Vous êtes sur la page 1sur 24
MELLAL L'A OFFICIELLEMENT CONTACTÉ LA JSK FRIOUI DEVRAIT SIGNER DIMANCHE EMBALLE SALHI “ Ce grand
MELLAL L'A OFFICIELLEMENT CONTACTÉ LA JSK FRIOUI DEVRAIT SIGNER DIMANCHE EMBALLE SALHI “ Ce grand
MELLAL
L'A OFFICIELLEMENT
CONTACTÉ
LA JSK
FRIOUI
DEVRAIT SIGNER
DIMANCHE
EMBALLE SALHI
Ce grand club ne laisse
personne indifférent”
ÇA AVANCE
BIEN AVEC
BELMOKHTAR
la
semaine prochaine»
Recrutement
Doudane
prend :
«J'ai donné RDV au président
«J'ai donné RDV au président
INTÉRÊT POUR HERIET ET MAHIOUZ les en choses main HADDOUCHE ET REBIAÏ OFFICIELLEMENT CONTACTÉS
INTÉRÊT
POUR HERIET
ET MAHIOUZ
les en choses
main
HADDOUCHE
ET REBIAÏ
OFFICIELLEMENT CONTACTÉS

www.competition.dz MERCREDI 16 MAI 2018 30 DA N°5358 ISSN 1111

LIGUE DES CHAMPIONS QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT Le MCA grimpe à la 2 e place
LIGUE DES CHAMPIONS
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
Le MCA grimpe à la 2 e place
0-1
BRAQUAGE
À LA MOULOUDÉENNE
Casoni : «C’est la victoire du cœur»
 «Karaoui est le symbole de cette équipe»
Karaoui :
«6 matchs sans
victoire, il fallait
que ça cesse»
ZORGANE REMERCIÉ
APRÈS LE MATCH
KARAOUI MARQUE,
HAMAR QUITTE LE STADE
DHJ
0
- TPM 2
LES
CONGOLAIS
MONTRENT
LEURS
MUSCLES

Courtisé en Arabie SaouditeDHJ 0 - TPM 2 LES CONGOLAIS MONTRENT LEURS MUSCLES DZIRI OK POUR RESTER, MAIS… C

MONTRENT LEURS MUSCLES Courtisé en Arabie Saoudite DZIRI OK POUR RESTER, MAIS… C R B L'étau

DZIRI OK POUR RESTER, MAIS…

CRB L'étau se resserre autour de Bouhafs

USMH Gougam : «Je suis victime d'un complot»

COUPE DE LA CAF 17h PELOUSE EXCELLENTE, CLIMAT PARFAIT AUCUNE EXCUSE ON VEUT LA VICTOIRE
COUPE DE LA CAF
17h
PELOUSE EXCELLENTE,
CLIMAT PARFAIT
AUCUNE
EXCUSE
ON VEUT
LA VICTOIRE !
HAMDI
«On est l'USMA, on est
l'Algérie, on doit gagner»
Helaïmia, Serrar propose
Bouderbal en échange

IL CONSIDÈRE QUE L'EN EST LE SEUL CHANTIER À L’ARRÊT

ZETCHI EN COLÈRE CONTRE MADJER ET SON STAFF

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 2 LIGUE DES CHAMPIONS ESS 0 MCA 1 Stade du 8-Mai-1945

2

LIGUE DES CHAMPIONS

Mercredi 16 mai 2018 2 LIGUE DES CHAMPIONS ESS 0 MCA 1 Stade du 8-Mai-1945 But
Mercredi 16 mai 2018 2 LIGUE DES CHAMPIONS ESS 0 MCA 1 Stade du 8-Mai-1945 But

ESS

0

MCA

1

Stade du 8-Mai-1945

But :

Karaoui (88')

Zeghba Ziti Haddouche Bedrane Oubambo Sidhoum Rebiaï Djahnit Aïboud (Benayad 85') Bakir Nadji (Banouh 70') Ent. : Zorgane

Chaâl Hachoud Karaoui Azzi Demou (Bouhenna 86') Dieng Amada Derrardja Nekkache Souibaah (Bedbouda 77') Balegh (Chérif El-Ouazzani 63') Ent. : Casoni

Affluence nombreuse. Arbitrage de M. Djihad Guericha d'Egypte assisté de M. Redouane Achik du Maroc et M. Walid Ahmed Ali du Soudan.

Averts :

ESS : Bakir (54') MCA : Dieng (22'), Azzi (78')

Le MCA arrache la 2 e place dans les Hauts- Plateaux

Le TP Mazembe a gagné au Maroc devant le Difaâ, et le MCA

a battu l'ESS à Sétif. Ce qui fait,

que les Congolais prennent la première place avec six points et le MCA compte 4 points. Le Difaâ un point et l'ESS 0 point. Après le semi-échec concédé devant le Difaâ, gagner à Sétif a permis au Doyen de décrocher la seconde. Une victoire qui a ranimé la flamme.

Le Mouloudia d'Alger a réussi le hold-up parfait à Sétif. Karaoui est passé par là pour mettre fin

au rêve sétifien. L'Aigle noir, qui est tombé devant le MCA en championnat, a vécu la même chose hier chez lui, mais cette fois-ci, pour le second match de la phase des poules de la LDC. Les Vert et Rouge même s'ils n'ont pas fait un grand match, ils ont gagné et c'est le plus important surtout que tout le monde sait que le Doyen vit ses derniers temps des moments difficiles et un passage à vide. Mais, Casoni a su comment préparer ses troupes pour les envoyer à Sétif afin de déplumer l'Aigle noir dans son nid. Cette victoire permet donc au MCA de souffler un peu d'air frais, de continuer à croire en ses chances de passage. Par ailleurs, si l'ESS a plongé dans une grosse crise, le MCA par contre, il s'est offert quelques temps de répit. Il faut dire aussi que si le résultat était une défaite, l'avenir du staff technique serait mis en jeu, mais Casoni a confirmé encore une fois que c'est l'entraîneur qui sied au Mouloudia. Il a su booster ses capés et leur faire comprendre qu'il est venu le temps pour la révolte. Ils se sont donnés à fond et ils ont réussi à prendre les trois points de la rencontre. Du coup, le Doyen se retrouve second du groupe après

le TP Mazembe avec 4 points.

Une réaction violente après le nul contre le Difaâ.

I. Z.

BRAQUAGE

à la mouloudéenne

nul contre le Difaâ. I. Z. BRAQUAGE à la mouloudéenne Le match algéro-algérien a souri à

Le match algéro-algérien a souri à la formation algéroise qui a pris le dessus grâce à son réalisme malgré la difficulté

de la tâche. Il faut dire que la première mi-temps a montré deux équipes désireuses de passer la vitesse supérieure.

PAR ISLAM Z.

Les locaux n'ont pas attendu le round d'observation, se permettant d'assiéger la surface des Vert et Rouge pendant près d'un quart d'heure. Les Sétifiens se sont montrés assez pressants, notamment par l'avant Nadji qui avait l'occasion de trouver la faille.

Son essai a été annihilé par le portier algérois Chaâl à la 8' de jeu. Les Algérois ont laissé passer l'orage avant de montrer leur bout du nez. Ils ont réussi à calmer la tempête locale et ont pu inquiéter la défense des Sétifiens. Les visiteurs ont eu leur occasion par Dieng, auteur d'une chevauchée de près de 30 mètres et un tir repoussé par le portier sétifien qui a renvoyé le cuir sur le Malien et a failli marquer contre son camp (33'). Le même Dieng a failli conclure une belle action collective avec le duo Derradja-Souibaâh, mais sa tentative est passée au- dessus du cadre gardé par Zeghba, trois minutes plus tard. Puis retour du pressing des locaux avec des attaques tranchantes. L'une d'elles a buté sur le poteau à la suite d'un tir de Rebaï qui a failli parachever un relais entre Bedrane et Nadji (45').

Victorieux face au DHJ

Le TP Mazembe creuse l'écart

La formation congolaise enchaîne les bons résultats et prend la tête du groupe B grâce à une victoire hier face aux Marocains du DHJ. Le Mouloudia Club d'Alger et l'ES Sétif auront beaucoup de mal afin de rattraper le TP Mazembe qui a déjà pris les devant en réalisant hier sa deuxième victoire d'affilée. En effet, après un premier bon résultat à domicile face à l'ES Sétif sur le score de quatre buts à zéro, les Congolais ont réussi à enchaîner et gagner sur le terrain du Difâa Hassani El- Jadida, sur le score de deux buts à zéro. C'est en début de la seconde période que le TP Mazembe s'est assuré la victoire. A la 51e minute,

Malango ouvre le score avant que Sissoko marque le second but de son équipe à la 55e

minute. Deux buts qui propulsent les Congolais en tête du groupe B avec six points au compteur. L'ES Sétif qui est toujours à zéro point aura beaucoup de mal à se faire une place parmi les deux premiers. Quant au Mouloudia Club d'Alger, le retard n'est que de deux points mais ce sera difficile de rattraper les Congolais et de gagner sur le terrain. Il faut dire que le TP Mazembe est en

pleine forme et prouve qu'il fait parti des favoris du groupe B. Même si pour le moment rien n'est encore joué, mais les Congolais n'ont pas grand-chose

à craindre puisqu'ils ont cinq

points d'avance sur le troisième qui n'est autre que la formation marocaine. En tout cas, la prochaine journée de ce groupe

B sera importante.

M. K.

Le retour des vestiaires a été déterminant même si les gars d'Aïn El-Fouara ont failli prendre l'avantage. D'abord par Nadji dont le coup de tête a été stoppé par Chaâl (75') et puis par Banouh qui oblige le même Chaâl à un arrêt réflexe (82'). Mais à deux minutes de la fin du temps réglementaire, les visiteurs sont parvenus à leurs fins à la faveur d'un essai conclu au prix d'un gros effort. L'action a été menée par Amada qui a servi le rentrant Boudebouda lequel a remis le cuir à Karaoui, l'auteur de la réalisation du MCA. Un but qui a douché la galerie sétifienne et qui permet au Mouloudia de se racheter de son semi-échec contre les Marocains d'El-Jadida. Quant aux Aigles de Hamar, leur aventure dans les poules prend un mauvais virage. I. Z.

ZORGANE A DIRIGÉ SON DERNIER MATCH «Il faut continuer à y croire»

Le coach de l'Entente avait du mal à com- menter le résultat de ce match. "C'est diffi- cile d'admettre cette défaite que nous avons concédée dans des conditions précédant des tas de remous à la suite de la démis- sion de Hamar. Malgré cette défaite, je pense que nous avons nos chances. Il faut tout simplement y croire", a indiqué le coach de l'Entente. Il pourrait s'agir de son dernier match avec l'ESS en fait. Car c'est du moins ce qui sort des discussions des diri- geants sétifiens dans le hall des vestiaires. Ces derniers lui reprochent les change- ments opérés dans la deuxième période de la rencontre. Des discussions qui laissent croire que l'équipe aura fort probablement un nouvel entraîneur. Affaire à suivre.

Karaoui marque,

Hamar quitte le stade

Le but du milieu algérois Amir Karaoui a fait mal non seulement aux supporters sétifiens mais aussi à Hassen Hamar. Ce dernier n'a pas supporté cette réalisation en fin de

match. C'est certainement la raison qui l'a poussé à quitter le stade du 8-Mai- 1945 avant la fin de la rencontre.



Aït-Ouamar, Amokrane et Nessakh absents

Trois joueurs-clés de l'équipe sétifienne ont manqué ce match contre les Algérois du MCA. Il s'agit du milieu Aït- Ouamar, de l'attaquant Amokrane et du défenseur Nesssakh. Les deux premiers ont raté ce rendez-vous pour cause de blessure contractée la semaine passée. L'ancien sociétaire du MCO est quant à lui suspendu.



Boussif réclamé

La galerie sétifiienne a scandé le nom du jeune Mustapha Boussif. L'attaquant de l'équipe des Hauts- Plateaux a été réclamé par le public de l'Aigle noir d'Aïn El-Fouara. Ce joueur a laissé une forte impression dans le match avec l'onze fanion contre Tadjenanet (2-3). Son nom a été scandé à l'annonce de la composante sétifienne face au MC Alger ce mardi. soir.



Un grand tifo dans les gradins

Un immense tifo aux couleurs de l'Entente a été déployé par la galerie de l'équipe d'Aïn El- Fouara. Ce tifo a été tissé par des fans qui l'ont affiché tout au long de la rencontre opposant leur équipe au Mouloudia Club d'Alger.



Mise au vert avec les Chélifiens

Les membres de la délégation algéroise du MCA ont passé la nuit précédant le match de Sétif à l'hôtel Hidhab. Les gars de Bab El-Oued étaient avec les Chélifiens de l'ASO qui ont choisi le même établissement hôtelier. Ces derniers avaient un match à disputer face au CA Bordj Bou- Arréridj pour le compte de la 30e et dernière journée du championnat du second palier du football national.



88', les Sétifiens lancent des projectiles

La réalisation du MCA par Karaoui n'a pas été appréciée par la galerie sétifienne. En effet, juste après cette réalisation conclue à la 88e, des supporters de l'équipe locale ont commencé à lancer des projectiles de toutes sortes dont des bouteilles d'eau. L'arbitre de la rencontre ainsi que le commissaire n'ont certainement pas manqué de signaler les faits qui risquent de pénaliser le club d'Aïn El- Fouara.

Zeghba supervisé par le coach national sur

petit écran

le

Le gardien sétifien, Mustapah Zeghba, aurait certainement été supervisé par le sélectionneur national. D'après nos informations, l'ancien portier de l'USM El-Harrach intéresserait le staff de l'équipe nationale. Les entraîneurs qui avaient prévu de venir à Sétif devaient le voir à l'œuvre sur le petit écran pendant la retransmission du match en différé.

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 LIGUE DES CHAMPIONS 3 KARAOUI : «6 matchs sans victoire,

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

LIGUE DES CHAMPIONS

3

Mercredi 16 mai 2018 LIGUE DES CHAMPIONS 3 KARAOUI : «6 matchs sans victoire, il fallait

KARAOUI :

«6 matchs sans victoire, il fallait que ça cesse»

Amir Karaoui, un joueur qui a tenu son rôle convenablement et même plus, étant donné que c'est le buteur de la rencontre contre les Sétifiens. Il pense que c'est un succès bon pour le moral et pour la suite du parcours en LDC.

Entretien réalisé par

ISLAM Z.

Que direz-vous sur la rencontre contre l'ESS ? Ce fut un match difficile comme on s'y attendait. Après les derniers matches compliqués qu'on a joués, il fallait faire le nécessaire pour rebondir. On savait que la tâche allait être difficile, mais on était bien décidés à tout faire pour réussir le pari. Hamdoulah, on a su comment réagir et comment faire pour assurer la gagne. On a marqué au bon moment et ce sont là trois points très importants pour la confiance.

Six matches sans victoire, tout le monde craignait le pire. Ce fut un contexte difficile à gérer, non ? Il fallait réagir et on l'a fait. On savait ue le match le plus important pour nous c'était contre l'ESS. On ne peut pas parler du derby contre l'USMH. En tout cas c'est une victoire

qui arrive au bon moment. C'est la meilleure chose qui puisse nous arriver.

Pouvons-nous dire qu'avec cette victoire le MCA sauve sa saison ? Non, du tout. Car même si c'est une victoire importante, il ne faut pas oublier qu'il y a un match samedi contre la JS Saoura. C'est en gagnant la JSS qu'on dira qu'on a bien fini notre saison.

Vous ne marquez pas tout le temps, mais quand vous le faites ce sont des buts très importants. C'était le cas contre le Difaâ et aujourd'hui contre l'ESS. Qu'avez-vous à dire sur cela ? Je suis content de marquer. Je me sens bien et sincèrement, si je peux apporter le plus à mon équipe, c'est tant mieux. Comme je viens de le dire ce sont là trois points très importants pour la suite du parcours.

là trois points très importants pour la suite du parcours. En fin de contrat cet été,

En fin de contrat cet été, est-ce qu'il y a du nouveau concernant votre avenir ? Oui, je suis en fin de contrat et bien sûr que j'y pense. Mais je ne suis pas inquiet. Certes, je n'ai pas été utilisé en début de saison pas joué, par contre, la seconde partie, j'ai joué plus souvent. Je peux dire que je suis le joueur le plus utilisé. Je suis au MCA depuis 4 ans et je me sens bien. Ceci dit, il n'y a aucune discussion avec la direction concernant mon avenir pour le moment. I. Z.

la direction concernant mon avenir pour le moment. I. Z. «C'est la victoire du cœur» Bernard
la direction concernant mon avenir pour le moment. I. Z. «C'est la victoire du cœur» Bernard

«C'est la victoire du cœur»

Bernard Casoni était aux anges au coup de sifflet final. Normal, son groupe venait de créer l'exploit à Sétif. En s'offrant l'ESS, il se retrouve 2 e du groupe avec 4 points.

«C'est une victoire très importante. Je tire chapeau à mes joueurs. Ils ont été solidaires. Ce n'était pas évident, on était sur des résultats comme ci comme ça. Ce succès vient au bon moment. On est deuxièmes, car je sais que les Marocains ont perdu, on finit bien cette seconde journee des poules. " Une belle victoire mais est-ce que celle-ci est synonyme de qualification ? Casoni ne le croit pas. Car il reste du chemin à faire et le fera savoir comme ça : "Je dis que le MCA est second à la fin de la deuxième journee, on n'est pas encore qualifiés mais tout de même, mes joueurs ont fait tout ce qu'il fallait." Ce n'était pas en tout cas le meilleur match du Doyen, mais c'est suffisant pour

Casoni qui ajoute : "On n'a pas dominé l'adversaire, mais on a tenté de varier dans le jeu, on a fait dans le jeu long, on a posé le ballon par terre, et après il y a eu ce but d'Amir, au final c'est la victoire du cœur, et la victoire du groupe et une grosse force mentale."

«Karaoui est le symbole de la force du MCA» L'entraîneur en chef du MCA, Bernard Casoni, parle du buteur et dira ceci :

"Karaoui est le symbole de la force de cette équipe. Il a été exceptionnel, c'est l'un de mes meilleurs joueurs, il a réussi à marquer un but très important et je le félicite pour ça." Un succès dans les Hauts-plateaux a-t-il le goût

de finir la saison sur une excellente note pour le coach mouloudéen ? Ce dernier répond par dire ceci :

"Globalement, on a fait une bonne saison, il ne faut oublier d'où on vient, un mois de retard par rapport à la concurrence, on a tout construit en 8 mois, alors que d'autres ont mis deux à trois ans. Maintenant, on ne peut pas demander aux joueurs plus qu'ils n'en peuvent, on a eu un retour moins bien." Comme le derby contre l'USMH et d'autres rencontres qui ont précédé le derby où le Doyen s'est montré avec un visage pâle, et Casoni réplique : "On ne va pas parler du derby contre l'USMH, on a perdu et ça s'arrête là. Il y a aussi le fait que certains joueurs étaient

moins bien ou blessés mais qui ont fait leur travail comme Demou. Aussi, je dois dire qu'on n'a pas eu cette force mentale dans certains matches comme l'USMH, l'USMBA et le NAHD. Maintenant, il faut bien terminer face à la JSS." Avant de clore son intervention, Casoni interrogé sur son avenir maintient le suspense et dira : " Mon avenir ? Ce n'est d'actualité." Il préfère plutôt parler du public dont il a tenu à lui rendre hommage dans ses déclarations : " Notre public est extraordinaire. Il a fait le déplacement pour nous soutenir et il est à féliciter, car il joue un grand rôle dans nos résultats."

I. Z.



1000 Chnaoua à Sétif

Même si les ultras ont décidé de boycotter le match entre l'ESS et le MCA, on pouvait compter mille supporters du MCA présents dans les gradins du stade du 8-Mai-45 afin de soutenir le Doyen avec l'espoir de voir le MCA renouant avec les bons résultats à partir des Hauts-Plateaux.



Hachoud accueilli avec une pluie d'insultes

Les fans de l'Entente de Sétif ont réservé un accueil hostile à l'arrière droit du MCA, le capitaine Abderrahmane Hachoud. Une pluie d'insultes lui a été réservée, histoire de le déstabiliser pour qu'il passe à côté de son match.



Chaouchi, la cible préférée des supporters de l'ESS

Même s'il était sur le banc, il n'a pas été épargné, le gardien de but du MCA, Faouzi Chaouchi, a entendu des vertes et des pas mûres de la part des Sétifiens. Même pour le narguer, ils ont chanté Mbolhi.



Les équipes algéroises à fond avec le MCA

Hier dans le stade du 8-Mai-45, les équipes algéroises ont montré leur soutien au Doyen. On pouvait voir des drapeaux du CRB, de l'USMH et de l'USMA. Ils étaient bien sûr avec les Chnaoua pour pousser les Vert et Rouge afin de prendre le dessus sur l'ESS chez lui.



Casoni a sauté de joie

Au coup de sifflet final, l'entraîneur en chef du MCA, Bernard Casoni, qui venait de refaire le coup du championnat aux Sétifiens, a sauté de joie, car il est désormais second au classement après

le TP Mazembe avec 4 points alors que

le premier compte 6.



Accolade avec Azzi

En sautant de joie, le coach trouva devant lui, son défenseur axial, Ayoub Azzi, alors, il l'a pris entre ses bras, tellement la victoire lui a fait un grand bien. Normal, après le revers concédé face aux Harrachis. Ce fut comme un sursaut d'orgueil hier dans les Hauts- Plateaux.



Le coach porté en triomphe par les Chnaoua

Les supporters du Mouloudia d'Alger ont tenu à porter en triomphe leur coach qui, pour eux, il a fait et fait un grand travail avec son groupe. Les fans ont tenu à lui rendre hommage hier à Sétif. Ils ont montré leur soutien indéfectible à l'entraîneur.



Les joueurs à la rencontre des fans

A la fin du match, les Vert et Rouge

sont allés vers les supporters afin de partager ce moment de joie. Il ne faut pas oublier qu'avec le semi-échec

concédé devant les Marocains du Difaâ,

il était plus qu'important de réussir un

bon résultat à Sétif. Alors, les joueurs ont partagé ce moment de joie intense avec leurs fans.



«Alahou Akbar

Farid Chaâl»

Il a réussi de beaux arrêts, les fans

l'ont bien vu et ils ont tenu à le saluer. Hier, à Sétif, les Chnaoua comme un seul homme chantaient : "Alahou Akbar, Farid Chaâl."

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

4

LIGUE DES CHAMPIONS

 Hamar et Arab de retour Hassen Hamar et Azzeddine Arab étaient présents au match

Hamar
et Arab
de retour
Hassen Hamar et Azzeddine
Arab étaient présents au match
de leur équipe face au
Mouloudia Club d'Alger. Les
deux hommes, contrairement
aux prévisions, n'ont pas raté
l'occasion de marquer leur
présence avec l'équipe dans ce
rendez-vous africain comptant
pour les poules de la Champions
League africaine. Ces deux
dirigeants sont même allés voir
les joueurs de l'Entente dans les
vestiaires du stade 8-Mai-1945
avant le coup d'envoi de la partie.
PAR AMINA Z.

Djabou, Delhoum
et Ziaya au
rendez-vous
Trois anciens joueurs de l'ES Sétif
sont venus voir de près la
production de leur ancienne
équipe hier. Il s'agit
d'Abdelmoumen Djabou, Mourad
Delhoum et Abdelmalek Ziaya. Ces
trois éléments n'ont pas raté
l'occasion de venir saluer les
joueurs et les membres de
l'équipe à l'hôtel Zidane dans la
matinée de ce mardi. Ils sont
revenus au stade pour suivre la
production des gars de la cité
d'Aïn El-Fouara.

Hamar-KSK,

accolade

et discussion

Le match ESS-MCA a permis à Hassen Hamar et Kamel Kaci-Saïd de se revoir. Les deux dirigeants se sont congratulés pendant un bon moment dans le hall des vestiaires du stade sétifien. Les deux hommes ont échangé de longs moments de discussion. Le match de ce mardi ainsi que le volet technique dont le recrutement ont certainement été abordé entre les deux responsables en question.



Plus de 1000 policiers au stade

Les services de sécurité ont été renforcés à l'occasion de cette empoignade entre l'Entente de Sétif et le Mouloudia Club d'Alger. En effet, environ plus de mille (1000) éléments du service d'ordre étaient présents au stade du 8-Mai-1945 de Sétif. En clair, un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé par les autorités à l'occasion de ce rendez-vous africain.



Centre-ville interdit aux Chnaoua

Les supporters du MC Alger n'ont pas été autorisés à rejoindre le centre-ville de la ville sétifienne. A leur arrivée à Sétif, les fans des Rouge et Vert ont été avisés de l'interdiction de rallier le centre-ville.



Les supporters réclament des explications à KSK

Comme tout le monde le sait, les ultras ont décidé de boycotter le match d'hier contre l'ESS et ils comptent faire de même jusqu'à ce que la sérénité retrouve le club. Hier dans les gradins du stade 8-Mai-45, les fans présents ont demandé à Kaci-Saïd de leur expliquer la situation et ce qui se passe surtout entre les membres du staff technique. Il faut dire qu'avant l'entame de la rencontre, les supporters ont longuement insulté l'un des membres du staff technique, qui pour eux, ils seraient la cause du souci.



9 changements par rapport à l'équipe qui avait animé le derby contre l'USMH

Hier pour le compte de la seconde journée de la phase des poules entre le MCA et l'ESS chez lui à Sétif, l'entraîneur en chef, Bernard Casoni a décidé de procéder à 9 changements. Il a gardé par contre Chaâl dans les bois ainsi qu'Amada, le milieu de terrain. On notera donc le retour des titulaires, avec Karaoui, Hachoud, Azzi, Dieng, Derrardja, Balegh, Nekkache et Souibaah. Comme Mebarakou est suspendu et Bouhenna qui revient tout juste de blessure, le coach était contraint de faire appel à Demou dans l'axe.

était contraint de faire appel à Demou dans l'axe.  Son contrat avec l'USMBA expire en

Son contrat avec l'USMBA expire en 2020 Il n'a pas touché 7 mois de salaire

LAMARA

donne son accord de principe au MCA

moyens d'attirer des joueurs de

qualité capables d'apporter le plus

à leur équipe. En ce qui concerne le

Mouloudia d'Alger, les Mouloudéens ont pris attache avec l'arrière gauche de l'USMBA, Nabil Lamara qui a réussi une très belle saison. Un bon élément qui peut régler le manque dans ce poste étant donné que c'est Amir Karaoui qui a été reconverti en arrière gauche pour régler la

défaillance de Boudebouda ui a eu le malheur d'enchaîner les blessures. On apprend de source proche de la direction que celle-ci a contacté Nabil Lamara. Ce dernier

a donné son accord de principe.

Certes, il est lié par un contrat qui se termine dans deux ans, mais

apparemment, ceci ne semble pas freiner le joueur. Car, il n'a pas

touché 7 mois de salaire et pour lui, il va saisir la CRL si le club ne

lui donne pas ses papiers. Aussi, ce qui peut rassurer les Mouloudéens ainsi que le joueur, c'est les dernières déclarations du président de l'USMBA ainsi que son entraîneur en chef, Si Tahar Cherif El Ouazzani qui ont assuré qu'ils ne comptent retenir personne. Celui qui veut partir qu'il parte, car il y en a dans le marché des joueurs qui voudront défendre les couleurs de l'USMBA. Et donc, tout peut être facile dans le transfert de Lamara. Du moins, le joueur est bien décidé de régler sa

situation très vite pour signer avec le Doyen avant de partir en vacances.

A. Z.

L'arrière gauche de l'USMBA, Nabil Lamara, semble décidé à changer d'air cet été. Même si son contrat se termine en 2020, le joueur mise sur le fait qu'il n'a pas touché 7 mois de salaire pour avoir ses papiers. En plus dans les dernières déclarations du président de l'USMBA et du coach CEO qui ont assuré qu'ils ne retiendront personne contre son gré, cela ne peut que permettre à Nabil Lamara de croire à voir son vœu exaucé, étant donné que lors de sa discussion avec les Mouloudéens, il a donné son accord de principe. En effet, le mercato débute le 1er juin prochain et tout le monde ces temps-ci tente par tous les

KSK-CASONI :

RDV aujourd'hui ou demain

Même si c'est samedi le dernier match de la saison, tout le monde sait que rien ne va changer au fait que le MCA a raté une occasion en or de finir la saison sur le podium. Donc, place aux préparatifs de la saison prochaine et ça passe bien sûr par les négociations avec le coach Bernard Casoni afin de le convaincre de continuer l'aventure. Le RDV est pris soit pour aujourd'hui soit demain afin de négocier le nouveau contrat du coach. Le directeur général sportif du MCA, Kamel Kaci-Saïd est conscient qu'il

doit tout régler et le plus vite possible la situation de Bernard Casoni, s'il veut faire dans la stabilité. Et donc, on apprend que Kaci-Saïd veut régler ce dossier une fois pour toutes. Raison pour laquelle un rendez-vous est programmé pour aujourd'hui ou bien demain. Les deux hommes se rencontreront sans la présence du manager du coach. Ce sera une discussion entre Mouloudéens pour négocier, et il y aura bien sûr un autre rendez-vous pour que le coach signe son contrat. KSK doit trouver les mots justes et faire tout ce qu'il faut pour

convaincre Casoni a resté à la tête de la barre technique du MCA. Lui, qui a songé à partir à maintes reprises, il est resté malgré tout, car il veut finir le boulot qu'il a fait, mais il veut en même temps avoir des assurances et même être rassuré pour la suite afin qu'il accepte de rester la saison prochaine. C'est donc aujourd'hui ou demain qu'on saura si l'avenir de Casoni restera lié au Doyen ou pas. Pour la signature, ce sera quand le manager du coach arrivera de France.

A. Z.

HADOUCHE AUX MOULOUDÉENS «Si je ne pars pas à l'étranger, je viens au MCA»

L'attaquant de l'ESS, Zakaria Hadouche, fait la convoitise de plusieurs clubs, mais le joueur compte porter les couleurs du MCA s'il n'aura pas la chance d'aller à l'étranger. C'est en tous les cas ce qu'a assuré le joueur aux dirigeants mouloudéens qui ont eu une discussion avec lui. Le Mouloudia d'Alger veut assurer un renfort de qualité et le dossier recrutement s'annonce très chaud. Plusieurs joueurs ont été contactés, mais le MCA a

chaud. Plusieurs joueurs ont été contactés, mais le MCA a ciblé les postes qu'il faut renforcer.

ciblé les postes qu'il faut renforcer. Après avoir contacté Arous, l'arrière droit du Paradou, l'arrière gauche de l'USMBA, Nabil Lamara, le Doyen veut aussi se renforcer dans sa ligne offensive et donc, depuis quelque temps, les dirigeants lorgnent Hadouche. Ils ont discuté avec lui et on apprend de source proche de la direction que l'attaquant aurait assuré aux Mouloudéens qu'a défaut de l'étranger, il signera pour le Doyen, car il veut porter les couleurs de ce club. Donc, si les contacts de l'étranger

tombent à l'eau, Hadouche devrait signer en faveur du MCA. Il ne faut pas oublier aussi que les Usmistes sont tout aussi sur ses traces et ils comptent tout faire pour l'avoir. On verra si Hadouche tiendra parole et portera les couleurs du MCA, bien sûr, si ses contacts à l'étranger n'apporteront rien cet été. En clair, les Mouloudéens mettent tout en œuvre pour avoir un renfort de qualité, car tout le Mouloudia veut assurer un groupe d'enfer capable de faire de ce Mouloudia, une machine à gagne. Mais pour le faire, il faut avoir un effectif riche, surtout si le Doyen veut jouer sur tous les fronts et ne pas perdre tout en route comme c'est le cas cette saison… A. Z.

 www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 COUPE DE LA CAF 5 LA VICTOIRE pour rester en

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

COUPE DE LA CAF

5

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 COUPE DE LA CAF 5 LA VICTOIRE pour rester en tête

LA VICTOIRE

pour rester en tête

17H
17H

Trio d’arbitres malien pour officier le match

La Confédération africaine de football a désigné un trio d’arbitres malien pour officier la rencontre d’au- jourd’hui qui opposera l’USMA à Gor Mahia. Mahamdou Keita sera au sifflet et sera assisté par ses compatriotes Moriba Diakité et Drissa Kamory Niare. Les Usmistes espè- rent que l’arbitrage sera à la hauteur aujourd’hui et ne va surtout pas les pénaliser pour réaliser une bonne opération à Nairobi.

Hamdi devra écarter 2 joueurs ce matin

Comme tout le monde le sait, l’USMA s’est envolée pour le Kenya avec 20 joueurs. Ainsi, l’entraîneur Miloud Hamdi devra écar- ter deux éléments ce matin pour établir la liste des 18 joueurs concernés par l’importante rencontre de ce soir. Il s’agira d’un gardien de but plus un joueur, dont l’identité sera connue ce matin.

Conditions

climatiques

favorables et

pelouse en

excellent état

Les joueurs se sont vite adaptés aux conditions cli- matiques locales car actuellement il fait doux dans la capitale kenyane Nairobi où le mercure affiche 23° dans l’après- midi, tandis que le taux d’humidité avoisine les 70%. Des conditions clima- tiques favorables aux Algérois qui vont leur per- mettre de jouer à l’aise, d’autant plus que le match débutera en début de soi- rée. Mieux, l’état de la pelouse gazonnée du stade Kasarani, qui abritera la confrontation, se trouve dans un excellent état. Tous les ingrédients sem- blent être réunis pour les Rouge et Noir de l’USMA pour réaliser une bonne opération à Nairobi.

Young Africans-Rayon Soleil se jouera à la même heure

L’autre match de la deuxiè- me journée de la phase des poules de la coupe de la CAF du groupe D oppo- sant Young Africans au Rayon Soleil se jouera aujourd’hui à partir de 19h au National Stadium à Dar Es Salem. Le meilleur scé- nario que souhaitent les Rouge et Noir de l’USMA, c’est que cette rencontre s’achève sur un score nul et de gagner face à Gor Mahia afin de consolider leur place à la tête du groupe D.

Mahia afin de consolider leur place à la tête du groupe D. PAR ANIS S. L’USMA

PAR ANIS S.

L’USMA sera appelée à disputer ce soir à partir de 19h (17h, heure algérienne) le match de la 2e journée de la phase des poules de la coupe de la CAF face aux Kenyans de Gor Mahia au stade Kasarani de Nairobi. La bande à Hamdi abordera le match avec l’ambition de réaliser l’exploit. Après avoir entamé en fanfare la phase des poules, en s’imposant brillamment face au Young Africans sur le score sans appel de quatre buts à zéro, les coéquipiers du capitaine Mohamed-Lamine Zemmamouche disputeront la rencontre d’aujour- d’hui qui les opposera à Gor Mahia avec l’objectif de s’adjuger les pré-

KERR (ent. Gor Mahia) :

«On veut gagner

pour prendre les commandes du groupe»

L’entraîneur de Gor Mahia, Dylan Kerr, affirme que ses joueurs sont prêts pour la bataille de ce soir. Il insiste sur la victoire vu sa très grande importance car elle va permettre à son équipe de prendre la tête du groupe D. «Mes joueurs sont compétitifs. Ils ont beaucoup bossé ces derniers jours et je crois qu’ils sont prêts sur tous les plans pour la bataille d’aujourd’hui. C’est un important rendez-vous qu’on ne doit surtout pas rater. On est dans l’obligation de gagner car on sait très bien que les trois points nous permettront de prendre la tête du groupe D, bien que notre mission s’annonce ardue face à une équipe de l’USMA qui n’est plus à présenter», dira-t-il, avant d’ajouter : «Avec l’absence de mon attaquant Meddie, je serai contraint de changer mon système de jeu. C’est une défection de taille mais je trouverai les solutions pour la pallier. Je crois que j’ai plusieurs choix pour mettre en place un schéma tactique judicieux qui nous permettra de prendre le dessus sur cette coriace formation de l’USMA.»

A. S.

cieux trois points afin de préserver leur place en tête du groupe D et du coup, augmenter davantage leurs chances de qualification pour les ¼ de finale de l’épreuve africaine. Seulement, ils doivent prendre leurs adversaires très au sérieux. Leader du championnat kenyan, Gor Mahia est allé accrocher lors de la première journée de la phase des poules le Rayon Soleil à Kigali, avant de gagner à l’extérieur en championnat. Par la suite, la bande à Dylan Kerr a imposé le nul à l’équipe anglaise de Hull City dans un match gala. Ce qui prouve que c’est une formation qui carbure bien et les protégés de Miloud Hamdi seront sans nul doute mis à rude épreuve. Ils devront donc

rester vigilants mais surtout se don- ner à fond pour espérer repartir de Nairobi avec un résultat probant.

Retour des titulaires Pour l’important rendez-vous d’au- jourd’hui, on enregistrera le retour des joueurs titulaires qui ont été ménagés lors du dernier match du championnat face à la JSK. Sans sur- prise, Mohamed-Lamine Zemmamouche sera le portier titulai- re pour garder la cage usmiste. En défense, Ayoub Abdellaoui sera associé à Farouk Chafaï ou Mohamed Benyahia pour constituer la charnière centrale, tandis que Mohamed-Rabie Meftah et Mokhtar Benmoussa occuperont respective-

ment le couloir droit et celui de gauche. Quant à l’entrejeu, il devrait être composé de Mohamed Benkhemassa, Hamza Koudri et Raouf Benguit. Alors que le premier jouera comme sentinelle, les deux autres seront un peu avancés pour contribuer dans l’animation du jeu. Enfin, Faouzi Yaya semble le mieux indiqué pour jouer en pointe pour pallier l’absence d’Oussama Darfalou. Il devrait être épaulé par Abderrahmane Meziane et Rafik Bouderbal pour animer le comparti- ment offensif. Ce onze semble bien parti pour débuter la rencontre de ce soir, mais reste à savoir que va déci- der le coach Hamdi qui cache toutes

ses cartes.

A. S.

Hamdi : «On est l’USMA et on représente l’Algérie, on doit gagner»

Comme le stipule le règle- ment, Miloud Hamdi et son homo- logue de Gor Mahia, Dylan Kerr, ont tenu un point de presse la veille de la rencontre où ils ont répondu aux différentes questions des médias présents. Le coach usmiste affirme que son équipe s’est dépla- cée à Nairobi en conquérante et avec la ferme ambition de revenir avec un résultat probant afin de consolider sa place en tête du grou- pe D, tout en se disant méfiant quant à la formation kenyane qui dispose de très bonnes individuali- tés. «Je crois qu’on aura en face un adversaire de très bon niveau et dis- pose de très bonnes individualités. Elle a réalisé une bonne opération au Rwanda face au Rayon Soleil lors de la première journée de la phase des poules de la coupe de la CAF, avant d’imposer le nul en amical face à l’équipe anglaise de Hull City. On sait que Gor Mahia pré- tend aller loin dans la compétition, mais on est l’USMA et on veut don- ner une très bonne image de notre club mais aussi de l’Algérie. On est ici en conquérants et on veut réali- ser une bonne opération afin de consolider notre place en tête du groupe D, en dépit de la difficulté de notre mission», dira-t-il d’em- blée.

«Je déplore les coups bas d’avant-hier» Le coach usmiste n’a pas manqué de déplorer les coups bas qu’a vécus son équipe avant-hier. «Je tiens à remercier le peuple du Kenya qui nous a réservé un accueil chaleureux, notamment à l’hôtel, mais je déplore les coups bas qu’on nous a préparés d’avant-hier par rapport au terrain d’entraînement. On devait nous préparer un terrain mais finalement on a couru pour en trouver un. On nous a promis de tondre le terrain, on ne l’a pas fait. Ce n’est pas ça le football et on doit être au-dessus de ces coups bas qui ne devront en aucun cas déconcen- trer mes joueurs», a-t-il indiqué.

«Les conditions climatiques sont favorables» Poursuivant sa déclaration, Hamdi se dit soulagé quant aux conditions climatiques favorables qui sévissent dans la capitale kenyane Nairobi. «Franchement, on n’a pas ressenti un grand changement par rapport à Alger. Les conditions climatiques sont très favorables à Nairobi par rapport à celles de Kindu ou Lagos où on avait souffert de la chaleur suffocante. On ne doit pas trouver des excuses par rapport au climat,

on jouera pour gagner», dira-t-il.

«On fera tout pour rendre fiers tous les amoureux du club» Pour conclure, le technicien franco- algérien affirme que ses joueurs sont conscients de la responsabilité qui les attend ce soir et veulent gagner pour être au niveau de toutes les attentes. «On veut gagner aujourd’hui pour rendre fiers tous les supporters ainsi que les respon- sables du club. On s’attend à un match très diffici- le, mais on se donnera à fond pour être au niveau des attentes et procurer de la joie à tout le monde.» A. S.

le, mais on se donnera à fond pour être au niveau des attentes et procurer de
www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS «OUI, LA JSK M'A CONTACTÉ» Comme

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS «OUI, LA JSK M'A CONTACTÉ» Comme rapporté

«OUI, LA JSK

M'A CONTACTÉ»

2018 6 LIGUE 1 MOBILIS «OUI, LA JSK M'A CONTACTÉ» Comme rapporté précédemment par nos soins,

Comme rapporté précédemment par nos soins, le gardien du CRB Salhi a de fortes chances de rejoindre la JSK en cette intersaison. Il est l'une de leurs priorités pour la saison prochaine, mais ce n'est que lundi dernier que les responsables kabyles ont pris attache avec lui.

PAR N. BOUMALI

Après avoir écarté la piste de Chaâl à la suite de son agression contre un supporter de la JSK lors de la demi-finale de la coupe d'Algérie jouée à Constantine, les dirigeants misent sur Salhi pour remplacer Malik Asselah auquel ils ne comptent pas faire une proposition de prolongation de contrat. Si avant-hier l'ex-pensionnaire de l'ASO nous a avoué qu'il n'a reçu aucune offre de la direction de la JSK, il nous a confié hier qu'il a été officiellement contacté par les responsables de la JSK hier. "Oui, la JSK m'a

contacté, mais je n'ai rien voulu négocier avant la fin du championnat", a réaffirmé Salhi dans la soirée d'hier.

«La JSK me voulait déjà lorsque j'étais à l'ASO» L'intérêt de la JSK pour Salhi ne date pas d'aujourd'hui. L'ancien président Mohand-Chérif Hannachi l'avait contacté lorsqu'il portait le maillot de l'ASO, mais il n'avait pas mis le paquet pour racheter son contrat, ce qui avait poussé son président Abdelkrim Medouar à le garder avant de le céder au CRB. A cet effet, Salhi dira :

"Effectivement, la JSK me

voulait déjà lorsque j'étais à l'ASO. On ne sait pas ce que le destin nous réserve."

«Ce grand club ne laisse personne indifférent» Bien qu'il soit sollicité par plusieurs clubs dont l'USMA, le gardien Salhi n'écarte pas l'idée de rejoindre la JSK à la fin du championnat. "La JSK est un grand club et ne laisse aucun joueur indifférent. Elle a vécu des moments difficiles ces dernières années, mais elle pourra rebondir surtout que les dirigeants comptent bâtir une grande équipe", estime Salhi qui aurait pris la décision de quitter le CRB

en raison de tout ce qu'il a enduré cette saison.

«J'ai donné rendez- vous aux dirigeants pour l'après- Tadjenanet» Voulant honorer son contrat jusqu'au bout avec le CRB, l'ex-portier de l'ASO a refu- sé de négocier avec qui que ce soit avant la fin du cham- pionnat. "J'ai dit aux res- ponsables de la JSK que je ne peux rien négocier avant le déroulement de la derniè- re journée du championnat. Je suis un professionnel et je veux honorer mon contrat jusqu'au bout avant que je ne tranche sur mon avenir", assure-t-il. N. B.

PAR ABDELLAH HADDAD

A deux jours seulement du baisser de rideau de notre cham- pionnat, les responsables kabyles n'ont pas encore lancé l'opération de renouvellement du contrat des cadres de l'équipe. Plusieurs joueurs de l'effectif actuel seront appelés à quitter le navire jaune et vert cet été, néanmoins les cadres de l'équipe, l'ossature beaucoup plus, doit être gardée. Parce qu'on ne peut pas en football reconstruire toute une équipe en un coup, Mellal et ses proches collaborateurs doi- vent coûte que coûte garder les Yettou, Djerrar, Raiah, Redouani, Ferhani et même le jeune Guemroud que lui aussi sera en fin de contrat cet été. En plus de ces joueurs, la direction jaune et vert doit mettre le paquet pour recruter des bons joueurs capables d'appor- ter un grand plus à l'équipe dès la saison prochaine. A la JSK, non seu- lement on n'a pas encore lancé cette opération, on n'a dégagé aucune stratégie, ni aucun budget pour convaincre les cadres de poursuivre leur aventure avec les Canaris du Djurdjura.

L'argent, la carte maîtresse que Mellal peut utiliser Chérif Mellal ne peut pas se conten- ter de jouer la carte du club le plus titré d'Algérie, des supporters ou de la visibilité dans les médéas, il doit aussi jouer la carte de l'argent pour convaincre les cadres à rempiler et les recrues, les meilleures à venir. Les joueurs concernés par cette affaire sont très demandés sur le marché des transferts, les plus grosses cylindrées veulent engager cet été les Raiah, Yettou, Djerrar, Redouani, Ferhani et même Guemroud et Boultif. Pour faire face à cette concurrence, le prési- dent kabyle, devrait casser sa tireli- re et proposer des grands salaires à ses cadres, lui, qui veut par ailleurs,

LES FINS DE CONTRAT,

ce qu'ils touchent et ce qu'ils veulent toucher pour renouveler

dégraisser la masse salariale du club dès cet été.

Redouani touche 90M/mois, l'USMA, le MCA et l'ESS offrent au moins 200 Recruté par Mohand Chérif Hannachi en mois de juin 2016, Redouani était inconnu au bataillon. Quelques matchs seulement sous le maillot jaune et vert ont suffi à l'en- fant de Sétif de faire un nom. Après une première saison époustouflante avec les Canaris du Djurdjura mal- gré les crises et les tempêtes qui ont secoué l'équipe, Redouani a réussi quand même une grande saison. Pour son deuxième exercice sportif avec la JSK, l'ancien joueur de l'USMA a carrément explosé, deve- nant même le meilleur joueur à son poste. D'ailleurs, son ancienne équi- pe veut le récupérer à tout prix. Redouani qui touchait un salaire de moins de cent millions de centimes, pourrait exiger le double de ce salaire pour renouveler son contrat.

exiger le double de ce salaire pour renouveler son contrat. Ferhani touche 110M/mois, le MCA peut

Ferhani touche 110M/mois, le MCA peut dépasser les 180

L'autre latéral de la JSK, Ferhani en l'occurrence, a réalisé deux saisons et demie avec les Canaris du Djurdjura. L'ancien joueur du RCA

a gardé pendant tout ce temps son

statut d'international. Le MCA par

le biais de son manager est en train

de tout faire pour engager ce joueur cet été. Ferhani qui touchait un

salaire de cent dix millions de cen- times à la JSK, pourrait voir ce chiffre doubler du côté du Mouloudia d'Alger.

Yattou touchait 150M/mois, il demandera plus de 180 pour renouveler Selon l'avis de tous les spécialistes, Nassim Yattou est l'un des meilleurs milieux de terrain de notre championnat, en plus de ses qua- lités techniques et physiques, il a le sens du but, la preuve, cette saison, il a marqué six buts en championnat. Ce joueur qui touchait un salaire de 150M/mois pourrait demander au minimum 180M/mois pour renou- veler son contrat, car il est trop demandé sur le marché des trans- ferts.

car il est trop demandé sur le marché des trans- ferts. Raïah toucherait 120M/mois, sa cote

Raïah toucherait 120M/mois, sa cote pourrait atteindre les 180 De son côté, le capitaine de la JSK a gagné une grande expérience ces der- nières années. Raiah touchait un salaire de

120M/Mois,

pour rester ou

pour renouveler son contrat, il n'hési-

terait pas sans aucun doute de demander une augmentation de salaire, surtout, qu'il ne risquerait

augmentation de salaire, surtout, qu'il ne risquerait pas de chômer cet été. Djerrar touche 110M/mois, il

pas de chômer cet été.

Djerrar touche 110M/mois, il en veut au moins 150 Après une saison mi-figue, mi-rai- sin, Djerrar a réalisé une très belle sai- son avec la JSK cette année, il était très régulier ces derniers temps. Ce joueur est très convoité sur le marché des transferts, il pourrait voir sa cote atteindre les 150M/mois facilement.

il pourrait voir sa cote atteindre les 150M/mois facilement. Guemroud touche 30M/mois, le CSC compte lui

Guemroud touche 30M/mois, le CSC compte lui offrir 100 En plus de ces cadres cités ci-des- sus, un joueur qui n'a pas beaucoup joué cette saison pourrait quitter lui aussi l'équipe cet été pour signer dans un club de Ligue 1 Mobilis. Guemroud qui peut jouer à gauche ou à droite de la défen- se, faisait l'objet de plusieurs convoitises l'hiver passé, néan- moins, la direction du club ne vou- lait pas le libérer. Ce joueur qui tou- chait un petit salaire, ne renouvelle- ra pas son contrat avec un salaire de moins d'un million de dinars, surtout, que d'autres clubs, à l'ima- ge du CSC, sont prêts à l'accueillir à bras ouverts et à satisfaire toutes ses exigences financières. A. H.

et à satisfaire toutes ses exigences financières. A. H. FERHANI «Priorité à la JSK» Le latéral

FERHANI

«Priorité à la JSK»

FERHANI «Priorité à la JSK» Le latéral gauche de la formation du Djurdjura qu'on a joint

Le latéral gauche de la formation du Djurdjura qu'on a joint hier en fin d'après-midi au téléphone parle sur son avenir, lui qui sera libre de tout engagement vis-à- vis de la direction kabyle dans quelques jours seulement : "C'est vrai, mon contrat arrivera à sa fin avec la JSK dans quelques jours seulement. Pour le moment, je n'ai pris aucune déci- sion concernant mon avenir, néanmoins, je vais donner la priorité à la JSK, c'est le club où j'ai passé deux saisons et demie, je vais voir ce que les dirigeants vont me proposer avant d'étudier les autres offres que j'ai reçues ces derniers temps".

«J'ai des touches en Arabie Saoudite» En parlant des offres, Ferhani ne voulait pas citer les noms des équipes qui ont déjà pris attache avec lui mais il explique :

"Plusieurs équipes de notre championnat m'ont déjà contac- té, par respect à la JSK, je ne voulais négocier avec aucun pré- sident, comme je vous ai déjà dit, je donne la priorité à mon équipe. Et puis, ces derniers jours, mon agent m'a parlé de quelques touches en Arabie Saoudite. En ce qui concerne mon avenir, je prendrai une déci- sion finale dans dix jours au maximum". A. H.

N. B.
N. B.

rieure à celle qui lui a été faite par le prési- dent Mellal, ce qui les oblige à revoir à la hausse leur offre. Ils ne lui ont pas encore fait leur proposition définitive, mais ils lui ont assuré qu'ils feront un effort pour parvenir à un accord avec lui. Ils devront le rencontrer prochaine- ment afin de poursuivre les négocia- tions avec lui avant de l'inviter à Tizi Ouzou pour qu'il officialise son transfert. Il faut dire que tous les clubs qui le convoitent, à savoir l'ESS, l'USMA, l'USMBA et le CSC ne désespèrent pas pour le recruter. Les dirigeants de la JSK n'ont pas d'autres choix que d'accélérer les négociations avec les joueurs ciblés, car les supporters attendent mainte- nant du concret.

N. B.

HERIET

CIBLÉ

Malgré le black-out obser- vé par les dirigeants des Jaune et Vert concernant les joueurs qu'ils comptent recruter en cette intersai- son, une source proche de la direction nous a confié

qu'en plus de Salhi, Rebaïe, Draoui, Frioui, Haddouche et Benmokhtar, le milieu du MCO Heriet fait partie de leurs plans pour la saison à venir. Heriet est une pièce maîtresse sur l'échi- quier de Bououakaz et ses prestations n'ont pas lais- sé indifférents les respon- sables de la JSK. Le fait qu'il soit libre de tout engagement et qu'il sou- haite changer d'air les encouragent à l'engager en cette intersaison.

N. B.

INTÉRÊT

POUR

MAHIOUZ

Auteur de belles presta- tions avec le CAB, l'atta- quant Mahiouz a été propo- sé aux responsables des Canaris qui se sont rensei- gnés sur lui. Son profil les intéresse et même s'il est sous contrat, avec la rétro- gradation de son équipe ils pourraient l'avoir sans être obligés de racheter son contrat. Malgré son jeune

âge, il a toutes les qualités pour qu'il devienne un grand buteur dans les années à venir.

N. B.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

JSK

7

N. B. www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 JSK 7 Proposé à la JSK DOUDANE NÉGOCIE AVEC

Proposé à la JSK

DOUDANE

NÉGOCIE AVEC

BENZEKRI

«C'est vraiment au stade préliminaire»

Comme tout le monde le sait, la JSK est à la recherche d'un nouvel entraîneur après le départ d'Youcef Bouzidi. Beaucoup de noms ont été cités au cours de ces derniers jours du côté de Tizi Ouzou, même si le président Chérif Mellal a affirmé dans nos colonnes il y a de cela deux jours que son futur coach aurait de fortes chances d'être un étranger et plus préci- sément un coach allemand. Néanmoins, une source proche du club phare du Djurdjura nous a fait savoir que parmi les coachs algériens ciblés, ou proposés, il y aurait Nour Benzekri. Ce dernier, d'après la même source, aurait été pro- posé par un manager aux dirigeants de la JSK et le coach a même eu une discus- sion avec l'un d'entre eux. Voulant confirmer ou infirmer l'information, nous avons pris attache avec le concer- né, Benzkri, en l'occurrence, ce dernier dira : "Je ne peux même pas parler de contact concret, car les discussions sont vraiment au stade préliminaire. D'ailleurs, le président de la JSK se trou- ve à l'étranger actuellement. Vous savez chez nous en Algérie j'ai appris à ne pas trop m'enflammer. Il faudra d'abord qu'il y ait une vraie discussion avec les personnes concernées pour parler de contact sérieux", nous a-t-il fait savoir hier. Donc, concernant le contact avec Nour Benzekri, il y en a bien eu, mais reste à savoir à présent si la direction de la JSK ira jusqu'à s'assoir autour de la table des négociations avec Benzekri ou s'agit-il seulement d'une piste. Les jours à venir nous en diront certainement plus sur les attentions de la JSK en cette fin de saison. A. H. A.

BELMOKHTAR

PAR N. BOUMALI

Selon une source proche de la direction, le manager général Karim Doudane a fait officiellement une offre à l'attaquant du DRB Tadjenanet, Belmokhtar. Aucun accord n'a été trouvé pour le moment, mais les res- ponsables de la JSK sont dispo- sés à faire encore un effort pour parvenir à un accord avec lui. Leur priorité est d'engager des joueurs en fin de contrat en cette intersaison, mais bien que Belmokhtar soit encore sous

contrat avec le DRBT, cela n'a pas dissuadé les responsables de la JSK d'entamer les négo- ciations avec lui. Il répond au profil qu'ils recherchent ; il est jeune et il est pétri de qualités. Il a laissé une bonne impres- sion sur tous ceux qui l'ont vu jouer. Son équipe a réalisé un parcours catastrophique cette saison puisqu'elle n'a toujours pas assuré son maintien en Ligue 1 Mobilis, mais lui s'est distingué par son talent durant cet exercice. Il est vif et il a un pied gauche magique, ce qui lui a valu d'être convoité par

plusieurs clubs en cette fin de saison. Les dirigeants kabyles négocient dans la discrétion avec lui pour éviter la suren- chère des autres clubs. Un res- ponsable auquel nous avons demandé si les négociations avec Belmokhtar sont en bonne voie nous a confié que c'est le manager Karim Doudane qui est chargé de ce dossier. Celui-ci lui a déjà fait une offre, mais il n'a trouvé aucun accord avec lui pour l'instant.

DOUDANE PREND EN CHARGE LE DOSSIER

Frioui, signature d'ici dimanche

Sauf revirement de dernière minute, l'attaquant Samy Frioui devrait être la première recrue en cette intersaison sans parler bien sûr du jeune défenseur Nassim Mekidèche qui a paraphé un bail de 3 saisons dans la journée de lundi dernier. Il devrait, en effet, officialiser son transfert d'ici ce dimanche d'après une source proche de la direction. Si les négociations étaient bloquées depuis la semaine dernière, elles ont été relancées ces deux der- niers jours. Le président Mellal avait fait une offre à Frioui la fin de la semaine dernière, mais même si l'at- taquant de l'USMB était intéressé par cette proposition, il s'attendait à mieux surtout que le président Hassan Hamar fait des pieds et des mains depuis plusieurs jours pour le convaincre à porter le maillot de son équipe. Son manager Khaled Chetaïbi a fait savoir au président de la JSK que Frioui est enthousiasmé par l'idée de rejoindre la JSK, mais il

lui a précisé qu'il doit faire un effort sur le plan financier pour qu'il trouve un accord avec lui sur- tout qu'il est libre de tout engage- ment et que c'est une valeur sûre. Les négociations ont été gelées pendant quelques jours avant que le président Mellal ne confie le dossier du recru- tement de cet attaquant au manager général Karim Doudane qui dès que son employeur lui a donné le feu vert a tenu à rassurer le joueur par le biais de son manager en lui disant que la direction est prête à faire un effort sur le plan financier pour trouver un accord avec lui.

USMBA et CSC Ayant appris que le président de l'USMBA et l'homme fort du CSC Tarek Arama sont aussi sur les traces de Frioui, les dirigeants de la JSK se sont empressés de le relancer pour qu'ils ne se fassent pas devancer par l'USMBA et le CSC. Le président de l'USMBA lui a fait une offre supé-

La direction confirme pour l'Allemand, mais refuse de s'exprimer sur le successeur de Bouzidi

Lamine

N'Diaye

proposé

Le président Chérif Mellal ne souhaite toujours pas s'exprimer sur l'identité de celui qui entraînera la JSK la saison prochaine. Hier, il a encore

confirmé qu'il y a un entraîneur allemand dans sa liste susceptible de remplacer Youcef Bouzidi poussé à la porte de sortie, mais il n'a pas voulu nous fournir plus de détails sur l'entraîneur qu'il compte engager en prévision de l'exercice à venir. Il s'est contenté encore une fois de nous dire qu'il a reçu plusieurs CV et qu'il est en train de les étudier. Mais d'après une source proche de la direction, en plus de l'entraîneur allemand Heine, le coach franco-sénégalais Lamine N'diaye a été proposé au président Mellal ces derniers jours. Celui-ci possède une carte de visite étoffée puisqu'il a dirigé la sélection sénégalaise après le départ de Kasperczak et il a entraîné le Tout- Puissant TP Mazembé avec lequel il a gagné plusieurs titres. Son CV est impressionnant, mais il semble que la piste de l'Allemand est toujours d'actualité au moment où certains conseillent aux dirigeants de recruter un coach français. N. B.

CONTACTÉS OFFICIELLEMENT PAR LA DIRECTION

Les négociations avec Haddouche et Rebiaï débuteront incessamment

Comme nous l'avons rapporté il y a quelques jours, l'attaquant Haddouche et le défenseur Rebiaï de l'ESS sont dans les plans de la direc- tion du club pour la saison prochai- ne. Ils sont les priorités du président Mellal, mais ce dernier ne veut rien dévoiler concernant les joueurs ciblés. D'un côté pour éviter la suren- chère des autres présidents et de l'autre pour ne pas compromettre son opération recrutement. Toutefois,

selon une source proche de la direc- tion, les négociations avec Haddouche et Rebiaï débuteront incessamment. Un responsable de la JSK a pris attache avec eux dans la journée de lundi dernier, mais les deux joueurs lui ont dit qu'ils ont un match de Champions League à pré- parer face au Mouloudia Club d'Alger prévu pour la soirée d'hier et qu'ils ne peuvent pas négocier avec lui avant mercredi ou jeudi. Pour ne

pas perturber les deux joueurs, le res- ponsable de la JSK leur a donné ren- dez-vous pour l'après-match face au MCA. Libres de tout engagement à la fin de l'exercice actuel, les deux joueurs sont sollicités de partout en ce mois de mai. Mais le président Mellal compte mettre le paquet pour

les recruter, car il sait que s'il ne réus- sit pas son recrutement, ses détrac- teurs feront tout pour l'affaiblir avant

de tenter un coup de force.

N. B.

Bechohra précise : «Je ne suis qu'un simple supporter de la JSK»

Sid Ali Bechohra, qui était un proche de la JSK lors du règne de Hannachi, a été annoncé ces der- niers jours de retour aux affaires

du club, une information que dément formellement le premier intéressé : "J'ai été, je suis et je resterai un fidèle supporter de la

JSK mais je n'ai aucune intention de revenir aux affaires du club, que ceux qui disent n'importe quoi, arrêtent leurs mensonges, c'est de la méchanceté gratuite, ni plus ni moins", nous dira celui qu'on surnommait "Bichou".

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

8

NAHD

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 8 NAHD problèmes et des tracas que ris- quent de connaître

problèmes et des tracas que ris- quent de connaître certains clubs.

Fini le recrutement à la pelle Ce qui est aujourd'hui certain, c'est que la prochaine opération recrutement différera totale-

ment des précédentes, pour la très simple raison, qu'il est tota- lement à écarter de voir des arrivées nombreuses au Nasria, comme les départs d'ailleurs. Le NAHD se séparera de quelques éléments seulement, essentielle- ment ceux qui ont très peu joué, ou alors ceux qui n'ont pas pu prouver leurs qualités cette sai- son. Côté arrivée, il n'y aura très certainement pas un recru- tement massif avec un nombre aussi important que celui des saisons précédentes, où le NAHD nous a habitué à une moyenne de 12 à 15 recrues durant l'été. Le mercato nahdis- te de cet été ne sera pas aussi riche que les précédents, où l'on s'attend à un maximum de cinq à sept recrues, et à des postes bien précis, suivant les recom- mandations du coach Billel Dziri, qui choisira de renforcer des compartiments plus que d'autres, en attirant des joueurs-clés, mais également quelques doublures qui vien- dront renforcer la qualité déjà

existante.

M. A.

«On est tous Dziri Billel»

Mécontent après la réaction virile d'une partie des supporters à la suite du match nul concédé face au CR Belouizdad samedi dernier, le coach Billel Dziri a reçu le soutien de nombreux supporters du Nasria, qui ne comprennent pas comment a-t-on pu s'en prendre à un homme qui a su redonner âme à leur équipe. A travers les réseaux sociaux, les supporters nahdistes ont d'ailleurs lancé une campagne qu'ils ont appelé : "On est tous Dziri Billel", une façon de montrer leur soutien indéfectible à un entraîneur qui est déjà rentré dans l'histoire du Nasria, en battant le record absolu réalisé par le club en 1972/1973 sous la coupe de Amar Boudissa, avec 21 matchs sans défaite, le portant à 22 rencontres cette saison.

sans défaite, le portant à 22 rencontres cette saison. Reprise hier à Bensiam avec beaucoup d'absents

Reprise hier

à Bensiam

avec

beaucoup

d'absents

Après avoir bénéficié de deux journées de repos, les coéqui- piers de Merbah Gaya ont repris hier après- midi le chemin des entraînements, lors d'une séance qui a eu lieu sur le terrain du complexe Bensiam. Une séance qui a été marquée par de nom- breuses absences, notamment celles des deux capitaines Ahmed Gasmi et Hocine El-Orfi, ainsi que le milieu de ter- rain Chemseddine Harrag qui s'est encore une fois dis- tingué par son absence, de meme que Khiat blessé.

Khiat très

incertain

pour l'OM

Touché à la cuisse lors du dernier match disputé face au voisin belouizdadi, le défenseur central nahdiste Abdelghani Khiat serait très incertain pour le match de samedi prochain face à l'Olympique de Médéa. L'enfant des Grarem serait tou- jours souffrant au niveau de la cuisse, lui qui ne voudrait pas prendre des risques inutiles, qui compromettrait sa préparation pour la saison prochaine. Il semblerait que l'on se dirige vers le for- fait du n°23 nahdis- te, où il serait rem- placé par son coéqui- pier Maaziz Nadjib.

Le Nasria perd Mekideche au profit de la JSK

Alors qu'il s'est enga- gé il y a de cela deux jours avec la JS Kabylie, le jeune défenseur central Mekideche Nassim aurait pu être Nahdiste la saison prochaine, mais il s'est finalement engagé avec la JSK. Le jeune défenseur qui évoluait à Montréal au Canada était pourtant entre les mains des Nahdistes, puisqu'il s'entraînait avec le NAHD pendant plus de trois mois, avant qu'il ne soit laissé libre sans que l'on prenne le soin de l'engager, en dépit des qualités qu'il a fait apparaître. Renseignement pris auprès d'une source digne de foi, la déci- sion de ne pas rete- nir le jeune Mekideche a été prise pour faire plai- sir à un entraîneur dont l'un des membres de sa famille joue au même poste que le Canadien. M. A.

Prolongation de contrat

DZIRI DONNE SON ACCORD

DE PRINCIPE

PAR MOHAMED ADRAR

Fin de suspense concer- nant l'avenir du coach Billel

Dziri, lequel devrait poursuivre son aventure au Nasria, après quelques turbulences qui ont touché la maison nahdiste cette semaine. Soucieux de mettre fin

à toutes les spéculations et à

garantir une fin de saison tran- quille et sereine, le président Ould Zmirli n'a pas tardé à prendre le taureau par les

cornes en invitant le coach Dziri

à une réunion, de façon à scel- ler son avenir au club. Les deux hommes se sont

retrouvés avant-hier après-midi

à Hydra, en présence du vice-

président du club, M. Nadjib Aït Amer, lors d'une rencontre qui s'est avérée bien fructueuse. Au bout de longues heures de discussion, Billel Dziri, qui était déjà animé d'une volonté de poursuivre le travail qu'il a bien entamé cette saison, a fini par donner son accord de principe au président Ould Zmirli, pour une prolongation de son contrat pour une année de plus. Le coach nahdiste n'a, certes, pas encore signé de contrat, mais ça devrait se faire dans les jours à venir, probablement après le match de l'OM, où le coach nahdiste a promis à son président de lui remettre un rapport détaillé sur le bilan de

LA STAT DU JOUR

29 29 sur 29, le milieu de terrain offensif nah- diste Abderaouf Chouiter poursuit son sans-faute cette sai- son, lui qui n'a pas encore manqué la moindre rencontre depuis l'entame de la saison. Avec 29 matchs joués, Chouiter reste bien évidemment en tête du classement des joueurs ayant le plus joué de matchs au Nasria cette saison, il est suivi de Walid Allati, avec 26 matchs disputés, alors que le trio Khiat, Harrag et Addadi suivent derriè- re avec 25 matchs joués. Chouiter ne pointe pourtant qu'à la 7e place au classe- ment des temps de jeu, avec 2033 minutes de jeu, il est devancé par Allati (2319 minutes), Khiat (2186 minutes), Laribi (2120 minutes), Harrag (2099 minutes), Merbah (2070 minutes) et El- Orfi (2052 minutes).

cette saison, ainsi que sur les manques à pourvoir en vue de la saison prochaine.

Le Nasria voit plus grand Ce qui ressort également de la réunion tenue avant-hier entre le président Ould Zmirli, le

vice-président du club et le coach Billel Dziri, c'est que le NAHD voit plus grand en vue de la saison prochaine. Les dif- férentes parties ont convenu que le club doit désormais lutter

pour le titre la saison prochaine, et ce, en se basant sur l'ossature déjà en place cette saison, en sus de quelques renforts de choix

qui viendront apporter plus de consistance et de qualité à un groupe qui a déjà surpris plus d'un cette saison. Les dirigeants nahdistes veulent également voir le NAHD réussir son retour en Afrique, en assurant une participation honorable en coupe d'Afrique. Pour cela, il va falloir bien étudier les ren- forts à attirer, en misant égale- ment sur la stabilité sur tous les plans évidemment. Le président nahdiste et son entraîneur se sont accordé à dire que le NAHD doit prendre l'habitude de jouer les premiers rôles sur la durée, et oublier les mauvaises habitudes de se contenter seule- ment du maintien et rien que le maintien.

La commission de recrutement bientôt installée Ce qui a été également décidé par le président Ould Zmirli, c'est l'installation d'une com- mission de recrutement qui aura à diriger l'opération lors du prochain mercato estival. Et comme ce fut le cas la saison dernière, c'est le vice-président du club M. Nadjib Aït Amer qui chapeautera l'opération, après la réussite de l'épisode de l'été 2017, qui a vu le club réus- sir quelques jolis coups sur le marché des transferts, en atti- rant des joueurs inconnus au bataillon qui se sont avérés être de belles pioches par la suite. Ladite commission sera compo- sée de quatre membres, à com- mencer par Aït Amer, du coach Billel Dziri qui sera au centre des décisions, pour valider ou pas le choix des joueurs, du DTN du club M. Toufik Korichi, qui apportera très cer- tainement toute son expérience et son relationnel pour tenter d'attirer lui aussi quelques belles pioches, et bien évidem- ment du président Ould Zmirli en personne, qui décidera selon chaque cas du salaire maximal à accorder aux joueurs ciblés. Ainsi, et au train où vont les choses, on semble se diriger vers une intersaison bien tran- quille au Nasria, bien loin des

une intersaison bien tran- quille au Nasria, bien loin des Gasmi : «On a réussi un

Gasmi : «On a réussi un parcours

exceptionnel»

Alors que le Nasria a raté l'avant- dernière marche de la saison, en se fai- sant accroché par le voisin belouizdadi samedi dernier au stade olympique du 5-Juillet, le capitaine nahdiste Ahmed Gasmi a tenu à dédramatiser et minimiser le semi- échec du match du CRB, préférant rete- nir avant tout le par- cours exceptionnel et les 22 matchs sans défaite réalisés par le NAHD : "Je tiens à féliciter et remercier mes coéquipiers, le staff technique et la direction du club pour cette très belle saison qu'on vient de réaliser. Nous avons peut-être raté le coche face au CRB,

chose qui voudra dire que l'on va pro- bablement se conten- ter de la 3e place, mais il est important de se rappeler et de se dire qu'on a réali- sé un parcours exceptionnel. Ce n'est pas donné à n'importe quelle équipe de réussir cette série incroyable de 22 matchs sans défaite, c'est quelque chose de vraiment exceptionnelle, qui nous a menés vers le podium. Nous sommes fiers de ce que nous avons pu accomplir, en remet- tant le Nasria dans le gotha africain. Quoi que l'on dira, le NAHD version Dziri va rentrer dans l'his- toire du club." M. A.

En route

pour l'Arabie

Saoudite

En fin de contrat avec le club nahdiste, l'attaquant Ahmed Gasmi pourrait bien quitter le navire hus- seindéen après avoir passé trois saisons au club. Le n°10 du Nasria pourrait bien tenter une expérience dans le Golfe, lui qui aurait quelques touches dans le championnat saou- dien, où il pourrait bien rejoindre les nombreux joueurs algériens qui évo- luent dans ce cham- pionnat, à l'instar de ses ex-coéquipiers au Nasria, Doukha et Boulaouidet, tout comme Khoualed qu'il a côtoyé à l'USMA.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

CRB

9

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 CRB 9   Reprise hier après-midi Le Chabab a repris

Reprise hier

après-midi

Le Chabab a repris du service hier à 17h. La séance a eu lieu au stade du 20-Août sous les directives de Rachid Taoussi qui a tout fait pour que son groupe se concentre et prépare comme il se doit son prochain match contre le DRBT.

L’étau se resserre

autour de Bouhafs

CRB-DRBT aura bel et bien lieu au 20-Août

Après une première inspection avant-hier, la commission tech- nique dépêchée par la LFP a revisité hier le stade du 20-Août pour voir si les imperfec- tions constatées ont été réparées. Tout est rentré dans l’ordre et les réserves émises sont désormais levées. Tout a été bien remis en place, et la hauteur des bois sud a été réparée. Ainsi donc, le CRB va bel et bien recevoir le DRBT pour le compte de la dernière jour- née de la sai- son au 20-

Août-1955.

La situation se complique davantage pour Bouhafs. Désormais les supporters lui sont hostiles.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Même s’il n’est pas à l’origine de tous les maux qu’a pu connaître le CRB cette saison, Mohamed Bouhafs est confronté désormais à la réalité du terrain. Ce n’est plus la même situation que l’été 2017. Tout a changé. Aucun titre à ajouter au palmarès du club en cette fin de saison, manque de ressources financières pour se relever et surtout hostilité des supporters qui ont fait un sit-in avant-hier pour réclamer son départ. Et les amoureux du club ne comptent pas s’arrêter là. Ils sont déterminés à aller jusqu’au bout de leur action, jusqu’à pousser Bouhafs à quitter la présidence du CRB. L’étau se resserre donc de plus en plus autour de lui surtout quand on sait que cette situation profite à tous ceux qui ambitionnent de (re)prendre les rênes du club.

S. B.
S. B.

Tours de piste et sixte au menu

Pour que ses joueurs se sentent très à l’ai- se en cette fin de sai- son, Rachid Taoussi n’a programmé qu’une très légère séance d’entraînement. Après avoir effectué plu- sieurs tours de piste et quelques exercices physiques, les joueurs ont eu droit à une sixte. Rien de mieux pour que tout le monde soit concentré au moment où la plu- part des joueurs pen- sent déjà aux vacances surtout après avoir assuré le maintien.

Belle

ambiance

Malgré quelques absences, la reprise d’hier a été caractéri- sée par une très belle ambiance. Les joueurs ont été très contents que le coach réponde à leur souhait de consacrer cette séan- ce à une opposition.

Ça bouge de plus en plus En plus des recrutements, le CRB pourrait connaître le mercato le plus actif à tous les niveaux, puisque vu ce qui se passe actuellement, des changements de fond ne sont pas écarter. Il y aurait des prétendants potentiels pour prendre les commandes du club, qui semblent déterminés à profiter de cette situation, au moment où Mohamed Bouhafs garde un silence imperturbable.

Il va anticiper D’autre part, des sources proches de Hadj Mohamed nous a indiqué que ce dernier est au courant de tout ce qui se prépare contre lui et ne compte pas se laisser faire. Il serait en train d’agir en silence dans le plus grand secret et d’anticiper efficacement tout ce que ses adversaires montent contre lui.

efficacement tout ce que ses adversaires montent contre lui. LES DIRIGEANTS PRÊTS À METTRE LE PAQUET

LES DIRIGEANTS PRÊTS À METTRE LE PAQUET POUR GARDER DRAOUI

LA DIRECTION SE RÉUNIRA AVEC TOUS LES JOUEURS LA SEMAINE PROCHAINE

Une source officielle nous a indiqué hier que les respon- sables du CRB comptent tout remettre dans l’ordre à partir de la semaine prochaine. A part des discussions avec Zakaria Draoui, les dirigeants comptent passer plus concrètement au reste des dossiers après le match contre le DRBT. Il y aura d’abord des premières discus- sions avec Rachid Taoussi avec qui les dirigeants vont voir s’ils continueront à travailler avec lui. Si c’est le cas, le technicien marocain devra ensuite leur donner un bilan ainsi que des postes à renforcer en prévision du mercato estival et des joueurs à libérer.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. CSC

56

29

16

08

05

36

26

+10

2. JSS

51

29

15

06

08

34

26

+08

3. NAHD

49

29

11

16

02

35

21

+14

4. MCA

44

29

12

08

09

40

28

+12

5. USMA

42

29

11

09

09

42

33

+09

6. MCO

42

29

11

09

09

38

35

+03

7. PAC

41

29

12

05

12

35

30

+05

8. ESS

39

29

10

09

10

35

30

+05

9. USMBA

36

29

12

06

11

32

31

+01

10. CRB

36

29

07

15

07

22

25

-03

11. JSK

36

29

08

12

09

33

37

-04

12. DRBT

34

29

09

07

13

31

40

-09

13. OM

33

29

07

12

10

20

31

-11

14. USB

31

29

08

07

14

21

30

-09

15. USMH

28

29

07

07

15

27

35

-08

16. USMB

20

29

04

08

17

26

49

-23

Reste à jouer

30 e journée

MCA-JSS

OM-NAHD

USB-USMH

CSC-PAC

ESS-USMBA

USMA-USMB

CRB-DRBT

MCO-JSK

Après avoir donné son accord de principe aux diri- geants de prolonger son contrat, Draoui discutera de son avenir au CRB une nou- velle fois la semaine prochai- ne. En sa qualité de capitaine d’équipe, il sera le premier joueur avec qui les dirigeants vont négocier, et selon nos informations, ils vont tout

faire pour le garder. Une source officielle nous a indi- qué récemment que le club va proposer un salaire très inté- ressant à Draoui. Les respon- sables du CRB sont prêts à battre toutes les offres que plusieurs clubs de Ligue 1 Mobilis lui auraient faites depuis quelques jours.

S. B.

Homologation de 20-Août

A qui profite la polémique ?

L’envoi d’une commission par la LFP pour contrôler des aspects techniques au stade du 20-Août

a provoqué une polémique,

avant-hier notamment, entre Belouizdadis et responsables de ladite instance. On se demande donc pourquoi autant de bruit avant cette dernière journée qui n’est pourtant déci- sive que pour le DRBT dont le sort en Ligue 1 Mobilis sera tri- butaire d’une victoire contre le CRB. Des dirigeants belouizda- dis affirment et persistent avec détermination que cette polé- mique n’est nullement le fait du

hasard. Selon eux, il y aurait bel et bien des personnes qui ont tenté de déstabiliser le Chabab

à travers cette histoire au

moment où tous les concur- rents directs du DRBT appellent le CRB à respecter l’éthique sportive dont l’USB notamment. S. B.

Ouakli : «On est une commission technique, non d’homologation»

Ouakli Abdennacer, membre de la commission qui a été envoyée ces deux jours au stade du 20-Août a appor- té des précisions par rapport à ce que leur inspection vient de provoquer comme polémique : «On ne comprend

pas pourquoi ce tollé, alors que l’homo- logation du stade du 20-Août n’est nulle- ment remise en cause. Tout d’abord, on est une commission technique et non une commission d’homologation puisque s’il était question d’homologa- tion, on devait être accompagnés par les services de sécurité ainsi que la Protection civile et devions dans ce cas un tas de procédures. Nous, la seule chose qu’on vient de faire est de vérifier les réserves émises précédemment par une commission de la CAF. Je le répète encore, on n’est qu’une commission technique.»

«Ce n’est que

pure coïncidence» Concernant cette affaire toujours, Ouakli poursuit : «Beaucoup de choses ont été dites à propos de notre passage au 20- Août, et au moment choisi notamment. Cela nous oblige, donc, à préciser que contrairement à ce qui a été dit, notre

passage à ce moment de la saison n’est qu’une pure coïncidence. Les règlements internationaux nous obligent, en tant que commission technique, d’aller véri- fier les réserves émises précédemment par la CAF. Et pour ce qui est de notre passage en cette période précise de la saison, c’est tout simplement dû au fait qu’on devait attendre le signal de la FAF conformément aux procédures à suivre après le passage de la CAF, et on n’a eu le feu vert pour faire notre contrôle que récemment, c’est-à-dire pour cette semai- ne».

«Le stade répond aux normes FIFA» Ouakli conclut : «Pour revenir à notre passage au 20-Août, le stade ne sera pas suspendu contrairement à ce que beau- coup de personnes se sont précipitées à annoncer. On a effectué notre second contrôle lors duquel on a confirmé que toutes les imperfections ont été réparées, il y en avait que deux en tout cas, notamment celle liée à la hauteur des bois sud. Et je vous confirme aussi que le terrain du 20-Août répond largement aux normes FIFA.» S. B.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

10

USMH

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 10 USMH  Laïb a rencontré le manager de Daoud et

Laïb

a rencontré

le manager

de Daoud

et Maâzouzi

Comme nous l'avons rapporté dans nos colonnes, plusieurs cadres menacent de saisir la CRL pour récla- mer leur dû. Selon notre source, le président du direc- toire, Mohamed Laïb a pris attache avec le manger de deux joueurs, Farid Daoud et Rafik Maâzouzi, en l'oc- currence, Khaled Chetaibi avec lequel il s'est réuni lundi soir. Le pre- mier responsable de la maison harra- chie a donné des garanties au man- ger de ces deux joueurs et il lui a promis de verser 3 salaires pour Maâzouzi et 2 et demi pour Daoud avant jeudi, pour la résiliation de leurs contrats. Après ces garanties, les deux joueurs ont décidé de patienter et ne pas se précipiter pour déposer leurs requêtes au niveau de la CRL.

Réunion des

actionnaires

aujourd'hui

Face à la situation très préoccupante que vit le club de l'ex-Maison Carrée, qui n'a pas réussi à se maintenir parmi l'élite, les action- naires de la SSPA/USMH vont se réunir aujourd'hui pour tenter de trouver des solu- tions et sortir le club de cette crise financière et pré- parer la saison pro- chaine. La crise financière et la situation des joueurs qui mena- cent de saisir la Chambre de résolu- tion des litiges (CRL) seront à l'ordre du jour de cette réunion. En outre et comme nous l'avons déjà révélé par nos soins, l'USM El- Harrach tiendra son assemblée générale élective du président du conseil d'adminis- tration le 3 juin prochain. A cet effet, la réunion des actionnaires prévue aujourd'hui dans le but de pré- parer la prochaine Assemblée généra- le élective (AGE) et installer un nou- veau conseil d'ad- ministration en prévision de la sai- son prochaine. M. H.

ministration en prévision de la sai- son prochaine. M. H. LA LISTE DES LIBÉRÉS SERA CONNUE

LA LISTE DES LIBÉRÉS SERA CONNUE APRÈS

LE MATCH CONTRE L'USB

Même si la liste des libérés est presque connue, comme nous l'avons déjà signalé, le club harrachi qui évoluera la saison prochaine en Ligue 2 Mobilis compte libérer plusieurs de ses cadres et également ceux qui n'ont pas trop joué et qui n'ont pas donné satisfaction.

PAR MASSINISSA HACHOUR

A partir de ce principe, on peut dire que le club harrachi va libérer un certain nombre de joueurs. Mais il faut dire aussi que jusqu'à maintenant aucun élément n'a été annoncé partant d'une manière officielle. La direc- tion compte rendre publique la première liste des libérables la semaine prochaine, soit après le dernier match du championnat, prévu ce samedi face à l'US

Les remplaçants emboîtent le pas aux cadres

Après la victoire obtenue la semaine

passée au stade 1 er -Novembre face au MC Alger, l'entraîneur Aziz Abbès

a accordé à ses joueurs 2 jours de

repos, dans le but de leur permettre de récupérer avant d'entamer la pré- paration du dernier match du cham- pionnat face à l'US Biskra. Il était donc prévu que les coéquipiers de Nassim Ousserir reprennent les entraînements lundi, surtout après la programmation du match face à l'USB pour samedi 19 mai. Les joueurs ont rallié les entraînements lundi passé au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Mais grande fut la sur- prise du staff technique et des diri- geants de constater plusieurs

absences. Même la séance d'entraîne- ment effectuée hier matin a été mar- quée par l'absence de la majorité de

l'effectif. En plus des cadres qui sont en vacances depuis le match pour le compte de la 27e journée face à l'USM Bel-Abbès, d'autres joueurs notam- ment ceux qui ont pris part aux deux derniers matchs face respectivement

à la JSS et au MCA ont brillé par leurs

absences. En effet, Belhani, Chenoufi, I. Kherbache, Nekrouf, Fekih, Benrokia

et KheIili étaient absents. Il faut pré- ciser que ce dernier n'est pas concer- né par le match de ce samedi pro- chain contre l'US Biskra, étant blessé. Cela a mis l'entraîneur Aziz Abbès hors de lui, puisqu'il a vu son programme quelque peu chamboulé. Les autres membres du staff technique présents au stade n'ont pas caché leur colère à la suite à l'absence de ce grand nombre de joueurs. Lors de leur dis- cussion avec Abbès ils n'avaient pas

caché leur mécontentement.

M. H.

Biskra. Assurément qu'il y en aurait d'autres partants en fonc- tion du renforceront de l'équipe.

Une dizaine de joueurs déjà sur la liste Après la fin du championnat, la direction de l'USMH va com- mencer à se préparer pour la prochaine saison. Une source sûre nous a révélé que les res- ponsables du club ont décidé de libérer une dizaine de joueurs des trois compartiments. La

même source confirme que la direction recrutera quatre à cinq éléments. Par ailleurs, la direc- tion technique a proposé de pro- mouvoir plusieurs jeunes des U21, à l'image de Boussiala, Bouchemit, Layati, Boutaleb et Ladjimi.

Bouguèche et Younès bien partis pour rester Les deux attaquants Hadj Bouguèche et Younès Sofiane devraient poursuivre leur mis-

sion avec l'USMH et accompa- gner l'équipe en Ligue 2 Mobilis. Les dirigeants d'Essefra qui ont pris la décision de promouvoir plusieurs jeunes espoirs en équi- pe senior comptent beaucoup sur les deux capitaines Bouguèche et Younès pour aider ces jeunes dans leur mission. Les deux capi- taines harrachis qui sont toujours sous contrat auraient pris la déci-

sion de rester au club et l'aider à jouer l'accession la saison pro-

chaine.

M. H.

Gougam : «Je suis victime d'un complot entre les 2 directions»

«Je laisse Bechouche à sa conscience»

Mohamed Gougam a décidé de briser le

silence et revenir sur la saison cauchemardesque qu'il a passée à l'USMH. Lors de cet entretien qu'il nous a accordé, le joueur qui n'a pas bénéficié de la moindre minute de jeu estime qu'il a été victime d'un complot entre les deux directions de l'USMH.

Vous n'avez pas bénéficié de temps de jeu depuis l'entame de la saison, comment vivez-vous votre situation? Je ne vous cache que je suis très déçu et même affecté à la suite de mon passage à l'USMH où je n'ai pas eu la chance de jouer contrairement à la majorité des autres joueurs. Malgré ma marginali- sation, je continuais à travailler d'arrache-pied pour attirer l'attention du staff technique. Tout joueur souhaite jouer et prouver ses qualités sur le terrain, je n'ai jamais rechigné sur l'effort afin de convaincre les entraîneurs par mes qualités, mais en vain. J'ai été complètement ignoré par un membre du staff technique qui a tout fait pour me casser.

pour éviter la polémique et aussi par respect aux supporters qui étaient très inquiets pour l'avenir de leur club.

Donc, vous regrettez votre passage à l'USMH… Non, jamais ! Au contraire, c'est un honneur et une fierté pour moi de porter le maillot de ce grand club. Mais j'aurais aimé avoir ma chance. Le pire, c'est que même dans les matchs amicaux je n'ai pas eu ma chance et je pense que c'est de l'in- justice. Je n'ai eu de problème avec aucun dirigeant ni entraîneur et jusque-là je ne comprends pas encore pourquoi Bechouche m'a saboté. Une ques- tion à laquelle je n'ai jamais trouvé de réponse, mais je laisse cette personne à sa conscience.

Et qu'en est-il de votre avenir sportif ? Après le match contre la JSS où je m'attendais à être convoqué, j'ai décidé de ne plus revenir à El- Harrach. J'ai déposé mon dossier à la CRL, la semaine passée, pour réclamer mes salaires et ma lettre de libération. Pour ce qui est de mon ave- nir, je dois attendre la décision de la CRL. J'ai reçu quelques contacts de clubs de Ligue 2 Mobilis, c'est mon manager qui s'occupe des contacts.

c'est mon manager qui s'occupe des contacts. Soyez-plus clair… Tout ce que je sais, c'est que

Soyez-plus clair… Tout ce que je sais, c'est que je suis vic- time d'un complot qui existe entre l'actuel- le et l'ancienne direction. Quand je suis venu à l'USMH par le biais de Lefki, plusieurs dirigeants et des membres du staff technique étaient contre mon recru- tement. L'entraîneur adjoint, Nacer Bechouche, a tout fait pour me cas- ser et ne pas me laisser jouer la moindre minute avec les seniors. La preuve, des trois entraîneurs qui se sont succédé aucun ne m'a donné ma chance de jouer. Je ne voulais pas m'ex- primer sur ma situation avant

On vous laisse le soin de conclure… Je tiens à demander le pardon aux supporters de l'USMH que je respec- te vraiment. Ils doivent savoir que j'ai saisi la CRL pour réclamer mes droits et non pas pour me venger du club. L'USMH est un club his- torique qui ne mérite pas ce qu'il lui arrive et j'espère qu'il effec- tuera son retour parmi l'élite dès la saison prochaine.

M. H.

Belhani et

I. Kherbache

ne

bougeront

pas

Comme tout le monde le sait, plu- sieurs joueurs de l'actuel effectif de l'USMH ont décidé de quitter le club en réclamant leur libération. Mais deux joueurs qui ont donné entière- ment satisfaction lors de la seconde partie de la saison seront maintenus dans l'effectif. Arrivés lors du mer- cato hivernal, le gardien Abderraouf Belhani et le milieu de terrain offensif Ismaïl Kherbache souhaitent rester à El-Harrach la saison prochaine. Aux der- nières nouvelles, nous avons appris que les membres du directoire de l'USMH ont pris la décision définitive de ne pas libérer les deux joueurs cet été et les main- tenir dans l'effectif de la saison pro- chaine. La raison est simple, les deux éléments ont donné entièrement satis- faction lors de la phase retour du championnat, mal- gré la relégation d'Essefra en Ligue 2 Mobilis. Belhani et Kherbache n'iront nulle part cet été, ils poursuivront bel et bien l'aventure avec les Jaune et Noir la saison prochaine. M. H.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

MCO

11

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 MCO 11 Je n'ai écarté personne ” “ Bessedjrari : «QUI

Je n'ai écarté personne

16 mai 2018 MCO 11 Je n'ai écarté personne ” “ Bessedjrari : «QUI VEUT LA

Bessedjrari :

«QUI VEUT

LA RUINE DU CLUB ?»

” “ Bessedjrari : «QUI VEUT LA RUINE DU CLUB ?» L'ancien handballeur international dans les

L'ancien handballeur international dans les années 80, qui a répondu présent en tant qu'actionnaire, dira de son côté : " Toutes les équipes de la L1 ne sont pas gérées par une société nationale ; apparemment il y a des gens qui cherchent la ruine du club ; que chacun assume sa responsabilité."

QU'A DIT LE WALI À DJEBBARI ?

sa responsabilité." QU'A DIT LE WALI À DJEBBARI ? Lundi matin, l'ancien président et actionnai- re

Lundi matin, l'ancien président et actionnai- re du club Youssef Djebbari a été reçu en audience par M. Mouloud Chérifi, le wali de la ville. Toutefois on ignore la teneur de la discussion entre les deux hommes, car cela est resté confidentiel.

En marge de l'assemblée extraordinaire des actionnaires qui a été, rappelons-le, une nouvelle fois ajournée, après la défection d'une grande majorité des actionnaires qui continuent pour des raisons inexplicables à bouder l'AG, le premier responsable du MCO a répondu aux questions des journalistes venus couvrir cet événement.

pas m'enlever le mérite d'avoir au moins instauré ce climat serein dans le club", se targuera-t-il.

«Le slogan "Baba dégage" m'a très affecté» Evoquant ses relations tumul- tueuses ces derniers temps avec les groupes de supporters, les- quels réclament à tue-tête la repri- se du club par Naftal, Baba a rap- pelé : " Je m'étais rendu l'année dernière chez l'ancien DG de Naftal à Alger pour justement cet objectif, celui de céder la société sportive à Naftal, cela démontre ma bonne foi.'' Toutefois Baba est blessé par 'l'at- titude de ses supporters. " Le slo- gan ''Baba dégage'' m'a profondé- ment affecté. Quand même, pour tout ce que je fais pour le club, on me doit le minimum de respect, je tolère tout sauf ça ! "

«Trouver des solutions dans l'urgence» Tandis que le dossier Naftal traîne toujours, bien que cette entreprise ait été saisie, croit-on savoir, offi- ciellement par les responsables à Oran pour exécuter le protocole d'accord signé en septembre 2012 par l'ancien directeur général de la SSPA/MCO Hassan Kalaidji, qui est l'un des rares actionnaires à répondre présent à toutes les assemblées, néanmoins le temps presse et les chances de voir Naftal reprendre le club sont minimes, voire inexistantes, Baba dira : ''On ne va perdre du temps pour rien, il faut trouver les solu- tions dans l'urgence. Franchement, je ne veux pas prendre le risque de faire quoi que ce soit sans avoir au préalable l'avis des actionnaires. C'est pour cela que je les ai invités à cette rencontre. Dans trois ou quatre jours, on va les inviter pour une ultime rencontre ; on espère qu'ils (actionnaires) répondront présent, car il y va de l'avenir du club. "

«Je ne lèserai aucun

joueur, mais

Ce samedi, c'est le baisser de rideau sur le championnat. Avant

de partir en vacances, les joueurs seront conviés par le président à passer dans son bureau pour per- cevoir leurs arriérés. "Après la rencontre de samedi, comme on sera en plein mois de Ramadhan,

je ne vais léser aucun joueur.

Toutefois, ceux qui n'ont pas assu-

ré leur devoir envers le club

seront sanctionnés. Avant tout, je défendrai les intérêts du club. "

»

«Natèche a loué un appartement avec vue sur mer»

Interpellé par un de nos confrères à propos d'un malaise à l'intérieur du groupe, un malaise né après que la direction eut lésé Raouf Natèche qui espérait une revalori- sation salariale l'hiver dernier, après son formidable parcours à

la phase aller, tout en confirmant

avoir promis à son gardien une revalorisation, Baba révèlera :

"Natèche habite un appartement à

la résidence de luxe Mobilard,

avec une vue sur mer. On ne pou- vait lui payer un loyer annuel qui

avoisinait 140 millions."

«Zaki n'est pas contre une résiliation de contrat»

A

la question de savoir si jamais

sa

démission est confirmée, quelle

sera la réaction de Badou Zaki qui s'est engagé officiellement avec le club pour l'année prochaine, Baba dira : é'Zaki est quelqu'un de très honnête, il m'a fait savoir qu'il ne verrait pas d'inconvénient à rési- lier son contrat dans le cas où je quitterais la présidence. " Et d'ex- pliquer le motif qui l'a conduit à jeter son dévolu sur l'ancien sélec- tionneur du Maroc : " Tout sim- plement, arguera-t-il, c'est un entraîneur de renom. " M. S.

Connu pour son attachement au MCO, l'ac- tionnaire Hassan Kalaïdji, qui ne rate aucu- ne rencontre de l'équipe, que ce soit à domi-

cile et à l'extérieur, comme à se habitudes, il

a répondu présent avant-hier. Après une

brève allocution, Baba lui a donné la parole. Hassan Kalaïdji n'y va pas avec le dos de la cuillère pour décrier le sabotage du club. " Ce n'est pas normal qu'au lieu de faire dans la construction, on est en train de faire

dans la destruction ; j'en ai gros sur le cœur.

A

la place de Baba, j'aurais remis le tablier

il

y a longtemps, mais lui (Baba) est…

Tarzan. Même si quelqu'un a des intérêts quelque part, il ne résistera pas à tant d'hostilités. Evidemment, je refuse sa démission, car on est tranquilles ; le main- tien on l'a assuré presque une dizaine de journées avant la fin du championnat ", ren- dra hommage Kalaïdji à l'actuel président.

PAR M. STITOU

«C'est eux qui insistaient pour la tenue de l'assemblée» Evidement Ahmed Belhadj était déçu par la défection des action- naires : "Et dire que ce sont eux qui insistaient pour la tenue de l'AG ! Pourquoi ils ne sont pas venus ? Je n'accuse personne, mais il fallait répondre présent à ce rendez vous pour trouver des solutions à tous les problèmes qui paralysent la vie du club." Pour Baba, contrairement à ce que lui reprochent certains, il n'a jamais voulu travailler seul : "Je n'ai écar- té personne, à ce que je sache. " Et de rappeler que depuis toujours, même quand il était en dehors du club, il a apporté son soutien financier. " En 2008, alors que je n'étais pas président, j'ai fait signe des joueurs afin que l'équipe redé- marre la saison en D2, sous le règne de feu Kacem Elimam, qui a eu le mérite de faire remonter le club, quelques mois après. D'ailleurs ce n'est qu'en 2014 que j'ai pris les rênes de l'équipe. Avant, ceux qui dirigeaient le MCO venaient me solliciter pour les aider financièrement. Ceux- là sont encore vivants pour témoi- gner. Avant d'être responsable du MCO, je suis un fervent supporter ; depuis mon enfance, je ne ratais aucun match de l'équipe. "

«Mon parcours plaide pour moi» Pendant ses quatre ans de règne, Baba estime qu'il a fait de son mieux pour hisser le MCO vers le haut. " Pendant quatre ans, le club n'a pas flirté avec la relégation ; bien au contraire après ma pre- mière année, on a fini sur le podium avec une participation à la coupe de la CAF. En outre, même si certains cherchent à minimiser nos succès, on a rem- porté deux coupes d'Algérie avec notre équipe réserve. Il ne faut

Kalaïdji : «Baba est… Tarzan»

réserve. Il ne faut Kalaïdji : «Baba est… Tarzan» Helaïmia à l'USMA ? Le MCO est

Helaïmia à l'USMA ?

Le MCO est vendeur

Helaïmia à l'USMA ? Le MCO est vendeur Interrogé sur la sortie médiatique de Mohamed- Réda

Interrogé sur la sortie médiatique de Mohamed- Réda Helaimia qui réclame sa libération pour rejoindre l'USMA dès cet été, Ahmed Belhadj indiquera : " Je ne le bloquerai pas ; cependant, on préfère vendre ce joueur plu- tôt qu'un échange ", révèlera le président du MCO, dont la position a toujours été de ne jamais retenir un joueur contre son gré.

L'échange avec Bouderbal proposé Selon nos informations, le club algérois a proposé, il y a quelques jours, un échange avec Bouderbal ; une proposi- tion qui n'a pas, a-t-on soufflé, emballé le président du MCO qui souhaiterait vendre Helaimia pour percevoir l'ar- gent du transfert bien avant qu'il ne signe la lettre de libé- ration de son jeune défenseur.

Belaïli comme

solution

Pour pallier l'éventuel départ de Helaimia à l'USMA, le club oranais serait intéressé par les services du défenseur du CRB Belaili. Une première approche a été faite avec la venue de Badou Zaki, son ancien mentor. Ce transfert paraît réalisable, assure-t-on dans l'entourage du MCO.

Affaire à suivre.

M. S.

Natèche : «C'était un détail entre le président et moi»

Hier, Raouf Natèche nous a appelés pour s'expliquer à pro- pos de cette histoire de loyer. " Partout, dans tous les clubs, ça se passe ainsi ; tout joueur venant de l'extérieur inclut ce détail dans les négociations. Franchement, je préfère que cela reste entre moi et le prési- dent ", précisera Natèche.

Une réception à El-Hamri cet après-midi

Aujourd'hui sur l'initiative de Salem Fodil, une réception sera organisée dans une salle située dans le fief du club ; une réception à laquelle sont conviés le président Ahmed Belhadj ainsi que des amou- reux du club. L'objet de cette rencontre est de débattre de l'actualité du club, de son ave- nir et celui du président Ahmed Belhadj, ainsi que de la pers- pective de la cession de la SSPA/MCO par Naftal. On reviendra après avec plus de détails sur cette réunion.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

12

À LA UNE

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 12 À LA UNE 7 e meilleur joueur de PL LE

7 e meilleur joueur de PL

LE PEUPLE DE CITY RÉCLAME MAHREZ

Riyad Mahrez a terminé en force le championnat anglais avec son club, 1 but et 2 passes décisives qui ont ren- forcé ses statistiques et confirmé son retour en force et surtout son profes- sionnalisme, puisqu'il a oublié rapide- ment sa mésaventure vécue l'hiver der- nier et a honoré ses engagements jus- qu'au dernier jour du championnat avec Leicester. Les statistiques en question lui ont même permis de terminer dans le top 10 des meilleurs joueurs du championnat anglais dominé par l'Egyptien Mohamed Salah, puisque Mahrez est arrivé à la 7e position d'après Sky sport avec 65 points devan- çant des joueurs comme Firmino, Aguero ou encore Sané. Alors que du nouveau est attendu lors des pro- chaines semaines, dans les medias anglais on se bouscule pour annoncer des nouveautés dans le dossier, mais ce qui accroche le plus actuellement, c'est plus la pression exercée par les fans des clubs qui font le forcing pour assurer à leurs équipes respectives des joueurs de qualité. Le nom de Riyad est cité du côté des fans d'Arsenal, mais surtout à City, les fans des Citizen ont réclamé hier à leurs responsables et surtout à Guardiola qu'on fasse du recrutement de Riyad une priorité et de décaler celle de Zaha, l'autre élément ciblé par les locataires de l'Etihad Stadium.

Elu meilleur dribbleur de la Liga Nos, il encense son entraîneur BRAHIMI : «C'EST UN COACH AVEC UNE GRANDE PERSONNALITÉ»

Sérgio Conceição, le coach qui a permis à Porto de remporter le championnat por- tugais, était à l'hon- neur hier sur le site de l'UEFA. Les joueurs ont tous apporté leur témoignage concernant leur coach, dont Yassine Brahimi qui a encensé son entraîneur en mettant en exergue sa franchise. "C'est une personne qui n'a pas de demi-mots, il dit les choses directe- ment et il est comme ça depuis qu'il est arrivé. C'est un entraîneur avec beaucoup de caractère et de personna- lité", a-t-il dit. A noter que Brahimi a été élu hier meilleur dribbleur de la Liga Nos.

S. M. A.

et de personna- lité", a-t-il dit. A noter que Brahimi a été élu hier meilleur dribbleur
24h après l'annonce de son départ du Werder
24h après l'annonce
de son départ
du Werder

BELFODIL SIGNE 4 ANS

À HOFFENHEIM ET JOUERA LA LIGUE DES CHAMPIONS

A peine 24h après l'annonce de sa séparation à l'amiable avec le Werder de Brême, sa première équipe allemande qu'il a rejointe l'été passé à titre de prêt de son ancien club belge du Standard de Liège, Ishak Belfodil, l'attaquant international algérien de 26 ans, s'est engagé avec Hoffenheim jusqu'en juin 2022.

PAR SMAÏL M. A.

Sous contrat avec le Standard de Liège et 4 fois buteur avec le Werder Brême, il a choisi enfin de continuer son aventure en Allemagne sous les couleurs bleu et blanc d'Hoffenheim 3e du dernier championnat de la Bundesliga.

Un transfert définitif estimé à 4 MLe Werder qui voulait dans un premier temps garder l'international algine a eu quelques problèmes avec lui et son agent, ce qui a amené l'équipe allemande à le lais- ser partir, cela a facilité son engagement par Hoffenheim, il faut dire que cela fait quelques semaines que le contact existait entre les deux parties, même Schalke s'est montrée inté-

ressé mais c'est finalement Hoffenheim qui a terminé 3 e qui a eu le dernier mot, son argument a sûrement été cette Ligue des champions européenne à laquelle le club prendra part l'an pro- chain, Hoffenheim a dû aussi payer le prix fort pour l'avoir, on parle d'une indemnité de transfert qui s'élève à 4 millions d'euros, le club du Standard de Liège l'avait pourtant recru- té gratuitement en prove- nance des Emirats il y a tout juste une année, les Belges réalisent de ce fait une bonne opération.

Numéro 19 C'est hier que les choses se sont accélérées pour Belfodil au lendemain de l'annonce de son départ du Werder, le joueur a rejoint Heidelberg pour la tradi- tionnelle visite médicale, le

club a entretenu le suspense en publiant le torse du joueur seulement en train de subir les examens dans la clinique du club via son compte twitter, avant d'an- noncer en fin d'après-midi l'engagement du joueur pour 4 ans, précisant que ses qualités physiques et techniques ont pesé dans la balance, le DS Alexander Rosen a même évoqué la vitesse de pointe du joueur estimée à 34 km/h, c'est dire que le club s'est très bien renseigné sur le joueur avant de finaliser avec lui et lui attribuer le maillot numéro 19.

9 e club en 10 ans Né à Mostaganem, formé à Clermont puis à Lyon, Belfodil connaîtra son 9 e club en 10 ans, il fait partie avec Medjani et plusieurs autres joueurs de l'EN des

oiseaux migrateurs qui changent fréquemment de club, cela lui a porté préju- dice, puisqu'il n'a pas été récompensé là où il est passé, à part peut-être l'an- née de son retour en Europe où il a brillé avec le Standard de Liège en mar- quant 17 fois en 40 matches. Le principal but du joueur sera à présent de retrouver son efficacité puis de reve- nir en sélection, le joueur a souvent déclaré qu'il ne fal- lait pas le confondre avec les avant-centres puisqu'il n'en est pas un, mais son

profil pourrait bientôt reve- nir dans les plans de Madjer qui l'a cité à maintes reprises dans ses confé- rences, sa présence phy- sique et son gabarit (1m90) peuvent donner un grand coup de main à une EN qui rêve de s'imposer en

S. M. A.

Afrique.

Le club belge a décidé de lever l'option d'achat

Attal avec Courtrai jusqu'en 2022

Youcef Attal rejoint officiellement Courtrai. Le latéral international algé- rien a apposé sa signature au bas d'un contrat cou- rant jusqu'en juin 2022 en faveur de Courtrai. L'ancien du PAC qui est arrivé en Belgique à titre de prêt n'a pourtant pas eu la chance de jouer beau- coup de matches cette sai- son, il a fait son apparition dans 10 rencontres seule- ment, dont 6 fois comme titulaire, il faut dire qu'il a rejoint son équipe traînant une blessure, il a contracté aussi d'autres blessures en cours de saison notam- ment avec l'EN, mais la vraie cause de sa mise à l'écart c'est la venue d'un nouvel entraîneur à la tête

de Courtrai qui l'a complè- tement marginalisé, il s'est retrouvé en dehors des plans, et cela s'est répercu- té négativement sur son moral et même sur sa place en sélection, il a perdu son bien et Madjer l'a complètement oublié, ce qui a mis le joueur dans l'embarras jusqu'à cette info parue hier sur le compte officiel du club qui a annoncé l'activation de

l'option d'achat dont il dis- posait et un accord entre le joueur, le club et son ancien club, Attal s'est finalement engagé pour 4 ans, il est désormais lié à son équipe jusqu'en juin

2022.

Le club de la Jupiler Pro League a donc réussi à



«Prêt à contribuer aux succès de ce club»

"Je recherchais

impatiem-

ment de nou- veaux défis et le TSG m'offre cette opportunité, je suis très heureux de pouvoir m'exprimer dans ce bon club et je ferai tout mon possible pour contribuer à de nou- veaux succès, j'ai hâte de commencer avec ma nouvelle formation", explique l'attaquant des Verts sur le site officiel de son club.

Alexander Rosen : «Il apportera à l'équipe une importante qualité»

Pour Alexander Rosen le DS du club allemand, plusieurs critères ont fait que son club opte pour Blefodil. "Il est poly- valent en attaquant, il peut être précieux pour notre jeu. Ishak peut jouer en pointe, juste derriè- re ou en demi. A cet égard, il épouse bien nos plans, c'est un attaquant dange- reux, qui est techni- quement et physi- quement fort et qui a aussi une vitesse estimée à 34 km/h). En outre, il a un très bon jeu de tête et apportera avec lui une autre importan- te qualité dans l'équipe", a-t-il déclaré.

convaincre Attal qui aura pour mission maintenant d'ouvrir une nouvelle page avec cette équipe en espé- rant que sa mise à l'écart pendant la saison écoulée a été seulement une astuce pour écarter les regards du joueur et pouvoir l'engager à moindre coût, c'est tout le mal qu'on souhaite à ce joueur qui pourra facile- ment reprendre sa place en club avec une préparation en bonne et due forme avec son équipe, puis reve- nir en sélection s'il arrive à rejouer et enchaîner des matches, le poste de latéral droit resté quasiment vide pendant toute la période

de son absence.

des matches, le poste de latéral droit resté quasiment vide pendant toute la période de son

S. M. A.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

À LA UNE

13

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 À LA UNE 13  Le Dinamo Zagreb fixé sur le

Le Dinamo Zagreb fixé sur le remplaçant de Soudani

La direction du club croate a débu- té les négociations avec l'attaquant congolais Thievy Bifouma, afin de remplacer Larbi Hilal Soudani pour la prochaine sai- son. Toujours sous contrat avec le Dinamo Zagreb, l'attaquant inter- national algérien serait proche d'un départ lors de ce mercato d'intersai- son. Ce dernier voudrait changer d'air et trouver un meilleur club où il pourra jouer les différentes compé- titions euro- péennes à l'image de la Ligue des champions et de l'Europa League. Avec le Dinamo Zagreb, Hilal Soudani a multiplié les trophées et veut maintenant aller plus loin encore. Pour le moment, le Dinamo Zagreb est tou- jours en négocia- tion avec le joueur de Sivaspora en Turquie. D'ailleurs, Thievy Bifouma s'est déplacé en Turquie et tous les détails ont été réglés. Il devrait arriver en tant que joueur libre de tout contrat, ce qui indique une nou- velle fois que le Dinamo Zagreb se prépare à se sépa- rer de l'internatio- nal algérien. Reste à savoir où le joueur de 30 ans rebondira et quel choix il fera pour la suite de sa car- rière. En tout cas, quelques clubs anglais ont déjà fait part de leur intérêt.

Il n'a pas caché sa colère après la défaite face à l'Arabie Saoudite

ZETCHI

PAS CONTENT DES CHOIX DE

MADJER

PAR ASMA H. A.

Jusque-là, le président de la Fédération Kheireddine Zetchi a toujours trouvé des circonstances atténuantes à son sélectionneur, notamment

à l'issue d'une mauvaise pres- tation ou d'un mauvais match des Verts, mais pas cette fois-

ci. En effet, quelques jours

après la défaite contre l'Arabie saoudite en amical mardi der- nier, le boss de la FAF, à la fin du match des U20 contre le Ghana au stade du 5-Juillet, a plutôt montré son méconten- tement en faisant savoir que le staff technique national n'a pas encore trouvé les solutions et la recette pour que sa machine soit bien huilée, et qu'il était temps de le faire. Un discours qui a vraisemblable- ment changé, car jusqu'à maintenant, Zetchi a toujours soutenu publiquement son entraîneur, même si le résultat ne suivait pas vraiment. En fait, en dehors de la défaite elle-même, le président de la Fédération algérienne de foot- ball, connaisseur de la balle ronde puisqu'il a été lui-même

président de club, en l'occur- rence le PAC qu'il a créé et dont il accompagné l'évolution du plus petit palier à l'élite avec une académie qui forme les joueurs les plus jeunes, n'aurait surtout pas, d'après un membre du staff technique national, compris les choix des joueurs convoqués, mais aussi

ceux qui ont été alignés face aux Saoudiens.

Mécontent de certains membres du staff aussi Des joueurs que Zetchi pense que non seulement ils ne sont pas les meilleurs actuellement dans notre championnat, mais qui, en plus, beaucoup d'entre eux ne sont pas compétitifs du fait qu'ils ne jouent pas dans leurs clubs respectifs. Ajoutez à cela que la moyenne d'âge de cette équipe ne correspond pas du tout à la stratégie mise en place par la Fédération algérienne de football, qui veut compter sur des jeunes éléments, particulièrement pour ce qui est de notre équi- pe nationale locale. Il faut savoir que l'Algérie déposera

SARRI : «GHOULAM A DÉCLARÉ FORFAIT AU PIRE MOMENT»

Maurizio Sarri n'arrive pas encore à encaisser sa défaite. En effet, ce dernier avait comme objectif de remporter le titre, surtout après une très bonne sai- son ponctuée de résultats à la hauteur des attentes des supporters. Le premier responsable du staff technique napoli- tain s'est exprimé sur le cas de Faouzi Ghoulam, qui sétait blessé gravement en novembre dernier et a rechuté après avoir récupéré de sa première blessure. "Ça nous a privés d'un joueur qui était dans un moment extraordinaire et qui a de grandes qualités. Il nous man- quait quelques éléments pour être compétitifs partout. On a fait des choix. On n'a pas été éliminés de façon déli- bérée, mais on a fait des choix." Et d'ajouter : "Les blessures de Milik et Ghoulam sont des regrets pour cette saison." Il faut savoir que l'absence du défenseur international algérien a été très handicapante pour Naples. Maurizio Sarri a tenté de chercher des solutions mais n'a pas réussi à trouver

un bon élément afin de remplacer Faouzi Ghoulam. Pour le moment, ce dernier continue de suivre les soins afin d'être de retour en parfaite forme physique pour la prochaine saison.

Il devrait rejoindre Man U pour 55 MAprès une saison compliquée où il a été éloigné des terrains de football depuis le mois de novembre dernier, Faouzi Ghoulam devrait quitter Naples dans les prochains jours. Ce dernier, qui s'est fait une place de pilier au sein de l'effectif napolitain, ne devrait pas rester pour une nouvelle saison en Italie. Il est la cible de nombreux clubs, dont Manchester United. L'agent de l'international algérien n'est autre que Jorge Mendes qui s'occupe aussi de José Mourinho, l'entraîneur du club anglais. L'homme d'affaires portugais fait le forcing auprès de la direction du club évoluant en Premier League afin de finaliser le contrat de l'international

League afin de finaliser le contrat de l'international officiellement sa candidature pour l'organisation du

officiellement sa candidature pour l'organisation du CHAN 2020, et de ce fait, il est plus qu'impératif de mettre en place dès à présent une équipe capable de remporter le tro- phée à domicile ici en Algérie, en comptant forcément sur des joueurs plus jeunes qui atteindront leur maturité les deux prochaines années. Certes, Kheireddine Zetchi n'a pas encore eu l'occasion de discuter avec son coach du fait que ce dernier s'est déplacé au Portugal juste après le match et n'est donc pas rentré à Alger, mais le boss de la FAF n'a pas caché son mécontente- ment auprès de certains res- ponsables et membres du staff de l'EN, leur affirmant qu'il est plus qu'impératif de réagir après la piètre prestation et le rendement catastrophique livrés par l'équipe face aux Saoudiens.

Le chantier ne répond pas à ses attentes C'est pour dire que Zetchi nourrit des inquiétudes quant à l'avenir immédiate des Verts au vu de ce qu'il a pu voir et

constaté jusque- là, car il est important de préciser que les deux prochains matchs ami- caux face au Cap Vert et au Portugal sont les derniers pour Rabah Madjer et son staff technique avant de ren- trer dans le vif du sujet et le deuxième match qualificatif à la CAN 2018 face à la Gambie à Banjul le 7 septembre pro- chain. La première confronta- tion de ces éliminatoires a eu lieu sous l'ère Lucas Alcaraz que les Verts avaient rempor- tée sur le score d'un but à zéro face au Togo. La colère et le mécontentement de Khair- Eddine Zetchi sont encore plus compréhensibles, car pra- tiquement, tous les autres chantiers qu'il a commencés depuis qu'il a été élu président se déroulent bien. Il n'y a pas si longtemps que ça, le boss de la FAF avait remporté avec l'art et la manière son premier combat, à savoir sa première assemblée générale ordinaire qui s'est déroulée dans de très bonnes conditions, et surtout comme il l'a souhaité avec ses deux bilans moral et financier qui sont passés comme une

lettre à la poste. L'autre grand chantier, c'est la direction tech- nique nationale qui, avec Rabah Saâdane et Boualem Charef, qui est en train d'effec- tuer un vrai travail de fond, et dont les premiers résultats commencent à voir le jour notamment avec une équipe des U20 qui a pu tenu tête à la machine ghanéenne la semai- ne dernière, et toutes les autres jeunes équipes natio- nales des autres petites catégo- ries dont l'évolution est plus que visible. L'entraîneur natio- nal Rabah Madjer, qui ne fai- sait déjà pas vraiment l'unani- mité aux yeux de l'opinion publique, est à présent sous pression avec son premier res- ponsable. Ce dernier ne tolé- rera certainement plus d'autres débâcles, car ce n'est pas vraiment la défaite en elle- même contre l'Arabie saoudite qui a suscité la colère du boss de la FAF, mais davantage la manière de faire du sélection- neur national, car de ce qu'il a pu voir sur le terrain mercredi dernier, ce n'est pas très pro- metteur pour l'avenir. A. H. A.

pas très pro- metteur pour l'avenir. A. H. A. L'entraîneur de Naples, algérien. D'ailleurs, une

L'entraîneur de Naples,

algérien. D'ailleurs, une offre de 55 mil- lions d'euros sera faite dans les pro- chains jours selon la presse anglaise. Le premier responsable du staff technique de Manchester United, José Mourinho, a déjà donné son accord afin de recru- ter le défenseur international algérien. Le technicien portugais compte sur l'ex-Stéphanois afin de renforcer son couloir gauche et d'apporter un plus à la défense mancunienne. Le contrat de Faouzi Ghoulam ne touchera à sa fin qu'en 2022, puisqu'il avait signé une prolongation en début de saison. Reste maintenant à savoir si la direction du club italien est prête à se séparer de son poulain après plus de six mois d'absence et surtout à quel prix. Rappelons que le club du sud de l'Italie s'était attaché les services de l'interna- tional algérien pour 5,5 millions d'eu- ros en provenance de Saint- Etienne. Sa cote est montée en flèche et il coûte maintenant dix fois plus que lorsqu'il

M. K.

jouait en France.

Maurizio Sarri, ne s'est toujours pas remis d'avoir perdu le titre de la Serie A et pense que l'absence de Ghoulam a beaucoup pesé sur l'équipe. Les Napolitains n'ont pas su gérer leur fin de saison et ont perdu le titre de champion au profit de la Juventus de Turin lors des dernières journées du

champion-

nat. Après avoir passé un long moment à la première place en Serie A, Naples a échoué lors de la der- nière ligne droite et pour le moment,

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 14 LIGUE 1 MOBILIS BENAYAD VIDE SON SAC «BENABDERRAHMANE, TOUAL ET

14

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 14 LIGUE 1 MOBILIS BENAYAD VIDE SON SAC «BENABDERRAHMANE, TOUAL ET

BENAYAD VIDE SON SAC

«BENABDERRAHMANE,

TOUAL ET LE COACH

m'ont fait du chantage

la veille de la finale»

«LA SAISON PROCHAINE, IL N'Y AURA PAS DE CRISE FINANCIÈRE»

Joint par nos soins, le directeur général de l'USMBA, Kaddour Benayad, a bien voulu revenir sur cette saison 2017/2018 avec ses joies et ses déboires ; il se projette aussi avec beaucoup d'espoir dans l'exercice à venir.

De notre correspondant

DJILLALI ADEM

Vous venez d'assurer votre maintien et de remporter la coupe d'Algérie, quel est votre sentiment ?

Dieu merci, c'est un bonheur de terminer la saison avec une bonne note et cela a ramené la joie à tous les Bel-Abbésiens, bien qu'on ait passé une saison difficile.

Justement, parlez-nous de cette saison…

Tout d'abord, j'étais président des catégo- ries jeunes la saison dernière et j'avais une idée globale sur l'atmosphère qui régnait au sein du groupe. D'ailleurs, j'ai voulu même aider les anciens dirigeants, surtout lors de la demi-finale contre le CRB, mais ils n'ont pas voulu. Alors, j'ai décidé de me retirer. Mais au début de cette saison, j'ai reçu un appel de Hasnaoui pour me proposer d'ai- der le club et le prendre en charge ; alors j'ai accepté le challenge.

Qu'avez-vous fait par la suite ?

Au début, j'ai résolu l'affaire des joueurs qui ont saisi la CRL car comme vous le savez, il ne restait que le portier Nadjib Ghoul au sein de l'équipe, tandis que les autres joueurs ont saisi la Chambre de réso- lution des litiges. Cette dernière les a libérés avec trois mois d'indemnités. Alors, j'ai réussi à les convaincre en visant le côté

financier et aussi en donnant ma parole d'honneur.

Pas du tout, car il faut avoir un savoir- faire dans ce domaine et une certaine plani- fication. Alors, comme je suis diplômé en gestion, j'ai fait la part des choses ; chaque créneau je l'ai étudié à part. Même le dos- sier juridique, concernant les cas d'Achiou et Djediat au tribunal d'Alger, c'est moi qui ai imposé mes idées. On a obtenu gain de cause. Même pour les actuels joueurs, jus- qu'à l'heure où je vous parle, aucun d'entre eux ne m'a dit un mot déplacé. Cependant, il faut préciser quelque chose.

Expliquez-vous…

Il faut que nos supporters changent de mentalité, car il faut dire que cette saison, ils ont failli dérailler le train de l'USMBA en insultant les joueurs, les dirigeants et le staff. Ce qui a déconcentré tout le groupe sur le terrain. C'est inexplicable comment les mêmes joueurs qui ont remporté le match contre l'USMH, l'USMA, le PAC et d'autres grandes équipes dans leur jardin perdent à domicile, si ce n'est à cause de la peur et la pression. Ils ont perdu l'envie de jouer dans notre jardin ; alors il faut qu'ils soient un peu professionnels.

On comprend par là que vous avez réglé tous les problèmes financiers du club…

Avec Hasnaoui, on a versé 2 milliards chacun

Je pensais l'avoir fait, mais après notre victoire en coupe d'Algérie, certains gens savent qu'il y a des sommes d'argent qui vont rentrer dans nos comptes. Alors les grosses tombent comme de la pluie ; à chaque fois, quelqu'un vient réclamer qu'il a des chèques et qu'il veut bloquer les comptes. C'est vraiment dommage.

A une journée de la fin du championnat, vous avez assuré votre maintien…

Dieu merci, mais il faut reconnaître qu'on est victime de hogra, surtout l'affaire des 6 points défalqués qui nous a cassés et qui est venue lors du quatrième match de la phase retour. Au moment où l'on a assuré notre maintien à 80%, cette affaire nous a déstabi- lisés. Ce qui a semé le doute dans les esprits des joueurs. On a su tout de même, dans la difficulté certes, remonter la barre et se maintenir en championnat. A ce propos, je vais vous dire un mot.

Allez-y…

En plus des 6 points défalqués, on était sous la menace de perdre 3 autres points pour l'affaire de Dieumerci ; on a dû payer 140.000 € pour ne pas être sanctionnés encore une fois. Malgré tout cela, je n'ai jamais fait aucune déclaration sur tout ce que j'ai subi comme pression et je n'ai jamais lâché prise ; j'ai continué à défendre pour recouvrer notre droit et on vient de l'obtenir car dans les jours prochains, tom- bera la décision de récupérer nos six points.

Mais c'est trop tard maintenant…

Bien sûr, mais c'est une question de prin- cipe car nous sommes les victimes dans cette affaire. D'ailleurs quand j'ai su qu'on allait gagner l'affaire des six points, j'ai parlé aux joueurs en leur disant de ne pas se faire une pression supplémentaire pour cette affaire.



Mais vous avez oublié le coach…

Non, car CEO était le premier à qui j'ai parlé ; il faut reconnaître qu'il m'a beau- coup aidé pour garder l'ensemble de ces joueurs, car ces derniers le respectent beau- coup et ont beaucoup d'estime à sa person- ne. On a entamé les négociations et lancé les entraînements ; on a fait un stage en Tunisie car on voulait éloigner les joueurs de la pression et changer un peu d'air, sans oublier de se concentrer uniquement sur le travail. Ce qui a été fait ; les joueurs ont bien bossé durant les deux semaines. Les résultats se sont enchaînés en battant la JSK, l'USMA, l'OM et d'autres clubs.

Beaucoup de joueurs se sont plaints à la CRL et même au Tribunal sportif ; comment avez-vous géré ce problème ?

Pour votre information, j'étais le seul à me débattre contre ce problème-là ; j'avais des dizaines de cas de joueurs à régler. Dieu merci, je les ai tous convaincus de patienter. D'ailleurs, j'ai pu sauver le club de plus de 6 ou 7 milliards de dettes de joueurs après cela. Mais Hasnaoui a décidé de renforcer l'administration en appelant Boudjellal et cela a fait une cassure.

Soyez explicite…

Tout d'abord, il a cru qu'il allait être le président du club et le seul décideur à l'USMBA ; il est rentré dans un conflit avec le groupe et le courant ne passait plus. Cela a duré pendant plus de deux mois avant de quitter ses fonctions. Mais c'était déjà trop tard ; cette bonne ambiance qui régnait au club a disparu.

Ayant pris les commandes du club tout seul, cela ne vous a pas mis un peu de pression ?

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Sponsor officiel du club depuis 2015 Ooredoo honore les joueurs et le staff de l'USM

Sponsor officiel du club depuis 2015

Ooredoo honore les joueurs et le staff de l'USM Bel-Abbès

Ooredoo, sponsor officiel de l’Union sportive medinat Bel- Abbès (USMBA), a organisé, le mardi 15 mai 2018 au niveau de son siège sis à Ouled Fayet (Alger), une réception en l’hon- neur des joueurs et du staff tech- nique et administratif de l’USMBA suite au sacre remporté cette sai-

son. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ensemble des joueurs et du staff technique et administratif du club, de l’enca- drement supérieur de Ooredoo et des représentants des médias

nationaux. Dans son message lu par M. Ramdane Djezairi, Directeur opérationnel des Relations publiques et médias, le Directeur commercial exécutif de Ooredoo, M. Jose Nazario, a renouvelé ses chaleureuses félicita- tions aux joueurs du club de la Mekerra pour cette consécration,

la deuxième de l’histoire de l’équi- pe, en rappelant à cette occasion l’accompagnement de Ooredoo de l’USMBA tout au long de son par- cours avec notamment une cam- pagne de communication et d’en-

couragement, d’appel au fair-play et de félicitations, après leur consé- cration, à travers les médias natio- naux. Lors de cette cérémonie, Ooredoo a remis au président de l’USMBA une récompense finan- cière en guise d’encouragement pour tous les efforts consentis durant cette compétition. Des

cadeaux ont été également offerts aux joueurs en reconnaissance à leur contribution à cette victoire du club bel-abbésien. Par ailleurs, les employés ont saisi cette occasion pour prendre

les employés ont saisi cette occasion pour prendre des photos avec les joueurs et le staff

des photos avec les joueurs et le staff dirigeant de ce prestigieux club pour immortaliser ces moments privilégiés. Il y a lieu de rappeler qu’à la faveur du contrat

de sponsoring signé en avril 2015 avec l’USMBA, Ooredoo s’est engagé à l’accompagner et à le soutenir pour réaliser ses objectifs.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

USMBA

15

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 USMBA 15  «FRIOUI ET MOUAKI SONT ACQUIS» «Tabti va renouveler

«FRIOUI ET MOUAKI SONT ACQUIS» «Tabti va renouveler dans les prochains jours»  La majorité
«FRIOUI ET MOUAKI SONT ACQUIS»
«Tabti va renouveler dans
les prochains jours»

La majorité des joueurs qui nous ont
parlé nous ont dit qu'ils n'ont pas perçu
de salaire depuis plusieurs mois ; cela
risque d'entraîner dans d'autres
problèmes, n'est-ce pas ?
Concernant les salaires des joueurs, ceux
qui ont touché le plus de salaires sont à six
mois. Il n'y a que Lagraâ et Zouari, tandis
que Lamara, Tabti est à cinq mois, Bounoua
et Benabderrahmane sont à quatre mois à
l'exception de Bouguelmouna qui traîne
encore un reliquat de salaires impayés de la
saison dernière et qu'il faut régler. D'ailleurs
pour montrer ma bonne foi avec les joueurs
vis-à-vis de la prime de match de la finale
de la coupe d'Algérie, quand les joueurs ont
refusé de prendre les chèques par peur de
convertir la prime en salaire, j'ai décidé de
leur donner les 5 milliards en guise de
prime, soit 150 millions pour chaque joueur.
J'ai même incité Hasnaoui à leur donner les
50 millions comme il leur a promis. En plus
des subventions de Mobilis qui sont de 1,5
milliard, on va régler 3 mois de salaire. C'est
aujourd'hui (entretien réalisé lundi dans la
soirée) que cette opération va se faire. Pour
le sponsor, je peux vous dire que l'opérateur
de téléphonie Mobilis a décidé de nous
ajouter un milliard sans oublier qu'il sera
sans notre sponsor majeur, et ne se conten-
tera pas uniquement de la compétition de la
Coupe d'Algérie. Il y a aussi l'autre opéra-
teur Ooredoo qui nous a promis de nous
attribuer un chèque conséquent et un bus
pour le club. Alors je n'ai pas accepté aussi
cette somme en leur demandant de nous
donner au moins 4 milliards pour qu'on
puisse régler nos problèmes financiers sans
oublier la subvention du MJS. J'ai profité
lors de la finale de la coupe d'Algérie pour
poser ce problème au ministre des Sports
qui m'a promis de faire le nécessaire. Alors
grosso modo on aura dans les 8 milliards les
prochains jours.
Les responsables de la ville de Bel-Abbès,
à leur tête le wali, sont au courant de la
situation du club ; ce dernier est en train de
rassembler quelques investisseurs. On va
aller tous ensemble avec le trophée à son
bureau pour fêter cela.
Justement, il y a eu une
polémique à propos des tickets
de la finale ; vous étiez
accusé de revendre
les billets sur le
marché noir…
aussi que la direction n'a pas d'expé-
rience ; je suis d'accord avec lui, on n'a
pas d'expérience, mais dans les coulisses,
les magouilles, la vente et l'achat de
match, alors il doit réfléchir avant
de parler.
Il y a aussi le boss du club qui reste
sans doute le premier bailleur de fonds
du club…
Concernant les joueurs ?
Avec Hasnaoui, nous étions presque les
seuls à contribuer au financement du club.
D'ailleurs lors de plusieurs matchs, j'ai dû
donner la prime de match sur mon propre
argent tel que le match de la Saoura,
l'USMA, Zaouia et d'autres matchs. Jusqu'à
maintenant, en guise de prime, je suis à plus
de 2 milliards de centimes, et c'est la même
somme pour Hasnaoui.
Comment allez-vous géré la saison
prochaine ?
En premier lieu, il faut que les membres
du conseil d'administration se réunissent les
prochains jours pour étudier la feuille de
route que j'ai tracée. J'ai mis 15 points à étu-
dier ; il faut dans un premier temps ouvrir
le capital du club en commençant par 2 mil-
liards minimum car cette saison on aura une
compétition africaine à disputer. Il nous faut
des sources financières conséquentes. Si je
ne trouve pas la bonne atmosphère, je vais
quitter le club.
C'est faux, car à ce
moment-là j'ai consta-
té que les supporters
des clubs n'aiment
pas l'USMBA et
leur seul intérêt est
de s'enrichir au détri-
ment des pauvres
fans qui aiment
vraiment le club à
la folie. J'ai donné
notre quota gra-
tuitement, mais
certains ont profi-
té de l'occasion
pour les
revendre trois
fois le prix ini-
tial. C'est vrai-
ment grave
surtout que
certains ont
avancé que c'est moi qui
fus à l'origine de cette
erreur.
Maintenant, l'USMBA est
en passe de prendre l'am-
pleur, chaque joueur veut
porter son maillot.
D'ailleurs on a eu l'accord
de Frioui de l'USMB et
celui de Mouaki de l'USB
; ils vont venir à Bel-
Abbès pour finaliser leur
arrivée. Pour les joueurs
actuels, pour l'instant, il
y a Tabti avec lequel on
s'est mis d'accord pour
prolonger le contrat ; il
reste toutefois quelques
détails avant de signer
avec nous.
Un autre point a fait
couler beaucoup
d'encre sur les
réseaux sociaux, à
savoir l'affaire
d'homologation du
stade…
En partant du club, la bonne atmosphère
surtout celle du match de la Coupe
d'Algérie ne vous manquera pas ?
Peut-on revoir le coach
CEO à la barre technique
de l'USMBA la saison
prochaine ?
Il faut que les supporters
sachent que les stades homolo-
Ce que les gens ne savent pas, j'ai vécu de
grands problèmes surtout la veille de la
finale de la coupe d'Algérie.
Pour ce qui me concerne,
je veux qu'il reste car je suis
un adepte de la stabilité, mais
son maintien sera sous condi-
tions.
Soyez explicite…
Peut-on savoir lesquelles ?

On peut dire qu'il n'y aura plus de problèmes financiers à l'USMBA la saison prochaine ?

On espère que d'autres personnes ne viendront pas bloquer le compte du club, car durant notre gestion cette année, nous n'avons aucune dette, que ce soit au niveau des hôtels, restaurants ou d'autres per- sonnes.

Et concernant les autorités locales ?

La veille du match, Benabderrahmane, le gardien Toual ainsi que le coach Chérif El- Ouazzani ont essayé de me faire du chanta- ge en me demandant de verser la prime du match, sinon ils allaient boycotter la finale. Je fus ferme avec eux en leur disant que celui qui veut déstabiliser le club n'a qu'à quitter l'hôtel maintenant et laisser les jeunes joueurs jouer cette finale. Mais après réflexion, ils se sont rétractés. L'atmosphère s'est apaisée et on a continué à discuter ensemble. D'ailleurs, j'ai évité de parler de la prime en discutant des invitations et des tic- kets du stade.

Il faut qu'on établisse un règlement intérieur surtout concernant les déclarations aux organes de presse car ses propos ont touché le club en disant qu'il n'avait que douze joueurs capables de rivaliser avec les grosses cylindrées du championnat. Le temps lui a donné tort car c'est la deuxiè- me équipe qui a battu le MCA dans son jardin. Il a dit

gués dernièrement sont de la saison dernière. Après avoir remporté la finale de la Coupe d'Algérie, qui est synonyme de participation interna- tionale, la FAF informe la CAF quant aux clubs qui vont participer à la compétition africaine la saison prochaine en leur disant voici les stades qui pourraient être homologués ; c'est à la CAF d'envoyer une délégation pour les visiter et donner son verdict. C'est dans les prochains jours que la commission de la CAF va venir chez nous. A l'heure où je

vous parle, le bureau fédéral se trouve ici à Bel-Abbès pour étu- dier ce cas ; je peux vous dire qu'ils ont donné leur accord dès maintenant.

Dj. A.

Le maintien de CEO sera sous conditions

JSS

Son contrat expire dans une année

Bourdim au plus offrant ?

Même si la direction de la JS Saoura préfère aborder le sujet du recrutement après la fin de la compétition, après les bilans avec le responsable de la barre technique, nos informa- tions laissent croire que ses dirigeants ne s'opposeraient pas au départ du milieu Abderrahmane Bourdim. Les responsables du club béchari seraient même prêts à négocier le départ de l'intéressé, d'autant

que ce dernier est fortement sollicité, notamment par le MC Alger, voire l'USM Alger. A une année de la fin de son contrat (1er juillet 2019), ce joueur pourrait donner la pos- sibilité au club de la Saoura de bénéficier de son recrutement ailleurs qu'à Béchar. Porteur du numéro 10, le natif d'El-Eulma devrait être cédé au club le plus offrant. A suivre.

L. M. A.

être cédé au club le plus offrant. A suivre. L. M. A. DÉPLACEMENT JEUDI, 2 NUITS

DÉPLACEMENT JEUDI, 2 NUITS À HUSSEIN DEY

En prévision du match du MC Alger pour le compte de la 30e et ultime journée du championnat, la direction a programmé le déplacement pour ce jeudi. D'après une source autorisée, les Aiglons de la Saoura ont choisi de se déplacer par voie aérienne demain dans la soirée. " Nous prendrons le vol de jeudi soir à destination de la capitale. De l'aéroport d'Alger, on ira à l'hôtel Soltane pour une mise au vert jusqu'au match contre le Mouloudia (ndlr, MCA)", assure la même source hier au téléphone. Selon notre interlocuteur, les joueurs bécharis devront effectuer une séance d'entraînement, certainement la dernière de la saison sportive, sur le terrain du stade Zioui d'Hussein Dey, lieu de leur mise au vert. Il faut noter que le match contre les gars de Bab El-Oued aura lieu samedi prochain sur la pelouse du stade 5-Juillet à huis clos. Le coup d'envoi étant prévu à 16h, en même temps que les autres matches de la journée du championnat de l'exercice 2017-2018. L. M. A.

Entraînement à la salle omnisports Bellagraâ

Les joueurs de Nabil Neghiz ont entamé les entraînements de la semaine sur le terrain du 20-Août de Béchar, mais l'entraîneur a pré- féré délocaliser les entraînements dans un autre lieu. Cette fois, son choix s'est porté sur la salle omni- sports Bellagraâ de la ville. Hamia et Cie se sont donnés à cœur joie sur le terrain. "Le choix a été fait afin d'éviter aux joueurs la routine d'une année ou presque, sachant que la préparation a commencé en juillet de l'an dernier", argumente une source autorisée. Les entraîne- ments auront lieu aujourd'hui et demain avant le déplacement en direction de la capitale pour le match du MC Alger.

www.competition.dz

16

Mercredi 16 mai 2018

PUBLICITÉPUBLICITÉ

ANEP 814 348 du 16/05/2018 Compétition / PUB
ANEP 814 348 du 16/05/2018
Compétition / PUB

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES RESSOURCES EN EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU DE LA WILAYA DE TAMANRASSET Adresse : Rue Amir Abdelkader Ksar El Fougani Tamanrasset Tél. : 029-31.14.11 Fax : 029-31-14-10 NIF : 099011019011047

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT AVEC EXIGENCE DE CAPACITES MINIMALES N°09/2018

La direction des ressources en eau de la wilaya de Tamanrasset lance un avis d'appel d'offres national ouvert concernant Réalisation et Equipement et Raccordement des forages à travers la wilaya Lot N°01 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 700 ml de forage à In-Guezzam ; Lot N°02 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 480 ml de forage à In-Salah ; Lot N°03 : Réalisation de 100 ml de forage à Ideles ; Lot N°04 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 100 ml de forage à Tazrouk ; Lot N°05 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 150 ml de forage à Abalessa Lot N°06 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 300 ml de forage à Tamanrasset. Les entreprises qualifiées dans le domaine hydraulique catégorie III et plus (activité principale ou secondaire), avoir réalisé au moins un projet de 200 ml de forage et intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau des marchés publics de la direction des ressources en eau de la wilaya de Tamanrasset contre un récépissé de paiement de deux mille (2.000,00) dinars algériens non remboursables ouvrant au nom "parc à matériels de la direction des ressources en eau de la wilaya de

Tamanrasset" sur le compte N°301 006 à la Trésor de la wilaya de Tamanrasset. Les offres doivent être accompagnées des pièces suivantes : le cahier des charges comprenant tous les renseignements les pièces fiscales et parafiscales, casier judiciaire, certificat de qualification et classification en cours de validité, registre de commerce, liste des moyens humains et matériels (avec justification), les références de l'entreprise et le planning de réalisation pour chaque lot, justification de dépôt des comptes sociaux pour les entreprises concernées.

* Le dossier de candidature sera placé dans une enveloppe "A" portant "dénomination de l'entreprise, la

référence et l'objet de l'appel d'offres et la mention (dossier de candidature).

* L'offre technique sera placée dans une enveloppe "B" portant "dénomination de l'entreprise, la référence

et l'objet de l'appel d'offres et la mention (offre technique).

* L'offre financière sera placée dans une enveloppe "C" portant "dénomination de l'entreprise, la référence

et l’objet de l’appele d’offres et la mention (offre financière). Ces enveloppes sont mises dans une autre enveloppe cachetée et anonyme comporte la mention AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT AVEC EXIGENCE DE CAPACITES MINIMALES N°09/2018 Réalisation et Equipement et Raccordement des forages à travers la wilaya Lot N°01 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 700 ml de forage à In-Guezzam ; Lot N°02 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 480 ml de forage à In-Salah ; Lot N°03 : Réalisation de 100 ml de forage à Ideles ; Lot N°04 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 100 ml de forage à Tazrouk ; Lot N°05 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 150 ml de forage à Abalessa Lot N°06 : Réalisation, Equipement et Raccordement de 300 ml de forage à Tamanrasset. (à n'ouvrir que par la commission d'ouverture des plis et d'évaluation des offres) Le délai accordé aux soumissionnaires pour préparer leurs offres est de trente (30) jours commence à partir de la première parution du présent avis dans le BOMOP et/ou la pression nationale jusqu'au jour de dépôt des offres, les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 90 jours + une durée de préparation des offres. Le jour et l'heure limite de dépôt des offres correspondent au dernier jour de préparation des offres jusqu'à

13h00.

Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prolongée jusqu'au jour ouvrable. Les soumissionnaires sont invités à assister à la séance publique d'ouverture des plis qui se tiendra le même jour à 13H30 au siège de la Direction des ressources en eau de la Wilaya de Tamanrasset rue Amir Abdelkader ksar el fougani Tamanrasset.

ANEP 814 404 du 16/05/2018

Compétition / PUB

USMB

ANEP 814 404 du 16/05/2018 Compétition / PUB USMB L'AVENIR s'annonce flou C'est devenu coutumier

L'AVENIR

s'annonce flou

Compétition / PUB USMB L'AVENIR s'annonce flou C'est devenu coutumier à Blida : à la fin

C'est devenu coutumier à Blida : à la fin de chaque saison, le club phare de cette ville vit une situation financière catastrophique et le même scénario cauchemardesque à cause de la crise.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

La dette du club et l'absence de sponsors poussent à chaque fois le président à jeter l'éponge. Juste après le départ de ce dernier, la personne qui lui succède hérite de la même situation. Donc, la question que se posent les supporters est de savoir jusqu'à quand l'USMB va se débattre dans les mêmes problèmes. En effet, le problème de cette équipe blidéenne rési- de au niveau de l'absence totale d'une politique rationnelle et d'une stratégie de gestion adéqua- te. Il faut reconnaître encore une fois qu'à Blida, on a mis la charrue avant les bœufs, c'est-à-dire qu'on songe toujours à fixer l'accession comme objectif principal, alors que les responsables du club phare de cette ville, y compris les action- naires qui ont opté pour la création de cette équipe, n'ont aucun projet qui pourrait leur per- mettre d'être autonomes dans la gestion et leur faire oublier les soucis de la dette et des salaires.

L'argent ne fait pas le bonheur Les industriels et les hommes d'affaires de Blida ne veulent plus donner de l'argent aux respon- sables du club, car ces derniers n'ont pas pu leur proposer un projet sportif ou une issue qui pourrait permette au club d'éponger sa dette et d'assurer la gestion d'une manière adéquate et

rationnelle. En tout cas, les industriels ne veu- lent plus jeter de l'argent par les fenêtres, ils veu- lent investir dans le monde du football pour gagner de l'argent et non pas pour faire du mécénat.

Le club a besoin d'être restructuré Le club phare de la ville des Roses a besoin dans son état actuel d'être totalement restructuré pour éviter au président de vivre une pression à sens unique, et ce, en répartissant les tâches entre les membres, comme le font les grandes équipes. En effet, le président n'est pas Superman pour être au four et au moulin ; donc le club blidéen a besoin d'une politique ration- nelle pour pouvoir débuter la saison sur une base solide qui permettra à ses gestionnaires de mettre en place une politique de gestion à long terme.

L'USMB ne mérite pas de jouer à Brakni Le club phare de la ville des Roses est réputé par sa galerie et ses fans qui se déplacent avec lui aux quatre coins de l'Algérie. Cette équipe méri- te donc d'évoluer dans un grand stade comme Tchaker qui permettra aux supporters de venir en masse soutenir leur club et aussi aux indus- triels de venir assister aux matchs du champion- nat et de les voir à l'aise et sans bousculade. En même temps, la future équipe dirigeante doit imposer des cartes d'abonnement aux suppor- ters pour éviter le casse-tête des tickets. Ceci dit, Blida a besoin de bons gestionnaires pour don- ner fière allure à cette équipe. A. Dj.



Frioui a des contacts au Golfe

Le buteur blidéen Samy Frioui a été contacté par plusieurs clubs du Golfe, entre autres de l''Arabie saoudite. Le joueur s'est montré hésitant et a refusé de faire son choix tant que la saison n'est pas finie, et ce, par respect à l'équipe de l'USMB qui lui a tout donné. "Je ne peux pas parler de mon avenir maintenant par respect au club qui m'a permis de relancer ma carrière. Donc, je vais jouer le match contre l'USMA et je vais essayer de laisser mon empreinte dans cette rencontre pour pouvoir quitter le club blidéen par la grande porte", nous a déclaré Frioui.

Alime réclame une aide de 2 milliards

Le président Alime réclame une aide de deux milliards pour pouvoir sauver les meubles et surtout pour éviter les litiges avec les joueurs qui sont sous contrat ou même les autres qui sont en fin de contrat. En effet, Rabti, Ghacha et les autres ont réclamé deux mois de salaire seulement pour ne pas saisir la CRL. Hélas, les caisses du club sont vides et Alime n'a aucune autre solution pour mettre fin au feuilleton de la dette antérieure. En effet, le wali El-Ayadhi sera prié de provoquer une réunion avec les responsables de ce club pour leur permettre de trouver une solution rapide et efficace à ce problème qui a duré assez longtemps. Ceci dit, l'avenir d'Alime à la tête de l’équipe dépendra de sa capacité à résoudre le problème de la dette.

A. Dj.

d'Alime à la tête de l’équipe dépendra de sa capacité à résoudre le problème de la

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

CSC

17

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 CSC 17 BELKHEIR ANNONCE SON DÉPART «Je vais jouer en Arabie

BELKHEIR ANNONCE

SON DÉPART

Mercredi 16 mai 2018 CSC 17 BELKHEIR ANNONCE SON DÉPART «Je vais jouer en Arabie Saoudite»

«Je vais jouer en Arabie Saoudite»

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Contacté au téléphone pour lui demander pourquoi il avait annoncé qu'il n'allait pas renouve- ler son contrat avec le CSC, l'atta- quant Abdenour Belkheir nous a répondu laconiquement : "J'ai

décidé de quitter le CSC pour aller jouer en Arabie saoudite. C'est tout ce que je peux vous dire en ce moment." Reste à savoir si la direction des Vert et Noir va le laisser partir bien qu'il soit, selon le site de la LFP, toujours sous contrat avec son club jusqu'au mois de juin 2019.

Les Sanafir veulent qu'il reste Depuis qu'ils ont appris que l'atta- quant Belkheir a annoncé qu'il va quitter leur club, des fans des Vert et Noir ne cessent, à travers les réseaux sociaux, de demander à la direction du CSC de tout faire pour le retenir. Reste à savoir si le

manager et président actif du CSC Arama va réussir à convaincre Belkheir qui, dit-on, a tout conclu avec un club saoudien à renoncer de partir jouer en Arabie saoudite et accepter de renouveler son contrat avec son club. Attendons pour voir.

R. G.

REPRISE DES ENTRAÎNEMENTS HIER

Après un repos de deux jours, les joueurs du CSC ont repris hier soir les entraînements pour préparer la dernière rencontre de championnat qu'ils vont jouer contre le PAC, cette saison. Bien que son résultat importe, les Vert et Noir vont aborder le match sans pression mais sans doute avec la ferme intention de le gagner et faire plaisir à leurs milliers de fans qui vont venir nombreux les booster et fêter avec eux le titre de cham- pion de la Ligue 1 Mobilis qu'ils ont rempor- té le weekend passé à Blida en battant l'USMB par 2 buts à 1.

LES SANAFIR VONT FÊTER POMPEUSEMENT LE TITRE

Les Sanafir, les milliers de supporters du CSC, se préparent à fêter joyeusement et pompeusement, vendredi prochain au stade Hamlaoui, le titre de champion de la Ligue 1 Mobilis que leur équipe a remporté en battant l'USMB par 2 buts à 1 à Blida. En effet, selon les échos qui nous parvien- nent de leurs sites, les fans clubistes ont décidé de faire du dernier et ultime match de champion- nat, que leur team va jouer cette saison contre le PAC le weekend prochain en soirée, quel que soit son résultat, une grande et mémorable fête avec notamment un grand craquage qui fera date.

LE WALI VA RÉCOMPENSER LES VERT ET NOIR

"Selon une source qui se dit bien informée, le wali de Constantine, M. Saïdoun, a décidé d'octroyer une prime spéciale aux Vert et Noir après avoir réussi à remporter le champion- nat de Ligue 1 Mobilis cette saison et donner de la joie aux Constantinois samedi passé. Selon notre informateur, le premier magistrat de la capitale de l'Est algérien va recevoir et primer au siège de la wilaya de Cirta les entraîneurs et les joueurs du CSC après avoir sillonné en bus les principales artères de la ville des Ponts, vendredi prochain.

Amrani

veut purger

l'effectif

"Pas de sentiment en football, celui qui n'a pas convaincu sera libéré", a révélé à la pres- se cette semaine le coach clu- biste Abdelkader Amrani. Par ce propos, l'entraîneur des Vert et Noir veut implicitement dire qu'il va purger l'effectif de son équipe après avoir joué vendre- di prochain contre le PAC le dernier match de championnat de Ligue 1 Mobilis. Comme l'équipe du CSC a besoin de renfort pour réussir un bon parcours en Ligue des clubs champions d'Afrique, à laquelle elle va participer à partir du mois de décembre prochain, le driver Amrani va sûrement libérer tous les joueurs qui, cette saison, ont peu joué ou n'ont pas été performants.

9

joueurs en fin de contrat

9 joueurs du CSC - les gardiens de but Limane et Osmani ; les arrières Bencherifa, Zaâlani et Benayada ; les milieux Zerara et Kebbal et les attaquants Rebih et Belameiri - seront en fin de contrat avec leur club ce mois de mai. A ce jour, l'entraî- neur de Vert et Noir Amrani, qui ne veut retenir que ceux qui ont été les plus performants cette saison, n'a pas encore annoncé qui fera partie de l'ef- fectif de son team la saison prochaine. Sans doute, il va le faire après avoir disputé la dernière rencontre de cham- pionnat qui va opposer le CSC au PAC vendredi prochain.

PAC

Nogues : «Cette

saison parmi l'élite est positive»

1

re

L'entraîneur espagnol José Maria Nogues était très satisfait après la victoire face à Médéa sur le score de 5 à 0. Le PAC a montré de très belles choses dans cette confrontation et a gagné avec l'art et la manière.

PAR NADJIB HARITI

«On était supérieurs à Médéa» "C'était une très belle victoire face à Médéa qui n'a pas encore assuré son maintien ; on a gagné par 5 buts à 0. Je pense que mes jeunes joueurs ont fait un très grand match et le Paradou a montré son vrai visage ; on a imposé notre style de jeu avec, à la clé, de très beaux buts. Je pense que c'est totale- ment mérité, on a bien gardé le ballon et on était supérieurs à Médéa. Je suis vraiment très content, surtout pour mes joueurs. Maintenant, il ne nous reste qu'un seul match à jouer et on a 45 points. Je le redis, c'est totalement méri- té parce qu'on a fait un très grand tra- vail avec les joueurs et je suis satisfait du résultat."

«On a atteint nos objectifs» "Il faut savoir que c'est ma première année en Ligue 1 Mobilis, de même que pour plusieurs jeunes joueurs. Le Paradou a retrouvé l'élite après 11 ans de souffrance entre la deuxième divi- sion et la division amateur. Le staff

technique a travaillé avec des jeunes qui manquent d'expérience et parmi eux, il

y avait des U20 et des U21. En plus, la

première division est très difficile car il

y a plusieurs équipes plus expérimen-

tées que nous. Je pense qu'on est sur la

bonne voie. On a 45 points avec encore un match à jouer contre le champion, donc l'évaluation est très bonne."

«Il faut préserver l'ossature de l'équipe»

"Pour l'année prochaine, on verra ce qu'il va se passer à la période des trans- ferts. Je ne peux rien dire car je ne sais même pas si les joueurs-clés vont rester. Pour le moment, je suis heureux du niveau de mes joueurs, on a commencé

le travail depuis juillet passé et on a fait

plusieurs stages qui ont vraiment porté leurs fruits à la fin de la saison. Donc, maintenant, on va terminer la saison sportive et on va bien profiter des vacances ; après, ce sera une autre paire de manches."

N. H.

USB

Entre suspense, espoir et désespoir

De notre correspondant

ABDOU HENINE

C'est une attente longue et dure que les Biskris sont en train de vivre depuis samedi dernier. Les jours sont

devenus longs et l'espoir se fra- gilise de jour en jour. Il faut dire que la majorité des sup- porters ne croient plus au miracle, allant du principe que l'USB n'a pas fait le bon boulot

à Bel-Abbès. Livrer sur un pla-

teau en inox son destin aux pieds des autres équipes est tout sauf une bonne astuce. La

réalité va finir par rattraper les autres optimistes du moment que l'USB trouve du mal à remporter ses matchs à domici- le, et rien n'assure que l'USB va battre l'USMH samedi pro- chain au stade d'El-Alia. Difficile de déceler du positif dans ce genre de situation, mais il y en aura quand même. D'ailleurs, l'USB a réussi à faire durer le suspense jusqu'à la journée de clôture ; elle a fait rêver ses fans de la 1re journée

à la 30e. Cela est déjà un

exploit pour une formation qui

a passé ses dix dernières

années entre la Ligue 2 et le championnat. Le fait de passer plusieurs années n'a pas arran-

ger les choses pour l'USB cette saison car ce quelle endure aujourd'hui est le fruit de ces années passées dans l'enfer des paliers inférieurs. L'USB a géré à l'ancienne sa saison parmi l'élite. D'ailleurs, elle a perdu la majorité de ses matchs à l'exté- rieur et n'a grignoté que 6 points hors de ses bases sur 45 points possibles. En matière de chiffres, l'USB n'a pas fait mieux que le DRBT et l'OM

qui, malgré leur petite expé- rience en Ligue 1 Mobilis, sont aujourd'hui dans le même pétrin que les Biskris. Ces trois formations ont moins d'expé- rience et méritent la relégation certes, mais le facteur chance a son mot. Dans ce genre de cir- constance, sur le papier la pro- grammation est en faveur de l'OM et l'USB, mais les données réelles semblent être en faveur du DRBT qui a besoin d'un seul point et qui jouera face à un CRB sans corps ni âme, abattu par les soucis internes et les problèmes de salaire. Le désespoir de la majorité des

fans biskris est basé sur ce genre de détails qui risquent

d'anéantir sérieusement les chances de l'USB. Seulement certains s'accrochent à l'idée que le NAHD battra l'OM à

Médéa pour jouer une Ligue des champions l'an prochain. Si les capés de Dziri réussissent leur coup, ils sauveront d'office par ricochet l'année des Biskris. Une chose est sûre, le NAHD aura le soutien de toute la ville de Biskra samedi prochain.

Quelle mouche a piqué la direction ? Selon certaines informations, la direction biskrie aurait deman- dé à la Ligue de décaler l'heure de la rencontre de samedi pro- chain à 22h au lieu de 16h. C'est certainement la plus éton- nante et hallucinante des déci- sions prises par les dirigeants biskris cette saison. L'USB, qui n'a toujours pas assuré son maintien, n'a ni le droit ni le pouvoir de prendre ce genre de décision. L'importance et les circonstances de cette 30e jour- née obligeront la Ligue à pro- grammer ce match à 16h pile, tout comme celui des autres concurrents directs qui sont le DRBT et l'OM. La Ligue ne doit en aucun cas toucher à cet horaire car en cas de change- ment, ça sera la catastrophe au stade d'El-Alia samedi pro- chain.

A. H.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

18

OM

www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 18 OM  L'attaque a vraiment déçu Si la saison passée,



L'attaque

a vraiment

déçu

Si la saison passée, l'attaque médéenne a fait peur aux autres écuries du palier de la Ligue 1 Mobilis, cette année, rien de cela n'est d'actualité. Cette ligne d'attaque des Olympiens, qui crachait le feu, est devenue paradoxalement le maillon faible de l'équipe, voire la plus mauvaise du championnat avec seulement 20 buts marqués. C'est trop maigre pour une formation qui cherchait le maintien. Une passivité qui a surpris plus d'un ici à Médéa. " Normalement, on ne s'étonne pas puisqu'on n'a qu'à voir les joueurs que le coach Slimani a recrutés. Ils sont des joueurs moyens, notamment ceux censés mettre le cuir au fond des filets. La dernière touche, il faut l'avouer, leur manque énormément. Dans plusieurs matches, ils ont péché par précipitation et le manque de concentration devant les buts adverses en ratant des occasions en or ", commente un ancien dirigeant du club. Et d'ajouter : " Notre vœu, c'est de voir l'OM assurer son maintien cette saison. Ensuite, les dirigeants doivent procéder au grand nettoyage. L'OM a besoin de joueurs de qualité qui méritent vraiment de porter le maillot orange et bleu des Olympiens. " Enfin, tout ça est vrai, mais il fallait le mettre en œuvre. M. G.

Après la déroute face au PAC

MÉDÉA TOUJOURS

sous le choc

De notre correspondant

M. GRINI

Le plus pessimiste des Médéens ne s'attendait pas à une telle débâcle des Olympiens devant une formation du Paradou qui a tenu à jouer le jeu avec la rage de vaincre. Les Blues ont passé leur plus mauvaise nuit depuis l'entame de

l'actuel exercice après cette mascarade qui

a eu lieu sur le ground de Bologhine

samedi passé. Depuis plus de vingt ans, l'OM n'a pas connu une telle humiliation

même lorsqu'il évoluait dans les divisions inférieures de notre football national. Mais samedi dernier, l'OM a complète- ment flanché tout en permettant à son adversaire de prendre le jeu à son compte

et de faire parler la poudre à cinq reprises.

C'était vraiment la faillite sur tous les plans. Qu'est-il arrivé en réalité aux gars de Médéa pour perdre sur ce score très lourd de 5 buts à 0 ? Selon ce qu'ont décor-

tiqué les puristes de la balle ronde ici dans

le Titteri, cette déroute des Orange et Bleu

est due essentiellement à deux facteurs.

Mauvais coaching Le premier, c'est le mauvais coaching du driver Sid-Ahmed Slimani qui a prôné à cette occasion une tactique purement défensive en voulant, dès le départ, pré- server le score jusqu'à la fin du premier half face à la vivacité et la détermination des attaquants pacistes. Résultat des courses : la défense cède à deux occasions, puis le relâchement. Slimani, au lieu de trouver la solution en procédant à des changements lorsque le score était à 2 à 0 pour au moins niveler la marque et essayer de mieux s'organiser, il ne l'a fait qu'à vingt minutes de la fin de la partie lorsque le milieu récupérateur Zalami prend la place de l'attaquant Hamidi, et lorsque le score était déjà lourd (4 à 0). Disons que la cause était bel et bien enten- due.

(4 à 0). Disons que la cause était bel et bien enten- due. Un PAC «trop»

Un PAC «trop» combatif Le second, c'est la réaction un peu étrange des joueurs du Paradou qui, dès le début de la rencontre, ont fait montre d'une grande combativité et d'une farouche détermination pour gagner ce match comme si c'était pour eux décisif et capi- tal. Ils ont joué avec les tripes et avec tout ce qu'ils ont dans les jambes pour battre l'Olympique de Médéa. Ces mêmes puristes estiment que les Pacistes n'ont pas montré un tel visage lors de ces ren- contres face aux équipes comme l'USM Bel-Abbès, l'USM Harrach, l'US Biskra et le CR Belouizdad. Des matches que les capés du coach espagnol José Maria Nogues ont perdus bêtement et sans com- bativité aucune. Pourtant, les dirigeants

médéens, la veille, ont parlé à leurs joueurs que ce match contre le Paradou AC ne sera pas de tout repos. Bien au contraire, il sera très compliqué bien que le club de Hydra ait bel et bien assuré son maintien au niveau de ce palier des grands. Ce que craignaient les gars du Titteri a eu véritablement lieu le jour de la rencontre. Maintenant que les faits sont là, les Médéens ne continueront pas à pleu- rer sur leur sort qui reste encore entre leurs mains. Ils doivent penser plutôt à leur prochaine sortie face au Nasria d'Hussein-Dey et comment ils vont le battre. Laisser filer tout le pactole ou cou- per la poire en deux, cela va coûter très cher aux camarades de Baouche qui doi- vent sortir la grosse artillerie ce jour-là

pour remporter les trois points de la sau- vegarde et du soulagement. Bien que cette empoignade se déroule sans public, le huis clos s'impose, les Médéens auront peut-être l'opportunité d'assurer le main- tien tout en prenant le meilleur sur une formation nahdiste qui viendra à Imam- Lyes pour signer une victoire. Donc, les Titteriens sont dos au mur, ils devront réagir de la plus forte manière devant les Husseindéens et les vaincre. Pour l'heure, Médéa est sous le choc , après la victoire sur le NAHD, le sourire va certainement revenir sur les lèvres des Médéens, les- quels vont fêter dans la liesse et l'allégres- se le maintien de leur équipe préférée comme ce fut le cas lors de l'accession. M. G.

DRBT

Tadjenanet joue sa survie FACE AU CHABAB

Le DRBT, qui n'a pas encore assuré son maintien, affronte le CRB ce week-end dans un match déterminant pour son avenir.

De notre correspondant

AMAR T.

C'est le nombre de points qui sépare Tadjenanet, 12e non-relégable, de l'OM Médéa, 13e et l'US Biskra avec 2 points de retard au 14e rang, soit ne pas perdre et décrocher au moins le nul. C'est beaucoup pour une équipe qui se déplacera avec de nombreuses absences qui risquent de lui manquer. Avec un point derrière, l'OM est quasiment condamnée à vaincre le NAHD à deux points de retard qui doit lui aussi gagner devant l'USMH, déjà condamnée à jouer la saison prochaine à l'étage inférieur. Dans cette hypothèse, nul doute que les rencontres pour les trois

équipes concernées par le maintien seront serrées et ne donneront leur verdict qu'au coup de sifflet final.

Le DRBT impuissant à l'extérieur Si le DRBT veut y croire, il lui faudra ramener au moins un point et espérer un faux pas d'au moins un de ses concurrents directs. Cela ne semble pas évident puisque ses deux rivaux évoluent à domicile, alors qu'Aïb et ses coéquipiers joueront leur match en déplacement face à une équipe qui n'aura rien à gagner, mais qui pour- rait lui barrer le chemin du maintien. Bref, tout est encore possible à condi- tion d'éviter de perdre. Reste à savoir si les hommes de Daou auront les nerfs solides et seront en mesure de relever le défi. Le moment est venu pour les Tadjenanetis d'affirmer leurs ambitions. Ils n'ont d'ailleurs pas le choix pour s'imposer devant le CRB. Dans l'absolu, ils peuvent s'incliner, mais il y a fort à parier que l'USMH reléguée battra l'US Biskra chez elle.

Toutefois, ce n'est pas évident, les Biskri pourront s'imposer devant leurs adversaires pour espérer eux aussi prendre une belle option pour le maintien.

L'absence de 5 titulaires inquiète A quelques jours du match de la sur- vie, l'entraîneur Daou doit faire face à une accumulation d'absences qui pourrait diminuer la confiance au sein du groupe. Avec la non-partici- pation de cinq titulaires, le DRBT a entamé la préparation avec inquiétu- de. En plus des titulaires Haddad, Attouche et Demene suspendus, Senoussi, pilier de la défense et Abel dont la blessure inquiète, sont décla- rés forfaits contre le CRB. Du coup, pour composer son onze qui ne doit souffrir d'aucun manquement, Daou est obligé d'aligner des joueurs pas habitués à jouer ensemble parmi les remplaçants.

A. T.

BELMOKHTAR :

«Seul un bon résultat peut nous sauver»

On sent de la pression avant d'affronter le CRB, non ? On la ressent avant chaque match, pas seulement aujourd'hui. On y est habitués et elle nous motive pour prendre conscience de ce qui nous attend.

On peut dire que votre équipe n'est pas dans la meilleure position à cause des nombreuses absences… C'est vrai, cette situation inquiète. On aurait souhaité que tout le monde soit présent, c'est un match important, on a besoin de tout l'effectif pour sor- tir le grand jeu. Mais je pense qu'il y a des éléments qui peuvent jouer ce rôle, car tout le monde est conscient et veut réaliser un bon résultat.

A moindre effort, un nul sera tout de même un bon résultat pour assurer le maintien… C'est ce qu'on va essayer d'obtenir. Ce sera un bon résultat au vu de la situation actuelle de l'équipe qui n'a

au vu de la situation actuelle de l'équipe qui n'a besoin que d'un point pour assurer

besoin que d'un point pour assurer le maintien.

Avez-vous une idée sur le déroulement de ce match ? Ce sera le Ramadan, comme vous le savez. Je ne pense pas que le niveau de jeu atteindra les sommets. J'espère que tout se passera bien face à un adversaire qui n'a plus rien à gagner ou à perdre ayant déjà assuré son maintien.

A. T.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

19

2018 30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS 19 WAT JSMB 0 0 Stade Akid

WAT

JSMB

0

0

Stade Akid Lotfi

Bahraoui (Mendaci 64') Benharoune Neghazi Belhadj (Arbaoui 75') Benbelaïd Attia Benfoula El-Habiri Habchi Hadji (El-Bahari 79') Ent. : Benchadli

Mekirèche Ouchène Khellaf O. (Ghanem 75') Bekhtaoui Merbah Belmessaoud Benchaïra Seghier Belgherbi Bensayah (Drifel 76') Bensaha Ent. : Zeghdoud

Affluence moyenne, temps ensoleillé, arbitrage de MM. Bekouassa, Brahim et Rimouche.

Averts :

WAT : Benharoune (6'), Hadji (60'), Belhadj (62'), Habchi (88') JSMB : Merbah (64'), Bekhtaoui (68'), Bensaha (68')



Grosse déception dans le camp béjaoui

Il faut dire qu'avec la saison qu'avait réalisée l'équipe depuis le début, cette rencontre était capitale pour l'ensemble des supporters de la JSM Béjaïa. Les joueurs qui voulaient à tout prix, offrir de la joie aux supporters qui ont effectué plusieurs centaines de kilomètres pour assister à cette rencontre ont quitté le stade Akid Lotfi de Tlemcen très déçus. Cette déception se lisait aussi sur les visages des entraîneurs, joueurs, membres du staff et aussi dirigeants, qui étaient nombreux à avoir effectué le déplacement. La JSM Béjaïa rate ainsi l'accession pour la 2e année de suite, alors que cette dernière lui tendait les bras.



Absence des ramasseurs de balle en seconde période

Alors que la rencontre entre la JSMB et le WAT, abordait sa deuxième mi-temps, les joueurs de la JSMB et les présents du côté du club de la capitale des Hammadites avaient exprimé leur étonnement à la suite de l'absence des ramassant de balle autour de la main courante. En plus du fait que les joueurs de l'équipe adverse avaient joué la montre depuis le début de la rencontre, les joueurs de la JSMB étaient contraints à chaque fois à aller chercher le ballon. Une méthode que ne comprenaient pas les nombreux présents au stade Akid Lotfi.



Les Vert et Rouge ont réclamé un penalty à la 84'

Les joueurs, dirigeants, membres du staff et les supporters de la JSM Béjaïa ont réclamé un penalty à la 84'. Alors que Drifel qui avait effectué son entrée sur le terrain 10 minutes avant se dirigeait vers les bois, un défenseur du WA Tlemcen fut contraint de commettre la faute pour le stopper dans son évolution. Drifel qui avait été arrêté illégalement s'est écroulé dans la surface de réparation, mais l'arbitre de la rencontre a sifflé un coup franc pour l'attaquant de la JSMB. Les joueurs de la JSMB ont protesté longuement auprès de l'arbitre de la rencontre, M. Bekouassa qui était resté sur sa position.

Face à une équipe en vacances

Les Béjaouis impuissants

Alors qu'elle devait tout faire pour prendre les trois points, la JSMB n'a pas été en mesure de trouver la faille face à une équipe du WAT qui a joué le jeu à fond.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Alors que la rencontre était sans enjeu pour les Bleu et Blanc, du côté de la JSMB, la pression était perceptible, surtout avec cette pre- mière mi-temps qui n'a pas été à la hauteur des ambitions du club. Il faut dire que depuis le début de la saison d'énormes efforts ont été consentis, un recrutement ambi- tieux et bien sûr des moyens finan- ciers très importants qui ont laissé les supporters croire à la résurrec- tion. La JSM Béjaïa jouait sa saison sur cette dernière sortie à Tlemcen, qu'elle devait à tout prix remporter. Soutenus par des milliers de fans, qui portaient d'énormes espoirs sur les épaules d'une équipe qui a souf- flé le chaud et le froid depuis le début de la saison, les camarades de Benchaïra sont passés totalement à côté de la plaque.

Un petit but aurait fait l'affaire Pourtant, il ne fallait qu'un seul but, une petite réalisation pour offrir de la joie au nombreux public qui s'était déplacé. Devant une forma- tion quasiment en vacances, les hommes de Zeghdoud n'étaient pas en mesure de relever le défi. Le coach était dans l'incapacité de ren- verser le cours du jeu, surtout avec des changements tardifs. La premiè- re action est à mettre à l'actif de Belfoula, qui aurait pu tromper la vigilance du gardien Mekirèche (15'). Les Vert et Rouge auront une occasion sur cette passe de Benchaïra, qui place idéalement Bensayah, mais le tir de ce dernier

qui place idéalement Bensayah, mais le tir de ce dernier est hors cadre (19'). Belfoula très

est hors cadre (19'). Belfoula très remuant réussit à se retrouver face à Mekirèche, qui s'interpose avec brio

(40'). En seconde période, ce sont les Béjaouis qui sont à la manœuvre, mais cela ne permet pas de trouver

le chemin des filets. Les attaquants

de la JSMB auraient pu à plusieurs reprises trouver la faille, Benchaïra part en contre, tire mais Hadji s'in- terpose (50'). Bensayah se trouve

seul face à Hadji, sur une belle passe de Benchaïra, mais il ne réussit pas à cadrer (68'). Drifel part en contre, mais le défenseur du WAT est obli-

gé de commettre la faute, Bekouassa

a estimé qu'il y avait coup franc,

Ghanem exécute le coup franc, mais son tir passe à côté (86'). Une succes- sion de corners en fin de partie en

faveur des Vert et Rouge qui ne donneront pas de nouveau, et c'est sur ce score de zéro partout que les deux équipes se quittent, avec une grosse déception du côté de la JSMB, qui rate de peu son objectif de retrouver l'élite du championnat.

Rêve brisé Avec ce match nul, c'est le rêve de toute une région qui

s'évapore, remettant en cause tout le travail consentis depuis le début de la saison. La gestion de cette saison, les problèmes internes, ainsi que certaines décisions ont conduit à cet échec qui risque de porter un

sérieux coup à la JSMB. Devant un adversaire qui n'avait rien à perdre dans ce championnat, les Vert et Rouge de la JSMB se sont montrés incapables de trouver le chemin des filets. Alors que tout se jouait durant cette dernière journée, les joueurs se devaient d'y mettre beaucoup de cœur, mais au vue de la prestation

fournie cet après-midi, rien n'a été

fait sur le terrain pour espérer voir la JSMB sortir vainqueur de ce long déplacement à l'ouest du pays. L'image des supporters qui pleu- raient va rester comme une preuve de trahison de la part de ceux qui ont conduit le club à l'échec. La JSM Béjaïa payera encore les erreurs commises au cours d'une saison, qui a été surtout marquée par les dissen- sions au sein de la direction, alors que l'objectif appelait surtout à l'union de tous ses enfants. B. E. Z.

L'ŒIL DU COACH

ZEGHDOUD :

«On est tellement déçus»

L'entraîneur de la JSMB, Zeghdoud Mounir, avait fait part de son sentiment à la fin de la rencontre en déclarant : "Nous sommes énormément déçus aujourd'hui. Nous avions à cœur de vouloir offrir la victoire et l'accession à nos supporters qui se sont déplacés en masse. Je dirais qu'en première période nous n'étions pas à la hauteur. Mais en seconde mi- temps, nous avons eu quelques occasions, qui auraient pu finir au fond des filets. Je dirais que cette saison se termine a un goût d'inachevé, mais nous devons tirer les leçons de cet échec et travailler tous ensemble à l'avenir pour permettre au club de pouvoir retrouver sa place en Ligue 1 Mobilis."

club de pouvoir retrouver sa place en Ligue 1 Mobilis." BENCHADLI : «Les joueurs ont réussi

BENCHADLI :

retrouver sa place en Ligue 1 Mobilis." BENCHADLI : «Les joueurs ont réussi à finir la

«Les joueurs ont réussi à finir la saison sur une bonne note»

L'entraîneur du Widad de Tlemcen, Benchadli, a réagi à la fin de la rencontre en déclarant : "Nous avons préparé ce match comme toutes les autres rencontres. Les joueurs ont tenu à finir la saison sur une bonne note surtout devant les supporters. Nous aurions aimé remporter la victoire, mais nous avons affronté une bonne équipe de la JSM Béjaïa. Ce point du match nul, est bon pour nous, sachant que nous avons démontré de belles choses sur le terrain. Je souhaite par ailleurs, beaucoup de réussite à l'équipe de la JSM Béjaïa pour la saison prochaine."

2000 supporters de la JSMB dans les tribunes

Ils étaient très nombreux les fans de la JSM Béjaïa à avoir effectué le déplacement à Tlemcen pour soutenir les joueurs, lors de cette dernière journée du championnat de Ligue 2 Mobilis. En effet, les supporters de la JSMB étaient plus nombreux que ceux du WA Tlemcen, durant cette confrontation capitale surtout pour le club d'Yemma Gouraya. Ils étaient autour de 2 000 fans de la JSMB à s'être déplacés au stade Akid Lotfi.

Ils ont créé une grosse ambiance

à Tlemcen

Les amoureux de la JSM Béjaïa n'ont pas raté l'opportunité de se déplacer avec leur équipe à Tlemcen, dans le but d'aider les joueurs de la JSMB à tout donner sur le terrain. Les premiers arrivés à Tlemcen ont mis une grosse ambiance dans les rues de la ville. Il y avait notamment beaucoup de fair- play entre les deux galeries.

Une dizaine de fans du CABBA

Les supporters du CABBA se sont aussi déplacés à Tlemcen pour soutenir l'équipe locale. Alors que le résultat de cette rencontre avait une importance capitale pour les Criquets qui eux se devaient de gagner chez eux et espérer au moins le match nul, entre la JSM Béjaïa et le WA Tlemcen. Les supporters du CABBA se sont fait remarquer dans les travées du stade Akid Lotfi.

Benharoune préféré

à Bellatrèche

L'entraîneur Benchadli a effectué un seul changement au sein de son équipe comparativement à la dernière sortie à Aïn Fekroun. Pour cela, ce dernier a préféré mettre sur le banc le buteur de la rencontre face au CRBAF, à savoir Bellatrèche en lieu et place de Benharoune.

2 changements du côté de la JSMB

Pour ce long déplacement à Tlemcen, l'entraîneur de la JSM Béjaïa, Zeghdoud Mounir, a été contraint de faire appel à Benchaïra Mohamed au milieu de terrain à la place de Seghier, qui devait initialement débuter sur le banc. Mais la blessure de Djeribiaâ à l'échauffement a permis à Salah de débuter la partie comme titulaire.

Djeribiaâ forfait

à la dernière minute

Ayant fait l'impasse sur les entraînements durant les deux derniers jours, en raison de douleurs, Djeribiaâ Abdelhakim avait effectué le voyage avec l'équipe jusqu'à Tlemcen, dans l'espoir de pouvoir prendre part à cette rencontre. Néanmoins, au moment de l'échauffement le milieu de terrain des Vert et Rouge avait ressenti des douleurs, qui ne lui ont pas permis de débuter la partie.

Réserve :

victoire du WAT

La rencontre qui a opposé les deux équipes de la réserve des clubs a été en faveur des locaux, qui ont réussi à prendre le meilleur sur leurs adversaires sur le score de 3 buts à 2. Pour rappel, l'équipe du WA Tlemcen occupe la première place au classement dans ce championnat de la réserve avec 68 points.

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

20

LIGUE 2 MOBILIS 30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE

2018 20 LIGUE 2 MOBILIS 30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE ASMO 1 RCK 0 Stade Habib-Bouakeul

ASMO

1

RCK

0

Stade Habib-Bouakeul

 

But :

 

Youcef Khodja (78')

Methezem Youcef Yacine Belaribi Mesmoudi © Zahzouh Hendou Haddad Adjal (Beghdaoui 74') Benouis Amer Yahia (Benmrah 80') Youcef Khodja (Sayah 88') Ent. : Laoufi

Chouih © Kouas Aït Ali Guious Saâdaoui Haouche Betrouni Nobaïli (Haïs 64') Benabdi Benayache Ouznadji (Benamar 73') Ent. : Medjahed

Temps ensoleillé, affluence très faible, pelouse en mauvais état, arbitrage de M. Saouli assisté de MM. Houas et Ragdi

Averts :

ASMO : Zahzouh (84'), Youcef Yacine (89') RCK : Benadbi (90'+1)

Sur un air de vacances

Le match ASM Oran - RC Kouba a souri aux Oranais qui ont bouclé leur saison par un succès étriqué dans un match ennuyeux.

De notre correspondant

L. M. AZZI

L'équipe de M'dina J4dida qui a évolué avec une grande partie de ses titulaires n'a pas élevé le ryth- me de la partie dont les débats furent monotones. Et pourtant, les intentions de l'entraîneur asémiste étaient de gagner dans l'espoir de finir la saison à une place hono- rable. C'est la raison qui a poussé ses joueurs à appuyer sur l'accélé- rateur face à un adversaire qui s'est montré adroit et menaçant. Le chevronné Ouznadji avait l'occa- sion de trouver la faille, mais son

essai a été détourné par le portier Methezem (29'). Auparavant, l'avant-centre Amer-Yahia a été contré, Chouih l'a empêché d'ajus- ter un lob dangereux (11'). Mais l'action la plus fiable a été enrayée par le keeper koubéen qui s'est opposé avec brio à un double essai de Haddad et Mesmoudi (37'). Après la pause, les deux équipes ont tenté de porter le danger dans la zone adverse. Les Oranais dési- reux de l'emporter sont parvenus à trouver la faille par l'entremise de Youcef-Khodja suite à un tir tendu à près de 19 mètres ne lais- sant aucune chance au gardien des visiteurs (78'). Il est utile de noter que le match des espoirs a souri aux Asémistes qui l'ont emporté sur le score de deux buts à zéro (2-0), œuvre de Naït Bahloul auteur d'un doublé. L. M. A.

œuvre de Naït Bahloul auteur d'un doublé. L. M. A. Pour son dernier match avec le

Pour son dernier match avec le RCK

Medjahed échappe au lynchage

Nabil Medjahed a été malmené par des supporters koubéens à sa sortie du tunnel du

stade Habib Bouakeul, hier après le match face

à l'ASM Oran. Deux fans lui ont reproché de ne

pas avoir aligné des jeunes au cours de ce match. Le coach qui venait de confier quelques

instants auparavant à notre journal son départ

a expliqué qu'il n'avait pas de compte à rendre

aux supporters et qu'il venait de quitter le club koubéen. Mais le ton est monté au point de pousser deux autres fans du RCK à tenter de le frapper. Heureusement notre intervention et celle de quelques fans du même club ont évité le pire. L'ancien coach du NA Hussein Dey qui a sollicité l'intervention des éléments du service d'ordre a été prié à monter dans le bus transportant l'équipe et la délégation du club des banlieusards. Il faut noter que l'équipe algéroise a été accompagnée par une vingtaine de ses supporters pour ce déplacement à Oran. On reviendra sur les raison de son départ malgré un parcours honorable.

L. M. A.

BELGUIDOUM (vice-président) :

«Le RCK est un grand club, il faut l'aider»

PAR NADJIB HARITI

Le vice-président du RC Kouba, Farouk Belguidoum, est très satisfait après que son club de cœur eut assuré officiellement son maintien en Ligue 2 Mobilis à la suite de sa dernière victoire face au RC Relizane au stade Benhaddad. Belguidoum a ajouté que le RCK est un grand club et qu'il faut bien l'aider pour qu'il puisse jouer à son vrai niveau la saison prochaine.

«Notre mission est terminée» "On est venus à Kouba uniquement pour aider notre club favori qui a mal entamé la saison sportive à cause de nombreuses difficultés. Le Raed a beaucoup souffert au début du championnat et surtout, on n'avait pas le droit de recevoir dans notre stade. C'était très dur pour nous.

Maintenant qu'on a bien assuré notre maintien en L2, je tiens à remercier tous ceux qui nous ont aidés à sauver ce club. Je remercie aussi le staff technique, mené par l'entraîneur Nabil Medjahed qui a fait un excellent travail et surtout les joueurs qui ont été à la hauteur, ils ont montré des très bonnes choses et ils ont bien honoré leurs maillots. Et il ne faut pas oublier le grand rôle de nos supporteurs qui ont toujours été derrière nous malgré les difficultés, ils ne nous ont jamais laissés seuls et c'est à grâce à eux que le Raed est là aujourd'hui."

«On veut une société nationale» Selon toujours Belguidoum Farouk, "Le RCK est un grand club qui a donné beaucoup au football national. C'est une grande pépinière où Boualem Amirouche et Salah Assad ont fait les premiers pas de leur carrière sportive et la liste est longue, il

a beaucoup de joueur de qualité issus de

y

ce club. Mais ce club n'a jamais bénéficié

d'aide ou de soutien financier de l'État, sans parler de la grande différence entre les clubs, certains bénéficient de plusieurs sources et d'autres souffrent sur le plan financier. Il faut que tous les clubs soient traités à égalité. Je ne peux pas faire une course en R4 contre une BMW ou une Mercedes classe, le résultat est clair. S'il y avait eu le soutien de Sonatrach à Kouba, on aurait eu notre mot à dire. Je sais très bien de quoi je parle. Par exemple, l'USMH, son problème réside sur le plan financier ; Relizane aussi et les exemples n'en manquent pas. Pour conclure, je dirai que si

le

RCK trouve un aide financière, on sera à

la

hauteur et on va faire une très bonne

équipe qui pourra jouer les premiers rôles. Mais si ce n'est pas le cas, on continuera à vivre les mêmes problèmes."

N. H.

MCEE

2

JSMS

1

Stade M. Zeghar Buts MCEE : Ziaya (37'), Laoufi (67') JSMS : Hadef (57')

Chellali

Zelah

Si

Mohamed

(Bouchareb 65') Remache (Elachi 72') Haddag Saâdi Boudrama Bouaouina Mokrani Mokdache Bougueroua Zerguine Haddef (Mokhnacbe 74') Ent. : Abdelbaki

Dahmani

Djahal

Guedjali

Youcef

Bentaleb

(Kamel 70')

Laoufi

Belhamri

(Boulanceur 63')

Nasseri Ziaya (Djabali 86') Ent. : Lounici

Temps ensoleillé, assistance moyenne, arbitrage de MM. Choul, Bazine et Mokar

Une victoire sous les huées

De notre correspondant

AMAR T.

Alors que tout le monde pensait que le

match face à la JSMS aurait été facile pour les Eulmis, son début a été marqué par une nette domination des visiteurs qui auraient pu prendre l'avantage au score sur plu- sieurs actions. Sentant le danger venir d'une équipe bien organisée sur le terrain, les Eulmis serrent les rangs pour donner plus de volume à leur jeu. On a assisté alors à une équipe qui défend, la JSM Skikda et une autre qui attaque, le MCCE, qui prend possession des espaces en évoluant en bloc dans des actions défensives. Sur l'une d'elles, Ziaya (37'), bien placé à hauteur des 18 mètres, ouvre le score de la tête sur une passe latérale effectuée par Bentaleb. Après cette action, un second, puis un troisième

Bentaleb. Après cette action, un second, puis un troisième but ont été évités par le gardien

but ont été évités par le gardien Zelah sur des tirs à bout portant de Bourahli (39') et Laouafi (40'), sinon la marque aurait été plus large avant le coup de sifflet de l'ar- bitre pour mettre fin à la première mi-

temps sur 1 but à 0 en faveur des locaux. A la reprise, les Skikdis ont montré un visa- ge différent avec un jeu plus engageant à l'envie de marquer des buts. Et ce fut fait lorsque Hadef réussit à égaliser sur une action individuelle. Ce but a donné un peu de confiance aux visiteurs, mais ce sont les Eulmis qui reprennent l'avantage sur un but signé Laoufi (67') sur un tir de loin. A noter que le joueur skikdi Hadef est sorti sous les applaudissements du public. Enfin, signalons que le match s'est joué avec un fair-play total tant les 22 acteurs ont contribué à ce que la partie se déroule sans incident. Il faut signaler toutefois qu'au coup de sifflet final, le public s'est levé de concert pour exprimer au détriment de la victoire de son équipe sa colère envers les joueurs qu'il a traités de tous les noms. A. T.



Collecte pour

le Ramadhan

Une association de bienfaiteurs a profité de ce match qui a attiré une grande foule pour faire une collecte à l'entrée du stade. Des dons en espèces ont été récoltés et sont destinés aux démunis de la région pendant le Ramadhan. Une action qui n'a laissé personne indifférent.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Algérie Télécom souhaite «Ramadan karim» à tous les Algériens A l'occasion du
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Algérie Télécom souhaite «Ramadan karim»
à tous les Algériens
A l'occasion du mois sacré de Ramadan
2018, Algérie Télécom présente ses
meilleurs vœux de santé, de paix et de
prospérité à tous les Algériens et exprime
sa fierté de partager avec eux l'ambiance
de ce mois sacré dans la piété et la
solidarité.
Algérie Télécom a le plaisir de vous
communiquer les horaires d'ouverture des
agences commerciales pendant ce mois
sacré sur tout le territoire national :
Dans les wilayas du Nord, les agences
commerciales seront ouvertes du samedi
au jeudi de 9h à 18h et de 22h à 00h30.
Quant aux wilayas du Sud, les agences
commerciales seront ouvertes du samedi
au jeudi, de 8h à 17h et de 22h à 00h30.
Algérie Télécom assure son service
client matin et soir afin de satisfaire au
mieux les attentes de son aimable
clientèle.
Pour plus d'informations concernant les
agences commerciales assurant le service
de nuit, Algérie Télécom vous invite à
contacter le service Client en composant le
12 ou à consulter le site Internet d'Algérie
Télécom : www.algerietelecom.dz
Ramadan karim
      

www.competition.dz

Mercredi 16 mai 2018

30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS

21

2018 30 e ET DERNIÈRE JOURNÉE LIGUE 2 MOBILIS 21 CABBA 1-0 ASO Un grand bravo

CABBA

1-0

ASO

Un grand bravo au WAT !

Les Criquets, impressionnés par le professionnalisme des joueurs du WAT, de leur entraîneur Benchadli et de leur administration, envoie un grand bravo à tous les acteurs qui ont respecté l'éthique sportive en privant la JSMB d'une accession qui était à deux doigts de leur portée. Qui aurait pensé qu'en Algérie, il existe encore des équipes qui respectent l'éthique sportive, sans pour autant en être impressionnés, sinon attirées par la corruption ? Personne.

Les joueurs aux anges

Impossible de franchir le vestiaire du CABBA à la fin du match à Tlemcen. Pour cause, tout le monde a envahi les lieux : joueurs, membres du staff technique, dirigeants, stadiers, fonctionnaires, supporters, clandestins…, au point où il était impossible pour la police de maîtriser la situation. Il est vrai qu'il n'y avait pas de danger, mais ce climat festif aurait pu déboucher sur des blessures, notamment du côté des jeunes supporters dont la majorité était inconsciente du danger et incontrôlables. Les joueurs, eux, faisaient la fête en applaudissant et en chantant et même en criant jusqu'à en avoir la gorge enflammée. D'ailleurs, Messaâdia le buteur- sauveur dira : "On force nos cordes vocales, on célèbre notre accession en L1."

L. B.

Bordj retrouve l'élite

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Crispés, les Jaune et Noir, qui semblaient avoir du plomb dans les jambes, ont plus ou moins cédé l'avantage du jeu à leurs homologues de l'ASO Chlef. Ces derniers vont profiter de la nonchalance de leurs adversaires pour créer des occasions aussi franches les unes que les autres devant une arrière- garde bordjienne dans le rôle de figurant, à l'instar des deux opportunités offertes à Belmessaoud en position de face à face rate la marque à deux reprises (8' et 9') devant un gardien pourtant battu. Les Bordjiens reprendront quand même les commandes et créeront une première alerte signée Berchiche qui verra sa tête passer à côté du poteau (20'). Saâdoune, côté ASO, réussira à semer la défense

Saâdoune, côté ASO, réussira à semer la défense du CABBA et décroche une frappe sauvée de

du CABBA et décroche une frappe sauvée de justesse du genou à la manière d'un keeper de handball par Aloui. L'occasion la plus nette sera à l'actif des gars des Bibans sur un centre de Bouafia, repris de la tête par Messaâdia qui échoue devant l'intervention

spectaculaire d'Aouafi (45'). De retour des vestiaires, les poulains de Bouhenni, l'ex-entraîneur adjoint de Bougherara, décidés de rompre avec le défaitisme, vont se ruer vers l'attaque et parviennent rapidement à prendre l'avantage sur un extérieur du pied de

Messaâdia (51'), bien servi par Bouhakak. Dès lors, les Bordjiens vont se contenter de gérer leur avance jusqu'à la fin du débat. Sans le savoir, Messaâdia va permettre au CABBA d'accéder en Ligue 1 Mobilis après de longues années de souffrance en

L. B.

Ligue 2.

après de longues années de souffrance en L. B. Ligue 2. RÉSULTATS 30 e et dernière

RÉSULTATS

30 e et dernière journée

RCR

3-2

CRBAF

GCM

3-2

ASAM

ABS

3-1

CAB

MCEE

2-1

JSMS

MOB

0-0

MCS

WAT

0-0

JSMB

CABBA

1-0

ASO

ASMO

1-0

RCK

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. MOB

60

30

17

09

04

39

17

+22

2. ASAM

54

30

17

03

10

44

34

+10

3. CABBA

53

30

16

05

09

40

27

+13

4. JSMB

53

30

16

05

09

39

30

+09

5. ASO

46

30

11

13

06

30

22

+08

6. JSMS

41

30

13

03

14

31

33

-02

7. ASMO

41

30

11

08

11

31

34

-03

8. MCS

40

30

11

07

12

23

28

-05

9. RCR

39

30

10

09

11

30

33

-03

10. ABS

38

30

10

08

12

26

31

-05

11. RCK

38

30

11

05

14

31

38

-07

12. WAT

37

30

10

07

13

26

27

-01

13. MCEE

37

30

10

07

13

33

38

-05

14. GCM

34

30

09

07

14

32

37

-05

15. CAB

31

30

08

07

15

27

35

-08

16. CRBAF

23

30

06

05

19

27

45

-18

6 années

de combat

Après six années passées en Ligue 2, les Jaune et Noir parviennent non sans peine à prendre le meilleur sur l'ASO Chlef et, par conséquent, à monter en Ligue 1 Mobilis après le semi-échec de leurs concurrents immédiats, en l'occurrence les Béjaouis de la JSMB à Tlemcen contre le WAT. Rappelons que le CABBA a été reléguée en 2012 sous les commandes du président Djamel Messaouden qui permettra une année une année après à cette même équipe de retourner en Ligue 1 pour être reléguée l'année d'après, en 2013, sous l'actuel directoire. La SSPA Tigre des Bibans va gérer cette équipe pendant six années consécutives où plusieurs présidents se succèdent à la présidence du club (CA) et de l'entreprise sportive (DG). On citera Messaoudene, Belouahri, Merzougui ; (re) Belouahri, (re) Merzougui et enfin, Afafsa. Il y aura aussi Hocine Messaâdia, lui- même dirigée par Djamel Messaoudene.

Que d'entraîneurs et aucun résultat Plusieurs entraîneurs vont également se succéder à la barre technique du club des

Bibans, à l'instar d'Ifticen, Amrani, Mouassa, Biskri, Abbas, Bira, Bougherara, sans qu'aucun d'eux ne parvienne à conduire cette équipe à son vrai rang, celui de la Ligue 1 s'accordent à penser certains.

L. B.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl,
Abdellah Haddad, Anis Sadoun,
Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
www.competition.dz Mercredi 16 mai 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Le sauvetage rocambolesque
www.competition.dz
Mercredi 16 mai 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Le sauvetage rocambolesque d'un père par son enfant de 5 ans
Ce qui
persuade, c'est
le caractère de
celui qui parle,
non son
langage.
Il est 22h48 dimanche quand les gendarmes de l'Orne
(France) reçoivent un coup de fil surprenant. Un petit
garçon de 5 ans leur fait comprendre que son père
vient de faire un malaise. "Allô! Je crois que mon papa
est mort
",
dit-il. L'enfant explique que son père est
Ménandre
"en train de faire de la mousse par la bouche" et qu'il
est inconscient. Les gendarmes ont très vite compris
que la situation était urgente. Pendant près de 40
minutes, ils vont rester en ligne avec le petit pour le
rassurer et récolter les informations nécessaires afin
de mener le sauvetage à bien. Problème : comment
faire pour atteindre le domicile de la victime ? Malgré
les descriptions de l'enfant "très mature et
impressionnant" d'après le colonel Pierre Baillargeat,
difficile de connaître le lieu précis. Le garçon ne peut
pas donner le nom de son village et souffle timidement
qu'il habite dans "la troisième maison". "Les
gendarmes ont alors engagé une patrouille et prévenu
les pompiers de l'Orne. Nous n'avions alors aucun
élément décisif pour localiser la maison ou obtenir une
description de l'environnement", décrit le patron des
gendarmes. Au bout de quelques minutes, une nouvelle
tuile vient perturber les secours. "Le téléphone sans fil
avec lequel il nous appelait s'est coupé sans doute
faute de batterie". Aussi incroyable que cela puisse
paraître, l'enfant s'empare d'un autre téléphone pour
composer une deuxième fois le 17, le numéro
d'urgence. La stratégie est alors en place, après une
"réquisition d'urgence pour sauvegarde de la vie
humaine" auprès de l'opérateur téléphonique afin
d'obtenir une adresse. Sirènes hurlantes, des
patrouilles de gendarmerie et des pompiers tentent de
faire un maximum de bruit afin d'être repérés par le
petit. "Les gendarmes lui ont demandé d'aller ouvrir le
portail de sa maison et de se manifester s'il apercevait
les véhicules de secours", narre Pierre Baillargeat. Au
bout de quelques minutes, ils entendent les sirènes au
bout du fil. Et au même moment, l'opérateur
communique finalement l'adresse aux secours. Le
garçon de 5 ans avait eu la présence d'esprit d'allumer