Vous êtes sur la page 1sur 6

Législation Du Travail

Chapitre 1: contrat du travail


introduction :
Pour définir le travail comme un effet morale ou physique pour avoir un contrepartie de salaire pour vivre.
-Le contrat de travail
Le contrat est un acte juridique quel est deux partie d’une par l’employeur et d’autre part l’employé, au but
des droit et des obligation réciproques.
-Les conditions de validité des contrats
Pour qu’un contrat soit valide doit respecter trois conditions générales.
*La capacité :
Les contrat doit avoir la capacité de s’obligé (doivent être capable major)
*Le consentement :
Le contrat doit être libre et volontaire.
*Le objet de contrat :
L’objet de contrat doit être légale et licite.
-Le caractéristique d’un contrat du travail
*Le contrat doit avoir un lien de subordination
Employeur : supérieur
Salarié : subordonner
*Le contrat doit avoir un caractère à titre onéreux
Le contrat de travail ne doit pas gratuitement il existe un contre partie des obligations réciproques entre
contractants.
*Le contrat doit avoir un caractère adhésion
Les clauses et les articles de contrat de travail sont rédigé par l’employeur, l’employée doit soit les acceptés
sont discutions.
*Le contrat doit avoir synallagmatique :
Les contrat à des obligations personnelles l’employée ne doit pas remplacé à notre à sa place, en cas de
décis de salaire le contrat est annulée.
-types de contrat :
Le type de contrat est déterminé selon la nature de travail, il existe deux types de contrat :
*contrat déterminé de le temps sera appliqué pour les E/se ayant travail saisonnière.
Exemple : Ste touristique, Ste agricoles….
*Contrat indéterminé dans le temps : c’est un contrat ouvert appliqué pour les E/se ayant un activité
continu dans le temps.
Exemple : E/se pétrolière.
Chapitre 2 : les ropos et les jours feries
1-ropos hebdomadaire:
Les prescreption sur le ropos hebdomadaire s'appalique a tout les travailleur, quelle que soit l'age,
nationalite, ou categorie professionnelles, exerçant une fonction commerciale industrielles ou liberale.

2- modalite normales d'application:


Il est interdit d'occupe plus de 6 jours sucsaive par semaine un meme employe ou ouvrire; le ropos
hebdomadaire doit avoir une duree minimum 24 h, il doit etre accorde le vendredi, le samedi et le
dimanche et le jour le souk.
3- les ropos des femmes en couches:
La femme en couche a droit a une suspension du travail, la femme en couche pendant 13 semaines, la
remuneration de ce repos n'est pas obligatoire pour le l'employeur, ce pendant les regimes de couverture
sociale prevois le payement d'indemenite compemsatrice (CNSS).
4- interdiction de l'emploi pendant les jours feries:
<< les employeurs le peuve principe occupee de les personnelles,durant des journes feries, les fetes divers
et l'occasion ceromonics dans la liste est determine par arrete >>.
5- remuneration des jours feries:
L'employeur est tenu de verse au ouvries et employe occupe au jour la fete une indemenite suplementaire.
6- recuperation:
Les heures des travailles perdus en raison des repos chomais << jour ferie >> peuvent etre recupere dans un
delai de 30 jours.
7- le principe de la reglementaire:
Les jours ferie sont des jours des fetes civile ou religieuse, c'est jour seront chome et remunerer.
Jour 8 h > 21 h majoration : 50 %
Nuit 21 > 8 h majoration : 100 %

L’hygiène et sécurité
L’hygiène et sécurité sont deux mesures visant à assurer la protection des travailleurs contre tout danger et
toute atteinte à sante pouvant résulter de leur travail.
Les prescriptions en matière d’hygiènes
Les locaux de travail (aération, éclairage et chauffage)
- les volumes d’air disponible pour chaque travailleur ne peuvent être inférieurs à un minimum fixé (de 7 à
10 m3)
- les locaux fermés doivent être suffisamment aérés, et chauffé pendant la saison froide. Ils doivent être
également suffisamment éclairés.
Evacuation des poussières, gaz, buées et vapeurs :
Le gaz et les poussières doivent être évacués à l’extérieur des locaux, par les hottes, des cheminés ou autre
appareils, dans le cas d’impossibilité d’évacuation efficace, des masques et dispositif de protection seront
mis à la disposition des travailleurs.
Nettoyage et désinfection des locaux de travail
*Le sol doit être nettoyé au moins une fois par jour
*Les murs et les plafonds doivent être nettoyés fréquemment
*Les sols humides doivent être isolés dans les emplacements où travaillent les ouvriers (planches ou
autres).
*Protection du local e travail contre évacuations provenant des égouts.
Repas et boissons des travailleurs
En principe, sauf autorisation après enquête de l’inspecteur du travail, le personne ne peut prendre ses
repas dans les locaux de travail.
Un siège doit disposition de chaque ouvrière.
Les prescriptions en matière de sécurité
L’E/se doivent respect les normes de sécurité pour protéger la vie des employeurs contre les risques des
accidents du travail et les maladies professionnelles, en effet doivent respecter les conditions suivant :
*Assurer la majorité des salaries contre les accidents du travail.
*Assurer les matériels et les machines contre les incendies.
*Elles doivent avoir les extincteur à coté les machine et matérielles.
*Avoir des porter de la sécurité au sein des ateliers de pdt.
*Elles doivent distribues au salaries les articles et les moyens de sécurité talque les botes, les lagans, les
masques, les casques.
*Doivent affiche des panneaux et des avis de danger.
Cessation de contrat :
Cas du contrat a durée déterminées : le personnel temporaire
La cessation des obligations des parties peut provenir
*Soit de l’arrivée ou terme convenu (fixé)
*Soit de la décision commune des parties
*Soit d’un événement de force majeur (décès du salarie, maladie prolongée, fermetures de l’entreprise)
*Soit par la fin du travail qui a fait l’objet du contrat.
*Soit d’une décision de justice prise à la suite d’une instance introduite par l’une des parties contre l’autre.
Cas du contrat a durée indéterminée : le personnel stable
Cas contrat à durée indéterminé, prend fix aux causes suivant ;
*Soit de la discision communes des parties (accord entre les deux).
*Soit par la fin du travail a fait l’objet du travail.
*Soit d’un événement de force majeure (décès du salarié…)
*Soit en cas d’inexécution, par l’une de ces parties de ses obligations.
La décision de rupture est :
*Si elle émane du salarié, une démission ;
*Si elle est prise par l’employeur, un licenciement, le licenciement peut individuel ou collectif.
Dans es deux cas (démission ou licenciement), la partie qui prend l’initiative de la rupture doit ;
*Ne pas rompre abusivement le contrat, le contractant lésé peut demander une indemnité de rupture
abusive.
*Respecter les dispositions légales, c.-à-d. respecter le délai de préavis, celui qui rompt le contrat doit
informer son co-contractant un certain temps avant la cessation du travail.
Délai congé ou de prévis pour le personnel stable
Pendant la période de préavis et afin de permettre à l’employé de trouver un autre emploi, l’employeur
devra accorder au licencié, l’autorisation de s’absenter à raison e deux heures par jour avec un plafond de
huit heurs par semaine ou trente heures par mois, ces absences seront rémunérées.
Le licenciement justifié par une faute du salarié
Lorsqu’un salarié a commis une faute grave (vol/rixe/ivresse/fraude/injures..)
*L’employeur peut réaliser le contrat de travail.
*L’indemnité de licenciement n’est pas due, si la faute est grave ou lourd.
Les formalités à remplir à l’expiration du contrat
Le certificat de travail
L’employeur doit à l’expiration du contrat de travail, délivrer au salarié un certificat de travail daté et signé
par lui, contenant exclusivement :
*La date de son entré et celle de sa sortie,
*La nature de l’emploi ou des emplois successivement occupés ainsi que les périodes au cours des quelles
ces emplois ont été tenus.
A ces mentions obligatoire peuvent s’ajouté des mentions facultatives :
*La formule « libre de tout engagement »
*Une appréciation de l’employeur.
*Le motif du fin contrat.
Le reçu pour solde de tout compte : L’employeur peut demander au salarié de reconnaitre que toutes les
sommes qui lui étaient dues lui ont été payées.
Le licenciement individuel
Avant la décision de licenciement, tout employeur qui envisage de licencier un salarié doit le convoquer par
lettre recommandée à un entretien au cours duquel il est tenu de préciser les motifs de sa décision et
t’entendit les explications du salarié. Cette procédure s’impose à l’employeur, même en cas de faute grave
du salarié, l’autorisation de licenciement doit être demandée à l’inspection du travail.
Le licenciement collectif :
Ces licenciements sont soumis à l’accord du Wali ou du gouverneur de la province ou de la préfecture.

Inspection de travail :
Rôle= Les de l’inspection de travail ont pour rôle
*Contrôler l’application de la réglementation du travail.
*Contrôler l’emploi
*Facilité le bon fonctionnement social des entreprises, c-à-d visiter les établissements pour le contrôle et
pour les obliger à appliquer les lois sociales.
*Concilier les employeurs et les travailleurs à propos des conflits qui peuvent les opposer.
*Renseigner les salariés et employeurs qui viennent de s’informer auprès deux sur les dispositions légales
qui les concernent.
L’inspection du travail joue de plus un rôle d’arbitre dans les entreprises.
Le contrôle de la réglementation du travail :
L’inspection du travail contrôle l’application de règlement relatifs au travail dans les établissement
industriels, commerciaux, artisanaux, établit des rapport relatifs aux conditions et conséquences diverses
du travail (accident, maladies professionnelles, urée du travail).
Champs d’application :
Les inspecteurs du travail sont seuls compétents pour veiller à l’application de la législation du travail :
*Dans les ports
*Dans les entreprises concédées par les municipalités
*Dans les chantiers des entreprises exécutant des travaux pour le Maroc.
*Dans les entreprises de transport par véhicules automobiles sur route
*Dans les carrières autres que celles où l’exploitation nécessite des travaux sour terrains
*Dans les ateliers
*Dans les pharmacies
Les inspections du travail des qu’ils constatent des infractions aux prospections relatives à la législation du
travail doivent établir leurs procès-verbaux en trois exemplaire donc ils adressent l’un au chef divisionnaire
qui transmettra s’il a lieu, le procès à la juridique compétence.

Le droit entré de l’inspection dans les établissements assujettis :


Les agents chargés de l’inspection du travail munis de pièces justification de leurs fonctions sont autorisé :
*A présenter librement sans avertissement préable à toute heure du jour du jour et de la nuit ans tout
établissement assujettis au contrôle de l’inspection.
*A procéder à tous examens ; contrôles ou enquêtes jugés nécessaire pour s’assurer que les dispositions
légales sont effectivement observées.
*A interroger, soit seuls, soit en présence de témoins, l’employeur ou le personnel de l’entreprise sur toutes
les matières relatives à l’application des dispositions légales.
*A demander communication de tous les livres, registres et document dont le tenu est prescrit par la
législation relative aux conditions légales et de les copier ou d’en établir des extraits.
*Exiger l’affichage des avis dont l’apposition est prévue par les dispositions légales.
*Encourent une amende à amende à tous ceux qui mettent obstacles à l’accomplissement de sa mission.
Lae cadre d’inspection du travail
Le personnel de l’inspection du travail comprend :
*D’inspecteurs divisionnaires
*D’inspections divisionnaires adjointes
*D’inspections principales
*De contrôleurs
*De contrôleurs adjoints.
Les deux fonction principales de l’inspection du travail
L’exercice du contrôle
L’employeur ou son représentant est tenu de présenter à toutes réquisition des agent chargés de
l’inspection du travail ou des officiers de police judicaire tous les livrets, registres, bulletins de paie,
exemplaires de certificat de travail ou de salaires délivrés, horaires appliqués, cartes de travail.
Le contrôle de l’emploi
Le contrôle s’exerce surtout lors des licenciements, l’employeur doit obtenir préalablement l’autorisation
de l’inspecteur du travail. tout personne morale ou physique qui s’installe pour exerces une profession,
doit avant de s’installer de faire la déclaration à l’argent appelé à etre chargé de l’inspection du travail dans
son établissement.
Délits d’obstacles à l’accomplissement des devoirs d’un agent chargé de l’inspection du travail : amende de
60 à 300 dh et, en cas de récidive, de 300 à 600 dh.

La suspension du contrat de travail


La suspension peut être le fait de salarie on celui de l »employeur

-Les causes de suspension imputables au salarié


*La maladie : la maladie ou accident de travail de salaire pour benefaire de l’effet de la suspension la salarie
doit :
*Avertir l’employeur dans les meilleurs délais (avant 24 h)
*Justifier de son état de santé par un certificat médicale.
*Seul la prolongation de la maladie peut justification la rupteur de contrat par l’employeur et le
remplacement définitif de d’intéressé.
*Absence autorise (formation/mariage/naissance/décès)
*Les obligations du service national légal.
Les salarié doit à la fin de la période d’obligation légale être réintégré sauf si non emploi à été supprimé.
*La grève
Pendant la période de la grève l’employeur n’est plus tenu de rémunérer la gréviste mais il doit les
reprendre à la fin e la grève.
Le contrat de travail n’est pas rompre pas la grève à la fin de la gréve.
La prolongation des conflits collectifs est préjudiciable :
*A l’économie national : la produits est diminue.
*Au salarié et sa famille.
*A l’ E/se dont l’activité est perturbée (‫)مختلة‬
Les causes de suspension imputables à l’employeur
*Fermeture temporaire de l’E/se
Fermeture temporaire de l’E/se par décision de justice.
*Raison économique

*Arrête prolongé des vente, arrête dans la réception des matières 1 er, l’arrête de l’activité entraine alors la
suspension du contrat de travail
*Le lock-out
Fermeture de l’E/se décidée unilatéralement par l’employeur.

Répartition de accident de travail


1-définition
Soit concéderai comme accident de travail les accidentes survenu sur le fait on à l’occasion de travail, et
compris ceux qui se produisent que le trajet aller et recteur ou travail au 25 min sauf à condition la victime
provoqué velentirement l’accident.
2- répartition avec l’assurance
L’employeur est en générale responsable d’accident dont ait l’objet des salariés. Solon né liée pas assurée, il
est personnellement responsables.
Lorsque le travailleur a un accident pendant le trajet aller ou retour de l’E/se domicile on inversement, il
droit a une répartition intégrale :

*Dans le cadre d’accident de travail.


*Dans le cadre d’assurance de circulation lorsque le salarié est en mesure de faire déclaré fautive le tiére.

3- formalité à remplir en cas d’accident de travail

*Travailleur : Vous devez dans la journée ou c’est produit l’accident ou plus tard dans les 24 H, déclaré
l’accident sauf le cas de force majeure.
*Employeurs : En cas d’accident de travail survenu attaché à l’un des ouvriers ou employeur vous devez :

1/ Déclaré l’accident dans délai 48 H, non compris le dimanche et jour férie de l’avis qui vont à été donnée
par la victime.
La déclaration est faite à l’autorité municipale on locale de contrôle, à la brigade de gendarmerie on la
poste de police au lieu de l’accident.
2/ Déposer un certificat médicale ou bureau de l’autorité qui est reçue la déclaration indiquant les
conséquences définitives de ‘accident, ce déput doit être effectue au plus tard de 15 jours qui suivre
l’accident et compris le dimanche et le jour férie.
3/Remettre à la victime au moment de l’accident un boultine indiquant le non et adressée l’employeur.
Ceux de la victime.la nature et la date de l’accident ainsi que le nom de la compagne vous avez assuré de
votre personnelles.
4/Versez l’indemnité journalier à la victime pendant toute la durée de l’une capacité temporelle même c’est
vous êtes assurée car c’est vous devez payée cette indemnité et vous en faire remboursé en suite le
montant par votre assureur.
Régime de CNSS
Les risques couverts actuellement au maroc par la CNSS
Des allocations familiales :
Des prestations à court termes :

*Indemnités journalières de maladies ou d’accident


*Indemnités journalières de maternité
- Allocation de décès

Des allocations à long terme

*Pensions d’invalidité
*Pension de vieillesse
*Pension de survivants

Champs d’application
Sont obligatoirement assujettis au régime de la sécurité sociale :
Les apprentis et les personne salariés de l’un ou de l’autre sexe travaillant pour un ou plusieurs employeur
dans l’industrie, le commerce et es processions libérales.
Tout personne exerçant une activité salariés est obligatoirement assujettis au régime de la sécurité sociale,
quel que soient son âge, le montant de sa rémunération et la branche d’activité dans laquelle elle est
occupée.