Vous êtes sur la page 1sur 8

Les fondements du site mémoire facile sont représentés

par un mot clé, un acronyme pour 7 stratégies

Mon principal objectif reste, avant tout,


la mutualisation des idées et la simplicité.
Comprendre
"C’est avant tout donner du sens, pouvoir évoquer des saynètes dans sa tête."

Cette première stratégie est la compétence la plus importante.

Elle vous permet de "prendre avec", la représentation du monde qui


vous entoure. Cela se fait grâce à vos perceptions sensorielles.

Donner du sens pour comprendre (la mémoire sémantique). Cette


étape est d'une importance capitale pour mémoriser et vous assurer
un maximum de réussites.

Comprendre c’est, pouvoir relier la nouvelle information, cette


inconnue avec vos propres connaissances ; obtenir une image, une
représentation concrète dans votre tête (qui vous plaise).

S’il y avait une seule chose à Comprendre sur la stratégie mentale


nécessaire à la compréhension c’est bien la création d’une imagerie
concrète dans sa tête.

"Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans,


c'est que vous ne le comprenez pas complètement."
[Albert Einstein]
Expérimenter
C’est mettre en pratique

C’est l’étape de la mise en situation de l’information en cours d’acquisition


(la mémoire épisodique).
Oui ! Comme les épisodes d’une série télévisée mis à part qu’ici il s’agit de
votre histoire.

En psychologie cognitive, cette mémoire épisodique ou mémoire


autobiographique désigne le processus par lequel on se souvient des
événements vécus avec leurs décors, leur contexte (date, lieu, état émotionnel).

Expérimenter, c’est aussi être curieux, aller chercher un maximum de


documentations sur un sujet. Plusieurs endroits, nombreux contextes où
l’information, les connaissances peuvent être reconnues et associées à
d’autres plus connues, dans votre tête.

Pour résumer, expérimenter c’est donc utiliser des ressources multiples pour
se façonner, se représenter correctement l’objet d’étude (après l’avoir compris,
y mettre le plus de sens, d’émotions possibles selon votre propre
représentation).
Répéter
La première Loi De l’Apprentissage

Répéter est le principe élémentaire


de la création d’une habitude, d’un rituel,
une voie royale vers l’automatisme
recherché (c’est ce que l’on appelle la
mémoire procédurale).

Du mot procédure, processus identifiant


une série d’actions à suivre par étape.

Photo : Création de Exper Giovanni Rubaltelli

"L’enfant fait cela naturellement lors de ses premiers apprentissages."

Ainsi, vous pouvez mémoriser de nombreux domaines d’informations (par


répétition ou par bachotage) sans en comprendre le moindre sens, comme un
poème compliqué, une langue étrangère, une formule mathématique, etc.

Mettez donc cette mémoire, dite mécanique, de côté. Et, sachez garder en
tête que la répétition raisonnée vous permet, elle, de fixer vos souvenirs, à
tout âge.

Plus vous avancez dans l’âge, plus vos réseaux se multiplient toujours avec
vos expériences. Cette compensation, très encourageante est pratiquement
infinie.

Répétez autant que vous le pourrez le savoir étudié, dans des situations
différentes où d’autres sens et émotions pourront être sollicités.
Visualiser
ou évoquer

Comme la notion de mémorisation, la visualisation est aussi intimement


liée à celle d’apprentissage… Cependant, je préfèrerai parler d’évocation.

Pour Visualiser, apprenez, tout d’abord, à "Plantez le décor". C’est tout


simplement se créer un environnement propice et apaisant pour agir
(images, sons, un maximum de vos perceptions sensorielles).

Que ce soit pour se relaxer, travailler, étudier, lire… l’ambiance est capitale.
Celle que vous saurez installer autour de vous sera la clé de la réussite de
votre objectif.

Néanmoins, je vous le rappelle, en toute simplicité, enrichissez votre


vocabulaire de manière "multi-épisodique" (au besoin, revoir la stratégie "E" de
l’Expérimentation). Plus votre bibliothèque de mots (images) sera riche, plus
vous serez à votre aise pour de multiples films intérieurs.

S’il y avait une seule chose à retenir sur la stratégie mentale nécessaire à
la visualisation c’est bien la création d’une imagerie concrète dans sa tête.
(Reprenez donc la première stratégie : Comprendre)

Apprendre La Visualisation Mentale


Comme Les Sportifs De Haut-Niveau,
Pour Une Programmation De Gagnant(e)
Estimer
c’est également évaluer

Nature morte par studebaker2008

Pour savoir où vous en êtes, osez vous remettre en question !

Deux éléments facilitent la conduite de toute évaluation :


• les objectifs fixés de l’apprentissage (le résultat que vous voulez
obtenir) ;
• les indicateurs définis (les signes observables d’acquisition d’une
connaissance) qui permettent de mesurer la réussite, l’atteinte de
vos objectifs.

Bien sûr, avant d’atteindre ces objectifs, il y a un travail de fond et de


forme à réaliser. Ce sont des étapes ou bien de petits objectifs
intermédiaires qui permettent d’atteindre le but réellement visé, plus
sereinement et surtout avec méthode.

"Ce qui apprend à apprendre, c’est cela la méthode. [...] A l’origine, le mot
méthode signifiait cheminement."
[Edgar Morin, La méthode]
Adapter vos pratiques
À vos propres capacités et à vos réels besoins

Adapter c’est modifier vos outils et vos situations d’application à vos


propres possibilités, afin de mieux mémoriser de nouvelles connaissances,
pour mieux les automatiser.

En vous connaissant un peu mieux, vous saurez adapter et adopter les


bons intervalles de révisions et les bonnes habitudes pour apprendre. Vous
pourrez ainsi, vous donner les meilleures chances de résultats.

Pour éviter les obstacles à l’application d’un savoir (la pratique), d’une
nouvelle méthode ou d’une nouvelle stratégie d’apprentissage, une des deux
solutions suivantes, vous sont nécessaires :

✓ soit vous inventer, imaginez ou trouvez un nouveau contexte (un décor,


un scénario), une nouvelle situation où vous pourrez, sans difficulté,
appliquer la nouvelle connaissance ;

✓ soit vous adaptez l’application, la méthode ou la stratégie pour utiliser


le nouveau savoir dans la situation donnée.
Utiliser
Dans le sens de réinvestir

Transférez vos apprentissages dans de nouvelles situations. Utilisez un


maximum de contextes où vous pouvez solliciter le nouveau savoir acquis.

Définissons le transfert de connaissances comme le mécanisme qui permet


à un sujet d’utiliser dans un nouveau contexte, une nouvelle situation, des
connaissances acquises antérieurement. Sans un minimum de transfert, tout
apprentissage serait donc totalement inutile, puisqu’il ne répondrait qu’à une
situation passée et non reproductible dans sa singularité.

Coup de pouce… juste après toute nouvelle étude faire un premier point
de ce que vous venez d’apprendre, d’étudier. Le soir de cette même étude,
refaite un point rapide mais complet sur les nouvelles connaissances du jour.
Deux ou trois jours plus tard, la même chose, en applications, en
expérimentations, puis une par semaine, par quinzaine, etc.

Pensez à redonnez de la vie une fois par mois à ces traces "mnésiques"
(mémoire de nouveaux savoirs) pour creuser toujours plus profond le sillon
vers un chemin bien précis et direct sans obstacle.
Profitez de n’importe quelle circonstance pour utiliser vos nouvelles
connaissances, épatez votre entourage ! Faites le spectacle, même si ce n’est
que pour 5 minutes… Osez pour vous.
=> Des Productions Offertes Sur Le Site <=