Vous êtes sur la page 1sur 166

Mai

1. Préparatifs des éliminatoires de la Can 2019 : Le Malawi prend une longueur


d’avance sur les Comores

Sports | 02/05/2017 | Elie-Dine Djouma

Le Malawi dispose d’une équipe qui se connait parfaitement bien. Les Flammes seront
aidées par leur nouvel entraineur. Du côté des Comores, rien ne semble être pris au sérieux
pour un match qui, pourtant, verra tous les projecteurs du continent rivés sur Lilongwe.

La Fédération malawite de football prend toutes les dispositions nécessaires afin de mieux
préparer son prochain match contre les Comores. Dans un mois exactement, entre le 5 et
le 13 juin prochain, les Flammes recevront les Coelacanthes à domicile pour le compte
de la première journée de la qualification de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

A la Fédération de football des Comores, la campagne pour la course vers Cameroun


2019 ne semble pas être à l’ordre du jour et on n’entend plus parler de ce match à Moroni.
Selon toute vraisemblance, on mesure mieux à Lilongwe l’importance de cette rencontre.

Il y a moins de deux semaines, l’Association malawite de football (Fam) a recruté un


nouvel entraineur. Elle a engagé le Belge Ronny Van Geneugden pour un contrat de deux
ans. Le Diable Rouge aura donc la commande des Flammes durant la course vers le
Cameroun.

Pendant ce temps, à la Fédération de football des Comores (Ffc), on reste sans réaction
par rapport à la question du renouvellement ou non du contrat du mentor des
Coelacanthes, Amiredine Abdou. Après l’annonce faite par le secrétariat général de
l’instance nationale de football sur des éventuels pourparlers en vue de la reconduction
du coach national, rien n’a été fait, jusqu’à preuve de contraire.

Une organisation qui interpelle


Selon certaines informations, Amiredine Abdou se serait abstenu de travailler sur le
prochain vis-à-vis des Coelacanthes. Le public comorien veut voir son équipe progresser,
les fanatiques des Coelacanthes également. La fédération nationale rêve, elle aussi sans
doute, de voir les Coelacanthes assurer une belle prestation en juin. Mais, il semble y
avoir loin de la coupe aux lèvres.

Les Comores sont, sur le papier, l’outsider dans cette opposition au Malawi. Non
seulement, les Verts nationaux seront reçus à l’extérieur, mais ils sont quelques rangs
derrière le Malawi au classement de Fifa/

Les Comores pointent à la cent quarante troisième place, contre la centième seulement
pour leur prochain adversaire. Sans compter que lors de l’unique confrontation entre les
deux Nations le 22 juillet 2008 en Afrique du sud à la coupe Cosafa, le Malawi s’était
imposé sur le score de 1 but à rien.

Mais une chose est sûre : «L’organisation avec laquelle les Coelacanthes sont gérées
interpelle. Il faut savoir que tous les joueurs faisant partie de cette formation sont nés, ont
grandi, ont été formés, jouent et résident en Europe, plus précisément en France. Il en est
de même pour son entraîneur Amir Abdou», dixit le directeur de publication de Mensuel
du football professionnel de l’île Maurice, Danielo Ramsamy.

Outsider

Cela, contrairement au Malawi dont les joueurs évaluent, presque tous, à domicile mis à
part quelques éléments qui jouent en Afrique du sud et au Zimbabwe. Cela n’est pas
nécessairement une garantie de qualité et un gage de victoire.

En effet, le Malawi dispose d’une équipe qui se connait parfaitement bien, et sera aidé
par son nouvel entraineur Belge. Du côté des Comores, rien ne semble être pris au sérieux
pour un match qui verra tous les projecteurs du continent rivés sur Lilongwe.

PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 02.05.2017


http://alwatwan.net/sports/pr%C3%A9paratifs-des-%C3%A9liminatoires-de-la-can-2019-
le-malawi-prend-une-longueur-d%E2%80%99avance-sur-les-comores.html
Sport

2. Football - Fédération malagasy de football - Après Ahmad, la désobéissance !

Publié le mercredi, 03 mai 2017

Alors que l’ancien président de la fédération nationale, Ahmad, s’installe tranquillement


sur le fauteuil de la présidence de la Confédération africaine de football (Caf) au Caire
(Egypte), à Antananarivo, plus précisément à la maison du football à Isoraka, le bordel
tend à s’installer. Un bordel créé par certaines têtes du milieu qui exigent la tenue le plus
tôt possible d’une élection pour désigner le successeur d’Ahmad.
Cette demande ne date pas d’hier mais quelques heures seulement après la proclamation
officielle de la victoire d’Ahmad sur Issa Hayatou pour présider la Caf. Mise en sourdine
durant l’assemblée générale ordinaire de la fédération malagasy, suite notamment à
l’intervention par vidéo interposé d’Ahmad au début de cette réunion annoncée houleuse,
la demande incomprise et contestable de quelques têtes dont des prétendants à la
présidence de la fédération est de nouveau sur le tapis. Une campagne médiatique digne
de ce nom a été même faite la semaine dernière afin de faire passer la pilule au goût amer
et qui sent à mille lieux l’irrespect du texte en vigueur. Rosa Rakotozafy, directeur du
sport fédéral, a déjà tiré la sonnette d’alarme lors de l’assemblée générale en avertissant
les membres de l’assemblée de se tenir au statut en vigueur. Mais c’est ce statut de
l’association élaboré avec la fédération internationale (Fifa), le ministère des Sports et la
fédération nationale que certains voudraient violer. Dans ce statut, il est clairement
mentionné qu’« en cas de vacance ou d’empêchement dûment constaté du président, ses
fonctions sont exercées par le vice-président ». Les trois vice-présidents de la fédération
nationale ont suivi à la lettre ledit statut en décidant de confier le poste à Doda
Andriamiasasoa, 1er vice-président et également le plus âgé des trois. Celui-ci occupe
ainsi cette fonction jusqu’à la fin du mandat de l’ancien président et du comité exécutif,
soit au mois d’avril prochain. Mais avant cette dernière étape, les élections commencent
au niveau des démembrements de la fédération, en l’occurrence les sections et les ligues
dont le mandat des présidents et des membres s’achève également cette année. Du coup,
on s’étonne de cet empressement et entêtement de certains à organiser une élection
uniquement pour le poste du président de la fédération dont le mandat du nouvellement
élu ne court ainsi que jusqu’au mois d’avril… 2018, une fois les autres élections
terminées. À moins que cette élection présidentielle avant l’heure soit justifiée par des
raisons extra-sportives inavouées mais connues par tous…

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 03.05.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3556-football-f%C3%A9d%C3%A9ration-malagasy-
de-football-apr%C3%A8s-ahmad,-la-d%C3%A9sob%C3%A9issance.html
3. Ligue des champions : Monaco bute sur la défense de la Juve

Le club du Rocher s’est incliné (2-0) sur son terrain face aux Turinois, mercredi, en demi-
finale aller de la compétition. Ses chances de qualification en finale sont minces.

LE MONDE | 03.05.2017 à 22h58 • Mis à jour le 04.05.2017 à 00h27 |Par Rémi


Dupré (Monaco, envoyé spécial)

Un bulldozer échouant à enfoncer un mur trop solide. Cette image va coller durablement
au duel qui a opposé, mercredi 3 mai, l’AS Monaco à la Juventus Turin en demi-
finale aller de Ligue des champions. Véritable machine à marquer (146 buts inscrits cette
saison toutes compétitions confondues), le club de la Principauté n’est pas parvenu
à forcer le verrou piémontais, s’inclinant (2-0) dans « son » stade Louis II. Les hommes
de Leonardo Jardim sont en mauvaise posture avant la manche retour programmée mardi
9 mai, en Italie.

Première équipe française depuis Lyon, en 2010, à figurer dans le dernier carré de
l’épreuve, l’actuel leader de Ligue 1 relevait un défi de taille : tromper la vigilance de
l’impressionnante défense de la « Juve » (deux buts encaissés seulement en Ligue des
champions cette saison). Seule façon de dompter un adversaire qui l’avait éliminé (1-0/0-
0), en avril 2015, en quart de finale de la compétition. Devant le vétéran (39 ans) et
gardien Gianluigi Buffon, l’entraîneur turinois Massimiliano Allegri s’est appuyé sur son
trident défensif composé des « gladiateurs » Barzagli (35 ans), Chiellini (32 ans) et
Bonucci (30 ans). Un mur réputé infranchissable.

Dans un stade Louis II hérissé d’étendards rouges et blancs, les coéquipiers du prodige
Kylian Mbappé, 18 ans, ont raté leur entame de match, courant dans le vide. Dépassés par
l’impact physique et la rigueur tactique de leurs adversaires, les Monégasques ont attendu
le premier quart d’heure de jeu pour s’offrir leur première occasion. Sur un centre de
Nabil Dirar, Kylian Mbappé frappe trop mollement le ballon de la tête : la salve est captée
sur sa ligne avec aisance par Buffon, qui fête ce soir-là sa centième apparition en Ligue
des champions.

Froid réalisme turinois


Décidément, le gardien transalpin fait parler son expérience face au jeune attaquant de
l’ASM. À la 16è minute, la reprise à bout portant de Mbappé est détournée par le quasi-
quadragénaire. À force de se découvrir, les Monégasques finissent par céder. A la demi-
heure de jeu, l’Argentin Gonzalo Higuain est à la réception d’une jolie talonnade du
Brésilien Dani Alves et trompe Danijel Subasic, le portier de l’ASM. La banderille
italienne provoque la stupeur dans les travées du stade Louis II.

Les hommes de Leonardo Jardim regagnent les vestiaires à la pause, comme assommés
par le froid réalisme italien. En début de seconde période, les Monégasques s’enfoncent
stérilement dans l’arrière-garde de la « Juve ». A la 47e minute, Bernardo Silva lance
intelligemment Falcao, dont la frappe du plat du pied est captée par Buffon. Quant à
Mbappé, il voit Buffon sortir impeccablement dans ses pieds avant de
lui caresser malicieusement le crâne.

Sentiment d’impuissance

Explosifs, les Monégasques tentent vainement de trouver la solution, s’empalant sur la


défense italienne. Loin d’être récompensés, ils encaissent même un second but. Percutant
sur son couloir droit, le Brésilien Dani Alves adresse un beau centre à Gonzalo Higuain.
Bien placé au second poteau, l’Argentin voit sa reprise finir dans les filets de Subasic,
enterrant les derniers espoirs de l’ASM.

Les multiples changements opérés par Jardim ne modifient en rien la donne. Un sentiment
d’impuissance semble animer ses troupes. Doubles vainqueurs de la compétition (1985,
1996), les Bianconeri gardent leur cage inviolée. Le coup de tête de Valère Germain (90e)
est notamment détourné par un Buffon concentré. Maîtrisant les débats, les Turinois sont
au bord d’une énième finale européenne, prévue le 3 juin à Cardiff. Quant aux
Monégasques, leurs chances d’accéder à la dernière marche, comme en 2004, paraissent
désormais bien minces.

PAYS : France Journal : Le Monde, 04.05.2017


http://www.lemonde.fr/ligue-des-champions/article/2017/05/03/ligue-des-champions-
monaco-bute-sur-la-defense-de-la-juventus-turin_5121857_1616944.html
4. JO 2024 : un choix stratégique pour l’avenir du sport africain

Alors que des représentants sportifs des 54 pays africains se réunissent du 9 au 11 mai
2017 à Djibouti pour l’Assemblée Générale de l’Association des Comités Nationaux
Olympiques d’Afrique, le moment est décisif pour les organisations sportives africaines,
qui cherchent à élaborer une stratégie gagnante. Une stratégie qui leur permettrait de
capitaliser sur le record historique des 45 médailles remportées par le continent aux Jeux
Olympiques de Rio 2016, et de voir leurs athlètes briller à nouveau dans trois ans à Tokyo.
Les décisions prises à l’Assemblée Générale de l’ACNOA cette semaine vont non
seulement définir l’avenir du sport africain, mais auront également un impact significatif
sur le Mouvement olympique au niveau mondial.

Une autre décision clé sera prise le 13 septembre, à quelque 13 000 km de Djibouti, alors
que les membres du Comité International Olympique se réuniront à Lima pour
sélectionner l’hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ce choix déterminera
lui aussi le destin du sport international pour les années à venir.

Pourquoi cette décision clé est-elle importante pour l’Afrique ?

En premier lieu, le vote de septembre dévoilera le partenaire avec lequel les organismes
sportifs africains seront étroitement liés pour les sept prochaines années tout en bâtissant
leur propre avenir.

Le Comité Olympique des États-Unis (USOC) a récemment célébré les 10 ans de son
partenariat novateur avec l’ACNOA, qui vise à développer le sport sur l’ensemble du
continent africain. Les activités de l’USOC démontrent l’engagement de la communauté
sportive des États-Unis envers le développement du sport africain, que ce soit par le biais
du Programme International de Certificat d’Enrichissement des Entraîneurs (ICECP), où
49 entraîneurs de 25 pays africains ont déjà obtenu leur diplôme; à travers des bourses et
des opportunités d’entraînement pour les athlètes; à travers des donations de matériel et
d’équipement sportif; à travers le soutien dans l’organisation et la mise en œuvre
d’événements sportifs majeurs tels que les Jeux Africains de la Jeunesse de 2014; ou
encore au travers du développent d’un système de communication dans le Cloud,
permettant aux 54 CNO africains de collaborer de manière plus efficace. Cet engagement
a été une réelle source d’inspiration pour le Comité de candidature olympique et
paralympique de Los Angeles 2024, alors que nous cherchons à élaborer un plan pour
les Jeux qui aurait un impact durable au niveau mondial. Il nous a également fourni des
informations précieuses sur les besoins et les priorités des CNO africains.

Nous avons déjà accompli énormément de choses ensemble et nous avons le potentiel
d’en réaliser encore beaucoup plus dans les dix prochaines années.

Deuxièmement, le résultat du vote permettra de veiller à ce que les athlètes africains aient
accès aux meilleurs installations et services, ce qui reste la priorité clé pour tout Comité
National Olympique et tout Comité National Paralympique.

Les États-Unis ont l’un des meilleurs réseaux dans le monde de sites de compétitions de
classe mondiale et de centres d’entraînement pour la haute performance. De nombreuses
légendes du sport venant de toute l’Afrique ont déjà bénéficié du système universitaire
américain, qui intègre quelques-unes des meilleures installations sportives du pays et où
les athlètes ont pu poursuivre leurs rêves olympiques tout en obtenant une éducation. Aux
Jeux Olympiques de Rio 2016, plus de 1 000 athlètes de 107 pays, dont beaucoup
d’Afrique, étaient des étudiants-athlètes, actuels ou anciens, issus des programmes de la
National Collegiate Athletic Association des États-Unis (NCAA).

Fournir aux Comités Nationaux Olympiques et Paralympiques l’accès aux programmes


coordonnés d’entraînement avant les JO, des stages d’acclimatation et des services tels
que la médecine sportive, avant les Jeux de Tokyo 2020 et en amont des Jeux de 2024,
est une partie importante de l’engagement de Los Angeles 2024. Dans le cadre de cet
engagement, des installations telles que le Centre d’entraînement pour les athlètes de haut
niveau de Chula Vista seront disponibles pour les athlètes africains avant et après les Jeux.
Par ce biais, les athlètes africains commenceront les Jeux mieux préparés ce qui
contribuera à faire encore progresser les pays africains au classement des médailles.

Tous les sites permanents requis pour les Jeux de 2024 existent déjà à Los Angeles, et les
Jeux seront financés à 100% par le secteur privé. Cela signifie que nous pourrons
consacrer l’ensemble des sept années de préparation aux Jeux à l’expérience sans
précédent des CNO et des CNP, et à des projets spéciaux tels que le Programme de
transition des athlètes de LA 2024, visant à offrir aux athlètes des opportunités
professionnelles et éducatives, plutôt qu’à la construction de sites et à la gestion
d’imprévus financiers.

Enfin, dans cette période critique pour le Mouvement olympique, le vote pour l’hôte de
2024 déterminera l’avenir des Jeux et la place qu’ils auront dans le monde dans dix ou
vingt ans, quand l’ambition de l’Afrique d’accueillir les premier Jeux Olympiques et
Paralympiques sur son continent devient une réalité. Pour que cela se produise, nous
sommes convaincus que nous devons démontrer ensemble qu’il est possible d’organiser
des Jeux spectaculaires, économiquement responsables, et avec un réel impact durable.
Los Angeles offre une opportunité unique pour l’ensemble du Mouvement olympique et
paralympique de s’assurer un avenir durable, en s’engageant avec un marché sportif de
250 milliards de dollars et en accédant à l’intersection des nouveaux médias, des
nouvelles technologies et de l’industrie des loisirs et du divertissement, trouvée
uniquement en Californie.

Los Angeles est la ville avec la population la plus diverse d’Amérique, où près de 40%
des habitants sont nés en dehors des États-Unis. C’est notre rêve de pouvoir offrir en 2024
à nos collègues de l’ACNOA un avantage à domicile – même de l’autre côté de la planète,
avec l’accueil chaleureux de nos 144 communautés originaires des quatre coins du
monde. Mais avant tout, nous serions fiers de contribuer, grâce aux nombreux
programmes de LA 2024, au brillant avenir du sport africain – et ce, pas dans quelques
années, mais, nous l’espérons bien, d’ici quelques mois.

Casey Wasserman, président du Comité de candidature olympique et paralympique de


Los Angeles 2024, et Larry Probst, président du Comité Olympique des États-Unis.

PAYS : Côte d’Ivoire Journal : Le Point sur, 04.05.2017


http://lepointsur.com/jo-2024-choix-strategique-lavenir-sport-africain/
Football

5. Ligue des champions : la défaite de l’insouciance monégasque

Battu (2-0) par la Juventus Turin, le club du Rocher a pâti de son inexpérience, mercredi,
en demi-finales aller du tournoi.

LE MONDE | 04.05.2017 à 04h19 • Mis à jour le 04.05.2017 à 09h53 |Par Rémi


Dupré (Monaco, envoyé spécial)

Ni amertume ni colère. Davantage résignés qu’abattus, les joueurs de l’AS Monaco n’ont
rien laissé transparaître après leur défaite (2-0) face aux Italiens de la Juventus Turin,
mercredi 3 mai, en demi-finales aller de la Ligue des champions. Cueilli à froid au stade
Louis-II par un doublé de l’attaquant argentin Gonzalo Higuain, le club de la Principauté
est en fâcheuse posture avant la manche retour programmée dans le Piémont, mardi 9 mai.
L’objectif d’atteindre la dernière marche du tournoi, comme lors de l’épopée de 2004
(revers 3-0 contre Porto), est fortement compromis.

Signe que la route vers Cardiff – où aura lieu la finale, le 3 juin – semble bel et bien
obstruée, les vivats des supporteurs de l’ASM ont résonné, au terme de la rencontre,
comme un dernier tour de chants empreints de reconnaissance pour le parcours réalisé.
Ce fatalisme s’explique d’abord par le gouffre qui sépare la formation du Rocher,
propriété depuis 2011 du milliardaire russe Dmitri Rybolovlev, et la vénérable « Juve »,
incarnation de la culture de la gagne, quintuple tenante du titre en Serie A italienne et
deux fois sacrée en Ligue des champions (en 1985 et 1996). Jamais éliminés par un club
français sur une double confrontation européenne, les Bianconeri ont estomaqué leurs
adversaires par leur rigueur tactique et leur froid réalisme.

La Juve, cette inexpugnable forteresse

« On a bien su gérer », a sobrement commenté Massimiliano Allegri, l’entraîneur de la


Juventus. « L’efficacité a fait la différence. Maintenant, c’est difficile, a reconnu le
technicien monégasque Leonardo Jardim. Après le match, j’ai parlé aux joueurs. Il faut
toujours y croire. Même avec 5 % de possibilité. »Ses protégés rêvaient pourtant
de prendre leur revanche sur leur bourreau turinois, qui les avait éliminés (1-0, 0-0) en
quarts de finale de l’épreuve, en avril 2015.

Devenue une machine à marquer cette saison (146 buts inscrits toutes compétitions
confondues), encensée pour sa créativité et son jeu esthétique, l’ASM
espérait perforer l’arrière-garde des Bianconeri, presque infranchissable - seulement deux
réalisations concédées en Ligue des champions. A défaut de faire sauter l’inexpugnable
forteresse, les Monégasques se sont enlisés, incapables de surprendre le trident défensif
composé des chevronnés Giorgio Chiellini (32 ans), Leonardo Bonucci (30 ans) et Andrea
Barzagli (35 ans).

Tout en maîtrise, le gardien de la Juve, Gianluigi Buffon (39 ans), a, lui aussi, administré
une leçon d’expérience à la formation du Rocher lors de cette opposition de style et de
génération. Au gré de ses arrêts robotiques, l’inoxydable capitaine des Bianconeri a
refroidi les ardeurs adverses. « On a approché cette rencontre comme il le fallait, nous
avons fait ce qui était adéquat sur le terrain, a réagi le portier, au coup de sifflet final. On
avait très peur de Monaco, et la seule manière de gagner cette rencontre était de jouer au
niveau où l’on a joué. »

Buffon, qui a débuté sa carrière professionnelle en 1995, s’est même permis


de consoler avec un zeste de malice le jeune Monégasque Kylian Mbappé, né en… 1998.
A 18 ans, le prodige incarne l’insouciance qui porte l’ASM cette saison. Auteur de 18 buts
lors des dix-neuf derniers matchs de son équipe, l’attaquant est le fer de lance de la jeune
génération monégasque. Pour le servir, Bernardo Silva, 22 ans ; Fabinho, 23 ans ; Thomas
Lemar, 21 ans ; Tiémoué Bakayoko, 22 ans. Malgré leurs jambes de feu et leurs crochets
dévastateurs, Kylian Mbappé et consorts n’ont pas réussi à désarçonner les grognards de
la Juve.

Outre son manque d’expérience, l’ASM a semblé pâtir d’une saison à rallonge.
Confortablement juché au sommet de la Ligue 1 (avec trois points d’avance sur son
dauphin parisien, mais avec un match en moins), Monaco avance à marche forcée.
Confrontée à un calendrier démentiel, en quête d’un premier trophée majeur depuis 2003,
la formation de la Principauté a disputé, face à la Juventus, son 58e match officiel depuis
l’entame de l’exercice 2016-2017.
L’ASM est d’ailleurs la première équipe passée par un troisième tour préliminaire
à parvenir à se hisser dans le dernier carré de la Ligue des champions. Qui aurait pu croire
que le onze du Rocher (160 millions d’euros de budget prévisionnel) arriverait à égaler la
performance de l’Olympique lyonnais, dernier représentant de l’Hexagone à avoir atteint,
en 2010, les demi-finales de l’épreuve ? « On donne une bonne image du foot
français », a d’ailleurs rappelé Leonardo Jardim.

« La défaite est logique »

Au fil de ses quinze matchs sur la scène européenne, l’ASM a épaté les observateurs, se
muant en rouleau compresseur. Grâce à son armada offensive, elle a notamment
fait chuter des écuries comme le Manchester City (3-5, 3-1) de l’entraîneur espagnol Pep
Guardiola, en huitièmes de finale, et les Allemands du Borussia Dortmund (3-2, 3-1) au
tour suivant. Mais la marche est manifestement trop haute contre une Juventus
méthodique et disciplinée, qui devrait, selon toute vraisemblance, affronter en finale le
Real Madrid, tombeur (3-0) de son frère ennemi de l’Atlético, mardi 2 mai. « Ils ont été
meilleurs que nous », a glissé le milieu monégasque Bernardo Silva. « La défaite est
logique au vu match, a estimé son partenaire Valère Germain. On est tombé sur une grosse
équipe. Il nous a manqué aussi un peu de folie, qu’on avait mise contre City et
Dortmund. »

Loin de s’autoflageller, les joueurs de l’ASM ont préféré se tourner vers leur prochaine
échéance en Ligue 1, la « priorité » des dirigeants du club. A savoirun déplacement
à Nancy, avant-dernier du championnat, samedi 6 mai, lors de la 36e journée. « Si on
gagne à Nancy, on pourra aborder le match retour à Turin avec beaucoup de motivation
et d’envie », a déclaré Leonardo Jardim. L’œil sombre, le technicien a fait mine de croire
à une remontada (« remontée ») dans l’antre de la Juventus. Pour renverser les
Bianconeri, les Monégasques devront au moins inscrire trois buts. La mission s’avère
quasiment impossible.

PAYS : France Journal : Le Monde, 04.05.2017


http://www.lemonde.fr/football/article/2017/05/04/ligue-des-champions-la-defaite-de-l-
insouciance-monegasque_5121906_1616938.html
NBA : la résurrection inachevée de Tony Parker

6. Le meneur des San Antonio Spurs, excellent depuis le début des playoffs, s’est
blessé gravement jeudi : il risque six mois d’arrêt mais devrait continuer sa carrière.

LE MONDE | 05.05.2017 à 13h17 • Mis à jour le 05.05.2017 à 13h59 |Par Clément


Guillou

C’est sur son action signature, un tir en flotteur, que Tony Parker s’est blessé jeudi soir
au quadriceps gauche, lors du deuxième match des demi-finales de la conférence Ouest
de NBA, face à Houston (1-1). Vingt-quatre heures plus tard, une IRM a confirmé ce que
craignait l’encadrement des San Antonio Spurs : « Rupture du tendon quadricipital [à
l’avant du genou] gauche » nécessitant uneopération, six mois d’arrêt seront peut-être
nécessaires. Dans tous les cas, sa saison est évidemment terminée.

Quand Tony Parker tombe comme un bout de bois sur le parquet de San Antonio,
immobile et se tenant la jambe gauche, le commentaire de la télévision américaine est
terrible : il donne son âge puis son CV. « Il aura 35 ans le 17 mai. Il a été meilleur joueur
des finales, sept fois All-Star, deux fois aux Jeux olympiques. » Le commentateur se
retient tout juste de donner la date des funérailles.

C’est bien sûr un coup d’arrêt dans la carrière de celui qui, ce soir-là, devenait le
cinquième joueur ayant disputé le plus de matchs de phase finale en NBA (221), devant
Kobe Bryant, et avait franchi la barre de 4 000 points, atteinte par huit joueurs seulement
avant lui.

Des statistiques qui reflètent davantage la santé de fer d’un joueur qui n’avait plus manqué
un seul match de playoff depuis ses débuts en NBA, en 2001, que sa réelle place dans
l’histoire du jeu. Il s’enorgueillissait à raison d’un corps à toute épreuve, malgré quelques
alertes à la cuisse gauche et un jeu explosif à risque.

« Je ne me sens pas encore vieux »

Mais Tony Parker, sous contrat jusqu’en 2018, n’a jamais envisagé d’interrompre sa
carrière à 35 ans. Doté d’une inébranlable confiance en lui, ce qui lui fut reproché
en France à ses débuts, il disait au Monde en 2015 :
« J’aimerais jouer encore six ans à San Antonio. Je ne me sens pas encore vieux, je me
sens même très jeune, surtout dans ma tête, même si physiquement je ne récupère plus
aussi vite. J’aurai alors 38 ans. Je déciderai si je me sens encore en forme et si je
veux terminer en France. »

Il ne s’est pas exprimé depuis sa blessure mais, dans l’absolu, Parker rêvait d’un nouveau
contrat jusqu’en 2021. Il l’aurait sans doute obtenu avec la bénédiction de l’entraîneur
Gregg Popovich, véritable patron de la franchise texane qu’il a guidé vers cinq titres de
champion (1999, 2003, 2005, 2007, 2014) et une présence ininterrompue en playoffs
depuis vingt ans, à deux longueurs d’u record. « Il m’a dit : “J’arrêterai quand tu
t’arrêteras” », a récemment révélé Tony Parker au sujet de l’ancien militaire, âgé de 68
ans.

Après 16 saisons dans cette équipe aussi familiale que peut l’être une franchise NBA,
Tony Parker est devenu une sorte d’entraîneur adjoint, prenant régulièrement la parole
lors des temps morts et guidant la manœuvre sur le terrain. Après la retraite de Tim
Duncan, et alors que l’autre « grognard », Manu Ginobili, n’a qu’un temps de jeu réduit,
le Français est le garant de la symphonie collective des Spurs, rare franchise où la quête
de victoire collective éclipse complètement les récompenses individuelles. « C’est plus
que notre meneur, son expérience et son sang-froid vont nous manquer aussi », a souligné
Ginobili, louant son importance au-delà des statistiques.

Depuis le début des playoffs, « le meilleur Parker »

Cette blessure grave pose un point d’interrogation sur la suite de sa carrière. Dans quel
état reviendra-t-il, et dans quel rôle ? Cette saison plus qu’une autre, Parker souffrait de
la comparaison avec la nouvelle génération de meneurs, beaucoup plus décisifs et adroits
à trois points. De tous les prétendants au titreNBA, les Spurs étaient les plus faibles à ce
poste, pointaient les observateurs, appelant à recruter un meneur pour prendre la
succession de Parker.

Depuis le début des playoffs, le Français avait toutefois fait taire les critiques, ravissant
son (grand-)père spirituel : « C’est le meilleur Parker », avait tranché Popovich après une
prestation décisive pour plier la série de premier tour face aux Memphis Grizzlies (4-2).
Il jouait particulièrement juste, à plus de 50 % de réussite à trois points et un ratio passes
décisives/balles perdues particulièrement favorable. Avant sa blessure face à Houston, au
début du dernier quart-temps, il avait encore porté les Spurs avec 18 points.

Sans leur général, les Spurs ne partent plus favoris pour se qualifier face aux Houston
Rockets de James Harden, même s’ils conservent un avantage dans le jeu intérieur avec
un Kawhi Leonard à son sommet depuis le début des playoffs (30,3 points par match).
Au tour suivant, le vainqueur de ce derby texan retrouvera sans doute les Golden State
Warriors, bien partis pour balayer l’Utah Jazz de Rudy Gobert (2-0). Une finale de
conférence qui s’apparenterait à une mission impossible.

PAYS : France Journal Le Monde, 05.05.2017


http://www.lemonde.fr/basket/article/2017/05/05/nba-la-resurrection-inachevee-de-
tony-parker_5122906_1616663.html
7. Retour d'enfer de Michael Jung

Publié le dimanche 7 mai 2017 à 00:18 | Mis à jour le 07/05/2017 à 00:22

Le cross de samedi a permis à l'Allemand Michael Jung de remonter à la 2e place de


l'épreuve de Badminton, derrière sa compatriote Ingrid Klimke.

Michael Jung a réalisé un très bon cross. (L'Equipe)


Huitième après le dressage vendredi soir, l'Allemand Michael Jung est remonté à la
deuxième place du concours complet quatre étoiles de Badminton (Angleterre), samedi à
l'issue d'un cross particulièrement éprouvant. Montant La Biostétique Sam, le champion
européen, mondial et olympique a été le seul à effectuer les 6 600 mètres du parcours
piqueté de 30 obstacles dans le temps imparti (11'35). Pour autant, il n'est pas parvenu à
devancer sa compatriote Ingrid Klimke (Horseware Hale Bob), deuxième après le
dressage et désormais leader.
Ce cross très sélectif a fait de très nombreuses victimes. Sur dix Français engagés, il n'en
reste plus que trois. Titré par équipes aux JO 2016 et meilleur Bleu à Badminton, Astier
Nicolas (Piaf de B'Neville) pointe au 13e rang. Fin du concours ce dimanche avec le saut
d'obstacles.

PAYS : France Journal L’équipe, 07.05.2017


https://www.lequipe.fr/Equitation/Actualites/Retour-d-enfer-de-michael-
jung/799167
8. Phase aller du championnat à Ngazidja : Quand Fc Hatsindzi a «oublié» les
licences de ses joueurs
Sports | 09/05/2017 | Fariante.M Djoubeir

Dans le sud de l’île, Etoile du Sud de Fumbuni devait recevoir Fc Hantsindzi sur sa
pelouse. A la grande surprise de tous, cette dernière a «oublié» les licences de ses joueurs
et la rencontre n’a pu avoir lieu. Les yeux du football de l’île sont rivés sur la ligue de
Ngazidja qui, logiquement, devrait attribuer les trois points à Etoile du sud.

Le championnat des Comores de football de première division touche presque a sa fin.


Dimanche dernier, a été jouée, dans la plupart des stades, la dixième journée de la phase
aller. Au stade de Moroni, la principale formation de Moroni, Volcan club, a reçu Coin
nord de Mitsamihuli.

La rencontre s’est déroulée dans une atmosphère calme et sereine. Malgré l’envie des
Rouges de Mitsamihuli, en difficultés dans cette phase aller, de remporter les trois points
afin de se stabiliser dans le classement, leurs adversaires, les coéquipiers de Deco et
Nanou, ont réussi à s’imposer sur leur pelouse par une victoire d’un but à rien.

L’autre équipe de la capitale, Us Zilimadju, s’est déplacée vers le Nord pour y affronter
l’autre formation de la capitale du nord de l’île, Apache club.

Les Jaunes de Mitsamihuli se sont vu dominés durant la partie par les coéquipiers de
Rapide. La rencontre s’est soldée sur le score de deux buts à rien en faveur des visiteurs.
A Salimani dans le Hambu, Alize Fort a reçu, sur ses propres terres, Ngaya club de Mde.

Ce dernier a su dominer la rencontre pour l’emporter, au finish : trois buts à rien. Dans
cette même région, à Mitsudje cette fois-ci, Jacm Club a reçu, sur ses terres, Asej
dIvembeni. Les Rouges de Mitsudje se sont imposés face à cette nouvelle promue en
première division en remportant le match sur la marque d’un but à rien.

Quant à l’autre formation de Mitsudje, Elan Club, elle s’était déplacée vers le Bambao
pour y affronter Enfants des Comores de Vuvuni.
On se souvient que, pour avoir agressé un officiel, les Bleus de Vuvuni ont été sanctionné
par la commission d’homologations et de disciplines et doivent recevoir leurs matchs en
terrains neutres.

La rencontre s’est soldée par un nul de zéro à zéro. Dans le sud, au stade Papa Nadia,
Etoile du Sud de Fumbuni devait recevoir Fc Hantsindzi sur sa pelouse. Mais à la grande
surprise de tous, la formation de Hantsindzi a «oublié» les licences de ses joueurs et la
rencontre n’a pu avoir lieu.

A ce sujet, il reste à attendre la décision de la ligue de Ngazidja qui, logiquement, devrait


attribuer les trois points à Etoile du sud.

PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 09.05.2017


http://alwatwan.net/sports/phase-aller-du-championnat-%C3%A0-ngazidja-quand-fc-
hatsindzi-a-%C2%ABoubli%C3%A9%C2%BB-les-licences-de-ses-joueurs.html
9. Huit Comoriens aux Jeux islamiques en Azerbaïdjan
Sports | 11/05/2017 | Elie-Dine Djouma

Les quatre combattants comoriens seront accueillis à Bakou parmi quatre mille athlètes
venus de cinquante-sept pays membres de l’Organisation de la conférence islamique
(Oci). Il s’agit des premiers tournois internationaux pour les combattants comoriens.

Sept des membres de la délégation comorienne aux Jeux islamiques, prévus du 12 au 22


mai en Azerbaïdjan, ont quitté Moroni hier pour Bakou. Ils seront au total huit personnes,
dont le chef de mission, le président de la Fédération comorienne de boxe, Saïd Mohamed
Mdahoma. Ce dernier s’est rendu à Bakou depuis samedi dernier pour finaliser les
formalités d’installation de sa délégation.

Deux boxeurs, deux judokas, deux entraineurs, le président du Comité national olympique
et le chef de mission porteront les couleurs nationales. Les rings de Bakou recevront les
champions nationaux en titre, Nourdine Bacar, de la catégorie des 60 kg, et Mohamed
Mdoihoma, 69 kg.

«C’est la première fois que des boxeurs comoriens sont invités à ces jeux. Nous espérons
faire une bonne prestation», disait le coach national, Abasse Eliasse. Pour sa part, le
boxeur Nourdine Bacar a précisé qu’il s’agissait de leurs premiers tournois
internationaux.

«Après six mois de préparation, nous pensons être prêts pour cette compétition. Nous
savons que le niveau ne sera pas forcément à notre portée face à des professionnels et des
habitués de ces jeux, mais nous allons faire de notre mieux».

Les quatre combattants comoriens seront accueillis à Bakou parmi quatre mille athlètes
issus de cinquante-sept pays de l’Organisation de la conférence islamique (Oci). Dix-sept
disciplines sont au programme de l’édition.

Les Comoriens prennent part à ces jeux grâce à une invitation de l’Oci, ce qui explique
le chiffre symbolique de sa délégation contre celle, par exemple, du Maroc composée de
cent quarante-cinq athlètes et plus de soixante encadreurs et officiels.
PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 11.05.2017
http://alwatwan.net/sports/huit-comoriens-aux-jeux-islamiques-en-
azerba%C3%AFdjan.html
10. Accueil Sport Rugby à XV: la Bronze Africa Cup au Cameroun reportée en
juin

Rugby à XV: la Bronze Africa Cup au Cameroun reportée en juin

13 Mai 2017

Initialement prévue du 6 au 13 mai, la Bronze Africa Cup a été reportée suite à un gros
conflit entre la Fédération camerounaise de Rugby (Fecarugby) et la Confédération
africaine de Rugby (Rugby Afrique).

C’est sur la page facebook officielle de la Fecarugby que l’annonce a été faite scellant
ainsi la réconciliation entre les deux entités. « Sous le haut patronage du Président de la
République son Excellence Paul Biya, le Cameroun, en partenariat avec Rugby Afrique,
se prépare à accueillir la Bronze Cup poule C zone Nord », peut-on y lire. « Les frères du
Nigeria et de l’Algérie seront des nôtres du 25 juin au 1er Juillet », conclut le
communiqué. Pour rappel, le XV camerounais doit être dirigé par l’ancien sélectionneur
du XV de France, Philippe Saint-André durant le tournoi. Objectif, Mondial 2023 pour
les Lions de la balle ovale
Les Lions indomptables du rugby et Phillipe Saint-André font également montre de
beaucoup d’ambition. «Ils (les Lions) sont déjà éliminés de la course à la qualification
pour la Coupe du monde 2019. Mais pourquoi ne pas créer une bonne équipe afin de
prétendre à la qualification pour 2023?», projette Phillipe Saint-André.

PAYS : Cameroun Journal Actu Cameroun, 13.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/13/rugby-a-xv-la-bronze-africa-cup-au-cameroun-
reportee-en-juin/
11. Coutinho porte Liverpool à West Ham et rapproche les Reds de la Ligue des
champions

Publié le dimanche 14 mai 2017 à 17:07 | Mis à jour le 15/05/2017 à 00:56

Liverpool a nettement dominé West Ham (4-0) grâce à un exceptionnel Philippe


Coutinho, et peut obtenir sa qualification en Ligue des champions dès mardi en cas de
faux pas d'Arsenal face à Sunderland.
Absent de la plus prestigieuse des compétitions européennes depuis trois saisons,
Liverpool s'est donné les moyens de retrouver la Ligue des champions en battant
nettement West Ham au Stade olympique (4-0). La première période ne laissait pas
présager d'un tel festival de buts tant les attaquants des Reds se montraient imprécis
devant le but d'Adrian. Après une tête de Matip renvoyée par la barre (11e), Liverpool a
tout de même réussi à ouvrir le score par Daniel Sturridge (35e), son premier but depuis
le 2 janvier, et était tout heureux de garder cet avantage à la pause, André Ayew étant
passé tout proche de l'égalisation sur une double tentative renvoyée à chaque fois par le
poteau (44e).

Le film du match
En seconde période, Liverpool a montré un tout autre visage et Adrian, malgré une triple
parade miracle (47e), a dû finir par s'incliner face à la précision de Philippe Coutinho,
double buteur (57e, 61e), puis sur un tir d'Origi à bout portant au terme d'un cafouillage
(76e). West Ham a fini la tête sous l'eau et Liverpool aurait pu ajouter d'autres buts avec
un peu plus de chance (trois barres transversales sur l'ensemble du match). A une journée
de la fin du championnat, les Reds peuvent obtenir leur ticket pour la Ligue des
champions en cas de faux pas d'Arsenal face à Sunderland, mardi. Sinon, il leur suffira
de faire mieux que les Gunners, le week-end prochain.

Le joueur : Philippe Coutinho au sommet

Le Brésilien a éclaboussé la rencontre de sa classe en étant impliqué sur les trois premiers
buts. Outre son doublé éclair (57e, 61e) qui l'a vu mettre dans le vent plusieurs défenseurs
et tromper l'excellent Adrian de deux frappes chirurgicales, on retiendra aussi son
ouverture lumineuse pour Sturridge sur le premier but, une passe plein axe qui a
transpercé toute l'équipe des Hammers (35e). Une prestation en or.

Le fait : Pas de penalty et but des Reds dans la foulée

A 2-0, West Ham aurait pu revenir dans le match en obtenant un penalty pour une faute
de Wijnaldum sur un corner à la 61e minute. Mais l'arbitre n'y a vu que du feu et, sur le
contre, ce même Wijnaldum a pu servir Coutinho dans la surface, qui a définitivement
assommé West Ham. Les Hammers n'ont absolument rien montré par la suite, et le score
aurait pu être encore plus lourd.

Pour la première fois depuis 28 ans, Liverpool bouclera sa saison de Premier League en
étant invaincu à Londres. Les Reds ont battu West Ham (4-0), Crystal Palace (4-2),
Arsenal (4-3), Chelsea (2-1) et ont résisté à Tottenham (1-1) dans la capitale du Royaume-
Uni.

PAYS : France Journal L’équipe, 14.05.2017


https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Coutinho-porte-liverpool-a-west-ham-et-
rapproche-les-reds-de-la-ligue-des-champions/801219
12. Sébastien Barrois : «Un électrochoc» pour les épéistes tricolores

Publié le dimanche 14 mai 2017 à 16:50

L'équipe de France masculine a terminé au cinquième rang du Challenge SNCF Réseau,


étape parisienne de la Coupe du monde à l'épée, dimanche au stade parisien Pierre-de-
Coubertin. Sébastien Barrois, nouveau patron tricolore de l'arme, fait le point.

Yannick Borel et ses coéquipiers ont terminé à la 5e place à Paris. (P. Lahalle/L'Equipe)
Titrée aux Jeux Olympiques l'an dernier, l'équipe de France à l'épée hommes est
actuellement en phase de calage. Nouvel entraîneur national, nouvelles méthodes,
nouvelle approche. Battus en quarts de finale par le Japon qui devait ensuite monter sur
la troisième marche du podium, les Bleus ont ensuite montré beaucoup de détermination
pour aller chercher une cinquième place dont ils ne rêvaient pas vraiment au départ.
Nouveau patron de l'arme, Sébastien Barrois explique ce que ce résultat signifie.

«Comment analysez-vous cette cinquième place ?


On est dans une phase de construction, de recherche de compréhension mutuelle.
D'accord, on perd en quarts contre le Japon. Mais cette défaite peut jouer un rôle
d'électrochoc. Aujourd'hui (dimanche), j'ai bien aimé ce que nos tireurs ont montré lors
des matches de classement. Il y a eu prise de décisions, prise de responsabilité. Là, on est
au début d'une nouvelle aventure. Et on voudrait qu'elle soit belle. Le problème est que,
en ce moment, nous sommes dans un passage obligé. Quand un nouvel entraîneur arrive,
il y a forcément une période de calage.

Votre approche est-elle si différente de celle de votre prédécesseur Hugues Obry ?


Je veux que les tireurs fassent des moyens différents. Ils étaient habitués à ce que tout soit
décidé par l'entraîneur. Je ne pense pas que ce soit mon rôle de procéder ainsi. Je suis là
pour apporter un soutien, pas pour tirer à leur place. Ce que je souhaite, c'est qu'ils
prennent davantage leur sort en mains. Actuellement, je les trouve un peu trop passifs.

Mais l'approche précédente a tout de même apporté de solides résultats, notamment le


titre olympique à Rio...
Bien sûr. Mais mon mode de fonctionnement est différent et je pense pouvoir ainsi leur
apporter quelque chose d'autre. Ces tireurs sont tous différents mais, en même temps, ils
ont tous quelque chose à donner à ce groupe. Forcément, ça va prendre un peu de temps...»
Résultats

Quarts de finale : Japon – France, 45-37.


Matches de classement : France – Hongrie, 45-35 ; France – Suisse, 45-38.
Demi-finales : Corée du Sud – Japon, 34-32 ; Italie – Ukraine, 40-29.
Match pour la 3e place : Japon – Ukraine, 26-22.
Finale : Corée du Sud – Italie, 38-29.
Classement de la France (Borel, Jérent, Gustin, Lucenay) : 5e.

PAYS : France Journal : L’équipe, 14.05.2017


https://www.lequipe.fr/Escrime/Actualites/Sebastien-barrois-un-electrochoc-pour-les-
epeistes-tricolores/801210
13. Match amical de football : Togo vs Comores, le 4 juin prochain

Sports | 15/05/2017 | Elie-Dine Djouma

«Rien n’est encore définitif pour cette seconde confrontation entre ces deux Nations, mais
l’accord de principe y est». Les deux sélections nationales ont déjà croisé le fer le 11
novembre en Tunisie, en marge des préparatifs du Togo de la Coupe d’Afrique des
Nations. Le match du 4 juin devrait servir pour les deux techniciens, Claude le Roy et
Amiredine Abdou, à faire les derniers réglages et de pré-stage en vue de la phase
qualificative de la Can 2019.

«L’accord de principe y est. On peut assister à un match amical international entre la


sélection comorienne de football et celle du Togo. L’office média de la Fédération
togolaise de football nous a communiqué la date du 4 juin, pour la tenue du match.

Nous allons attendre la confirmation auprès de la fédération togolaise, après l’accord de


son sélectionneur national Claude le Roy», vient de déclarer le chargé de communication
de la Fédération de football des Comores (Ffc), Fayssoile Moussa. Le rendez-vous entre
les Eperviers togolais et les Coelacanthes est fixé en France.

Les deux staffs techniques sont déjà au courant du projet. Du côté des Togolais, toutes les
responsabilités seront prises vu que leur technicien, Claude le Roy, est bien fixé à son
poste. Mais un souci pourrait, par contre, intervenir du côté des Coelacanthes qui, pour
l’heure, avancent sans un commandant de bord (Lire Al-watwan du 3 mai 2017).

Jusqu’à présent, le technicien comorien, Amiredine Abdou, n’a pas été reconduit à son
poste de sélectionneur national par la Ffc qui, pourtant, semble tenir à ce qui doit être son
quatrième match amical officiel de l’histoire.

Les deux sélections nationales ont déjà croisé les fers le 11 novembre en Tunisie, en
marge des préparatifs du Togo de la Coupe d’Afrique des Nations.

Mis en attente

Les deux fédérations qui se connaissent bien vont semble-t-il se soutenir pour les
préparations des qualifications de la prochaine Can. «Raison de plus pour que cette
rencontre amicale ait lieu» se rassure, le conseiller en communication de la fédération,
Fayssoile Moussa.
L’opposition entre le 93e au classement Fifa, le Togo, et le 143e à l’époque, s’était soldée
sur une égalité de deux buts. Le match du 4 juin devrait servir pour les deux techniciens,
Claude le Roy et Amiredine Abdou, à faire les derniers réglages et de pré-stage en vue de
la phase qualificative de la Can 2019.

Pour la première journée du marathon du football continental, le Togo sera reçu, du 5 au


13 juin, par l’Algérie tandis que les Comores devront se rendre, le 10 juin, au Stade
national de Bingu de Malawi.

Le Togo évolue dans le groupe D contre l’Algérie, le Bénin et la Gambie et les Comores
dans le B où elles auront à faire au Cameroun, au Malawi et au Maroc.

PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 14.05.2017


http://alwatwan.net/sports/match-amical-de-football-togo-vs-comores,-le-4-juin-
prochain.html
14. Phase aller du championnat de première division : A Ngazidja Volcan Club est
en tête du classement

Sports | 16/05/2017 | Fariante.M Djoubeir Stagiaire

Cette position, la première formation de la capitale ne l’a jamais quitté depuis la première
journée. Après sa victoire sur Coin nord de Mitsamihuli, à l’occasion de la dernière
journée de cette phase aller, Etoile du sud de Fumbuni s’est arrogée la deuxième place.

La phase aller du championnat de football de première division à Ngazidja, a pris fin


dimanche dernier. Volcan Club se place en tête du classement, une position que la
première formation de la capitale occupe depuis la première journée.

Pour leur part, Alizée Fort de Salimani et Coin nord de Mitsamihuli ont vécu une période
aller, pour le moins, difficile et on attend de voir si ces deux club réussiront à faire mieux
dans la phase retour.

A l’occasion de la dernière journée de cette phase aller, au stade de Moroni, l’autre


formation de Moroni, Us Zilimadju, recevait la Jac de Mitsudje. La première partie du
match a pris fin sur le score de 2-1 aux dépens des coéquipiers de Rapide.

De retour des vestiaires, malgré les efforts fournis, ils devaient encaisser un troisième but
avant de marquer un deuxième but. Pas assez pour reprendre le dessus dans une rencontre
qui devait, donc, se solder par le score final de trois à deux en faveur de la Jacm.

Pendant ce temps, Volcan Club croisait le fer avec Elan Club de Mitsudje sur la pelouse
de ce dernier. La rencontre a été plutôt difficile pour les deux clubs.

Malgré plusieurs tentatives de part et d’autres, aucun d’eux ne réussira à violer la cage
adverse. Ce match nul, est synonyme de maintien à la tête du classement de la phase aller
pour l’équipe de la capitale, Volcan club.

Dans le nord de l’île à Mitsamihuli, Coin Nord a reçu sur ses terres, Etoile du sud de
Fumbuni. Cette rencontre a été dure pour les Rouges de Mitsamihuli qui ont perdu, deux
buts à zéro, face aux Sudistes de Fumbuni qui, ainsi, se hissent juste derrière Volcan Club,
à la deuxième place.

L’autre formation de Mitsamihuli, Apache Club, s’est opposée, vendredi, à Ngaya Club
de Mde, au centre de l’île. Les protégés de Sylla et champion en tire n’y ont pas réussi à
s’imposer face aux Jaunes de Mitsamihuli, la rencontre s’étant soldée par le score nul de
un but partout.

A Ipvembeni, la nouvelle promue en première division, Asceji avait à faire, chez elle, à
Alizée Fort de Salimani-ya-Hambu. Elle est parvenue à s’imposer trois buts à rien.

Ce même dimanche, Enfants Des Comores de Vuvuni-ya-Bambao prenait le dessus sur


Fc Hantsindzi sur ses propres terres. Les visiteurs l’ont emporté sur le score de trois buts
à deux.

PAYS : Comores Journal :Al-watwan, 16.05.2017


http://alwatwan.net/sports/phase-aller-du-championnat-de-premi%C3%A8re-division-a-
ngazidja-volcan-club-est-en-t%C3%AAte-du-classement.html
15. Cameroun – Diplomatie sportive : La déchéance du Cameroun !

17 Mai 2017

Après la sortie d’Issa Hayatou de la CAF, c’est au tour d’Hamad Kalkaba Malboum,
suspendu à titre provisoire du mouvement olympique en Afrique.
La diplomatie sportive du Cameroun mise à rude épreuve. En l’espace de deux mois, le
pays est en passe de perdre deux de ses ambassadeurs les plus valeureux dans les instances
dirigeantes du sport en Afrique et dans le monde. Il s’agit d’Issa Hayatou et Hamad
Kalkaba Malboum. « Kalkaba-Gate » Le président du Comité national olympique et
sportif du Cameroun (CNOSC) est actuellement dans la tourmente. Le colonel Kalkaba
Malboum a été récemment suspendu à titre provisoire, du mouvement olympique en
Afrique. La décision prise par le Comité exécutif de l’Association des comités
olympiques d’Afrique (ACNOA), fait suite à des accusations d’atteinte à l’éthique qui
frappent le camerounais. Déjà président de la Confédération africaine d’athlétisme et
vice-président de l’IAAF (Fédération mondiale d’athlétisme), Kalkaba Malboum était
candidat à la présidence de l’ACNOA face à l’ivoirien Lassana Palenfo. Mais quelques
jours avant l’assemblée générale qui s’est tenue à Djibouti du 9 au 11 mai 2017,
l’ACNOA est rentré en possession des documents qui incriminent notre compatriote. Ces
documents dont certains ont fait le tour de la toile, révèlent que Kalkaba Malboum a reçu
beaucoup d’argent du gouvernement camerounais dans le cadre de sa campagne. 186
millions de FCFA en tout que le bénéficiaire aurait ensuite redistribués à des associations
dans les quatre coins du continent dans le but de faire élire. Une démarche proscrite par
les statuts de l’ACNOA. Du coup, l’ancien président de la fédération camerounaise de
handball a été écarté, laissant le champ libre à son challenger, Palenfo qui a rempilé pour
4 années. Les ennuis ne semblent cependant pas terminés pour notre compatriote,
puisqu’une procédure a été ouverte auprès du Comité international olympique. Kalkaba
va passer devant le Comité d’éthique de cette instance et si les accusations s’avèrent
fondées, il pourrait perdre tous les postes qu’il occupe tant au niveau national qu’à
l’échelle internationale. L’humiliation d’Issa Hayatou Si cette hypothèse se réalisait, le
pays de feu Joseph Bessala, Martin Ndongo Ebanga et de Françoise Mbango perdrait
alors coup sur coup des ambassadeurs importants de sa diplomatie sportive. En mars
dernier, Issa Hayatou subissait une véritable humiliation à la Confédération africaine de
football, instance qu’il a dirigée pendant 29 ans. L’ancien basketteur se faisait alors battre
par le malgache Ahmad Ahmad par le score sans appel de 34 voix contre 20. Une vraie
déculottée pour le président sortant qui était pourtant l’un des rares à avoir échappé aux
affaires de corruption, qui ont secoué la fin de règne de Joseph Sepp Blatter à la tête de
la FIFA. Le camerounais avait même eu l’honneur d’assurer l’intérim, devenant ainsi le
premier africain à présider aux destinées du football mondial. Mais l’élection de Gianni
Infantino, candidat que Hayatou n’avait pas soutenu, a marqué le début de la fin pour le
septuagénaire. Il doit maintenant se contenter du poste honorifique de président
d’honneur de la CAF.

PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 17.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/17/cameroun-diplomatie-sportive-decheance-
cameroun/
16. Les Anderlechtois sont champions de Belgique: «Nous le méritons vraiment»

Mis en ligne le 18/05/2017 à 22:45

Les Anderlechtois sont champions de Belgique. « Ce titre, c’était l’objectif du club. Et


nous le méritons », lance Kara après la victoire à Charleroi (1-3).

Alors que les joueurs fêtaient le titre de champion en compagnie de leurs supporters à
Charleroi, Kara Mbodj a livré un interview à nos confrères de Voo Foot et de Proximus
TV. « Ce titre, c’était l’objectif du club. Nous le méritons amplement. Je tiens à féliciter
tout le monde. Du président à Herman en passant par le staff et nos équipiers. Quant au
coach, c’est le patron. Il a construit une équipe solide. Pour moi, ce titre, c’est une grande
première ».

À la mi-temps du match à Charleroi, le score était de 1-0 en faveur des Zèbres suite à la
réalisation de Bedia à la 27e. Mais le FC Bruges était mené à Ostende (1-0). « C’est nul
d’être champion de cette manière », pestait Sofiane Hanni, toujours au micro de nos
confrères de Voo Foot et Proximus TV. « Nous sommes bien entrés dans ce match, mais
nous avons encaissé un but stupide. Nous n’avons pas montré suffisamment de force
mentale pour revenir au score après ce 1-0. Charleroi est une équipe toujours très difficile
à jouer. Mais nous devons sortir la tête hors de l’eau ».

Finalement, Teodorczyk, auteur d’un doublé, et Bruno ont fait 1-3. « C’était un match
compliqué, mais on a su s’en sortir. Quel bonheur », ajoutait Frank Boeckx. « Un match,
ça dure 90 minutes. Nous avons su trouver les mots justes à la pause pour réagir, tout en
restant calmes. C’est ce que nous avons fait sur le terrain. Ce titre, c’est magnifique car il
s’agit de ma première année en tant que capitaine », concluait Hanni.

PAYS : Belgique Journal : Le soir, 18.05.2017


http://www.lesoir.be/94515/article/2017-05-18/les-anderlechtois-sont-champions-de-
belgique-nous-le-meritons-vraiment
17. Coupe Cosafa sénior : Les Comores aux abonnés absents

Sports | 19/05/2017 | Elie-Dine Djouma

La sélection comorienne de football ne participera pas à la coupe Cosafa prévue en


Afrique du sud, du 25 juin au 9 juin.

Les Cœlacanthes seront absents pour la seconde fois consécutive, après leur forfait de
l’édition 2016. La Fédération de football des Comores n’a encore fourni aucune raison.

Toutefois, le Conseil de l’association de football d’Afrique australe (Cosafa) a déclaré


mardi, lors du tirage au sort de la compétition, que «les Comores seront remplacées par
la Tanzanie.

L’équipe des Comores devaient figurer dans la poule A, lors des matchs de poules, contre
le Malawi, Maurice, Angola et l’Afrique du sud qu’est le pays hôte et champion en titre.
Tous les pays membres du Cosafa ont répondu présent à l’exception des Comores».

La Fédération tanzanienne ne fait pas partie des associations sportives membres du


Cosafa. Elle participera à cette édition en tant qu’invitée.

Le coup d’envoi du tournoi sera donné le 25 juin en Afrique du sud, entre la Tanzanie et
le Malawi. Les Comores manqueraient l’occasion de se confronter au Malawi, son
prochain adversaire aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Mais, entre la volonté des Cœlacanthes de se mesurer aux compétitions régionales et les
moyens de la fédération, le fossé est grand. Maurice, dernier adversaire des Cœlacanthes,
va disputer le tournoi dans le groupe A.

Le groupe B regroupe Madagascar, le Mozambique, le Zimbabwe et les Seychelles. Avant


la compétition, les Comores sont attendues le 10 juin au Malawi, pour les qualifications
de la Can 2019.

PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 19.05.2017


http://alwatwan.net/sports/coupe-cosafa-s%C3%A9nior-les-comores-aux-
abonn%C3%A9s-absents.html
18. Turquie : Aboubakar Vincent marque et se rapproche du titre

21 Mai 2017

L’international camerounais a inscrit son onzième but de la saison avec son club turc, le
Besiktas Istanbul. Le club stambouliote s’est imposé face à Kasimpasa (4-1). Au
cours de cette 32ème journée de Super Lïg, le Besiktas Istanbul a fait un pas de plus vers
son quinzième titre de champion de Turquie. Déjà vainqueurs à Bursaspor (0-2) il y a
une semaine, le club de la capitale est resté sur la voie du succès en dominant Kasimpasa,
4 buts à 1. Les hommes de l’entraîneur turc, Günes peuvent en tout cas remercier leur
coéquipier camerounais, deux fois décisif au cours de cette rencontre. C’est lui qui ouvre
le score après seulement 2 minutes de jeu, avant de se muer en passeur décisif sur le
troisième but des Aigles noirs (49ème minute). Vincent Aboubakar et Besiktas n’ont
besoin que d’une victoire lors de leurs deux dernières sorties, pour terminer champions
de Turquie.

Autre international camerounais buteur ce week-end dans le championnat turc, Léonard


Kweuke a inscrit son treizième but lors de la victoire de son Rizespor à domicile, lors de
la rencontre l’opposant à Gaziantepspor sur le score de 2 buts à 0. Victoire précieuse, le
club de Rizes continue sa lutte pour son maintien en première division. A 5 points de
Bursaspor, premier non reléguable, les Eperviers de la mer noire, seizième avec un total
de 30 points, se doivent de remporter leurs deux derniers matches. Autre Camerounais
engagé lors de cette 32e journée de Süper Lig, Achille Wébo qui n’a pas été capable de
faire la différence avec Osmanlispor, battu sur la pelouse de Galatasaray (2-0). De leur
côté, Jean Armel Kana-Biyik (entré à la 72e) a laissé Landry Nguémo sur le banc du
Kayserispor, tenu en échec à domicile par la lanterne rouge, Adanaspor (1-1).

PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 21.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/21/turquie-aboubakar-vincent-marque-se-rapproche-
titre-video/
19. Rayon Sports remporte la coupe du championnat de 2016-2017
22 Mai , 2017 | Français, RwandaNews, Sport |

Rayon Sports a remporté la coupe du championnat de 2016-2017 après avoir battu


Mukura VS avec 2 buts de Moussa Camara contre un seul de Mukura. Le match s’est
tenu au Stade de Kigali, à Nyamirambo
C’est une victoire qui a été attendue trop longtemps par Masoudi Djuma, le coach de
Rayon Sports et les fervents fanatiques de cette équipe. Il faut dire que la dernière fois
que Masoudi a pu savourer la victoire d’un championnat était en 2004, époque oû
Masoudi jouait encore dans l’équipe.

C’est une avance de l’attaquant malien Mousa Camara qui a permit à Rayon Sports à
réclamer le titre de cette saison avec quatre matchs à perdre, répondant à trois ans
d’attente.

La victoire de Rayon Sports est due à ses 67 points. Il a devancé APRC Fc de 13 points.

Rayon Sports représentera le Rwanda à la Ligue des Champions Total CAF de l’année
prochaine. Les champions sont également en compétition pour le titre de Peace Cup. Ils
seront confrontés à la Police FC en quart de finale le mois prochain pour une place dans
les demi-finales.

Certains des artistes reputé comme Safi Madiba assistaient à ce match

PAYS : Rwanda Journal : Rwanda News 22.05.2017


http://rwandaises.com/2017/05/photos-rayon-sports-remporte-la-coupe-du-
championnat-de-2016-2017/
20. NBA, Finale, Conférence de l’Est : Sursaut de fierté des Celtics face aux Cavaliers à
Cleveland !

Battus chez eux lors des deux premiers matches, les Celtics ont effacé dimanche soir 21
points de retard pour gagner chez les Cavaliers (111-108) et revenir à 1-2 dans la série.

Par Autre presse -

22 mai 2017

Le scénario était déjà écrit : pour son premier déplacement à Cleveland, dimanche, Boston
allait encore perdre, puis, comme les autres face aux Cavs dans ces play-offs 2017, être
balayé en quatre matches.

A l’image d’Al Horford face à Tristan Thompson, les C’s ont fait preuve d’autorité face
aux Cavs | Photo : Reuters
Il y en aura au moins cinq, c’est la seule certitude désormais, après un ultime tir à trois
points d’Avery Bradley (20 pts, 4 pds, 2 int.) qui a confirmé l’adresse de son équipe dans
cet exercice (11/22 en seconde période, 45% sur le match) et lui a offert sa première
victoire dans cette finale de Conférence Est (1-2). Une série qui, elle, gagne en suspense
et en épaisseur.

C’était joué d’avance : sans leur leader Isaiah Thomas, contraint de déclarer forfait
jusqu’à la fin de la saison, et après une première période à courir derrière le score à la
Quicken Loans Arena, au point de se retrouver menés de 21 points au milieu du troisième
quart-temps (77-56, 30e), les Celtics ne reviendraient jamais. Mais ces diables verts
aiment se nourrir de l’adversité, et ils l’ont encore prouvé.

Les C’s ont construit leur retour au score au moment où ils touchaient le fond. Ils ont
claqué un 24-8 pour revenir à cinq points avant la fin du troisième quart (85-80, 35e) dans
le sillage de Marcus Smart, qui a pris le relais d’Isaiah Thomas à la perfection (27 pts
avec un 7/10 à trois points).

A mesure que Jonas Jerebko sortait du banc et presque de nulle part pour apporter une
intensité salvatrice à l’intérieur du jeu, à mesure que le banc des Celtics donnait des
solutions et du souffle, LeBron James a, lui, disparu des radars dans des proportions
inédites cette saison.
LeBron James à «l’ancienne»

C’était inattendu : le «King» de Cleveland a réveillé des fantômes du passé. Ceux qui le
hantaient dans les matches à fort enjeu et s’étaient dissipés, avec le temps, sous le soleil
floridien. Depuis le début de ces play-offs, LeBron avait pris l’habitude (et nous aussi) de
culminer à plus de trente points et d’être le moteur des Cavs.

La série à de LeBron James à plus de trente points par match s’est arrêtée à 8 matches,
soit un de moins que la série record de Kareem Abdul-Jabbar en 1970.
Dimanche, il n’a plus rentré aucun tir dans le quatrième quart-temps (1/9 sur l’ensemble
de la seconde période) et a fait chuter ses stats (11 pts, 6 pds, 6 rbds et 6 pertes de balle
en 45′). James a surtout donné l’impression de s’écarter du jeu, de ne chercher ni position
de tir ni le ballon, d’être moins affamé, pendant que ses lieutenants tentaient de garder le
cap (28 pts, 10 rbds et 3 contres pour Love ; 29 pts pour Irving).

«Je suis en quelque sorte content que le match se soit passé ainsi, commenta
ensuite »LBJ », en parlant d’un point de vue collectif. Nous devons jouer beaucoup
mieux. L’adversité fait partie de ces play-offs. A nous de tout donner, comme (les Celtics)
l’ont fait ce (dimanche) soir.» Et comme ils espèrent le refaire.

PAYS: Togo Journal : 27 avril 22.05.2017


http://www.27avril.com/blog/sports/nba-finale-conference-de-lest-sursaut-de-fierte-des-
celtics-face-aux-cavaliers-a-cleveland
Cyclisme

21. Cyclisme : Vincenzo Nibali remporte l’étape reine du Giro

Vincenzo Nibali a signé la première victoire italienne dans cette 100e édition du Tour
d’Italie. Tom Dumoulin conserve le maillot rose de leader.

Le Monde.fr avec AFP | 23.05.2017 à 17h57 • Mis à jour le 23.05.2017 à 18h20

Vincenzo Nibali (Bahrein) a remporté mardi la 16e étape du Giro, qui a franchi le
Stelvio sur la route de Bormio, et a signé la première victoire italienne dans cette
100e édition du Tour d’Italie. Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb), retardé par un
problème intestinal, a cédé du temps mais a sauvé son maillot rose de leader.

Nibali a battu au sprint son compagnon d’échappée, l’Espagnol Mikel Landa au terme de
cette étape reine, la « tappone » selon la terminologie italienne. Le Colombien Nairo
Quintana, troisième de l’étape à une dizaine de secondes, a repris, tout comme Nibali,
plus de deux minutes à Dumoulin. Il s’est rapproché au classement général à 31 s du
Néerlandais.

Le Français Thibaut Pinot n’a pu suivre Quintana et Nibali, qui sont passés à l’attaque à
5,5 km du sommet du dernier col, l’Umbrail Pass. Il a franchi la ligne dans un petit groupe
pointé à 1 min 35 s de Nibali.

Pinot recule d’un cran

L’étape, longue de 222 km, comportait trois longues ascensions, le Mortirolo et le Stelvio
par deux versants différents, la seconde fois jusqu’à 3 km du sommet. Landa, échappé
dès les premières heures, est passé en tête au sommet, la Cima Coppi qui désigne le point
le plus haut de la course (2 758 m d’altitude), à 78 km de l’arrivée.

Au pied de l’Umbrail Pass, la seconde montée du Stelvio, Dumoulin s’est arrêté près
d’une minute au bord de la route pour satisfaire à un besoin urgent. Il a effectué la montée
tout seul, à près d’une minute et demie du groupe de ses adversaires.
Au classement général provisoire, Nibali, troisième, pointe désormais à 1 min 12 s du
Néerlandais. Pinot, qui a reculé d’un cran, occupe la quatrième place, à 2 min 38 s. Nibali,
surnommé « le Requin de Messine », a enlevé sa septième victoire d’étape dans le Giro.
Le Sicilien, âgé de 32 ans, a remporté à deux reprises le classement général (2013 et
2016).

Mercredi, la 17e étape reliera Tirano à Canazei avec trois ascensions de moyenne
difficulté avant de rejoindre la station des Dolomites.

PAYS : France Journal Le Monde, 23.05.2017


http://www.lemonde.fr/cyclisme/article/2017/05/23/cyclisme-vincenzo-nibali-remporte-
l-etape-reine-du-giro_5132725_1616656.html
22. Europe – Football: Les professionnels camerounais relégués en division
inférieure

23 Mai 2017

Guy-Roland Ndy Assembe et Nancy retrouve la Ligue 2 tandis que Jean-Charles


Castelleto et Red Stars évolueront en National la saison prochaine.
Samedi, à l’issue de la 38ème et dernière journée du championnat français de Ligue 1, le
portier camerounais Guy Roland Ndy Assembe et l’AS Nancy Lorraine ont été appelés à
évoluer la saison prochaine en Ligue 2. Malgré leur victoire 3-1 contre l’AS Saint Etienne,
ils n’ont pu éviter le pire qu’ils redoutaient, le FC Lorient de Benjamin Moukandjo et
Caen avec lesquels ils se livraient un duel à distance, ayant réussi à accrocher le nul
respectivement contre Bordeaux (1-1) et le Paris Saint Germain (1-1). Lui et Nancy
revenus à l’élite la saison dernière n’y sont restés finalement qu’une seule année. Mais
l’ancien gardien remplaçant des Lions Indomptables n’en est pas à sa première
expérience. Il avait déjà connu la relégation avec le FC Nantes à l’issue de la saison 2008
- 2009. Moukandjo en sursis Il n’est cependant pas le seul joueur camerounais évoluant
en Europe, appelé à retrouver la division inférieure la saison prochaine. Trois journées
avant la fin de la Liga espagnole conclue le week-end dernier, le jeune camerounais de
19 ans, Martin Honla et Grenade connaissaient déjà leur sort. Jean Charles Castelleto, un
des nouveaux joueurs convoqués par Hugo Broos dans le cadre des préparatifs de la
prochaine Coupe des Confédérations a connu le même destin avec son club de Ligue 2 en
France, Red Stars qui évoluera en National la saison prochaine.Benjamin Moukandjo lui,
reste en sursis. Son club, le FC Lorient ayant terminé la saison à la 18 ème place, ils sont
obligés de remporter la double confrontation contre Troyes, le 3ème de Ligue 2 lors des
barrages pour rester dans l’élite du foot français. L’attaquant camerounais, par ailleurs
capitaine des Lions Indomptables n’a pas joué les deux derniers matches de la saison pour
cause de blessure. Ce qui ne lui a pas permis de marquer un 14ème but en championnat et
ainsi dépasser son propre record pour ce qui est du nombre de buts marqués en club en
une saison.Source : Cameroon-Info.Net

PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 23.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/23/europe-football-les-professionnels-camerounais-
relegues-en-division-inferieure/
23. CAMEROUN : Diaspora : La légion turque cartonne

 23 Mai 2017

Samuel Eto’o, Leonard Kweuke et Vincent Aboubakar se sont illustrés le week-end dernier
en Super Lig. Les buteurs camerounais évoluant en Turquie se sont distingués le week-end
dernier. Auteur d’un doublé avec Antalyaspor, Samuel Eto’o a permis à son club de dominer
Bursaspor (2-1). Une performance qui porte à seize son nombre de buts inscrits cette saison.
Il est talonné par Leonard Kweuke, également buteur avec Rizespor contre Gaziantepspor (2-
0), qui totalise 13 réalisations en Super Lig. Vincent Aboubakar n’est pas en reste, après son
dix-huitième but de la saison, le onzième en championnat. L’ancien joueur de Coton Sport a
marqué avec Besiktas lors de la victoire (4-1) contre Kasimpasa samedi dernier. En
France, les championnats de Ligue 1 et 2 ont rendu leur verdict. Guy-Roland Ndy Assembe
évoluera la saison prochaine en Ligue 2 avec Nancy. Le club lorrain a terminé avant-dernier
de Ligue 1. Juste devant lui, le FC Lorient de Benjamin Moukandjo est en sursis. Dix-
huitième, le club jouera son maintien lors d’un barrage contre le troisième de Ligue 2,
Troyes. Le capitaine des Lions indomptables devrait être disponible pour ce match important.
Touché aux adducteurs au début du mois, il a raté les trois dernières journées. Et sans lui, les
Merlus n’ont plus gagné. Auteur de treize buts cette saison en Ligue 1, Benjamin
Moukandjo reste sur six réalisations lors de ses huit dernières apparitions en championnat.
Une Ligue 1 dans laquelle évoluera Stéphane Bahoken, champion de Ligue 2 et promu avec
Strasbourg. Pour Nicolas Nkoulou, de retour en grâce à Lyon après sa mise à l’écart, la fin
de saison a été difficile contre Nice. Titulaire dans la défense lyonnaise, il a connu une soirée
compliquée face aux Aiglons. Crédité d’un mauvais match par la presse, il a effectué une
passe en retrait « assez hasardeuse » pour le gardien Lopes sur le premier but niçois, fait «
preuve de passivité » sur le deuxième et « provoqué » le penalty de l'égalisation finale.
Jean-Charles Castelletto, convoqué récemment pour la première fois avec les Lions
indomptables, n’est également pas exempt de tout reproche sur le but qui entraîne le Red Star
en National, l’équivalent de la 3e division française. Prêté cette saison par le FC Bruges, le
défenseur devrait retourner en Belgique. Buteur pour la cinquième fois de la saison avec le
Slavia de Prague contre contre Mlada Boleslav (2-1), Michael Ngadeu n’est plus qu’à un
match du titre en République tchèque.

Source : Camer.be
PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 23.05.2017
https://actucameroun.com/2017/05/23/cameroun-diaspora-la-legion-turque-cartonne/
Sport

24. Ca y est ! Les 10km de Mamoudzou deviennent les plus rapides de l’océan Indien

Publié le mardi 23 mai 2017 à 4:30

Le succès n'est pas proportionnel à la quantité de subventions reçues. Les 10km de


Mamoudzou en font encore la démonstration, avec toujours plus de coureurs, de public
et de performances. Bref, du plaisir sportif en plein cœur de la ville et Titus qui reste
empereur de Mamoudzou.

Le souhait de Sébastien Synave lors du lancement des 10km de Mamoudzou, il y a 4 ans,


était d’imposer une course de référence. Elle l’était déjà devenue, dès la première édition.
L’organisation sans faille ainsi que le plateau international relevé ont toujours assuré le
succès d’une course bien installée.
Mais pour l’édition 2017, les 10 kilomètres se sont offerts LE petit plus. Le Kényan Titus
Kipkemoi Rotich est parvenu a boucler le circuit en moins de 30 minutes, une barrière
qui place désormais la course dans les rendez-vous qui challengent les coureurs. Titus a
franchi la ligne d’arrivée après 29’56 de course. Il lui aura donc fallu 4 victoires pour
faire de ces 10km, la course la plus rapide l’océan Indien dans sa catégorie.
«Un peu plus de 2 kilomètres après le départ, il avait déjà 150 mètres d’avance sur le
second, le malgache Mampitroatsy et le Réunionnais Ulrich Balzanet, un ordre qui n’a
pas bougé jusqu’au podium. Il a tué la course dès le départ», souligne Sébastien Synave,
impressionné par la performance. (Voir le classement complet ci-dessous).

«On a trouvé les 2 ingrédients qui permettent d’arriver à ce chrono. On a changé la date,
c’est vrai que fin mai il fait beaucoup moins chaud qu’en mars. Et on a modifié le
parcours, avec un départ sur un faux-plat descendant… C’est pas un billard mais
presque!»
Chez les féminines en revanche, le temps de référence (un peu plus de 36 minutes) ne
change pas. La Malgache Nany Madeleine Razafindrafara boucle sa course en 40’43,
suivie de Louise Basty (44’59) et de la Réunionnaise Mathilde Thomas (45’26).
L’autre record en revanche pour cette 4e édition est celui du nombre de participants (340
au départ) et de finishers (310), guidés tout au long de leurs boucles par une armada de
bénévoles de 3 associations de Kawéni qui ont assuré. Ils avaient en charge la surveillance
du circuit entre le rond-point El-Farouk et la Pointe Mahabou. Coup de chapeau aussi à
la Colas qui, malgré la grève, a réussi a trouvé des plots en plastiques pour canaliser le
parcours… Ils n’ont manifestement pas tous servi de combustible!
Voici également des nouvelles rassurantes du coureur malvoyant, qui s’alignait au départ
de la course avec un guide. Il s’est écroulé à 400 mètres de l’arrivée et a été évacué vers
le CHM. C’est une déshydratation qui était la cause de son malaise.
Au final, la 4e édition est donc encore montée d’un cran. Pour la petite histoire, les 10km
du Port (La Réunion) se sont courus le weekend dernier en 30’05… Il ne faut pas gâcher
ce genre de petites satisfactions. Alors, évidemment, on a envie d’une édition 2018, parce
que cette course est devenue indispensable dans le calendrier sportif de Mayotte.

www.lejournaldemayotte.com

PAYS : Comores Journal Le journal de Mayotte, 23.05.2017


http://lejournaldemayotte.com/une/ca-y-est-les-10km-de-mamoudzou-sont-une-course-
sous-les-30-minutes/
25. Ligue Europa : Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette dans le top 10 des plus beaux
buts

Publié le vendredi 26 mai 2017 à 18:12

Demi-finalistes de la Ligue Europa, les Lyonnais sont également présents dans les plus
beaux buts inscrits dans la compétition européenne cette saison. Corentin Tolisso se
classe deuxième avec son but face à la Roma. Alexandre Lacazette est dixième.

Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette ont marqué de leur empreinte la saison de Ligue
Europa. (L'Equipe)
Un certain nombre d'observateurs dont Dejan Stankovic, Sir Alex Ferguson ou encore
Ioan Lupescu ont sélectionné les dix plus beaux buts de la saison en Ligue Europa. Si
Leon Bailey a raflé la mise avec son but pour Genk face au Rapid Vienne, le milieu de
terrain lyonnais Corentin Tolisso se classe deuxième grâce à son égalisation face à la
Roma : double une-deux avec Lacazette ponctué par une superbe frappe.

Le but de Tolisso contre la Roma

Alexandre Lacazette, le meilleur buteur lyonnais de cette saison, figure également dans
ce classement, à la dixième place. Son tir dans la lucarne suite à une passe de Valbuena
lors de cette même rencontre a retenu l'attention des observateurs.

PAYS : France Journal L’équipe, 26.05.2017


https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Ligue-europa-corentin-tolisso-et-alexandre-
lacazette-dans-le-top-10-des-plus-beaux-buts/804758
26. LeBron James devient le meilleur marqueur de l’histoire de la NBA en playoffs

Lors d’un match contre l’équipe de Boston, « King James » a inscrit son 5 995e point,
passant devant Michael Jordan.

Le Monde.fr avec AFP | 26.05.2017 à 05h31 • Mis à jour le 26.05.2017 à 08h42

LeBron James est devenu jeudi 25 mai le meilleur marqueur de l’histoire en


playoffs NBA. La superstar de Cleveland, 32 ans, a surpassé le record du légendaire
Michael Jordan (5 987 points) lors du troisième quart-temps du cinquième match de la
finale de la conférence Est contre Boston.

A 1 min 35 s de la fin de la troisième période, « King James » a inscrit un panier à trois


points qui l’a propulsé en tête du classement historique. Il a fini la rencontre, remportée
par Cleveland 135 à 102, avec 35 points, soit un total de points en playoffs de 5 995
points, et disputera à partir du 1er juin contre Golden State sa septième finale NBA de
suite.

Plus tôt dans la journée, à l’issue de l’entraînement du matin, James avait avoué que ce
record était « un objectif personnel », tout en récusant les comparaisons avec Jordan et en
refusant de relancer l’éternel débat pour déterminer le meilleur joueur de l’histoire de la
NBA.

Lire aussi : NBA : le « roi » LeBron James brise la « malédiction » de Cleveland

A 32 ans, James compte à son palmarès trois titres de champion NBA et quatre trophées
de meilleur joueur (MVP). Jordan a, lui, remporté six titres NBA et cinq trophées de MVP
dans les années 1990 avec les Chicago Bulls.

« Air Jordan » est le quatrième meilleur marqueur de l’histoire, en considérant


uniquement les matchs de saison régulière, avec 32 292 points, quand James figure à la
7e place de ce classement.

PAYS : France Journal : Le monde, 26.05.2017

http://www.lemonde.fr/sports-us/article/2017/05/26/lebron-james-devient-le-meilleur-
marqueur-de-l-histoire-de-la-nba-en-play-offs_5133960_1616670.html
27. Roland-Garros : Djokovic et Nadal pourraient s’affronter en demi-finales

Après le tirage au sort, vendredi, le tenant du titre serbe, en perte de vitesse, et le revenant
espagnol, à nouveau étincelant sur terre battue cette saison, se trouvent dans la même
moitié de tableau.

Le Monde.fr avec AFP | 26.05.2017 à 13h53 • Mis à jour le 26.05.2017 à 14h54

Le Serbe Novak Djokovic, tenant du titre, et l’Espagnol Rafael Nadal pourraient


s’affronter lors des demi-finales de Roland-Garros, selon le tirage au sort effectué
vendredi 26 mai.

L’autre demi-finale théorique opposerait le Britannique Andy Murray, numéro 1 mondial


et finaliste sortant, au Suisse Stan Wawrinka. Roger Federer, lauréat de l’Open
d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison en janvier, a déclaré forfait
pour se préserver pour Wimbledon (3 au 16 juillet).

Au premier tour, Nadal est opposé au Français Benoît Paire, Djokovic affronte l’Espagnol
Marc Granollers et Murray débutera face au Russe Andrey Kuznetsov.

Muguruza-Mladenovic en huitièmes ?

Les meilleures chances tricolores ont des entrées en matière abordables : Gaël Monfils
(numéro 15) contre l’Allemand Dustin Brown, Jo-Wilfried Tsonga (numéro 12) face à
l’Argentin Renzo Olivo et Lucas Pouille (numéro 16) jouera contre son compatriote
Julien Benneteau, bénéficiaire d’une wild-card. Au troisième tour, Tsonga
pourrait rencontrer le fantasque Australien Nick Kyrgios tandis que Monfils
pourrait retrouver Richard Gasquet.

Dans le tableau féminin, où Serena Williams (enceinte) et Maria Sharapova (pas


d’invitation) sont absentes, l’Espagnole Garbiñe Muguruza, tenante du titre, pourrait
rencontrer un écueil dès les huitièmes de finale.

Car la Française Kristina Mladenovic, finaliste à Stuttgart et Madrid, deux tournois sur
terre battue, se situe sur sa trajectoire.
Les demi-finales théoriques devraient opposer l’Allemande Angelique Kerber, numéro 1
mondiale, à Muguruza et la Tchèque Karolina Pliskova à la Roumaine Simona Halep.

PAYS : France Journal : Le monde, 26.05.2017


http://www.lemonde.fr/roland-garros/article/2017/05/26/roland-garros-djokovic-et-
nadal-pourraient-s-affronter-en-demi-finales_5134289_1616946.html
28. Afrique CAN U17: Le Cameroun accroche la Guinée
26 Mai 2017

Pas de seconde victoire consécutive pour la Guinée dans la CAN U17. Dominateurs 5-1
du Gabon en ouverture, le Syli a été tenu en échec par le Cameroun (1-1) ce mercredi à
Port-Gentil en match comptant pour la deuxième journée de la phase de groupes.

Une nouvelle fois, c’est la Guinée qui ouvre le score dans la rencontre par Djibril Touré
qui inscrit ainsi son 4è but de la compétition. Mais les Lionceaux indomptables reviennent
plus tard au score grâce à Stéphane Zobo.

Le Cameroun se relève ainsi après sa défaite 0-4 devant le Ghana dimanche, et peut
encore croire à une place en demi-finale à l’issue de la 3è journée.

En seconde rencontre, le Ghana affronte le Gabon pour espérer de devenir le premier pays
qualifier pour le dernier carré.

Source : Africa Top Sports

PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 26.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/26/afrique-can-u17-cameroun-accroche-guinee/
Tennis

29. Tennis : Tsonga roi de la terre battue (lyonnaise)

Le Français a remporté samedi le tournoi de Lyon, son premier titre sur terre battue, après
sa victoire sur le Tchèque Tomas Berdych en finale.

Le Monde.fr avec AFP | 27.05.2017 à 17h00 • Mis à jour le 27.05.2017 à 17h52

Jo-Wilfried Tsonga a remporté samedi 27 mai le tournoi de Lyon, son premier titre sur
terre battue, après sa victoire en finale aux dépens du Tchèque Tomas Berdych 7-6 (2),
7-5.

Tsonga, tête de série numéro 2 de l’épreuve dont il est l’ambassadeur, gagne ainsi son
troisième titre pour l’année 2017 après ceux remportés à Marseille et Rotterdam cet hiver,
en salle et sur dur, un record pour lui sur une saison. Il fait le plein de confiance avant
d’aborder les Internationaux de France à Roland-Garros qui débutent dimanche. Au
premier tour, il affrontera l’Argentin Renzo Olivo, qui a perdu au premier tour à Lyon.

« C’est fabuleux, je suis super heureux. Je fais une belle semaine après une période un
peu difficile au niveau physique, avec une blessure à une épaule alors que j’étais en pleine
forme », a-t-il dit au micro de BeINSport. « C’est mon premier titre sur terre battue et
même si ça vient un peu tard, je suis super content », a-t-il ajouté. Treizième joueur
mondial, le Français devrait se hisserau 11e rang au classement de l’ATP mis à jour lundi.

C’est la cinquième fois que Jo-Wilfried Tsonga s’impose aux dépens de Berdych en treize
confrontations et la deuxième en trois rencontres sur terre battue, surface sur laquelle il
jouait aussi sa première finale. Tsonga est apparu très solide durant la rencontre,
notamment sur son engagement avec notamment 13 aces, 65 % de premières balles et
surtout 93 % de points gagnés sur son premier service (39/42).

PAYS : France Journal Le monde, 27.05.2017


http://www.lemonde.fr/tennis/article/2017/05/27/tennis-tsonga-roi-de-la-terre-battue-
lyonnaise_5134836_1616659.html
28 mai 2017
30. J1 – L’équation d’Andromaque

Roland 2017, c’est parti. Sans Roger Federer (comme l’an dernier), sans pluie
(contrairement à l’an dernier), et avec une poignée de prétendants sérieux, dont un l’est
un peu plus que les autres : Rafael Nadal.

Guy Forget a dû se dire que c’était un cauchemar s’il a été réveillé, comme de nombreux
Parisiens, par l’averse brutale qui s’est abattue sur la capitale aux environs de 6 heures du
matin ce dimanche, alors qu’on n’avait pas vu la moindre goutte d’eau sur Paris
depuis des jours. Fausse alerte : un grand soleil et 32 degrés sont annoncés pour
aujourd’hui, et après un baptême pluvieux et passablement baroque l’an dernier,
Forget devrait connaître un second Roland-Garros comme directeur bien moins humide
et chaotique que le premier.

A priori, le débat récurrent sur l’absence de toit au-dessus du court Philippe-Chatrier nous
sera donc épargné. De toute façon, l’affaire semble entendue, puisque les opposants à
l’extension de Roland-Garros ont été déboutés par la justice en février, et que les travaux
menant à l’annexion d’une partie du jardin des Serres d’Auteuil, puis à la fabrication du
toit en question, ne semblent plus pouvoir être empêchés. Par ailleurs, les dernières
révélations de Médiapart sur le trafic de places par les huiles de la FFT risquant de
paraître répétitives, sinon abstraites, pour le plus grand nombre, il semblerait, mais oui,
que l’on s’apprête à parler tennis au cours de la quinzaine qui s’ouvre ce matin.

Les discussions dans les longues files d’attente à l’entrée des courts annexes devraient
porter sur la nouvelle absence de Roger Federer – si le Suisse va au bout de sa logique
d’étirement maximal de sa carrière, la prochaine fois qu’on le verra à Roland-Garros, ce
sera pour le Trophée des Légendes. Ça va jaser sur le retour d’Andre Agassi dans le circuit
aux côtés de Novak Djokovic. Et jour après jour, le murmure va grandir quant à la
possibilité vertigineuse de voir le palmarès de Rafael Nadal à Paris passer à deux chiffres.

Le Majorquin, qui n’a plus triomphé à la porte d’Auteuil depuis une éternité – trois ans –
, a retrouvé ses jambes et son coup droit et sa grinta de 20 ans. Il a croqué tout ce qu’il
pouvait sur terre battue depuis le début du printemps (Barcelone, Monte-Carlo, Madrid).
Alors on avait commencé à se dire que Roland 2017 risquait fort de ressembler à
un caballo solo (un cavalier seul, mais de nationalité espagnole). Et puis il y a eu Rome.

ZÉROÏMA

A Rome, dernière étape sur terre battue avant Paris, Nadal a calé en quart de finale, vaincu
par l’Autrichien Dominic Thiem (6-4, 6-3), lui-même vaincu en demie par Novak
Djokovic (6-1, 6-0), lui-même vaincu en finale par l’Allemand Alexander Zverev (6-4,
6-3). Nous voici donc dans le cas de figure, assez fréquent en sport, de l’équation façon
Andromaque : de la même façon qu’Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime
Andromaque, qui aime Hector, qui est mort, Roland-Garros s’ouvre alors que Zverev a
battu Djokovic, qui a battu Thiem, qui a battu Nadal, qui avait tout gagné auparavant.

Alors, 2017, année de la decima pour Nadal ? Ou de la deuxima pour Djokovic ? Ou de


la unima pour l’un des jeunes loups explicités sus-ditement (ou pour Andy Murray, mais
le n°1 mondial ne respire pas la confiance) ? On se dirige en tout cas avec certitude vers
une zéroïma pour les Bleus, Yannick Noah peut dormir tranquille sur son statut de dernier
Français vainqueur à Roland – ses successeurs potentiels, Jo-Wilfried Tsonga le premier,
ne font même pas semblant d’y croire.

Mary Pierce, victorieuse en 2000, peut éventuellement trembler pour son statut à elle.
Allez, disons trembloter. Allez, disons tremblottiner. Allez, disons tremblottinouiller.
Puisque Serena Williams (enceinte) et Maria Sharapova (trop mal classée après
sa suspension pour dopage) sont absentes, puisque l’Ukrainienne Elena Svitolina et la
Roumaine Simona Halep, les deux favorites, ne semblent pas invincibles, et puisqu’elle-
même n’a jamais été aussi forte, alors il y a peut-être un trou de souris dans lequel Kristina
Mladenovic pourrait se glisser, et on imagine déjà les présidents Macron et Giudicelli,
qui vivent leur premier Roland-Garros dans leurs nouveaux habits, faire leur un éventuel
triomphe de la Nordiste de 24 ans.

Allez, en route pour deux semaines de glissades, de cris gutturaux, de lift, de doubles
fautes, de raquettes brisées, de chaussettes blanches crottées par la terre, d’arbitres qui
descendent de leur chaise, de défaites-avec-les-honneurs au premier tour pour les
Français, d’interviews post-match pénibles par Fabrice Santoro, de mauvais hot-dogs
pour la plèbe et de grands crus pour les VIP, de Lionel Chamoulaud et de po-po-po-po-
po-po-po-polololoooo, oooolééé.

Et surtout, n’oubliez pas : ce n’est pas du tennis, c’est la vie.


Bon Roland à tous.

Henri Seckel

PAYS : France Journal Le monde, 28.05.2017


http://rolandgarros.blog.lemonde.fr/2017/05/28/j1-lequation-dandromaque/
31. Championnats européens de football : Aboubakar Vincent et Michaël Ngadeu-
Ngadjui champions

28 Mai 2017

A une journée de la fin du championnat, le Besiktas Istanbul – club dont est sociétaire
l’attaquant camerounais – remporte son quinzième titre de champion de son histoire.

La saison 2016-2017 aura été faste pour Aboubakar Vincent. Prêté en début de saison
par le FC Porto, avec une option d’achat de 10,5 milliards de F CFA, le Lion Indomptable
vient d’ajouter à son palmarès, un titre de champion de Turquie.

Opposé au Gaziantepspor, les Aigles d’Istanbul ne vont pas y aller de main morte avec
leur adversaire du jour. 4 buts à 0, c’est le score qui va sanctionner le score du match. Les
buts ayant été inscrits par Ryan Babel, Oguzhan Ozyakup et par Anderson Souza
Conceiçao (2 réalisations).

Le club stambouliote remporte ainsi son second championnat consécutif et le quinzième


titre national dans l’histoire du Besiktas. Une quinzième victoire qui donne le droit au
club d’afficher une troisième étoile sur son maillot. Chaque étoile équivalente à cinq
titres.

En République tchèque, Michaël Ngadeu-Ngadjui est depuis samedi, champion avec son
club le Slavia de Prague. Buteur lors de la victoire à domicile sur Zbrojovka Brno, le
défenseur camerounais a tenu à remercier la communauté camerounaise de Nuremberg
pour son soutien lors de cette dernière journée de championnat.

Ces victoires, sont de bonne augure à quelques jours du début de la coupe des
confédérations, à laquelle participe les Lions Indomptables, alors champion d’Afrique de
football.
PAYS : CAMEROUN Journal Actu Cameroun, 28.05.2017
https://actucameroun.com/2017/05/28/championnats-europeens-de-football-aboubakar-
vincent-michael-ngadeu-ngadjui-champions/
32. Hugo Broos : « Clinton Njie ne mérite pas d’être convoqué »

29 Mai 2017

Les révélations de l’entraîneur de l’équipe nationale du Cameroun ce lundi, au cours


d’une conférence de presse qu’il a donnée au siège de la Fédération camerounaise de
football (Fécafoot).

« Clinton Njie est un cas spécial. Tout le monde me dit, et moi-aussi je le sais, que c’est
un joueur qui a de très bonnes qualités. Le problème c’est qu’il ne montre presque jamais
ses qualités pendant les matchs. On l’a vu à la Coupe d’Afrique. Les performances qu’il
a produit n’était pas à son niveau. Je le lui ai dit. Il doit être conscient de ses qualités, et
être conscient que ce n’est pas assez. Ses performances à Marseille n’ont pas été bonnes
aussi.
Ce n’est pas pour une affaire d’indiscipline que Clinton Njie n’est pas convoqué. Ne
croyez jamais à ce que disent les réseaux sociaux. Quand on regarde ce que Clinton a fait
lors du premier match à la CAN, je pense qu’il ne mérite pas d’être convoqué
maintenant ».

PAYS : CAMEROUN Journal Actu Cameroun, 29.05.2017


https://actucameroun.com/2017/05/29/hugo-broos-clinton-njie-ne-merite-pas-detre-
convoque/
33. CAN U17, Football : Le Mali conserve son titre en battant le Ghana (1-0)

29 mai 2017
Pour la première fois dans l’histoire de la CAN U17, le champion en titre a conservé sa
couronne. Vainqueur à Niamey en 2015, le Mali a renouvelé son exploit en montant sur
la plus haute marche de podium de la CAN Total U17, Gabon 2017.

CAN U17, les jeunes Maliens savourent la conservation de leur titre de Champions |
Photo : CAF
Lors de l’ultime rencontre jouée au Stade de l’Amitié à Libreville, les Aiglonnets ont
battu les Blach Starlets du Ghana par le plus petit des scores (1-0). Devant une foule
enthousiaste, la petite troupe de Jonas Komla très déterminée a pris le match à bras le
corps, sa paire d’attaquants Semé Camara – Hadji Dramé en a fait voir de toutes les
couleurs à la défense ghanéenne. Et à la 22e minute à la suite d’un pénalty repoussé par
le gardien Damlad Ibrahim, Mamadou Samaké a profité d’un rebond favorable pour
transpercer la cage ghanéenne. Dix minutes plus tard, deuxième pénalty en faveur des
Maliens mais, cette fois, le portier a été plus chanceux en dégageant le ballon. Eric Ayiah
aura la balle d’égalisation au bout de pied mais il trouvera sur sa route l’ultime rempart
malien, Youssouf Koita.

Le Mali a poursuivi sa domination et a bien failli doubler la mise au début de la seconde


période. Seul devant le but vide, Semé Camara expédiait le ballon au-dessus de la
transversale. Le jeu est alors devenu plus équilibré mais le capitaine Mohamed Camara
et le défenseur Mamadi Fofana ont tissé une toile infranchissable devant les assauts
ghanéens jusqu’au coup de sifflet final.

Le Mali est donc champion d’Afrique pour la deuxième fois consécutivement. Il a


d’autant plus de mérite que jusqu’à quelques jours du démarrage de la CAN Total U17,
sa participation avait été incertaine, consécutivement à la suspension de la fédération
malienne par la FIFA. La sanction avait été seulement levée le 28 avril.

Fort de ce succès le Mali conduira la troupe africaine à la Coupe du monde de la catégorie,


au mois d’octobre prochain en Inde, aux côtés du Ghana, de la Guinée et du Niger.
A noter que le Mali rejoint au palmarès le Nigeria, le Ghana et la Gambie, les trois autres
pays lauréats deux fois de la CAN U17.

Homme du match Total : Mohammed Camara (capitaine du Mali).

Source : CAF

PAYS : Togo Journal: 27 avril , 29.05.2017


http://www.27avril.com/blog/sports/can-u17-football-le-mali-conserve-son-titre-en-
battant-le-ghana-1-0
Rugby
34. Dix joueurs du XV de France à Mayotte

Publié le mercredi 31 mai 2017 à 5:15

Il s'appellent Rabah Slimani, Eddy Ben Arous, Bernard Leroux, Camille Chat, Jonathan
Danty et Brice Dulin, venus spontanément à la conférence de presse du Caribou : tous
joueurs au XV de France et venus faire la promotion du rugby auprès des jeunes joueurs
mahorais.
Le XV de France s'entraîne avec les jeunes à Chirongui
Ce matin, nous avions rendez-vous avec des balèzes. Pas seulement parce qu’ils ont à
chaque bras un muscle qui correspond à celui de votre cuisse, mais parce que niveau sport,
ils assurent plutôt, sélectionnés qu’ils sont au XV de France. Ils s’affichent en 4×3 depuis
quelques jours et on ne parle presque plus que de ballon ovale sur l’île : 10 joueurs de
l’équipe étaient pour une nuit sur notre sol Mahorais, quand 25 sont à La Réunion.
« Il n’y avait pas assez d’infrastructures pour nous accueillir tous », déclare Rabah
Slimani, le visage large de gladiateur, encore plus impressionnant qu’à la télé pour les
matchs des 6 nations. Ils n’ont pas réussi le grand chelem cette année non plus, mais
l’envie est là, « la saison recommence mi-août ».
Ne croyez pas qu’être sélectionné en équipe de France c’est une rente : « Nous sommes
payé au match lorsque nous avons la chance d’être sélectionné. Le reste du temps je joue
au Racing 92, et Rabah au Stade de France », explique Eddy Ben Arous. Rabah Sliman
est d’ailleurs en transit, « j’ai été acheté par Clermont Ferrant où je vais jouer la prochaine
saison. »
Rabah Slimani et Eddy Ben Arous pour la 1ère fois à Mayotte
C’est la première fois qu’ils viennent à Mayotte. Alors que d’habitude, on entend aussitôt
parler de bidonville, et de pauvreté, ce n’est pas ça qui a le plus marqué les deux rugbymen
professionnels : « Vous savez, nous ne sommes pas nés dans les beaux quartiers de Paris
», sourient Rabah dont les deux parents sont algériens, et Eddy, dont un parent est
Nigérian et l’autre Tunisien, « par contre, ce qui nous a marqué, ce sont les sourires qui
s’affichent en permanence sur les visages. »
Ils se sont entraînés lundi, « un décrassage », après leur arrivée à Chirongui où ils sont
arrivés en retard après que leur véhicule ait donné des signes de fatigue. Puis ils ont
participé à un petit tournoi avec les jeunes, « ce terrain, on ne ferait pas un plaquer là-
dessus ! », lancent-ils. Selfies, autographes… « on voyait qu’ils étaient heureux ! »
KTV plaquée par le Figaro
Eddy Ben Arous, Camille Chat, Jonathan Danty, Bernard Leroux, Rabah Slimani et Brice
Dulin
Ils ont eu l’occasion de tester l’échauffement avec quelques degrés de plus qu’à Paris, «
et encore, avec le retard pris, il était 16h30. Vous croyez qu’il va faire plus chaud ce matin
à 10h30 pour notre entrainement à Passamainty ? »…
S’il elle ne le ternit pas, une polémique est née de ce voyage, relevée par le Figaro, qui
dénonce l’exclusivité de l’arrivée des tricolores à KTV de Patrick Millan, qui comme
chacun le sait est un proche de Serge Simon, ancien pilier du XV de France, et qui déteint
10% de la SARL. Les autres médias ont pu assister à l’entrainement à Chirongui, et étaient
conviés à un point presse le lendemain.
Leur passage, on le doit aux engagements de Bernard Laporte, président du XV de France
depuis 2 mois, « il nous a demandé de faire la promotion du rugby en France y compris
l’Outremer, lors de nos tournées d’été. » Ils partent en Afrique du sud pour un tournoi
officiel de 3 matchs contre les « Springboks ».

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

PAYS : Comores Journal: Journal de Mayotte , 31.05.2017


http://lejournaldemayotte.com/societe/dix-joueurs-du-xv-de-france-a-mayotte/
Juin
35. CAN U17 : Il fallait compter avec Youssouf Koïta

jeudi 1 juin 2017 Sports


Pilier des Aiglonnets à la Coupe d’Afrique des Nations Total U17, le gardien Youssouf
Koïta était dans la forme de sa jeune carrière. Imbattable en trois rencontres sur cinq, le
nouveau champion d’Afrique des moins de 17 ans a battu un record de la compétition
celui d’avoir écourté la séance des tirs aux buts en faisant échec à tous les quatre premiers
tireurs de la Guinée dont trois ont vu leurs tirs finir entre les mains du gardien qui a
debuté au sein de la formation de l’Etoile AC de Kenenkou (Ligue 2 de Koulikoro).« Je
suis fier de mon gardien et quand j’ai sollicité l’encadrement technique pour lui, c’était
loin d’être trompé et voilà le résultat », les proprios révélateurs sur le dernier rempart des
Aiglonnets sont du membre de l’équipe de l’Etoile AC de Kenenkou dans la région de
Koulikoro, Modibo Dramé.
Qui l’aurait cru ? Si le Mali a su conserver son trophée dimanche, en s’imposant (1-0)
lors de la finale, le gardien Youssouf Koïta a plus marqué l’histoire de la Coupe d’Afrique
des Nations Total U17 et entend travailler encore d’ici le Mondial de la catégorie en
octobre prochain. Koïta fait oublier Samuel ou Alou. Le gardien remplaçant au départ du
Mali, n’a encaissé que deux buts en cinq matches puisque les joueurs qui n’ont pu tromper
sa vigilance ne sont autres que Habibou Sofiane du Niger et Melono Dala d’Angola, lors
des victoires respectives (2-1) et (6-1) de la 2è et 3è journée des matches de la phase de
poules du Groupe B.

Pour l’entraîneur des gardiens des Aiglonnets, Bréhima Bamba alias « Chabala », il est
arrivé dans le groupe avec un mental. « On avait un programme particulier pour les
gardiens, mais j’avoue franchement que Koïta a su tenir et suivait les consignes à la lettre.
On savait ce qui se passait par la suite», a résumé Bréhima Bamba par ailleurs ancien
gardien de but de Bakaridjan de Baroueli pour magnifier le travail par son joueur passé
également par l’Etoile AC de Kenenkou ( Ligue 2) avant de sortir le grand jeu lors des
Tournois du Japon et du Qatar suivi des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations.
Le sélectionneur du Mali Jonas Komla assurait en conférence de presse dimanche à l’issue
de la finale qu’il n’avait aucun enseignement pour l’identité de celui qui devrait garder la
cage des Aiglonnets au début des campagnes de l’épreuve. Pour autant, son choix de
remettre Youssouf Koïta semblait montrer sa préférence pour le joueur de l’AS Bamako.

Auteur d’une belle parade en fin de match et de sorties intéressantes sur corner, il a ensuite
relâche une balle qui a failli être un danger avant de prendre un carton sur la dernière
action.

« Je reste égal et sans modèle » confie à l’issue de la rencontre Youssouf Koïta, le


gardien de l’équipe du Mali U17 et grand artisan du succès du Mali, au micro de
Cafonline.com.
« J’ai beaucoup de gardiens qui m’inspirent beaucoup. Mais j’aime encore rester mon
propre modèle et apporté plus de bonheur à mon pays comme c’est le cas ce
soir», savoure-t-il après une finale presque sans faute ou il a été sans doute été décisif.
Le Mali menait au score et l’attaquant ghanéen Eric Ayiah avait la balle d’égalisation au
bout du pied mais il trouvera sur son chemin le dernier rempart malien, Youssouf Koïta.

« J’ai vu le meilleur buteur ghanéen en possession et avec ses qualités. Je n’avais


qu’anticipé. Je crois que ça nous a sauvés. Mon axial m’a félicité ».
Pourtant, ce n’était pas si évident de voir Youssouf dans la cage malienne, à l’heure du
début de la campagne de l’épreuve.

En manque de confiance, il était relayé au second plan au profit du titulaire à


l’époque Alkalifa Coulibaly avant de gagner la confiance de son staff.

« Youssouf a travaillé sans relâche pour arriver là et n’a pas perdu la confiance de son
entraîneur. Mais au départ il était remplaçant », explique le sélectionneur malien Jonas
Komla, qui en fait son premier choix par la suite.

« C’était un honneur d’avoir eu la confiance de mon entraîneur mais aussi et surtout du


selectionneur et de mes camarades. Je me sentais investi d’une mission et je tenais à être
au top », souligne de son côté Youssouf Koïta.
Sur les trois autres matches, notamment face à la Tanzanie, la Guinée en demi-finale ou
le Ghana en finale, Koïta est infranchissable, ne laissant aucune chance à ses adversaires.
Symbole d’une sélection malienne impressionnante défensivement, Koïta, contrairement
à un Alou Traoré, titulaire à la Can U17 2015 au Niger et remplaçant quelque mois plus
tard au Mondial au Chili, n’a jamais faibli et paraissait de plus en plus fort à chaque sortie.

Après un premier sacre dans cette compétition, le second d’affilée du Mali, Koïta n’a pas
dit son dernier mot et compte bien impressionner tous les amateurs des champions en
graine encore un peu plus !

Boubacar Diakité dit Sarr


(depuis Libreville)

PAYS : Mali Journal Les échos, 01.06.2017


http://www.lesechos.ml/can-u17-il-fallait-compter-avec-youssouf-koita/
36. Les Diables rouges conservent la 7e place du classement FIFA

Les Diables rouges ont conservé leur 7e place dans la hiérarchie des nations de football,
exprimée dans le classement mondial publié jeudi par la Fédération internationale de
football (FIFA). Peu de changements sont intervenus dans ce nouveau ranking en raison
du nombre réduit de matchs internationaux disputés.

Le Brésil, première nation à s’être qualifiée sur le terrain pour le Mondial 2018 en Russie,
reste accroché à la 1e place. Il possède 1.715 points et devance l’Argentine (1.626).
L’Allemagne, championne du monde, est troisième (1.511). Suivent ensuite dans l’ordre
le Chili (1.422), la Colombie (1.366), la France (1.322) et la Belgique (1.292). Le
Portugal, champion d’Europe, occupe le 8e rang (1.267) devant la Suisse (1.263) et
l’Espagne (1.198) qui est rejointe à cette 10e place par la Pologne (+1).

La Belgique n’a joué aucune rencontre depuis le précédent classement publié le 4 mai.
Les Diables rouges disputent deux matchs ces prochains jours : le lundi 5 juin, un amical
contre la Tchéquie à Bruxelles, et le vendredi 9 juin, leur 6e match de qualification du
Mondial-2018 en Estonie.

La Belgique est en tête du groupe H avec 13 points devant la Grèce (11), la Bosnie-
Herzégovine (10), Chypre (4), Estonie (4) et Gibraltar (0).

La Bosnie est la mieux classée à la FIFA parmi les adversaires des Belges dans le groupe
H, à la 29e place. Elle précède la Grèce (40e, -1), Chypre (91e, +5), l’Estonie (98e, +2)
et Gibraltar (206e).

Le prochain classement FIFA sera publié le jeudi 6 juillet.

PAYS : Belgique Journal : Le soir, 01.06.2017


http://www.lesoir.be/97356/article/2017-06-01/les-diables-rouges-conservent-la-7e-
place-du-classement-fifa
Publié le 03/06/2017 à 07:25
37. L'équipe de France est d'attaque

Equipe de France - Amical. Les Bleus se sont défoulés avant le déplacement en Suède
vendredi prochain. C'est bon pour la confiance

Le coup du chapeau pour Olivier Giroud, ici félicité par Payet et Sidibé./ Photo AFP
L'écart entre les deux nations au classement Fifa (6 et 36e) s'est donc confirmé sur le carré
vert. Les Bleus ont totalement maîtrisé les débats hier soir. La première mi-temps en est
le parfait exemple. En rentrant aux vestiaires, les Paraguayens devaient être «tout
heureux» de n'être menés que 2-0. Sans la maladresse des Français, le score aurait pu, ou
dû, être beaucoup plus lourd.

Il est clair que la faiblesse de l'adversaire était un critère de sélection, au moment de


choisir celui précédant le rendez-vous ultra-important de vendredi prochain, contre la
Suède.

Les coéquipiers de Paul Pogba ont fait le plein de confiance… . Quoi que. Avec une
opposition digne de ce nom, ils auraient peut-être repoussé leurs limites. La dernière fois
que la bande à Deschamps a affronté une équipe d'un standing quasi-égal, elle s'est
inclinée 0-2, c'était contre l'Espagne en mars. Ce n'est pas la rencontre face aux Guaranis
qui lui ôtera les doutes nés contre la Roja.

L'analyse

Les coéquipiers d'Iturbe, seul joueur de standing des Sud-Américains, ont beaucoup
souffert face à la vivacité des hommes de couloirs choisis par Didier Deschamps. Que ce
soit le duo Sidibé-Dembélé ou Mendy-Payet, ils ont combiné avec justesse et intelligence,
exploitant à merveille la pointe de vitesse de l'ailier de Dortmund à droite, et la technique
de «Dym», à l'opposé. Les deux latéraux Monégasques ont conservé le niveau qui était le
leur cette saison, en se montrant hyperactifs dans les centres.

C'est d'ailleurs sur deux offrandes venues de débordements que Giroud a marqué.
Après le repos, le rythme et l'intensité ont baissé. Toujours dominateurs, les Français ont
creusé l'écart sans forcer. Tant mieux pour le spectacle. Les titulaires ont pu souffler et
tourner leurs esprits vers le match de qualification pour le Mondial-2018.

Les joueurs

On l'attendait au tournant après sa première année réussie en Allemagne, il a (largement)


répondu «présent». Ousmane Dembelé a réalisé 45 premières minutes de très haut niveau,
multipliant les dribbles et provocations face à son vis-à-vis. C'est lui qui sert Giroud sur
l'ouverture du score. Il s'est ensuite illustré à plusieurs reprises (17, 23, 39). Bref, de quoi
s'assurer une place de titulaire à Solna.

Évidemment, l'avant-centre d'Arsenal est lui aussi à mettre en avant. Comme à son
habitude, il n'a pas manqué l'occasion de briller avec les Tricolores. Cela fait 17 ans qu'un
buteur n'avait pas planté un triplé avec un maillot frappé du coq. La dernière fois, c'était
David Trezeguet. Comme quoi, son rôle à la Miroslav Klose lui va à merveille. Peu utilisé
en club, il trouve le chemin des filets dès qu'on lui offre du temps de jeu : 16 buts lors de
ses 16 dernières apparitions, solide.

Antoine Griezmann n'était pas dans un bon soir, jusqu'à son but à la 77e. Très actif sur le
front de l'attaque, il n'a quasiment jamais eu le geste juste devant la cage. Le Madrilène a
cependant brillé par ses décrochages et sa disponibilité. Espérons pour lui, et surtout pour
la «Dèche», qu'il retrouvera un peu plus de sérénité dans les zones de vérité d'ici la fin de
semaine.

Et maintenant ?

Il reste 6 jours pour préparer un déplacement qui pourrait permettre à l'équipe de France
de mettre son premier poursuivant à 6 points. Une victoire ouvrirait assurément les portes
pour la Coupe du monde en Russie. Tout autre résultat compliquerait la fin de cette phase
de «qualif». Lloris et les siens savent quoi faire.

RENNES (ROAZHON PARK), 29500 spectateurs.

Arbitré par Ribeiro Soares Dias.

MT : 2-0

Pour la France : Giroud (6, 13, 69), Sissoko (77), Griezmann (78).
FRANCE : Lloris (cap.) – Sidibé, Koscielny, Umtiti, Mendy (Digne, 66)- Pogba (Kanté,
46), Matuidi – Dembele (Sissoko, 46), Griezmann (Thauvin, 80), Payet (Lemar, 46) –
Giroud (Lacazette, 73) ./

Entraîneur : Didier DESCHAMPS.

PARAGUAY : A.Silva (cap.) – Patiño( Samudio, 46), Gómez, Valdez, Junior Alonso –
Iturbe( Ramirez, 46), Ayala ( Paredes, 63), Aguilar, Óscar Romero – Benítez (Diaz, 45),
Santander (J.Benitez 58)./

Entraîneur : Francisco ARCE .

Rémi Buhagiar

PAYS : France Journal : La dépêche, 03.06.2017


http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/03/2587138-l-equipe-de-france-est-d-
attaque.html
38. Matches amicaux : le Portugal a malmené Chypre (4-0)

Mis en ligne le 4/06/2017 à 05:13

Le Portugal a malmené Chypre lors d’une rencontre amicale disputée samedi à Coimbra
(4-0).
João Moutinho auteur d’un doublé via de jolis coups francs (3e, 42e), Pizzi (63e) et André
Silva (70e) ont été les artificiers des champions d’Europe, en pleine préparation pour la
Coupe des Confédérations en Russie (17 juin - 2 juillet). Chypre, avec le Standardman
Konstantinos Laifis pendant toute la rencontre, est un des adversaires des Diables rouges
en qualifications de la Coupe du monde 2018.
Le Portugal n’a évidemment pas pu compter sur Cristiano Ronaldo, qui disputait la finale
de la Ligue des Champions contre la Juventus (4-1) à Cardiff.
Lors du tournoi, le Portugal a été versé dans le groupe A avec la Russie, la Nouvelle
Zélande et le Mexique. Les deux premiers sont qualifiés pour les demi-finale. Avant de
mettre le cap sur la Russie, le Portugal va encore disputer un match de qualification pour
le Mondial contre la Lettonie (9 juin). Après cinq journées, le Portugal est deuxième de
la poule B avec 12 points, trois de moins que la Suisse.
Chypre (4 points) est quatrième du groupe H dominé par les Diables rouges (13 points)
suivis par la Grèce (11) et la Bosnie Herzégovine (10). Vendredi prochain, Chypre se
rend à Gibraltar, qui est dernier avec 0 point.

PAYS : Belgique Journal : Le soir, 04.06.2017


http://www.lesoir.be/97920/article/2017-06-04/matches-amicaux-le-portugal-malmene-
chypre-4-0
39. Hazard, blessé à la cheville avec les Diables, pourrait être absent au moins trois
mois

Mis en ligne le 4/06/2017 à 23:10

Le capitaine s’est blessé lors du dernier entraînement de l’équipe belge.


Eden Hazard s’est fracturé la cheville droite lors du dernier entraînement des Diables
rouges dimanche après-midi à Tubize. Selon nos confrères de HLN, il pourrait être opéré
dès ce lundi et sera indisponible pour une période de 3 à 4 mois.

Le capitaine de la sélection sera dès lors absent pour les rencontres amicales face à la
République Tchèque ce lundi 5 juin, et la rencontre qualificative pour la Coupe du Monde
2018 en Estonie vendredi 9 juin.

« La blessure est la conséquence d’une action individuelle, dans laquelle aucun autre
joueur n’est impliqué », écrivait dans un premier temps l’Union belge dans un
communiqué, avant de tweeter la mauvaise nouvelle : « Les images médicales ont
montré qu’il souffre d’une fracture de la cheville droite. »

PAYS : Belgique Journal : Le soir, 04.06.2017


http://www.lesoir.be/98047/article/2017-06-04/hazard-blesse-la-cheville-avec-les-
diables-pourrait-etre-absent-au-moins-trois
Publié le 05/06/2017 à 07:44
40. Bleus : trois points qui en vaudront six

Mondial-2018 - Mondial-2018. Qualifications. Le match contre la Suède vendredi compte


double.

La France devra être aussi efficace que contre le Paraguay./Photo AFP


Quatre jours ! C'est le temps qu'il reste aux Bleus pour préparer le rendez-vous décisif de
cette fin de saison.
La rencontre en Suède, son dauphin du groupe de qualification pour le Mondial-2018, est
déterminante à tout point de vue.

Le premier est comptable : aujourd'hui l'équipe de France a 13 points, trois de plus que
son adversaire du soir. Une victoire lui en donnerait 6 d'avance — c'est mathématique.
De quoi s'offrir une fin de saison internationale plus sereine.

Préparer l'avenir

Une fois la participation à la Coupe du monde russe quasi-certaine, Didier Deschamps


aurait tout le loisir de tester les nouveaux.

Pourquoi ne pas offrir, par exemple, plus de temps de jeu aux révélations monégasques ?
Thomas Lemar, Kylian Mbappé ou Tiémoué Bakayoko n'attendent que ça. D'autant plus
que les titulaires à leurs postes ont tous la trentaine.

Les revenants comme Lacazette pourraient également prouver qu'ils sont enfin prêts à
s'imposer avec les Tricolores.

Quid des bannis ? S'ils font une saison majuscule, certains «oubliés» auront peut-être une
nouvelle chance de se montrer.

On pense notamment à Cabaye, Sakho, Mandanda, voire à la maigre possibilité du retour


de Benzema.

Une opposition de style

Avant d'envisager tous ces scénarios, Lloris et sa bande devront donc se défaire du piège
de Solna. Face à eux, une équipe scandinave, certes moins talentueuse, mais plus
collective et accrocheuse que jamais. Le départ de Zlatan Ibrahimovic les a obligés à se
réinventer, et pour le moment, c'est réussi. Au match aller, les Scandinaves s'étaient même
permis d'ouvrir le score au Stade de France, avant que Pogba et Payet redonnent
l'avantage aux locaux. «Dédé» sait que ce match sera très différent de celui de vendredi
dernier. Il n'a d'ailleurs pas oublié de le rappeler à sa troupe dès le coup de sifflet final.

Tactiquement, le sélectionneur a plusieurs options : maintenir sa confiance aux onze du


Paraguay ou miser sur la vitesse et la profondeur, pour éviter le combat physique. Cette
seconde hypothèse paraît improbable, puisque pour appliquer ce plan à la perfection,
Payet et Giroud devraient céder leurs places au duo Lemar/Lacazette ou Mbappé par
exemple. Or, le Marseillais et le Gunners sont souvent décisifs avec la tunique frappée du
coq.

A priori, on repart sur les mêmes bases que contre les Guarani, les seules incertitudes
tournent autour des titularisations ou non de Kanté pour remplacer Matuidi et Varane
pour Umtiti. Le choix du roi.

PAYS : France Journal : La dépêche, 05.06.2017


http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/05/2587868-bleus-trois-points-qui-en-
vaudront-six.html
41. Belgique-République tchèque: qui pour remplacer Hazard chez les Diables?

Mis en ligne le 5/06/2017 à 14:17


Eden Hazard est victime d’une fracture de la cheville droite.

L’attaquant et capitaine des Diables Eden Hazard s’est fracturé la cheville droite durant
l’entraînement des Diables Rouges, a annoncé la Fédération belge (URBSFA) en fin de
soirée dimanche. Selon l’Union belge, Hazard s’est tordu la cheville lors d’une action
individuelle, sans qu’un autre joueur ne soit impliqué.

«L’imagerie médicale a montré que la blessure qu’Eden Hazard a subie cet après-midi est
une fracture de la cheville droite», a précisé l’URBSFA dans un communiqué peu avant
minuit.

La star de Chelsea manquera les deux rencontres de la Belgique contre la République


tchèque lundi (amical) et en Estonie vendredi (qualification au Mondial). Qui pour le
remplacer ?

Pour rappel, Meunier, Dembélé, Jordan Lukaku et Kabasele sont, eux aussi, indisponibles
tandis que Witsel et Ciman, qui jouaient encore en club ce week-end, ne seront pas utilisés
face à la Tchéquie. Enfin, Origi est incertain en raison d’un petit souci au mollet.

Alors que Courtois pourrait laisser sa place à Mignolet entre les perches, la défense
centrale devrait être composée de Vertonghen, Kompany, Alderweireld ; Chadli et
Carrasco sur les ailes ; Fellaini, De Bruyne et Mertens derrière Lukaku. Reste une
inconnue : celui qui remplacera Eden Hazard.

PAYS : Belgique Journal : Le soir , 05.06.2017


https://7sur7.cd/new/2017/06/classement-fifa-du-mois-de-mai-2017-la-rdc-dans-le-top-
5-africain/
SPORT 5 JUIN 2017
42. Classement FIFA du mois de mai 2017 : LA RDC dans le top 5 africain

La RDC a intégré le top 5 africain et top 50 mondial au classement de la Fédération


internationale de football association (FIFA) publié le jeudi 1er juin dernier, à Zurich
(Suisse). Le pays des Léopards a détrôné le Burkina Faso qui a reculé de trois pas. Il est
parti du 4e au 7e rang continental, après avoir perdu 60 points sur le plan mondial, la RD
Congo occupe la 39ème position dans le Top 50.

D’ores et déjà, on s’attend à de nouvelles performances le mois prochain à l’issue d’abord,


du match amical international de ce lundi 5 juin 2017 à Rabat au Maroc, RD Congo vs
Botswana et, ensuite, de la 1ère Journée des éliminatoires de la CAN-Cameroun 2019, le
samedi 10 juin 2017 entre la RD Congo et la République du Congo-Brazzaville.

En termes de places, la Mauritanie (104e) a connu la plus lourde chute à l’échelle


mondiale avec la perte de 13 rangs.
A l’issue d’un mois marqué par dix matches rencontres internationales, le classement
FIFA de juin ne connait pas de grands changements. Le podium Egypte-Sénégal-
Cameroun reste en tête au niveau africain.

Au niveau mondial, le classement est dominé par le trio Brésil-Argentine-Allemagne. Le


classement de juin n’a pas non plus enregistré de mouvements dans le Top 10 mondial.

Avec la Coupe des Confédérations, la première journée des éliminatoires de la CAN 2019
et les matchs amicaux, la prochaine édition du classement se retrouvera sans nul doute
dans l’une de ces zones des turbulences qu’il n’aurait jamais connu auparavant.

– Le top 10 du monde : 1. Brésil, 2. Argentine, 3. Allemagne, 4. Chili, 5. Colombie, 6.


France, 7. Belgique, 8. Portugal, 9. Suisse, 10. Espagne

– Le top 20 africain : 1. Egypte (20e) ,2. Sénégal (27e),3. Cameroun (32e),4. Nigeria
(38e),5. RDC (39e),6. Tunisie (41e),7. Burkina Faso (41e),8. Côte d’Ivoire (47e), 9.
Ghana (49e),10. Algérie (53e),11. Maroc (56e),12. Afrique du Sud (65e), 13. Mali
(66e),14. Ouganda (71e) ,15. Guinée (72e)

16. Kenya (74e),17. Bénin (81e) ,18. Cap Vert (84e),19. Congo (85e), 20. Gabon (86e)
Par JC Lomboto

PAYS : RD Congo Journal 7sur7.cd , 05.06.2017


https://7sur7.cd/new/2017/06/classement-fifa-du-mois-de-mai-2017-la-rdc-dans-le-top-
5-africain/
43. Les basketteurs UNSS de Labattoir remportent la Coupe des DOM 2017
Publié le mardi 6 juin 2017 à 5:10

En fin d’après-midi ce lundi, nous recevions un message d’un Hervé Curat aux anges: «
Les minimes UNSS du Collège de Labattoir viennent à l’instant de remporter la Coupe
des DOM 2017 en Basket devant la Martinique, Guadeloupe et Réunion ! »
Si le directeur de l’antenne locale de l’Union Nationale du Sport Scolaire laisse ainsi
éclater sa joie, c’est que c’est une première pour une association sportive scolaire de
Mayotte.
« Cette victoire leur permet d’être immédiatement qualifiés pour les phases finales du
Championnat de France de Basket UNSS qui débute ce mardi 6 juin à Béziers et qui se
terminera dimanche. »

PAYS : Comores Journal : Le Journal de Mayotte , 06.06.2017


http://lejournaldemayotte.com/fil-info/les-basketteurs-unss-de-labattoir-remportent-la-
coupe-des-dom-2017/
44. Judo : 2 médailles mahoraises au Tournoi de Madagascar 2017
Publié le mardi 6 juin 2017 à 5:00

Ce week-end, les judokas mahorais ont décroché 2 podiums au Tournoi international de


Madagascar 2017. Propulsant ce sport sur les devants de la scène, et permettant
d'envisager de se positionner parmi les meilleurs sur le plan régional.

Les tatamis sont de plus prisés à Mayotte où l’on compte plus de 700 licenciés. Il y a
actuellement 6 clubs de judo sur l’île : ASJJCM (Kaweni), RINGA et MJJB (Pamandzi),
OUVOIMOJA (Bandrele), PWADZA (Boueni), JCCS (Chiconi).

Participant à au Tournoi international de Madagascar, la délégation de Mayotte était


composée de 3 combattants : Samuel Bertin Bamcolo, cadet de la catégorie des -55kg au
Ringa club, de Rudolphe Méchin, de l’ASJJCM Kaweni, sénior +100 kg et entraineur-
sélectionneur des sportifs, et de Yan Joanolou, sénior -60kg ,du Ringa club.

Les combats ont eu lieu le dimanche 4 juin pour les cadets et séniors au gymnase
Ankorondrano de Antananarivo sous le regard attentif de Jospeh Vizner Joseph, Président
de la Féderation internationale de judo et de Mr Randrianasoloniaiko, Président de la
Féderation Malgache de judo et de la fédération Africaine de judo.

En pôle espoir à Orléans

La compétition rassemblait cette année 25 délégations regroupant 12 ligues régionales


différentes, soit 250 judokas sur 2 jours dont une trentaine de la Réunion. Les places
étaient donc chères !

Ce qui n’a pas effrayé nos judokas. Samuel Bertin, actuellement pensionnaire du pôle
espoir de la Réunion dans le cadre des Jeunes Talents Mahorais, a fini 3ème de la
compétition dans une catégorie très relevée composée de 15 combattants dont un
réunionnais. Il s’incline en demi finale contre le malgache Michel Ranaivo de l’USC aux
prolongations.

L’entraineur Rudolph Méchin nous confie que le jeune intégrera le pôle espoir d’Orléans
à la rentrée 2017, « pour continuer à progresser dans le cadre du parcours d’excellence
toujours en partenariat de la DDJS qui soutien notre athlète mahorais depuis 2 ans. »

Yan Joanolou s’incline dès le début de la compétition, de justesse contre le malgache


Koloina Benarison du JSM dans un combat qui finira a l’issue du temps réglementaire.
Médaille d’or pour Rudolph Méchin

Rudolphe Méchin,après avoir disposé du réunionnais sur étranglement en demi finale,


remportera la finale contre Francky Rasamuel qui était le représentant malgache lors des
championnats d’Afrique de judo sénior qui ont eu lieu a Madagascar au mois de mai
dernier.

« Cette participation fait suite à l’étroite collaboration que nous entretenons avec
Madagascar et la convention que nous avons signé entre nos 2 fédérations dans un but de
nouer des échanges sincères et durables dans un intérêt commun. Nous participerons à la
compétition du capricorne en août à Tulear puis a la coupe de Madagascar au mois de
Décembre a Majangha dans le but de préparer les Commissions de la Jeunesse et des
Sports de l’Océan Indien de Djibouti en 2018 puis les Jeux des Iles de l’Océan Indien en
2019 », explique Rudolphe Méchin.

Avec ces résultats, le Comité Judo Mayotte peut envisager d’atteindre un de ses objectifs
: « Prendre une place incontournable dans les compétitions régionales de l’Océan Indien
et concurrencer à court ou moyen terme les nations phares à savoir La Réunion, Maurice
et Madagascar. »

PAYS : Comores Journal : Le Journal de Mayotte , 06.06.2017

http://lejournaldemayotte.com/une/judo-2-medailles-mahoraises-au-tournoi-de-
madagascar-2017/
45. Après la victoire du Togo sur les Comores : Les Cœlacanthes sont-ils fin prêts
pour affronter le Malawi?

Sports | 06/06/2017 | Elie-Dine Djouma

La sélection masculine A des Comores a été battu avant-hier, dimanche à Marseille, par
le Togo, qui a été à la phase finale de la dernière Can au Gabon, sur le score de deux buts
à zéro.

La sélection du Togo a aligné son équipe type ou presque alors que Amiredine Abdou
s’est contenté de mettre à l’épreuve ses réservistes en gardant sur le banc certains de ses
pions, dont le gardien de but, Ali Ahamada, l’attaquant Ben El Fardou Mohamed
Nabouhane et le milieu de terrain Fouad Bachirou.

Sans doute pour protéger son groupe à la proche de la très importante rencontre contre le
Malawi le samedi prochain, 10 juin, dans le cadre de la première journée des éliminatoires
de la Can 2019.

Le gardien de but aligné, Salim Ben Boina, a encaissé deux buts suite à des erreurs
défensives.
Samedi, le stratège comorien proposera une équipe «professionnelle» face aux Malawites.

Le portier de Keyserispor de Turquie, Ali Ahamada, se chargera des cages, le milieu de


terrain sera animé par Rafidine Abdullah, un garçon expérimenté de la Ligue 1 française,
qui devrait pouvoir compter sur Fouad Bachirou, Youssouf Mchangama et le capitaine de
l’équipe, Nadjim Abdou.

En attaque, les Comores auront des éléments qui pourront, à tout moment, déstabiliser la
défense malawite composée de joueurs locaux.

Ben El Fardou et Djamel Bakar prendront le devant du prochain onze rentrant


d’Amiredine Abdou. Au total, on peut dire que les Verts nationaux disposent de tous les
ingrédients pouvant leur permettre de dégager un jeu qui n’aurait rien à voir avec celui
développé contre le Togo.

D’ici samedi, les défenseurs Kassim Abdallah, Salim Mdramboini, Youssouf Ben
Djaloud et Chaker Alhadhur auront le temps d’être au top de leurs formes.
Malgré un penalty raté par le défenseur de Caen sm, Chaker Alhadhur aura le temps de
remonter son moral et être à cent pour cent lors du rendez-vous contre le Malawi.

Les Comores semblent, par contre, avoir beaucoup à apprendre sur cet exercice du
penalty. En effet, après Youssouf Mchangama face à l’Uganda, Ben Fardou l’avait aussi
manqué contre le Gabon avant cet échec de Chaker, dimanche.

Avec son staff garni des Alexis Jourdan, Mathieu Larrouturou, Djamal Mohamed on peut
être assuré que le groupe fera appel à toute son énergie pour présenter des gars combatifs
et prêts à en découdre avec les Malawites, samedi 10 juin.

PAYS : Comores Journal :Al-wat-wan, 06.06.2017


http://alwatwan.net/sports/es-c%C5%93lacanthes-sont-ils-fin-pr%C3%AAts-pour-
affronter-le-malawi.html
46. AIGLES DU MALI : Toujours des faux problèmes d’hébergement

jeudi 8 juin 2017 Sports

L’hébergement selon le sélectionneur et son capitaine continue toujours de polluer


l’ambiance au sein de l’équipe nationale qui dispute ce samedi le match de la 1re journée
éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019 face au Gabon.
Désormais, la veuille de chaque regroupement, les joueurs de l’équipe nationale senior
en profitent pour poser des exigences aux pouvoirs publics.

Après avoir reçu à arracher 37 millions de FCFA au gouvernement pour un stage au


Maroc qui n’a regroupé que quelques joueurs. Depuis lundi dernier de retour au bercail,
un mouvement d’humeur pour exiger un hôtel de la place en lieu et place du Centre pour
sportifs d’élites Ousmane Traoré de Kabala, était au menu frelatins de Giresse et ses
poulains.

Aujourd’hui, Kabala rempli bien les conditions pour n’importe quelle sélection. Ce
symbole, patrimoine et souveraineté a toujours été un lieu de sacre pour nos sélections,
notamment Cadets, Juniors, Locales et bien d’autres disciplines dont le basket avec la
qualification des Aigles masculin pour leur Afrobasket.

Enième surprise dimanche lorsque le capitaine Yacouba Sylla et ses camarades avec des
« soumarins » estiment que ce Centre rénové par l’Etat à coût de millions, n’est pas le
lieu pour eux de préparer leur match.

Dans la foulée comme ces derniers temps, ils souhaitent non pas Radisson Blu, Azalaï
Salam, Kempeski mais un autre hôtel de la place loin de remplir les conditions d’abrité
une sélection comme le football ou certains joueurs, membre du comité exécutif et du
staff dont le sélectionneur Alain Giresse, trouvent leur compte. Aux dernières nouvelles
face au refus de l’Etat de s’acquitter de la facture, c’est la Fédération sur fonds (ristournes)
peut-être des Cadets ou Juniors s’est engagée à payer. Comme dire ici que c’est toujours
l’Etat qui paiera réellement. Puisque les ristournes devront être versées au trésor.
Malheureusement depuis que ce comité exécutif est sur place, tel n’est pas le cas.
Qu’ils proposent souvent un autre hôtel que le Sien….on pourrait alors comprendre qu’il
s’agissait bien des problèmes d’hébergement. Mais chaque fois venir comme le fait
Giresse, l’éloge d’un hôtel qui n’a même pas d’espace et autres commodités pour sportifs.

Il est bon de rappeler que des pays comme le Sénégal qui a plus de professionnels
confirmés que le Mali ou le Gabon qui a plus de moyens ou encore le Maroc ou il n’y a
pas photo en la matière, ont évolué en amical devant leur public. Le Maroc avec des
arbitres maliens face aux Pays-Bas, le Sénégal lundi face à l’Ouganda et le Gabon,
l’adversaire du samedi à Libreville devant la Tanzanie. Mais ici on ne choisi maintenant
que le Maroc et un centre qui se négocie entre associations avec des tarifs préférentiels.
Actuellement, le Maroc répondait-t-il au même climat d’acclimations que Bamako?

Boubacar Diakité dit Sarr

Le cas du stade Modibo Kéita ?


Arrivés lundi au stade Modibo Kéita pour s’entraîner, les Aigles ont été informés par le
maître des lieux qu’ils devraient être plutôt à Kabala. Entre temps et après des coups de
fil, la situation a été décantée et la séance d’entraînement s’est bien déroulée. Comme dire
que les Aigles n’ont pas été empêchés mais selon une source du Département des Sports
qu’il s’agissait simplement d’une question de principes. Et c’est tout.

PAYS : Mali Journal : Les échos, 08.06.2017


http://www.lesechos.ml/aigles-du-mali-toujours-des-faux-problemes-dhebergement/
Publié le 08/06/2017 à 07:51, Mis à jour le 08/06/2017 à 09:09

47. Varane, un statut à faire valoir

Equipe de France - Mondial-2018. Qualifications. Le Madrilène fait son retour sous le


maillot bleu pour le choc du groupe A à Stockholm, demain face à la Suède (20h45).

Tout frais vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, Raphaël Varane
revient en équipe de France avec comme ultime tâche d'en assurer sa défense.

C'est un double champion qui a rallié Clairefontaine tout sourire lundi soir : le défenseur
central a fait le doublé Liga-C1 cette saison, mais aussi le doublé de deux Ligues des
champions remportées d'affilée, outre celle glanée en 2014. Avec Karim Benzema, il a
égalé le record de trois C1 pour un Français, jusqu'alors seulement détenu par Raymond
Kopa, joueur de légende récemment décédé.

Olivier Giroud, son coéquipier en Bleu, a résumé la statistique, dans un sourire : «Raph,
il est un peu écœurant : il a 24 ans, ça fait quatre ans qu'il est en équipe de France et il a
déjà gagné trois coupes d'Europe».

«En avance sur Umtiti»

Selon toute vraisemblance, c'est avec Laurent Koscielny qu'il devrait constituer la
charnière centrale française à Stockholm. Un duo qui s'est formé ces dernières années,
une fois Mamadou Sakho disparu des radars. Ce tandem reconstitué fera un déçu : Samuel
Umtiti, qui avait gagné ses galons de titulaire bis en l'absence de Varane (blessé), dans
les derniers matches de l'Euro-2016 et qui a confirmé cette saison au FC Barcelone.

«Raphaël a un peu d'avance sur Samuel : il est là depuis le tout début, depuis que je suis
sélectionneur, il a un vécu international plus important que Samuel», 35 sélections contre
seulement 7, a relevé «DD».

Face au dauphin suédois des Bleus, posté à trois points dans le groupe A des éliminatoires
à la Coupe du monde russe, il s'agira de fermer les écoutilles devant une équipe évoluant
à domicile et qui n'a rien à perdre. «Tout ne se jouera pas sur ce match, mais on a envie
de faire passer un message dans ce groupe. On va là-bas pour gagner, on a à cœur de finir
sur une bonne note», avance Varane.

Les Français ont remporté le match aller en novembre (2-1) dans la douleur. La charnière
centrale aura d'autant plus de responsabilités qu'elle sera a priori encadrée par deux
latéraux, Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, dont le profil volontiers offensif s'exprime
parfois au détriment de leurs obligations défensives.

Un équilibre à trouver

Un aspect pointé par Giroud : «Je n'ai jamais joué avec des latéraux aussi offensifs, quitte
à laisser plus d'espace dans notre dos, mais quand on a une défense solide, on peut se le
permettre». Pas de problème pour «Rapha» non plus, qui en a l'habitude en club avec les
offensifs Marcelo et Carvajal. «C'est une adaptation à avoir au milieu pour avoir un
équilibre, pour qu'on n'ait pas tout le monde à l'abordage. On a des joueurs capables
d'apporter offensivement et de faire leurs devoirs défensivement.» Les siens, Varane les
remplit pleinement.

Le chiffre : 4

buts >séparent Giroud et Papin. Le Gunner, qui espère rattraper JPP au classement des
buteurs avec l'équipe de France devra scorer à 4 reprises pour rattraper son idole (30 buts
contre 26 pour Giroud). Huit joueurs font mieux que lui chez les Bleus, Benzema (27
buts), Djorkaeff (28), Papin et Fontaine (30), Zidane (31), Trezeguet (34), Platini (41) et
Thierry Henry, détenteur du record avec 51 buts inscrits.

Durmaz, le migrant suédois

Turc par son père, syrien par sa mère, le milieu de Toulouse Jimmy Durmaz est devenu
au gré de ses migrations un joueur qui compte dans la sélection suédoise post-Zlatan. Les
bras tatoués du barbu de 28 ans aux 40 sélections, né à Örebro (sud), portent la trace
indélébile de sa foi de chrétien d'Orient. Et ses racines familiales l'ont amené à être
particulièrement sensible à la crise des migrants lors de laquelle le joueur, alors à
l'Olympiakos, a aidé des associations caritatives. Arrivé à Toulouse l'été 2016, le gaucher
a été l'une des révélations du bon début de saison de la troupe de Pascal Dupraz et s'est
même offert le luxe de marquer face au PSG en septembre (2-0). Avant de connaître,
comme son club, une deuxième partie de saison difficile. Demain, son pays joue gros face
aux Bleus, il est conscient de l'enjeu. «Cela nous inspire de pouvoir montrer ce qu'on sait
faire face à la France» qui «nous respecte plus qu'elle ne le faisait avant», explique l'ailier
toulousain. Et Durmaz n'y est pas étranger.

La Dépêche du Midi

PAYS : France Journal : La dépêche, 08.06.2017


http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/08/2589907-varane-un-statut-a-faire-
valoir.html
SPORT 9 JUIN 2017
48. Les Diables Rouges, une défense fébrile, 4 hommes à surveiller !

Les léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) s’apprêtent à affronter les


Diables Rouges du Congo ce samedi 10 juin au stade des Martyrs de la Pentecôte pour le
compte de la première journée des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (CAN),
Cameroun 2019. Atouts et faiblesse de l’adversaire.

1° Atouts Conduit par Sébastien Migné, l’entraîneur français qui a remplacé son mentor
Claude le Roy à la tête de cette sélection devra, sans nul doute, se baser sur ces 4 hommes
clés qui constituent deux paires. La paire Delvin Ndinga-Prince Oniangue au milieu du
terrain…Capable de se suppléer dans l’entre jeu. Ndinga champion d’Afrique junior
2007, ancien de Monaco et d’Olympiacos, le sociétaire du Locomotiv Moscou est capable
de jouer court et long. Pareil pour l’ex reimois Prince Oniangue doté d’un bon physique
et d’une bonne technicité. La paire Thievy Bifouma-Fodé Doré… leur complémentarité
au front de l’attaque est remarquable. Ils se trouvent si facilement. Vif, créatif, buteur,
Bifouma c’est un danger permanent au côté de Fodé Doré qui lui est moins vif mais
technique et grâce à son gabarit fait d’office d’un point d’appui pour le jeu aérien voire
même au sol. Même si le jeu des congolais d’en face se fait au coeur du jeu à travers ces
deux paires, un cinquième à surveiller c’est l’ailier Merveil Ndockyt, l’attaquant de
Tirana en Albanie est très percutant dans son couloir.

2° La faiblesse Le secteur le plus fébrile c’est la défense. Absents lors de la dernière


Coupe d’Afrique des Nations disputée au Gabon, les Diables Rouges n’ont pu sortir du
groupe qu’ils partageaient avec la surprenante Guinée Bissau, La Zambie et le Kenya. Ils
sont encore mal partis dans la course pour la qualification à la Coupe du monde, Russie
2018 n’enregistrant aucune victoire en deux sorties montrant beaucoup des largesses et
des errements défensifs.

Le derby du pool malebo s’annonce très chaud. Signalons que la dernière confrontation
entre les deux Congo fût en quart de final de la Coupe d’Afrique des Nations Guinée
Équatorial 2015 ponctuée d’une victoire d’heureuse mémoire des Léopards quatre buts
contre deux après avoir étaient menés deux buts à zéro. Fonseca Mansianga

PAYS : RD Congo Journal 7sur7.cd , 09.06.2017


https://7sur7.cd/new/2017/06/les-diables-rouges-une-defense-febrile-4-hommes-a-
surveiller/
Brèves Madagascar
49. Madagascar bat le soudan 3 buts à 1
Samedi 10 Juin 2017

Nicolas Dupuis a voulu un bon résultat, il l’a eu. Ses protégés ont dominé les soudanais
sur le stade d’ Obeid au Soudan. La bande à Faneva Ima a battu l’équipe soudanaise avec
le score de 3 buts à 1.

La fin du mois de mai 2017, La FIFA a dévoilé le classement mondial du foot-ball,


Madagascar retrouve le top 100. La dernière fois que Madagascar y figurait, était dans les
années 90. Madagascar occupe actuellement la 97e place Mondiale.

Le match d’hier contre le Soudan qui entre dans le cadre de la première journée des
éliminatoires de la CAN 2019 dans la poule A qui compte aussi le Sénégal et la Guinée
Equatoriale, Madagascar a dominé le match dès les premières minutes. Le Capitaine
Faneva Andriatsima, ouvre le score à la 15e minute, à la 60e minute Carolus se fait taclé
illégalement dans la surface de réparation et obtient un penalty qu’il a transformé. À la
81e minute, le capitaine Faneva offre un doublé à son équipe. Le but marqué par les
Soudanais a été à la 72e minute par un coup franc direct qui retrouve la lucarne de Dabo.

Madagascar démarre en force avec cette victoire. Nicolas Dupuis, a renforcé la défense
malgache qui est devenue impénétrable avec le géant de FONTAINE Thomas qui n’hésite
pas à utiliser son gabarit pour stopper les attaques adverses.

PAYS : Madagascar Journal : Madapuls , 10.06.2017


http://www.madaplus.info/Madagascar-bat-le-soudan-3-buts-a-1_a11856.html
50. Kevin Durant et Golden State Warriors, Champions de la NBA. Félicitations !

13 juin 2017

En s’imposant sur leur parquet lundi soir, les Golden State Warriors ont remporté leur 4e
victoires des Finales 2017 face à Cleveland, leur assurant un deuxième sacre en trois ans.
Après un début de match compliqué, les Californiens se sont reposés vers Kevin Durant
pour les porter vers le titre.

Kevin Durant et Golden State Warriors sont champions de la NBA. Il est nommé le
meilleur jour des séries finales ( MVP) | Photo : NBA
La défaite du match 4 à Cleveland n’était qu’un sursis. Une aubaine presque puisque les
Golden State Warriors ont profité de leur victoire lors du match 5 des Finales (129-120),
lundi, pour remporter le titre de champion et le célébrer avec leur public. Une joie que les
hommes de Steve Kerr n’avaient pas pu s’offrir en 2015 lorsqu’ils avaient dominé ces
mêmes Cavaliers lors du match 6 dans l’Ohio. La saison dernière, ils avaient vécu un
véritable psychodrame en laissant LeBron James et les siens remporter le titre à l’Oracle
Arena. Cette fois, avec un magnifique Kevin Durant (39 pts) dans leurs rangs, les
Californiens n’ont pas laissé passer l’occasion de prouver qu’ils étaient bien la meilleure
équipe de la saison.

Le match 5, très disputé, a d’abord laissé penser que le champion sortant allait pouvoir
faire douter son adversaire un match de plus. Avec un avantage de huit points – finalement
4 à l’issue du premier quart – les Cavaliers ont livré une belle bataille dans le sillage de
LeBron James (41 pts, 13 rbds, 8 pds). Un temps aidé par Kyrie Irving (26 pts), le «King»
a tout tenté pour garder son équipe dans le coup mais le deuxième quart (38-23) a permis
aux locaux de récupérer l’avantage, qu’ils n’ont plus rendu ensuite.

Les remplaçants se sont distingués

Les deux équipes ont eu du mal à se libérer sur le terrain, multipliant les approximations.
Si le rythme du match a permis aux attaquants de s’exprimer, les balles perdues et les
nombreuses fautes ont haché la partie. Un scenario qui a d’abord profité à Cleveland, tout
heureux de voir Golden State manquer d’adresse pendant que la franchise de l’Ohio
marquait près de trois tirs sur cinq. Seulement, le duo James-Irving a fini par se retrouver
trop esseulé au cours d’un deuxième quart à sens unique. Le jeu des remplacements a
largement profité aux Warriors, qui ont renversé le match sur 21-2 en leur faveur.

35-7

Le banc de Golden State a inscrit 35 points, contre 7 pour celui de Cleveland.


Si les leaders des deux équipes ont passé leur temps à se neutraliser (73 points pour la
paire Durant-Curry contre 77 pour le duo James-Irving), ils ont pu compter sur leurs
lieutenants pour les garder dans le match. Alors que les Cavaliers semblaient en perdition
avant la pause, J.R. Smith (25 pts) a affiché une superbe adresse à trois points (7/8) pour
ramener les siens à 11 points à la pause (71-60). Hyperactif dans la raquette, Tristan
Thompson a livré sa meilleure prestation de la série (15 pts à 6/8, 8 rbds).

Deux sorties prolifiques mais insuffisantes en revanche pour éclipser le rôle prépondérant
joué par Andre Iguodala (20 pts). Le MVP des Finales 2015 s’est parfaitement rappelé à
cette distinction en profitant des largesses de la défense adverse pour aller claquer
quelques dunks qui ont permis à Golden State de conserver son avance. Il s’est même
offert deux tirs primés pour prouver aux Cavaliers qu’il était bien capable de soulager
Stephen Curry (34 pts, 10 pds, 6 pds) et Kevin Durant lorsqu’ils ont été plus étroitement
surveillés.

James trop seul, Durant MVP

Revenus dans le match grâce à un troisième quart efficace et marqué par seulement deux
balles perdues, LeBron James et consorts n’ont jamais trouvé la solution dans le dernier
acte. Ils ont certes réussi à répondre aux nombreuses offensives de leurs adversaires, mais
les stops défensifs ne se sont pas enchaînés. Touché physiquement (dos, genou), Kyrie
Irving n’a plus eu son rayonnement habituel, laissant James oeuvrer seul.

LeBron James est devenu le premier joueur de l’histoire des Finales à tourner à un triple-
double de moyenne (33,6 pts, 12 rbds, 10 pds).
Le natif d’Akron a eu le mérite de ne rien lâcher jusqu’au bout. Même dans les dernières
minutes, il s’est démené pour aller chercher panier après panier, maintenant l’écart entre
les deux équipes autour de dix points. Seulement, les Warriors ont su gérer leur temps,
faire tourner le ballon. Klay Thompson (11 pts), Andre Iguodala et Stephen Curry n’ont
pas tremblé au moment d’aller chercher le titre.

Avant même le buzzer final, James a serré Kevin Durant dans ses bras. Une accolade
entre deux MVP des Finales, le sortant et son successeur. Difficile pour Cleveland d’avoir
des regrets : les Cavaliers sont tombés sur une équipe presque invincible. Le mérite leur
revient d’avoir d’ailleurs été les seuls à leur arracher une défaite sur ces play-offs 2017.
Seule miette laissée par Golden State, bien partie pour devenir la nouvelle dynastie de la
Ligue.

Source : L’Equipe + NBA

PAYS : TOGO Journal : 27 avril , 13.06.2017


http://www.27avril.com/blog/sports/kevin-durant-golden-state-warriors-champions-de-
nba
51. "Ca aurait été la cerise sur le gâteau"

Football
14 juin 2017, 07h00

Régionale 2 AS Capricorne

Contre toute attente, la Capricorne a rapidement digéré le fait que sa candidature au


repêchage en Régionale 1 n'ait pas été retenue, lundi soir par le Comité directeur de la
Ligue. Le président Thierry Suzanne accepte la décision qui ne change rien "aux
objectifs que nous nous sommes fixés avec les joueurs." Le club de la Ravine des
Cabris s'est déjà tourné vers cette saison qu'elle espère boucler par une accession sur
le rectangle vert.

Président, la Capricorne évoluera en Régionale 2, c'est une déception par rapport aux
investissements considérables de ces dernières semaines ?

Thierry Suzanne : "Oui, mais ça va mieux. On avait transmis un dossier le plus sérieux
possible. À‡a aurait été la cerise sur le gâteau, mais ça ne s'est pas concrétisé.
Maintenant, on est des grands garçons. On passe à autre chose, sans aucune animosité.
Nous avons un travail à mener. À‡a va nous laisser le temps de bâtir pour rejoindre
l'élite la saison prochaine. On est prêt pour cette saison, ce n'est pas plus mal pour moi
qui arrive dans le milieu. On aura toujours la Coupe de France pour pouvoir se frotter
à des équipes de R1, certainement.

Pourtant sur le papier, vous aviez constitué une équipe pour la R1, ça ne change rien
?

Le recrutement qu'on a effectué n'était pas sous réserve que l'équipe soit en première
division. Ce n'était pas le discours qu'on a tenu avec les joueurs. Ces derniers nous ont
fait confiance, on a pu les convaincre. On était essentiellement dans la construction
d'un groupe pour atteindre la remontée dans six mois.

La bonne nouvelle si c'en est une, c'est que vous ne lutterez pas avec la Tamponnaise
pour la montée cette saison ?
Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle pour le Tampon ou nous. En tout état de
cause, on ne se croisera pas. On a tous les deux nos chances de pouvoir envisager la
montée."

Thérézo, le dernier arrivé

AS CAPRICORNE - Le club de la Ravine des Cabris a bouclé son recrutement par la


signature du Thomas Thérézo qui arrive de la JCV Saint-Pierre. Le Saint-Pierrois est
la dixième recrue de la Capricorne coachée cette saison par Bernard Mahmoud, après
les arrivées des Emmanuel Ledoyen, Julien Roset, Wilson Dany, Yvan Samaria,
Sylvain Philéas, Mathieu Patériona, Jérôme Coutrai, Benjamin Pythie et Gilles Bray.

PAYS : Î. De la Réunion Journal : Clicanoo , 14.06.2017


https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/06/14/Ca-aurait-ete-la-cerise-sur-le-
gateau_473911
52. Coupe de la Ffc : La sélection de Ngazidja entre en stage dimanche

Sports | 14/06/2017 | Elie-Dine Djouma

Trente-quatre footballeurs de Ngazidja sont convoqués par Lucien Sylla Mchangama à


un stage d’une semaine au stade de Moroni. Le premier entrainement pour la préparation
de la prochaine Coupe de la fédération est prévu le soir du dimanche prochain. Pour ce
qui est de la sélection de Ndzuani, Mohamed Bakar dit Jean devrait divulguer sa
présélection cette semaine. La coupe de la Fédération de football des Comores doit se
dérouler du 3 au 7 juillet à Fomboni à Mwali.

A partir du dimanche prochain, la sélection régionale de football de Ngazidja entamera


son stage pour la préparation de la Coupe de la fédération de football.

Le tournoi regroupera, du 3 au 7 juillet prochain à Fomboni, les trois formations insulaires


de Ngazidja, Mwali et Ndzuani. Les trois staffs techniques de ces sélections planchent
depuis quelques semaines sur l’édition.

Celui de Ngazidja dirigé par Lucien Sylla Mchangama et Ahamada Assoumani alias
Abega a pris un peu d’avance sur la préparation.

Les deux techniciens ont communiqué une liste de trente-quatre joueurs convoqués à
suivre un stage de préparation, du dimanche 18 au 28 juin au stade de Moroni.

«Les entrainements de la présélection sont programmés tous les soirs, à partir du 18 juin.
C’est le programme proposé par Sylla et Abega vu que nous sommes en plein mois de
ramadan. Pendant ces jours, un tri des joueurs sera opéré par les deux entraineurs pour
aboutir à une liste officielle de dix-huit joueurs», a expliqué le responsable des
compétitions à la Ligue régionale de Ngazidja, Mohamed Azhar alias Albert.

A l’ombre

L’équipe de Ngazidja détentrice du titre du tournoi se dit prête pour la prochaine édition.
Lucien Sylla Mchangama a sur ses épaules la responsabilité de conserver son titre.

Si l’on en croit le sélectionneur régional, le chalenge serait tout à fait tenable. Il rappelle,
cependant, qu’il ne suffit pas de manifester le souhait.
Même si on peut penser que le championnat de Ngazidja dispose des ingrédients qui
peuvent lui permettre de remporter le trophée, il est indispensable que ’instance dirigeante
de l’équipe facilite les travaux et les entrainements.

Avant la compétition proprement dite, le choix des joueurs ne sera pas un exercice aussi
simple pour le sélectionneur. Au niveau des défenseurs par exemple et selon le jeune
défenseur de Volcan club de Moroni, Habib Youssouf, la concurrence risque d’être
particulièrement rude.

“Entre des expérimentés et habitués de la compétition à l’image d’Abdallah Allaoui alias


Diomede et les jeunes, il y aura un gros travail à fournir pour se confirmer. Mais c’est ça
le jeu et l’importance de la présélection», positive le jeune Coelacanthe.

Pour ce qui est de la sélection de Mwali, un grand travail se ferait “sous l’ombre”. Idem
pour la sélection de Ndzuani dirigée par Mohamed Bakar dit Jean qui devrait divulguer
sa présélection cette semaine.

Elie-Dine Djouma

PAYS : Comores Journal : Al-watwan, 14.06.2017


http://alwatwan.net/sports/coupe-de-la-ffc-la-s%C3%A9lection-de-ngazidja-entre-en-
stage-dimanche.html
53. Pétanque - Championnat doublette - Dames et Jeunes Odile et Niaina gagnent la
première étape

Publié le lundi, 19 juin 2017

Le championnat de Madagascar de pétanque doublette comptant pour la première étape


va se dérouler, en fin de cette semaine, au boulodrome Paddock Mahamasina. Le sommet
national se disputera sur la base de points et l’équipe double qui en encaisse le plus,
remportera le titre national.
Entre autres, 100 points pour le champion, 75 pour la finaliste, 50 points pour les demi-
finalistes, 25 pour les quarts et 10 pour les huitièmes. Sur les trente neuf équipes
participantes, la doublette Odile et Niaina a remporté la finale devant Eva et Fetra sur un
score serré 13-10. Chez les Jeunes, Serge et François se sont offert la palme dans cette
première étape en éliminant Zigle et Jet sur le score fleuve de 13-1 en finale. A noter que
24 équipes se sont affrontées durant la compétition. Par ailleurs, la deuxième étape se
disputera les 29 et 30 juillet prochains dans la Ville d’Eaux, Antsirabe, tandis que la
grande finale se déroulera toujours dans la Capitale. Vu le nouveau système adopté par la
Fédération, comme dans le tournoi circuit, toutes les équipes auront encore la chance
d’aller disputer la phase finale. A l’issue de cette grande finale, les 16 meilleures équipes
aux points disputeront donc la phase finale. Comme la prochaine étape est programmée
dans un mois, chaque équipe aura largement de temps de bien s’entraîner et se rattraper à
la deuxième étape. Il est à rappeler que la deuxième étape pour les hommes s’est disputée,
au début du mois à Toamasina avec 90 participants et ayant été remportée par l’équipe de
Mamy Mainty.

E.F.

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 19.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3929-p%C3%A9tanque-championnat-doublette-
dames-et-jeunes-odile-et-niaina-gagnent-la-premi%C3%A8re-%C3%A9tape.html
Sport

54. BasketBall - Fiba 33 - Ankorondrano est prêt pour le sommet national

Publié le mardi, 20 juin 2017

C’est le rendez-vous sportif de l’année des amateurs de basket à Antananarivo. La


deuxième édition du championnat national de basket-ball à 3 (Fiba33) réunira à partir de
demain pas moins de 80 équipes au Gymnase couvert d’Ankorondrano, Antananarivo.
Les lieux vont vibrer sous l’ambiance du basketball du 22 au 24 juin avec diverses
animations au programme. « Outre le championnat national U18 et Open Hommes, nous
attendons 96 équipes qui se partageront leurs joutes sur les terrains extérieurs et à
l’intérieur du Gymnase d’Ankorondrano. Chez les moins de 12 ans garçons et open
Hommes, elles seront 24 équipes et 12 respectivement en Open dames, tournoi des
partenaires et U18. Au total, cinq catégories seront en course. Il faut que tout soit au top
le jour J », avancent Pascal Rasaony et Riana Randrianarisoa chargés du basket à trois au
sein de la Fédération. Le tournoi des partenaires va réunir 16 équipes dont Telma, Colis
Express, Managing, AGF, PMU, ATTI.mg, Sodi Milk, Star, Studio Das Records, RDJ,
Dreamin, Kolo, Ministère de la Jeunesse et des Sports et TAFITA. Les éliminatoires se
disputeront les 22 et 23 juin et les phases finales sont programmées le samedi 24 juin, en
plus des concours de dunk, tir et lancer franc. Grâce à Telma Madagascar, partenaire
numéro 1 de la FMBB, les résultats du championnat national seront suivis dans tout le
pays, par le biais de son Backbone national by Telma, mis à disposition pendant toute la
compétition. De plus, Telma offrira 500.000 Ariary à l’équipe championne hommes de
plus de 18 ans, 400.000 Ariary à la championne Open femmes, 250.000 Ar à celle
championne U18. Par ailleurs, les vainqueurs au dunk hommes et tirs à 3 points hommes
et dames recevront des Smartphones by Telma.
E.F.

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 20.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3939-basketball-fiba-33-ankorondrano-est-
pr%C3%AAt-pour-le-sommet-national.html
55. Djamili-Dini Aboudou, Sofiane Oumiha et Paul Omba disputeront les Mondiaux
amateurs

Publié le mercredi 21 juin 2017 à 08:11 | Mis à jour le 21/06/2017 à 09:41

Qualifiés en quarts de finale des Championnats d'Europe, les trois Français Djamili-Dini
Aboudou, Sofiane Oumiha et Paul Omba participeront aux Mondiaux amateurs à
Hambourg (25 août-3 septembre).

Sofiane Oumiha fait partie des Français qui disputeront les Mondiaux amateurs. (Reuters)
Trois Français disputeront les Mondiaux amateurs, du 25 août au 3 septembre à
Hambourg (ALL). Après Djamili-Dini Aboudou (+ 91 kg) la veille, Sofiane Oumiha (–
60 kg) et Paul Omba (– 91 kg) se sont qualifiés mardi à Kharkiv (Ukraine). En huitièmes
de finale des Championnats d'Europe, Oumiha, vice-champion olympique, a battu aux
points l'Azerbaïdjanais Chalabiyen, tandis qu'Omba (– 91 kg) s'est imposé aux points face
au Bulgare Dimitrov.

En revanche, Jordan Rodriguez (– 56 kg) a été éliminé par le Bulgare Ivanov sur décision
technique aux points au 3e round (arcade). Ce mercredi en quarts, Oumiha, Omba et
Aboudou seront respectivement opposés aux Ukrainiens Shestak et Muslimov et à
l'Azerbaïdjanais Majidov.

PAYS : France Journal : L’équipe, 21.06.2017


https://www.lequipe.fr/Boxe/Actualites/Djamili-dini-aboudou-sofiane-oumiha-et-paul-
omba-disputeront-les-mondiaux-amateurs/812292
Sport

56. Football-Cosafa Cup - Rinjala sera le seul expatrié

Publié le mercredi, 21 juin 2017

L’équipe nationale malgache de football composée de 19 locaux dont un seul expatrié,


Rinjala Raherinaivo (FC Sion Suisse), quittera le tarmac de l’aéroport d’Ivato ce jour à
14h30 pour rallier le pays de l’arc - en – ciel, plus précisément à Rustenburg, une ville
située au nord-ouest de l’Afrique du Sud. L’objet du voyage est de disputer la Cosafa
Cup Senior, qui se tiendra du 25 juin au 9 juillet. Il est confirmé que Njiva
Rakotoarimalala , qui passe en ce moment un test dans un club marocain, ne sera pas du
voyage . Les expatriés des îles voisines ne feront pas l’aventure avec les meilleurs joueurs
locaux. La majorité de l’ossature de l’équipe nationale sont les Barea qui ont disputé la
qualification pour le Championnat d’Afrique des Nations (Chan) Kenya 2018 contre le
Malawi au stade de Mahamasina. Ils seront dirigés par Auguste Raux et Dama. Rappelons
que Madagascar évoluera dans le groupe B avec le Mozambique, le Zimbabwe et les
Seychelles tandis que le groupe A est composé de la Tanzanie (invité et remplaçant des
Comores) le Malawi, Maurice et l'Angola. Le pays hôte et tenant du titre, l’Afrique du
Sud attendra la meilleure équipe du groupe A en quart de finale le dimanche 2 juillet au
stade Royal Bafokeng. Pour l’instant, la liste fournie par la Fmf offre un groupe à forte
coloration Fosa Juniors dont le meneur indiscutable Dax ainsi que Mario, le défenseur
latéral droit. Le gardien Chrétien figure aussi dans la liste tout comme Lolôdy. Associé à
Ando de l’Ajesaia pour former un premier rideau défensif, ce dernier sera certainement
l’otage favorable contre Ando de la Cnaps. Johnny d’Elgeco fait aussi figure
d’incontournable au même titre que son coéquipier Bela et même Dino. Et Nôno, (Cosfa)
déjà meilleur buteur dans cette compétition, fera également son retour.
Elias Fanomezantsoa

PAYS : Madagascar Journal : La vérité , 21.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3956-football-cosafa-cup-rinjala-sera-le-seul-
expatri%C3%A9.html
57. Championnat d’Afrique d’Haltérophilie - La participation de Madagascar reste
floue

Publié le jeudi, 22 juin 2017

La Fédération compte aligner onze athlètes dont six dames et cinq hommes, au
championnat d’Afrique d’haltérophilie à Vacoas, Maurice, du 10 au 17 juillet. Quinze
haltérophiles sont déjà en regroupement depuis des mois. Par contre, la participation
malgache reste encore floue car la Grande île fait face à des difficultés financières. Elle a
déjà effectué une sélection préliminaire composée de 10 participants, soit 8 hommes et 2
femmes. Par ailleurs, le président de la fédération malgache, Jean Alex Harinelina
Randriamanarivo, était présent, le mois dernier, à Bangkok où s’est tenu le congrès électif
de la Fédération internationale.
Il avait laissé entendre à son homologue mauricien, Poorun Bhollah, qui avait lui aussi
profité de sa présence à Bangkok pour mener campagne auprès des délégués africains que
la participation malgache dépendrait de l’apport financier disponible.Toutefois, seuls
deux pays, la Guinée équatoriale et le Swaziland, manqueront à l’appel au cas échéant. Il
est à rappeler qu’Alex Harinelina vient d’avoir une promotion au sein de l’instance
internationale. En effet, il a été élu vice-président du World Bodybuilding and Physique
Federation (WBPF), chargé du continent africain, lors de l’assemblée générale élective
du WBPF, en avril à Bangkok, Thaïlande. Par la même occasion, il a été nommé membre
du comité technique international de l’International Weightlifting Federation en tant
qu’expert international.
A savoir également que l’Egyptien Youssef Ahmed Mahmoud Mohamed Ihab et la
Nigériane Maryam Usman seront les deux athlètes « de marque » qui vont participer aux
Championnats d’Afrique d’haltérophilie de Maurice. En effet, l’arrivée de l’Egyptien,
médaillé de bronze olympique à Rio 2016 en -77 kg, est très attendue, d’autant qu’il aspire
à concourir aux Championnats du monde en Malaisie (17-25 octobre). Quant à la
Nigériane, elle avait décroché le bronze à Pékin 2008 en +75 kg et aux mondiaux de Paris
(2011). E.F.

: Madagascar Journal : La vérité, 22.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3963-championnat-d%E2%80%99afrique-
d%E2%80%99halt%C3%A9rophilie-la-participation-de-madagascar-reste-floue.html
58. Troisième défaite en trois matches pour le XV de France en Afrique du Sud

Le score de samedi était de 35-12 pour les Sud-Africains, similaire aux deux défaites
précédentes face aux Springboks.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 24.06.2017 à 19h42 • Mis à jour le 24.06.2017 à


19h50

Trois sur trois. Le XV de France est reparti la besace lourde et des doutes plein la tête de
sa tournée en Afrique du Sud, battu 35-12 à Johannesburg, samedi 24 juin, une troisième
fois de rang et dans des proportions similaires à ses deux premiers rendez-vous.

La séance de rattrapage, avant les grandes vacances, aura donc été manquée, comme les
deux premiers examens, le 10 juin à Pretoria (14-37) et samedi dernier à Durban (15-37).
Les Bleus n’ont pas fait meilleure figure à l’Ellis Park, où ils n’ont, contrairement aux
deux premiers tests, pas réussi à marquer le moindre essai (quatre pénalités de Jules
Plisson).

Ils repartent donc les fesses rougies de leur périple austral, alors qu’ils s’imaginaient, dixit
l’entraîneur des arrières Jean-Frédéric Dubois, « faire une bonne tournée ». Corrigés par
des Springboks pourtant en reconstruction et loin d’être souverains, samedi, dans un
match d’un niveau bien inférieur à celui qui, quelques heures plus tôt, avait vu la victoire
de la Nouvelle-Zélande sur Lions britanniques et irlandais (30-15).

A des années lumières des All Blacks

La France, qui n’a remporté que trois victoires en dix-sept matches de tournée de juin
depuis dix ans, est à des années lumières des All Blacks. Ce n’est pas une nouveauté,
mais elle s’y frottera à cinq reprises la saison prochaine, deux fois en novembre à
domicile, trois fois sur leur terrain en juin 2018.

De quoi donner le vertige et sans doute alourdir un peu plus le bilan négatif de Guy Novès
(sept victoires pour onze défaites), dont les joueurs retrouveront également cet automne
l’Afrique du Sud. Les Springboks seront alors en fin de saison, comme les Bleus de juin,
qui refusaient cependant avant le début de la série de prendre cette donnée comme excuse.
Ils étaient de surcroît privés, volontairement ou non, de cinq à six titulaires. Mais
l’Angleterre vient de remporter ses deux rencontres en Argentine (38-34 et 35-25) sans
une quinzaine de joueurs mobilisés par les Lions... L’encadrement tricolore était reparti
en juin 2016 d’Argentine, justement, plutôt rassuré sur le potentiel de son équipe,
après avoir remporté le deuxième test (27-0) sans plusieurs cadres.

Une dynamique semblait s’être alors enclenchée, avec des tests de novembre assez
encourageants sur le fond, à défaut de l’être sur la forme (courtes défaites face à
l’Australie et la Nouvelle-Zélande, large victoire contre les Samoa). Puis un Tournoi des
six nations 2017 marqué par trois victoires pour deux défaites, dont une de peu en
Angleterre (16-19).

Elle s’est brisée, au moins au plan des résultats, en Afrique du Sud, où le XV de France
a affiché de nombreuses lacunes, encore aperçues samedi. Les Bleus ont ainsi couru après
le score après un début de match catastrophique qui a symbolisé toutes leurs insuffisances.

Une incapacité à concrétiser leurs occasions (ballon gardé par Virimi Vakatawa, à la 4e
minute de jeu), puis des plaquages manqués pour permettre aux Springboks d’ouvrir le
score sur une pénalité (5e). Et enfin un manque de justesse technique et un
déficit physique sur l’essai de Jesse Kriel (7e). Ces lacunes sont résumées dans les
statistiques du match: 70% de réussite seulement au plaquage, 16 ballons perdus : des
chiffres astronomiques au niveau international.

Les Bleus ont de nouveau donné des points beaucoup trop facilement, comme sur le coup
d’envoi de la seconde période. Ils avaient pourtant conquis le ballon avant de le perdre et
d’encaisser au final un essai d’Eben Etzebeth les distançant définitivement (42e, 21-9). A
leur débit figurent également ces quatorze pénalités concédées et ces trois pénaltouches
perdues à cinq mètres de la ligne d’en-but sud-africaine en deuxième mi-temps. Soit une
somme de carences qui placent la France au huitième rang mondial, sa juste place. Très
loin du sommet.

PAYS : France Journal : Le Monde, 24.06.2017


http://www.lemonde.fr/rugby/article/2017/06/24/troisieme-defaite-en-trois-matches-
pour-le-xv-de-france-en-afrique-du-sud_5150653_1616937.html
59. Football - Ligue 2-Mobilis, RC Kouba : Ahmed Taleb Haguiga (MB Rouissat)
première recrue

L’ailier du MB Rouissat (Division nationale amateur) Ahmed Taleb Haguiga est devenu
la première recrue estivale du RC Kouba, promu en Ligue 2-Mobilis de football, a appris
l’APS samedi auprès du club algérois.

PUBLIE LE : 25-06-2017 | 0:00


L’ailier du MB Rouissat (Division nationale amateur) Ahmed Taleb Haguiga est devenu
la première recrue estivale du RC Kouba, promu en Ligue 2-Mobilis de football, a appris
l’APS samedi auprès du club algérois. Le joueur âgé de 23 ans s’est engagé pour un
contrat de deux ans, et sera suivi par d’autres joueurs dans les prochains jours. Au terme
d’un finish à couper le souffle, le RCK a réussi à coiffer au poteau l’US Beni Douala pour
assurer son accession lors de la 30e et dernière journée de la compétition. Ayant trouvé
le deuxième palier du football national sous la houlette de Youcef Bouzidi, la direction
koubéenne est à la recherche d’un nouveau coach qui aura à assurer le maintien pour le
retour du club en Ligue 2. Ancien pensionnaire de l’élite, le RCK a été relégué en Ligue
2 lors de la saison 2008-2009. Il a passé trois ans au sein de ce palier, avant de rétrograder
en Division «Amateur» où il est resté pendant cinq ans (2012-2017). Le club Vert et
Blanc, fondé en 1945 est réputé pour son école, ayant formé plusieurs joueurs
d’exception, tels que Boualem Amirouche, Salah Assad, Mohamed Kaci-Saïd et les
frères Aït Chegou.

PAYS : Algérie Journal : El Moudjahid, 25.06.2017


http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110646

60. Bertrand Traoré signe pour 5 ans à Lyon (L1, France)

26/06/2017

Ouagadougou, 26 juin 2017 (AIB) – L’international burkinabè Bertrand Traoré a signé


lundi à Lyon (France) un contrat de 5 ans pour évoluer avec l’Olympique lyonnais, a-t-
on appris de sources médiatiques.

Chelsea a finalement cédé son gaucher nominal, le Burkinabè de 21 ans, Bertrand Traoré
après près de deux mois de tractation. Le joueur aurait paraphé pour plus de 19 millions
d’Euros pour 5 ans avec des bonus.

Lyon a envoyé un jet privé samedi à Ouagadougou pour chercher sa nouvelle pépite. Il
sera présenté à la presse mercredi selon les informations.

Sociétaire de Chelsea (Premier League anglaise), le natif de Bobo-Dioulasso (Burkina


Faso) avait été prêté à trois reprises en Hollande à Vitesse Arnhem (2 fois) et la saison
dernière à l’Ajax avec une finale de l’Europa ligue à la clé.

Il est le deuxième Burkinabè après Bakary Koné à évoluer à Lyon. En plus de Bertrand
Traoré, Hervé Koffi (Lille, Gardien de but) et Préjuce Nakoulma (Nantes), sont les 3
Burkinabè qui évolueront en Ligue 1 française la saison prochaine.
AS/ss
PAYS : Burkina Faso Journal : AIB, 26.06.2017
http://www.aib.bf/m-9919-bertrand-traore-signe-pour-5-ans-a-lyon-l1-france-.html
SPORT 26 JUIN 2017

61. Handball : La 37ème Coupe du Congo pourrait se disputer à Kinshasa

Initialement prévue à Kikwit du 4 au 14 juillet prochain, la 37ème édition de la Coupe du


Congo de handball risque de se disputer plutôt à Kinshasa. Le chef-lieu de la nouvelle
province du Kwilu qui avait demandé son organisation n’ayant plus de terrain susceptible
d’abriter ce grand rendez-vous national de la balle au 7 mètres.

Pour la simple raison que le terrain de cette discipline se trouve dans l’enceinte du stade
de la ville. Il a été détruit lors d’une campagne de reconstruction de cette infrastructure
sportive annoncée par un homme politique de la place. Seulement, les travaux n’ont pas
été entamés et le terrain pas réhabilité.

D’après Freddy Tanga, le secrétaire général de la Fédération de handball de la RDC, les


travaux de construction de cette aire de jeu prendraient au moins une vingtaine de jours
avant que le terrain ne soit praticable. Ce qui irait au délai de la période prévue pour la
compétition. Faute de Kikwit, l’édition 2017 de la Coupe du Congo se contentera alors
des installations du stade des Martyrs de la Pentecôte de la ville-province. A mois qu’une
solution ne soit trouvée entretemps.

Par JC Lomboto

PAYS : RD Congo Journal : 7sur7.cd , 26.06.2017


https://7sur7.cd/new/2017/06/handball-la-37eme-coupe-du-congo-pourrait-se-disputer-
a-kinshasa/

62. XV de France - Pointée du doigt par Laporte, La Rochelle se défend et tacle la FFR

Clément Mazella

Le 26/06/2017 à 12:15

XV DE FRANCE - Le club de La Rochelle a ouvertement critiqué la FFR et son président


Bernard Laporte, ce dernier ayant pointé du doigt le comportement de certains joueurs
maritimes avant le départ pour la tournée en Afrique du Sud.

Les propos de Bernard Laporte dimanche ne sont pas passés inaperçus. Le club de La
Rochelle n'a clairement pas apprécié d'être publiquement pointé du doigt par le président
de la FFR. Celui-ci a déploré l'attitude des Maritimes pour leur retard au rassemblement
du XV de France. "Il y a eu des problèmes lors du départ de la tournée. Certains, les
Rochelais, pour ne pas les citer, avaient manqué le train, étaient arrivés en retard. Un autre
était en vacances en Suisse avec sa compagne. Je leur ai dit : "si l’équipe de France ne
vous intéresse pas, il ne faut pas venir"", a-t-il lâché sur Stade 2.

Piqué, le club rochelais, qui a disputé sa demi-finale du Top 14 le vendredi 26 juin à


Marseille, s'est défendu. Et a tenu à recadrer Bernard Laporte. Ainsi que la FFR. "Je pense
qu’il n’est pas au courant du manque d’organisation et de professionnalisme de la
Fédération. Pour information, les Rochelais n’ont été convoqués que par mail, dimanche
28 mai à 23 heures, pour partir le lendemain aux alentours de 7 heures", a précisé directeur
général Pierre Venayre dans Sud-Ouest.

" Personne ne leur a rien dit à Marseille. Ils n’ont reçu aucun coup de fil. Ils n’avaient pas
reçu de convocation avant ce mail, à 23 heures (Pierre Venayre)"
Ce dernier a détaillé la raison qui a entraîné le retard des joueurs rochelais (Atonio,
Boughanmi, Gourdon et Rattez étaient convoqués avec le XV de France,
NDLR). "Personne ne leur a rien dit à Marseille. Ils n’ont reçu aucun coup de fil. Ils
n’avaient pas reçu de convocation avant ce mail, à 23 heures, alors que certains dormaient
déjà. Vu le timing, c’était injouable de prendre le train".
Le directeur général du Stade rochelais conclut même en soulignant que les joueurs ont
dû "s'organiser différemment pour arriver à l’aéroport à temps". Après la tournée
catastrophique du XV de France en Afrique du Sud cet été, il semble désormais que ce
soit l'heure du grand déballage et des règlements de compte...

PAYS : France Journal :Rugbyrama, 26.06.2017


http://www.rugbyrama.fr/rugby/test-match/2016/xv-de-france-pointee-du-doigt-par-
laporte-la-rochelle-se-defend-et-tacle-la-ffr_sto6231266/story.shtml

63. Rugby - Maître Alain Rakotonirina - L’appel à la paix du nouveau président de


TAM Anosibe

Publié le lundi, 26 juin 2017

TAM, 3FAI, RCSA Soldats parrainés.


Maître Alain Herilalaina Rakotonirina vient de prendre les commandes des trois clubs
TAM Anosibe, 3FAI Ambalavao Isotry, RCSA Soldats qui sont maintenant réunis sous
une seule devise : « Convivialité-Entraide-Solidarité ». Tel le est la valeur qui animera
les clubs à partir de maintenant. En effet, le candidat qui avait postulé à la fédération va
sponsoriser matériellement et soutenir moralement ces trois clubs qui vont évoluer sous
les couleurs du Group Suroit Madagascar. Il va les prendre sous ses ailes pour cette année
2017. Des nouveaux techniciens ont été d’ailleurs recrutés. A l’occasion de la célébration
de la fête de l’Indépendance, un team-building, qui a réuni tous les joueurs membres des
trois clubs, a été organisé en son domicile à Tsaralalàna ce weekend. C’était l’occasion
aussi pour le nouveau parrain desdits clubs de l’annoncer officiellement devant les
médias.
« Depuis le début de cette saison, nous avons pris en charge ces trois clubs. Beaucoup de
réformes ont été apportés comme le recrutement. Comme vous le voyez les résultats sont
concrets. Lors du tournoi Manjakaray nous (TAM Anosibe) avons battu (17-12) le club
champion en titre de Madagascar (FT Manjakaray). De même pour le 3Fai et le RCSA
Soldats, qui évoluent en première division Elite2. Ces deux clubs ont effectué des
parcours sans faute depuis le début de la saison dans leur catégorie. Et nous envisageons
de l’utiliser comme pépinière du Club TAM Anosibe dans Elite », annonce Alain
Herilalaina Rakotonirina. Avant d’ajouter que « cette occasion sera une occasion pour
chacun des joueurs de se connaitre et de faire des échanges. Que nous somme maintenant
animés par la solidarité ». Il a également fait appel à la paix concernant le problème qui
subsiste entre le président de la Fédération et la ligue car ternit l’image du rugby
actuellement.
La joie est immense pour l’ancien président du club TAM Anosibe car pour lui cette aide
qu’apporte maître Herilalaina Alain Rakotonirina est précieuse pour le club et que cela
va avoir aussi des répercussions sur la vie professionnelle de chaque joueur. Par ailleurs,
Yves et Lesabotsy, l’ancien international, ont promis de ramener ces clubs au plus haut
niveau. Il est à rappeler que le Groupe Suroit Madagascar s’investit non seulement dans
le sport mais également dans la vie sociale. Lors du Team-building, une distribution de
jouets aux plus démunis a été eddectuée dans le Fokontany Fiata Tsaralalàna.
Elias Fanomezantsoa

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 26.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/3996-rugby-ma%C3%AEtre-alain-rakotonirina-
l%E2%80%99appel-%C3%A0-la-paix-du-nouveau-pr%C3%A9sident-de-tam-
anosibe.html
El MOUDJAHID.COM : Quotidien national d'information
PUBLIE LE : 27-06-2017 | 0:00

64. La finale de la coupe d'Algérie sera animée, cette année, par le CRB, vainqueur
aux tirs au but face à l'USMBA (0-0), et l'ESS.

L'Entente à gagné son billet qualificatif en disposant du MCA, samedi soir à Bologhine,
sur le score de 2-3, après prolongations. Cette partie a pour le moins, été très animée et
assez disputée. En dépit de la pression palpable qui à entouré cette confrontation entre le
champion d'Algérie et son dauphin, la rencontre a été marquée par l'engagement physique
et l'agressivité dans le jeu, surtout. L'arbitre de la partie à sortie trois cartons rouge (2 pour
le MCA et 1 pour l'ESS).
Evoluant principalement en contre, les poulains du coach Madoui étaient les premiers à
trouver le chemin des filets. 28', sans marquage au point de penalty, Ziti ouvre la marque
en reprenant du plat du pied le centre de Djahnit. La joie des Sétifiens fut de courte durée,
puisque Aouedj a remis les pendules à l'heure dans la minute qui suit. Malgré les
nombreuses occasions de part et d'autre, les deux teams ne parviennent pas à se départager
au terme du temps réglementaire. Les prolongations vont sourire, par contre, aux
visiteurs, visiblement mieux en jambes, notamment après l'expulsion de Karaoui. 99',
Bedrane profite d'une mauvaise sortie de Chaouchi pour donner l'avantage à l'Entente, en
reprenant de la tête la balle d'Ait Ouameur. Les choses vont encore se compliquer pour le
doyen, après l'expulsion de Hachoud. 114', Djabou scelle le sort de la partie en trompant
la vigilance de Chaouchi d'une jolie pichenette. Malgré la réduction du score par
l'intermédiaire de Boudebouda (116'), le Mouloudia s'incline pour la troisième fois de la
saison face au champion d'Algérie. Ainsi, c'est l'ESS qui retrouvera le CRB, le 5 juillet
prochain au grand stade du 5 Juillet, pour une finale de coupe d'Algérie inédite. Un rendez
vous, entre de prestigieuses formations du championnat national, qui promet déjà.
R. M.
PAYS : Algérien Journal El Moudjahid, 27.06.2017
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110685
Sport

65. Football - Cosafa - Zimbabwe-Madagascar pour la suprématie du groupe B

Publié le mardi, 27 juin 2017

Une finale avant la lettre. La tâche ne sera pas aisée pour les Barea. Le Zimbabwe et
Madagascar s’affronteront ce jour à 17h 30 en Afrique du Sud (18h 30 à Antananarivo)
pour la première place du groupe B. Le vainqueur de cette rencontre disputera les quarts
de finale contre le tenant du titre, l’Afrique du Sud. Une affiche qui, sur le papier, semble
bien déséquilibrée entre un prétendant au podium et une formation dans le dur. Mais les
insulaires ne se laisseront pas faire aussi facilement car la victoire est à gagner pour la
qualification en quarts de finale.
Rappelons que l’année dernière, les Barea ont déjà concédé match nul face à la même
équipe avant de se faire éliminer au pire moment par le Swazi en quart lors de l’édition
précédente. Quadruple champion de la « Cosafa Castle Cup » (2000, 2003, 2005,2009),
le Zimbabwe sera le premièr adversaire le plus coriace pour Madagascar dans ce
deuxième match du groupe B. La moitié de l’effectif zimbabwéen est composée
d’expatriés qui évoluent au Liverpool et au Portugal. Le coach Sunday Chidzambwa a
affirmé ses ambitions. Le coach Chidzambwa, rappelons-le, détient cette formidable
réputation de remporter la « Cosafa Castle Cup » à chaque fois qu’il conduit les
« Warriors ». Ce fut le cas en 2003 et également en 2009. Le Zimbabwe a lancé sa
campagne pour un cinquième titre de championnat sud-africain de la Coupe Cosafa en
battant le Mozambique (4-0) lundi au stade Moruleng, au nord-ouest de l’Afrique du Sud.
Il a fallu attendre la 43e minute pour voir la domination zimbabwéenne se concrétiser.
Karuru a reussi un doublé avec la tête dans un coin en 65 minutes. 12 minutes avant le
coup de sifflet final, le défenseur Mushure s’avançait pour glisser un coup franc dans le
fond du filet d’Antonio Muquetua, gardien mozambicain. Majarira a complété la défaite
à la troisième minute du temps d’arrêt.
Madagascar a surmonté les Seychelles (2-0) dans le deuxième du groupe B au stade de
Moruleng. Comme les Zimbabwéens, les Malgaches ont tardé à traduire leur supériorité
en objectifs avec le controversé premier d’Ardino Raveloarisona à la 44e minute. Une
passe offensive de Jeannot Voambola sur un dégagement qui a permi à Dino de frapper
le ballon. Le deuxième but de Madagascar à la 76e minute a permis à Rinjala Raherinaivo
de remporter le « Prix de l’homme du match ».
Elias Fanomezantsoa

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 27.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/4007-football-cosafa-zimbabwe-madagascar-pour-la-
supr%C3%A9matie-du-groupe-b.html

66. Rugby-CAN - 1B Silver Cup Un expatrié dans les rangs des Makis

Publié le mercredi, 28 juin 2017

Le Malagasy Rugby vient de dévoiler la liste des joueurs Makis de Madagascar pour le
prochain sommet continental à l’issue du dernier match test (101-37) contre les
Barbarians de l’Association Terres en Mêlées, dimanche dernier. Un expatrié qui joue
dans l’Hexagone figure parmi cette liste. Il s’agit de Yorhann Ramonjiarivony 1m78, 123
kg évoluant au poste de pilier au sein du club Aurillacois France.
Il a été sollicité par la Fédération malgache de rugby pour défendre l’honneur de la Grande
île pour la Coupe d’Afrique des Nations groupe 1B, qui porte désormais le nom de «
Africa Rugby Silver Cup ». La compétition se déroulera à Casablanca, Maroc du 5 au 8
juillet prochains. Quatre pays seront en lice pour disputer leur qualification dans la
catégorie « Gold Cup », l’année prochaine à savoir Madagascar, Côte d’Ivoire, Botswana,
Maroc. Quant à Yorhann Ramonjiarivony, c’est une valeur sûre de l’ovale malgache, il a
occupé le poste de pilier depuis 3 ans dans le championnat de France Pro D2. Avant de
rejoindre son club actuel, il évoluait au sein du Stade Toulousain dans lequel son petit
frère Andyan Ramonjiarivony joue actuellement dans la catégorie minime.
José Rakoto, une expérience irremplaçable Il porte le maillot de l'équipe des Makis de
Madagascar depuis 2002 au poste de demi d’ouverture et 15ans après, son expérience
reste irremplaçable au sein de l’équipe nationale. Pareil pour son club, le 3FB qui a connu
des mésaventures lors du championnat de la saison dernière, après sa suspension par les
dirigeants. Sur la liste, le sélectionneur national Mboazafy Noé dit Razily a misé sur les
expériences et la jeunesse.
Elias Fanomezantsoa

PAYS : Madagascar Journal : La vérité, 28.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/4011-rugby-can-1b-silver-cup-un-expatri%C3%A9-
dans-les-rangs-des-makis.html
67. Championnat d’Afrique U-20 d’athlétisme : Tlemcen veut relever le défi

Tlemcen, ville de l'extrême ouest du pays, est fin prête pour relever le défi du championnat
d'Afrique des moins de 20 ans (U-20) d'athlétisme qui débute jeudi, marquant le retour
de cette compétition en Algérie, 23 ans après la première édition abritée par Alger en
1994.

PUBLIE LE : 29-06-2017 | 0:00

Tlemcen, ville de l'extrême ouest du pays, est fin prête pour relever le défi du championnat
d'Afrique des moins de 20 ans (U-20) d'athlétisme qui débute jeudi, marquant le retour
de cette compétition en Algérie, 23 ans après la première édition abritée par Alger en
1994. Annuelle au départ, puisqu'organisée par Alger en 1994 et Bouaké (Côte d’Ivoire)
en 1995, cette compétition de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA) est
devenue biennale dès la troisième édition abritée en 1997 par Ibadan (Nigeria). Cette fois-
ci, la 13e édition a atterri à Tlemcen, capitale des Zianides, connue pour son histoire, sa
culture et son art notamment. Le nombre des épreuves de ce championnat organisé, entre-
temps, par six autres pays dont deux fois par la Tunisie (1999 et 2005) et l’Ile Maurice
(2009 et 2013), n’a cessé d’augmenter, passant de 39 en 1994 à 44 en 2003, 2005 et 2011,
pour redescendre à 43 en 2015 lors de la 12e édition abritée par Addis Abeba (Ethiopie).
Pas moins de 41 épreuves sont inscrites à cette 13e édition qu’organisera la ville de
Tlemcen, du 29 juin au 2 juillet. La cérémonie d’ouverture est prévue jeudi à 17h00 au
stade d’athlétisme de Lalla Setti, un plateau surplombant à 800 mètres d’altitude la
capitale des Zianides.

PAYS : Algérie Journal El Moudjahid, 29.06.2017


http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110750

Sport

68. Football-Cosafa Cup La Zimbabwe en tête, le Mozambique garde espoir

Publié le jeudi, 29 juin 2017

Ainsi, à l’issue de la seconde journée de la Cosafa Cup du groupe B, le Zimbabwe et


Madagascar comptent chacun 4 points, mais au classement, les Warriors, passent devant
grâce à une différence de buts avantageuse (+4 contre +2) pour les Barea. Le Mozambique
se pointe à la 3e place avec 3 points après avoir battu 2-1 les Seychelles qui ferment le
tableau du groupe.
En revanche, le Mozambique peut encore croire à une qualification pour les quarts de
finale mais la sélection dirigée par Alcides Paulo Chambal n’a pas son destin en main.
Les Barea de Madagascar, qui ont senti le besoin de gagner le match afin d’aborder
sereinement la dernière journée de la phase de groupe, ont bien entamé leur début de
rencontre, contraignant les Warriors à reculer durant les 10 premières
minutes. Cependant, au fil de la partie, les Zimbabwéens ont remonté en puissance et ont
imposé petit à petit leur jeu face à une équipe malagasy qui a manqué d’inspiration sur
les occasions de but. Pourtant, les Malgaches ont fait un exploit car sur six matchs
internationaux, ils ont concédé 5 victoires et un match nul, ce qui fait de cette équipe la
favorite devant le Mozambique ce soir.
Madagascar devra battre son adversaire de 6 à 7 et 0 pour espérer une qualification en
quarts de finale face aux avantages des Zimbabwéens dans le goal average. La dernière
journée de la poule B qui s’annonce excitante verra, d’une part, la confrontation très
attendue entre le Mozambique et Madagascar à Moruleng, d’autre part, le duel des
extrêmes entre le Zimbabwe et les Seychelles à Bafokeng. Les deux rencontres se
joueront simultanément à 17h ce vendredi 28 juin. Nous saurons le sort du groupe à l’issue
de ces deux dernières oppositions.

Elias Fanomezantsoa

PAYS : Madagascar Journal : La verité, 29.06.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/4026-football-cosafa-cup-la-zimbabwe-en-
t%C3%AAte,-le-mozambique-garde-espoir.html

SPORT 29 JUIN 2017


69. Avellino/Omeonga au Genoa en prêt ?

Stéphane Omeonga serait sur le point d’être prêté pour une saison par Avellino (Série B)
au Genoa à la Série A italienne pour la saison prochaine.

D’après nos confrères italiens de Tuttomercatoweb.com, Avellino et le Genoa seraient


tombé d’accord sur le prêt et il ne resterait qu’harmoniser quelques détails pour que le
jeune milieu de terrain belgo-congolais découvre le haut niveau italien.

Le joueur formé à Anderlecht avait pris la décision de tenter le pari en s’expatriant et son
choix lui donne raison. Il a été l’un des hommes clés de cette formation tout au long de la
saison dernière avec un total 31 matchs toutes compétitions confondues dont 30 en
championnat avec 22 titularisations.

Michel TOBO
PAYS : RD Congo Journal 7sur7.cd, 29.06.2017
https://7sur7.cd/new/2017/06/avellinoomeonga-au-genoa-en-pret/

70. Cameroun – Championnat du monde de handball: Le Cameroun affronte


l’Allemagne en ouverture

30 Juin 2017

Le tirage au sort a été effectué le 28 juin 2017. Les Lionnes indomptables vont évoluer
dans la poule D avec la Corée du sud, la Chine, la Serbie et les Pays Bas.
Les Lionnes indomptables du handball pour leur première sortie au championnat du
monde de handball seront opposées à la Mennschaft l’équipe d’Allemagne. C’est ce qui
ressort du tirage au sort qui a eu lieu le mercredi 28 juin 2017, en Allemagne pays
organisateur de la compétition. La sélection nationale du Cameroun va évoluer dans la
poule D avec les équipes de la Corée du sud, la Chine, la Serbie et les Pays Bas. Pour le
quotidien Le Jour édition du 29 juin 2017 les Lionnes indomptables ont ainsi hérité d’une
poule composée de gros morceaux. La preuve, la Mennschaft est classée première nation
au monde avec un total de 275 points. Elle est pour ce grand rendez-vous à sa
21e participation. Elle a à son actif une médaille d’or obtenue en 1993, trois médailles de
bronze obtenues respectivement en 1965, 1997 et 2007. Pour ce qui est de la Serbie, elle
se retrouve à la 7e place sur 165. Elle a 22 participations avec comme meilleure
performance son titre de de champion en 1973 à l’époque de la Yougoslavie. En 1990 et
2013 la Serbie a été finaliste. La République de Corée du Sud est classée 10 e mondial
compte 115 points avec 16 participations. Elle a été championne du monde en 1995. Elle
est la première équipe à avoir remporté les trois titres majeurs à savoir jeux olympiques,
championnats du monde et championnat continental. Les Pays Bas placés à la
14e position, ont dix participations et ont été classés 3e en 2015. La Chine de son côté
enregistre 13 participations. Elle a la 20e place. Lors du championnat du monde de 1990
elle a eu son meilleur résultat, avec sa 8e place d’occupée.

Source : Cameroon-Info.Net
PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 30.06.2017
https://actucameroun.com/2017/06/30/cameroun-championnat-du-monde-de-handball-
le-cameroun-affronte-lallemagne-en-ouverture/

71. Valère Germain a signé à l’OM

Raphael Brun
- 30 juin 2017

Imitant son père Bruno Germain qui a joué à Marseille de 1988 à 1991, puis de 1994 à
1995, Valère Germain a rejoint l’OM pour quatre saisons. Né à Marseille, Germain a
estimé en conférence de presse le 26 juin avoir « senti que cette année c’était le bon
moment. Le projet est intéressant et structuré. Je pense que le projet de l’OM va redevenir
l’un des projets les plus importants de Ligue 1 (L1). J’avais envie d’en faire
partie. » Monaco a officialisé cinq recrues dont quatre oscillent entre 18 et 23 ans. Si
Youri Tielemans (20 ans, 25 millions d’euros, contrat jusqu’en 2022) et Soualiho Meïté
(23 ans, 8 millions, contrat jusqu’en 2022) partent avec un peu d’avance sur Jordy Gaspar
(20 ans, aucune indemnité de transfert, contrat jusqu’en 2020) et Jordi Mboula (18 ans,
3 millions, contrat jusqu’en 2022), rien n’est encore figé.
PAYS : Monaco Journal : Monaco Hebdo, 30.06.2017
http://www.monacohebdo.mc/21601-valere-germain-a-signe-a-lom

72. Jumping de Monaco « C’est un sport de notre temps »

Raphael Brun
- 30 juin 2017

La 12ème édition du jumping de Monaco se déroule du 23 au 25 juin sur le port


Hercule. Monaco Hebdo explique comment tout a commencé et comment tout, ou
presque, a changé, depuis les débuts, en 1995.

C’est une rencontre avec Marie-Pierre Gramaglia et le cavalier belge Éric Wauters qui a
conduit à la création d’une fédération monégasque de sports équestres. « Éric m’a
expliqué que pour créer un jumping à Monaco, il fallait au préalable lancer une fédération
équestre en Principauté. C’est ce qu’on a fait », raconte celle qui la dirige depuis 22 ans,
Diane Fissore. La fédération équestre de Monaco (FEM) est agréée par la fédération
équestre internationale (FEI) et, quelques mois après seulement, le premier jumping a
lieu. On est en 1995. Depuis, « tout a changé », confie Diane Fissore : « On ne parle plus
du même sport ». Le nombre de cavaliers, la qualité des chevaux… « Tout est devenu
beaucoup plus professionnel. Tout doit être parfait. L’à peu près n’a plus sa place. À
l’époque, c’était un peu artisanal. Les chevaux d’il y a 20 ans auraient sans doute du mal
à sauter les obstacles d’aujourd’hui », poursuit la présidente de la FEM. Les sommes en
jeu, elles aussi, ne sont plus les mêmes. Aujourd’hui, la dotation globale pour le jumping
de Monaco se monte à 715 000 euros. Et les chevaux sont traités comme des athlètes.

« Génération »

Depuis les débuts, en 1995, il a donc fallu grandir et sans cesse s’adapter à cette
professionnalisation du circuit. Mais aussi faire face à l’actualité, de la fièvre aphteuse
aux grèves de routiers. « Cette année, nous n’avons pas réussi à modifier la date de notre
compétition, car le calendrier international est très serré, soupire Diane Fissore. Du coup,
le temps réservé au montage de ce jumping est court. Ce qui rend la tâche un peu plus
compliquée. » Mais au final, cette édition 2017 semble sur de bons rails. De grands noms
sont attendus en Principauté. Notamment les Allemands Christian Ahlmann et Daniel
Deusser, mais aussi les Français Roger-Yves Bost, Simon Delestre et Pénélope Leprévost.
Ou encore le Britannique Scott Brash et l’Italien Alberto Zorzi. « Zorzi est un
génie !, s’exclame la présidente de la FEM. C’est le cavalier du Néerlandais Jan Tops. Il
n’a que 28 ans, mais il a une dextérité et une finesse incroyable. Cela faisait très longtemps
qu’il n’y avait pas eu un aussi bon cavalier italien. » Parmi les quelques pays qui dominent
cette discipline, on peut citer la France, l’Allemagne, la Hollande et la Belgique. Quelques
enfants de personnalités seront aussi en piste à Monaco, comme, par exemple, Jessica
Springsteen, la fille de la star du rock, Bruce Springsteen. Jennifer Gates, la fille de Bill
Gates, l’ex-patron de Microsoft ou bien Athina Onassis de Miranda, la fille de Christina
Onassis. Les favoris ? Daniel Deusser, John Whitaker ou Denis Lynch pourraient briller.
Mais tout reste ouvert. « On est passé d’une génération à une autre. Désormais, on a
beaucoup d’enfants de cavaliers qui ont pris le relais des parents. Il y a par exemple le
Belge Nicola Philippaerts, 23 ans, qui est le fils de Ludo Philippaerts, 53 ans
aujourd’hui », ajoute Diane Fissore.

« Dopage »

Cette année, l’une des épreuves, la Global Champions League, affiche un nouveau
règlement. Ce sont désormais 18 équipes composées de cinq cavaliers de pays différents
qui s’affrontent sur deux jours. « Ce n’est pas un sport conservateur, il s’adapte au fil du
temps. Mais ce qui est mis en avant aujourd’hui, c’est le bien-être de l’animal. D’ailleurs,
la FEI est extrêmement pointilleuse sur cette question, tout comme sur le dopage »,
souligne la présidente de la FEM. Pendant la compétition, les commissaires vérifient à
peu près tout, y compris sous les guêtres et les bandes des chevaux. « Tous les vainqueurs
sont systématiquement contrôlés, avec une prise de sang. La chaleur des jambes des
chevaux est mesurée, pour vérifier que rien n’a été mis dessus. » Il faut dire que dans le
milieu, tout le monde a en mémoire l’affaire du cobalt qui éclabousse depuis le printemps
2016 l’entraîneur français Fabrice Souloy (1). Il y a environ un an, le 16 juin 2016, à Oslo,
en Norvège, trois de ses chevaux sont contrôlés positifs au cobalt : Your Highness (1er),
Lionel (6ème) et Timone Ek (1er). Toujours en Suède, dans l’Elitloppet 2016, une course
de trot attelé qui se déroule sur l’hippodrome de Solvalla, c’est Un Mec d’Heripre (3ème)
qui est positif. En juillet 2016, Lover Face subit le même sort, à Cabourg cette fois. Dans
un communiqué, le Trot a indiqué que Fabrice Souloy était suspendu un an à partir du
2 janvier 2017, tout comme quatre autres entraîneurs, tout en insistant sur la rareté de ces
faits : « En 2015, seuls 38 cas (soit 0,2 % du nombre total des prélèvements)ont révélé la
présence d’une substance prohibée (un seul cas avec une substance de catégorie II). »
Interdit d’entraîner pour toute la saison 2017 en France, Fabrice Souloy doit désormais
faire face à une demande de suspension à vie formulée par les autorités scandinaves. Une
amende de 250 000 couronnes norvégiennes (environ 26 000 euros) a aussi été réclamée.
Les avocats de Souloy ont demandé sa relaxe, en contestant notamment les méthodes
d’analyses utilisées dans ce dossier. Si le procès de cet entraîneur français s’est tenu le
31 mai en Norvège, la décision du tribunal a été mise en délibéré et devrait être connue
dans les semaines qui viennent. Interdit par les règlements internationaux, le cobalt
faciliterait la production de globules rouges et aurait des effets similaires à ceux de l’EPO.
Il améliorerait donc la performance.

Télévisions

Médiatiquement, les sports équestres semblent en tout cas séduire les téléspectateurs. Le
jumping de Monaco sera diffusé par Eurosport, pendant que la chaîne spécialisée Equidia
couvrira également cet événement. « Cette année, une télévision tchèque devrait nous
suivre aussi, rapporte Diane Fissore. Nous sommes aussi diffusés par des chaines du
Moyen-Orient, car leurs téléspectateurs adorent les sports équestres. Enfin, nous
diffusons un direct sur internet, un “live stream” qui rencontre beaucoup de succès. » Il
faut dire que le nombre de pratiquants continue d’augmenter, notamment en France, où il
a enregistré un bond de 374 % entre 1984 et 2014, passant de 145 071 à 689 044 (voir
notre encadré, par ailleurs). « En France, la fédération d’équitation est tout simplement la
troisième fédération en nombre de pratiquants, juste derrière le football et le tennis. En
Suède, c’est l’un des tous premiers sports. Globalement, le nombre de concours explose,
avec parfois 900 à 1 000 chevaux », ajoute la présidente de la FEM. Capable de séduire
des enfants à des personnes de plus de 70 ans, le monde équestre est aussi un sport qui
plaît aux femmes. « Souvent, il y a dans les clubs plus de filles que de garçons. C’est aussi
un sport dans lequel la femme est l’égale de l’homme. C’est un sport féministe. C’est un
sport de notre temps… », souligne Diane Fissore. Pourtant, à très haut niveau, on trouve
encore une assez large majorité d’hommes. « Je pense que c’est essentiellement dû au
mode de vie qui est très difficile. Parce qu’on est toujours dans un avion ou dans un hôtel.
Du coup, tout cela n’est pas très compatible avec une vie de famille, surtout lorsqu’on a
des enfants », estime la présidente de la FEM. Faut-il voir dans ces chiffres à la hausse
une ouverture sociale, pour un sport qui doit encore composer avec l’image d’une
discipline réservée aux plus riches ? « Ce sport s’est démocratisé. Dans les clubs, dans les
poney clubs, il est possible de monter à cheval. Après, bien sûr, tout n’est pas accessible
à tout le monde… Mais même avec peu de moyens, on peut s’amuser avec un bon cheval
et aller dans des concours tous les week-ends. Chacun fait les choses à son niveau »,
répond Diane Fissore. Pour le (très) haut niveau, ce sera du 23 au 25 juin, du côté du port
Hercule.

(1) Toutes les personnes citées dans cet article sont présumées innocentes, jusqu’à leur
jugement définitif.

• 100 personnes dédiées

Le Jumping de Monaco 2017 en chiffres • 10 000 visiteurs sur 3 jours

• 80 cavaliers pro et amateurs • 715 000 euros dotation globale

• 1 100 tonnes de sable • 589 nuitées réservées

• 60 camions • 15 épreuves sur 3 jours

• 210 chevaux sur le port • 2 025 m2 les dimensions de la piste

• 100 ballots de foin Source : organisation officielle du


jumping de Monaco.
• 1 300 ballots de copeaux

• 20 fournisseurs

Jumping de Monaco : le palmarès Piergiorgio Bucci – Casallo Z (ITA)

2016 Rolf-Göran Bengtsson – Casall Ask


(SUE)
Emanuele Gaudiano – Caspar 232 (ITA)
2015
Scott Brash – Hello M’Lady (GBR) Rolf-Göran Bengtsson – Casall La Silla
(SWE)
John Whitaker – Argento (GBR)
Christian Ahlmann – Taloubet Z (GER)
Emanuele Gaudiano – Admara 2 (ITA)
Rodrigo Pessoa – Let’s Fly (BRE)
2014
2010
Bassem Hassan Mohammed – Victoria
(QAT) Bernardo Alves – Bridgit (BRE)

Rolf-Göran Bengtsson– Casall ASK Jessica Kürten – Castel Forbes Libertina


(SWE) (IRL)

Cameron Hanley – Living the dream Jos Lansink – Cavalor Valentina Van T
(IRL) Heike (BEL)

2013 2009

Richard Spooner – Cristallo (USA) Richard Spooner – Cristallo (USA)

William Funnel – Billy Congo (GBR)

Edwina Tops-Alexander – Guccio


(AUS)
Alvaro de Miranda Neto – AD Picolien
2012 Zeldenrust (BRE)

Kevin Staut – Rêveur de Hurtebise HDC Rodrigo Pessoa – Let’s Fly (BRE)
(FRA)
2008
Hans-Dieter Dreher – Embassy II (GER)
Richard Spooner – Cristallo (USA)
Abdelkebir Ouaddar – Porsche du
Marcus Ehning – Vulkano (GER)
Fruitier (MRC)

Ulrich Kirchhoff – Carino (FER)


2011

2007
Jessica Kürten – Castel Forbes Libertina 2006
(IRL)
Ludo Philippaerts – Parco (BEL)
Jeroen Dubbeldam – BMC Nassau
François Mathy Jr. – Ivoire de Rouet
(NED)
(BEL)
Robert Whitaker – Lacroix 9 (GBR)
Richard Davenport – Nelson Z (GBR)

PAYS : Monaco Journal : Monaco Hebdo, 30.06.2017


http://www.monacohebdo.mc/21575-jumping-de-monaco%E2%80%89cest-sport-de-
tem

73. Taekwondo (catégorie des 62kg) : l’ivoirienne Ruth Gbagbi championne du


monde #Sports

Abidjan, 30-06-2017 (lepointsur.com) L’Ivoirienne Ruth Marie Christelle Gbagbi est la


nouvelle reine du monde de taekwondo dans la catégorie des -62 kg, au terme de la finale,
ce vendredi 30 juin 2017,à Muju en Corée du Sud.

Aux prises avec l’Iranienne Kimia Alizadeh Zenoorin, Ruth Gbagbi, médaillée de bronze
olympique, s’est adjugée la première place par un score de 19 points contre 9 devant
l’iranienne Zenoodin.

Ruth Gbagbi a remporté ses deux premiers combats (23-5) et (15-6) face à la Jordanienne
Shahd Tarman et à la Britannique Rachelle Booth et s’est imposée en quart de finales
(13-8) face à Elin Johansson de la Suède.

L’ivoirien Cheick Sallah Cissé, le champion olympique en titre des -80 kg, a, quant à lui,
été éliminé en 16è de finales (23-13) par Nurlan Myrzabayev du Kazakhstan.Les 14 autres
ivoiriens en lice, n’ont malheureusement pas pu atteindre le cap des 8è de finales.

Opportune Bath
PAYS : Côte d’Ivoire Journal Le point sur, 31.06.2017
http://lepointsur.com/taekwondo-categorie-62kg-livoirienne-ruth-gbagbi-championne-
monde-sports/

Juillet
El MOUDJAHID.COM : Quotidien national d'information

74. Verts d’Europe : O. Lyonnais : Aulas officialise le départ de Ghezzal


SCC Naples : Ounas passera la visite médicale, lundi

PUBLIE LE : 01-07-2017 | 0:00

Verts d’Europe : O. Lyonnais : Aulas officialise le départ de Ghezzal

S’il y a un international Algérien dont-on est sûr qu’il va changer d’air cet été, c’est bien
lui. Rachid Ghezzal quitte son club formateur l’Olympique de Lyon. Son contrat est arrivé
à terme avec le team Rhodanien. Après plus d’une année de négociation, les deux parties
n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Pourtant, l’attaquant Algérien a donné la priorité à
l’OL. Il souhaitait une revalorisation de salaire. Ghezzal, qui voulait être aligné sur les
autres stars de l’équipe l’image de Fekir (200.000 euros par mois), touchait une somme
équivalente à un dixième seulement du salaire des autres cadres de l’équipe. Pourtant, il
a lui aussi le statut d’international et demeure une pièce maitresse du jeu Lyonnais.
Visiblement déçu, le président de l’OL a officialisé le départ de son joueur, jeudi soir à
l’occasion de la présentation de son nouveau défenseur central Fernand Mendy (Havre
AC). «Rachid Ghezzal était en fin de contrat. Après le match contre Nice, lors de la
dernière journée du championnat, il voulait signer mais ça ne s’est pas fait. C’est vraiment
dommage. C’est un joueur de talent. On est toujours malheureux quand un joueur formé
au club ne prolonge pas. C’est un crève cœur pour moi», a déclaré aux médias présent à
cette cérémonie, Jean Michel Aulas, qui réalise ainsi que son club ne pourra toucher que
les indemnités de formation évalué par la FIFA en cas ou sa pépite trouverait une nouvelle
équipe cet été. Pour rappel, l’agent du joueur, en l’occurrence son frère Abdelkader, est
en négociation avec plusieurs clubs. Bien que l’AS Monaco et deux formations de la
premier league Anglaise ont montré leur intérêt pour le joueurs des Verts, Abdelkader
préfère que son jeune frère aille s’exprimer en Seria A. Le Milan AC, Naples ou encore
l’AS Rome se disent prêts à enrôler le désormais ex attaquant de l’Olympique Lyonnais
«C’est le championnat italien qui lui correspond le mieux. Je sais que c’est un
championnat qui lui plaît beaucoup aussi. Après, on verra où il jouera», a-t-il indiqué dans
les colonnes de la presse spécialisé de l’Hexagone.
R. M

SCC Naples : Ounas passera la visite médicale, lundi

L’arrivée d’Adam Ounas à Naples est en passe d’être conclue. L’international algérien
est pratiquement acquis au club du sud de l’Italie, moyennant 5 millions d’euros. Le
désormais ex-attaquant des Girondins de Bordeaux signera un long bail de 4 ans pour un
salaire annuel de 800 000 euros. Adam Ounas, qualifié avec l’Algérie sans faire partie de
l’effectif des Verts présentement, passera la traditionnelle visite médicale ce lundi et
devrait être présenté à la presse dans la foulée. A Naples, Adam Ounas rejoindra un pilier
de l’EN, en l’occurrence Faouzi Ghoulam qui lui servira de «guide» durant ses premiers
mois à Naples et facilitera ainsi sa période d’adaptation. Bon vent !
Amar Benrabah

Opéré au genou, Abeid forfait face à la Zambie


Le milieu international algérien de Dijon FCO (Ligue 1 française) Mehdi Abeid, opéré
d’un genou, a déclaré forfait pour la double confrontation face à la Zambie en septembre
prochain, comptant respectivement pour la 3e et 4e journée (Gr.B) des qualifications de
la Coupe du monde 2018, rapporte vendredi le site de la radio France Bleu.
PAYS : Algérie Journal El Moudjahid, 01.07.2017
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110789

75. Coupe de la CAF (Groupe B/5e journée) : MC Alger 2 - Platinum Stars FC 0


Le Mouloudia valide son billet pour les quarts

PUBLIE LE : 01-07-2017 | 0:00


Coupe de la CAF (Groupe B/5e journée), MC Alger 2 - Platinum Stars FC 0 : Le
Mouloudia valide son billet pour les quarts

Le MC Alger a officialisé sa qualification pour le quart de finale de la coupe de la


Confédération africaine. Les coéquipiers de Derrardja se sont imposés, vendredi au stade
du 5-Juillet, à l'occasion de la 5e journée de la phase des poules, face au représentant sud-
africain, Platinum Stars FC, par le score net et sans bavure de 2 à 0.
Le Mouloudia d'Alger ne pouvait pas rêver d'une meilleure entame face à une formation
Sud Africaine qui a abordé cette partie dos au mur. 10', Mansouri récupère le cuir au
centre du terrain, suite à un pressing de ses coéquipiers et file droit vers la cage adverse.
Le jeune milieu offensif du MCA est retenu par le maillot dans la surface. L’arbitre
burkinabé Zio n'hésite pas désigner le point de penalty.
Hachoud se charge d'exécuter la sentence et donne l'avantage au doyen des clubs
algériens. Après cette réalisation, les visiteurs ont carrément pris l'initiative du jeu à leur
compte, forçant le les locaux à opérer par des contres. Ainsi, profitant des espaces laissés
par l'adversaire, les joueurs du coach Mouassa ont eu plusieurs occasions pour doubler la
mise. La plus nette fut sans doute, celle manquée par Nekkache. Seul face au portier,
l'avant centre du Mouloudia ne parvient pas à cadrer. De son coté Platinum Stars s'est
procuré de belles occasions. 34', Mabena manque de peu de reprendre le centre en
profondeur de Baloyi. Il a été gêné par la sortie de Chaouchi. 39', Ngambi échoue de peu
face au gardien du MCA, dans la surface.
Même scenario en seconde période. La formation Sud Africaine se distingue par son jeu
élaboré, alors que le Mouloudia évolue surtout en contre en gérant son avantage à la
marque et les moments forts de la partie. 50', Aouedj oblige Chibwe à se coucher pour
écarter le danger. 58', Nekkache au second poteau manque de reprendre le centre de son
coéquipier Aouadj. Les poulains de Charles Johnson ont eu le monopole de la balle sans
pour autant parvenir à déstabiliser l'organisation défensive du MCA. La seule occasion
notable fut le heading de Katlego (88'), dévié en corner par Chaouchi. C'est plutôt le
Mouloudia qui confirmé son succès par l'intermédiaire de Nekkache, dans les arrêts de
jeu, d'un tir lointain, il ne laisse aucune chance à Chibwe. Une victoire logique qui permet
le MCA de passer au tour prochain ç une journée de la fin de la phase des poules. «Nous
avons atteint notre objectif, à savoir, passer en quart de finale. Nous sommes leader du
groupe B avec 11 points, jusque là. Nous n'avons perdu aucun match dans cette
compétition.
C'est mérité. Pour ce qui est du match d'aujourd'hui, nous savions parfaitement que
l'adversaire disposait de bonne individualité. J'ai beaucoup insisté sur la concentration,
pour éviter des erreurs qui nous couteraient cher. Dans l'ensemble, nous avons bien su
gérer cette rencontre. Je remercie mes joueurs pour leur rendement et leur disponibilité.»
A affirmé l’entraîneur Kamel Mouassa à la fin du match.
Rédha M.

PAYS : Algérie Journal El Moudjahid, 01.07.2017


http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110845

76. Cameroun – Diaspora: Françoise Abanda se qualifie pour le tableau principal


de Wimbledon

1 Juil 2017

La Québécoise d’origine camerounaise Françoise Abanda s’est qualifiée pour le tableau


principal de Wimbledon en remportant son troisième et dernier match de qualifications,
vendredi, à Londres.
Abanda a battu la Chinoise et 4e tête de série des qualifications Lin Zhu en deux manches
de 6-3 et 6-4. La gagnante a eu besoin de 1 h 21 min pour défaire la quatrième favorite
de l’étape qualificative, claquant les quatre as de l’affrontement. Elle a capitalisé sur
quatre doubles fautes de la perdante pour réaliser trois bris en 10 occasions. La
Montréalaise a dominé 74-58 au chapitre des points remportés.

«Je me suis dit de rester calme tout au long de la première manche. C’était important
pour moi de remporter cette manche et le deuxième set a été plus facile pour moi»,
mentionne Abanda. La Québécoise de 20 ans, 140e au classement de la WTA et 23e tête
de série des qualifications, accède au tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem,
après avoir fait de même à Roland-Garros, il y a quelques semaines. «Ça fait toujours
plaisir d’être dans un tableau principal d'un tournoi du grand chelem. J’ai mis beaucoup
d’effort dans les dernières semaines sur mon conditionnement physique et je suis
heureuse de voir que ça rapporte», souligne-t-elle dans une interview accordée à la presse
canadienne. À son premier duel du tableau principal, elle se mesurera à la Japonaise
Kurumi Nara, 92e au monde.

Source : Cameroon-Info.Net

PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 01.07.2017


https://actucameroun.com/2017/07/01/cameroun-diaspora-francoise-abanda-se-qualifie-
pour-le-tableau-principal-de-wimbledon/
Brèves Madagascar
77. Les Barea de Madagascar éliminés de la Cosafa Cup sans avoir perdu un seul
Match
Samedi 1 Juillet 2017

La différence de but face au Zimbabwe a entrainé l’élimination des Malgaches dans ce


tournoi de football de la partie sud de l’Afrique.

Mais jusqu’à maintenant, les Barea continuent leur lancée, dans les cadres des
compétitions suivantes : CHAN, CAN et COSAFA CUP. Nos porte-fanions n’ont essuyé
aucune défaite. Mais la loi de la différence de but était contre les Barea. Madagascar était
dans le groupe B avec le Zimbabwe, les Seychelles et le Mozambique. Notre équipe a
battu les Seychelles 2 buts à 0 et puis elle a fait un nul un nul avec l’équipe de Robert
Mugabe. Tout s’est joué sur les derniers matchs d’hier soir entre Madagascar et Le
Mozambique, les Seychelles et le Zimbabwe. Madagascar a gagné contre le Mozambique
4buts à 1 mais le Zimbabwe a écrasé les Seychelles 6 buts à 0. Même si les deux équipes,
Madagascar ont les mêmes points, c’est la Goal différence qui élimine les Barea.

Sur les réseaux sociaux, les férus du Ballon-rond critiquent le déroulement de cette
compétition avec cette victoire du Zimbabwe 5 buts à 0 face aux Seychelles. Mais en tout
cas, merci aux Barea de nous avoir redonné confiance en eux. Vive le foot malgache.
Rakotofrancky

PAYS : Madagascar Journal : Madaplus , 01.07.2017


http://www.madaplus.info/Les-Barea-de-Madagascar-elimines-de-la-Cosafa-Cup-sans-
avoir-perdu-un-seul-Match_a11903.html

78. Athlétisme, Championnats d’Afrique U20 (100 m haies dames) : médaille


d’argent pour Araibia

PUBLIE LE : 02-07-2017 | 0:00

L’athlète Araibia a remporté, vendredi à Tlemcen, la deuxième médaille d’argent pour


l’Algérie en terminant seconde avec un chrono de 13’ 98’’ dans la course du 100 m haies,
derrière la Sud-Africaine Taylon Bieldt (13’82’’), dans le cadre de la 13e édition des
championnats d’Afrique d’athlétisme. L’Ethiopienne Kama a enlevé la médaille de
bronze avec un temps 15’03’’.
Dans une déclaration à la presse l’athlète Araibia s’est félicitée de cette consécration et
souhaite s’améliorer dans les prochaines échéances.
PAYS : Algérie Journal : El Moudjahid, 02.07.2017
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/110891

79. Mondial féminin : Enow Ngachu rend visite aux Lionnes U20

2 Juil 2017

Le directeur de l’Académie nationale de football (Anafoot) était dans la tanière de


l’équipe nationale des moins de 20 ans de football féminin. Aux joueuses, comme à leur
encadrement technique, Carl Enow Ngachu a prodigué des conseils.

Carl Enow Ngachu a rencontré les joueuses de l’équipe nationale des moins de 20 ans du
Cameroun. En stage au Centre technique de la Fédération camerounaise de football
(Fécafoot) à Yaoundé où elles préparent depuis quelques jours le deuxième tour des
éliminatoires de la Coupe du monde (France 2018) de leur catégorie, les Lionnes U20 ont
été agréablement surprises d’échanger avec l’ancien sélectionneur de l’équipe A, et actuel
directeur général de l’Académie nationale de football (Anafoot). Venu encourager celles
qu’il appelle « l’avenir du football féminin au Cameroun », la visite de Carl Enow
Ngachu a surtout été l’occasion pour lui de prodiguer quelques conseils.
Aux joueuses, le directeur général de l’Anafoot recommande le travail et la discipline ;
condition sine qua non pour l’atteinte des objectifs fixés à leur encadrement technique,
tout en leur assurant son soutien. « Je suis votre supporter », leur dira-t-il avant de se
tourner vers le staff technique. Principale recommandation faite aux entraîneurs : être
toujours solidaires et disciplinés. Puis, a suivi une longue séance d’échange. Carl Enow
Ngachu aura cependant manqué les deux victoires acquises par les Lionnes U20 en
matchs amicaux samedi. Lors de la première sortie qui les a opposées à la formation de
Bisaebibol Football Filles de Sangmelima, elles se sont imposées 14 – 2 grâce notamment
à Mpeh Bissong (3 buts), Changouo Ndome (3 buts), Bibout Éliane (2 buts), Adama
Raïssa (2 buts), Kibindé Kibindé (2 buts), Ossol Kevin (1 but), Priso Guidjam (1but).

La deuxième victoire, c’est devant les minimes messieurs d’AS Fortuna que les moins de
20 ans camerounaises l’ont acquise. Mais cette fois, avec un score moins lourd de 3-0.
Alexandra Takounda a signé un doublé, tandis que Soline Djoubi salait l’addition. Ce
dimanche, le programme du stage prévoyait deux séances d’entraînement dont l’une à 6h
et l’autre, à 12h. Arthur Wandj

Source : Camfoot
PAYS : Cameroun Journal : Actu Cameroun, 02.07.2017
https://actucameroun.com/2017/07/02/mondial-feminin-enow-ngachu-rend-visite-aux-
lionnes-u20/
SPORT 3 JUILLET 2017
80. Coupe de la Confédération: Mazembe domine CF Mounana (1-0) et reprend la
tête de son groupe

Le TP Mazembe a dominé ce dimanche 2 juillet au Gabon le CF Mounana sur le score


d’un but à zéro. C’est le défenseur Issama Mpeko qui a permis au club de Lubumbashi
de remporter ce match de la 5e journée de la phase de poules de la Coupe de la
confédération. La latéral droit congolais a marqué à la 79e minute de jeu, deux minutes
après que Rainford Kalaba a manqué de convertir un penalty.

Relégué à la 3e place de son groupe après le nul concedé lors de la 4e journée, Mazembe
reprend la tête du classement grâce à cette victoire.

Les deux autres équipes du groupe (Horoya et SuperSport) ont fait match nul (0-0).

Classement du groupe

1. Mazembe (9 points, +3)

2. Horoya (9 points, +2)

3. SuperSport (7 points), +2)

4. CF Mounana (0 point, -7)

Pour leur dernier match de groupe, les joueurs de Mazembe vont affronter Horoya à
Lubumbashi. Une rencontre qui va déterminer l’équipe qui va finir à la tête de ce groupe.

Après l’élimination de V.Club en Ligue de champions, le TP Mazembe est le seul club


congolais qui peut encore poursuivre son parcours en compétition interclubs de la CAF.

L’année passée, Mazembe avait remporté cette Coupe de la confédération.


PAYS :RD Congo Journal : 7sur7.cd, 03.07.2017
https://7sur7.cd/new/2017/07/coupe-de-la-confederation-mazembe-domine-cf-
mounana-1-0-et-reprend-la-tete-de-son-groupe/

81. Tennis -Circuit mondial U18 Kenya - Narindra en quart, Finaritra pour la demi-
finale en double

Publié le mercredi, 05 juillet 2017

Les compétitions se succèdent mais ne se ressemblent pas. Après les championnats


d’Afrique Jeunes (U14/U16) de Tunis, c’est au tour des moins de 18 ans de monter en
lice. Cette fois, ils sont à Nairobi, Kenya, pour disputer un Circuit mondial de leur
catégorie. Au bout de trois jours de compétition, le destin des malgaches en lice se dessine
dans ce circuit.
A l’instar de Finaritra Andriamadison en choisissant Vimbai Movo du Zimbabwe comme
pair, elles s’est qualifiée pour les demi-finales en double et ce en dominant les sœurs
Ranaivo Narindra et Mialy de Madagascar en 6/3 6/4 lors des quarts de finale. Avant cette
défaite, Narindra Ranaivo a empoché son ticket pour les quarts, après avoir battu la même
zimbabwéenne, Vimbai Movo dans un match simple en huitième hier. Elle disputera ainsi
les quarts de finale ce jour contre Gaware, tête de série numéro 3 en Inde. La tâche ne
s’avère pas facile pour la Malgache mais elle veut mettre tout son talent à sa faveur. Quant
à Finaritra Andriamadison et Vimbai Moyo, elles joueront pour une place en finale contre
la tête de série numéro un, Célestine Avomo (Gabon) qui sera en duo avec Aicha
Nyunkuru (Burundi).
Ce parcours permettra déjà aux malgaches d’échelonner les classements mondiaux dans
leur catégorie. En atteignant le carré final en double, Finaritra sera créditée de 10 points
au classement mondial des 18 ans pour ces premiers points. Narindra et Mialy ont 5 points
chacune en étant arrivées en quart de finale du double. Quant à Narindra, son statut de
quart de finaliste du simple lui a valu aussi 10 points et elle est en course pour la
qualification en demi-finale qui vaut 15 points ce jour.
Quant aux garçons, Sampras Rakotondrainibe et Lyle Zamoulis (Zimbabwe), ils ont subi
les dures lois des zimbabwéens, Denis Moses et le Thaïlandais, Chanon Phunsawat 0/6
1/6 en huitième de finale. En simple, Sampras Rakotondrainibe a été éliminé par l’Indien,
Sidana, qui n’a fait de lui qu’une bouchée 1/6 0/6 en seizième de finale garçons.
Elias Fanomezantsoa
PAYS :Madagascar Journal : La vérité, 05.07.2017
http://www.laverite.mg/sport/item/4064-tennis-circuit-mondial-u18-kenya-narindra-en-
quart,-finaritra-pour-la-demi-finale-en-double.html
82. Football – Classement FIFA – Progression attendue de Madagascar
05.07.2017 | 8:31 Actualités, Sport

Le classement mondial de la Fédération Internationale de Football Association sera mis


à jour, demain. On attend une nouvelle progression de Madagascar.
La Grande île occupe le 97e rang, depuis la précédente mise à jour, le 1er juin dernier.
Elle est créditée de 341 points.
Entre temps, les Barea ont disputé quatre matches internationaux, avec trois succès et un
nul. Victoire à l’extérieur contre le Soudan avec un doublé de Faneva Ima (3-1), en
éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019, le 11 juin ; victoire contre les
Seychelles (2-0) et le Mozambique (4-1) avec un Rinjala très actif et élu homme du match
à deux reprises, en Cosafa Castle Cup, la semaine dernière en Afrique du Sud.
Entre temps, ils ont concédé un nul face aux Zimbabwéens, toujours dans le cadre de cette
Cosafa Castle Cup. Un tel bilan devrait permettre à Madagascar d’engranger des points
supplémentaires et de ce fait, de grimper de quelques positions dans ce FIFA Ranking.

Bonne performance

D’autant plus que le classement est très serré, sachant que la Nouvelle Zélande et le
Guatemala, 95e ex-aequo, sont devant pour seulement trois unités.
La Grande île demeure invaincue cette année, avec sept victoires et un nul en huit
rencontres disputées toutes compétitions confondues. Prochainement, elle affrontera le
Mozambique, au deuxième tour des qualifications du Championnat d’Afrique des Nations
2018.
H.L.R.
PAYS : Madagascar Journal :L’express , 05.07.2017
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/football-classement-fifa-progression-
attendue-de-madagascar/

83. La Belgique recule en dixième position du classement Fifa, au plus bas depuis
juin 2014

Mis en ligne le 6/07/2017 à 10:54

L’Allemagne prend la tête après sa victoire en Coupe des Confédérations.


La Belgique est redescendue au dixième rang du classement mondial publié jeudi par la
Fédération internationale de football association (Fifa). C’est le plus mauvais classement
des Diables rouges depuis juin 2014 lorsqu’ils occupaient la 11e position juste avant le
Mondial au Brésil. En tête, l’Allemagne championne du monde s’empare de la première
place grâce à sa victoire en Coupe des Confédérations.

En juin, la Belgique a pourtant obtenu deux victoires, 2-1 contre la République tchèque
en amical et 0-2 en Estonie dans un match de qualification au Mondial 2018. Les Diables
rouges font cependant les frais du mode de calcul, qui tient compte des résultats sur les
quatre dernières années.

Lauréate de la Coupe des Confédérations, l’Allemagne (1.609 points) récupère, après


deux ans, la première place au détriment du Brésil (1.603) pour 6 petits points.
L’Argentine, qui perd une place, complète le podium (1.413).

Le top 10 :

1) Allemagne – 1.609 points

2) Brésil – 1.603

3) Argentine – 1.413

4) Portugal – 1.332

5) Suisse – 1.329

6) Pologne – 1.319
7) Chili – 1.250

8) Colombie – 1.208

9) France – 1199

10) Belgique – 1.194

L’Espagne, 11e (1.114), quitte le top-dix. Une place dans le top-dix que conservent de
justesse les Diables rouges avec 1.194 points.

La Belgique est en tête de son groupe de qualification au Mondial avec 16 points, devant
la Grèce (12), la Bosnie-Herzégovine (11), Chypre (7), l’Estonie et Gibraltar (0). Le 31
août, les Diables rouges recevront Gibraltar à Liège avant un périlleux déplacement en
Grèce trois jours plus tard.

La Bosnie-Herzégovine (815) perd une place et est 30e. La Grèce (716) en gagne deux
pour occuper la 38e position. Chypre, 95e (356), recule de quatre positions. L’Estonie
reste 98e (334) et Gibraltar, toujours bloqué à 0 est 206e.

jeudi, juillet 6, 2017 - 10:54


PAYS : Belgique Journal : Le soir , 06.07.2017
http://www.lesoir.be/103305/article/2017-07-06/la-belgique-recule-en-dixieme-
position-du-classement-fifa-au-plus-bas-depuis

84. L’ASM Basket échoue en quart de finale des play-offs

Anne-Sophie Fontanet - 7 juin 2017

Leader de la phase régulière en Pro A, l’AS Monaco Basket a été sortie vendredi 26 mai
par l’Asvel en quart de finale des play-offs du championnat de France. Il aura tout de
même fallu trois matchs entre ces deux grandes équipes pour déterminer un gagnant.
Malgré sa victoire à Villeurbanne quelques jours auparavant 71 à 66, Monaco n’a pas
réussi à stopper l’Asvel qui s’impose deux fois en Principauté. D’abord en battant les
Monégasques en match aller des play-offs 69 à 72 puis lors de cette belle, 71 à 74.
Dominateur incontestable durant toute la saison, c’est une défaite amère pour la Roca
Team qui visait clairement le titre national. « Je veux féliciter les garçons. L’Asvel était
un adversaire redoutable. On sort avec de très mauvaises statistiques, mais on a vraiment
tenté tout notre possible », a commenté le coach monténégrin de l’équipe Zvezdan
Mitrovic. Sur le parquet de la salle Gaston Médecin, le match avait pourtant bien
commencé. Les scores serrés laissaient entrevoir un match palpitant. A la mi-temps, le
groupe monégasque était déjà pourtant dominé. Plus de dix points séparaient même les
deux équipes à peine deux minutes avant la fin du temps réglementaire. Mais l’espoir
était revenu chez les fans quand les coéquipiers d’Amara Sy reprenaient le dessus.
Finalement, le dénouement palpitant sera cruel pour la Roca Team qui finit par perdre ce
match capital. « Je pense qu’on a offert un beau spectacle à notre public. Les cinq
dernières minutes, ce [vendredi] soir, étaient particulièrement intenses. Un grand bravo
à Villeurbanne, qui sera dur à arrêter. 94 lancers accordés à l’Asvel sur la série, contre 43
pour nous. J’aurais souhaité que l’on ne nous pénalise pas autant. C’est dur, mais
Villeurbanne est une très belle équipe » a ajouté l’entraîneur monégasque. Ce vendredi
26 mai clôture une « saison inoubliable » pour les basketteurs. Une année remarquable
dans la régularité, mais au goût d’inachevé en play-off pour les joueurs et tous les fans
qu’ils ont réussi à fédérer. Troisième en Ligue des Champions au Canaries, gagnant de la
Leaders Cup à Disneyland Paris en février, les ambitions de la Roca Team sont désormais
décuplées. Poussée par son propriétaire, l’ukrainien Sergey Dyadechko, l’AS Monaco
Basket peut désormais préparer la saison prochaine. A.-S.F.

PAYS : Monaco Journal : Monaco Hebdo , 07.07.2017


http://www.monacohebdo.mc/21331-lasm-basket-echoue-quart-de-finale-play-offs

85. L'histoire le dira

Football
8 juil 2017, 11h25
Le tour des clubs de R1 : ASC Grands Bois.

Grands Bois découvre l'élite. Sa fraîcheur et son enthousiasme qui lui ont permis de
dominer l'étage inférieur devront être combinés à davantage de rigueur.

C'est historique. "Mais l'histoire peut très bien durer six mois", lance Serge Zadi en
guise de rappel. L'entraîneur de Grands Bois insiste : "on a franchi une étape en
atteignant la R1, mais le plus dur est à venir."

Car pour jouer tout là-haut, il faudra à cette fougueuse équipe, le fameux petit plus qui
permettra de durer : la maturité. Celle qui est utile dans les moments difficiles comme
dans les instants d'euphorie. La plupart des joueurs saint-pierrois n'ont pas encore les
petites astuces des routiers de la division et devront les apprendre. Vite. "C'est
pourquoi nous avons recruté", sourit Zadi qui s'est penché sur des profils de joueurs
de D1 au faible temps de jeu, ou d'anciennes connaissances de la division qui s'étaient
éclipsées. "Ils sont prêts à s'inscrire dans notre projet et faire partie de l'histoire", assure
le coach. Reste la grosse surprise de l'intersaison : la signature du double champion de
la Réunion et médaillé d'or des Jeux des Iles, Adrien Baur. Certes, celui-ci ne jouait
plus avec Mulhouse (CFA) en fin de saison dernière, mais celui qui était la tête
d'affiche du championnat lors de ses années sainte-mariennes en 2013 et 2014, aurait
pu atterrir ailleurs que chez un promu. "Mais Baur ne fera pas toute l'équipe", prévient
Serge Zadi. Non, Baur sera la petite touche d'assaisonnement au sein d'un effectif à
l'identité très marquée.

La surprise Baur
Il sera donc intéressant de voir ce que donne le rapprochement de ces deux mondes.
Entre un football incubé dans les laboratoires nationaux, et un autre qui s'est construit
dans les quartiers. Symboles de la réussite "made in" Grands Bois : le duo d'attaque
Tomy Somnica-Aymeric Salama. Le deuxième cité a fini meilleur buteur de D2R avec
22 réalisations et s'est illustré avec la sélection de La Réunion lors du récent gala de
Dimitri Payet. "Pour des joueurs comme eux, cette saison est l'occasion ou jamais de
passer un cap", énonce l'entraîneur des petits Diables Rouges. Six mois...

Anthony Robinson
PAYS :Î. De la Réunion Journal : Clicanoo, 08.07.2017
https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/07/08/Lhistoire-le-dira_479073

86. Tour de France: Calmejane, l'éclat malgré les crampes

Cyclisme
8 juil 2017, 23h02
Lilian Calmejane, bien que perclus de crampes, a remporté avec éclat la 8e étape du
Tour de France, samedi, dans la station des Rousses, pour signer ses grands débuts à
l'âge de 24 ans.Néophyte du Tour mais déjà vainqueur d'une étape de la Vuelta l'an
passé, le jeune Albigeois (24 ans) a fait irruption dans la Grande Boucle par la grande
porte à la fin d'une folle étape de 187,5 kilomètres, animée de bout en bout.A la veille
des trois premières grandes ascensions classées hors catégorie, le Britannique Chris
Froome a conservé le maillot jaune de leader, sans avoir connu d'autre émotion qu'une
courte sortie de route dans une descente. Mais, pour la première fois depuis le départ,
son équipe Sky a été mise à contribution en cette chaude journée.Entre autres effets de
la chaleur, Calmejane a commencé à souffrir de crampes à 5 kilomètres de la ligne.
Mais il est parvenu à rallier l'arrivée en vainqueur, 37 secondes avant le Néerlandais
Robert Gesink et 50 secondes avant le peloton des favoris."Je me suis fait mal comme
jamais", a réagi le Tarnais qui a signé la deuxième victoire française depuis le départ,
quatre jours après Arnaud Démare à Vittel, en conclusion d'une folle et chaude
journée.- Un festival d'attaques -Cette étape, entamée sur les chapeaux de roue (47,4
km dans la première heure), a donné lieu à un festival d'attaques avant qu'une échappée
de... 48 coureurs se forme après 70 kilomètres.Un groupe de huit (Barguil, Calmejane,
Clarke, Pauwels, Van Avermaet, Bakelants, Roche, Gesink), après maints démarrages
et contre-attaques, a fini par se dégager dans la côte de Viry, à une cinquantaine de
kilomètres de l'arrivée.Dans la dernière ascension, le groupe s'est effiloché au fur et à
mesure que l'équipe Sky se rapprochait à moins d'une minute et demie.Calmejane,
imité ensuite par Gesink, est parti en contre-attaque derrière l'Irlandais Nicolas Roche
et le Belge Serge Pauwels, dans la dernière ascension, sur les hauteurs de Saint-Claude.
Avant de porter l'estocade sur les pentes de cette montée classée en première
catégorie."Lilian est en grande condition et, des cols à 5-6 % de moyenne, c'est parfait
pour lui", a relevé son coéquipier Sylvain Chavanel, qui avait lui aussi gagné en
solitaire lors de la première arrivée du Tour aux Rousses en 2010.A 38 ans, Chavanel
est revenu dans sa formation d'origine. Il chaperonne la jeune classe avec l'autre ancien
de l'équipe Direct Energie, Thomas Voeckler, qui doit mettre fin à sa carrière au terme
de la dernière étape sur les Champs-Elysées.- Comment gérer les crampes -En
attendant, Calmejane a offert un cadeau d'anniversaire rare au manager de l'équipe,
Jean-René Bernaudeau (61 ans), touché au coeur de voir l'un de ses protégés s'imposer
aussi brillamment."L'an dernier, j'ai gagné un peu de la même manière sur la Vuelta",
a déclaré l'Albigeois qui a reconnu avoir frôlé la catastrophe quand il a été pris de
crampes (cuisses) dans le final."C'était mon jour, ça a bien voulu sourire", a souri
Calmejane. "Il fallait que je retrouve un peu plus de souplesse, heureusement j'avais
un petit matelas d'avance et j'ai tourné les jambes pour travailler en vélocité et faire
disparaître les crampes".L'explication? "Après une descente, on relâche un peu ses
jambes et ça tire beaucoup quand on remet du braquet", a répondu le Français en
soulignant la forte chaleur du jour propice à ce genre de désagrément. "J'ai déjà connu
ça l'an dernier au Tour de l'Ain, je sais comment il faut gérer".Froome, dont l'équipe a
été mise à contribution sans pour autant être en danger, a fait une courte sortie de route,
dans le sillage de son lieutenant, le Gallois Geraint Thomas, qui est allé tout droit dans
un virage. Mais le Britannique a vite repris sa place. "Sur le Tour, tout peut changer
en une seconde", a philosophé le maillot jaune.Dimanche, trois cols classés hors
catégorie (Biche, Grand Colombier, Mont du Chat) sont à franchir entre Nantua et
Chambéry. Sept montées figurent sur le parcours de 181,5 kilomètres."Ce sera encore
très dur, très sélectif", a annoncé Froome. "Il se peut qu'on voit le classement général
exploser en morceaux, avec de gros écarts".L'Espagnol Alberto Contador, qui pointe
à la 8e place (52 secondes de retard pour le double vainqueur du Tour), partage le
même avis: "Ce sera peut-être l'étape-reine du Tour."
PAYS :Î. De la Réunion Journal : Clicanoo, 08.07.2017
https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/07/08/Tour-de-France-Calmejane-leclat-
malgre-les-crampes_479106
87. Rugby: All Blacks et Lions se quittent sans vainqueur
Rugby
8 juil 2017, 18h19
La Nouvelle-Zélande et les Lions britanniques et irlandais se sont quittés sans
vainqueur final après un match nul 15-15 lors du troisième et dernier test de leur série
samedi à Auckland, chaque équipe s'étant imposée une fois auparavant.

Les doubles champions du monde néo-zélandais avaient remporté la première manche


30-15 il y a deux semaines, déjà à Auckland. Les Lions avaient réalisé l'exploit de
s'imposer 24-21 le week-end suivant à Wellington.

C'est la seconde fois seulement dans l'histoire que les Lions terminent une série à
égalité: en 1955, ils étaient repartis d'Afrique du Sud avec deux victoires pour autant
de défaites.

Le silence avec lequel l'Eden Park a accueilli le coup de sifflet final a montré que ce
résultat ne satisfaisait aucun des deux clans. Il s'agit tout de même d'une remarquable
performance pour les Britanniques et les Irlandais, qui sont parvenus à accrocher la
meilleure équipe du monde, celle qui n'avait perdu qu'une seule fois auparavant depuis
son sacre planétaire de 2015, à l'automne dernier face à l'Irlande.

Les Blacks peuvent regretter ce partage des points après avoir copieusement dominé
la première période et inscrit deux essais. Ils ont aussi failli obtenir la pénalité de la
gagne pour un en-avant de l'arrière gallois Liam Williams à la dernière minute, mais
l'arbitre français Romain Poite est revenu sur sa décision après visionnage vidéo.

Les Lions auront réussi à rattraper leur retard de six points à la pause sans marquer
d'essai, grâce à l'efficacité face aux poteaux d'Owen Farrell, auteur d'un 4/4, et d'une
pénalité réussie du milieu de terrain par l'ailier anglais Elliot Daly (42e).
A l'inverse, l'ouvreur néo-zélandais Beauden Barrett, élu l'an passé meilleur joueur du
monde, a raté deux tentatives, dont une plutôt aisée face aux perches (3e).

Il a toutefois brillé en amenant les deux essais des siens: le premier grâce à une passe
au pied transversale pour son frère Jordie Barrett, qui a sauté pour rabattre la balle sur
Ngani Laumape (15e).

Le second en transmettant au même Laumape qui a fait la différence avec une passe
après contact pour Anton Lienert-Brown. Le surnombre était créé et c'est Jordie Barrett
qui a conclu (36e).

Ironie du sort: les deux marqueurs d'essai, choisis par le sélectionneur Steve Hansen
pour ce match capital malgré leur faible expérience, fêtaient leur première
titularisation sous le maillot à la fougère.

Les Lions ont pu revenir dans le match (12-12, 60e) après l'expulsion temporaire de
Jerome Kaino pour un plaquage dangereux sur Alun Wyn Jones (50e). Les 20
dernières minutes, très tendues, n'ont pas permis de départager les deux formations.
PAYS :Î. De la Réunion Journal : Clicanoo, 08.07.2017
https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/07/08/Rugby-All-Blacks-et-Lions-se-
quittent-sans-vainqueur_479086

88. Le temps des avants

Football
8 juil 2017, 11h26
Petite révolution au Sdefa qui s'est enfin armé offensivement dans l'espoir de sauver
sa peau autrement que sur le fil.

Pour se maintenir, le Sdefa a dû jouer contre nature la saison passée. Verrouiller,


balancer, se contenter d'un nul ou s'en tirer par un hold-up. Pas franchement ce qu'il
affectionne le plus ni ce qui a fait sa marque de fabrique, notamment lors de sa
première année en D1, en 2015. Les époques changent, les joueurs aussi, et c'est parce
qu'elle avait perdu des éléments que la formation coachée par Patrick Bototélau a dû
revoir sa copie.

L'orage passé avec un sauvetage in extremis, il était question pour ce jour nouveau de
revenir aux principes fondamentaux : le jeu. Paradoxalement, cela passe par un autre
fondement qui diverge des us de la maison : la mixité. Souvent présenté comme une
structure familiale, le Sdefa ouvre davantage ses portes depuis qu'il côtoie l'élite. Alors
que douze dossiers de mutations sont autorisés, dix ont déjà été épuisés. Le club
dionysien s'est appliqué durant cette intersaison à doper son secteur offensif. Là où la
carence était flagrante et ce, depuis la première année. À tel point qu'il ne s'est pas
contenté d'attirer Jérémy Basquaise. Farid Youssouf, Zaynoul Ibrahim, Jonathan
Dugain et Aurélien Técher sont venus renforcer la zone.

Défensivement, les départs des prometteurs Grégory Dijoux et Mohamed Abdermane


ont été compensés par les arrivées de Yancey Maurel, Laurent Gaze et Kervin Godon.
Des valeurs sûres qui, toutefois, à l'exception du Mauricien, doivent se remettre dans
le bain de la compétition après une saison 2016-2017 quasiment blanche.

Portes ouvertes

L'ensemble laisse penser que la discrète formation du Bas de la Rivière souhaite


nourrir de nouvelles ambitions. "On vise la meilleure place possible, et si la meilleure
place est le maintien, ce sera le maintien", formule le président Gérard Grondin qui ne
"veut pas se limiter" et aborde le nouvel exercice avec sérénité. Le casse-tête
incombera davantage à son entraîneur qui, pour l'instant, ne pourra aligner que quatre
mutés puisque le club est en infraction avec les statuts de l'arbitrage.

A.R
PAYS :Î. De la Réunion Journal : Clicanoo, 08.07.2017
https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/07/08/Le-temps-des-avants_479074

89. Carolus quitte l’USM Alger


08.07.2017 | 8:30 Actualités, Sport0

Carolus Andriamahitsinoro quittera l’USM Alger officiellement, après un dernier match


contre le CAPS United, ce dimanche. « Un départ qui va laisser beaucoup de vide pour
ce joueur qui a tant aimé le club sans jamais créer de problèmes », peut-on lire sur le
portail d’information de son futur ancien club Usmiste.com.
Pour l’instant sa prochaine destination n’est pas encore connue. Restera-t-il en Algérie ou
partira-t-il pour un autre pays Rien n’est moins sûr. En tout cas, il va tourner une page
de sa carrière de footballeur. Une page entamée en 2011.
Depuis, celui qu’on surnomme Andria au Maghreb a remporté six trophées en six saisons,
trois championnats d’Algérie (2014-2016), une coupe d’Algérie (2013), deux
Supercoupes d’Algérie (2013 et 2016) et une Coupe de l’UAFA (2013). Il a aussi
grandement participé à la campagne africaine 2015 de l’USM Alger, qui a atteint la finale
de Ligue des Champions de la CAF.
Cette année 2015 aura été l’une des plus mémorables pour Carolus. En plus de la finale
de la C1, il avait également été nominé au trophée du meilleur joueur du continent. Formé
à l’Académie Ny Antsika, Carolus s’était envolé pour l’Algérie en 2010.
Avant l’USM Alger, il avait déjà évolué au Paradou AC et au WA Tlemcen. D’ici peu,
on attend de savoir le nom de son futur club avec lequel il va se lancer un nouveau
challenge à 28 ans.
Toujours en parlant de transfert, deux autres Barea vont aussi changer d’air. Dimitri
Caloin, qui a honoré sa première sélection il y a un mois au Soudan, quitte le Limoges
FC.
Il s’engagera avec l’équipe de Cholet promue dernièrement en division Nationale, et dont
l’objectif est de monter rapidement en Ligue 2 française. Le gardien de but Ibrahim Dabo,
quant à lui, part de l’US Créteil-Lusitanos et signe au Gobelins FC.
H.L.R.

PAYS :Î. Madagascar Journal :L’Express, 08.07.2017


http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/football-carolus-quitte-lusm-alger/

90. À la limite de la casse

Football
9 juil 2017, 11h13
COUPE DE FRANCE - Pas simple la reprise pour les clubs de R1 qui affrontaient
tous un pensionnaire de R2 à l'occasion des 8e de finale régionaux de la Coupe de
France. Dans le groupe A, les Marsouins qui avaient ouvert le score rapidement par
Loïc Myrthe, se sont retrouvés menés par le FC Parfin avant de reprendre le contrôle
des opérations en seconde période et passer. Saint-Paul aussi était mené par Bagatelle
puis a fait parler la logique.

Si dans la Poule B, la Jeanne d'Arc a fait le job en éliminant Halte-Là, 2-0 - score
acquis à la mi-temps grâce à un doublé d'Idriss Melchior - le Saint-Denis FC qui
recevait Grand Fond, s'est retrouvé à dix à l'heure de jeu suite à l'expulsion de Grégory
Dijoux et n'a pas su trouver la faille au bout de 90 minutes. La faute à un jeu trop
brouillon et un John Babas hors-sujet. La défense peu sereine malgré tout tenu. Les
Dionysiens ont fini par s'en sortir aux tirs au but. "Il faut féliciter l'adversaire qui a fait
un bon match dans l'état d'esprit", tenait à saluer Farid Bensalem. La Petite-Ile
également a dû pousser au-delà du temps réglementaire, mais s'est, elle, imposée dans
la prolongation. Dans les confrontations entre R2, Piton Saint-Leu, la Capricorne et la
Tamponnaise se sont qualifiés. Les derniers cités avec un certain panache.

Coupe de France 8es De finale Régionaux

POULE A Vendredi AS Bretagne - AS St-Louisienne 0-1 But : Jaber (32e) pour


l'ASSL

Hier AS Marsouins - FC Parfin 4-2 Buts : Myrthe (8e), Moriscot (52e), Souffou
(59e), Lebon (67e) pour les Marsouins ; Halidi (10e), Aboulharite (19e) pour Parfin
St-Pauloise - FC Bag-Suz 2-1 Buts : Dorval (32e) et Permal (77e) pour la St-
Pauloise, Laramoutou (22e) pour Bagatelle. FC Panonnais - JS Piton 0-1 But : Bazin
(79e) pour la JS Piton.

Aujourd'hui à 14h US Bellemène C. - Léopards P.J. Benard Aujourd'hui à 16h Etoile


du Sud - AS Excelsior J.Labenne Grands Bois - Trois Bassins FC G.Folio
Aujourd'hui à 16h30 JS Ouest - JSSP P.J. Bénard

POULE B Hier Halte-Là - Jeanne d'Arc 0-2 Buts : Melchior (x2) pour la Jeanne
d'Arc Tamponnaise - AF Saint-Louis 6-0 Buts : Sacko, Rivière (x2), Hessler,
Pinguin (x2) pour la Tamponnaise Saint-Denis FC - AS Grand Fond .....0-0 (4-3,
TAB) AS Capricorne - Ligne Paradis 1-0 But : Y.Phileas (27e) pour la Capricorne
AJ Petite-Ile - Etang-Salé 2-1 ( a.p.) Buts : Tidjani x2 pour l’AJ Petite-Ile

Aujourd'hui à 15h CO St-Pierre - AS Ste-Suzanne M.Volnay Aujourd'hui à 16h


Sdefa - Plaine des Grègues J.Ivoula US Ste-Marie - AS St-Philippe Duparc

Les groupes des clubs de R1

Sdefa : G.Laup, Anelard - Maurel, Solé, Egata Patché, Godon, Elcaman, Simatave,
Youssouf, Chaul, Rioul, Técher, Ibrahim, Sumatra, Ylmane, M.Ridjali. Entr. : Patrick
Bototélau

AS Sainte-Suzanne : Château, Taiyama - Cressence, Abdou, Lauret, Issoufaly, Morel,


Claire, Ricé, Colot, Cerveaux, Réoune, Ferrère, Turpin, Toussaint, Ribotte, Hoarau,
Nirlo. Entr. : Jean-Max Tréport

AS Excelsior : M.Griondin, Valmy - Acapandié, Payet, Ja.Grondin, Mounoussamy,


Elcaman, Boyer, Manas, Dahrhi, Nsuki, El madaghri, Nadhoime, Perot, J.Ethève,
F.Ethève. Entr. : Dominique Veilex

US Sainte-Marie : Catren, Sehercude - Dubaril, Youssouf, Mallard, Ajaiso, Ichiza,


Commune, M'Doihoma, Bourabia, Praud, Mansard, Sophie, Gladyson, Ramaye,
Mouakit, Stephan. Entr. : Fred Bachelier OCSA Leopards : Allamèle, Hoareau -
Foudrin, Morel, Besson, Boyer, Perroux, Androge, Chokr, Bertil, Andichy, Antoisy,
Leclair, Richefeu, Guignet, M'Madi. Entr. : Jean-Louis Bartholo
ASC Grands Bois : Sophie, - Ravenne, Minatchy, Ullard, Abner, Mellon, Maillot,
Attiama, Somnica,, F.Erinacin, Rivière, K.Erinacin, Sourama, Souevamanien. Entr. :
Serge Zadi et Patrick Bonhomme

Trois Bassins FC : Derfla, Zitte - Aure, Berby, Berfroi, Cundasamy, Edmond,


Gereone, Josephine, Kelavan, Langlet, Legros, Marcel, Marianne, Miha, Barbe. Entr.
: Elian Galaor

JS Saint-Pierroise : non-communiqué
PAYS :Î. De la Réunion Journal : Clicanoo, 09.07.2017
https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2017/07/09/la-limite-de-la-casse_479176

91. Rugby Silver Cup - Madagascar reste dans le groupe B

Publié le dimanche, 09 juillet 2017

Finalement, les Makis de Madagascar n’ont pas déçu le public. L’équipe malgache en lice
à la Coupe d’Afrique des Nations groupe 1B actuellement baptisée « Africa Silver Cup
», a réussi son maintien dans cette catégorie. Le Botswana s'est incliné face à Madagascar,
26 à 47 et
sera relégué en Bronze Cup. Madagascar a déjà mené (26-12) à la pause. Après cette
victoire contre le Botswana, le score laisse des doutes par rapport au match contre le
Maroc (55-33).
Les mordus du rugby soupçonnent les Makis de Madagascar d’avoir vendu le match pour
donner la victoire aux Marocains. La performance des joueurs durant la rencontre peut
confirmer le doute. Quant à la finale, le Maroc remonte dans l’Afrique Gold Cup la saison
prochaine après avoir battu la Côte d’Ivoire sur un petit score. Les Ivoiriens n'ont rien
lâché mais ce sont finalement les Marocains qui l'emportent, 8 à 3. Ils seront promus en
Gold Cup pour la saison 2018 et auront une chance de se qualifier pour la Coupe du
monde 2019. Les Makis de Madagascar restent donc dans le groupe B mais ne disputeront
pas la qualification au mondial de Tokyo 2019, la principale ambition de sa fédération.
Mais les choses se sont déroulées autrement dans cette « Africa Silver Cup ».
Le Kenya se rapproche du titre sur le toit de l ‘Afrique. Du côté du Rugby Africa Gold
Cup, c'est l'hécatombe ! Le Kenya a remporté la rencontre de la quatrième journée sur un
score fleuve de 100 à 10 contre la Tunisie. A domicile, ce dernier était déjà battu par la
Namibie qui vient d’enchaîner avec une belle victoire sur un score sans appel de (95 à 0)
face au Sénégal. Les prochains matchs auront lieu dans une semaine. Le dernier choc
mettra aux prises le Kenya à la Namibie .
E.F.
PAYS :Madagascar Journal : La vérité, 09.07.2017
http://www.laverite.mg/sport/item/4067-rugby-silver-cup-madagascar-reste-dans-le-
groupe-b.html

92. Golf - Mercedes Trophy Régional - Madagascar sur le toit du continent

Publié le lundi, 10 juillet 2017

Un coup de maître. C’est le pari réalisé par les golfeurs malagasy à leur toute première
participation au tournoi international de golf à Franckfurt (Allemenagne) au mois de juin
dernier. Il s’agit de la compétition initiée par Mercedes et dénommée « Mercedes Trophy
» à laquelle Madagascar est associée depuis cette année et ce grâce à la présence de la
marque allemande dans la Grande île à travers Socimex.
Une étape de qualification au niveau national a été disputée en deux phases à l’Azura
Golf Club de Foulpointe au mois de décembre et avril derniers. A l’issue de ces deux
phases éliminatoires, la victoire finale est revenue à Ony Marchand Ramarijaona, Michel
Morizot et Alain Valcarel. Ils ont obtenu ainsi leur billet d’entrée pour la finale
continentale regroupant les meilleurs golfeurs amateurs de l’Afrique qui s’est tenue à
Franckurt. Là, plus précisément au Frankfurter Golf Club, une cinquantaine de
compétiteurs issus de 10 nations se sont mesurés afin de disputer l’unique place pourvue
à l’Afrique pour la finale mondiale, hébérgée par la ville de Stuttgart (Allemagne) au mois
d’octobre prochain, du 3 au 8. Avant leur départ pour Frankfurt (Allemagne), les 03
représentants se sont vu remettre, des mains de M. Philippe Touze, Délégué Général de
Socimex, chacun une demi-série de club de golf de la marque de leur choix.
Sous les yeux de l’ancien champion du monde, Torsten Giedeon, Ony Marchand et
Michel Morizot ont survolé le débât pour arracher à la fin des tours, la victoire finale au
nez et à la barbe des autres adversaires du continent.
Un beau succès qui permet à ces golfeurs de Madagascar de représenter cette fois-ci
l’Afrique et non plus la Grande île, à la finale mondiale. Et en attendant Stuttgart, c’est
avec fierté que M. Philippe Touze tire un premier bilan satisfaisant de l’année de
lancement de la marque Mercedes-Benz par Socimex à Madagascar. Devenu leader sur
le segment premium, Socimex, dont le premier véhicule Mercedes-Benz a été livré il y a
un an de cela, est décidé à encore donner le « meilleur ».
Rata
PAYS :Madagascar Journal : La vérité, 10.07.2017
http://www.laverite.mg/sport/item/4079-golf-mercedes-trophy-r%C3%A9gional-
madagascar-sur-le-toit-du-continent.html
93. Football – Barea – Un rideau de fer en défense

11.07.2017 | 8:32 Actualités, Sport0

Un seul but encaissé en trois matchs. Et encore, c’était sur coup de pied arrêté et non dans
le cours du jeu. L’arrière-garde des Barea de Madagascar s’est illustrée par sa solidité,
lors de la Cosafa Castle Cup.
La charnière centrale composée d’Ando Rakotondrazaka de la CNaPS Sport et Johnny
Rafelambolantsoa d’Elgeco Plus a fait ses preuves en Afrique du Sud. « Si nous sommes
solides, c’est peut-être grâce à notre maturité. Disons que nous faisons partie des tauliers
du groupe. Johnny est âgé de 32 ans et moi, j’en ai 30. Il est très bon et a déjà été
récompensé de plusieurs trophées individuels, notamment celui de meilleur joueur face
au Zimbabwe », souligne Ando, vice-capitaine des Barea.
« Tout n’est pas parfait. Mais on tend petit à petit à être plus complémentaires. Notre
dernier rempart, Leda, est aussi décisif dans les moments importants », poursuit-il.
Pour le match de ce dimanche à Mahamasina, Auguste Raux devrait reconduire le duo
Ando-Johnny dans l’axe. Un choix logique vu leurs prestations à la Cosafa Castle Cup.
Devant, par contre, il n’y aura pas de Rinjala, puisque le Championnat d’Afrique des
Nations est réservé aux joueurs évoluant en championnat domestique. Pas de Njiva non
plus, qui est toujours au Maroc.
« Il s’agit de deux grands joueurs. Mais les autres possèdent aussi des qualités énormes.
Rinjala et Njiva peuvent très bien être remplacés par d’autres joueurs de talent dans le
groupe », affirme Ando à ce propos.
Les Barea affronteront les Mozambicains, ce dimanche à 14h30, au stade municipal de
Mahamasina. Une rencontre comptant pour les éliminatoires du CHAN 2018. La
deuxième confrontation aura lieu une semaine plus tard en territoire hostile.

H.L.R.
PAYS :Madagascar Journal : L’Express, 11.07.2017

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/football-barea-un-rideau-de-fer-en-
defense/

94. Boxe savate française-Championnat du monde - Madagascar reste à quai

Publié le mardi, 11 juillet 2017

Après des mois de préparation et de regroupement, neuf combattants malgaches ne


participeront pas finalement au championnat du monde Dame et Jeune de Croatie prévu
du 13 au 16 juillet. La raison de ce désistement, c’est que l’invitation n’est parvenue entre
les mains de la nouvelle fédération que trois jours avant la date butoir de confirmation.
Ladite invitation est encore tombée entre les mains de l’ancienne équipe de la fédération.
Personne ne sait si c’est par oubli ou par mauvaise foi mais l’ancien président ne l’a
rendue à la nouvelle équipe que trois jours avant alors que le courrier a été envoyé par
l’instance internationale au concerné trois jours plutôt. Pourtant, la fédération présidée
par Louis Amédée Kampa s’est déjà préparée à tout surtout au regroupement de tous les
combattants sacrés champions de Madagascar de la saison dernière. « Malgré cette
déception, tous les efforts fournis ne seront pas vains car la fédération prévoit de les
envoyer dans une autre échéance internationale », promet le nouveau directeur technique
nationale, Davidson Mickaël Andrianantenaina .
Depuis ces cinq mois de leur élection, aucune passation n’a encore eu lieu entre la
nouvelle et l’ancienne équipe. Pourtant, l’équipe de Louis Amedée Kampa est reconnue
par le ministère de tutelle et par l’instance internationale de la discipline.
E.F.

PAYS :Madagascar Journal : La vérité, 11.07.2017


http://www.laverite.mg/sport/item/4092-boxe-savate-fran%C3%A7aise-championnat-
du-monde-madagascar-reste-%C3%A0-quai.html

95. Malade, Philippe Gilbert quitte le Tour de France


CYCLISTE BELGE
18 juillet 2017 11:56; Act: 18.07.2017 16:07

Le cycliste wallon, touché par une gastroentérite, ne prendra pas le départ de la 16e étape
de la Grande Boucle mardi, a annoncé sa formation.

Philippe Gilbert ne terminera pas le Tour de France, qui est passé dans sa région lors de
la 2e et de la 3e étape. (photo: AFP/Lionel Bonaventure)

Le Tour de France perd l'une de ses têtes d'affiche. Le Belge Philippe Gilbert ne prendra
pas le départ de la 16e étape mardi, a annoncé son équipe, Quick-Step, sur Twitter. Le
vainqueur du dernier Tour des Flandres est touché par une gastroentérite.

DiaporamaLes vainqueurs d'étape du Tour 2017


Le champion du monde 2012 abordait pourtant la dernière semaine en confiance, après
avoir réussi à accrocher une belle quatrième place samedi lors de l'arrivée en bosse à
Rodez. Le Tour de France est passé sur ses terres en début d'épreuve, avec une arrivée à
Liège le deuxième jour puis un départ de Verviers, sa ville natale, le lendemain. Le
programme de la fin de saison de Philippe Gilbert n'est pas encore connu, mais le Wallon
devrait être aligné sur les championnats du monde à Bergen, en Norvège, le 24 septembre.

La 16e étape a été marquée par un autre abandon de marque. Le Néo-Zélandais George
Bennett (Lotto-Jumbo), 12e du classement général après s'être montré à son avantage
dans les premières étapes de montagne, a posé pied à terre à 97 km de l'arrivée. Il avait
été largué par les favoris dans des montées pourtant peu difficiles pour un grimpeur de
son calibre (3e et 4e catégorie).
PAYS :Luxembourg Journal :L’Essentiel, 18.07.2017
http://www.lessentiel.lu/fr/sports/dossier/tdf2017/story/15062490

96. Kévin Geniets va passer stagiaire pro chez AG2R

LUXEMBOURG - Le cycliste luxembourgeois va devenir stagiaire pour l'équipe


française dans laquelle évoluent notamment Romain Bardet et Ben Gastauer.

Kévin Geniets évolue actuellement dans la structure amateur d'AG2R-La Mondiale.


(photo: Editpress/Marcel Nickels)
Kévin Geniets franchit un cap dans sa progression. Le cycliste luxembourgeois de 20 ans
va passer stagiaire dans l'équipe pro AG2R-La Mondiale, à la fin de la saison.

Le jeune homme, qui vient de passer son bac scientifique, évoluait jusqu'à présent au
Chambéry cyclisme, la structure amateur liée à la formation AG2R. En passant stagiaire
pro dans cette formation, Kévin Geniets rejoint son compatriote Ben Gastauer, qui dispute
actuellement le Tour de France.

Kévin Geniets s'est distingué par quelques résultats dans sa catégorie ces derniers mois.
Il a notamment remporté cette année la Durtorccha, une course d'un jour dans le massif
central. Le Luxembourgeois passe stagiaire en même temps que deux autres espoirs,
Aurélien Doléatto et Clément Russo. Le premier a également suivi la formation de
Chambéry cyclisme.

(jg/L'essentiel)
PAYS :Luxembourg Journal :L’Essentiel, 19.07.2017
http://www.lessentiel.lu/fr/sports/sports_luxembourgeois/story/Kevin-Geniets-va-
passer-stagiaire-pro-chez-AG2R-18209531
RUMEUR DE TRANSFERT
19 juillet 2017 09:07; Act: 19.07.2017 16:06Print
97. Neymar hésite encore entre le Barça et le PSG

Un dirigeant du Barça a assuré que le Brésilien resterait en Catalogne mais des médias
annoncent que le PSG est prêt à verser plus de 200 millions d'euros pour le recruter.

L'attaquant brésilien multiplie les déclarations contradictoires quant à ses intentions.


(photo: AFP/Lluis Gene)
Est-ce encore un jeu de poker menteur, après les tentatives parisiennes de recruter la jeune
star à l'été 2016? Elles avaient abouti à... une prolongation de contrat au Barça, jusqu'en
2021, assortie d'une revalorisation salariale. «On ne va pas refaire le Neymar show, il a
une clause énorme, il faut être réaliste», a indiqué une source de l'entourage du club dans
l'édition de mardi du journal L'Équipe.

Même sans sources, tout a en tout cas (re)commencé lundi, avec un article du quotidien
sportif catalan Sport expliquant que Neymar se sentait «mal à l'aise au Barça». De son
côté, Gianluca Di Marzio, journaliste de Sky Sport Italia, affirmait sur les réseaux sociaux
que le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, était «prêt à payer la clause de cession à
Barcelone», qui s'élève à 222 millions d'euros.

«Neymar flirte avec le PSG»

Sport rappelait au passage les déclarations très prudentes du joueur lui-même à la


télévision brésilienne le 10 juillet: «Qui sait ce qui va se passer demain. Je me suis adapté
mais tout peut arriver, qui sait...» Mardi, le sujet se retrouve à la Une des trois principaux
quotidiens sportifs espagnols, ce qui est extrêmement rare. Marca titre: «Le PSG disposé
à payer la clause si Neymar donne son accord: 222 millions» avec un salaire de 30
millions d'euros annuels.

Selon As, «Neymar flirte avec le PSG» et son père va venir en France dans la semaine
pour discuter avec Al-Khelaïfi. Sportinsiste aussi: «Le PSG sur Neymar». Dans la foulée,
la presse brésilienne embrayait à son tour. Le journaliste Marcelo Bechler écrivait pour
le site Esporte Interativo que Neymar avait «accepté la proposition du PSG» et que
l'annonce officielle se ferait «dans deux semaines». Soit fin juillet ou début août, quelques
jours après le match amical Barça-Real Madrid à Miami et le Trophée des Champions
Monaco-PSG à Tanger, deux matches disputés le samedi 29 juillet.

Seul contre-point, le journal catalan Mundo Deportivo a souligné mardi après-midi sur
son site que Neymar «ne quitterait pas» le club: «Le père de l'attaquant lui a communiqué
qu'il n'y avait pas la moindre intention de partir». La direction du Barça peut-elle assurer
que le joueur de 25 ans ne serait pas transféré cet été? «À 200%», s'est contenté de
répondre le vice-président du Barça, Jordi Mestre, mardi.

Neymar doublerait son salaire à Paris

Côté PSG, «le club ne commente aucune rumeur de transfert au cours de ce mercato», a-
t-il simplement répondu à l'AFP. Les sceptiques se demandent pourquoi Neymar viendrait
dans un club qu'il a humilié en Ligue des champions (il fut un des bourreaux du fameux
6-1). Mais de nombreuses raisons peuvent attirer «Ney» à Paris. D'abord, il s'éloignerait
d'un pays qui veut le juger pour un transfert présumé frauduleux.

Ensuite, s'il était payé 30 millions d'euros par an, doublant ainsi son salaire, il deviendrait
le deuxième joueur le mieux rétribué (derrière les 38 millions d'euros de Carlos Tevez en
Chine) et surtout devant les deux monstres sacrés Cristiano Ronaldo (23,6 au Real
Madrid) et Lionel Messi (20 au Barça). Autre élément fort: l'arrivée à Paris de Dani Alves,
son ex-coéquipier en Catalogne et en sélection, dans un vestiaire déjà très latino (les
Brésiliens Marquinhos, Thiago Silva et Lucas, l'Uruguayen Edinson Cavani, les
Argentins Angel Di Maria, Javier Pastore et Giovani Lo Celso, le Brésilo-Italien Thiago
Motta).

Lors de la présentation de Dani Alves la semaine dernière, «Nasser» avait d'ailleurs glissé:
«On a ici notre premier joueur qui est un grand champion mais les autres arrivent, le
mercato ne se termine qu'au 31 août». Enfin, Neymar a gagné tous les titres collectifs
possibles avec le Barça mais, pour guigner le Ballon d'or (dont il a été 3e en 2015), il doit
sortir de l'ombre de Messi.
PAYS :Luxembourg Journal :L’Essentiel, 19.07.2017
http://www.lessentiel.lu/fr/sports/football/story/Neymar-hesite-encore-entre-le-Bar-a-et-
le-PSG-25090427
98. Le recrutement 6 étoiles du F91
Dans BGL Ligue, Football, Sports
Mis à jour le 19/07/17 14:06 | Publié le 19/07/17 14:06

Le champion dudelangeois s'est encore fortement renforcé cet été. (Photo archives Julien
Garroy)

Le champion dudelangeois s’est encore fortement renforcé cet été. Son entraîneur, Dino
Toppmöller, nous présente des recrues qui pourraient bien faire la différence ce mercredi
soir face à l’APOEL.

1. Nikolaos Dobros : «On l’a pris pour remplacer Da Mota»


«On a pris Nikolaos pour remplacer Dan Da Mota. Malheureusement, il était blessé la
semaine dernière pour le match à Nicosie. Mais là, il revient bien dans le parcours», glisse
un Dino Toppmöller qui entame sa deuxième saison à la tête de l’équipe dudelangeoise.
«Il possède une bonne patte gauche, un bon physique. Techniquement, je pense qu’il est
peut-être encore un peu plus fort que ne l’était Dan. Maintenant, c’est à lui de prouver
tout ça sur le terrain.» Suppléer un international comme Dan Da Mota, c’est quand même
une lourde succession, non ? «Je ne pense pas que ce sera un souci. Et puis, il n’est pas
seul à devoir le remplacer. Cabral, Sinani… peuvent aussi jouer sur le flanc.» Et comment
ce Gréco-Allemand a-t-il été repéré ? «L’an passé, il a joué à Elversberg. Mais avant ça,
il est passé par Offenbach où j’ai moi-même évolué», sourit le technicien germanique. «Il
y avait fait une grande saison en Regionalliga avec, je pense, 10 buts et 14 passes
décisives. J’attends le même genre de rendement chez nous.»
2. Bertino Cabral : « Il a presque toutes les qualités »
Un garçon extrêmement dangereux et qui possède presque toutes les qualités : il va vite,
affiche un vrai physique et sait en jouer, peut faire la différence des deux pieds, de la
tête… Et puis, pour ne rien gâcher, c’est aussi une personne qui a l’air très bien sur le
plan humain», explique Dino Toppmöller à propos de son attaquant-ailier portugais de 25
ans qui débarque du Hamm Benfica. «J’espère pouvoir l’aider à améliorer encore un peu
plus son jeu offensif, essayer de lui apporter davantage d’options mais aussi lui permettre
de rester encore plus calme quand il se présente devant le but. Après, c’est aussi un joueur
qui n’a jamais vraiment connu la concurrence depuis qu’il est au Luxembourg (NDLR :
il est passé à Rumelange et Hamm). Il a toujours tout joué. Chez nous, ce ne sera pas
forcément le cas. Ce sera tout nouveau pour lui, mais je pense que cela va bien se passer
à ce niveau-là.»
3. Mickaël Garos : « C’est allé très vite »
«J’avoue qu’il nous a un peu surpris avec la très bonne prestation qu’il a livrée à Nicosie.
C’était vraiment un gros match de sa part», glisse Dino Toppmöller. «Mickaël est un
garçon techniquement et physiquement très bon, même si au premier entraînement, on
s’est dit que cela allait peut-être prendre un peu de temps avec lui. Au final, c’est allé très
vite», continue l’entraîneur à propos du milieu défensif français de 29 ans qui arrive du
Progrès. «Il sait qu’avec la concurrence de Dikabe et Stelvio, il ne jouera pas tout. Mais
il possède vraiment une excellente vision du jeu et est capable de créer celui-ci de derrière,
même s’il a parfois tendance à abuser des longs ballons. Je voudrais qu’il joue plus dans
les pieds.»
4. Daniel Sinani : « L’aider à passer pro »
«Un garçon encore très jeune (20 ans) mais qui possède un grand avenir s’il travaille
correctement et écoute bien», lance le technicien allemand au sujet de l’ancien joueur du
RFCU. «Danel est le genre de jeune homme qui en veut toujours plus. Il a tendance à
vouloir prouver des choses à chaque fois qu’il est sur la pelouse. Comme je lui ai dit, il
doit apprendre, avant tout, à jouer pour l’équipe. Après, techniquement, il est très bon,
mais doit encore travailler tactiquement et s’améliorer sur le plan physique pour devenir
un véritable athlète. Mais je le répète, s’il écoute et bosse comme il faut, il a tout pour
être professionnel. Et je veux l’y aider.»
5. Toni Luisi : «Le garçon idéal pour tuer un match»
«Toni est un garçon plus physique que technique. Il va vite, avec de très bons appels de
balle. Il est aussi polyvalent. Je peux l’aligner à tous les postes en attaque», lance
Toppmöller à propos de l’international luxembourgeois (22 ans) qui débarque d’un club
de Differdange où il n’était pas souvent titulaire. «Il sait qu’il peut nous aider à remplir
tous nos objectifs et être titulaire chez nous. Maintenant, comme je l’ai déjà dit, la
concurrence est grande et il doit encore perfectionner certaines choses techniquement ou
dans son jeu entre les lignes. Et il va s’améliorer en jouant chez nous ! Ce qui est sûr,
c’est qu’avec sa vitesse, il est déjà le genre de garçon qu’il est idéal de lancer lorsqu’on
mène et qu’on veut tuer un match.»
6. Omar Er Rafik : «Pas si surprenant qu’il n’ait pas joué à Nicosie»
«Omar est un attaquant exceptionnel. J’ai déjà parlé avec lui et il sait le respect que j’ai
pour tout ce qu’il a déjà réussi au Luxembourg ces dernières années du côté de
Differdange. Il sait aussi ce qu’il doit faire chez nous. Il peut énormément nous aider,
même s’il ne jouera pas forcément tous les matches», explique l’Allemand. Le meilleur
buteur du défunt championnat (26 buts) n’a, d’ailleurs, pas joué le match aller contre
Nicosie. «C’était peut-être une surprise pour certaines personnes. Mais je savais que cela
allait être un match très physique où il allait falloir défendre, avant de sprinter pour se
projeter très vite vers l’avant. Et je considère que ce n’est pas forcément son jeu. Par
contre, en championnat contre des défenses renforcées, il va souvent nous débloquer la
situation. Et pour le retour en Ligue des champions ce mercredi, il est aussi une option
pour la place de titulaire devant.»

Les jeunes : «Natami a de l’avenir»


Sur la photo ci-dessus, en plus des six recrues dont nous vous parlons par ailleurs, on
retrouve 2 jeunes pousses qui vont évoluer parmi les grands : Omar Natami (tout à
gauche) et le gardien Enzo Esposito (en mauve, à droite de Dino Toppmöller). On dit
notamment beaucoup de bien du premier (âgé de 18 ans). «Un garçon d’avenir, mais cette
saison, il est là pour apprendre et se forger un vrai physique, lance le coach. Il va jouer
un peu mais doit être patient. La concurrence est très forte sur les flancs offensifs.»
Julien Carette
PAYS :Luxembourg Journal :Le Quotidien, 19.07.2017
http://www.lequotidien.lu/sports/le-recrutement-6-etoiles-du-f91/

99. Tour de France : le Slovène Primoz Roglic enlève la 17e étape, Froome toujours
en jaune
Dans Cyclisme, Sports, Tour de France
Mis à jour le 19/07/17 16:59 | Publié le 19/07/17 16:38

Le Slovène Primoz Roglic (Lotto NL) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour de
France, la première dans les Alpes, mercredi, à Serre-Chevalier. Le Britannique Chris
Froome (Sky) garde le maillot jaune de leader.

Le Galibier, le col le plus haut du Tour, a coûté sa deuxième place du Tour à Fabio Aru.
Le champion d’Italie est désormais devancé par le Colombien Rigoberto Uran et le
Français Romain Bardet, à égalité de temps à 27 secondes de Froome. Uran, deuxième de
l’étape à 1 min 13 sec de Roglic, a grignoté des bonifications (6), tout comme Froome
(4). Aru, en difficulté dans le Galibier, est désormais pointé à 53 secondes.
L’Espagnol Alberto Contador, qui dispute en principe son dernier Tour à 34 ans, a lui
lancé une offensive de grand style dès le pied de la Croix-de-Fer à… 128 kilomètres de
l’arrivée. Le double vainqueur de l’épreuve (2007, 2009) est revenu sur l’échappée
initiale. Il a fait rouler ses équipiers (Pantano puis Mollema) dans la Croix-de-Fer puis le
Télégraphe.
Mais, dans le Galibier, l’un des cols les plus durs des Alpes, Contador, pas plus que ses
compagnons (Frank, Atapuma, Pauwels, Navarro), n’a pu suivre Roglic, qui a attaqué à
6,5 kilomètres du sommet. Bardet a démarré plusieurs fois dans la montée, sans jamais
décrocher Froome et Uran. Aru, en revanche, a basculé au sommet avec un retard d’une
quinzaine de secondes sur ses rivaux directs. La longue descente (28 km), le groupe du
maillot jaune, souvent mené par le Français Warren Barguil, a creusé l’écart pour se
disputer la deuxième place à l’arrivée.

Kittel craque
Roglic, ancien champion du monde juniors de saut à ski, s’est imposé pour la première
fois dans le Tour, auquel il participe pour la première fois. L’an passé, il avait gagné un
contre-la-montre du Giro pour ses débuts dans un grand tour. Selon les statisticiens,
Roglic (27 ans) a signé ainsi dans le Tour la première victoire d’un coureur slovène,
représentant un pays indépendant depuis le début des années 1990.
Dans cette étape de 183 kilomètres, le Français Thibaut Pinot, fiévreux, a abandonné sans
jamais avoir approché depuis le départ sa forme du Giro (4e en mai). L’Allemand Marcel
Kittel a renoncé quelques instants plus tard. Victime d’une chute en début d’étape, Kittel,
coude droit abîmé, a laissé tout espoir de ramener à Paris le maillot vert, désormais promis
à Michael Matthews à condition que l’Australien rallie la capitale.
Jeudi, les grimpeurs abattent leur dernière carte dans la 18e étape longue de 179,5
kilomètres entre Briançon et col d’Izoard. L’ascension finale, la dernière du Tour 2017,
mène à l’altitude de 2360 mètres, dans un site grandiose.
Le Quotidien/AFP
Le TOP 10 de cette 17ème étape ! / TOP 10 of this 17th
stage! #TDF2017pic.twitter.com/Hv3S5cnPeA
— Le Tour de France (@LeTour) 19 juillet 2017
PAYS :Luxembourg Journal :Le Quotidien, 19.07.2017
http://www.lequotidien.lu/sports/tour-de-france-le-slovene-primoz-roglic-enleve-la-17e-
etape-froome-toujours-en-jaune/
100. Ligue des champions : Dudelange pour une première
Dans Football, Sports Mis à jour le 19/07/17 11:33 | Publié le 19/07/17 11:33

En Coupe d’Europe, jamais encore le F91 n’a réussi à renverser la situation lors d’un
match retour disputé à domicile. L’APOEL Nicosie pourrait-il changer ça ce mercredi
soir ?
C’est forcément le genre de statistiques qui fait mal à entendre. Dans toute son histoire
européenne, Dudelange a été battu douze fois à l’extérieur lors d’une manche aller de
Coupe d’Europe. Et jamais, les joueurs du stade Jos-Nosbaum ne sont parvenus à
renverser la vapeur dans leur antre au retour. Jamais !
En allant un peu plus loin, on se rend même compte qu’une seule fois, les Dudelangeois
ont réussi à inverser lors d’une deuxième manche une situation qui avait été compromise
quelques jours plus tôt lors de la première rencontre. C’était en 2005/2006 au 1er tour de
la Ligue des champions. Et cette année-là, les hommes de Michel Le Flochmoan avaient
tout d’abord été battus 0-1 à domicile par les Bosniens du Zrinjski Mostar. Avant, de
s’imposer au retour… 0-4 après prolongations, grâce à des réalisations signées
Gruszczynski (deux fois), Di Gregorio et Hug. «On appelle ça un exploit !» avait titré
votre Quotidien le lendemain. Peut-être Jonathan Joubert en touchera-t-il un mot à ses
équipiers avant la partie, lui qui est le seul joueur toujours présent dans le cadre à avoir
foulé la pelouse du stade Gradski ce jour-là.
«Si on joue comme à l’aller»
Dino Toppmöller, lui, n’était pas forcément au courant de tout ce qui est écrit plus haut.
«Mais ce serait beau de réussir une première en se qualifiant ce mercredi», souriait-il.
«J’ai toute confiance dans mon groupe pour y arriver. On est prêts, physiquement comme
tactiquement. Je veux une équipe qui joue en bloc, affichant une saine agressivité et de la
volonté.» Avant d’aller un peu plus loin en lançant : «Si mes hommes réalisent la même
prestation qu’à aller, nous allons gagner.»
La défaite 1-0, pas vraiment méritée, de mercredi dernier n’a pas l’air de lui rester trop
en travers de la gorge. «C’est vrai qu’on méritait peut-être mieux. Mais l’an passé, en
Europa League, ces Chypriotes n’ont perdu qu’un seul match à domicile, face à
Anderlecht en huitième de finale. Avant ça, ils avaient tout gagné, écartant l’Olympiakos,
l’Athletic Bilbao ou les Young Boys. Donc, un revers 1-0 là-bas n’est pas dramatique,
même s’il nous place dans une situation difficile.»
Le technicien allemand semble avoir son plan d’attaque bien en tête et celui-ci ne devrait
pas être très différent de l’aller. «Je ne vois pas trop l’intérêt de se ruer tout de suite vers
l’avant. L’ambition première sera de ne pas encaisser. Et si on y arrive, on aura alors 90
minutes pour inscrire ce petit but qui nous donnerait les prolongations. Et même si Nicosie
parvenait à secouer nos filets, je nous sens capable de leur en mettre trois pour se
qualifier.» Le genre de discours qui permet de réaliser des exploits.
Julien Carette

PAYS :Luxembourg Journal :Le Quotidien, 19.07.2017


http://www.lequotidien.lu/sports/ligue-des-champions-dudelange-pour-une-premiere/