Vous êtes sur la page 1sur 6

See

discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.net/publication/307594242

Contribution du Photovoltaïque Raccordé au


Réseau Électrique en Milieu Rural au Burundi

Conference Paper · November 2011

CITATIONS READS

0 72

2 authors, including:

Abderrahmane Hamidat
Centre de Développement des Energies Renouvelables
81 PUBLICATIONS 378 CITATIONS

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

3D Simulation Study of a Receiver on a Solar Power Tower View project

Modélisation et Simulation des centrales Héliothermiques View project

All content following this page was uploaded by Abderrahmane Hamidat on 05 September 2016.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


    
  
International Conference on Energy and Sustainable Development 29-30 November 2011

Contribution du Photovoltaïque Raccordé au Réseau Électrique en


Milieu Rural au Burundi
E. Nyabenda* et A. Hamidat**

*Département Energétique, Université de Boumerdes, Algérie


**Division solaire thermique et géothermie, CDER Bouzaréah – Alger, Email: hmdab@yahoo.com

Résumé — Dans cet article, nous avons présenté une l’énergie électrique produite par ces mini-centrales
étude sur les performances des mini-centrales permettra de redresser la tension et en même temps
photovoltaïques raccordées au réseau électrique. Ces améliorer la puissance surtout quand la pointe de la
mini-centrales sont utilisées pour renforcer le réseau demande est en phase avec l’intensité de
électrique, spécialement dans les régions rurales qui
l’ensoleillement reçu. Une étude de cas est réalisée
connaissent souvent des coupures d’électricité. En effet,
l’injection de l’énergie photovoltaïque dans le réseau pour le calcul des performances d’une mini-centrale
permet de redresser la tension et d'améliorer la PV connectée au réseau électrique dans un village
puissance surtout quand la pointe de la demande est en rural réel au Burundi. Le village rurale choisi est situé
phase avec l’intensité de l'ensoleillement reçu. Ainsi, dans les environ du chef lieu de la province
nous avons illustré les résultats d’une étude d’un cas réel Makamba.
pour le calcul des performances d’une mini-centrale
photovoltaïque raccordée au réseau électrique. Ce cas
concerne le renforcement d’un réseau électrique existant II. SYSTEME PHOTOVOLTAÏQUE
d’un village rural (Kigarama-Makamba) au Burundi à RACCORDE AU RESEAU
l’aide de l’énergie solaire photovoltaïque.
Dans un système PV raccordé au réseau, l’énergie
Mots clés – Burundi; effet de serre; énergie solaire; fournie par les modules PVs peut être injectée
Photovoltaïque; mini-centrale; réseau électrique. partiellement ou totalement dans le réseau de
distribution électrique par l’intermédiaire d’un
I. INTRODUCTION onduleur. En plus de la conversion DC/AC du courant
Actuellement, les énergies renouvelables et en électrique produit par le générateur PV, l’onduleur
particulier l'énergie solaire photovoltaïque (PV) sont assure l’extraction du maximum de puissance du
en première ligne pour fournir une énergie propre et générateur PV, le transfert de cette puissance à
sans émission des gaz à effet de serre. En effet, rendement maximal vers le réseau et/ou les chargés
l’utilisation des énergies renouvelables dans le monde reliés, la sécurité électrique [16].
est en nette progression. Surtout après les nouvelles D’une manière générale, le principe de couplage
politiques internationales et nationales qui visent la des modules PVs au réseau électrique, se résume
diminution de l’utilisation des énergies fossiles. comme suit (Fig. 1) : (a) Le générateur PV produit du
Certes, dans les pays d’Afrique centrale, la grande courant continu transformé en courant alternatif via
majorité de leurs sources d’énergie électrique est un onduleur, (b) Le courant est directement
renouvelable et surtout hydraulique. Néanmoins, avec consommé par les appareils électriques ou peut être
l’augmentation démographique et la croissance réinjecté dans le réseau de distribution public, (c) Un
économique, les autres sources d’énergies ou plusieurs compteurs d’électricité permettent de
renouvelables en général et énergie solaire mesurer l’énergie consommée et l’énergie fournie au
photovoltaïques peuvent soutenir l’hydraulique pour réseau.
répondre à la pression sur la demande énergétique
croissante. Au Burundi, malgré son potentiel III. ENERGIE AU BURUNDI
hydroélectrique dont il regorge, la grande majorité de Le Burundi est un petit pays (27834km²) situé
cette ressource reste inexploitée. A cause de dans l’Est de l’Afrique, entre les méridiens 29°00’
l’augmentation de la demande énergétique, le pays en 30°25’Est et les parallèles 2°20’-4°25’Sud, connaît
général et le milieu rural en particulier connaît des actuellement une crise énergétique sans précédent
coupures incessantes d’électricité. Ainsi, et pour [29]. S’appuyant sur ses potentiels en énergie
combler ce manque et pour pouvoir relancer son renouvelable et pour honorer ses engagements dans le
économie, le gouvernement burundais veut cadre de Convention Cadre des Nations Unies sur les
promouvoir l’énergie solaire PV. L’introduction des Changements Climatiques ratifiés en date du 06 avril
mini-centrales connectées au réseau électrique 1997 [30], la politique énergétique burundaise est
permettrait de répondre à la pression sur la demande d’aménager l’énergie hydraulique et de le renforcer
électrique, surtout dans la journée, en croissance avec d’autres énergies renouvelables en général et
continuelle. Ainsi dans ce travail, nous avons étudié l’énergie photovoltaïque en particulier.
les performances de mini-centrales photovoltaïques
raccordées au réseau électrique. L’injection de

International Conference on Energy and Sustainable Development ICESD'11


    
  
International Conference on Energy and Sustainable Development 29-30 November 2011

1400m, une précipitation moyenne de 1200mm


(inférieures à 1000mm à l’Imbo) et une Température
ambiante supérieur à 20°C [34].
Le Burundi dispose d’un énorme potentiel en
énergie solaire. Il bénéficie tout au long de l’année
d’un ensoleillement variant entre 4,6 et 5,1kWh/m²/j
au niveau des plaines contre 3,3 à 4kWh/m²/j dans les
hautes altitudes (Tableau 1).

TABLEAU 1 : MOYENNES ANNUELLES DU


RAYONNEMENT GLOBAL PAR REGION CLIMATIQUE [30]

Moyennes annuelles
Région climatique
(kWh/m²/j)
Plaine de l’Imbo 4,79
Crête Congo-Nil 3,90
Dépression du Nord-Est 4,30
Fig.1 : Les principaux composants d’une installation Dépression de l’Est 4,80
photovoltaïque raccordé au réseau
Plateaux Centraux 4, 38
A. Source d’énergie
Au Burundi, la presque totalité des ressources
d’énergie consommée est renouvelable. La principale IV. RENFORCEMENT DE L’ELECTRICITE AVEC
source d’énergie est la biomasse, principalement le UNE MINI-CENTRALE PV RACCORDE AU
bois sous sa forme primaire ou secondaire (transformé RESEAU
en charbon) avec 94%. L’énergie électrique, les Dans ce travail, nous avons étudié les
produits pétroliers et la tourbe, pour une part très performances d’une mini-centrale PV raccordée au
minime, se partagent les 6% restant [31]. Le Burundi réseau électrique. L’injection de l’énergie électrique
connaît un problème majeur dans le domaine produite par la mini-centrale permettra de redresser la
d’énergie électrique. Alors qu’il a besoin de 270MW tension et en même temps améliorer la puissance
pour pouvoir redécoller son économie, notamment à surtout quand la pointe de la demande est en phase
travers l’exploitation de ses ressources minières, le avec l’intensité de l’ensoleillement reçu. Une étude de
pays ne dispose que 45MW, soit 6 fois moins cas est réalisée pour le calcul des performances d’une
d’énergie électrique dont la population a besoin [32] mini-centrale photovoltaïque connectée au réseau
et seulement 2,7% des 8038618 habitats dont compte électrique dans un village rural au Burundi. Les
le pays ont accès à cette source [33]. La grande résultats sont obtenus à l’aide du logiciel libre Homer
majorité de cette source d’énergie est d’origine et en utilisant le profile de charge du village.
hydroélectrique avec 95% d’électricité consommée au
pays. Le reste de la production électrique est d’origine A. Présentation du site Kigarama-Makamba
thermique et de ressources alternatives (énergie
Makamba est l’une des dix-sept provinces que
solaire, éolienne, etc.) dont le développement reste
compte le Burundi. Elle est située au sud du pays. Elle
marginal. Néanmoins, le gouvernement burundais
est située entre 4° et 4°48’ de latitude Sud et 29°32’ et
s’intéresse aussi de plus en plus aux filières des
30°11’de longitude Est. Elle est limitée, au nord par
énergies renouvelables surtout la voie photovoltaïque
les provinces Rutana et Bururi, au Sud par la
où des ressources financières ont été allouées à
République de la Tanzanie et à l’Ouest par le Lac-
l’électrification par cette voie dans budget
Tanganyika (Fig.2). La province Makamba est au sud
gouvernemental de 2011.
du prolongement de la crête Congo-Nil. Elle est
constituée de bas plateaux et des plaines qui se
B. Potentiel solaire au Burundi prolongent jusqu’au Nord-Ouest de la Tanzanie [35].
Le Burundi comprend trois grandes régions
climatiques sur sa carte topographique : (a) La crête 1) Potentiel solaire du site : Faute de faire des
Congo-Nil qui se caractérise par une altitude mesures sur le site de travail (le village d’étude), le
supérieur à 2000m, une précipitation moyenne de potentiel solaire du lieu est pris de la base de données
1400mm à 1600mm et une Température ambiante de du logiciel PVGis (European Communities, 2001-
15° avec 0°C Minimum, (b) Le plateau central avec 2010). La Fig.3 illustre l’irradiation solaire moyenne
des altitudes moyennes de 1500 à 2000m, une mensuelle du village Kigarama-Makamba.
précipitation moyenne de 1200mm et une 2) Température ambiante mensuelle moyenne :
Température ambiante de 18 à 20°C, (c) La plaine de En général, le Burundi connaît une très faible
l’Imbo et les dépressions du Kumoso et de Bugesera variation des températures moyennes mensuelles. A
qu’ils se caractérisent avec des altitudes inférieurs à Makamba, les températures un peu élevées

International Conference on Energy and Sustainable Development ICESD'11


    
  
International Conference on Energy and Sustainable Development 29-30 November 2011

s’observent en août, septembre et octobre. Les B. Etat de consommation électrique actuelle


températures données dans la Fig.4 sont des valeurs Dans notre étude, nous avons considéré des
moyennes mensuelles prises sur un grand nombre habitations de trois chambres en générales. Les
d’année de mesure [36]. données de consommation électrique actuelle sont
obtenues grâce aux informations fournies par un
habitant du village (Tableau 2). Le profile considéré
dans cette étude suppose que toutes les maisons du
village consomment la même quantité d’énergie.

C. Profile de charge proposée


En observant le tableau 2, nous remarquons que
les matériels électriques utilisés consomment
beaucoup d’énergie, des lampes, par exemple, de
100W de puissance, sont trop gourmandes. Dans la
suite de notre travail, nous proposerons des matériels
électriques efficaces consommant moins de puissance
électrique. En outre, nous proposerons d’améliorer le
niveau de vie des habitants en proposant d’ajouter
d’autres éléments favorisant le bien être humaine. A
titre d’exemple, nous proposerons, d’ajouter des
éclairages publics, moulin électrique, pharmacie,
Fig.2 : Photo aérienne du village Kigarama-Makamba ventilateur, ordinateur PC, etc. Les Figs 5 et 6
présentent le profile de charge journalière de
l’ensemble des habitations du village et le profile de
7000 charges à usages publics et autres matériels du village.
L’énergie totale consommée déduite de ces deux
6000 profiles proposés pour le village est égale à 84.85
Global horizontal (Wh/j)

kWh/j. Ainsi, nous remarquons que l’énergie totale


5000 est réduite par rapport à la consommation initiale
4000 (121.2 kWh/j) alors que les conditions de vie des
habitants ont été améliorées en ajoutant des
3000 équipements électriques.
2000 TABLEAU 2: ETAT DE LA CONSOMMATION DU VILLAGE

1000 Appareils PU Et
N NHL Pt (kW) Fh (H)
électriques (W) (kWh/j)
0
Lampes par :
habitat 11 15 100 16.50 4 66.0

Fig.3 : Températures moyennes mensuelles de Kigarama-Makamba Boutique 2 2 100 0.40 4 1.6


Pharmacie 2 1 100 0.20 12 2.4
Equipement
22
par habitat :
20
Température ambiante (°C)

18 TVCouleur 1 15 100 0.10 4 6.0


16 Réfrigérateur 1 15 120 0.12 24 43.2
14
Radio 2 15 50 1.50 8 12.0
12
10 Total --- 63 570 18.82 --- 131.2
8
6 Avec, N: nombre, NHL : nombre d’habitats ou boutique, PU :
puissance utile, Pt : Puissance totale, Fh : heures de
4
fonctionnement, Et : énergie totale
2
0 D. Résultats des performances à l’aide de HOMER
Homer est un logiciel professionnel de
dimensionnement des installations énergétiques.
Fig.4 : Irradiation solaire moyenne mensuelle de Kigarama- Différentes étapes sont suivies pour pouvoir
Makamba dimensionner les différents constituants du système.

International Conference on Energy and Sustainable Development ICESD'11


    
  
International Conference on Energy and Sustainable Development 29-30 November 2011

Dans notre travail, les éléments constituants notre Pour mieux comprendre la contribution de la mini-
système photovoltaïque raccordé au réseau et dont le centrale photovoltaïque dans l’électrification de notre
logiciel aura à paramétrer sont le générateur village, nous allons choisir deux jours, l’un quand
photovoltaïque, les différentes charges au service dans l’irradiation solaire est la plus favorable (au mois
le village, le convertisseur et le réseau électrique. d’Août) et l’autre où l’irradiation est plus défavorable
Ainsi, le système PV sélectionné est composé d’un (mois de décembre). Les résultats de la comparaison
générateur photovoltaïque de 17kWc raccordé au ont montrés que dans le cas favorable (Fig.8), le
réseau électrique à l’aide d’un onduleur permettant de générateur PV produit largement beaucoup de
convertir la puissance DC produite par le générateur puissance photovoltaïque de telle manière qu’après la
PV en AC. couverture de puissance de charges (de ±8h jusqu’à
±16h), l’énergie vendue au réseau est trop élevée.
8.0 Cette énergie vendue au réseau servira belle et bien à
couvrir celle achetée au réseau dans le reste du jour.
7.0 Dans le cas défavorable (Fig.9), l’énergie
6.0 photovoltaïque est nettement moindre et n’arrive à
Puissance (kW)

5.0 couvrir la consommation électrique que durant


quelques heures (de ±10h jusqu’à 13h).
4.0 L’alimentation des charges sera réalisée par le réseau
3.0 électrique en grande majorité.
2.0
1.0
0.0
0 3 6 9 12 15 18 21 24
Temps (heures)
Fig.5 : Profile de charge journalière d’une habitation type du village

1.0
0.9
0.8
Puissance (kW)

0.7
0.6
0.5
0.4 Fig.7 : Production électrique mensuelle moyenne
0.3
0.2
0.1
Irradiation globale (kW/m²) Puissance consommée par les charges (kW)
0.0
Puissance PV (kW) Puissance achetée au réseau (kW)
0 3 6 9 12 15 18 21 24
Puissance vendue au réseau (kW) Puissance excédentaire (kW)
Temps (heures) 20
Fig.6 : Profile des charges à usages publics et autres matériels
Puissance (Kw)

communs du village 15

10
1) Production et consommation énergétique du
système: Les résultats de calcul obtenus montrent que 5
les productions électriques des deux ressources 0
évoluent dans presque les mêmes proportions dans 00:00 02:24 04:48 07:12 09:36 12:00 14:24 16:48 19:12 21:36 00:00
tous les mois de l’année. Ceci peut être expliqué par le
fait que les températures (Fig.4) et les irradiations Temps (Heures)
solaires (Fig.3) varient peu au courant de l’année au Fig.8 : Profile de différentes puissances horaires du système PV
Burundi. Néanmoins, nous notons que la puissance PV pour un éclairement favorable, 28 Août.
est meilleure que la production du réseau dans les mois
de juin, juillet et août, voire septembre aussi. C’est au
mois de décembre et janvier que la production 2) Emission des gaz à effet de serre: Dans un
d’électricité par le réseau est un peu supérieure à celle système photovoltaïque raccordé au réseau électrique,
du générateur PV (Fig.7). nous trouvons que le nombre de polluants émis par le

International Conference on Energy and Sustainable Development ICESD'11


    
  
International Conference on Energy and Sustainable Development 29-30 November 2011

système dans l’atmosphère est minime (Tableau 3). conditions climatiques du lieu, nous a permis de
En outre la quantité des émissions est faible et il faut paramétrer les différents éléments constituants le
remarquer que ces polluants sont de production système et de choisir l’architecture la moins coûteuse.
d’électricité par le réseau, sinon, le se générateur Ainsi, la nouvelle architecture choisie, nous a permis
photovoltaïque n’émet aucun gaz à effet de serre. de faire une économie de 10% de la production
électrique totale du système et avec un avantage
Irradiation globale (kW/m²) Puissance consommée par les charges (kW) d’émettre moins de polluants dans l’atmosphère.
Puissance PV (kW) Puissance achetée au réseau (kW)
Puissance vendue au réseau (kW) Puissance excédentaire (kW) VI. REFERENCES
8
Puissance (kW)

[1] Y. Heuillard. Marche mondial du solaire


6
photovoltaïque, www.ddmagazine.com.
4 [2] République du Burundi-Ministère de l’eau de
l’environnement, de l’aménagement du territoire et de
2 l’urbanisme, Programme des Nations Unies pour le
Développement, Résume exécutif de la seconde
0 communication nationale sur les changements
00:00 02:24 04:48 07:12 09:36 12:00 14:24 16:48 19:12 21:36 00:00 climatiques, Janvier 2010.
[3] République du Burundi-Ministère de l’Aménagement
Temps (Heures) du Territoire, de l’Environnement et du Tourisme,
Programme des Nations Unies pour le Développement,
Fig.9 : Profile de différentes puissances horaires du système PV Identification des besoins en technologies pour la
pour un éclairement défavorable, 4 décembre. réduction des émissions des gaz à effet de serre au
Burundi, Projet BDI/98/G32, Bujumbura, Novembre
2002.
TABLEAU 3 : POLLUANTS ÉMIS PAR LE SYSTÈME [4] Programmes des Nations Unies pour le Développement
PHOTOVOLTAÏQUE RACCORDÉ AU RÉSEAU. et le Gouvernement du Burundi, Rapport Burundi
2010: Objectif du millénaire pour le développement,
Polluants Emissions (Kg/an) Juillet 2010.
[5] H. Mimouna. Burundi : Economiser l’énergie
Dioxyde de carbone (CO2) 5443 électrique, (www.legriot.info/1961 - burundi -
economiser - l’energie - electrique/).
Monoxyde de carbone (CO) 0
[6] Observatoire de l’Action Gouvernementale, Analyse
Hydrocarbures imbrûlés 0 de la politique du gouvernement en matière d’énergie
au Burundi, Bujumbura Août 2010.
Matières particulaires 0 [7] S. Bisore. La problématique climatique au Burundi :
Dioxyde de souffre (SO2) 23.6 analyse de la contribution du pays, risques de
dommages potentiels, politique d’adaptation et
Oxydes d’azote (NOx) 11.5 comparaison dans le contexte global, Diplôme d’Etude
Spécialisée en Gestion de l’Environnement ,Université
Libre de Bruxelles, Institut de Gestion de
l’Environnement et d’Amenagement du territoire,
2006.
V. CONCLUSION [8] République du Burundi - Ministère de la Planification
du développement et de la reconstruction nationale,
Dans cette d’étude de renforcement de l’électricité Monographie de la commune MAKAMBA,
rurale avec une mini-centrale connectée au réseau, Makamaba, Septembre 2010.
nous avons d’abord vu que les matériels électriques [9] Burundi-Makamba, Climat, Température,
utilisés, actuellement dans le milieu rural, Précipitations, Ensoleillement, (www.levoyageur.net
/climat-ville-MAKAMBA)
consomment plus de puissance sans pour autant
permettre aux habitants d’améliorer leur vie. C’est
pour cela que nous avons proposé des éléments
électriques efficaces avec de faible puissance
électrique. Le logiciel HOMER, se basant sur les

International Conference on Energy and Sustainable Development ICESD'11

View publication stats