à thèmes.
La Communauté de Communes "Sauldre et Sologne" ne détenant pas la compétence jeunesse, c'est la
Commune d'Aubigny/Nère qui portera ce projet.
Elle devra ainsi conventionner avec le prestataire Cher Emploi Animation, recevoir les inscriptions financières
des différentes familles via le Trésor Public et la participation des communes des jeunes concernés.
Le séjour est ouvert à 36 jeunes domiciliés que le territoire de la CDC, moyennant un montant de
305€/jeunes inscrit, pris en charges à hauteur de 150 € par les familles et de 155 € pat les communes de
résidence.
Après échanges de vues et délibération, le Conseil Municipal :
-Approuve ce projet de mutualisation de séjour ainsi présenté.
- Accepte de verser à la Commune d'Aubigny/Nère une participation de 155 €/jeune inscrit domicilié sur la
Commune d'Ennordres
Le Conseil Municipal autorise M. le Maire à signer tout document tant administratif que financier concernant
ce dossier.

10