Vous êtes sur la page 1sur 16

ISO

NORME INTERNATIONALE 6157-3


Première édition
1988-08-01
Corrigée et
réimprimée
1992-07-H
INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION
ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION
MEXflYHAPOP,HAR OPrAHM3A~MR Il0 CTAHflAPTM3A~MM

Éléments de fixation - Défauts de surface -

Partie 3 :
Vis et goujons pour applications particulières

Fasteners - Surface discon tinuities -

Part 3: Bolts, screws and studs for special requirements

Numéro de référence
ISO 6157-3 : 1988 (F)
ISO 6157-3 : 1988 (F)

Avant-propos
L’ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale
d’organismes nationaux de normalisation (comités membres de I’ISO). L’élaboration
des Normes internationales est en général confiée aux comités techniques de I’ISO.
Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité
technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non
gouvernementales, en liaison avec I’ISO participent également aux travaux. LYS0 col-
labore étroitement avec la Commission électrotechnique internationale (CEI) en ce qui
concerne la normalisation électrotechnique.

Les projets de Normes internationales adoptés par les comités techniques sont soumis
aux comités membres pour approbation, avant leur acceptation comme Normes inter-
nationales par le Conseil de I’ISO. Les Normes internationales sont approuvées confor-
mément aux procédures de I’ISO qui requièrent l’approbation de 75 % au moins des
comités membres votants.

La Norme internationale ISO 6157-3 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 2,
&men ts de fixation.

L’attention des utilisateurs est attirée sur le fait que toutes les Normes internationales
sont de temps en temps soumises à révision et que toute référence faite à une autre
Norme internationale dans le présent document implique qu’il s’agit, sauf indication
contraire, de la dernière édition.

0 Organisation internationale de normalisation, 1988 0

Imprimé en Suisse
NORME INTERNATIONALE ISO 6157-3 : 1988 (FI

Éléments de fixation - Défauts de surface -

Partie 3:
Vis et goujons pour applications particulières

1 Objet et domaine d’application 2 Les schémas représentent dans certains cas une exagération des
défauts pour une meilleure compréhension.

1 .l La présente partie de I’ISO 6157 fixe les limites des divers


types de défauts de surface des vis et goujons pour des applica-
tions particulières.
2 Références
Elle s’applique aux vis et goujons
ISO 468, Rugosité de surface - Paramètres, leurs valeurs et les
- règles générales de la dé termina tion des spécifications.
de diamètre nominal de filetage 5 mm et supérieur;

- de grades A et B; ISO 898-1, Caractéristiques mécaniques des éléments de fixa-


tion - Partie 1: Vis et goujons.
- de longueur nominale Z4 10d (ou plus sur spécifica-
tien); ISO 2859, Règles et tables d’échantillonnage pour les contrôles
par attributs.
- de classe de qualité 12.9;

- ISO 3269, Éléments de fixation - Contrôle de réception.


de classes de qualité 8.8, 9.8 et 10.9 si la norme de
produit le spécifie ou par accord entre le fournisseur et
le client.

3 Types, causes, aspect et limites des défauts


1.2 La présence de défauts de surface dans les limites admi- de surface
ses dans le chapitre 3 ne doit cependant pas affecter le respect
des valeurs minimales de caractéristiques mécaniques et fonc-
tionnelles spécifiées dans I’ISO 898-l. 3.1 Tapures et criques

Lorsque des conditions de tenue en fatigue sont exigées, la Une tapure est une cassure nette à facettes de la structure cris-
tenue en fatigue des vis présentant des défauts ne doit pas être talline passant à travers les joints de grains et qui peut éventuel-
inférieure à celle des vis sans défaut du même lot. lement suivre les inclusions de matières étrangères. Ce défaut
est généralement provoqué par une sollicitation excessive du
NOTES métal pendant les opérations de forgeage, formage ou autres,
1 Les figures données en illustration dans le chapitre 3 ne sont que ou pendant le traitement thermique. Lorsque les pièces sont
des exemples. Elles s’appliquent également à d’autres types de vis ou soumises à un traitement thermique ultérieur important, les
goujons. tapures ou criques sont généralement teintées par l’oxydation.

1
ISO6157-3:1988(F)

3.1.1 Tapures de trempe

Cause Les tapures de trempe peuvent apparaître pendant la trempe par suite de contraintes excessives provoquées lors de
l’opération. Elles adoptent généralement une trajectoire irrégulière et erratique à la surface de l’élément de fixation.
Apparence

Tapure sur le dessus de tête,


généralement en prolonge-
ment d’une crique sur le
Tapure circulaire corps ou sur le côté de la tête
voisine du rayon Tapure sur un angle
de la tête Tapure à fond de filet
sous tête A
,---Tawre \ r-
I au sommet !

@
i A

L Tapure sur la face d’appui

Tapure dans le rayon


sous tête

A-A

la denture ’ I LTapures- I

Limites Les tapures de trempe sont interdites quelles que soient leur profondeur, leur longueur ou leur position.

3.1.2 Fissures de forgeage

Cause Les fissures de forgeage peuvent être provoquées par l’opération de cisaillage ou de forgeage et se situent sur le
dessus de la tête des vis.
Apparence

Fissure de forgeage sur le dessus de la tête

Limites Longueur, 1, des fissures de forgeage : ZQ dl)


Profondeur ou largeur, b, des fissures de forgeage: 6 < 0,04d
NOTE - Les limites fixées des fissures de forgeage ne s’appliquent pas aux vis à tête à six pans creux (voir 3.1.5).

1) d= diamètre nominal de filetage

2
ISO 6157-3 : 1988 (FI

3.1.3 Criques de forgeage

Cause -es criques de forgeage peuvent apparaître au forgeage, par exemple sur un pan ou sur un angle de la tête des vis
3 tête hexagonale, ou encore sur le pourtour de I’embase des vis à tête hexagonale à embase, sur la partie cylin-
jrique des vis à tête ronde ou sur la face supérieure de la tête des vis à tête à cuvette.
Apparence
,- Crique de forgeage Criques

Criques de forgeage ’

\Criques de forgeage Criques de forgeage

Limites Vis à tête hexagonale

Aucune crique de forgeage apparaissant sur un pan de vis à tête hexagonale ne doit déboucher sur la surface cir-
culaire du sommet de la tête limitée par le chanfrein, ni sur la face d’appui sous tête. Les criques de forgeage
affectant l’intersection de deux plats ne doivent pas réduire la cote surangles au-delà du minimum spécifié.

Les criques de forgeage sur la face supérieure de la tête des vis à tête à cuvette ne doivent pas avoir une largeur
supérieure à 0,06dl) ou une profondeur dépassant celle de la cuvette.

Vis à tête hexagonale à embase et vis à tête ronde

Les embases des vis à tête hexagonale et la partie cylindrique des vis à tête ronde peuvent présenter des criques
de forgeage aux limites maximales suivantes:

Largeur

0,08d,2)(pour une seule crique);

0,04d, (pour deux criques ou plus, dont une seule peut dépasser 0,08d,).

0,04d

1) d= diamètre nominal de filetage


2) d,= diamètre extérieur de tête ou d’embase

3
ISO 6157-3 :1988(F)

3.1.4 Fissures de cisaillement

Cause Les fissures de cisaillement peuvent apparaître, par exemple au forgeage, fréquemment sur le pourtour des
éléments à tête ronde ou à embase et sont généralement orientées à 45’ par rapport à l’axe de l’élément. Des
fissures peuvent également apparaître sur les plats des éléments à tête hexagonale.
Apparence
Fissures de cisaillement

Fissure de cisaillement

Fissures de cisaillement

Limites Vis à tête hexagonale

Les limites des fissures de cisaillement apparaissant sur les plats sont les suivantes:

Largeur

G 0,25 mm + 0,020

Profondeur

< 0,04d
Aucune fissure de cisaillement apparaissant sur un pan de vis à tête hexagonale ne doit déboucher sur la surface
circulaire du sommet de la tête limitée par le chanfrein, ni sur la face d’appui sous tête. Les fissures de cisaille-
ment affectant l’intersection de deux plats ne doivent pas réduire la cote surangles au-delà du minimum spécifié.

Les fissures de cisaillement sur la face supérieure de la tête des vis à tête à cuvette ne doivent pas avoir une lar-
geur supérieure à 0,06d2)ou une profondeur dépassant celle de la cuvette.

Vis à tête hexagonale à embase et vis à tête ronde

Les embases des vis à tête hexagonale et la partie cylindrique des vis à tête ronde peuvent présenter des fissures
de cisaillement aux limites maximales suivantes :

Largeur

0,08dc3)(pour une seule fissure);

0,04d, (pour deux fissures ou plus, dont une seule peut dépasser 0,08d,).

1) s= cote surplats
2) d= diamètre nominal de filetage
3) d,= diamètre extérieur de tête ou d’embase
ISO 6157-3 : 1988 (FI

3.1.5 Criques de forgeage dans les vis à tête à six pans creux

Zause .es criques de forgeage peuvent apparaître sur le pourtour, sur le dessus ou sur l’empreinte (six pans creux), à
intérieur ou à l’extérieur, à la suite du découpage du fil, ou d’efforts de découpage ou de compression pendant
z forgeage ou le formage de la tête.
ipparence
Admissible, ne doit pas s’étendre à plus de la
moitié de la distance entre le pourtour de la
Admissible tête et le six pans creux (empreinte)

Non admissible -
joint l’empreinte au
bord de la tête

Admissible

Non admissible - jonction


possible des deux défauts

Non admissible - jonction


possible des deux défauts

Admissible
r Admissible

/ Non admissible

[Admissible

Non admissible - joint


l’empreinte au bord de
Admissible --Y la tête
ISO 6157-3 : 1988 (FI

Apparence
(suite)

r Admissible

Non admissible -
jonction possible
des deux défauts

Admissible - non dans la


zone d’engagement de la
clé (fond de l’empreinte)

h 1

Profondeurs admissibles

h, < 0,03dkW 0,13


:

mm max.
ti ,Non admissible - défauts
transversaux dans la partie
de l’arrondi sous tête
D
h2 < 0,06dk: 1,6 mm max.

0,3 +-+-
t2'

Aucune criaue admissible


Admissible dans cette ;one

\Non admissible : fond de


l’empreinte ou à moins de 0,3r
du fond de l’empreinte
1) dk = diamètre extérieur de tête
2) t = profondeur de la jauge de l’élément d’entraînement
ISO 6157-3 : 1988 0

Limites Les criques s’étendant de l’empreinte à la face extérieure de la tête et les criques transversales pouvant éventuel-
lement se rejoindre ne sont pas admissibles. Les criques à moins de 0,3t du fond de l’empreinte ne sont pas
admissibles. Des criques sont admissibles dans l’empreinte si elles ne dépassent pas 0,25t en longueur et 0,03dk
en profondeur (0,13mm max.).
II est admis d’avoir une crique longitudinale d’une profondeur ne dépassant pas 0,03dk(OJ3 mm max.) à l’inter-
section de la tête et de la tige et sur le sommet de la tête. Les criques longitudinales de profondeur ne dépassant
pas 0,06dk (1,6 mm max.) sur. le pourtour sont admises.

3.2 Lignes, pailles ou repliures de laminage

Une ligne ou paille est une ligne étroite, droite ou légèrement incurvée qui est située longitudinalement sur le filetage, la tige ou la tête.

Cause Les lignes ou pailles de laminage sont inhérentes au métal de base dans lequel sont fabriqués les éléments de
fixation.
Apparence
Paille ou ligne, généralement droite
ou Iégérement incurvée, courant
longitudinalement

Paille ou ligne, généralement droite


ou légèrement incurvée, courant
longitudinalement

Ligne

Limites Profondeur admissible : 0,015dl) + 0,l mm : 0,4 mm max.

Si la paille OU ligne se prolonge dans la tête, elle ne doit alors pas dépasser les limites de largeur et de profondeur
fixées pour les criques (voir 3.1.3).

1) d= diamètre nominal de filetage

7
ISO 6157-3 : 1988 (FI

3.3 Trous (porosités)

Les trous sont des petites poches ou des creux peu profonds formés à la surface par une insuffisance de garnissage du métal pendant
le forgeage ou le refoulement.

Cause Les trous sont produits par une marque ou empreinte de copeaux (bavures de cisaillage) ou par la formation de
rouille sur le métal brut. Ils ne sont pas supprimés pendant les opérations de forgeage ou de refoulement.
Apparence

Limites Profondeur, h, des trous :

h Q 0,02dl) : 0,25mm max.


Superficie de tous les trous:

La superficie combinée de tous les trous de la surface d’appui ne doit pas dépasser 5 % de la superficie
totale.

1) d= diamètre nominal de filetage

8
ISO 6157-3 : 1988 0

3.4 Replis de forge


Les replis sont un doublement de l’épaisseur de métal apparaissant en surface de l’élément de fixation pendant le forgeage,

Cause Les replis de forge résultent d’un déplacement de matière dû à une incompatibilité entre formes et volumes a
chaque opération de forge.
Apparence

Repli typique
admissible (( en
feuille de tréfle))
sur un élément de
fixation à épaule-
ment non circulaire
Repli admissible à l’intersection
de I’embase et de la partie d’entraînement

Repli admissible
en surface
de l’extrémité
Repli non admissible sur . de vis
un raccordement intérieur -7
Repli admissible
Repli admissible sur
sur un angle extérieur
un angle extérieur
Repli non admissible sur
ccordement intérieur

Limites Les replis ne sont pas admissibles sur les raccordements intérieurs ou en dessous de la surface d’appui, sauf auto-
risation contraire stipulée dans la présente partie de I’ISO 6157 ou dans la norme de produit.

Les replis sur les angles extérieurs sont admissibles.

3.5 Marques d’outil


Les marques d’outil sont des stries longitudinales ou circonférentielles peu profondes.

Cause La marque d’outil est provoquée par le déplacement des outils sur la surface de la vis.
Apparence
Marque d’outil 7

Marque admissible provoq


par l’opération débarbage

Limites Les marques d’outil laissées par l’usinage de la tige, du rayon d’arrondi ou de la face d’appui ne doivent pas don-
ner une rugosité de surface dont la valeur de R, est supérieure à 3,2 prn, déterminée conformément à I’ISO 468. -

9
ISO 6157-3 : 1988 0

3.6 Replis dans les filets


Les replis dans les filets sont une double épaisseur de métal dans le filetage. Les replis adoptent généralement une configuration simi-
laire pour un même produit, c’est-à-dire même emplacement et même direction transversale,

Les replis peuvent apparaître pendant le roulage à froid des filets.


Apparence Replis non
admissibles
Direction de la charge

Diamètre extérieur

Diamètre sur flancs

Diamètre intérieur
Replis admissibles

Diamètre extérieur

Diamètre sur flancs ’

Manque de garnissage
admissible sur le Diamètre intérieur
sommet des filets

Diamètre extérieur

Diamètre sur flancs

Diamètre intérieur
1) H, = profondeur de filetage
Limites Aucun repli n’est admis, quelle que soit sa profondeur ou sa longueur, dans les endroits suivants:
- à fond de filet;
- sur le flanc chargé d’un filetage en dessous du diamètre sur flancs, même si l’amorce de repli se trouve
au-delà.

Les repliures sont admissibles


- au sommet des filets, leur profondeur maximale étant de 0,25 H,;
- au sommet des filets non complétement roulés, leur longueur maximale étant d’un demi-tour sur un filet;
- en dessous du diamètre sur flancs si elles se trouvent sur les flancs non chargés, en direction du diamètre
extérieur, si leur profondeur n’est pas supérieure à 0,25 HI et si leur longueur est égale à un demi-tour
sur un filet.

3.7 Chocs
Les chocs sont une déformation de la matière au niveau d’une surface quelconque de la vis.

Cause Le choc, quel que soit son type : bosselure, éraflure, encoche, est provoqué par une action extérieure au cours de
la fabrication ou de la manipulation des vis, oar exemole le chargement.
Apparence Aucune forme géométrique précise, ni aucun emplacement ou direction prévisible, puisque l’empreinte est due à
I une action extérieure.
Limites À moins qu’ils n’affectent la fonction ou l’aptitude à l’emploi, les chocs décrits ci-dessus ne peuvent pas entraîner
le rejet.

Les bosselures, éraflures, encoches situées sur les trois premiers filets doivent permettre le vissage d’une bague
filetée ENTRE à une valeur de couple correspondant à 0,001 d3 max., en newton mètres.

Un accord spécial peut intervenir, en cas de besoin, pour l’emballage, par exemple pour éviter les endommage-
ments oendant le transoort.

10
ISO 6157-3 : 1988 (FI

$
z
42 00
.-E
.= 6
E
5 L
f v) 2
.-0
.-5. C’--e‘fbg----CU xi Ri Ri 3 3 ;I; $ G G 6s 8 9;
c $ 5 E 0 0 0 0 ci- ci- 0 0 0 0 0 0 0 0 ci- 0 0
.-E a:
cl

5
titi % - cv -3 CD
2 5 g-v---m 8i 3 3 M % E % 3 % z % M
t- 5 E 0 0 0 0 0 0 0 0 0 6 0 0’ 0 0’ 0 0 0’
k

3 5
22 9 Gi *I\ 0)
.- 3-F Ki 3 % M z ;1; %Ttw*****d.
a43 0
a 5 E 0% 0. o- o- o- 0. 0% o- o- o- o- 0. o- 0. 0’ 0’ 0.
z &

UJW $1 a(elU!XeUl JtWleA ia$C31 ap JiW!J?)Xa aJ$?lLlHp x 90’0

ww ~1’0 aleuyxeuc JnqeA ia~g2 ap Jna!Jgxa aJ)+ue!p x &O’O


3
g

.Iz
E
v
tu

ii
cc
L

D
a$u!aJdum,l ap JnapUO~OJd x ÇZ’O

z
‘Q)
P

I
\

:
Q)
9

11
ISO 6157-3 : 1988 (FI

4 Mode opératoire de contrôle et d’évaluation tout autre essai approprié, par exemple magnétoscopie ou cou-
rants de Foucault. Si aucun élément défectueux n’est trouvé, le
Pour la procédure de contrôle de réception, voir ISO 3269. Les lot est accepté (voir aussi 4.4). Si un ou plusieurs éléments
revêtements de surface doivent être éliminés avant l’examen défectueux sont trouvés, ces éléments formeront la taille du lot
s’ils gênent le repérage des défauts de surface. à soumettre aux procédures de 4.3.

NOTE - L’édition de 1984 de I’ISO 3269 ne donnant aucune spécifica-


tion en ce qui concerne les plans d’échantillonnage pour les défauts de 4.3 Essais destructifs
surface des éléments de fixation, il est prévu de la compléter ultérieure-
ment. En attendant, le plan d’échantillonnage donné en annexe est Au cas où la procédure de 4.2 révèle des éléments défectueux,
applicable. prélever un échantillon secondaire sur ces éléments, conformé-
ment au tableau 3 de l’annexe. Cet échantillon se compose
4.1 Principes d’éléments présentant les défauts les plus graves, découpés au
droit du défaut, là où la profondeur de celui-ci est la plus
Le fabricant peut suivre n’importe quelle procédure de contrôle grande.
s’il veille à ce que les éléments de fixation soient conformes à la
présente partie de I’ISO 6157.
4.4 Évaluation
L’acheteur peut utiliser la procédure de contrôle spécifiée dans
ce chapitre pour son contrôle de réception d’un lot d’éléments Si l’examen à l’oeil nu montre un élément présentant des tapu-
de fixation. La procédure est également utilisable en cas de res de trempe en un endroit quelconque, ou des replis de forge
litige sur la conformité à la spécification, à moins qu’une autre au niveau de l’angle intérieur ou en dessous de la face d’appui,
méthode de réception n’ait été convenue entre le fabricant et à l’exception des replis en «feuille de trèfle» des éléments de
l’acheteur au moment de la commande. fixation non circulaires à épaulement, le lot doit être rebuté.

4.2 Essais non destructifs Si aux essais destructifs on trouve un élément présentant des
fissures de forgeage, criques, lignes ou pailles, trous, marques
Prélever un échantillon au hasard dans le lot conformément au d’outil ou chocs qui dépassent les limites admissibles spécifiées
tableau 2 de l’annexe et le soumettre à un contrôle visuel ou à pour le type de défaut en question, le lot doit être rebuté.

12
ISO 6157-3 : 1988 (FI

Annexe

Plan d’échantillonnage pour évaluation des défauts de surface


(Cette annexe fait partie intégrante de la norme.)

L’échantillonnage d’évaluation des défauts de surface se fait sur les effectifs d’échantillons donnés dans le tableau 2 suivant les
principes et les procédures donnés dans le chapitre 4.

Tableau 2 - Effectifs d’échantillons par examens visuels


et essais non destructifs

Effectif
Taille du lot ‘1
de l’échantillon I
N n
N< 1200 20
1 201 a N < 10 000 32
10 001 < N < 35 000 50
35 001 < N Q 150 000 80
1) La taille du lot est la quantité de produits du même type, de la
même dimension et de la même classe de qualité soumis au contrôle en
même temps.

NOTE - Les effectifs d’échantillons sont fondés sur le niveau de con-


trôle pour usages spéciaux S-4, spécifié dans I’ISO 2859.

Tableau 3 - Effectifs d’échantillons secondaires


pour essais destructifs

Nombre d’éléments défectueux Effectif


de l’échantillon
trouvés dans l’échantillon
secondaire
N n
NG 8 2
9<N<15 3
16 < N Q 25 5
26 a N a 50 8
51 Q N < 80 13

NOTE - Les effectifs d’échantillons secondaires sont fondés sur le


niveau de contrôle pour usages généraux II, spécifié dans I’ISO 2859.

13
ISO 6157-3 : 1988 (F)

CDU 621.882.2 : 620.191.3


Descripteurs : élément de fixation, vis partiellement filetée, vis entièrement filetée, goujon, défaut de surface, limite.
t8’
Prix basé sur 13 oaaes