Vous êtes sur la page 1sur 2

Problèmes de Mathématiques

Familles d’intégrales à paramètres


Énoncé

Familles d’intégrales à paramètres


(D’après le problème 2 de l’épreuve de Maths 3 du concours 1999 de E3A)

Partie I
Soit x un réel strictement positif. Soit y un réel.
e−t − e−xt cos(yt)
On note fx,y l’application de IR+∗ dans IR définie par : fx,y (t) = .
t
1. Montrer que f est intégrable sur IR+∗ .
2. Soit t un réel strictement positif.
|e(x−1)t − 1|
Prouver l’inégalité 0 ≤ 1 − cos(yt) ≤ |y| t. En déduire que |fx,y (t)| ≤ + |y|.
t
Z +∞
3. On pose F (x, y) = fx,y (t) dt. Soit Fx l’application définie sur IR par Fx (y) = F (x, y).
0

(a) Montrer que Fx est continue sur IR (on pourra distinguer t > 1 et t < 1).
On énoncera avec grande précision le théorème utilisé.
(b) Montrer que Fx est de classe C 1 sur IR et calculer son application dérivée.
Z +∞ −t Z xε −t
e − e−xt e
(c) Montrer que pour tout ε > 0, on a : dt = dt.
ε t ε t
En déduire Fx (0) puis F (x, y).

Partie II
Dans cette partie, y désigne un réel strictement positif.
Z A Z A −t
cos(yt) e − cos(yt)
1. (a) Montrer l’existence des limites lim dt et lim dt.
A→+∞ 1 t A→+∞ 0 t
Z +∞ −t
e − cos(yt)
Cette dernière limite sera notée F (0, y) = dt.
0 t
(b) Soit z un réel strictement positif.
− yt
e − cos(t)
On définit une application h sur IR+∗ par : h(t) = e−tz .
t
Montrer que l’application est intégrable sur IR+∗ .
Z +∞ − yt Z A − yt
e − cos(t) e − cos(t)
(c) Montrer l’existence de : dt = lim dt.
0 t A→+∞ 0 t

+∞ − yt +∞ − yt
− cos(t) − cos(t)
Z Z
−tz e e
2. On pose : ∀z > 0, H(z) = e dt et H(0) = dt.
0 t 0 t
+∗
(a) Montrer que l’application H est continue sur IR .
(b) Déterminer lim H(z).
z→+∞

Page 1 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.
Problèmes de Mathématiques
Familles d’intégrales à paramètres
Énoncé

(c) Montrer que H est de classe C 1 sur IR+∗ et en déduire la valeur de H(z) pour z > 0.
+∞ − uy
− cos(u)
Z
e
3. Pour tout réel t ≥ 0, on pose : ϕ(t) = du.
t u
(a) Montrer que pour tout z > 0 l’application t → e−tz ϕ(t) est intégrable sur IR+∗ .
Z +∞
(b) Montrer que : H(z) = H(0) − z e−tz ϕ(t) dt.
0
(c) En déduire que H est continue en 0 (on pourra remarquer que lim ϕ(t) = 0).
t→+∞

4. Calculer F (0, y) pour y ∈ IR∗ .

Page 2 Jean-Michel Ferrard www.klubprepa.net EduKlub


c S.A.
Tous droits de l’auteur des œuvres réservés. Sauf autorisation, la reproduction ainsi que toute utilisation des œuvres autre que la consultation
individuelle et privée sont interdites.