Vous êtes sur la page 1sur 4

Centre national de recherche agronomique

Bien cultiver
le mil en
Côte d’Ivoire
Introduction Matériel végétal
Le mil (gnon ou sagnon en dioula, suguélé Les variétés améliorées mises au point par la recherche (tableau ci-
en senoufo, djoufous en lobi) est une céré dessous) avec la collaboration des structures de développement et les
ale d’origine africaine très prisée pour ses organisations paysannes ont des caractéristiques spécifiques et
qualités nutritives. répondent au goût des consommateurs.
Il est cultivé en Côte d’Ivoire dans toute la
région Nord du pays comprise entre les Caractéristiques des principales variétés sélectionnées de mil.
8ème et 11ème degrés de latitude nord. Longueur Rendement
Nom de la Cycle Hauteur Couleur
La production annuelle, de 52 000 tonnes chandelle moyen
variété (jours) plante (m) des grains
(cm) (t/ha)
en 2002, en fait la troisième céréale cultivée
et consommée dans le pays après le riz et le VPP 90 1,5 20 1,5 Marron
maïs. Mais, la production ne satisfait pas la
VPNE 130 3 30 2 Gris-bleuté
demande intérieure estimée à 120 000
tonnes . VPCN 125 3 35 2,3 Gris-bleuté
Le rendement moyen en milieu paysan (500 VPNW 120 2 ,5 25 2,5 Gris-bleuté
kg/ha) peut être amélioré. En effet, la
recherche propose, en fonction des dif- SRR1 115 2 30 3 ,5 Gris-bleuté
férentes zones agroécologiques du pays,
SRR2 115 2 30 3 Gris-bleuté
des variétés améliorées stables à haut
potentiel de rendement ainsi que des
itinéraires techniques adaptés.

Semences de quelques variétés de mil.

brûler. épandre de façon uniforme 150 kg d’engrais NPK (10-18-18) par hectare. SRR2. Semer après une pluie d’au moins 30-40 mm. Choisir les sols légers. VPCN 25 juillet-5 août 15 décembre Nord-Ouest SRR1. Nord. Préparation du sol Système traditionnel défricher. labourer à la daba. défricher. Préparation du sol en billons Système amélioré pour le semis du mil. Nord-Ouest :1300 à plus de 1600 mm de Semer en poquets alignés (5 à 10 grains par poquet) selon un dis- pluie par an positif 50 cm x 80 cm (80 cm entre les lignes et 50 cm sur les lignes Centre-Nord : 1100 à 1300 mm de pluie par an entre les poquets). Centre. Ouest Nord Est Respecter les périodes en fonction des zones (tableau ci-dessous). pulvériser . sablo-argileux et bien drainés. VPNE 20-31 juillet 15 décembre Centre Nord SRR1. densité et semis Prévoir 15 kg de semences par hectare. labourer à la traction animale ou à la charrue (25-30 cm). Nord. à la traction animale ou confectionner des bil- lons. SRR2. . SRR2. VPNW 31 juillet-10 août 15 décembre Limites indicatives des zones Toutes VPP 1er-10 septembre 15 décembre zones de culture du mil en Côte d’Ivoire. Bien cultiver le mil en Côte d’Ivoire Mise en place Choix du terrain Eviter les sols lourds. mal drainés. Nord-Est : 900 à 1100 mm de pluie par an. Zone Variété Date de semis Date de récolte Nord-Est SRR1. brûler. Dispositif. épandre de façon uniforme ou incorporer dans les billons 150 kg d’engrais NPK (10-18-18) ) par hectare.

Parcelle de mil bien entretenue. Pulvériser au moment de la floraison des insecticides systémiques (Décis) pour lutter contre les insectes facilitant la propagation de la maladie. mildiou à la floraison. Maintenir un couloir propre de deux mètres tout autour de la parcelle par sarclage répété. A la montaison apporter 50 kg par hectare d’urée comme engrais de couverture. Repiquer les pieds issus du démariage dans les poquets manquants dès que le sol est bien mouillé. Retirer et détruire les épis présentant des traces de miellat. Contre les foreurs de tiges et les punaises des panicules Brûler partiellement les tiges de mil juste après la récolte pour détruire 61 à 84 % des larves et 98 à 100 % des chrysalides d’Acigona igne- fusalis. dit précoce. Semer tardivement (en septembre) les variétés à cycle court pour lim- Epi de mil atteint de iter l’infestation des ravageurs de l’épi. SRR2. Protection de la culture Contre le mildiou ou lèpre du mil Utiliser les variétés résistantes telles que SRR1. . Pied de mil attaqué par le Contre l’ergot sucré mildiou au stade précoce. Démarier 21 jours après le semis en ne lais- sant que 3 plants par poquet. Choisir des épis sains pour avoir des semences saines. Au besoin. 15 jours après semis. Sarcler ultérieurement selon l’état d’en- herbement de la parcelle. Bien cultiver le mil en Côte d’Ivoire Entretien de la parcelle Faire un premier sarclage. traiter les semences avant le semis avec un mélange insecticide-fongicide (Thioral à raison de 25 g de produit commercial pour 100 kg de semences). Contre le charbon Utiliser les variétés résistantes. Choisir des dates de semis permettant aux plantes de fleurir en dehors des périodes de forte pluviométrie.

jarres. Actellic). Traiter les grains devant être conservés pour la semence au mélange insecticide-fongicide (Thioral. Courber ou casser les tiges et récolter les épis. Grenier traditionnel.Direction des systèmes d’information Août 2005 . Battage-vannage Le battage traditionnel se fait avec un fléau sur une aire bien propre ou au pilon dans un mortier. fûts métalliques ou sacs en jute). protégé des ravageurs (greniers traditionnels. Les grains destinés à la consommation sont conservés dans un endroit sec et bien aéré. Stockage Battage-vannage traditionnel du mil. Activités post-récolte Séchage Etaler et sécher les épis au soleil sur des aires propres ou des bâch- es en plastique pendant 10 à 15 jours selon l’ensoleillement. Il existe des égreneurs qui permettent d’effectuer mécaniquement le battage-vannage. Les femmes vannent ensuite avec des vans traditionnels. Akanvou René. Récolte traditionnelle du mil. Réalisation : Direction des programmes de recherche et de l’appui au développement . Étalement des épis de mil pour le séchage. Bien cultiver le mil en Côte d’Ivoire Récolte et activités post récolte Récolte Récolter les épis à maturité c'est-à-dire 45 jours après la floraison complète des plantes. Auteurs : Béninga Marboua Békoye.