Vous êtes sur la page 1sur 23

10 ANS D ’A C T I V I T É D U TA F – LA JUSTICE EN D IALOGUE

L E F ONCTIONNEMENT DE LA JUSTICE : É VOLUTIONS ET


D ISCONTINUITÉ
F R A N Ç O I S P AY C H È R E
COUR DES COMPTES,
GENÈVE
CEPEJ-GT-QUAL,
C O N S E I L D E L’ E U R O P E ,
STRASBOURG
PLAN

Objectifs de l’intervention

► Introduction

► Big Data et activités judiciaires : un état de la question (I)

► Impact des « nouvelles technologies » (II)

► Approche par les risques (III)

► En conclusion, imaginons le futur !

2
INTRODUCTION : UNE RÉFLEXION BALBUTIANTE

LAWRENCE LESSIG

► Code Is Law : On Liberty in Cyberspace


► « Every age has its potential regulator, its threat to liberty. Our
founders feared a newly empowered federal government; the
Constitution is written against that fear […]
► Ours is the age of cyberspace. It, too, has a regulator. This
regulator, too, threatens liberty. But so obsessed are we with the
idea that liberty means "freedom from government" that we don't
even see the regulation in this new space. We therefore don't see
the threat to liberty that this regulation presents.
► This regulator is code - the software and hardware that make
cyberspace as it is. This code, or architecture, sets the terms on
which life in cyberspace is experienced. »

http://harvardmagazine.com [consulté le 17 mars 2017]


3
INTRODUCTION : UNE RÉFLEXION BALBUTIANTE

ÉRIC SADIN

► « La Silicolonisation » :

« [...] c’est un modèle civilisationnel qui est en train de s’instaurer


à grande vitesse, fondé sur la marchandisation intégrale de la vie
et l’organisation automatisée de secteurs toujours plus nombreux
de la société. »

http://www.lesinrocks.com/2016/10/25/actualite/philosophe-eric-sadin-sinquiete-de-siliconisation-monde-interview-11875097/
consulté le 7 novembre 2016

4
I. BIG DATA

BIG DATA (OU MÉGADONNÉES) : QUE SE CACHE-T-IL DERRIÈRE CE


BARBARISME ?

► La possibilité – nouvelle – de détenir un grand nombre


d’informations à bas coût ;

► La maturité des moyens techniques de traiter ces


informations ;

► L’intérêt économique à de tels traitements.

http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26507313 consulté le 18 mars 2017


5
I. BIG DATA : UN EXEMPLE

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS :


EXEMPLES EN SUISSE

Géolocalisation et crowdsourcing pour l’information trafic, Pierre-Yves Gilliéron, EPFL,


https://infoscience.epfl.ch/record/218795/files/Geosummit2016_Crowdsourcing_Gillieron.pdf consulté le 17 mars 2017
6
I. BIG DATA : UN AUTRE EXEMPLE

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS :


EXEMPLES EN SUISSE

 Il est conseillé aux petites et moyennes entreprises


de conserver un maximum de données, même
sans savoir à quoi elles pourraient servir (Prof.
Kossmann, EPFZ, NZZ, 21 avril 2016, p. 27 :
Keiner zu klein, ein Datenschnüffler zu sein): “Laut
Kossmann ist es zunehmend attraktiv, Daten zu
sammeln, bevor man eigentlich weiss, was man
damit machen will.“
https://www.nzz.ch/wirtschaft/unternehmen/big-data-fuer-kmu-keiner-zu-klein-ein-datenschnueffler-zu-sein-ld.15169 consulté le 18 mars
2017

7
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES ÉTRANGERS

« New big data technologies can provide deeper insights into


citizens coming before the court. Vast stores of personal data are
held by private data brokers that would be transformative for jury
selection. Instead of the rough proxy of observable characteristics,
lawyers using big data could pick jurors based on their actual
interests and inclinations. In the narrow context of pretrial
publicity, much of that data centers on media consumption. Media
companies know what you are watching. Technology companies
know what you are seeing. Social media companies know what
you are saying. And it is all tracked.
Courts could — as jury consultants regularly do — uncover which
particular media sources specific jurors follow and thus evaluate
their actual exposure to negative pretrial publicity. »
«Ever Heard of Bill Cosby? », Andrew Guthrie Ferguson, New York Times,
March 3, 2017
https://www.nytimes.com/2017/03/03/opinion/ever-heard-of-bill-cosby.html consulté le 17 mars 2017
8
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION

9
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES EN SUISSE

10
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES EN SUISSE

« L’équipe d’évaluation du GRECO (EEG) s’est longuement


entretenue pendant la visite sur place du système d’élection des
juges par l’Assemblée fédérale. Les juges étaient autrefois élus par le
peuple et ils sont toujours vus comme des représentants du peuple
et de ses langues, cultures et forces politiques. La philosophie du
système, rappelée par l’ensemble des interlocuteurs de l’EEG, est
aussi que, puisque l’on ne peut pas éviter que les opinions
personnelles ou politiques des juges aient un certain effet sur leurs
décisions dans l’application et l’interprétation des normes, il importe
d’équilibrer ces influences et qu’elles soient transparentes aux yeux
de tous […] »
GRECO, 4 ème cycle d‘évaluation : Suisse, ch. 59 p. 30
https://www.bj.admin.ch/dam/data/bj/sicherheit/kriminalitaet/korruption/grecoberichte/ber-iv-2016-5-f.pdf 11
I. BIG DATA : WWW.SUPRALEGEM.FR/

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES À L’ÉTRANGER

12
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES À L’ÉTRANGER

13
I. BIG DATA

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES À L’ÉTRANGER

source : www.supralegem.fr consulté le 17 mars 2017


14
I. BIG DATA : ANALYSE DE CONTENU

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION SUR LES GRANDES ÉVOLUTIONS : EXEMPLES ÉTRANGERS

« Recent advances in Natural Language Processing and Machine


Learning provide us with the tools to build predictive models that
can be used to unveil patterns driving judicial decisions. This can
be useful, for both lawyers and judges, as an assisting tool to
rapidly identify cases and extract patterns which lead to certain
decisions. This paper presents the first systematic study on
predicting the outcome of cases tried by the European Court of
Human Rights based solely on textual content. »

« Predicting judicial decisions of the European Court of Human Rights: a Natural Language Processing perspective », Nicholaos
Alteras et al., PeerJ Computer Science, October 2016
15
II. CYBERJUSTICE

CYBERJUSTICE: QUE SE CACHE-T-IL DERRIÈRE CE BARBARISME ?

La notion de « cyberjustice regroupe toutes


les situations dans lesquelles une
application au moins des technologies de
l’information et de la communication, est
intégrée à un processus de règlement des
litiges, qu’il soit juridictionnel ou extra-
juridictionnel. » ch. 2, p. 3

Groupe de travail sur la qualité de la justice (CEPEJ-GT-QUAL) : Lignes directrices sur la conduite du changement vers la Cyberjustice
Adopté lors de la 28ème réunion plénière de la CEPEJ, le 7 décembre 2016
http://www.coe.int/t/dghl/cooperation/cepej/quality/default_fr.asp consulté le 17 mars 2017
16
II. CYBERJUSTICE

CYBERJUSTICE: ACCÈS À LA JUSTICE

 En 2008 déjà, la « Check-list pour promotion de la qualité


de la justice et des tribunaux » faisait le lien entre
informatique et l’accès à la justice :
III.
ACCES A LA JUSTICE, COMMUNICATION AUX JUSTICIABLES ET AU PUBLIC

III.1. Accès à l'information juridique et des tribunaux 3.1.1


2.1
III.2. Accès en termes financiers 2.1
3.1.1
III.3. Accès matériel et virtuel 2.1
3.1.1
III.4. Traitement des parties 3.2.1
III.5. Présentation des décisions 3.2.4
III.6. Légitimité et confiance du public 2.2
3.1.2
III.7. Évaluation 3.1.6
3.1.2

CEPEJ(2008)2F 3 juillet 2008 Checklist pour la promotion de la qualité de la justice et des tribunaux
https://wcd.coe.int/ViewDoc.jsp?p=&Ref=CEPEJ(2008)2&Language=lanFrench&Ver=original&Site=DGHL-
CEPEJ&BackColorInternet=eff2fa&BackColorIntranet=eff2fa&BackColorLogged=c1cbe6&direct=true consulté le 17 mars
2017 17
II. CYBERJUSTICE

CYBERJUSTICE: ACCÈS À LA JUSTICE

 Aujourd’hui, la fourniture d’informations pratiques


concernant les procédures à suivre est privilégiée, après
une 1ère phrase qui se concentrait sur l’information.
 Des services de communication dématérialisée avec les
justiciables sur leurs affaires sont déjà opérationnels.
 D’autres dispositifs permettant d’éviter un déplacement
dans les tribunaux se développent à travers le recours à
la vidéoconférence.
 Enfin, plusieurs pays offrent des sites de résolution en
ligne des différends.
18
II. CYBERJUSTICE

CYBERJUSTICE: ACCÈS À LA JUSTICE

De plus en plus de systèmes judiciaires


mettent en œuvre des politiques de
communication institutionnelle active sur
internet, utilisant la puissance du multimédia
et des réseaux sociaux, imitant en cela les
pouvoirs législatif ou exécutif.

19
III. RISQUES

BIG DATA & CYBERJUSTICE: APPROCHES PAR LES RISQUES

« Marchandisation du droit » ;
La conjugaison du big data et de l’open data fait
naître le risque d’une appropriation par le
secteur privé du « trésor » que constitue par
exemple une collection électronique de
décisions judiciaires.
La justice prédictive pourrait devenir un enjeu
important, les agents économiques choisissant
des fors en fonction de leurs intérêts.
20
III. RISQUES

BIG DATA & CYBERJUSTICE: APPROCHES PAR LES RISQUES

Banalisation du recours aux tribunaux ou à


d’autres formes de règlement étatique des
conflits ;
Dévoilement du discours juridique – enjeux
idéologiques ;
Questions très helvétiques
- individualisation de l’acte de juger ;
- Mainmise des partis sur « leurs » juges.
21
CONCLUSION(S)

Réfléchir à l’ampleur de la « demande


de justice » ;
Penser la fin du monopole étatique de
la résolution des conflits ;
Accepter un défi : imaginer une justice
du XXIème, qui ne sera pas celle du
siècle précédent, avec encore plus de
moyens.

22
CONCLUSION(S)

RÉACTIONS - QUESTIONNEMENT ?