Vous êtes sur la page 1sur 21

Audit énergétique de la ventilation hygiénique

l La préparation de l'air
l La distribution
l La gestion

La préparation de l'air

Le préchauffage de l'air

Pour préchauffer l'air neuf, l'installation récupère-t-elle de la chaleur :

l sur l'air extrait ?

l sur le condenseur de la machine frigorifique ?

l sur le retour d'eau chaude des plafonds froids ?

l dans le sol (puits canadien) ?

l dans un atrium (prise d'air dans l'atrium pour valoriser l'apport solaire et l'apport des
bâtiments adjacents) ?

Les locaux où les exigences sur la qualité de l'air sont plus faibles (archives, garages,...), sont-
ils ventilés avec l'air extrait d'autres locaux ?
(Ce système permet d'économiser l'énergie nécessaire au préchauffage de l'air pulsé dans ces
zones)

La distribution

Le ratio "puissance cumulée des ventilateurs (pulsion et extraction) par rapport au débit d'air
transporté (commun)" est-il inférieur à 1.1 W/(m³/h) ?

Une valeur élevée sous-entend que le réseau a été dimensionné avec des pertes de charges
élevées.

Check-list d'audit VENTILATION Page 1 / 21


Le caisson de préparation d'air est-il protégé par un filtre de qualité minimum F7 ?
(= EU 7 = F85 = 85% OPA)

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont-ils à transmission directe ?


(Plutôt qu'à transmission par courroie ou avec un moteur à rotor extérieur).

Les ventilateurs sont-ils de type "à aube arrière" ?

Si le débit du ventilateur est variable, est-il géré par un variateur de vitesse plutôt que par un
système de type "étranglement" ?

Le réseau

l La géométrie du réseau

Les circuits de distribution sont-ils adaptés au zonage du bâtiment ?


(Zones homogènes au niveau de l'horaire d'utilisation).

Le type des bouches de pulsion permet-il un brassage efficace entre l'air pulsé et l'air
ambiant ?
(Des bouches de pulsions efficaces permettent de pulser l'air à des températures plus basse
sans inconfort)

l L'équilibrage du réseau

L'équilibrage du réseau est-il correct ?

(pas de locaux sur-ventilés ou sous-ventilés)

l L'étanchéité du réseau

Le réseau de pulsion parait-il étanche ?

(Pour rechercher les fuites dans un réseau en surpression (pulsion), il faut déposer un
produit moussant sur les joints suspects. Des traces de poussières aux raccords sont aussi
des signes d'inétanchéité).

l L'isolation thermique du réseau

Les conduits de pulsion sont-ils isolés,


- dans les locaux non chauffés (5 cm minimum) ?
- dans les locaux chauffés (3 cm minimum) ?

Check-list d'audit VENTILATION Page 2 / 21


La gestion des installations

La maintenance

l Les filtres de l'installation disposent-ils d'un manomètre de pression différentielle et sont-ils


remplacés régulièrement en fonction des valeurs indiquées par le manomètre ?

l Si non, les filtres sont-ils remplacés au moins tous les deux ans ?

Si les ventilateurs sont à transmission par courroie, les poulies sont-elles bien alignées et la
tension des courroies d'entraînement des ventilateurs est-elle correcte ?
(déformation maximum de 1 .. 1,5 cm avec une pression modérée)

La qualité de la régulation du débit d'air

l En temps

En hiver, la pulsion est-elle arrêtée la nuit et le week-end ?

Le débit d'extraction sanitaire est-il réduit la nuit et le week-end ?

l En intensité

Le ratio "débit total d'air neuf pulsé par rapport au nombre effectif de personnes dans le
bâtiment" est-il inférieur à 36 m³/h ?

Si le débit n'est pas indiqué sur le caisson, une mesure peut se faire dans le conduit ou au
niveau des bouches. En toute première approximation, se baser sur 2m/s dans le caisson
(--> débit = section caisson [m²] x 2 [m/s])

En journée, le débit de ventilation des locaux à occupation variable (salles de réunions, de


conférence, cafétéria,...) est-il limité en fonction de l'occupation (grâce à des détecteurs de
présence ou de CO2 ,...) ?

Check-list d'audit VENTILATION Page 3 / 21


En été, si le bâtiment a une certaine inertie, l'installation fonctionne-t-elle la nuit pour refroidir
la structure du bâtiment et diminuer la demande de refroidissement en journée ?

La qualité de la régulation de la température de pulsion

l En intensité

En mi-saison, la température de pulsion est-elle limitée à 17°C ? (maximum ramené à 15°C


si les bouches de pulsion sont à induction ou à jet hélicoïdal).

(Limiter le chauffage de l'air neuf en centrale lorsque certains locaux sont en demande de
froid).

Le rafraîchissement de l'air neuf est-il arrêté lorsque les locaux sont chauffés ?
(Par les radiateurs ou les ventilo-convecteurs par ex).

La qualité de la régulation de la gestion de


l'humidification/déshumidification

l En temps

L' humidification est-elle arrêtée lorsque la température extérieure est supérieure à 8°C ?

(cette mesure évite par ailleurs les disfonctionnements des installations par laveurs d'air en
période de mi-saison (régulation dite "par point de rosée"))

L'humidification est-elle arrêtée à la fin de l'hiver ?

(En fonction de la date ou de la température extérieure).

l En intensité

Consignes d'humidité :

- y a-t-il une zone neutre entre les consignes d'humidification et de déshumidification


pour éviter le fonctionnement simultané des deux systèmes ?

- le niveau d'humidification de l'air est-il limité à un max. de 40 % d'humidité relative ?

- le niveau de déshumidification de l'air est-il limité à un min. de 60 % d'humidité


relative ?

Check-list d'audit VENTILATION Page 4 / 21


Pour les humidificateurs à vapeur, le débit de déconcentration est-il adapté aux besoins ?

(Suite à l'évaporation de l'eau, l'eau restante se change en sel. L'eau doit être régulièrement
renouvelée : de l'eau très chaude est remplacée par de l'eau froide. Ce débit peut devenir
consommateur s'il n'est pas surveillé).

l En lieu

L'humidification est-elle strictement limitée aux locaux où elle est nécessaire ?


- absente sur les groupes pulsant exclusivement dans les restaurants, cafétéria,
archives, …
- l'humidification générale étant remplacée par de l'humidification ponctuelle là où le
besoin est réel, sur les groupes pulsant dans des zones hétérogènes.

Check-list d'audit VENTILATION Page 5 / 21


Amélioration de la préparation et distribution d'air
Attention !!

x Occurrence
Vous n'avez pas répondu à 31 question (s) !

x Rentabilité

= Priorité
Impact
Améliorer la préparation de l'air
1

Améliorer le réseau
1

Check-list d'audit VENTILATION Page 6 / 21


Améliorer la gestion et la maintenance
1

10

11

12

13

14

15

16

17

18

Check-list d'audit VENTILATION Page 7 / 21


Check-list d'audit VENTILATION Page 8 / 21
Amélioration de la ventilation hygiénique

x Rentabilité

Impact x rent
Impact
AMELIORER LA PREPARATION DE L'AIR
1 Récupérer la chaleur sur l'air extrait 3 2 6
…50%... sur le chauffage de l'air ###
2 Adopter une prise d'air de ventilation dans l'atrium pour valoriser l'apport solaire et l'apport 2 2 4
des bâtiments adjacents
###
3 Récupérer la chaleur sur le condenseur de la machine frigorifique 2 1 2
###
4 Ventiler les locaux où les exigences sur la qualité de l'air sont plus faibles (archives, 2 1 2
garages,...) avec l'air extrait d'autres locaux
###
5 Préchauffer l'air par passage dans le sol (puits canadien) 1 1 1

6 Récupérer la chaleur sur l'eau de sortie des plafonds froids 1 1 1

7 Remplacer les ventilateurs par des ventilateurs à transmission directe 1 1 1


…5%... sur la cons. ventilateur
8 Remplacer les ventilateurs par des ventilateurs à "aube arrière" 1 1 1
…10%... sur la cons. ventilateur
9 Gérer le ventilateur par un variateur de vitesse plutôt que par un système de type 1 1 1
"étranglement"

AMELIORER LE RESEAU
1 Etanchéifier les conduits d'air (au minimum par bandes adhésives, au mieux par le 2 2 4
remplacement des conduits)

2 Isoler les conduits de pulsion (si un récupérateur de chaleur existe, l'isoler thermiquement). 2 1 2

###
3 Équilibrer le réseau 2 1 2
###
4 Adapter les circuits de distribution au zonage du bâtiment (Zones homogènes au niveau de 2 1 2
l'horaire d'utilisation).
###
5 Modifier le type des bouches pour pouvoir pulser l'air à plus basse température 1 1 1

6 Diminuer les pertes de charges du réseau (conduits lisses, divergents progressifs, aubages 1 1 1
dans les coudes, …)

Check-list d'audit - améliorations VENTILATION Page 9/21


AMELIORER LA GESTION ET LA MAINTENANCE

1 MIEUX REGULER LE DEBIT D'AIR

11 Limiter les débits d'air neuf aux débits hygiéniques recommandés en adaptant la puissance 3 3 9
du ventilateur de1000
diminution de l'installation
m³/h = - 1 000 litres de fuel par an pour un fonctionnement 10 h/jour et 5 j/semaine
12 En hiver, arrêter la pulsion d'air en-dehors des heures d'occupation 3 3 9
…70%... sur le poste "air"
13 Limiter le débit d'extraction sanitaire la nuit et le week-end 3 3 9
…50%... sur le poste "air" ###
14 Equiper les locaux à occupation variable de bouches réglables et de détection de présence 3 1 3
ou de sondes CO2
très rentable si faible taux d'occupation ###
###
2 MIEUX REGULER LA TEMPERATURE DE PULSION ###
###
21 Abaisser la température de pulsion de l'air neuf hygiénique en mi-saison lorsque les locaux 2 3 6
sont refroidis (pulser à 16° au lieu de 21°, par exemple)
…20%... sur le refroidissement ###
22 Arrêter le rafraîchissement de l'air neuf hygiénique si les radiateurs ou les ventilos chauffent 1 3 3
les locaux
…5%...sur le chauffage ###
###
3 MIEUX REGULER L'HUMIDIFICATION
###
###
31 Arrêter l'humidification sur certains groupes de préparation d'air 3 3 9
100% sur le poste "humidification" ###
32 Limiter le niveau d'humidification à 40% HR (au lieu de 50%) 3 3 9
…50%... sur le poste "humidification" ###
33 Créer une zone neutre entre les consignes d'humidification et de déshumidification 2 3 6

34 Limiter le niveau de déshumidification à 60% HR (au lieu de 50%) 2 3 6
…60%... sur le poste "déshumidification" pour une température ambiante de 22°C

35 Arrêter l'humidification au-dessus d'une certaine température extérieure (surtout si régulation 3 6


2
par "point de rosée" pour un laveur d'air)
…50 %... si 8°C sur le poste "humidification"
36 Adapter le débit de déconcentration des humidificateurs à vapeur aux besoins 1 3 3

37 Arrêter l'humidification dès la fin de l'hiver, et vidanger l'installation 1 2 2

4 FAVORISER LE FREE COOLING

41 En été, si le bâtiment a une certaine inertie thermique, ventiler le bâtiment avant l'occupation 1 3 3
pour le "pré-refroidir"

5 MAINTENANCE

51 Améliorer le rendement de la transmission (tension des courroies, alignement, …) 1 3 3


…5%... sur cons. ventilateur
52 Adapter la qualité des filtres aux besoins 0.1 0.1 0.01
Qualité d'air
53 Remplacer les filtres régulièrement (suivant indication du manomètre de pression 0.1 0.1 0.01
différentielle, et au moins tous les deux ans)
Qualité d'air
54 Vidanger l'installation d'humidification lorsqu'elle est arrêtée 0.1 0.1 0.01

Check-list d'audit - améliorations VENTILATION Page 10/21


Qualité d'air

Check-list d'audit - améliorations VENTILATION Page 11/21


Audit énergétique de la ventilation hygiénique

La préparation de l'air

Le préchauffage de l'air

Pour préchauffer l'air neuf, l'installation récupère-t-elle de la chaleur :


l sur l'air extrait ? 1

3
l sur le condenseur de la machine frigorifique ?

6
l sur le retour d'eau chaude des plafonds froids ?

5
l dans le sol (puits canadien) ?

2
dans un atrium (prise d'air dans l'atrium pour valoriser l'apport solaire et
l l'apport des bâtiments adjacents) ?

4
Les locaux où les exigences sur la qualité de l'air sont plus faibles (archives,
garages,...), sont-ils ventilés avec l'air extrait d'autres locaux ?

La distribution

Le ratio "puissance cumulée des ventilateurs (pulsion et extraction) par 6


rapport au débit d'air transporté (commun)" est-il inférieur à 1.1 W/
(m³/h) ?

Le caisson de préparation d'air est-il protégé par un filtre de qualité 16


minimum F7 ?
(= EU 7 = F85 = 85% OPA)

Les ventilateurs

Les ventilateurs sont-ils à transmission directe ? 7


(Plutôt qu'à transmission par courroie ou avec un moteur à rotor extérieur).

IBGE - 25/03/02 Page 12 / 21


Les ventilateurs sont-ils de type "à aube arrière" ? 8

Si le débit du ventilateur est variable, est-il géré par un variateur de vitesse 9


plutôt que par un système de type "étranglement" ?

Le réseau

l La géométrie du réseau

4
Les circuits de distribution sont-ils adaptés au zonage du bâtiment ?

Le type des bouches de pulsion permet-il un brassage efficace entre l'air 5


pulsé et l'air ambiant ?

IBGE - 25/03/02 Page 13 / 21


l L'équilibrage du réseau

L'équilibrage du réseau est-il correct ? 3

l L'étanchéité du réseau

1
Le réseau de pulsion parait-il étanche ?

l L'isolation thermique du réseau

Les conduits de pulsion sont-ils isolés,


2

La gestion des installations

La maintenance

Si non 16.1 et non 16.2,


l Les filtres de l'installation disposent-ils d'un manomètre de pression
différentielle et sont-ils remplacés régulièrement en fonction des valeurs
indiquées par le manomètre ?

l Si non, les filtres sont-ils remplacés au moins tous les deux ans ? 17

Si les ventilateurs sont à transmission par courroie, les poulies sont-elles 15


bien alignées et la tension des courroies d'entraînement des ventilateurs
est-elle correcte ?
(déformation maximum de 1 .. 1,5 cm avec une pression modérée)

La qualité de la régulation du débit d'air

l En temps

En hiver, la pulsion est-elle arrêtée la nuit et le week-end ?


2

3
Le débit d'extraction sanitaire est-il réduit la nuit et le week-end ?

IBGE - 25/03/02 Page 14 / 21


l En intensité

Le ratio "débit total d'air neuf pulsé par rapport au nombre effectif de 1
personnes dans le bâtiment" est-il inférieur à 36 m³/h ?

En journée, le débit de ventilation des locaux à occupation variable (salles 4


de réunions, de conférence, cafétéria,...) est-il limité en fonction de
l'occupation (grâce à des détecteurs de présence ou de CO2 ,...) ?

En été, si le bâtiment a une certaine inertie, l'installation fonctionne-t-elle 14


la nuit pour refroidir la structure du bâtiment et diminuer la demande de
refroidissement en journée ?

La qualité de la régulation de la température de pulsion

l En intensité

En mi-saison, la température de pulsion est-elle limitée à 17°C ? 5


(maximum ramené à 15°C si les bouches de pulsion sont à induction ou à
jet hélicoïdal).

Le rafraîchissement de l'air neuf est-il arrêté lorsque les locaux sont 6


chauffés ?
(Par les radiateurs ou les ventilo-convecteurs par ex).

IBGE - 25/03/02 Page 15 / 21


La qualité de la régulation de la gestion de l'humidification/déshumidification

l En temps

L' humidification est-elle arrêtée lorsque la température extérieure est 11


supérieure à 8°C ?

Si non 26
L'humidification est-elle arrêtée à la fin de l'hiver ? 13

Si oui 26
18

l En intensité
8

Consignes d'humidité : 10

Pour les humidificateurs à vapeur, le débit de déconcentration est-il adapté 12


aux besoins ?

l En lieu

L'humidification est-elle strictement limitée aux locaux où elle est 7


nécessaire ?

IBGE - 25/03/02 Page 16 / 21


n hygiénique

Récupérer la chaleur sur l'air extrait

Récupérer la chaleur sur le condenseur de la


machine frigorifique

Récupérer la chaleur sur l'eau de sortie des plafonds


froids

Préchauffer l'air par passage dans le sol (puits


canadien)

Adopter une prise d'air de ventilation dans l'atrium


pour valoriser l'apport solaire et l'apport des
bâtiments adjacents

Ventiler les locaux où les exigences sur la qualité de


l'air sont plus faibles (archives, garages,...) avec l'air
extrait d'autres locaux

Diminuer les pertes de charges du réseau (conduits


lisses, divergents progressifs, aubages dans les
coudes, …)

Adapter la qualité des filtres aux besoins

Remplacer les ventilateurs par des ventilateurs à


transmission directe

IBGE - 25/03/02 Page 17 / 21


Remplacer les ventilateurs par des ventilateurs à
"aube arrière"

Gérer le ventilateur par un variateur de vitesse plutôt


que par un système de type "étranglement"

Adapter les circuits de distribution au zonage du


bâtiment (Zones homogènes au niveau de l'horaire
d'utilisation).

Modifier le type des bouches pour pouvoir pulser l'air


à plus basse température

IBGE - 25/03/02 Page 18 / 21


Équilibrer le réseau

Etanchéifier les conduits d'air (au minimum par


bandes adhésives, au mieux par le remplacement
des conduits)

Isoler les conduits de pulsion (si un récupérateur de


chaleur existe, l'isoler thermiquement).

Si non 16.1 et non 16.2,

Remplacer les filtres régulièrement (suivant indication


du manomètre de pression différentielle, et au moins
tous les deux ans)

Améliorer le rendement de la transmission (tension


des courroies, alignement, …)

En hiver, arrêter la pulsion d'air en-dehors des heures


d'occupation

Limiter le débit d'extraction sanitaire la nuit et le


week-end

IBGE - 25/03/02 Page 19 / 21


Limiter les débits d'air neuf aux débits hygiéniques
recommandés en adaptant la puissance du
ventilateur de l'installation

Equiper les locaux à occupation variable de bouches


réglables et de détection de présence ou de sondes
CO2

En été, si le bâtiment a une certaine inertie


thermique, ventiler le bâtiment avant l'occupation
pour le "pré-refroidir"

Abaisser la température de pulsion de l'air neuf


hygiénique en mi-saison lorsque les locaux sont
refroidis (pulser à 16° au lieu de 21°, par exemple)

Arrêter le rafraîchissement de l'air neuf hygiénique si


les radiateurs ou les ventilos chauffent les locaux

IBGE - 25/03/02 Page 20 / 21


tion/déshumidification

Arrêter l'humidification au-dessus d'une certaine


température extérieure (surtout si régulation par
"point de rosée" pour un laveur d'air)

Si non 26
Arrêter l'humidification dès la fin de l'hiver, et vidanger
l'installation
Si oui 26
Vidanger l'installation d'humidification lorsqu'elle est
arrêtée

Limiter le niveau d'humidification à 40% HR (au lieu


de 50%)
Créer une zone neutre entre les consignes
d'humidification et de déshumidification
Limiter le niveau de déshumidification à 60% HR (au
lieu de 50%)

Adapter le débit de déconcentration des


humidificateurs à vapeur aux besoins

Arrêter l'humidification sur certains groupes de


préparation d'air

Tests :

IBGE - 25/03/02 Page 21 / 21