Vous êtes sur la page 1sur 12

REPUBLIQUE TUNISIENNE

‫الجمهــورية التونسيـة‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur ‫وزارة الـتـعـلـيـــــم الـعـالـــــي و الـبـحــث‬
‫الـعـلـمــــــي‬
et de la Recherche Scientifique
ENIG ‫جامعـــة قابــــــس‬
Université de Gabès ‫المدرسة الوطنية للمهندسين بقابس‬

Ecole Nationale d’Ingénieurs de Gabès

Département Génie chimique des procédés

I. TP : Traitement des Eaux


Ecole Nationale d’Ingénieurs
de Gabès

Potables
Osmose Inverse

1
I. Etude théorique

1. Définitions

a) Osmose Inverse

Le principe de l’osmose inverse pour le traitement de l’eau est de faire passer cette eau à
travers une membrane ultrafine (jusqu’à 0.001 micron) afin de ne laisser passer que les
molécules d’H2O. Ce procédé très efficace permet d’éliminer de 95% à 99% des particules
présentes dans l’eau et d’en diminuer nettement la dureté. L’eau passant à travers cette
membrane doit être au préalable bien filtrée afin de ne pas saturer l’osmoseur.

Le principe de la pression osmotique appliquée ici concentre les sels dans l’eau restante. On
se retrouve alors avec deux compartiments, l’un chargé en sels minéraux et très concentré et
un autre compartiment très peu concentré en sels. Avec cette technique, l’on perd en général
plus de 25% de l’eau à traiter qui restera très concentrée en élément et devra être traitée à
nouveau. La membrane doit quant à elle être remplacée avec le temps, s’usant à force
d’utilisation.

b) La sélectivité d'une membrane


La sélectivité c'est l'aptitude d’une membrane a ne laissant passer que certaines molécules ou
ions définie par le taux de rejet (appelé aussi taux de rétention) de l’espèce (sel,
macromolécule, particule) que la membrane est censée retenir. Dans le cas de l’osmose
inverse, le soluté de référence est souvent le chlorure de sodium (NaCl), la déminéralisation
des eaux étant l’application la plus importante. Certaines membranes développées pour le
dessalement de l’eau de mer ont un taux de rejet au chlorure de sodium de 99 % environ.
D’autres, développées pour le dessalement des eaux saumâtres, présentent un taux de rejet au
NaCl de 96 %.

c) Facteurs d’influence sur le fonctionnement d'osmose inverse

 Qualité de l’eau brute


 Potentiel colmatant des particules en suspension.
 MON – Matière Organique Naturelle.
 Alcalinité
 Conductivité
 Pression
 Température

d) Applications industrielles de l'osmose inverse

 Dessalement d’eau de mer et d’eaux saumâtres : la plus importante application des


Technologies à membrane.

2
 Production d’eau ultra pure pour l’industrie électronique (fabrication de semi-
conducteurs), pour la dialyse rénale.
 Récupération de lactose et d’acide lactique dans l’industrie laitière.
 Concentration de jus de fruits.
 Traitement d’eaux de chaudières.

e) Avantages / inconvénients de l'osmose inverse


 Avantages

Systèmes d'osmose inverse ont beaucoup d'avantages. Ils sont respectueux de


l'environnement, car ils ne produisent pas ou utilisent des produits chimiques nocifs pendant
le processus. Ces systèmes nécessitent également une quantité minimale d'énergie. Systèmes
d'osmose inverse fonctionnent bien dans les systèmes de filtration à domicile, car ils sont
généralement de petite taille.

Goût de l'eau purifiée est un autre avantage. L'osmose inverse élimine les minéraux dissous et
d'autres contaminants qui causent l'eau à l'odeur désagréable, le goût mal et de prendre des
couleurs inhabituelles.

L'élimination des minéraux dissous, des métaux et d'autres particules bénéficie des systèmes
de plomberie. Il n'y a rien dans l'eau pour corroder les tuyaux ou recueillir les sédiments.

 Inconvénients

Traitements d'osmose inverse nécessitent une énorme quantité d'eau. De tels systèmes
reviennent généralement aussi peu que 5 à 15 pour cent de l'eau poussés à travers le système,
ce qui signifie qu'il faut aussi beaucoup de temps pour traiter correctement l'eau. Ce qui reste
alors quitte le système des eaux usées. Cette quantité de fosses septiques domestiques eaux
usées peut fardeau. L'eau entrant dans le système d'osmose inverse doit également être
exempte de bactéries. Alors que les systèmes d'osmose inverse faire retirer presque tous les
micro-organismes, le risque de contamination par des fuites minuscules ou parties
détérioration empêche les systèmes d'osmose inverse d'être utilisés pour éliminer les bactéries.

Il existe plusieurs inconvénients à l’osmose inverse comme par exemple la grande perte d’eau
et d’énergie. En effet, le pompage de l’eau représente un grand coût énergétique. Le coût des
membranes est aussi très élevé et ajouté à cela les pertes d’eau trop concentrées, l’eau
osmosée revient assez cher aux particuliers.

Malgré ces inconvénients, c’est une technique très utilisée notamment pour le dessalement de
l’eau de mer où on peut retirer 70% d’eau consommable de l’eau de mer.

3
II. Etude expérimentale
1. But de manipulation
Le but de cette manipulation est l’étude de l’unité de l’osmose inverse. Ainsi que la vérification de la
performance de la membrane.

2. Exploitation des résultats

a) Détermination de A*S

Débit d'entrée (l/h) Pression (bar) Débit de perméat Débit de Concentrât


(l/h) (m3/s) (l/h)
8 165.6 46 250

9 147.6 41 250
300 10 176.4 49 275

11 237.6 66 240
12 262.8 73 235

8 183.6 51 360

9 212.4 59 350
400 10 237.6 66 350

11 252 70 350
12 270 75 340

Les présentations graphiques des deux courbes sont les suivantes :

280 280

260 y = 28.44x - 86.4 260 y = 20.674x + 3.1886


R² = 0.8234 R² = 0.7095
240 240
Q=300l
220 220
200 200 Q=400l/
180 180
160
160
7 9 11 13
7 9 11 13

4
Pente A*S= 2E-11 m3 s-1 Pa-1

b) Détermination de la rétention moléculaire de l’osmose inverse

 Étalonnage de conductimètre

 Protocole expérimentale

on a préparé une solution mer de concentration C=6g/L puis on a poursuivit la dilution jusqu'a
atteindre des solutions de concentrations respectivement C=4g/L ,C=2g/L, C=1g/L, C=0,5g/L
, C=0,1g/L

100
(T = 35°C) = = ∗ (T = 22°C)
(100 + (22 − 35) ∗ θ)
Pour solution de concentration de NaCl=1.5g/l on prend θ=2.2 %/°C

Concentration (g/L) 0.1 0.5 1 2 4 6


Conductivité(mS/cm)(22°C) 0.138 0.345 0.59 2.04 5.66 8.29
Conductivité a T = (35°C) 0.193 0.483 0.826 2.86 7.93 11.61

14
Conductivité = F(C)
12 y = 2.0432x - 0.6476
10 R² = 0.9889
Conduvtivité

8
6
4
2
0
-2 0 1 2 3 4 5 6 7
C

 Interprétation

On remarque que la conductivité évolue linéament avec la concentration de la solution en sel


(NaCl) avec une pente a=2.0432 et donnée a l’origine b= -0.6476

 Rétention globale du module

 Protocole expérimentale

On a préparé une solution eau, NaCl permettant de rendre l'eau dans le bac a une
concentration 2g/L en NaCl et on fait 3 expériences dont les quelle on fait varie la pression

5
(8bar _10bar_12bar) et pour chaque pression on opère a 3 débit diffèrent d’alimentation (300
l/h _400 l/h _500l/h)

 Exploitation des resultats

Detaille de calcule

C(mol/m3) = 34,22

µp (mS) + 0,6476) Cp (g/L)∗103 )


Cp [g/L] = ; Cp [mol/m3] =
2.0432 58,44

𝝙П [pas] = j x R x T x (C0-Cp)

j : nombre d’ions formes par dissociation su sel (j=2)

Avec R : constante molaire de gaz parfait (8.314 J.mol-1. °K-1 )

T : température de perméat [°K]

C0: concentration initial (34, 22 mol/m3)

𝝙Pe [pas]= P- 𝝙П
𝐶
Sp= 𝐶𝑃
0

Rm=1- Sp

Tous les résultats sont ulster dans les tableaux suivants

P= 8bar

Qa (L/h) 300 400 500


Qp (L/h) 48 49 50
𝑸𝒑
Y= 0.16 0.123 0.1
𝑸𝒂
µp (µS/cm) 344 306 250
Cp (g/L) 0,55 0,53 0,49
Cp (mol/m3) 9.41 9.07 8.38
𝝙П (Pas) 127001.4 128741.84 132273.96
𝝙Pe (Pas) 672998.6 671258.16 671258.16
Sp 0,275 0,265 0,245
Rm 0,725 0,735 0,755

6
P =10 bar

Qa (L/h) 300 400 500


Qp (L/h) 62 68 75
𝑸𝒑
Y= 20,67 15,5 15
𝑸𝒂
µp (µS/cm) 269 272 246
Cp (g/L) 0,49 0,47 0,44
Cp(mol/m3) 8,38 8,04 7.53
𝝙П (Pas) 132337.6 134078.88 136690.81
𝝙Pe (Pas) 867665.4 865921.12 863309.1
Sp 0,24 0,23 0,22
Rm 0,76 0,77 0,78

P= 12bar

Qa (L/h) 300 400 500


Qp (L/h) 79 78 92
𝑸𝒑
Y= 26,33 29,5 18,4
𝑸𝒂
µp (µS/cm) 316 264 244
Cp (g/L) 0,47 0,45 0,44
Cp(mol/m3) 8.04 7.7 7.53
𝝙П (Pas) 134078.88 135820.16 136690.81
𝝙Pe (Pas) 1065921,89 1064179.84 1063309.19
Sp 0,23 0,23 0,22
Rm 0,77 0,77 0,78

7
 Pour étude l’influence de la r sur le débit de perméat on trace la courbe QP=f(Pe)

Qp=F(Pe) P=8bars
1.40E-05

1.39E-05 y = -2E-10x + 0.0002


R² = 0.7309
1.38E-05
Qp [m3/s)

1.37E-05

1.36E-05

1.35E-05

1.34E-05

1.33E-05
671000 671200 671400 671600 671800 672000 672200 672400 672600 672800 673000 673200
∆ Pe

Qp=F(Pe) P=10bar
2.50E-05

y = -8E-10x + 0.0007
R² = 0.9945
2.00E-05

1.50E-05
Qp [m3/s)

1.00E-05

5.00E-06

0.00E+00
863000 863500 864000 864500 865000 865500 866000 866500 867000 867500 868000
∆ Pe

8
Qp=F(Pe) P=12bar
2.60E-05

2.55E-05

2.50E-05
y = -1E-09x + 0.0013
2.45E-05 R² = 0.507
2.40E-05
Qp[m3/s)

2.35E-05

2.30E-05

2.25E-05

2.20E-05

2.15E-05

2.10E-05
1063000 1063500 1064000 1064500 1065000 1065500 1066000 1066500
∆ Pe

 Interprétations :

On remarque que le débit de perméat diminue en fonction de ∆ Pe c’est qui est n’est pas
logique, ces erreur peut être due à la augmentation de température car l’échangeur ne fonction
plus

 Afin d’étudier l’influence de la pression sur la rétention globale d’un module


d’osmose in verse on trace la courbe Rm=f(Pe)

Rm=F(Pe) P=8bar
0.76 0.785
0.755
0.78
y = -1E-05x + 8.4587
0.75
R² = 0.5714
0.775
0.745
Rm

Rm

0.74 0.77
0.735
0.765
0.73
0.76
0.725
0.72 0.755
671000 671200 671400 671600 671800 672000 672200 672400 672600 672800 673000 673200 863000 863500 86
delta Pe

9
Rm=F(Pe) P=12bar
0.782

0.78

0.778

0.776
y = -3E-06x + 4.2651
Rm

0.774 R² = 0.5713

0.772

0.77

0.768
1063000 1063500 1064000 1064500 1065000 1065500 1066000 1066500
Delta Pe

 Interprétations :

Les courbes obtenues permettent de nous renseigner sur l’influence différence de pression sur
rétention globale d’un module d’osmose inverse. Ainsi nous pouvons voir que plus la différence de
pression augmente plus rétention globale d’un module d’osmose inverse diminue.

 Afin d’étudier l’influence taux de rétention la rétention globale d’un module d’osmose
in verse on trace la courbe Rm=f(Pe)

Rm=F(y) P=8bar
0.76
0.755
0.75 y = -0.4784x + 0.7994
R² = 0.8986
0.745
Rm

0.74
0.735
0.73
0.725
0.72
0.09 0.1 0.11 0.12 0.13 0.14 0.15 0.16 0.17
Y

10
Rm= F(y) P=10bar
0.785

0.78
y = -0.2877x + 0.8191
0.775
R² = 0.8156
Rm

0.77

0.765

0.76

0.755
0.13 0.14 0.15 0.16 0.17 0.18 0.19 0.2 0.21 0.22
Y

Rm=F(y) P=12bar
0.782

0.78

0.778 y = -0.097x + 0.7973


R² = 0.9232
0.776
Rm

0.774

0.772

0.77

0.768
0.15 0.17 0.19 0.21 0.23 0.25 0.27 0.29 0.31
Y

 Interprétations :

Si la pression constante on remarque le taux de rétention n’a aucun effet sur taux de
recouvrement puisque on observe une légère variation de l’ordre de 0.1

3. Relation entre Rm ET δPe


On a δPe = P- δπ On a δπ= j R T (C0-Cp)

Donc δPe=P- δπ =P- j R T (C0-Cp)

Avec Rm=1- 𝐶𝑝/𝐶0  C0 Rm= C0-Cp

Ce qui donne δPe= P- δπ = P- j R T C0 Rm

Donc Rm= f (δPe) est linéaire et de la forme Rm= β1*δPe + β2 Avec β1 = -1/ j R T C0

11
β2=P/ j R T C0

III. Conclusion

- On a remarqué lorsqu'on augmente le débit d'entré la concentration en sel de perméat


diminue c'est pour cela les industriels préfères à fonctionner les osmoses inverses a des hauts
débits d'alimentation mais ce dernier doit être bien étudié car l'augmentation excessive de
débit peut engendrer la dégradation de la sélectivité de cette dernière.

- Plus la pression transmembranaire augmente plus le débit de perméat est important ce qui est
désiré dans le but de production industrielle mais aussi ce paramètre doit être étudié
judicieusement car les membranes sont des équipements très sensibles mécaniquement plus la
pression transmembranaire est grande plus en risque de détérioré la membrane

Enfin on peut dire que les membranes sont des équipements très sensibles à la pression et à la
température.

12