Vous êtes sur la page 1sur 6

AS: 2009/2010 PROF : Mr BECHA Adel ( prof principal)

4 eme Sciences exp , maths et technique


Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx
SERIE D’EXERCICES
Objet : : oscillations mécaniques libres
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

EXERCICE 1

Un solide (S) de masse m est attaché à l’extrémité d’un (R) (S)


ressort à spires non jointives de masse négligeable et de raideur K=20 N.m-1,
l’autre extrémité du ressort est attachée à un point fixe. Le système S0={ (S) + 
ressort} est placé sur un plan horizontal (figure 1). Au repos, le centre O i x
d’inertie G du solide est au point O, origine d’un repère (O,i)
Fig Fig.5
1
dx -2
horizontal. A partir de O, on écarte le solide (S) d’une distance Xm  (m.s )
dt
dans le sens positif et on le lâche sans vitesse.
A- Les frottements sont négligeables.
1) a- Représenter les forces exercées sur le solide (S) en
mouvement à une date t quelconque.
b- Etablir l’équation différentielle du mouvement et
déduire l’expression de la pulsation propre 0 de
l’oscillateur.
c- On donne le graphe représentant les variations de x(10-2 m)
l’accélération du solide (S) en fonction de l’élongation
x (figure 2). Déterminer graphiquement 0. Montrer 0 3
que la masse du solide est m=200 g. -
2) a- Au passage du solide (S) par une position d’abscisse x
sa vitesse est v, donner l’expression de l’énergie -
mécanique totale E du système S0 en fonction de m, v, K
3 -
et x. -
b- Montrer que l’énergie E est constante puis l’exprimer
en fonction de K et Xm. Fig2
3) On donne le graphe qui représente les variations de
l’énergie cinétique Ec du solide en fonction du temps
(figure 3). La loi horaire du mouvement est donnée par
x(t)=Xmsin(0t+)
a- Montrer que l’énergie cinétique Ec s’écrit sous la forme Ec=1/4KX2m(1+ cos(20t+ 2).
b- A partir du graphe, déduire les valeurs de Xm et  puis écrire, en fonction du temps, la loi horaire du
mouvement.

Ec(10-3 J)

4,5
Fig 3
t(s)
0 1
B- Les frottements ne sont plus négligeables.
Le solide (S) est maintenant soumis à une force de frottement visqueux f=-hv (h=cte>0), le graphe de la figure 4
représente les variations de son abscisse x en fonction du temps. ( les conditions initiales sont les mêmes que dans
la partie A).
1) Etablir l’équation différentielle du mouvement de (S) en fonction de son abscisse x.
2) Montrer que l’énergie totale du système S0 diminue au cours du temps.
3) Sachant que la variation de l’énergie totale du système S0 est égale au travail de la force de frottement,
calculer ce travail entre les dates t1 et t2.

x(cm)

2,8

t1 t
t1

Fig 4
-2,2

EXERCICE 2

Un ressort de longueur L0 à vide est accroché par une extrémité à une potence. A l'autre extrémité est suspendu un
solide S de masse m. l'ensemble est vertical et la longueur du ressort devient L

1. Etudier l'équilibre de S et exprimer k en fonction des paramètres adéquats. Calculer k si m= 100 g; L0 = 400
mm et L= 448 mm.
2. Le ressort et S sont placés sur un banc à coussin d'air horizontal. L'extrémité libre est accrochée à un point
fixe et les frottements seront considérés comme négligeables. Au repos le centre d'inertie de S est en O, pris
comme origine des abscisses sur l'axe horizontal x'x. On écarte G de sa position d'équilibre et on lâche S.

- Faire l'inventaire des forces s'exerçant sur S dans une position quelconque de G lors de son mouvement.
- On pose OG=x : montrez que l'équation différentielle du mouvement peut s'écrire x"= - k/ m x
- A l'aide du graphe ci-dessous déterminer la valeur de k.
2
- Vérifier que la solution de l'équation différentielle précédente est de la forme : x= a sin(t+); en déduire
l'expression de la période et la calculer.
- Que peut-on dire des deux valeurs de k ? Par la suite on arrondira k à l'entier le plus proche.

énergie cinétique, potentielle et mécanique :

1. Lors du mouvement précédent calculer les valeurs de la tension du ressort en A d'abscisse xA= -4 cm et en
B: xB= 6 cm. Faire un schéma représentatif de ces forces en A et B.
2. L'expression du travail de cette force de A à B est W= ½ k(xA²-xB²). Pourquoi ce travail n'est-il pas égal au
produit scalaire :
- Calculer le travail de toutes les forces appliquées à S lors du trajet AB.
3. Enoncer le théorème de l'énergie cinétique appliqué à S lors du trajet AB.
- La vitesse en B étant égale à 0,75 m/s, déterminer la vitesse en A.
- rappeler l'expression littérale de l'énergie potentielle élastique du système (S + ressort ) en fonction de x et
en admettant qu'elle soit nulle en x=0.
- Déterminer l'énergie mécanique du système (S + ressort).
- Déterminer l'amplitude du mouvement de G.

EXERCICE 3

On prendra ² = 10 et racine carrée (0,1) = 0,32.

On considère un pendule élastique horizontal constitué d'un solide S de centre d'inertie G et de masse m pouvant
glisser sans frottements sur un support horizontal et d'un ressort à spires non jointives de constante de raideur k et
de masse négligeable.

Lorsque le solide est en équilibre son centre d'inertie est en O. Ecarté de sa position d'équilibre, il oscille autour de
O suivant un axe horizontal Ox. La position du solide est repérée par l'abscisse x de G.

3
L'étude du mouvement se fait au moyen d'un ordinateur muni d'un capteur et d'une interface appropriée.
L'enregistrement x=f(t) est donné ci-dessous.

1. Etude de l'enregistrement : on suppose que le graphe ci-dessus est celui d'une sinusoïde.
- A l'instant t=0 le ressort est-il comprimé, étiré ou au repos ?
- Déterminer graphiquement l'amplitude Xm du mouvement.
- Quels sont les points du graphe qui correspondent à une vitesse nulle ? à une vitesse maximale ?
- Déterminer graphiquement T0.
2. Etude théorique :
- En utilisant une analyse dimensionnelle, indiquez parmi les formules suivantes quelle est celle qui

correspond à la période des oscillations :


-S achant que m =200 g déterminer la constante de raideur du ressort.
3. Etude énergétique du système : (m=200g)
- Déterminer l'énergie mécanique Em du système au point C.
- En déduire la vitesse v du mobile au point D.
4. Modifications des conditions expérimentales : comment le graphe serait-il modifié si :
- La masse était m' =50 g.
- Les frottements n'étaient plus négligeables ?

EXERCICE 4

4
Dans un plan horizontal, on considère un système oscillant formé d'un mobile autoporteur lié à deux points fixes
par l'intermédiaire de deux ressorts élastiques identiques, de masses négligeables, et de même axe. Le système,
initialement au repos, est écarté de sa position d'équilibre en déplaçant le centre d'inertie G du mobile le long de
l'axe des deux ressorts. L'ensemble des deux ressorts est équivalent à un ressort de constante de raideur k = 15,4
N.m-1.

rappel : l'élongation y d'un oscillateur linéaire sans amortissement satisfait à l'équation différentielle y"+²y =0,
dont les solutions y(t) sont sinusoïdales, de pulsation .

Une table à numériser permet la détermination des positions successives y de G dans un repère lié à la table ; la
trajectoire de G est portée par l'axe y' y . Un logiciel de traitement de données permet d'afficher les points
correspondant aux couples (t,y), (t,), ou toute autre fonction souhaitée, et d'en représenter les courbes.

1. Dans toute cette partie, le mobile a pour masse m = 220 g et le système considéré est non amorti.

 . La figure ci dessous représente l'ensemble des points d'enregistrement (t,y). Ces points se situent sur une
courbe d'allure sinusoïdale. Déterminer graphiquement la valeur de la période T et de l 'élongation
maximale Ym de y. A partir de la valeur de T, calculer la pulsation de de cet oscillateur.

 La courbe ci dessous, représente les couples (y,y" ). Montrer que ce graphique est en accord avec l'équation
différentielle proposée. Que représente le coefficient directeur de la droite support de cet ensemble de points
? Déterminer graphiquement sa valeur et en déduire l'ordre de grandeur de la pulsation de l'oscillateur .

 Les valeurs expérimentales de la pulsation déterminées ci dessus sont-elles compatibles avec la valeur
théorique de la pulsation propre 0 de cet oscillateur ?

5
 . Ecrire la relation de conservation de l'énergie E pour un oscillateur se déplaçant en translation, sans
frottement. Montrer qu'elle peut s'écrire y'² / 0 ² +y² =C, où C est une constante qui s'exprime en, fonction
de E et de k. Exprimer C en fonction de Ym et calculer sa valeur.
 Pour traduire la conservation de l'énergie de l'oscillateur sur un graphe, on peut utiliser les représentations
des couples :(t,E) ou (y², y'² / 0 ²). Reporter sur votre feuille les deux représentations choisies parmi les
trois proposées, en précisant les grandeurs portées sur les axes.

2. Les ressorts étant inchangés, un dispositif d'amortissement est désormais fixé sur le mobile. On réalise un nouvel
enregistrement, représenté ci dessous.

En utilisant deux valeurs consécutives de la valeur maximale de y, donner un ordre de grandeur du pourcentage de
l'énergie perdue par l'oscillateur au cours d'une période. Quelles sont les causes physiques de la dissipation ?