Vous êtes sur la page 1sur 63

R e v u e d e l’ A g e n c e Q u a l i t é C o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l b a t i m a t 2 0 1 3 • 2 0 

BâTIMENTS PERFORMANTS
Quatre années de retours
d’expériences de l’AQC
Photo Farum

spécial batimat 2013


édito
M
ieux vaut prévenir que guérir. Ce petit proverbe plein de bon sens dont
regorge la langue française, a une traduction très simple dans le bâti-
ment : une réfle xion posée, construite et poussée le plus en amont d’un
projet est la base d’une opération viable financièrement et techniquement
à la réception, et durant la vie de l’ouvrage.

C’est au démarrage d’un projet que l’on fixe les objectifs, la plupart des options tech-
niques et que l’on fait les principaux choix, alors qu’une très faible part du coût de l’opé-
ration est facturée mais que la plupart des dépenses sont en pratique engagées… Il faut
donc, avant d’agir, prendre le temps nécessaire pour réfléchir aux objectifs, aux moyens,
aux solutions, pour comparer et pour décider en pleine connaissance.
Certains l’oublient souvent en faisant des économies sur la réflexion, alors que ce sont
les études qui apportent le plus d’économies globales.

Pour une Si l’observation et l’analyse des dysfonctionnements, non-qualités et désordres dans


les bâtiments laissent supposer des défaillances d’exécution, dans de très nombreux

meilleure cas ils sont liées à une conception non aboutie voire inexistante, faute de moyens, faute
Photos non contractuelles

de temps ou faute de références pratiques.

qualité, Qui plus est dans une période où les moyens financiers se réduisent, il est donc essen-
tiel que les maîtres d’ouvrage - qu’ils soient publics ou privés, petits ou grands - fassent

l’enjeu décisif l’arbitrage de ne pas tronquer les temps et les budgets à allouer aux études des maîtres
d’œuvre, des entreprises ou des artisans.

des études Dans la même logique, alors que de nouveaux concepts technologiques et procédés
constructifs se développent aujourd’hui pour répondre aux exigences de la transition
énergétique (formalisée par le Grenelle Environnement), il est important de se donner

Les brochures de l’AQC les moyens de définir et formaliser les Règles de l’art qui seront la référence pour maî-
triser à la fois les dimensionnements de ces procédés et leur incorporation dans l’ou-

sur les signes de qualité


vrage. Le Programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » (RAGE2012) joue
un rôle majeur d’accompagnement des professionnels en ce sens.

Avec les orientations qu’imposent la RT 2012 et demain la RT 2020, il est plus que
jamais essentiel de préserver voire d’améliorer les ressources d’études, tant dans la
Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi Grenelle, et en concertation avec les organisations professionnelles maîtrise d’œuvre que dans les entreprises, et ce quelque soit leur taille, afin de ne pas
concernées, les pouvoirs publics et l’Ademe, l’AQC a publié deux brochures d’information Valoriser la qualité risquer d’augmenter le nombre de pathologies et de devoir investir pour les guérir.
des bâtiments par un signe de qualité et Valoriser la qualité des compétences par un signe de qualité.
Ces documents exposent les avantages des démarches volontaires de reconnaissance de la qualité des ouvrages
ou des compétences, au moyen des signes de qualité : marques de certification, appellations, labels… Philippe Estingoy

Le numéro spécial Qualité Construction est Rédacteurs : Communication/Promotion :


Ces brochures sont téléchargeables gratuitement sur le site Internet de l’AQC édité par l’Agence Qualité Construction. Alain Sartre, Pascal Poggi, Idir Zebboudj Rose-Marie Favier/Corinne Jouanin

www.qualiteconstruction.com
Celle-ci regroupe toutes les professions rm.favier@qualiteconstruction.com
de la construction autour d’une même Conseils techniques : c.jouanin@qualiteconstruction.com
mission : améliorer la qualité de la Erwan Bidan Publicité :
construction et réduire la sinistralité e.bidan@qualiteconstruction.com
à la rubrique «Nos Publications». Elles peuvent être également commandées en ligne. dans le bâtiment. Son statut associatif Godlive Bonfanti
Sageret–Marie-Lise Scordo
5, rue Saulnier, 75009 PARIS
est le garant de son indépendance. g.bonfanti@qualiteconstruction.com Tél. : 0170951562 – Fax : 0170951590
Agence Qualité Construction Christel Ebner
29 rue de Miromesnil, 75008 PARIS c.ebner@qualiteconstruction.com Abonnements :
Tél. : 0144510351 - Fax : 0147428171 Frédéric Henry « Qualité Construction Abonnement »
aqc@qualiteconstruction.com f.henry@qualiteconstruction.com 17 route des Boulangers
Martin Guer
78926 Yvelines Cedex 9
COLLECTION PROFESSIONNELLE Directeur de la publication :
Jacques Jessenne
m.guer@qualiteconstruction.com
Abonnement : 72 a les 6 numéros (1 an)
117 a les 12 numéros (2 ans)
Conception graphique et maquette :
OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE LA CONSTRUCTION Directeur de la rédaction :
Philippe Estingoy
Pascal Michot 169 a les 18 numéros (3 ans)

Rédactrice en chef : Gaëlle Darchen Impression : Commission paritaire n° 0615 G 86720


g.darchen@qualiteconstruction.com Abaco Imprimé à 8 500 exemplaires
Secrétaire de rédaction : Nawel Kajeiou ZA Chemin de Messines
n.kajeiou@qualiteconstruction.com 59350 Saint-André-les-Lille

AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION – 29, RUE DE MIROMESNIL, 75008 PARIS – TÉL. : 01 44 51 03 51 – FAX : 01 47 42 81 71 – E-MAIL : AQC@QUALITECONSTRUCTION.COM

b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 3
sommaire
n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3

BâTIMENTS PERFORMANTS
6 Quatre ans de retours
d’expériences par l’Agence
Qualité Construction
CONCEPTION BIOCLIMATIQUE
10 Une démarche indispensable,
mais encore balbutiante
ÉTUDE THERMIQUE
416 Des difficultés chez

Photo non contractuelle


les utilisateurs
ISOLATION PAR L'INTéRIEUR
22 Toujours efficace,
en construction neuve
comme en rénovation
ISOLATION PAR L'EXTéRIEUR
32 Bien maîtriser
les systèmes disponibles
PONTS THERMIQUES

10
42 De nombreux risques, mais
des solutions sur le marché
éTANCHéITé à L'AIR
50 Une démarche globale
Une information méthodologique et pratique collective

pour les professionnels de chantier SURCHAUFFES


60 Des protections solaires
souvent mal conçues et
utilisées
Collection des MÉMO CHANTIER® et de leurs affiches
équipements
• La VMC double flux en neuf • Isolation thermique par l’extérieur 70 Énergie bois • Solaire
• Carrelages collés en façade • Canalisations en matériaux de synthèse semi-rigides thermique • Photovoltaïque •
• La VMC simple flux en neuf (PER, PB)
• Sols carrelés • Canalisations en cuivre (eau chaude, eau froide et VMC • Pompes à chaleur
• Carrelage sur planchers chauffants
• Réfection des façades par revêtement d’imperméabilité
chauffage)
• Enduit monocouche sur façades maçonnées QUALITé DE L'AIR INTéRIEUR 22 60
• Couvertures en grands éléments • Façades : protections contre les ruissellements 88 Un critère structurant
• Baies maçonnées pour menuiseries • Relevés d’étanchéité sur terrasses béton des bâtiments performants
• Réparations ponctuelles des bétons de façades • Sols souples collés
• Fondations de maisons individuelles • Couvertures ardoises et tuiles
• Principes parasismiques en maison individuelle • Remplacement des menuiseries extérieures GESTION TECHNIQUE DU BATIMENT
96 Mieux maîtriser l’ensemble
Ces MÉMO CHANTIER® sont téléchargeables gratuitement sur le site Internet de l’AQC de la chaîne

www.qualiteconstruction.com ENTRETIEN/MAINTENANCE
106 La nouvelle donne pour
à la rubrique « Nos Publications ». Ils peuvent être également commandés en ligne. pérenniser la performance

COLLECTION PROFESSIONNELLE RéNOVATION


112 Nécessité d'une démarche
ARTISANS ET ENTREPRENEURS – LES BONNES PRATIQUES globale et structurée 70 112
AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION – 29, RUE DE MIROMESNIL, 75008 PARIS – TÉL. : 01 44 51 03 51 – FAX : 01 47 42 81 71 – E-MAIL : AQC@QUALITECONSTRUCTION.COM

b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 5
BâTIMENTS PERFORMANTS

Quatre ans
de retours
d’expériences par
l’Agence qualité
construction L’AQC conduit une enquête terrain depuis 2010 sur les
texte : Pascal Poggi

problèmes rencontrés par tous les acteurs de la filière dans les


photos : DR

bâtiments performants. L’objectif de cet outil est de faciliter l'apprentissage


de la performance, de réduire les non-qualités et les pathologies qu'elles
entraînent, et de participer à la progression globale de la filière en
développant les bonnes pratiques.

E
Photo DR
n se lançant dans une enquête sur le  s'intéresse depuis trois ans à la réhabilitation
retour d'expérience des bâtiments per- Photo page ci-contre : performante.
formants, l'idée de l'Agence qualité les façades et couvertures Toutes les opérations visitées sont des bâti-
construction (AQC) était très simple : vitrées requièrent un soin de ments à basse consommation au regard de leur
« on ne peut être créatif qu'en assu- mise en œuvre particulier
pour éviter les défauts
étude thermique, et environ la moitié d’entre L’étude de l’AQC en chiffres
mant les erreurs, pour les transformer en un elles ont un des labels suivants : BBC-effinergie, Les acteurs interviewés dans l’étude 1 100 acteurs ont été rencontrés, ce Pour l'ECS, le solaire thermique
d'étanchéité à l'air entre les
apprentissage des bonnes pratiques », comme panneaux vitrées et la
Passivhaus, Minergie et Effinergie Rénovation. que mène l’AQC depuis 2010 sont des qui correspond à plus de 2 800 domine (44 %), suivi du gaz (25 %) et
le résume Godlive Bonfanti, à l’initiative du lan- menuiserie. Les opérations suivies sont naturellement sélec- concepteurs, des entreprises de entrées dans la base de données des pompes à chaleur (12 %). 53 %
cement de cette étude au sein de l’AQC. tionnées de manière à couvrir les 8 zones clima- construction, des exploitants et mise en place par l’AQC. L'échantillon des opérations font appel à l'ITE, 38 %
Ce travail, qui a permis à ce jour de rencontrer tiques définies par la réglementation thermique. usagers. Au moins deux acteurs visité comporte 62 % de constructions à l'ITI et 9 % à l'ITR. Les isolants
plus de 1100 acteurs et de visiter plus de L’ensemble des observations est collationné différents sont interviewés pour neuves et 38 % de rénovations, biosourcés (fibres de bois et ouate de
400 chantiers, s'est initialement heurté à une dans une base de données gérée par l’AQC. chaque opération visitée. Depuis le correspondant à un tiers de maisons cellulose) ont été employés dans 20 %
lancement de l’enquête, individuelles, un tiers de logements des opérations. 38 % des bâtiments
opposition. Bien des professionnels craignaient Dans la mesure où le niveau BBC-effinergie a
27 enquêteurs se sont succédés au collectifs et un tiers dans le secteur sont équipés de ventilation double
que l'on ne tue l'envie de se lancer dans la été absorbé par la RT 2012, l'AQC, tout en sui-
sein des organismes suivants : tertiaire (bureaux, commerces, flux : les logements collectifs font
construction basse énergie en mettant à jour les vant la mise en œuvre de la RT 2012, va s'inté- Certivea, Cerqual, Cequami, bâtiments culturels, avant tout appel à de la VMC simple
désordres potentiels que ces premiers chantiers resser désormais à des bâtiments représentatifs Promotelec, la Fédération des PACT, enseignement…). flux Hygro B, les maisons
pouvaient susciter. L'opinion de l'AQC a prévalu : de l'étape suivante, celle de la RT 2020 : l'Union sociale pour l'habitat (USH), La plus petite opération visitée individuelles se partagent entre
il faut apprendre des erreurs. Et les connaître au Effinergie+, Effinergie Bepos, Passivhaus, les programmes « jerenoveBBC » et présente une Shon de 97 m², la plus double et simple flux presque à
plus vite est la base d’une prévention efficace. Minergie P. « energivie.info », enviroBAT grande atteint 80 700 m². Parmi les égalité, tandis que la quasi-totalité
Si l’enquête entamée il y a quatre ans était axée Méditerranée, enviroBAT Réunion, opérations visitées, l'énergie du tertiaire met en œuvre du double
sur la performance énergétique, elle s’est par la Organiser les retours du terrain Ville et Aménagement Durable (VAD). principalement utilisée pour le flux. Enfin 13 % des opérations
suite élargie à la qualité environnementale du La méthode mise au point par l'AQC va à rebours Depuis son lancement et à ce jour chauffage est le gaz naturel (47 %), possède des panneaux
(octobre 2013), l'enquête a porté sur suivi par les pompes à chaleur (17 %), photovoltaïques et 10 % une toiture
bâtiment (confort acoustique, qualité de l’air des pratiques habituelles. Il ne s'agit pas de formu-
plus de 400 bâtiments et plus de le bois (16 %) et l'électricité (11 %). végétalisée.
intérieur…). De même, si elle s’est concentrée la ler des hypothèses sur les bâtiments performants,
première année sur la construction neuve, elle de construire des typologies a priori, puis de www

6 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 7
Photoss DR

1 2

valider hypothèses et typologie sur le terrain. L'AQC


a, à l’inverse, décidé d’aller chercher les remontées
« Un bâtiment et artisans du secteur du bâtiment et l'ensemble
des acteurs de la filière dans la réalisation des
balcons. Plusieurs nouvelles réglementations
– sismique, thermique, classement acoustique des
1 Attention aux fuites d’air
récurrentes dans les
modeste comme la construction de 25 logements
en centre ville, a désormais acquis une nouvelle
du terrain pour en tirer le retour d'expérience le plus est un système objectifs ambitieux fixés par le Grenelle voies, accessibilité, amiante, baux verts, etc. – sont constructions à ossature complexité. Traduction : cela demande de s’ap-

en équilibre et
honnête et le plus fidèle possible par rapport à la Environnement en matière d’économie et de pro- intervenues depuis deux ans. Dans la réalité d'une bois aux jonctions murs/ proprier de nouvelles compétences, impose de
réalité actuelle des chantiers de bâtiments perfor- duction d’énergie. Concrètement, il s’attache en opération immobilière, en neuf et en réhabilitation, toits, planchers/murs… nouvelles missions qu'il faut être prêt à payer.
mants. Le rendu est factuel : chaque opération sui-
vie est décrite et analysée en termes de dysfonction-
non une premier lieu à mettre à jour les Règles de l’art en
vigueur aujourd’hui et à en proposer de nouvelles,
elles sont interdépendantes les unes des autres.
Elles ont imposé des objectifs multiples de perfor-
2 En construction
L'ensemble des acteurs, et pas seulement les
entreprises, doit accroître ses compétences. Les
nements rencontrés ou de non-qualités impactant juxtaposition notamment pour ce qui concerne les travaux de mance dans des domaines jusqu'à présent négli-
métallique, l'étanchéité à l'air
s'avère délicate à réaliser en bâtiments doivent être plus finement étudiés et
les performances prévues, puis saisie dans la base
de données. Les bonnes pratiques et solutions cor- d'ouvrages rénovation, de façon à mettre à disposition de
nouveaux textes de référence en corrélation avec
gés (le coefficient Bbio, le confort d'été, l'éclairage
naturel… pour la seule RT 2012). Les labels volon-
présence de matériaux
ondulés. Les fuites d'air à
décrits. Dans la mesure où une petite erreur se
paye cher en termes de perte de performance, la
rectives sont aussi capitalisées.
Plusieurs objectifs sont poursuivis dans cette
indépendants. » les besoins actuels des acteurs de la filière bâti-
ment. à ce jour, ce programme a publié plus
taires, comme le label HQE, BBC, puis Bepos, ont à
leur tour introduit de nouveaux paramètres mesu-
l'interface entre la
maçonnerie et la structure
conception ne s'arrête plus aux principes, mais
atteint les détails d'exécution ; c’est d’ailleurs le
démarche : d’une vingtaine de documents techniques, tous rables et aisément opposables, comme la qualité métallique ne sont pas rares. sens de la RT 2012 avec l’obligation de fournir au
• fournir des éléments concrets pour définir une téléchargeables gratuitement sur www.reglesde- de l'air intérieur ou la production d'énergie sur site. La liaison bac acier/mur dépôt de permis de construire une attestation de
politique de maîtrise des risques techniques ; lart-grenelle-environnement-2012.fr. Bref, dès la conception et jusqu'à la livraison du extérieur est difficile à traiter. prise en compte de cette réglementation, et de
• permettre un partage d'expérience en consi- Les travaux du Grenelle Environnement et les deux chantier, il faut désormais une constante itération réalisation de l’étude de faisabilité relative aux
gnant les non-qualités et les solutions mises Lois Grenelle contiennent l'idée de la garantie de entre les divers bureaux d’études spécialisés, les approvisionnements en énergie (uniquement
en œuvre pour y remédier ; performance. Les travaux de l'AQC doivent entre entreprises et les acteurs de plus en plus nom- pour les bâtiments de plus de 1 000 m²).
• identifier les causes de la non-qualité ainsi que autres être utilisés pour définir son contenu. breux chargés du pilotage du chantier : la maîtrise Aujourd’hui, parce que le bâtiment vit une muta-
ses effets, et suivre leurs évolutions ; d'œuvre, l'assistance à maîtrise d'ouvrage (spécia- tion, chaque acteur doit penser à tous les autres.
• évaluer le coût financier des risques tech- Le principal enseignement lisée HQE, Bepos…) et la maîtrise d'ouvrage. Cette nécessité de dialogue et de traçabilité
niques de la non-qualité. Un bâtiment est un système en équilibre et non Finalement, les fonctions essentielles dans une apparaît dès la conception, en particulier pour
L’ensemble fait l’objet d’un rapport, complété par une juxtaposition d'ouvrages indépendants. Plus opération performante, en construction neuve tous les problèmes d’interface entre deux
trois films pédagogiques, consultables sur www. ce système est conçu pour une performance éle- comme en réhabilitation, sont désormais la syn- ouvrages. Les concepteurs doivent les com-
qualiteconstruction.fr, à la rubrique « l’Observa- vée, plus la performance exigée pour chaque thèse, l'aptitude au dialogue, la traçabilité et le prendre, les prévoir, décrire les solutions à
tion », puis « Bâtiments performants & Risques ». ouvrage influe sur la performance d'autres contrôle sur chantier. Les acteurs se multiplient au mettre en œuvre pour les surmonter. Les entre-
De fait, l’une des premières applications concrètes domaines, dans un sens pas toujours positif. Par moment où une synthèse exhaustive et claire prises retenues doivent en être informées et la
de cette étude d’identification de pathologies exemple, une isolation thermique par l'extérieur devient de plus en plus nécessaire : il y a là une mise en œuvre vérifiée. Bien conduite, cette
émergentes a consisté à alimenter les travaux du renforcée améliore naturellement la performance mission à reconquérir. démarche raccourcit les délais d'exécution,
Programme « Règles de l'Art Grenelle de l'Envi- thermique en hiver, mais modifie également le assure la maîtrise des coûts et évite les malfa-
ronnement 2012 » (RAGE 2012). Ce Programme a confort d'été, l'acoustique, la tenue au feu, voire la Une fonction à reconquérir çons. Négligée, elle ouvre la voie à de coûteuses
pour mission, à la demande des pouvoirs publics, résistance sismique si des rupteurs de ponts ther- Avant tout, la maîtrise d'ouvrage doit se persua- reprises en cours de chantier, voire à l'apparition
d’accompagner les quelque 370 000 entreprises miques sont mis en œuvre pour l'accrochage des der qu'une opération, même relativement de pathologies que l'on aurait pu éviter. n

8 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 9
I
l existe un gouffre entre une conception biocli-  nécessité de considérer le bâtiment comme un
matique et les signes d'une conception biocli- Photo page ci-contre : système global, dont l'équilibre doit être maintenu.
matique d’un bâtiment. Dans le premier cas, À 3 835 m d'altitude sur À titre d’exemples : des isolants en ouate de cel-
les concepteurs ont longtemps réfléchi et l’itinéraire du Mont-Blanc, le lulose ou en fibres textiles recyclées, appréciées
nouveau refuge du Goûter,
imaginé des solutions adéquates en fonction en approche bioclimatique, stockés à l’air libre et
ouvert depuis l'été 2012,
du site. Dans le second cas, ils affichent le lan- minimise son impact
soumis à la pluie qui peut ruiner leur caractéris-
gage bioclimatique – quelques m² de toiture végé- environnemental malgré tiques thermiques ; des défauts d'étanchéité à
talisée, deux ou trois puits de lumière… et surtout d'importantes contraintes - l'air aux jonctions plancher/ossature verticale
une utilisation visible du bois – sans bilan et sans vents de 300 kWh, dans la construction bois, et plus globalement
nécessairement rechercher une cohérence d'en- températures négatives en aux traversées de paroi par des gaines élec-
semble. Une application irréfléchie des labels permanence (- 7 °C est la triques, des réseaux de chauffage groupés ; le
encourageant la conception bioclimatique aboutit température la plus élevée poids des grandes baies coulissantes, dont les
souvent à cet étalage des signes. C'est un peu de l'année durant la nuit), conséquences ne sont pas envisagées (difficul-
comme si, dans un discours, il fallait entendre des neige éternelle : autonomie tés de manœuvre, déformation graduelle des
énergétique grâce à 97 m²
mots-clefs sans souci du sens global. menuiseries conduisant à une réduction de
de panneaux
La démarche bioclimatique est imprécise et photovoltaïques et à des
l'étanchéité à l'air) ; de nombreux défauts dans
ingrate. Il n'existe pas de méthode incontestable, panneaux thermiques, la conception du pilotage des protections
mais un consensus se dégage toutefois. La seule seulement 10 m3 de béton solaires, éléments clés de l’approche bioclima-
méthode réellement efficace est celle de l'ACV employé pour la tique et plus généralement un ensemble d’er-
(Analyse du cycle de vie), avec une obligation de construction, structure en reurs de conception conduisant à des surchauffes
résultat : le delta environnemental doit être nul bois massif, ventilation d'été, etc.
entre le moment où l'on aborde un site pour double flux pilotée en L'AQC a observé un phénomène que l'on com-
construire un bâtiment et, 50 ou 100 ans plus fonction du taux de CO2 à mence à peine à identifier : l'inadéquation des
tard, celui où on le restitue après déconstruction l'intérieur, planchers et solutions de chauffage à forte inertie en
plafonds apparents
du bâtiment. Ce contrôle s'applique à toutes les construction neuve. Si l’on prend l’exemple du
(Lignotrend) avec une tenue
démarches bioclimatiques, mais il n'est pas au feu de 60 minutes.
plancher chauffant basse température classique
simple à mener du tout. Les méthodes d'ACV ne avec chape béton, son inertie se compte en
sont pas légion, les logiciels non plus et les don- heures, il est donc incapable de réagir en
nées pour les nourrir, comme les FDES par quelques minutes à une sollicitation de sa régu-
exemple (Fiches de déclaration environnemen- lation. Par conséquent, en fonctionnement en

Photo Lignotrend
tale et sanitaire), sont loin, très loin, de couvrir mi-saison, les apports solaires ajoutent leur
tous les composants et systèmes techniques du chaleur à celle de l'émission du plancher chauf-
bâtiment. fant, ce qui engendre une surchauffe et un incon-
fort. Certes il est souhaitable que le bâtiment
Approche bioclimatique dispose d'une certaine inertie pour le confort
et pathologies d'été, mais a contrario les émetteurs de chauf-
CONCEPTION BIOCLIMATIQUE L'enquête de l'AQC sur les bâtiments perfor- fage doivent réagir très rapidement et offrir

Une démarche
mants ne s'est pas penchée spécifiquement sur l'inertie la plus réduite possible. Malgré son
la démarche bioclimatique, mais elle a observé image favorable et ses possibilités de valorisa-
de nombreux signes de dysfonctionnements de tion des sources de chaleur basse température,
l'approche bioclimatique. donc d'utilisation potentiellement importante
Aucune de ces remarques ne remet en cause la d'énergie renouvelable, le plancher chauffant

indispensable,
légitimité de l'approche bioclimatique. Elles classique avec une chape de 6 à 10 centimètres
mettent en relief la méconnaissance de la au-dessus des tubes ne convient plus aux bâti-
démarche bioclimatique par de nombreux acteurs ments très isolés. Il faut privilégier les solutions
du bâtiment et pointent à nouveau l'absolue sèches à base de plaques de plâtre ou les www

mais encore Le comportement des utilisateurs compte beaucoup


Olivier Sidler, directeur du bureau
d’ingénierie Enertech, aime les
Toyota Prius. Pour les bâtiments,
dit-il, la situation est similaire, en pire.
engendrées par le maintien des
habitudes. Deuxièmement, la

balbutiante
comparaisons automobiles. Il prend La consommation d'un bâtiment conçu formation doit être reconduite
l'exemple de la Toyota Prius Hybride. pour être performant – c'est-à-dire périodiquement pour tenir compte de
Aux mains d'un conducteur qui économe en énergie – varie de 1 à 3 ou la modification dans le temps de la
modifie sa conduite pour réduire davantage selon le comportement des population des occupants d'un
autant que possible sa consommation, occupants. Il en tire trois conclusions. bâtiment particulier. Troisièmement,
elle atteindra 3 à 4 l/100 km. Si le Premièrement, les occupants doivent les occupants doivent avoir accès,
conducteur ne change rien à ses être formés à l'utilisation de leur facilement, à l'historique des
texte : Pascal Poggi
La RT 2012 introduit les premiers objectifs bioclimatiques. S’ils sont habitudes, le véhicule reste aux nouveau bâtiment, ainsi que les consommations du bâtiment - voire
alentours de 7 l/100 km, ce qui même de parties du bâtiment - de
photos : Alucobond
(Ramon Prat – insuffisants pour garantir une parfaite conception bioclimatique, ils demeure plus performant qu'un
équipes de maintenance et
d'exploitation. Cette formation doit manière à identifier les
Moreno Maggi),
Alwitra, FDT,
GlassMarte, Lamilux,
orientent dès à présent les choix des concepteurs dans la bonne véhicule traditionnel mais n'atteint
pas le potentiel d'économies de la
être claire et comporter des exemples consommations de chaque service,
par exemple.
montrant les surconsommations
direction, pour les préparer à la prochaine étape de 2020.
UN Studio, DR

10 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 11
solutions minces avec des tubes de très faible
diamètre (10 mm) et une épaisseur de chape 
réduite à 2 cm de manière à minimiser l'inertie. Une verrière zénithale
Néanmoins, comme l'enquête a porté sur des transmet la lumière du jour à
bâtiments soumis à la RT 2005, on peut penser l'ensemble des circulations
dans une certaine mesure que les contraintes verticales dans ce bâtiment
spécifiques introduites par la RT 2012 sur l’ap- de 6 niveaux.
proche bioclimatique vont obliger les concep-

teurs à une réflexion approndie en phase avant-
Les consommations
projet et gommeront une partie des éléments de d'énergie sont tellement
non-qualité identifiés par l'AQC. réduites que deux
chaudières murales à
RT 2012 et approche bioclimatique condensation suffisent.
La méthode de calcul Th-B-C-E de la RT 2012,
une première fois publiée par l'arrêté du 20 juil-
let 2011, annulée par le Conseil d'État puis repu-
bliée sans modification par l'arrêté du 30 avril
2013, introduit plusieurs contraintes qui participent
d'une conception bioclimatique.
La première, la plus connue, est le coefficient
Bbio. Exprimé sans unité, le Bbio traduit l'effica-
cité énergétique du bâti par rapport aux besoins
de chauffage, de rafraîchissement et d'éclairage.
Son but est de contraindre le maître d'ouvrage, le
maître d'œuvre et les concepteurs qui les
entourent, à bien réfléchir à la conception phy-
sique de leur bâtiment, avant de penser à l'effica-
cité des systèmes techniques dont il sera équipé.
Il valorise l'implantation et la forme du bâtiment,
la surface et l'orientation des baies. Il maximise
l'éclairage naturel des locaux. Il privilégie les
Photo Alwitra

solutions liées au bâti : l'isolation et l'inertie ther-


miques, la transmission solaire, la transmission
1
lumineuse, l'ouverture des baies pour une venti-
lation naturelle contrôlée, l'étanchéité à l'air, etc.
Certains bureaux d’études, comme Pouget 1 Sur un bâtiment neuf, la

Consultants notamment, considèrent que le Bbio végétalisation des toitures n'a


n'est pas suffisamment contraignant pour cer- aucune influence sur l'isolation
tains types de bâtiments, dont les bureaux. S'il thermique du bâtiment. En
était plus sévère, il contraindrait réellement revanche, les îlots de verdure
contribuent à réduire la surchauffe
l'équipe de conception, estiment-ils, à une
urbaine en été et, à ce titre,
réflexion approfondie sur le bâtiment. participent à la diminution des
L'intérêt du Bbio, tel qu'il existe aujourd'hui, vient

Photos DR
consommations de
surtout du fait que son calcul doit être remis avec rafraîchissement.
la demande de permis de construire. Qui dit le
calculer dit entamer une vraie conception
Le premier bâtiment de logements collectifs Bepos dans Paris
2 Les solutions d'éclairage

réfléchie du bâtiment bien plus tôt qu'auparavant. zénithal dont l'ouverture est
Il faut prouver par le calcul, dès dépôt de permis pilotée pour contribuer au confort
Baudoin Bergeron Architectes, logements traversants pour le seulement 9 kWhEP/m².an – sont
de construire, que le bâtiment respectera la RT. par ventilation naturelle,
associés à LGX Ingénierie et Pouget confort d'été. Au centre du bâtiment, couverts par deux chaudières murales
La deuxième contrainte a trait au confort d’été contribuent à la réduction des
Consultants, ont conçu et construit un la circulation verticale à condensation de 35 kW en
consommations d'énergie, au
sans rafraîchissement. La RT 2012 définit des bâtiment Bepos (à énergie positive) surdimensionnée est conçue comme chaufferie. L'ECS est produit par des
bien-être des occupants et jouent
catégories de bâtiments dans lesquels il est pos- de 17 logements pour la Régie un puits de lumière : verrière panneaux solaires thermiques en
leur rôle d'exutoire de fumées en
sible d’assurer un bon niveau de confort en été immobilière de la Ville de Paris dans zénithale, ascenseur et escalier sont toiture et une récupération de la
cas d'incendie.
sans avoir à recourir à un système actif de refroi- le XIe arrondissement à Paris. Pour rassemblés dans un seul volume, chaleur sur les eaux grises, plus un
atteindre le niveau Bepos, alors que cerné de vide toute hauteur. Des appoint par les deux chaudières.
dissement. Ces catégories (CE1 et CE2) dépendent
le contexte urbain ne permet pas de parois en pavés de verre laissent La toiture est conçue comme une
du type d’occupation et de la localisation (zone
produire beaucoup d'énergie, il faut filtrer la lumière jusqu'aux paliers de centrale de production d'énergie :
climatique, altitude, proximité de zones de bruit). consommer très peu. Le bâtiment est distribution et aux pièces d'eau des capteurs solaires thermiques,
Pour ces bâtiments, la réglementation impose de forme simple, compact (1 500 m² logements (cuisine, salles de bains et capteurs photovoltaïques, puits de
que la température la plus chaude atteinte dans Shon sur un terrain de 418 m²), avec douches), adossées aux paliers. lumière. La production photovoltaïque
les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours une profondeur de 14 à 16 m, ce qui Les logements de 3 pièces et plus atteint 33,1 kWhEP/m².an, face à une
très chauds d’été, n’excède pas un seuil (Ticref). tout de suite a posé la question de sont traversants est-ouest. Les consommation au sens de la RT de
Photo Lamilux

La troisième contrainte concerne la surface mini- l'accès au clair de jour du centre du besoins de chauffage très réduits – 32,6 kWhEP/m².an : le bâtiment est à
male des baies en logements collectifs. La bâtiment, et de l'organisation de la consommation de chauffage atteint énergie positive.
RT 2012 prescrit que la surface totale des www 2

12 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 13
Photo Alucobond (Ramon Prat – Moreno Maggi)
Photo GlassMarte
Photo UN Studio

Photo FDT
1 2 3 4

baies mesurée en tableau soit supérieure ou égale 1 Baptisée Tour Bioclimatique,


problème du tertiaire n'est pas le chauffage, tirer le meilleur parti du site, orienter le bâtiment 3 En 2003, Degussa a construit à liberté quant à l'orientation de leur bâtiment. En
à 1/6 de la surface habitable (surface habitable au ce projet de Bouygues Immobilier mais le rafraîchissement, notamment en de manière à minimiser ses besoins de chauffage, Trostberg en Allemagne un environnement urbain dense, c'est une toute autre
sens du Code de la construction et de l'habitation). et des architectes hollandais UN bureaux. Ils tentent de décourager le recours à de rafraîchissement et d'éclairage. Deuxièmement, nouveau centre de recherches affaire et il faut traduire ces grands principes en
La quatrième contrainte porte sur les protections Studio fait l’objet d’un concours à la climatisation en mettant en avant plusieurs la conception bioclimatique construit autant que entièrement sous cloche de verre petites recettes, en conservant toujours l'ultime
Issy-les-Moulineaux (92). Si elle
solaires en logements collectifs. La RT stipule que méthodes de rafraîchissement passives : possible à l'aide de matériaux locaux et s'efforce de de 2 200 m². Près de 50 % de cette garde-fou de l'ACV. Par petites recettes, il ne faut
est construite, sa double façade peau extérieure s'ouvre pour la
les baies de tout local destiné au sommeil et de conception du bâtiment, masques, protections minimiser l'énergie grise dépensée pour la fourni- rien entendre de péjoratif, car il s’agit au contraire
ventilée sera coupée tous les 1 à ventilation naturelle et la lutte
catégorie CE1 (non rafraîchi) doivent être équipées 4 niveaux pour éviter la formation solaires, ventilation, puits climatique, etc. ture des matériaux et la construction du bâtiment. de faire souvent preuve d'imagination pour mettre
de protections solaires mobiles, de façon à ce que Au bout du compte, la RT 2012 contraint les acteurs Troisièmement, la déconstruction du bâtiment et la contre la surchauffe d'été. au point de nouvelles approches, les solutions
d'une cheminée chaude. La façade En hiver, elle maintient autour du
le facteur solaire des baies ne dépasse pas un pla- portera du photovoltaïque et la à travailler ensemble, plus tôt et plus intensément réutilisation de ses matériaux est prise en compte. classiques prônées ne prêtant mal aux environne-
bâtiment qu‘elle abrite une
fond défini en annexe de l'arrêté du 26 octobre ventilation double flux avec qu'auparavant, mais elle amorce juste l'exigence Quatrièmement, une conception bioclimatique température supérieure de 9 à
ments urbains denses. Pensons par exemple à la
2010. Ce plafond est fonction à la fois de l'altitude, récupération de chaleur sera de conception bioclimatique. Il faut regarder plus s'attache à fournir des conditions d'utilisation du 12 °C à la température extérieure. ventilation naturelle : le niveau élevé de bruit exté-
des zones climatiques, du caractère passager ou individualisée dans des convecteurs loin et penser à la RT 2020 avec ses bâtiments à bâtiment confortables et saines en minimisant les rieur en ville joint à la mauvaise qualité de l'air
pas de l'occupation du local et du classement des multifonctions en façade. énergie positive. Il ne suffira plus alors de sur-iso- consommations d'énergie. Cinquièmement, les 4 Le lycée hôtelier Georges extérieur le long des voies à forte circulation, la
voies en zones de bruit BR1, BR2 ou BR3. 2 L'apport de lumière du jour
ler, il faudra vraiment approfondir la conception dépenses d'énergie restantes doivent être cou- Frêche, en service à Montpelier rend parfaitement inapplicable. Le résultat serait
Cinquième contrainte, la RT impose aussi que bioclimatique des bâtiments, notamment pour vertes par des énergies renouvelables produites depuis la rentrée 2012, a été désastreux en termes de confort acoustique et de
au cœur des bâtiments tertiaires conçu par les architectes
les baies d'un local de catégorie CE1, non à réduire les besoins d'éclairage et de rafraîchisse- localement. Sixièmement, les consommations qualité de l'air intérieur.
est possible grâce à des Massimiliano et Doriana Fuksas.
occupation passagère, s'ouvrent sur au moins cloisonnements. ment. Dès aujourd’hui, les labels volontaires d'eau sont réduites, l'eau de pluie est récupérée et Les petites recettes, ce sont les technologies
Ses formes organiques sont
30 % de leur surface, sauf si des règles d'hygiène Effinergie+ et Effinergie Bepos accroissent les exi- réutilisée. passives ou actives pour consommer le moins
calculées pour ménager des
ou de sécurité l'interdisent. gences par rapport à la RT 2012, mais introduisent Le juge de paix, c'est l'Analyse du cycle de vie du espaces ombrés à l'extérieur et
d'énergie possible, tout en assurant le niveau de
Sixième contrainte, l'article 16 de l'arrêté du en plus de nouvelles préoccupations utiles dans bâtiment (ACV) avec la contrainte de résultat d'un pour projeter des ombres sur confort requis : puits canadien, puits hydrau-
26 octobre 2010 stipule : « Toute maison indivi-
duelle ou accolée recourt à une source d'énergie
« La RT 2012 une démarche bioclimatique. Le label Effinergie+
exige un Bbio Effinergie+ égal à 80 % du
delta environnemental nul. Les 6 grands principes
énumérés s'appliquent bien à de larges parcelles
certaines façades, de manière à lique, puits de lumière, gestion combinée des
protections solaires et de l'éclairage pour privi-
contraint les
protéger contre l'ensoleillement de
renouvelable », et précise également la contri- Bbio R T2012. Il rend obligatoire la mesure d'étan- libres, sur lesquelles les concepteurs ont toute mi-saison, de début et de fin d'été. légier l'éclairage naturel, solaire thermique et
bution minimale des énergies renouvelables
(ENR) au coefficient Cep de la maison acteurs à chéité à l'air pour tous les bâtiments de moins de
3 000 m². Il introduit aussi la prise en compte des
photovoltaïque, association du solaire thermique
haute température et de groupes à absorption,
(coefficient de consommation d’énergie).
Malheureusement, cette disposition a rapide-
travailler consommations d'énergie au-delà des usages
réglementaires, notamment les consommations
autoconsommation de l'électricité photovol-
taïque produite sur site, vitrages à fort contrôle
ment été détournée de son objet (inciter à une ensemble, plus mobilières (les appareils déplaçables), celles de Fiche conseils solaire, vitrages électrochromes, association de
vraie réflexion quant à l'emploi des énergies
renouvelables). En effet, les industriels ont très tôt et plus l'électroménager, des appareils électroniques, etc.
Le Label Bepos Effinergie, quant à lui, demande la Conseil 1
vitrages à contrôle solaire réduit et transmission
lumineuse élevée à des protections solaires effi-
vite développé des systèmes qui se calent sur le
minimum de l'exigence de la RT – une contribu-
intensément conformité au label Effinergie+, et introduit l'éva-
luation du contenu en énergie grise du bâtiment et
La conception bioclimatique est complexe, seule une analyse de cycle
de vie avec comme objectif un delta environnemental nul sur toute la
caces, bien conçues et bien pilotées, récupéra-
tion de chaleur de tous types : sur l'air extrait
tion des ENR égale à 5 kWhEP/(m².an) – mais qu'auparavant, son potentiel d'éco-mobilité en des termes tels durée de vie du bâtiment garantit sa réussite, indépendamment des
moyens techniques déployés.
dans des ventilations double flux, sur les groupes
surtout pas davantage, comme par exemple le
triplet chaudière à condensation + ballon
mais elle qu'il ne suffit pas, pour y répondre, de poser trois
prises dans le parking pour charger des véhicules
froids quand il y en a, sur les eaux grises… Tout
cela est nouveau et demande à être maîtrisé par
Conseil 2
solaire + un seul capteur solaire thermique ou le amorce juste électriques. La minimisation des besoins et la récupération systématique les acteurs de la construction. Toutes ces
chauffe-eau thermodynamique, etc.
La RT ne contient pas pour le tertiaire de dispo- l'exigence de Grands principes et petites recettes
d'énergie pour l'éclairage, le chauffage, la production d'ECS et le
rafraîchissement sont les deux principaux moyens d'une conception
mesures ne sont pas applicables partout et
prennent place dans des projets réfléchis, en
sitions contraignantes comparables à celles que
l'on peut lire pour le logement. Les rédacteurs
conception La conception bioclimatique des bâtiments repose
sur 6 grands principes et un juge de paix. Les
bioclimatique. gardant toujours à l'esprit l'obligation d'une ACV
montrant un delta environnemental nul sur
de la méthode se rendent bien compte que le bioclimatique. » 6 principes sont les suivants : premièrement, il faut toute la durée de vie du bâtiment. n

14 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 15
ÉTUDE THERMIQUE

Des difficultés
chez les
utilisateurs Les utilisateurs des logiciels de calcul sont loin d’être tous
texte : Pascal Poggi

familiers des spécificités de la RT 2012, profondément différente


photos : Hora, DR

de la RT 2005. D’autant qu’elle impose une concertation entre les concepteurs


et des premiers calculs thermiques dès l’esquisse.

à
travers ses 3 coefficients clefs – Bbio,  non-thermiciens, alors que tous les autres, de
Ticref et Cep – ainsi qu'en imposant l'ap- Photo page ci-contre : manière différente pour chacun, sont des outils
port de preuves de respect de la régle- le calcul du coefficient Bbio détaillés et très puissants pour les thermiciens.
mentation dès le dépôt du permis de doit être réalisé dès le début L'aspect travail collaboratif et co-conception entre
de la conception et joint à la
construire, la RT 2012 a modifié la différents bureaux d’études a été pris en compte par
demande de permis de
séquence de travail dans la conception des bâti- construire. Il valorise la
plusieurs de ces applications. Clima-Win comporte
ments neufs. Dès les premiers travaux de concep- conception bioclimatique du un module de simulation thermique dont le moteur
tion, il faut respecter les coefficients Bbiomax et bâtiment, sans prendre en a été programmé par BBS à partir du texte de la
Ticref, simplement grâce aux vertus du bâti, sans compte les systèmes méthode de calcul Th-B-C-E. Il communique avec
tenir compte de l'efficacité énergétique des sys- techniques ventilation- tous les logiciels de conception architecturale par
tèmes utilisant de l'énergie (chauffage, ventilation, chauffage-rafraîchissement- échange de fichiers .IFC (1). Mais depuis septembre
ECS, éclairage, etc.), et en apportant la preuve par éclairage qui l'équiperont 2013, Clima-Win est également incorporé à Revit
le calcul. Ce qui implique une concertation entre ensuite. Architecture (Autodesk) : sans quitter l'environne-
les différents bureaux d’études de conception dès ment Revit, l'utilisateur peut immédiatement juger
les premières esquisses, et des premiers calculs des résultats en termes de performance réglemen-
thermiques à l'aide d'outils certifiés pour cela. (1) Format de fichier utilisé taire RT des modifications qu'il apporte à son plan.
pour échanger et partager des Discepolo, de son côté, est conçu pour une
Les logiciels RT 2012 informations entre logiciels. approche de la RT en phase esquisse et www
Depuis le 1er juillet 2013, la RT impose que les
calculs et les différents documents prouvant la
conformité à la RT, au moment du dépôt de permis
de construire et à livraison du bâtiment, soient pro- L'approche du Titre IV
duits à partir d'applications certifiées. A début Pour la conformité avec la RT, calculs affinés. Un premier
octobre 2013, les logiciels certifiés par le Cstb pour l'arrêté du 26 octobre 2010 Titre IV vient d'être attribué à la
le calcul thermique de la RT 2012 étaient les sui- prévoit également une solution BAO (Boîte à outils) Promodul, un
vants : Clima-Win et Discepolo de BBS Slama, simplifiée, dite Titre IV « mode outil logiciel développé avec BBS
Cypecad MEP de Cypecad, Lesosai de E4tech d'application simplifiée en maison Slama. La BAO Promodul va
individuelle », uniquement chercher les caractéristiques des
Software, Archiwizard de HPC-SA, Pleiades+Comfie
applicable à la maison produits et systèmes dans la base
module RT 2012 d'Izuba Energie, U22Win RT 2012 et
individuelle. Cette procédure de données Edibatec et la base
U21 Win (maisons individuelles seulement) de simplifiée implique une démarche Cléa gérée par Promodul. Un
Perrenoud. DesignBuilder de DesignBuilder Cetteg de précaution : la simplification second Titre IV est en cours
est en cours d'évaluation. à noter que Fauconnet des calculs oblige à retenir des d'instruction. Il est présenté par
Ingénierie et BBS Slama ont conclu un accord : solutions techniques sur- Cardonnel Ingénierie et
Clima-Win est appelable directement depuis Visual performantes par rapport à une rassemblera des produits
Photo DR

TTH de Fauconnet, sans sortir de l'application. démarche optimisée avec des clairement identifiés
Globalement, Discepolo est un outil conçu pour les

16 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 17
avant-projet. Durant la phase d'élaboration d’un 1 La RT 2012 ne s'applique

projet, tous les paramètres ne sont pas fixés (qualité pas à toute la construction
de vitrages, type d’isolant…) et doivent pouvoir évo- neuve. La fiche d'application
luer rapidement et facilement en fonction des dis- « Comment identifier l'usage
cussions entre maîtrise d'ouvrage, maîtrise d'œuvre d'un bâtiment et l'exigence
et les bureaux d’études techniques associés. associée ? » publiée par le
Cstb en juin dernier indique
Discepolo, mais aussi Archiwizard, le module RT
que la RT ne s'applique pas aux
2012 de Pleiades+Comfies et DesignBuilder
prisons, lieux de culte, salles
lorsque son évaluation sera terminée, permettent de spectacles (cinémas,
de saisir rapidement un projet de bâtiment, d'ef- théâtres, auditorium, etc.),
fectuer une Simulation thermique dynamique musées, salles d'exposition,
(STD) à partir des hypothèses initiales du projet, piscines, patinoires, saunas et
sans être freiné par de trop longs temps de saisie. hammams y compris leurs
Ces quatre applications peuvent être utilisées dès vestiaires, salles polyvalentes
l'esquisse, mais aussi tout au long du processus, et salles des fêtes, salles de
ainsi qu'en fin de travaux pour l'attestation finale. conférences, médiathèques et
bibliothèques municipales. Ces
Discepolo est plus généreux que les trois autres
segments du tertiaire ne sont
en termes de fichiers d'entrée : il accepte les .IFC,
plus soumis à aucune
les fichiers SketchUp, les fichiers de certaines réglementation thermique,
applications CAO/DAO comme celles d’All mais les maîtres d'ouvrage
Systems. Discepolo est aussi le seul à pouvoir sont invités à faire du mieux
intercepter le fichier d'entrée XML que génère qu'ils peuvent.
chaque logiciel RT 2012 pour renseigner le
2 Dans la méthode RT 2012,
moteur du Cstb. Ce fichier XML constitue une
description très détaillée du bâtiment, depuis son le coefficient de consommation
organisation spatiale jusqu'à la nature précise de d’énergie Cepmax des grands
commerces peut dépasser
chacun de ses composants. à partir de ce fichier,
500 kWhEP/m².an.
Discepolo reconstitue l'arborescence du bâtiment
sans que l'utilisateur n’ait à ressaisir quoi que ce 3 4 En logement collectifs, le
soit. Il devient ensuite possible d'appliquer au couple chaudière à
bâtiment les scénarios d'occupation et les condi- condensation solaire
tions météorologiques réels demandés par le thermique est devenu un
maître d'ouvrage, au lieu des scénarios conven- optimum technico-
tionnels de la RT 2012. Cela sert à tester le bâti- économique, facilement
ment non plus dans les termes conventionnels de valorisé par la méthode de
la RT, mais dans la réalité de sa vie en œuvre, telle calcul RT 2012.
que le maître d'ouvrage la prévoit. On vérifie donc 5 Les équipements utilisant ou
l'impact des scénarios réels sur les indicateurs
pilotant de l'énergie doivent
de STD : évolution des températures intérieures justifier leurs performances via
(Ticref), des niveaux de confort, des consomma- une certification ou une
tions énergétiques... vérification par tierce partie.
Archiwizard est particulièrement efficace dans Faute de quoi ils sont pris en
la simulation du coefficient Bbio en raison de son compte dans le moteur de la
aptitude inégalée en simulation des protections RT 2012 en fonctions de
solaires de toutes sortes. L'approche de ces valeurs forfaitaires très
quatre applications permet d'incorporer la STD, 1 pénalisantes.
sans surcoût, dès l'esquisse.

Les difficultés des utilisateurs


La méthode RT 2012 est profondément différente
de celle de la RT 2005 et de la RT dans l’existant.
Et lorsqu'on interroge les services d'assistance
technique des éditeurs de logiciels RT, il est très
clair que les utilisateurs, les bureaux d’études
thermiques pour l'essentiel, sont encore très loin
d'être familiers des nuances de la RT 2012. La
plupart d'entre eux n'ont pas lu la méthode de
calcul. Il faut préciser, à leur décharge, qu'elle
compte 1 360 pages. Ce défaut d'information est
la principale source des difficultés de conception
des bâtiments et, notamment, de la propagation
de rumeurs infondées : surcoût insupportable,
Photos DR

complexité qui rendrait la méthode inapplicable…


Sans même évoquer le fait que nombre www 2 3 4 5

18 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 19
PUBLI-REPORTAGE

Photo ci-dessous : de bureaux d’études et de concepteurs confondent loi 2010-788 prévoit deux attestations, au dépôt
la prise en compte des encore consommations conventionnelles au sens de permis de construire et à la réception de fin
fenêtres et façades vitrées de la RT et consommations prévisionnelles calcu- de travaux. Dans les deux cas, la forme, le conte-
avec leurs protections lées en fonction des scénarios d'occupation pré- nu des documents à fournir et le type d'interlo-
solaires requiert la saisie
vus par le client. cuteurs habilités à les établir sont très codifiés.
d'une vingtaine de données
très techniques. Trois
Dans le détail, trois points leur posent d'importantes Tout cela est expliqué en détail sur le site www.
logiciels spécifiques existent difficultés : la procédure qui prouve le respect de la rt-batiment.fr qui permet également de télé-
pour renseigner RT 2012, la preuve de l'efficacité des produits et le charger les documents à remplir. Les logiciels
correctement les logiciels de calcul RT des ouvrants et surfaces vitrées. RT les éditent directement dans la forme requise.
calcul RT 2012 sur ce point. La preuve de la conformité à la RT 2012 est dis- Par ailleurs, l'étude préalable d'approvisionne-
 persée entre plusieurs textes, pas forcément ment énergétique avec simulation technique et
connus des bureaux d’études. L'article 1er de la financière, que l'on demande également au
moment du dépôt de permis de construite,
émane de la loi 2005-781 du 13 juillet 2005.
L'avènement de la RT 2012 ne l'a pas modifiée,
elle est toujours obligatoire.
Concernant la preuve de l'efficacité des composants
et systèmes, la RT 2005 imposait déjà une classifica-
tion : certification du produit en fonction d'une
norme, vérification par un tiers ou valeur forfaitaire
par défaut en l'absence de toute preuve. Les valeurs
forfaitaires étaient déjà pénalisantes en RT 2005,
elles se révèlent dissuasives en RT 2012. De même,
la vérification par un tiers est moins bien valorisée
en RT 2012. De manière générale et dans un grand
nombre de cas en RT 2012, le choix de la valeur for-
faitaire n’est pas judicieux, il est vraiment conseillé
aux concepteurs de pousser leur analyse plus loin
sur les solutions techniques.
En ce qui concerne le calcul RT des surfaces vitrées,
seul le coefficient d’isolation de la fenêtre Uw (défini
comme la moyenne de Ujour et de Unuit) était pris
en compte dans la RT 2005 ; les apports solaires, par
exemple, n'étaient pas valorisés. Les calculs à partir
Photos Hora

des valeurs par défaut étaient peu pénalisants. Dans


la RT 2012 en revanche, certaines configurations
demandent de renseigner jusqu’à une vingtaine de
coefficients. Les apports solaires (Sw), la transmis-
sion de la lumière naturelle (Tlw) comptent beau-
Fiche conseils coup, et les valeurs par défaut sont extrêmement
pénalisantes. Et pourtant, de nombreux interlocu-
Conseil 1 teurs des services d'assistance technique des édi-
La RT 2012 est une méthode de calcul conventionnelle – efficace teurs demandent s'il existe un moyen d'extrapoler
pour comparer les solutions entre elles et les bâtiments entre eux – l'ensemble des coefficients nécessaires à partir des
mais pas pour prévoir des consommations réelles. coefficients Ujour et Unuit qui leur sont familiers…
Or, non seulement ce n'est pas possible, mais au vu
Conseil 2
de la réelle complexité des données à fournir et du
La sévérité affichée de la RT 2012 – 50 kWhEP/m².an – s'applique aux
bâtiments de logements, mais pas au tertiaire où les consommations nombre quasi infini de combinaisons de types et de
réglementaires peuvent aller jusqu'à 500 kWhEP/m².an. couches de vitrages, de gaz intercalaires, de joints et
de menuiseries, trois éditeurs proposent même des
Conseil 3 logiciels spécifiques pour calculer les données d'en-
Huit logiciels, pour l'instant, sont certifiés pour réaliser des calculs trée vitrages-menuiseries-façades requises par le
RT 2012. moteur de calcul. Il s'agit de Physalis de BBS Slama,
de Pleiades+Comfies et du logiciel Ulys du Cstb. Ce
Conseil 4 dernier requiert de saisir les paramètres de tous les
Pour prendre en compte les ouvrants dans toutes leurs nuances, il
composants (couche, profilé, joint, etc.), un exercice
faut s'appuyer sur une base de données ou utiliser des logiciels de
laborieux et source de probables erreurs de saisie.
calculs spécifiques.
Les deux autres applications puisent dans les bases
Conseil 5 de données de produits et systèmes au format
L'approche simplifiée en maison individuelle, dite Titre IV, a fait Edibatec, qui contient plusieurs milliers de réfé-
l’objet d’une première application en septembre 2013 : le logiciel rences nourries par les fabricants. Cela évite les
BAO Promodul. saisies et, en raison de la facilité d'entrée des don-
nées, permet la comparaison entre systèmes et
produits de différents fabricants. n

20 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3
ISOLATION PAR L'INTéRIEUR

Toujours efficace,
en construction
neuve comme
en rénovationLes fabricants ayant fait évoluer leur offre, l'isolation par
texte : Pascal Poggi
photos : AQC,
l'intérieur n'est pas du tout disqualifiée par les exigences de la
Homatherm, Isofloc,
Isover, Knauf
Bâtiment, DR
RT 2012. En rénovation, c'est parfois la seule solution possible et
elle permet d'atteindre des performances élevées. Si les systèmes sont de plus
en plus complets, on constate encore quelques erreurs dans la mise en œuvre.
Photo Homatherm

Ce panneau de sous-toiture en
fibres de bois, disponible jusqu’à
160 mm d’épaisseur, convient au
neuf et à la rénovation.

22 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 23
D
ans un bâtiment, les solutions d'Isola- combles : isolation en laine minérale faisant
tion par l’intérieur (ITI) sont nom- l’objet d’un Avis Technique ou d’un Constat de
breuses : isolation des combles per- Traditionalité, (juin 2009) ;
dus en panneaux, rouleaux, en vrac, • le CPT du CSTB n°3647 Mise en œuvre des pro-
isolation des combles en rampants en cédés d’isolation thermique rapportée en
panneaux ou rouleaux, isolation tendue sous toi- planchers de greniers et combles perdus fai-
ture métallique, doublage intérieur des murs sant l’objet d’un Avis Technique, Document
verticaux, soufflage dans des cavités de murs Technique d’Application ou Constat de
verticaux, isolation thermique des sols, etc. Pour Traditionalité (novembre 2008) ;
satisfaire aux exigences plus élevées de la • le Cahier du CSTB n° 3231 Guide de l’isolation
construction neuve ou des rénovations perfor- par l’intérieur des bâtiments d’habitation du
mantes, l'efficacité des produits isolants s'est point de vue des risques en cas d’incendie pour
accrue depuis deux ans, de nouvelles matières les aspects de tenue au feu (juin 2000).
sont apparues, leur mise en œuvre a évolué et De plus, Knauf Insulation, Saint-Gobain Isover,
les panneaux s'accompagnent désormais Rockwool et Ursa ont chacun suivi une procé-
presque systématiquement d’un procédé d’étan- dure de DTA pour la mise en œuvre des pan-
chéité à l’air. neaux et rouleaux en isolation des combles per-
dus ou sous rampants.
Isolation des combles
par panneaux ou rouleaux Photos page ci-dessous :
Ces cinq documents combinés - le CPT n° 3560_V2
Deux grandes techniques sont disponibles pour les contraintes de la RT 2012 et les 4 DTA - posent des prescriptions et des
l'isolation thermique des combles : d'une part obligent les entreprises à exigences renforcées vis-à-vis des perfor-
les panneaux rigides ou en rouleaux, d'autre part mettre en œuvre plusieurs mances thermiques et des bonnes pratiques :
le vrac soufflé. Ces deux techniques conviennent couches d'isolant. Elles • Pour les combles aménagés
à l'isolation thermique horizontale sur plancher doivent être posées en et les combles perdus :
de combles perdus et peuvent même être combi- contact les unes des autres > installation d’un écran de sous-toiture HPV
nées pour cette application ; tandis que l'isola- pour éviter l'apparition d'une (Hautement perméable à la vapeur d'eau)
tion sous rampants des combles aménagés est lame d'air froid entre deux en neuf, ou en rénovation lourde en cas de
isolants, ce qui réduirait la
réservée aux panneaux, rigides ou en rouleaux. dépose de la couverture. Cette nouvelle
résistance thermique
En l'absence de DTU, la mise en œuvre de l'iso- obligation est née à la fois du constat de
globale de la paroi. Photo de
lation thermique des combles par rouleaux ou gauche : bonne pratique.
défauts répétés d'étanchéité des toitures et
panneaux est décrite par : Photo de droite : mauvaise du fait que les metteurs en œuvre y remé-
• le Cahier de prescriptions techniques (CPT) du pratique. diaient à l'aide d'écrans étanches à l'air et à
CSTB n° 3560_V2 Isolation thermique des  l'eau, empêchant de fait la migration www

Photo DR

La mise en œuvre des isolants sous vide est délicate. Le coût des panneaux sur mesure pousse à concevoir un plan
de calepinage détaillé afin d'employer autant que possible des panneaux de dimensions standard.

Le difficile développement des isolants sous vide


Les isolants sous vide sont apparus isolants sous vide sont nettement ces derniers étant nettement plus
depuis plusieurs années dans les moins épais que les autres matières. coûteux. Pouget Consultants a donc
salons européens. Si leur coefficient Les employer en rénovation garantit développé une méthode en plusieurs
de conductivité thermique λ est une bonne isolation et minimise la étapes pour raccourcir la durée du
environ dix fois meilleur que celui du perte de surface habitable. Partout chantier en milieu occupé et
polyuréthane, à l'inverse leur prix est où le prix du m² habitable atteint minimiser les coûts de fourniture :
nettement supérieur. Le bureau 3 500 à 4 000 €, leur utilisation est relevé précis des surfaces à isoler,
d’études thermique Pouget rentable. Comme les isolants sous mise au point d'un plan de calepinage
Consultants promeut leur emploi en vide sont encapsulés dans des qui minimise le nombre de panneaux
isolation par l'intérieur de bâtiments feuilles d'aluminium pour préserver sur mesure, et description détaillée
existants, pièce par pièce, avec une le vide, on ne peut pas les recouper de l'intervention pour que l'isolation
méthode de mise en œuvre sur le chantier. Les fabricants - deux d'une pièce soit complètement
spécifique, testée à la faveur de suisses et deux allemands - réalisée – finitions comprises - en
plusieurs réhabilitations dans Paris. proposent des panneaux dans des une seule journée par une équipe de
Photo Isover

Photo AQC

à résistance thermique égale, les dimensions standard et sur mesure, deux à trois personnes.

24 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 25
Photo Isofloc
Photo Isover

Photo AQC

1 2 3

de la vapeur d'eau et provoquant des


condensations sur la face intérieure de la
1 Isolation thermique et

étanchéité à l'air vont


thermique principale (laine semi-rigide obli-
gatoire en rénovation).
chevrons chez Ursa, etc. Selon les industriels,
depuis deux ans, le marché s'oriente vers des
« Les une facilité de pose accrue, mais attention à soi-
gneusement juxtaposer les lés pour éviter un
toiture. Cette mesure permet ainsi de se désormais nécessairement
de pair : les systèmes d'ITI
Les quatre DTA Isolation des combles apportent
des exigences complémentaires suivantes :
laines au λ de 0,035 W/(m.K) qui tendent à deve- enquêteurs pont thermique.
L'enquête de l'AQC sur les bâtiments perfor-
ont observé en
prémunir contre les infiltrations et l'appari- nir la solution de base en isolation des combles.
tion de moisissures ; proposés par les fabricants • une isolation sous chevrons ou fermettes avec Mais pour répondre aux exigences de la RT 2012 mants a mis en lumière quelques erreurs de
cas d'utilisation
traitent les deux à la fois. Il
> conservation ou création d'un système de une laine semi-rigide de λ inférieur ou égal à – notamment une résistance thermique de mise en œuvre. Premièrement (et cette erreur
importe de respecter d'une
ventilation de combles, général et perma- 0,038 W/(m.K) ; l'ordre de 10 m².K/W dans les combles, ainsi vaut également pour l'isolation par doublage
nent. La suppression de la ventilation des
part les composants de
chaque système qui ne sont • l’exclusion des isolants de classe de tolérance qu'un traitement des ponts thermiques des toi- de deux pour les murs verticaux), les enquêteurs ont
combles accroît en effet le risque de
condensation ;
pas interchangeables d'une
marque à l'autre, d'autre part
d’épaisseur T1 en application en rampants
de toiture (combles aménagés ou toiture
tures –, les entreprises sont contraintes d'aug-
menter les épaisseurs d'isolant, ce qui se traduit épaisseurs observé en cas d'utilisation de deux épaisseurs
d'isolant, un vide d'air important entre les deux
> mise en place d’une membrane indépen-
dante et continue d'étanchéité à l'air, si le
les consignes de pose qui
deviennent spécifiques à
mono-pente) ;
• l’utilisation exclusive en isolation de combles
par des prescriptions différentes selon le type de
plafond.
d'isolant, couches. Ce qui rend possible, en cas de défaut
d'étanchéité à l'air, la formation d'une lame d'air
plancher n’est pas étanche à l’air, avec trai- chaque système. perdus (plancher de comble ou isolation de Dans le cas de combles perdus avec plafond sus- un vide d'air froid entre les deux couches d'isolant et diminue
tement des points singuliers.
2Explosion d’un caisson
plafond entre solives) de tout isolant souple de
λ supérieur ou égal à 0,040 W/(m.K).
pendu, par exemple, l’isolation doit être réalisée
en double couche : un premier lit de laine dérou- important la résistance thermique effective de la paroi. Les
deux couches d'isolant doivent être posées en
• Pour les combles aménagés exclusivement :
> mise en œuvre entre chevrons d’une isolation
lors du remplissage d’isolant
en vrac, due à un mauvais
Pour répondre à toutes ces exigences, les fabri-
lé entre les solives, puis un second lit déroulé
sur les solives pour traiter le pont thermique des
entre les deux contact, sans vide d'air entre elles.
Deuxièmement, lors de la pose d'isolant fibreux
par laine minérale rigide ou semi-rigide avec
réglage de la pression
d’insufflation de la machine. cants proposent des systèmes complets qui solives. De même pour l'isolation des combles couches. » en panneaux ou en rouleaux en certains points
un coefficient de conductivité thermique associent des laines de verre avec des λ de 0,032 perdus sur plancher horizontal, la pose en spécifiques - comme au passage de canalisa-
lambda (λ) inférieur ou égal à 0,036 W/(m.K) 3 Sur le marché allemand, à 0,038 W/(m.K), des accessoires de fixation, des couche croisée évite le pont thermique entre lés tions entre l'isolant et la plaque de parement -,
et une résistance thermique R minimale de la mise en œuvre de membranes d'étanchéité à l'air, des écrans HPV, d'isolation. Isover a introduit en septembre der- l'isolant est fortement comprimé. Cela réduit la
1,65 m².K/W ; l'isolation en vrac en des bandes adhésives et des colles : Vario nier la laine en rouleau IBR 400 : elle permet résistance thermique à l'endroit de la compres-
> pose sous chevrons d’une isolation par laine rampants dans des Confort chez Isover, isolation monocouche sous d'atteindre une résistance R de 10 m².K/W en sion et crée un pont thermique très localisé. Plus
souple ou semi-rigide assurant la résistance compartiments est courante. chevrons ou bicouche Ursa Confort entre et sous une seule couche de 400 mm d'épaisseur. C'est l'isolation est importante autour de ce www

26 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 27
pont thermique, plus son importance relative est
sensible. Les Règles de l'art, notamment le CPT
n° 3560_V2, proposent des méthodes spéci-
fiques pour éviter ce phénomène, notamment le
passage en apparent des canalisations si leur
dissimulation compromet l'intégrité de l'isolant,
ou bien la création d'un vide de construction
entre l'isolant et la plaque de parement pour
permettre le passage des canalisations.
Troisièmement, la découpe des panneaux d'iso-
lants est souvent imprécise et ménage des vides
qui créent un pont thermique et rendent possible
une condensation locale, un développement de
moisissures, etc. Trois solutions sont recom-
mandées. Tout d'abord, minimiser les découpes
en concevant un plan de calepinage. Ensuite, uti-
liser les outils de découpe d’isolant conçus pour
chaque matière, en particulier pour les laines de
bois, notoirement difficiles à découper. Enfin, il
vaut mieux découper moins que trop. Les iso-
lants en laines minérale, laine de bois etc., se
compriment latéralement assez facilement si la
découpe a été insuffisante. En revanche, si la
découpe est trop large, il faut alors traiter le pont

Schémas Isover
thermique à l'aide d'un isolant en mousse ou en
laine.

Isolation par isolants en vrac


La mise en œuvre des isolants thermiques en
vrac dans les combles perdus est régie par :
• le CPT du CSTB n° 3693 Procédés d'isolation
par soufflage d'isolant en vrac faisant l'objet
d'un Avis Technique ou d'un Document
Technique d'Application (avril 2011) ;
• le Cahier du CSTB n° 3231, déjà évoqué plus
haut.
Les matières utilisées en vrac sont la laine de
verre, la laine de roche, la ouate de cellulose, les
laines issues de textiles recyclés et, depuis peu,
les billes de PSE (voir encadré page ci-contre).
Les Règles de l'art ne connaissent pas encore
les billes de PSE mais traitent des autres  extérieur et la membrane d'étanchéité à l'air
matières. L'isolation en vrac est utilisée pour côté intérieur. Le séchage a duré des mois et a
Deux nouvelles matières
Le Cahier des prescriptions
l'isolation des combles perdus en neuf et en techniques n° 3560_V2 et les nécessité l'ouverture des coffres de plafonds
rénovation, mais aussi pour remplir les caissons
de planchers bois entre niveaux.
DTA spécifiques à chaque
marque codifient de manière
pour favoriser leur ventilation. L'AQC a égale-
ment observé plusieurs défauts concernant
pour l'isolation par l'intérieur
précise le type et la qualité
L'enquête de l'AQC a mis à jour quelques l'isolation des murs par remplissage des Depuis Batimat 2011, deux www.isover.fr. Le premier produit
des isolants en panneaux et
risques. Pour résumer, l'eau est l'ennemie de coffres à l'aide de matières en vrac. Là encore, matières nouvelles sont apparues issu de cette nouvelle matière est
en rouleaux à mettre en
l'isolation en vrac. En construction neuve, l'eau est un ennemi notoire. Par exemple, lors pour l'isolation des combles. Isoduo 36, disponible en rouleaux,
œuvre dans le cas de
celle-ci ne doit être mise en œuvre que lorsque de la construction d'un bâtiment à ossature Isoduo de Saint-Gobain Isover, un et dont le coefficient de Billes ou
l'isolation des combles en

Photo Isocell
le clos-couvert est assuré, c'est-à-dire lorsque bois à l'aide de parois préfabriquées et pré- isolant composite à base de fibres conductivité thermique λ atteint granulés
rampants. Les différents
de bois (50%), de laine de verre 0,036 W/(m.K). de PSE.
l'étanchéité du bâtiment à l'air et à l'eau est fabricants ont donc conçu isolées, il faut protéger l'isolant de la pluie
(40%), de liant en fibre de Les billes ou granulats de PSE
obtenue, particulièrement dans le cas des toi- des systèmes particuliers pendant le transport des éléments préfabri- polyester (8,7%) et d'additifs constituent la seconde matière.
tures-terrasses. Sinon, une fuite d'eau dans la pour chaque configuration : qués, durant leur stockage, et une fois mis en (1,3%), est destiné à l'isolation Elles sont mises en œuvre dans
toiture ou une exposition de l'isolation directe- rénovation (schéma de œuvre si le clos-couvert n'est pas réalisé en des combles en rampants ou en les coffres de Mob ou en vrac
gauche), construction
ment à la pluie ruinent sa résistance ther- même temps. à défaut de protection, l'isolant combles perdus, ainsi qu'à pour l'isolation des combles
neuve, type de charpente :
mique tant qu'elle n'est pas asséchée, et est détrempé par la pluie : perte de résistance l'isolation des coffres des Murs à perdus, et constituent une couche
fermettes, charpente
entraînent un tassement préjudiciable. Les thermique et perte de temps puisqu'il faut le ossature bois (Mob). Cette d'isolation thermique sans joint
traditionnelle (schéma de
enquêteurs de l'AQC ont notamment été faire sécher mais aussi vérifier les panneaux nouvelle matière est protégée par et sans découpe. Par rapport à la
droite), etc.
confrontés à un défaut d'étanchéité à l'eau préfabriqués, cavité par cavité, pour s'assurer un brevet, conjointement détenu cellulose, les billes de PSE
d'une toiture-terrasse réalisée en caissons de que l'eau n’est pas restée piégée dans l'une par Buitex et Isover. Une FDES est apportent une totale hydrophobie
disponible dans la base Inies et un meilleur λ (qui varie de

Photo Isover
bois. L'eau s'est introduite dans l'isolation d'entre elles. Bref, le gain de temps obtenu par
(www.inies.fr) et sur le site 0,033 à 0,035 W/m.K). Isoduo, la nouvelle
contenue dans les caissons et a été piégée la préfabrication est perdu dix fois. Autre matière d'Isover.
entre la membrane étanche à l'eau côté risque si le bâtiment fait appel à deux www

28 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 29
matériaux différents, bois et béton, par exemple :
l'étanchéité entre eux doit être soigneusement
« Les le risque de panneaux disjoints est réduit dans la
mesure où les plaquistes sont de longue date
réalisée en tenant compte de leurs dilatations pathologies les habitués pour des raisons esthétiques à réaliser

plus courantes
différentes, sinon les infiltrations d'eau d'excellentes jointures (bande collée + enduit)
détruisent l'efficacité de l'isolation. Les concep- entre les panneaux. Les pathologies les plus cou-
teurs et les responsables du chantier doivent
très clairement affecter la responsabilité de
rencontrées rantes rencontrées portent avant tout sur le pas-
sage des gaines électriques, des canalisations de
l'étanchéité de la liaison bois/béton à une entre- portent avant chauffage, d'eau chaude et d'eau froide dans
prise, ainsi que la responsabilité de sa vérifica-
tion. De plus, il faut mettre en œuvre une étan- tout sur le l'épaisseur des doublages. L’acheminement des
câbles électriques en paroi verticale est défini par
chéité à l'eau et à l'air spécifique pour cette
liaison : écran, mousses ou joints élastiques, etc.
passage des la norme UTE C15-520, qui autorise le passage de
câbles d’un diamètre ≤ à 15 mm entre le mur et
gaines l’isolant dans l’épaisseur du plot de mortier adhé-
L'isolation des murs par doublage
La mise en œuvre des doublages isolants est électriques, des sif. La réalisation de saignées dans l’isolant n’est
donc pas nécessaire pour des conduits jusqu'à
soumise à la norme française NF DTU 25-42
Ouvrages de doublage et habillage en complexes
canalisations 15 mm de diamètre. Au-delà, l’emploi de gaines
contraint à réaliser une saignée dans l’épaisseur
et sandwiches plaques de parement en plâtre et de chauffage, de l’isolant avec un outil adapté pour une découpe
isolant (décembre 2012), et toujours au Cahier
du CSTB n° 3231 pour les aspects de tenue au
d'eau chaude et soignée, ce qui provoque une diminution de la
résistance thermique et doit être compensé. Dans
feu. Malgré la considérable ancienneté de l'iso- d'eau froide le cas d’un système hydrocâblé - un système de

dans
lation par doublage sur le marché français et distribution de chauffage, d'eau chaude et d'eau
l'existence d'un DTU, on trouve de nombreux froide en tubes de synthèse à partir de nourrices
ATec/DTA pour des doublages intérieurs isolants
en murs ou en plafonds : plaque de plâtre/iso-
l'épaisseur des centralisées -, certains fabricants proposent des
doublages spécifiques. Le Placomur® Ultra Pass
lant ou plaque de plâtre/isolant/plaque de plâtre. doublages. » de Placoplatre, par exemple, est un complexe de
Les matières isolantes utilisées sont le PSE, le doublage disposant de goulottes pré-installées
PSE graphité, la laine de verre, la laine de roche dans l'épaisseur de son isolant, juste derrière la
et le polyuréthane (PU). Ces ATec/DTA per- plaque de plâtre, et destinées au passage de
mettent de déroger à certaines consignes de  gaines ou de canalisations hydrauliques. De telles
mises en œuvre générales décrites dans le DTU. Photo page ci-contre : solutions facilitent le travail des chauffagistes et
Le DTA n° 9/12-955 du procédé Labelrock de la norme NF DTU 25-42 des plombiers. Elles assurent également le pla-
Rockwool permet ainsi de ne pas renforcer l'iso- portant sur la mise en œuvre cement des fluides sur la paroi chaude du dou-
lant au niveau de la plinthe, car le panneau com- des complexes de doublage blage collé, ce qui contribue à éviter les incidents
porte d'origine un joint thermique pour éviter le isolants prévoit une reprise provoqués par le gel de l'eau dans les circuits, en
pont thermique en partie basse. de l'isolation au niveau de la cas d'arrêt du chauffage ou du puisage d'ECFS
Depuis deux ans, aucune nouveauté majeure plinthe pour éviter un pont durant quelques jours en hiver.
thermique. Certains
n'est intervenue en matière d'isolation par dou- La question de l'étanchéité à l'air de l'isolation
panneaux bénéficient d'un
blage. Les niveaux de résistance et de perfor- par doublage est directement liée au système
ATec qui les exonère de
mance thermiques requis poussent les entre- cette reprise, dans la mesure employé. La plupart des fabricants, dont Isover,
prises à mettre en œuvre deux couches d'isolant, où ils possèdent en partie Placoplatre, Rockwool et Ursa préconisent
amenant le risque possible décrit plus haut d’un basse un joint thermique l'emploi de membranes. Elles figurent dans les
vide d'air entre les couches d'isolant. En revanche, compressible. systèmes de doublage à haute efficacité ther-
mique qu'ils commercialisent, de même que
tous les accessoires nécessaires. Knauf
Bâtiment a choisi une autre voie. Son système
Knauf Easy Click assure l'isolation thermique,
Fiche conseils le passage des câbles et canalisations, et
l'étanchéité à l'air sans membrane. Il se com-
Conseil 1 pose de panneaux isolants en polyuréthane ou
Les niveaux élevés d’isolation demandés dans les bâtiments en PSE graphité, d'une ossature métallique
performants imposent une mise en œuvre très soignée des diverses légère et de l'accessoire de fixation Easy Click
solutions d’ITI. La petite erreur, auparavant tolérable, devient un pont pour le passage des câbles, de plaques de
thermique menaçant quand la résistance thermique globale des parois
plâtre de parement adaptées à la pièce traitée
est importante.
(résistance à l'humidité, renfort acoustique,
Conseil 2 etc.). Pas de colle ni de mortier ou de mem-
Les systèmes industrialisés d’ITI englobent presque toujours une brane, mais des joints élastomères acryliques,
solution pour atteindre une étanchéité à l’air satisfaisante. des bandes enduites et des boîtiers électriques
étanches à l'air. Knauf Bâtiment revendique le
Conseil 3 fait que l'on puisse, à l'aide de son système
Photo Knauf Bâtiment

Sur chantier, la protection des panneaux, rouleaux, sacs d’isolant Knauf Easy Click et d'une mise en œuvre soi-
contre la pluie et l’eau avant mise en œuvre est indispensable. gnée, atteindre des niveaux de résistance ther-
mique et d'étanchéité à l'air satisfaisant les
exigences du label BBC et de la RT 2012. n

30 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 31
ISOLATION PAR L'EXTéRIEUR

Bien maîtriser
les systèmes
disponibles L'isolation par l'extérieur est encore mal appréhendée par
texte : Pascal Poggi
photos : AQC, BASF,
les acteurs français. Les pathologies identifiées sur les
Inthermo, Knauf
Bâtiment, Recticiel,
Rockwool, DR
chantiers ne remettent en cause les technologies, mais
pointent des défauts depuis la conception jusqu'à la mise en œuvre des
produits, en passant par leur stockage.

Photo DR
1

P
ar ITE, on entend généralement l'isola- 1 La laine de verre, en trois stockage et de mise en œuvre. C'est relativement 2
tion extérieure des parois verticales, couches croisées, se prête à rassurant. On peut imaginer qu'une familiarité
globalement régie par le Cahier de l'isolation par l'extérieur de grandissante avec les solutions d'ITE entraînera
prescriptions techniques (CPT) n° 237 bâtiments de forme courbe. une réduction des problèmes constatés.
Systèmes d'isolation thermique des Une membrane étanche à
l'air et à l'eau est collée sur
façades par l'extérieur faisant l'objet d'un Avis
la troisième couche
Les désordres liés à l'ITE
Technique, datant de mars 1983. Au-delà de d'isolant, ses lés sont
L'enquête de l'AQC relève quelques désordres
l'ITE en parois verticales, il ne faut cependant soudés les uns aux autres. liés à la mise en œuvre de l'ITE en construction
pas oublier les autres solutions d'isolation ther- Un bardage protège neuve. Une première famille a trait à un défaut
mique par l'extérieur au sens où l'isolant s'ins- l'ensemble. de surveillance de l'exécution des travaux ou à
talle hors du bâtiment : l'isolation thermique des une préparation insuffisante des interfaces entre
parois enterrées, en fort développement depuis 2 L’ITE est protégée vis-à-
entreprises lors de la conception de l'opération.
deux ans, l'isolation en sur-toiture pour les toi- vis des UV et des Par exemple, les enquêteurs de l'AQC ont pu
tures inclinées, l'isolation en toiture chaude des intempéries durant le constater un vide entre l'ITE des parois enter-
toitures-terrasses, l'isolation des fondations. chantier. rées et celle de la paroi verticale hors-sol. Cela
N'oublions pas non plus les panneaux sand- crée naturellement un pont thermique, suscep-
wiches industrialisés acier/isolant/acier, acier/ tible d'entraîner toutes les conséquences clas-
isolant/béton, béton/isolant/béton, porteurs ou siques : surconsommation d'énergie, condensa-
non, ainsi que les murs manteaux préfabriqués tion à cet endroit non isolé avec possible
en ossature bois, dont la nature et la mise en dégradation des bétons, des revêtements inté-
œuvre sont plus proches de l'isolation par l’exté- rieurs, etc.
rieur que par l'intérieur. Deuxième exemple, le temps de séchage consé-
L'ITE illustre parfaitement le constat principal et quent requis par la projection d'isolant par voie
global de l'enquête menée par l’AQC sur les dys- humide – essentiellement la ouate de cellulose
fonctionnements rencontrés dans les bâtiments projetée dans les cavités des constructions à
performants. Premièrement, les produits et sys- ossature bois – n’est pas toujours anticipé, ce qui
tèmes d'ITE sont parfaitement aptes à remplir les du coup immobilise les chantiers.
missions pour lesquelles ils sont conçus. Troisième exemple, les plaques de PSE sont
Deuxièmement, l'ITE n'est pas encore assez fami- posées disjointes sur les façades. Les vides entre
lière à l'ensemble des participants à l'acte de deux plaques sont ensuite comblés par de la
construire. Troisièmement, son emploi parfois mousse de polyuréthane expansée. L'impact ther-
Photo AQC

irréfléchi aboutit à des désordres aisément évi- mique est négligeable mais le temps de reprise
tables en suivant les règles de conception, de des vides influe sur la durée du chantier. www

32 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 33
Photo Knauf Bâtiment
Photo AQC

Photo DR
1 2 3

De plus, le fait que la dilatation de la mousse de 1 Panneaux d’ITE non des laines mouillées perdent une partie de leur
PU soit différente de celle des plaques en PSE résistance thermique, sont plus lourdes et
L'isolation thermique des parties enterrées
jointifs par endroits, avec
peut entraîner dans le temps des fissurations de une découpe très peuvent être déchirées par leur propre poids
l'enduit de revêtement et même des décolle- approximative. autour des fixations, provoquant l'apparition de La recherche de la performance de alvéolaire sous la marque Foamglas. poser le bâtiment sur l'isolation, on
ments par poussée. Il faut poser les plaques de ponts thermiques. En outre les laines mouillées l'enveloppe requiert désormais Le PSX, quant à lui, est principalement ne trouve plus que deux matéraux :
2 En ITE sous bardage
manière jointive, utiliser des panneaux rainurés facilitent le développement d'algues et de cham- d'isoler les parties enterrées. Les fabriqué par Dow Chemical ou par le PSX et les billes de verre soufflé.
ventilé, les menuiseries sont
pour faciliter les emboîtements, découper les pignons sur les parois. solutions d'isolation des parties BASF. La quasi-totalité des produits Le PSX est notamment utilisé par
posées au nu extérieur de la
plaques au fil chaud plutôt qu'à la scie pour Autre exemple : les panneaux de PSE graphités se enterrées verticales se multiplient (1). disponibles en France viennent de l'un Jackon Insulation avec son système
maçonnerie. La laine de
obtenir des découpes droites, etc. dilatent sous l'effet de la chaleur, donc s'ils ne L'isolation des fondations sous le de ces deux industriels : le groupe Jackodur KF 300, 500 ou 700. On
roche est fixée en couches
Dernier exemple, des panneaux PSE sont parfois sont pas protégés durant leur stockage sur chan- bâtiment est encore rare, mais au Saint-Gobain a choisi Dow, tandis que constitue une semelle en plaques de
croisées à l'aide de chevilles
moins deux techniques existent et Lafarge distribue les systèmes de PSX d’une épaisseur de 40 à 240 mm
collés à l'aide de plots de colle épais, ce qui sus- en matière de synthèse pour tier, ils sont posés dilatés. En reprenant leur
sont déjà disponibles. BASF sous la marque Styrodur. De son et on coule les fondations dessus.
cite l'apparition d'une lame d'air entre la maçon- minimiser les ponts forme initiale, ils se rétractent et des vides appa-
Pour l'isolation des parties verticales côté, Knauf Insultation propose ses Cette solution convient pour des
nerie et l'isolant. Si cette lame d'air est ventilée, thermiques, tout comme les raissent entre panneaux : ponts thermiques, fis- enterrées, il faut, outre un bon pouvoir plaques Polyfoam Duo, et Knauf bâtiments de plain-pied ou R+1. Pour
l'efficacité de l'isolation thermique est large- étriers d'accrochage de suration du revêtement de façade, etc. d'isolation thermique durable dans le Bâtiment dispose des plaques Knauf l'instant, seul le système de Jackon
ment diminuée. De plus, cela crée une sorte de l'armature du bardage. De leur côté, les fabricants ont identifié d'autres temps, rassembler quatre propriétés : Therm Th36 SE et Knauf Therm Insulation est disponible en France.
« peau de tambour » collée à la façade, ce qui 3 L'isolation par l'extérieur
risques. D'une manière générale, quelle que soit une forte résistance mécanique à la Perimaxx. Pour les bâtiments de plus grande
contribue à amplifier les bruits extérieurs et à la technique d'ITE, il faut choisir attentivement compression, une totale hydrophobie, Un autre XPS, Jackodur de Jackon taille, l'isolant utilisé est le granulé
sous bardage rapporté avec
réduire la performance acoustique de l'enve- les chevilles de fixations. Premièrement, il faut une imputrescibilité parfaite, une Insulation, se distingue par une de verre soufflé. Issus du recyclage
lame d'air impose une
loppe. Il faut privilégier les cordons de colle plu- préférer des chevilles isolantes en matériau de excellente résistance aux attaques de utilisation sans limite de profondeur du verre, des granulés de 10 à 60 mm
conception attentive de la
tôt que des plots. synthèse pour minimiser les milliers de ponts rongeurs, insectes, etc. Deux matières (sauf en de présence de nappes de longueur sont versés à fond de
protection incendie. à
sont connues pour satisfaire à ces phréatiques) et un emploi en isolation fouille en épaisseur de 0,5 m à
La seconde famille de pathologies est liée à une défaut, lors d'un départ de thermiques ponctuels, sinon le risque est de
exigences : le Foamglas et le PSX ou de fondations aussi (voir plus loin). plusieurs mètres, et le bâtiment est
totale méconnaissance des produits mis en feu, le bardage ventilé agit créer des centaines ou des milliers de points
XPS (polystyrène extrudé), le second Enfin, certains procédés utilisent construit par-dessus. Les marques
œuvre ou à une négligence tellement grossière comme une cheminée et chauds sur une façade. Or chaque point chaud va affichant une conductivité thermique d'autres matériaux : Somdrain RT5 de granulés de verre soufflé sur le
qu'elle paraît difficilement concevable. Par favorise la propagation de la ralentir le développement naturel des algues et nettement meilleure. Le PSE est d'Afitex combine une solution marché allemand sont notamment
exemple, les plaques d'isolant en laine minérale flamme. Si l'ossature du autres champignons qui s’installent naturelle- également utilisé jusqu'à de faibles d'étanchéité et de drainage à un Geocell et ecoGlass.
bardage est en bois, elle
sont stockées sur chantier sans protection et se ment sur toute façade, ce qui produira à terme, profondeurs. Même s’il est isolant sous forme de panneaux de
fournit en plus une masse
retrouvent détrempées par la pluie, ou encore au droit de chaque point de fixation, une teinte couramment utilisé dans le monde polyisocyanurate (une variété de
combustible qui nourrit le
les plaques sont réceptionnées détrempées différente du reste de la façade (car moins sale). pour l'isolation des parois enterrées, polyuréthane) de 70 mm d'épaisseur.
sinistre. La réglementation, (1) La CSFE-FFB (Chambre syndicale
(mauvais stockage chez le grossiste) et posées Deuxièmement, il faut s'assurer de la bonne le Foamglass ne bénéficie d'un DTA Somdrain RT5 est utilisable jusqu'à
qui prévoit des coupures de française de l'étanchéité,) a publié en octobre
mouillées. Également, les panneaux de laines fixation des chevilles, notamment si la façade est (n° 5/10-2121) que pour l'isolation par 3 m de profondeur. 2010 les Recommandations professionnelles
la lame d'air du bardage
l'extérieur des toitures-terrasses. En Lorsqu'il s'agit de l'isolation L'isolation thermique des parois enterrées
minérales sont posés sur les façades puis lais- ventilé, est en cours de composée de corps creux (blocs béton, briques
France, pour l'instant, seul Pittsburgh thermique des fondations à avec revêtement d'étanchéité.
sés sans protection durant des jours, en atten- durcissement. Elle imposera creuses, etc.).
Corning France distribue du verre proprement parler, c'est-à-dire de Téléchargeable sur www.etancheite.com.
dant la pose du bardage rapporté, alors qu’il sans doute une coupure à Dans le cas de l'Etics, il faut désolidariser les
suffirait de bâcher la façade. Bien évidemment, chaque niveau dès 2014. points de contact entre l'isolant et l'enduit www

34 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 35
d'une part, et les points durs tels que les menui- 1 Les milliers de ponts

series ou les coins de façade d'autre part, car les thermiques ponctuels causés
dilatations sont différentes, Cela est réalisé par la fixation de l'ITE sur le
grâce à une bande de mousse PU de 10 mm qui support maçonné d'une façade
absorbe par compression la dilatation de l'iso- sont désormais pris en compte
dans un calcul RT 2012. Les
lant et de l'enduit contre le point dur.
fabricants ont donc développé
En synthèse, aucune des pathologies récur- des solutions de fixations où les
rentes identifiées ne remet en cause un produit matériaux de synthèse
ou une technique. Elles pointent juste un manque remplacent l'acier pour
de connaissance chez l'ensemble des acteurs, minimiser ces ponts thermiques.
des concepteurs aux entreprises.
2 L'isolation par l'extérieur

L'ITE sous enduit en parois des bâtiments à parois


verticales métalliques n'est possible
Les procédés d'ITE en parois verticales non qu'avec des solutions sous
bardage rapporté. La plupart

Photo AQC
enterrées sont nombreux, mais ils se ras-

Photo DR
des fabricants de laines 3 4
semblent en trois grandes catégories : mise en minérales proposent des
œuvre sous enduit, sous bardage rapporté, ou solutions spécialement
vêture isolante. développées pour cet emploi.
Les systèmes sous enduits sont souvent appelés
Etics (External thermal insulation composite 3 Remplissage des vides

systems). Les produits isolants utilisés sont entre panneaux en fibres de


avant tout le PSE (polystyrène expansé) blanc ou bois par du silicone (mauvais
graphité et la laine de roche. Pour des raisons produit).
historiques semble-t-il, le PSE représente envi- 4 L'une des sources de
ron 80 % du marché français de l'Etics. En
désordres de l'ITE provient du
France, les premières solutions apparues dès la mauvais stockage des isolants,
fin des années 70 concernaient en effet le PSE. soumis aux intempéries, avant
Les systèmes d'Etics avec laine de roche sont leur mise en œuvre.
apparus 20 ans plus tard.
Photo DR

Qu'il s'agisse d'Etics à base de PSE ou de laine 5 Remplissage de panneaux 1


de roche, la mise en œuvre est régie par le CPT d’ITE non jointifs avec de la
du CSTB n° 3035_V2 Systèmes d’isolation mousse polyuréthanne
thermique extérieure par enduit sur w w w (mauvais produit).

L'isolation des toitures


par l'extérieur
Alternative à la toiture la rénovation si la couverture doit
traditionnelle, la toiture à être refaite. Cependant, le
isolation thermique intégrée se traitement de l’étanchéité à l’air
pose depuis l'extérieur du peut être délicat à la jonction
bâtiment. Elle consiste en mur/toiture du fait du passage
l'assemblage de panneaux des solives ou chevrons au
préfabriqués sur des toitures en travers du plan d’étanchéité à
pente avec pannes apparentes. l’air. L'emploi est plus fréquent en
Trois opérations suffisent : pose maison individuelle, mais devient
des pannes de la charpente, des commune également sur des
panneaux isolants puis de la locaux de grand volume (salles
couverture. En sous-face, les polyvalentes, piscines, salles de
panneaux isolants offrent toutes sport, etc.) et sur les bâtiments
sortes de finitions : plaques de collectifs à toiture en pente. Selon
plâtre, lambris, panneaux de la nature – laine de roche, laine
particules, finition décorative, de verre, PSE, PSE graphité ou
acoustique, etc. Cette solution même PU – et l'épaisseur des
assure une isolation continue, panneaux, la résistance
supprime les ponts thermiques thermique de la toiture dépasse
de la toiture et protège la 8 m².K/W. Les panneaux
charpente qui peut rester atteignent de grandes longueurs :
apparente dans le volume 2,5 à 8 m par exemple pour les
habitable ; elle convient aussi panneaux Fibratec Xtherm Ultra
Photo AQC
Photo DR

bien à la construction neuve qu'à 30 ou 31 de Knauf Bâtiment.


2 5

36 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 37
polystyrène expansé de juillet 2013. Ce texte est 1 Mise en œuvre d’une ITE
sortes de plaquettes de parement, comme
complété par les procédures d’Avis Techniques avec des épaisseurs Tollens avec Toll-O-Therm RP.
(ATec) ou Documents Techniques d’Application différentes et un calepinage
(DTA), qui viennent préciser la nature des parois assez aléatoire… (mauvaise L’ITE sous bardage rapporté
pratique)
admissibles, la matière et le conditionnement de L'ITE en parois verticales sous bardage rapporté
l'isolant thermique, la nature et la mise en constitue la principale solution pour l'isolation
2 L'ITE n'est pas
œuvre de l'enduit, le type de finition, les perfor- dissociable de l'étanchéité à thermique des bâtiments tertiaires, neufs ou
mances feu, mécaniques (chocs, vents, etc.), l'air du bâti. Un système réhabilités. Elle se développe également en
hygrothermiques, etc. Certains vont même d'ITE comporte non logements collectifs et en rénovation de maisons
jusqu’à nommer les marques et modèles accep- seulement un isolant, mais individuelles existantes. Sa mise en œuvre est
tés de chevilles de fixation et d’isolants. aussi des membranes décrite dans les Cahiers du CSTB n°3194 et
Outre la laine de roche et le PSE, deux autres d'étanchéité et tous les 3586_V2 (ossature métallique), 3316 et 3585_V2
matières isolantes apparaissent dans les accessoires nécessaires. (ossature bois). Contrairement à l’Etics, la tech-
quelques 80 ATec ou DTA concernant l'Etics : les 2 L'ITE appliquée aux
nique du bardage rapporté permet de mettre en
fibres de bois et la mousse phénolique. Chacune œuvre d'importantes épaisseurs d'isolant
bâtiments existants requiert
fait l’objet d’un unique DTA : le procédé Pariso (> 150 mm) si nécessaire.
des accessoires
MOB FB-M (DTA n°7/12-1521) de Parexgroup spécifiques : il faut Les matières employées sont avant tout des laines
porte sur des panneaux de fibres de bois sous notamment isoler le retour simples à mettre en œuvre : les laines minérales
Photo Inthermo

Photo Inthermo
enduit, posés sur des murs extérieurs en ossa- des fenêtres posées au nu (laine de verre et de roche) et, depuis deux ans, la
Photo AQC

ture bois ; le système weber.therm XM ultra 22 intérieur de la maçonnerie laine de chanvre. D'autres matières sont conce-
1 2 3 (DTA n°7/11-1498*V1) de Saint-Gobain Weber pour ne pas créer de ponts vables : le Foamglas, par exemple, est utilisé en
France concerne des panneaux en mousse phé- thermiques spécifiques. raison de sa totale insensibilité à la pluie.
nolique, revêtus d'un voile en fibre de verre sur Les panneaux en mousse de En matière d'ITE sous bardage, outre la multiplica-
chaque face ; il affiche une remarquable conduc- polyuréthane rigide – avec tion des esthétiques de bardages, on recense deux
leur coefficient λ élevé et
tivité thermique λ de 0,023 W/m.K pour 40 mm évolutions majeures depuis deux ans : la réduction
donc une épaisseur
d’épaisseur. Weber évalue à 100 € HT/m² le coût du coefficient λ des isolants utilisés et l’augmenta-
relativement faible –
fourni posé de ce système, avec un isolant de permettent de ne pas perdre tion de leurs épaisseurs. Il existe désormais des
9 cm d'épaisseur. La mousse phénolique pos- trop de clair de jour. laines avec des λ de 0,032 W/(m.K) jusqu'à des
sède un comportement au feu similaire à celui épaisseurs de 200 mm, comme le produit Façade
de la laine de roche. à résistance thermique 3 Les systèmes de hourdis 032 B de Knauf Insulation, qui offre ainsi une résis-
égale, son épaisseur est cependant plus réduite isolants constituent une tance thermiques R supérieure à 6 (m².K)/W. Isover
et son poids inférieur de plus de moitié à celui de isolation thermique propose ses gammes Isofaçade 32 jusqu'à 160 mm
la laine de roche. extérieure des dalles sur (R = 5), Domisol LV pour la maison individuelle
Les autres matières isolantes classiques, vide sanitaire en maisons (λ de 0,032, 120 et 150 mm), Multimax 30 (λ de 0,03,
individuelles, en petit
comme le PSX (polystyrène extrudé), le PU (poly- épaisseur jusqu'à 90 mm correspondant à une
collectif et en petit tertiaire.
uréthane) ou la laine de verre densifiée ne sont valeur R = 3). Rockwool propose Rockfaçade et
Les fabricants ont ajouté des
pas utilisées en Etics. Ils le pourraient parfaite- pièces isolantes pour Rockglace (λ de 0,035, jusqu'à 200 mm), mais dis-
ment mais ils n'apportent en fait aucun avantage réduire le pont thermique de pose en plus d’un parement de bardage en laine de
en termes de tenue au feu ou d’acoustique par la maçonnerie périphérique roche comprimée sous haute pression, Rockpanel.
rapport au PSE ou à la laine de roche, ils du vide sanitaire. Ce dernier est disponible en 4 finitions : Natural
demeurent nettement plus coûteux, sans que (sans aucune finition, il devient bien foncé sous
leurs qualités intrinsèques ne soient valori- l'action du soleil), Colours (100 coloris), Metallics
sables dans le contexte d'une ITE en parois verti- (finition métallique très résistante) et w w w
cales (meilleure résistance à la compression
pour le PSX, meilleur λ pour le PU, etc.). Quant
aux isolants biosourcés, aucun d'entre eux n'est
employé en Etics sur parois verticales, à l'excep-
tion des panneaux en fibres de bois mentionnés Feu et isolation en ERP
précédemment. Les façades sont soumises à la nouvelle version sera prête en
Les solutions d'Etics disponibles sur le marché l'Instruction Technique IT 249, 2014 et devrait expressément
français sont avant tout conçues pour les parois publiée par arrêté du 24 mais traiter des immeubles collectifs.
maçonnées ou en béton, qu'il s'agisse de béton 2010 « portant approbation de L'IT 249 établit la fameuse règle
banché sur chantier ou d'éléments en béton pré- diverses dispositions complétant du C+D et détaille les techniques
fabriqués. Parmi les quelques 80 ATec/DTA, une et modifiant le règlement de de construction soumises ou non
sécurité contre les risques à cette règle. Pour ce qui
quinzaine de procédés concernent cependant
d'incendie et de panique dans les concerne l'isolation par
une mise en œuvre sur des parois en ossature établissements recevant du l’extérieur des ouvrages en béton
bois (Pariso MOB PSE-M de Parexgroup SA, public ». Depuis le 10 janvier ou maçonnerie, elle impose un
Para-Therm MOB Classic de Plasdox, Sto Therm 2012, la Coprec, l'Afipeb et certain nombre de conditions
Classic 7 de STO AG, etc.). Aucun ATec ne l'association « le Mur manteau » pour chaque technique (systèmes
concerne une mise en œuvre sur parois en ont décidé de se conformer à d’isolation sans lame d’air, avec
métal, sur ossature métallique, ni sur panneaux l'IT 249 également pour les lame d’air, systèmes avec
Photo Recticiel

bois structurels. En ce qui concerne la finition, bâtiments collectifs d'habitation. enduit…), notamment au niveau
outre les Etics avec peinture, poudre de marbre, L'IT 249 est en cours de révision, de l’Euroclasse de l’isolant.
4 etc., des fabricants autorisent la pose de toutes

38 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 39
XPS et radier thermique
Pour une enveloPPe iSolante
« Selon les fabricants, encore PluS Performante
une résistance
thermique R
de 6 (m².K)/W en façade
devrait convenir jusqu'à
Photo Rockwool

1 Photo BASF 2
la RT 2020. »
Woods (trames du bois naturel). Rockwool dispose
ainsi d'une solution complète isolant + parement
entièrement en laine de roche.
Contrairement aux solutions d'Etics, il existe en
ITE sous bardage rapporté des systèmes conçus
spécifiquement pour les constructions métal-
liques, dont Isofaçade noir 35R pour Saint-
Gobain Isover et Rockstyl' System pour
Rockwool. Ce dernier est un procédé de bardage
« double peau » (ATec n° 2/12-1521) composé de
plateaux de bardage métalliques horizontaux
comme support, d’un panneau en laine de roche
Rockbardage (λ de 0,034) usiné pour s’intégrer
Le radier thermique : son principe
aux géométries spécifiques des plateaux de bar-
La dalle de fondation du bâtiment est posée sur une couche
dage, d'un pare-pluie métallique ou synthétique,
d'une ossature secondaire métallique et du d’isolation. Cette application nécessite un isolant capable 1

parement extérieur Rockpanel. de satisfaire toutes les contraintes de charges du bâtiment, 2 4 5 6 7 8


Photo AQC

Selon les fabricants, une résistance thermique R de pendant toute sa durée de vie. Le polystyrène extrudé XPS, 3
3
6 (m².K)/W en façade devrait convenir jusqu'à la RT offre un comportement en compression à long terme (fluage)
1 Rockpanel de Rockwool est un
2020. Pour aller au-delà avec une solution d'ITE des plus élevés du marché, ce qui en fait l’un des seuls
blanc. En ITE, il faut tenir compte de
sous bardage et réduire encore les déperditions produits adaptés à cette application.
parement de bardage en laine de sa dilatation et ménager une transition
dans des projets Bepos, il faut soit changer de maté-
roche compressée. Il est associé à élastique entre les points d'appuis
une laine de roche Rockfaçade pour durs (menuiseries de portes et de riau et adopter par exemple des panneaux de PU,
une ITE sous bardage ventilé. fenêtres…) et les dalles isolantes. soit mettre en œuvre deux couches superposées de Ses avantages
laines minérales avec un λ de 0,032 W/(m.K).
2 Mis au point par BASF, le PSE 3 Si l’ITE en façade a bien été • Complément idéal d’une ITE,
graphité offre une meilleure posée, on constate en revanche Deux-en-un : l'ITE par vêture • Assure la parfaite continuité de l’enveloppe thermique
résistance thermique que le PSE l’absence d’isolation en pied de mur. isolante • Remplace les fondations filantes génératrices de ponts thermiques 1. Enduit extérieur
Les vêtures isolantes sont constituées d’un iso- • Renforce l’efficacité énergétique des bâtiments 2. Isolant thermique XPS
lant solidaire d’un parement et collé en usine. Le 3. Mur extérieur
• Est parfaitement compatible avec les exigences de la RT 2012
parement assure l’esthétique de la façade et la 4. Chape
protection de l’isolant. Ces vêtures, directement • La réponse pour les les bâtiments passifs et à énergie positive.
5. Radier
posées sur la paroi, sont mises en œuvre par
Fiche conseils emboîtement et fixées mécaniquement sur une Les + de l’XPS dans cette application
6. Film PE
7. Isolant thermique XPS
ossature. Grâce à cette technique inventée par 8. Couche de propreté
Conseil 1
Il n'existe aucun système d'ITE convenant à tous types de bâtiments.
Vetisol en 1982, isolation thermique et finition de • Résistance à l’humidité et au fluage élevée (jusque 250 kPa)
Pour chaque chantier, il faut une analyse précise des buts (esthétique, la façade sont effectuées en une seule opération. • Imputrescibilité, haut pouvoir isolant à long terme
thermique, acoustique, durée de vie en œuvre) à atteindre et des Toutes les vêtures isolantes sont sous ATec. Les
• Ces caractéristiques certifiées ACERMI font de l’XPS l’allié
contraintes (tenue mécanique, feu, économique) à respecter pour isolants employés sont la laine de roche, le PSE
choisir le bon système. ou le PSE graphité, le PU. Outre Vetisol, quatre
idéal des radiers thermiques.
ou cinq autres fabricants proposent des vêtures
Conseil 2 isolantes, dont Terreal avec Thermoreal-Gebrik, Ses performances thermiques et mécaniques durables,
Les produits d'ITE et leur mode de mise en œuvre évoluent Isostone, Myral, Rocamat et Vandersanden. y compris en présence de sol humide ou d’eau, font de l’XPS
rapidement. Les acteurs doivent se former à leurs particularités et L'un des intérêts de cette solution réside la grande
respecter les Règles de l'art. l’isolant de référence pour cette application utilisée depuis
dimension des éléments de vêture. Le procédé
Vétisol Clin de Vetisol affiche des largeurs de 60,
de nombreuses années.
Conseil 3
La responsabilité des concepteurs est au moins aussi grande que 80, 100 et 120 cm, et jusqu'à 6 m de longueur avec
celle des entreprises. Les arbitrages importants (feu, thermique, une laine de roche, et 12 m avec un PSE. Si la résis-
acoustique) sont réalisés durant la conception. L'étude ne peut plus tance thermique des vêtures proposées ne suffit
être superficielle et doit aller jusqu'à l'exécution en prévoyant les pas, les ATec indiquent qu'il est possible de mettre
points difficiles et en proposant des solutions. ces systèmes en œuvre sur une isolatio n posée
préalablement, - Etics, dalles de PSE ou PU -, ce
qui a un intérêt en rénovation. n Basf • Dow • Jackon Insulation • Knauf Insulation • Ursa

www.xps-isolation.fr
40 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3
PONTS THERMIQUES

De nombreux
risques, mais
des solutions
sur le marché
texte : Pascal Poggi
Non prise en compte au stade de la conception ou oublis à la
mise en œuvre : les ponts thermiques restent nombreux.
photos : ALC, Alkern,
AQC, Evelyne Derlon,
Fischer Fixations,
IT-Fix, Piveteau,
Rector, Schöck, Pourtant, les fabricants ont développé une offre large de
Wienerberger
rupteurs et autres composants pour les supprimer.

P
our combattre les ponts thermiques,  isolés, les ponts thermiques deviennent les seuls
deux stratégies sont possibles. Photo page ci-contre : points froids. Ils concentrent tous les risques de
Premièrement, éviter qu'ils n'appa- en construction neuve, en condensation, et les pathologies potentielles qui y
rénovation lourde ou en
raissent, ce qui revient pour l'essentiel sont associées ». à titre d’exemple, « il faut rete-
surélévation, la technique de
à respecter les Règles de l'art de la nir qu’une surface non isolée où du béton relie
l'isolation thermique répartie
mise en œuvre de l'isolation thermique. telle que la pratique Saint- directement l’intérieur à l’extérieur, crée une
Deuxièmement, les traiter s'ils sont inévitables. Gobain Isover avec Façade zone déperditive, dont l’influence se propage
Souvenons-nous que l'effet d'un pont thermique F4 traite l'ensemble des latéralement sur plus de 50 cm dans un voile de
dépend de l'importance de la différence de résis- ponts thermiques. béton de 20 cm d'épaisseur. »

Photo ALC
tance thermique entre la localisation du pont ther-
mique et les parties isolées adjacentes. Autrement Les ponts thermiques identifiés
dit, le potentiel de sinistralité d'un pont thermique en conception
est plus élevé s'il se trouve par exemple entre deux Lors de son enquête sur les bâtiments perfor-
parois fortement isolées dont la liaison n’est pas
isolée. Ce qui signifie, autre exemple, que la pose
mants, l'AQC a identifié toute une série de man-
quements que nous pouvons rassembler en trois Calcul de ponts thermiques en réhabilitation
d'une Isolation par l'intérieur (ITI) en rénovation grandes familles. (Plancher et façade béton, R = 5 m².K/W pour l'ITI et l'ITE)
accroît le pont thermique entre la dalle et le mur de La première est directement attribuable à une
refend et augmente le risque de pathologie (voir méconnaissance des règles de conception. La État initial sans isolation ITI Boîte dans la boîte ITE
tableau ci-contre). Il faut donc analyser à chaque principale règle d’or en conception veut que, sur
fois le bâtiment comme un système complet et une paroi donnée, on isole partout avec un même
bien comprendre sa physique particulière. niveau de résistance thermique. L'AQC a par
La fiche technique T17 Les ponts thermiques exemple relevé le cas d'une façade dotée d'une
dans les bâtiments performants élaborée par le ITE (Isolation thermique par l’extérieur) sous bar-
bureau d'études Enertech présente l'ensemble dage ventilé, sans isolation du pied de façade sur
des types de ponts thermiques, les risques qu'ils une hauteur d’environ 15 cm, l’objectif recherché
comportent et la manière de les traiter (1). Elle étant de ménager le passage de l'air pour la ven-
souligne notamment que « plus un bâtiment est tilation du bardage. Les concepteurs, croyant bien
isolé, plus les ponts thermiques deviennent les faire, ont eux-mêmes créé le parfait pont ther-
Valeur du pont 0,75 0,91 (+21%) 0,56 (-25%) 0,05 (-93%)
seuls points de passage de la chaleur vers l’exté- mique ! Certes, la norme NF P65-210-1 (DTU thermique Ψ Risque
rieur […]. Ces problématiques ont également un 41.2) Revêtements extérieurs en bois, précise en W/(m.K) de pathologie
lien très fort avec les questions d’humidité et de (1) Téléchargeable sur qu'aucun élément du bardage ne doit se trouver à
condensation. En effet, dans les bâtiments très www.enertech.fr moins de 20 cm du sol, mais pour autant www Source : bureau d’études thermiques Pouget Consultants

42 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 43
cette partie doit être isolée. Deux solutions 1 Pour la fixation des que tous les logiciels de calcul alerteront les
existent pour traiter ce point délicat. balcons en construction concepteurs si cette valeur est dépassée. Deux
Premièrement, remonter l'isolant rigide de la neuve, le rupteur de pont Recommandations professionnelles du
partie enterrée jusqu'à faire jonction avec l'isolant thermique spécialement Programme « Règles de l'Art Grenelle
derrière le bardage. La plupart des isolants de conçu pour cet usage Environnement 2012 » Systèmes constructifs à
partie enterrée sont prévus pour cet emploi et constitue l'une des rares ossature bois - Maîtrise des performances ther-
solutions de traitement.
peuvent recevoir un enduit, ce qui garantit l'es- miques (mars 2013) et Façades ossatures bois
thétique de la façade. Deuxièmement, poser un 2 Plusieurs fabricants non porteuses – Neuf (juillet 2013) doivent guider
isolant rigide sous enduit entre l'isolant derrière les concepteurs et les entreprises pour éviter ce

Photo Fischer Fixations


proposent des chevilles et
le bardage et l'isolant de la paroi enterrée. Dans tiges entièrement en type de pont thermique à la conception (2).
les deux cas, si cet ouvrage est aussi épais que le matériau de synthèse ou
Photo Schöck

bardage et bloque l'entrée d'air, il suffit de placer bien gainées de matériau de Les oublis à la mise en œuvre
1 2 une grille pour ménager une entrée d'air horizon- synthèse, de manière à La deuxième famille de défauts constatés par
tale en façade au pied du bardage. Cela suffit pour réduire les nombreux ponts l'AQC relève davantage de la mise en œuvre. Par
assurer une circulation dans la lame d'air du bar- thermiques ponctuels liés à exemple, en cas de pose d’une ITE avec implanta-
dage ventilé. l'accrochage de l'isolant à la tion des menuiseries en tunnel (à laquelle on pré-
paroi extérieure, dans le
L'AQC a également rencontré en construction fèrera une pose au nu extérieur de la maçonne-
cadre d'une ITE.
neuve une absence d'isolation thermique au seuil rie), le retour de maçonnerie entre le nu extérieur
des portes et portes-fenêtres, ce qui crée un pont 3 Absence d’isolation en et la menuiserie peut s’avérer mal isolé, voire pas
thermique à la liaison avec la dalle, avec risque de pied de mur. isolé du tout. Dans la mesure où la façade est for-
condensation à l'intérieur. Ce problème doit être tement isolée par l’ITE, ces 10 à 15 cm de retour
appréhendé dès la conception. Il existe des blocs- 4 Ici, le retour d'isolant en doivent l'être également, tout comme la liaison
portes et portes-fenêtres avec rupture de pont tableau de fenêtre a bien été entre la menuiserie et la maçonnerie. Le retour
thermique, ce qui ne suffit pas puisque seul le pris en compte. doit recevoir un isolant à conductivité thermique
pont thermique de la menuiserie est traité là, sauf réduite pour éviter une trop forte épaisseur qui
5 Le pont thermique des
si l'ITE remonte contre la face inférieure de la réduirait le clair de jour des fenêtres. Le polyuré-
seuils de portes et de
menuiserie du seuil. Si ce n’est pas le cas, il faut thane, avec son coefficient de conductivité ther-
portes-fenêtres doit être
rajouter un composant agissant comme rupteur mique λ de l'ordre de 0,028 W/m.K, est tout indi-
traité par une pièce
de pont thermique (un bloc de polyuréthane, par spécifique. qué. Pour l'isolation entre les menuiseries et la
Photo AQC

Photo AQC

exemple), précisément défini à la conception, puis maçonnerie, les fabricants proposent des bandes
3 4 façonné et mis en œuvre sur le chantier. 6 Les techniques de de mousse imprégnée (pré-comprimées ou pas)
Troisième constat de l'AQC : la liaison entre la construction à partir de assurant à la fois l'isolation thermique et l'étan-
dalle et l'ossature bois des murs extérieurs d’un blocs maçonnés pré-isolés, chéité à l'air. Il faut suivre leurs indications et ne
bâtiment n'est pas isolée. Après avoir posé le cof- tels ces blocs monomur, pas tenter de réduire les épaisseurs.
frage isolant de la dalle, le ferraillage et les tés traitent un certain nombre de Autre point identifié par l'AQC : les coffres de
métalliques inversés sur lesquels l'ossature bois ponts thermiques, volets roulants non isolés, une erreur due à un
notamment la liaison
sera vissée, la dalle est coulée, laissant seules mauvais choix de produit dicté par les habitudes.
plancher bas/murs
émerger les parties métalliques. L'ossature bois Le coffre de volet roulant constitue un point
extérieurs.
est alors vissée dessus, reposant sur la dalle et faible thermique, acoustique et vis-à-vis de
occasionnant un pont thermique périphérique. l'étanchéité à l'air. Les fabricants offrent désor-
Comme le mur à ossature bois est, pour sa part, mais des coffres isolés sur leur face intérieure,
fortement isolé (remplissage des cavités puis étanches à l'air et traités avec un affaiblisse-
panneaux d'isolant côté extérieur pour éviter les ment acoustique. Le Cstb a développé la

Photo Wienerberger
ponts thermiques dus à la différence de résis- marque « NF Fermetures », applicable à la fois
tance thermique entre les montants en bois et aux fenêtres et bloc-baies en PVC et en alumi-
l’isolant) et que la dalle elle-même est isolée par nium à rupture de pont thermique, avec le clas-
le dessous, le pont thermique ainsi créé est parti- sement Vemcros (pour les huit critères vent,
culièrement élevé. La première solution consiste endurance, manœuvre, résistance au choc, com-
à poser dans la dalle, au droit du mur extérieur, 6 portement à l’ensoleillement, occultation, corro-
un composant capable de résister au poids de la sion et résistance thermique). Elle certifie
structure du mur, tout en offrant une faible notamment la résistance thermique R de l'en-
conductivité thermique, comme du verre cellu- semble du bloc-baie, dont celle du coffre de volet
laire, des blocs de pierre artificielle, du béton cel- roulant. Il est toujours possible d'utiliser des
lulaire, etc. Le second remède est de remonter coffres de volets roulants extérieurs, plus faciles
l'isolation des parties enterrées jusqu'au contact à isoler, mais étant particulièrement inesthé-
avec l'isolant du mur à ossature bois. tiques, les architectes les apprécient peu. Une
Il faut cependant préciser que l'enquête de l'AQC autre solution consiste à renoncer aux volets
porte sur des bâtiments performants (type label roulants au profit d'autres types de volets : bat-
BBC par exemple) sous le régime de la RT 2005. tants, coulissants, etc. Ceci étant, l'AQC a identi-
Une partie des erreurs mises à jour ne pourra fié des problèmes à leur propos : avec une ITE, la
Photo Wienerberger

plus se produire dans la RT 2012, puisque le (2) Téléchargeables fixation de ces volets traverse l'isolant et crée un
calcul obligatoire des ponts thermiques et la gratuitement sur pont thermique singulier.
valeur maximum des ponts thermiques linéiques www.reglesdelart-grenelle- Ces ponts thermiques, tout comme ceux que
5 à ne pas dépasser figure dans le texte de la RT et environnement-2012.fr. créent les fixations de l'isolant sous bardage www

44 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 45
ou sous enduit, sont pris en compte par la RT thermique de garde-corps sur balcons, portes,
2012. Ils doivent être calculés et traités. Le encadrements de fenêtres (StoFix Trawik L) ou
bureau d’études Enertech s'est ainsi livré à deux de gonds de volets battants (StoFix Trawik F).
calculs pour une paroi avec ITE de 17 cm de laine
de verre (coefficient de conductivité thermique Rupteurs de ponts thermiques
λ = 0,038 W/m.K) et éléments métalliques en La troisième famille identifiée par l'AQC porte
équerre fixés à la paroi pour supporter directe- sur des erreurs de mise en œuvre des rupteurs
ment le parement de bardage ou l'ossature du de ponts thermiques. Ceux-ci sont globalement
bardage. Calculée sans tenir compte des ponts de deux sortes : les rupteurs fabriqués sur chan-
thermiques engendrés par les équerres de fixa- tier par les entreprises et les produits indus-

Photo Rector
tion, la transmission thermique U de la paroi est triels sous Avis Techniques et couverts par le
de 0,21 W/m².K. En comptabilisant les ponts ther- guide du programme « RAGE 2012 » Mise en
miques des équerres, elle atteint 0,32 W/m².K, œuvre des rupteurs de ponts thermiques sous

soit 50 % de déperditions en plus… Pour éviter Avis Techniques (février 2013) (3). Les rupteurs
Avec ses solutions
ces ponts thermiques sur chantier, Enertech combinées Thermoprémur sous ATec sont soumis à des conditions d'emploi
estime qu’une « cale » de mousse placée entre et Thermoprédalles, Rector très précises : pour plancher en entrevous et
l'équerre et la paroi brute est inefficace : les che- propose une solution de hourdis, en dalle pleine, pour maisons indivi-
villes métalliques traversent cette mousse et construction béton duelles, pour bâtiments tertiaires ou collectifs
maintiennent un pont thermique. La valeur U préfabriquée dans laquelle de diverses hauteurs, etc. L'une des principales
calculée atteint encore 0,30 W/m².K, soit 40 % de l'ensemble des ponts constatations des fabricants de rupteurs sous
plus qu'une paroi sans pont thermique. Enertech thermiques sont traités. ATec est que les entreprises les utilisent parfois
préconise l’emploi d’une équerre en matériau de sans égard pour leur destination. Cela n’en-
synthèse renforcé de fibres de verre et des fixa- gendre pas de pathologies classiques comme
tions avec chevilles en matériau de synthèse et La construction en ossature l'apparition d'algues, de condensations, etc., le
tige métallique, voire idéalement des solutions bois est fortement isolée, risque est ailleurs : tenue au feu amoindrie,
cheville + tige en matière de synthèse. Certains mais pas exempte de ponts acoustique affaiblie, résistance mécanique des
industriels comme Sto vont même au-delà et thermiques : chaque ouvrages réduite, comportement sismique non
montant d'ossature en crée
proposent des solutions de mini-rupteurs de vérifié... Sur ce dernier point, rappelons que les
un qu'il faut compenser soit
pont thermique destinés à la répartition des par une isolation intérieure
rupteurs de pont thermique sont des ouvrages
charges de compression et à l'isolation derrière l'ossature, soit pas de structure : ils doivent nécessairement être
thermique (StoFix Quader HD Maxi), qui sont une isolation extérieure inclus dans les calculs sismiques à la conception
placés directement dans la maçonnerie, ou devant l'ossature. du bâtiment et être mis en œuvre, dans le bon
d’autres capables d'assurer la fixation sans pont  emploi, selon le guide publié par le Programme
« RAGE 2012 », les ATec des procédés et les
recommandations du fabricant. Ce qui n'est pas

Photo Evelyne Derlon


toujours acquis, mais pourrait l'être facilement
dans la mesure où tous les documents conce-
vables existent : méthodes de prise en compte
dans les calculs, notices de mise en œuvre, etc.
Le risque est plus important lorsqu'il s'agit d'un 
Thermovoil, le béton à faible conductivité thermique de Ciment Calcia-Unibéton, n'est pas utilisé pour la totalité des
rupteur de pont thermique façonné par l'entre-
parois banchées, mais seulement pour les liaisons susceptibles d'engendrer un pont thermique. Dans la plupart des
prise directement sur le chantier. Le respect de cas, il permet de se passer de rupteurs de ponts thermiques.
l'ensemble des réglementations – sismique,
structure, acoustique, thermique, tenue au feu… -
impose que ces rupteurs soient élaborés conjoin-
tement par les bureaux d’études techniques et Le développement des solutions
l'entreprise, afin d’être correctement intégrés
dans les calculs. Les concepteurs doivent définir de gros œuvre « thermique »
les conditions de mise en œuvre et vérifier leur Ossature bois, béton spéciaux, liaisons de paroi donnant sur disponibles. Wienerberger
exécution par les entreprises sur le chantier. briques et blocs constructifs pré- l'extérieur réalisées en Thermovoil, commercialise enfin sa brique
L'AQC a notamment relevé une mauvaise étan- isolés, Isolation thermique répartie isolation thermique par l’intérieur, le monomur Porotherm LR36 Th+
chéité entre des balcons accrochés par rupteurs (ITR)…, les industriels multiplient les tout sans mise en œuvre de rupteurs (L 24,8 x l 36,5 x H 24,9 cm), avec des
et la paroi verticale en béton banché d’un bâti- solutions de gros œuvre qui réduisent de ponts thermiques. Outre alvéoles remplies de laine de roche
ment. L'eau de pluie, en s'infiltrant par le défaut fortement les ponts thermiques. Les Thermedia 0,6, Lafarge propose aussi (U = 0,21 W/m².K, R = 4,60 m².K/W).
plus importantes sont les bétons à des solutions de prémurs isolés. Alkern, préfabricateur béton,
d'étanchéité, risque de corroder le ferraillage du
conductivité thermique réduite, Fabriqués en usine aux dimensions propose de son côté les blocs bétons
rupteur liant le balcon à la dalle. Il est préconisé proposés par Lafarge (Thermedia 0,6 souhaitées, ils intègrent un isolant Confort+ et Climat (qui supportent
d’utiliser des rupteurs avec ferraillage en acier avec un λ de 0,54 W/m.K) et par supprimant les ponts thermiques de une charge de 80 T/m), ainsi que tous
inoxydable (ce qui est le cas des rupteurs sous Ciment Calcia-Unibéton la façade. Ils sont assemblés sur les accessoires complémentaires
ATec prévus pour cet emploi), et de vérifier (Thermovoil). Avec ce produit, Ciment chantier, puis un voile béton est coulé pour éviter les ponts thermiques :
l'étanchéité à l'eau de cette liaison. www Calcia revendique la possibilité de à l'intérieur, assurant la liaison entre Ruptherm et Planelle isolée pour les
construire de manière classique tout les différents prémurs. planchers, Isol'Coffre pour les
Photo Piveteau

en satisfaisant les exigences de la RT Concernant les blocs constructifs, coffres de volets roulants.
(3) Téléchargeable gratuitement sur 2012 : béton banché avec toutes les plusieurs solutions pré-isolées sont
www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr.

46 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 47
TOITURE TERRASSE
Pont thermique et étanchéité à l'air
Concevoir une rénovation sans
ponts thermiques Attention aux moisissures !
En construction neuve comme en rénovation, le
traitement des ponts thermiques passe par une
ITE complétée par des rupteurs de ponts ther-
miques pour l'accrochage des balcons, ou par
une ITI complétée par des rupteurs de ponts
thermiques spécifiques. La rénovation par ITE

Schéma Alkern
implique de déposer les balcons en sectionnant
les prolongements de dalle et de reconstituer un
balcon désolidarisé.
Lorsque ce n'est pas possible ou qu’il s’agit par
 exemple d’une façade classée, une stratégie par-
Avec le bloc Climat City, Alkern renouvelle le parpaing. Pré-isolé, ce bloc faitement efficace de traitement des ponts ther-
compense une partie des ponts thermiques, notamment à la liaison miques en rénovation est celle de la « boîte dans
planchers/murs extérieurs. la boîte », développée par le bureau d’études
thermiques Pouget Consultants et faisant appel à
l’ITI. La solution « boîte dans la boîte » implique Architecte : Atelier 9 MAP - Promoteur : Urbat PROMOTION
Entreprise : Arikan Bâtiment - Bureau d'études : BE Pepin
qu’on isole en ITI, dans chaque logement d'un
Bureau de contrôle : Bureau Veritas
immeuble collectif, les parois verticales donnant
sur l'extérieur ou sur des locaux non chauffés, les
sols et les plafonds. Selon Pouget Consultants,
une étude par simulation thermique dynamique - Traitement des ponts thermiques : - Solidité du Seacbois :
est indispensable pour bien comprendre l'évolu-
tion du bâtiment avec une isolation de ce type. En
ψ moyen = 0.28 W/(m.K) Sécurité à la pose
effet, la « boîte dans la boîte » réduit fortement - Pas d’isolant dans le plénum - Acrotères :
l'inertie du bâti, ce qui peut poser des problèmes
Pas de condensation due au point de rosée Liaison mécanique avec le plancher assurée
Photo IT-Fix

d'inconfort par surchauffe. Gardons à l'esprit


qu'en rénovation, trois points sont indissociables

et doivent, sinon être traités au même moment, Assurance tout risque contre la condensation à la jonction Mur/Plancher
Les entretoises IT-Fix permettent d'accrocher un balcon sans avoir pratiqué du moins être conçus ensemble : l'isolation ther-
de réservation préalable ni posé de rupteur de pont thermique spécifique. mique, le changement des fenêtres et la ventila- En traitant les ponts thermiques, le plancher Seacbois permet d’éviter l’isolation dans le plénum sous le
Elles sont en matériau de synthèse renforcé de fibres de verre, le tout tion. Plusieurs remèdes peuvent être mis en plancher qui est génératrice de condensation et donc de moisissure.
faiblement conducteur. œuvre : des protections solaires efficaces, des
plaques de plâtre contenant des capsules de cire POINT DE ROSÉE :
à changement de phase de manière à reconsti-
Avec un isolant dans le Plénum Sans isolant dans le Plénum
tuer une inertie, et une ventilation appropriée. Si
le site se trouve sur une voie bruyante, la sur-ven-
Fiche conseils tilation nocturne par sur-extraction et ouverture
des fenêtres ne convient pas. Il faut penser à la
Conseil 1 mise en œuvre d'une ventilation double flux avec
Plus l'isolation thermique est importante, plus les ponts thermiques entrée d'air centralisée à l'opposé de la voie
résiduels sont potentiellement dangereux et facteurs de risques de bruyante, qui permet d’augmenter le débit la nuit.
condensation, avec toutes les pathologies potentielles attachées. Quant aux matières isolantes utilisées, les pan-
neaux de fibres de bois ou de PU offrent la résis-
Conseil 2
Un rupteur de pont thermique est un ouvrage de structure. Il doit
tance mécanique nécessaire pour les planchers.
absolument être pris en compte dans tous les calculs de conception : Au plafond, selon la hauteur disponible, les
calculs sismiques, structurels, acoustiques, thermiques et plaques de PSE, de PU ou de laines minérales Isolant
comportement au feu. conviennent. L'ensemble peut être mis en œuvre
rapidement et entièrement en filière sèche. Tous
Conseil 3 les ponts thermiques sont traités.
Des solutions industrielles sous Avis Techniques existent pour traiter
tous les ponts thermiques linéiques et singuliers.
Pouget Consultants, c'est connu, a expérimenté Point froid dans le Plénum dû à l’isolant Pas de point froid car le Seacbois traite
sur plusieurs chantiers de rénovation les iso-
lants sous vide appliqués sur les parois verti- sous les poutrelles le pont thermique et les poutrelles sont
Conseil 4 cales. Très efficaces, peu épais, permettant de Zone de condensation dans la zone chauffée
En rénovation, en cas d’impossibilité de mettre en œuvre une
Isolation thermique par l’extérieur (ITE), l'Isolation thermique par
ne pas perdre trop de surface au sol tout en Pas de zone de condensation
l’intérieur (ITI) « boîte dans la boîte » constitue une stratégie efficace. atteignant des résistances thermiques de paroi
élevées, ils restent néanmoins coûteux. Le but ici Modélisation du point de rosée réalisée avec le logiciel Trisco agréé par le CSTB.
Conseil 5 est d'atteindre des valeurs de résistance ther-
Température extérieure : 0 °C, Température intérieure : 20 °C, Taux d’humidité de l’air : 60 %,
Dans une construction à faibles ponts thermiques, on doit pouvoir mique comparables à celles de la construction Ligne de point de rosée à 12 °C.
faire le tour de n'importe quelle coupe du bâtiment en suivant, en neuve : 0,18 à 0,25 W/m².K pour les murs don-
continu, la frontière isolante. nant sur l'extérieur, 0,10 à 0,15 W/m².K pour
tous types de toitures, 0,15 à 0,22 W/m².K pour
les planchers. n

47 boulevard de Suisse - CS 52158 - 31021 TOULOUSE cedex 2


Tél. : 05 34 40 90 00 - Fax : 05 34 40 90 01 - Mél : commerce@seac-guiraud.fr - bureau.etudes@seac-guiraud.fr
48 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 Site Internet: www.seac-gf.fr
L'
éTANCHéITé à L'AIR étanchéité à l'air de l'enveloppe
des bâtiments est déterminante
technique projeté mécaniquement, d'environ
5 mm d'épaisseur, à base de gypse avec ou sans

Une démarche
pour la performance énergétique. film primaire. Sinon, il est aussi possible d'appli-
En effet, les entrées d'air parasites quer une membrane en matériau de synthèse.
sont sources d'inconfort thermique D'une épaisseur millimétrique négligeable, cette
et augmentent les consommations de chauffage. couche d'étanchéité à l'air commercialisée sous

globale
Elles impactent le renouvellement d'air et per- forme de rouleaux est disposée horizontalement
turbent le bon fonctionnement de la ventilation. ou verticalement. La mise en œuvre des lés
Les infiltrations d'air extérieur peuvent égale- nécessite de prévoir des recouvrements et rac-
ment propager - ou produire elles-mêmes - une cords, avec liaison par colle ou ruban adhésif
nuisance acoustique. Par ailleurs, l'air est por- spécifique.

collective
teur de vapeur d'eau : lorsqu'il transite dans les La fonction d’étanchéité à l’air peut être conju-
parois, il est susceptible d'engendrer des phéno- guée avec un besoin d'hygrorégulation. Les
mènes de condensation, avec apparition de moi- industriels proposent ainsi des membranes
sissures. C'est particulièrement vrai en hiver, mixtes capables d'assurer simultanément un
lors de la période de chauffe, en présence d'une rôle d'étanchéité à l’air ou de maîtrise de la per-
ambiance intérieure chaude et humide, et en cas méabilité à l'eau. Par exemple, un pare-vapeur
de migration dans les parois vers l'extérieur. placé sur la face intérieure des isolations peut
Défini dès la phase de conception, le plan d’étanchéité à l’air doit
texte : Alain Sartre
être conçu comme un plan étanche à l'air.
Une somme de composants
mobiliser l’ensemble des intervenants sur chantier dans un souci
photos : AQC

L'étanchéité à l'air d'une paroi dépend de sa com- Quelle durabilité ?


de qualité globale. La dynamique créée par le label BBC ne doit pas retomber position : parties porteuses, éléments de remplis- Le rapport d'enquête de l'AQC observe une corré-
sage, isolation, plaques de parement, enduits et lation entre la qualité finale des bâtiments visités
et laisser place à des pratiques moins rigoureuses et des produits non dédiés, peintures de finition intérieure, revêtement mural et le bon traitement de l'étanchéité à l'air. « Les
sources de désordres certains. extérieur, système de couverture pour les toits...
La porosité des matériaux, la qualité des joints ou
finitions sont mieux réalisées et le soin porté aux
détails accru », souligne le document. Mais ce
jonctions, interviennent. Ainsi, chaque technolo- constat positif s'accompagne d'une remarque
gie de construction offre un caractère spécifique, inquiétante : « dans la quasi-totalité des projets,
même si on retrouve des caractéristiques com- l’étanchéité à l’air est réalisée en utilisant ponc-
munes. Bien entendu, toutes les ouvertures et tuellement ou massivement des matériaux non
traversées de réseaux, gaines ou conduits, consti- adaptés (mousse polyuréthane, joint à base de
tuent des points de faiblesse potentiels. silicone, ruban adhésif non adapté) »...
Lors de la conception, il faut implanter et définir  Certes, lors de la livraison, les résultats des
Photo page ci-contre :
un « plan d'étanchéité », soit une barrière conti- tests d'infiltrométrie sont bons. Mais, la question
un bon nombre de trappes
nue matérialisée par des produits spécifiques ou est posée dans le rapport : quelle sera la durabi-
de désenfumage et
non. En cas de maçonnerie traditionnelle, com- lanterneaux présentent par lité de la performance dans le temps ?
posée de blocs, parpaings ou briques, celle-ci conception des fuites d’air, Les problèmes se situent majoritairement au
peut être déployée sur la face intérieure des de même que les trappes niveau des interfaces, à la fois entre les produits et
murs d'enveloppe. Il peut s'agir d'un revêtement d’accès aux combles. entre les corps d’état. Si la conception et www

Documents de référence
Le rapport d'enquête de l'AQC fait circulation d'air : l'aération est quatre carnets pour les quatre modes
référence au guide Étanchéité à l’air assurée par les équipements de constructifs les plus représentatifs du
des bâtiments. Élaboré à l’initiative ventilation ! Oui, un bâtiment étanche marché actuel.
des régions Alsace, Bourgogne, peut être perspirant : l'humidité peut Ce mémento constitue la valorisation
Franche-Comté et Pays de la Loire, migrer au travers des plans du projet de recherche Mininfil,
avec le concours de l’Ademe, il est d'étanchéité à l'air hygrorégulant ! « Minimiser les infiltrations d'air »,
complété par un film pédagogique (1). Autre document cité par le rapport : le initié et coordonné par le Cete de Lyon
Conçus pour accélérer la prise en Mémento de conception et de mise en dans le cadre du Prebat avec le
compte de l'étanchéité à l'air, tant en œuvre à l'attention des concepteurs, soutien de l'Ademe. Cependant, il
construction neuve qu'en artisans et entreprises du bâtiment, présente dans son état actuel
réhabilitation, ces outils d'information publié par le Cete de Lyon (2). quelques incohérences avec les DTU
et sensibilisation s’adressent aussi Le traitement de l'étanchéité à l'air en vigueur (qui ne concernent pas
bien aux maîtres d’ouvrage, qu'aux impliquant une adaptation forcément les solutions de traitement
concepteurs, bureaux d’études et considérable des pratiques de de l’étanchéité). Le recensement de
entreprises. conception et d'exécution, ce guide l’ensemble de ces incohérences est
L’objectif du guide est de donner une répertorie 20 points singuliers pour actuellement mené dans le cadre du
base indispensable pour appréhender lesquels la fréquence d'apparition de programme RAGE 2012.
correctement la complexité du sujet. à fuites est récurrente.
ce titre, il balaye quelques idées Il détaille des solutions de mise en (1) Téléchargeables sur www.ademe.fr
reçues. Non, un bâtiment étanche œuvre, à travers 200 schémas (2) Téléchargeable sur www.cete-lyon.
Photo AQC

n'est pas un bâtiment thermos sans techniques très précis décomposés en developpement-durable.gouv.fr

50 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 51
l’exécution sont sources de défaillances, les pro-
duits et les équipements présentent aussi des
défauts intrinsèques qu’il faut savoir prendre en
compte. Néanmoins, « de nombreuses solutions
existent et permettent de bien réaliser l’étanchéi-
té à l’air des bâtiments », précise le rapport en
commentaire.
La construction traditionnelle en blocs de
maçonnerie ou en béton est caractérisée par des
risques faibles de perméabilité à l'air. Cela étant,
des fuites d’air par les joints verticaux non rem-
plis sont constatées en l'absence d'enduit
(exemple : mur de séparation d’une maison avec
le garage). Autre exemple : les défauts de jonc-
tion entre panneaux de façade préfabriqués et
Photos AQC

pré-isolés dans les systèmes poteau-poutre.


1
Spécifités du bois
La construction en bois fait l'objet de trois princi-
paux constats de risques, avec comme consé-
quence prévisible l’apparition de condensation
susceptible d’entraîner un pourrissement de la
structure à long terme. Première source de dégra-
dations : les passages de solives ou poteaux au
travers du plan d’étanchéité. Des flux d'air para-
sites vers l'extérieur s'effectuent alors par les fis-
sures du bois, ou à l’interface solive/paroi. La meil-
leure solution est d’éviter les passages de solives
dans l’enveloppe isolée et au travers du plan
d’étanchéité à l’air par une conception adaptée
Deuxième faiblesse constructive : les espaces
entre les pièces de charpente, avec des écarts de
l’ordre du cm. Ces imprécisions dans la fabrica-
tion et l'assemblage des structures poteau-
poutre se retrouvent le plus souvent dans les
systèmes développés pour le tertiaire.
Dernière cause de problèmes, plus spécifique à
l’ossature bois qui utilise quasi systématique-
ment les membranes comme système d’étan-
chéité : les percements et déchirures de la mem-
brane pendant le chantier (souvent dus à un coup 2 3

de tournevis, de cutter…). Pour pallier ces inci- 1 L’étanchéité à l’air n’est donc été identifiés dans les applications du ter-
dents de mise en œuvre, les experts mandatés traitée ni autour de la gaine tiaire. Or ces bâtiments ne sont pas soumis à une
Ascenseurs : le problème de la ventilation des gaines par l'AQC envisagent deux options. La première de ventilation ni sur le obligation de test d'étanchéité à l'air ; les instal-
possibilité vise à positionner la membrane au sein pourtour du plafond. lations de chauffage sont déterminées en tablant
En tertiaire et logement collectif, la ascenseurs fait le point sur cette relatives aux ascenseurs sont en
réglementation impose de ventiler les question et formule une proposition : cours de révision. Elles vont être de l’isolation, entre deux couches, ce qui la pro- 2 La pose d’une double
sur des hypothèses de calcul. Donc si la concep-
gaines d'ascenseur. Celles-ci « Il peut être considéré qu’un remplacées par les projets Pr EN 81- tège. Il faut alors respecter les règles en vigueur : tion et réalisation des enveloppes ne sont pas à
barrière d’étanchéité (kraft
génèrent un tirage naturel important dispositif situé à l’extérieur de la 20 et Pr EN 81-50, avec une implantation au tiers de l'épaisseur côté chaud, + membrane en matériau de
la hauteur des ambitions, les équipements
qui pénalise la performance gaine et indépendant de l’ascenseur modification des prescriptions, sans ou inférieure à la moitié, en fonction des caracté- peuvent se révéler sous-dimensionnés face à
synthèse) occasionne un
énergétique. De ce fait, les peut constituer une solution spécification d'exigence chiffrée (une ristiques géographiques. La seconde possibilité des fuites trop importantes.
risque de mauvais transfert
concepteurs les implantent sur alternative à la ventilation naturelle annexe informative donnant vise à la conception de parois sans film d'étan- Il s'agit d'abord de problèmes de jonctions en
de la vapeur d’eau dans la
certains projets en dehors du volume de la gaine définie dans la norme simplement des grandes lignes de
chéité, sous réserve d’une validation par le bureau paroi. présence de matériaux à profils ondulés ou ner-
isolé et chauffé. Le rapport de l'AQC EN 81-1 et 2. En effet, cette solution réflexion et conception).
évoque diverses possibilités n’a pas de répercussion sur la Actuellement, la norme stipule qu'il
de contrôle. Il s’agit là d’utiliser les panneaux de vurés, tant en couverture qu'en bardage. Au droit
3 La pose en façade d’une
d'asservissement compatibles avec conformité CE de l’ascenseur. est « recommandé d'aménager en contreventement, positionnés côté intérieur, pour des liaisons, il est difficile d'épouser la forme
composer un plan d’étanchéité à l’air « en dur ». parabole ou d’un éclairage complexe de ces plaques ou panneaux. Les
les besoins de maintenance et L’utilisation de la ventilation existante partie haute de la gaine des orifices de
Pour cela, il faut veiller aux caractéristiques de extérieur après réception cahiers des charges doivent être complétés par
sécurité, comme des clapets du bâtiment (centrale de traitement ventilation d'une surface minimale de
nécessite des percements
motorisés dépendants du d’air ou VMC double flux) pour assurer 1% de la section horizontale de la ces voiles : porosité des matériaux (coefficient Sd) des carnets de détails de pose élaborés. Même
pour faire cheminer les
fonctionnement des ascenseurs. la ventilation de gaine peut être une gaine ». Il est bien précisé que cette et modalités de jointoiement des plaques. câbles à l’intérieur. Attention
en toiture-terrasse, il est recommandé de soi-
Dans un document intitulé Dossier solution efficace et simple à mettre en aération ne doit pas être utilisée pour gner la jonction des acrotères.
à bien recréer l’étanchéité
technique ventilation de gaine œuvre. » assurer la ventilation des autres Traiter les interfaces lors de ces percements. En doublage intérieur, des bardages à parement
d’ascenseurs, la Fédération des à noter : les deux normes actuelles locaux. La construction métallique étant encore peu uti- perforé sont parfois prescrits pour améliorer
lisée en logement, les principaux risques ont l'acoustique. Dans cette configuration, www

52 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 53
témoignage

Faut-il renforcer le niveau des exigences ?


« Je réoriente la clientèle de l'entreprise vers un les acteurs, à commencer par les maîtres d'ouvrage. La
confrère et j'arrête mon activité », annonce Benjamin nécessité nouvelle de respecter des seuils s'est traduite
Sevessand, créateur de la société Énergie positive, par une dynamique positive.
spécialisée dans l'étanchéité à l'air (mesures, conseils, Mais, aujourd'hui, quel est l'état d'esprit des
expertise et formation, assistance à maître d'ouvrage...). professionnels ? « La pression est retombée, l'attention
à l'origine charpentier, ce professionnel s'est investi s'est relâchée : on sait que les objectifs peuvent être
dans la performance des enveloppes en 2006, atteints sans trop de difficulté, avec une rigueur et un
notamment en travaillant avec des constructeurs investissement minimal », constate Benjamin
européens plus avancés : concepteurs, entrepreneurs et Sevessand. « Il aurait fallu renforcer les exigences dans
industriels d'origine allemande, suisse ou autrichienne. le cadre de la RT 2012 », regrette-t-il. Résultat : on
« à l'époque, chez nos confrères de culture germanique assiste à un retour des anciennes tentations
ou nordique, l'étanchéité à l'air des bâtiments était déjà malheureuses... Certaines étanchéités sont réalisées
rentrée dans les pratiques et habitudes depuis plus avec des produits non dédiés, moins chers à l'achat,
d'une vingtaine d'années », explique Benjamin suffisamment efficaces pour passer avec succès les
Sevessand. tests, mais sans réelle assurance de pérennité.
Les membranes étanches, ainsi que les colles et rubans Autre évolution peu favorable : « le nombre des
adhésifs spécifiquement conçus pour les mettre en opérateurs de mesure augmente, avec une concurrence
œuvre, bénéficient aujourd’hui d'une large qui engendre une baisse dangereuse du prix des
expérimentation. Leur résistance et durabilité sont prestations », indique Benjamin Sevessand. « Les
éprouvées et attestées. contrôles sont de plus en plus souvent effectués par des
« Dans le même temps, en France, la filière commençait intervenants qui ne disposent pas de formation initiale
seulement à vraiment comprendre l'importance de ce dans le bâtiment », souligne-t-il. Certes, ces
critère », précise-t-il. Ces années de prise de conscience professionnels maîtrisent les outils et la métrologie,
ont été marquées par une réelle avancée. La mise en mais ils n'ont pas réellement la capacité d'analyser les
place des tests d'infiltrométrie dans le cadre du label résultats pour accompagner les constructeurs dans leur
BBC a été un élément déterminant pour mobiliser tous réflexion sur les solutions à mettre en œuvre.
Photos AQC

1 1

il est préconisé d'intégrer un plan d'étanchéité à


l'air dans la paroi, côté chaud. Sa mise en œuvre
1 à gauche, un seuil « à la périphérie de baie entraînait dans certains cas
une déformation des tablettes en bois consti-
produits sont loin d’avoir la même qualité (joint
défectueux, voire même absent), et lorsque les
« D'autres des joints de menuiseries lors du traitement à la
lasure des châssis en bois. Lorsque les protections
devra être clairement spécifiée et attribuée dans
suisse » (avec écrasement
d’un joint sur une barre tuant l'encadrement intérieur des menuiseries. joints sont fournis à part, ils ne sont pas toujours défaillances autocollantes des joints ont été prématurément
les documents d'appel d'offre.
Des difficultés sont également rencontrées dans
d’appui au sol), qui garantit
l’étanchéité à l’air mais pose
L'étanchéité peut ici être apportée par des
bandes de ruban adhésif spécifique. Il est aussi
mis en place par l’entreprise.
sont issues ôtées, et que les ouvrants ont été refermés avant
séchage de la lasure, les joints sont partiellement
l’interface entre maçonnerie et charpente métal-
lique. Les matériaux ne travaillent pas de la même
problème en termes
d’accessibilité.
préconisé de mieux formaliser la réception des
ouvertures de l'enveloppe...
Choix et pose des menuiseries
Toutes les autres défaillances rattachées aux
d'un problème arrachés dès la première réouverture, ce qui
dégrade leur étanchéité.
façon, induisant des dilatations différentielles à droite, un seuil PMR qui en
Les trois autres sources de fuites d'air sont liées menuiseries sont qualifiées par le rapport AQC d'exécution. En construction à ossature bois sous forme de
Cela vise entre
revanche pose problème
sources de passages d'air. La liaison entre murs aux qualités intrinsèques des produits. Les de risques faibles. Certaines proviennent d'er- panneaux préfabriqués, il arrive également que
pour l’étanchéité à l’air.
extérieurs et bacs acier semble particulièrement menuiseries coulissantes sont pénalisées par reurs de prescription, comme par exemple le les menuiseries soient endommagées lors de la
délicate à optimiser, en raison des tolérances l'interstice situé entre les vantaux. Généralement choix des ouvrants pour accéder aux locaux non autres les manipulation (transport, stockage, levage et
mécaniques structurellement nécessaires.
Mais la question des interfaces se retrouve aussi
sanctionnées par un classement AEV (Air-eau-
vent) médiocre, ces baies sont considérées
chauffés (trappe de visite des combles, portes de
séparation avec garage, cave, local technique...). dégradations montage). Les mouvements de cisaillement
peuvent être atténués en équipant les éléments
en présence d'une cohabitation entre maçonne-
rie et ossature bois. On constate trop souvent
comme difficilement compatibles avec les exi-
gences de la RT 2012. Il est ainsi recommandé de
Dans ces configurations, les menuiseries inté-
rieures sont soumises sur leurs deux faces à des
des joints de avec des croix de Saint-André.
Parallèlement, des défauts de fabrication sont
une absence de traitement de l’étanchéité à l’air privilégier les coulissants à frappe, ce qui pose écarts sensibles de température et d'humidité, menuiseries encore identifiés : fuites d’air entre ouvrants,
au niveau des joints de fractionnement. Là
encore, il est primordial de bien encadrer et
alors problème, dans le cas des portes-fenêtres,
vis-à-vis des exigences d'accessibilité pour les
engendrant des déformations donc des fuites
d’air parasites. Les experts sollicités par l'AQC lors du entre ouvrant et dormant, mais aussi par les
parcloses des menuiseries (principalement avec
organiser les interventions de chaque corps
d'état en s'appuyant sur des carnets de détail
personnes à mobilité réduite.
La spécificité des menuiseries coulissantes à
préconisent de mettre en œuvre dans ces appli-
cations des portes indéformables et garanties
traitement à profilés creux et dans les gammes aluminium).
Pour mieux se prémunir, il faut miser sur des
explicites, qui n'éludent pas la complexité des galandage est également bien connue. Elles pour les ambiances à fort différentiel ; cette exi- la lasure produits certifiés avec classement AEV minimal
ouvrages. offrent l'intérêt de dissimuler les vantaux dans
l'épaisseur d'un doublage intérieur, mais en
gence de stabilité est mesurée par le critère S du
classement Faste. Dans le même esprit, privilé-
des châssis en de A*4.

Problématique des ouvertures


Les ouvertures constituent naturellement des
contrepartie de cet avantage esthétique le plus
souvent valorisé en maison individuelle, il est
gier les fermetures 3 points pour limiter les
déformations de la porte, ainsi que les seuils « à
bois. » Des traversées à risque élevé
Autre point faible : le traitement des coffres de
points de faiblesse potentielle pour l'étanchéité bien difficile - pour ne pas dire impossible - de la suisse », c'est-à-dire avec écrasement d'un volet roulant, notamment lorsqu’ils sont montés
à l'air. Le rapport d'enquête de l'AQC désigne garantir une continuité d'étanchéité. joint sur une barre d'appui au sol. Ces ouver- in situ. La jonction avec le gros œuvre est sen-
quatre risques forts. En premier lieu, la jonction Enfin, il ne faut pas négliger les risques de fuites tures doivent en fait être traitées avec la même sible. Il est souhaitable de vérifier systématique-
entre les dormants des baies et le gros œuvre induits par les lanterneaux et trappes de désen- démarche que les portes d’entrée vis-à-vis du ment le calfeutrement avant la pose des dou-
pose un problème très récurrent de manque de fumage, souvent imposés par la réglementation différentiel de température et d’humidité. blages et fermeture des coffres. Même les
précision dans la mise en œuvre. Les enquê- incendie dans les bâtiments tertiaires ou les D'autres défaillances sont issues d'un problème produits préfabriqués, voire intégrés dans un
teurs ont constaté que la condensation en immeubles de logements collectifs. Tous les d'exécution. Cela vise entre autres les dégradations bloc-baie, peuvent être source de flux d'air. www

54 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 55
« Les réseaux
constituent
d'ailleurs une
préoccupation
majeure. Ils
nécessitent le
percement des
parois
extérieures, ou
des planchers
haut et bas, ce qui
constitue un
risque potentiel
de rupture
d'étanchéité à
l'air. »

Solutions à valoriser : le positionnement côté


extérieur et l'usage des systèmes de commande
électrique, en soignant le passage des gaines
dans l’enveloppe.
Les réseaux constituent d'ailleurs une préoccu-
pation majeure. Ils nécessitent le percement des
parois extérieures, ou des planchers haut et bas,
ce qui constitue un risque potentiel de rupture
d'étanchéité à l'air. Les fuites apparaissent à la
fois sur le pourtour et à l'intérieur des fourreaux
de traversée des gaines électriques, canalisa-
tions ou conduits. Pour les prévenir, il faut utili-
ser des manchons adaptés. Il est recommandé
Photos AQC

de transiter le plus possible à l'intérieur des


1 2
bâtiments, dans les cloisons, planchers inter-
médiaires ou murs mitoyens, en préservant le
confort acoustique.
Le rapport de l'AQC souligne l'intérêt de prévoir cloisons et murs de refend. Il faut aussi privilégier risque fort en termes de performance énergé- 1 2 Lors du test de diamètre important. En début de chantier, il
un doublage technique contre les murs exté- la distribution par les planchers intermédiaires. tique. En outre, ce positionnement évite une faci- d’infiltrométrie, l’utilisation est utile d'informer et de mobiliser les divers
rieurs. Aménagé entre le plan d'étanchéité à l'air lité malheureuse : le passage du plan d'étan- complémentaire d’une poire à intervenants : délimitation de l'emprise du
et la face arrière des plaques de parement inté- Mieux maîtriser tous les réseaux chéité « en paquet », par une série de gaines fumée a révélé ici une entrée volume chauffé, matérialisation du plan d'étan-
rieur, il doit être suffisamment épais pour abri- Eau, gaz, électricité : les arrivées des principaux regroupées, sans aucune maîtrise des vides d’air par une prise. Le compteur chéité, carnets de détails de mise en œuvre pour
électrique étant positionné à
ter une partie des réseaux. Rappelons que les réseaux d'alimentation jouent un rôle important internes. les points les plus complexes...
l’extérieur du volume isolé, l’air
éléments de finition intérieure, tels que les BA13 dans la perméabilité à l'air. Il faut étancher les Autre source importante de fuites : les sorties a transité par les gaines. Il
En outre, il est bon également de soigner les tra-
par exemple, ne peuvent en aucun cas jouer un vides internes des fourreaux avec des bouchons des conduits de fumée, devant s'effectuer dans convient d’obturer les gaines et versées des planchers intermédiaires, même si
rôle de barrière étanche. 3 ou matériaux résilients (type mastic souple). Le le cadre de la réglementation incendie en res- elles ne communiquent pas avec l'extérieur. Les
fourreaux.
La solution du doublage technique fait partie des concepteur doit adopter une logique très simple : pectant des distances de sécurité. Là encore, canalisations difficilement accessibles, derrière
3 Les coffres de volet roulant
dispositions conseillées dans le cas des murs à plus le nombre des percements est réduit, plus des produits spécifiques sont conçus pour les toilettes ou sous les baignoires, semblent
ossature porteuse, en bois ou métal. Ces sys- les risques sont limités. apporter plus d'efficacité, en particulier les sys- présentent par conception des moins bien traitées. Or, elles peuvent engendrer
fuites d’air au niveau des joues
tèmes constructifs utilisent souvent une mem- Les experts mandatés par l'AQC recommandent tèmes sous Avis Technique avec coquille répon- des fuites d'air et des nuisances acoustiques.
et des systèmes d’ouverture/
brane étanche placée sur le côté chaud de l'iso- en particulier d'implanter le tableau électrique dant aux enjeux d'étanchéité et d'isolation. fermeture. Il faut privilégier leur
lant : plus le parement est proche, plus elle est dans le volume isolé et étanche à l’air, sinon le Le même état d'esprit doit prévaloir pour les tra- positionnement à l’extérieur Gérer le séchage en phase chantier
exposée à des risques de percement accidentel. réseau intérieur de distribution d'électricité est versées de gaines aérauliques ou de canalisa- puis veiller à la bonne Autre constat important : dans un bâti beaucoup
Les implantations de prises électriques et de susceptible de véhiculer des circulations d'air tions d'évacuation d'eaux usées. Ainsi, il existe étanchéité au niveau du moins balayé par des courants d'air, les condi-
radiateurs sont de préférence reportées sur les parasite, avec possibilité de condensation et des manchons adaptés au passage des tuyaux passage du câble électrique. tions habituelles de travail sont modifiées. www

56 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 57
La condensation générée sur le chantier par cer-  de meubles de cuisine, pose d'une hotte aspi-
tains travaux se dissipe moins facilement, d'au- Photo page ci-contre : rante, fixation de tableaux, d’étagères ou de
tant plus que d’autres facteurs se conjuguent : sous ce plancher haut, on décorations diverses, installation de paraboles,
fermeture plus stricte des bâtiments en chantier observe une discontinuité de prises électriques ou luminaires extérieurs...
importante entre les
pour lutter contre les vols, mise en œuvre d'iso- En logement collectif, certains maîtres d'ou-
panneaux d’isolant au
lation extérieure créant une barrière, systèmes niveau du passage d’une
vrage rédigent un règlement intérieur ou un
constructifs accélérant le clos et le couvert... solive. De plus, le ruban guide d'usage explicatif. Joint au bail de location,
Cette problématique n'est pas réellement nou- adhésif utilisé pour la voir affiché en permanence dans les halls d'en-
velle en soi, mais elle présente un caractère jonction des panneaux est trée, ce document fournit des informations pré-
aggravé dans un bâtiment performant. Pour y inapproprié. cises. En maison individuelle, un constructeur
faire face, les experts préconisent une double spécialisé dans le bois fournit les plans de la
démarche. D'abord, il faut privilégier les techno- structure sous format numérique en vue d'éven-
logies sèches ou les process rapides avec emploi tuels percements qui pourront être alors coor-
de plastifiant limitant les quantités d'eau. donnés avec l'ossature.
Ensuite, il est possible de déployer un ensemble à noter : en construction neuve, la réglementa-
de moyens de séchage accéléré, tels que déshu- tion impose de prévoir un conduit de fumée en
midificateur d'air mobile, appareils de ventila- maison individuelle, même s'il n'est pas utilisé
tion, voire aspirateur d'eau dans les cas au moment de la livraison (principe de réversibi-
extrêmes. lité du choix énergétique). L'usager, s'il décide
Le rapport de l'AQC donne quelques exemples de l'exploiter, devra alors bien vérifier que le
d'ouvrages humides sources de problème : générateur raccordé ne dégrade pas l'étanchéité
chape, mortier ou béton à base de mélanges à l'air. n
chaux/chanvre, mais aussi ouate de cellulose
projetée avec un dosage d'eau... Dans nombre de
cas, le séchage s'est étalé sur plusieurs mois au
lieu de quelques semaines, retardant certains
travaux - jointoiement des plaques de plâtre,
peinture… -, sans compter les reprises d’enduits
intérieurs. Si la condensation n’est pas évacuée,
Fiche conseils
ce désordre peut entraîner des déformations Conseil 1
des portes, tâcher boiseries et menuiseries, La perméabilité à l'air doit être conçue en amont du chantier. Pour bien
dégrader les parements avec développement de encadrer et organiser les interventions des entreprises, il faut
s'appuyer sur des carnets de détails explicites qui matérialisent le
moisissures.
plan d'étanchéité.
Enfin, la qualité de l'étanchéité à l'air est validée
par un test d'infiltrométrie conduit par un opéra- Conseil 2
teur autorisé (voir encadré ci-contre). Afin de L'étanchéité peut être réalisée à l'aide de membranes spécifiques,
préparer cette vérification finale, il est conseillé mises en œuvre avec des colles et rubans adhésifs conçus précisément
de procéder à une mesure en cours de chantier, pour cet usage. Toute modification en phase chantier par rapport aux
avant pose des parements intérieurs. Ce point prescriptions des concepteurs doit être signalée et validée.
intermédiaire, pouvant prendre la forme d'un
autocontrôle, nécessite d'organiser en consé- Conseil 3
quence l'avancement du travail des différents En construction bois, il faut éviter les passages de solives ou poteaux
au travers du plan d’étanchéité. Des flux d'air parasites peuvent
Photo AQC

corps d'état.
cheminer par les fissures du bois, ou par les défauts d'assemblage
Il arrive que les résultats du test final soient éventuellement liés à des déformations.
moins bons que ceux des mesures préalables.
Cela signifie qu'une intervention ultérieure (par Conseil 4
un lot technique, une entreprise de finition ou Idéalement, un vide technique aménagé derrière les parements
Tests d'infiltrométrie : autocontrôles et mesures officielles autre) a dégradé l'étanchéité. Tous les acteurs permet de limiter au maximum les risques de percement du plan
L'étanchéité à l'air du bâti est logements dont la demande de permis de tous les orifices volontaires :
doivent y être sensibilisés. Sur certaines opéra- d’étanchéité à l’air. Cet écartement supplémentaire permet de
tions visitées, la performance finale ne répondait distribuer certains fluides, tout en apportant une plus grande
caractérisée dans la RT 2012 par le de construire a été déposée depuis le bouches de ventilation, conduits de
pas au seuil minimum exigé : il a donc fallu protection contre les risques de percement des étanchéités.
coefficient de perméabilité Q4Pa-surf. 1er janvier 2013. Les seuils fumée... L'opérateur pressurise
Elle est exprimée en m3/(h.m²), qui réglementaires sont les suivants : artificiellement le bâtiment à l’aide déposer les parements pour réparer les fuites,
représente le débit de fuite horaire par 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons d’un ventilateur. L’air injecté est d’où bien sûr un allongement des délais de
Conseil 5
Les ouvertures et les traversées de réseaux constituent des points de
m² de surface déperditive (hors individuelles et 1 m3/(h.m²) pour le contraint de s'échapper par les points livraison et un surcoût en conséquence... Bien faiblesse potentielle. Elles doivent être traitées à l'aide de produits
plancher bas) sous une différence de collectif. Pour le secteur tertiaire, une de faiblesse constructive. La mesure entendu, toute modification en phase chantier spécifiques. Pour plus de sécurité, les solutions à déployer peuvent
pression de 4 Pa. Avec cette nouvelle valeur par défaut est prise en compte est répétée avec différents niveaux de par rapport aux prescriptions des concepteurs être décrites dans des carnets de pose détaillés.
réglementation, le traitement de dans le calcul thermique. Une autre pression, mais aussi dépression. doit être signalée et validée.
l'étanchéité à l'air devient obligatoire valeur peut être choisie, auquel cas une Il est vivement recommandé de réaliser
pour les bâtiments du secteur justification du niveau atteint doit être des tests en cours de chantier, avant
Conseil 6
résidentiel. Il doit être justifié soit par apportée en fin de travaux. mise en œuvre des finitions. Cet
Sensibilisation des usagers Le chantier d'un bâtiment performant est beaucoup moins balayé par
Enfin, la performance passe également par une des courants d'air. L'humidité générée par les travaux se dissipe plus
une mesure réalisée par un opérateur La mesure d'étanchéité à l'air doit être autocontrôle permet alors de localiser
sensibilisation des occupants. Le plan d'étan- difficilement. Solutions : privilégier les solutions sèches, s'équiper en
autorisé, soit par l'application d'une réalisée conformément à la norme NF les fuites éventuelles, et de pallier les
chéité à l'air doit être connu et respecté sur le matériel de chantier pour ventiler et évacuer l'eau.
démarche qualité agréée. EN 13829 et à son guide d'application défauts sans trop de frais, avant
La RT 2012 fixe des objectifs de GA P50-784. Le test d'infiltrométrie réalisation de la mesure officielle et long terme. Or l'aménagement du bâtiment sus-
performance de l'enveloppe de tous les commence par l'obstruction préalable réception du bâtiment. cite des percements intempestifs : installation

58 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 59
SURCHAUFFES

Des protections
solaires souvent
mal conçues et
utilisées Procédé le plus employé pour lutter contre les apports solaires,
texte : Alain Sartre

les protections solaires font l’objet de fréquentes erreurs de


photos : AQC

conception ou choix inappropriés. Vient s’y ajouter un manque d’appropriation


et d’anticipation de la part des usagers.

L'
enquête conduite par l'AQC dans  conception, soit elles l'étaient mais n'ont pas été
les bâtiments performants, à ce Photo page ci-contre : installées. Dans ce dernier cas, la décision est
jour exclusivement en métropole, absence de protections prise le plus souvent sous la pression écono-
passe en revue les différentes solaires, aggravée par une mique, pour réduire le budget en phase chantier.
surface vitrée importante et
sources de surchauffes : apports Cette suppression constitue une modification
un sol sombre.
solaires, apports internes provenant de l'occu- sensible des hypothèses prises en compte dans
pation (nombre de personnes présentes, maté- l'étude thermique initiale. Il convient qu'elle soit
riels utilisés) ou du fonctionnement des équipe- soumise à l'avis des prescripteurs, dans le res-
ments techniques (chauffage, ballon d'ECS, pect des engagements pris en termes de confort
ventilation, éclairage). Ces inconforts s'ex- et d'efficacité énergétique. Cette validation peut
pliquent parfois par un problème de mise en s'inscrire dans le cadre plus large d'un plan
œuvre, mais plus souvent par des défauts ou d'assurance qualité.
incohérences de conception, des incidents d'ex- Mais il arrive aussi que le projet architectural
ploitation ou des usages inappropriés. oublie de s'attacher à la question des protec-
tions solaires. Or il existe aujourd'hui des outils
Bien implanter les protections de simulation dynamique qui permettent de
solaires modéliser finement le confort d'été. Ils sont
Les protections solaires focalisent l'essentiel particulièrement utiles pour les façades sud et
des risques de surchauffes, avec des consé- ouest.
quences parfois lourdes. Les hausses de tem-
pérature sont telles qu'elles peuvent se tra- Incohérences de conception
duire ponctuellement par une impropriété à Les impasses des concepteurs peuvent être par-
destination, notion certes subjective et diver- tielles. Par exemple, des protections ont été étu-
sement interprétée par les tribunaux, mais diées au sud, mais les façades ouest et est ont
qui est utilisée pour qualifier des dommages été négligées. Ou encore les baies verticales
rentrant dans le cadre de la responsabilité sont traitées, mais pas les lanterneaux et
décennale. trappes de désenfumage, ni même les ouvrages
Les inconforts les plus manifestes proviennent beaucoup plus conséquents comme les ver-
de l'absence de protections solaires. Deux types rières centrales ou les atriums.
Photo AQC

de situations sont évoqués par le rapport de Des erreurs de conception ou choix inappropriés
l'AQC : soit elles n'ont pas été prévues lors de la ont été relevés. Ainsi, les enquêteurs de www

60 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 61
« Les l'AQC ont constaté que de simples stores inté-
rieurs avaient été prescrits en guise de seule
concepteurs protection solaire. Or, n'étant pas placés à l'ex-
térieur, ces produits ne peuvent pas assurer une
doivent telle fonction et sans surprise, l'efficacité n'est
s'appuyer pas au rendez-vous !
Autres préconisations critiquables, sujettes à
davantage sur caution ou à débat : des fenêtres de toit orien-
tées au sud, des brise-soleil fixes implantés
les outils de sans prendre en compte les impératifs de net-
simulation toyage des vitrages, des lames de brise-soleil
fixes trop espacées ou mal orientées laissant
dynamique dont passer le rayonnement solaire à certaines

les capacités heures de la journée, des treilles supports d'une


végétation insuffisante pour jouer un rôle effectif
ont été très

Photos AQC
de protection solaire, la présence de sols réflé-
chissants (dallages de couleur claire, voire plan 1
largement d'eau d'une piscine) au pied des murs extérieurs,

enrichies. » provoquant une forte réverbération du rayonne-


ment solaire...
Si la ventilation naturelle traversante est exploi-
tée en logement, elle peut aussi être déployée en
1 Plafond suspendu tertiaire : surventilation nocturne par impostes
désolidarisé de la dalle pour automatisés placés au-dessus des ouvrants,
créer une circulation d’air et désolidarisation des plafonds suspendus de la
profiter de l’inertie de la dalle pour créer une circulation d’air et profiter
dalle. Solution couplée à une de l’inertie de la dalle…
surventilation nocturne.
Brise-soleil mobiles
2 L’utilisation de stores Les concepteurs disposent d'une large gamme
intérieurs comme
de solutions. Pour les prescrire, ils doivent
protections solaires est
s'appuyer davantage sur les outils de simula-
totalement inappropriée.
tion dynamique dont les capacités ont été très
3 Espacement trop large largement enrichies. Il est désormais possible
entre les lames du brise- de dimensionner avec précision les stores et
soleil. brise-soleil, fixes ou mobiles, en fonction www 2

Réalisation exemplaire en climat tropical


Livré fin 2008, le bâtiment Enerpos débords constituée par 370 m² de au lieu de 140 kWh/m².an. En outre,
constitue une référence en matière panneaux photovoltaïques, il produit environ 7 fois sa propre
de construction à haute performance protections solaires par lames de consommation. Il est à énergie
énergétique en zone tropicale. bois, salles de cours traversantes positive à l’échelle de l’année, du
Il s'agit de deux petits immeubles distribuées par des coursives mois et même de la journée...
parallèles de deux niveaux, bâtis sur extérieures, orientation nord-sud Principales consommations par
un parking souterrain et organisés favorable au vent dominant, jalousies usage : les prises de courant sur
autour d'un patio végétalisé. Intégré sur parois extérieures et internes lesquelles sont branchés les micro-
à l'IUT de Saint-Denis à la Réunion, garantissant une surface d’ouverture ordinateurs, suivi par la climatisation
l'ensemble abrite environ 1 000 m² de de 30 %... Les locaux sont équipés en qui n'est pourtant mise en route en
surfaces utiles : 7 salles de cours ventilateurs plafonniers brasseurs moyenne qu'une semaine dans
dont 2 consacrées à l'informatique, et d'air, pour réduire la durée de l’année seulement. Globalement, six
160 m² de bureaux. fonctionnement de la climatisation au semaines sont considérées comme
Sous l'influence du laboratoire strict minimum. sensibles, dont deux jugées critiques.
Piment, l'université a souhaité se L'exploitation, avec monitoring et Le confort d'occupation a été apprécié
doter d'un bâtiment à énergie relevé des consommations, a montré au travers de plus de
positive. Le projet a été confié à que le pari était réussi. « Enerpos 2 000 questionnaires remplis sur
l'architecte Thierry Faessel-Bohe, consomme 10 fois moins qu’un trois saisons par les usagers.
avec le concours du bureau d'études bâtiment standard universitaire à La Pour plus d'information sur cette
Imageen et l'assistance HQE de la Réunion », indique Aurélie Lenoir, référence, mais aussi sur d'autres
société Tribu. Il est fondé sur une jeune étudiante impliquée dans réalisations remarquables, consulter
architecture bioclimatique : toiture- l'analyse du suivi, qui a consacré sa le site Internet du centre de
terrasse avec isolation renforcée, thèse au confort en climat tropical. ressources Envirobat Réunion :
protégée par une sur-toiture à forts Il affiche un ratio de 14,4 kWh/m².an www.envirobat-reunion.com.
3

62 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 63
Photos AQC

1 2 3

de l'orientation d'une façade. La modélisation 1 2 Cette solution des journées avec ciel à encombrement nua-
témoignage numérique s'applique même à la croissance et d’ouvrant en partie basse geux variable, il arrive que les usagers soient
saisonnalité des végétaux formant écran. indisposés sur certains sites par des mouve-
Simulation dynamique et calculs réglementaires
couplée à une ouverture en
Certes, les protections solaires doivent être bien toiture, le tout motorisé et ments incessants d’ouverture et de fermeture,
conçues. Mais, lorsqu'elles sont mobiles, leurs asservie à la météo, assure dus à un mauvais réglage lié à un pas de temps
Les enjeux de l'efficacité énergétique sont mieux pris en approche physique rigoureuse conduit à une évaluation
performances intrinsèques ne suffisent pas, il un tirage d’air naturel. trop court.
compte par la RT 2012. Mais en ce qui concerne le confort précise de l’influence de l’inertie sur les consommations
d'été, il faut toujours se contenter du calcul de la hivernales et sur le confort d’été. Ce niveau d’analyse est faut aussi s'attacher à leur bon fonctionnement 3 Certains brise-soleil fixes,
température intérieure conventionnelle (valeur jugé indispensable pour la conception des bâtiments à (facilité d'utilisation et d'entretien). On observe
par leur conception ou leur
Régler les automates
maximale horaire). Or, « cette notion ne suffit pas pour basse consommation et haut niveau de confort. également un manque d’appropriation et d’anti- positionnement, rendent
Des dérogations aux automatismes doivent être
qualifier l'ambiance intérieure qui dépend d'un « Depuis environ un an, le logiciel est disponible en cipation de la part des usagers. Ceux-ci ont ten- prévues. En effet, les utilisateurs sont parfois
impossible le nettoyage
ensemble complexe de données, dont l'humidité et la version RT », explique Thierry Salomon. Cela signifie dance à agir sur le brise-soleil uniquement en dans l'impossibilité de prendre la main pour
extérieur des vitres.
vitesse d'air », rappelle Thierry Salomon, responsable qu'en plus des simulations il peut assurer également les cas d’éblouissement direct et immédiat, ou de déclencher une action ponctuelle à caractère
développement au sein de la société Izuba (1). calculs réglementaires exigés par la RT 2012. Jusqu'à
sensation de chaleur sur le moment. Ils peuvent «  illogique », par exemple la fermeture des
« Les séquences de temps sont également présent les deux fonctions étaient bien distinguées et
fondamentales : plus les journées à forte chaleur se couvertes par des outils différents. Leur juxtaposition
a minima être informés et sensibilisés par le stores sans se préoccuper du niveau d'éclaire-
succèdent, plus il sera difficile de gérer le confort », facilite et simplifie la modélisation des projets. D'autant biais d’un guide explicatif et/ou d’un règlement ment. Le cas cité en référence est le besoin d'as-
précise-t-il. plus que les algorithmes ont été optimisés. Il suffit de de copropriété. sombrir une salle de réunion lors d'une projec-
à la fois bureau d'études et développeur de logiciels, quelques dizaines de secondes de calculs pour traiter un L'enquête AQC montre que la résistance et dura- tion sur un écran. à l'inverse, en hiver, il arrive
Izuba utilise et commercialise la suite Pleiades + bâtiment simple, à quelques minutes par exemple pour bilité des brise-soleil mobiles est parfois mise à que les brise-soleil se ferment lors des journées
COMFIE. élaboré par l'École des Mines de Paris et un lycée de 20 000 m2 et 40 zones thermiques. rude épreuve. Certains équipements sont fragili- ensoleillées alors que l'on souhaiterait optimi-
l'association Gefosat, avec le concours de l'Ademe et du Autre avantage évident : la saisie des données est unifiée sés à la fois par des manipulations mal appro- ser les apports solaires.
programme Altener, cet outil régulièrement enrichi
calcule par simulation dynamique les échanges
et accélérée. En l'occurrence, la suite logicielle bénéficie
de l'apport du module graphique Alcyone, avec saisie
priées et des coups de vent. Leur exploitation « On observe Intégrés ou pas dans une GTB (gestion tech-

également un
peut nécessiter la mise en place d'un contrat nique de bâtiment), les automates doivent être
thermiques multizones dans les bâtiments. Il permet de intuitive 2D par niveaux et une visualisation 3D.
d'entretien régulier, sur la base de deux visites réglés avec soin selon des paramètres suffi-
connaître et analyser finement l'évolution des ambiances
intérieures, en fonction de données climatiques locales
par an, afin d'éviter la problématique des pannes
persistantes ou des dépannages en urgence.
manque samment complets : programmation horaire
avec spécificités journalières, hebdomadaires
plus réalistes. Exploité en phase d'esquisse pour valider
des options sous l'angle de la performance énergétique,
(1) T
 hierry Salomon est également le président de NégaWatt,
association qui milite activement en faveur des énergies Cette dépense n'est généralement pas budgétée d’appropriation et saisonnières, régulation en fonction du
il participe à la conception architecturale.
Les flux entre zones thermiques sont déterminés après
renouvelables et de la maîtrise des consommations, en
intervenant notamment dans le débat politique et économique
par les gestionnaires.
Les commandes peuvent être asservies à un et d’anticipation niveau d'éclairement et de la température
extérieure, commande manuelle en rupture de
description des parois externes et internes. Cette autant au niveau régional que national. automate, en fonction de l'éclairement solaire,
selon divers modes de régulation des occulta-
de la part des l'asservissement... En hiver, si la récupération
de calories gratuites doit être privilégiée, il ne
tions. Le pilotage est délicat ; en particulier lors usagers. » faut pas non plus pénaliser le confort www

64 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 65
Départements d’outre-mer : un modèle intéressant
La RT 2012 s'applique en France à extérieurs, permanents, amovibles ou fournit des règles de conception
toutes les constructions neuves... mais saisonniers (végétation), sont bien thermique et énergétique adaptées aux
en métropole. Les Départements connues. Elles sont largement sollicitées conditions climatiques de l’île de la
d'outre-mer (DOM) font l'objet de règles sous toutes les formes : débord de Réunion. Cette méthodologie a pour
spécifiques. Comme cela est bien toiture, brise-soleil, bardage ventilé, particularité de découper le territoire de
expliqué par les pouvoirs publics sur le store, vitrage, treille, parement de l'île en quatre zones climatiques au lieu
site Internet dédié à la réglementation façade de couleur claire pour limiter de deux pour la RT DOM. Pour chacune, et
thermique (1), « le climat et le mode de l'absorption du rayonnement... pour les villes de référence, elle propose
vie des Départements d'outre-mer La RT DOM mise également sur la des fichiers météorologiques annuels et
rendent la réglementation ventilation naturelle de confort, avec horaires. Les concepteurs sont ainsi en
métropolitaine inadaptée ». Celle-ci ouvertures spécifiques sur au moins mesure de produire des simulations
vise en effet principalement à réduire deux façades d’orientations différentes. thermiques dynamiques plus précises.
les besoins en chauffage, un poste de Le texte fixe un taux d’ouverture minimal L'outil Perene propose une démarche
consommation forcément négligeable des façades de 15, 20 ou 25 %. Le pragmatique pour réduire le recours à la
en zone géographique chaude où le ventilateur de plafond est encouragé, climatisation, en temps et en puissance.
rafraîchissement et le confort notamment en logement ; certaines Il vise le rafraîchissement par
hygrothermique sont prioritaires. Ce chambres doivent en être équipées dès ventilation, avec une consigne de
constat concerne aussi bien la la construction, alors que son installation température à 28 °C. Selon les auteurs, il
thermique que l’acoustique et l’aération, doit être facilitée dans toutes les pièces ouvre des pistes pour atteindre de façon
trois domaines qui font justement principales par un dispositif d'attente. passive un niveau de confort
l'objet de la RTAA DOM, nouvelle Cette logique de ventilation traversante hygrothermique satisfaisant pendant
réglementation instaurée dans le implique que les portes intérieures sont 90 % du temps. Au-delà de l'analyse
logement depuis le 1er mai 2010. considérées comme ouvertes. Pour ne théorique, il détaille en annexe des
Certes, les solutions déployées dans les pas pénaliser le flux d'air, leur dimension exemples concrets de solutions
DOM ne sont pas forcément doit être supérieure à la plus petite techniques. « La recherche d'une
transposables en métropole. Cela étant, surface d’ouverture des deux façades capacité de ventilation naturelle efficace
les régions de la bordure d'entrée et sortie. Le balayage peut aussi constitue une phase essentielle dans la
méditerranéenne et du Sud-Ouest sont être assuré par l'intermédiaire de grilles conception des bâtiments performants »,
exposées à un climat sensiblement plus de transferts implantées en imposte au- explique le guide. Activée ou pas par un
chaud qui nécessite des réponses dessus des portes, voire en cloison de brassage, elle permet l'évacuation des
adaptées en termes de confort d'été et distribution. Dans le cas des maisons à charges thermiques, mais elle apporte
même d'intersaison. Enrichie par les étages, la trémie de l’escalier est à en plus une sensation physiologique de
Photo AQC

pratiques professionnelles locales, la RT prendre en compte dans le calcul de la confort : le souffle d'air sur la peau induit
DOM peut alors constituer une base de section limitante intérieure permettant le une température ressentie sensiblement
réflexion intéressante. Ses prescriptions passage de l’air. inférieure à la température ambiante
visent d'abord à maîtriser l'exposition de Le tertiaire n'est pas couvert par la RT effective. L'écart peut être chiffré à 4 °C
l'enveloppe à l'ensoleillement : DOM. Les concepteurs à la recherche de pour une vitesse d'air de 1 m/s, avec une
Une démarche méditerranéenne interdiction des fenêtres de toit,
protection solaire des baies, mais aussi
principes pour ce secteur peuvent se
pencher sur l'outil Perene (PERformance
température de parois égale à celle de
l'ambiance...
Opérationnelle depuis septembre & économie, gestion de projet, Fauré. Traditionnellement, les des parois opaques horizontales et ENErgétique), un guide applicable aux
2009, la démarche BDM a été territoire & site, matériaux, énergie, maisons provençales se caractérisent verticales. Les stratégies d'écrans bâtiments tertiaires et résidentiels, qui (1) www.rt-batiment.fr
développée par les acteurs de la eau, confort & santé. Elle est fondée par des murs épais et une masse
construction membres de l'association sur le bioclimatisme, la performance importante. Dans quelle mesure
Bâtiments durables méditerranéens. énergétique et le suivi des peut-on construire avec des
Soutenue par la Région Paca et consommations. Bien sûr, le confort ossatures légères, notamment en
l'Europe, elle recueille l'adhésion des d'été y occupe une place importante. bois ? Des enveloppes avec visuel : attention à l'éblouissement des occupants,  local est caractérisé par des apports internes
principales organisations « à ce jour, plus d'une centaine seulement 5 cm d'épaisseur de béton Photo page ci-contre :
surtout en tertiaire. différents.
professionnelles de la filière. d'opérations sont engagées dans la ou maçonnerie ont été trois niveaux de casquettes
BDM n'est ni un label, ni une démarche BDM », indique Daniel expérimentées, qui semblent pour
Les automates sont alimentés en informations
certification. Il s'agit d'un « système Fauré, délégué général de l'instant donner satisfaction... par une série de capteurs. Plus ils sont nom- sur une façade. Apports internes à forte incidence
participatif de garantie », fondé sur l'association. Pour lutter contre les La démarche s'appuie sur le centre breux, plus il sera possible de commander les La chaleur « gratuite » liée à l'occupation provient
l'éthique et la mobilisation des surchauffes, les solutions passives de ressources Envirobat équipements avec précision, au plus près des de la présence de personnes et des machines
acteurs impliqués, qui vise à sont privilégiées : réduction des Méditerranée qui collecte, produit et contraintes et besoins. Mais ces conditions opti- rapportées. Le rapport de l'AQC souligne que
accompagner les professionnels apports internes, protections solaires diffuse de multiples informations sur males sont rarement observées ; il arrive que « les apports internes [...] sont beaucoup plus
volontaires. L'objectif est de qualifier fixes et mobiles, débords de toits la construction durable. Les plusieurs façades soient régulées avec la même importants que prévus » et qu'ils « participent
et répertorier les opérations locales couvrant des circulations et coursives bâtiments performants font l'objet de sonde. L'AQC a relevé l’exemple de protections fortement aux surchauffes estivales ». C'est par-
de bâtiments durables neufs ou extérieures... Des solutions de fiches référence qui détaillent, entre solaires exposées au nord et gérées en même ticulièrement vrai dans le tertiaire. Ainsi, il est
réhabilités (maison individuelle, ventilation hybride sont déployées, autres, les modalités du confort d'été.
temps que celles orientées à l'ouest, alors que recommandé de prendre en compte cette théma-
logement collectif et tertiaire). permettant une convection naturelle Cet organisme vient de publier un
Les projets font l’objet d’une traversante en période chaude, avec document synthétique qui s'attache à
l'ensoleillement est bien différent. tique lors de la programmation : il faut évaluer
validation aux stades de la ouvrants en façades et ouvertures une question d'actualité : les isolants Chaque façade doit disposer de sa propre aussi précisément que possible les équipements
programmation-conception, de la internes. Le rafraîchissement passe bio-sourcés participent-ils à logique de pilotage, avec possibilité de créer futurs du bâtiment en fonction de sa destination
réalisation, et enfin du par des brasseurs d'air, puits l'amélioration du confort un zonage. Devant cette complexité, il est - quand elle est suffisamment connue - de
fonctionnement, d’ailleurs la climatiques et brumisateurs. hygrothermique d'été en construction conseillé d'organiser une phase de commis- manière à qualifier les impacts énergétiques.
procédure peut être comparée à la « Une réflexion sur l'inertie a été neuve ou en réhabilitation de sionnement pour valider les réglages. En effet, Mais les installations techniques peuvent aussi
démarche HQE. Son référentiel est également conduite dans le cadre de maisons individuelles ? les éclairements ne sont pas les mêmes en provoquer des hausses de température intérieure
axé autour de 7 thématiques : social plusieurs projets », souligne Daniel (Voir www.enviroboite.net). fonction des étages et du positionnement des non prévues et incontrôlées. Par exemple, en
pièces dans le bâtiment. Par ailleurs, chaque logement, la présence des réservoirs de www

66 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 67
« D'une stockage d'ECS solaire dans le volume habitable
peut être une source conséquente d'inconfort
solaires en intersaison. Les systèmes à faible iner-
tie sont plus réactifs et efficaces, y compris les
manière thermique. Il faut alors s'assurer de l’isolation
des équipements (ballon, circuit primaire), mais
planchers rayonnants de technologie sèche carac-
térisés par une épaisseur réduite, mais le confort
générale, aussi du réseau de distribution. n'est pas forcément aussi homogène.
le pilotage du Autre source de surchauffes : les caissons de
VMC double flux implantés dans des combles
Les besoins étant différents - voire opposés -
selon les orientations, il peut être judicieux de
chauffage est non isolés ou directement en ambiance exté- prévoir des réseaux de chauffage séparés en

plus délicat en rieure, notamment en toiture-terrasse. Le maté-


riel (moteur, échangeur et gaines) est alors très
fonction des façades. De plus, dans le tertiaire, il
est judicieux de dissocier en phase conception
intersaison. » exposé aux échauffements. Lui-même peu, voire
pas du tout isolé, il risque de produire en été un
les locaux à usages et ambiances spécifiques. Il
faut notamment observer la particularité des
air neuf d'une température trop élevée. salles dédiées aux matériels informatiques et
Il est préférable de positionner les centrales de séparer leur éventuel réseau de chauffage, afin
traitement d'air en local technique incorporé au de répondre à des conditions de régulation adap-
volume isolé. Elles peuvent alors contribuer à tées. Il est même possible de récupérer la cha-
maintenir une certaine fraîcheur intérieure. Cet leur dégagée pour produire chauffage ou eau
1 Absence de débord de avantage est réversible en hiver, où l'on a besoin chaude, par le biais d'un récupérateur placé sur
toiture au niveau du rez-de- de diffuser un air neuf réchauffé. En revanche, il l'air extrait. Dans certains bâtiments visités par
chaussée. faut veiller au bruit des équipements, pour ne l'AQC, le pilotage des équipements était para-
pas pénaliser le confort acoustique. doxal : fonctionnement simultané dans les salles
2 Mise en évidence de informatiques du chauffage par plancher rayon-
l’utilisation différente faite Facteurs d'instabilité en nant non découplé du réseau général et de la
par les usagers des brise- intersaison climatisation par centrale de traitement d'air...
soleils. D'une manière générale, le pilotage du chauffage Le tertiaire est également sensible aux risques
est plus délicat en intersaison, période qui voit de surchauffes par l'éclairage artificiel, notam-
3 Exemple typique et
alterner apports solaires non négligeables et ment en présence d'une trop grande densité de
courant de pergola sur
besoins de chauffage. L’inertie des planchers lampes qui génèrent un fort rayonnement de
laquelle la végétation ne
s’est pas développée. chauffants, notamment, pose problème, à tel point chaleur. Les problèmes apparaissent dans les
qu’on peut se demander aujourd’hui si cette tech- couloirs borgnes, sans lumière naturelle directe.
4 Absence totale de nologie est adaptée à la maison bioclimatique. En La température monte alors rapidement, même
protections solaires sur une effet, la réactivité du système est sensiblement si la durée d'allumage est optimisée par des

Photos AQC
façade exposée à l’ouest. trop faible face à la rapidité d’évolution des apports détecteurs de présence. n
3

Fiche conseils
Conseil 1
Les surchauffes s'expliquent largement par un défaut de protection
solaire. Cette dimension doit être intégrée en amont des projets, lors
de la conception architecturale, en relation avec les objectifs
d'optimisation des apports solaires et de l'éclairage naturel.

Conseil 2
La gestion des protections solaires mobiles peut être assurée par des
automatismes. Pour être efficace, ce pilotage doit être suffisamment
précis : régulation par façade avec possibilité de zonage. Il faut aussi
prévoir des dérogations pour commande manuelle. 1
Conseil 3
Les apports internes jouent un rôle important dans les bâtiments à
faible déperdition thermique. Il faut notamment se préoccuper des
échauffements liés au fonctionnement des équipements techniques :
ballons d'eau chaude, distribution par le sol, inertie des planchers
chauffants, ventilation, éclairage...

Conseil 4
Comme cela est démontré dans les Départements d'outre-mer, la
ventilation naturelle traversante peut jouer un rôle efficace dans le
confort d'été. La vitesse de l'air sur la peau permet de mieux
supporter les surchauffes. La température ressentie est ainsi
sensiblement inférieure à la température ambiante effective.

2 4

68 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 69
Photo DR

ÉQUIPEMENTS
75 Énergie bois
78 Solaire thermique
81 Photovoltaïque
84 VMC
87 Pompes à chaleur

70 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 71
ÉQUIPEMENTS

Bien dimensionner les installations


L’enveloppe hyper-isolée,
texte : Alain Sartre
pour se remettre lui-même en température, ce
qui conduit à un taux de pertes élevé, proportion-
canalisations et une bonne organisation de la
distribution. En effet, la dépense énergétique
« Les commence par la pose de radiateurs sèche-ser-
viettes dans les salles de bain, mais dépasse
photos : AQC
caractéristique majeure des nel à la taille du corps de chauffe et au linéaire des pompes dépend non seulement du rende- comportements aussi la fonction d'appoint : des convecteurs

bâtiments performants, réduit les besoins en


du réseau.
Dans le passé, le surdimensionnement apportait
ment des moteurs, mais aussi du temps de fonc-
tionnement, du débit et de la perte de charge. des occupants électriques apparaissent dans les pièces princi-
pales...
chauffage au strict minimum. Il faut adapter la « une réserve de sécurité ». Mais aujourd'hui, les
bâtiments sont étanches et peu déperditifs. Les
Quand c'est possible, il faut prévoir une mise à
l'arrêt. On peut instaurer un débit variable.
sont Ces constats, qui ont été faits dès la première
année d'exploitation, concernent d'abord le sec-
production, distribution et gestion de chaleur. apports solaires et internes jouent un rôle plus La simplicité est recommandée. Sur l'un des déterminants teur de la maison individuelle. Ils manifestent

Avec des exigences plus fortes en termes d'eau


important. Le risque de déficit de puissance
devient marginal. Les campagnes de mesure
sites visités par les enquêteurs de l'AQC, l'instal-
lation disposait de trois sources d'énergie diffé- pour l'efficacité soit un défaut de conception (confort affecté par
un effet de paroi froide), soit un manque d'infor-
chaude sanitaire et de ventilation. montrent que, même calculées au plus juste, les
chaudières fonctionnent en sous-charge : elles
rentes. L'exploitation et la maintenance nécessi-
taient l'intervention de plusieurs entreprises.
énergétique. mation des habitants qui ne maîtrisent pas le
pilotage de leur installation.
ne vont guère au-delà de 70 % de leur capacité. Cette multiplication des techniques complique le Surtout Le rapport de l'AQC évoque également des
Comment alors gérer les régimes de « ralentis », pilotage et l'optimisation des équipements. Elle
quand ils ajouts de climatiseurs, mais cette fois plutôt en

«L
avec température de consigne réduite, nécessai- allonge considérablement les temps de retour logement collectif. Cela peut traduire un déficit
e grand apport des campagnes
de mesure a été de permettre
rement suivis d'une remise en chauffe ? En loge-
ment, ces abaissements sont habituellement
sur investissement.
Bien entendu, la prévention du surdimensionne-
modifient les d'étude du confort hygrométrique d'été, notam-
ment en présence d'une façade particulièrement
la compréhension réelle du programmés la nuit pour répondre à des exi- ment s'applique aux émetteurs. Les radiateurs à équipements ! » ensoleillée. Les outils de simulation thermique
fonctionnement des bâti- gences à la fois d'économie et de confort de basse température (40°C) sont par définition dynamique permettent de trouver des solutions
ments », indique la société sommeil. Mais dans les bâtiments performants, moins réactifs. Mais, ils sont bien adaptés aux ponctuelles en termes de protections solaires,
d'ingénierie Enertech dans un rapport d'étude sur « les relevés de température ont montré que les enveloppes à faible déperdition, dans la mesure voire de ventilation naturelle.
les constructions à très faible consommation ralentis de nuit n’avaient plus aucun effet signi- où les occupants acceptent de gérer raisonna- Mais les modifications d'installations inter-
d'énergie (1). Ces relevés offrent la possibilité de ficatif », indique l'étude. Ils ne sont plus opé- blement les ouvertures de baies pour ne pas trop viennent parfois dès la phase chantier, avec ou
connaître l'état des installations techniques tous rants car l'ambiance intérieure varie selon des refroidir le bâti et allonger les temps de remise sans l'aval des concepteurs... Dans ce cas, il faut
les jours, 24 h sur 24, selon des séquences de temps de réponse allongés, sur au moins en température. vérifier que le matériel posé ne dégrade pas la
temps parfois très courtes. Riches d’enseigne- 24 heures. performance ciblée dans l'étude initiale. Il est
ments, ils ont « révolutionné la manière de Dans ce contexte, les ralentis peuvent se justifier Gérer les modifications indispensable de confronter les notes de calcul,
concevoir les bâtiments et leurs équipements, en uniquement pour des séquences longues, Les comportements des occupants sont déter- les textes des cahiers des charges et les spécifi-
montrant comment évoluaient précisément les par exemple le week-end, notamment en minants pour l'efficacité énergétique. Surtout cations des équipements mis en œuvre.
paramètres du confort », explique le document. immeuble de bureaux. Il est également utile de quand ils modifient les équipements ! L'enquête L'entreprise qui propose une variante doit
En effet, il y a souvent de grosses différences conditionner le ralenti à un seuil de température de l'AQC dresse une liste des appareils rajoutés consulter la maîtrise d'œuvre. Le non respect de
entre les principes théoriques prévus par les extérieure. après livraison des bâtiments performants. Cela cette règle expose à un refus de réception. www
concepteurs et la réalité des conditions d'exploi-
tation. Cycles de mise en route des générateurs, Rigueur de conception
modalités de déclenchement des pompes ou Dans l'enquête réalisée par l'AQC sur les bâti-
ventilateurs, temporisation de l'éclairage com-
mandé par détecteurs de présence : le suivi peut
ments performants, le surdimensionnement est
clairement identifié comme un risque fort de Des pieuvres hydrauliques… chauffantes
réserver de multiples surprises... dégradation de la performance énergétique. Il La société d'ingénierie Enertech a d'un mètre. Cet émetteur Les surchauffes sont liées également
est également jugé pénalisant pour la durabilité réalisé de nombreux suivis supplémentaire multiplie la à la faiblesse de l'épaisseur des
Des ralentis moins pertinents des équipements : les cycles de fonctionnement d'installations en bâtiments puissance par deux, « ce qui conduit isolations de canalisation. « Pour une
Pourquoi de tels écarts ? L'étude d'Enertech court provoquent encrassement et vieillisse- performants. Ces campagnes de immanquablement à de grosses raison inconnue, les spécifications
dénonce plus particulièrement une certaine ten- ment prématuré. Au-delà de la remise en cause mesures ont montré que « les surchauffes généralement subies par relatives au calorifuge des réseaux de
dance au surdimensionnement. « Qui peut le des habitudes de prescription, les auteurs du pieuvres hydrocâblées pouvaient le logement situé à l’étage chauffage sont la plupart du temps
conduire à des surchauffes inférieur », précisent les enquêtes du très peu ambitieuses », constate
plus peut le moins » : cet adage est à l'origine de rapport constatent que l'offre industrielle en
importantes », expliquent les bureau d'études. Pour retrouver une Enertech. Dans les calculs
nombreux dysfonctionnements dans les bâti- générateurs de faible puissance est encore rapports d'études. C'est température de confort plus réglementaires, les déperditions de la
ments très bien isolés, à faibles besoins en aujourd'hui restreinte. Avec une conséquence : particulièrement vrai lorsque les supportable, les occupants distribution de chaleur sont
chauffage. La mise en place d'une chaudière (1) Rapport d'étude le surdimensionnement de ces matériels usagers ne se chauffent pas à une indisposés coupent leurs propres considérées comme faibles. Et sur
surpuissante rend alors impossible l’accès aux L’entretien et la maintenance impacte les circulateurs et auxiliaires. Il entraîne température de 19 °C, mais plus, radiateurs. Mais cela ne suffit pas chantier, on constate que ce qui est
performances visées. Malgré la modulation du dans les bâtiments à très faible une surévaluation de ces composants, ce qui parfois jusqu'à 23 ou 24 °C. Résultat : toujours : certains en arrivent à effectivement posé ne respecte pas
brûleur, le rendement est fortement dégradé. consommation d’énergie - augmente les consommations d'énergie et chaque canalisation incorporée en ouvrir leurs fenêtres… Les toujours ces recommandations
L'explication mérite d'être rappelée : lorsque le Enjeux et stratégie de pénalise l'efficacité globale des installations. dalle qui alimente un radiateur consommations contredisent alors minimalistes. Là encore, l'écart se
générateur répond trop rapidement aux besoins, septembre 2012, Autre point important, l'architecture des réseaux produit un effet de « plancher tous les affichages de performance creuse entre approche théorique et
il s'arrête fréquemment et donc se refroidit. téléchargeables sur doit être optimisée lors de la conception. Cela chauffant » sur une largeur de plus énergétique. réalité fonctionnelle des installations.
À chaque démarrage, il consomme de l'énergie www.enertech.fr. passe par un calcul correct du diamètre des

72 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 73
Les changements peuvent même être initiés par
les concepteurs. Par exemple lorsque le bureau éNERGIE BOIS
de contrôle constate que la certification étran-
gère d'un produit n'est pas valide en France. Ou
alors, en l'absence d'un agrément spécifique
Des techniques nouvelles
(procédure du titre V) si la solution prévue est
innovante et pas encore prise en compte dans la Les bâtiments performants constituent un marché privilégié
texte : Alain Sartre
méthode du calcul thermique réglementaire.
pour les systèmes de chauffage au bois moderne : appareils
photos : AQC, Poujoulat

Même les modifications de parcours des réseaux


ne sont pas innocentes. Il faut notamment veiller indépendants étanches compatibles avec la ventilation mécanique et
à la problématique de l'Eau chaude sanitaire
(ECS). En effet, il est impératif de respecter un chaudières automatiques. La filière s’organise et des labels de qualité existent.
seuil de température minimale aux points de
puisage. La distribution ne doit donc pas être

L
rallongée inconsidérément lors des travaux,
sous peine de dégrader le confort d'usage, e bois est la première source d’énergie transport pneumatique. Le déplacement des
d'augmenter les consommations d'eau et renouvelable en France. Son succès est granulés vers la chaudière s'effectue grâce à
d'énergie. Avec également un risque sanitaire : fondé sur la mise en place de filières de un ventilateur d'aspiration. Mais cet équipe-
les canalisations peuvent subir une contamina- production locale. Il possède un atout ment génère du bruit. Il faut donc s'attacher au
tion préjudiciable pour la santé des usagers. bien connu, un bilan en CO2 neutre : les traitement acoustique de l'installation et de la
Comme le signale l'enquête de l'AQC, il suffit quantités émises lors de la combustion corres- chaufferie.
parfois d'un petit tronçon excédentaire pour ne pondent à celles absorbées lors de la croissance
plus rentrer dans le cadre des exigences d'une des arbres. Prises d'air extérieur
certification. L'opération risque alors ne plus être L'enquête de l'AQC évoque longuement la mise
éligible à des subventions éco-conditionnées, ce Défauts d'automatismes en œuvre des poêles à bois dans le volume habi-
qui peut pénaliser son équilibre financier. Les matériels installés dans les bâtiments per- table. Le rapport note des cas de surdimension-
formants bénéficient des dernières avancées nement entraînant des surchauffes locales
Isoler les réseaux technologiques. Ils utilisent le bois sous forme ponctuelles. Ces pics de chaleur sont sources
Autre préoccupation : l'isolation des canalisa- soit de granulés, soit de plaquettes (copeaux ou d'inconfort pour les occupants. D'ailleurs, la RT
tions. L'absence de calorifugeage peut occasion- résidus broyés et déchiquetés de différentes 2012 limite la pose des poêles à bûches sans
ner des pertes thermiques importantes, surtout tailles). Cela permet d'automatiser le fonctionne- thermostat de régulation.
lorsque les réseaux transitent par l'extérieur, ment des générateurs, y compris les chaudières Mais la problématique centrale est celle de l'ali-
notamment en vide sanitaire non isolé. Ce défaut individuelles, qui sont alors complétées par une mentation en air comburant. Traditionnellement,
d'exécution expose à un risque de gel, mais aussi
de dégradation accélérée.
réserve de combustible implantée à proximité.
Mais les installations sont plus complexes. La
« Tradition- ces appareils de chauffage indépendants sont
ouverts sur l'ambiance intérieure. Or en pré-
Pour permettre cette isolation dans une épais- mécanisation de l'alimentation expose à des nellement, ces sence d'une enveloppe étanche, cette configura-

appareils de
seur suffisante, les canalisations doivent être défaillances. Premier exemple : la vis sans fin tion doit être abandonnée car elle expose à un
correctement implantées, dans le respect des qui pousse le combustible dans un conduit grave risque sanitaire (intoxication au CO).
Règles de l'art et cahiers des charges tech-
niques. Leur mise en œuvre nécessite un écart
jusqu'au foyer. Le rapport de l'AQC relève des
cas de colmatage et de blocage. Ces dysfonc-
chauffage En effet, dans les bâtiments performants, les
entrées et sorties d'air s'effectuent uniquement
suffisant, d'une part entre elles, et d'autre part tionnements vont jusqu'à provoquer des rup- indépendants par le biais de la VMC. L'extraction mécanique
avec les supports (murs ou planchers). Lorsque
les réseaux d'ECS dérogent à ces dispositions,
tures : casse de la vis ou de l'engrenage d'entraî-
nement du moteur. sont ouverts peut perturber le bon fonctionnement des poêles
et provoquer une dépression avec inversion de
deux conséquences malheureuses ont été iden-
tifiées : le risque de surchauffe en été et le pos-
Au-delà de faiblesses ponctuelles liées à la fabri-
cation ou à une mauvaise prescription du maté-
sur l'ambiance tirage. Les gaz de combustion s'échappent alors
dans le volume habitable.
sible réchauffement de l'eau froide par l'eau riel, les incidents sont souvent liés à la qualité intérieure. Le risque peut être aggravé par la mise en
chaude.
Il faut soigner la pose. Le diamètre des isolants
insuffisante du combustible : humidité, présence
de graviers, plaquettes de trop grandes dimen- Or en présence marche d'une hotte de cuisine avec aspiration
des buées vers l'extérieur. Pour l'éviter, il
doit correspondre à celui des canalisations, et
des colliers externes sont recommandés pour
sions (jusqu’à 10 cm de long), ou au contraire
mélange avec une forte proportion de « fines »
d'une enveloppe convient d'installer un poêle à bois doté d'un
foyer étanche et d'une prise d'air indépendante
éviter tout bâillement et passage d'air interfé- (sciure ou poussière)... Pour prévenir les mau- étanche, cette directement raccordée sur l’extérieur. Tous les
rents. Bien entendu, il faut prévoir un calorifu-
geage continu, même en traversée de paroi. Les
vaises surprises, les contrats de livraison doivent
inclure des clauses de garantie sur les caracté-
configuration appareils n'offrent pas cette possibilité. Lorsque
c'est le cas, encore faut-il que la fabrication soit
vannes et accessoires peuvent être protégés par ristiques du produit livré : granulométrie, niveau doit être suffisamment soignée pour garantir une réelle

abandonnée car
des coquilles préfabriquées. n de séchage, propreté des plaquettes, etc. étanchéité... Des défauts ont été constatés par
Le dysfonctionnement peut éventuellement être les enquêteurs mandatés par l'AQC. Ils peuvent
une conséquence de la conception du stockage.
Un manque d'adéquation a notamment été
elle expose à être identifiés lors des tests d'infiltrométrie.
Ces recommandations doivent être connues par
constaté entre une alimentation par vis et un silo un grave risque les installateurs, mais également par les occu-
en textile. La forte plasticité du réservoir ne per-
mettait pas la prise du combustible sans inter- sanitaire pants. C'est surtout important lorsque les poêles
sont posés après livraison du logement, en
vention manuelle. (intoxication dehors de toute préconisation professionnelle.
Photo AQC

Dans ce cas de figure, il est possible d'opter pour En effet, la réglementation instaure le principe
l'autre technique d'alimentation automatisée : le au CO). » de réversibilité des énergies. On trouve www

74 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 75
témoignage

Une gamme pour répondre aux exigences d'étanchéité


« Le développement du système de en inox, ce raccordement qui conjugue différentes configurations : maison de
conduits concentriques PGI pour évacuation des fumées et plain-pied avec plafond et combles
poêles ou inserts fonctionnant avec alimentation en air comburant perdus ou bien avec rampant sous
des granulés de bois remonte à extérieur est principalement toiture, maison à étage avec mise en
2004 », explique Lionel Druette, commercialisé dans une gamme de place d'un habillage ventilé dans le
directeur du Laboratoire Ceric au sein trois diamètres : 80/130, 100/150 et volume habitable, traversée de
du groupe Poujoulat. L'Avis Technique 130/200 mm. Les configurations toiture-terrasse, mais aussi de mur
(ATec), aujourd'hui remplacé par un d'installations sont validées par des pour constituer un conduit vertical
Document Technique d'Application essais de couplage réalisés au Ceric extérieur fixé en façade.
(DTA), a été publié dès 2005. Fabriqué avec les fabricants des poêles. « En 2012, nous avons lancé le
« Nous avons ensuite finalisé un système Efficience à triple paroi qui
composant de traversée d'enveloppe permet de raccorder cette fois les
qui renforce l'isolation et l'étanchéité poêles et inserts utilisant des
à l'air », précise le responsable du bûches », indique Lionel Druette.
laboratoire. Appelé Coqisol, ce Il s'agit là aussi de conduits
système a été présenté lors du salon concentriques avec évacuation
Batimat 2009. Couvert par un ATec, il centrale des fumées et amenée d'air
se compose essentiellement d'une comburant extérieur périphérique.
coquille en laine de roche haute Afin de ne pas trop abaisser la

Photos AQC
densité de 20 à 100 mm d'épaisseur, température des fumées, le conduit
serrée sur le conduit, et d’une plaque central est doté d'une double paroi
de distance de sécurité étanche. avec isolation intermédiaire par
Celle-ci garantit le respect d'un 20 mm de laine de roche haute
écartement de 2 à 10 cm par rapport densité. La technologie des poêles à Géré par le Syndicat des énergies renouvelables,  « NF Biocombustibles solides », qui vise les
Schémas Poujoulat

aux matériaux combustibles, selon bûches étanches commence à se À gauche : le poêle possède
il s'applique aux matériels domestiques : inserts bûches, les granulés (ou « pellets ») et les bri-
les dispositions prévues par le NF développer en France. Elle est pour une prise d’air neuf
DTU 24.1 sur les travaux de l'instant plus présente chez certains
et foyers fermés, poêles, chaudières et cuisi- quettes reconstituées, issus d'une compression
nières. Il s'agit d'une démarche volontaire de la indépendante en pied de de sciure de bois ou de petits copeaux. Elle
fumisterie. de nos voisins européens, notamment façade.
Le système Coqisol répond aux en Allemagne. part des fabricants, qui s'engagent à respecter les apporte une garantie d'information sur le groupe
À droite, en revanche, l’air
besoins de toutes les gammes de Poujoulat a notamment édité un exigences d'une charte de qualité. Cela étant, les d'essences (chêne, hêtre, charme...), la lon-
neuf est pris directement
conduits et notamment celles magazine Énergie positive qui offre caractéristiques des équipements sont validées dans la pièce de vie, ce qui gueur, le niveau d'humidité et la quantité livrée
  équipées d'un terminal à sortie une analyse complète de la filière bois dans des laboratoires notifiés par la Commission est à bannir. en m3.
Système PGI avec Système horizontale ou verticale. Dans ce et du bois énergie, disponible européenne, selon des essais qui donnent par ail- Rappelons que le taux d’humidité est un critère
composant Coqisol. Efficience. dernier cas, il s'adapte aux gratuitement sur www.poujoulat.fr. leurs accès au marquage CE. Tous les trois ans, essentiel pour la qualité de combustion. Il intervient
chaque constructeur fait l'objet d'un contrôle spé- directement sur le contenu énergétique : entre un
cifique sur un matériel prélevé au hasard dans sa bois sec prêt à l’emploi (moins de 20 % d’humidité)
production. et un bois fraîchement coupé (45 % d’humidité), la
ainsi en maison individuelle des conduits de
fumée non raccordés mais susceptibles d'être
« Les en façade est possible, mais strictement encadrée
et limitée. Pour améliorer la diffusion des produits
Le label est symbolisé par une étiquette qui précise
la classe de performance environnementale. Les
chaleur restituée est divisée par deux. Il aggrave
également le niveau de pollution. Dès qu'il dépasse
utilisés. industriels de combustion dans l'atmosphère, il est recom- équipements sont rangés en cinq catégories signi- le seuil des 20 %, les émissions de particules

spécialisés
mandé d'utiliser des terminaux verticaux à sortie fiées par des étoiles : plus elles sont nombreuses, peuvent être facilement multipliées par dix. n
Gain de rendement en toiture. Leur implantation doit respecter des plus l'efficacité est élevée. Le classement distingue
Comment assurer une alimentation en air com-
burant spécifique pour un poêle ou un insert fonc-
dans les règles d'écartement par rapport aux ouvrants et
prises d'air extérieur. La distance entre l’orifice
les appareils indépendants et les chaudières. Il est
établi sur la base de trois critères : le rendement
tionnant avec des granulés ? Il peut s'agir d'un systèmes d’évacuation des fumées et la limite de propriété énergétique, la production de monoxyde de carbone
simple tube qui perce le mur extérieur devant
lequel l'appareil est installé. Le manchon de tra- d'évacuation doit être au minimum de 3 m. Elle est portée à 6 m
en présence d'une façade voisine avec ouvrant.
(CO) et les émissions de particules fines. Seuls les
matériels qui atteignent les niveaux 4 ou 5 étoiles Fiche conseils
versée se doit bien sûr de garantir l'étanchéité à
l'air. Mais les industriels spécialisés dans les sys-
de fumée ont La mise en œuvre d’un système à conduit concen-
trique se traduit par une meilleure efficacité pour
peuvent bénéficier de l'appellation Flamme verte.
Depuis la création du label, le rendement des
Conseil 1

développé une
Le label Flamme verte permet d’identifier les matériels les plus
tèmes d'évacuation de fumée ont développé une le générateur raccordé. En effet, l’air extérieur appareils indépendants s'est considérablement performants. Il s'agit d'un engagement volontaire des industriels, avec
technologie équivalente à celle qui a été conçue
pour la chaudière gaz étanche murale. Destinée à technologie acheminé en partie annulaire vient s’échauffer au
contact de la paroi véhiculant les fumées, ce qui
amélioré. Précédé par une généralisation des
foyers fermés, il est passé d'une moyenne de
signature d'une charte de démarche qualité.

la maison individuelle, elle fait appel à deux


conduits concentriques permettant, au centre,
équivalente à améliore la combustion. Cela a été démontré lors
d'une étude instruite par le Laboratoire national
40 % à plus de 70 %, voire jusqu'à 85 % pour cer-
tains. Quant aux émissions de CO, elles ont été
Conseil 2
Les chaudières automatiques atteignent des rendements très élevés.
d'expulser les produits de combustion et, en péri- celle qui a été de métrologie et d’essai (LNE), le laboratoire divisées par huit pour les meilleurs. Côté chau-
Mais attention aux pannes récurrentes du système d'alimentation. Les
contrats d'entretien permettent de les prévenir.
phérie, d'injecter l'air neuf extérieur dans le foyer.
Gamme de diamètres proposée, selon la puis-
conçue pour la Ceric (groupe Poujoulat) et la société Technova,
avec le soutien de l’Ademe. Le gain de rendement
dières, les constructeurs engagés dans la charte
de qualité ont anticipé l'évolution des normes et Conseil 3
sance : de 80/130 à 150/200 mm. L'enveloppe chaudière gaz est significatif : 10 points en moyenne. défini des classes de performance avec des Des systèmes de conduits concentriques ont été développés pour

étanche
n'est ainsi traversée qu'une seule fois, ce qui seuils élevés, qui prennent en compte des géné- raccorder les poêles ou inserts étanches. Lors de l'achat ou de la
limite les risques d'infiltrations parasites. Signes de qualité rateurs dont le rendement peut monter à 80 ou prescription, bien vérifier la compatibilité de l'appareil avec cette
La technologie est couverte par la procédure du
Document Technique d’Application (DTA), sous
murale. » Pour promouvoir les appareils de chauffage au
bois performants, le label Flamme verte a été créé
85 % sur PCI (Pouvoir calorifique supérieur).
Parallèlement à ce label, une certification a été
technologie .

l'égide du CSTB. La pose de terminaux horizontaux en 2000 par l’Ademe et un groupe d'industriels. développée pour le bois de chauffage : la marque

76 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 77
SOLAIRE THERMIQUE
Une surveillance indispensable
Les installations de production d'eau chaude solaire nécessitent
texte : Alain Sartre

une attention particulière en termes de maintenance et de suivi.


photos : AQC

Elles sont exposées à des pannes et incidents qui peuvent très rapidement
dégrader la performance.

L
e solaire thermique vient de faire l'objet  vitrés ou sous vide, à circulation de liquide, qu'ils
d'une série de dix Recommandations Photo page ci-contre : soient posés de façon indépendante sur supports,
professionnelles publiées dans le cadre masque important lié à la en semi-incorporés ou intégrés à la toiture. Elles
du Programme « Règles de l’Art végétation, non pris en ne visent pas les capteurs non vitrés, ni même les
Grenelle Environnement 2012 » (RAGE compte à la conception. capteurs à air. Elles s'attachent aux diverses tech-
2012). Ces documents concernent exclusive- nologies d'installation : thermosiphon monobloc
ment la maison individuelle. Ils s'appliquent sur ou non, échange indirect ou direct (l'ECS circule
le territoire métropolitain, sauf en zones de dans les capteurs sans circuit primaire), circulation
montagne (plus de 900 m d'altitude). forcée avec ou non circuit primaire auto-vidan-
Cinq recommandations visent les Chauffe-eau geable. Dans cette dernière configuration, les cap-
solaires individuels (Cesi), les autres sont consa- teurs et canalisations se remplissent de fluide
crés aux Systèmes solaires combinés (SSC), four- caloporteur uniquement lorsque la pompe est en
nissant à la fois Eau chaude sanitaire (ECS) et marche. Si celle-ci s'arrête, le liquide se déverse
chauffage. Les problématiques de la conception automatiquement dans un échangeur ou une bou-
et de l'installation sont traitées séparément pour teille de récupération qui se situe dans le volume
les marchés du neuf et de la rénovation. En chauffé. En période de gel hivernal ou de sur-
revanche, l'entretien fait l'objet d'un document chauffe estivale, le circuit primaire et tous les com-
unique pour chaque catégorie d'équipements, les posants extérieurs se vident pour éviter toute dété-
constructions neuves ou rénovées bénéficiant des rioration. Le circulateur et les pentes de réseaux
mêmes matériels, tant en CESI qu'en SSC (1). doivent être conçus en conséquence.
(1) Recommandations La performance de la production d'ECS est
Bonnes pratiques téléchargeables gratuitement liée à un ensemble de facteurs : implantation

Photo AQC
Les Recommandations professionnelles s'at- sur www.reglesdelart-grenelle- géographique et climatique du site (4 zones
tachent aux capteurs solaires thermiques plans environnement-2012.fr. d'ensoleillement sont définies), surface de

capteurs et volume du ballon de stockage. Dans les


Recommendations « RAGE 2012 », un ratio de 45 à
« Les pose également problème dans le solaire
thermique, avec un risque fort de dysfonctionne-
Des chauffe-eau solaires individuels surpuissants 75 litres par m² de panneaux est conseillé. enquêteurs de ment. Lorsque la surface de capteurs est trop
Le programme TélésuiWeb a été mis relever puis communiquer performance annuel est très
L'installation doit être dimensionnée au plus juste,
sans surévaluer les consommations, avec une l'AQC importante par rapport aux besoins, le circuit
primaire est exposé à des surchauffes qui
soulignent que
en place en 2007 par l’Institut régulièrement par Internet les satisfaisant pour 73 % des
national de l’énergie solaire (Ines), mesures, de préférence chaque mois. installations, légèrement insuffisant
moyenne a priori de 33 litres par jour et par per- dégradent le fluide caloporteur, fatiguent les
sonne à 50 °C (attention, il s'agit d'une moyenne, la joints et suscitent des fuites. L'installation subit
avec l’appui financier de l’Ademe, la
région Rhône-Alpes et le
L'intérêt est double. D'une part, pour
le maître d'ouvrage et
pour 13 % et fortement insuffisant
pour 14 % (dénotant un consommation dépend beaucoup des habitudes de les ainsi un vieillissement accéléré. La productivité
département de la Savoie. Il s'est
depuis élargi à la région Languedoc-
éventuellement l'exploitant : garantir
un suivi à moindre coût sur une durée
dysfonctionnement).
Il apparaît que la majorité des
vie). Il faut tabler sur un taux de couverture raison-
nable : entre 50 et 70 %. Une productivité annuelle consommations est fortement pénalisée.
Lorsque cette pathologie apparaît sur un équipe-
Roussillon. Son objectif est la mise en
place d’un système de contrôle des
de 5 ans et ainsi améliorer la
rentabilité de ses équipements.
Chauffe-eau solaires individuels
(Cesi) sont surdimensionnés. Même
de 400 à 500 kWh par m² de capteurs semble être
un bon compromis économique.
réelles d’ECS ment existant, il est possible de limiter la puis-
sance en couvrant une partie des capteurs avec
installations solaires thermiques de D'autre part, sur un plan collectif : lorsqu’ils fonctionnent correctement, Les Recommandations rappellent les prescrip- sont souvent un matériau réfléchissant (film aluminium) pen-
inférieures à
production d’eau chaude, tant constituer une base de données du leur productivité annuelle reste tions en matière de température d'ECS. Il faut dant les périodes les plus ensoleillées…
individuelles que collectives. L'Ines fonctionnement réel des inférieure à 300 kWh par m² de
d'abord prévoir les dispositions nécessaires à la La capacité des vases d’expansion doit être adap-
prend en charge la fourniture de la
métrologie, assure sa réception et
installations, et donc accéder à des
valeurs globales fiables de
capteurs. Ce constat est expliqué par
l’uniformisation des « kits » proposés
sécurité anti-brûlure. Il est ensuite indispen- celles qui ont tée. Leur sous-évaluation peut aggraver les diffi-

été prévues. »
produit les calculs personnalisés production solaire et d'économie par les fabricants et la difficile sable de prévenir les risques liés au développe- cultés. La souscription d'un contrat d’entretien
pour chaque site. L'installation est d'énergie. estimation des besoins en eau ment des légionelles. Les règles exigent des est vivement encouragée, surtout pour le collectif.
visitée afin d'établir sa fiche Selon le dernier bilan publié en 2012, chaude. Avec un avantage toutefois : niveaux de températures élevées qui ne sont pas Les enquêteurs de l'AQC soulignent que les
descriptive et relever les masques le programme assure le suivi de l’appoint peut être arrêté en période innocents en termes d'efficacité énergétique. consommations réelles d’ECS sont souvent infé-
éventuels. De son côté, l'usager 370 installations, dont 338 en Rhône- estivale, ce qui est bénéfique lorsqu'il rieures à celles qui ont été prévues. Les besoins
investit dans un compteur et assume Alpes et 32 en Languedoc-Roussillon. est assuré par des chaudières au Écarts de conception doivent être appréciés avec discernement,
la pose de la métrologie. Il s'engage à Principale observation : le ratio de rendement dégradé… Le rapport de l'AQC sur les bâtiments perfor- notamment dans les établissements scolaires,
mants constate que le surdimensionnement les maisons de retraite et autres centres www

78 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 79
d'hébergement. Les approches du collectif et de
l'individuel sont aussi très différentes. Il faut PHOTOVOLTAÏQUE
Les défauts d’étanchéité
viser des taux de couverture raisonnables en
associant exploitant et maître d'ouvrage à la
conception du projet. Dans le cas d’une rénova-
tion, il est possible d’utiliser les données des
relevés de consommation pour ajuster au mieux
le dimensionnement.
toujours pointés
Autre erreur à éviter : l'implantation d'un ballon
d'ECS solaire à proximité d'une pièce de vie. Sur La spécificité française d’encourager la pose intégrée pour des
texte : Alain Sartre

raisons esthétiques, est aussi à l’origine de la majorité des


photos : AQC
l'un des sites visités, le stockage était logé sous
l'escalier du salon. Les périodes de mise en
température suscitaient des bruits perturbants désordres sur les panneaux photovoltaïques : les défauts d’étanchéité.
pour le confort acoustique.
Par ailleurs, le positionnement des capteurs sur

L
la toiture doit prendre en compte les contraintes
de maintenance. Sur certaines installations, e marché français des installations pho- Photo ci-dessous : maîtriser la technologie relative à la toiture et
Photo AQC

l'accessibilité n'a pas été prévue. Résultat : les tovoltaïques (PV) est marqué par une attention au fort couverture. Cette exigence constitue le cœur
interventions sont plus coûteuses car pratiquées particularité : la volonté des pouvoirs empoussièrement de d'un guide de conception, mise en œuvre et
à l'aide d'une nacelle. publics d'encourager la pose dite « inté- panneaux PV pouvant maintenance, publié dans le cadre du

grée », pour garantir une meilleure qua- résulter de la proximité avec Programme « Règles de l'Art Grenelle
Installation surdimensionnée par rapport aux besoins réels des usagers :
une route à grand trafic.
Arrêts non détectés surinvestissement inutile et risques de surchauffe et de dégradation du lité architecturale. Dans cette configuration, au Environnement 2012 » (RAGE 2012). Intitulé

Les pertes thermiques du circuit primaire péna- système (encrassement, fuites). lieu d'être fixés en surimposition, les panneaux Systèmes photovoltaïques par modules rigides
lisent sensiblement le bilan énergétique. Les solaires sont incorporés à l'enveloppe des bâti- en toitures inclinées (1), ce document vient en
concepteurs et les installateurs doivent veiller à ments. Principalement implantés dans la couver- complément des normes et exigences exis-
la bonne isolation des canalisations d'eau glyco- ture, ils participent ainsi au clos et couvert. Le tantes, ainsi que des évaluations des Avis
lée, à l'extérieur comme à l'intérieur des bâti- principe de cette intégration est notamment favo- Techniques et autres Pass'Innovation délivrés
ments. L'efficacité est également compromise risé par le biais de la tarification du KWh avec sous l'égide du CSTB.
par des pannes. Le rapport de l'AQC relève deux obligation d'achat pour le réseau électrique. Les Il s'utilise également en parallèle des notices de
exemples : des défauts de sondes qui fournissent écarts de prix sont conséquents. Par exemple, montage spécifiées par les fournisseurs de
des données incorrectes et la coupure d'alimen- pour les installations mises en service en sep- matériels. Il n'a pas pour objectif de détailler
tation des circulateurs par disjonctage lors des tembre 2013 dans le résidentiel, alors que le tarif les dispositions relatives à la partie purement
orages. Si on n’y prend garde, la chute de pro- de base plafonnait à 7,8 centimes, il était possible électrique.
duction - voire même l'arrêt - du circuit des cap- de vendre à presque 30 centimes en solution par- Conçu pour le marché de la France métropoli-
teurs passe inaperçu car l'appoint prend auto- faitement intégrée, et à un peu plus de 15 centimes taine, hors climat de montagne, le guide
matiquement la relève. en système à « intégration simplifiée ». concerne aussi bien le neuf que l'existant. Il
Parfois, les incidents proviennent d'une mau- (1) Téléchargeable vise les installations avec panneaux posés en
vaise manipulation : vanne fermée par erreur Soigner les interfaces gratuitement sur remplacement des éléments de couverture,
lors de la maintenance. Cela suffit pour provo- Bien entendu, la réalisation des équipements est www.reglesdelart-grenelle- doublés ou non de bacs en sous-face, sur tout
quer des surchauffes et surconsommations, plus délicate. Outre la fonction électrique, il faut environnement-2012.fr. ou partie d'un pan incliné. Les modules www
avec fatigue accélérée de l'installation. Une fré-
Photo AQC

quence plus rapprochée de visites permet de


limiter les conséquences des fausses
manœuvres. Le bon fonctionnement est contrôlé 
très simplement par la surveillance des niveaux L’ensemble du système (circuit primaire et ballon de stockage) doit être
de températures (ballon et circuits). Il est égale- parfaitement calorifugé, avec des épaisseurs suffisantes.
ment envisageable de mettre en place un télé-
suivi. Le programme d'entretien doit alors
englober des procédures de test des sondes et
autres composants de communication.
Il arrive enfin que les arrêts soient provoqués
par les usagers eux-mêmes, par manque d'in- Fiche conseils
formation. L'exemple des Cesi en maison indivi-
duelle est souligné par l'enquête de l'AQC. Dans
Conseil 1
Depuis le 1er janvier 2013, les chauffe-eau solaire individuels relèvent
un souci d'économie ou de sécurité, certains de la certification NF Cesi. En revanche, les systèmes solaires
occupants coupent l'électricité au compteur combinés sont toujours référencés par la marque Ô Solaire gérée sous
général avant de partir en vacances. Privés d'ali- l'égide d'Enerplan.
mentation, les circulateurs des circuits solaires
n'assurent plus leur rôle. Si l'installation n'est Conseil 2
pas auto-vidangeable, elle est exposée à un Pour tout savoir - ou presque - sur le solaire collectif, il faut consulter
risque de surchauffe et dégradation. n le site Internet www.solaire-collectif.fr, une plateforme collaborative
mise en place par Enerplan et soutenue par l'Ademe.
Photo AQC

80 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 81
témoignage peuvent être bordés, sur un ou plusieurs côtés,
par une couverture traditionnelle en petits ou « Le premier faut compter jusqu'à un an d'attente alors que
les panneaux sont déjà installés et fonctionnels.
Améliorer la formation et grands éléments.
Les prescriptions décomposent les différentes
constat de Le manque à gagner est important.

le contrôle qualité étapes d'un projet : reconnaissance du site, ana- l'enquête AQC Centre de ressources
Quelles sont les différentes
pathologies constatées sur les
nécessite une compétence de
couvreur. Or, dans la deuxième
lyse du bâtiment et de la toiture d'implantation,
choix du système photovoltaïque, principes de concernant les Il est possible de se référer aux informations diffu-
sées par le site Internet www.photovoltaique.info.
installations de production moitié des années 2010, le mise en œuvre, nécessité d'une maintenance
préventive et curative. Elles s'attachent au trai-
désordres des Mis en ligne depuis 2009, ce centre de ressources
bénéficie du soutien financier de l'Ademe. Il est
installations PV
d'électricité photovoltaïque ? dynamisme du marché a créé
Quels enseignements en tirer ? un effet d'opportunité. De tement des interfaces : connexions électriques, géré par l'association Hespul, Espace InfoEnergie
Telles sont les questions au
cœur d'un rapport d'étude
nombreuses entreprises se
sont converties à cette activité,
jonctions avec la charpente et les éléments de
couverture (en rives, faîtage et égout), gestion
porte sur des du Rhône, mais qui possède une compétence
nationale dans le domaine du PV.
commandé par l'AQC à la
société Saretec, l'un des
avec un manque évident de
formation. Une première étape
des risques de condensation... En effet, dans la maladresses et D'abord destiné aux particuliers, ce portail web
principaux opérateurs en
France dans le domaine de
a été franchie avec la mise en
place des qualifications PV
journée, les cellules s'échauffent. Même en pré-
sence d'une toiture ventilée, les écarts de tem- approximations assure une mission d'assistance auprès des
petits producteurs, le plus souvent des proprié-
l’arbitrage et de l’expertise sous l'égide de l'association pérature jour/nuit sont susceptibles de provo-
quer des points de rosée. Les écrans souples de
dans taires qui ont équipé le toit de leur maison avec
une surface de panneaux qui ne représente
l'implantation
technique. Qualit'EnR. Cette démarche
« Nous avons été amenés à mérite d'être poursuivie. sous-toiture permettent de maîtriser l'écoule- qu'une puissance réduite. Il centralise toutes les

Photos AQC
analyser près de 200 rapports
de sinistres, toutes assurances
Second motif de sinistres :
les incendies, avec près de 20 % 1
ment des condensats, tout en offrant une per-
méabilité à la vapeur d'eau. des panneaux. » données techniques, financières, fiscales et juri-
diques de la filière. Objectif : faciliter l’émer-
confondues, qui ont été des dossiers étudiés... Là gence, la conception et réalisation de projets. Un
centralisés par l'Agence encore, le savoir-faire des Aléas de production forum d’échanges permet d'évoquer les difficul-
qualité construction », indique installateurs - cette fois en Le premier constat de l'enquête AQC concernant tés et cas particuliers. Il est possible d'accéder à
Françoise Sonntag, expert matière d'électricité - est
les désordres des installations PV porte sur des un outil de suivi de la production.
construction au sein de primordial. La mise en place de
maladresses et approximations dans l'implanta- Le portail diffuse de multiples documents tech-
l'entreprise. Dans 60 % des cas, la procédure des attestations
il s'agit d'un problème de conformité dans le cadre du tion des panneaux. Les masques solaires ne niques. Le site annonce les évolutions réglemen-
d'étanchéité qui concerne Consuel y participe. Son sont pas toujours pris en compte lors de l’étude taires et normatives. Récemment, il a évoqué la
principalement des petites caractère déclaratif fait débat. préalable : végétation, autres bâtiments, chemi- nouvelle version du guide UTE C15-712-1 qui
installations avec panneaux Il apparaît indispensable de nées... Les modules sont plus ou moins ombra- complète la NF C15-100 en traitant le cas spéci-
intégrés en toiture. Les renforcer les contrôles. gés ce qui restreint la production. Parfois, c'est fique des installations PV sans stockage raccor-
défaillances apparaissent Mais en l'occurrence, les l'orientation et l'inclinaison qui ne sont pas opti- dées au réseau électrique basse tension.
essentiellement au niveau des produits eux-mêmes sont trop males. Sinon, le rendement peut aussi être alté- Rappelons que les spécifications techniques
abergements : bandes de souvent à l'origine des départs ré par un déficit d'entretien et de nettoyage des relatives à la protection des personnes et des
recouvrement placées en de feu. D'où l'intérêt d'assurer
cellules, lié notamment à la difficulté d'accès en biens font l'objet d'un Guide pratique à l’usage
jonction avec les tuiles ou une meilleure traçabilité et
toiture. Par exemple, les accumulations de des installateurs, des bureaux d’études et des
autres éléments de assurance qualité, un objectif
couvertures. visé à travers le système de feuilles sont à éviter. Mais, contrairement à ce porteurs de projets publié par le Syndicat des
Les infiltrations s'expliquent majoration des tarifs d'achat de que l'on pourrait croire, l'empoussièrement 1 Lorsque le soleil est au énergies renouvelables (Ser) et l'Ademe
d'abord par un défaut de mise 5 ou 10 % en fonction de n'est généralement pas un facteur déterminant. zénith, les panneaux Hespul produit également de l'électricité photo-
en œuvre. En effet, l'origine européenne des Les panneaux sont d'ailleurs régulièrement photovoltaïques, qui font voltaïque. En 2012, l'association a fêté les 20 ans
l'incorporation en toiture composants du système. balayés par la pluie. aussi office de casquettes, de fonctionnement de son installation Phébus 1.
2 Les pannes d'équipements électriques sont se font mutuellement de D'une puissance de 1,1 KWc, il s'agit de la pre-
l’ombre.
plus pénalisantes. Deux exemples sont décrits mière centrale raccordée en France au réseau
par les enquêteurs. D'abord, le cas classique 2 Infiltration d’eau par
de distribution. À cette occasion, les panneaux
des disjonctions lors des orages. La mise en percement du pare-pluie lors ont été démontés pour subir des tests de perfor-
sécurité doit pouvoir rapidement être identifiée, mance. Le vieillissement est plus que raison-
Des sinistres effectifs éventuellement à l'aide d'une télésurveillance.
de la pose des panneaux
photovoltaïques intégrés à nable : les modules n’ont perdu que 8,3 % de leur
exploitants et aux maîtres d’ouvrage photovoltaïques ont déclenché une Ensuite, des problèmes d'onduleurs qui la toiture. puissance initiale. n
Dans Qualité Construction n°135 de
novembre-décembre 2012, l’AQC a de couper le courant, pour des réaction de l’AQC qui a mené une tombent en panne, car enfermés dans un local
alerté l’ensemble des professionnels raisons de sécurité évidentes. Le étude sur l’ensemble des pathologies surchauffé, avec défaut d'alarme qui n'a pas
du bâtiment sur les nombre de panneaux installés en rencontrées (voir témoignage permis de déclencher une maintenance. Ces
dysfonctionnements des panneaux France est estimé à environ 160 000. ci-dessus). Les conséquences des difficultés devraient à l'avenir être moins pré-
photovoltaïques Scheuten Solar
Multisol. Ces panneaux ont été
Cette situation n’est pas limitée à la
France et une démarche européenne
désordres peuvent entraîner des
pertes de production d’électricité,
sentes en raison d'une amélioration sensible Fiche conseils
des produits.
commercialisés par la société est en cours pour bien qualifier des problèmes d’infiltration, des Des défaillances d'étanchéité ont également été Conseil 1
Scheuten Solar Holding entre toutes les causes de ce désordres d’ordre structurel, voire Pour mieux connaître les critères techniques d'incorporation des
repérées. L'intégration des panneaux dans une
septembre 2009 et mars 2012. dysfonctionnement dont les solutions des risques d’incendie. Dans le même panneaux à l'enveloppe des bâtiments, il faut se référer au site Internet
de réparation avant dommage ne font temps, l’AQC est surprise par la
couverture classique nécessite de respecter un
Certains boîtiers de jonction du Ceiab (Comité d'évaluation de l'intégration au bâti) : www.ceiab-pv.fr.
pas l’unanimité des experts… complexité et le potentiel pathogène calepinage précis. Il est impératif de prévoir des
défectueux provoquent à moyen
terme un arc électrique qui au mieux Depuis 2006, alors que des mesures de certains procédés photovoltaïques bandes de recouvrement et de soigner les jonc- Conseil 2
engendre un arrêt de la production incitatives ont encouragé le dont le seul objectif est de faire partie tions avec les tuiles voisines. Les installateurs présents sur le segment des installations de forte
d’électricité et au pire un incendie du développement des panneaux de la liste des systèmes intégrés au Enfin, la problématique du raccordement des puissance peuvent se démarquer de la concurrence en adhérant à la
bâtiment sur lequel les panneaux photovoltaïques intégrés au bâti, ce bâti, pour bénéficier ainsi d’un tarif centrales photovoltaïques au réseau de distribu- démarche du « label AQPV-Contractant général » initiée par le Syndicat
sont installés. Dans l’attente de sinistre sériel ainsi que d’autres de rachat d’électricité plus tion basse tension reste toujours d'actualité. Les des énergies renouvelables et Qualibat-Certibat.
solutions, il a été recommandé aux désordres touchant les procédés avantageux. démarches sont complexes. Les délais de traite-
ment des dossiers sont toujours aussi longs. Il

82 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 83
VMC
Le double flux au banc d'essai
Solution amenée à être de plus en plus utilisée dans les bâtiments
texte : Alain Sartre

étanches à l’air, la VMC double flux pèche beaucoup par un manque


photos : AQC

d’entretien et l’absence de local dédié, correctement implanté et dimensionné.

D
ans le résidentiel, la Ventilation méca- 1 En rénovation, la mise en le double flux prend plus de place que le simple
nique contrôlée (VMC) double flux reste œuvre d’une VMC double flux. Les concepteurs doivent en tenir compte pour
très peu développée en France. Pour flux peut entraîner une définir les volumes et hauteurs d'étage.
cette technologie, le marché des bâti- diminution de la hauteur Autre point sensible : les longueurs des gaines
ments performants constitue donc un sous plafond. L’emploi de de rejet d'air vicié ou de prise d'air neuf exté-
gaines plates ou multiples
terrain d'expérimentation privilégié. Intérêt prin- rieur. Elles peuvent être source de pertes d'effi-
est une solution, mais leur
cipal des installations : elles sont en mesure de cacité et de déséquilibres. Il est parfois préfé-
nettoyage peut s'avérer
mieux maîtriser la qualité de l'air et se caracté- moins simple. rable de prévoir plusieurs caissons plutôt qu'un
risent par une meilleure efficacité énergétique en seul, notamment dans le tertiaire.
raison de la récupération de chaleur sur l'air vicié 2 VMC implantée dans une Pour pallier le manque de place, il arrive que les
extrait. Elles sont le plus souvent équipées d'un pièce de vie au lieu d’un réseaux soient implantés dans l'épaisseur de
échangeur à plaques organisé en flux croisés, local technique : l’inconfort l'isolation extérieure. Résultat : un pont ther-
voire à contre-courant. Mais elles peuvent aussi provoqué par le bruit du mique linéaire, avec affaiblissement ponctuel de
intégrer des systèmes plus complexes : récupé- caisson a conduit les l’enveloppe, et des déperditions fortes avec
rateur enthalpique, roue rotative ou caloduc... occupants à le calfeutrer, risque de condensation pour les gaines.
rendant toute maintenance
Cela étant, le rapport d'enquête de l'AQC lui
impossible.
consacre un long chapitre. Les principales préoc- Exigences d'entretien
cupations évoquées sont les problèmes de déper- Les défaillances de maintenance sont flagrantes :
ditions thermiques, d'équilibrage et réglage des accumulation de condensats et développement
débits d'air, d'inconfort acoustique, de position- de moisissures dans les installations s’étendant
nement des bouches et de circulation d'air. aux bâtiments... Les risques sanitaires, en termes
de qualité de l'air intérieur, peuvent alors être
Implanter les centrales très sérieux, d'autant plus que les ventilations
Premier constat : la VMC double flux souffre d'une restent parfois arrêtées plusieurs mois. Causes
insuffisance récurrente de locaux techniques des dysfonctionnements : pannes ou mises en

Photo AQC
adaptés, c'est-à-dire correctement implantés et sécurité automatiques, actes de vandalisme… 2
dimensionnés. D'où une difficulté d'accès aux Sur un site visité par les enquêteurs de l'AQC, deux
matériels qui explique bon nombre de défauts de ans après la livraison, aucune maintenance n'avait
maintenance, de dysfonctionnements et de gênes été effectuée : pas de remplacement de filtres, ni
sonores. Les centrales sont souvent implantées même de nettoyage. Le système était totalement témoignage
dans les combles perdus, non chauffés. D'une encrassé et dans l'incapacité d'assurer sa fonction.
part, leur approche nécessite de prévoir une
échelle. D'autre part, placées dans une ambiance
Ce genre de situation reflète une méconnaissance
profonde de la part des maîtres d'ouvrage, gestion-
Une technologie qui progresse
« Nos ventes de VMC double flux également les réseaux. Il l'installation », précise Jérémie
froide, elles sont exposées à un risque de déper- naires et autres syndics de copropriété.
connaissent en France une commercialise ses propres gaines Bellet.
ditions et de condensation. Parfois, elles sont Face à ce manque d'information, il est conseillé
progression à deux chiffres », semi-rigides en PEHD avec peau Comme un certain nombre
logées dans l'épaisseur d'un plafond suspendu, de diffuser des guides d'entretien. Les double extérieure annelée mais parement
indique Jérémie Bellet, en charge du d'industriels de la ventilation, la
ce qui n'offre guère plus de facilité pour les opé- flux exigent des visites régulières, de préférence développement durable au sein de intérieur lisse, de façon à réduire les marque équipe désormais ses
rations d'entretien des filtres et de maintenance avec engagement contractuel. Le suivi peut être la filiale française du groupe dépôts de poussières et garantir une centrales double flux avec des
courante. Et quand le local technique existe, il est accompagné par un système de télésurveillance, Zehnder. Cette société, très facilité de nettoyage. Ce dernier échangeurs à plaques enthalpiques.
régulièrement très occupé. Il faut alors veiller à au travers de sondes et contrôles qui déclenchent présente en Suisse, Allemagne, peut être réalisé à l'aide de brosses Particularité de ce système
ce que les machines ne soient pas non plus mon- des alarmes. Hollande et Autriche, affiche sur ce et d'un outillage spécifique. fonctionnant à flux croisés et contre-
tées trop près des murs ou plafonds, voire der- Outre des éventuelles surconsommations élec- créneau une position de leader en L'entreprise propose en plus une courant : il permet de récupérer
rière un enchevêtrement de gaines aérauliques… triques, l'encrassement des filtres occasionne des Europe. « Nous sommes certes en assistance technique : aide à la l'humidité et la chaleur latente de
retard par rapport à nos voisins, conception, formation pour les l'air extrait. Bien que perméables à
Les caissons peuvent être accrochés en sous-face nuisances sonores. D'une manière plus générale,
mais cette technologie accompagne monteurs, accompagnement lors de la vapeur d'eau, les plaques en
de plancher, par exemple dans le faux-plafond il faut veiller aux impacts en matière de confort
l'essor des bâtiments passifs à l'équilibrage et de la mise en membrane polymère sont traitées
d'un couloir. Pour optimiser leur diamètre et acoustique. Les perturbations se manifestent par- service. Elle est même en mesure
étanchéité renforcée : le marché pour éviter la transmission des gaz,
encombrement, les réseaux de gaines sont démul- ticulièrement en cas de surdimensionnement des français entre dans une phase de de suivre le bon remplacement des odeurs et impuretés. Il est ainsi
tipliés pièce par pièce : doublés, voir même triplés. ventilateurs qui apparaissent alors bruyants maturité », explique t-il. filtres. « Nous pouvons ainsi nous possible de récupérer jusqu'à 80 %
Des sections ovales peuvent être prescrites, mais même en régime minimal. La gêne peut être pro- L'offre de ce constructeur couvre engager sur la qualité globale de de la chaleur et 70 % de l’humidité.
Photo AQC

attention alors aux phénomènes de turbulence et voquée par les vibrations des moteurs qui se pro-
de pertes de charge. De toute façon, par définition, 1 pagent au travers des murs et cloisons. www

84 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 85
La mise en œuvre doit prévoir des dispositifs de
fixation qui désolidarisent les équipements de la
1 Gaine souple de

ventilation écrasée : pertes


dans le tertiaire. Comme en simple flux, on
constate une certaine tendance à occulter les
POMPES À CHALEUR
structure du bâtiment et amortissent les mouve- bouches d'entrée d'air. C'est particulièrement le
Nuisances sonores
de charge plus importantes,
ments. Mais les bruits apparaissent également présence d’un point bas cas en présence d'une distribution aux réglages
dans le volume habitable. Il faut s'attacher aux donc risque potentiel de défaillants. L'efficacité et le confort de l'insuffla-

et cycles courts
caractéristiques des gaines et bouches d'insuffla- condensation, et nettoyage tion sont liés à l'équilibrage des réseaux. Le rap-
du réseau compromis.
tion. C'est plus particulièrement important dans port de l'AQC fait état de débits plus élevés en
les chambres. Une correction peut être apportée 2 Implantation de la VMC début de certains réseaux aérauliques, à proxi-
par la pose de pièges à son. double flux dans des mité des centrales, ce qui suscite des plaintes de
la part des occupants. à l'inverse, les pièces
Outre l’inconfort acoustique souvent pointé par les occupants,
texte : Alain Sartre
combles non isolés :
les pompes à chaleur font l’objet de pannes dues à des démarrages
photos : AQC
Équilibrage des débits diminution de l’efficacité du situées en extrémité de distribution peuvent ne
La conception des VMC double flux respecte géné- système en hiver et risque pas bénéficier d'un renouvellement suffisant,
ralement le principe de « balayage » prévu par la de surchauffe en été. avec même apparition de condensation. et arrêts trop fréquents.
réglementation, c'est-à-dire soufflage d'air neuf L’absence d’un vrai local Avant la réception des installations, il est conseillé
dans les pièces de vie et extraction d'air vicié dans technique ne permet pas de prévoir une phase de réglages et de tests. Dans

L
les locaux humides, complétés par un détalonnage une maintenance régulière. l'absolu, il faudrait pouvoir vérifier chaque bouche,
des portes afin de garantir une libre circulation. Si tant en insufflation qu’en extraction, pour s'assu- es Pompes à chaleur (Pac) peuvent pro- 1 L’habillage de la PAC
produits commercialisés par des constructeurs
les ouvrants doivent assurer une fonction d'isole- rer du bon débit… à noter : l'implantation du cais- voquer une nuisance sonore, particuliè- avec des plaques phoniques encore peu expérimentés. Ils nécessitent le
ment acoustique, il est possible d'implanter des son en position centrale permet d'offrir « naturel- rement pour le voisinage, lorsqu'elles pose des difficultés pour la changement d'une pièce défectueuse, voire le
orifices de transfert dans les cloisons. L'aération lement » une meilleure répartition des flux. n sont implantées à l'extérieur en zone maintenance. remplacement complet de la machine.
dépend ainsi fortement à la fois de l'implantation et résidentielle. Dans certains cas, il faut Très souvent, les pannes sont dues à des « cycles
2 Risque de gel des
des caractéristiques des bouches d’insufflation. prévoir un traitement acoustique. Le problème courts », c'est-à-dire à des démarrages et arrêts
condensats s’écoulant dans
Lorsqu'elles sont placées au-dessus des portes, il est connu depuis bien longtemps. Il est confirmé une gaine non calorifugée. trop fréquents. Pour les éviter, les installations
faut éviter les « cycles courts » : extraction immé- par l'enquête AQC sur les bâtiments perfor- doivent être complétées par un ballon tampon. À
diate par le bas des menuiseries. La vitesse et mants. En revanche, le rapport évoque égale- condition qu'il soit correctement conçu et équipé
l'orientation de l'injection doivent être suffisantes ment la gêne occasionnée par les chauffe-eau en sondes de température... Ces dispositifs font
pour renouveler l'air dans toute la pièce, jusqu'au thermodynamiques, cette fois à l'intérieur des justement l'objet d'un rapport élaboré dans le
fond. Certains produits utilisent l’effet Coanda : le logements. cadre du Programme « Règles de l'Art Grenelle
souffle se propage à la surface du plafond. Bien Le niveau de bruit de ces équipements est Environnement 2012 » (RAGE 2012). Les profes-
entendu, le flux d'air ne doit pas non plus consti- dénoncé par les occupants. Il est donc recom- sionnels peuvent s'y référer pour les modalités
tuer une gêne pour les occupants. mandé de les installer dans un local technique de dimensionnement et de raccordement (1).
Configurations les plus sensibles : les chambres adapté, bénéficiant d'une isolation phonique suf- Par ailleurs, un autre rapport « RAGE 2012 »
en logement et les postes de travail statique fisante pour protéger les pièces de vie. Avec une (1) Les rapports Conception et vient d'être publié cette fois sur les Pac à tech-
contrainte : il ne faut pas non plus les placer dimensionnement des volumes nologie Inverter, c'est-à-dire avec variation de
dans une ambiance froide, sous peine de dégra- tampons et Les pompes à puissance. Le document présente cette techno-
der le Coefficient de performance (Cop). chaleur avec Inverter sont logie fondée sur la modulation de vitesse du
Photos AQC

Par ailleurs, les enquêteurs de l'AQC relèvent un téléchargeables gratuitement compresseur, une possibilité offerte par les
Fiche conseils 1 taux de pannes élevé pour les Pac assurant le sur www.reglesdelart-grenelle- développements de l'électronique et aujourd'hui
chauffage. Les incidents se rencontrent avec des environnement-2012.fr. très largement adoptée (1). n
Conseil 1
Les échangeurs de VMC double flux
sont exposés à un risque de
condensation. Pour éviter toute
accumulation d'eau, ils doivent être
équipés d'un dispositif d'évacuation.

Conseil 2
Les raccords entre les différents
composants des réseaux
aérauliques doivent être jointoyés
correctement pour éviter les fuites
d’air parasites : cette étanchéité
limite les déperditions et permet de
respecter les débits
réglementaires.

Conseil 3
Le confort aéraulique et acoustique
du soufflage dépend aussi des
caractéristiques du réseau :
dimensionnement suffisant des
gaines, piquages qui respectent une
distance d'écartement,
positionnement correct des volets
régulateurs de débit…
Photos AQC

2 1 2

86 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 87
Les gaines souples de la VMC
double flux présentent des
points bas dans lesquels peut
s’accumuler des condensats,
propices au développement de
micro-organismes. De plus, à
cause de leur enchevêtrement,
ces gaines ne pourront jamais
être nettoyées.

QUALITé DE L'AIR INTéRIEUR

Un critère
structurant
des bâtiments
performants Le renouvellement d'air dans les bâtiments
texte : Idir Zebboudj

étanches, ainsi que la prise de conscience quant


photos : AQC

à la notion de qualité sanitaire des logements, amènent la


qualité de l'air intérieur au rang de préoccupation majeure,
à prendre en compte tout au long du projet de construction.
Photo AQC

88 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 89
L
ongtemps reléguée au rang d'obscur
débat de spécialistes, la Qualité de l'air
intérieur (QAI) est devenue ces trois Réalisation :
dernières années un enjeu de santé
publique faisant l'objet de campagnes
La crèche de
de sensibilisation d'envergure nationale. La l'Arbre enchanté,
création de l'Observatoire de la qualité de l'air
intérieur y est pour beaucoup. « On a fini par à Épinay-sur-Seine
découvrir au 21e siècle que nous respirions dans
le bâtiment », ironise Suzanne Déoux, oto-rhino-
(Seine-Saint-Denis)
laryngologiste (ORL) de formation et présidente Aménagée au rez-de-chaussée d'un
de l'association Bâtiment santé plus. Une pro- bâtiment existant, cette nouvelle crèche,
qui a ouvert ses portes en septembre
fession qui l'a conduite à prendre à bras-le-
dernier, répond à la volonté de la
corps la question de la QAI : « En ma qualité
municipalité d'Épinay-sur-Seine de se
d'ORL, j'ai été frappée par la montée des mala- préparer aux nouvelles exigences
dies allergiques, poursuit-elle. Notamment chez sanitaires visant les crèches (leur QAI devra
les enfants, qui manifestaient de plus en plus de être surveillée à compter du 1er septembre
symptômes. » Une observation fondée, à en 2015). Façonné en conséquence, le projet a
croire l'importance qu'a pris la QAI dans les pro- fait l'objet de nombreuses préconisations
jets de crèches (voir encadré ci-contre). destinées à minimiser les nuisances. La
Concomitamment, la QAI a pris une toute autre crèche s'est donc vu équiper d'une
importance à la faveur de la RT 2012, l'étanchéi- ventilation double flux, de vitrages
té à l'air des enveloppes faisant partie des impé- antibactériens et de mobilier faiblement
émissif, privilégiant le bois massif afin de
ratifs des bâtiments performants. Un point que
limiter les émissions dues aux colles.
Suzanne Déoux voit d'un bon œil, rappelant au L'organisation du chantier a également été
passage que la pollution extérieure a aussi un adaptée : ainsi, le lot « peinture » a été
impact sur la QAI : « J'estime qu'en zone urbaine, effectué tôt dans le déroulement du
l'air extérieur apporté aux bâtiment devrait pou- chantier, de manière à dissiper au
voir être filtré à l'aide d'un système de ventila- maximum les solvants. Tout au long du
tion adapté. » Outre l'étanchéité à l'air l'enve- projet, le maître d'ouvrage a été
loppe et la performance des systèmes de accompagné par l'agence ARP-Astrance,
renouvellement d'air, la maîtrise des émissions qui assurait pour son compte une mission
de polluants au sein des bâtiments est le troi- de commissionnement. Marion Capitan,
consultante au sein de l'agence, en donne
sième paramètre à considérer afin d'obtenir une
un aperçu : « Avant l'application de la
QAI satisfaisante. peinture, nous avons passé en revue tous
les pots utilisés, qui devaient être classés
Conception : privilégier A+, en dehors de celles appliquées en
la simplicité extérieur. Dans le cas où cette exigence
Depuis une bonne dizaine d'années, les repré- n'aurait pas été respectée, il était prévu de
sentants de la filière ventilation n'ont eu de faire poncer les murs et de réserver une
cesse de militer pour une meilleure considéra- durée nécessaire à l'aération des locaux,
tion d'un lot technique dont la place n'est tou- avant d'appliquer une peinture conforme au
cahier des charges. Les différents corps
jours pas clairement définie. Surtout dans le
d'état ont dû fournir les FDES (Fiches de
résidentiel (maison individuelle, logement col-
déclaration environnementale et sanitaire)
lectif) où sa mise en œuvre, qui ne demande pas de tous les produits mis en œuvre. Nous
d'étude, est effectuée tantôt par les chauffa- avons également remis au maître d'ouvrage
gistes, tantôt par les électriciens. La donne est une charte d'usage et d'exploitation de la
tout autre en bâtiment tertiaire où l'on parle plus crèche. Celle-ci préconise par exemple de
volontiers de « traitement d'air » que de ventila- renouveler le mobilier en choisissant des
tion au sens strict : les lots chauffage, climatisa- produits de performance similaire, voire
tion et renouvellement d'air y sont parfois fondus supérieure en termes d'émissivité. »
en un seul et même lot. Dans le neuf, au stade de
la conception, aller au plus simple s'avère être
l'option la plus efficace, comme l'explique Julien Fiche technique
Boxberger, responsable d'études au sein
Maître d'ouvrage :
d'Allie'Air, bureau d'études spécialisé : « Il faut Mairie d'Épinay-sur-Seine (93)
concevoir des réseaux avec le moins d'angles Architecte :
possible, afin de limiter les pertes de charge et, Architecte [A] (Antoine Leygonie, directeur)
ainsi, limiter la pression au sein du réseau. Dès Commissionnement :
lors, celui-ci pourra être réalisé avec un faible agence ARP-Astrance
nombre de jonctions, ce qui permet de prévenir Surface : 442 m2
les fuites. Ces préconisations peuvent passer Montant de l'opération : 850 000 € HT
Photo AQC

pour utopiques, mais il faut s'efforcer de les gar-


der à l'esprit. » www

90 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 91
Photos AQC

1 2 3 4

L'usage des bâtiments et leur degré de fréquen- performants. Elle montre à quel point la conduite On observe d'ailleurs une montée en puissance
« On observe mettre en place ce dispositif ! » Un esprit cocar-
1 Par manque d’entretien,

tation induit de recourir à des systèmes de la bouche d'aspiration s’est de chantier doit s'accompagner de vigilance, et du critère QAI dans les référentiels de certifica- dier qui ne saurait toutefois occulter les insuffi-
modulation des débits de ventilation. L'habitat
peut se contenter d'une modulation selon l'hu-
encrassée, le débit de
ventilation est réduit et on
ce dans toutes ses phases, notamment pour pré-
venir les phénomènes de condensation dans les
tion des bâtiments. Ainsi du label HQE
Performance, désormais finalisé, qui prévoit de
d'ailleurs une sances de cet étiquetage. « Les émissions de
polluants des matériaux de construction - testés
midité, critère qui reste pertinent et qui présente obtient un mauvais
renouvellement de l’air.
bâtiments étanches : « Au moment du coulage mesurer la qualité de l'air intérieur à la livrai- montée en dans une enceinte avec une circulation d'air -
un bon rapport qualité-prix : « L'arrêté du
24 mars 1982 (qui fixe les débits hygiéniques de
des chapes, l'humidité met du temps à s'éva-
cuer, voire condense, amenant à une dégrada-
son. Cette mesure est également exigée dans la
version 2013 du référentiel Breeam. Elle impose,
puissance du sont mesurées trois jours après (afin d’évaluer
le niveau d’émissions aiguës) puis vingt-huit
critère QAI dans
2 Sur cette réhabilitation de
renouvellement d'air [ndlr]) vise à prévenir les logements collectifs, il n’y a tion du plâtre et des boiseries et au développe- pour l'obtention des crédits correspondants, de jours après (renseignant sur le niveau d’émis-

les référentiels
effets néfastes du confinement, rappelle pas d'entrées d'air dans les ment de moisissures sur les parements, les porter les débits de renouvellement d'air à sions chroniques), détaille Fabien Squinazi,
Emmanuelle Brière, responsable ventilation et fenêtres, alors que le isolants... Moisissures qui vont dégrader la 36 m3/h (au lieu des 25 m3/h prescrits par l'arrê- médecin biologiste, ancien directeur du
traitement de l'air au sein d'Uniclima, syndicat
des industries thermiques, aérauliques et frigo-
bâtiment dispose d’une
ventilation simple flux.
QAI », nous apprend ainsi Martin Guer, chargé de
l’enquête pour l'AQC. Il recommande de créer
té du 24 mars 1982) et d'observer, à la livraison
du bâtiment, les niveaux limite d'émission en
de certification Laboratoire d’hygiène de la ville de Paris.
Pourtant, le barème de l’étiquetage ne ren-
rifiques. Des débits hygiéniques minimaux ont
3 L’absence de
une ventilation provisoire du chantier, voire formaldéhyde et en composés organiques vola- des bâtiments. » seigne que sur le niveau d’émissions chro-
donc été fixés à cette fin. Or le taux d'humidité d'utiliser un déshumidificateur pour éviter ces tils (COV) fixés par l'Organisation mondiale de la niques, et pas sur le niveau d’émissions aiguës.
ambiant est un très bon indicateur du degré de maintenance des filtres condensations. santé. De plus, seule une dizaine de substances
d’une VMC double flux induit
confinement. » Soumis à des variations d'occu- Lors de la phase chantier, l'attention doit être chimiques sont recherchées. L’étiquetage ne
une diminution du
pation prévisibles et régulières, l'habitat requiert renouvellement d’air, qui
aussi portée sur la protection des gaines vis-à-vis Étiquetage des matériaux : donne donc qu’une idée incomplète du degré
des solutions de modulation des débits moins devient insuffisant pour de toute source d'encrassement : « Si le stockage peut mieux faire... d’émissions d’un produit. Un produit étiqueté A+
pointues que dans certains locaux du tertiaire garantir une bonne qualité des gaines se fait à l'extérieur des bâtiments La prévention des émissions de polluants consti- n’est donc pas forcément un produit sain. »
tels que salles de réunions ou de classe, dont de l’air intérieur avant ou durant le chantier, de la terre peut s'y tue le dernier pilier d'une stratégie visant à Autre bémol : il n'est pas possible en l'état actuel
l'occupation est beaucoup plus fluctuante. « La infiltrer, explique Martin Guer. De même, de la garantir ce que Suzanne Déoux appelle une de tracer les étiquettes afin de déterminer si
modulation devient alors intéressante, poursuit 4 Une trop grande proximité
poussière durant la phase chantier peut venir « QAI acceptable », reprenant à son compte la elles résultent de tests en laboratoire indépen-
Julien Boxberger, car elle permet des écono- entre la bouche d'aspiration encrasser les gaines. Lors de la mise en route, définition de l'Ashrae (American society of hea- dant (le cas de figure idéal) ou de tests réalisés
mies d'énergie et les occupants y gagnent en et d'extraction entraîne un dans le cas des VMC double flux, s'il reste effecti- ting, refrigerating and air conditionning engi- par les fabricants eux-mêmes, comme il leur est
confort. Dans un local défini par une seule zone risque de recyclage de l’air vement de la terre, des micro-organismes neers). Soit un air intérieur qui, à défaut d'être permis de le faire.
vicié dans la prise d’air neuf.
équipée d'un seul ventilateur, une sonde CO2 risquent de se développer à l'intérieur des pur, recèle des taux de polluants en deçà des
pourra être préconisée, tandis que dans un local réseaux aérauliques. Pour éviter cet écueil, il faut niveaux réglementaires et qui n'incommode pas Rénovation : trouver le bon
multizone, on préférera un détecteur de veiller à bien encapuchonner tout le réseau la majorité des occupants. Limiter les émissions bouquet de travaux
présence. » aéraulique pendant la phase chantier. » Comme nocives dans le neuf induit des choix plus scru- Point positif, la QAI est désormais une théma-
vu précédemment, l'étanchéité des réseaux pose puleux des matériaux de construction (plaques tique suffisamment prise au sérieux pour inci-
Retours chantiers : gare à régulièrement problème : « Les fuites sur le de plâtres, peintures, enduits...) et du mobilier, ter au développement de services de commis-
l'encrassement des gaines réseau peuvent occasionner une perte de débit sources de COV, de formaldéhyde et autres sionnement, englobant le choix des systèmes
Si le bât blesse parfois au stade de la conception allant jusqu'à 50 % », note Julien Boxberger. À tel substances répertoriées comme polluantes par de renouvellement d'air et des matériaux de
– certains maîtres d’œuvre omettraient de pré- point que nombre de spécialistes militent pour l'Organisation mondiale de la santé (1). Au titre de construction, la vérification des ouvrages livrés,
voir les réservations nécessaires au passage des l'instauration d'un contrôle d'étanchéité obliga- la prévention, la réglementation française a ins- sans oublier la sensibilisation aux bonnes pra-
gaines sur leurs plans ! –, la phase de mise en toire à la livraison de l'ouvrage, au même titre que tauré un étiquetage des produits de construc- (1) Le formaldéhyde est classé tiques d'utilisation après livraison. C'est le cre-
œuvre réserve elle aussi son lot de mauvaises le contrôle de l'étanchéité des bâtiments. tion, obligatoire depuis le 1er septembre dernier. « cancérigène certain » par le do de l'agence d'architecture ARP-Astrance
pratiques. Pour s'en convaincre, il suffit de se À défaut d'être obligatoire, ce contrôle figure déjà « C'est un bon début, se félicite Suzanne Déoux, Centre international de (voir encadré page d’avant), bureau d'études qui
reporter à l’enquête de l'AQC sur les bâtiments dans le cahier des charges du label Effinergie +. d'autant que la France est le premier pays à recherche sur le cancer. intervient tant en assistance à la maîtrise www

92 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 93
Pour peu que l'ensemble de ces bonnes pra-
tiques soient appliquées, une QAI satisfaisante
est accessible sans difficulté majeure. Plus
retorse est l'amélioration de la QAI en rénova-
tion. D'abord parce que les travaux sur les lots
concernés s'avèrent parfois ardus (exemple :
remplacement d'une VMC simple flux par une
double flux). Mais aussi, de manière plus inat-
tendue, suite à des travaux de rénovation ther-
mique qui ne respectent pas les Règles de l'art
(exemples : création de ponts thermiques, et
donc de points de condensation, suite à la mise
en œuvre d'isolants ; remplacement de menui-
Photo AQC

series existantes par des menuiseries dépour-


1 vues d'entrées d'air dans un logement en simple
flux).
d'ouvrage qu'en maîtrise d'œuvre. En prime 1 Stockage des gaines d’un L'enquête de 'AQC soulève également un cas
l'agence prend donc en charge des missions de puits canadien à l’extérieur, d'école, illustrant combien les bouquets de tra-
commissionnement, véritables « contre-exper- à même le sol, sans être vaux de rénovation doivent être judicieusement
tises » de projets, de leur conception à leur encapuchonnées. Les coordonnés. « Nous nous plaçons dans le cas de
livraison. « Nos préconisations vont au-delà du gaines peuvent se charger travaux visant à améliorer l'étanchéité à l'air et à
de terre, d’où un risque de
lot CVC et intéressent tant la plâtrerie que les mettre en œuvre une VMC double flux, avec
développement de micro-
revêtements de sols (moquettes, sols organismes.
conservation d'un poêle à foyer ouvert, expose
souples...), les faux-plafonds ou les peintures. Martin Guer. Si la ventilation crée une légère
Avant le stade des appels d'offres, nous com- dépression dans la pièce, des gaz de combustion
2Suite à une rénovation,
muniquons au maître d'ouvrage une liste de issus du foyer ouvert peuvent être aspirés dans
des remontées capillaires
recommandations (débits de ventilation, sont apparues, finissant par
le logement, engendrant des problèmes de QAI
classes de filtres des CTA, niveau d'étanchéité dégrader les parements et de sécurité. Pour prévenir ce risque, il faut
des gaines pour les réseaux aérauliques, etc.) intérieurs, avec le risque de veiller à avoir un système de chauffage totale-
que celui-ci transmettra à la maîtrise développement de micro- ment autonome au niveau de son amenée d’air
d'œuvre. » organismes. et étanche à l’air. » n

Fiche conseils
En phase conception : l'enveloppe afin de prévenir les Conseil 10
entrées d'air froid et le risque de Contrôler les débits de ventilation
Conseil 1 condensation. ainsi que l'étanchéité du réseau
Imposer le choix de matériaux peu aéraulique à la livraison de
émissifs. Conseil 6 l'ouvrage.
Stocker les gaines aérauliques à
Conseil 2 l'abri de la poussière et de toute
Dessiner des réseaux aérauliques autre source d'encrassement. En phase d'exploitation :
simples, avec un minimum d'angles.
Conseil 7 Conseil 11
Conseil 3 Veiller à évacuer l'humidité Souscrire un contrat de
Prévoir les aménagements ambiante résultant du coulage des maintenance pour l'entretien
nécessaires à l'entretien de la VMC chapes. périodique du système de
(trappes de visite...). ventilation (changement des filtres,
Conseil 8 nettoyage du réseau de gaines...).
Conseil 4 Sensibiliser l'ensemble des corps
Bien choisir et positionner les d'état concernés au soin requis par Conseil 12
systèmes de modulation des débits la mise en œuvre du réseau Veiller à utiliser des produits peu
selon les usages. aéraulique. émissifs pour les travaux
d'entretien (peintures) ou le
Conseil 9 remplacement du mobilier.
En phase chantier : Agencer le calendrier du chantier
de manière à dissiper au plus tôt les
Conseil 5 émissions polluantes provenant des
Sensibiliser l'ensemble des corps matériaux (peintures, lasures,
d'état à l'étanchéité à l'air de colles...).
Photo AQC

94 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 95
GESTION TECHNIQUE DU BATIMENT

Mieux maîtriser
l’ensemble de
la chaîne La nécessité de maîtriser les consommations d’énergie dans le
texte : Alain Sartre
photos : AQC,
temps passe de plus en plus par une instrumentation des
Christophe Felder

bâtiments. La bonne utilisation de ces outils permet d’identifier rapidement


les problèmes ou les pannes et de réajuster les installations. Mais pour qu’ils
remplissent pleinement leur mission, il faut faire évoluer la connaissance des
acteurs, mettre en place des supports permettant d’assurer la mémoire du
bâtiment, et y consacrer les moyens humains appropriés.

C
ommander, automatiser, contrôler et d'équipements efficaces. Afin de garantir un 
optimiser : telles sont les fonctions meilleur confort thermique, les radiateurs et Photo page ci-contre :
essentielles de la Gestion technique de autres convecteurs doivent prendre en compte la la réception et la mise en
bâtiment (GTB). Dans le tertiaire ou température de l'air intérieur, mais aussi inté- service d’une installation de
l'industrie, son terrain historique de grer le niveau et l'évolution de la température GTB sont indispensables.
Ici, les servo-moteurs ayant
développement, elle est également appelée extérieure. Les chaudières ou Pompes à chaleur
pour but de réguler les
Gestion technique centralisée (GTC). (Pac) sont conçues pour maîtriser en plus les
vannes 2 voies ont bien été
La GTB peut s'appliquer à tous les équipements : températures des circuits d'eau chaude, qu'ils prévus mais n’ont pas été
aux systèmes de chauffage, production d'eau soient destinés à produire de la chaleur ou de raccordés à ces dernières.
chaude sanitaire (ECS) et ventilation, mais aussi l'ECS. De leur côté, les ventilations font varier
aux éclairages, protections solaires, installa- les débits d'air selon la pollution intérieure
tions de sécurité incendie, contrôles d'accès, appréciée au travers de divers facteurs : sonde
dispositifs anti-effraction, ascenseurs, etc. sensible à l'humidité ou au CO2, capteur optique,
Utilisant un ou plusieurs protocole(s) de commu- horloge de programmation... L'éclairage peut
nication, à travers des réseaux filaires et/ou lui-même être modulé au plus près des besoins,
hertziens, elle est complétée par une supervi- notamment à l'aide d'une simple minuterie ou
sion : simple boîtier avec carte électronique et d'une détection de présence et d'une cellule de
petit écran de visualisation, poste informatique mesure du niveau d'éclairement.
dédié ou non avec moniteur et logiciel de pro- Il est donc indispensable de veiller à ce que les
grammation. Utilisable par les occupants, les émetteurs, générateurs, ventilateurs et éclai-
maîtres d'ouvrage, les prestataires de mainte- rages, soient commandés et régulés selon les
nance, d'exploitation et/ou de pilotage, cette variations saisonnières, les modes d'occupation
interface peut être doublée par un accès à dis- et demandes des usagers. Les équipements
tance dans le cadre d'une télésurveillance. peuvent être complétés par des systèmes de
comptage. Supervisé par la GTB, ce « monito-
Vers un monitoring
Photo Christophe Felder

ring  » enregistre les dépenses d'électricité,


Les bâtiments performants sont conçus pour d'eau froide et de chaleur. Conçu pour suivre en
dépenser le moins d'énergie possible. Pour permanence l'état des installations, il permet de
autant, au-delà du caractère isolant et bioclima- connaître précisément les niveaux de consom-
tique de l'enveloppe, ils doivent bénéficier mation, avec la possibilité de confronter www

96 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 97
Photo AQC

Photo AQC
1 2

1 Sonde de température d’un les calculs théoriques à la réalité des factures. équipements, également appelé « commission- matériels. Les experts mandatés par l'AQC pré- témoignage
caisson de ventilation. Les éventuelles dérives constatées peuvent nement ». « Il arrive que l’absence de pilotage conisent d’établir un lien entre les acteurs, avec
2 De multiples problèmes
alors mieux être analysées : sont-elles attri-
buables à un défaut du bâti, à une défaillance des
entraîne des sinistres » mentionne le rapport,
remarquant qu’ « il manque [...] un intervenant
continuité de la mise en œuvre à l'exploitation. Il
est recommandé de définir un contenu minimal
Mettre en place une démarche
affectent les compteurs de
chaleur : un poids d’impulsion équipements, à un problème de conception, de responsable de leur pilotage ». pour le Dossier des ouvrages exécutés (DOE), qualité globale
en inadéquation avec mise en œuvre, réglage ou maintenance, à un Premier constat du rapport lié au pilotage, à puis de veiller à sa fourniture et transmission au
« L'efficacité énergétique doit être envisagée le plus en amont possible,
l’utilisation, une implantation écart de pilotage et/ou d'occupation ? risque fort en termes de dégradation de la per- chargé de maintenance.
dès la phase de programmation », indique David Corgier, directeur
inappropriée (distance trop formance énergétique : le défaut de coopération Deuxième risque fort identifié, toujours en
général de la société d'ingénierie Manaslu/CMDL. Il faut mettre en place
faible par rapport à une Déficit de pilotage entre les installateurs et les entreprises de matière de pilotage : les modifications horaires, une démarche globale de gestion de la qualité, sous l'égide du maître
turbulence), une maintenance Le rapport 2013 de l’AQC sur les bâtiments per- maintenance. Ce manque de coordination qui perturbent la programmation des équipe- d'ouvrage, avec une continuité entre les diverses phases des opérations :
des compteurs de débit mal formants distingue le pilotage de la maintenance entraîne trop souvent une absence de transmis- ments au fil des mois et des années. Les écarts, conception, réalisation, réception, exploitation, services après-vente...
effectuée… Au final, les
et l’exploitation. Il est défini comme la conjugai- sion de documents ou renseignements permet- voire même les décalages complets entre les « Cette logique est bien connue et très largement adoptée dans la filière
informations fournies par le
compteur ne sont pas son d'une action de « conduite et suivi des instal- tant d’améliorer les réglages, d’optimiser les temps de fonctionnement et les périodes d'occu- automobile ; elle est malheureusement encore trop peu pratiquée dans
représentatives de la lations pour l’optimisation de leur fonctionne- performances et de faciliter les réparations. Il pation sont sources de surconsommations. Ces le secteur du bâtiment », précise t-il.
consommation réelle. ment ». Il passe par un réglage préalable des est susceptible de pénaliser la durabilité des déphasages résultent d'une méconnaissance ou La société a été créée par des ingénieurs issus du CEA-Ines. Elle
de négligence. Cela étant, la programmation est développe d'ailleurs une méthodologie originale élaborée dans le cadre
de ce centre de recherche : le processus Genhepi (Gestion de l’énergie
une étape longue et délicate. Les experts de
Documents de référence l'AQC préconisent d'accorder au moins deux ans
aux réglages et à l’optimisation des systèmes.
pour l’habitat économe et promoteur d’innovations). Elle se positionne
comme assistant à maîtrise d’ouvrage, sous l'angle énergétique, afin
L'étude ciblée menée pour l'AQC par Ville • le Costic a élaboré un recueil de performants qui présente une d'accompagner des projets de bâtiments performants ambitieux avec la
Troisième et dernier risque fort, toujours sous perspective d'une garantie des résultats.
et Aménagement Durable cite quelques recommandations destiné à préparer méthodologie particulièrement
l'angle de la performance : le gestionnaire du La méthode Genhepi constitue un cadre général. Elle a été enrichie par
documents pouvant servir de référence les clauses techniques et fonctionnelles adaptée aux immeubles tertiaires et à
aux maîtres d'ouvrage et prescripteurs : des cahiers des charges pour les l'habitat collectif, en construction neuve
bâtiment peut être dépassé par la complexité du une capitalisation de retours d'expériences. D'abord, en termes de
• le premier d'entre eux est la norme NF systèmes de GTB. Il détaille une comme en réhabilitation système de GTB. C'est notamment vrai en pré- simulation dynamique : mise au point d'outils de calcul plus concrets et
EN 15232 Performance énergétique méthodologie pour décrire et spécifier (sur www.effinergie.org) ; sence de commande « dynamique », c'est-à-dire proches de la réalité du terrain, prenant en compte des caractéristiques
des bâtiments - Impact de les points d’automatisation • Ville et Aménagement Durable, à un écran graphique proposant des images ani- précises sur le plan du climat, des usages et réglages des équipements.
l’automatisation, de la régulation et de (sur www.costic.com) ; travers son groupe de travail mées sous forme de schémas ou synoptiques Ensuite, en termes de suivi des consommations : technologies de gestion
la gestion technique. à partir d'une liste • l'Agence locale de l'énergie et du climat « Évaluation », a développé une et d'instrumentation garantissant une fiabilité des mesures, avec
qui transcrivent en temps réel l'état des divers
structurée de fonctions, elle propose (Alec) a réalisé un dossier intitulé Suivre méthodologie qui permet d’assurer la production de bilans technico-économiques, complétés par des enquêtes
composants de l'installation. Le gestionnaire n'a
une méthode de définition des les consommations énergétiques : mémoire du bâtiment, de la conception auprès des usagers et des actions de re-commissionnement.
alors pas la compétence suffisante pour piloter « Nous suivons depuis quatre ans le siège du Caue 74, qui abrite environ
spécifications minimales comment, pourquoi ?, qui propose un jusqu’à l’exploitation. Tous les et optimiser les équipements. Pour y pallier, les 700 m² de bureaux », explique David Corgier. Sur ce bâtiment équipé
d'automatisation selon l'usage : tableau global des enjeux de événements qui participent à
experts missionnés par l'AQC recommandent de d'une station météo, les consommations ont été réduites de 15 % par
logement, immeuble de bureaux, l’instrumentation des bâtiments (sur l'optimisation peuvent être consignés
établissement d'enseignement... Elle www.alec-grenoble.org) ; dans un carnet de suivi personnalisé
se rapprocher d’un exploitant. La gestion d'un rapport à la première année d'exploitation. « Mais il reste encore une
permet de qualifier et de quantifier les • l'association Effinergie diffuse le guide (voir à partir de janvier 2014 sur bâtiment performant nécessite d'ailleurs de marge sensible de progression », souligne t-il.
bénéfices liés à l’instrumentation ; Suivi et instrumentation des bâtiments www.ville-amenagement-durable.org). définir un contenu minimal de contrat de pilo-
tage, avec conception et mise en place de www

98 q u a l i t é c o n s t r u c t i o n • n u m é r o s p é c i a l • b at i m at 2 0 1 3 b at i m at 2 0 1 3 • n u m é r o s p é c i a l • q u a l i t é c o n s t r u c t i o n 99
procédures simples pour faciliter l'intervention
des occupants sur l'installation.
Concernant le pilotage en maison individuelle,
Union sociale pour l'habitat :
l'enquête a identifié un risque considéré comme une expérimentation du suivi
modéré : le réglage des équipements réalisé par
les maîtres d'ouvrage eux-mêmes, avec des énergétique
conséquences négatives en termes de perfor-
L'Union sociale pour l'habitat (USH) a mis en place un observatoire de la
mance. Là encore, les experts conseillent de
performance énergétique du logement social, cofinancé par le programme
faire appel à un professionnel avec contrat de « RAGE 2012 », GrDF et Promotelec. Cet outil est l'occasion de mener des
maintenance, d'autant plus qu'il existe un risque études à la fois quantitatives et qualitatives, avec la volonté de capitaliser
de perte de la garantie des matériels. Si l'occu- les retours d'expériences sur des opérations réceptionnées depuis
pant n'est pas le propriétaire, il doit en être plusieurs mois, dans le neuf ou l'existant. Objectif : apprécier la
informé. performance réellement atteinte, en termes de confort et d’usage, mais
En tertiaire, les retards observés sur la mise en aussi sur un plan économique.
route de la GTB proviennent surtout de l’incompa- Dans le cadre de cet observatoire, un programme d’instrumentations
tibilité des langages utilisés par les différents d’opérations a été lancé. Celui-ci fait l'objet d'une mission d'assistance à
l'exploitation et à l'analyse des données confiée à la société Habitat et
équipements. La communication passe alors par
territoires conseil, sa filiale EOHS et le Cete de l'Ouest. Cette étude vise à :
la création de « passerelles », nécessitant jusqu'à
• mesurer les consommations réelles du bâtiment et des logements, pour
trois ou quatre mois de délais supplémentaires. les comparer aux consommations attendues ;
Par ailleurs, les experts de l'AQC soulignent l'in- • identifier les sources d’écart pour, dans la mesure du possible, les traiter
térêt des outils de télégestion et télémaintenance par la suite ;
avec prise en main à distance par des spécia- • vérifier le niveau de confort dans les logements ;
listes, ce qui permet d'être beaucoup plus réactif • apprécier la satisfaction des locataires ou accédants à la propriété et
et d’éviter des déplacements coûteux. L'idéal analyser leur appropriation du logement.
serait de prévoir dès la conception des matériels Cette instrumentation doit également permettre de tirer des enseignements
harmonisés. Cette mission peut être confiée à un généraux transposables à des opérations de mêmes caractéristiques,
notamment en matière d’accompagnement des locataires dans l’utilisation
coordinateur ou intégrateur.
des équipements. Elle complète les démarches d’instrumentations d’ores et
Photos AQC

déjà lancées par des organismes d’habitat social.


1 2 Des usages inadaptés Ainsi, 21 opérations réparties dans toute la France (14 opérations neuves et
Les systèmes de gestion peuvent être dérou- 7 réhabilitations) ont été sélectionnées pour être suivies jusqu'en 2014. Les
1 Il faut réfléchir en phase tants pour les usagers. Au-delà de l'incompré- premiers retours d’expériences soulignent :
conception à l’implantation hension qu'ils peuvent susciter, ils sont suscep- • l’intérêt de l’instrumentation pour identifier les leviers de progrès sur la
des sondes de température. tibles d'entraîner une certaine inertie ou chaîne de responsabilité des économies d’énergie (coordination des
Par exemple, une proximité démobilisation face aux enjeux des économies acteurs et actions), mais également la complexité du suivi. Cette démarche