Vous êtes sur la page 1sur 21

Etude du Bâtiment auxiliaire de la Rem 4 :

1. Présentation du projet :
 Description :
Il s’agit d’une étude de conception, dimensionnement par les deux règlements BAEL91 et
Eurocode2et calcul d’un bâtiment industriel de R+2, d’une hauteur totale de 14 m et une
superficie de m2,
Hauteurs des étages :
Etage Hauteur Sous Plafond(m) Hauteur Totale(m)
Vide technique 2.40 2.20
RDC 4.20 4.00
1 er 3.20 3.00
2eme 3.20 3.00
Acrotère : 1.02m

 Caractéristiques matériaux :
BAEL91 EC2
Résistance Fc28=25MPA Fck=25MPA
caractéristiques du béton
Résistance de calcul du 14.17 16.67
béton
Limite d’élasticité de Fsu=500 /1.1=435MPA Fyd=500 /1.15=435MPA
calcul de l’acier du béton
Fissuration Fissuration peu préjudiciable
Fissuration préjudiciable
Fissuration très préjudiciable

Enrobage des aciers

2. Conception du bâtiment :
 Prédimensionnement :
a) Poutres :
𝑙 𝑙
≤ℎ≤
16 10
On considère une hauteur de l/14 et une largeur vérifiant 0.3h≤b≤0.5h pour les
poutres hyperstatique et l/10 pour les poutres isostatiques.
Partie 1 du bâtiment :
Axe L :portée b*h :la section
A.C 3 ;4.37 ;6.38 ;3.49 25*30 ;25*35 ;25*45 ;25*30
B 5 25*50
D 5 ;3.51 ;3.87 ;6.38 ;3.49 25*35 ;25*30 ;25*30 ;25*50 ;25*30
E 3.5 25*35
F 3.88 ;5.4 ;4.47 25*30 ;25*40 ;25*35
G 3.25 ;3.14 ;3.16 25*30 ;25*30 ;25*30
1 6.05 25*60
2 5.9 ;4.46 ;3.89 25*45 ;25*35 ;25*30
3 et 7 5.9 ;4.46 25*45 ;25*35
4 3.89 ;1.54 25*30 ;25*30
5 et 8 5.9 ;4.46 ;5.5 25*45 ;25*35 ;25*40
6 5.5 25*55
Partie 2 du bâtiment :
Axe L :portée b*h :la section
A,B,C 5.08 ,4,66 ,5.9 20*40 ,25*35 ,25*45
1,2,3,4 8.39,7,48 25*60,25*55

b) Poteau :
25*25cm
c) Dalles :
Dalles pleines à 20cm
d) Chargement :
Charges permanentes : NF P 06-004
Poids de la dalle pleine, Revêtement, Cloisons légers, Enduit sous plafond, (Etanchéité pour
terrasse)
Charges d’exploitation :NF P 06-001
Charges équipements sur Plancher Bas du RDC :
N° DESIGNATION Poids total (Kg) Surface réser- Poids sur- OBSERVATIONS
EQUIPEMENT vée (profon- facique
deur*longueur)
(m2 )
1 Tableau TMT 22 600,00 30 800 20 cellules
Mcset SCHNEI- AD2(1000kg/cellule)+
DER 2 cellules TT2
(550kg/cellules)+1cel-
lules CL2+GL2
(1500kg)
2 Cellules SM6 1 980,00 5.5 400 3 cellules DM1
pour RMU (400kg/cellules) + 6
SCHNEIDER cellules IM
(130kg/cellule)
3 Variateur VFD 15 600,00 24.5 650 3 variateurs VFD
SCHNEIDER (5200kg/variateur)
4 Démarreur 4 200,00 8.5 500 4 demarreurs SSD (
SSD IGEL 1050kg/démarreur)
5 UPS 220V 1 658,00 3 600 1 UPS
AC GUTOR
6 UPS 48V 1 542,00 2.6 600 1 UPS
DC GUTOR
7 UPS 220V 1 365,00 2.5 600 1 UPS
DC GUTOR
8 BATTERIES UPS 1.395 1 ensemble de batte-
220V AC GUTOR ries
9 BATTERIES UPS 3.627 1 ensemble de batte-
48V DC GUTOR ries
10 BATTERIES UPS 6.048 1 ensemble de batte-
220V DC GUTOR ries
11 Tableau MCC 1 200,00 2.6 450 1 tableau
660V~ (IT)
12 Tableau MCC 900,00 1.3 700 1 tableau
380V~ (IT)
13 Tableau MCC 1 000,00 1.59 650 1 tableau
380V~ (TT)
14 AGBT AUTOMA- 1 450,00 3 500 1 tableau
TISME

D’après le tableau de chargement ci-dessus on a élaboré un plan de chargement pour les dif-
férents niveaux :
Plancher bas du RDC :

Plancher haut RDC :


Plancher haut 1 er étage :

Plancher haut 2 -ème étage :


3. Descente de charge :
On va choisir un poteau au milieu du bâtiment qui sera bien chargé on a choisi le poteau D5 :
La surface d’influence est de 25.32m2
Les charges permanentes et d’exploitation de la surface d’influence du poteau choisie :
Puisque la surface d’influence regroupe une partie de plusieurs locaux on a pondéré dans
certains cas et on a pris le max des charges dans d’autres cas en fonction de la surface
affecté par les charges ci-dessous les charges de la surface considéré :
Plancher Bas du RDC :
Pour une surface de A=9.64m2 on a un chargement de :
G1=0.75 t/m2
Q1=0.45 t/m2
Pour une surface de 16.25m2 on a un chargement de :
G1=0.75 t/m2
Q1=0.6 t/m2
On a alors : G=0.75*9.64+0.75*16.25=19 ,42T
Q=0.45*9.64+0.6*16.25=14.09T
On fait la même chose pour les autres plancher et on a les résultats suivants :
Plancher haut du RDC :
G=0.75*9.64+0.75*16.25=19 ,42T
Q=0.35*9.64+0.25*16.25=7.44T
Plancher haut du 1 er étage :
G=0.78*25.32=19 ,75T
Q=0.25*25.32=6.33T
Plancher haut du 2 -ème étage :
G=0.945*25.32=25.93T
Q=0.25*25.32=6.33T
Le poids de la retombée des poutres est de :
PP(poutres)= ((4.46 /2) *0.15+(5.5 /2) *0.2+(3.87 /2) *0.1+(6.38 /2) *0.3) *0.25*2.5=1.27T
Les charges appliquées sur le poteau sont résumées dans le poteau suivant y compris le
poids propre des poutres :
Les charges permanentes Le poids propre
PH 2 -ème étage 20.42 14.09
PH 1 er étage 20.69 7.44
PH RDC 21.02 6.33
PB RDC 27.2 6.33

Descente de charge :
Puisqu’il s’agit d’un bâtiment R+2 il n’y aura pas de dégression de charge
On détermine la section du poteau à partir de l’effort normal Nu obtenu lors de la descente
de charge, en utilisant la formule suivante axb=𝑁𝑢 /0,6×𝑓𝑐28.les dimensions a et b ne
peuvent pas être inférieures à 25cm. Lors du calcul des Nu pour chaque niveau on ne prend
pas en considération le poids propre des poteaux puisque les sections ne sont pas encore
précisées, de plus Nu=1,35Q+1,5G.

G(T) Cumul(T) Q cumul b(cm) a(cm) Poids(T)


Terrasse 27.2 27.2 6.33 6.33 25 25 0.469
PH1er 21.02 48.22 6.33 12.66 25 25 0.469
PHRDC 20.96 68.91 7.44 20.1 30 30 0.9
PH Vide 20.96 89.6 14.09 34.19 35 35 0.674
technique
La hauteur des étages :
Etage Hauteur(m)
2eme étage 3
1er étage 3
RDC 4
Vide technique 2.2

En admettant la discontinuité des travées, les charges doivent être majorées de :


• 10% pour les poteaux intermédiaires voisins des poteaux de rive dans le cas des bâtiments
comportant au moins deux travées.
• 15% pour les poteaux courants de la file centrale d’un bâtiment à deux travées

Calcul du poteau D-5 :


Le poteau en étude a une section carrée de 30*30 et situé au vide technique du bâtiment. La
hauteur sous-plafond est : 2.2m.
 Données géométriques
Largeur du poteau b=35cm 
Epaisseur du poteau a=35cm
Hauteur du poteau h=2.2m

 Données matériaux
Ce poteau est réalisé en béton de classe C25 dont les caractéristiques sont les suivants :
Ce poteau est réalisé en béton de classe C25 dont les caractéristiques sont les suivants :
 Résistance caractéristique à la compression : fck=25MPa
 Module de déformation 𝐸𝑐𝑚=31000MPa pour l’EC2 et 33000MPA pour le BAEL91
 Les armatures sont de classe 500B, les caractéristiques de ces barres sont
 𝑓𝑦𝑘=500MPa
 Module d’élasticité Es=200GPa

Effet des actions :


La descente de charge de ce poteau a donné les résultats suivants :
Effort normal de calcul : Nu=1.35*89.6+1.5*34.19=172.25T
Calcul des armatures :
La section des armatures longitudinale se détermine à partir de l’effort ultime Nu susceptible
d’équilibrer le poteau selon la relation suivante :


Les paramètres dans cette expression sont définis comme suit :


Pour le cas de notre poteau on a :
Nu=1.35*(89.6+0.674)+1.5*34.19=173.19T
𝐼 ℎ 0.35
Le rayon de giration : i=√ = = =0.1
𝐵 √12 √12
Longueur de flambement est de l0=2.2m (poteau encastré articulé)
2.2
L’élancement λ=0.1=22m<50
0.85
Le coefficient α= λ =0.788
1+0.2∗( )2
35

La section réduite : (0.35-0.02) *(0.35-0.02) =0.11m2.


On trouve A=4.2cm2
𝐵
On a Amin= max (0,2100, 4cm²/mètre) 
= max (0.2*0.35*0.35 /100 ;4*4*0.35)=max(2.45 ;5.6)=5.6cm2

Calcul de la section du poteau par l’EUROCODE2 :

Données :
Ned=1.73T
𝒇𝒚𝒌
𝒇𝒚𝒅 = 1.15 = 434.78MPa
𝒇𝒄𝒌
𝒇𝒄𝒅 = 1.5 = 16.67MPa
Fc= 𝒇𝒄𝒅 ∗ 𝑨𝒄 =2.04MN


On va se limiter pour notre étude au béton de classe de résistance inférieur à MPa donc
εc2 (‰) sera toujours égal à 2‰
Donc pour notre cas on a :
𝒇𝒚𝒅 434.78
= = 2.17 > 2
𝑬𝒔 200
Donc : σs=2*200=400MPa

Armatures longitudinales Armatures transversales


φl
Φmin=8mm Diamètre minimal φmin=max( 4 ,6mm)
ou 5mm pour les treillis soudés
0.10𝑵𝒆𝒅
Amin=max( 𝒇𝒚𝒅
,0.002Ac)
Espacement max
0.10∗1.73
=max( 434.78
,0.002*0.35*0.35) Zone courante :
st,max=min(40cm ,20*φl ;b)
Amin=3.98cm2
Cette valeur peut être réduite de 0.6
Hors zone de recouvrement dans des cas bien précis
Amax=0.04*0.35*0.35=49cm2
Au droit de recouvrement
Amax=0.08*Ac=98cm2
𝑵𝒆𝒅−𝑭𝒄 1.73−2.04
As= 𝝈𝒔
= 400 = −7.75𝑐𝑚2

Nombre minimale de barres : 4


dans le cas de section
rectangulaire

Conclusion : puisque As<Amin on prend donc As=3.98cm2.

Conclusion
Section (BAEL) Section(Eurocode) Ratio
5.6 3.98 1.407

On déduit donc que l’EUROCODE optimise la section des armatures longitudinale.

Dimensionnement d’une poutre à 2 travées :


Nous avons choisi de traiter le ferraillage d’une poutre continue à 2 travées située au plan-
cher haut du RDC (Axe 2 partie 1 du bâtiment)

Section de la travée T1 25*60cm2 de portée :8.14m


Section de la travée T2 25*55cm2 de portée :7.23m
Section des appuis 25*25cm2
Chargement :
 Charges permanentes : G=0.75T/m2 pour
 Charges d’exploitation : Q1=0.80T/m2 pour la travée1
Q2=0.65T/m2 pour la travée2

On a donc :
G=3.46 T/ml pour les deux travées
Q1=3.7 T/ml et Q2=3 T/ml
A l’ELU :
P1=10.22 T/ml P2=9.17 T/ml
A l’ELS :
P1=7.16T/ml P2=6.46T/ml

Calcul des moments selon le BAEL :


Suivant le BAEL :
Moment sur appui intermédiaire :
La poutre est à une inertie variable on utilise donc la formule suivante :
pw×L′²w+β×pe×L′²e L′e×Iw
Ma= avec β = L′w×Ie
8,5×(1+β)
0.25∗0.63
L′e×Iw 7.23× 12
On a pour notre poutre : β = = 0.25∗0.553
=1.153
L′w×Ie 8.14×
12
Donc :
 A l’ELU :
pw×L′²w+β×pe×L′²e 10.22×8.14²+1.153×9.17×7.23²
Ma= = =67.2T.m
8,5×(1+β) 8,5×(1+1.153)


Le moments sur les travées :
On a :
Pour la travée T1 on trouve à x=3.6m un moment maximal de 54.41T.m=0.5441MN.m
Pour la travée T2 on trouve à x=4.63 un moment maximal de 31.12 T.m=0.3112MN.m
 A l’ELS :
pw×L′²w+β×pe×L′²e 7.16×8.14²+1.153×6.46×7.23²
Ma= = =47.2T.m
8,5×(1+β) 8,5×(1+1.153)
Le moment sur les travées :
Pour la travée T1 on trouve à x=3.21m un moment maximal de 37.52T .m
Pour la travée T2 on trouve à x=4.62m un moment maximal de 21.9T.m
Ferraillage selon le BAEL :

1.Travée T1 :
 Dimensionnement à l’ELU :
Pour calculer le ferraillage b doit être inférieure à b0+L/5 =0.25+(8.14 /5)=1.878m

On prend une valeur de b=1.8m


ℎ 0.6 0.85∗25
Nous calculons Mbt= 𝑏×h×(𝑑−2)×𝜎𝑏𝑐= 1.8×0.6×(0.9*0.6− 2 )× 1.5 =3.67MN.m Et nous
avons Mu=0,5441MN.m c’est-à-dire Mbt>Mu donc la table n’est pas entièrement compri-
mée nous passons au calcul en section rectangulaire 
𝑀𝑢
=𝑏𝑑2 σbc=0.073<R=0.372 Pas d’armatures comprimés

Section rectangulaire

μ 0,07317303
α 0,095
Z 0,519
Ast (cm2) 24,1

A=Ast=24.1cm2
𝐼 𝑓𝑡𝑗
Amin=0.81ℎ𝑣 ∗ 𝑓𝑒 =9.33cm2
A>Amin donc Aretenue=24.1cm2
 Dimensionnement de la section en T à l’ELS :
Contrainte admissible du béton :
σ𝑏𝑐
̅̅̅̅=0.6*f𝑓𝑐28 =0.6*25=15MPa
Moment de comparaison :
𝑏.ℎ𝑓 ℎ 1.8∗0.2 0.2
𝑀0 = σ𝑏𝑐 (𝑑 − 3𝑓 ) = 2 . 15(0.57 − 3 )
̅̅̅̅
2
𝑀0 =1.359MN.m
On a 𝑀𝑠𝑒𝑟 =0.375MN.m <1.359MN.m on calcul alors la section en T comme une section rec-
tangulaire de largeur 𝑏𝑒𝑓𝑓 et de hauteur h
Contrainte limite de compression du béton :
σ𝑏𝑐
̅̅̅̅=0.6𝑓 𝑐𝑗 =0.6*25=15MPa
Contrainte limite de traction des aciers(ouverture des fissures)
*fissuration préjudiciable :
2
σ𝑠
̅̅̅=inf{ 𝑓 ;max(0.5𝑓𝑒 110√𝑓𝑡𝑗 )}
3 𝑒
: est le coefficient de fissuration on a  = 1 pour les aciers RL et  = 1.6 pour les aciers
HA.
2
σ𝑠
̅̅̅=inf{ 500 ;max(0.5*500;110√1.6 ∗ 1.2)}= ̅̅̅=inf{333.33;max(250;152.4)}=inf{333.33;250}
σ𝑠
3
=250MPa
𝑀 0.375
µ𝑠𝑒𝑟 =𝑏𝑑𝑠𝑒𝑟

= =0.00286
σ̅̅̅ 1.8∗0.542 ∗250
𝑠
̅σ̅̅̅
On a K1=f(µ𝑠𝑒𝑟 )  K1=41.82  σ𝑏 =𝐾1𝑠 =5.98MPa<σ
̅̅̅̅
𝑏𝑐 = 15𝑀𝑃𝑎
Donc pas d’armatures comprimées A’=0
𝑀𝑠𝑒𝑟 0.375
β1=0.912 et donc On a A=β ̅̅̅𝑠̅
= 0.912∗0.54∗250=30.46cm2
1 ∗𝑑∗σ

2.Travée T2 :
 Dimensionnement de la section à l’ELU :
Pour calculer le ferraillage b doit être inférieure à b0+L/5 =0.25+(7.23 /5)=1.696m

On prend une valeur de b=1.6m


ℎ 0.55 0.85∗25
Nous calculons Mbt= 𝑏×h×(𝑑−2)×𝜎𝑏𝑐= 1.6×0.55×(0.9*0.55− 2 )× 1.5 =2.74MN.m Et nous
avons Mu=0,3112MN.m c’est-à-dire Mbt>Mu donc la table n’est pas entièrement compri-
mée nous passons au calcul en section rectangulaire 
𝑀𝑢 0.3112
=𝑏𝑑2 σbc=𝑏𝑑2 σbc =0.054<R=0.372 Pas d’armatures comprimés

Section rectangulaire

μ 0,05491765
α 0,071
Z 0,486
Ast (cm2) 14,7

Section minimale :
𝐼 𝑓𝑡𝑗
Amin=0.81ℎ𝑣 ∗ 𝑓𝑒 =7.6cm2
A=Ast=14.7cm2
A>Amin donc Aretenue=14.7cm2

 Dimensionnement de la section à l’ELS :

Contrainte admissible du béton :


σ𝑏𝑐
̅̅̅̅=0.6*f𝑓𝑐28 =0.6*25=15MPa
Moment de comparaison :
𝑏.ℎ𝑓 ℎ 1.6∗0.2 0.2
𝑀0 = σ𝑏𝑐 (𝑑 − 3𝑓 ) = 2 . 15(0.5 − 3 )
̅̅̅̅
2
𝑀0 =1.04MN.m
On a 𝑀𝑠𝑒𝑟 =0.22MN.m <1.04MN.m on calcul alors la section en T comme une section rectan-
gulaire de largeur 𝑏𝑒𝑓𝑓 = 1.6𝑚 et de hauteur h=0.5m
Contrainte limite de compression du béton :
σ𝑏𝑐
̅̅̅̅=0.6𝑓 𝑐𝑗 =0.6*25=15MPa
Contrainte limite de traction des aciers(ouverture des fissures)
*fissuration préjudiciable :
2
σ𝑠
̅̅̅=inf{ 𝑓 ;max(0.5𝑓𝑒 110√𝑓𝑡𝑗 )}
3 𝑒
: est le coefficient de fissuration on a  = 1 pour les aciers RL et  = 1.6 pour les aciers
HA.
2
̅̅̅=inf{
σ 𝑠 500 ;max(0.5*500;110√1.6 ∗ 1.2)}= ̅̅̅=inf{333.33;max(250;152.4)}=inf{333.33;250}
σ𝑠
3
=250MPa
𝑀 0.22
µ𝑠𝑒𝑟 =𝑏𝑑𝑠𝑒𝑟

= =0.0022
σ̅̅̅ 1.6∗0.52 ∗250
𝑠
̅σ̅̅̅
On a K1=f(µ𝑠𝑒𝑟 )  K1=49.10  σ𝑏 =𝐾1𝑠 =5.09MPa<σ
̅̅̅̅
𝑏𝑐 = 15𝑀𝑃𝑎
Donc pas d’armatures comprimées A’=0

𝑀𝑠𝑒𝑟 0.22
β1=0.922 et donc On a A=β ̅̅̅𝑠̅
= 0.922∗0.5∗250=19.09cm2
1 ∗𝑑∗σ

Calcul Moments selon l’EUROCODE :


Analyse élastique linéaire :

L’analyse élastique linéaire est fondé sur la théorie de l’élasticité .pour déterminer les sollici-
tations, on suppose généralement les sections non fissurées ;des relations contraintes/dé-
formations linéaires et on utilise les valeurs moyennes du module de Young.

Les moments sur appui sont calculés par application du théorème des trois moments.

Sans oublier que l’Eurocode utilise les portées effectives entre axe et pas entre nus d’appui.

L’EC2 utilise dans son calcul la portée effective (utile )

Poutre T1(h=60)
a1=0.125m a2=0.125m
Poutre T2(h=0.55)
a1=0.125m a2=0.125m
On en déduit les longueurs effectives :
Leff1=ln + a1+a2=8.39m
Leff2=ln + a1+a2=7.48m
Iw=
 Détermination du moment sur appui :


w=4.5*10-3
e=3.47*10-3
Donc d’après tout calcul fait, on trouve MA2=-79.09T.m

 Détermination sur travée se calcul de la façon suivante


Pour la travée T1 on trouve à x=3.31un moment maximal de MEd= 55.89T.m
Pour la travée T2 on trouve à x=4.85 un moment maximal de MEd=31.69 T.m
Ferraillage suivant l’EC2 :
 Moment de Référence :
Il s’agit d’un moment frontière permettant de savoir dans quelle partie se trouve l’axe de
contrainte
et de déformation nulle. Pour cela on calcule le moment que peut reprendre la section si
l’axe neutre se trouve à l’interface entre la table de compression et la nervure.


beff est calculé selon l’Eurocode par :


La Travée T1 :
 Dimensionnement à l’ELU:
Avec l0=leff leff=8.39m 
On a
4.83 4.83
beff,1=Min(0.2 2 +0.1*8.39;0.2*8.39; 2 )=Min(1.322;1.678 ;2.415)=1.32m
4.41 4.41
beff,2=Min(0.2 +0.1*8.39;0.2*8.39 ; )=Min(1.28 ;1.678 ;2.205)=1.28m
2 2


4.83 4.41
beff=Min(1.32+1.28+0.25 ; 2 + 2 +0.25)=Min(2.85 ;4.87)=2.85m
 Dimensionnement des armatures à l’ELU :

La zone comprimée peut reprendre un volume de contrainte :


25
Fc=beff..hf.fcd=1.8*0.2*1.5=6MN
Le bras de levier est alors :
La hauteur utile est définie dans l’EC2 par :


On a un béton de classe B donc d=0.95h
hf 0.2
Zc=d- 2 =0.95*0.6- 2 =0.47m
Donc le moment de référence pouvant être repris par la table de compression de la poutre
est :
hf
MTu=beff.hf.fcd( d- 2 )=2.82MN.m
On a MEd=0.56MN.m alors MEd<MTu d’où: 
 La zone comprimée a une forme rectangulaire et l’axe neutre tombe dans la table
 La zone tendu étant négligé, calcul en section rectangulaire de largeur beff

Armatures longitudinales :
Nécessité d’aciers comprimés :

MEd 0.56
On a le moment réduit : cu=beff∗𝑑2∗fcd=2.85∗(0.57)2 ∗16.67= 0.036< μlu = μls= 0.3717(d’après le
tableau en annexe)
μcu < μlub Donc As2 = 0 Pas d’armatures comprimées
Section d’aciers tendus :
Diagramme σ−ε a palier horizontal  μAB = 0

On a un acier de classe B donc AB=0.0561


 μ=0.4569>μAB=0.2201
 μcu > < 0,225.K  formule pour zc
αe = 15 k=1  μcu = 0,036< 0,225 Formule approchée

 zc = d[1 − 0,6.μcu ]=0.57[1 − 0,6*0.036 ]=0.56m

σs1 = fyd σs1 = fyd = 435 MPa

MEd 0.56
As1,u=zc∗fyd = 0.56∗435  As1,u=23cm2
 Les armatures à retenir :
As1 = As1, u As1=23cm2
 Pourcentage minimal d’armatures(maitrise de la fissuration non requise)


fct, eff=f ctm fl=Max [(1.6-1000)*fctm; fctm]
fctm = 0.3[fck ]2 /3=0.3[25 ]2 /3=2.56
600
fct, eff=f ctm fl=Max [(1.6-1000)*2.56; 2.56]=Max(2.56;2.56)=2.56MPa
fct,eff
On a Asmin=Max[(0.26 𝑓𝑦𝑘 .bw.d);0.0013. bw.d]
2.56
=Max[(0.26 500 *25*57);0.0013*25*57]=Max(1.9 ;1.85)=1.9cm2

As1=23cm2>1.9cm2=Asmin OK

As1, u et As2 > < 0,04.Ac


As1, u = 23 cm2 < 268,8 cm2 = 0,04.[286.20+40*25] O.K.

 Retenu :
Aretenue = 23cm2
La Travée T2 :
Avec l0=leff leff=7.48m 
On a
4.83 4.83
beff,1=Min(0.2 2 +0.1*7.48;0.2*7.48 ; 2 )=Min(1.231;1.496 ;2.415)=1.23m
4.41 4.41
beff,2=Min(0.2 +0.1*7.48;0.2*7.48 ; )=Min(1.189 ;1.496 ;2.205)=1.19m
2 2


4.83 4.41
beff=Min(1.23+1.19+0.25 ; 2 + 2 +0.25)=Min(2.67 ;4.87)=2.67m
 Dimensionnement de l’armature à l’ELU :

La zone comprimée peut reprendre un volume de contrainte :


25
Fc=beff..hf.fcd=1.6*0.2*1.5=5.33MN

La hauteur utile est définie dans l’EC2 par :


On a un béton de classe B donc d=0.95*0.55=0.52m
Le bras de levier est alors :

hf 0.2
Zc=d- =0.95*0.55- =0.42m
2 2

Donc le moment de référence pouvant être repris par la table de compression de la poutre
est :
hf
MTu=beff.hf.fcd( d- 2 )=2.24MN.m
On a MEd=0.317MN.m alors MEd<MTu d’où: 
 La zone comprimée a une forme rectangulaire et l’axe neutre tombe dans la table
 La zone tendu étant négligé, calcul en section rectangulaire de largeur b eff
Nécessité d’aciers comprimés :
MEd 0.317
On a le moment réduit : cu=beff∗𝑑2∗fcd=2.67∗(0.52)2 ∗16.67= 0.0263< μlu = μls= 0.3717(d’après le
tableau1 en annexe)
μcu < μlub Donc As2 = 0 Pas d’armatures comprimées
Section d’aciers tendus :
Diagramme σ−ε a palier horizontal  μAB = 0

 μcu > < 0,225.K  formule pour zc


αe = 15 k=1  μcu = 0,0263< 0,225 Formule approchée

 zc = d[1 − 0,6.μcu ]=0.52[1 − 0,6*0.0263 ]=0.512m

σs1 = fyd σs1 = fyd = 435 MPa

MEd 0.317
As1,u=zc∗fyd = 0.512∗435  As1,u=14.14cm2
 Les armatures à retenir :
As1 = As1, u As1=14.23cm2
 Pourcentage minimal d’armatures(maitrise de la fissuration non requise)

fct, eff=f ctm fl=Max [(1.6-1000)*fctm; fctm]
fctm = 0.3[fck ]2 /3=0.3[25 ]2 /3=2.56
550
fct, eff=f ctm fl=Max [(1.6-1000)*2.56; 2.56]=Max(2.69;2.56)=2.69MPa
fct,eff
On a Asmin=Max[(0.26 .bw.d);0.0013. bw.d]
𝑓𝑦𝑘
2.69
=Max[(0.26 500 *25*52);0.0013*25*52]=Max(1.82 ;1.69)=1.82cm2

As1=14.23cm2>1.82cm2=Asmin OK

As1, u et As2 > < 0,04.Ac


As1, u = 14.23 cm2 < 248,6 cm2 = 0,04.[267.20+35*25] O.K.

 Retenu :
Aretenue = 14.23cm2
 Dimensionnement des armatures à l’ELS :
Pw=Gw+Qw=3.46+3.7=7.16T/ml
Pe=Ge+Qe=3.46+3=6.46T /ml
On a le moment sur l’appui: Ma=-53.44T/ml
Le moment maximal sur les travées :
En x=3.15 on a un moment maximal de Mser1=35.6T.m
En x=4.84 on a un moment maximal de Mser2=22. 39T.m
La Travée T1 :
1 ℎ ̅σ̅̅̅ ℎ 00.8∗500 0.2
On a: 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟1 = 2 𝑏𝑒𝑓𝑓 . ℎ𝑓 . σ𝑐 .(d- 3𝑓 ) avec σ𝑐 =𝛼𝑒𝑠 . 𝑑−ℎ
𝑓
= . 0.57−0.2 = 14.41𝑀𝑃𝑎
𝑓 15

1 0.2
D’où : 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟1 = 2 ∗ 1.8 ∗ 0.2 ∗ 14.41*(0.57- 3 )= 1.3MN.m
On a 𝑀𝑠𝑒𝑟1 <𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟1  la zone comprimé a une forme rectangulaire de largeur 𝑏𝑒𝑓𝑓 
On a la valeur approchée de 𝑧𝑐 conduisant à une section d’armatures par léger excès :
ℎ𝑓 0.2
𝑧𝑐 = 𝑑 − = 0.57 − = 0.50𝑚
3 3
𝑀𝑠𝑒𝑟 0.36
𝐴𝑠1,𝑠𝑒𝑟 = 𝑧 ̅̅̅𝑠̅
=0.5∗400 = 18𝑐𝑚2
𝑐 ∗σ

La Travée T2 :
1 ℎ ̅σ̅̅̅ ℎ 0.8∗500 0.2
On a: 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟 = 2 𝑏𝑒𝑓𝑓 . ℎ𝑓 . σ𝑐 .(d- 3𝑓 ) avec σ𝑐 =𝛼𝑒𝑠 . 𝑑−ℎ
𝑓
= . 0.52−0.2 = 16.67𝑀𝑃𝑎
𝑓 15

1 0.2
D’où : 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟 = 2 ∗ 1.6 ∗ 0.2 ∗ 16.67.(0.52- 3 )= 1.21MN.m
On a 𝑀𝑠𝑒𝑟 <𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟  la zone comprimé a une forme rectangulaire de largeur 𝑏𝑒𝑓𝑓 
On a la valeur approchée de 𝑧𝑐 conduisant à une section d’armatures par léger excès :
ℎ𝑓 0.2
𝑧𝑐 = 𝑑 − = 0.52 − = 0.45𝑚
3 3
𝑀𝑠𝑒𝑟 0.23
𝐴𝑠1,𝑠𝑒𝑟 = 𝑧 ̅̅̅𝑠̅
=0.45∗400 = 12.78𝑐𝑚2
𝑐 ∗σ

 Dimensionnement des armatures à l’ELS :


Pw=Gw+Qw=3.46+3.7=7.16T/ml
Pe=Ge+Qe=3.46+3=6.46T /ml
On a le moment sur l’appui: Ma=-53.44T/ml
Le moment maximal sur les travées :
En x=3.15 on a un moment maximal de Mser1=35.6T.m
En x=4.84 on a un moment maximal de Mser2=22. 39T.m

1 ℎ ̅σ̅̅𝑠̅ ℎ𝑓 0.8∗500 0.2


On a: 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟 = 𝑏𝑒𝑓𝑓 . ℎ𝑓 . σ𝑐 .(d- 𝑓 ) avec σ𝑐 = . = . = 16.67𝑀𝑃𝑎
2 3 𝛼𝑒 𝑑−ℎ𝑓 15 0.52−0.2
1 0.2
D’où : 𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟 = 2 ∗ 1.6 ∗ 0.2 ∗ 16.67.(0.52- 3 )= 1.2MN.m
On a 𝑀𝑠𝑒𝑟 <𝑀𝑇𝑠𝑒𝑟  la zone comprimé a une forme rectangulaire de largeur 𝑏𝑒𝑓𝑓

̅̅̅̅𝑐
𝛼𝑒 .σ 15∗0.6∗25
𝛼1 𝛼
̅̅̅= ̅̅̅̅+σ
= =0.36
𝑒 .σ 𝑐 ̅̅̅𝑠̅ 15∗.0.6∗25+0.8∗500

1 ̅̅̅̅
𝛼1 1 0.36
𝑀𝑟𝑐 = 2 ∗ ̅̅̅
𝛼1 (1 − ) 𝑏𝑒𝑓𝑓 𝑑2 . ̅̅̅=
σ𝑐 2 ∗ 0.36 (1 − ) ∗ 1.6 ∗ 0.522 ∗ 0.6 ∗ 25=1.028MN.m
3 3

On a 𝑀𝑠𝑒𝑟 <𝑀𝑟𝑐
Donc 𝐴𝑠2 =0 et σ𝑠2 =0

On a la valeur approchée de 𝑧𝑐 conduisant à une section d’armatures par léger excès :


ℎ𝑓 0.2
𝑧𝑐 = 𝑑 − = 0.52 − = 0.45𝑚
3 3
𝑀𝑠𝑒𝑟 0.23
𝐴𝑠1,𝑠𝑒𝑟 = 𝑧 =
̅̅̅̅ 0.45∗400
= 12.78𝑐𝑚2
𝑐 ∗σ𝑠
Vérification des contraintes à l’ELS dans la section fissurée :
Type de section à considérer :
𝑏𝑒𝑓𝑓.ℎ𝑓2
f(hf)= 2 + 𝛼𝑒(𝐴𝑠1+As2)hf- 𝛼𝑒(𝐴𝑠1. 𝑑+As2.d’)
160∗.202
= 2
+ 15 ∗ 14,23*20- 15 ∗ 14,23 ∗ 52=25169cm3>0
⇒ AN dans la table et la section se comporte comme une section rectangulaire de largeur
beff=1.6m

Profondeur de l’axe neutre :


𝑏𝑒𝑓𝑓𝑥12
+ 𝛼𝑒(𝐴𝑠1+As2)x1- 𝛼𝑒(𝐴𝑠1. 𝑑+As2.d’)=0
2

160𝑥12
+ 15(14.23)x1- 15 ∗ 14.23 ∗ 52=0
2
2
80𝑥1 +213.45x1-11099.4=0
Δ=18962
−213.45+1896.67
x1= = 10.52𝑐𝑚 < 20𝑐𝑚 = ℎ𝑓
2∗80

Moment d’inertie :
𝑏𝑒𝑓𝑓.𝑥13 25.9.983
Icf= + 𝛼𝑒. 𝐴𝑠1(𝑑 − 𝑥1)2 = + 15 ∗ 𝐴𝑠1(𝑑 − 𝑥1)2
3 3
160∗10.523
= + 15 ∗ 14.23 ∗ (52 − 10.52)2 = 429353.5𝑐𝑚4
3
Contraintes :
𝑀𝑠𝑒𝑟 0.23
K= 𝐼𝑐𝑓 = 429353.5∗10−8 =53.5MN /𝑚3
Classe d’exposition XC2 σc=K*x1=53.5*0.0998=5.34 MPa<0.6*fc28=15MPa OK
σs1= 𝛼𝑒. 𝐾(𝑑 − 𝑥1)
=15*53.5*(0.52-0.10)=337MPa<400MPa OK

Comparaison des résultats donnés par l’Eurocode 2 et le BAEL 91:

 Comparaison des moments fléchissant :

Sollicitations BAEL EC2 Ratio


(BAEL /EC)
Moment max T1(MN.m) 0.5441 0.5553 0.98
en travée T2 (MN.m) 0.3112 0.315 0.99
Moment sur A2(MN.m) -0.672 -0.77 0.87
appui
 Comparaison du ferraillage sur les travées T1 et T2 :
BAEL EC2 Ratio
(BAEL /EC)
Section T1(cm2) 24.1 22.75 1.06
calculé T2 (cm2) 14.7 14.14 1.04
Section T1(cm2) 9.33 1.9 4.91
minimale T2 (cm2) 7.6 1.82 4.17

Conclusion des deux comparaisons :


On déduit d’après les résultats des tableaux ci-dessus que les Moments calculés par l’EC2
sont supérieurs à ceux calculé par l’EC2.au contraire pour le ferraillage on déduit que le fer-
raillage obtenu par l’EC2 est inferieur a celui calculé par le BAEL.
Dimensionnement d’une poutre Continue à 3 travées :

Vous aimerez peut-être aussi