Vous êtes sur la page 1sur 2

La Poésie lyrique de Théodore de Banville

Banville fut un proche ami de Baudelaire et de


Gautier, un modèle littéraire pour Mallarmé, Verlaine
et Rimbaud, et l'un des deux chefs de file de l'école
dite "parnassienne". Il fut admiré et imité par toute
une génération de jeunes poètes de la deuxième
moitié du dix-neuvième siècle.

Banville publia en tout dix-sept recueils de poésies


lyriques, mais son oeuvre poétique est en réalité plus
vaste encore. Il faut y compter non seulement de
nombreux poèmes parus dans la presse périodique de
l'époque, mais aussi plusieurs pièces de théâtre en
vers. Voir la bibliographie pour les titres de ces
derniers.

L'oeuvre lyrique: recueils de poésies.

Pour lire les poésies, cliquez sur le titre d'un recueil;


Vous pouvez également faire une recherche (d'un mot ou d'une expression) dans les
poésies.

Les Cariatides (1843)


Les Stalactites (1846)
Odelettes (1856)
Odes funambulesques (1857)
Le Sang de la coupe (1857)
Améthystes (1863)
Les Exilés (1867)
Idylles prussiennes (1871)
Trente-six ballades joyeuses (1873)
Les Princesses (1874)
Rondels (1875)
Occidentales (1875) {Nouvelles odes funambulesques, 1869}
Rimes dorées (1875) {Nouvelles odes funambulesques, 1869}
Roses de Noël (1878)
Nous tous (1884)
Sonnailles et clochettes (1888)
Dans la fournaise (1892)
Retour à la Page Banville
http://www.mta.ca/banville/cariatid/index.html