Vous êtes sur la page 1sur 23

30/12/2017 ETUDES DE FILTRES

ACTIFS
Compte-rendu TP électricité

CORNEJO FUENTES Joaquin Eduardo


SOMMAIRE

OBJECTIF ............................................................................................................................. 3
MANIPULATION ................................................................................................................... 3
I. MONTAGE INTEGRATEURS ET DERIVATEURS ......................................................... 4
1. Montage Intégrateur ................................................................................................... 4
Etude théorique .............................................................................................................. 4
Etude Expérimentale ...................................................................................................... 5
2. Montage dérivateur ..................................................................................................... 7
Etude Théorique ............................................................................................................. 7
Etude Expérimentale ...................................................................................................... 7
II. ETUDE THEORIQUE DE TROIS FILTRES ACTIFS ...................................................... 9
Filtre du Passe-bas du premier ordre ................................................................................. 9
Représentation de la courbe de gain .............................................................................. 9
Représentation de la courbe de phase ..........................................................................10
Filtre passe-bas du second ordre ......................................................................................11
Représentation de la courbe de gain .............................................................................11
Représentation de la courbe de phase ..........................................................................12
Filtre passe-bande ............................................................................................................14
Représentation de la courbe de gain .............................................................................14
Représentation de la courbe de phase ..........................................................................15
III. ETUDE EXPERIMENTALE DE TROIS FILTRES ACTIFS .........................................17
Filtre du passe-bas du premier ordre ................................................................................17
Filtre passe-bas second ordre...........................................................................................19
Filtre passe bande ............................................................................................................21
CONCLUSION .....................................................................................................................23

2
ETUDE DES FILTRES ACTIFS
OBJECTIF

Le but de ce TP est de tracer les diagrammes de Bode de différents filtres et ainsi déterminer
le comportement fréquentiel du système. En plus, l’objectif du TP est de déterminer au plus
vite le gain, le déphasage et la bande passante.

MANIPULATION

Dans l’atelier d’électronique on a à disposition des générateurs de fréquences (GBF), des


oscilloscopes et des générateurs de tension pour l’amplificateur opérationnel.

Pour chaque montage on utilisera :

• Des résistances
• Des condensateurs
• D’un amplificateur opérationnel

On doit impérativement respecter le montage sur le sujet parce que la moindre erreur donnera
de mauvais résultats.

Pour éviter abimer l’équipement, il faut que l’amplificateur opérationnel soit branché au
générateur de tension avant que l’on mette en marche le GBF. Il est préférable que le GBF
soit allumé sans aucun branchement avec le système pour régler la fréquence et la tension du
signal d’entrée.

Après que le système est monté et que tous ces recommandations sont prises en compte, on
allume le GBF et on observe le signal d’entrée et de sortie. A partir des ces allures on procède
à la prise de résultats et on complète les tableaux de données pour chaque montage.

3
I. MONTAGE INTEGRATEURS ET DERIVATEURS

1. Montage Intégrateur

Etude théorique

Pour un amplificateur opérationnel idéal en régime linéaire, on va trouver la fonction transfert.


Pour y aboutir on pose les équations du théorème du Millman.

𝑉+ = 0

𝑉𝑒 𝑉𝑠 𝑉𝑠
𝑅 + 𝑅′ + 1
𝑗𝐶𝜔
𝑉− =
1 1
𝑅 + 𝑅 ′ + 𝑗𝐶𝜔

On sait que 𝑉 + = 𝑉 −, alors :

𝑉𝑒 𝑉𝑠
+ ′ + 𝑗𝐶𝜔𝑉𝑠 = 0
𝑅 𝑅

Finalement,

𝑉𝑠 1 𝑅′
𝐻(𝑗𝜔) = =− ( )
𝑉𝑒 𝑅 1 + 𝑗𝑅′𝐶𝜔

𝑅′ 1
Si 𝐾 = − et 𝜔0 = , alors
𝑅 𝑅′ 𝐶

𝐾
𝐻(𝑗𝜔) = 𝜔
1+𝑗
𝜔0

A partir de ce résultat, on trace le diagramme de Bode pour le gain.

Montage intégrateur
50
0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
-50
Gain (dB)

-100
-150
-200
-250
Log (w/w0)
𝜔
On déduit que pour l’intervalle où log( ) est inférieur à -1, c’est-à-dire, 𝜔 < 0.1𝜔0 , le montage
𝜔0
agit comme un amplificateur inverseur et que pour l’intervalle où 𝜔 > 10𝜔0 le montage agit
comme l’intégrateur désiré.

Ensuite, on trace le diagramme de Bode de phase :

Montage intégrateur
0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
-0,2
-0,4
-0,6
Phi (rad)

-0,8
-1
-1,2
-1,4
-1,6
-1,8
Log (w/w0)

On placera sur l’axe x le point où 𝑓 = 200 𝐻𝑧. Le point 𝑥0 sera déterminé par :

𝑥0 = log(2𝜋𝑓/𝜔0 ) = log(2𝜋𝑓𝑅 ′ 𝐶)

On remplace les valeurs et on trouve que 𝑥0 = 12.56.


𝜋
On détermine que dans ce point le déphasage a une valeur égale à − , alors la valeur de
2
𝑅 ′ = 100 𝐾Ω convient pour pouvoir travailler.

Etude Expérimentale

Pour l’étude expérimentale on réalise le montage en prenant compte qu’au début le générateur
de commande n’est pas allumé et l’oscilloscope a deux entrées pour visualiser la tension
d’entrée et de sortie.

On utilise un signal d’entrée de fréquence 200 Hz et d’amplitude 1V. On utilise des signaux
sinusoïdaux, triangulaires et carrées. Voici les images obtenues sur l’oscilloscope.

5
Signal d’entrée sinusoïdal Signal d’entrée carrée

Signal d’entrée triangulaire

Dans le cas d’un signal d’entrée sinusoïdal, on trouve 𝑉𝑒 = 1.06 𝑉 et 𝑉𝑠 = 0.78 𝑉. On obtient
0.78
un gain équivalent à 𝐴 = 1.06 = 0.74.

Dans le cas d’un signal d’entrée carrée, on trouve 𝑉𝑒 = 1.12 𝑉 et 𝑉𝑠 = 1.20 𝑉. On obtient un
1.20
gain équivalent à 𝐴 = 1.12 = 1.1.

Ensuite, on détermine le déphasage de


𝑉𝑠 par rapport à 𝑉𝑒. Montage intégrateur
0
2𝜋𝑥 2𝜋 -9 -7 -5 -3 -1 1 3 5 7 9 11
𝜑= = (−1.2) = −1.5 𝑟𝑎𝑑 -0,5
𝑇 5
Phi (rad)

Dans le diagramme de Bode, on trouve ce -1

résultat en bas. On déduit que le filtre -1,5


fonctionne en régime d’intégrateur.
-2
Log (w/w0)

Dans le dernier cas, si l’on a un signal d’entrée triangulaire, le signal de sortie est de nature
sinusoïdal.

6
2. Montage dérivateur

Etude Théorique

Pour un amplificateur opérationnel idéal en régime linéaire, on va trouver la fonction transfert.


Pour y aboutir on pose les équations du théorème du Millman.

𝑉+ = 0

𝑉𝑠
𝑗𝐶𝜔𝑉𝑒 +
𝑉− = 𝑅
1
𝑗𝐶𝜔 + 𝑅

On sait que 𝑉 + = 𝑉 −, alors :

𝑉𝑠
𝑗𝐶𝜔𝑉𝑒 + =0
𝑅

Finalement,

𝑉𝑠
𝐻(𝑗𝜔) = = −𝑗𝑅𝐶𝜔
𝑉𝑒
1
Si 𝜔0 = 𝑅𝐶, alors

𝜔
𝐻(𝑗𝜔) = −𝑗
𝜔0

Etude Expérimentale

Pour cette partie, on étudie le signal de sortie lorsqu’un signal sinusoïdal et triangulaire sont
utilisés. Ci-dessous les images montrées sur l’oscilloscope.

Signal d’entrée sinusoïdale Signal d’entrée triangulaire


Les résultats théoriques pour la fonction transfert est :
𝜔
𝐻(𝑗𝜔) = −𝑗
𝜔0

Alors on peut calculer le gain :

1 1
𝜔0 = = = 103
𝑅𝐶 (10 )(10−7 )
4

𝜔 = 2𝜋(200) = 1256

𝜔 1256
𝐻(𝜔) = |𝐻(𝑗𝜔)| = = = 1.2
𝜔0 1000

Ce résultat signifie que théoriquement on devrait avoir un gain équivalent à 1.2. Si on vérifie
les résultats expérimentaux on constate que la relation entre le signal d’entrée et de sortie
dans les deux cas vaut 1. On conclut que réellement il existe des pertes qui influent sur le gain,
cependant, la théorie et la pratique sont très proches.

De la même façon on calcule le déphasage théorique :


𝜋
𝜑(𝜔) = arg(𝐻(𝑗𝜔)) = − = −1.57 𝑟𝑎𝑑
2
Maintenant, on cherche le déphasage expérimental et pour cela on utilise la formule suivante :

2𝜋𝑥 2𝜋
𝜑= = (−1.2) = −1.5 𝑟𝑎𝑑
𝑇 5
On trouve que les résultats théoriques et expérimentaux sont très proches ayant une marge
d’erreur équivalent à :

1.57 − 1.5
%= 100 = 4.45%
1.57

8
II. ETUDE THEORIQUE DE TROIS FILTRES ACTIFS

Filtre du Passe-bas du premier ordre

On va le résoudre par la méthode de Millman.

𝑉+ = 0

𝑉𝑒 𝑉𝑠 𝑉𝑠
𝑅1 + 𝑅 + 𝑗𝐶𝜔
𝑉− =
1 1 1
𝑅1 + 𝑅 + 𝑗𝐶𝜔

Dû à que 𝑉 + = 𝑉 −

𝑉𝑒 𝑉𝑠 𝑉𝑠
+ + =0
𝑅1 𝑅 𝑗𝐶𝜔

𝑉𝑒 1 1
= −𝑉𝑠 ( + )
𝑅1 𝑅 𝑗𝐶𝜔

𝑉𝑠 1 1 1 −1 𝑅 1
=− ( + ) =− ( )
𝑉𝑒 𝑅1 𝑅 𝑗𝐶𝜔 𝑅1 1 + 𝑗𝑅𝐶𝜔
𝑅 1
Si on pose 𝐾 = − et 𝜔0 = , on établit que la fonction transfert est :
𝑅1 𝑅𝐶

1
𝐻(𝑗𝜔) = 𝐾 ( 𝜔)
1+𝑗𝜔
0

Représentation de la courbe de gain

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :

|𝐾|
𝐻(𝜔) = |𝐻(𝑗𝜔)| =
𝜔 2
√1 + ( )
𝜔0

On établit le gain en décibel :

𝜔 2
𝐴𝑑𝐵 = 20 log 𝐻(𝜔) = −10 log (1 + ( ) )
𝜔0

Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ 0.


𝜔
Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ −20 log 𝜔 .
0

9
On trace la courbe :

Filtre passe-bas premier ordre


0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Gain (dB) -50

-100

-150

-200

-250
Log (w/w0)

Représentation de la courbe de phase

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :


𝜔
𝜑(𝜔) = arg(𝐻(𝑗𝜔)) = − arctan ( )
𝜔0

Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ 0.


𝜋
Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ − 2 .

On trace la courbe :

Filtre passe-bas premier ordre


0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
-0,5
Phi

-1

-1,5

-2
Log (w/w0)

Finalement, les valeurs du gain maximal et de la fréquence de coupure sont les suivantes :

𝑅
𝐺𝑀𝑎𝑥 = |𝐾| =
𝑅1
1
𝑓𝐶 =
2𝜋𝑅𝐶

10
Filtre passe-bas du second ordre

On va le résoudre par la méthode de nœuds :

Dans le nœud 1 :

𝑉𝑒 − 𝑉1 𝑉1 𝑉1 − 𝑉 −
= +
𝑅 1 1
𝑅 + 𝑗𝐶𝜔 2𝑗𝐶𝜔

Dans le nœud 2 :

𝑉1 − 𝑉 + 𝑉+
=
𝑅 1
𝑗𝐶𝜔

On établit aussi que : 𝑉 − = 𝑉𝑠. On prend en compte que 𝑉 + = 𝑉 − .

A partir des deux premières équations, on peut déterminer que :

𝑉1 = (1 + 𝑗𝑅𝐶𝜔)𝑉 + = (1 + 𝑗𝑅𝐶𝜔)𝑉𝑠

𝑅
𝑉𝑒 = 𝑉1 (1 + + 2𝑗𝑅𝐶𝜔) − 𝑉𝑠(2𝑗𝑅𝐶𝜔)
1
𝑅 + 𝑗𝐶𝜔

𝑅
𝑉𝑒 = 𝑉𝑠 (1 + 𝑗𝑅𝐶𝜔) (1 + + 2𝑗𝑅𝐶𝜔) − (2𝑗𝑅𝐶𝜔)
1
𝑅+
𝑗𝐶𝜔
( )
𝑉𝑠 1
=
𝑉𝑒 1 + 2𝑗𝑅𝐶𝜔 − 2(𝑅𝐶𝜔)2
1
Si 𝜔0 = 𝑅𝐶 et 𝑄 = 1/2, alors on obtient la fonction transfert :

1
𝐻(𝑗𝜔) =
1 𝜔 𝜔 2
1 + 𝑗 (𝑄 ) (𝜔 ) + 𝑗 2 (𝜔 )
0 0

Représentation de la courbe de gain

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :

1
𝐻(𝜔) = |𝐻(𝑗𝜔)| =
2 2 2
√(1 − ( 𝜔 ) ) + (2𝜔)
𝜔0 𝜔0

11
On établit le gain en décibel :
2
𝜔 2 2𝜔 2
𝐴𝑑𝐵 = 20 log 𝐻(𝜔) = −10 log ((1 − ( ) ) + ( ) )
𝜔0 𝜔0

Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ 0.

Si 𝜔 = 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ −20 log 2 = −6 𝑑𝐵.


𝜔
Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ −40 log 𝜔 .
0

On trace la courbe :

Filtre passe-bas du second ordre


0
-2 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20

-500
Gain (dB)

-1000

-1500

-2000
Log (w/w0)

Représentation de la courbe de phase

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :

2𝜔
𝜔0
𝜑(𝜔) = arg(𝐻(𝑗𝜔)) = − arctan ( )
𝜔 2
1 − (𝜔 )
0

Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ 0.


𝜋
Si 𝜔 = 𝜔0 alors 𝜑 ≈ − arctan ∞ = − .
2

Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ −𝜋.

12
On trace la courbe :

Filtre passe-bas du second ordre


0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 2 3 4 5 6 7 8 9
-0,5
-1
-1,5
Phi

-2
-2,5
-3
-3,5
Log (w/w0)

Finalement, les valeurs du gain maximal et de la fréquence de coupure sont les suivantes :

𝐺𝑀𝑎𝑥 = 1

√√2 − 1
𝑓𝐶 =
2𝜋𝑅𝐶

Le filtre est de second ordre.

13
Filtre passe-bande

On va le résoudre de la même façon que le filtre passe-bas du second ordre par la méthode
de nœuds.

Dans le nœud 1 :

𝑉𝑒 − 𝑉1 𝑉1 𝑉1 − 𝑉 − 𝑉1 − 𝑉𝑠
= + +
𝑅 𝑅 1 1
𝑗𝐶𝜔 𝑗𝐶𝜔

Dans le nœud 2 :

𝑉1 − 𝑉 − 𝑉 − − 𝑉𝑠
=
1 𝑅
𝑗𝐶𝜔

On établit aussi que : 𝑉 + = 0. On prend en compte que 𝑉 + = 𝑉 − , ensuite on simplifie :

1
𝑉1 = 𝑉𝑠 (− )
𝑗𝑅𝐶𝜔

𝑉𝑒 = 𝑉1(2 + 2𝑗𝑅𝐶𝜔) − 𝑉𝑠(𝑗𝑅𝐶𝜔)

Finalement,

2
𝑉𝑒 = −𝑉𝑠 ( (1 + 𝑗𝑅𝐶𝜔) + 𝑗𝑅𝐶𝜔)
𝑗𝑅𝐶𝜔

𝑉𝑠 1
=−
𝑉𝑒 2
2 + 𝑗 (𝑅𝐶𝜔 − 𝑅𝐶𝜔)

1 1
Si 𝜔0 = et 𝐾 = − , alors on obtient la fonction transfert :
𝑅𝐶 2

𝜔
𝑗 (𝜔 )
0
𝐻(𝑗𝜔) = 𝐾 2
𝜔 𝜔
1 + 𝑗 (𝜔 ) + (𝑗 )
( 0 √2𝜔0 )

Représentation de la courbe de gain

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :


𝜔
|𝐾|
𝜔0
𝐻(𝜔) = |𝐻(𝑗𝜔)| =
2 2 2
√(1 − 1 ( 𝜔 ) ) + ( 𝜔 )
2 𝜔0 𝜔0

14
On établit le gain en décibel :
2
𝜔 1 𝜔 2 𝜔 2
𝐴𝑑𝐵 = 20 log 𝐻(𝜔) = 20 log − 10 log ((1 − ( ) ) + ( ) )
𝜔0 2 𝜔0 𝜔0

Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ −∞.

Si 𝜔 = 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ 0 𝑑𝐵.

Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝐴𝑑𝐵 ≈ −∞.

On trace la courbe :

Filtre passe bande


0
-9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9

-50
Gain (dB)

-100

-150

-200
Log (w/w0)

Représentation de la courbe de phase

Pour tracer le diagramme de Bode, on pose :

𝜔
𝜋 ( )
𝜔0
𝜑(𝜔) = arg(𝐻(𝑗𝜔)) = − arctan ( )
2 1 𝜔 2
1 − 2 (𝜔 )
0

𝜋
Si 𝜔 petit devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ .
2

Si 𝜔 = 𝜔0 alors 𝜑 ≈ 1,1 .
𝜋
Si 𝜔 grand devant 𝜔0 alors 𝜑 ≈ − 2 ..

15
On trace la courbe :

Filtre passe bande


2
1,5
1
0,5
Phi
0
-0,5 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
-1
-1,5
-2
Log (w/w0)

Finalement, les valeurs du gain maximal et de la fréquence de coupure sont les suivantes :

1
𝐺𝑀𝑎𝑥 = |𝐾| =
2

√3 + 1 √3 − 1
𝑓𝐶 = 𝑜𝑢 𝑓𝐶 =
2𝜋𝑅𝐶 2𝜋𝑅𝐶

Le filtre est de second ordre.

16
III. ETUDE EXPERIMENTALE DE TROIS FILTRES ACTIFS

Filtre du passe-bas du premier ordre

Le tableau de mesure est le suivant :

Fréquence 50 100 1000 5000 10000 20000 30000 40000 50000


(Hz)
Ve (V) 1,04 1,06 1,04 1,04 1,04 1,04 1,04 1,04 1,04
Vs (V) 1 0,96 0,78 0,4 0,28 0,16 0,155 0,14 0,13
G (dB) -0,341 -0,861 -2,499 -8,299 -11,398 -16,258 -16,534 -17,418 -18,062
Phi (rad) -0,063 -0,150 -0,565 -1,75 -1,7 -1,7529 -1,72 -1,72 -1,72

Avec ces résultats on trace le diagramme de Bode pour le gain et pour le déphasage.

Diagramme de Bode du gain

Filtre passe-bas
0
-2 -1,5 -1 -0,5 0 0,5 1 1,5 2

-5
Gain (dB)

-10

-15

-20
Log (w/w0)

Diagramme de Bode du déphasage

Filtre passe-bas
0,000
-2 -1,5 -1 -0,5-0,200 0 0,5 1 1,5 2
-0,400
-0,600
-0,800
Phi (rad)

-1,000
-1,200
-1,400
-1,600
-1,800
-2,000
Log (w/w0)

17
D’après nos résultats sur les diagrammes de Bode du gain et du déphasage, on peut calculer
expérimentalement le gain maximal et la fréquence de coupure.

Théoriquement, on devrait trouver les résultats suivants :

𝑅
𝐺𝑀𝑎𝑥 = |𝐾| = =1
𝑅1
1 106
𝑓𝐶 = = = 1591 𝐻𝑧
2𝜋𝑅𝐶 2𝜋(1)(100)

Sur le diagramme de Bode, on aperçoit que le gain maximal en décibels équivaut à -0,341.
C’est-à-dire,

𝐺𝑀𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 = 20 log A = −0.341

𝐴𝑚𝑎𝑥𝑖 = 0.96

Sur le même diagramme de Bode, On aperçoit que la tangente de la fonction coupe l’axe x
dans le point 𝑥0 = −0.5, dans ce point 𝑦0 = −0.4 . Dans ce point, on détermine la fréquence
de coupure.
𝜔𝑐
20 log 𝐴 = 20 log = −0.4
𝜔0

𝜔𝑐 = 0.955𝜔0

0.955(10)6
𝑓𝑐 = = 1519.4 𝐻𝑧
2𝜋(1)(100)

Pour des fréquences très faibles la phase du quadripôle vaut 0 rad et pour des fréquences
très grandes devant la fréquence de coupure vaut -1,7 rad.

On constate que les résultats obtenus expérimentalement correspondent à ceux attendues


selon les résultats théoriques. Les causes par lesquelles il existe une différence est surtout les
défauts du matériel puisque l’amplificateur opérationnel, la résistance et les capacitances ne
sont pas parfaits.

18
Filtre passe-bas second ordre

Le tableau de mesure est le suivant :

Fréquence 50 100 1000 5000 10000 20000 30000 40000 50000


(Hz)
Ve (V) 1,08 1,1 1,06 1,08 1,08 1,08 1,12 1,1 1,1
Vs (V) 1 0,88 0,52 0,18 0,14 0,136 0,132 0,129 0,128
G (dB) -0,668 -1,938 -6,186 -15,563 -17,746 -17,998 -18,573 -18,616 -18,684
Phi (rad) 0,220 0,427 1,257 2,011 2,450 3,393 2,827 3,267 3,456

Avec ces résultats on trace le diagramme de Bode pour le gain et pour le déphasage.

Diagramme de Bode du gain

Filtre passe-bas second ordre


0
-1,5 -1 -0,5 -2 0 0,5 1 1,5 2

-4
-6
-8
Gain (dB)

-10
-12
-14
-16
-18
-20
Log (w/w0)

Diagramme de Bode du déphasage

Filtre passe-bas second ordre


0
-1,5 -1 -0,5 -0,5 0 0,5 1 1,5 2

-1
Phi (rad)

-1,5
-2
-2,5
-3
-3,5
Log (w/w0)

19
D’après nos résultats sur les diagrammes de Bode du gain et du déphasage, on peut calculer
expérimentalement le gain maximal et la fréquence de coupure.

Théoriquement, on devrait trouver les résultats suivants :

𝐺𝑀𝑎𝑥 = 1

√√2 − 1 √√2 − 1(106 )


𝑓𝐶 = = = 682.87 𝐻𝑧
2𝜋𝑅𝐶 2𝜋(15)(10)

Sur le diagramme de Bode, on aperçoit que le gain maximal en décibels équivaut à -0,341.
C’est-à-dire,

𝐺𝑀𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 = 20 log A = −0.668

𝐴𝑚𝑎𝑥𝑖 = 0.93

Sur le même diagramme de Bode, On aperçoit que la tangente de la fonction coupe l’axe x
dans le point 𝑥0 = −0.4, dans ce point 𝑦0 = −0.4 . Dans ce point, on détermine la fréquence
de coupure.
𝜔𝑐
20 log 𝐴 = 20 log = −0.5
𝜔0

𝜔𝑐 = 0.944𝜔0

0.944√√2 − 1(10)6
𝑓𝑐 = = 664,4 𝐻𝑧
2𝜋(1)(100)

Pour des fréquences très faibles la phase du quadripôle vaut 0 rad et pour des fréquences
très grandes devant la fréquence de coupure vaut -3,1 rad.

De la même façon au montage du filtre passe-bas du premier ordre, on a obtenu des résultats
expérimentaux près aux ceux théoriques. Les causes par lesquelles il existe une différence
est surtout les défauts du matériel puisque l’amplificateur opérationnel, la résistance et les
capacitances ne sont pas parfaits.

20
Filtre passe bande

Le tableau de mesure est le suivant :

Fréquence 50 100 1000 5000 10000 20000 30000 40000 50000


(Hz)
Ve (V) 1,08 1,08 1,06 1,06 1,06 1,06 1,06 1,06 1,08
Vs (V) 0,14 0,15 0,16 0,34 0,52 0,44 0,3 0,25 0,22
G (dB) -17,746 -17,147 -16,424 -9,877 -6,186 -7,637 -10,964 -12,547 -13,820
Phi (rad) - - - - - - - - -

Diagramme de Bode du gain

Filtre passe bande


0,000
-2,5 -2 -1,5 -1 -0,5 0 0,5 1
-5,000

-10,000
Gain (dB)

-15,000

-20,000

-25,000

-30,000
Log (w/w0)

N. B.

On n’a pas pu prendre des mesures pour trouver le déphasage à cause du temps.

21
D’après nos résultats sur les diagrammes de Bode du gain et du déphasage, on peut calculer
expérimentalement le gain maximal et la fréquence de coupure.

Théoriquement, on devrait trouver les résultats suivants :

1
𝐺𝑀𝑎𝑥 = |𝐾| =
2

√3 + 1 (√3 + 1)(106 )
𝑓𝐶 = = = 19764.5 𝐻𝑧
2𝜋𝑅𝐶 2𝜋(10)(2,2)

√3 − 1 (√3 − 1)(106 )
𝑓𝐶 = = = 5295.9 𝐻𝑧
2𝜋𝑅𝐶 2𝜋(10)(2,2)

Sur le diagramme de Bode, on aperçoit que le gain maximal en décibels équivaut à -0,341.
C’est-à-dire,

𝐺𝑀𝑎𝑥𝑖𝑚𝑎𝑙 = 20 log A = −6.186

𝐴𝑚𝑎𝑥𝑖 = 0.49

Sur le même diagramme de Bode, On aperçoit que la tangente de la fonction coupe l’axe x
dans les points 𝑥0 = −0.7 et 𝑥1 = 0.25, dans ce point 𝑦0 = −10 et 𝑦1 = −5 . Dans ces points,
on détermine la fréquence de coupure.

Premier cas
𝜔𝑐
20 log 𝐴 = 20 log = −12
𝜔0

𝜔𝑐 = 0.32𝜔0

0.32(10)6
𝑓𝑐 = = 2315 𝐻𝑧
2𝜋(10)(2.2)

Deuxième cas
𝜔𝑐
20 log 𝐴 = 20 log = −5
𝜔0

𝜔𝑐 = 0.6𝜔0

0.6(10)6
𝑓𝑐 = = 4340 𝐻𝑧
2𝜋(10)(2.2)

Pour des fréquences très faibles la phase du quadripôle vaut 1.7 rad et pour des fréquences
très grandes devant la fréquence de coupure vaut -1,7 rad.

Dans ce cas, on trouve des résultats qui ne sont pas proches aux ceux théoriques. On peut
dire que les causes peuvent être diverses comme la mauvaise prise de résultats. Néanmoins,
on peut voir clairement qu’il existe deux fréquences de coupure sur le diagramme de Bode.

22
CONCLUSION

Pour la prise de données, on a travaillé avec des fréquences qui varient entre 50 𝐻𝑧 et
50 000 𝐻𝑧, ceux qui sont traduits sur une échelle semi logarithmique nous donnant une gamme
des résultats compris entre -1 et 1. Cette information est importante pour comparer nous
résultats expérimentaux aux ceux théoriques parce que ces derniers, grâce aux logiciels, on
peut les faire varier entre -10 jusqu’à 10. Cela nous permet d’une meilleure visualisation du
comportement du filtre.

Néanmoins, avec les fréquences données par le GBF on a pu trouver de bons diagrammes
de Bode pour chaque filtre comme on peut vérifier sur les analyses des résultats.

Grâce aux résultats on a pu déterminer le comportement fréquentiel de chaque système et


vérifier que malgré la précision des équipements, ceux ne sont que des approches des
comportements réels et cela c’est la raison pour laquelle il existe des ordres pour chaque filtre.

23

Vous aimerez peut-être aussi