Vous êtes sur la page 1sur 1

<< ()dui

qui éltousa Io cause tribole ou qui combat pour

tltc. t;tt qrti nrcurt pour dle.

cassed'être

des nôtres. >>

'VIOHANIMAD. .l'un

Revues et comptes rendus

lqbâ1,Feconstruirela penséereligieu- so en ls am, traduitde l'anglaispar Eva

Meyerovitch, chez

Maisonneuve,rue

St-Sulpice,Paris. 20

F.

lqbâl est I'un des plus grands pen- seurs qu'ait produit l'lslam contempo- rain. Poète, philosophe,juriste, ardem- rnentdésifeuxde voir renaitreles peu- oles musulmans.il avaitfait ses êtudes, essentiellementoccidentales,en Inde,à l'époque sous occupation britannique, puis en Allemagneet enfin en Angleter- re. Bien qu'encoreétudiant,son érudi- tion .inmpressionnait déjà ses prof es- seurs à tel point qu'on lui confia ensuitela charged'enseignerla littéra- ture arabe, en même temps que son propre professeur à Cambridge, M. Nicholson,traduisaiten anglais un de ses poèmes : . Le secret de soi Cependant,espritrêveur,il ne réussit ni comme avocat,ni comme politicien, quoiquequ'il sut influencerla vie col- lectivede son pays à tel point qu'il fut le père incontestablede la République lslamiquedu Pakistan. lci, il s'agitde la collectiond'unesé-

rie de conférences qu'il a faites à I'Os- nraniaUniversiyde Haiderabad-Deccan

(actuellementintégré.àl'lndebrahmanis-

te) ainsi que dans d'autresUniversités de I'lnde britannique,il y a plus de 30 ans. lqbâl profita de I'enseignement des meilleurssavantscomme Sulaimân Nadwi sur les sujets islamiques.Aussi

co livre est un ouvragemûri, difficileà suivre parfois,mais fécond et toujours plein d'idées neuves. Si, à son époque, Ghâzali avait su distinguerentre le bon (admissiblepour

un musulman)et le

penséephilosophiquede I'Europeorien- tale et de la Grèce,c'est de nos jours. I'Europeoccidentalequi a produit cer- tains philosophesd'originalitédont les

pensées se sont répandues partout sur la terre. ll fallaitdonc un nouveauGhâ- zaii, pour étudier minutieusementces

pensées et

musul-

mauvais dans la

dire

ensuite aux

mansce qu'ils doiventen recueillir.Tra- vail de pionnier,certes,mais qui est en

général bien réussi. On trouve ainsi dans le livre d'lqbâl une dizaine de chapitresdont un sur la méthodologie du droit musulman. La traductionqu'on nous présenteici est fidèleet en bon français.Cependant, il seraitsouhaitableoue dans une nou- velleédition,la savantetraductricecom- paro son ouvrageavec les traductions en turc et en urdu qui présentent un texte révisésous la surveillanced'lqbâl lui-même,donc meilleure que l'édition ang:aise,édition antérieureet base de la traductionfrançaise. [.'éditionfrançaiseest introduitepar feu le Pr Massignonavec lequel nous avons échangéune correspondancequi lui permit de réviser son opinion. En effet, dans son introduction,Massignon

so montreun ennemiacharnédu Pakis- tan, désirantavec Gandhi et Nehru la réunificationde I'Empiredes Indes. La cori'espondance sus-mentionnée expli- que à Massignonquelquesidées quant

à I'opiniongénéralecontenuedans I'in- troduction.ll y est dit particulièrement:

a) Que prétendreque les musulmans

de I'lnde britanniqueont divisé le pays

est un mythe.Au contraire,ces derniers c'étaient ralliés à la proposition des Brahmanistes de constituer un centre communavec autonomiedes provinces;

Patel

mais ce sont Gandhi, Nehru et

qui, se récusant,ont imposé le parta- ge avecI'aidedu Royaume-Unis(cf. I'au- tobiographied'Abul KalâmAzâd, minis-

tre de I'Educationnationalede l'lnde brahmaniste.

b) Que le Pakistanest le plus grand

Etatislamique. Qui peutdonc croireque

celui qui veut le détruireet le remettre

à la merci d'une majoritéqui a prouvé

depuisson indépendancequ'elleest un danger pour I'humanitétant par ses agressions multiples à l'étranger que par ses persécutionssur les minorités

à I'intérieur.est un ami des musulmans?

musulmann'adore .qu'un

Dieu unique. Si I'Europeoccupée n'a

pas

quoique celle-cisoit le fait d'un peuple

de mêmecouleur,mêmereligion,même civilisation,mêmesmæurs et même al-

phabet,pourquoi -Te Pakistanaismusul-

man devrait-il admettre la

des Brahmanistes qui lui sont tout à fait

étrangers. Massignon admit franchement ces éclaircissementset après avoir lu I'au- tobiographied'Azâd,répondità son cor- respondanten reconnaissantsa contri- bution au rétablissementde la Vérité sur la création du Pakistan. Eva Meyerovitch devrait, elle aussi, en tenir compte.

domination

I'occupation allemande

c) Que le

accepté

lletin

de

souscriptio

pour la trad

n française du livre

wr(DriaNl rDlEÏ-

NOM

(en

capitales)

Ensemble

la

voie

ctHlRltst|-

Adresse

(compiète)

désire recevôir MAD ET LE CH 15F. dont ci- poste.

xemplairesde la

, de Khaled Mohammad

tionfrançaisedu livreMOHAM- ed,au prixde souscriptionde

le montantpar : chèquebancai

virementpostal - mandat-

FRANCEISLAM

N')

7.

8,

9

et

10

'

r