Vous êtes sur la page 1sur 66

GELE2112 Chapitre 3 :

Techniques d’analyse de circuits

Gabriel Cormier, Ph.D., ing.

Université de Moncton

Hiver 2010

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 1 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source
Méthode des tensions de noeuds

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source
Méthode des tensions de noeuds
Méthode des courants de maille

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source
Méthode des tensions de noeuds
Méthode des courants de maille
Équivalents Thévenin et Norton

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source
Méthode des tensions de noeuds
Méthode des courants de maille
Équivalents Thévenin et Norton
Superposition

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Introduction

Contenu

Ce chapitre présente des techniques avancées d’analyse des circuits


électriques.
Transformation de source
Méthode des tensions de noeuds
Méthode des courants de maille
Équivalents Thévenin et Norton
Superposition
Transfert maximal de puissance

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 2 / 56


Transformation de source

Transformation de source

Transforme une source de tension ayant une résistance en série à une


source de courant ayant une résistance en parallèle.

a a
R

vs is R

b b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 3 / 56


Transformation de source

Transformation de source

Un voltmètre et un ampèremètre entre a et b doivent mesurer la même


chose dans les deux configurations.

a a
R

vs is R

b b

Pour que ce soit équivalent, il faut que


vs
is =
R

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 4 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

Calculer la puissance dans la source de 6V du circuit suivant.

4Ω a 6Ω d 5Ω

6V 30Ω 20Ω 40V

10Ω

b c

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 5 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

La seule chose qui nous intéresse, c’est la source de 6V et le courant qui y


sort (entre), parce qu’on veut calculer la puissance. On simplifie de droite
à gauche.
Transformation
4Ω a 6Ω d 5Ω de source

30Ω 20Ω 5Ω 8A
6V 40V

10Ω

b c

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 6 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

On continue de simplifier le circuit. La résistance de 5Ω est en parallèle


avec la résistance de 20Ω.
Transformation
de source

4Ω a 6Ω d

30Ω 20Ω 5Ω 8A
6V

10Ω

b c

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 7 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

La source de tension aura une valeur de 8 × 4 = 32V.


4Ω 6Ω 4Ω
a d
d

Transformation
30Ω 4Ω 8A de source
6V 32V
10Ω
c
b c

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 8 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

On combine les résistances en série.

4Ω 6Ω 4Ω 20Ω
a En série
a

30Ω
6V 32V 32V
10Ω
b
b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 9 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

On effectue une autre transformation de source. La source aura une valeur


de 32/20 = 1.6A.

4Ω
a 20Ω Transformation
de source

30Ω 20Ω
6V 32V 1.6A

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 10 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

On calcule 20||30 = 12Ω, puis on fait la transformation de source.

En parallèle, puis
4Ω transformation de 12Ω
a
source a

30Ω 20Ω
6V 1.6A 19.2V

b
b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 11 / 56


Transformation de source Exemple

Exemple

Le circuit final : On applique la LKV pour la boucle,


avec les conventions habituelles :
4Ω i 12Ω

+ v1 – + v2 – −6 + (4 + 12)i + 19.2 = 0

6V 19.2V
ce qui donne i = −0.825A. La puissance
de la source de 6V est :

p = −vi = −(6)(−0.825) = 4.95 W

La source consomme 4.95W.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 12 / 56


Transformation de source Cas particulier

Cas particulier 1

On peut ignorer une résistance en parallèle avec la source de tension.

a a
R R

vs Rp vs

b b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 13 / 56


Transformation de source Cas particulier

Cas particulier 2

On peut ignorer une résistance en série avec la source de courant.

a a
Rs

is R is R

b b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 14 / 56


Tension de noeuds Méthodologie

Tension de noeuds

La méthode est la suivante :


1 Identifier les noeuds essentiels (les noeuds où il y a 3 éléments ou plus
de branchés ensembles).
2 Choisir une référence. On utilise souvent le noeud où il y a le plus
d’éléments de branchés.
3 On cherche à décrire la tension entre les autres noeuds par rapport au
noeud de référence. On appelle ces tensions les tensions de noeud.
4 On écrit le courant qui sort de chaque noeud en fonction de la tension
des noeuds.
5 Solutionner les équations obtenues à l’étape précédente.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 15 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple

On démontre la méthode à l’aide du circuit suivant.


1Ω 2Ω
a b

10V 5Ω 10Ω 2A

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 16 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple

Noeuds essentiels : a, b et c
Noeud de référence : c
Tensions de noeud : v1 et v2

1Ω 2Ω
a b
+ +

10V v1 5Ω v2 10Ω 2A

– –
c

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 17 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple
Somme des courants qui sortent du noeud a.

i1 i3
1Ω a a a 2Ω b
+ + i2 + +

10V v1 v1 5Ω v1 v2

– – – –
c c c

L’équation des courants qui sortent du noeud a est :


v1 − 10 v1 v1 − v2
+ + =0
1 5 2

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 18 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple

LKV :

1Ω i1 −10 + vR + v1 = 0
a
+ vR −+ ou
− −10 − 1i1 + v1 = 0
10V + v1

v1 − 10
− i1 =
c 1

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 19 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple
Somme des courants qui sortent du noeud b.

2Ω
i1 i3
a b b b
+ + + +
i2

v1 v2 v2 10Ω v2 2A

– – – –
c c c

L’équation des courants qui sortent du noeud b est :


v2 − v1 v2
+ −2=0
2 10

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 20 / 56


Tension de noeuds Exemple

Exemple

On a 2 équations, 2 inconnues :
     
1.7v1 −0.5v2 = 10 1.7 −0.5 v 10
=⇒ · 1 =
−0.5v1 +0.6v2 = 2 −0.5 0.6 v2 2

On solutionne pour trouver v1 = 9.09V et v2 = 10.91V.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 21 / 56


Tension de noeuds Cas particulier

Cas particulier
Cas où une source de tension est le seul élément dans une branche.
Équations simplifiée.

a 10Ω b

+ +
v1 25Ω v2 50Ω 5A
100V
– –

On a seulement besoin d’écrire l’équation du noeud b :


v2 − v1 v2
+ −5=0
10 50
et puisque v1 = 100, on obtient v2 = 125V.
Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 22 / 56
Courants de maille Méthodologie

Courants de maille

La méthode est la suivante


1 Identifier les mailles (maille : boucle qui n’a pas d’autre boucle à
l’intérieur).

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 23 / 56


Courants de maille Méthodologie

Courants de maille

La méthode est la suivante


1 Identifier les mailles (maille : boucle qui n’a pas d’autre boucle à
l’intérieur).
2 Écrire les courants des mailles.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 23 / 56


Courants de maille Méthodologie

Courants de maille

La méthode est la suivante


1 Identifier les mailles (maille : boucle qui n’a pas d’autre boucle à
l’intérieur).
2 Écrire les courants des mailles.
3 Faire la LKV de chaque maille, en fonction des courants de maille.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 23 / 56


Courants de maille Méthodologie

Courants de maille

La méthode est la suivante


1 Identifier les mailles (maille : boucle qui n’a pas d’autre boucle à
l’intérieur).
2 Écrire les courants des mailles.
3 Faire la LKV de chaque maille, en fonction des courants de maille.
4 Solutionner les équations obtenues à l’étape précédente.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 23 / 56


Courants de maille Exemple

Exemple

Soit le circuit de la figure suivante.

2Ω 6Ω 4Ω

+
40V vo 8Ω 6Ω 20V

Calculer :
1 La puissance dans les deux sources,
2 La tension de sortie vo

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 24 / 56


Courants de maille Exemple

Exemple
On a trois mailles dans ce circuit, donc il faut utiliser trois courants de
maille.
2Ω 6Ω 4Ω

+
ia ib ic
40V vo 8Ω 6Ω 20V

On applique la LKV aux trois mailles :

−40 + 2ia + 8(ia − ib ) = 0


6ib + 6(ib − ic ) + 8(ib − ia ) = 0
4ic + 20 + 6(ic − ib ) = 0

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 25 / 56


Courants de maille Exemple

Exemple

On a trois équations, et trois inconnues. On peut facilement résoudre ce


système d’équations avec Mathcad, et donc ia = 5.6A, ib = 2.0A et
ic = −0.8A.

La puissance dans les sources est :

p40V = −via = −(40)(5.6) = −224 W (fournit)


p20V = +vic = +(20)(−0.8) = −16 W (fournit)

Il est facile de trouver vo :

vo = 8(ia − ib ) = 8(3.6) = 28.8 V

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 26 / 56


Courants de maille Cas particulier

Cas particulier

De façon similaire à la méthode des tensions de noeuds, s’il y a une


source de courant dans une branche, il y a moins d’équations à
résoudre.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 27 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Définitions

Équivalents Thévenin et Norton

Utilisé lorsqu’on est intéressé par la tension et le courant à une seule


branche du circuit.
Voir l’impact du circuit aux bornes qui nous intéressent
Remplacer le circuit quelconque par un circuit équivalent représenté
par une source de tension vT H et une résistance série RT H .

a a
Équivalent
RTH
Circuit vTH
b Thévenin
b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 28 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Définitions

Équivalent Thévenin

Le circuit Thévenin doit être équivalent au circuit général :


Un voltmètre placé aux bornes a et b mesure la même tension dans les
deux cas,
Un ampèremètre placé entre a et b mesure le même courant dans les
deux cas.

a a
Équivalent
RTH
Circuit vTH
b Thévenin
b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 29 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Définitions

Équivalent Thévenin

vT H , est la tension obtenue en plaçant un voltmètre entre les bornes


a et b : circuit ouvert entre a et b, soit vco .
Pour obtenir la résistance Thévenin, il faut premièrement mesurer le
courant entre les bornes a et b. Si on place un ampèremètre entre a
et b, c’est l’équivalent de placer un court-circuit. On mesure (ou
calcul) donc le courant de court-circuit, icc .
vco
RT H =
icc

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 30 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Calculer l’équivalent Thévenin entre les bornes a et b.

5Ω 4Ω
a
+

v1 20Ω 3A
25V


b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 31 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

On calcule en premier la tension de circuit ouvert, vco . C’est la tension aux


bornes de a et b.

Par tensions de noeud : 5Ω 4Ω


a
v1 − 25 v1 +
+ −3=0
5 20 v1 20Ω 3A
25V
on obtient v1 = 32V, et donc –
vab,co = 32V = vT H . b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 32 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple
Pour calculer iab,cc , il faut appliquer un court-circuit entre a et b, ce qui
donne le circuit suivant.
5Ω 4Ω
a
+
20Ω v2 3A
25V iab,cc

b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 33 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple
Pour calculer iab,cc , il faut appliquer un court-circuit entre a et b, ce qui
donne le circuit suivant.
5Ω 4Ω
a
+
20Ω v2 3A
25V iab,cc

b

Méthode des tensions de noeud :


v2 − 25 v2 v2
+ −3+ =0
5 20 4
ce qui donne v2 = 16V.
Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 33 / 56
Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple
Pour calculer iab,cc , il faut appliquer un court-circuit entre a et b, ce qui
donne le circuit suivant.
5Ω 4Ω
a
+
20Ω v2 3A
25V iab,cc

b

Méthode des tensions de noeud : Courant de court-circuit :


v2 − 25 v2 v2 v2 16
+ −3+ =0 iab,cc = = =4A
5 20 4 4 4
ce qui donne v2 = 16V.
Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 33 / 56
Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

La résistance Thévenin est :


vab,co 32
RT H = = = 8Ω
iab,cc 4

Le circuit équivalent est :

8Ω
a

32V

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 34 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Équivalent Norton

Équivalent Norton

Transformation de source de l’équivalent Thévenin : c’est une source


de courant en parallèle avec une résistance.
Dans l’exemple précédent, l’équivalent Norton serait une source de
courant de 4A en parallèle avec une résistance de 8Ω.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 35 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Utilisation des transformations de source

Transformations de source

On peut faire des transformations de source pour obtenir l’équivalent


Thévenin si le circuit ne contient pas de sources dépendantes.
Si le circuit contient des sources dépendantes, il faut utiliser les
méthodes habituelles.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 36 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Calculer l’équivalent Thévenin entre les bornes a et b.

2kΩ
a
i +

3v 20i v 25Ω
5V

ix –
b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 37 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Notes sur le circuit :


Contient deux sources dépendantes.
Il n’y a pas de courant qui passe entre les deux sources contrôlées
(ix = 0).
La tension Thévenin vab,co est la tension aux bornes de la résistance
de 25Ω.
vab,co = −Ri = −(25)(20i) = −500i

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 38 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Courant i : LKV autour de la boucle de gauche, où la tension de contrôle


v est la tension vab,co :

−5 + 2000i + 3vab,co = 0

On a deux équations, et deux inconnues, qu’on résout pour trouver :

vab,co = −5 V

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 39 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Courant de court-circuit, iab,cc (v = 0, donc la source de tension contrôlée


disparaı̂t) :
2kΩ
a
i +

20i v 25Ω
5V iab,cc

iab,cc est le courant de la source contrôlée, puisqu’aucun courant ira dans


la résistance de 25Ω.
iab,cc = −20i

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 40 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Courant i : LKV autour de la boucle de gauche :

−5 + 2000i = 0

et donc i = 2.5mA.

Le courant de court-circuit est :

iab,cc = −20i = −20(0.0025) = −50 mA

On calcule finalement la résistance Thévenin :


vT H −5
RT H = = = 100Ω
icc −0.05

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 41 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Cas particulier 1

Cas particulier 1 : aucune source dépendante

Le calcul de RT H est beaucoup plus simple.


Méthode :
Remplacer les sources de tension par des court-circuits.
Remplacer les sources de courant par des circuits ouverts.
Calculer la résistance équivalente entre a et b.
Plus rapide que le calcul de icc .

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 42 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Cas particulier 1

Exemple

Calculer la résistance Thévenin entre les bornes a et b.


5Ω 4Ω
a

20Ω 3A
25V

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 43 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Cas particulier 1

Exemple

Pas de sources dépendantes : on simplifie.


5Ω 4Ω
a

20Ω

La résistance équivalente entre les bornes a et b est facile à calculer :

(20)(5)
Req = 5||20 + 4 = + 4 = 8Ω
20 + 5

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 44 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Cas particulier 2

Cas particulier 2 : seulement des sources dépendantes

On ne peut pas utiliser les méthodes habituelles.


Méthode :
On applique une source de tension vx aux bornes a et b, puis on calcule
le courant ix qui sort de la source.
Le rapport vx /ix donne la résistance Thévenin.
Peut aussi être utilisée s’il y a des sources indépendantes : il faut
cependant désactiver les sources indépendantes.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 45 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

Calculer la résistance Thévenin entre les bornes a et b.


2kΩ
a
i +

3v 20i v 25Ω


b

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 46 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

On applique une source de tension vx aux bornes a et b :


2kΩ a

i + ix
3v 20i v 25Ω
vx

Courant ix en fonction de la tension vx . LKC au noeud a :


vx
ix = 20i +
25

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 47 / 56


Équivalents Thévenin et Norton Exemple

Exemple

On obtient i en appliquant la LKV autour de la boucle de gauche :


3vx
2000i + 3vx = 0 ⇒ i = −
2000
On combine les équations :
3vx vx
ix = −20 +
2000 25
et donc :
ix 3 1
= −20 + = 0.01
vx 2000 25
Ce qui donne :
vx
RT H = = 100Ω
ix

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 48 / 56


Superposition

Superposition

Les sources et éléments sont linéaires.


On peut analyser un circuit une source à la fois : la réponse finale est
la somme des réponses individuelles.
Méthode : on désactive toutes les sources sauf une.
Remplacer les sources de tension par un court-circuit.
Remplacer les sources de courant par un circuit ouvert.
Cependant, cette méthode nécessite de résoudre plus d’équations que
d’autres méthodes, puisqu’on doit analyser 2 circuits ou plus au lieu
d’un seul.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 49 / 56


Superposition Exemple

Exemple

Calculer le courant i du circuit suivant.


6Ω 2Ω

3Ω 4Ω 12A
120V

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 50 / 56


Superposition Exemple

Exemple
On choisit de désactiver la source de courant en premier.
6Ω 2Ω

i
+
3Ω 4Ω
120V v1

Un noeud essentiel : méthode des tensions de noeud.


v1 − 120 v1 v1
+ + = 0 ⇒ v1 = 30 V
6 3 2+4
Le courant est :
v1 30
i02 = = =5A
6 6
Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 51 / 56
Superposition Exemple

Exemple
On désactive la source de tension :

6Ω 2Ω Req

3Ω 4Ω 12A

On peut simplifier la partie de gauche du circuit, en combinant les


résistances parallèles et en série.

(6)(3)
Req = 6||3 + 2 = + 2 = 4Ω
6+3

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 52 / 56


Superposition Exemple

Exemple
On a maintenant un diviseur de courant :

4Ω 4Ω 12A

Le courant est donc :


4
i002 = 12 = 6 A
4+4

Le courant total est la somme des deux courants :

i2 = i02 + i002 = 5 + 6 = 11 A

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 53 / 56


Transfert maximal de puissance

Transfert maximal de puissance

L’analyse de circuits est souvent nécessaire pour trouver la puissance


transmise à une charge (antenne, haut-parleur, etc.).
On cherche à maximiser la puissance transmise à une charge.
Un transfert maximum implique un rendement élevé = moins de
pertes.

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 54 / 56


Transfert maximal de puissance

Exemple

Circuit quelconque avec charge :

Modélisé
Circuit par RTH
quelconque avec RL RL
vTH
des sources

La puissance consommée par la charge est :


 2
2 vT H
p = vi = RL i = RL
RT H + RL

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 55 / 56


Transfert maximal de puissance

Exemple

Pour maximiser, on dérive :


 
dp 2 (RT H + RL ) − 2RL
= VT H =0
dRL (RT H + RL )3

On solutionne pour obtenir :

RL = RT H

La puissance transférée à la charge est alors :


2
vT2 H

vT H
pmax = RT H =
RT H + RT H 4RL

Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 3 Hiver 2010 56 / 56