Vous êtes sur la page 1sur 61

RAPPORT D’ACTIVITE

2016 / 2017
Table des matières
Le mot du président ................................................................................................................................................... 1
Organigramme ........................................................................................................................................................... 2
Le délégué général ..................................................................................................................................................... 3
Les affaires institutionnelles et la gouvernance .......................................................................................................... 3
Vice-présidents ...................................................................................................................................................... 3
Comité d’orientation stratégique ........................................................................................................................... 4
Conseil des membres ............................................................................................................................................. 4
Conseil d’administration......................................................................................................................................... 5
Conseil académique ............................................................................................................................................... 5
Modification des statuts ......................................................................................................................................... 5
Les affaires administratives et financières .................................................................................................................. 6
Activités financières ............................................................................................................................................... 6
Activités administratives ........................................................................................................................................ 6
La communication et les événements ........................................................................................................................ 7
La communication institutionnelle ......................................................................................................................... 7
La vie de la communauté........................................................................................................................................ 8
L’évènementiel .....................................................................................................................................................11
La recherche et la formation .....................................................................................................................................15
Clotilde Ferroud, vice---présidente recherche ...........................................................................................................15
Nazih Mechbal, vice---président formation ...............................................................................................................16
Faits marquants ....................................................................................................................................................16
Finalisation du reporting PNM ...............................................................................................................................17
Commission recherche ..........................................................................................................................................17
Déplacement au Koweït ........................................................................................................................................17
Evaluation vague D HCERES ...................................................................................................................................18
Projet « 1000 doctorants pour les territoires » ......................................................................................................19
La vie étudiante ........................................................................................................................................................21
Le Projet d’amélioration de la qualité de vie étudiante et de promotion sociale de l’InterComue Ile-de-France .....21
Les actions en direction des étudiants ...................................................................................................................21
Le Numérique ...........................................................................................................................................................22
Le numérique et la formation ................................................................................................................................23
L’accompagnement à la transition numérique .......................................................................................................24
La documentation et le numérique (e-librairie/bibliothèque) ................................................................................25
Les services numériques........................................................................................................................................25
L’Europe et l’International.........................................................................................................................................27
Bendicht Weber, vice---président développement....................................................................................................27
Europe ..................................................................................................................................................................28
International .........................................................................................................................................................29
Le Centre Michel Serres ............................................................................................................................................33
Les projets interdisciplinaires ................................................................................................................................33
Les formations du Centre Michel Serres ................................................................................................................34
Communication - Promotion .................................................................................................................................35
La recherche .........................................................................................................................................................35
Aspects administratifs ...........................................................................................................................................35
Perspectives ..........................................................................................................................................................35
Le PEPITE HESAM Entreprendre ................................................................................................................................36
Sensibilisation .......................................................................................................................................................36
Le statut étudiant entrepreneur et l’accompagnement associé .............................................................................36
Le Diplôme Etudiant Entrepreneur ........................................................................................................................38
Prix Pepite Tremplin ..............................................................................................................................................39
Relations partenariales..........................................................................................................................................41
Communication .....................................................................................................................................................42
Gouvernance et management du PEPITE ...............................................................................................................43
Suivi budgétaire ....................................................................................................................................................44
Perspectives 2017-2018 ........................................................................................................................................44
L’Equipex MATRICE / Programme 13-Novembre .......................................................................................................46
MATRICE ...............................................................................................................................................................46
PROGRAMME 13-NOVEMBRE................................................................................................................................48
Les Annexes : ............................................................................................................................................................50
Annexe 1 : Identité HESAM Université ...................................................................................................................50
Annexe 2 : Centre Michel Serres ............................................................................................................................52
Annexe 3 : PEPITE HESAM Entreprendre................................................................................................................54
Annexe 4 : Retroplanning HCERES .........................................................................................................................56
Le mot du président

HESAM, l’Université in-disciplinée

Dans le paysage français et européen de l’enseignement supérieur et de la recherche, HESAM Université est atypique.
Cette université fédérale d’un nouveau type mise sur l’interdisciplinarité, la professionnalisation, l’intelligence en
réseau, le numérique, le partage des compétences.

Ancrée dans Paris intramuros, au cœur du Quartier Latin, HESAM est aussi l’université des territoires, en interaction
par l’intermédiaire de ses nombreux campus et implantations, avec les écosystèmes socio-économiques et les clusters
dans toutes les grandes régions françaises, et au niveau global.

En rupture avec les modèles universitaires traditionnels de la fin du XXème siècle, la trajectoire innovante d’HESAM
Université émule ses prestigieux établissements membres : formation tout au long de la vie et recherche de pointe
sur les processus de transformation, en partenariat avec les entreprises, les territoires.

Dans sa dynamique post-IDEX, HESAM Université étonne et attire. La communauté, libérée des établissements à
vocation plus traditionnelle, s’enrichit des écoles qui partagent ses valeurs de vélocité, de prospective, d’innovation
et de personnalisation des formations et des parcours de recherche : l’arrivée des quatre écoles d’arts appliqués de
Paris, du CESI, mais aussi bientôt de SKEMA Business School et de l’Institut français de la Mode en témoignent.

Centre Michel Serres, Pepite HESAM Entreprendre, plan d’action « 1000 doctorants pour les territoires », Equipex
Matrice / programme « 13 Novembre » : le rapport d’activité 2016-2017 rend compte des initiatives novatrices de
l’acteur hors normes qu’est HESAM Université, à la fois start-up et holding internationale, animé par une petite équipe
d’une vingtaine de personnes, mues par la passion d’entreprendre et la volonté d’être au service des étudiants, des
chercheurs, des établissements et de la connaissance ouverte.

Bien chaleureusement,

Jean-Luc Delpeuch

1
Organigramme

2
Le délégué général

Les affaires institutionnelles et la gouvernance

L’activité institutionnelle et de gouvernance de l’année 2016 - 2017 a été marquée par l’arrivée de cinq nouveaux
établissements (Ecole Boulle, Ecole Estienne, Ecole Duperré, ENSAAMA, CESI) et le départ de trois établissements
(ENA, ESCP Europe, Paris 1 Panthéon – Sorbonne).

Vice-présidents
Ce nouveau périmètre a induit une réorganisation de l’équipe de direction, plus souple et plus agile, passant de sept
vice-présidences à quatre. Deux vice-présidents sont maintenus dans leurs fonctions, et deux nouveaux viennent
compléter les forces d’HESAM (cf organigramme) :
Vice-présidente recherche : Clotilde Ferroud
Vice-président numérique, documentation et libre accès : Philippe Dedieu
Vice-président formation : Nazih Mechbal
Vice-président développement : Bendicht Weber

3
Comité d’orientation stratégique
Le bureau, qui réunissait le président, ses vice-présidents et le délégué général a été remplacé par le comité
d’orientation stratégique (cos). Il réunit tous les mois depuis le mois de mai 2017 le président, les vice-présidents et le
délégué général. Une fois tous les deux mois les directeurs de pôles participent à la réunion afin de rendre la stratégie
rapidement opérationnelle.

Les commissions ont également évolué, quatre commissions préparent les décisions : commission communication,
commission internationale, commission scientifique (recherche et formation) et commission numérique.

Conseil des membres


Le Conseil des membres qui réunit les chefs des établissements membres de la communauté, s’est réuni seize fois. Il
a notamment permis de préparer les travaux du conseil d’administration et redessiné la stratégie d’HESAM.

Cette nouvelle stratégie se traduit par les chantiers suivants :


- Affirmer l’originalité d’HESAM comme université fédérale de recherche et de formation, en réseau national
dotée d’une stratégie territoriale, notamment au travers du programme « 1000 doctorants pour les territoires
et par la création des « assises territoriales d’HESAM Université » qui réunissent tous les établissements
membres et les responsables des implantations territoriales, afin de réfléchir ensemble aux atouts que
constitue ce réseau territorial et aux possibilités qu’il ouvre en termes de partenariats en interne à HESAM et
avec les territoires d’implantation.
- Habiliter de nouvelles formations :
o Formations de niveau L destinées aux bacheliers professionnels et technologiques déployées sur tout
le réseau national (projet de NCU deuxième vague),
o Centre Michel Serres, PEPITE HESAM-Entreprendre, et masters interdisciplinaires dans les champs
scientifiques d’HESAM (projet d’EUR deuxième vague),
o Formations de type « post-master », dont le double objectif est « d’académiser les professionnels » et
de « professionnaliser les académiques » ;
o Formation de jeunes enseignants chercheurs à l’innovation pédagogique

4
- Animer le collège doctoral HESAM Université : La constitution d’un collège doctoral HESAM, inscrite dans le
contrat de site 2014 - 2018, est cohérent avec la délivrance d’un doctorat « HESAM Université », préparé au
sein d’un établissement et d’une ED. Le collège doctoral d’HESAM permet la prise en compte de spécialités
métiers, présentes notamment dans les écoles sous tutelle du ministère de la culture. Ce collège apporte sa
valeur ajoutée en termes de visibilité et de partage de bonnes pratiques et permet de converger vers un
référentiel commun au sein d’HESAM.
- Développer les coopérations internationales à l’échelle de la communauté : HESAM Université travaille à
l’accompagnement de projets internationaux en réponse aux sollicitations de gouvernements étrangers et
d’organisations intergouvernementales, telles que l’U.E, la Banque Mondiale, l’AFD mais aussi d’entreprises,
permettant ainsi d’accroître ses ressources financières propres et celles de ses établissements membres.
- Soutenir la participation aux programmes européens : sensibilisation à H2020 et aux bourses européennes
ERC, Erasmus + (encourager les établissements à renforcer la mobilité pour les étudiants), etc.
- Encourager l’innovation pédagogique
- Faciliter la mutualisation numérique
- Susciter et accompagner la création de chaires interdisciplinaires d’entreprises

Conseil d’administration
Le conseil d’administration (CA), qui définit la politique de la communauté, s’est réuni sept fois. Ses principaux travaux
ont porté sur :
- Le budget 2017, les perspectives budgétaires 2018 – 2020 et les budgets rectificatifs.
- La constitution de commissions et leur calendrier
- L’affiliation du CESI et de la Conférence des 4 écoles d’arts appliqués de Paris (CESAAP)
- Le bilan d’étape du premier semestre 2016.
- Le programme « 1000 doctorants pour les territoires»
- L’évolution du périmètre

Conseil académique
Le conseil académique (CAC) apporte au CA, sous la forme d’avis, une réflexion prospective à moyen et long terme sur
les orientations de la communauté et sur la mise en œuvre de ses missions en matière de recherche et de formation.
Le conseil académique, dans l’attente de l’élection d’un nouveau président s’est réuni quatre fois, sur les thématiques
suivantes :
• Evaluation HCERES
• Champs et coordonnateurs de champs
• Formation doctorale d'HESAM Université
• Gouvernance du conseil

Modification des statuts


La modification des statuts d’HESAM Université a été approuvée à l’unanimité par le conseil des membres et le conseil
d’Administration, et est validée par le décret n° 2016-1233 du 19 septembre 2016, modifiant la dénomination de notre
communauté, pour introduire le nouveau vocable « Hautes Écoles Sorbonne Arts et Métiers Université – dit HESAM
Université ». Cette modification permet de mieux mettre en évidence l’enracinement de la communauté dans une
tradition académique extrêmement prestigieuse.

5
Les affaires administratives et financières

Activités financières
Au-delà des activités récurrentes allant de la préparation du budget, son exécution tant en dépenses qu’en recettes
et son suivi, l’année 2017 a été marquée par une première clôture budgétaire au format gestion budgétaire et
comptable publique (GBCP). Cette clôture a donné lieu à de nombreux échanges avec l’agent comptable et a abouti à
la présentation du compte financier 2016 au CA du 15 mars 2015.

Dans la philosophie définie par le budget initial où seules les recettes notifiées sont inscrites au budget, 3 budgets
rectificatifs ont été produits pour tenir compte de ces nouvelles recettes. Ces budgets ont aussi pris en compte la mise
en place, à compter du 1er juillet 2017, du portage du Centre Michel Serres.
Concrètement cela signifie que les dépenses du centre sont réalisées par les services des Arts et Métiers. Pour rappel,
le Centre Michel Serres s’auto-finance et les recettes engendrées sont collectées par HESAM et reversées aux Arts et
Métiers dans le cadre de ce nouveau mécanisme.

L’année 2017 est aussi l’année de finalisation du reporting du programme Paris Nouveaux Mondes (PNM).

A titre informatif le budget 2017 était légèrement supérieur à 1 Millions d’euros.

Activités administratives
L’essentiel des activités administratives porte autour des rémunérations, en ce sens l’année 2017 est marquée par la
passage du prestataire GFI, au service de la DRFIP paie à façon. Passage qui a permis une nette réduction du coût du
bulletin de paie et une sécurisation de nos déclarations aux organismes sociaux, dans la mesure où la DRFIP assure ce
service pour nous.

6
La communication et les événements

La communication d’HESAM Université reflète la vie et


l’organisation de la communauté. Elle s’adapte à la stratégie
et aux évolutions souhaitées par la présidence du
regroupement.

La communication institutionnelle

Suite à l’arrivée à terme de l’IDEX Paris Nouveaux


Mondes (PNM) qui a animé la vie d’HESAM Université de
1/ Les conclusions de
septembre 2012 à juin 2016, le service de la
l’IDEX Paris Nouveaux Mondes
communication a produit un bilan PNM revenant sur les
quatre années de ce programme.
Ce bilan est accessible en ligne : http://bit.ly/2sdZDEl

2/ Nouveau périmètre et nouvelle configuration Aperçues de pages du compte-rendu PNM


stratégique
L’évolution du périmètre d’HESAM Université a permis des changements profonds dans le positionnement, la stratégie
et donc, la communication, outil de déploiement de cette nouvelle stratégie (cf Rubrique affaires institutionnelles et
la gouvernance). Ce redéploiement s’est mis en place en plusieurs temps, avec la diffusion de communiqués de presse
sur l’intégration du CESI et des 4 Ecoles d’arts appliqués de Paris (CESAAP), et l’organisation d’une signature des
conventions d’affiliation. La participation de la CESAAP aux RUE, au colloque "Arts, Mode, Design" via l’intermédiaire
d’HESAM Université est le premier marqueur d’une opération de communication à caractère scientifique initiée
conjointement.

7
3/ Repositionnement identitaire

Suite à la modification du périmètre d’établissements membres et du périmètre scientifique de notre communauté,


le service de la communication a également opéré une refonte identitaire, basée sur les principes déjà initiés dans
la nouvelle charte graphique en cours de mise en place. Un nouveau site web verra le jour en 2018 ainsi que la
publication de la nouvelle identité (nouveau logo et nouveaux supports de communication associés) (cf Annexe 1 –
Nouvelle identité). La nouvelle identité a été présentée aux chefs d’établissements le mercredi 7 juin 2017 puis aux
élus du conseil d’administration le 20 juin 2017. Les deux instances ont validé le déploiement de cette nouvelle
identité, sobre et agile.

La vie de la communauté

1/ Vie de l’institution

- Equipe
L’équipe de la communication s’est étoffée en intégrant à la
rentrée de septembre 2016 une chargée de communication,
Manon Fraisse, en charge du community management sur les
réseaux sociaux, du site Web et de l’editing. Ce recrutement a
permis de renforcer notre présence sur les réseaux sociaux
passant de 1400 followers Twitter en 2016 à 1726 en 2017 (sans
avoir recours à de l’achat d’adhésion). Un compte Facebook dédié
Aperçus des pages Twitter et Facebook HESAM Université au PEPITE HESAM Entreprendre a également été ouvert,
permettant d’élargir notre relation avec la communauté étudiante. L’arrivée de Manon Fraisse a également permis
la mise en place de RDV étudiants, comme le bureau des BDE de la communauté qui s’est tenu en novembre 2016.

- Commission communication
La commission communication, rassemblant les responsables communication de chaque établissement membre, s’est
tenue tous les deux mois, les premiers mardis du mois. Les représentants du CESI et de la CESAAP ont également été
intégrés en vue de leurs associations prochaines. La responsable de la communication d’HESAM Université, Stéphanie
Mermet, anime cette commission qui a pour vocation de diffuser les avancées et nouveaux projets d’HESAM aux
établissements et de faire remonter les remarques et besoins des membres en matière de communication.

- Centre Michel Serres


Certaines activités du Centre Michel Serres (ici détaillées dans leur
intégralité dans la rubrique Centre Michel Serres) ont fait l’objet d’un relais
de communication sur les réseaux sociaux, comme les rentrées des
étudiants ayant eu lieu les 9 septembre 2016 et 20 février 2017 ou la mise à
jour du blog des étudiants. L’ouverture du Centre en septembre dans ses
nouveaux locaux a également fait l’objet d’un communiqué de presse, et a
été suivi par certains organes de presse spécialisée.
Une partie de l’équipe du centre lors de la
remise du prix ED21, ©Rashad Karanouh
La communication a également assuré un relais suite à l’obtention du prix de l’Innovation pédagogique, décerné par
Ed21 au Centre Michel Serres le 30 mai 2017 dans les locaux de L’Etudiant, en partenariat avec Schoolab et Deloitte

8
notamment. En outre, le Centre Michel Serres a fait l’objet d’une promotion publicitaire au sein du Guide annuel des
Masters et Mastères du Figaro et de la lettre d’information de la CGE (Juin 2017) (cf Annexe n°2 - Centre Michel Serres).
Enfin, la communication prépare avec le centre le déploiement d’un site web dédié, qui a mobilisé l’équipe sur ce
travail (animation de réunions, benchmark, arborescence, rédaction de textes, charte graphique, etc.).

- PEPITE HESAM Entreprendre


Concernant le PEPITE HESAM Entreprendre, la rentrée des étudiants-entrepreneurs du 9 novembre 2016 a été
couverte notamment avec le #EE en partenariat avec PEPITE France. En mars 2017, la convention de partenariat
unissant le PEPITE HESAM Entreprendre à l’EBS Paris a permis à la communication de valoriser le statut d’étudiant-
entrepreneur et de toucher un nouveau public. Afin de renforcer cette image, une campagne photo et des interviews
des étudiants-entrepreneurs ont été mises en œuvre avec l’aide de la Chargée de sensibilisation du PEPITE HESAM
Entreprendre, Hortense de La Baume, en mai 2017 (cf Annexe 3 - HESAM Entreprendre). Du côté des start-ups, lors
du Salon Vivatech de juin 2017, il a été annoncé en conférence de presse la sélection et l’intégration de deux projets
du PEPITE HESAM Entreprendre (cf Rubrique HESAM Entreprendre) au sein de la Station F, permettant notamment
l’intervention du projet de la start-up R-Pur sur le salon de la région lors d’un pitch de 3 minutes. Enfin, comme pour
le Centre Michel Serres, la communication prépare avec le PEPITE le déploiement d’un site web propre à leurs activités,
travail qui a mobilisé l’équipe sur les sujets suivants : animation de réunions, arborescence, charte graphique, etc.

Exemples de photographies prises lors de la campagne PEPITE HESAM (mai 2017) © Sandrine Villain

2/ Vie des projets HESAM Université

- Le programme « 1000 doctorants pour les territoires »

Lancement du programme « 1000 doctorants… » au Sénat le 24 mai 2017 © Stéphanie Mermet

Le programme des « 1000 doctorants pour les territoires » (Détail du programme dans la Rubrique recherche,
formation) a été lancé le 24 mai 2017 par Jean-Luc Delpeuch et les partenaires du programme : Clarisse Angelier,
Déléguée générale de l’ANRT, Véronique Robitaillie, directrice de l’INET et directrice générale adjointe du
CNFPT, Vincent Mignotte, directeur de l’ABG, Chloé Bour, présidente de l’AD CIFRE SHS et Béatrice Eveno, chargée
de mission Cifre et entrepreneuriat pour le MESRI-DGRI, financeur du programme. Cette matinée de lancement s’est
tenue dans l’un des salons du Sénat, puisque HESAM recherchait un lieu qui soit synonyme d’implantation en région,

9
sur les territoires. Ce lancement a été un succès dans la mesure où les partenaires se sont engagés à rédiger une
convention et à embaucher une personne consacrée au déploiement du projet.

Université de la couleur

Le projet d’Université de la couleur, projet entièrement


porté par la cellule communication, a remporté un appel
à projets de la Mairie de Paris favorisant la diffusion de
la culture scientifique auprès des jeunes publics. Il
s’agira d’organiser une journée d’étude autour d’un
sujet interdisciplinaire, la couleur en l'occurrence,
démontrant ainsi l’envergure des champs disciplinaires
pouvant être déployés autour d’une seule et même
thématique.

©123 RF – Jakub Gojda

La couleur est apparue être un excellent objet de travail interdisciplinaire, car il est possible de l’aborder du point
de vue de la physique, de la chimie, de la sociologie, de l'histoire, de l’histoire de l’art, du design ou encore de la
pratique artistique.

Ø Les scientifiques qui participeront à cette journée :


Bernard Valeur, chimiste-physicien, professeur émérite du Cnam, spécialiste de la couleur, auteur de nombreux
ouvrages de vulgarisation scientifique sur ce sujet.
Marie Rochut, designer et coloriste, professeure de couleur à l’ENSCI-Les Ateliers, ayant travaillé sur différentes
missions auprès des ministères de la culture et de l’enseignement supérieur sur des applications autour de la couleur
pour des jeunes publics.
Patrick Simon, sociologue de l’INED, spécialiste du racisme, de la discrimination et de la catégorisation ethno-raciale.
Il sera en mesure d’aborder la couleur du point de vue de la société, des populations, car la question humaine, des
couleurs de peaux et de leur perception notamment, sera abordée.
Géraldine Hervé Danhauer, professeure d'arts appliqués spécialisée en design graphique numérique.
Sophie Bourly, professeure d'arts appliqués.

Ø Le programme :
Cette Université de la couleur aura lieu le 17 octobre 2017 à Paris, à l’Ecole Estienne, membre d’HESAM de par son
adhésion à la CESAAP.
La journée d'étude se déroulera en deux temps :

- Une matinée dédiée à une conférence plénière sur la couleur, pilotée par Monsieur Bernard Valeur, puis une
table ronde où les scientifiques/experts discuteront, en interaction avec les étudiants.
- L’après-midi sera dédiée à une mise en pratique des étudiants par un Workshop qui se déroulera sur 3
heures.
Un livrable est prévu à l’issue de cette journée.

Ø Le public :
Deux classes de MANAA (Mise À Niveau en Art Appliqué) de l’Ecole Estienne, soit une cinquantaine d’étudiants,
participeront à cette journée.

10
Ø Développement actuel du projet :
Un COPIL, en relation depuis le printemps 2017, se réunit régulièrement afin de définir les tenants et aboutissants de
cette journée. Il est constitué des personnes suivantes :
Bernard Valeur, Cnam ; Marie Rochut, ENSCI-Les Ateliers ; Patrick Simon, INED ; Géraldine Hervé Danhauer,
professeure d'arts appliqués spécialisée en design graphique numérique ; Odile Bonal, professeure d'arts appliqués
spécialisée en typographie et design graphique imprimé ; Etienne Périn, responsable des relations avec la ComUE
HESAM pour la CESAAP, Clotilde Ferroud, VP recherche HESAM Université ; Bendicht Weber, VP développement
HESAM Université ; Sonia Litaïem, chargée de missions recherche et formation pour HESAM Université ; Manon
Fraisse, chargée de la communication ; Stéphanie Mermet, responsable de la communication (pilote du projet).

L’évènementiel

1/ Evènements récurrents
• Ma thèse en 180 secondes (MT180) – Edition 2017
Rendez-vous récurrent de la valorisation de la culture scientifique et des travaux des doctorants francophones, MT180
est aujourd’hui un évènement majeur de la vie de la communauté. Les établissements d’HESAM Université ayant
participé au concours pour l’édition 2017 sont le Cnam, les Arts et Métiers et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Chaque établissement s’est occupé de la sélection de 4 doctorants qui ont ensuite suivi une formation en vue de la
finale HESAM Université.

Ø Les candidats sélectionnés :

Les candidats du Cnam :


Frédéric Boineau, Applications du fluxmètre gazeux à pression
constante ; caractérisation métrologique et comparaisons aux
méthodes de référence pour les mesures de débit de 4×10-12
mol/s à 4×10-7 mol/s
Aurélien Ferry, Les entrepreneurs de demain, le collaboratif
comme nouvelle méthode d’accompagnement entrepreneurial
Jean-Jacques Machuret, Les facteurs de la performance
commerciale en formation professionnelle, Le cas du Néo
Formateur Consultant (NFC) Les 12 candidats lors de la finale MT180 HESAM
Valérie Tandeau de Marsac, Le capital familial - Étude sur le Université le 26 avril 2017 © Sandrine VIllain
statut juridique du capital et de l'actionnaire en droit français

Les candidats des Arts et Métiers :


Zaïd Boussattine, Etude de l’effet de la dissipation plastique en chaleur à la pointe d’une fissure de fatigue propageante
Laurent Chougrani, Modélisation avancée de formes complexes de pièces mécaniques pour les procédés de fabrication
additive
Charlotte Heslouin, Comment l’analyse des performances environnementales, via des indicateurs peut-elle influencer
la conception et inciter aux bonnes pratiques d’utilisation des produits ? Cas appliqué au transport routier à
température dirigée
Gabriel Margalida, Etude et contrôle du tourbillon de jeu dans un compresseur axial

Les candidats de Paris 1 :


Camille Casale, La santé dans l'enseignement de la danse classique
Cyrille Grandclément, Aides d'Etat et fiscalité des Etats membres, Etude en vue d'une convergence fiscale au sein de
l'Union européenne

11
Barthélémy Martin, L'avenir du travail maritime, analyse et anticipation juridique du monde maritime de demain
Thomas Renault, Trois essais sur l'efficience informationnelle des marchés financiers : une approche Big Data

Ø La formation des doctorants :


Les doctorants ont suivi deux journées complètes de formation les 03 et 31 mars 2017 avec une professeure de
théâtre, spécialiste des interventions en milieu professionnel : Valérie Druguet. Ces journées de formation
comportaient un volet travail du texte et un volet théâtre et prise de parole. Concernant la prise de parole devant
public, plusieurs aspects ont été traités : la gestion du stress, de la respiration, la prise en main du micro, le maintien,
la diction, etc.

Ø Les phases finales :


La finale HESAM s’est tenue le mercredi 26 avril 2017 en l’amphi Paul-Painlevé du Cnam, à 19 heures. Le jury chargé
de départager les candidats était constitué de :
Clotilde Ferroud, VP Recherche d’HESAM Université (Cnam)
Younes Faydi, lauréat HESAM Université MT180 Edition 2016
Olivier Hirt, ENSCI-Les Ateliers
Valérie Benmoussa, CASDEN
Sophie Blitman, journaliste indépendante

À l’issue de cette finale, deux prix ont été attribués, le prix du public à Camille Casale (Paris 1) et le prix du jury à Jean-
Jacques Machuret (Cnam) qui a ensuite représenté la ComUE lors de la demi-finale nationale MT180 qui a eu lieu le
13 juin dans les locaux de la MGEN. Notre candidat n’a malheureusement pas franchi cette dernière étape.

Les lauréats de l’édition 2017 MT180 HESAM Université : Jean-Jacques Machuret (Prix du jury)
et Camille Casale (Prix du public), entourés de notre président, Jean-Luc Delpeuch, de notre VP recherche,
Clotilde Ferroud, et de notre partenaire, Valérie Benmoussa pour la Casden ©Sandrine Villain

• PhD Talent Career Fair – Edition 2016


En octobre 2016, s’est tenu au 104, centre d’art contemporain de la Ville de Paris, le PhD Talent Career Fair, organisé
par la société PhD Talent. Ce salon a pour ambition de faire se rencontrer les doctorants et jeunes docteurs à la
recherche d’un emploi et les entreprises des secteurs public et privé (groupes, start-up, PME, etc.). Pour sa deuxième
édition le salon a impliqué les ComUE d’Île-de-France notamment au travers de la table ronde "Evolution du cadre
réglementaire du doctorat et employabilité des docteurs". Les ComUE ont assuré un relais de communication et de

12
diffusion auprès de leurs partenaires institutionnels, professionnels, de leurs docteurs, doctorants et chercheurs,
auprès de leurs réseaux de start-ups, et auprès de la presse et partenaires médias.

2/ Evènements ponctuels
Les évènements ponctuels sont classés ci-après par ordre chronologique.

• Lancement du Master Médas – Octobre 2016


Le Master Médas (Méga Données et Analyse Sociale) est le fruit d’une coopération entre le Cnam et l’Université Paris
1 Panthéon-Sorbonne, initiée dans le cadre d’HESAM Université. Il a pour mission de former des apprenants à
l’utilisation de données accumulées, rendue possible par le développement des nouvelles technologies. Le lancement
de ce Master s’est fait en octobre 2016.

• HESAM Université au Salon de l’enseignement supérieur franco-allemand – Koweït City


Novembre 2016
Le Salon de l’enseignement supérieur franco-allemand a été organisé à Koweït City à l’initiative des ambassades des
deux pays concernés. L’ambition de ce salon était de promouvoir l’attractivité de la France et de l’Allemagne pour les
étudiants koweïtis du supérieur. HESAM Université, au regard des liens tissés avec le Koweït ces dernière années, a
été invitée, aux côtés de deux autres universités françaises d’envergure internationale, à venir y assurer la promotion
de l’enseignement supérieur français.

• Séminaire HESAM Université – Janvier 2017

Le 18 janvier 2017 s’est réuni sur le plateau Charlotte Perriand de


l’ENSCI-Les Ateliers les acteurs de notre communauté afin de travailler
ensemble aux évolutions de notre regroupement, à ses ambitions et ses
déploiements futurs. Etaient présents les chefs d’établissements
membres, les équipes d’HESAM, des élus de nos instances, des
représentants des personnels, nos VP, et toute personne issue de nos
établissements désirant participer.
Vue du plateau Charlotte Perriand de l’ENSCI-Les
Ateliers qui a accueilli la journée © Manon Fraisse

• Le projet Scarabée d’Or au Salon Rétromobile – Février 2017


Les étudiants de notre communauté s'impliquent depuis deux ans dans le
projet Scarabée d'Or qui travaille à la reconstruction à l’identique de la Citroën
B2 10 HP modèle K1. Cette année, afin de promouvoir le projet et ses acteurs,
Citroën a décidé d’exposer le véhicule (de retour du campus des Arts et Métiers
de Cluny) au salon Rétromobile qui s’est tenu du mercredi 8 au dimanche 12
février 2017 au Parc des expositions de la Porte de Versailles.
Le Scarabée d’Or © Hugues Brunet

• Lancement du programme « 1000 doctorants pour les territoires » - Mai 2017


Le programme, comme explicité auparavant, a été lancé le 24 mai 2017 par Jean-Luc Delpeuch et les partenaires dans
l’un des salons du Sénat, réunissant la presse, les publics intéressés, les institutions et bénéficiaires des programme
Cifre (doctorants, laboratoires, collectivités territoriales).

• Atelier Europe HESAM Université – Juillet 2017


La Commission Européenne ayant levé le voile sur les programmes de travail Horizon 2020 pour la période 2018-2020,
HESAM Université, et plus particulièrement la Cellule Europe (cf Rubrique international), a décidé d’organiser le 11

13
juillet 2017 les "Ateliers Europe" sur les thématiques « Patrimoine et Numérique », « Migrations », « Industrie du Futur
et Sociétés ». Ces ateliers ont été l’occasion d’échanges interdisciplinaires entre chercheurs de la communauté, et
l’opportunité de s’approprier les appels à projets Horizon 2020.

14
La recherche et la formation

Clotilde Ferroud, vice---présidente recherche

• Biographie :
Professeure de chimie organique, Clotilde Ferroud est directrice de la recherche
du Cnam depuis 2012. Elle a structuré le domaine de la recherche au Cnam en
créant et organisant en 2013 le service de la recherche. Elle est depuis 2016
vice---présidente de la Recherche au sein d’HESAM Université.

• Missions au sein d’HESAM Université :

o Une recherche collaborative :


- Coordination de l’animation des champs interdisciplinaires de recherche---formation (en liaison avec le VP
formation)
- Politique de partenariat avec le CNRS
- Supervision de la politique de signature scientifique
- Supervision de la cartographie évolutive et interactive de la recherche (en liaison avec le VP
numérique)
- Préparation et organisation des réunions de la commission recherche

o Le doctorat (en liaison avec le VP formation) :


- Supervision de l’activité du collège doctoral (en liaison avec le VP formation) avec la mise en place
d’une offre doctorale plus large offrant de nouvelles possibilités aux établissements d’HESAM n’ayant
pas d’accès au doctorat (architecture, design et mode).

o Offrir un positionnement national et international :


- Coordination de la participation aux appels à projets européens, internationaux (en liaison avec cellule
internationale d’HESAM) et nationaux

o Renforcer les liens entre académiques et professionnels (en liaison avec le VP formation) :
- Le périmètre d’HESAM Université offre à la fois des visées académiques et professionnalisantes pour
ses usagers. Le but conjoint des vice---présidences recherche et formation est de voir émerger de réels
échanges via la construction de parcours communs.

15
Nazih Mechbal, vice---président formation

• Biographie :
Docteur en robotique de l'ARTS ET MÉTIERS en 1999, Nazih Mechbal est
actuellement maître de conférences HDR aux Arts et Métiers, campus de Paris. Il
est également responsable du Master 2 Recherche "SAR – Systèmes Avancés et
Robotique" et de l'unité d'enseignement et d’expertise de 3ème année
"Mécatronique" (qu'il a créé en 2008).

• Missions au sein d’HESAM Université :

o Renforcer notre offre de formation actuelle et encourager de nouvelles :


- Renforcement et développement du Centre Michel Serres (en liaison
avec les VP développement et recherche)
- Coordination de la démarche d’habilitation du conseil académique à accréditer les diplômes
- Coordination de la carte des formations de niveau master---doctorat (« EUR »), (en liaison avec la VP
recherche) et de niveau licence (ou « bachelor ») (« NCU »)
- Cartographie évolutive et interactive des formations (en liaison avec le VP numérique)
- Développement d’une offre coordonnée de formation tout au long de la vie
- Préparation et organisation des réunions périodiques de la commission formation

o Renforcer les liens recherche et formation (en liaison avec la VP recherche) :


Le périmètre d’HESAM Université offre à la fois des visées académiques et professionnalisantes pour ses usagers. Le
but conjoint des vice---p résidences recherche et formation est de voir émerger de réels échanges via la construction de
parcours communs :
- Coordination de l’animation des champs interdisciplinaires de recherche---formation (en liaison
avec VP recherche)

o Défendre une offre de formation ouverte et innovante :


- Internationalisation des parcours des étudiants, notamment au moyen de la charte Erasmus + en
cours de signature (en liaison avec VP développement)
- Supervision de la mise en œuvre du plan d’action pour la vie étudiante : épanouissement culturel,
sportif et associatif, santé, handicaps, accès au logement, réorientation mobilité internationale (en
liaison avec VP développement)

Faits marquants
• Lancement de la V1 du projet de cartographie en octobre 2016
• Sortie de 3 établissements membres en novembre 2016
• Finalisation du programme PNM le 31 décembre 2016
• Lancement de la campagne d’évaluation HCERES le 13 décembre 2016
• Séminaire HESAM le 18 janvier 2017
• Lancement du programme 1000 doctorants pour les territoires le 24 mai 2017

16
• Dépôt du RAE le 7 juin 2017

L’année 2016-2017 s’est divisée en trois temps :

De septembre à décembre 2016 :


• Finalisation du programme PNM
• Finalisation du projet de cartographie V1
• Mise en place et suivi de la commission recherche
• Lancement du processus d’évaluation par le HCERES

De janvier à mars 2017 :


• Réponse à l’appel à manifestation d’intérêt sur l’insertion professionnelle des étudiants en SHS
• Dépôt des champs recherche pour l’évaluation HCERES
• Lancement de la V2 du projet de cartographie

D’avril à aout 2017 :


• Mise en œuvre du projet « 1000 doctorants pour les territoires »
• Dépôt du rapport d’auto-évaluation auprès du HCERES
• Construction du collège doctoral HESAM

Finalisation du reporting PNM


La rentrée 2016 s’est d’abord concentrée sur la finalisation du programme Paris Nouveaux Mondes, avec le dépôt du
bilan scientifique global, opéré par l’équipe gestionnaire de PNM, et des rapports financiers par établissement, à
savoir : EPHE, EHESS, EFEO, Ecole du Louvre, Université Paris 1 panthéon-sorbonne, FMSH, CNAM, ARTS ET MÉTIERS,
ENA, Ecole des Chartes, INED, INP, ESCP Europe, ENSCI les Ateliers. Pour se faire, il a été nécessaire de mettre à jour
le tableau général de suivi de PNM et construire les tableaux de suivi du reporting global et enfin assurer la
communication auprès de l’ensemble des établissements concernés. Si la plupart des établissements ont su répondre
dans les temps, des établissements ayant reçu une masse financière importante tels que l’Université Paris 1 panthéon
sorbonne et l’EHESS ont accusé un retard conséquent, doublé d’un nombre important d’erreurs dans les bilans
financiers, notamment pour Paris 1. Au-delà de ces retards, un certain nombre d’établissements ont transmis des
relevés financiers erronés, entrainant une prolongation de la clôture du dossier au-delà du 31 décembre 2016 et gérée
par la cellule financière au cours du 1er semestre 2017.

Commission recherche
La rentrée 2016 a également vu la mise en place de la commission recherche dans la continuité de ce qu’elle était
précédemment et ce malgré le contexte tendu que nous avons connu à la rentrée. De fait la chargée de mission, sonia
Litaïem, a accompagné le binôme de VP recherche, Clotilde Ferroud et Caroline Moricot dans la gestion des dossiers
traités en commission, au rythme de 4 commissions annuelles (novembre, janvier, avril et juin, annulée par la suite).
Cependant, la première commission recherche s’est tenue le 4 novembre 2016, sans trois établissements
potentiellement sur le départ à cette période, rendant difficile la cohésion des discussions, notamment à l’orée de
l’évaluation d’HESAM par le HCERES.

Déplacement au Koweït
Un déplacement au Koweït a été organisé afin d’assurer la présence d’HESAM au salon de l’enseignement supérieur
franco-allemand organisé avec l’Ambassade de France au Koweït, les 6 et 7 novembre 2016.

17
Evaluation vague D HCERES
L’évaluation d’HESAM par le HCERES est un processus long qui s’étend de décembre 2016 à septembre 2018, orchestré
et rythmé par le HCERES selon un calendrier organisé en fonction de 3 entités à évaluer : la coordination territoriale,
la formation et la recherche, en parallèle de l’évaluation individuelle de 4 des établissements membre d’HESAM (le
CNAM, l’ARTS ET MÉTIERS, l’ENSAPLV, l’INHA). Pour l’année 2016-2017 l’évaluation s’est organisée en 4 temps :
- Le lancement du processus
- Le dépôt des champs recherche
- Le dépôt du rapport d’autoévaluation
- La coordination autour du collège doctoral

Ø Lancement de l’évaluation :
Le lancement de l’évaluation par le HCERES d’HESAM en vague D a été précédé de plusieurs réunions de préparation
avec le HCERES, dès le mois de septembre. Il a fallu organiser la réunion de lancement de l’évaluation qui devait avoir
lieu le 22 novembre 2016, avec plus de 200 participants (envoi et suivi des invitations, transmission de la
documentation). L’annonce de la sortie de 3 établissements d’HESAM a marqué un coup d’arrêt à cette organisation
et la réunion s’est finalement tenue le 13 décembre à l’UPMC en présence des établissements concernés, hors Paris
1. Au-delà de cette réunion de lancement, le travail de fond a consisté en la compréhension et en la bonne prise en
main du processus d’évaluation, à partir des supports proposés par le HCERES. Le déploiement d’un retroplanning du
processus d’évaluation, ainsi que la compréhension de ce qui relève de la ComUE et de ce qui relève des
établissements a été un facteur essentiel de la mise en œuvre des tâches afférentes à ce dossier. (Cf annexe 4
évaluation HCERES.)

Ø Dépôt des champs de recherche :


A partir des réflexions portées sur l’avenir scientifique d’HESAM lors du séminaire du 18 janvier, nous avons décidé de
transposer les propositions d’axes de recherche émises, en champs de recherche à déclarer auprès du HCERES en
février 2017. Un champ de recherche est un axe thématique ou transdisciplinaire, formé en entité administrative ou
non et qui permet de distinguer les axes de recherche prioritaires de l’établissement. En ce sens, HESAM a déclaré 4
champs de recherche, dans lesquels sont regroupés les laboratoires de tous les établissements :

- Création, Art, Conception, Patrimoine


- Industrie et territoires
- Travail et Emploi
- Numérique et société

18
Le dépôt de ces champs de recherche s’est fait en 2 temps : d’abord par une déclaration d’intention en février 2017,
puis le dépôt des dossiers rédigés en juin 2017, pour lesquels un travail de coordination entre les VP recherche,
développement, numérique et formation a été nécessaire, ainsi qu’avec une communauté de chercheurs engagée
dans la rédaction de ces champs. Enfin, à partir de la réflexion portée sur la recherche, il a été décidé de ne pas dissocier
les activités qui concernent la formation. Par conséquent les champs formations sont identiques et seront déposés en
avril 2018 auprès du HCERES.

Ø Le dépôt du rapport d’autoévaluation :


La première étape de l’évaluation de la coordination territoriale par le HCERES s’est concrétisée début juin avec la
remise du rapport d’autoévaluation le 7 juin 2017. La rédaction de ce dossier a débuté mi-avril et a nécessité plus de
6 semaines de préparation : rédaction du dossier de 68 pages et des annexes, rassemblement des pièces
complémentaires. L’enjeux d’un tel dossier est de pouvoir réaliser une auto-critique réaliste des actions menées et de
la gouvernance d’HESAM sur la période 2012-2017 en y apportant tous les éléments nécessaires à une évaluation
externe qui puisse être le plus juste possible. De fait, il a été question de synthétiser 5 années de vie d’HESAM, en y
incorporant les éléments positifs comme négatifs. Outre ce travail d’auto-critique, un SWOT y a été adjoint afin de
schématiser les forces et faiblesses de l’établissements.

Ø Définition du collège doctoral :


La définition et la mise en place du collège doctoral s’inscrit dans l’évaluation HCERES car au-delà des enjeux que
constitue la création d’un tel collège pour l’établissement, le HCERES attend des éléments de positionnement
d’HESAM sur sa politique doctorale. Ainsi, bien que les collèges doctoraux ne soient pas l’objet d’une évaluation à
proprement parler, le projet de collège doctoral doit pouvoir s’inscrire dans les dossiers des ED d’HESAM concernées,
elles-mêmes évaluées selon un format bilan-projet. Le bilan-projet des ED est à déposer pour le mois de septembre
2017 et une concertation a été entreprise en juillet pour intégrer la place du collège doctoral dans les projets de
chaque ED.
La première réunion de concertation autour du projet de collège doctoral s’est tenue le 29 mars, suivi de trois autres
réunions jusque fin juin 2017. Les chefs d’établissements se sont concertés afin d’opter pour une solution qui
rassemble les écoles doctorales du Cnam et Arts et Métiers au sein du collège doctoral et pour que ces dernières
ouvrent leurs champs disciplinaires afin de pouvoir accueillir les doctorants d’établissements sans ED. Outre ce
principe d’ouverture, le diplôme de doctorat sera émis par HESAM. Enfin, le doctorat sur travaux sera valorisé, à
condition qu’il respecte tous les critères scientifiques nécessaires à la validation du diplôme au niveau national. D’autre
part, une enquête est en cours afin de qualifier les besoins des établissements sur la question doctorale.

Projet « 1000 doctorants pour les territoires »


Le projet est issu d’une réflexion portée par Jean-Luc Delpeuch, en concertation avec les VP recherche et
développement, dans l’objectif d’accroître le nombre de doctorants financés par le dispositif Cifre. En effet, les
collectivités territoriales et certains acteurs publics sont éligibles aux Cifre, mais le déficit de connaissance de ce
dispositif est important. De même les Cifre en collectivités représentent une opportunité pour l’insertion
professionnelle des étudiants notamment en SHS, ainsi qu’une solution intéressante de financement de thèses. La
première étape a été de convaincre les acteurs de ce dispositif, à savoir l’ANRT d’une part, et l’ESR d’autre part. Pour
cela, nous avons répondu à l’appel à manifestation d’intérêt émis par la DGESIP, qui a validé le projet par un
financement annuel équivalent à 120.000 euros et permettant le recrutement d’au moins un personnel dédié à la
sensibilisation. La réponse à cet appel s’est faite en deux parties : un dossier rédigé de 8 pages, puis une audition (2
mars 2017). Le cœur du projet est constitué par une action de sensibilisation au dispositif Cifre à destination des
collectivités territoriales, des laboratoires et des futurs doctorants. Cette phase de sensibilisation s’accompagne d’une
plateforme web de mise en relation des acteurs d’un Cifre, afin de permettre les rencontres entre laboratoires,

19
étudiants et chercheurs. Enfin, il s’agira de créer plusieurs réseaux, celui des collectivités employeuses de Cifre, et celui
des doctorants Cifre SHS en collectivités.
Les partenaires du projet sont les suivants :
- ANRT
- CNFPT
- ADCifre SHS
- Association Bernard Grégory
Les partenaires sont réunis tous les 2 mois en comité de pilotage, auquel s’ajoute le CVT Athéna, l’Association des
maires ruraux de France et le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Enfin, La
Caisse des dépôts et consignations ainsi que le commissariat général à l’égalité des territoires ont montré leur intérêt
pour ce projet et pourront s’y associer à la rentrée 2017. Le recrutement de la chargée de sensibilisation a été effectué
en juin et le poste sera pourvu dès le 21 août 2017.
Enfin, un événement de lancement a été organisé le 24 mai dernier et a réuni une soixantaine de participants dont les
partenaires du projet. Cet événement ainsi que sa diffusion ont permis de faire connaître le projet dans les territoires
et dont les retombées se multiplient.

20
La vie étudiante

HESAM Université forme une communauté nationale et globale qui fédère des établissements, disciplines, personnels
et usagers sur 125 sites d’enseignement autour d’un projet novateur. Les membres d’HESAM Université se sont fixé
pour objectif commun de construire une université interdisciplinaire de la connaissance capable de concilier les
différentes cultures d’établissements, les différentes approches scientifiques pour former un public toujours plus large
et diversifié.
Afin de prendre en compte cette diversité des profils et des pratiques qui la composent, HESAM Université se voit
comme un lieu de coordination et de synergie en matière de vie étudiante.

Le Projet d’amélioration de la qualité de vie étudiante et de promotion sociale de l’InterComue Ile-


de-France

Très implantée en Ile-de-France, HESAM Université a choisi de s’impliquer dans la commission vie étudiante de
l’InterComue Ile de France qui regroupe les 8 ComUE et 3 CROUS de la région. Depuis septembre 2016, l’InterComue
a élaboré un projet d’amélioration de la qualité de vie étudiante et de promotion sociale à l’échelle de la région afin
d’harmoniser les pratiques et de mettre en place des dispositifs communs d’évaluation et de services en termes de
santé, d’alimentation, de logement, de transport ou encore de vie quotidienne. HESAM Université s’occupe
notamment de l’animation et du suivi de l’axe « Santé » du projet.

Les actions en direction des étudiants

HESAM Université agit en direction de ses étudiants de nombreuses manières afin de les informer, de coordonner les
énergies et de promouvoir notre communauté.
Nous organisons régulièrement des réunions auprès des étudiants sur leurs sites d’enseignements afin de leur
présenter les dispositifs HESAM dont ils peuvent bénéficier tel que le Pépite HESAM Entreprendre ou le Centre Michel
Serres
Des réunions d’informations et de coordination avec les associations et élus étudiants des différents établissements
ont également régulièrement lieu. Elles sont des lieux d’échange qui permettent aux étudiants de faire des
propositions et de les tenir au courant de la vie institutionnelle d’HESAM et de l’avancement des projets.
Enfin HESAM Université organisent des activités et séminaires à destination des étudiants. Elle leur permet également
de participer à différents concours tel que Ma thèse en 180 secondes.

21
Le Numérique

22
La création d’une direction du numérique en octobre 2016 a permis une structuration du numérique au sein de la
ComUE. Elle participe à la définition de la stratégie numérique et met en œuvre la feuille de route du vice-président
numérique, libre accès et documentation.

• L’organisation d’une gouvernance du numérique structurée


Une gouvernance du numérique d’HESAM a été mise en place début 2017 et s’opère sur plusieurs niveaux :

- Un directoire composé du président d’HESAM et des quatre vice-présidents (numérique, formation, recherche
et développement) définit la stratégie politique à mener. La mise en œuvre de cette stratégie est assurée par
la directrice du numérique d’HESAM.

- Une commission numérique sous la direction du vice-président numérique, libre accès et documentation, est
en charge de la définition et de la coordination des grandes orientations du numérique. Elle est composée
d’experts du numérique des établissements membres, de porteurs de projets, des responsables de la politique
du numérique des établissements. Cette commission est animée par la directrice du numérique d’HESAM.

- Un comité opérationnel par projet numérique, composé d’experts du domaine du projet, en charge
notamment de la coordination des différentes actions, du suivi de l’avancement du projet et de la validation
des choix stratégiques. Ce comité est animé par la directrice du numérique d’HESAM.

Ces instances s’appuient sur des groupes de travail dont le rôle est de faciliter la collecte des besoins, de diffuser
l’avancement des projets et le déploiement des actions.

• La formalisation du schéma stratégique numérique (SSN)


La précédente feuille de route du numérique de la ComUE 2014-2018, le séminaire de co-design participatif sur le
nouveau projet d’établissement réalisé en janvier 2017 et le recueil des besoins des acteurs ont permis la formalisation
du schéma stratégique du numérique (SSN) d’HESAM au cours du mois d’avril 2017. Le SSN est un projet
d’établissement, transversal à toutes les composantes de l’établissement, dont les objectifs sont de :
- satisfaire les besoins de ses usagers et de ses acteurs,
- susciter la mobilisation des acteurs de la ComUE,
- maintenir le niveau d’engagement requis tout au long de son exécution,
- apporter les compétences requises au développement des projets et de développer une culture et une
identité commune pour une image de marque forte.

Le SSN est axé sur le cœur de métier d’HESAM la formation, l’innovation pédagogique et la recherche.
Les leviers du SSN sont l’accompagnement, le développement d’échanges internes (séminaires, réunions d’échanges
de bonnes pratiques, réunion de co-construction de projets…) et la communication.

Les quatre grands programmes actés par notre schéma stratégique concernent :

Le numérique et la formation
Le numérique se doit d’être au service de la créativité pédagogique. Le premier projet en cours de construction
participe à l’émergence cette créativité, d’en évaluer les effets et de la rendre visible aussi bien à l’intérieur de la
ComUE qu’à l’extérieur.

23
• La création d’un observatoire des usages du numérique
Mieux connaître les pratiques du numérique de nos usagers est une des missions de la direction du numérique qui
permet de mettre en place des projets et services adaptés aux besoins des étudiants, enseignants et personnels de la
ComUE. Nombre de nos établissements n’ont pas le temps ni les moyens humains de réaliser des enquêtes d’usages
utiles pour la création ou l’adaptation de services ou pour la mise en place de nouvelles pédagogies. C’est pourquoi
HESAM Université s’est proposée de mettre en place un observatoire des usages du numérique et des pratiques
pédagogiques pour l’ensemble des membres de la ComUE. Une ingénieure d’étude, Lisa Carrière, a été recrutée dans
ce sens en juin 2017.
L’observatoire des usages du numérique qui sera lancé à la rentrée 2017-2018 aura trois principales missions :

1. La première sera de suivre les usages des outils et services numériques des apprenants, enseignants et des
personnels de la ComUE, à partir de données fournies par les usagers eux-mêmes afin de faire un état des
lieux des pratiques numériques. Cette approche nous permettra de proposer des projets en liens avec les
besoins des usagers en termes de ressources, de formations et/ou d’informations.

2. La seconde mission est de réaliser des enquêtes et des observations du terrain portant sur les transformations
pédagogiques et humaines qui accompagnent l’utilisation du numérique au sein de la ComUE. L’observatoire
pourra s’appuyer sur des équipes de recherche des établissements membres pour lesquelles ces thématiques
sont au cœur de leurs préoccupations.

3. La dernière mission est d’informer et de diffuser les résultats des études réalisées vers les différents acteurs
de la ComUE mais également sera de mettre en place une stratégie de communication sur le web pour une
visibilité de ces travaux.

Les observations, analyses et expérimentations déboucheront sur la production de savoirs, de nouvelles méthodes
scientifiques, de nouveaux outils (notamment des logiciels, de portails documentaires, d’outils de production et de
diffusion), de nouvelles façons de valoriser les savoirs produits, et permettront de proposer, en lien étroit avec la
commission formation, une nouvelle offre de formation.

• La production de ressources numériques pédagogiques


Il s’agit ici de saisir des opportunités liées aux appels d’offres couvrant ces sujets. Les projets s’entendent dans une
perspective collaborative entre des établissements de la ComUE souhaitant mettre en commun des moyens, des
savoirs et des outils de productions. Le succès des projets CréaMooc (2016) et IT2I (en cours) montrent que nous
savons mutualiser les ressources au sein de la ComUE. L’objectif doit être de conduire des projets pour lesquels
chaque partenaire ne dispose pas seul des compétences nécessaires à son élaboration.

HESAM souhaite définir une stratégie de production de ressources numériques qui constituera une offre
complémentaire à celles des établissements de la communauté et contribuera à la création d’une marque HESAM (en
marque conjointe avec les autres établissements engagés) en collaboration avec FUN Mooc dans le champ d’une
nouvelle offre de formation pour de nouveaux publics.

L’accompagnement à la transition numérique


L’accompagnement à la transition numérique dans les établissements membres de la ComUE passe par la mise en
place de communautés métiers. L’ingénieure d’étude chargée de l’observatoire des usages du numérique sera
également manager de ces communautés. Ces dernières sont composées d’experts fonctionnels et techniques et/ou
d’utilisateurs finaux comme par exemple les ingénieurs pédagogiques, les directeurs ou responsables des systèmes
d’information, etc. Leur rôle sera notamment de faciliter le recueil des besoins dans leur domaine d’expertise, de

24
suivre et diffuser l’état d’avancement des projets qui auront émergés des réunions et de faciliter le déploiement des
infrastructures, équipements et outils auprès des utilisateurs finaux. La communauté métier concernant les
documentalistes et bibliothécaires sera mise en place au cours du premier trimestre 2018 par notre chargée d’études,
de recueil et d’analyses de données.

La documentation et le numérique (e-librairie/bibliothèque)


Le lien entre la documentation et le numérique est un autre axe fédérateur de la ComUE.

• Le projet CIMoovA (Compétences Informationnelles en Massive Open Online Vidéo et en accompagnement)


La question des pratiques informationnelles numériques est devenue cruciale pour tous les étudiants, quelle que soit
leur discipline, sans cesse confrontés à l’afflux d’information. Face à ce constat et à l’intégration des « compétences
informationnelles » dans le référentiel des compétences attendues des formations d’ingénieurs de la Commission des
Titres d'Ingénieurs (CTI), le projet CIMoovA (Compétences Informationnelles en Massive Open Online Vidéo et en
accompagnement) proposera de préparer les primo accédant à l'enseignement supérieur et d'aider l'ensemble des
étudiants à acquérir une culture informationnelle nécessaire à leurs études mais également pour leur vie citoyenne.
Dans ce cadre, le dispositif sera constitué :

- d'un espace numérique (CIMoov), de mise à disposition de ressources pédagogiques (vidéos, tutoriels, liens, QCM
d'autoévaluation) permettant une aide à la mise en œuvre du processus informationnel, de façon structurée et
répartie selon quatre thématiques : préparer, trouver, analyser et exploiter.

- d’un accompagnement en présentiel sous forme d'ateliers interdisciplinaires de perfectionnement sur des
problématiques identifiées par les documentalistes et formateurs spécialisés. CIMoovA sera accessible à tous les
étudiants de la ComUE quelle que soit leur discipline pour faciliter et développer leur apprentissage tout au long de
leur parcours. Ce projet sera développé et mis en œuvre par la chargée d’études, de recueil et d’analyses de données
en collaboration avec deux de nos établissements (le Cnam et les Arts et Métiers) au cours des deux années à venir.

Les services numériques


La question centrale des services numériques et des plateformes qui sont nécessaires pour la formation, la recherche,
l’international et les entreprises a été mise en perspective dans les projets numériques d’HESAM. L’axe « système
d’information » est un chantier ouvert pour HESAM avec le projet de développement, à terme, d’une plateforme
commune à partir de briques existantes dans les établissements membres d’HESAM. L’idée étant de saisir les
opportunités (notamment les appels à projet), à moyen et long terme, pour aider à construire ce qui pourrait devenir
un espace numérique pour HESAM proposant une agrégation de services et, éventuellement, différentes plateformes
de mise en relation, cette demande apparaissant de façon récurrente parmi les membres de la Comue.
Deux services sont en cours de réalisation, la cartographie des formations et de la recherche et le site Web d’HESAM.

• La cartographie d’HESAM
La cartographie est un portail commun qui répertorie les formations et les laboratoires des établissements d’HESAM.
La première version de cet outil est accessible en ligne : http://cartoHESAM.eu
La version 2 (V2), en cours de construction, a bénéficié d’un financement de l’AMI 2016 du ministère de
l’enseignement supérieur et de la recherche (MENSR). Cette nouvelle version proposera d’une part, des améliorations
de la première version afin de répondre à un besoin exprimé par les établissements. Un travail a été mené avec nos
établissements sur les intitulés de la nomenclature disciplinaire utilisée pour décrire les contenus de la cartographie
afin de mieux rendre compte des disciplines et thèmes enseignés et objets de recherche au sein des établissements.
Et d’autre part, sur des évolutions et changements du modèle, et notamment sur l’intégration de nouvelles
informations : localisations des formations et des laboratoires, membres des laboratoires et contacts des formations,
métiers et débouchés envisageables après les formations. Enfin, la création d’un module d’édition permettant aux

25
établissements, une fois connectés et identifiés, de modifier les informations les concernant tout au long de l’année.
Ce module sera également utilisé lors des campagnes annuelles de collecte d’information permettant de dater les
données et de suivre le calendrier de l’enseignement supérieur et de la recherche pour les établissements proposant
moins d’une cinquantaine de formations et n’ayant pas de SI qui permettrait d’envisager un recueil automatisé des
données. L’ensemble est mis en œuvre par la chargée d’études, de recueil et d’analyses de données, Cécile Delay.

La maintenance et le développement de services complémentaires de la cartographie sont assurés par notre


développeuse web, Sandra Ziemele, comme la semi-automatisation du recueil de données, l’automatisation du recueil
des données du Cnam (établissement pilote), l’étude de la structure de la base des formations du Cnam pour
l’évaluation de la compatibilité avec celle de la Cartographie d’HESAM et les tests des web services développés par le
Cnam. Elle assurera également les tests et recettes de la V2.

• La refonte du site d’HESAM


Conjointement avec le service de la communication d’HESAM, la développeuse de la ComUE est chargée de la
conception web du nouveau site institutionnel d’HESAM Université.
Après avoir amélioré la sécurité de l’actuel site HESAM, sa mission est de créer une galaxie de sites Web, dont celui de
la ComUE constituera le centre gravitationnel.

26
L’Europe et l’International

Bendicht Weber, vice---président développement

• Biographie :
Architecte diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en 1984,
Bendicht Weber est aujourd’hui professeur de première classe en théorie et
pratique de la conception architecturale et urbaine à l’ENSA de Paris---La---
Villette. Il collabore avec les équipes d’HESAM Université depuis la création de
la ComUE.

Missions au sein d’HESAM Université :

o Renforcer les relations université/acteurs du monde socio---professionnel :


Le renforcement des relations université/acteurs du monde socio---p rofessionnel facilite la visibilité de la communauté
dans le monde professionnel et permet de faire entrer durablement la recherche par l’innovation et le transfert dans
les entreprises. Ce développement est nécessaire pour HESAM Université qui souhaite voir grandir les liens entre
académiques et professionnels dans un esprit d’enrichissement mutuel :
- Appui au PEPITE HESAM Entreprendre (en liaison avec le VP formation et la VP recherche)
- Appui au programme « 1000 doctorants pour les territoires » (en liaison avec les VP recherche,
formation et numérique)
- Mise en place et animation d’un cercle HESAM de partenaires pour l’innovation (Carnot Arts, FNEP,
France Clusters, CNFPT, CAP digital, Ville de Paris, Futur en scène, etc.)
- Etude de création d’une fondation abritée ou un fonds de dotation
- Renforcement des partenariats autour du Centre Michel Serres (en liaison avec le VP formation, VP
recherche) notamment par le développement d’un cercle d’innovation pédagogique

o Stratégie internationale :
- Stratégie internationale : création d’un réseau de partenariats stratégiques, développement de projets
d’ingénierie pédagogique à l’international dont les centres d’innovation HESAM (Maroc, Côte d’Ivoire,
etc.)
- Harmonisation de la politique scientifique à l’international avec le CNRS et sur les chaires invitées (accueil
des enseignants---chercheurs, post---docs) (en liaison avec la VP recherche)
27
- Partage de bonnes pratiques internationales (internationalisation des parcours des étudiants, politique
accueil des enseignants/chercheurs, étudiants internationaux, logement, etc.) En liaison avec le VP
formation
- Internationalisation des parcours des étudiants (en liaison avec VP formation)

o Vie étudiante et valorisation/diffusion :


- Appui à la mise en œuvre du plan d’action pour la vie étudiante : épanouissement culturel, sportif et
associatif des étudiants, santé, handicaps, accès au logement, réorientation mobilité internationale (en
liaison avec VP formation)
- Participation à l’élaboration de la stratégie de communication

Europe
Après un premier diagnostic des besoins et des actions menées par les établissements, la cellule Europe a conduit
deux actions complémentaires, l’une sur le volet Europe et Recherche (principalement dans le cadre du programme
européen Horizon 2020), l’autre sur Europe et Formation (dans le cadre d’Erasmus+). Pour chacune de ces actions la
cellule a mis en place un réseau constitué de correspondants issus de chaque établissement.

1/ Europe Recherche (Horizon 2020)


Trois actions ont été initiées :
• Organisation d’un « brokerage event » sur le programme « Europe in a changing world ». L’évènement a eu
lieu le 11 juillet 2017 à Arts et Métiers (voir synthèse ci-dessous).
• Suivi des projets PNM : la proposition de poursuivre des projets PNM dans le cadre d’Horizon 2020 n’a pas été
suivie d’effet ; les projets les plus aptes à un prolongement européen avaient identifié de nouvelles sources
de financement (européen, national, ou privé) ou ne souhaitaient pas poursuivre.
• Le réseau Europe Recherche d’HESAM est aujourd’hui constitué (animation : Serge Gadbois). Il joue un rôle
de moteur et de mentorat dans l’organisation d’évènement de sensibilisation et l’échange de bonnes
pratiques.

2/ Europe Formation (Erasmus+)


Deux actions ont été initiées sur l’année universitaire 2017-2018 :
• Nouvelle déposition d’une demande de Charte Erasmus+, le 30 mars 2017. L’Agence exécutive Education,
Audiovisuel et Culture avait octroyé une charge provisoire à HESAM pour un an, à l’automne 2016, en
attendant un dossier plus complet explicitant le statut d’HESAM et ses relations institutionnelles avec ses
membres. La validation de la nouvelle Charte est attendue d’ici octobre 2017.
• Le réseau Formation Europe / Erasmus+ est aujourd’hui constitué (animation : Maël Baseilhac). La première
réunion en juin 2017, et les rendez-vous préparatoires ont fait émerger des opportunités de coopération entre
les établissements membres d’HESAM. Un nouveau rendez-vous est prévu en septembre pour confirmer des
axes de coopération, et le cas échéant préparer une réponse à appel à projet pour le début de l’année 2018.
3/ Bilan des ateliers Europe du 11 juillet
Les ateliers Europe du 11 juillet à Arts et Métiers ont réuni 50 participants autour des appels à projets Horizon 2020
sur les thématiques du Patrimoine, des transformations liées à l’Industrie du Futur et des Migrations (programme de
travail « Europe in a changing world »). Trois ateliers ont été menés en parallèle, un sur chaque thématique.
Chercheurs des établissements membres d’HESAM, ainsi que représentants du ministère de la Culture et du ministère
de l’Europe et Affaires Etrangères ont pu partager une lecture des appels pour la période 2018-2020 et échanger sur
des idées de projets avec le Point de Contact National H2020 et le réseau Europe d’HESAM. Le réseau Europe d’HESAM
réunit les correspondants Europe de chaque établissement et a vocation à soutenir les chercheurs dans le
développement de projets à l’échelle de l’Union. Les participants ont également bénéficié du témoignage de deux

28
directeurs de recherche, Livio de Luca (CNRS), et Nathalie Greenan (CNAM) sur la manière dont les projets européens
ont contribué à structurer et alimenter les recherches de leurs équipes sur la durée.

Trois premières idées de projets ont émergé des échanges. A l’issue des ateliers, plusieurs jalons ont été posés pour
accompagner les chercheurs de l’idée au projet dès la rentrée : réunions de travail sur des idées de projets, réponse à
l’appel à projets d’aide au montage de l’ANR pour les futurs coordinateurs (MRSEI), rencontres nationales organisées
par le Point de contact national, « brokerage event » à Bruxelles pour la recherche de partenaires.

“Europe in a Changing World” est le programme de projets collaboratifs d’Horizon 2020 dédié aux SHS et à la
coopération pluridisciplinaire entre SHS, technologies numériques, innovation et entreprenariat. Les ateliers ont
confirmé la pertinence de ces rencontres entre chercheurs d’HESAM issus des différents établissements comme
tremplin pour se projeter dans une coopération européenne pluridisciplinaire.

International
Principales actions de la cellule Europe menées depuis février 2017
o Rencontres de sensibilisation avec les directions internationales et les cellules
Europe des établissements
o Renouvellement de la Charte Erasmus
o Dépôt d'un projet H2020 pour l'INHA (avec l’Université d’Oxford)
o Mise en place du GT Europe Recherche
• Organisation d'un évènement H2020 Défi 6 (11 juillet 2017)
• Organisation d'un évènement H2020 ERC (10 octobre 2017)
o Mise en place du GT Erasmus +
o Participation au GT Europe des ComUE IDF (dont rencontre commune avec le
conseil régional)
o Analyse des opportunités Marie-Curie COFUND (MSCA COFUND) pour le collège
doctoral, et des opportunités européennes pour le projet 1000 doctorants
o Veille et suivi des « infos days » et des principaux appels H2020 (défi 6, ERC, MSCA)
o Notes sur différentes opportunités de financement pour les membres
• Interreg
• T2S,
• MRSEI

1/ Projet du bureau d’accueil pour la mobilité sortante des étudiants d’HESAM Université à INP-HB/Cnam Côte
d’Ivoire
Dans le cadre d’un appel à projet Idex-int ouvert par le MESR en 2016, la ComUE HESAM Université a sollicité ses
membres pour construire un projet d’actions de mobilités sortantes vers la Côte d’Ivoire. Ces actions de mobilité se
déclinent en deux étapes. La première étape consiste dans la création de bureaux d’accueil pour ces mobilités. La
seconde étape étant la mise en place des mobilités proprement dites appuyées par ces bureaux créés comme points
d’ancrage nationaux. L’installation des bureaux d’accueil est prévue dans trois espaces qui fonctionnent en parallèle.
L’INP-HB Cnam Côte d’Ivoire est installé en deux emplacements, à Abidjan et à Yamoussoukro. Ainsi, les mobilités
s’articulent autour d’un espace à HESAM (Paris), deux autres à l’INP-HB Cnam Côte d’Ivoire à Abidjan et Yamoussoukro.
Une première mission du comité de pilotage représentant HESAM et le Cnam est prévue pour septembre afin de
finaliser la création des bureaux d’accueil à l’INP-HB. Les premières mobilités sont prévues pour janvier 2018 qui seront
l’occasion d’une inauguration officielle du dispositif par le Prprésident d’HESAM, l’administrateur général du Cnam
ainsi que le directeur général de l’INP-HB.

Ce projet de création de bureaux d’accueil à l’INP-HB ainsi que la mise en place d’un programme d’allocations pour
mobilités s’inscrit dans une vision plus globale et pérenne de rapprochement entre HESAM et ses partenaires
29
d’Afrique. Ces mobilités sortantes sauront être l’amorce d’une réflexion plus vaste autour d’une coopération avec
l’INP-HB comme par exemple la création d’un site miroir en lien étroit avec HESAM dans le but de renforcer les
échanges et les travaux de coopération entre ces différentes entités. Aussi, la création d’un centre de l’innovation
faisant la promotion de la pluridisciplinarité et de méthodes d’enseignement par projet (dans une démarche similaire
au produit phare d’HESAM, le Centre Michel Serres) sont autant de pistes à développer au moyen et au long terme.

2/ Création de la cellule développement


Dans une perspective de moyen terme et de concert avec le vice-président du développement, Bendicht Weber, une
cellule développement a été mise sur pied afin de répondre à certains besoins fondamentaux d’orientation stratégique
et de décliner une véritable tactique de développement des activités d’HESAM. La cellule développement d’HESAM
s’est donné plusieurs missions distinctes mais complémentaires recourant à l’ensemble des forces vives des équipes
de la communauté. En effet, par son positionnement hautement stratégique, la cellule est au carrefour des différentes
activités d’HESAM qu’elle vient appuyer, soutenir, accompagner, prolonger et exporter. Si globalement la cellule
développement a pour mission la mise en place, la coordination et le déploiement de projets innovants, elle a aussi à
charge l’élargissement des partenaires d’HESAM institutionnels comme privés dans ses projets. Aussi, un axe de travail
fondamental pour la cellule consiste à établir une véritable relation université/acteurs socio-économiques et ce, de
manière pérenne. La relation avec le monde de l’entreprise et les collectivités territoriales n’est pas à revoir, elle doit
être cependant renforcée tant à la fois pour affermir la visibilité de la Communauté dans le monde professionnel, afin
d’accroître la notoriété d’HESAM pour son expertise et afin de consolider la plus-value que cela apporterait à la
communauté.

3/ Expertise HESAM en Georgie


Dans le cadre de la stratégie ‘Study In Georgia’, le gouvernement Georgien souhaite mettre à niveau des meilleurs
standards internationaux, les personnels administratifs et enseignants des universités géorgiennes. Pour cela, une
grande rencontre internationale a été organisée à Tbilissi les 17 et 18 juillet 2017 afin de dégager les grands axes de
coopération futurs entre la France (CIEP et universités partenaires dont HESAM), la Hongrie (Fondation Tempus), Israël
(ministère de l’éducation), l’Allemagne (TUM – Munich) et l’Université d’Europe Centrale. La rencontre a consisté en
une série d’échanges très denses, en petit comité (8 personnes), avec le vice-ministre Temur Murgulia, la directrice de
la Fondation Roustavéli (l’équivalent de l’ANR géorgienne), la directrice de l’Agence nationale de qualité de
l’enseignement, La directrice du centre international de l’education et les recteurs de TSU et Ilia. Les domaines sur
lesquels HESAM et ses membres pourraient apporter leur expertise en matière de formation sont :

- ‘Management du changement’ dans l’enseignement supérieur, avec l’organisation sur ce thème d’un forum,
réunissant présidents, recteurs et vice-recteurs d’universités, en France ou en Géorgie
- L’administration de la recherche, du montage de projets européens Horizon 2020. Il s’agit là d’un secteur
particulièrement stratégique pour le développement futur de notre coopération
- Le développement de l’éducation tout au long de la vie (Lifelong learning)
- Le renforcement des services aux étudiants.

A l’occasion de cette visite, HESAM a pu avoir une vision d’ensemble de la situation du supérieur en Géorgie en
discutant avec les principaux responsables du secteur Cette première visite a permis de poser les jalons d’une
coopération durable et fructueuse où HESAM pourra se positionner comme réel marqueur de plus-value à travers son
expertise.

4/ Commission internationale
Au cours de l’année universitaire 2016-2017, trois réunions de la Commission internationale ont été tenues. La
première le 3 mai 2016, la deuxième le 16 novembre 2016 et enfin le 30 mars 2017. Ces réunions ont été l’occasion
de réunir les différents responsables des départements des relations internationales des membres d’HESAM et
d’aborder successivement les points suivants tout au long des réunions afin d’assurer un suivi assidu de ces items :

30
- La stratégie internationale d’HESAM Université
- L’état des coopérations existantes
- Les coopérations envisagées
- Les partages de bonnes pratiques
- La préparation de la charte Erasmus pour HESAM
- La présentation des nouveaux membres d’HESAM Université, avec un accent sur leur politique internationale
(CESI, CESAAP), et de la FNEP
- Les activités de la nouvelle Cellule Europe d’HESAM
- La cartographie d’HESAM (un outil présentant les formations et laboratoires d’HESAM et de ses membres)
- La présence d’HESAM sur les sites en anglais de nos établissements et la communication sur HESAM et ses
activités à l’international en général.

5/ Visites officielles
Deux visites importantes sont venues ponctuer le mois de mars : la visite d’une délégation de King’s College London
(Royaume-Uni), les 9 et 10 mars 2017,puis la visite du président de l’université internationale de Rabat (Maroc) au
Centre Michel Serres, le 15 mars.

- La visite de King’s College London


Dans le cadre d’un partenariat entre King’s College London et HESAM Université, dont le MoU signé fin novembre
2016 en a posé les lignes directrices, une première visite d’administrateurs de l’établissement londonien a été
effectuée les 9 et 10 mars derniers.
Suite à cette visite, nous avons pu identifier les axes à développer :
• Engager une coopération dans le cadre de la politique que King’s College London a entreprise en faveur des
réfugiés politiques de Syrie se trouvant en Jordanie et au Liban. Cette politique consiste en la mise en place
de MOOCS et d’outils d’e---learning, tenus à la disposition des réfugiés. Le Cnam, au travers de son
implantation au Liban, pourrait s’associer au dispositif, tant pour le développement que pour la diffusion
des outils.

• Renforcer notre coopération en matière de multidisciplinarité en encourageant les échanges de chercheurs


et d’étudiants (discussions à approfondir avec le Cultural Institute de King’s), plus particulièrement dans le
domaine du patrimoine.

• Préfiguration d’une coopération entre l’African Leadership Centre de King’s College London et les
programmes consacrés à l’Afrique d’HESAM Université, notamment en rapprochant et en comparant nos
activités respectives en Afrique anglophone et francophone. Le Cnam et l’INED auront une expérience
particulière à faire valoir dans ce cadre suite à la visite et à la rencontre des étudiants du Centre Michel
Serres, une coopération en matière de mobilité étudiante pourrait être envisagée.

- La visite du Président de l’Université Internationale de Rabat et la coopération avec le Maroc


Suite à une première visite à Rabat des équipes d’HESAM Université et du Centre Michel Serres au printemps 2016,
une délégation de l’Université Internationale de Rabat est venue à Paris le 15 mars 2017 rencontrer Jean---Luc Delpeuch
et Marc Le Coq. Suite à cette visite, il a été question de signer un MoU entre les deux établissements dans l’optique
de poser les bases d’une coopération qui reposerait sur l’interdisciplinarité, en proposant :

• L’implantation de l’équivalent d’un Centre Michel Serres à Rabat, répondant aux mêmes exigences
et aux mêmes principes d’interdisciplinarité que celui existant à Paris : construction de semestres
reposant sur des projets d’innovation, impliquant des partenaires locaux (donneurs d’ordre) et des

31
étudiants souhaitant se former à l’innovation sur la base d’une pédagogie par projets. L’ingénierie
pédagogique, la formation des formateurs et l’accompagnement au développement de ce centre
d’innovation constitueraient le cœur du partenariat.

• Le développement de la mobilité des étudiants et des chercheurs entre les deux pays dans le but de
favoriser les échanges scientifiques et d’exporter la pratique interdisciplinaire mise en place à HESAM
Université.

• Le développement de partenariats stratégiques entre nos deux établissements dans le but de mettre
en place des positionnements communs sur la question des financements européens de recherche
(ERC, H2020).

L’Université Internationale de Rabat, qui, en peu de temps, a consolidé une place importante dans l’enseignement
supérieur et en recherche, que ce soit au Maroc ou en Afrique, a une approche similaire à celle d’HESAM, notamment
dans le contexte de la multidisciplinarité. Les deux institutions ont donc décidé de se rapprocher et de coopérer de
façon complémentaire. L’UIR est également attractive car elle entretient de nombreuses relations avec le monde
institutionnel au Maroc et les instances décisionnelles. Elle cultive de nombreux liens avec le monde de l‘entreprise
marocain et forme les décideurs de demain (Pôle Executive Education). L’UIR pourra donc être un partenaire de qualité
pour HESAM Université. C’est pourquoi le premier socle de cette coopération est en passe d’être scellé puisqu’un MoU
a été co-rédigé et soumis aux instances de l’UIR pour validation. La prochaine étape étant maintenant la validation en
interne à HESAM de cette convention avant approbation finale de la part des deux partenaires.

- La visite de Tsinghua University


En juillet 2017, la cellule internationale d’HESAM a reçu la représentante de l'Institut pour la culture et la créativité
qui a ouvert à l’université Tsinghua (Pékin) en 2016. Cette rencontre a permis de mieux comprendre les attentes et les
besoins de l'institut et il a été convenu d’accueillir courant octobre 2017 une délégation chinoise dans le cadre d’une
visite officielle de certains de nos membres spécialisés sur les questions de patrimoine notamment (INP, Ecole du
Louvre, INHA, etc). Dans un premier temps, la visite de la délégation serait aussi une occasion pour HESAM d’organiser
une demi-journée (ou plus) de séminaires de travail sur les potentielles pistes de coopération que nous pourrions
envisager.

- L’ouverture d’HESAM
De façon générale, la cellule développement d’HESAM œuvre à l’ouverture du développement de nos activités, au
niveau national et international. Pour se faire, et dans la lignée des actions soulignées ci-dessus, une refonte de l’outil
de communication se doit d’être pensée. En effet, la communication est un outil central et fondamental dans l’effort
d’accroissement de notre visibilité et crédibilité auprès de nos partenaires internationaux. C’est pourquoi l’équipe de
communication a d’ores et déjà initié un travail de traduction de nos supports de communication, de notre site
internet et surtout de relai en anglais de nos actions.
Dans cette même optique d’ouverture, HESAM mesure l’importance de solliciter de nouveaux partenaires et bailleurs
de rang international comme l’AUF, l’AFD, la GIZ etc. pour initier des projets à forte valeur ajoutée et à effet de levier
considérable. C’est pourquoi un rapprochement de ces institutions a fait partie intégrante des activités de la cellule
internationale depuis 2016. Toutes ces actions, conjuguées à une diffusion efficace dans nos réseaux, joueront un rôle
majeur dans le développement de l’image d’HESAM, de son pouvoir d’action et de son expertise.

32
Le Centre Michel Serres

Le Centre Michel Serres continue son développement depuis trois ans et demi ; ses trois formations complémentaires
que sont le Semestre Michel Serres (SeMS), le Diplôme du Centre Michel Serres (DiMS en 2 ans) et le Post-Master
(PoMS en 1 an) lui permettent d’accueillir des étudiants de niveau Master (M1 ou M2) issus de disciplines très variées.
Au-delà des enseignements mis en place ce sont les projets d’innovation interdisciplinaire qui structurent la vie du
centre.

Les projets interdisciplinaires


Le Centre Michel Serres a développé huit projets d’innovation interdisciplinaire au cours de cette année universitaire
qui correspond aux neuvième et dixième semestres réalisés depuis février 2013.

Partenaire Intitulé Semestre


Etablissement Public
« Programmation de la maison des étudiants du Quartier
d’Aménagement Plaine De S1
Universitaire International du Grand Paris »
France
Ville de Paris – CD 93 – Plaine
Commune – Paris Terres « Les Jeux Olympiques et Paralympiques, accélérateurs
S1
d’Envol – Est Ensemble – du rapprochement entre Paris et la Seine-Saint-Denis »
Grand Paris Grand Est
Communauté urbaine Grand « La culture au cœur des territoires »
S
Paris-Seine & Oise / Comment la Culture devient le levier de développement
2
Département des Yvelines et de maillage territorial du Grand Paris Seine & Oise ?
La Poste – Direction Stratégie S
« Réinventer La Poste dans les territoires ruraux »
Prospective et Innovation 2
ORANGE – Learning Agency « Co-création d’un dispositif de formation expérientielle » S1
EDF – Direction des ressources « Co-création d’un environnement apprenant en S
humaines groupe entreprise à l’ère du digital » 2
« Accompagnement de la maîtrise d’usage du projet
LBMG Worklabs - CivicWise S1
INVIVO »
S
BNP Parisbas Real Estate « De la maîtrise d’ouvrage à la maîtrise d’usage
2

Partenaires et projets

33
Ces projets font apparaître trois grandes thématiques pour l’année 2016-2017 ; la formation, la maîtrise d’usage et le
développement territorial. Nous retrouvons dans la typologie des partenaires des collectivités territoriales et des
organismes publics mais aussi des entreprises avec notamment la progression des grands comptes.

Présentation finale du projet « La Poste » - juillet 2017

Les formations du Centre Michel Serres


Le Semestre Michel Serres a vécu ses huitième et neuvième éditions tandis que le diplôme a accueilli la troisième
promotion. Le Post Master a quant à lui initié sa première année dans sa nouvelle configuration.
Il faut retenir de ces formations la grande diversité des étudiants qui y participent et qui fonde une des richesses du
centre.

Communication , marketing
Socio.Psycho.
Droit
Médiation / Tourisme
Economie / Management
Philosophie / Lettres
Histoire
Géographie / Urbanisme
Ingénierie
Design/Arts plastiques
Architecture

0 2 4 6 8 10 12 14

Spectre disciplinaire des étudiants / 2016-2017

34
Par ailleurs, le Comité d’orientation pédagogique s’est réuni notamment lors de son séminaire annuel en juin 2017 ; il
a permis de réaliser un retour d’expérience et d’aborder des sujets comme l’évaluation des étudiants dans le cadre
des enseignements du DiMS ou les modes de recrutement des étudiants…

Communication - Promotion
Le Centre Michel Serres d’HESAM Université s’est vu décerner le prix de la catégorie « Pédagogie », à l’occasion de la
cérémonie de remise des prix des Trophées de l’innovation du supérieur 2017 qui s’est tenue le mardi 30 mai 2017
dans les locaux de l’Etudiant.

La recherche
Le Centre Michel Serres avec le Labex Dynamite a initié un programme en partenariat avec la Caisse des dépôts et
Consignations sur le thème « Prospective et projet de territoires ; Quels dispositifs et méthodologie
interdisciplinaires ? ». Un workshop initial sur cette question des méthodes de la prospective et sur la remise en cause
des exercices classiques des modèles prévisionnels et des méthodologies de scénarios a été organisé le 30 novembre
2016 avec la participation de chercheurs et acteurs de l'action publique territoriale. A la suite d’un travail de synthèse
et d’approfondissement mené avec des étudiants du centre, un atelier s’est tenu le 15 juin et a permis d’engager une
discussion sur une proposition de grille/typologie des projets de territoires.

Aspects administratifs
Afin de formaliser l’accueil du Centre Michel Serres aux arts et métiers sur son campus de Paris, une convention de
portage a été élaborée qui permet de préciser les modalités de fonctionnement et de déploiement des différentes
activités du centre. Cette convention est entrée en vigueur le premier juillet 2017.

Perspectives
La réussite du modèle pédagogique du Centre Michel Serres nous amène à répondre à des sollicitations pour essaimer
sur d’autres territoires. Sans nul doute la réussite de ces implantations constituera un des enjeux importants de
l’année 2017-2018.

35
Le PEPITE HESAM Entreprendre

Sensibilisation

1/ Les actions collectives au sein des établissements de la COMUE et du Pepite


En 2016-2017, le PEPITE HESAM Entreprendre a réalisé avec les référents entrepreneuriat des établissements, 20
interventions de promotion du statut étudiant entrepreneur et du Diplôme Etudiant Entrepreneur (D2E) permettant
de mobiliser 1 146 personnes dont 1 015 étudiants, 42 enseignants et 90 alumnis.
Ce nombre reste stable par rapport à 2015-2016.

SYNTHESE INTERVENTIONS PEPITE HESAM ETABLISSEMENTS 2016-2017


Nbre interventions Nbre étudiants mobilisés Nbre enseignants mobilisés Alumni Total participants
20 1015 38 90 1146

L’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne a concentré 45 % des interventions et touché près de 75,4 % des effectifs
étudiants mobilisés.
La sortie de cette dernière au printemps 2017 a conduit le PEPITE HESAM Entreprendre a réorienté son programme
d’interventions en cours d’année tout en assurant les interventions déjà programmées avec les établissements.

2/ Nouvelles actions pour développer la créativité des étudiants


Dans la perspective de renforcer ses actions de sensibilisation en 2017-2018, le PEPITE HESAM Entreprendre a travaillé
au 2nd semestre, à la formulation de nouvelles propositions d’actions visant à développer la créativité des étudiants
(méthodes Lego Serious Play et Design thinking notamment).
Celle-ci se traduira notamment par la formation à la rentrée 2017, d’animateurs (au sein de l’équipe PEPITE et des
établissements) et le déploiement de nouveaux ateliers avec les établissements volontaires.

3/ Le programme Jedi Millenium


Ouverture du programme porté par le Cnam et financé par la CDC dans le cadre du PIA 2 - Sensibilisation à
l’entrepreneuriat et à l’innovation - aux étudiants du PEPITE HESAM.Entreprendre.
Ce programme innovant et expérimental a pour objectif de permettre aux jeunes de moins de 30 ans, d’évaluer leur
potentiel à créer, intraprendre ou développer une entreprise en établissant notamment leur profil entrepreneurial
(personnalité, motivation et compétences).

Le statut étudiant entrepreneur et l’accompagnement associé

36
1/ Eléments généraux
Le PEPITE HESAM etreprendre a organisé 5 comités d’engagement entre juin 2016 et janvier 2017.
Les comités étaient composés de représentants de structures socio-économiques (Banques Populaires, Business
angels, Cabinet d’expertise comptable, EGEE, PIVOD, Maison des Initiatives Etudiantes, SATT Lutech et St-Germain
Audit) et de représentants des établissements (Cnam,Arts et Métiers et Université Paris 1 Panthéon Sorbonne).
117 demandes ont été examinées et 82 statuts étudiant-entrepreneur accordés.

Récapitulatif demandes Statut étudiant entrepreneur 2014-2017


2014-2015 2015-2016 2016-2017
Nbre demandes examinées 28 29 117
Nbre demandes accordées 14 22 82
Nb demandes avec inscription au D2E sans objet sans objet 40
Nbre demandes refusées 14 7 35

Le PEPITE HESAM Entreprendre a enregistré une très forte progression du nombre de demande et du nombre de statut
accordé cette année par rapport à ses deux premières années d’activité.

Profil des candidats admis au statut étudiant entrepreneur en 2016-2017


Les étudiants entrepreneurs Les établissements d’origine
60 % sont étudiants (49) 39 % Paris 1 (32) 6,1 % ESCP Europe (5)
40 % sont des jeunes diplômés (33) 14,6 % Arts et Métiers (12) 2,5 % Cnam (2)
61 % sont des hommes (50) 7,3 % Ecole du Louvre (6) 2,5 % EBS (2)
39 % sont des femmes (32) 7,3 % INP (6) 20,7 % extérieurs (17)

On peut noter que 45,1 % des bénéficiaires du statut étudiant entrepreneur en 2016-2017 sont issus d’un
établissement sortant de la ComUE (ESCP Europe et Paris 1) et 20,7 % sont hors ComUE.

2/ Les actions

2 demi-journées d’intégration ont été organisées pour tous les étudiants


entrepreneurs (20 participants).
7 ateliers thématiques ont été programmés entre février et mai 2017 par le
PEPITE (93 participants).
Exemples d’ateliers : entrepreneur, quels statuts juridiques pour votre
entreprise ? comment construire son budget prévisionnel ? comment réussir
sa 1ère levée de fonds ? comment réussir son pitch pour convaincre ? etc.
3 permanences juridiques, fiscales et comptables ont également été
©Sandrine Villain
organisées avec In Extenso (15 participants).
Un espace de coworking a été ouvert pour les étudiants entrepreneurs du PEPITE mis à disposition par le Cnam, au
sein de son incubateur (en moyenne 4-5 étudiants/jour).
2 conférences et 35 ateliers proposés par le Cnam Incubateur ont ouverts aux étudiants entrepreneurs du PEPITE.

3/ Les entretiens pour préparer les étudiants en cours de demande

37
Le PEPITE HESAM Entreprendre a reçu 32 étudiants en entretien individuel issus de EBS, Ecole du Louvre, Ecole
Estienne, Arts et Métiers, ESCP Europe, INP, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et des extérieurs. Ce chiffre reste
stable par rapport à 2015-2016.

2014-2015 2015-2016 2016-2017


Nbre de rdv individuels 14 31 32

Le Diplôme Etudiant Entrepreneur

1/ Eléments généraux
40 étudiants étaient inscrits dans le parcours de formation en 2017-2017 (10 ont abandonné en début de cursus).
30% des effectifs étaient issus d’un établissement sortant de la ComUE (ESCP Europe et Université Paris 1 Panthéon
Sorbonne) et 32,5 % étaient hors ComUE.

Profil des candidats inscrits au D2E en 2016-2017


Les étudiants entrepreneurs inscrits au D2E Les établissements d’origine
82,5 % sont des jeunes diplômés (33) 20 % Paris 1 (8) 7,5 % INP (3)
17,5 % sont étudiants (7) 15 % Arts et Métiers (6) 5 % EBS (2)
67,5 % sont des hommes (27) 10 % ESCP Europe (4) 2,5 % Cnam (1)
32,5 % sont des femmes (13) 7,5 % Ecole du Louvre (3) 32,5 % extérieurs (13)

Le D2E est un diplôme d’établissement porté par le Cnam composé de 70 heures réparties du 9/11/2016 au
24/05/2017 et 7 modules de 10h chacun. Les modalités d’évaluation du D2E :
- 1 UE sur les apports de connaissance : suivi et engagement de l’étudiant tout au long de l’année (en contrôle
continu, 50%)
- 1 UE sur le projet entrepreneurial développé : un rapport écrit d’une quinzaine de pages (30 %) et une soutenance
(20 %) évaluée par un jury de 2 personnes (un des deux tuteurs et un externe).

2/ Le mentorat collectif

Une 1ère session de mentorat collectif a été organisée en juin 2017 par le
PEPITE HESAM Entreprendre (23 étudiants et 10 mentors participants).
84 % des étudiants ont jugés les apports méthodologiques, la disponibilité
des mentors et les conseils « très bien » voir « excellent » et ont
particulièrement apprécié l’écoute des experts et le partage d’expérience.
Cette action sera donc reconduite dès la rentrée prochaine à raison de 3
sessions/an.
©Sandrine Villain

3/ Retours qualitatifs des étudiants

Quelques retours des étudiants qui permettront d’apporter des points


d’amélioration pour la 2nde promotion :
- Les étudiants issus des filières culturelles et artistiques apprécient
particulièrement les accompagnements individuels qui leur permettent
d’avoir un suivi plus poussé

38
- Les ateliers en petits groupes sont très appréciés, c’est le « plus » de la
formation selon les étudiants
- Certains étudiants souhaiteraient que les groupes projets soient classés
selon le niveau de maturation de leur projet pour pouvoir avancer plus
rapidement sur certaines parties telle que l’étude de marché
- Certains étudiants aimeraient que des modules sur le growth hacking,
user expérience soient proposés dans le cadre de la formation

4/ Les soutenances

Les soutenances orales se sont déroulées le 3 juillet 2017 :


- Composition du jury conforme à la maquette pédagogique présentée au conseil des formations du Cnam. A noter
que 2 référents d’établissement étaient également présents (Ecole du Louvre le matin et Arts et Métiers l’après-
midi).
- Les référents volontaires pouvaient aussi assister aux soutenances (la CESAAP, EBS et Paris 1).

5/ La diplomation

Les résultats suite au jury de délivrance des diplômes réuni le 13 juillet sont les suivants : 40 étudiants inscrits au D2E
(pour rappel) - 29 étudiants présents à l’examen final - 29 reçus.
La cérémonie de remise des diplômes sera programmée à l’automne 2017.

6/ L’après D2E pour les étudiants entrepreneurs

Le PEPITE HESAM Entreprendre a orienté les étudiants


entrepreneurs vers les structures socio-économiques du
territoire (BGE Paris, incubateurs thématiques de la ville de Paris,
plateforme de financement de prêts d’honneur du réseau
Initiative France, etc.).
Environ les 2/3 ont exprimé leur souhait de poursuivre la création
ou le développement de leur projet à la rentrée 2017.

©Sandrine Villain
7/ Budget

Avec un point mort de 39 étudiants du fait de la gratuité pour les étudiants boursiers qui représentent environ 1/3 des
effectifs, le budget de la 1ère promotion du D2E était à l’équilibre.

Prix Pepite Tremplin

1/ Edition 2016

Sur les 22 projets déposés, 5 ont été sélectionnés par le comité organisé en juin 2016 au Cnam pour concourir au
niveau national et 3 ont été désignés lauréat national par le jury en octobre 2016 :

o Prix 10 000 €
L’increvable : le lave-linge conçu pour durer cinquante ans - Julien Phedyaeff - ENSCI les Ateliers

39
o Prix 10 000 €
Orio : l’objet connecté qui calcule, fabrique et distribue un complément alimentaire sur mesure à domicile - Adrien
Chao – Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Centre Michel Serres

o Prix 5 000 €
Blockpharma : la solution innovante pour lutter contre les faux médicaments - Fanny Roseau - ESCP Europe

Le 24 octobre 2016, les 5 projets nominés par le PEPITE HESAM Entreprendre ont participé à la « Soirée des nominés
IDF au Prix Pepite Tremplin » avec les 7 Pepites franciliens, en la présence de la Caisse de dépôts et de consignations
et de la vice-présidente à l’enseignement supérieur et à la recherche du conseil régional IDF.
Le 8 novembre 2016, les 3 lauréats du PEPITE HESAM Entreprendre ont assisté à la cérémonie nationale de remise des
Prix au Palais de Tokyo à Paris en présence de Madame la Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement
supérieur et de la recherche, Najat Vallaud Belkacem, et du secrétaire d’etat à l’enseignement supérieur et la
recherche, Thierry Mandon.

2/ Edition 2017

Un atelier de préparation a été organisé et animé par le PEPITE HESAM Entreprendre le 10 mai 2017 destiné aux
étudiants entrepreneurs (22 participants).
40 projets ont été déposés soit une très nette progression enregistrée pour cette 4ème édition du concours.

Récapitulatif candidatures PEPITE HESAM Prix Pepite Tremplin 2013-2017

2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017


Nbre candidatures déposées 9 9 22 40
Nbre de projets retenus par le PEPITE HESAM
5 5 5 4
Entreprendre
Nbre de lauréats nationaux 0 0 3 1

Le jury de présélection du PEPITE HESAM était composé de représentants académiques (CESAAP, CESI, CFJ, Cnam, EBS,
Arts et Métiers, INP, HESAM Université) et de représentants socio-économiques (Club d’Entrepreneurs, Femme
Business Angel, Initiative France, Maison des Initiatives Etudiantes, PIVOD, SATT Lutech).

Le 6 juillet, 4 projets ont été désignés lauréats régionaux du PEPITE HESAM Entreprendre qui auront également la
possibilité de concourir au niveau national :

©Basset ©Naitre en rose ©R-PUR ©Vivant Vacant

BASSET NAITRE EN ROSE R-PUR VIVANT VACANT


Plateforme de collection de Solution pour améliorer les Masque anti-pollution connecté Solutions locatives de lieux vacants à
cartes numériques multimédias services de maternité en Tunisie made in France pour 2 roues vocation associative ou commerciale
Jean Chimits (Paris 1), Evan Lamy Linda Takou (Paris 1) Flavien Hello et Matthieu Lecuyer Alexandre Denniel (Ecole du Louvre),
Le PEPITE
D2E PEPITEHESAM-Cnam
a également commencé
2016-17 à collaborer à l’élaboration et à l’organisation de l’évènement
D2E PEPITE HESAM-Cnam 2016-17 (incubés ENSAM)
dédié aux 36 lauréats
Guillaume Denniel (Paris 1)
régionaux qui aura lieu le 11 octobre 2017 avec les 7 autres Pepite franciliens,
D2E PEPITE la CDC
HESAM-Cnam et le Ministère
2016-17 D2E PEPITEde l’enseignement
HESAM-Cnam 2016-17
supérieur, de la recherche et de l’innovation.

40
Relations partenariales

1/ Au niveau de la ComUE

Le 29 novembre 2016, une convention a été signée entre EBS et la ComUE HESAM Université permettant à EBS de
devenir partenaire du PEPITE HESAM Entreprendre.
La convention prévoit qu’EBS s’engage à faciliter la mobilisation de son corps professoral spécialisé dans le domaine
entrepreneurial pour participer aux actions de sensibilisation et d’accompagnement des étudiants entrepreneurs et
mettre à disposition des places dans son espace de coworking. Le PEPITE quant à lui, s’engage à proposer l’ensemble
de ses actions aux étudiants de l’établissement.

2/ Au niveau régional

a/ Les Pepite franciliens

Le PEPITE HESAM Entreprendre a collaboré aux afterworks des 25 janvier et 20 juin 2017 organisés par les PEPITE
franciliens et les associations étudiantes afin que ses étudiants entrepreneurs puissent rencontrer les autres étudiants
entrepreneurs franciliens (160 participants).

b/ L’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) du Conseil régional IDF

Au cours du second semestre, le PEPITE HESAM Entreprendre a apporté sa contribution à l’étude sur la culture
entrepreneuriale chez les étudiants franciliens publiée à l’été 2017.

c/ Le Conseil Régional Ile-de-France

Le PEPITE HESAM Entreprendre a également participé aux actions et réunions collectives de travail avec les PEPITE
franciliens :
o Déploiement à l’échelle d’HESAM Université, du programme PEPITE Starter Ile-de France à Station F :
- Présélection du PEPITE HESAM Entreprendre organisée le 2 juin 2017 : 4 projets retenus sur les 5 présentés au
jury composé d’un représentant du CESI et de EBS

- Sélection régionale du 8 juin 2017 avec les PEPITE franciliens, la Région,


PEPITE France et Schoolab : projets Culturel Eveil (Université Paris 1
Panthéon Sorbonne – D2E PEPITE HESAM Entreprendre - Cnam) et Nendi
(EBS et ESCP – D2E PEPITE HESAM Entreprendre - Cnam) désignés lauréats
avec 12 autres projets pour intégrer le programme
- Conférence de presse programmée le 15 juin 2017 sur le stand de la Région
dans le cadre du salon VivaTechnology en lien avec le service de la
communication d’HESAM
- Démarrage du programme à Station F le 4 juillet 2017 pour les 2 lauréats ©Sandrine Villain
du PEPITE HESAM Entreprendre (le PEPITE continue par ailleurs, d’assurer
une veille sur le développement de ces deux projets).
o Salon VivaTechnology : pitch et exposition du projet R-Pur (Arts et Métiers - D2E PEPITE HESAM Entreprendre-
Cnam) le 15 juin 2017 sur le stand de la Région.

d/ Maison des initiatives étudiantes de la ville de Paris

41
Le PEPITE HESAM Entreprendre était présent aux réunions mensuelles d’informations organisées pour les acteurs de
l’écosystème de l’entrepreneuriat étudiant.
Il a également participé aux réunions de travail et à l’évènement « Start in ESS » le 28 avril 2017 (8 rendez-vous
individuels avec des étudiants porteurs d’un projet entrepreneurial pour présenter le dispositif PEPITE).

3/ Au niveau national

a/ Pepite France

Le PEPITE HESAM Entreprendre a pris part à différentes actions proposées par PEPITE France pour valoriser ses
étudiants entrepreneurs :
o Salon des entrepreneurs - 1 et 2 février 2017 :
- témoignage des étudiants entrepreneurs du projet Hey U (Université
Paris 1 Panthéon Sorbonne)
- diffusion sur le stand PEPITE du Ministère des portraits des étudiants
entrepreneurs du projet R-PUR (Arts et Métiers)
- participation des étudiants entrepreneurs au concours Challenge -
Lauréat : Projet Sciago (secrétaire d’état à l’enseignement supérieur
et la recherche)
o Journée de la femme du 8 mars 2017 : rencontre de l’étudiante
entrepreneuse du projet Covoitureart (Ecole du Louvre) avec le
secrétaire detat à l’enseignement supérieur et à la recherche
o Xerfi : réalisation d’un portrait vidéo des étudiants entrepreneurs du projet R-PUR (Arts et Métiers) pour
promouvoir le statut EE https://fpdl.vimeocdn.com/vimeo-prod-skyfire-std-
us/01/1314/8/206570583/714206807.mp4?token=58e51a62_0xfc4289313c267cc164114f71c2560ff6d00a5a0d

b/ La Caisse des dépôts et consignation et la Mission nationale PEPITE

Le 15 décembre 2016, le PEPITE HESAM Entreprendre a pris part à l’audition organisée par la Mission nationale PEPITE
et la CDC. L’objectif des financeurs était de recueillir les retours d’expérience, forces et faiblesses des PEPITE dont celui
d’HESAM Université afin d’établir des perspectives de développement.
Suite à cette audition, le comité des financeurs a recommandé au PEPITE HESAM Entreprendre une plus grande
ouverture vers l’extérieur.

Communication
Le PEPITE HESAM Entreprendre a publié en 2016-2017 33 actualités et articles sur le site internet d’HESAM Université
dans la rubrique qui lui est consacrée. L’objectif était de relayer les conférences, appels à candidatures, évènements
liés à l’activité du PEPITE HESAM Entreprendre et de ses membres auprès de la cible étudiante.

Depuis avril 2017, cette initiative a été complétée par l’envoi tous les mois, d’un mail reprenant l’ensemble de ces
informations et actualités auprès des étudiants (base de 335 contacts étudiants en août 2017).

42
Une page Facebook entièrement consacrée au PEPITE HESAM
Entreprendre a également été créée en mars 2017 et 4 à 6 posts ont
été publiés chaque semaine. 4 291 personnes ont été atteintes le 1er
mois.

Les étudiants du D2E ont par ailleurs, ouvert un groupe sur Facebook
en novembre 2016 afin d’échanger des informations.

Afin de valoriser ses étudiants entrepreneurs, le PEPITE HESAM


Entreprendre a également réalisé, avec la Direction de la
Communication d’HESMAM Université, 7 portraits vidéos et 7
portraits écrits relayés en moyenne 1 fois/mois depuis juin 2017 sur
le site et les réseaux sociaux du PEPITE.

Une campagne photos des étudiants entrepreneurs a également été effectuée avec le service de la communication
d’HESAM Université et le photographe du Cnam afin d’alimenter les futurs supports de communication du PEPITE (122
photos réalisées le 17 mai 2017).

500 flyers ont enfin été réédités pour être distribués aux étudiants lors des différentes interventions du PEPITE.

Gouvernance et management du PEPITE

En matière de gouvernance, le PEPITE HESAM Entreprendre est porté par la ComUE HESAM Université.
Le management du PEPITE est assuré par le Cnam, sous la responsabilité de Jean-Claude Bouly, Professeur, titulaire
de la chaire développement de la petite entreprise et artisanat du Cnam et le pilotage opérationnel est assuré par
Catherine Gury, directrice du pôle entrepreneuriat du Cnam.
Une convention de portage est actuellement en cours de finalisation entre la ComUE et le Cnam pour définir et préciser
le partage des responsabilités liées au fonctionnement et au développement du PEPITE.

Un comité de pilotage composé des représentants des établissements membres et partenaires du PEPITE, d’un
représentant du MESRI et d’un représentant de la CDC assure l’exécution, le suivi et l’évaluation du programme
d’actions du PEPITE. Il s’est réuni à deux reprises cette année (21 septembre 2016 et 25 avril 2017).

Par ailleurs, deux nouveaux membres affiliés de la ComUE ont intégré le PEPITE HESAM Entreprendre en février 2017
avec la CESAAP et le CESI et trois anciens membres fondateurs de la ComUE en sont sortis au printemps 2017 avec
l’ENA, ESCP Europe et Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

L’activité du PEPITE est développée grâce aux trois postes dédiés accordés par le Ministère, ouverts progressivement
avec la montée en puissance de l’activité :
o Une cheffe de projet avec Marion Thioux depuis le 23/01/17
o Une chargée de sensibilisation avec Hortense de la Baume depuis le 1/11/16
o Une chargée d’accompagnement avec Djamila Hammoudi depuis le 1/12/16
La rotation de personnel observé cette année a quelque peu ralenti les activités du PEPITE en 2016-2017 (certaines
interventions de présentation du dispositif au sein des établissements n’ayant pu être assurées et les relations
partenariales n’ayant pu s’affirmer et se structurer avec le territoire telles que prévues initialement).

Enfin, le PEPITE HESAM Entreprendre a participé aux travaux de la nouvelle stratégie de développement de la COMUE :
o Rapport d’auto-évaluation de la coordination territoriale HCERES
o Fiche PEPITE pour le kit de communication d’HESAM Université

43
o Conseil orientation stratégique (1 réunion tous les mois)
o Réunion développement (1 réunion toutes les 3 semaines)
o Réunion d’équipe (1 réunion par mois)

Suivi budgétaire

80 % du budget du PEPITE HESAM Entreprendre reste disponible (soit 24 K€ hors budget D2E).
Ce solde permettra d’assurer le financement des nouvelles actions de sensibilisation et de communication pour 2017-
2018.

Perspectives 2017-2018

1/ Sensibilisation

Le PEPITE HESAM Entreprendre réorientera son programme d’interventions de manière à :


- tenir compte du nouveau périmètre de la ComUE et amplifier son action auprès de l’ensemble des établissements
tant en nombre d’interventions réalisées qu’en nombre de participants.
- diversifier la nature de ses interventions en proposant de nouveaux ateliers de créativité aux étudiants avec une
animation assurée soit par le PEPITE ou des personnels des établissements volontaires et préalablement formés.

2/ Le Statut Etudiant Entrepreneur

Le PEPITE HESAM Entreprendre assurera la phase de transition pour maintenir la dynamique engagée en 2016-2017.
Les actions engagées en 2016-2017 seront maintenues (journées d’intégration, ateliers thématiques mensuels,
permanences juridiques, fiscales et comptables trimestrielles).
Le PEPITE étudiera par ailleurs, avec ses établissements et de potentiels partenaires socio-économiques, les
possibilités d’accueillir des étudiants entrepreneurs dans leurs locaux et ainsi développer les capacités d’accueil des
espaces de coworking.

3/ Le Diplôme Etudiant Entrepreneur (D2E)

Le PEPITE HESAM Entreprendre reconduira les sessions de mentorat collectif tous les trimestres et prospectera de
nouveaux mentors et de nouveaux profils.
Des partenariats avec les représentants des structures socio-économiques du territoire seront construits et renforcés
afin d’assurer le passage de relai des entrepreneurs avancés.
Une réflexion sera engagée avec des enseignants-chercheurs intéressés pour intégrer le parcours dans un cursus
diplômant non fléché en gestion/entrepreneuriat.

4/ Le Prix PEPITE Tremplin

Le PEPITE HESAM Entreprendre participera à l’évènement dédié aux 36 lauréats régionaux le 11 octobre 2017 avec les
PEPITE franciliens, la CDC et le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.
Il prendra en outre, part à l’organisation de l’édition 2018 du prix.

44
5/ Les Relations partenariales

Le PEPITE HESAM Entreprendre identifiera puis développera et renforcera les articulations/interactions possibles
entre les dispositifs qu’il déploie et les incubateurs de ses établissements.
Les actions engagées avec les PEPITE franciliens seront reconduites (afterworks) ainsi que celles engagées avec le
soutien du conseil régional Ile-de-France (2ème promotion du programme PEPITE Starter Ile-de-France à Station F).
Le PEPITE continuera de participer avec les autres acteurs de l’écosystème entrepreneuriat étudiant, aux réunions et
aux actions proposées par la Maison des initiatives étudiantes de la ville de Paris.
Il maintiendra sa collaboration aux actions de valorisation et propositions de partenariat de PEPITE France (salon des
entrepreneurs, challenges, etc.) et participera également au développement du réseau national en intégrant le bureau
de la future association PEPITE France.

6/ Communication

Les actions initiées en 2016-2017 seront reproduites (publication de 2 actualités et articles/mois sur le site et de 4 à 6
posts/semaine sur la page Facebook du PEPITE).
Une newsletter dédiée sera créée et diffusée tous les mois auprès du réseau et des étudiants entrepreneurs.
De nouveaux portraits d’étudiants entrepreneurs seront réalisés et relayés en moyenne une fois/mois sur le site et les
réseaux sociaux du PEPITE.

7/ Budget

Deux pistes potentielles ont été identifiées pour financer les actions du PEPITE HESAM Entreprendre à partir de 2018 :
- la CDC IDF avec possibilité de cofinancer à hauteur de 30% du montant total et dans la limite de 8 K€ / PEPITE,
des actions ciblées de préférence duplicables ou transversales à l’ensemble des PEPITE Ile-de-France
- le conseil régional Ile-de-France avec un soutien financier restant à définir pour des actions régionales transverses
aux PEPITE franciliens (modèle privilégié similaire au soutien apporté au programme PEPITE Starter à Station F et
l’évènement Prix PEPITE Tremplin pour les lauréats régionaux).

Le PEPITE HESAM Entreprendre et plus généralement les 7 PEPITE franciliens travailleront conjointement sur
l’élaboration d’un programme d’actions au 2nd semestre 2017 afin de trouver des financements complémentaires pour
l’année 2017-2018.

45
L’Equipex MATRICE / Programme 13-Novembre

MATRICE
Objet : Création et mise en œuvre d’une plateforme technologique et d’outils pour étudier
l’articulation entre mémoire collective et mémoire individuelle de la Seconde Guerre Mondiale et du
11-Septembre 2001.
Durée : 21/02/2011 au 31/12/2019

Financement : Programme Investissement d’Avenir 2,7M€ ; Tranche 1 « Investissement » : 1,7 M€ pour 2011 - 2015 ;
Tranche 2 « Fonctionnement » : 1 M€ pour 2011 - 2019.
Coordinateur : HESAM Université.
Partenaires : CNRS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, INA, Archives Nationales, France Télévisions ; DREST
Ministère de la culture et de la communication ; DPMA, Ministère des armées ; Unités de recherche : CESSP, Centre
européen de sociologie et de science politique CNRS, Univ. Paris 1 Panthéon Sorbonne, EHESS ; Centre d’histoire sociale
du XXème siècle CNRS, Univ. Paris 1Panthéon Sorbonne ; Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences
de l’Ingénieur CNRS ; Institut de l’Ouest Droit et Europe CNRS, Univ. Rennes 1 ; Bases Corpus Langages CNRS, Univ.
Paris Nice Sophia Antipolis ; Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités CNRS, ENS Lyon,
Univ. Lyon 2, Univ. Lyon 3, Univ. Saint Etienne, Univ. Clermont-Ferrand ; Institut d’Histoire du Temps Présent, CNRS,
Univ. Paris 8 ; Praxiling CNRS, Univ. Montpellier 3 ; Centre de Recherches d’Histoire Quantitative, Univ. Caen ;
Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine Inserm, EPHE, Univ. Caen ; Mémoriaux : Mémorial de Caen,
Mémorial de la Shoah, Mémorial du camp de Rivesaltes ; Musée de la Résistance nationale ; Fondations : Fondation
pour la Mémoire de la Shoah ; Fondation pour la Mémoire de la Déportation ; Fondation de la Résistance ; OSE ;
Pour en savoir plus : Matricememory.fr

1. MATRICE (2011-2017)

MATRICE a développé trois grands programmes depuis 2011 visant à mieux comprendre l’articulation entre mémoire
individuelle et mémoire collective de la Seconde Guerre mondiale d’une part, du 11-septembre 2001 d’autre part, en
mettant au point des outils spécifiques dans leur combinaison et dans le savoir-faire mis en œuvre.

Programme 1 : Analyse comparée de textes de mémoire collective et de mémoire individuelle.


Analyse comparée des textes issus des journaux télévisés (JT) et radio (R) et des témoignages des témoins.
L’association du travail de l’INA, de la mobilisation du partenaire LIMSI (CNRS) et du prestataire VOCAPIA et de la
correction des transcriptions par une équipe dédiée a permis à la fois de relever le défi, de mesurer les limites de l’outil
informatique et de tester le protocole sur les premiers corpus. Au bout de la chaîne, MATRICE a participé à la mise au
point d’un progiciel intégré TXM (http://textometrie.ens-lyon.fr/) lancé par les équipes françaises dans le cadre d’une
ANR et que l’équipex a permis de finaliser. A l’aval plusieurs pistes ont été explorées. La première, patrimoniale,

46
consiste à tendre pour 2019 à la constitution d’une base de données d’archives audiovisuelles, sonores et papier,
rassemblant les corpus de témoignages individuels de survivants de la Seconde guerre mondiale mis à disposition par
tous les partenaires « Corpus » de l’équipex Matrice (Mémorial Rivesaltes, FMD, Archives Nationales, Fondation pour
la Mémoire de la Shoah, INA, Musée de la Résistance nationale, Fondation de la Résistance, Mémorial de la Shoah et
Mémorial de Caen). Au-delà du patrimonial, les chercheurs auront ainsi accès à une ressource exceptionnelle. La
« mémoire collective » de la 2de GM est également travaillée à travers la richesse des fonds INA : les journaux télévisés
de 1980 à 2010 ont été examinées et séquencées par l’équipe Matrice pour ne conserver que l’extrait correspondant
au descripteur « Seconde guerre mondiale » : plus de 4400 transcriptions ont ainsi pu être transmises à Pierre
Gagnepain qui les analyse dans le cadre de Multibrain.

Analyse lexicométrique et comparée des Corpus transcrits avec exploration graphique par des logiciels créés dans
le cadre de MATRICE
La deuxième piste est plus directement une piste de recherche. Les textomètres, sous la responsabilité de Damon
Mayaffre, ont analysé, eux, les mémoires écrits par les survivants de la Shoah, mis à disposition du programme par la
Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Ils proposent une grille d’analyse qui croisent les variables et montrent la
prégnance de la chronologie dans les registres de vocabulaire utilisés. A un niveau plus élaboré encore, un
neuroscientifique, Pierre Gagnepain, croisant les données de l’INA passés par TXM, mais aussi par une série d’autre
outils que nous allons voir, termine en 2017 un article très attendu où il propose un modèle d’interaction entre
mémoire individuelle et mémoire collective. L’intérêt est qu’il croise donc les sources de l’INA la textométrie, le
Eyetracking sur visite du mémorial de Caen et l’imagerie cérébrale. Nous pensons que de tels modèles
transdisciplinaires mais portés par un scientifique d’une discipline donnée constituent le débouché ultime mais naturel
de l’équipex Matrice car ils répondent bien à l’interrogation initiale, forme de postulat sur l’interaction entre mémoire
individuelle et mémoire collective.

Programme 2 : L’analyse des comportements des visiteurs de mémoriaux constitue le deuxième vaste programme
de MATRICE.
Le point de départ est comparable : il s’agit de comprendre comment un visiteur s’approprie un parcours, qui porte
en fait un grand récit, construit conjointement par un historien, un directeur de musée, un scénographe etc. Par
ailleurs les études sont fréquentes sur les concepteurs des musées ; elles sont plus rares sur les publics, si ce n’est d’un
point de vue sociologique passionnant, mais insuffisant. Plus rares sont ceux qui ont cherché à élaborer des typologies
de visiteurs. On a déjà quelques idées sur la hiérarchie des intérêts, plus complexe qu’on ne le croit, entre
commentaires historiques, témoignages, images fixes et images animées. On pourra en avoir une idée beaucoup plus
systématisée. On devrait en outre aboutir à une série de parcours types.

Les Eyetrackers ont été opérationnels bien plus rapidement. Dans l'étude du eye-tracking, le regard des yeux a été
suivi tandis que les participants visitaient librement 7 zones différentes du musée, dont chacune est découpée en
plusieurs régions d'intérêts. L'originalité de ce travail est dans le fait que pour la première fois on arrive à reconstituer
la trajectoire du regard aussi bien à l'intérieur d'une région d'intérêt (RI) qu'à travers un mur constitué de plusieurs RI.
Cette trajectoire globale nous a permis de comprendre plusieurs comportements de nos groupes de visiteurs.

Programme 3 : Dynamiques cérébrales de la mémoire.


S’il n’était pas prévu originellement, un troisième programme s’est construit à l’initiative de Salma Mesmoudi qui
associe dynamiques cérébrales de la mémoire et datamining. Deux plateformes sont proposées, l’une déjà en ligne,
linkRbrain, l’autre opérationnelle, Bibliosynth (cf. thèse de Fanny Dégeilh). Pour les travaux de neurosciences, elle a
même élaboré une passerelle entre ces deux plateformes, intitulée linkdisorder qui lie vaste recherche bibliographique
(expérimentée sur PTSD toujours pour la thèse de Fanny Dégeilh).

Le logiciel LinkRBrain est disponible à l’utilisation par la communauté scientifique sur le web à l’adresse :
www.linkrbrain.org. Elle permet dans un environnement numérique unifié de représenter, comparer, visualiser en 2D

47
ou 3D des informations issues de la littérature scientifique relatives au cerveau et à la cognition. Le logiciel BiblioSynth
est un outil d’exploration et de visualisation de méta-analyses et méta-données de la littérature scientifique par
rapport à une recherche spécifique. Le logiciel LinkDisorder est un logiciel qui permet d’articuler LinkRBrain et
Bibliosynth.

PROGRAMME 13-NOVEMBRE
Durée prévisionnelle : 2016 - 2028
Financement : Programme Investissement d’Avenir et levée de fonds
Phase 1 : 2016 – 2017, 18 mois, Source PIA : 2 M€ ; Levée de fonds : 735 K€
Phase 2 : 2018 – 2019, 24 mois, Source PIA : 2 M€ ; Levée de fonds : en cours

Coordinateur : ComUE HESAM Université ; Porteurs scientifiques : CNRS, INSERM ; Partenaires : EPHE ; Univ. Paris 1 ;
Univ. Caen ; GIP Cyceron ; CHU Caen ; Santé Publique France ; INA ; ECPAD ; SIAF ; Archives Nationales ; Universcience ;
CREDOC ; Le Parisien ; France Culture ; OSE ; Unités de recherche : CESSP, Centre européen de sociologie et de science
politique CNRS, Univ. Paris 1, EHESS ; Centre d’histoire sociale du XXème siècle CNRS, Univ. Paris 1 ; Centre de recherche
sur les liens sociaux, CNRS, Univ. Paris 5 ; Institut de l’Ouest Droit et Europe CNRS, Univ. Rennes 1 ; Bases Corpus
Langages CNRS, Univ. Paris Nice Sophia Antipolis ; Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les
Modernités CNRS, ENS Lyon, Univ. Lyon 2, Univ. Lyon 3, Univ. Saint Etienne, Univ. Clermont-Ferrand ; Praxiling CNRS,
Univ. Montpellier 3 ; Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine Inserm, EPHE, Univ. Caen ; Centre de
Recherche sur les Médiations Univ. Lorraine ; Laboratoire de sociolinguistique, d’anthropologie et de didactique des
Langues – Cultures, Univ. Montpellier 3 ; Institut des systèmes complexes, CNRS ;
Pour en savoir plus : memoire13novembre.fr

Dans les jours qui ont suivi les attentats du 13 novembre, Denis Peschanski, historien, et Francis Eustache,
neuropsychologue, ont décidé de lancer un vaste programme sur la mémoire de ces attentats, mémoires individuelles
et mémoire(s) collective(s). Dans la suite de Matrice, il s’agit à la fois de mieux comprendre l’articulation entre
mémoire individuelle et mémoire collective et de penser cette interaction par référence à un événement traumatique.
Plusieurs protocoles de recherche ont été mis en place en 2016, leur mise en œuvre et leurs études menées de front.

Étude longitudinale 1000 : 2016, 2018, 2021 et 2026


L’étude 1000 consiste à recueillir la parole de 1000 personnes, témoins directs ou indirects pour l’essentiel en
entretiens audiovisuels. Le guide d’entretien fut la première illustration de la transdisciplinarité de l’approche puisqu’il
fut élaboré par un historien, un sociologue, un psychopathologue et un neuroscientifique. Pour mesurer l’évolution
de ces mémoires, 934 personnes interviewées en 2016 le seront à nouveau en 2018, en 2021 et en 2026 soit 1500
heures d’enregistrements vidéo auxquels s’ajoutent des questionnaires complétés hors caméras. Un second défi
semblait plus compliqué encore à relever : on pensait et on nous disait que ce serait compliqué de trouver des
volontaires parmi les survivants des attentats ou les intervenants extérieurs (police, services de santé, politiques,
élus…) or ils représentent 38% de l’ensemble du corpus. Les transcriptions automatiques ont été réalisées par la
société VOCAPIA, la réécoute et la correction des transcriptions automatiques de ces 934 entretiens (novembre 2017 :
250 heures transcrites et corrigées) est en cours.

Étude REMEMBER : 2016, 2018, 2021 portée par l’INSERM


L’étude ancillaire REMEMBER « REsilience and Modification of brain control network following novEMBER 13 » est une
étude longitudinale en imagerie cérébrale, en neuropsychologie et en psychopathologie, des conséquences d’un
événement traumatique. Le protocole de recherche biomédicale de cette étude dont le promoteur est l’Inserm a été
autorisé et validé définitivement le 27 mai 2016.

48
Cette étude longitudinale singulière comporte 200 personnes (120 sujets ayant été exposés aux attentats et ayant ou
non développé des symptômes de stress post-traumatique ; 80 sujets contrôles non exposés) toutes issues de la
cohorte générale, qui bénéficient d’un protocole en Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) anatomique et
fonctionnelle au Centre Cyceron, ainsi que de diverses évaluations physiologiques et psychologiques complémentaires
initiées en 2016 et renouvelées en 2018 et 2021. Ce programme a pour objectif de permettre de comprendre pourquoi
certains individus ayant vécu l’attaque du 13 novembre peuvent surmonter ce traumatisme et d’autres pas, ou tout
du moins plus difficilement, en identifiant les marqueurs neurobiologiques structuraux et fonctionnels au sein du
réseau de contrôle, prédictifs d’une telle résilience et leur évolution temporelle. Les données permettront non
seulement de mieux connaître les troubles cognitifs des patients, notamment dans le domaine de la cognition sociale
et du traitement des émotions, mais aussi, grâce à la dimension longitudinale de l’étude, de faire la part entre les
conséquences de l’ESPT et les éventuels facteurs de risque de ce syndrome. A novembre 2017, nous pouvons écrire
que là encore le défi a été relevé puisque la limite des 200 personnes « incluses » dans l’étude a été atteinte le 13 mai
2017. Il y a donc trois groupes : les personnes exposées atteintes de TSPT ou résilientes et les personnes non exposées.
On relèvera que près de 57% des personnes exposées ont développé un TSPT. Des résultats exploratoires très
prometteurs ont été présentés à l’ICM et à la Pitié Salpêtrière (service Fossati, avec Jouvan et Millet en février et mars
2017). On utilise en particulier le protocole Think No Think (TNT), développé en Angleterre où se trouvait alors le jeune
chercheur Pierre Gagnepain qui a été recruté depuis à l’INSERM et qui s’occupe de la partie imagerie du programme.
3 ÉTUDES COMPLÉMENTAIRES

• Étude Santé Publique Post-Attentats (ESPA – 13-Novembre) portée par Santé Publique France
L’étude ESPA – 13 novembre, pilotées par Philippe Pirard (SPF) et Thierry Baubet (Paris XIII et hôpital Avicenne – CUMP
93), est une enquête par web-questionnaires qui s’adresse aux victimes des attentats, aux proches, aux aidants et aux
personnels d’intervention (1500 longs questionnaires sont en cours d’analyse). L’objectif est de mesurer l’impact
psychotraumatique des attentats de novembre 2015 mais aussi les conditions de la prise en charge des victimes et de
recueillir le plus d’informations possibles afin de pouvoir participer à l’amélioration des politiques de santé publique.
• Étude Credoc sur la perception et la mémorisation des attentats de novembre 2015 à partir d’un panel
représentatif de la population française.
Pour mesurer le comportement des Français concernant la mémoire des attentats, il fallait - parallèlement aux
entretiens de l’Etude 1000 - interroger un échantillon représentatif. Onze questions ont ainsi été insérées dans
l’enquête bisannuelle sur le comportement des Français menée par le CREDOC depuis plus de 40 ans. Un rapport de
120 pages a été remis en décembre 2016, un second en avril 2017. Compte tenu de la richesse des données collectées,
il a été décidé de publier un ouvrage aux éditions Belin en octobre 2018.
• Étude Media classiques et Réseaux sociaux
Il est prévu un suivi des contenus des journaux télévisés et radio et des réseaux sociaux pour mieux rendre compte
encore de la mémoire collective de Français en s’inspirant du protocole suivi pour Matrice. Pour l’analyse des réseaux
sociaux, deux équipes travaillent déjà, sous la responsabilité de Gérôme Truc, à l’analyse des Tweets (les 140 signes et
les liens URL attachés souvent aux Tweets) et des pages Facebook. On pourra ainsi mesurer la viralité des informations
sur les réseaux et, en outre, pour 1% des cas des Tweets, une géolocalisation est possible ce qui permettra une
cartographie, même imparfaite.

Au total pas moins de dix disciplines sont mobilisées : sociologie, histoire, littérature, sciences de la communication et
de l’information, droit, neurosciences, mathématiques et informatique (les réseaux sociaux), textométrie, santé
publique, éthique.
Transdisciplinarité, étude 1000 personnes, suivi des mêmes pendant dix ans avec quatre séries de captations, choix de
l’entretien audiovisuel : la combinaison de tous ces aspects en fait de ce programme « 13-Novembre » une première
mondiale.

49
Les Annexes :
Annexe 1 : Identité HESAM Université

1/ Le nouveau logo

2/ Quelques éléments de la nouvelle charte graphique

50
3/ Vues du futur site Web HESAM Université

4/ Vues des nouveaux supports de communication papier

51
Annexe 2 : Centre Michel Serres

1/ Article Grand Angle – Newsletter n°85 de la CGE Juin 2017


http://www.cge-news.com/?p=1771

52
2/ Double page dans le Guide annuel des Masters et Mastères du Figaro – Juin 2017

Vous voulez devenir des acteurs de changement, des facilitateurs de processus


innovants capables d’imaginer des reponses en rupture avec les tendances dominantes
pour repondre aux defis contemporains (mobilite, habitat, santé…) !
Le Centre Michel Serres développe ses activités en s’appuyant
sur trois notions fortes ;

L’interdisciplinarité ; une exigence Tout se conçoit avec des partenaires


du monde socioéconomique
« Apporter des réponses innovantes aux défis contemporains »
que doivent relever des sociétés humaines, des territoires, des Les partenariats avec des entreprises ou des institutions, sont
entreprises ou des organisations publiques, tels sont le leitmotiv systématiques dans le montage de projets innovants et leur
et la raison d’être du Centre Michel Serres. Aucune des réponses condduite à bonne fin par les étudiants du Centre. Ils ancrent les
à imaginer ne peut émaner d’une seule discipline académique. étudiants dans le réel.

Les étudiants sont les acteurs de leur formation


Qu’il soit étudiant en ingénierie, architecture ou design, en
management ou en sciences humaines et sociales, chacun est
partie prenante aux travaux, études et projets, comme tous les
autres étudiants de son équipe auxquels il apporte ses visions et
savoirs et qui, en retour, est enrichi des leurs.

COMMUNIQUÉ

CENTRE MICHEL SERRES


HESAM UNIVERSITÉ

Le Centre Michel Serres, créé par HESAM Université,


forme depuis 2013 des étudiants de niveau Master et Post-
Master. Trois formations sont proposées ; le Semestre
Michel Serres, le Diplôme du Centre Michel Serres
(2 années) et le Post-Master (1 année) accessibles à
des étudiants issus de champs disciplinaires multiples.

UNE PÉDAGOGIE PAR L’ACTION Repères Interview


Au cœur des formations du centre, le projet
d’innovation interdisciplinaire permet de faire
collaborer le temps d’un semestre un groupe
2013 Marc Le Coq
DIRECTEUR
création du centre
pluridisciplinaire de 8 à 12 étudiants autour d’un DU CENTRE
MICHEL SERRES
thème porté par un acteur du monde profession-
nel (entreprise grande ou petite, collectivité terri- 8
toriale, association…). Il représente un véritable projets Michel Serres
défi pour les étudiants qui doivent confronter menés par an
leurs savoirs et savoir-faire aux exigences du par-
tenaire et apporter une réponse innovante.
30
projets menés depuis
LE SEMESTRE MICHEL SERRES février 2013
Il dure environ 5 mois pendant lesquels les
étudiants participent à un « projet d’innovation »
(20 ECTS) et réalisent un « projet de connais-
Plus de 300
étudiants sont
sances » (10 ECTS). Le SeMS peut soit s’inscrire passés au centre
dans le cursus de l’étudiant, en substitution d’un depuis sa création
semestre de son parcours d’origine, soit prendre
la forme d’un stage au Centre.
100
intervenants
LE « DIPLÔME MICHEL SERRES » (professeurs,
Il correspond à un parcours de deux années chercheurs, experts)
pour des étudiants ayant au moins une licence
quelle qu’en soit la discipline. Au cours de cette
formation les étudiants réaliseront notamment
Contact
2 projets d’innovation interdisciplinaire (S1 et S4)
et vont acquérir des connaissances dans des
domaines variés tels que le management de l’in- Centre Michel Serres
novation, les sciences cognitives, les sciences 155, boulevard
de l’Hôpital
humaines et sociales, les approches créatives en
75013 Paris
design et architecture… contact@cms.eu
www.hesam.eu/
blog/centre-michel-
LE « POST-MASTER MICHEL SERRES » serres
Ouvert à un titulaire de master, quelle qu’en soit
la spécialité, il permet de réaliser un projet d’in- HESAM Université
novation interdisciplinaire au premier semestre 15, rue Soufflot
© HESAM_MF

puis d’orienter son parcours notamment vers la 75005 PARIS


recherche ou l’entrepreneuriat. www.hesam.eu

53
Annexe 3 : PEPITE HESAM Entreprendre

1/ La campagne photo de mai 2017


© Sandrine Villain

54
2/ Portrait de nos Etudiants-Entrepreneurs

55
Annexe 4 : Retroplanning HCERES

56
57

Centres d'intérêt liés