Vous êtes sur la page 1sur 52

Archi life

LES FONDATIONS

Archilifee.blogspot.com
Plan de Travail:
A- LES FONDATIONS:
Introduction
1-Définition
2-Role Des Fondation.
3-Conseils pratiques
B-CONSTITUTION D’UNE FONDATION
C-DéFFERENT TYPES DE FONDATIONS
C-1-Les Fondations Superficielle
a-Définition + Designation
b-Pré Dimensions Des Fondations
c-Les Types De Fondation Superficielle
C-2- Les Fondations Profonde
a-Définition
b-Role
c-Les Types De Fondation Profonde
c1-Les Puits
c2-Les Pieux
LES PUITS:
a*Définition
b*Forme Et Dimensions
c*Base
d*Aspect Mécanique
e*Mise En œuvre Des puits
LES PIEUX
a*Définition
b*Aspect Mécanique
d*Frottement negatif et frottement
positif
e*Les Types Des Pieux
les pieux battus
les pieux forés
•LES DIFFERENTS PROCéDés DE LA
RéALISATION DES PIEUX
•LE STARSOL
•JOINT DE RUPTURE
•CoNcLuSiOn
Introduction:
LES FONDATIONS
1-DEFINITION
On appelle fondation la base de l'ouvrage qui se trouve en
contact direct avec le terrain d'assise et qui a pour rôle de
transmettre à celui-ci toutes les charges et les surcharges
supportées par la construction.
La technique des fondations concerne donc simultanément deux
problèmes :
L’évaluation de la capacité portante du sol et le calcul de
l’élément
intermédiaire qui lui
transmet les charges. Très souvent, seul le second
aspect
du problème est envisagé ; il peut en résulter des désordres,
car l’aptitude d’une fondation à servir de support est limitée par
les caractéristiques du terrain sous-jacent.
Il convient donc de ne pas dissocier les deux problèmes.
Le bon sol: capable de supporter les constructions projeté sans
permettre ni tassement appréciable ni glissement.
Tassement: diminution du volume sous l’effet de la pression.
Superstructure: partie non enterré de la construction
choix du type de fondation :
-La nature de l'ouvrage à fonder : pont, bât.
d'habitation, bât industriel, soutènement,....
-La nature du terrain : connaissance du terrain
par sondages et définition des caractéristiques
-Le site : urbain, campagne, montagne, bord de
mer,...
-La mise en oeuvre des fondations : terrain sec,
présence d'eau,...
-Le type d'entreprise :matériel disponible et
compétences,...
-Le coût des fondations : facteur important mais
non décisif.
Role des
fondations :
Les fondations servent à transmettre au sol les charges dues à un
ouvrage, déterminées par une descente de charges. Elles doivent
aussi assurer l’équilibre statique de la construction (pas de
glissement horizontal, ni d’enfoncement ni de basculement) et être
suffisamment résistantes.

*Les fondations doivent assurées deux fonctions essentielles :

*reprendre les charges et les surcharges supportées par la


structure.
*transmettre ces charges et surcharges au sol dans de bonne
conditions, de façon à assurer la stabilité de l'ouvrage.
2.1- Équilibre des fondations
Les fondations doivent être en équilibre sous :
*Les sollicitations dues à la superstructure.
*Les sollicitations dues au sol
2.2- stabilité des ouvrages :
* Les fondations ont pour rôle d'assurer la stabilité de l'ouvrage
en fonction des forces transmises par la superstructure et par le
terrain.
*Les conditions de stabilité doivent conduire à respecter le
principe fondamental de l'égalité des actions transmises par la
superstructure avec les réactions transmises par le sol.
3-Conseils pratiques:

.Le plan de transmission des efforts, c’est-à-dire l’assise


des fondations, doit être perpendiculaire aux charges
transmises par la construction. Cette remarque est
particulièrement importante pour les terrains en pente et
pour les poteaux inclinés.
.Dans les zones inondables, il faut éviter la construction de
sous-sols ou prendre les dispositions suivantes:
-Ancrages très profond des fondations
-Conception de sous-sol étanche (cuvelage)
.Le poids du bâtiment doit compenser la poussée
d’Archimède.
Conseils pratique:
Constitution d’une
fondation:

Quelle que soit sa forme, la fondation est constituée de trois parties plus
au moins solidaires :
* La semelle qui, par sa surface d'appui repartit les charges sur le sol.
* Le fut, lie à la semelle, transmet les charges.
* Le béton de propreté, en béton dose à 150Kg, a pour but d'éviter la
Souillure de la semelle
Different types de fondation:
Il existe trois catégories principales de fondations :
• Les fondations superficielles ou filante:
Lorsque les couches de terrain capables de supporter l'ouvrage sont à faible
profondeur Les fondations superficielles sont utilisées lorsque le sol est
suffisamment portant en surface. Si la surface de la semelle calculée est trop
importante, il est alors nécessaire de changer de méthode .On obtien:
semelles isolées sous poteaux, semelles filantes sous murs, radiers.
• Les fondations semi-profondes :les puits
• Les fondations profondes
Lorsque les couches de terrain capables de supporter l'ouvrage sont à une
grande profondeur :les pieux
Et il existe aussi des autres:

• Les fondations spéciales


Colonnes ballastées : Il s'agit de colonnes de pierres ou de graves ciments
que l'on intègre dans le sol et sous des semelles isolées par exemple.

• Les fondations surfaciques ou radier

L'emploi d'un radier se justifie lorsque la contrainte admissible à la


compression du sol est faible, que le bon sol est situé en trop grande
profondeur, les autres types de fondations transmettraient au sol des
contraintes trop élevées, l'aire totale des semelles est supérieure à la moitié
de l'aire du bâtiment, les charges apportées par l'ensemble du bâtiment ne
risque pas d'entraîner des tassements différentiels incompatibles.
Le ferraillage d'un radier est particulier, les aciers tendus se situent en
partie haute de la dalle, les points d'appuis deviennent les murs, les
longrines de redressement (situées au droit des ouvertures) et les longrines.
il existe quatre types de radiers :
1.Le radier dalle plate (le plus courant)
2.Le radier nervuré
3.Le radier champignon sous poteaux
Désignation des fondations :
Une fondation est dite superficielle si D < 3 m ou si D < 6 B
D désigne la distance
entre le dessous de la
fondation et le niveau
fini du sol.
B correspond à la
largeur de la semelle.
H : hauteur de la
semelle
L : longueur de la
semelle
d0 : débord de la
semelle
- Pré Dimensions des fondations superficielle :
Si on appelle A la petite
largeur de la semelle, B la
grande largeur, N le poids
transmis par la semelle, on
doit vérifier que

Blocs de béton pour fondations


Fondations superficielle
On distingue 3 types:
semelles isolées sous poteaux
Les semelles doivent être disposées de manière à permettre de centrer les poteaux
qu’elles soutiennent. Leurs dimensions varient en fonction de la pression
admissible
du sol et de la charge à supporter. Dans un sol moyennement stable, on utilise
généralement des semelles de (0,4 m2) (environ 25 x 25 po) (640 x 640 mm) pour
une maison de un étage et de (0,75 m2) (34 x 34 po) (870 x 870 mm) pour une
maison de deux étages. Les semelles isolées non armées doivent avoir une épaisseur
minimale de 4 po (100 mm), mais en aucun cas inférieure à l’empattement mesuré
depuis le chant de la plaque d’appui jusqu’au chant de la semelle. La mise en place
des semelles pour foyers et cheminées s’effectue en même temps que les autres
semelles
semelles isolées sous poteaux
Exemple de semelle isolée armé. La semelle
isolée travaille dans les deux sens.
Ainsi la partie inférieure est tendue dans les
deux sens

.
semelles filantes sous murs L > 5 B
Lorsque la simple rigole n'est pas suffisante, il
est nécessaire de construire un ouvrage plus
large
fatalement va travailler également en flexion. Il
faut donc y incorporer des armatures (voir
semelles isolées).
Ce genre de semelle est appelée semelle filante.
Elle est coulée dans un coffrage posé en fond de
fouille
sur un béton de propreté comme les semelles
sous
ETpoteaux
aussi Lorsque le taux de travail du sol est
faible par rapport aux charges à transmettre, ou
bien que le terrain est hétérogène, la fondation
en gros béton ne convient pas, la largeur
calculée impose un débordement important .on
choisit donc la semelle en béton arme de
préférence à une semelle en gros béton de forte
section qui serait une surcharge très importante
pour le sol
Semelles filantes sous poteaux

Quand les poteaux et par conséquent les


semelles dans une direction donnée sont
proches les uns des autres, on réalise une
semelle continue sous cette file de poteau
Le fonctionnement de cette semelle se fait
dans deux sens : transversalement, elle agit
comme une poutre renversée continue avec les
poteaux comme appuis
Les radiers
Lorsque les semelles deviennent
trop importantes et que l'on ne veut pas
aller fonder en profondeur, il est
intéressant de construire un radier
général. Le bâtiment est alors posé sur
une sorte de planche

Cette méthode est


surtout utilisée lorsque
- 1 Comportement d'un radier :
le terrain est
Un radier est une dalle en béton armé épaisse
inaffouillable, lorsque
nervurée ou non, située sous tout ou une partie d’un
le bon sol est situé trop
bâtiment qui prend appui sur le sol.
bas,
Les charges sont ainsi réparties sur une très grande
lorsque l'on désire
surface de façon à réduire les pressions sur le sol de
construire des sous sol,
fondation.
Le radier se comporte comme un plancher renversé qui est soumis : ... Mais dans
tous les
cas le sol devra être
- à des charges verticales ponctuelles
homogène pour éviter
(poteaux) ou linéiques (murs)
tous
descendantes provenant des porteurs
risques de tassements
verticaux,
différentiel
- et à une action verticale ascendante du
sol supposée uniformément répartie sur
toute la surface.
En imaginant comment se déforme un radier,
on s'aperçoit que la partie tendue du radier se
trouve en haut sauf à l'endroit des poteaux ou
des murs. Comme il faut placer les aciers dans
les parties tendues du béton, les aciers se
trouvent en bas au droit des poteaux et des
murs, et en haut ailleurs.
-2 Conditions d’emploi d’un radier
-On utilise un radier :
- lorsque le sol a une faible capacité portante et que le bon sol est
trop profond,
- lorsque la surface totale des semelles isolées et filantes est
supérieure à la moitié de la surface
du bâtiment,
- lorsque le bâtiment comprend des niveaux enterrés,
- lorsque l'ouvrage possède des charges symétriques (il ne faut
surtout pas faire de radier dans
le cas de charges dissymétriques),
- lorsqu'il est difficile d'utiliser des fondations profondes à cause
de l'accessibilité, des
vibrations nuisibles,....
NB : Il faudra faire attention à l'action de l'eau sur le radier
(poussée d'Archimède) qui aura tendance
à soulever l'ouvrage.

3-Principe de fonctionnement:
Un radier travaille comme un
plancher très
fortement chargé (tout le poids du
bâtiment) mais à
l'envers. D'où le principe de
ferraillage suivant
Catégories de radiers
Radier plats:
Ce sont des radiers constitues par
une simple dalle reposant
directement sue le sol et sur
laquelle les murs viennent
s'appuyer.

le radier nervuré
Des poutres placées sur ou sous la dalle servent
de raidisseurs

+
radier général
est une surface en béton armé, coulée directement sur le sol naturel, qui
reprend les charges de toutes les structures du bâtiment. Il peut aussi
éventuellement servir de plancher pour certaines constructions. On
déconseille ce type de fondation en cas de :
- de trop forte pente,
- de sol humide,
- de nappes phréatiques à proximité,
- de sol argileux,
- de sol présentant une résistance inégale.
Au final, les études révèlent que seulement 15% des sols constructibles
Fondations semiprofonde
Les fondations semi- profondes sont constituées par des
massifs en béton ou béton armé coulés en pleine fouille.
Leur profondeur est comprise entre 2 et 6 m.
Ce mode de fondation est très utilisé lorsqu'une couche,
située au dessus du niveau de la nappe et représentant
des caractéristiques mécaniques intéressantes, est
rencontrée à une profondeur modérée. Si la nappe est
présente, la réalisation devient délicate.
Généralement une fondation est considérée comme semiprofonde si : 4 <D / B<10

*Fondations semi- profondes soumises à une charge verticale


*Détermination de la contrainte de rupture

On destingue que les puits se sont un type de fondation semi_profonde:


Les puits:

tio
i
n
éfi

Les puits sont des fondations en gros béton


supportant de fortes charges concentrées
et les transmettant à une couche
résistante pas très profonde dans le sol.

et
e
s
m
For nsion
e
m
i
d
Les sections les plus couramment employées
pour un puits sont les sections carrées, circulaires
et rectangulaires. Le diamètre des puits circulaire
est compris entre 1,20 m et 2,50 m. Le diamètre
de 1,20 m est le plus couramment utilisé. Les
puits de section quelconque ont une largeur
minimale de 0,80 m et une section minimale de
1,1 m2. Leur hauteur varie de 3 à 8 m.
e
Bas
Un puits peut être muni d’une base élargie pouvant être
appelée « patte d’éléphant », qui ne peut être réalisée
que dans les sols de cohésion suffisante car son blindage
est impossible. Le diamètre de la base élargie est limité
au double du diamètre du puits.

ect
p
s
A
iqu
n
a
méc e
Du fait de ses dimensions (gros diamètre pour
faible hauteur), le puits travaille en compression
simple. Comme le béton résiste bien à la
compression, il n'est en général pas nécessaire
d'armer le puits. Cependant, des armatures
seront nécessaires dans des cas extrêmement
rares où un moment viendra se rajouter aux
charges supportées par le puits.
es
d
e
uvr
œ
e en uits
s
i
M
p

1 - terrassement à la cote voulue.


2 - implantation des axes des puits et tracé du contour à
excaver.
3 - remplissage du puits avec du gros béton dosé au
minimum à 250 kg de ciment par m3 de béton par un
système de tubes ou gouttières
4 -araser les têtes de puits au niveau voulu, en incorporant des
armatures en attente en partie haute dans le cas où le puits serait
lié à la structure de l'ouvr age.
Fondations profonde
On appelle " fondations profondes" toutes les fondations dont l'encastrement H dans
le sol
excède quatre fois la largeur B de la semelle.
*On opte pour ce mode de fondation, lorsque les charges à transmettre au sol sont
très
importantes et lorsque le terrain en surface est de mauvaise portance. Les
fondations
profondes sont surtout utilises pour les ouvrages importants supportant de forte
charges :
bâtiments industriels, ouvrages d'art, etc.
Lorsque l'on ne peut vraiment pas fonder
Le choix d’une fondation profonde:
le bâtiment sur les couches superficielles, on va
*poids de la construction très élvé
chercher à l'appuyer sur les couches plus
*mauvais sol dans la premiére
profondes et donc plus résistantes par
couche du sol
l'intermédiaire de poteaux.
Ces éléments sont soit directement
appuyés sur le substratum et travaillent par effet
de pointe, soit ne touchent pas le substratum et
travaillent par frottement latéral
*On distingue que les pieux se sont un type de fondations profondes :
Parmi les fondations profondes,
nous pouvons distinguer les pieux
préfabriqués et les pieux et puits
exécutés sur place. Au point de vue
terminologique, un pieux a un
diamètre inférieur à 80 cm alors
qu'un puits a un
diamètre supérieur à 80 cm
Les pieux:
D

tio
i
n
éfi

Les pieux sont principalement utilisés dans les


zones où l'état du sol proche de la surface est
peu résistant. Ils sont faits de bois, de béton ou
d'acier et sont placés par groupes. Les pieux
sont enfoncés jusqu'à une certaine profondeur,
jusqu'à ce que la résistance du sol soit
suffisante (cette profondeur est déterminée
grâce à la géotechnique). Chaque groupe de
pieux est alors recouvert d'une chape de béton
armé

Pourquoi l’utilisation des


pieux ? :

Dans les sols de fondation dits «mous», la


charge d’un bâtiment doit bien souvent être
absorbée par des pieux. Un pieu peut
transmettre la charge soit par le
poinçonnement de son extrémité inférieure,
soit par son frottement le long de la paroi
latérale. Le nombre de pieux est déterminé
par la charge de la structure, ainsi que par la
capacité moyenne que peut prendre en
charge chaque pieu du groupe.
ct
e
p
As niqu
ca
é
m
e
Un pieu transmet les charges verticales (charges permanentes comme
le poids des éléments porteurs et non porteurs, les charges
d'exploitation, la neige...) et horizontales (comme par exemple les
poussées des terres ou de l'eau ou l'action du vent sur la structure) de
la structure au sol de trois façons différentes :
- soit par sa pointe à la couche d'assise,
- soit par sa surface latérale aux différentes couches rencontrées,
- soit par les deux, comme dans la plupart des cas
Frottement positif et frottement négatif
Le frottement positif est l'adhérence entre le sol et le pieu. Il
favorise la force portante, c'est à dire que le sol autour de la
surface latérale des pieux reprend tout ou une partie des
charges transmises par le pieu. Il empêche le pieu de
s’enfoncer.
Dans certains cas
le frottement latéral peut s'inverser.
Le frottement est alors dit négatif. En
effet, il agit comme une charge
supplémentaire appliquée sur le pieu,
et l’enfonce
Un frottement négatif est dû au tassement des terrains. Ce
tassement peut être provoqué par :
- une surcharge extérieure appliquée sur un terrain (usines,
entrepôts, remblais...)
-le rabattement de la nappe phréatique (exemple : tassement de
7 m à Mexico) –
- le poids propre du sol mal consolidé
ieux
p
s
de
s
e
Typ

Les pieux battus


Ceux-ci sont enfoncés dans le sol grâce à des 'sonnettes de
battage' munies de 'moutons batteurs'. Les pieux battus
refoulent, au cours du battage, la matière qui constitue le
milieu, ce qui mobilise parfaitement le frottement latéral
qui peut atteindre au maximum la valeur de la butée. Ces
pieux peuvent être préparés à l'avance sous la forme de
pieux en béton armé en béton précontraint, en bois ou
encore en acier. Ils peuvent être de section carrée,
polygonale, circulaire. Ils peuvent être creux ou pleins.
Les pieux forés :

Ceux ci sont réalisés par extraction du sol et


bétonnage en place. L'intérêt
des pieux forés est de permettre la traversée
de couches dures d'épaisseur
insuffisantes sur lesquelles s'arrêtaient
éventuellement des pieux battus.
Le forage peut être exécuté mécaniquement
ou à la main. Certaines machines permettent
de réaliser à la base un élargissement de la
section appelé patte d'éléphant et permet
d'augmenter l'effet de pointe. L'emploi des
techniques pétrolières permet, dans certains
cas, de se passer de tubage en injectant dans
le forage des boues à base d'argiles qui
assurent le double rôle suivant:
- équilibrer la poussée des terres par leur
densité
- stabiliser la paroi des forages par la
formation d'une couche superficielle d'argile
Si le sol est le siège soit d'eaux circulante très Pures, soit
d'eaux agressives chargées en sulfates ou en matières
organiques, il faut utiliser des ciments spéciaux, résistant à
l'action dissolvante ou à l'agressivité de ces eaux. Les
pieux pourront être ferraillés sur toute leur hauteur ou
simplement en tête, pour assurer leur liaison avec les
massifs de fondation. Lors d'endroits de vent ou de
poussée des terres, la reprise des efforts horizontaux est
assurée en général par des pieux inclinés de 1 à 20 % et
par des pieux armés de gros diamètre.
Lorsque les pieux sont rassemblés par trois ou plus, ils
sont couronnés par un massif unique. Lorsque leur
nombre est inférieur à trois, les pieux sont réunis en
tête par un massif unique et entrecroisés dans la
direction perpendiculaire.
Les pieux préfabriqués

Ce sont des éléments en bois, en béton


armé, en béton précontraint ou en acier. Ils sont
enfoncés dans le sol par battage ou par vérin.
Les plus courants sont les pieux en béton
armé. Ils sont équipés d'une pointe en acier pour
faciliter l'enfoncement. De plus, leur tête est
munie
d'un casque de battage en acier qui empêche le
béton d'éclater sous l'action des coups.
Une fois en place, la tête du pieu qui a
encaissé les coups (et qui est donc traumatisée)
est cassée: c'est le recépag
Les different procédés de le réalisation des
pieux :
*Méthode utilisable dans
pratiquement tous les cas (bien
adapté aux cas "difficiles"),
*Bétonnage à l'abri d'un tube,
*Équipement de la cage sur
toute la hauteur.
Type de technique utilisée :
*Tubage partiel ou total (provisoire
ou définitif),
*Outil rotatif ou percussif.
Avantage et inconvénient de procédé :
*Méthode applicable dans la plupart des terrains,
*Moyens puissants,
*Rendements limités.
Le
starsol:

Le procédé Starsol constitue


l'aboutissement de la recherche en
amélioration du matériel menée
depuis le début des années 1980. A la
base de ce procédé, on trouvera une
idée originale de système de
bétonnage et un concept de contrôle
d'exécution en temps réel. Une
description plus complète du procédé
pourra être trouvée dans la plaquette
L'innovation apportée par ce procédé a été reconnu par la
profession via l'attribution, en 1987, du prix de

l’innovation de la fèdèration nationale des


travaux publics.

Les gammes des outillages Starsol comprennent 5


modèles de tailles différentes qui couvrent la majorité
des types courants de pieux, en diamètre et en
profondeur :
Starsol Type

7000

Diamètre

8000

12000

14000(*)

24000(*)

Profondeur Maximale (m.)

420

16

22

27

520

16

22

27

620

16

22

27

32,50

32,50

720

16

22

27
32,50

32,50

820

16

22

27

32,50

32,50

920

22

27

32,50

32,50

1.020 (*)

22

27

32,50

32,50

1.120 (*)

27

32,50

32,50

1.220 (*)

/
27

32,50

32,50
-Il existe quatre types de
joints :
1.Joint de dilatation
2.Joint de rupture
3.Joint de tassement
4.Joint sismique
Le joint de
rupture:
*Ce qui différencie le joint de rupture des autres types
de joints, c'est qu'il intéresse tout particulièrement les
fondations et la superstructure naturellement.
*Cette solution s'impose dans les cas suivant :
-l'ouvrage comporte deux parties de hauteurs très
différentes et transmet des charges très inégales à un
même sol.
-des fondations hétérogène sont prévus sur un terrain
homogène : ainsi il n'est pas convenable d'associer
une partie de bâtiment fondée sur pieux, à l'autre
établie sur un radier général.
*Si le niveau des bons sols utilisé pour la même
construction se trouve à des niveaux différentiels
*Si le terrain à bâtir pressente dans le même plan
horizontal une structure géologique hétérogène.
*Si on veut étendre en surface une construction
existante, dont le sol a achever de se tasser : la
liaison des fondations de l'ouvrage neuf avec celle de
l'ancien entrerait des désordres.
-L'ouvrage ne doit pas se déplacer sous l'action des

forces horizontales ou obliques appliquées à la


superstructure (vent, poussée de l'eau séisme,
etc.). Les fondations doivent être conçus de façon à
éviter :
-Toute translation de la superstructure par rapport
aux fondations et des fondations par rapport au sol.
*Pour les constructions réalisées sur des terrains
inclines, les actions exerces par les fondations sur le
terrain doivent s'opposer au glissement éventuel de
l'ouvrage suivant la pente
ANNEX
.Pieux battus

Pieux moulés.
CoNcLuSiOn:

La technique des fondations


concerne donc simultanément deux
problèmes :
L’évaluation de la capacité portante
du sol et le calcul de l’élément
intermédiaire qui lui transmet les
charges. Très souvent, seul le second
aspect du problème est envisagé ; il
peut en résulter des désordres, car
l’aptitude d’une fondation à servir de
support est limitée par les
caractéristiques du terrain sousjacent.
Il convient donc de ne pas dissocier
les deux problèmes.
R
U
O
P
I
C
MER
E
R
T
VO
N
O
I
T
N
E
ATT