Vous êtes sur la page 1sur 5

Fiche Prévention - G4 F 05 14

Matériels électriques pour


atmosphères explosibles

Une atmosphère explosive est un mélange avec l’air, dans des conditions atmosphériques,
de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs ou poussières, dans lequel, après
inflammation, la combustion se propage à l’ensemble du mélange non brûlé.
Une atmosphère explosible (Atex) est ainsi nommée lorsque sa composition habituelle n’est
pas explosive mais, par suite de circonstances prévisibles, peut varier de telle façon qu’elle
devienne explosible.
Dans le BTP, ces situations se rencontrent lors:
• d’activités de stockage, fabrication ou travail de matériaux (atelier bois, unités de fabrica -
tion de produits noirs…);
• d’activités dans des milieux particuliers (chaufferies, travaux souterrains, égouts…);
• de manipulations de produits très volatils (carburants, colles, solvants…);
• d’interventions dans des établissements industriels où sont fabriqués ou stockés ces ma-
tériaux (industries pétrolières, par exemple).
Lorsque ce risque est patent, il faut utiliser des matériels électriques spéciaux conçus pour
atmosphères explosibles. Ce document décrit les différents types de protection de ces équi-
pements afin de pouvoir choisir le plus adapté aux situations rencontrées.

Risque d’explosion
Source
d’inflammation
Une explosion, au sens large, est la transformation rapide d’un
système matériel donnant lieu à une forte émission de gaz, ac-
compagnée éventuellement d’une émission de chaleur impor-
Produits tante.
en suspension Domaine
(gaz, aérosols, d’explosivité
poussières) Elle peut être d’origine physique (éclatement), ou d’origine
chimique résultant d’une réaction chimique: oxydation ou dé-
composition de gaz, de vapeurs, de poussières ou de composés
EXPLOSION
très instables.
Une explosion d’origine chimique est « une réaction brutale
Produits Oxygène
combustibles d’oxydation ou de décomposition impliquant une élévation de
température ou de pression ou les deux simultanément » (EN
1127-1).
Confinement
Mustang

Mécanismes de l’explosion
Le mécanisme de l’explosion (Fig. 1) survient lorsque les six condi-
Fig. 1 – L’hexagone de l’explosion tions suivantes sont réunies.
• la présence de combustibles; Réglementation Atex
• un état particulier du combustible sous forme de gaz, de
vapeurs ou de poussières (Fig. 2) ; La réglementation impose:
• la présence de sources d’inflammation ou d’énergie • un classement des zones à risques d’explosion;
d’activation; ces sources peuvent être multiples: ther- • des exigences pour les utilisateurs ;
miques (flammes, surfaces ou points chauds, électriques,
• des exigences pour les appareils et systèmes.
court-circuit, arrachement de câbles…), mécaniques (fric-
tions, chocs…), météorologiques (foudre, rayonnement
Classement des zones à risque
solaire…), chimiques, autres (ondes électromagnétiques,
charges électrostatiques…) ; d’explosion
• la présence de comburant (dans la plupart des cas l’oxy- Les emplacements dangereux sont classés en zone à risque
gène de l’air) ; suivant la présence de gaz, de vapeurs ou de poussières
• une concentration suffisante du combustible (domaine (Fig. 3 et 4).
d’explosivité). Pour être explosif, le mélange ne doit être ni
trop pauvre, ni trop riche en combustible; il doit se situer Exigences liées aux utilisateurs
entre la limite inférieure d’explosivité (LIE) et la limite supé- Afin d’améliorer la protection en matière de sécurité et de
rieure d’explosivité (LSE) ; santé du personnel susceptible d’être exposé au risque
• un confinement suffisant. Atex, le chef d’établissement doit:
La température du liquide inflammable doit être suffisante • évaluer le risque d’explosion d’une Atex dans son établis-
pour émettre assez de vapeurs ; il s’agit du point éclair de la sement;
substance. • classer les emplacements dangereux ;

Effets de l’explosion
Les effets sur l’homme varient selon la nature de l’ex-
Fig. 4 – Exemple de zonage dans une installation d’atelier bois
plosion:
• le blast, ou effet sur l’organisme de l’explosion
(dommages au niveau de l’oreille, des poumons…) ; Exemple de shéma de zones dans atelier bois
• les brûlures liées à la combustion; Zone 20
• la projection ou la chute de la personne liées à l’ef- Air
Zone 21 Silo dépoussiéré
fet de souffle ;
• tout type de projection résultant de l’effet de souffle. Zone 22
Filtration

Réseau d’aspiration
Air
empoussiéré

Fig. 2 – Exemples de combustibles


Gaz Vapeurs Poussières
Méthane Sulfure de carbone Aluminium Benne

Mustang
Butane Alcool éthylique Poussières de bois Machines
Propane Oxyde d’éthylène Céréales
Hydrogène Acétone Charbon

Fig. 3 – Classement des zones à risque


Possibilité d’un Atex Haute Moyenne et faible Très faible Improbable
Définitions Emplacement où une Emplacement où une Emplacement où une Emplacement non
atmosphère explosive est atmosphère explosive est atmosphère explosive dangereux.
présente en permanence, susceptible de se présenter n’est pas susceptible
ou pendant de longues occasionnellement en de se présenter en
périodes, ou fréquemment. fonctionnement normal. fonctionnement normal
ou, si elle se présente,
n’est que de courte durée
(fonctionnement anormal
prévisible).
Gaz et vapeurs Zone 0 Zone 1 Zone 2 Hors zones
Poussières Zone 20 Zone 21 Zone 22 Hors zones

2
Fiche Prévention - G4 F 05 14 - © oppbtp 2014
• prendre les mesures techniques et organisationnelles de Critères normatifs
protection contre les explosions;
• s’équiper de matériels conformes à la directive Atex 94/9/ Groupe et subdivision pour les gaz/
CE ; vapeurs
• coordonner les différents intervenants sur son site ; Les gaz sont classés en différents groupes (I, IIA, IIB…) sui-
• rédiger un Document relatif à la protection contre les ex- vant leur niveau de dangerosité (Fig. 6). Quatre groupes de
plosions (DRPCE) mise en place sur son site. gaz ont été établis sur la base de cinq gaz représentatifs.
Plus l’énergie minimale d’inflammation (EMI) suffisante est
Exigences liées aux appareils et aux
faible, plus la substance est dangereuse.
systèmes destinés à être utilisés en
atmosphère explosible Pour le groupe II, la dangerosité croît de la subdivision IIA à
la subdivision IIC : un matériel marqué IIB peut être utilisé en
Le fabricant est la personne responsable du développement, présence de propane (IIA) mais pas en présence d’acétylène
de la construction, des démarches conduisant à la certifica- (IIC) ou de gaz de danger équivalent.
tion du matériel. Il doit:
• concevoir et fabriquer suivant les normes européennes
Fig. 6 – Classement des gaz
harmonisées ;
Groupes EMI (1) IEMS (2)
• apposer un marquage CE et un marquage spécifique de Groupe Gaz
de gaz (micro J) (mm)
son matériel ;
• établir une déclaration de conformité de son matériel ; I - Mines Méthane I 300 1,14

• réaliser une notice d’instructions accompagnant le maté- II - Industrie Propane IIA 240 0,92
riel. de surface
Éthylène IIB 70 0,65

Classification des matériels Acétylène IIC 17 0,37


Hydrogène IIC 17 0,29
électriques
(1) Énergie minimale d’inflammation: énergie minimale qui doit être fournie au mélange,
sous forme d’une flamme ou d’une étincelle, pour provoquer l’inflammation.
Critères réglementaires
(2) Interstice expérimental maximal de sécurité: épaisseur maximale de la couche d’air
Les matériels électriques pour atmosphères explosibles sont entre deux parties d’une chambre interne d’un appareil d’essai qui, lorsque le mélange
interne est enflammé empêche l’inflammation du même mélange gazeux externe à tra-
classés en deux groupes (Fig. 5) : vers un épaulement de 25 mm de longueur.
• Groupe I : Matériels destinés aux mines grisouteuses;
• Groupe II : Matériels destinés aux industries de surfaces. Classe de température
Ils peuvent posséder une protection contre les « gaz et va- Les diverses substances peuvent s’enflammer sponta-
peurs » (indice G) et/ou contre les poussières (indice D). nément sous l’effet de la chaleur : c’est la température
Trois niveaux de protection existent: d’auto-inflammation qui est propre à chaque substance.
Plus cette température est faible, plus la substance est dan-
• Niveau 1 : très haut niveau de protection pour risque per- gereuse.
manent;
• Niveau 2 : haut niveau de protection pour risque fréquent; En conséquence, les matériels destinés à être utilisés dans
• Niveau 3 : niveau normal de protection pour risque occa- une Atex sont classés de T1 à T6 en fonction de la tem-
sionnel. pérature maximale de surface qu’ils génèrent (Fig. 7). Par
exemple, si un luminaire antidéflagrant génère une tempé-
rature maximale de surface de 105 °C, il sera classé en T4 ;
Fig. 5 – Catégorie de matériel l’utilisateur s’assurera que la température d’auto-inflamma-
tion de l’atmosphère présente est supérieure à 135 °C.
Catégorie/Niveau Type d’atmosphère
Groupe
de protection explosive (groupe II)
Attention • Il appartient à l’utilisateur de vérifier que le ma-
G D tériel va être utilisé à une température ambiante conforme à
(gaz, vapeurs, (poussières) celle prévue lors du classement. Cette température ambiante
liquides) maximale utilisable est indiquée sur le matériel.
I - Mines M1 Très haut niveau
de protection
Fig. 7 – Températures ambiantes
M2 Haut niveau
Classes de température Valeur maximale (° C)
de protection
T1 450
II - Industrie 1 Très haut niveau de Zone 0 Zone 20
T2 300
de surface protection
T3 200
2 Haut niveau Zone 1 Zone 21
de protection T4 135
3 Niveau de Zone 2 Zone 22 T5 100
protection normal T6 85

3
Fiche Prévention - G4 F 05 14 - © oppbtp 2014
Étanchéité du matériel aux poussières  Relation entre les catégories de matériel et les modes de
protection.
Indice de protection
 Pour les gaz/vapeurs:
IP X X Modes de protection autorisés
Catégories
pour le matériel électrique
1G Sécurité intrinsèque (ia)
1er chiffre contre la 2e chiffre contre la
pénétration des corps solides pénétration des liquides 2G Mode de protection pour 1G
5 = étanche à la poussière ou
6 = totalement étanche à la immersion dans l’huile (o)
poussière
ou
suppression interne (p)
La zone à laquelle sont destinés le matériel ainsi que le type ou
de poussières détermine l’indice de protection du matériel remplissage pulvérulent (q)
pouvant y être installé (Fig. 8). ou
enveloppe antidéflagrante (d)
ou
Fig. 8
sécurité augmentée (e)
Matériel pouvant être utilisé Étanchéité nécessaire ou
Zone 20 IP6X encapsulage (m)
ou
Zone 21 IP6X sécurité intrinsèque (ib)
Zone 22 3G Mode de protection pour 2G
Poussières conductrices IP6X ou
Poussières isolantes IP5X mode de protection (n)

 Pour les poussières :


Mode de protection pour les matériels
électriques utilisés en atmosphère gazeuse Modes de protection autorisés
Catégories
pour le matériel électrique
 Suivant leur conception, les différents modes de protec- 1D Sécurité intrinsèque (ia) + IP6X
tion du matériel électrique agissent sur l’une des trois com-
2D Mode de protection pour 1D
posantes présentées ci-dessous: ou
enveloppe antidéflagrante (d) + IP6X
Mode de Catégorie de ou
protection protection sécurité augmentée (e) + IP6X
o immersion dans M2-2 ou
l’huile encapsulage (m) + IP6X
Suppression ou
de l’atmosphère p suppression M2-2 sécurité intrinsèque (ib) + IP6X
explosible interne
3D Mode de protection pour 2D
m encapsulage M2-2 ou
e sécurité M2-2 IP5X (si poussières isolantes)
Suppression
augmentée
de la source
i sécurité ia M1-1
d’inflammation Marquage des matériels
intrinsèque ib M2-2
d enveloppe ia M1-1 électriques
Non-propagation antidéflagrante ib M2-2
Un appareil destiné à être utilisé en zone atmosphère ex-
de la flamme q remplissage pul- M2-2
plosible ne doit être mis sur le marché que s’il satisfait aux
vérulent
caractéristiques définies dans la norme. Un marquage iden-
n mode de 3 tifiant la classification respective de l’appareil est apposé sur
Cas particulier
protection l’appareil et spécifie les caractéristiques réglementaires et
Source: INERIS normatives (Fig. 9).

4
Fiche Prévention - G4 F 05 14 - © oppbtp 2014
Fig. 9 – Marquage de l’appareil électrique

Organisme certificateur
et référence du certificat
GUB 5 INERIS 01ATEX0057
Marquage Marquage
réglementaire 0080 II 2GD EEx d IIC T 5 IP 65 normatif
Tamb max X 40° C 50° C 60°C 70°C
Indication de

Illustration réalisée par Mustang


la température S/N 07/2007 Pmax 400 W 400 V 50/60Hz
ambiante
NON APRIRE SOTTO TENSIONE / REMOVE SUPPLY BEFORE OPENING
maximale
ISTRUZIONI DI SICUREZZA VEDI
! SAFETY ADVICES SEE
i
03/SN/GUB
SESTO S.G. www.atex-system.com Marquage spécifique
MI - ITALY TEL. +33/3/26352152 de protection
contre les explosions

 Marquage réglementaire
Réglementation
Logo ou marquage • Code du travail
spécifique de protection R.4227-42 à R4227-54 : Prévention des explosions
Marquage CE contre les explosions Catégorie/niveau
de protection
dans les lieux de travail.
de conformité (direction Atex)
R.4216-31 : Établissements conçus et réalisés de
façon à satisfaire aux articles R4227-42 à 54.
0081 II 2 GD Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la protection des
travailleurs susceptibles d’être exposés à une Atex.
Numéro de l’organisme notifié Groupe Type d’atmosphère Arrêté du 8 juillet 2003 relatif aux conditions
Pour la France : (gaz ou poussières)
– 0080 INERIS (Institut national de d’installation des matériels électriques dans les
l’environnement industriel et des risques) emplacements où des zones Atex peuvent se
– 0081 LCIE (Laboratoire central des présenter.
industries électriques)
• Normes
NF EN 1127-1 : Atmosphères explosives -
Prévention de l’explosion et protection contre
 Marquage normatif
l’explosion.
NF EN 61241-10 : Matériels électriques pour
utilisation en présence de poussières combustibles.
Groupe de gaz : exposition aux
gaz Symbole indiquant que le matériel de subdivision IIB (éthylène ou gaz NF EN 60079-10 : Matériels électriques pour
répond à un ou plusieurs modes de de danger équivalent en industries atmosphères explosives gazeuses.
protection normalisés. de surface)

EEX ia IIB T5 IP 65 Documentation


{

• Outils portatifs à moteur électrique.


Mode de protection: ici, Classe de température : Indice de protection Fiche prévention G4 F 06, OPPBTP. À paraître.
sécurité intrinsèque (ia) ici, température contre la pénétration
maximale de surface du des poussières • Mise en œuvre de la réglementation relative
matériel égale à 100 °C (étanchéité du matériel)
aux atmosphères explosives, INRS ED 945.

OPPBTP
25, avenue du Général Leclerc - 92660 Boulogne-Billancourt Cedex - 01 46 09 27 00 - www.preventionbtp.fr
5
Fiche Prévention - G4 F 05 14 - © oppbtp 2014