Vous êtes sur la page 1sur 27

Réalisé par : RAJAA CHEBBAKI

Encadré par : M. MESFIOUI

Lieu de stage : Service Contrôle de Gestion FIC/CM/K

Spécialité : TECHNICIENNE COMPTABLE D'ENTREPRISE

Période de stage : Du 02/04/2018 Au 30/04/2018

1
HOUDA SABIL AVRIL 2015
SOMMAIRE
Remerciement…………………………………………………………………………..03

Introduction……………………………………………………………………………..04

Première partie : Présentation du groupe OCP :

Identification ………………………………………………………………………...05

Historique ………………………………………………………………………………….06

Statut juridique de l’OCP………………………………………..........07

Mission …………………………………………………………………………….......08

Filiales du groupe OCP…………………………………………………………..08

Horaire de Travail…….…………………………………………………………….09

Lieu de stage FIG/MK/T…………………………………………………………10

Activité de l’OCP……………………………………………………………………….12

Deuxième partie : Missions et responsabilités des


sections

Section Prix de revient ……………………………………………………..13

Section Budget D’investissement …………………………………………16

Section Secrétariat …………………………………………………………………20

Facturation…………………………………………………………………………......25

Conclusion…………………………………………………………………………………………27
2
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Au terme de ce travail je tiens à exprimer mes
remerciements et mes profondes gratitudes à
Monsieur le Directeur de l’ITA et mes
Formateurs.
Aussi, je saisie encore l’occasion pour exprimer mes
sincères remerciements à Monsieur l’Ingénieur Chef
du Service FIG/MK/T, M. MESFIOUI qui m’a
accordé le stage au sein de son service.
Mes profonds remerciements à MM. :
 KAMAL EL IDRISSI Nabil Chef de la section
Prix de Revient.
 EL KARDI Zinedine Responsable de la section
Facturation.
 Mr. Achir Responsable de la section Budget
d’Investissement.

Enfin, je tiens à remercier toutes personnes qui


m’ont aidé de près ou loin pour que mon stage se
passe dans des conditions adéquates.

3
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Le stage est une porte d’entrée dans le monde du
travail, c’est l’occasion de valoriser les connaissances
acquises durant les années de formation.

Cependant le stage permet le contact du stagiaire


avec le personnel de l’entreprise, ce qui emmène à :
 Comprendre le système et l’organisation permettant le
résultat escompté.
 S’imprégner l’atmosphère qui règne au sein de l’entreprise.
 Etudier les conditions normales et matérielles du travail.
 Associer la théorie avec la pratique pour assurer une
complémentarité.
 Acquérir le sens de responsabilité, l’intégration dans le
monde professionnel.
 Faire une évaluation des compétences devant les difficultés
rencontrées.

En effet, le stagiaire doit être à l’écoute continuelle des

Agents du Service, il doit participer dès que l’occasion est


convenable.

Enfin, il est à signaler que le stage reste le meilleur moyen pour


comprendre et apprendre.

4
HOUDA SABIL AVRIL 2015
1) IDENTIFICATION

Le groupe Office Chérifien des Phosphates est un


opérateur international dans le domaine de l’industrie du
phosphate et des produits dérivés.

Le phosphate brut extrait du sous-sol marocain est exporté


tel quel ou livré aux industries chimiques du groupe à SAFI
ou à JORF LASFAR, pour être transformé en produit dérivé
commercialisable tel que l’acide phosphorique, l’engrais
solide.

Le groupe OCP exporte vers différents pays clients, ses


exportations représentent 25 à 30% du commerce
international du phosphate et de ses dérivés.

Il existe sept zones géographiques dans le Maroc 5 sites


d’exploitations minières : Khouribga, Ben guérir, Youssoufia,
Phosboukraâ, et 2 sites de transformation chimiques :
SafietJorf lasfar.
Le groupe OCP joue un rôle très important sur le
plan économique et social du Maroc vu le chiffre
d’affaire réalisé ainsi que l’effectif de son personnel.

5
HOUDA SABIL AVRIL 2015
2) HISTORIQUE
Les premières traces des phosphates ont été découvertes
au Maroc en 1912, dans les régions d’OULED ABDOUN,
Zone de Khouribga, son gisement été en couches
superposées de teneurs différentes d’une profondeur de 12
à 45 mètres du sol.

Le phosphate se compose d’ossements de poissons et autres


déposés des fonds des mers constitué de plusieurs produits :
Calcium, Uranium et phosphates.

L’exploitation a débuté en 1912, depuis lors, l’extraction


et l’exportation des phosphates ont fait de l’O.C.P une
entreprise prédominante, qui jusqu'à nos jours n’a cessé de
grandir sur les plans : quantité des produits marchands.

Grâce à la quantification et la qualification du personnel


environ 90% des phosphates sont destinés à la fabrication
des dérivés et les engrais nécessaires.

L’OCP se modernise continuellement dans le but de se


maintenir sur le plan de la concurrence par rapport aux
autres pays producteurs des phosphates et dérivés.
Actuellement les usines de traitement sont situées dans
différentes zones géographiques à proximité des
gisements d’exploitations

6
HOUDA SABIL AVRIL 2015
3) Statut juridique d’OCP :

L’OCP a été constitué sous forme d’un organisme d’Etat,


mais étant donnée le caractère de ses activités
commerciales et industrielles, le législateur a tenu à le
doter d’une organisation lui permettant d’agir avec le même
dynamique et la même souplesse que les grandes entreprises
privées avec lesquelles il se trouve en concurrence.

L’OCP fonctionne actuellement comme une société


anonyme dont le seul actionnaire est l’Etat Marocain (CDG).
Il est dirigé par un Directeur Général nommé par Dahir. Le
contrôle est exercé par un conseil d’administration qui
représente les intérêts de la nation et de l’Etat.

En ce qui concerne la gestion financière, elle est


entièrement indépendante de l’Etat, l’OCP établit son bilan,
son compte d’exploitation et ses prix de revient comme
toute entreprise privée.

L’OCP est inscrit au registre de commerce sous le


numéro 40327, et soumis sur le plan fiscal aux mêmes
obligations que n’importe quelle entreprise privée (patente,
droit de douane, taxe à l’exploitation, impôt sur le
bénéfice,…etc.). Chaque année l’OCP contribue au budget de
l’Etat par des versements de dividendes.

7
HOUDA SABIL AVRIL 2015
4) Mission :
La mission de l’OCP peut être résumée dans les deux
points suivants :
 Extraire les phosphates bruts, les traiter pour
marchands et les commercialiser.
 Valoriser une partie de la production de phosphate dans
les usines chimique soit sous d’acide phosphorique ou
sous forme d’engrais.
5) Filiales du groupe OCP :
Le groupe O.C.P regroupe en plus de l’OCP plusieurs
filiales, il s’agit de :
 CERPHOS
 IPSE : Institut de Promotion socio-éducative.
 MAROC PHOSPHORE : direction industrielle chimique.
 MARPHOCEAN : transfert des actions de l’OCP
(maritime).
 PHOSBOUCRAA.
 SEMESI : Société Marocaine d’Etude Spéciales et
Industrielles.
 SOTREG : Société des transports Régionaux.
 STAR.

6) Classification du personnel et les heures de


travail:
Classification
D’une part, la classification du personnel de l’OCP se
fait selon la nature du lieu où la fonction exercée par
l’agent, en ce terme on distingue deux classes :
8
HOUDA SABIL AVRIL 2015
 Bureau :lorsque l’agent travaille dans l’administration
 Jour :lorsque l’agent travaille au chantier.
D’autre part, on peut classer le personnel comme suit :
Les Hors Cadres (HC) : Ce sont les ingénieurs.
(Chefs des services)
Les TAMCA : Technicien Agent de Maîtrise et
Cadre Administratif, et sont classées suivant une
échelle allons de X1 à X6.
Les Ouvriers Emploi (OE) : on distingue deux
types :
- les petites catégories: de la catégorie 1 à 4.
- Les grandes catégories : de la catégorie5 à7.
Horaires de travail :
On distingue :
Horaire sirène : C’est 9heures de travail par jour,
réparties comme suit : De 7h du matin 12h, et De 14h
à 18h.
Horaire poste la durée est de 9 heures de travail
continues avec 30 min de pose chaque jour, le poste est
divisé en trois catégories.
-1er poste : De 6h à14h.
-2ème poste : De 14h à 22h.
-3ème poste : De 22h à 6 h.

9
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Activité mine Khouribga
I-L’extraction :
 La foration :cette opération consiste à réaliser des trous
de mines, généralement verticaux. Le diamètre et la maille
tiennent compte des caractéristiques de la roche, de la
nature de l’explosif et de la fragmentation désirée
 Le sautage :le sautage est l’opération qui consiste à loger
une quantité d’explosif dans les trous foration dans le but
fragmenté le terrain pour faciliter son enlèvement par les
machines d’excavation.
 le décapage :Cette opération consiste à enlever les
<<morts terrains >>(stériles) qui recouvrent le premier
niveau phosphaté exploitable.
 Le dé fruitage :Cette opération consiste à enlever le
phosphate, à le charger et le transporter sur des camions
jusqu’aux installations d’épierrage.
 Le Transport :le transport du phosphate se fait grâce à
des camions-bennes de grande capacité.
II-Traitement :
 Le lavage :Ce procédé consiste à enrichir le phosphate
basse teneur (BT) par lavage à l’eau.
 La flottation :Ce procédé consiste à faire une flottation
inverse des phosphates et permet un gain de BPL plus
important que les autres procédés de traitement. Il convient
donc de l’utiliser essentiellement pour les phosphates TBT.
 Le séchage :Le séchage est une opération qui consiste à
réduire le taux d’humidité des phosphates à 2%

10
HOUDA SABIL AVRIL 2015
SERVICE CONTROLE DE GESTION

Le contrôle de gestion est chargé d’exécuter un ensemble


de techniques qui permettent de contrôler les ressources
d’une façon successive et selon un programme
chronologique dans le but d’établir les rapports
préparatifs du prix de revient de la Direction.

Le service contrôle de gestion de la Direction


Traitement est composé de trois sections liées entre
eux.

Cet organigramme présente les sections du


serviceFIG/MK/T :

11
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Organigramme Du Service Contrôle De Gestion
FIG/MK/T

L’Ingénieur Chef de Service :

Mr. MESFIOUI

Section
Secrétariat :

Section Prix de Section Budget


Section Revient : d’Investissement et
Facturation : Gros travaux :
Mr. KAMAL EL
Mr. EL KARDI Mr. ACHIR
IDRISSI

12
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Cette section joue un rôle important pour la bonne
marche de la direction traitement puisqu’elle gère le
budget de fonctionnement, assure le suivi du prix
de revient , ainsi que le contrôle et l’établissement des
documents et des paramètres statistiques nécessaires
pour son exploitation.

D’une autre part, la section est chargée de calculer


le prix de revient à chaque stade de production.
Parmi les tâches qui lui sont confiées on distingue :
 Le Documents prix de revient :
Ce document constitue un indicateur de mesure et de
contrôle de l’activité de la Direction, c’est le rapport
des dépenses sur le tonnage rectifié. le prix de revient
se calcule par stade de production et aussi bien que
global, il permet une analyse très fine des
différentes lignes PR , c’est en effet l’instrument par
excellence de direction et d’administration de
l’entreprise.

 Un prix de revient Estimatif


Pour son élaboration à temps, il est calculé sur la base
du tonnage rectifié, et les dépenses prévisionnelles tel
que :
Les salaries, les pièces de rechange, les
amortissements et autres.
13
HOUDA SABIL AVRIL 2015
 Un prix de revient réalisé
Une fois la base oracle des dépenses réalisées nous
parvient du département FIG/MK ou extrait du système
nettoyer par l’application GL (Grand livre), et après sa
mise à jour, on procède au calcul du prix de revient.
Grâce à un programme bien élaboré au Service
FIG/MK/T, le prix de revient se fait dans un laps de
temps.
 Rapport mensuel d’activité
Dès réception du tonnage rectifié de FIG/MK, et sur la
base des facturations (d’eau, d’électricité, d’analyses,
véhicules, heures supplémentaires, les consommations en
bande et fuel), la section prix de revient et facturation
établit le rapport d’activité de la direction FIG/MK/T,
dans lequel on trouve le tonnage ventilé par stade de
production, et un état des principales consommations.
 Rapport d’activité
Ce document, contient les tonnages traités, expédiés,
chargés et vendus par qualité, par stade de production
et global, ainsi que la quantité de phosphate livrée à
Jorf Lasfar pour valorisation locale, l’effectif (OE-
TAMCA et HC) et les accidents de travail.
Après visa de la hiérarchie, il est adressé au service
des mines par le biais du service IDK/TP (planification)

14
HOUDA SABIL AVRIL 2015
 Tableau de Bord

En plus des rapports d’activité mensuels et annuels


qu’elle établit : la section élabore un nouveau
document « Tableau de Bord » de la direction FIG/MK/T
qui englobe les performances suivantes : productions,
principales consommations, coûts et dépenses par mois et
cumule, heures supplémentaires, absentéisme, effectif
par service et les graphes correspondants.

15
HOUDA SABIL AVRIL 2015
A/La mission de la section
La section est chargée de contrôler toutes les étapes
de l’investissement dès la création de demande
d’inscription budgétaire (DIB) jusqu'à la réalisation de
cet investissement.

1. Définition de l’investissement :
L’investissement est tout bien corporel ou incorporel
acquis ou crée par l’entreprise, en vue à rester
durablement sous la même forme dans l’entreprise

2. Les types des investissements :


Les investissements sont divisés en 3 catégories :
- Investissement productif
- Investissement d’étude et recherche
- Autres investissements
1) Investissements productifs :
Ils permettent l’accroissement de la production et
concernent :
Les projets importants :
Consistent à crée une unité de production ou effectuer
d’autres installations, si le montant est supérieur à
100 000 000 DH, ce dernier nécessite l’accord du
Directeur Général avant l’exécuteur du projet.

16
HOUDA SABIL AVRIL 2015
les projets ordinaires :
Sont ceux dont le montant est inférieur à 100 000 000
DH, leurs objet est d’accroître la capacité d’une unité
considérée et améliorer le prix de revient ou de
maintenir la capacité disponible, elle sert aussi au
renouvellement du matériel.
2) Investissements d’étude et recherche :
Concernant toutes les dépenses d’études, d’essais ou
de recherches à engager sur de matériel, installation,
gisement en exploitation, en projet, produit technologie
ou précédé.
Ils doivent obéir aux règles d’inscription budgétaire
et figurent parmi les différents postes de dépenses du
budget important éventuellement concerné.
3) Autres investissement :
Ces investissements concernant les bâtiments et
équipements administratifs, médicaux, de
formation…..etc.
Investissement administratif :
C’est l’ensemble des investissements relatifs à une
acquisition des équipements de bureau y compris le
matériel informatique.
Investissement de formation :
Ce sont tous les investissements qui ont pour objet la
formation professionnelle

17
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Investissement médical :
Consiste aux investissements destinés aux besoins
médicaux.
B/ l’exécution du budget annuel d’investissement et de gros
travaux :
Chaque année les chefs des projets établissent les
demandes d’inscription budgétaire. Mais avant la création
de la (DIB), le chef de projet doit s’assurer s’il peut
satisfaire ces besoins par la mutation du matériel
existant dans une autre division ou direction.
C/ Les étapes d’investissement (voire l’annexe) :
 les engagements primaires
1- déclaration des besoins
2- Inscription budgétaire :Pour l’inscription, le chef de projet
doit créer une demande d’inscription budgétaire (DIB),
cette dernière permet d’exprimer le besoin en
investissement en nouveau matériel ; elle est établie
avant le 15 mars de chaque année avec justification.
3-Exécution du budget :
- La demande d’inscription budgétaire définitive (DIB-
D) : établie par le chef de projet pour les budgets
ordinaires et importants. Dans ce cas la confirmation des
besoins des investissements accordés et n’ayant subi
aucun engagement.
- La demande d’inscription budgétaire sur imprévu
(DIB IP) : permet au chef de projet de formuler une
demande d’investissement complémentaire en cas
d’insuffisance d’un crédit
Prévu et d’exprimer un besoin d’investissement nouveau et
exceptionnel.
18
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Création de DAM ou DPM

La DAMest la demande d’achat de matériel, crée par


le chef de projet suite à un calendrier donné (voir
annexe), et elle permet au CP de formuler la demande
d’acquisition du matériel.
La DPMest la demande de passation de marché, elle
permet au CP de réaliser un projet ou un travail inscrit
au budget d’investissement
D/ Budget Gros Travaux
On distingue 3 sortes :
- gros travaux d’exploitations : découvert, fonçages
de puits.
- gros travaux de conservation : réfection
réparation du patrimoine O.C.P.
- gros travaux de prestations de services : étude,
nettoyage.
E/ suivi d’exécution du budget :
Chaque Direction transmet à la Direction financière :
- Mensuellement, un rapport d’exécution des
budgets d’investissement et gros travaux retenus
pour l’exercice en cours, et un rapport sur
l’utilisation du budget annuel accordé à la direction
concerné.
- Trimestriellement, un rapport établi par la
direction pour les projets retenus : les budgets
d’investissement et gros travaux.

19
HOUDA SABIL AVRIL 2015
facturation
Cette section joue un rôle important pour la bonne marche
de la Direction Traitement et Embarquements, puisqu’elle gère le
budget de fonctionnement, assure le suivi du prix de revient,
établit la facturation de la direction, ainsi que le contrôle et
l’établissement des documents et des paramètres statistiques
nécessaires pour son exploitation.

I. La facture
La facture est un écrit obligatoire établie entre le
vendeur et l’acheteur, c’est une pièce justificative adressée par
le commerçant vendeur pour illustrer les conditions auxquelles il
a vendu les biens et services au client.

La facture doit contenir:

 Identité et informations sur les parties vendeur et


acheteur.
 Informations sur les biens ou services vendus, leurs prix
TTC et leurs quantités
 Date de l’opération
 Information sur les moyens qui ont permis le règlement de la
facture (chèque, espèce …etc.)
 Montant des réductions
 Montant de taxe sur la valeur ajoutée
 Les autres frais accessoires ex frais de transport

20
HOUDA SABIL AVRIL 2015
II. Methode de facturation :
1) Application AR

Grâce au nouveau système « ORACLE APLICATION » et d’un


logiciel conçu les facturations établies par FIG/MK/T sur les
filiales OCP, et les tiers se font sur la base d’un module (AR)
(Application règlement) et dans des documents appropriés.

Ce module impose la saisie des quantités, des prix unitaires, la


TVA correspondante, le nom et adresse du client, quant au
module il nous donne le numéro, la date et le montant (TTC) de
la facture.

2) Application AP

Ce module concerne toute facturation imputée sur FIG/MK/T par


des entités OCP (Paiement) une fois reçue, la facture sera
adressée au service concerné pour accord ou observation
éventuelles visée par la hiérarchie, le service FIG/MK/T la
saisie et l’approuve dans ORACLE application AP puis l’envoi par
BE (Bordereau d’Envoi) au service comptabilité pour
ordonnancement.

3) Application GL

Ce module permet l’imputation de la facturation des dépenses


(Electricité, Eau Analyses …) au débit des sections clientes, et
les recettes au crédit des sections facturant.

21
HOUDA SABIL AVRIL 2015
I-le secrétariat joue un rôle important au sein du
service FIG/MK/T, il a des tâches variables :
 Réception du courrier, traitement et dispatching.
 Classement des correspondances et notes.
 Etablissement du pointage journalier et mensuel.
 Suivi des mouvements des immobilisations.
 Saisie des correspondances sur PC.
 L’actualisation de la situation du personnel.
 Edition des attestations et des titres de congé.
 Gestion des prêts et avance sur salaire.
 Etablissement les bulletins des mouvements du
personnel.
 Classement des dossiers et la recherche des
informations contenues dans les fiches individuelles de
chaque agent.
 Suivi des stages et formation continue.
 Suivie des heures supplémentaire

22
HOUDA SABIL AVRIL 2015
II. LES TRAVAUX DE SECRETARIAT REALISE AU
SERVICE
1) pointage :
 DEFINITION ET UTILITE :
Le pointage est l’opération qui consiste à signaler les
présences et les mouvements du personnel par
l’établissement des documents appropriés.
Il a pour utilité de :
Contrôler le personnel d’une façon permanente.
Déterminer les éléments de rémunération.
Inscrire les charges du personnel ou prix de revient.
A. On distingue deux de pointage :
 Pointage mensuel
 Pointage journalier
a) Pointage mensuel :
Il concerne les personnes payées par mois
(TAMCA) est remplie chaque fin du mois,
s’adressé au service du personnel pour contrôlé,
b)Pointage journalier :
Le pointage journalier s’effectue pour les agents
payés chaque quinzaine autrement dis en 15
jours.
2) L’ABSENCE ;
L’absence d’un agent être signalé au secrétariat, ainsi
qu’une justification obligatoire si non l’agent sera
sanctionné sous un barème de sanction bien
déterminéquand l’absence dépasse 6 jours, le
responsable doit mettre au courant le service du
personnel par écrit

23
HOUDA SABIL AVRIL 2015
3) LA PERMISSION :
C’est l’autorisation d’absence attribue aux agents selon leur
situation administrative :

Pour les PC (petite catégorie) : 12 jours de


permission sans solde par an
Pour les GC (Grande Catégorie) : 6jours de
permission avec solde par an
Pour les TAMCA (Technicien Agent de Maîtrise et
Cadre Administratif) : 6jours de permission avec
solde par an
4) CLASSEMENT :
La section de secrétariat de ce service utilise deux types de
classement

:
 Chronologique (date ; référence ; suivant la
succession des dates)
 Numérique :les documents sont classée selon
l’ordre numérique
5) COURRIER :

a) Courrier d’arrivée :
Quand le courrier arrive au bureau de secrétaire, il doit être
contrôlé, vérifié et enregistré dans le registre courrier arrivé
dont on mentionne le numéro d’ordre, la date d’arrivée, la
référence du service émetteur, puis il sera signé par le chef du
service avant le transmettre à la section concernée

L’enregistrement du courrier arrivé est sous la suivant :

24
HOUDA SABIL AVRIL 2015
Date Destination objet N° de Date de réponse
d’arrivée réponse

b) Courrier de départ :
Il parvient des sections internes, topographique par des
parapheurs visée par le chef du service avant sa destination aux
autre services.

L’enregistrement du courrier départ est la forme suivante :

N° d’Ordre Date de Destinataire Objet Pièce joint Classement


départ

I. Travaux effectués durant ma première mise en situation


professionnelle :
Au cours de cette première mise en situation
professionnelle qu’elle a un caractère de découverte et
description, j’ai passé le plus clair de mon temps à :
 Recevoir le courrier, le traiter et le
dispatcher.
 Classer les correspondances et notes.
 Suivre les mouvements des immobilisations.
 Suivre l’affichage des documents et notes.
 L’actualisation de la situation du personnel.
 Etablir les bulletins des mouvements du
personnel.

25
HOUDA SABIL AVRIL 2015
II. Difficultés rencontrées :
Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de
découvrir un métier de agent technique de vent sous
toutes ses formes et de comprendre d’une manière
globale les difficultés de ce poste, vu la taille de la
direction PMK/T et la nécessité d’avoir des relations avec
d’autres servies en premier lieu il m’apparaît difficile de
localiser tous les processus qui existent dans la direction,
d’intégrer ce milieu socioprofessionnelle qui exige d’avoir
un profil charismatique et un bon sens de communication.

26
HOUDA SABIL AVRIL 2015
J’ai effectué mon stage de fin d’étude agent
technique de vente eu sien de l’OCP. Lors de ce stage
d’un mois, j’ai pu mettre en pratique mes connaissances
théoriques acquises durant ma formation, de plus, je me
suis confronté aux difficultés réelles du monde du travail
et j’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs tâches qui
constitué une mission de stage globale.

Je pense que cette expérience à l’OCP m’a offert une


bonne préparation à mon insertion professionnelle car elle
fut pour moi une expérience enrichissante et complète qui
conforte mon désir d’exercer mon futur métier de
<<agent technique de vente>>.

Enfin, je tiens exprimer ma satisfaction d’avoir pu


travailler dans de bonnes conditions et un environnement
agréable.

27
HOUDA SABIL AVRIL 2015

Vous aimerez peut-être aussi