Vous êtes sur la page 1sur 356

Géométrie a¢ ne

Notions - Courbes planes

Mohamed Rachid HILALI


rhilali@hotmail.fr

Université Internationale de Rabat


2017 - 2018

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 1 / 163


Notions sur les espaces a¢ nes

1. Notions sur les espaces a¢ nes

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 2 / 163


Sommaire

1. Espace a¢ ne en dimensions 2 et 3. Repères.


Coordonnées. Changement de repères. Droites et plans
(équations, paramétrages).
2. Applications a¢ nes : dé…nition, écriture analytique et
matricielle.
3. Exemples classiques : similitudes directes planes,
projections et symétries a¢ nes dans l’espace. . .
4. Espace a¢ ne et euclidien en dimensions 2 et 3.
5. Droites et plans.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 3 / 163


Sommaire

6. Fonctions vectorielles et scalaires de Leibniz.


7. Cercles et sphères
8. Coniques : dé…nition focale et équations des
paraboles, ellipses et hyperboles.
9. Courbes paramétrées dans le plan :
étude locale,
courbes en coordonnées polaires,
abscisse curviligne

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 4 / 163


Compétences:

Reconnaître les espaces a¢ nes


Savoir manipuler les coordonnées
Savoir déterminer les équatuions cartésiennes et
paramétriques des sous espaces en petites
dimensions
Savoir calculer la distance d’un point à une droite
ou un plan
Reconnaître les transformations naturelles entre
espaces a¢ nes dites applications a¢ nes

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 5 / 163


Prérequis, notions à réviser

Notions sur les espaces et les sous espaces vectoriels


Base d’un espace vectoriel
Somme directe
Application linéaire
Matrice d’une application linéaire
Distance euclidienne sur le plan et l’espace de
dimension trois

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 6 / 163


Introduction, motivation

Deux exemples d’espaces a¢ nes qu’on a bien exploré


durant notre apprentissage de Mathématiques, à savoir:
l’espace des points du plan et celui de l’espace. Nous
avons appris qu’étant donnés deux points P et P 0 , il
!
existe une unique translation de vecteur PP 0 qui
transforme P en P 0 (voir la …gure 1). Ceci permet
d’identi…er l’espace des translations dans le plan (res.
dans l’espace) à l’espace vectoriel R2 (res. R3 ).

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 7 / 163


Introduction, motivation

…gure 1

On sait que si PP 0 Q 0 Q est un parallélogramme, alors la


même translation envoie P à P 0 et Q à Q 0 .

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 8 / 163


Qu’est-ce que c’est un espace a¢ ne

Qu’est-ce que c’est un espace


a¢ ne

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 9 / 163


Qu’est-ce que c’est un espace a¢ ne

Pour dé…nir la structure a¢ ne sur un ensemble E


on a besoin des données suivantes:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 10 / 163


Qu’est-ce que c’est un espace a¢ ne

8
> !
>
> (i) D’un espace vectoriel E de dimension
>
>
>
> n appelé "l’espace vectoriel
>
>
< sous-jacent ou la direction de E "
! !
> (ii) Pour tout vecteur u 2 E,
>
> d’une application bijective notée t !
>
> u :
>
> t! !
>
> u : E E
: A 7 ! A+ ! u

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 11 / 163


Qu’est-ce que c’est un espace a¢ ne

t! !
u s’appelle "translation" de vecteur u ,

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 12 / 163


Qu’est-ce que c’est un espace a¢ ne

t! !
u s’appelle "translation" de vecteur u ,
!
on note AB = ! !
u (A) = A + u ,
u , si B = t !
!u =B A

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 12 / 163


Dé…nition
L’ensemble E muni des données ci-dessus est dit un
espace a¢ ne si et seulement si on a les propriétés
suivantes:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 13 / 163


Dé…nition
L’ensemble E muni des données ci-dessus est dit un
espace a¢ ne si et seulement si on a les propriétés
suivantes:
8 !2
>
> 8( !u , !v ) 2 E , 8A 2 E :
>
> ! !
>
< t! u +! v (A) = A + ( u + v ) = (t !u v )(A) =
t!
(t ! ! !
v u )(A) = (A + u ) + v
t!
>
>
>
>
>
: 8(A, B ) 2 E 2 , 9! ! ! !
u 2 E : t!
u (A) = A + u = B

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 13 / 163


Dé…nition
L’ensemble E muni des données ci-dessus est dit un
espace a¢ ne si et seulement si on a les propriétés
suivantes:
8 !2
>
> 8( ! u , !v ) 2 E , 8A 2 E :
>
> ! !
>
< t! u +! v (A) = A + ( u + v ) = (t !u v )(A) =
t!
(t ! ! !
v u )(A) = (A + u ) + v
t!
>
>
>
>
>
: 8(A, B ) 2 E 2 , 9! ! ! !
u 2 E : t!
u (A) = A + u = B
!
la dimension n de E s’appelle aussi la dimension de
l’espace a¢ ne E
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 13 / 163
Exemples

!
Tout espace vectoriel E de dimension n est un
espace a¢ ne de même dimension, où la translation
est l’addition de la structure d’espace vectoriel c’est
!
à dire si A = ! ! !
u (A) = v + u de
v 2 E , alors t !
! !
plus si B = ! w 2 E alors AB = ! w !v . En
particulier R et R sont munis naturellement d’une
2 3

structure a¢ ne, appelé respectivement le "plan


a¢ ne usuel" et "l’espace a¢ ne usuel", notés
respectivement E 2 et E 3 .

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 14 / 163


Exemples

! !
Soit F un sous-espace vectoriel de E , pour tout
A 2 E , le sous-ensemble FA de E dé…ni par
!
FA = fA + ! u/ ! u 2 F g, est un espace a¢ ne
appelé un "sous-espace a¢ ne" de E .

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 15 / 163


Droites et plans

Droites et plans

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 16 / 163


Droites et plans

Droite
Tout sous espace a¢ ne ∆ de dimension 1 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "une droite"

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 17 / 163


Droites et plans

Droite
Tout sous espace a¢ ne ∆ de dimension 1 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "une droite"
Toute droite ∆ est uniquement déterminée par la
donnée d’un point A et d’un vecteur !u , appelé
vecteur directeur , on note ∆ = D(A, ! u)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 17 / 163


Droites et plans

Droite
Tout sous espace a¢ ne ∆ de dimension 1 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "une droite"
Toute droite ∆ est uniquement déterminée par la
donnée d’un point A et d’un vecteur !u , appelé
vecteur directeur , on note ∆ = D(A, ! u)
!
On pose alors ∆ = D(A, u ) = A + h u i!

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 17 / 163


Droites et plans

D(A, !
u ) = D(B, !v ) si et seulement si
9α 2 R, 9λ 2 R , B = A + α ! u,!v = λ! u

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 18 / 163


Droites et plans

D(A, ! u ) = D(B, ! v ) si et seulement si


9α 2 R, 9λ 2 R , B = A + α ! u,!v = λ! u
Si A 6= B, il existe une unique droite qui passe par A
!
et B notée (AB ), donnée par: (AB ) = D(A, AB )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 18 / 163


Droites et plans

Plan
Tout sous espace a¢ ne P de dimension 2 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "un plan"

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 19 / 163


Droites et plans

Plan
Tout sous espace a¢ ne P de dimension 2 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "un plan"
Tout plan P est uniquement déterminée par la
donnée d’un point A et de deux vecteurs
linéairement indépendants ! u et !
v ,appelés
vecteurs directeurs, on note P = P (A, ! u ,!
v)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 19 / 163


Droites et plans

Plan
Tout sous espace a¢ ne P de dimension 2 d’un
espace a¢ ne E , est appelé "un plan"
Tout plan P est uniquement déterminée par la
donnée d’un point A et de deux vecteurs
linéairement indépendants ! u et !
v ,appelés
vecteurs directeurs, on note P = P (A, ! u ,!
v)
! ! ! !
On pose alors P = P (A, u , v ) = A + h u , v i

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 19 / 163


Droites et plans
! !
P (A, !
u ,!v ) = P (B, u 0 , v 0 ) si et seulement si
9(α, β) 2 R2 , 9P matrice réelle inversible d’ordre 2,
a c
P= avec det P = ad bc 6= 0,
b d ( !
! ! u0 = a ! u + b! v
B = A + α u + β v et !0 ! !
v = c u +d v

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 20 / 163


Droites et plans
! !
P (A, !u ,!
v ) = P (B, u 0 , v 0 ) si et seulement si
9(α, β) 2 R2 , 9P matrice réelle inversible d’ordre 2,
a c
P= avec det P = ad bc 6= 0,
b d ( !
! ! u0 = a ! u + b! v
B = A + α u + β v et !0 ! !
v = c u +d v
Si A, B et C sont trois points non alignés, il existe
un unique plan qui passe par A, B et C noté
! !
(ABC ), donné par: (ABC ) = P (A, AB, AC )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 20 / 163


Repère, système de coordonnées

Repères cartésiens, système de


coordonnées
Dorénavant nos espaces de travail sont le plan E 2 et
l’espace a¢ nes E 3 usuels.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 21 / 163


Repères cartésiens dans le plan
Repères cartésiens dans le plan
Un repère R dans E 2 est la donnée d’un triplet
R =(A, ! u ,!
v ) où A 2 E 2 et f ! u ,!v g forme une
base de l’espace vectoriel sous-jacent R2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 22 / 163


Repères cartésiens dans le plan
Repères cartésiens dans le plan
Un repère R dans E 2 est la donnée d’un triplet
R =(A, ! u ,!v ) où A 2 E 2 et f ! u ,!v g forme une
base de l’espace vectoriel sous-jacent R2
Les coordonnées d’un point M 2 E 2 dans le repère
(A, !u ,!
v ) est la donnée d’un couple (x, y ) 2 R2
!
tel que AM = x ! u +y! v , on écrit M (x, y ), c’est à
dire que le couple (x, y ) donne les coordonnées du
!
vecteur AM 2 R2 dans la base f ! u ,!v g.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 22 / 163


Repères cartésiens dans le plan
Repères cartésiens dans le plan
Un repère R dans E 2 est la donnée d’un triplet
R =(A, ! u ,!v ) où A 2 E 2 et f ! u ,! v g forme une
base de l’espace vectoriel sous-jacent R2
Les coordonnées d’un point M 2 E 2 dans le repère
(A, !u ,!
v ) est la donnée d’un couple (x, y ) 2 R2
!
tel que AM = x ! u +y! v , on écrit M (x, y ), c’est à
dire que le couple (x, y ) donne les coordonnées du
!
vecteur AM 2 R2 dans la base f ! u ,! v g.
En particulier si M (xM , yM ) et N (xN , yN ) dans
(A, !u ,!
v ), alors
!
MN = N M = (xN xM ) ! u + (yN yM ) ! v
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 22 / 163
Exemple

Exemple
Le repère canonique du plan est
! !
Rc = (O, i , j ) où:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 23 / 163


Exemple

Exemple
Le repère canonique du plan est
! !
Rc = (O, i , j ) où:
On sait que R2 est dé…nit par R2 = f ! u = (x, y )
/ x 2 R, y 2 Rg. Alors O = (0, 0) 2 R2 , de plus
si (x, y ) 2 R2 , on peut écrire de manière naturelle:
(x, y ) = x (1, 0) + y (0, 1), donc on pose
! !
f i = (1, 0), j = (0, 1)g qui est une base de R2
appelée la base canonique

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 23 / 163


Remarque :

Remarque :
l’écriture M = (x, y ) veut dire que
! ! !
OM = x i + y j ce sont les coordonnées de M
dans le repère canonique

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 24 / 163


Remarque :

Remarque :
l’écriture M = (x, y ) veut dire que
! ! !
OM = x i + y j ce sont les coordonnées de M
dans le repère canonique
par contre l’écriture M (x, y ) désigne les
coordonnées de M dans un certain repère donné
auparavant.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 24 / 163


Exemple

Exemple
Soit A = (2, 3), B = (2, 1) et C = (5, 9), alors
! ! !
(A, AB, AC ) est un repère car: AB (0, 4),
! 0 3
AC (3, 12), = 12 6= 0
4 12

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 25 / 163


Exemple

Exemple
Soit A = (2, 3), B = (2, 1) et C = (5, 9), alors
! ! !
(A, AB, AC ) est un repère car: AB (0, 4),
! 0 3
AC (3, 12), = 12 6= 0
4 12
Soient A 2 E 2 , !
u = (a, b) et ! v = (c, d ),
! !
(A, u , v ) est un repère si et seulement si:
a c
= ad bc 6= 0
b d

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 25 / 163


Changement de coordonnées
Changement de coordonnées
Considérons deux repères R =(A, ! u ,!
v ) et
! !
R0 =(A0 , u 0 , v 0 ) On sait déterminer
(α, β) les coordonnées de A0 dans le repère R par:
!
AA0 = α ! u + β! v

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 26 / 163


Changement de coordonnées
Changement de coordonnées
Considérons deux repères R =(A, ! u ,!
v ) et
! !
R0 =(A0 , u 0 , v 0 ) On sait déterminer
(α, β) les coordonnées de A0 dans le repère R par:
!
AA0 = α ! u + β! v
La matrice de passage de la base f !u ,!v g dans
!0 !0 a c
fu , v g : P = véri…ant:
b d

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 26 / 163


Changement de coordonnées
Changement de coordonnées
Considérons deux repères R =(A, ! u ,!
v ) et
! !
R0 =(A0 , u 0 , v 0 ) On sait déterminer
(α, β) les coordonnées de A0 dans le repère R par:
!
AA0 = α ! u + β! v
La matrice de passage de la base f !u ,!v g dans
!0 !0 a c
fu , v g : P = véri…ant:
b d
δ(= Det (P ) = ad bc. 6= 0 et
!0
u = a! u + b! v
!0
v = c! u + d! v
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 26 / 163
Changement de coordonnées

Soit M 2 E 2 , on note (x, y ) et (X , Y ) les coordonnées


de M respectivement dans les repères R et R0
Problème: relation entre (x, y ) et (X , Y ). On a:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 27 / 163


Changement de coordonnées

Soit M 2 E 2 , on note (x, y ) et (X , Y ) les coordonnées


de M respectivement dans les repères R et R0
Problème: relation entre (x, y ) et (X , Y ). On a:
8
< x = α + aX + cY
,
:
y = .β + bX + dY
x α a c X X
= =P
y β b d Y Y

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 27 / 163


Changement de coordonnées

8
>
> d b
>
< X = (x α) (y β)
ad bc ad bc
,
>
> c a
>
:Y = (x α) + (y β)
ad bc ad bc
X 1 x α
=P
Y y β

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 28 / 163


Exemple

! !
Soit le repère R =(A, AB, AC ) avec A = (2, 3),
B = (2, 1) et C = (5, 9), déterminer les coordonnées
(X , Y ) dans R d’un point M = (x, y )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 29 / 163


Repère cartésien dans l’espace
Repère cartésien dans l’espace
Un repère R dans E 3 est la donnée d’un triplet
R =(A, !u ,!v ,!w ) où A 2 E 3 et f ! u ,!v ,!wg
forme une base de l’espace vectoriel sous-jacent R3

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 30 / 163


Repère cartésien dans l’espace
Repère cartésien dans l’espace
Un repère R dans E 3 est la donnée d’un triplet
R =(A, ! u ,!v ,! w ) où A 2 E 3 et f ! u ,!v ,!wg
forme une base de l’espace vectoriel sous-jacent R3
Les coordonnées d’un point M 2 E 3 dans le repère
(A, !u ,! v ,!w ) est la donnée d’un triplet
!
(x, y, z ) 2 R3 tel que AM = x ! u +y! v + z! w , on
écrit M (x, y, z ), c’est à dire que le triplet (x, y, z )
!
donne les coordonnées du vecteur AM 2 R3 dans la
base f ! u ,!v ,!w g.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 30 / 163


Repère cartésien dans l’espace

En particulier si M (xM , yM , zM ) et N (xN , yN , zN )


!
dans (A, !u ,!v ,!w ), alors MN = N M =
(xN xM ) ! u + (yN yM ) ! v + (zN zM ) ! w

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 31 / 163


Exemple
Exemple
Le Repère canonique de l’espace E 3 est
! ! !
(O, i , j , k ) où:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 32 / 163


Exemple
Exemple
Le Repère canonique de l’espace E 3 est
! ! !
(O, i , j , k ) où:
On sait que R3 est dé…nit par
R3 = f ! u = (x, y, z ) / x 2 R, y 2 R, z 2 Rg.
Alors O = (0, 0, 0) 2 R3 , de plus si (x, y, z ) 2 R3 ,
on peut écrire de manière naturelle:
(x, y, z ) = x (1, 0, 0) + y (0, 1, 0) + z (0, 0, 1), donc
on pose
! ! !
f i = (1, 0, 0), j = (0, 1, 0), k = (0, 0, 1)g qui
est une base de R3 appelée la base canonique
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 32 / 163
Remarque :

Remarque
l’écriture M = (x, y, z ) veut dire que
! ! ! !
OM = x i + y j + z k qui sont les coordonnées
de M dans le repère canonique

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 33 / 163


Remarque :

Remarque
l’écriture M = (x, y, z ) veut dire que
! ! ! !
OM = x i + y j + z k qui sont les coordonnées
de M dans le repère canonique
par contre l’écriture M (x, y, z ) désigne les
coordonnées de M dans un certain repère donné
auparavant.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 33 / 163


Exemple
Exemple
Soit A = (2, 3, 1), B = (2, 1, 1) et
! ! !
C = (5, 0, 9), D = (0, 0, 3),alors (A, AB, AC , AD )
0 3 2
est un repère car: 4 3 3 = 118 6= 0
2 8 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 34 / 163


Exemple
Exemple
Soit A = (2, 3, 1), B = (2, 1, 1) et
! ! !
C = (5, 0, 9), D = (0, 0, 3),alors (A, AB, AC , AD )
0 3 2
est un repère car: 4 3 3 = 118 6= 0
2 8 2
Soient A 2 E 3 , u = (a, b, c ), !
! v = (a0 , b0 , c 0 ) et
!
w = (a", b", c"), (A, ! u ,!
v ,! w ) est un repère si
0
a a a"
et seulement si b b0 b" =
c c 0 c"
ab0 c" + a0 b"c + a"bc 0 a"b0 c ab"c 0 a0 bc" 6= 0
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 34 / 163
Changement de coordonnées

Changement de coordonnées
Considérons deux repères R =(A, ! u ,!v ,!
w ) et
! ! !
R0 =(A0 , u 0 , v 0 , w 0 ) On sait déterminer
(α, β, γ) les coordonnées de A0 dans le repère R
!
par: AA0 = α ! u + β!v + γ! w

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 35 / 163


Changement de coordonnées

! ! !
La matrice de passage
0 de la0 base1f u , v , w g dans
!0 !0 !0 a a a"
@
f u , v , w g : P = b b0 b"A véri…ant
c c0 c"

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 36 / 163


Changement de coordonnées

! ! !
La matrice de passage 1f u , v , w g dans
0 de la0 base
!0 !0 !0 a a a"
f u , v , w g : P = b b0 b"A véri…ant
@
c c 0 c"
δ = Det (P ) =
ab0 c" + a0 b"c + a"bc 0 a"b0 c ab"c 0 a0 bc" 6= 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 36 / 163


Changement de coordonnées

! ! !
La matrice de passage 1f u , v , w g dans
0 de la0 base
!0 !0 !0 a a a"
f u , v , w g : P = b b0 b"A véri…ant
@
c c 0 c"
δ = Det (P ) =
ab0 c" + a0 b"c + a"bc 0 a"b0 c ab"c 0 a0 bc" 6= 0
8 !
> 0 ! ! !
< u = a u +b v +cw
!0
et v = a0 ! u + b0 !v + c0 !
w
>
: !0
w = a" ! u + b" ! v + c" !w

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 36 / 163


Changement de coordonnées

Soit M 2 E 3 , on note (x, y, z ) et (X , Y , Z ) les


coordonnées de M respectivement dans les repères R et
R0
Problème: relation entre (x, y, z ) et (X , Y , Z ).
On a:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 37 / 163


Changement de coordonnées

8 0 1
< x = α + aX + a0 Y + a"Z x α
0 @
y = β + bX + b Y + b"Z , y βA
:
z0= γ1+ cX + c 0 Y + c"Z z γ
X
= P @Y A
Z

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 38 / 163


Changement de coordonnées

0 1 0 1
X x α
@Y A = P 1@
y βA
Z z γ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 39 / 163


Équations d’une droite a¢ ne dans
le plan

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 40 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

1) M 2 ∆ = D(A0 , !
u0 ) si et seulement si :
!
A0 M = t !
u0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 41 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

1) M 2 ∆ = D(A0 , ! u0 ) si et seulement si :
!
A0 M = t !u0
si A0 (a, b), M (x, y ) désignent les coordonnées de
A0 et M dans le repère (A, ! u ,!v ) et (α, β) les
coordonnées de u0 dans la base f !
! u ,!v g, alors
x = a + tα
l’équation paramétrique de ∆ est:
y = b + tβ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 41 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

Équation paramétrique d’une droite a¢ ne


2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
A0 M = t A0 B0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 42 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

Équation paramétrique d’une droite a¢ ne


2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
A0 M = t A0 B0
si A0 (a0 , a1 ), B0 (b0 , b1 ), M (x, y ) désignent les
coordonnées de A0 , B0 et M dans le repère
(A, !u ,! v ) , alors l’équation paramétrique de ∆ est:
x = a0 + t (b0 a0 )
y = a1 + t (b1 a1 )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 42 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

Équation cartésienne d’une droite a¢ ne


1) M 2 ∆ = D(A0 , !u0 ) si et seulement si :
! !
Det (A M, u ) = 0
0 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 43 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

Équation cartésienne d’une droite a¢ ne


1) M 2 ∆ = D(A0 , !u0 ) si et seulement si :
! !
Det (A M, u ) = 0
0 0
si A0 (a, b), M (x, y ) désignent les coordonnées de
A0 et M dans le repère (A, ! u ,!v ) et (α, β) les
coordonnées de u0 dans la base f !
! u ,!v g, alors
l’équation cartésienne de ∆ est:
x a α
= β (x a ) α (y b ) = 0
y b β

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 43 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
Det (A0 M, A0 B0 ) = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 44 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
Det (A0 M, A0 B0 ) = 0
si A0 (a0 , a1 ), B0 (b0 , b1 ), M (x, y ) désignent les
coordonnées de A0 , B0 et M dans le repère
(A, !u ,! v ) , alors l’équation cartésienne de ∆ est:
x a0 b0 a0
=
y a1 b1 a1
(b1 a1 )(x a0 ) (b0 a0 )(y a1 ) = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 44 / 163


Équations d’une droite a¢ ne dans
l’espace

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 45 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne
Équation paramétrique d’une droite a¢ ne
1) M 2 ∆ = D(A0 , !
u0 ) si et seulement si :
!
A M = t!
0 u 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 46 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne
Équation paramétrique d’une droite a¢ ne
1) M 2 ∆ = D(A0 , !
u0 ) si et seulement si :
!
A M = t!
0 u 0
si A0 (a, b, c ), M (x, y, z ) désignent les coordonnées
de A0 et M dans le repère (A, ! u ,!
v ,! w ) et
!
(α, β, γ) les coordonnées de u0 dans la base
f! !
u ,8v ,!w g, alors l’équation paramétrique de ∆
< x = a + tα
est: y = b + tβ
:
z = c + tγ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 46 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
A0 M = t A0 B0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 47 / 163


Équation paramétrique d’une droite a¢ ne

2) M 2 ∆ = (A0 B0 ) si et seulement si :
! !
A0 M = t A0 B0
si A0 (a0 , a1 , a2 ), B0 (b0 , b1 , b2 ), M (x, y, z ) désignent
les coordonnées de A0 , B0 et M dans le repère
(A, !u8, !v ,! w ) , alors l’équation paramétrique de ∆
< x = a0 + t (b0 a0 )
est: y = a1 + t (b1 a1 )
:
z = a2 + t (b2 a2 )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 47 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

Équation cartésienne d’une droite a¢ ne


1) Soit ∆ = D(A0 , ! u0 ), si A0 (a, b, c ), M (x, y, z ) et
!
u0 (α, β, γ) désignent respectivement les
coordonnées de A0 , M et ! u0 dans le repère
! ! !
(A, u , v , w ), alors l’équation cartésienne de ∆
x a y b z c
est = =
α β γ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 48 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

Équation cartésienne d’une droite a¢ ne


1) Soit ∆ = D(A0 , ! u0 ), si A0 (a, b, c ), M (x, y, z ) et
!
u0 (α, β, γ) désignent respectivement les
coordonnées de A0 , M et ! u0 dans le repère
! ! !
(A, u , v , w ), alors l’équation cartésienne de ∆
x a y b z c
est = =
α β γ
x a
Si par exemple α = 0, alors on remplace par
α
x = a, idem pour les autres cas.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 48 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

2) ∆ = (A0 B0 )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 49 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

2) ∆ = (A0 B0 )
si A0 (a0 , a1 , a2 ), B0 (b0 , b1 , b2 ), M (x, y, z ) désignent
les coordonnées de A0 , B0 et M dans le repère
(A, !u ,! v ,! w ), alors l’équation cartésienne de ∆
x a0 y a1 z a2
est: = =
b0 a0 b1 a1 b2 a2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 49 / 163


Équation cartésienne d’une droite a¢ ne

2) ∆ = (A0 B0 )
si A0 (a0 , a1 , a2 ), B0 (b0 , b1 , b2 ), M (x, y, z ) désignent
les coordonnées de A0 , B0 et M dans le repère
(A, !u ,! v ,! w ), alors l’équation cartésienne de ∆
x a0 y a1 z a2
est: = =
b0 a0 b1 a1 b2 a2
Dans le cas général l’équation d’une droite est
ax + by + cz = d
donnée par un système: où
a0 x + b 0 y + c 0 z = d 0
les vecteurs (a, b, c ) et (a0 , b0 , c 0 ) sont indépendants

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 49 / 163


Équations d’un plan a¢ ne dans
l’espace

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 50 / 163


Équation paramétrique d’un plan a¢ ne
Équation paramétrique d’un plan a¢ ne
1) M 2 P = P (A0 , !
u0 , !
v0 ) si et seulement si :
! ! !
A M = tu +sv
0 0 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 51 / 163


Équation paramétrique d’un plan a¢ ne
Équation paramétrique d’un plan a¢ ne
1) M 2 P = P (A0 , !
u0 , !
v0 ) si et seulement si :
! ! !
A M = tu +sv
0 0 0
si A0 (a, b, c ), M (x, y, z ) désignent les coordonnées
de A0 et M dans le repère (A, ! u ,!
v ,!
w ),
(α1 , β1 , γ1 ) et (α2 , β2 , γ2 ) les coordonnées
respectives de ! u0 et ! v0 dans la base f ! u ,!v ,!
w g,
8 l’équation paramétrique de P est:
alors
< x = a + tα1 + sα2
y = b + t β1 + s β2
:
z = c + tγ1 + sγ2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 51 / 163


Équation paramétrique d’un plan a¢ ne

2) M 2 P = (A0 B0 C0 ) si et seulement si :
! ! !
A0 M = t A0 B0 + s A0 C0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 52 / 163


Équation paramétrique d’un plan a¢ ne

2) M 2 P = (A0 B0 C0 ) si et seulement si :
! ! !
A0 M = t A0 B0 + s A0 C0
si A0 (a0 , a1 , a2 ), B0 (b0 , b1 , b2 ), C0 (c0 , c1 , c2 ),
M (x, y, z ) désignent les coordonnées de A0 , B0 , C0
et M dans le repère (A, ! u ,! v ,!w ) , alors
8équation paramétrique de P est:
l’
< x = a0 + (b0 a0 )t + (c0 a0 )s
y = a1 + (b1 a1 )t + (c1 a1 )s
:
z = a2 + (b2 a2 )t + (c2 a2 )s

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 52 / 163


Équation cartésienne d’un plan a¢ ne
Équation cartésienne d’un plan a¢ ne
1) M 2 P = P (A0 , !
u0 , !
v0 ) si et seulement si :
! ! !
Det (A M, u , v ) = 0
0 0 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 53 / 163


Équation cartésienne d’un plan a¢ ne
Équation cartésienne d’un plan a¢ ne
1) M 2 P = P (A0 , !
u0 , !
v0 ) si et seulement si :
! ! !
Det (A M, u , v ) = 0
0 0 0
si A0 (a, b, c ), M (x, y, z ) désignent les coordonnées
de A0 et M dans le repère (A, ! u ,!
v ,!
w ) et
(α0 , β0 , γ0 ) et (α1 , β1 , γ1 ) les coordonnées de !
u0
! ! ! !
et v0 dans la base f u , v , w g, alors l’équation
x a α0 α1
cartésienne de P est: y b β0 β1 = 0
z c γ0 γ1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 53 / 163


Équation cartésienne d’un plan a¢ ne

2) M 2 P = (A0 B0 C0 ) si et seulement si :
! ! !
Det (A0 M, A0 B0 , A0 C0 ) = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 54 / 163


Équation cartésienne d’un plan a¢ ne

2) M 2 P = (A0 B0 C0 ) si et seulement si :
! ! !
Det (A0 M, A0 B0 , A0 C0 ) = 0
si A0 (a0 , a1 , a2 ), B0 (b0 , b1 , b2 ), C (c0 , c1 , c2 ),
M (x, y, z ) désignent les coordonnées de A0 , B0 , C0
et M dans le repère (A, ! u ,! v ,!w ), alors l’équation
cartésienne de P est:
x a0 b0 a0 c0 a0
y a1 b1 a1 c1 a1 = 0
z a2 b2 a2 c2 a2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 54 / 163


Applictions a¢ nes

2. Applications a¢ nes

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 55 / 163


Dé…nition

Dé…nition
Une application a¢ ne T est une application entre 2
espaces a¢ nes E et F qui conserve la structure
a¢ ne, plus précisement

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 56 / 163


Dé…nition

Dé…nition
Une application a¢ ne T est une application entre 2
espaces a¢ nes E et F qui conserve la structure
a¢ ne, plus précisement
T est une applicationa¢ ne siet seulement si
! !
l’application L : E ! F donnée par: 8A 2 E ,
! !
8! u 2 E : L( ! u ) = T (A)T (A + !u ) est linéaire

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 56 / 163


Dé…nition

Dé…nition
Une application a¢ ne T est une application entre 2
espaces a¢ nes E et F qui conserve la structure
a¢ ne, plus précisement
T est une applicationa¢ ne siet seulement si
! !
l’application L : E ! F donnée par: 8A 2 E ,
! !
8! u 2 E : L( ! u ) = T (A)T (A + ! u ) est linéaire
L’application L s"appelle l’application linéaire
associée à T

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 56 / 163


Remarque

Remarque
si T est une application a¢ ne alors l’application
! !
linéaire L véri…e L(AB ) = T (A)T (B )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 57 / 163


Remarque

Remarque
si T est une application a¢ ne alors l’application
! !
linéaire L véri…e L(AB ) = T (A)T (B )
Réciproquement si L est une application linéaire et
A 2 E , A0 2 E et A00 2 F , alors l’application T
!
donnée par T (A) = A00 + L(A0 A) est a¢ ne.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 57 / 163


Exemples

Exemples
1) Translation t !
v : L = id !
E
,
t!
v t!u = t!
u t!v = t!u +!
v

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 58 / 163


Exemples

Exemples
1) Translation t ! v : L = id !
E
,
t!
v t!u = t! u v = t!
t! u +!
v
2) T : R ! R ,
3 2

T (x, y, z ) = (2x 4y + 2z 6, 3x + 8y z + 12)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 58 / 163


Exemples

Exemples
1) Translation t ! v : L = id !
E
,
t!
v u = t!
t! u v = t!
t! u +!
v
2) T : R ! R ,
3 2

T (x, y, z ) = (2x 4y + 2z 6, 3x + 8y z + 12)


L"application
0 1 linéaire associée à T est donnée par:
x
2x 4y + 2z
L yA =
@
3x + 8y z
z

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 58 / 163


Écriture analytique

Écriture analytique
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 59 / 163


Écriture analytique

Écriture analytique
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:
T (x1 , x2 , ..., xn ) = (a10 + a11 x1 + ... +
a1n xn , ..., ap0 + ap1 x1 + ... + apn xn )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 59 / 163


Écriture analytique

Écriture analytique
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:
T (x1 , x2 , ..., xn ) = (a10 + a11 x1 + ... +
a1n xn , ..., ap0 + ap1 x1 + ... + apn xn )
C’est l’écriture analytique de l’application a¢ ne T .

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 59 / 163


Écriture matricielle
Écriture matricielle
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 60 / 163


Écriture matricielle
Écriture matricielle
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:
0 1 0 1
x1 a10
T (x1 , x2 , ..., xn ) = M. @ .. A + @ ... A ,
.
x ap0
0 1 n
a11 ... a1n
M = @ ... . . . ... A
ap1 ... apn

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 60 / 163


Écriture matricielle
Écriture matricielle
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:
0 1 0 1
x1 a10
T (x1 , x2 , ..., xn ) = M. @ .. A + @ ... A ,
.
x ap0
0 1 n
a11 ... a1n
M = @ ... . . . ... A
ap1 ... apn
M est appelée la matrice de l’application linéaire
L dans des bases …xées.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 60 / 163


Écriture matricielle
Écriture matricielle
Toute application a¢ ne T : Rn ! Rp s’ecrit:
0 1 0 1
x1 a10
T (x1 , x2 , ..., xn ) = M. @ .. A + @ ... A ,
.
x ap0
0 1 n
a11 ... a1n
M = @ ... . . . ... A
ap1 ... apn
M est appelée la matrice de l’application linéaire
L dans des bases …xées.
C’est l’écriture matricielle de l’application a¢ ne T .
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 60 / 163
Exemples classiques

3. Exemples classiques

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 61 / 163


Translation

Translation

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 62 / 163


Dé…nition 0 1
α1
!
On dé…nit la translation de vecteur v @ ... A par:
αn
écriture analytique:
v (x1 , x2 , ..., xn ) = (x1 + α1 , x2 + α2 , ..., xn + αn
t!

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 63 / 163


Dé…nition 0 1
α1
!
On dé…nit la translation de vecteur v @ ... A par:
αn
écriture analytique:
v (x1 , x2 , ..., xn ) = (x1 + α1 , x2 + α2 , ..., xn + αn
t!
écriture matricielle: 0 10 1 0 1
1 ... 0 x1 α1
v (x1 , x2 , ..., xn ) =
t! @ .. . . .. A @ .. A + @ ... A
. . . .
0 ... 1 xn αn

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 63 / 163


Similitude directe plane

Similitude directe plane

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 64 / 163


Similitude directe plane

Dé…nition
s : E2 ! E2
Soit une applicaton
A(x, y ) 7 ! A0 (x 0 , y 0 )
s est dite une similitude plane de rapport
k 2 R + f1g et d’angle θ, et de centre Ω ssi:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 65 / 163


écriture complexe:

écriture complexe
z 0 = x 0 + iy 0 = ke i θ (x + iy ) + z0 = ke i θ z + z0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 66 / 163


écriture complexe:

écriture complexe
z 0 = x 0 + iy 0 = ke i θ (x + iy ) + z0 = ke i θ z + z0
z0
l’a¢ xe ω du centre Ω est ω = et dans ce
1 ke i θ
cas on a z 0 ω = ke i θ (z ω )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 66 / 163


écriture analytique

écriture analytique
si z0 = x0 + iy0 et s la similitude de rapport k , d’angle
θ, s (x, y ) = (x 0 , y 0 )
x 0 = x0 + kx cos θ ky sin θ
y 0 = y0 + kx sin θ + ky cos θ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 67 / 163


écriture matricielle

écriture matricielle
x0 k cos θ k sin θ x x0
0 = +
y k sin θ k cos θ y y0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 68 / 163


écriture matricielle

écriture matricielle
x0 k cos θ k sin θ x x0
0 = +
y k sin θ k cos θ y y0
Exemple

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 68 / 163


écriture matricielle

écriture matricielle
x0 k cos θ k sin θ x x
0 = + 0
y k sin θ k cos θ y y0
Exemple
p
z 0 = ( 3 + 3i 3)z + 5 3i, alors:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 68 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Projection sur F parallèlement à G
! ! !
On suppose que E = F G , la projection sur F
!
parallèlement à G est l’application p : E ! F
telle que:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 69 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Projection sur F parallèlement à G
! ! !
On suppose que E = F G , la projection sur F
!
parallèlement à G est l’application p : E ! F
telle
8 que:
< p (A) 2 F , 8A 2 E
! !
: Ap ( A) 2 G , 8A 2 E
p (A) = A, 8A 2 F

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 69 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Projection sur F parallèlement à G
! ! !
On suppose que E = F G , la projection sur F
!
parallèlement à G est l’application p : E ! F
telle
8 que:
< p (A) 2 F , 8A 2 E
! !
: Ap ( A) 2 G , 8A 2 E
p (A) = A, 8A 2 F

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 69 / 163


Exemple

Exemple
Soient E = R2 , F : 2x y + 3 = 0,
!
G = vect f( 1, 3)g, déterminer l’expression analytique
!
de la projection p sur F parallèlement à G

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 70 / 163


Exemple

!
F = vect f(1, 2)g

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 71 / 163


Exemple

!
F = vect f(1, 2)g
! ! ! 1 1
E = F G car = 5 6= 0
3 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 71 / 163


Exemple

!
F = vect f(1, 2)g
! ! ! 1 1
E = F G car = 5 6= 0
3 2
si A = (x, y ) et p (A) = (x 0 , y 0 ), alors
x 0 = 3x y + 3, y 0 = 6x 2y + 9

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 71 / 163


Exemple

Soient E = R3 , F : 3x 2y + 3z 5 = 0,
!
G = vect f( 1, 3, 1)g, déterminer l’expression
!
analytique de la projection p sur F parallèlement à G

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 72 / 163


Exemple

!
F = vect f(2, 3, 0); (1, 0, 1)g

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 73 / 163


Exemple

!
F = vect f(2, 3, 0); (1, 0, 1)g
1 2 1
! ! !
E = F G car 3 3 0 = 6 6= 0
1 0 1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 73 / 163


Exemple

!
F = vect f(2, 3, 0); (1, 0, 1)g
1 2 1
! ! !
E = F G car 3 3 0 = 6 6= 0
1 0 1
si A = (x, y, z ) et p (A) = (x 0 , y 0 , z 0 ), alors
1 1 1 5
x0 = x + y z+ ,
2 3 2 6
3 3 1 1 3 5
y 0 = x + z 5, z 0 = x y+ z
2 2 2 3 2 6

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 73 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Symétrie par rapport à F parallèlement à G
!
La symétrie par rapport à F parallèlement à G est
l’application a¢ ne s : E ! F donnée par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 74 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Symétrie par rapport à F parallèlement à G
!
La symétrie par rapport à F parallèlement à G est
l’application a¢ ne s : E ! F donnée par:
!
s (A) = A + 2Ap (A), où p est la projection sur F
!
parallèlement à G

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 74 / 163


Projection et Symétrie a¢ ne dans l’espace
!
Symétrie par rapport à F parallèlement à G
!
La symétrie par rapport à F parallèlement à G est
l’application a¢ ne s : E ! F donnée par:
!
s (A) = A + 2Ap (A), où p est la projection sur F
!
parallèlement à G

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 74 / 163


Exemple

Exemple
Soient E = R2 , F : 2x y + 3 = 0,
!
G = vect f( 1, 3)g, déterminer l’expression analytique
!
de la symétrie s par rapport à F parallèlement à G

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 75 / 163


Exemple

si A = (x, y ) et s (A) = (x 0 , y 0 ), alors


x 0 = 5x 2y + 6, y 0 = 12x 5y + 18

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 76 / 163


Exemple

si A = (x, y ) et s (A) = (x 0 , y 0 ), alors


x 0 = 5x 2y + 6, y 0 = 12x 5y + 18
b) Soient E = R3 , F : 3x 2y + 3z 5 = 0,
!
G = vect f( 1, 3, 1)g, s la symétrie par rapport à
!
F parallèlement à G alors :

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 76 / 163


Exemple

si A = (x, y ) et s (A) = (x 0 , y 0 ), alors


x 0 = 5x 2y + 6, y 0 = 12x 5y + 18
b) Soient E = R3 , F : 3x 2y + 3z 5 = 0,
!
G = vect f( 1, 3, 1)g, s la symétrie par rapport à
!
F parallèlement à G alors :
si A = (x, y, z ) et s (A) = (x 0 , y 0 , z 0 ), alors
2 5
x0 = x + y z + ,
3 3
2 5
y 0 = 3x + y + 3z 10, z 0 = x y + 4z
3 3

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 76 / 163


Structure euclidienne sur le plan et
l’espace

4. Structure euclidienne sur le


plan et l’espace

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 77 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:
mesurer la distance entre 2 points

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:
mesurer la distance entre 2 points
mesure la distance entre un point et une droite ou
un plan

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:
mesurer la distance entre 2 points
mesure la distance entre un point et une droite ou
un plan
dé…nir l’angle entre 2 droites

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:
mesurer la distance entre 2 points
mesure la distance entre un point et une droite ou
un plan
dé…nir l’angle entre 2 droites
dé…nir l’orthogonalité

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


On va enrichir le plan E 2 et l’espace E 3 d’une
structure dite euclidienne qui nous permettera de:
mesurer la distance entre 2 points
mesure la distance entre un point et une droite ou
un plan
dé…nir l’angle entre 2 droites
dé…nir l’orthogonalité
trouver de bons repères dites orthonormaux.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 78 / 163


Produit scalaire euclidien
Produit !scalaire euclidien
On note E la direction de l’espace a¢ ne usuel E n
(n = 2, 3)
! !
si !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E et !
v = (y1 , ..., yn ) 2 E ,
on dé…nit leur produit scalaire euclidien ! u .!v par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 79 / 163


Produit scalaire euclidien
Produit !scalaire euclidien
On note E la direction de l’espace a¢ ne usuel E n
(n = 2, 3)
! !
si !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E et !v = (y1 , ..., yn ) 2 E ,
on dé…nit leur produit scalaire euclidien ! u .!v par:
n
!u .!v =! v .!u = x1 y1 + ... + xn yn = ∑ xk yk
k =1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 79 / 163


Produit scalaire euclidien
Produit !scalaire euclidien
On note E la direction de l’espace a¢ ne usuel E n
(n = 2, 3)
! !
si !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E et !v = (y1 , ..., yn ) 2 E ,
on dé…nit leur produit scalaire euclidien ! u .!v par:
n
!u .!v =! v .!u = x1 y1 + ... + xn yn = ∑ xk yk
k =1
la longueur ou la norme d’un vecteur
! !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E est donnée par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 79 / 163


Produit scalaire euclidien
Produit !scalaire euclidien
On note E la direction de l’espace a¢ ne usuel E n
(n = 2, 3)
! !
si !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E et !v = (y1 , ..., yn ) 2 E ,
on dé…nit leur produit scalaire euclidien ! u .!v par:
n
!u .!v =! v .!u = x1 y1 + ... + xn yn = ∑ xk yk
k =1
la longueur ou la norme d’un vecteur
! !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E est donnée par:
p p !
k!u k = x12 + ... + xn2 = ! u.u

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 79 / 163


Produit scalaire euclidien
Produit !scalaire euclidien
On note E la direction de l’espace a¢ ne usuel E n
(n = 2, 3)
! !
si !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E et !v = (y1 , ..., yn ) 2 E ,
on dé…nit leur produit scalaire euclidien ! u .!v par:
n
!u .!v =! v .!u = x1 y1 + ... + xn yn = ∑ xk yk
k =1
la longueur ou la norme d’un vecteur
! !
u = (x1 , ..., xn ) 2 E est donnée par:
p p !
k!u k = x12 + ... + xn2 = ! u.u
! !
u et v sont dits orthogonaux si et seulement si
!u .!v =0
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 79 / 163
Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163


Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par
!
d (A, B ) = AB = AB , AB mesure la longueur du
segment [A, B ]

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163


Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par
!
d (A, B ) = AB = AB , AB mesure la longueur du
segment [A, B ]
E n muni de cette distance s’appelle espace a¢ ne
euclidien

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163


Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par
!
d (A, B ) = AB = AB , AB mesure la longueur du
segment [A, B ]
E n muni de cette distance s’appelle espace a¢ ne
euclidien
Formule d’Al Kashi: dans un triangle ABC on a
la formule des longueurs:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163


Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par
!
d (A, B ) = AB = AB , AB mesure la longueur du
segment [A, B ]
E n muni de cette distance s’appelle espace a¢ ne
euclidien
Formule d’Al Kashi: dans un triangle ABC on a
la formule des longueurs:
! !
BC 2 = AB 2 + AC 2 2 AB.AC

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163


Distance enclidienne
On dé…nit la distance euclidienne entre deux
points A et B de E n par
!
d (A, B ) = AB = AB , AB mesure la longueur du
segment [A, B ]
E n muni de cette distance s’appelle espace a¢ ne
euclidien
Formule d’Al Kashi: dans un triangle ABC on a
la formule des longueurs:
! !
BC 2 = AB 2 + AC 2 2 AB.AC
Un repère R =(A, ! u ,!v ,!w ) est dit orthonormé
! ! ! ! ! !
si: u . v = u . w = v . w = 0,
k! u k = k!v k = k!w k = 1.
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 80 / 163
Droites et plans

5. Droites et plans

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 81 / 163


Convention:

Convention:
On inclut E 2 (resp. R2 ) dans E 3 de la manière suivante:
A(x, y ) 2 E 2 (resp. !
u (x, y ) 2 R2 ) sera noté par
A(x, y, 0) 2 E 3 (resp. !
u (x, y, 0) 2 R3 )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 82 / 163


Rappel du produit vectoriel

Rappel du produit vectoriel


Si !u (x, y, z ) 2 R3 et !
v (x 0 , y 0 , z 0 ) 2 R3 , on
dé…nit le produit vectoriel !
u ^! v de ! u et ! v par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 83 / 163


Rappel du produit vectoriel

Rappel du produit vectoriel


Si !u (x, y, z ) 2 R3 et ! v (x 0 , y 0 , z 0 ) 2 R3 , on
dé…nit le produit vectoriel ! u ^! v de ! u et ! v par:
0 1
x x0 x x0
!u ^! v = @ y y0 , , y y0 A =
z z0 z z0
(yz 0 y 0 z, x 0 z xz 0 , xy 0 x 0 y )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 83 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Deux droites ∆1 = D (A1 , !u1 ) et ∆2 = D (A2 , !


u2 )
! !
sont perpendiculaires ssi u1 . u2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 84 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et ∆2 = D (A2 , !


u2 )
! !
sont perpendiculaires ssi u1 . u2 = 0
Deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et ∆2 = D (A2 , !
u2 )
!
sont parallèles ssi !
u1 ^ !
u2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 84 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et ∆2 = D (A2 , ! u2 )


! !
sont perpendiculaires ssi u1 . u2 = 0
Deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et ∆2 = D (A2 , ! u2 )
!
sont parallèles ssi ! u1 ^ !
u2 = 0
Un vecteur directeur de la droite d’équation
a1 x + b1 y + c1 z + d1 = 0
cartésienne est donné
a2 x + b2 y + c2 z + d2 = 0
par !
u1 ^ !u2 (6= 0) où ! u1 = (a1 , b1 , c1 ) et
!
u2 = (a2 , b2 , c2 )
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 84 / 163
Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Un vecteur !
n est dit normal à ∆ = D (A, !
u ) si
! ! !
n . u = 0 et unitaire sik n k = 1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 85 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Un vecteur !n est dit normal à ∆ = D (A, ! u ) si


! ! !
n . u = 0 et unitaire sik n k = 1
Une droite a¢ ne dans E 3 est donnée par un point A,
et deux vecteurs normaux linéairement indépendants
!
n1 et !n2 .

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 85 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Un vecteur !n est dit normal à ∆ = D (A, ! u ) si


! ! !
n . u = 0 et unitaire sik n k = 1
Une droite a¢ ne dans E 3 est donnée par un point A,
et deux vecteurs normaux linéairement indépendants
!
n1 et !n2 .
Deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et ∆2 = D (A2 , !
u2 ) se
! ! !
coupent ssi Det (A1 A2 , u1 , u2 ) = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 85 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Une droite ∆ = D (A, !


u ) et un plan
! !
P = P (B, v , w ) sont perpendiculaires ssi
! !
u .!
v =! u .!
w = 0 ou ! u ^! v ^! w = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 86 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Une droite ∆ = D (A, !


u ) et un plan
! !
P = P (B, v , w ) sont perpendiculaires ssi
! !
u .!v =! u .!
w = 0 ou ! u ^! v ^! w = 0
Une droite ∆ = D (A, !
u ) et un plan
! !
P = P (B, v , w ) sont parallèles ssi
Det ( !
u ,!
v ,!w)=0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 86 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Une droite ∆ = D (A, !


u ) et un plan
! !
P = P (B, v , w ) sont perpendiculaires ssi
! !
u .!
v =! u .!
w = 0 ou ! u ^! v ^! w = 0
Une droite ∆ = D (A, !
u ) et un plan
! !
P = P (B, v , w ) sont parallèles ssi
Det ( !
u ,!
v ,!w)=0
Un vecteur n est dit normal à P = P (B, !
! v ,!
w)
! ! ! ! !
si n . v = n . w = 0 et unitaire si k n k = 1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 86 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien
Un plan P = P (B, !v ,!w ) admet uniquement deux
vecteurs normaux unitaires opposés
!
v ^! w !
v ^! w
!
n1 = ! ! et n2 = !
kv ^ wk ! !
kv ^ wk

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 87 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien
Un plan P = P (B, !v ,!w ) admet uniquement deux
vecteurs normaux unitaires opposés
!
v ^! w !
v ^! w
!
n1 = ! ! et n2 = !
kv ^ wk ! !
kv ^ wk
Un plan est donné par un point B et un vecteur
normal !n : P = P (B, ! n)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 87 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien
Un plan P = P (B, ! v ,!w ) admet uniquement deux
vecteurs normaux unitaires opposés
!
v ^! w !
v ^! w
!
n1 = ! ! et n2 = !
kv ^ wk ! !
kv ^ wk
Un plan est donné par un point B et un vecteur
normal !n : P = P (B, ! n)
L’équation cartésienne de P = P (B, !
n ) est donnée
!!
par: BM. n = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 87 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien
Un plan P = P (B, ! v ,! w ) admet uniquement deux
vecteurs normaux unitaires opposés
!v ^! w !
v ^! w
!n1 = ! ! et n2 = !
kv ^ wk ! !
kv ^ wk
Un plan est donné par un point B et un vecteur
normal ! n : P = P (B, ! n)
L’équation cartésienne de P = P (B, ! n ) est donnée
!!
par: BM. n = 0
Si B (a0 , b0 , c0 ), M (x, y, z ) et !
n (α, β, γ) alors
l’équation cartésienne est:
α(x a0 ) + β(y b0 ) + γ(z c0 ) = 0
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 87 / 163
Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Réciproquement si l’équation cartésienne de P est


ax + by + cz + d = 0 alors le vecteur normal
unitaire est !
n = ...............

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 88 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Réciproquement si l’équation cartésienne de P est


ax + by + cz + d = 0 alors le vecteur normal
unitaire est !
n = ...............
Deux plans P1 = P (B1 , !n1 ) et P2 = P (B2 , !
n2 )
! !
sont perpendiculaires ssi n1 . n2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 88 / 163


Quelques particularités des droites et des
plans dans l’espace a¢ ne euclidien

Réciproquement si l’équation cartésienne de P est


ax + by + cz + d = 0 alors le vecteur normal
unitaire est !n = ...............
Deux plans P1 = P (B1 , ! n1 ) et P2 = P (B2 , !
n2 )
! !
sont perpendiculaires ssi n1 . n2 = 0
Deux plans P1 = P (B1 , ! n1 ) et P2 = P (B2 , !
n2 )
! !
sont parallèles ssi n1 ^ n2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 88 / 163


Exemples:
Exemples
dans E 2 : 2x y + 5 = 0
!u = (1, 2), !
n = (2, 1)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 89 / 163


Exemples:
Exemples
dans E 2 : 2x y + 5 = 0
!u = (1, 2), !
n = (2, 1)
dans E 3 donner un vecteur directeur et deux
vecteurs normaux unitaires de la droite:
2x y + 3z + 5 = 0
x + y 4z + 2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 89 / 163


Exemples:
Exemples
dans E 2 : 2x y + 5 = 0
!u = (1, 2), !n = (2, 1)
dans E 3 donner un vecteur directeur et deux
vecteurs normaux unitaires de la droite:
2x y + 3z + 5 = 0
x + y 4z + 2 = 0
!u = (1, 11, 3),
! 2 1 3 1 1 4
n1 = ( p , p , p ), ! n1 = ( p , p , p )
14 14 14 18 18 18

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 89 / 163


Exemples:
dans E 3 est-ce que les droites
∆1 = D ((1, 0, 1); (2, 1, 0)) et
∆2 = D ((2, 1.3); (1, 1, 2)) se coupent? si oui
donner le point d’intersection?.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 90 / 163


Exemples:
dans E 3 est-ce que les droites
∆1 = D ((1, 0, 1); (2, 1, 0)) et
∆2 = D ((2, 1.3); (1, 1, 2)) se coupent? si oui
donner le point d’intersection?.
1 2 1
oui car 1 1 1 = 0 soit S (x, y, z ) le point
2 0 2
d’intersection alors:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 90 / 163


Exemples:
dans E 3 est-ce que les droites
∆1 = D ((1, 0, 1); (2, 1, 0)) et
∆2 = D ((2, 1.3); (1, 1, 2)) se coupent? si oui
donner le point d’intersection?.
1 2 1
oui car 1 1 1 = 0 soit S (x, y, z ) le point
2 0 2
d’
8intersection alors:
>
> x 1
< 2 = y
>
z=1
>
> z 3
>
:x 2=y 1=
2
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 90 / 163
Exemples:
dans E 3 est-ce que les droites
∆1 = D ((1, 0, 1); (2, 1, 0)) et
∆2 = D ((2, 1.3); (1, 1, 2)) se coupent? si oui
donner le point d’intersection?.
1 2 1
oui car 1 1 1 = 0 soit S (x, y, z ) le point
2 0 2
d’
8intersection alors:
>
> x 1
< 2 = y
>
z=1
>
> z 3
>
:x 2=y 1=
2
donc S (
EClNE 1 - UIR (UIR)
1, 0, 1 ) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 90 / 163
Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et une droite
∆ = D (A, ! u ) est donnée par:
!
AM0 ^ ! u
d (M0 , ∆) =
k! uk

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 91 / 163


Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et une droite
∆ = D (A, ! u ) est donnée par:
!
AM0 ^ ! u
d (M0 , ∆) =
k! uk
si l’équation de ∆ est ax + by + d = 0 et
jax0 + by0 + d j
M0 (x0 , y0 , 0) alors d (M0 , ∆) = p
a2 + b 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 91 / 163


Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et une droite
∆ = D (A, ! u ) est donnée par:
!
AM0 ^ ! u
d (M0 , ∆) =
k! uk
si l’équation de ∆ est ax + by + d = 0 et
jax0 + by0 + d j
M0 (x0 , y0 , 0) alors d (M0 , ∆) = p
a2 + b 2
la distance entre un point M0 et un plan
P = P (B, ! v ,!w ) est donnée par: d (M0 , P ) =
! ! ! !
AM0 .( v ^ w ) Det (AM0 , !v ,!
w)
=
k!v ^! wk k!v ^! wk
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 91 / 163
Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et un plan P = ABC
! ! !
Det (AM0 , AB, AC )
est donnée par: d (M0 , P ) = ! !
AB ^ AC

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 92 / 163


Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et un plan P = ABC
! ! !
Det (AM0 , AB, AC )
est donnée par: d (M0 , P ) = ! !
AB ^ AC
si l’équation de P est ax + by + cz + d = 0 et
M0 (x0 , y0 , 0) alors
jax0 + by0 + cz0 + d j
d (M0 , P ) = p
a2 + b 2 + c 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 92 / 163


Distance entre deux objets
la distance entre un point M0 et un plan P = ABC
! ! !
Det (AM0 , AB, AC )
est donnée par: d (M0 , P ) = ! !
AB ^ AC
si l’équation de P est ax + by + cz + d = 0 et
M0 (x0 , y0 , 0) alors
jax0 + by0 + cz0 + d j
d (M0 , P ) = p
a2 + b 2 + c 2
la distance entre deux droites ∆1 = D (A1 , ! u1 ) et
!
∆2 = D (A2 , u2 ) est donnée par:
!
Det (A1 A2 , !
u1 , !
u2 )
d ( ∆1 , ∆2 ) =
k!
1u ^! u k2
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 92 / 163
Fonctions de Leibniz

6. Fonctions vectorielles et
scalaires de Leibniz

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 93 / 163


Introduction

Introduction
Il existe une famille d’applications dé…nies sur un espace
!
a¢ ne E à valeurs dans son espace vectoriel associé E
appelées fonctions vectorielles, ou à valeurs réelles
appelées fonctions scalaires, ces fonctions jouent un
rôle important en géométrie et en physique.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 94 / 163


Fonctions vectorielles de Leibniz

Dé…nition

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 95 / 163


Fonctions vectorielles de Leibniz

Dé…nition
Considérons dans un espace a¢ ne E , p points
A1 , A2 , ..., Ap a¤ectés respectivement des poids réels
α1 , α2 , ..., αp

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 95 / 163


Fonctions vectorielles de Leibniz

Dé…nition
Considérons dans un espace a¢ ne E , p points
A1 , A2 , ..., Ap a¤ectés respectivement des poids réels
α1 , α2 , ..., αp
On appelle fonction vectorielle de Leibniz associée
au système (Ak , αk )1 k p , l’application ϕ dé…nie
sur E par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 95 / 163


Fonctions vectorielles de Leibniz

Dé…nition
Considérons dans un espace a¢ ne E , p points
A1 , A2 , ..., Ap a¤ectés respectivement des poids réels
α1 , α2 , ..., αp
On appelle fonction vectorielle de Leibniz associée
au système (Ak , αk )1 k p , l’application ϕ dé…nie
sur E par:
!
ϕ: E ! E
! ! !
M 7 ! α1 A1 M + α2 A2 M + ... + αp Ap M

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 95 / 163


Exemple

Exemple
! ! !
ϕ(M ) = 2AM 4BM + 3CM

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 96 / 163


Exemple

Exemple
! ! !
ϕ(M ) = 2AM 4BM + 3CM
Cas où α1 + α2 + ... + αp = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 96 / 163


Barycentre

Barycentre
Théorème: On suppose α1 + α2 + ... + αp 6= 0, alors
(a) la fonction vectorielle de Leibniz ϕ associée au
système (Ak , αk )1 k p est bijective
(b) il existe un unique point G 2 E , appelé barycentre
des points Ak pondérés par le point αk , tel que
! ! ! !
ϕ(G ) = α1 A1 G + α2 A2 G + ... + αp Ap G = 0
!
(c) On a ϕ(M ) = (α1 + α2 + ... + αp )GM

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 97 / 163


Fonctions scalaire de Leibniz

Dé…nition

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 98 / 163


Fonctions scalaire de Leibniz

Dé…nition
On appelle fonction scalaire de Leibniz associée au
système (Ak , αk )1 k p , la fonction g dé…nie sur E
par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 98 / 163


Fonctions scalaire de Leibniz

Dé…nition
On appelle fonction scalaire de Leibniz associée au
système (Ak , αk )1 k p , la fonction g dé…nie sur E
par:
g: E ! R
M 7 ! α1 A1 M + α2 A2 M 2 + ... + αp Ap M 2
2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 98 / 163


Exemple

Exemple
g (M ) = ΩM 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 99 / 163


Exemple

Exemple
g (M ) = ΩM 2
g (M ) = AM 2 BM 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 99 / 163


Simpli…cation

Théorème:
(a) si α1 + α2 + ... + αp = 0, alors
!
g (M ) = g (A) + 2MA. ! u , où !
u = ϕ(A) = ϕ(M )
(b) si α1 + α2 + ... + αp 6= 0, alors
g (M ) = g (G ) + (α1 + α2 + ... + αp )GM 2 , où G est le
barycentre des (Ak , αk )1 k p

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 100 / 163


Cercles et sphères

7. Cercles et sphères

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 101 / 163


Dé…nition

Dé…nition
Considérons le fonction scalaire de Leibniz
gn (M ) = ΩM 2 dé…nie sur l’espace a¢ ne euclidien
E n (n = 2, 3)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 102 / 163


Dé…nition

Dé…nition
Considérons le fonction scalaire de Leibniz
gn (M ) = ΩM 2 dé…nie sur l’espace a¢ ne euclidien
E n (n = 2, 3)
On dé…nit les courbes de niveau de gn , CR = fM 2
E n /gn (M ) = R 2 g

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 102 / 163


Cercle

Cercle
On appelle cercle de centre Ω et de rayon R, la
courbe de niveau CR de g2 , noté CR = C (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 103 / 163


Cercle

Cercle
On appelle cercle de centre Ω et de rayon R, la
courbe de niveau CR de g2 , noté CR = C (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 103 / 163


Équation cartésienne

Équation cartésienne
On pose Ω(a, b), et M (x, y )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 104 / 163


Équation cartésienne

Équation cartésienne
On pose Ω(a, b), et M (x, y )
M (x, y ) 2 C (Ω, R ) ssi (x a)2 + (y b)2 = R 2
appelée "équation cartésienne" de C (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 104 / 163


Équation cartésienne

Équation cartésienne
On pose Ω(a, b), et M (x, y )
M (x, y ) 2 C (Ω, R ) ssi (x a)2 + (y b)2 = R 2
appelée "équation cartésienne" de C (Ω, R )
Une droite ∆ coupe le cercle C (Ω, R ) ssi
d (Ω; ∆) R, et tangente à C dans le cas d’égalité.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 104 / 163


Exemple

Exemple, donner le centre et le rayon de:


x 2 + y 2 + 5x 6y + 2 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 105 / 163


Exemple

Exemple, donner le centre et le rayon de:


x 2 + y 2 + 5x 6y + 2 = 0
x 2 + y 2 + 5x 6y + 2 =
5 53
( x + ) 2 + ( y 3) 2 =0
2 4

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 105 / 163


Exemple

Exemple, donner le centre et le rayon de:


x 2 + y 2 + 5x 6y + 2 = 0
x 2 + y 2 + 5x 6y + 2 =
5 53
( x + ) 2 + ( y 3) 2 =0
2 4 p
5 53
donc le centre est Ω( ; 3) et le rayon R =
2 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 105 / 163


Sphère

Sphère
On appelle sphère de centre Ω et de rayon R, la
courbe de niveau CR de g3 , noté CR = S (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 106 / 163


Sphère

Sphère
On appelle sphère de centre Ω et de rayon R, la
courbe de niveau CR de g3 , noté CR = S (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 106 / 163


Équation cartésienne

Équation cartésienne
On pose Ω(a, b, c ), et M (x, y, z )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 107 / 163


Équation cartésienne

Équation cartésienne
On pose Ω(a, b, c ), et M (x, y, z )
M (x, y, z ) 2 S (Ω, R ) ssi
(x a)2 + (y b)2 + (z c )2 = R 2 appelée
"équation cartésienne" de S (Ω, R )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 107 / 163


Propriétés

Propriétés
Une droite ∆ coupe la sphère S (Ω, R ) ssi
d (Ω; ∆) R, et tangente à S dans le cas d’égalité

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 108 / 163


Propriétés

Propriétés
Une droite ∆ coupe la sphère S (Ω, R ) ssi
d (Ω; ∆) R, et tangente à S dans le cas d’égalité
Un plan P coupe la sphère S (Ω, R ) ssi
d (Ω; P ) R, et tangente à S dans le cas d’égalité.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 108 / 163


Propriétés

Propriétés
Une droite ∆ coupe la sphère S (Ω, R ) ssi
d (Ω; ∆) R, et tangente à S dans le cas d’égalité
Un plan P coupe la sphère S (Ω, R ) ssi
d (Ω; P ) R, et tangente à S dans le cas d’égalité.
Si δ = d (Ω; P ) < R, alors S \ P est un cercle de
centre la projection
p orthogonale de Ω sur P, et le
2 2
rayon est R δ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 108 / 163


Exemple, donner le centre et le rayon de:
x 2 + y 2 + z 2 + 4x 6y + 2z 3 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 109 / 163


Exemple, donner le centre et le rayon de:
x 2 + y 2 + z 2 + 4x 6y + 2z 3 = 0
x 2 + y 2 + z 2 + 4x 6y + 2z 3 =
(x + 2)2 + (y 3)2 + (z + 1)2 17 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 109 / 163


Exemple, donner le centre et le rayon de:
x 2 + y 2 + z 2 + 4x 6y + 2z 3 = 0
x 2 + y 2 + z 2 + 4x 6y + 2z 3 =
(x + 2)2 + (y 3)2 + (z + 1)2 17 = 0
donc ple centre est Ω( 2, 3, 1) et le rayon
R = 17

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 109 / 163


Coniques

8. Coniques
”Racontez l’odyssée d’une jeune conique en mal
d’excentricité qui, échappée de ses foyers, y est ramenée
par une amie de la directrice grâce à un discours tantôt
hyperbolique, tantôt elliptique, et une parabole bien
choisie.”

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 110 / 163


Dé…nition focale

Dé…nition focale
Soient F 2 E 2 , une droite ∆ dans E 2 qui ne passe
pas par F et e 2 R +

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 111 / 163


Dé…nition focale

Dé…nition focale
Soient F 2 E 2 , une droite ∆ dans E 2 qui ne passe
pas par F et e 2 R +
une conique C est soit un cercle soit le lieu des
MF
points M 2 E 2 tels que =e
d (M, ∆)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 111 / 163


Dé…nition focale

Dé…nition focale
Soient F 2 E 2 , une droite ∆ dans E 2 qui ne passe
pas par F et e 2 R +
une conique C est soit un cercle soit le lieu des
MF
points M 2 E 2 tels que =e
d (M, ∆)
F s’appelle le foyer , ∆ la directrice et e
l’excentricité de la conique.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 111 / 163


Choix d’un bon repère
On muni E 2 du repère orthonormée
R = (F , !
u ,!v ), où

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 112 / 163


Choix d’un bon repère
On muni E 2 du repère orthonormée
R = (F , !u ,!v ), où
8 !
< D (F , u ) l’axe focal perpendiculaire à ∆
et passant par F
:
D (F , !
v )//∆

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 112 / 163


Choix d’un bon repère
On muni E 2 du repère orthonormée
R = (F , !u ,!v ), où
8 !
< D (F , u ) l’axe focal perpendiculaire à ∆
et passant par F
:
D (F , !
v )//∆

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 112 / 163


Équation cartésienne

donc F a pour coordonnées (0, 0), ∆ a pour


équation x d = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 113 / 163


Équation cartésienne

donc F a pour coordonnées (0, 0), ∆ a pour


équation x d = 0
L’équation de la conique C dans R est :
x 2 + y 2 = e 2 (x d )2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 113 / 163


Équation cartésienne

donc F a pour coordonnées (0, 0), ∆ a pour


équation x d = 0
L’équation de la conique C dans R est :
x 2 + y 2 = e 2 (x d )2
Selon l’excentricité e, on trouvera la forme
géométrique de la conique

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 113 / 163


Parabole
Parabole
Si e = 1, la conique C est une parabole d’équation
p
dans le repère R0 = (S, !u ,!v ) (S ( , 0) dans
2
R): y 2 = 2px, où p = d (F , ∆) et S le seul
sommet.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 114 / 163


Parabole

Réciproquement une parabole d’équation


y = αx 2 + βx + γ , α 6= 0 est une conique
d’équation Y 2 = 2pX

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 115 / 163


Parabole

Réciproquement une parabole d’équation


y = αx 2 + βx + γ , α 6= 0 est une conique
2
8Y = 2pX
d’équation
> 2
>
> β 4αβ
>
> X = y +
< 4α
On pose β
> Y =x+
>
> 2α
>
> 1
:p=

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 115 / 163


Ellipse

Ellipse
Si e < 1, on obtient une courbe appelée ellipse

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 116 / 163


Ellipse

Ellipse
Si e < 1, on obtient une courbe appelée ellipse

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 116 / 163


Equation réduite de l’ellipse
e 2d
Dans le repère R = (O, !
"
u ,!
v ) (O ( , 0)
1 e2
dans R), l’équation de l’ellipse est

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 117 / 163


Equation réduite de l’ellipse
e 2d
Dans le repère R = (O, !
"
u ,!
v ) (O ( , 0)
1 e2
dans R), l’équation de l’ellipse est
x2 y2 e 2d
+ 2 = 1, avec a = ,
a2 b p 1 e2
b = a 1 e 2 < a, 2 sommets S1 (a, 0) et
S2 ( a, 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 117 / 163


Equation réduite de l’ellipse
e 2d
Dans le repère R = (O, !
"
u ,!
v ) (O ( , 0)
1 e2
dans R), l’équation de l’ellipse est
x2 y2 e 2d
+ 2 = 1, avec a = ,
a2 b p 1 e2
b = a 1 e 2 < a, 2 sommets S1 (a, 0) et
S2 ( a, 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 117 / 163


Equation réduite de l’ellipse
x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 + 2 = 1
a b
est une ellipse avec les éléments caractéristiques:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 118 / 163


Equation réduite de l’ellipse
x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 + 2 = 1
a b
est une ellipse avec les éléments caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = ja2 b2 j, 0),
F 0( j a2 b 2 j , 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 118 / 163


Equation réduite de l’ellipse
x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 + 2 = 1
a b
est une ellipse avec les éléments caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = ja2 b2 j, 0),
F 0( j a2 b 2 j , 0)
a2
deux directrices d’équations: x = , si b < a
c
b2
sinon y =
c

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 118 / 163


Equation réduite de l’ellipse
x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 + 2 = 1
a b
est une ellipse avec les éléments caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = ja2 b2 j, 0),
F 0( j a2 b 2 j , 0)
a2
deux directrices d’équations: x = , si b < a
c
b2
sinon y =
c p
j a2 b 2 j
l’excentricité est donnée par e =
a
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 118 / 163
Exemple

Donner l’équation réduite et les éléments


caractéristiques de l’ellipse de f.oyer F ( 1, 2)
1
d’excentricité e = et de directrice ∆ : 4x 3y + 1 = 0
2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 119 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , !
u (4; 3) , !
v (3, 4)),
1 9 2
l’équation de l’ellipse est: x 2 + y 2 = (x ) où
4 5
9
∆: x =
5

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 120 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , !
u (4; 3) , !
v (3, 4)),
1 9 2
l’équation de l’ellipse est: x 2 + y 2 = (x ) où
4 5
9
∆: x =
5
3 2 9 3 3 6
x + y 2 + x = ( x + ) 2 + y 2 = 3( ) 2
4 10 4 5 10

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 120 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , !
u (4; 3) , !
v (3, 4)),
1 9 2
l’équation de l’ellipse est: x 2 + y 2 = (x ) où
4 5
9
∆: x =
5
3 2 9 3 3 6
x + y 2 + x = ( x + ) 2 + y 2 = 3( ) 2
4 10 4 5 10
2 2
X Y
D’où: + p = 1, dans le repère
6 2 3 3
( ) ( )2
5 5
3
R" = (O, u (4; 3), !
! v (3, 4)), O ( , 0)
5
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 120 / 163
Hyperbole

Hyperbole
dans le cas e > 1, la conique est une hyperbole

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 121 / 163


Hyperbole

Hyperbole
dans le cas e > 1, la conique est une hyperbole

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 121 / 163


équation cartésienne réduite

équation cartésienne réduite


e 2d
Dans le repère R = (O, !
"
u ,!
v ) (O ( , 0)
1 e2
dans R), l’équation de l’hyperbole est

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 122 / 163


équation cartésienne réduite

équation cartésienne réduite


e 2d
Dans le repère R = (O, !
"
u ,!
v ) (O ( , 0)
1 e2
dans R), l’équation de l’hyperbole est
x2 y2 e 2d
= 1, avec a = 2 ,
a2 b p
2 e 1
b = a e 2 1 < a, 2 sommets S (a, 0) et
S 0 ( a, 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 122 / 163


Equation réduite de l’hyperbole

x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 =1
a b2
est une hyperbole avec les éléments
caractéristiques:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 123 / 163


Equation réduite de l’hyperbole

x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 =1
a b2
est une hyperbole avec les éléments
caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = a2 + b2 , 0),
F 0( a2 + b 2 , 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 123 / 163


Equation réduite de l’hyperbole

x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 =1
a b2
est une hyperbole avec les éléments
caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = a2 + b2 , 0),
F 0( a2 + b 2 , 0)
a2
deux directrices d’équations: x =
c

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 123 / 163


Equation réduite de l’hyperbole

x2 y2
Réciproquement une équation de type 2 =1
a b2
est une hyperbole avec les éléments
caractéristiques:
p
deux pfoyers F (c = a2 + b2 , 0),
F 0( a2 + b 2 , 0)
a2
deux directrices d’équations: x =
pc
a2 + b 2
l’excentricité est donnée par e =
a

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 123 / 163


Exemple

Donner l’équation réduite et les éléments


caractéristiques de l’hyperbole de foyer F (1, 1)
d’excentricité e = 2 et de directrice ∆ : x 2y + 1 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 124 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , ! u (1; 2), !
v (2, 1)),
l’équation de l’hyperbole est:
4 4
x 2 + y 2 = 4(x + p )2 où ∆: x = p
5 5

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 125 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , ! u (1; 2), !
v (2, 1)),
l’équation de l’hyperbole est:
4 4
x 2 + y 2 = 4(x + p )2 où ∆: x = p
5 5
32 64
3x 2 + p x y 2 = , donc
5 5
16 64
3( x + p ) 2 y 2 =
3 5 15

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 125 / 163


Exemple
Dans le repère R = (F , ! u (1; 2), ! v (2, 1)),
l’équation de l’hyperbole est:
4 4
x 2 + y 2 = 4(x + p )2 où ∆: x = p
5 5
32 64
3x 2 + p x y 2 = , donc
5 5
16 64
3( x + p ) 2 y 2 =
3 5 15
2
X Y2
D’où: = 1, dans le repère
8 2 8 2
( p ) (p )
3 5 15
16
R" = (O, ! u (1; 5), !v (2, 1)), O ( p , 0)
3 5
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 125 / 163
Étude cartésienne d’une conique

Étude cartésienne d’une conique


Une conique est le lieu des points M (x, y ) 2 E 2 ,
veri…ant l’équation polynomiale:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 126 / 163


Étude cartésienne d’une conique

Étude cartésienne d’une conique


Une conique est le lieu des points M (x, y ) 2 E 2 ,
veri…ant l’équation polynomiale:
(C ) : ax 2 + bxy + cy 2 + αx + βy + γ = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 126 / 163


Étude

Descriminant : On dé…nit le descriminant de (C )


par: δ = b2 4ac

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 127 / 163


Étude

Descriminant : On dé…nit le descriminant de (C )


par: δ = b2 4ac
la nature de (C ) est suivant le signe de δ :

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 127 / 163


Étude

Descriminant : On dé…nit le descriminant de (C )


par: δ = b2 4ac
la nature de (C ) est suivant le signe de δ :
δ < 0, (C ) est soit une ellipse soit un point.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 127 / 163


Étude

Descriminant : On dé…nit le descriminant de (C )


par: δ = b2 4ac
la nature de (C ) est suivant le signe de δ :
δ < 0, (C ) est soit une ellipse soit un point.
δ > 0, (C ) est soit une hyperbole soit la réunion de
deux droites concourantes.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 127 / 163


Étude

Descriminant : On dé…nit le descriminant de (C )


par: δ = b2 4ac
la nature de (C ) est suivant le signe de δ :
δ < 0, (C ) est soit une ellipse soit un point.
δ > 0, (C ) est soit une hyperbole soit la réunion de
deux droites concourantes.
δ = 0, (C ) est soit une parabole soit la réunion de
deux droites parallèles soit vide.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 127 / 163


Étude

Réduction de l’équation

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 128 / 163


Étude

Réduction de l’équation
Un changement de variables adéquat (par rotation
x = X cos θ Y sin θ
du repère) où θ donné par
8 y = X sin θ + Y cos θ
> π
< θ = , si a = c
4 réduit l’équation à:
> b
: tan(2θ ) = si a 6= c
a c

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 128 / 163


Étude

Réduction de l’équation
Un changement de variables adéquat (par rotation
x = X cos θ Y sin θ
du repère) où θ donné par
8 y = X sin θ + Y cos θ
> π
< θ = , si a = c
4 réduit l’équation à:
> b
: tan(2θ ) = si a 6= c
a c
(C ) : a1 X 2 + a2 Y 2 + a3 X + a4 Y + a5 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 128 / 163


Étude

Un
8 changementa3d’origine
< X0 = X , si a1 6= 0
2a1 réduit l’équation à:
: Y0 = Y a4
, si a2 6= 0
2a2
02
a1 X + a2 Y = a0
02

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 129 / 163


Étude

Un
8 changementa3d’origine
< X0 = X , si a1 6= 0
2a1 réduit l’équation à:
: Y0 = Y a4
, si a2 6= 0
2a2
02
a1 X + a2 Y = a0
02

Un
( changement d’origine
0
X = X , si a1 = 0
a4
Y0 = Y , si a2 6= 0 réduit l’équation à:
2a2
a3 X + a2 Y = a0
0 02

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 129 / 163


Étude

Un
( changementa3d’origine
X0 = X , si a1 6= 0
2a1 réduit l’équation à:
0
Y = Y , si a2 = 0
a1 X 02 + a4 Y 0 = a0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 130 / 163


Étude

Un
( changementa3d’origine
X0 = X , si a1 6= 0
2a1 réduit l’équation à:
0
Y = Y , si a2 = 0
a1 X 02 + a4 Y 0 = a0
si a1 = a2 = 0 l’équation de (C ) est :
a3 X + a4 Y + a5 = 0 qui est l’équation d’une droite
ou impossible

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 130 / 163


Exemple

Donner la nature de la courbe d’équation :


2x 2 5xy + 2y 2 + 4x 6y 10 = 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 131 / 163


Exemple
δ = 9 > 0, donc c’est une hyperbole.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 132 / 163


Exemple
δ = 9 > 0, donc c’est unephyperbole.
2
avec le changement x = (X Y ),
p 2
2
y= (X + Y ), on a:
2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 132 / 163


Exemple
δ = 9 > 0, donc c’est unephyperbole.
2
avec le changement x = (X Y ),
p 2
2
y= (X + Y ), on a:
2 p
1 p 2 9 5 2 2 106
( X + 2) + ( Y ) =
2 2 9 9

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 132 / 163


Exemple
δ = 9 > 0, donc c’est unephyperbole.
2
avec le changement x = (X Y ),
p 2
2
y= (X + Y ), on a:
2 p
1 p 2 9 5 2 2 106
( X + 2) + ( Y ) =
2 2 9 9
t2 s2
On obtient l’équation réduite + = 1, avec
p a2 p b 2
p 5 2 2 53
t = X + 2, s = Y ,a= ,
p 9 3
2 53
b=
9
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 132 / 163
Courbes paramétrées planes

9. Courbes paramétrées planes


Une courbe paramétrée est la donnée d’une
application F su¢ samment dérivable, dé…nie sur
une partie I de R à valeurs dans E 2 ,
F (t ) = (x (t ), y (t ))

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 133 / 163


Courbes paramétrées planes

9. Courbes paramétrées planes


Une courbe paramétrée est la donnée d’une
application F su¢ samment dérivable, dé…nie sur
une partie I de R à valeurs dans E 2 ,
F (t ) = (x (t ), y (t ))
On note C = f(x (t ), y (t )) / t 2 I Rg, C
s’appelle une courbe plane et F une
paramétrisation de C

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 133 / 163


Courbes paramétrées planes

On sait étudier la famille de courbes C données par

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 134 / 163


Courbes paramétrées planes

On sait étudier la famille de courbes C données par


explicitement C = f(x, y = f (x )) / x 2 I Rg :
graphe de f

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 134 / 163


Courbes paramétrées planes

On sait étudier la famille de courbes C données par


explicitement C = f(x, y = f (x )) / x 2 I Rg :
graphe de f
implicitement C = f(x, y ) / ax 2 + bxy + cy 2 +
αx + βy + γ = 0g

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 134 / 163


Courbes paramétrées planes

On sait étudier la famille de courbes C données par


explicitement C = f(x, y = f (x )) / x 2 I Rg :
graphe de f
implicitement C = f(x, y ) / ax 2 + bxy + cy 2 +
αx + βy + γ = 0g
Remarque: dans les deux exemples on peut écrire
localement y (t ) en fonction de x (t )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 134 / 163


Exemples

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 135 / 163


Équation de la tangente

On désigne par Mt = F (t ), le point materiel qui se


déplace dans le plan E 2

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 136 / 163


Équation de la tangente

On désigne par Mt = F (t ), le point materiel qui se


déplace dans le plan E 2
On considère le vecteur F (n) t ) = (x (n) (t ), y (n) (t )),
où (n) désigne la dérivée d’ordre n

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 136 / 163


Équation de la tangente

On désigne par Mt = F (t ), le point materiel qui se


déplace dans le plan E 2
On considère le vecteur F (n) t ) = (x (n) (t ), y (n) (t )),
où (n) désigne la dérivée d’ordre n
0
Pour n = 1, F t ) = (x 0 (t ), y 0 (t )) est le vecteur
vitesse de Mt à l’instant t

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 136 / 163


Équation de la tangente

On désigne par Mt = F (t ), le point materiel qui se


déplace dans le plan E 2
On considère le vecteur F (n) t ) = (x (n) (t ), y (n) (t )),
où (n) désigne la dérivée d’ordre n
0
Pour n = 1, F t ) = (x 0 (t ), y 0 (t )) est le vecteur
vitesse de Mt à l’instant t
Pour n = 2, F "(t ) = (x " (t ), y " (t )) est le vecteur
accélération de Mt à l’instant t

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 136 / 163


Équation de la tangente

Soit Mt0 un point de la courbe

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 137 / 163


Équation de la tangente

Soit Mt0 un point de la courbe


Soit p 1, le premier entier tel que
F (p ) (t0 ) = (x (p ) (t0 ), y (p ) (t0 )) 6= (0, 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 137 / 163


Équation de la tangente

Soit Mt0 un point de la courbe


Soit p 1, le premier entier tel que
F (p ) (t0 ) = (x (p ) (t0 ), y (p ) (t0 )) 6= (0, 0)
0
Si F (t0 ) = (x 0 (t0 ), y i (t0 )) 6= (0, 0) (p = 1), on dit
que Mt0 est un point régulier sinon on dit qu’il est
un point stationnaire

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 137 / 163


Équation de la tangente

Soit Mt0 un point de la courbe


Soit p 1, le premier entier tel que
F (p ) (t0 ) = (x (p ) (t0 ), y (p ) (t0 )) 6= (0, 0)
0
Si F (t0 ) = (x 0 (t0 ), y i (t0 )) 6= (0, 0) (p = 1), on dit
que Mt0 est un point régulier sinon on dit qu’il est
un point stationnaire
l’équation de la tangente en Mt0 est
x x (t0 ) x (p ) (t0 ) ! (p )
= det ( MM t0 , F (t0 )) = 0
y y (t0 ) y (p ) (t0 )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 137 / 163


Exemples

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 138 / 163


Étude locale

On va donner l’allure de la courbe au voisinage d’un


point Mt0 dans un repère adapté

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 139 / 163


Étude locale

On va donner l’allure de la courbe au voisinage d’un


point Mt0 dans un repère adapté
Entiers caractéristique de Mt0 sont donnés par le
couple des entiers (p, q ) tel que:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 139 / 163


Étude locale

On va donner l’allure de la courbe au voisinage d’un


point Mt0 dans un repère adapté
Entiers caractéristique de Mt0 sont donnés par le
couple des entiers (p, q ) tel que:
8
>
> 1 p<q
< (k )
F (t0 ) = (0, 0), 1 k p 1
>
> det(F (p ) (t0 ), F (k ) (t0 )) = 0, p k q 1
:
det(F (p ) (t0 ), F (q ) (t0 )) 6= 0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 139 / 163


Détermination pratique

On e¤ectue simultanément le developpement limité


au voisinage de t0 de x (t ) et y (t )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 140 / 163


Détermination pratique

On e¤ectue simultanément le developpement limité


au voisinage de t0 de x (t ) et y (t )

x (t ) = a0 + ap (t t0 )p + ... + aq (t t0 )q + o (t
y (t ) = b0 + bp (t t0 )p + ... + bq (t t0 )q + o (t

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 140 / 163


Détermination pratique

De proche en proche on cherche p et q tels que

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 141 / 163


Détermination pratique

De
8 proche en proche on cherche p et q tels que
>
> (ap , bp ) 6= (0, 0)
>
>
< ap ak
= 0, p k q 1
bp bk
>
>
>
> ap ak
: 6= 0
bp bk

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 141 / 163


Exemple

8
>
> t3
< x (t ) =
γ (t ) : t2 1
>
> t2
: y (t ) =
(t 1)(t 2)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 142 / 163


Allure de la courbe

Dans le repère fMt0 , F (p ) (t0 ), F (q ) (t0 )g les coordonnées


de Mt (t proche de t0 ) sont données approximativement
(t t0 )p (t t0 )q
par: ( , )
p! q!
donc selon la parité de p et q ont peut connaître l’allure
de la courbe au voisinage de Mt0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 143 / 163


Remarque

F (p ) (t0 ) est le vecteur directeur de la tangente de la


courbe en Mt0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 144 / 163


Remarque

F (p ) (t0 ) est le vecteur directeur de la tangente de la


courbe en Mt0
F (q ) (t0 ) donne la concavité de la courbe pour t > t0

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 144 / 163


Cas 1: p impair, q pair

Cas 1: p impair, q pair

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 145 / 163


Cas 1: p impair, q pair

Cas 1: p impair, q pair


Dans ce cas on dit que le point Mt0 est ordinaire

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 145 / 163


Cas 1: p impair, q pair

Cas 1: p impair, q pair


Dans ce cas on dit que le point Mt0 est ordinaire

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 145 / 163


Cas 2: p impair, q impair

Cas 2: p impair, q impair

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 146 / 163


Cas 2: p impair, q impair

Cas 2: p impair, q impair


Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point
d’in‡exion

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 146 / 163


Cas 2: p impair, q impair

Cas 2: p impair, q impair


Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point
d’in‡exion

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 146 / 163


Cas 3: p pair, q impair
Cas 3: p pair, q impair

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 147 / 163


Cas 3: p pair, q impair
Cas 3: p pair, q impair
Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point de
rebroussement de première espèce

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 147 / 163


Cas 3: p pair, q impair
Cas 3: p pair, q impair
Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point de
rebroussement de première espèce

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 147 / 163


Cas 4: p pair, q pair
Cas 4: p pair, q pair

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 148 / 163


Cas 4: p pair, q pair
Cas 4: p pair, q pair
Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point de
rebroussement de deuxième espèce

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 148 / 163


Cas 4: p pair, q pair
Cas 4: p pair, q pair
Dans ce cas on dit que le point Mt0 est un point de
rebroussement de deuxième espèce

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 148 / 163


Exemple

Donner8la nature de tous les points stationnaires


>
> t3
< x (t ) = 2
γ (t ) : t 1
>
> t2
: y (t ) =
(t 1)(t 2)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 149 / 163


Courbes en coordonnées polaires

Courbes en coordonnées polaires

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 150 / 163


Dé…nition
On rappelle qu’un point M (x, y ) du plan a¢ ne,
! !
muni d’un repère orthonormé (O, i , j ), di¤érent
de l’origine O, peut être repéré par des coordonnées
polaires (r, θ ) où

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 151 / 163


Dé…nition
On rappelle qu’un point M (x, y ) du plan a¢ ne,
! !
muni d’un repère orthonormé (O, i , j ), di¤érent
de l’origine O, peut être repéré par des coordonnées
polaires
8 (r, θ ) où
! p
< r = OM = x 2 + y 2 , r le rayon
: !
\ !
θ = ( i , OM ), θ l’angle

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 151 / 163


Dé…nition
On rappelle qu’un point M (x, y ) du plan a¢ ne,
! !
muni d’un repère orthonormé (O, i , j ), di¤érent
de l’origine O, peut être repéré par des coordonnées
polaires
8 (r, θ ) où
! p
< r = OM = x 2 + y 2 , r le rayon
: !
\ !
θ = ( i , OM ), θ l’angle

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 151 / 163


Dé…nition

! !
On note !
ur = i cos θ + j sin θ,
! ! ! !
uθ = i sin θ + j cos θ alors OM = r !
ur

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 152 / 163


Dé…nition

! !
On note ! ur = i cos θ + j sin θ,
! ! ! !
uθ = i sin θ + j cos θ alors OM = r !
ur
Une courbe C est dé…nie par une équation polaire
si et seulement si

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 152 / 163


Dé…nition

! !
On note ! ur = i cos θ + j sin θ,
! ! ! !
uθ = i sin θ + j cos θ alors OM = r ! ur
Une courbe C est dé…nie par une équation polaire
si et seulement si
C = fM (r, θ ) / r = f (θ )g, on note le point Mθ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 152 / 163


Dé…nition

! !
On note ! ur = i cos θ + j sin θ,
! ! ! !
uθ = i sin θ + j cos θ alors OM = r ! ur
Une courbe C est dé…nie par une équation polaire
si et seulement si
C = fM (r, θ ) / r = f (θ )g, on note le point Mθ
Dans ce cas C est dé…nie paramétriquement par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 152 / 163


Dé…nition

! !
On note ! ur = i cos θ + j sin θ,
! ! ! !
uθ = i sin θ + j cos θ alors OM = r ! ur
Une courbe C est dé…nie par une équation polaire
si et seulement si
C = fM (r, θ ) / r = f (θ )g, on note le point Mθ
Dans ce cas C est dé…nie paramétriquement par:
F (θ ) = (x = f (θ ) cos θ, y = f (θ ) sin θ )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 152 / 163


Tangente

d ! ! !
on a ur = uθ , puisque OMθ = f (θ ) !
ur , alors:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 153 / 163


Tangente

d ! ! !
on a ur = uθ , puisque OMθ = f (θ ) !
ur , alors:

d !
OMθ = f 0 (θ ) !
ur + f (θ ) !

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 153 / 163


Tangente

d ! ! !
on a ur = uθ , puisque OMθ = f (θ ) ! ur , alors:

d !
OMθ = f 0 (θ ) !
ur + f (θ ) !


d ! !
OMθ = 0 , si et seulement si f 0 (θ ) = f (θ ) = 0,

donc

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 153 / 163


Tangente

d ! ! !
on a ur = uθ , puisque OMθ = f (θ ) ! ur , alors:

d !
OMθ = f 0 (θ ) !
ur + f (θ ) !


d ! !
OMθ = 0 , si et seulement si f 0 (θ ) = f (θ ) = 0,

donc
le seule point qui peut être stationnaire est l’origine
O (f (θ ) = 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 153 / 163


Tangente en un point régulier
La tangente en un point régulier Mθ est dirigée par
le vecteur de coordonnées ( f 0 (θ ), f (θ )) dans le
repère polaire (Mθ , !
ur , !
uθ )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 154 / 163


Tangente en un point régulier
La tangente en un point régulier Mθ est dirigée par
le vecteur de coordonnées ( f 0 (θ ), f (θ )) dans le
repère polaire (Mθ , !
ur , !
uθ )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 154 / 163


Tangente en un point régulier
La tangente en un point régulier Mθ est dirigée par
le vecteur de coordonnées ( f 0 (θ ), f (θ )) dans le
repère polaire (Mθ , !
ur , !
uθ )

La tangente en Mθ fait un angle α avec la droite


f (θ )
(OMθ ) véri…ant: tan(α) = 0 si f 0 (θ ) 6= 0,
f (θ )
π
sinon α =
2
EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 154 / 163
Tangente en un point stationnaire

Si Mθ = O est stationnaire, sa tangente est dirigé


par !
ur

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 155 / 163


Tangente en un point stationnaire

Si Mθ = O est stationnaire, sa tangente est dirigé


par !
ur

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 155 / 163


Exemple: cardoïde

r = a(1 + cos θ ) (a > 0)

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 156 / 163


Tableau de signes

Pour tracer l’allure de la courbe, on dresse le


tableau de signe de f (θ ), en e¤et on a:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 157 / 163


Tableau de signes

Pour tracer l’allure de la courbe, on dresse le


tableau de signe de f (θ ), en e¤et on a:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 157 / 163


Abscisse curviligne

Abscisse curviligne

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 158 / 163


Longueur d’une courbe

Soit F (t ) = (x (t ), y (t )) une courbe paramétrée


dé…nie entre les instants t0 et t1 , on dé…nie la
longueur de la courbe entre Mt0 et Mt1 par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 159 / 163


Longueur d’une courbe

Soit F (t ) = (x (t ), y (t )) une courbe paramétrée


dé…nie entre les instants t0 et t1 , on dé…nie la
longueur de la courbe entre Mt0 et Mt1 par:
Rt p
Lt0 ,t1 = t01 (x 0 (t ))2 + (y 0 (t ))2 dt =
R t1 0
t0
kF (t )k dt

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 159 / 163


Longueur d’une courbe

Soit F (t ) = (x (t ), y (t )) une courbe paramétrée


dé…nie entre les instants t0 et t1 , on dé…nie la
longueur de la courbe entre Mt0 et Mt1 par:
Rt p
Lt0 ,t1 = t01 (x 0 (t ))2 + (y 0 (t ))2 dt =
R t1 0
t0
kF (t )k dt
Si la courbe est dé…nie par une équation polaire
r = f (θ ), alors la longueur de la courbe entre Mθ0
et Mθ1 est donnée par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 159 / 163


Longueur d’une courbe

Soit F (t ) = (x (t ), y (t )) une courbe paramétrée


dé…nie entre les instants t0 et t1 , on dé…nie la
longueur de la courbe entre Mt0 et Mt1 par:
Rt p
Lt0 ,t1 = t01 (x 0 (t ))2 + (y 0 (t ))2 dt =
R t1 0
t0
kF (t )k dt
Si la courbe est dé…nie par une équation polaire
r = f (θ ), alors la longueur de la courbe entre Mθ0
et Mθ1 est donnée par:
Rθ p
Lθ0 ,θ1 = θ01 (f (θ ))2 + (f 0 (θ ))2 dθ

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 159 / 163


Exemple

Déterminer les longueurs du cercle de rayon R, de


l’ellipse et du cardoïde.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 160 / 163


Abscisse curviligne

On dé…nit l’abscisse curviligne d’origine t0 d’une


courbe paramétrée F (t ) = (x (t ), y (t )) dé…nie sur
un intervalle I par:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 161 / 163


Abscisse curviligne

On dé…nit l’abscisse curviligne d’origine t0 d’une


courbe paramétrée F (t ) = (x (t ), y (t )) dé…nie sur
un intervalle I par:
Rtp
s (t ) = t0 (x 0 (u ))2 + (y 0 (u ))2 du, t 2 I

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 161 / 163


Abscisse curviligne

On dé…nit l’abscisse curviligne d’origine t0 d’une


courbe paramétrée F (t ) = (x (t ), y (t )) dé…nie sur
un intervalle I par:
Rtp
s (t ) = t0 (x 0 (u ))2 + (y 0 (u ))2 du, t 2 I
Si la courbe est dé…nie par une équation polaire
r = f (θ ), l’abscisse curviligne d’origine θ 0 est
dé…nie par

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 161 / 163


Abscisse curviligne

On dé…nit l’abscisse curviligne d’origine t0 d’une


courbe paramétrée F (t ) = (x (t ), y (t )) dé…nie sur
un intervalle I par:
Rtp
s (t ) = t0 (x 0 (u ))2 + (y 0 (u ))2 du, t 2 I
Si la courbe est dé…nie par une équation polaire
r = f (θ ), l’abscisse curviligne d’origine θ 0 est
dé…nie par
Rθp
s (θ ) = θ0 (f (u ))2 + (f 0 (u ))2 du, θ 2 intervalle

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 161 / 163


Exemple

Déterminer les abscisses curvilignes du cercle de rayon R,


de l’ellipse et du cardoïde, d’origine 0.

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 162 / 163


Abscisse curviligne

Si tous les points de la courbe paramétrée sont


réguliers, alors une abscisse curviligne dé…ne un
changement de variable car:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 163 / 163


Abscisse curviligne

Si tous les points de la courbe paramétrée sont


réguliers, alors une abscisse curviligne dé…ne un
changement de variable car:
s 0 (t ) = kF 0 (t )k > 0, d’où t = ϕ(s )

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 163 / 163


Abscisse curviligne

Si tous les points de la courbe paramétrée sont


réguliers, alors une abscisse curviligne dé…ne un
changement de variable car:
s 0 (t ) = kF 0 (t )k > 0, d’où t = ϕ(s )
Dans ce cas la nouvelle paramétrisation de la courbe
donnée par G (s ) = F ( ϕ(s )) véri…e:

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 163 / 163


Abscisse curviligne

Si tous les points de la courbe paramétrée sont


réguliers, alors une abscisse curviligne dé…ne un
changement de variable car:
s 0 (t ) = kF 0 (t )k > 0, d’où t = ϕ(s )
Dans ce cas la nouvelle paramétrisation de la courbe
donnée par G (s ) = F ( ϕ(s )) véri…e:
kG 0 (s )k = 1

EClNE 1 - UIR (UIR) Géométrie a¢ ne 2017 - 2018 163 / 163

Vous aimerez peut-être aussi