Vous êtes sur la page 1sur 6

LE PLANCHER BOIS1

En bois, en béton ou en fer, le plancher est l’un des


éléments essentiels de la structure d'une maison.
Positionné à différent étage d’un logement, un plancher
est soumis à des contraintes de charge et d’isolation,
notamment. Investissement conséquent et socle fondateur
de votre habitation, le plancher nécessite d’être choisi avec soin. Quelques
points de repère et conseils pour vous orienter vers un plancher parfaitement
adapté aux contraintes de votre habitat.

Caractéristiques

Un plancher bois est une paroi horizontale séparant les différents étages d'une
habitation. Comme son nom l'indique, il est constitué d'éléments en bois :
planches et panneaux.

Le plancher lui-même repose sur une structure porteuse appelée solivage. Il


est composé de panneaux reposants sur des solives en bois, massif ou non,
cachées ou non par un faux plafond en sous-face.

Du tronc à la poutre naturelle, en passant par les produits usinés, on trouve de


nombreux types de plancher en bois. On distingue le plancher :

 En bois massif,
 Le contrecollé,
 Le lamellé-collé,
 Le lamibois,
 La poutre en I.

Le plancher bois est idéal en construction comme en rénovation et peut ou


non recevoir un revêtement de type carrelage, moquette...

Esthétique et économique

Le plancher en bois est réputé pour ses nombreux atouts. En effet, c'est un
plancher facile à poser, esthétique, économique et qui ne demande aucun délai
de séchage, contrairement au béton. Les planchers bois sont également légers, ce
qui permet de les utiliser quand les murs ne sont pas suffisamment solides pour
supporter un plancher béton.

1
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Plancher/Le-plancher-bois.html
De ce fait, les planchers bois sont utilisés aussi bien en construction qu'en
rénovation. Ils s'adaptent plus facilement aux contraintes existantes et
conviennent parfaitement aux travaux de surélévation et d'extension. Par
exemple, le plancher bois est idéal pour la surélévation totale ou partielle d'une
habitation ou l'aménagement de combles !

L'avantage du plancher bois est aussi de pouvoir facilement insérer


l'isolant dans la charpente : entre le plafond et le sol.

Mais un mauvais isolant

Les principales limites du plancher bois concernent l'isolation acoustique.

Heureusement, plusieurs techniques permettent de limiter les bruits d'impacts et


aériens, qui peuvent s'avérer gênants :

 couler une chape sèche,


 poser une bande résiliente entre les dalles et le revêtement,
 intégrer un plafond suspendu intégrant un isolant fibreux.

Un autre inconvénient du plancher bois est son classement anti-feu


souvent trop faible pour certaines applications : entre M1 et M2 pour des dérivés
du bois et jusqu'à M4 pour du bois massif et du contre-plaqué.

Enfin, certaines essences de bois sont moins stables que d'autres et


peuvent s'avérer moins durables. Il faut donc choisir l'essence de bois qui va
constituer le plancher en fonction de sa dureté.

LE PLANCHER BETON1
Caractéristiques

Un plancher en béton est réalisé à partir de béton, allié à différents éléments,


préfabriqués ou non. Il est constitué de :

 Poutrelles en béton armé ou précontraint,


 d'éléments de remplissage,
 d'une dalle de compression en béton armé,
 d'un isolant thermique et/ou phonique
 d'une chape de mortier pour accueillir le revêtement de sol

1
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Plancher/Le-plancher-beton.html
Le plancher béton est utilisable à tous les niveaux (rez-de-chaussée,
étages...), à condition que l'habitation ait été prévue pour supporter le poids. Sa
composition varie en fonction de son utilisation.

On distingue le plancher bas en béton sur vide sanitaire du plancher béton


sur terre plein. Le plancher béton permet la pose d'un faux plafond en plaques de
plâtre.

Idéal en rez-de-chaussée

Le plancher béton s'adapte à tous les types de surfaces et toutes les


configurations, ce qui en fait un plancher parfait sur vide sanitaire. Il est
également très utilisé en plancher haut de rez-de-chaussée, car le poids du béton
permet de réduire la transmission des bruits aériens.

Ainsi, les travaux de terrassement sont réduits, ce qui permet d'accélérer la


construction et de limiter les coûts. C'est donc un plancher peu cher qui permet
de diminuer les coûts de construction.

C'est également un plancher ventilé naturellement, ce qui limite le


développement de la moisissure et de l'humidité. Le plancher béton est
également très résistant au feu et assure une bonne isolation thermique.

Enfin, le plancher béton limite l'accumulation de radon, une source


naturelle de radioactivité.

Un poids lourd à porter

Le principal inconvénient du béton est son poids. De ce fait, il n'est pas


toujours adaptable en rénovation. Certains murs et poutres n'ont pas été créés
pour supporter son poids contraignant.

En revanche, même s'il limite les bruits aériens entre les étages, le
plancher béton amplifie les bruits d'impacts dus aux chocs et aux pas. Ainsi, le
choix et la pose du revêtement doivent faire l'objet d'une attention particulière,
pour atténuer les désagréments. Il est possible de poser une sous-couche
résiliente avant la pose du revêtement par exemple.

Le plancher béton est également difficile à mettre en œuvre, car il


nécessite un temps de séchage long et la mise en place de nombreux coffrages.
LE PLANCHER EN FER1
Caractéristiques

Le plancher en fer, aussi appelé plancher acier ou plancher métallique, est


un plancher dont la totalité de la structure est fabriquée en fer. C'est une
structure porteuse résistante, constituée d'acier de type IPE ou IPB (indicateurs
de pesage industriel). La composition du plancher est entièrement métallique :
poutres, poutrelles et platelage en profilés métalliques.

Les poutres sont conçues pour résister aux charges du platelage. Une fois
posé, le plancher en fer est fixé par à l'aide de rivets, de boulons ou encore, à la
soudure électrique.

Le plancher en fer peut également être composé de panneaux de coffrage,


associés à du béton. Dans ce cas, on parle de "plancher collaborant".

Léger et recyclable

Le plancher en fer représente de nombreux avantages, tant sur le plan


financier qu'au niveau de l'installation. En effet, c'est un plancher facile à poser
car il est léger et modulable. Le montage d'un plancher en fer est très simple et
rapide, ce qui permet de diminuer fortement les coûts de chantier dans la durée.

Malgré sa légèreté, le plancher en fer peut soutenir des charges


importantes ! La structure est légère et offre des facilités d'aménagement, ainsi
que la possibilité de fondations ponctuelles.

Enfin, il ne faut pas négliger les atouts en matière de respect de


l'environnement. L'acier est un matériau réutilisable qui permet une gestion
facile des déchets de chantier et une déconstruction simple en vue de recycler le
fer !

Mais soumis à la corrosion

Le plancher métallique, de par sa constitution, est soumis à certaines


contraintes. En effet, l'acier craint l'humidité : c'est un matériau soumis à une
corrosion importante lorsqu'il se trouve dans des zones humides. Il est donc
indispensable de le protéger avec une sous-couche de peinture anti-rouille.

Étant métallique, c'est également un plancher qui ne protège pas des incendies.
Le plancher en fer présente également l'inconvénient d'être bruyant. Il est donc

1
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Plancher/Le-plancher-en-fer.html
nécessaire de choisir un revêtement adapté pour atténuer les bruits aériens et les
bruits d'impacts au quotidien.

Enfin, le fer peut être associé à du verre, mais la réalisation du plancher


devient vite compliquée et onéreuse.

LE PLANCHER MIXTE1
Bois/béton : un mix idéal en rénovation

Le plancher collaborant bois/béton est souvent utilisé pour renforcer les


planchers en bois existants. Il s'agit de couler sur le plancher en bois existant, un
nouveau plancher mince en béton ou en mortier de résine. La liaison est faite
entre les deux matériaux, le bois et le béton, grâce à des connecteurs pour le
béton, ou des encoches mises en place avant le coulage, pour le mortier de
résine.

Ce type de plancher permet, en outre, de conserver une sous-face


apparente en bois. Le plancher mixte bois/béton est une solution idéale qui
assure la résistance d'un plancher en béton, tout en conservant l'esthétique d'un
plafond en bois sur les niveaux inférieurs.

Ce procédé existe également en construction. Il s'agit d'associer une


prédalle en bois à une dalle de compression en béton.

Association acier/béton, parfaite pour la construction

Le plancher mixte en acier et béton est constitué de bacs en acier rigides


et nervurés, associés à une dalle de béton. Les bacs en acier servent alors de
coffrages autoporteurs. La structure porteuse en acier et la dalle de béton sont
reliées ensemble par des connecteurs. Pour répartir les charges, un treillis est
soudé à la structure.

Le plancher acier/béton est un procédé principalement utilisé en


construction. Il peut également servir en rénovation, pour le remplacer d'un
plancher en bois par exemple.

Le plancher collaborant béton/acier a pour objectif de :

1
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Plancher/Le-plancher-mixte.html
 Diminuer le poids des structures en acier,
 Réduire la hauteur des planchers,
 Offrir une plus grande résistance à la flexion et accroître la résistance du
feu.

Les avantages de ce procédé

Mixer les matériaux en choisissant un plancher bois/béton ou acier/béton


présente de nombreux avantages.

Un plancher collaborant permet de conserver un espace vide sous les


dalles, afin de limiter les infiltrations et l'humidité, tout en conservant un accès
libre pour d'éventuels aménagements. Par exemple, le plancher mixte permet
l'installation d'un chauffage au sol.

C'est un plancher rapide à installer, qui permet de conserver le plancher


existant. C'est également un plancher qui s'adapte à toutes les surfaces et tous les
revêtements.

Enfin, l'avantage de ce type de plancher est d'associer la grande résistance


du béton, à l'esthétique du bois ou du métal, tout cela avec un coût minimal.
Notez tout de même, que le plancher mixte n'apporte pas une isolation optimale.

LE FAUX PLANCHER
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Autour-du-plancher/Le-faux-plancher.html

PLANCHER CHAUFFANT
http://www.ideesmaison.com/Le-Mag-de-la-Maison/A-la-Une/Interieur-deco-confort/Sols/Le-
plancher-chauffant/Confort-et-esthetisme.html

PLANCHER
http://www.ideesmaison.com/Bricolage/Sols/Plancher/Plancher.html

Plancher mixte et plancher collaborant


Planchers mixtes.
Systèmes associant deux matériaux, tels qu’acier et béton, ou acier et bois.
Les planchers mixtes acier-béton sont composés d’une tôle profilée galvanisée servant à la fois d’armature rigide et de coffrage à la dalle de béton ;
ces techniques évitent le ferraillage d’armature du béton.
Planchers collaborants : planchers-béton ou mixtes, solidarisés avec la structure par des pattes d’ancrage soudées sur les poutrelles ou solives.