Vous êtes sur la page 1sur 16

ENST/TP Atelier

‫ا ـــ ـ ــور ــ ا ــزا ــر ــ ا د ــ ــ ــراطــ ــ ا ــ ــــ ــــ ــــ‬ FRAISAGE


République Algérienne Démocratique et Populaire
‫وزارة ا ـــــ ـــــ ـــــ ــــم ا ــــــ ـــــ وا ــ ـــــ ـــــت ا ــ ــ ــ‬
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
‫ا ــــ ــــدر ـــــ ا ـــوطــــ ـــــ ــــــ ا ــ ـــ ــــ ــــ ـو ـو ـ ــ‬
Ecole Nationale Supérieure de Technologie

TECHNOLOGIE

TP Production

2ème Année GM&P

FRAISAGE
Réalisé par :
H. Aouici
S. Benlahmidi

ENST
[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 1
ENST/TP Atelier FRAISAGE

Le fraisage est, dans son principe, un procédé de combinaison de celles-ci. Compte tenu du choix de
fabrication mécanique par coupe (enlèvement de méthodes qui s’offrent en fraisage, il est important,
matière) faisant intervenir, en coordination, le au préalable, d’établir une distinction entre les
mouvement de rotation d’un outil à plusieurs arêtes différentes directions d’avance par rapport à l’axe
(mouvement de coupe) et l’avance rectiligne d’une de rotation de l’outil (figure 1). (A) correspond, sur
pièce (dit mouvement d’avance). Aujourd’hui, cette figure, à la direction axiale, (B) à la direction
toutefois, on a également un déplacement de l’outil radiale et (C) à la direction tangentielle.
par rapport à la pièce, lequel peut s’effectuer
pratiquement dans n’importe quelle direction.
L’outil de fraisage, la fraise, comporte plusieurs
arêtes de coupe dont chacune enlève une certaine
quantité de métal sous forme de copeaux. Les
avantages du fraisage sont un rendement élevé, un
bon fini de surface et une haute précision, ainsi
qu’une grande souplesse au niveau de la génération Figure 1 – Directions d’avance en fraisage
de différentes formes. Le plus souvent, le fraisage Le surfaçage (figure 2a) est une opération de coupe
est utilisé pour produire des surfaces planes, des combinée avec plusieurs arêtes, essentiellement
épaulements et des gorges, mais son efficacité en celles situées à la périphérie et, dans une certaine
contournage va croissante grâce à l’utilisation des mesure, seulement dans la partie centrale de l’outil.
techniques CNC (Computerized Numerical Control). La fraise au contact de la pièce tourne
perpendiculairement à la direction de l’avance
1 Principes de base du fraisage radiale.
1.1 Trois opérations types Le fraisage 3 tailles (figure 2b) utilise les arêtes de
Indépendamment du type de fraise choisie, coupe situées à la périphérie de l’outil. La fraise
l’opération de fraisage fera fondamentalement tourne ici autour d’un axe parallèle à l’avance
intervenir une des trois méthodes suivantes ou une tangentielle.

Figure 2 – Opérations de fraisage

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 2


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Ces deux méthodes peuvent également être — La vitesse de broche (n en tr /min) est le nombre
différenciées par la profondeur de coupe adoptée : de tours que l’outil de fraisage monté sur la broche
— en surfaçage, la profondeur de coupe dans la de la machine-outil [3] effectue par minute. Il s’agit
direction axiale est déterminée par la profondeur là d’une valeur dépendant de la machine, qui ne
de pénétration des arêtes périphériques. renseigne guère sur ce qui se passe à la périphérie
Les arêtes centrales de l’outil génèrent pour leur où l’arête de coupe fait son office.
part la surface finale de la pièce ; — La vitesse de coupe (Vc en m/min) indique pour
— pour le fraisage d’épaulements, la profondeur sa part la vitesse à laquelle l’arête de coupe travaille
de coupe dans la direction radiale est fonction de la la surface de la pièce. C’est un important paramètre
partie du diamètre de la fraise pénétrant dans la de l’outil, qui fait partie intégrante des conditions
pièce. de coupe avec, pour fonction, de garantir que
Certaines fraises peuvent également travailler dans l’opération est effectuée dans les meilleures
une troisième direction d’avance, axialement. Il conditions d’efficacité par l’outil concerné.
s’agit alors d’une opération de perçage exécutée
— La vitesse de broche, le diamètre de l’outil et la
par les arêtes de coupe centrales de l’outil.
vitesse de coupe sont naturellement liés par les
Cette méthode (figure 2c) est utilisée pour l’usinage
formules suivantes (figure 3a et 3b) :
de rainures non débouchantes, l’outil perçant alors
jusqu’à une certaine profondeur, puis passant de la

direction d’avance axiale à la direction radiale pour
1000
permettre aux arêtes périphériques d’élargir le
trou. 1000
Une combinaison de plusieurs directions d’avance
est également possible lorsque l’on désire usiner Avec
des surfaces formant un angle ou incurvées. La D : diamètre de l’outil de fraisage (mm),
fraise à avance axiale doit avoir des arêtes de coupe n : vitesse de broche (tr/min),
centrales disposées transversalement pour que sa Vc : vitesse de coupe (m/min).
partie frontale puisse exercer l’action de coupe — L’avance par minute ou vitesse d’avance (Vf en
désirée. mm/min) (figure 3c) est l’avance de l’outil en
1.2 Principales définitions cinématiques et direction de la pièce, exprimée en unités de
géométriques distance par unité de temps. On parle également ici
d’avance de table.
Pour régler les paramètres de l’opération de
fraisage, il convient en premier lieu d’établir — L’avance par tour (f en mm/tr) (figure 3c) est
quelques définitions s’appliquant aux une valeur spécialement utilisée pour calculer
caractéristiques dynamiques de l’outil de fraisage l’avance et déterminer l’aptitude d’une fraise à
dont le diamètre (D) se déplace contre la pièce.

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 3


ENST/TP Atelier FRAISAGE

surfacer à travailler en finition. Elle indique de — La profondeur de coupe, axiale (ap) en


combien l’outil avance au cours d’une rotation. surfaçage ou radiale (ae) pour le fraisage
— L’avance par dent (fz en mm/dent) (figure 3c) d’épaulements, correspond à l’épaisseur de matière
est un important paramètre en fraisage. La fraise enlevée par l’outil. C’est la distance à laquelle l’outil
étant un outil à arêtes multiples, il faut en effet est réglé au-dessous de la surface initiale de la
dispose d’un moyen de mesure pour contrôler que pièce.
chacune de ces arêtes travaille dans des conditions
— La largeur de coupe ou profondeur de coupe
satisfaisantes.
radiale (ae) en surfaçage et axiale (ap) pour le
La capacité d’enlèvement de matière de chaque fraisage d’épaulements, est la distance parcourue
dent est l’élément limitatif au niveau des par l’outil sur la surface de la pièce (figure 5).
performances de l’outil. L’avance par dent indique — Le volume de matière enlevée par unité de
la distance linéaire parcourue par l’outil alors
temps (Q) peut être déterminé en utilisant
qu’une certaine dent est engagée.
certaines de ces définitions. Ce volume correspond
— L’avance par dent représente aussi la distance à la profondeur de coupe multipliée par la largeur
couverte entre la pénétration de deux dents de coupe, multipliées par la distance dont l’outil se
successives dans la pièce. Elle peut donc être déplace au cours de l’unité de temps concernée. Le
exprimée en fonction du nombre d’arêtes de l’outil volume d’enlèvement de matière est exprimé en
(z) et de l’avance par minute, ou sous forme millimètres cubes par minute (figure 6).
d’avance par tour (figure 4).

Figure 3 – Paramètres de coupe

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 4


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Figure 4 – Avance par dent et avance par tour Figure 5 – Profondeur de coupe en surfaçage
(ae) et en fraisage d’épaulement (ap)

Figure 6 – Volume de métal enlevé par unité de temps

1.3 Directions de fraisage


La fraise effectue un mouvement de rotation tandis que la pièce avance dans sa direction. La coupe est
donc ainsi définie par les paramètres impliqués. Il existe deux manières de procéder, selon le sens de
rotation de l’outil par rapport à la pièce. Cette différence joue un rôle fondamental et affecte le processus
de fraisage sous divers aspects. La pièce peut avancer, selon le cas, dans le sens de la rotation ou dans le
sens opposé, ce qui a tout spécialement son importance en début et en fin de coupe.

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 5


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Figure 7 – Fraisage conventionnel et fraisage en avalant. Représentation des forces de coupe

En fraisage conventionnel (U, figure7a), la direction jusqu’à la fin de la passe. Dans le cas de fraisage en
d’avance de la pièce est à l’opposé du sens de avalant (D, figure7b), la direction d’avance est la
rotation de la fraise dans la zone de coupe. même que le sens de rotation de la fraise.
L’épaisseur des copeaux, nulle au départ, augmente
L’épaisseur de copeau va donc diminuer jusqu’à forte épaisseur de copeau est un élément favorable
être égale à zéro en fin de passe. Le fraisage et les forces de coupe tendent à presser la pièce
conventionnel, où l’usinage démarre avec une contre la fraise, maintenant ainsi la plaquette dans
épaisseur de copeau nulle, engendre des forces de le trait de coupe.
coupe élevées qui tendent à séparer la fraise de la En cours de fraisage, il arrive parfois que des
pièce. La fraise doit être engagée à force dans la copeaux collent ou se soudent à l’arête de coupe,
pièce, ce qui crée un effet de frottement ou de qu’ils accompagnent alors jusqu’à l’amorce de la
galetage accompagné d’un fort dégagement de passe suivante. En fraisage conventionnel, ces
chaleur et, souvent aussi, un contact avec une copeaux risquent d’être coincés entre la dent et la
surface écrouie résultant de l’usinage précédent. pièce avec, pour conséquence, une rupture de la
Les forces de coupe ont également tendance à dent. En fraisage en avalant, les mêmes copeaux
soulever la pièce au-dessus de la table de la sont, par contre, cisaillés en deux et
machine, ce qui oblige donc à faire très attention à n’endommagent pas l’arête de coupe.
la tenue du montage.
Dans le cas du fraisage en avalant, la fraise démarre En conséquence, le fraisage en avalant est à
avec une forte épaisseur de copeau. Cela évite préférer chaque fois que la machine, le système de
l’effet de galetage, avec réduction du dégagement fixation de l’outil et la pièce le permettent.
de chaleur et de la tendance à l’écrouissage. Cette

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 6


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Le fraisage en avalant impose toutefois certaines surépaisseur d’usinage. Il faut alors veiller à ce que
servitudes du fait que les forces de coupe tendent à la pièce soit maintenue correctement et adapter la
exercer une traction sur la fraise tout en pressant dimension de la fraise à la nature du travail exécuté.
simultanément la pièce contre la table. Cela oblige La direction des forces de coupe est toutefois plus
la machine à éliminer le jeu au niveau de l’avance favorable à l’apparition de vibrations. Les forces de
de table. Si l’outil est tiré à l’intérieur de la pièce, on coupe pour un certain taux d’avance sont plus
a une augmentation non voulue de l’avance, ce qui élevées en fraisage en avalant, mais la longueur de
peut conduire à une épaisseur de copeau excessive coupe est, par contre, plus courte. Le fraisage
et à une rupture d’arête. Dans une telle situation, il conventionnel est plus avantageux pour sa part
faut recourir au fraisage conventionnel, de même pour certaines opérations de finition.
qu’en présence de fortes variations de la

2 Fraiseuses
Les fraiseuses ont supplanté certaines machines (raboteuses, étaux limeurs) pour l'usinage de surfaces
planes. Ces machines peuvent également servir pour des opérations de contournage. L'outil, une fraise, est
fixé dans la broche et est animé d'un mouvement de rotation (mouvement de coupe). Il peut se déplacer en
translation par rapport à la pièce suivant trois directions.

Figure 8 – Fraiseuse universelle

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 7


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Différents types de machines sont en général très maniables pour tous travaux
unitaires variés ;
2.1 Éléments principaux
— fraiseuses spécialisées à prédominance de
La figure 9 indique les éléments principaux d’une fraisage et vocation particulière : fraisage des
fraiseuse universelle de type à console, d’une rainures, des vilebrequins, des arbres à cames, des
fraiseuse à banc à commande numérique et d’un panneaux ou des longerons d’aviation, etc. ;
centre d’usinage à plateau tournant et palettes — centre d’usinage, toujours caractérisé par la CN
interchangeables. et le changement automatique d’outils, et
Ces machines comportent : éventuellement un dispositif de palettes.
— une table destinée à recevoir la pièce ; Par architecture (figure 10) :
— une broche qui reçoit successivement les
différents outils. La broche est logée dans un porte- — à console ;
broche que l’on nomme aussi poupée ou, lorsqu’il — à banc ;
est de forme allongée, coulant ou bélier. — à table croisée ;
La table et la broche se déplacent relativement — à table inclinable, à table universelle (inclinable
l’une par rapport à l’autre par au moins trois dans trois plans) ;
mouvements perpendiculaires (X, Y, Z). — à montant mobile ;
La disposition des éléments varie beaucoup en — à portique fixe ;
fonction de l’architecture de chaque machine — à portique mobile.
Par position de la broche :
2.2 Classification — à broche horizontale ;
En général, la classification normalisée n’est pas — à broche verticale ;
respectée dans les dénominations commerciales. — à broche orientable (universelle, multiaxe).
Compte tenu de la grande variété de modèles,
plusieurs critères sont nécessaires pour caractériser Par type de commande :
une machine et ceux qui sont le plus souvent — à commande manuelle (conventionnelle,
utilisés par les constructeurs sont indiqués ci- classique) ;
dessous. — à commande numérique (la dénomination est
Nous attirons cependant l’attention du lecteur sur souvent suivie du nombre d’axes contrôlés par la
le manque de rigueur des dénominations CN) ;
commerciales. — à reproduire.
Par type d’usinage ou d’emploi : Par dimensions :
— fraiseuse ou fraiseuse-aléseuse, capable des
— par la course de déplacement sur l’axe X;
différents travaux énumérés au paragraphe 1 ;
— par la course de déplacement sur les trois axes
— aléseuse-fraiseuse ou genre aléseuse, possédant
principaux X, Y, Z;
par rapport aux précédentes une broche d’alésage
— pour les centres d’usinage à broche horizontale
coulissante ;
et palettes, par les dimensions de la surface de la
— fraiseuse universelle et fraiseuse d’outillage,
palette exprimées en millimètres (exemple : 500×
possédant le plus souvent un moyen d’orientation
500).
relative de la pièce et de la broche ; ces machines

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 8


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Figure 9 – Fraiseuses et centres d’usinage

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 9


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Figure 10 – Différents types d’architectures de machine

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 10


ENST/TP Atelier FRAISAGE

3 Quelques types de fraises et utilisations

Exécution courte (DIN 844K)

Fraise cylindrique d’ébauche, 2 tailles,


queue cylindrique lisse

Fraise pour rainure à T, 3 tailles, denture


alternée

Fraise conique à cône renversé, 1 taille

Fraise à rainurer 3 tailles, à denture alternée

4 Opérations de fraisage

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 11


ENST/TP Atelier FRAISAGE

5 Régime de coupe
a) Tableau des vitesses de coupe et avances pour les fraises en acier rapide (HSS)
Les valeurs ci-dessous correspondent à des valeurs moyennes provenant de divers fabriquant d'outils de
coupe.

Remarques: Pour les fraises à revêtements TiCN et TiAICN, les valeurs des vitesses de coupe peuvent être
multipliées par un facteur de 1,5 à 2 selon les matières à usiner.

b) Tableau des vitesses de coupe et avances pour les fraises avec plaquettes en métal dur revêtues et
vissées

Pour des travaux spécifiques, on se référera à la documentation spécialisée.

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 12


ENST/TP Atelier FRAISAGE

Historique :
1818 : machine à fraiser d’Eli Whitney (USA), l’une des premières machines à fraiser ;
1862 : fraiseuse universelle Brown et Sharp (USA), exposée à Paris en 1867. Après plus d’un siècle de
développement où la fraiseuse est l’une des principales machines des ateliers, une grande évolution se
fait avec la commande numérique et l’apparition du centre d’usinage ;
1942-45 : premières fraiseuses à commande numérique pour applications spécifiques (Bendix USA) ;
1958 : machine MilwaukeeMatic de Kearney Trecker (USA), premier centre d’usinage. Le terme
machining center, traduit en français par centre d’usinage, est introduit dans le vocabulaire technique ;
1959 : machine MU des Ateliers GSP (France), premier centre d’usinage européen ;
1964 : Omniline de Sundstrand (USA), premier FMS (Flexible Machining System), traduit en français par
atelier flexible
.

Références bibliographiques
[1] PROD’HOMME (G.). –Commande numérique des machines-outils. B 7 130, vol. BT2 (1996).
[2] SACHOT (M.). –Fraiseuses et centres d’usinage. B 7 160, vol. BT2 (1995).
[3] PRUVOT (F.C.). –Machine-outil : présentation. B 7 120, vol. BT2 (1997).

[H. AOUICI & S. BENLAHMIDI] Page 13


22

20

12
70 4 19,50

99

Matière : Tolérances générales :


Etat de surface général :
Echelle : 1 Nom :
Langue
fr
Date : 2012 - 2013

AOUICI Hamdi
Ecole Nationale Supérieure de Technologie
18 13 12,5

7
M12

R5
38 ±0,2

50
22
10
38 ±0,1 10 M12

80 ±0,2 25
20

M12

M8
16 40 8

66 ±0,2

4
7
14
21

11
5

22

Matière : Tolérances générales :


Etat de surface général :
Echelle : 1 Nom :
Langue
fr
TRAVAUX PRATIQUES Date : 2012 - 2013

AOUICI Hamdi
Ecole Nationale Supérieure de Technologie
5 1 Vis M4

4 1 Axe S275

3 1 Element de pression C35

2 1 Arbre S275

1 1 Corps 42CrMo4

N° Nbr Désignation Matière Remarque


Matière : Tolérances générales :
Etat de surface général :
Echelle : 1 Nom :
Langue
fr
Date : 2012 - 2013
Presseur de tube

AOUICI Hamdi
Ecole Nationale Supérieure de Technologie