Vous êtes sur la page 1sur 4

Justification concernant le confinement

des poteaux rectangulaires par


materiaux composites
Principe du confinement :
Le confinement des poteaux par matériaux composites a pour but d’augmenter la
capacité portante du poteau, ainsi on augmente l’effort normal que peut supporter un
poteau.

On a quatre types de renforcement qu’on peut envisager :


 Confinement discontinu,
 Confinement total,
 Confinement discontinu avec un renfort longitudinal,
 Confinement total avec un renfort longitudinal.

Règles de dimensionnement :

 1ère étape : Elancement :


La méthode s’applique pour les poteaux circulaires ou rectangulaire avec b < 1.5a et dont
l’élancement doit vérifier la condition suivante :

λ ≤ 50, λ est calculé suivant les règles de l’Eurocode.

 2ème étape : La résistance de calcul en compression du béton confiné :


On calcule la résistance moyenne du béton confiné qui permettra de reprendre la charge
demandée :
1 𝑁𝑅𝑑
𝑓𝑐𝑑,𝑐 = ( − 𝐴𝑠 𝑓𝑦𝑑 )
𝐴𝑐 𝛾𝜆
Avec :
𝑓𝑐𝑑,𝑐 : La résistance de calcul en compression du béton confiné.
𝐴𝑐 : L’aire de la section du béton.
𝑁𝑅𝑑 : Effort normal pouvant être repris par un poteau confiné.
0.85
𝛾𝜆=
λ
1 + 0.2 ∗ ( )²
35
𝐴𝑠 : L’aire de la section d’acier longitudinal
𝑓𝑦𝑑 : Limite d’élasticité de calcul de l’acier.
 3ème étape : La pression de confinement :
D’où, la pression de confinement requise :
𝑓𝑐𝑑,𝑐 −𝑓𝑐𝑑
𝑓𝑙 =
𝛹𝑓 𝑘𝑐 𝑘ℎ 𝛼
Avec :
𝑓𝑙 : La pression de confinement.
𝑓𝑐𝑑 : La résistance de calcul en compression du béton ;
𝛹𝑓 : Coefficient de performance, on prend 0.6 pour le cas d’un poteau rectangulaire (avec
angles arrondis de rayon R tel que R ≥35mm)
𝑘𝑐 , 𝑘ℎ : Coefficients minorateurs :
 𝑘𝑐 :
Dans le cas des poteaux présentant des sections rectangulaires ou carrées, seule une
partie du noyau de béton est effectivement confinée, ce qui réduit l’efficacité du
confinement.

ℎ′2 + 𝑏′²
𝑘𝑐 = 1 −
3𝐴𝑐
(Pour une section rectangulaire)
 𝑘ℎ :
Pour prise en compte du type de confinement (continu, discontinu), la largeur wf du
renfort PRFC SikaWrap, l’espacement Sf entre bandes et leur orientation (fonction de l’angle
d’inclinaison β).
o Cas du renforcement continu :
Pour un confinement total continu, 𝑘ℎ = 1

o Cas du renforcement discontinu :


Avec :
ρl le taux de ferraillage longitudinal (As/B),
Sf fonction de β l’angle d’inclinaison des bandes
b : la longueur droite du coté (b'=b-2R).

𝛼 : Coefficient d’efficacité du confinement, 𝛼 = 3.45 pour un béton d’usage courant


fck ≤ 60MPa.

 4ème étape : Le nombre de plis nécessaire :


Donc, on calcule le nombre de plis nécessaire :
𝑏𝑓𝑙
𝑛𝑝 ≥
2𝑡𝑓 𝐸𝑓 𝜀𝑓𝑢𝑑
𝐸𝑓 : Le module d’élasticité en traction du renfort PRFC;
𝑡𝑓 : L’épaisseur du renfort PRFC;
b : le grand coté pour un poteau de section rectangulaire ;
𝑛𝑝 : le nombre de plis.

Dispositions constructives :
 Espacement entre bandes de renfort :
L’espacement maximal entre bandes de renfort (Sf – wf) sera limité à la plus petite des
valeurs :
𝑆𝑓 − 𝑤𝑓 < min(40 𝑐𝑚; 15∅; 𝑆𝑡 )
∅ : Diamètre minimal des armatures longitudinales comprimées afin de limiter le risque de
flambement de ces armatures
𝑆𝑡 : Distance entre les cadres d’armatures transversales.

 Conditions d’ancrage et longueur de recouvrement (lrec) des renforts composites :


Un soin particulier doit être apporté à la zone de recouvrement du composite car elle
assure l’ancrage du renfort. Dans tous les cas, il faut au moins 10 cm de longueur de
recouvrement pli sur pli. Afin d’éviter toute rupture par décollement / cisaillement
interlaminaire, la longueur de recouvrement doit satisfaire la condition suivante :
𝑓𝑓𝑢𝑑 . 𝑡𝑓
𝑙𝑟𝑒𝑐 ≥ max { ; 10𝑐𝑚}
𝜏𝑓𝑑,𝑑

𝑙𝑟𝑒𝑐 : Longueur de recouvrement.

Référence :
AFGC-Réparation et renforcement des structures en béton au moyen des matériaux
composites-Recommandations provisoires-Février 2011.