Vous êtes sur la page 1sur 154

REPUBLIQUE DU BENIN

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la


Recherche Scientifique

VERECHAGUINE A. K.
ECOLE SUPERIEURE DE GENIE CIVIL
----------------
MEMOIRE de MASTER PROFESSIONNEL

Dimensionnement et Modélisation du
tablier d’un pont à poutres en béton armé:
Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Présenté et Soutenu par : AHOUSSI Kolawolé C. Elwis


Kenett, titulaire du diplôme de Licence Professionnelle, pour
l’obtention du diplôme de Master Professionnel en Sciences et
Technologies

Mention : Génie Civil


Spécialité: BATIMENT & OUVRAGES D’ART

Maître mémoire : Superviseur :


Dr Emmanuel WOUYA Dr Gérard Aïssè L. GBAGUIDI
Maître assistant des universités Maître de conférences des universités
Co-maître mémoire :
Ingénieur Soubérou G.
SALOUFOU
Directeur du Cabinet AQUARUS
Ingénieurs Conseils

Année Académique : 2015-2016


6ème promotion
REPUBLIQUE DU BENIN

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la


Recherche Scientifique

VERECHAGUINE A. K.
ECOLE SUPERIEURE DE GENIE CIVIL
----------------
MEMOIRE de MASTER PROFESSIONNEL

Dimensionnement et Modélisation du tablier


d'un pont à poutres en béton armé:
Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Présenté et Soutenu par : AHOUSSI Kolawolé C. Elwis


Kenett, titulaire du diplôme de Licence Professionnelle, pour
l’obtention du diplôme de Master Professionnel en Sciences et
Technologies

Mention : Génie Civil


Spécialité: BATIMENT & OUVRAGES D’ART

Composition du Jury N°

Président :
Rapporteur :
Membre :

Date de soutenance:

Année Académique 2015-2016

6ème Promotion
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

FICHE DE CERTIFICATION DE L’ORIGINALITE DU MEMOIRE

Je soussigné AHOUSSI Kolawolé C. Elwis Kenett certifie que


ce travail réalisé sous la supervision du Docteur Gérard Aïssè
Léopold GBAGUIDI, est original et n’a jamais été présenté pour
l’obtention de quelque grade universitaire que ce soit.

L’auteur Le Superviseur

Date :…………… Date :……………

Kolawolé C. E. K. AHOUSSI Dr Gérard Aïssè L. GBAGUIDI

Le maître mémoire Le Co-maître mémoire


Date : ....................... Date :.......................

Dr Emmanuel WOUYA M. Soubérou Gbèdosssou SALOUFOU

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par i
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

FICHE DE CERTIFICATION DES CORRECTIONS

L’auteur Le Superviseur

Date: ……………… Date: …………….

Kolawolé C. E. K. AHOUSSI Dr Gérard Aïssè L. GBAGUIDI

Le Directeur Académique
Date: …………………..

Professeur Dominique C.K. SOHOUNHLOUE

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par ii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Avant-propos
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Avant-propos

Le Génie Civil est parsemé de tous types de réalisations


tant terrestres, marines qu'aériennes. Chaque jour donne
naissance à une nouvelle technique soit de construction, que de
conception. Les ouvrages d'habitation et d'art voient d'énormes
innovations tant dans sa forme, que dans sa réalisation. Il est
plus qu'évident alors que les méthodes de calcul, afin de rendre
palpable la conception des structures définies par les ingénieurs
et les architectes, ont elles aussi pris un envol des plus
fulgurants du fait, du soin et de l'esthétique que doit présenter
chaque ouvrage à réaliser, ceci représentant le patrimoine de
toute une nation voire de tout un continent. Il est donc impérieux
d'être efficient et de prendre en compte plusieurs paramètres afin
de faire un choix conséquent en ce qui concerne le calcul de tout
type de structure. Ces méthodes vont des plus simples au plus
complexes. Il en va aussi de l'ampleur de la structure à ériger et
de l'importance que cela revêt pour l'instigateur dudit projet.

C'est dans cette optique de pourvoir des personnes


compétentes en matière de design et de calcul de telles structures
que l'Ecole Supérieure de Génie Civil VERECHAGUINE A.K. s'est
mise à charge au travers de ses différentes formations qu'elle
propose et aussi de ces différents cycles de formation, de mettre
à la disposition du public béninois et de la sous-région une
plateforme dédiée pour ce faire qui permet de poser les bases
architecturales et structurales de tout type de bâtiment et
d'ouvrage d'art. Au travers de son cycle Master, elle va plus en
profondeur afin de révéler en plus de nouvelles méthodes de
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par iii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

calcul des structures, les méthodes numériques qui ont été à


l'issue de l'élaboration de formules utilisées de façon mécanique
dans nos formations antérieures. Toute cette formation, qui a une
durée de deux (02) ans, est sanctionnée par un stage au cours
duquel nous avons été accueilli par le Cabinet AQUARUS
Ingénieurs Conseils pour une durée de quatre mois au cours de
laquelle nous avons rédigé notre mémoire de fin de formation
dont le thème est intitulé: «Dimensionnement et Modélisation
d'un tablier d’un pont à poutres en béton armé: Cas du pont
de Kpalimin (Togo)». Dans ce mémoire, nous allons exposer les
généralités sur les ponts en béton armé, dimensionner les
éléments du tablier du pont, ensuite nous avons utilisé le logiciel
Autodesk Robot Structural Analysis Professional 2012 afin de
modéliser le tablier de ce pont. Ce document se veut être un outil
qui concilie la théorie à la pratique surtout en matière
d'élaboration d'un projet de calcul du tablier d’un pont à poutres.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par iv
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dédicaces
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Dédicaces

Je dédie cette œuvre à:

 Dieu Tout Puissant, qui contre toutes attentes, m'a


prêté vie afin de rédiger le présent document et de
pouvoir le présenter;
 Mes parents Edwige AHOUSSI et Léon AHOUSSI, votre
éducation, votre amour du prochain, votre sens de
l’humilité et votre esprit de discernement resteront
toujours un modèle précieux pour moi. Recevez à
travers ce travail le témoignage de ma pleine
reconnaissance et de mon affection inaliénable;
 Tous mes frères et sœurs qui, de près ou de loin m'ont
soutenu pendant toute ma formation.

Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par v
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Remerciements
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Remerciements

Nous ne saurions accomplir ce travail sans exprimer toute notre


reconnaissance à :

 M. GBAGUIDI Gérard Aïssè Léopold, Directeur et Fondateur


de l'Ecole Supérieure de Génie Civil VERECHAGUINE pour
son soutien indéfectible et pour le soin qu'il accorde à ses
étudiants tel un père pour ses enfants.

En qualité de superviseur de ce document, nous ne saurions


oublier son soutien de rigueur et tous les efforts consentis
afin de faire de ce document, un support de référence pour
les générations à venir;

 M. WOUYA Emmanuel, qui en qualité de maître mémoire,


n'a point fait cas de son indisponibilité afin d'apporter toute
son expertise dans la rédaction de ce document. Nous vous
prions de recevoir toute l'expression de notre gratitude;

 M. SALOUFOU Soubérou Gbèdossou, qui en dépit de toutes


ses nombreuses responsabilités, a accepté la conduite de la
rédaction de ce document en qualité de co-maître. Nous
vous remercions de la disponibilité et l'attention sans
réserve non seulement dans son Cabinet AQUARUS
Ingénieurs Conseils qui nous a chaleureusement accueilli
mais aussi dans le suivi minutieux de la rédaction de ce
document afin d'en faire un support didactique de qualité;

 Tout le corps professoral du cycle Master de l'Ecole


Supérieure de Génie Civil VERCHAGUINE A.K. pour les
différentes notions acquises et la discipline et l'abnégation
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par vi
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

dont vous avez fait preuve afin de donner de l'éclat et


d'asseoir à bien des égards les valeurs académiques et
morales au sein du corps estudiantin.

Nous nommons ici:

 M. Farouk DJIBRIL, Enseignant en Résistance des


Matériaux Approfondie et Dynamique des Structures
pour les cours de renforcement et pour les deux années
de Master;

 M. Martin GNAHA, Enseignant en Résistance des


Matériaux pour les cours de renforcement;

 M. Médard SOUZA (de), Enseignant en Mathématiques


pour Ingénieurs pour les cours de renforcement;

 M. Mohamed DJARRA, Enseignant Chercheur en


Mathématiques pour Ingénieurs pour les cours de
renforcement;

 M. Bienvenu OLORY, Enseignant Chercheur en Anglais


Technique;

 M. Clément LALEYE, Enseignant en Management QSE;

 M. Bernardin KPAMEGAN, Enseignant Chercheur en


Analyse Numérique;

 M. Wilfrid HODE, Enseignant en Géotechnique;

 M. Villévo ADANHOUNME, Enseignant Chercheur en


Mathématiques et Sciences de l'Ingénieur;

 M. Léonard MONTEIRO, Enseignant en Langage de


programmation;
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par vii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 M. Alain ADOMOU, Enseignant Chercheur en


Mécanique des milieux continus;

 M. Akanho TOUKOUROU, Enseignant chercheur en


Physiques des matériaux;

 M. Maximin ALMEIDA (d'), Enseignant en Calcul


Structurel par Ordinateur;

 M. Alain KOUCHICA, Architecte Urbaniste DPLG;

 M. Mariano BOCOVO, Enseignant Chercheur en Béton


armé;

 M. Romaric EHINNOU, Enseignant Chercheur en


Environnement et Gestion d'Ouvrages;

 M. Médard ADJAKPA, Enseignant chercheur en


Méthode de Recherche Scientifique;

 M. Clément AHOUANNOU, Enseignant Chercheur en


Recherche Opérationnelle;

 M. Herbert TIGRI, Enseignant Chercheur en Analyse


Matricielle des Structures;

 M. Amos FOUDJET, Enseignant Chercheur en


Mécanique des Structures;

 M. Michel NJANKOUO, Enseignant Chercheur en


Mécanique des Structures;

 M. Valéry DOKO, Enseignant Chercheur en Mécanique


des Matériaux;

 M. Prosper ZOHOUNGBOGBO, Ingénieur Génie Civil;

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par viii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 M. Adolphe TCHEOUALI, Enseignement Chercheur


spécialiste en matériaux de structures;

 M. Valéry HOUESSOU, Ingénieur Génie Civil et


Urbanisme;

 M. Guy Médard ALAPINI, Enseignant en Management


des Projets;

 M. Venant QUENUM, Enseignant en Business Plan et


Création d'entreprises;

 M. Ernesto HOUEHANNOU, Enseignant Chercheur


spécialiste en matériaux de structures;

 M. Victor GBAGUIDI, Enseignant Chercheur en


Mécanique des structures;

 M. Septime GBAGUIDI, Ingénieur en Géotechnique;

 M. Ruben AZAGNADJI, Enseignant en Géotechnique


Routière;

 M. Jean DEGBEGNI, Ingénieur sénior hydroélectrique;

 M. Sylvain AVOTRICAN, Enseignant en Construction


Routière;

 M. Taofic BACHAROU, Enseignant en Hydraulique


Routière;

 M. Marcos El HAFIZ, Architecte Urbaniste DPLG;

 M. Philippe GALLIMARD, Enseignant Chercheur en


Matériaux Bois;

 M. Clément FAGNON, Enseignant Chercheur en

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par ix
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Structures Offshores et Travaux Maritimes;

 M. Isidore OGAN, Enseignant Chercheur en Structures


Offshores et Travaux Maritimes.

 Toute l'administration de l'Ecole Supérieure de Génie Civil


VERECHAGUINE A.K. pour l'attention et la cordialité dont
elle a fait preuve dans nos différentes interactions;
 Toute l'administration de AQUARUS Ingénieurs Conseils
pour la bonne ambiance, le dynamisme et la disponibilité
dont il a fait preuve, tout au long de notre temps passé dans
la structure;
 La sixième promotion de Master, mes camarades de
promotion pour cette ambiance conviviale avec laquelle nous
sommes venus jusqu'à ce jour. Merci pour la bonne entente
et l'entraide dont vous avez fait preuve;
 Au président et aux membres du jury qui ont accepté
donner de leur temps afin d'apprécier la qualité de ce
document.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par x
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Sommaire
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Sommaire

FICHE DE CERTIFICATION DE L’ORIGINALITE DU MEMOIRE .............................................................. I

FICHE DE CERTIFICATION DES CORRECTIONS ......................................................................................... II

AVANT-PROPOS ................................................................................................................................................... III

DEDICACES ............................................................................................................................................................. V

REMERCIEMENTS ...............................................................................................................................................VI

SOMMAIRE .............................................................................................................................................................XI

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS ........................................................................................................XIII

LISTE DES TABLEAUX ..................................................................................................................................... XIV

LISTE DES FIGURES .......................................................................................................................................... XV

RESUME .................................................................................................................................................................... 1

ABSTRACT ................................................................................................................................................................ 2

INTRODUCTION GENERALE .............................................................................................................................. 3

CHAPITRE 1 : CADRE INSTITUTIONNEL DU STAGE ................................................................................... 5

1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL .............................................................................. 5

2. LES MOYENS DE TRAVAIL ....................................................................................................................... 7

3. ORGANISATION DU CABINET AQUARUS INGENIEURS-CONSEILS ............................................ 8

4. OBJECTIFS ET DOMAINES D'INTERVENTION DU CABINET ........................................................ 10

CHAPITRE 2: GENERALITES SUR LES PONTS EN BETON ARME .......................................................... 14

1. HISTORIQUE ET DEFINITION DES PONTS COURANTS.................................................................. 14

2. CLASSIFICATION DES PONTS COURANTS ........................................................................................ 16

3. CLASSE DES PONTS .................................................................................................................................. 20

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par xi
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

CHAPITRE 3: LE DIMENSIONNEMENT DE QUELQUES ELEMENTS STRUCTURELS DU


TABLIER ....................................................................................................................................................... 22

1. NOTE D’HYPOTHESES GENERALES .................................................................................................... 22

2. CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX ............................................................................................. 23

3. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS STRUCTURELS DU TABLIER ........................................ 33

4. CALCUL DU POIDS PROPRE DES ENTRETOISES ............................................................................. 40

5. CALCUL DU POIDS PROPRE DE L’ENROBE....................................................................................... 40

6. TABLEAUX RECAPITULATIFS DES CHARGES PERMANENTES SUR LES POUTRES ............. 41

7. CALCUL DES SOLLICITATIONS ............................................................................................................ 42

CHAPITRE 4: CAS PRATIQUE DE LA MODELISATION DU TABLIER AU LOGICIEL ARSAP 2012 . 90

1. CONSTRUCTION DU MODELE GEOMETRIQUE ............................................................................... 90

2. CONSTRUCTION DU MODELE ELEMENTS FINIS(EF)..................................................................... 91

3. INTRODUCTION DES CONDITIONS DE FIXATION(APPUIS) ......................................................... 92

4. CHOIX DES NORMES ET REGLEMENTS A UTILISER ..................................................................... 93

5. DEFINITION DES COMBINAISONS D'ACTIONS ................................................................................ 94

6. TABLEAU DE FERRAILLAGE DES POUTRES ET ENTRETOISES ............................................... 102

CHAPITRE 5: DIFFICULTES RENCONTREES-SUGGESTIONS ET RECOMMANDATIONS ............. 103

1. DIFFICULTES RENCONTREES ............................................................................................................. 103

2. SUGGESTIONS-RECOMMANDATIONS .............................................................................................. 104

CONCLUSION ...................................................................................................................................................... 105

REFERENCES BIBIOGRAPHIQUES................................................................................................................ 106

ANNEXES .............................................................................................................................................................. 109

TABLE DES MATIERES ..................................................................................................................................... 112

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par xii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Liste des
sigles et
abréviations
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Liste des sigles et abréviations


SIGLES ET
DEFINITIONS
ABREVIATIONS
VRD Voirie et Réseaux divers

SETRA Service d'Etudes Techniques des Routes et


Autoroutes
CCTG Cahier de Clauses Techniques et Générales
DOA Division Ouvrages d'Art
LCPC-SETRA Laboratoire Central des Ponts et Chaussées
DTU Document Technique Unifié
BAEL Béton Armé aux Etats Limites
CPA Ciment Portland Artificiel
CHF Ciment de Haut Fourneau
CLK Ciment de Laitier au Clinker
ELU Etat Limite Ultime
ELS Etat Limite de Service

δ Coefficient de majoration dynamique


γ Rigidité unitaire de torsion
ARSAP Autodesk Robot Structural Professional
P Charge uniformément répartie
Amin Section d'armatures minimale
Mtser Moment de référence d'une section en T à
l'E.L.S.
Mrb Moment résistant béton
Г Moment de torsion
T Effort tranchant

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par xiii
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Liste des
tableaux
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Liste des tableaux


Tableau 1 : Récapitulatif du personnel du Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils . 7
Tableau 2 : Références techniques du Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils...... 12
Tableau 3 : Caractéristiques des matériaux au niveau du tablier .......................... 23
Tableau 4 : Le nombre de poutres en fonction de la largeur du pont ..................... 34
Tableau 5 : Les éléments du tablier et leurs dimensions géométriques .................. 35
Tableau 6 : Tableau récapitulatif des charges permanentes d’une poutre
intermédiaire et d’une poutre de rive ..................................................................... 41
Tableau 7 : Tableau récapitulatif des charges permanentes de toutes les poutres et
des entretoises ...................................................................................................... 42
Tableau 8 : Tableau récapitulatif des coefficients de majoration dynamique .......... 46
Tableau 9 : Tableau récapitulatif des coefficients de majoration dynamique pour le
hourdis ................................................................................................................. 48
Tableau 10 : Récapitulatif des sollicitations dues aux charges permanentes ......... 58
Tableau 11 : Affectation des coefficients de majoration dynamique aux sollicitations
............................................................................................................................. 58
Tableau 12 : Coefficient K en fonction de b/a nécéssaire pour le calcul de l’inertie
de torsion .............................................................................................................. 61
Tableau 13 : Tableau récapitulatif du coefficient K de GUYON MASSONNET......... 63
Tableau 14 : Récapitulatif des moments affectés des coefficients de majoration
dynamique ............................................................................................................ 64
Tableau 15 : Tableau récapitulatif des efforts tranchants affectés des coefficients de
majoration dynamique .......................................................................................... 65
Tableau 16 : Efforts combinés ELS et ELU ............................................................ 67
Tableau 17 : Tableau résumant le calcul des poutres de rive................................. 68
Tableau 18 : Tableau résumant le calcul des poutres intermédiaires .................... 69
Tableau 19 : Moments fléchissants et Efforts tranchants au mètre linéaire ........... 75
Tableau 20 : Affectation aux sollicitations des coefficients de majoration
dynamiques pour le hourdis.................................................................................. 76
Tableau 21 : Tableau des combinaisons des moments fléchissants ....................... 76
Tableau 22 : Tableau des moments fléchissants à l’appui et en travée .................. 77
Tableau 23 : Tableau résumant le calcul des armatures longitudinales de l’hourdis
aux appuis ............................................................................................................ 78
Tableau 24 : Tableau résumant le calcul des armatures longitudinales de l’hourdis
en travée ............................................................................................................... 80
Tableau 25 : Contrainte du béton et de l’acier à l’ELS ........................................... 81
Tableau 26 : Types de surcharges pour le calcul de la dalle en encorbellement ..... 83
Tableau 27 : Tableau des combinaisons des moments fléchissants au niveau du
trottoir .................................................................................................................. 83
Tableau 28 :Moments fléchissants et effotts tranchants sur appui et en travée ..... 85
Tableau 29 : Tableau récapitulatif des surfaces d’acier des entretoises ................. 89

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par xiv
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Liste des
figures
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Liste des figures

Figure 1: Vue du Cabinet d'études AQUARUS Ingénieurs Conseils ............... 5


Figure 2 : Schéma d’indication du Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils .. 6
Figure 3 : Organigramme du Cabinet d’études AQUARUS Ingénieurs Conseils
................................................................................................................... 9
Figure 4 : Schéma type d’un passage inférieur cadre fermé (PI-CF) ............ 17
Figure 5 : Schéma d’un passage inférieur portique ouvert (PI-PO) .............. 17
Figure 6 : Schéma type d’un portique ouvert double .................................. 17
Figure 7 : Coupe type d’un pont dalle ........................................................ 18
Figure 8 : Schéma d’un pont à poutres en béton armé ............................... 19
Figure 9 : Coupes transversales des poutres simples et à talon .................. 20
Figure 10 : Définition des axes de construction.......................................... 90
Figure 11 : Définition du choix du type de ferraillage de la dalle sous
chaussée ................................................................................................... 91
Figure 12 : Boîte de dialogue Options de maillage avancées ....................... 91
Figure 13 :Génération du maillage ............................................................. 92
Figure 14 :Boîte de dialogue Appuis et Vue 3D des appuis ......................... 93
Figure 15 :Boîte de dialogue Préférences de l’affaire-Choix de la norme de
conception ................................................................................................ 94
Figure 16 :Boîte de dialogue des différents cas de charges ......................... 95
Figure 17 :Application des différents cas de charges-Cas du garde-corps ... 96
Figure 18 :Boîte de dialogue du cas de charges du gradient de température
................................................................................................................. 96
Figure 19 : Boîte de dialogue du cas de charge du trottoir.......................... 97
Figure 20 :Fenêtre du cas de charges des poutres de rive et des poutres
intermédiaires ........................................................................................... 97
Figure 21 : Boîte de dialogue du cas de charge du poids propre des poutres
de rive ....................................................................................................... 98
Figure 22 : Définition des convois et de leur itinéraire................................ 98
Figure 23 : Diagramme des moments fléchissants My du convoi Bc ........... 99
Figure 24 : Calcul du convoi Bc ............................................................... 100
Figure 25 : Fenêtre définissant les moments fléchissants My et les
déformations pour les convois Bt ............................................................. 100
Figure 26 : Fenêtre définissant les moments fléchissants My pour le convoi
Me120 ..................................................................................................... 101
Figure 27 : Tableau de ferraillage des poutres et des entretoises .............. 102

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par xv
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Résumé
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Résumé

Le présent document relate le dimensionnement des éléments


structurels d'un pont dalle en béton armé. Pour ce faire, le thème
sur lequel nous nous sommes basés est intitulé:
«Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)». Il
s'articule autour des points suivants:

 les généralités sur les ponts en béton armé;

 le prédimensionnement des éléments structurels du tablier à


savoir: le tablier, les poutres, les entretoises;

 la modélisation du tablier du pont via le logiciel Autodesk


Robot Structural Analysis Professional 2012.

Mots-clés: Pont à poutres, tablier, Modélisation.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 1
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Abstract
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Abstract

This document deals with the calculation of a beam bridge


concrete's structural elements. To solve this problem, the theme
on which we based, is titled: «Calculation and Modeling for
Concrete Beam Bridge's road platform: Kpalimin's Bridge
Case».

This document is written on the following items:

 Presentation of different types of concrete bridges,

 The calculation of the different structural elements of the


road platform which are: beams, struts, the road platform
himself,

 Road platform's modeling through the software Autodesk


Robot Structural Analysis Professional 2012.

Key words: Beam bridge, road platform, Modeling.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 2
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Introduction
générale
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Introduction générale

L'essor économique et socioculturel d'une nation passe


assurément par l'érection de nombreux édifices qui font office de
monuments historiques, de symboles d'une nation. Ces
structures sont pour la plupart complexes. Au nombre de celles-
ci, nous pouvons citer le pont de San Francisco appelé le Golden
Gate, la tour de Pise en Italie, la tour Eiffel à Paris. Pour parvenir
au calcul de telles structures, il faut procéder étape par étape,
tout en disséquant ledit problème en de tous petits problèmes
afin de rassembler, les petites solutions correspondantes pour
obtenir la solution globale à ce problème. C'est le principe
inhérent à la méthode des éléments finis qui est une méthode
approchée utilisée pour la résolution de tout type de problème de
calcul de structure tout en tenant compte des effets physiques
(flexion, compression, torsion) qui comprennent ledit phénomène.

C'est dans cette optique, que l'Ecole Supérieure de Génie


Civil VERECHAGUINE A.K. a initié dans un programme d'études
un stage académique d'une certaine durée selon le cycle afin de
toucher du doigt les réalités liées au calcul des structures. Le
nôtre s'est déroulé dans le Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils
où nous avons travaillé sur le thème intitulé: «Dimensionnement
et Modélisation du tablier d'un pont à poutres en béton armé:
Cas du pont de Kpalimin (Togo)».

Ce présent mémoire se répartit en six (06) parties. Lesquelles


sont:

 la définition du cadre institutionnel du stage;

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 3
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 les généralités sur les ponts en béton;

 le dimensionnement des éléments de la structure du


tablier;

 la modélisation et la simulation numérique du tablier du


pont avec le logiciel Autodesk Robot Structural
Professional 2012;

 les différentes difficultés rencontrées, les suggestions et


recommandations.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 4
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Chapitre 1
Cadre institutionnel du stage
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Chapitre 1 : Cadre institutionnel du stage

1. Présentation de la structure d'accueil


1.1. Présentation du cabinet
Créé le 17 juin 2007, selon le statut d'état le 10 juillet 2009
sous le numéro RCCM: RB Cotonou 2009-A7721 par l'Ingénieur
de Conception Génie Civil Soubérou Gbèdossou SALOUFOU, le
cabinet AQUARUS Ingénieurs-Conseils est enregistré à l'INSAE
sous le numéro IFU: 3200901260610 du 20 juillet 2009.

1.2. Situation géographique de AQUARUS Ingénieurs-


Conseils
Le Cabinet AQUARUS Ingénieurs-Conseils est un cabinet de
calcul de structures en Bâtiments et Ouvrages d'art qui a son
siège social au quartier Tokpota 1, carré 1244, parcelle E dans le
5ème arrondissement de la ville de Porto-Novo.
Le schéma et les photos ci-dessous nous donnent de plus
amples détails sur son emplacement.

Figure 1: Vue du Cabinet d'études AQUARUS


Ingénieurs Conseils

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 5
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 2 : Schéma d’indication du Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 6
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2. Les moyens de travail


2.1.Moyens matériels
Le cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils possède
d’importants matériels pour ses diverses prestations. Entre
autres, nous pouvons citer :
- le matériel informatique et électronique permettant le
traitement de textes, l’exécution des plans
architecturaux et des calculs de structures. On peut
citer des micro-ordinateurs, des imprimantes, un
traceur, un scanner et des logiciels avec licence
(ArchiCAD, Arche, AutoCAD, Micro Piste, RobotBAT)
aptes à la conception des plans et au calcul de
structures.
- le matériel de mesure comme le double décamètre, les
boussoles et GPS destinés à faire des relevés sur le
terrain.
Pour assurer des missions de contrôle sur les chantiers, le
cabinet dispose de trois motos et deux véhicules.
2.2. Moyens humains
Le tableau ci-dessous présente le personnel qui accompagne
le Cabinet
Tableau 1 : Récapitulatif du personnel du Cabinet AQUARUS Ingénieurs
Conseils

Qualification Temps plein Temps partiel Total


Cadres supérieurs
Ingénieur Génie-Civil 2 - 2
Architecte urbaniste - 2 2

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 7
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Ingénieur Génie-Rural - 1 1
Ingénieur hydraulique et
- 1 1
assainissement
Géographe - 1 1
Economiste - 1 1
Juriste - 1 1
Total 2 7 9
Techniciens
Techniciens industriels 3 - 3
Dessinateur 3 - 3
Métreurs 2 - 2
Total 8 0 8
Personnel administratif
Secrétaire 1 1 2
Comptable 1 - 1
Analyste programmeur 1 0 1
Total 3 1 4
TOTAL GENERAL 13 08 21

3. Organisation du Cabinet AQUARUS Ingénieurs-Conseils


La multiplicité des tâches au sein du cabinet conduit à la
délimitation des responsabilités de chacun. C’est de cette vision
que l’organigramme ci-dessous a été réalisé pour nous renseigner
sur les différents services et les liaisons qui existent entre eux.
Le Cabinet AQUARUS Ingénieurs Conseils est structuré tel
que le montre l’organigramme ci-après.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 8
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 3 : Organigramme du Cabinet d’études AQUARUS


Ingénieurs Conseils

NB: Pour l'accomplissement de ses diverses missions, le


cabinet s'appuie sur le savoir-faire de collaborateurs extérieurs
spécialisés dans de nombreux domaines de compétence et qui
peuvent être rapidement mobilisés en cas de besoin.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 9
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

4. Objectifs et Domaines d'intervention du cabinet

AQUARUS INGENIEURS CONSEILS est un cabinet de


missions d’ingénierie et d’expertise dans l’ensemble des domaines
du Génie Civil (Bâtiments, routes, ouvrages d’art, infrastructures
de transport etc.) Ces missions couvrent toutes les phases des
projets :

• les études préliminaires;

• les études de diagnostic;

• les études techniques d'avant-projet;

• les études de faisabilité et études économiques;

• les études techniques approfondies: études


techniques d'avant-projet détaillées, les études
techniques d'exécution;

• les études de structure: études de structure Béton


Armé, études de structure en béton précontraint,
études de structure en bois lamellé collé, études de
structure charpente métallique;

• la surveillance, le contrôle et l'assistance en phase


d’exécution des travaux de routes, de bâtiments et de
Voiries et Réseaux Divers;

• l'expertise et l'évaluation des travaux de routes, de


bâtiment et VRD (Voiries et Réseaux Divers).

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 10
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Les domaines d’intervention du cabinet se résument comme suit :


- Environnement et aménagement
 études environnementales (analyse et choix de sites,
études d’impact environnementales etc..);
 études de système de gestion des déchets;
 élaboration de document d’urbanisme (schémas
directeurs, plans d’aménagement, de lotissement,
d’espace vert etc.);
 études de transport et de circulation en milieu urbain.
- Architecture
 conception architecturale, assistance au maître
d’ouvrage, direction et contrôle des travaux.
- Ingénierie urbaine
 étude et contrôle technique de bâtiments, d'ouvrages
d’art;
 conception et dimensionnement de voiries et réseaux
divers en milieu urbain (caniveaux, rues, etc.).
- Evaluation des projets d’aménagement
 étude de faisabilité pour les projets de construction,
d’aménagement et d’équipement;
 expertise immobilière par l’évaluation des terrains, des
constructions, de sinistres d’aménagement et
d’équipement.
Les références professionnelles du cabinet se présentent dans le
tableau suivant.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 11
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 2 : Références techniques du Cabinet AQUARUS Ingénieurs


Conseils

Représentant du
N° maître d’ouvrage / Maître
Description sommaire du projet Maître d’ouvrage
Maître d'ouvrage d'œuvre
délégué
Etudes techniques,
d’amphithéâtre de type R+2 avec
charpente métallique sur les
1
campus de ABOMEY – CALAVI MESRS AGETUR
TRIOMPHUS
(Amphi ALASANE DRAMANE
OUATTARA)
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux
d’assainissement et
2 ETAT MAIRIE DE
d’aménagement de la rue AQUARUS
CONGOLAIS BRAZZAVILLE
MONDZOMBO en République
Congolaise
Contrôle et surveillance partielle
des travaux de construction du
3 AFRICAINE DES ICONCEPT/
siège de l’AFRICAINE DES AGETUR
ASSURANCES KEOPS
ASSURANCES à COTONOU
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’un module de
4 quatre salles de classe avec cage CEG LA
AQUARUS
d’escalier plus bloc administratif VERDURE -
au CEG LA VERDURE à Ouèdo /
Abomey-calavi
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’une villa de type
R+1 avec piscine et piscicole à
5
Porto-Novo pour le compte de Mr
- ICONCEPT
MIGAN Constant, Conseiller au Mr MIGAN
Conseil Economique et Social du
BENI
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’un module de
6 CEG
quatre salles de classe avec cage AQUARUS
COCOTOMEY -
d’escalier au CEG COCOTOMEY
à Abomey-Calavi
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’un module de
7 CEG TORI
huit salles de classe avec cage - AQUARUS
AGOUAKO
d’escalier en RDC + 1 étage au
CEG TORI AGOUAKO à Tori

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 12
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Mission d’assistance technique à


8 AFRICAINE DES ICONCEPT/
l’AFRICAINE DES ASSURANCES AGETUR
ASSURANCES KEOPS
à COTONOU

Etudes techniques, Contrôle et


surveillance des travaux de
9 construction de mur de clôture CEG GODOMEY
- AQUARUS
au CEG GODOMEY 1 / Abomey- 1
calavi

Etudes techniques, Contrôle et


surveillance des travaux de
construction d’un module de
10 CEG LA
quatre salles de classe avec AQUARUS
VERDURE -
charpente couverture au CEG
GODOMEY 2 / Abomey-Calavi
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’une villa de type
11
R+1 à Porto-Novo pour le compte
- ICONCEPT
de Mme Hamda, Médecin sans Mme Hamda
frontière
Etudes techniques, Contrôle et
surveillance des travaux de
construction d’un module d’une
part de six salles de classe avec
12
charpente couverture et la CEG VEDOKO AQUARUS
-
réfection d’autre part d’un
module de trois salles classe au
CEG VEDOKO / Cotonou

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 13
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Chapitre 2
Généralités sur les ponts en béton
armé
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Chapitre 2: Généralités sur les ponts en béton armé

1. Historique et Définition des ponts courants


1.1. Historique
Les premiers ponts se limitaient probablement à un arbre, à
des rondins placés en travers d’un cours d’eau, ou à des lianes ou
des cordes tendues au travers d’une vallée étroite. De telles
structures sont toujours utilisées. Le principe du pont à
suspension est extrêmement ancien; il permet de franchir des
distances considérables avec une remarquable économie de
moyens. Une corde unique tendue en travers d’une gorge en
représente la forme la plus essentielle. On peut l’améliorer en y
ajoutant des cordes supplémentaires, un tablier, des côtés pour
former des mains courantes. Au VIIIe siècle, en Chine, furent
construits des ponts sur ce modèle avec des chaînes en fer.
Lorsque la morphologie du terrain rendait difficile la création d’un
pont suspendu, on édifia des ponts à travée unique ou multiple.
Le pont à piles intermédiaires, amélioré en déposant des rondins
pour relier les pierres, est le prototype du pont à travées
multiples. Des pieux en bois, enfoncés dans le fond d’une rivière,
permettent de constituer les piles. Elles supportent le pont et
assurent à la structure en rondins ou en poutres des appuis au
milieu du cours d’eau. De tels ponts sur chevalets sont encore
très utilisés pour traverser les vallées ou les cours d’eau, à des
endroits où ils ne gênent pas la circulation fluviale. L’utilisation
de piliers en pierre comme supports intermédiaires a marqué un

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 14
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

progrès supplémentaire dans la construction des ponts à poutres


en bois. On a également utilisé des bateaux au lieu de piles fixes.
1.2. Définition des ponts courants
Les ponts courants désignent la majorité des ouvrages d’art
aussi bien en surface totale de tablier, qu’en nombre. Ils
représentent de l'ordre de 75 % en nombre du patrimoine
d’ouvrages et plus de 50 % en surface.
Leur définition se déduit généralement par complémentarité de
celle des ouvrages d’art non courants.
Sont considérés comme ouvrages non courants :
• les ponts possédant au moins une travée de 40 m de portée;
• les ponts de longueur totale supérieure à 100 m;
• les ponts dont la surface totale du tablier dépasse 1 200 m2;
• les ponts mobiles;
• les ponts canaux;
• et les ouvrages se caractérisant par des difficultés
particulières de dimensionnement, de conception ou de
réalisation, relevant de techniques de construction ou de
procédés innovants, présentant des géométries complexes
(biais important, courbure prononcée…), nécessitant des
travaux de fondations spéciaux, des études particulières
(effets dynamiques), des phasages d’exécution complexes
(contrainte d’exploitation, maintien de la circulation…),
ayant un fonctionnement structurel complexe ou répondant
à des contraintes architecturales spécifiques.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 15
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2. Classification des ponts courants


Les ponts courants en béton peuvent être classés en trois
principales familles. Nous avons:

2.1. Les ponts cadres, les portiques et les ouvrages


voûtes

Ces ouvrages sont destinés au franchissement de petites


ouvertures en passage inférieur. Ils font partie de la grande
famille des ponts SETRA. Laquelle famille comporte douze ponts
types qui sont les suivants:
∗ les PI-CF et PI-PO : Passage Inférieur en Cadre Fermé ;
Passage Inférieur en Portique Ouvert ;
∗ les POD : Portique Ouvert Double ;
∗ les PSI-DA et PSI-DP : Passage Supérieur ou Inférieur en
Dalle Armée ; Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle
Précontrainte.
Les autres ponts types sont :
∗ PSI-DN : Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle Nervurée ;
∗ PSI-BA : Passage Supérieur ou Inférieur à Poutres en Béton
Armé ;
∗ PR-AD : Poutres Précontraintes par Adhérence ;
∗ VI-PP : Viaducs à travées Indépendantes à Poutres
Précontraintes ;
∗ PSI-OM : Passage Supérieur ou Inférieur à Ossature Mixte ;
∗ PS-BQ : Passage Supérieur à Béquilles ;
∗ PSI-DE : Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle Elégie.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 16
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Nous énumérerons les schémas des ponts cadres et des


portiques.

Figure 4 : Schéma type d’un passage inférieur cadre fermé (PI-CF)

Figure 5 : Schéma d’un passage inférieur portique ouvert (PI-PO)

Figure 6 : Schéma type d’un portique ouvert double

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 17
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.2. Les ponts dalles

Les dalles des tabliers sont en béton armé ou en béton


précontraint. Ces ouvrages sont utilisés pour des
franchissements de moyennes portées en passage inférieur ou en
passage supérieur. Ils sont constitués d’une dalle d’épaisseur
constante en béton armé généralement de section rectangulaire
(avec ou sans chanfreins latéraux).

Figure 7 : Coupe type d’un pont dalle


Ces ouvrages sont coulés sur cintres. Ils peuvent être constitués
de 2, 3 ou 4 travées selon les caractéristiques de la voie à franchir
et le biais de franchissement. La solution à trois travées permet,
dans le cas de franchissement routier ou autoroutier, de
supprimer l’appui intermédiaire sur le terre-plein central.

2.3. Les ponts à poutres


Ces ouvrages sont adaptés à de plus grandes portées, en
passage supérieur ou inférieur. Les poutres sont en général
précontraintes par pré-tension ou post-tension. Cette famille
regroupe aussi les ponts à poutrelles enrobées et les bipoutres

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 18
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

mixtes. Les ponts courants ont, en général des largeurs


transversales inférieures à 20 mètres et des piles présentant un
faible élancement

Figure 8 : Schéma d’un pont à poutres en béton armé

Le tablier est constitué de poutres longitudinales en béton


armé généralement préfabriquées, de hauteur constante,
solidarisées par des entretoises en travées, sur appui et par une
dalle supérieure. Les travées peuvent être indépendantes ou
continues. Actuellement, ces ouvrages ne sont pratiquement plus
construits.8

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 19
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 9 : Coupes transversales des poutres simples et à talon

3. Classe des ponts


En fonction de leur largeur roulable, les ponts sont classés
en trois catégories. Nous avons:
les ponts de première classe: ce sont d'une part les ponts
supportant des chaussées dont la largeur roulable est supérieure
ou égale à 7 m et d'autre part les ponts supportant des bretelles
d'accès aux chaussées.
les ponts de deuxième classe: ce sont les ponts supportant des
chaussées dont la largeur roulable est comprise entre 5,50 m et
7m.
les ponts de troisième classe: ce sont les ponts supportant des
chaussées dont la largeur roulable est inférieure ou égale à
5,50m.
la largeur roulable, est la largeur comprise entre dispositifs de
sécurité ou bordures de trottoir.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 20
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Elle comprend outre la chaussée, les bandes d'arrêt d'urgence et


les bandes dérasées.
la largeur chargeable, se déduit de la largeur roulable en
déduisant 50 cm le long des dispositifs de sécurité. Les bordures
de trottoir ne sont pas des dispositifs de sécurité.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 21
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Chapitre 3
Dimensionnement des éléments
structurels du tablier
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Chapitre 3: Le dimensionnement de quelques éléments


structurels du tablier
Le présent projet s’inscrit dans le cadre des travaux
d’aménagement et de bitumage. Il s’agit d’un pont à poutres, à 4
travées indépendantes, d’une longueur totale de 15 m, à
construire sur ledit tronçon.
Le pont reposera sur des fondations superficielles par
l’intermédiaire de deux culées aux extrémités.

1. Note d’hypothèses générales


1.1.Références et règlements de calcul
Les calculs sont établis selon les prescriptions des
principaux documents suivants :
• Fascicule 65-A du CCTG et son additif : Exécution des
ouvrages en génie civil en béton armé ou précontraint ;
• Fascicule 62 titre V Règles techniques de conception et de
calcul des fondations des ouvrages de Génie civil ;
• Bulletin technique numéro 1 de la DOA du SETRA relatif au
calcul des hourdis de ponts ;
• Bulletin technique numéro 4 concernant les appareils d'appui
et document LCPC-SETRA relatif à leur environnement (recueil
des règles d’art) ;
• Complément du bulletin technique numéro 7 du SETRA;
• Fascicule n° 61 (Titre II) concernant les charges d'exploitation-
Conception Calcul et épreuves des ouvrages d'art;
• DTU 13.1 Fondation;
• DTU 20 Maçonnerie Fondation;

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 22
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

• BAEL 91 modifié 99.

2. Caractéristiques des matériaux


2.1. Ciment
Le ciment utilisé pour la réalisation du tablier et des
chevêtres sera du CPA 45.
Celui utilisé pour les fondations, les fûts de piles et les culées
droites sera en CHF ou CLK.
2.2. Béton
Tableau 3 : Caractéristiques des matériaux au niveau du tablier

Tablier: poutre-hourdis-entretoises
Type de béton B30
Dosage 400 kg/m3
Résistance à la compression à 28 jours fc28=30MPa
Résistance à la traction à 28 jours ft28=2,4MPa
Ei=11000*fc281/3
Module d'élasticité instantané

Module d'élasticité différé Ev= Ei/3


Raccourcissement unitaire dû au retrait (climat
ε=2E-04
chaud et humide)
∆t = 15°C
Variation de température

Autres : Culées - Chevêtres - Piles - Fondations


• Type de béton : B25
• Dosage : 350 kg/m3
• Résistance à la compression à 28 jours : fc28= 2500 t/m²
• Résistance à la traction à 28 jours : ft28= 210 t/m²

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 23
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.3. Acier
• Acier à haute adhérence (HA) : Fe E 400
• Acier doux (DX) : Fe E215

2.4.Hypothèses de chargement
Classification

Largeur roulable : 14 m
Nombre de voies : 4
Pont : 1ère classe

2.4.1. Charges d’exploitation


2.4.1.1. Système de charges A

A1(L) = max. [a1*a2*A(l); (400 – 0,2L)] en kg/m2 avec

3600
A(l) = 230 + (kg⁄m2 )
l + 12
l (m) = longueur chargée

a1 est fonction du nombre de voies et de la classe du pont,

a2 = vo / v, avec vo = 3,50 m, v = Lc/2


2.4.1.2. Système de charges B

Les charges B sont pondérées par un coefficient de


majoration dynamique δ :

0,4 0,6
δ=1+α+β= +
1 + 0,2L 1 + 4 G
S

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 24
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

qui sera évalué dans chaque cas ci-après.

2.4.1.3. Système Bc (camion type)


Le camion type du système Bc a une masse totale de 30 tonnes :
• la masse portée par chacun des essieux arrières est de 12
tonnes;
• la masse portée par l’essieu avant est de 6 tonnes;
• la surface d'impact d'une roue arrière est de 0,25*0,25 m²;
• la surface d'impact d'une roue avant est de 0,20*0,20 m²;
• on peut disposer transversalement sur la chaussée autant
de files de camions Bc que la chaussée comporte de voies de
circulation et longitudinalement le nombre de camions par
file est limité à 2;
• les charges Bc sont pondérées par les coefficients δ et
bc =1,10.
2.4.1.4. Système Bt (Essieu tandem)
• la masse par tandem est de 16 tonnes
• la surface d'impact de chaque roue est de :
- transversalement : 0,60 m
- longitudinalement : 0,25 m

soit 0,60*0,25 m²

• on peut disposer transversalement sur la chaussée au


maximum deux tandems Bt et longitudinalement le nombre
de tandem est limité à 1.

• la masse totale d’un camion Bt = 32tonnes, coefficient bt=1.

Les charges Bt sont pondérées par les coefficients δ et bt.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 25
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.4.1.5. Système Br (roue isolée)

Il s’agit d’une roue isolée de 10 tonnes pouvant être placée


n’importe où sur la largeur roulable.
Pour la flexion transversale, le coefficient de majoration
dynamique sera fonction de l’élément sollicité.
Sa surface d'impact est un rectangle uniformément chargé de
0,60 m de côté transversal et de 0,30 m de côté longitudinal.

2.4.1.6. Charges militaires

Les véhicules de type militaire sont constitués de deux


types : convoi M 80 et M 120.
Les effets des charges M 120 étant plus défavorables que ceux
développés par les M 80, nous nous limiterons dans ce qui suit, à
l’étude des cas de charges dues aux convois M 120.
Convoi M 120 : il est constitué de deux systèmes : Mc 120 et
Me 120.

2.4.1.7. Mc 120
Un véhicule type Mc 120 comporte deux chenilles et répond aux
caractéristiques suivantes :

• masse totale : 110 t ;

• longueur d’une chenille : 6,10 m ;

• largeur d’une chenille : 1,00 m ;

• distance d’axe en axe des deux chenilles : 3,30 m.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 26
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.4.1.8. Me 120

Il est constitué d’un groupe de deux essieux distants de 1,80


m d’axe en axe et sont assimilés chacun à un rouleau. Chaque
essieu porte une masse de 33 tonnes, sa surface d’impact est un
rectangle uniformément chargé dont le côté transversal mesure
4,00 m et le côté longitudinal 0,15 m.

2.4.1.9. Surcharges exceptionnelles


2.4.1.9.1. Convoi de type D

Il comporte deux remorques de 140 tonnes chacune. La


surface d'impact d'une remorque est un rectangle uniformément
chargé de 3,30 m de large et de 11 m de long. La distance entre
axes des deux rectangles est de 19 m.
2.4.1.9.2. Convoi type E

Il comporte deux remorques de 200 tonnes chacune. La


surface d'impact d'une remorque est un rectangle uniformément
chargé de 3,30 m de large et de 15 m de long. La distance entre
axes des deux rectangles est de 33 m.
2.4.1.9.3. Surcharges de trottoir

On prendra pour le calcul :

 du tablier : 450 kg/m² ;


 des poutres principales : 150 kg/m².

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 27
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.4.1.9.4. Effort de freinage


 L’effort de freinage correspondant à la charge A est égal à la
1
fraction suivante du poids de cette dernière :
(20+0,0035S)

dans laquelle S désigne en mètres carrés (m²) la surface


chargée.

 Pour Bc, il correspond à un camion de 30 tonnes.


A
L’effort de freinage maximum Hmax = max � ; 30t�
(20+0,0035S)

2.4.1.10. Effort de vent

 Lors des travaux : 1250 N/m²


 En service : 2000 N/m²

2.4.1.11. Garde-corps

Effort horizontal : 2500 N/ml.

2.4.2. Charges permanentes


Béton armé : ρ= 25 kN/m3
Charge de remblai : γ = 22 kN/m3
Surcharge de remblai : 10 kN/m2
Poussée des terres : Ka = 0,33

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 28
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.5. Combinaisons d’actions


2.5.1. Définition des charges
Gmax = Ensemble des actions permanentes défavorables ;

Gmin = Ensemble des actions permanentes favorables ;

Q1 = Action variable de base ;

Qi = Action variable d’accompagnement ;

FA = Action accidentelle ;

G = Valeur probable d’une charge permanente ;

Qprc = Charges d’exécution connues (en grandeur et en


position) ;

Qpra = Charges d’exécution aléatoires ;

Qr = Charges routières sans caractère particulier (système


A, B et leurs effets annexes, charges de trottoirs) obtenues
par multiplication des charges figurant au fascicule 61 titre
II par :

• 1,07 à l’E.L.U.,
• 1,20 à l’E.L.S. ;

Qrp = Charge routière de caractère particulier (convois


militaires ou exceptionnels) ;

W = Action du vent définie par le fascicule 61 titre II. Les


valeurs du vent normal étant multipliées par :

• 1,20 à l’E.L.U.,
• 1,00 à l’E.L.S. ;

T = Variation uniforme de la température ;


Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 29
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

∆θ = Gradient thermique.

2.5.2. Combinaisons aux États Limites Ultimes

Formulation symbolique :
1,35.Gmax + Gmin + γQ1.Q1+ ∑1,3 .ψ0i.Qi
i >1

2.5.2.1. ELU fondamental de construction

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 Qpra

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 W

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 Qpra + 1,3 W

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,5 W + 1,3 Qpra

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,3 Qpra + 1,3 [0,615 T +


0,30∆θ]

1,35 (Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + 1,35 T

2.5.2.2. ELU fondamental en service

1,35 Gmax + Gmin + 1,5 Qr

1,35 Gmax + Gmin + 1,5 W

1,35 Gmax + Gmin + 1,35 Qrp

1,35 Gmax + Gmin + 1,35 T

1,35 Gmax + Gmin + 1,3[0,615 T + 0,30∆θ]

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 30
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.5.2.3. Combinaisons accidentelles

Formulation symbolique :
Gmax + Gmin + FA + ψ11.Q1 + ∑ ψ2i.Qi
i >1

Où :

ψ11.Q1= valeur fréquente d’une action variable ;

ψ2i.Qi= valeur quasi permanente d’une autre action variable.


Gmax + Gmin + FA + 0,6 Qr

Gmax + Gmin + FA + 0,2 W

Gmax + Gmin + FA + 0,5 T

Gmax + Gmin + FA + 0,5 ∆θ

2.5.3. Combinaisons aux États Limites de Service

Formulation symbolique :
Gmax + Gmin + Q1 + ∑ ψ0i.Qi
i >1

• En construction

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + W

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + T

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + ∆θ

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + W

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 31
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + 0,6 T

(Gmax+ Qprc) + (Gmin + Qprc) + Qpra + 0,5 ∆θ

(Gmax + Qprc) + (Gmin + Qprc) Qpra + 0,6 T + 0,5 ∆θ

• En service

Gmax + Gmin + Qr

Gmax + Gmin + Qrp

Gmax + Gmin + W

Gmax + Gmin + T

Gmax + Gmin + ∆θ

Gmax + Gmin + Qr + [0,6 T + 0,5∆θ]

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 32
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3. Dimensionnement des éléments structurels du tablier

Ce prédimensionnement se base sur des normes déjà


établies et publiées par le SETRA pour la détermination des
dimensions économiques des ouvrages d’art dits courants.

3.1. Poutres
3.1.1. Hauteur
L’élancement des poutres dépend essentiellement de leur
portée et des contraintes admissibles du béton qui les
constituent. Pour un béton dosé à 400 kg/m3 avec une résistance
fc28 = 30 MPa, l’élancement de la poutre est défini comme suit :
L Hp L
≤ ≤ , où Hp désigne la hauteur totale de la poutre sans
17 L 16
le hourdis et L la portée.
Pour la portée de notre pont qui est de 15 m, la formule
s’écrit :0,88 ≤ Hp ≤ 0,94. Nous allons donc prendre comme hauteur
de poutre 0,9 m pour minimiser la quantité d’acier.

3.1.2. Épaisseur de l’âme

Ht × l × L × A(l) × 0,5
b0 =
τsu h

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 33
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

A(l) = surcharge
L = portée
Ht = hauteur poutre + Hourdis
h = hauteur de la poutre
τsu = contrainte de cisaillement du béton
l = écartement entre axe des poutres

Pour la portée de notre pont qui est de 15m, on obtient :


1,12×2,40×15×1,335×10−2 ×0,50
b0 ≥ → b0 ≥ 10cm
3×0,9

La valeur minimum est b0 = 30 cm pour tenir compte de la


densité du ferraillage de ce type d’ouvrage.

3.1.3. Détermination du nombre de poutres

Le nombre de poutres est défini en fonction de la largeur


totale du pont (cf. tableau suivant).

Tableau 4 : Le nombre de poutres en fonction de la largeur du pont

Largeur du 6,00 à 9,00 à 11,00 à 14


< 6,00 m
pont 9,00 m 11,00 m
Nombre de
2 3 4 5
poutres

Notons ici que la largeur du pont comprend la largeur de la


chaussée et la largeur des deux trottoirs. Dans notre étude le
nombre de poutres est égal à quatre (4) car la largeur totale du

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 34
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

pont est de 10 m.
3.2. Hourdis

L’épaisseur du hourdis dépend essentiellement de


l’écartement entre les poutres. Pour un écartement de 2,40 m,
nous avons une épaisseur moyenne de 22 cm.

En définitif, les dimensions des différents éléments du


tablier sont résumées dans le tableau suivant.

Tableau 5 : Les éléments du tablier et leurs dimensions


géométriques

Eléments du tablier Dimensions


Poutres Hauteur h=90 cm
Epaisseur âme b=40 cm
Epaisseur talon b0=30 cm
Entretoise Hauteur HE= 60cm
Largeur L= 2,10 m
Epaisseur E= 20 cm
Hourdis H0=22 cm(Moyenne)

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 35
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3.3. Calcul du tablier


3.3.1. Calcul des charges permanentes des éléments
du tablier

Pour déterminer le poids propre du tablier, nous avons


procédé à un découpage en plusieurs sections régulières les
éléments constitutifs du tablier.

3.3.2. Calcul du poids propre des poutres

3.3.3. Calcul de la section droite de la poutre


Sp = S1 + S2 + S3
S1 = 0,30 × 0,60 = 0,18m2
0,30 + 0,40
S2 = × 0,1 = 0,035 m2
2
S3 = 0,20 × 0,40 = 0,08 m2
SP = 0,18 + 0,035 + 0,08 = 0,295 m2

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 36
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3.3.4. Calcul du poids propre au ml

Pv = 2,5 t/m3
Pp = Sp × 1,00 × Pv
Pp = 0,295 × 1,00 × 2,5 = 0,738
Pp = 0,738 t/ml

Pv et Pp sont respectivement le poids volumique du béton et le


poids propre de la poutre.

3.3.5. Calcul du poids propre du hourdis (dalle)


3.3.5.1. Dalle sur poutres de rive

SDR = 1,20 × 0,22 = 0,264m2


22
PDR = 2,5 × 1 × 0,264 = 0,66 t/ml
120

3.3.5.2. Dalle sur poutres intermédiaires

SDI = 2,4 × 0,11 = 0,528m2


22
PDI = 2,5 × 1,0 × 0,528 = 1,32 t/ml
240

3.3.5.3. Poids total de la dalle

PD = 2 × (PDI + PDR )
PD = 2 × (0,66 + 1,32) = 3,96 t/ml
PD = 3,96 t/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 37
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3.3.6. Calcul du poids propre des éléments du trottoir


3.3.6.1. Corniche

0,19 + 0,14
S1 = × 0,15 = 0,02475
2
S2 = 0,26 × 0,31 = 0,086
0,19 + 0,07
S3 = × 0,35 = 0,0455
2
ST = S1 + S2 + S3 = 0,15625 m2
Pc = 0,15625 × 1 × 2,5 = 0,391 t/ml

3.3.6.2. Contre Corniche

S = 0,20 × 0,26 = 0,052 m2


Pcc = 1,00 × 2,50 × 0,052 = 0,13 t/ml
Pcc = 0,13 t/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 38
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3.3.7. Béton de remplissage

Béton situé entre la bordure de chaussée et la contre corniche.


Sa masse volumique est de 2.3 t/m3.

0,24 + 0,26 2
S= × 0,71 = 0,1175 m
2
PB = 0,1775 × 2,3 × 1,00 = 0,40825
PB = 0,40825 t/ml

3.3.8. Bordure de chaussée

S = 0,24 × 0,15 = 0,036 m2


Pb = 0,036 × 2.5 × 1,00 = 0,09
Pb = 0,09 t/ml

3.3.9. Dalle d’encorbellement

C’est la dalle encastrée dans les poutres de rive et qui


supporte les éléments du trottoir

S = 0,20 × 1,25 = 0,25 m2


Pe = 0,25 × 2,5 × 1,00 = 0,625
Pe = 0,625 t/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 39
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

3.3.10. Garde-corps

Le poids des garde-corps est égal à 0,05 t/ml.

4. Calcul du poids propre des entretoises

Des entretoises d’about sont prévues aux extrémités de


chaque travées. Chaque entretoise est composée de 3 éléments
soit 6 par travée.

Poids d’un élément d’entretoise

Ve = 0,20 × 0,60 × 2,10 = 0,252m3


Pen = 0,252 × 2,5 = 0,63
Pen = 0,63t

5. Calcul du poids propre de l’enrobé

Pour le revêtement, nous prévoyons du Sand-Asphalt sur


l’ensemble des ouvrages. Le poids volumique est égal à 2,2 t/m3.
5.1. Poutre de rive
S = 0,03 × 1,35 = 0,0405m2

Per = 0,405 × 2,2 × 1 = 0,0891

Per = 0,0891 t/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 40
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

5.2. Poutre intermédiaire


S = 0,03 × 2,40 = 0,072m2
Per = 0,072 × 2,2 × 1 = 0,15841
Per = 0,15841 t/ml

6. Tableaux récapitulatifs des charges permanentes sur les


poutres
6.1. Pour une seule poutre

Tableau 6 : Tableau récapitulatif des charges permanentes d’une poutre


intermédiaire et d’une poutre de rive

Poutre de rive (t/ml) Poutre intermédiaire (t/ml)


Poids d’une poutre 0,738 Poids d’une poutre 0,738
Dalle de chaussée 0,6600 Dalle de chaussée 1,3200
Corniche 0,3910
Contre corniche 0,1300
Béton de remplissage 0,4083
Bordure 0,0900 Enrobé 0,1 584
Gardes corps 0,0500
Dalle d’encorbellement 0,6250
Enrobé 0,0891
Poids total au ml 3,181 Poids total au ml 2,216
Poids total sur toute la Poids total sur toute la
47,715 33,246
portée (T) portée (T)

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 41
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

6.2. Pour une travée entière

Tableau 7 : Tableau récapitulatif des charges permanentes de


toutes les poutres et des entretoises
Poids total
Éléments Poids unitaire Nombre
(T)
Poutre de rive 50,04 2 100,08
Poutre intermédiaire 35,01 2 70,02
Entretoises 0,6 300 6 3,78
Poids propre total d’une travée (T) 173,88

7. Calcul des sollicitations

Le calcul des différentes sollicitations du tablier tient compte


des sollicitations dues à la charge permanente des différents
éléments qui le constituent et celles dues aux surcharges.
Les surcharges prises en compte dans les calculs sont celles
préconisées dans le fascicule 61 titre II relatives aux surcharges
routières. Au total, 5 grands systèmes de surcharges ont été
utilisés pour la justification des fermes maîtresses (poutres) et
deux (2) pour le hourdis.
Les cinq systèmes sont :
 le système A;

 le système B comprenant trois sous-systèmes qui sont les


systèmes Bc, Bt et Br;

 le système militaire comprenant quatre (4) sous systèmes


qui sont les systèmes Mc80, Me80, Mc120 et Me120. Dans

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 42
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

le cas de notre ouvrage nous aurons à utiliser les deux


derniers sous-systèmes, car plus prépondérants ;

 le système de convoi exceptionnel qui comprend deux


types de systèmes. Le type E que nous avons utilisé dans
le cadre du projet et le type D ;

 les surcharges de trottoir comprennent deux types de


surcharges, les surcharges locales et les surcharges
générales.
Pour le calcul du hourdis, seuls les systèmes B et militaires
seront utilisés parce qu’ils créent plus d’effets défavorables.

7.1. Les calculs des coefficients de majoration


dynamique
Seuls les systèmes B et militaires sont pondérés par un
coefficient de majoration dynamique pour leurs effets
dynamiques. Le convoi exceptionnel circule à une vitesse
maximale de 10 km/h et ne produit donc pas d’effets
dynamiques.
La détermination des différents coefficients de majoration se fera
à deux niveaux:
• les coefficients de majoration dynamique par travée
indépendante;
• les coefficients de majoration dynamique pour le hourdis
seul.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 43
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.1.1. Calcul des coefficients de majoration dynamique


pour la travée
0,4 0,6
La formule est égale : δ = 1 + + 4G (le fascicule 61 titre II)
1+0,2L 1+
S

L est la portée de la travée, G la charge permanente du tablier


et S la surcharge.
7.1.1.1. Système Bc
Le système Bc est un convoi composé d’une file de deux
camions de 30 tonnes chacun. Selon le fascicule 61 titre II, on ne
peut pas disposer plus de file que de voies, même si cela est
possible. Dans notre cas, nous ne pouvons disposer que deux
files de deux camions sur toute la travée de 15 m de portée. Les
charges de ce système sont affectées d’un coefficient de
pondération bc qui est égal à 1,10.
L = 15 m pour deux files de deux camions de 30 tonnes on a
S = 120 ×1,10 = 132 tonnes G = 173,9 tonnes
δBc = 1,2

7.1.1.2. Système Bt
C’est un tandem de deux essieux de 16 tonnes chacun.
Selon les prescriptions du fascicule 61 titre II, nous ne pouvons
disposer que deux tandems soit un par voie. Comme pour le
système Bc, les charges de ce système Bt sont affectées d’un
coefficient de pondération bt égale à 1,00 dans le cas des ponts
de première classe.
On a donc : S = 16 × 4 ×1.00 = 64 tonnes G = 173,9 tonnes
δBt = 1,15

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 44
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.1.1.3. Système Br
Ce système est constitué d’une roue isolée de 10 tonnes qui
peut être disposée à n’importe quel endroit du tablier. Cette
surcharge n’est pas affectée d’un coefficient de pondération.
S = 10 tonnes G = 173,9 tonnes
δBr = 1,11

7.1.1.4. Système Mc120


Le système Mc120 est constitué d’un char militaire de 110
tonnes reparties sur deux chenilles supportant 55 tonnes
chacune et pouvant circuler sur toute la largeur de la chaussée.
Il n’est pas possible de placer plus d’un char par travée de 15 m
de long, car dans un convoi de surcharges militaires, la distance
entre chars est de 36,60 m
S = 110 tonnes G = 173,9 tonnes
δMc120 = 1,18

7.1.1.5. Système Me120

C’est un rouleau de 66 tonnes pouvant être disposé sur toute la


largeur de la chaussée.
S = 66 tonnes G = 173,9 tonnes
δMe120 = 1,15

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 45
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 8 : Tableau récapitulatif des coefficients de majoration dynamique

Coefficient de
Surcharge Charge
Type de système majoration
S Permanente
dynamique
Système Bc 132 t 173,9 1,2
Système Bt 64 t 173,9 1,15
Système Br 10 t 173,9 1,11
Système Mc120 110 t 173,9 1,18
Système
66 t 173,9 1,15
Me 120

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 46
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.2. Calcul des coefficients de majoration dynamique


sur le hourdis

Pour déterminer les coefficients de majoration dynamique à


utiliser dans le calcul des sollicitations du hourdis, il faut
considérer une dalle carrée dont la longueur du coté est égale à
la largeur utile de la chaussée, ce qui correspond dans notre cas
à 7,20 m. Dans le carré ainsi défini, nous pouvons disposer les
différentes surcharges à prendre en compte pour la justification
du hourdis.
La charge permanente correspondant à un carré de 7,2 m de côté
est de :
G = 3,96 × 7,20 = 28,512 tonnes
Les coefficients de majoration dynamiques sur le hourdis ainsi
obtenus sont dans le tableau suivant :

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 47
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 9 : Tableau récapitulatif des coefficients de majoration dynamique


pour le hourdis

Sur- Coeff. de
Type de Charge
charge majoration Observations
système Permanente
S dynamique
Nous ne disposons
que deux camions.
Système Bc 66 t 31,93 1,368 À la charge des 2
camions on applique
le coefficient bc
Même disposition
Système Bt 64 t 31,93 1,364 que dans le cas du
tablier
Même disposition
Système Br 10 t 31,93 1,202 que dans le cas du
tablier
Même disposition
Système
110 t 31,93 1,44 que dans le cas du
Mc120
tablier.
Système Même disposition
66 t 31,93 1,368
Me 120 travée.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 48
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.3. Calcul des sollicitations dans les poutres

Les sollicitations maximales dans une travée seront


calculées avec les formules de la résistance des matériaux.

7.3.1. Surcharge civile


7.3.1.1. Système A
Le système A est un système de Surcharge uniformément
répartie sur toute la partie roulable de la travée.
36000
Selon le fascicule 61 titre II, on a A(L ) = 230 +
L + 12
Pour L= 15 m on A(L) = 1, 563 t/m2.
A(L) est pondérée par deux coefficients qui sont a1 et a2.
a1 = 1,00 pour les pont de première classe et
ν0
a2 = avec ν 0 = 3,5m pour les ponts de première classe
ν
et v la largeur d'une voie pour les ouvrages du projet donc
3,5
a2 = = 0,933
3,75
En définitive on a A = 1,46 t/m2 et en chargeant toute la
largeur roulable du pont, on obtient
A= 10,95 t/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 49
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

a. Effort Tranchant

A×L 10,95 × 15
Tmax = ; Tmax = = 82,13 t
2 2

b. Moment fléchissant

A × L2 10,95 × 152
Mmax = ; Mmax = = 307,97 t. . m
8 8

7.3.1.2. Système Bc

Nous disposons deux files de deux camions chacune.

a. Moment fléchissant

Le moment maxi est obtenu pour les portées de 15m à S=0,375m


de l’axe et le moment maximal est donné par l'expression
suivante:

0,422
Mmax = P �0,75L + − 3,375� ;
L

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 50
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

0,422
Mmax = 24 �0,75 × 15 + − 3,375� ; Mmax = 189,675 t. m
15

b. Effort Tranchant

L’effort tranchant maximum obtenu pour le chargement ci-


dessus est:
27 27
Tmax = P �4,5 − � ; Tmax = 24 �4.5 − �
L 15
Tmax = 67,8t
7.3.1.3. Système Bt
a. Effort Tranchant

L’effort tranchant est maximum lorsque l’une des deux charges


est située sur l’appui. On a donc:
a a
R1 = P �2 − � ; R 2 = P
L L

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 51
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Dans ce cas il aura pour résultat


1,35
Tmax = 32 �2 − � ; Tmax = 61,12 t
15

b. Moment fléchissant

Deux essieux sont disposés dans le sens longitudinal et le


moment maximal est donné par le formulaire de la résistance des
matériaux:
PL a 2 32 × 15 1,35 2
Mmax = �1 − � ; Mmax = �1 − �
2 2L 2 2 × 15
Mmax = 218,886 t. m

7.3.1.4. Système Br
a. Effort Tranchant

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 52
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Nous avons l’effort tranchant maximum lorsque la roue est placée


à l’appui. Dans ce cas, nous aurons:
Tmax = P → Tmax = 10tonnes

b. Moment fléchissant

Nous avons le moment fléchissant maximum lorsque la roue se


situe à l’axe transversal de la travée.

PL 10 × 15
Mmax = → Mmax = ; Mmax = 37,5 t. m
4 4

7.3.1.5. Surcharges militaires


a. Convoi militaire Mc120
 Effort Tranchant

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 53
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

L’effort tranchant est maximum pour a = 0


a 6,10
Tmax = p �1 − � ; Tmax = 110 �1 − �
2L 2 × 15
Tmax = 87,633t

 Moment fléchissant

Nous avons le moment fléchissant le plus défavorable


lorsque la résultante P du convoi est situé dans l’axe
longitudinal de la travée. Le moment maximal est:
pL a 110 × 15 6,10
Mmax = �1 − � ; Mmax = �1 − �
4 2L 4 2 × 15
Mmax = 328,625 t. m

b. Convoi militaire Me120

Même méthode que la surcharge Bt avec a =1,80 m

 Effort Tranchant

a 1,80
Tmax = P �2 − � ; Tmax = 33 �2 − � ; Tmax = 62,04t
L 15

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 54
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 Moment fléchissant

Nous avons le moment fléchissant maximum lorsque le


moment est calculé au droit de la charge situé à 0,3375 m de
l’axe longitudinal de la travée.
PL a 2 33 × 15 1,80 2
Mmax = �1 − � ; Mmax = �1 − �
2 2L 2 2 × 15
Mmax = 218,91 t. m
c. Système de convoi exceptionnel de type E

 Effort Tranchant

pL 200 × 15
Tmax = ; Tmax = ; Tmax = 100t
2 15 × 2

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 55
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 Moment fléchissant

pL2 200 × 152


Mmax = ; Mmax = ; Mmax = 375t. m
8 15 × 8

7.4. Les surcharges de trottoir

Selon le fascicule 61 titre II, nous distinguons deux types de


surcharges de trottoir :

• les charges générales;


• les charges locales.

Pour la justification des fermes maîtresses du tablier seules


les surcharges générales sont prises en compte. Quant aux
charges locales elles sont utilisées pour le calcul des éléments du
pont à savoir le hourdis et la partie de la dalle en encorbellement.

7.4.1. Charges générales

Les charges générales comprennent la surcharge de 150


kg/m2 et la surcharge A(l). La seconde surcharge est utilisée
pour le calcul des ponts réservés uniquement à la circulation des
piétons et cyclistes (passerelles). Ce qui veut dire que dans notre
cas, seule la charge 150 kg/m2 sera prise en compte.
Le principe de calcul des sollicitations est le même que celui de la
surcharge civile A(L).

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 56
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.4.1.1. Calcul du poids du trottoir au ml

La largeur du trottoir est de 1,25 m donc:


p = 0,15 × 1,25 = 0,1875 t⁄ml

a. Effort Tranchant

pL 0,1875 × 15
Tmax = → Tmax = = 1,406t
2 2
b. Moment fléchissant

pL2 0,1875 × 152


Mmax = → Mmax = = 5,27t. m
8 8
7.4.1.2. Charges permanentes
a. Calcul des sollicitations dues au poids
propre des poutres
Nous allons distinguer deux types de poutre, vu la répartition
inégale des charges permanentes sur ces poutres.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 57
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

b. Tableau des sollicitations dues aux


charges permanentes
Tableau 10 : Récapitulatif des sollicitations dues aux charges permanentes

Formules Poutres
Poutres de rives
générales intermédiaires
pL
Effort Tmax =
2 23,86 t 16,62 t
tranchant

Moment pL2
M max = 89,46 t. m 62,325 t. m
fléchissant 8

Pour les poutres intermédiaires, p = 2,216 t/ml


Pour les poutres de rives, p = 3,181 t/ml, L=15m.
Tableau 11 : Affectation des coefficients de majoration dynamique aux
sollicitations

Moment
Coeff. de Effort tranchant (t)
fléchissant (t.m)
Surcharges maj.
non- Non-
dynamique majoré Majoré
majoré majoré
A - 82,13 82,13 307,97 307,97
Surcharges Bc 1,2 67,8 81,36 189,7 227,64
civiles Bt 1,15 61,12 70,29 218,89 251,72
Br 1,11 10 11,1 37,5 41,63
Surcharges Mc120 1,18 87,6 103 ,37 328 ,63 387,78
militaires Me120 1,15 62,04 71,35 218,91 251,75
Surcharges
Type E - 100 100 375 375
exceptionnelles
Surcharges de C.
- 1,41 1,41 5,27 5,27
trottoirs Générales

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 58
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.5. Calcul des coefficients de répartition transversale


de GUYON - MASSONNET
7.5.1. Calcul de l’inertie propre de la poutre

D’après le théorème de Huygens on a: IGX = IGXi + Sd2


Position du centre de gravité YGX

2 2
1 b0 ht + (b − b0 )hd + (bta − b0 )hta (2ht − hta )
Y2 = � �
2 b0 . ht + (bta − b0 )hta + (b − b0 )h0

1 30 × 902 + (240 − 30) × 202 + (40 − 30) × 15(180 − 15)


Y2 = � �
2 30 × 90 + (40 − 30) × 15 + (240 − 30) × 20

Y2 = 24,95 cm
Moment d'inertie de la poutre Ip

1
IP = IGX = [by2 3 − (b − b0 )(y2 − h0 )3 + bta y2 3 − (bta − b0 ). (ht − y2 − hta )3 ]
3
1
Ip = [240 × 24,953 − (240 − 30)(24,95 − 20)3 + 40 × 24,953 − (40 − 30)(90 − 24,95 − 15)3 ]
3
Ip = 1023192,7883 cm4

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 59
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

IGX = 1023192 cm4 ou IGX = 0,01023192 m4


Ip = moment d’inertie de flexion, d’une poutre
Ep= espacement des poutres;
b = demi-largeur active du pont;
n = nombre de poutres;
n × Ep 4 × 2,40
b= ;b = ; b = 4,80m
2 2
Eb = le module d’élasticité longitudinale du béton;
γE et γP représentent les rigidités torsionnelles des entretoises et
des poutres;
Gb = module d’élasticité transversale du béton;
Gb=Eb/2 avec Eb=34179,558 MPa
7.5.2. Détermination des éléments intervenants dans
le calcul
b = 4,80 m ; b0 = 0,30 m ; h0 = 0,201 m ; ht - h0 = 0,90 m ;
bo1 = 0,30 m ; hta = 0,15 m ; bta = 0,40 m.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 60
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.5.2.1. Calcul des moments de torsion T1, T2, T3


le coefficient de répartition transversale K, des
rigidités torsionnelles des poutres et des
entretoises

1 1 3 1 1
T1 = × bh0 ; T1 = × × 2,4 × (0,201)3
2 3 2 3
T1 = 0,00325
ht − h0
T2 = K �2 � � (ht − h0 )� b30 ;
b0
0,90
T2 = 0,33 × �2 � � × 0,90� × 0,303 ; T2 = 0,04855
0,30
ht − h 0
T3 = K �2 � �� b(bta − b0 )h3ta
b0

0,90
T3 = 0,33 �2 � �� × 4,80 × (0,40 − 0,30) × 0,153
0,30
T3 = 0,0032076
Le coefficient de répartition transversale(CRT) désigné par K
est déterminé à l'aide du tableau suivant. C'est une grandeur
qui dépend essentiellement du paramètre de la torsion α, du
paramètre d'entretoisement θ, de l'ordonnée de la poutre
considérée Y.
b
K = 0,33 car K = f � �
a
Tableau 12 : Coefficient K en fonction de b/a nécéssaire pour le calcul de
l’inertie de torsion

b/a 1,0 1,2 1,5 1,75 2,0 2,25 2,5 3,0 4 5 10 ∞


k 0,14 0,16 0,19 0,21 0,22 0,24 0,24 0,26 0,28 0,29 0,31 0,33

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 61
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

 Rigidités torsionnelles des poutres et des entretoises


Gb
γp = (T1 + T2 + T3 );
b
34179,5575
γp = (0,00325 + 0,04855 + 0,0032076) ; γp = 195,85
2 × 4,80
1 1 3 1 1 34179,5575
γE = × h0 Gb ; γE = × (0,201)3 × ; γE = 23,1
2 3 2 3 2

7.5.2.2. Détermination θ et α

Ces deux grandeurs désignent respectivement les

paramètres d'entretoisement et de torsion. Les paramètres ρE et ρP

sont respectivement les rigidités flexionnelles des entretoises et

des poutres. Ip et IE sont les moments d'inertie de flexion des

poutres et des entretoises.


Notons dans cette rubrique, que la méthode de Guyon-Massonnet
considère une structure comprenant des poutres principales et
des entretoises, mais les entretoises ne sont pas supposées
infiniment rigides. Ce qui justifie l'expression de la rigidité
flexionnelle des entretoises ρE.

4b γp γp + γE
θ= � ;α =
L γE 2�ρp × ρE

h30
ρE = IE Eb ; avec IE =
12
0,2013
ρE = × 34179,5575; ρE = 23,13
12
Eb 34179,5575
ρP = IP ; ρP = 0,01023192 ×
EP 2,40

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 62
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

ρP = 145,72
195,85 + 23,13
α= ; α = 1,88
2�145,72 × 23,13

4,80 4 195,85
θ= � ; θ = 0,55
15 23,13

Les valeurs obtenues sont inscrites dans le tableau ci-après :


Tableau 13 : Tableau récapitulatif du coefficient K de GUYON MASSONNET

K sur
K pour poutre
Surcharges poutre de
intermédiaire
rive
A(L) 0,9845 1,038
Bc 1,3125 1,215
Bt 1,1250 1,1375
Br 2,300 1,420
Mc120 1,2750 1,16
Me120 1,2286 1,2375
Type E 0,9027 0,825

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 63
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 14 : Récapitulatif des moments affectés des coefficients de


majoration dynamique
Surcharge
Charge Surcharges civiles Surcharges militaires
de trottoir
permane
Charges
nte A Bc Bt Br Mc120 Me120 Type E
générales
Moment total
isostatique
pour une 307,97 189,7 218,89 37,5 328,63 218,91 375 5,27
travée entière
MT
Coefficients de
majoration 1,2 1,15 1,11 1,18 1,15
dynamique D
Moment total
en travée
Affectés des
coefficients de 307,97 227,64 251,72 41,63 387,78 251,75 375 5,27
majoration
dynamique
MT1=MT x D
Moment
isostatique par
poutre (4
76,99 56,91 62,93 10,41 96,95 62,94 93,75
poutres par
travées)
MT2=MT*1/4
Poutre de rive
Coefficient de
Guyon-
Maçonnet
- 0,98 1,31 1,13 2,3 1,28 1,23 0,9 -
relatif aux
poutres de rive
K
Moment en
travée dans la
poutre tenant
compte de
89,07 75,45 74,55 71,11 23,94 124,09 77,41 84,38 5 ,27
l’excentrement
des
Poutres de rive
MTR =K x MT2
Poutre intermédiaire
Coefficient K
de Guyon-
Maçonnet
relatif aux - 1,04 1,21 1,13 1,42 1,16 1,24 0,83 -
poutres
intermédiaires
K1
Moment en
travée dans la
poutre tenant
compte de
l’excentrement 60,75 80,07 68,86 71,13 14,78 112,46 78,04 77 ,81 -
des
poutres
intermédiaires
MTI=K1 x MT2

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 64
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Toutes les valeurs des moments sont en tonne. Mètre (t.m).


L’effort tranchant est considéré équitablement réparti sur les
poutres.

Tableau 15 : Tableau récapitulatif des efforts tranchants affectés des


coefficients de majoration dynamique

Surcharge de
Charge Surcharges civiles Surcharges militaires
trottoir
permanent
Type Charge
e A Bc Bt Br Mc120 Me120
E générales
Effort
tranchant - 82,13 81,3 70,29 11,1 103,37 71,35 100 1,41
en travée
Poutre de rive
Tmax sur
23,75 20,53 20,32 17,6 2,78 25,84 17,84 25 1,41
la poutre
Poutre intermédiaire
Tmax sur
16,2 20,53 20,32 17,6 2,78 25,84 17,84 25 1,41
la poutre

Toutes ces valeurs sont en tonnes (t).

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 65
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.6. Calcul des armatures longitudinales et transversales


dans les poutres

Le calcul des sections d’aciers dans les poutres sera fait à


l’état limite de service (ELS). La fissuration est préjudiciable.
L’effort tranchant est calculé à l’ELU. Ce calcul se fera selon les
règles du Béton Armé aux Etats Limites de l’année 1991 (BAEL
91 modifié 99).

7.6.1. Calcul des sollicitations aux états limites

Les combinaisons des efforts aux états limites dans le cas de


calcul des ouvrages routiers se présentent comme suit :

M(A(L))
M(Mc120)
M(Bc)
ELU → 1,35MG + max �1,60max � � ; 1,35max �M(Me120)�� + 1,60trottoir
M(Bt)
M(typeE)
M(Br)

M(A(L))
M(Mc120)
M(Bc)
ELS → MG + max �1,20max � � ; max �M(Me120)�� + trottoir
M(Bt)
M(typeE)
M(Br)

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 66
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Les résultats des efforts combinés sont:


Tableau 16 : Efforts combinés ELS et ELU

ELS ELU
Moment Moment Effort
Fléchissant fléchissant tranchant
(Mser) (Mu) (Vu)
Poutre de rive 218,43 t.m 296,2 t.m 69,2 t
Poutre
173,21 t.m 233,8t.m 59,01 t
intermédiaire

Le moment fléchissant et l’effort tranchant engendrés par le


convoi militaire Mc120 sont plus défavorables que ceux des
autres surcharges après application des coefficients de
pondération aux états limites.

7.6.2. Calcul des armatures d’aciers


La section droite des poutres sera considérée comme une
section en T en ajoutant le hourdis comme table de compression.
7.6.2.1. Rappel des données sur les matériaux et
le béton
Nous avons comme données les caractéristiques du béton et
des aciers :
la résistance de l’acier est Fe = 400 MPa
la résistance du béton à 28 jours à la compression fc28=30MPa
la résistance du béton à 28 jours à la traction est ft28=2,4MPa
l’enrobage c est pris égale à 3 cm
le diamètre du plus grand granulat est de 25 mm

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 67
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.6.2.2. Dimension des poutres


Hauteur de la table de compression h0 = 22 cm
Hauteur de la poutre Hp = 90 cm
L’épaisseur du talon b0 = 40 cm.

7.6.2.3. Calcul de la section minimale d’armatures


longitudinales dans les poutres

0,23bdft28 0,23 × 0,4 × 104 × 2,4


Asmin = → Asmin =
fe 400
Asmin = 5,7408 cm2

7.6.2.4. Calcul de la section d’armatures


longitudinales dans les poutres
a. Poutre de rive
Tableau 17 : Tableau résumant le calcul des poutres de rive

Désignat
Formules Résultats Observations
ion
d d = Hp + h 0 − C − 5 1,04 m d est la hauteur utile

2 �s est la contrainte
σ
 fe 215,56
σ
�s min  3 limite de
110 η × ft 28 MPa
 l’acier η = 1,6
σbc est la contrainte
limite du béton en
σbc σbc = 0,6fc28 18MPa
compression à 28
jours.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 68
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Mtser est le moment de


résistance de la
0,984 section, il doit être
Mtser h0
�s �d −
σ � bh20
Mtser = 3 MN.m inférieur à Mser pour
30(d − h0 )
qu’on considère la
structure en T
Zb est le bras de levier
Zb Zb = 0,93 × d 0,97m
des aciers

Mser As est la section d’acier


As =
As _ 93,8cm2 qu’il faut dans la
Zb × σs
poutre

Conclusion partielle : Cette section d’acier est nettement


supérieure à la section minimale donc nous
optons pour 12 HA32 ce qui fait une section
réelle de 96,5 cm2.

b. Poutre intermédiaire
Tableau 18 : Tableau résumant le calcul des poutres
intermédiaires
Désigna-
Formules Résultats Observations
tion

d 1,04 m d est la hauteur utile


d = Hp + ho − C − 5

2 �s est la contrainte
σ
 fe 215,56
σ
�s min  3 limite de
110 η × ft 28 MPa
 l’acier η = 1,6

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 69
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

σbc est la contrainte


σbc σbc = 0,6fc28 18 MPa limite du béton en
compression à 28 jours

Mtser est le moment de


résistance de la
h0
σ
�s �d − � b0 h20
Mtser = 3 0,984 section, il doit être
Mtser 30(d − h0 )
MN.m inférieur à Mser pour
qu’on considère la
structure en T

Zb est le bras de levier


Zb Zb = 0,93 × d 0,97 m
des aciers

Mser As est la section d’acier


As =
As _ 74 ,4 cm2 qu’il faut dans la
Zb × σs
poutre

Conclusion partielle : Cette section d’acier est nettement


supérieure à la section minimale d’acier donc
nous optons pour 10HA32 ce qui fait une
section réelle de 80,4 cm2.

7.6.2.5. Calcul des armatures d’âme

Suivant le BAEL 91 modifié 99, la justification des


contraintes tangentielles ne se fait qu’aux états limites ultimes
(ELU). Ce qui permet généralement d’obtenir un comportement
satisfaisant en service moyennant l’application de dispositions
constructives diverses.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 70
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Données :
B= largeur de l’âme égale à 30 cm
dréel la hauteur utile réelle est d = 1,04 m
fe = 400 MPa

7.6.2.6. Calcul de l'effort de glissement par unité


de longueur et de la contrainte de cisaillement
Vu A1
gu =
0,9dA
Avec:
A1: section des barres longitudinales située dans une saillie du
talon;
A: section de l'ensemble des barres longitudinales situées dans le
talon

Poutre intermédiaire
π×(0,322 )
59,01 × 10 × 2 × 3
4
gu = ; g u = 408900,76 kN/m
0,9 × 1,04 × 74,4 × 10−4
Poutre de rive
69,2 × 10 × 2π(0,322 )
gu = ; g = 50711,59kN/m
0,9 × 1,04 × 93,8 × 10−4 u

7.6.2.7. Calcul de la contrainte limite de


cisaillement du béton à l’ELU

0,07 0,07 × 30
τu = fc28 → τu ≤
γb 1,5
τu ≤ 1,4MPa
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 71
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.6.2.8. Calcul de la contrainte limite de


cisaillement en fissuration préjudiciable

0,15
τu = min � f ; 4MPa�
γb c28
0,15 × 30
τu = min � ; 4MPa�
1,5
τu ≤ 3MPa
7.6.2.9. Calcul des espacements des armatures
d’âmes

L’état limite des aciers soumis à une contrainte de


cisaillement est donné par :
Ac fet Vu A1 0,9dAc Afet
≥ gu = → St ≤
St γs 0,9d A γs Vu A1
Ac: section d'une nappe d'aciers de couture (cadres de talon)
Pour ce qui est des aciers transversaux dans les poutres, nous
prenons des aciers haute adhérence de diamètre 12mm comme
aciers d’armatures d’âmes. Nous prévoyons de mettre 6 brins
donc Ac = 6,78 cm2.
Finalement, on a:

Poutre intermédiaire:

4 × 0,9 × 1,04 × 6,78 × 10−4 × 74,4 × 10−4 × 400


St ≤
1,15 × 59,01 × 10 × 10−3 × 2 × 3π × 0,322
St ≤ 0,58cm

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 72
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Poutre de rive:

0,9 × 1,04 × 6,78 × 10−4 × 93,8 × 10−4 × 400


St ≤
1,15 × 69,20 × 10 × 10−3 × 2 × π × 0,322

St ≤ 0,465cm

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 73
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.7. Calcul du hourdis


7.7.1. Calcul des sollicitations

Nous considérons un panneau de 2,40 m de largeur et 15 m


de longueur simplement appuyé sur ses quatre côtés. Selon les
lx 2,40
règles de la RDM, si α = = = 0,16 <0,4 on considère que la
ly 15
dalle porte dans un seul sens, celui de la plus petite portée.
Dans notre cas, nous allons calculer les sollicitations comme
une poutre reposant sur deux appuis simples de portée
L = 2,40 m, ce qui signifie que nous revenons à la même méthode
de calcul que celle des poutres. Les moments et efforts tranchants
que nous allons trouver seront au mètre linéaire.

Les résultats sont reportés dans le tableau suivant.

NB : Les surcharges A(L) et les convois exceptionnels de type E ne


sont pas pris en compte dans le calcul du hourdis car les
effets sont moins défavorables.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 74
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 19 : Moments fléchissants et Efforts tranchants au mètre linéaire

Résultats
Efforts Formules Observations
au ml
pL
Tmax T max = 0,7392 t Nous avons
Charge 2
comme
permanente pL2
Mmax M max = 0,444 t. m p = 0,616 t/ml
8

 a
Tmax T max = P 2 −  11,83 t
 L
Système Bc
PL  a 2
Mmax M max = 1 −  6,356 t. m
2  L

 a
Tmax T max = P 2 −  12,667 t.
 L Voir calcul des
Système Bt
PL  a 2 poutres.
Mmax M max = 1 −  6,017 t. m
2  L

Tmax T max = P 10 t
Voir calcul des
Système Br PL
Mmax M max = 6 t. m poutres
4
 b 
Tmax T max = p1 −  7,209 t
 2×L
55
Système p= et L
6,10
L b
Mc120 M max = p × 1 −
Mmax 4 2× L 4,283 t. m = 2,40m

pL
Tmax T max = 9,90 t
Système 2 33
p= et L = 2,40m
Me120 pL2 4
Mmax M max = 5,94 t. m
8

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 75
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 20 : Affectation aux sollicitations des coefficients de majoration


dynamiques pour le hourdis

Moment
Effort tranchant
coefficient fléchissant
(t/ml)
Surcharges de maj. (t. m/ml)
dynamique non- Non-
majoré Majoré
majoré majoré
Charge
G - 0,7392 0,7392 0,444 0,444
permanente
Bc 1,369 11,83 16,177 5,778 8,695
Surcharges civiles Bt 1,364 12,667 17,278 6,017 8,207
Br 1,212 10 12,12 6,00 7,272
Surcharges Mc120 1,440 7,209 10,38 4,283 6,168
militaires Me120 1,368 9,90 13,543 5,94 8,126

Pour le calcul du ferraillage, ces efforts seront par la suite


multipliés par 0,5 pour le calcul du ferraillage de l’appui et 0,8
pour le ferraillage en travée.
7.7.2. Calcul des sollicitations aux états limites
La combinaison se fait de la même façon que dans le calcul
des poutres.
Tableau 21 : Tableau des combinaisons des moments fléchissants

Charges Charge
Surcharges civiles
permanentes militaires
1,35 × G 1,60 × Bc 1,35 × Me120
ELU
1,35 × G 1,60 × Bc
1,20 × Bc Me120
ELS G
1,20 × Bc

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 76
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 22 : Tableau des moments fléchissants à l’appui et en travée

ELS ELU
Moment Moment
fléchissant fléchissant
Mser Mu
A l’appui 5,439 t. m/ml 7,256 t. m/ml
11,609 t.
En travée 8,702 t. m/ml
m/ml

7.7.3. Calcul des armatures principales

Les aciers du hourdis seront calculés à l’état limite Ultime


(ELU) et vérifiés à l’ELS.

7.7.3.1. Données
Nous avons comme données les caractéristiques du béton et
des aciers :
la résistance de l’acier est Fe = 400 MPa ;

la résistance du béton à 28 jours à la compression fc28 =30MPa ;

la résistance du béton à 28 jours à la traction est ft28 = 2,4MPa ;

l’enrobage c est pris égale à 3 cm ;

le diamètre du plus grand granulat est de 25 mm.

7.7.3.2. Dimensions de la dalle


Épaisseur de la dalle ho = 22 cm
Largeur de la dalle b = 100 cm

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 77
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.7.3.3. Calcul de la section minimale


d’armatures longitudinales du hourdis
0,23bdft28
Asmin =
fe
0,23 × 1,00 × 0,16 × 2,4
Asmin = ; Asmin = 1,38cm2
400

7.7.3.4. Calcul de la section d’armatures


longitudinales du hourdis
a. Aux appuis
Tableau 23 : Tableau résumant le calcul des armatures longitudinales de
l’hourdis aux appuis

Désigna-
Formules Résultats Observations
tion
0,9ho
d dchoisi = min  16 cm d est la hauteur utile
h − c − 3
fbu est la résistance de
0,85fc28
fbu fbu = 20 MPa calcul du béton en
θγb
compression, θ=0,85
fe 347,83 fsu est la contrainte
fsu fsu =
1,15 MPa limite de l’acier.
µ est le moment ultime

réduit
Mu
μ μ= 0,142 µ <0,186 donc pas ‘acier
bd2fbu
en compression on est
pivot A.

α α = 1,25 × (1 - 1 2μ ) 0,192

Zb Zb = d(1 - 0,4α ) 14,77 cm Zb est le bras de levier

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 78
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Désigna-
Formules Résultats Observations
tion
As est la section d’acier
Mu
As As = 14,12 cm2 qu’il faut à l’appui du
Zb × fsu
hourdis

Conclusion : Cette section d’acier est nettement supérieure à la


section minimale donc nous optons pour 8HA16
espacés de 14 cm à l’appui.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 79
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

b. En travée
Tableau 24 : Tableau résumant le calcul des armatures longitudinales de
l’hourdis en travée

Désigna-
Formules Résultats Observations
tion

0,9ho
d dchoisi = min  16 cm d est la hauteur utile
h − c − 3
0,85fc28 fbu est la contrainte
fbu fbu = 20 MPa
θγb limite du béton θ = 0,85

fe 347,83 fsu est la contrainte limite


fsu fsu =
1,15 MPa de l’acier.
Mu=0,1161 MN..m µ est
Mu
μ μ= 0,227 le moment ultime réduit
bd2fbu
μ >0,186 on est pivot B

γ
Mu
γ= 1,334
Mser
1−θ μl > µ donc pas d’acier
μl μl = �1 − �θ 0,251
8,5 en compression

α α = 1,25 × (1 - 1 2μ ) 0,326

Zb Zb = d(1 - 0,4α ) 14 cm Zb est le bras de levier


As est la section d’acier
Mu
As As = 23,84 cm2 qu’il faut en travée du
Zb × fsu
hourdis

Conclusion : Cette section d’acier est nettement supérieure à la


section minimale donc nous optons pour 12HA16 espacés de 8
cm en travée.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 80
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.7.3.5. Vérification des aciers à l’ELS

y1 = 3(z − d)
Pour le dimensionnement en travée y1 = 6 cm et à l’appui
y1 = 3,69 cm
2Mser Mser
σb = y1
; σs = y1
y1 b �d − � As �d − �
3 3

2×87×10−3
En travée, on a: σb = 0,06 ; σb = 12,95 MPa
1,00×0,06(0,16− )
3

87 × 103
σs = 6
; σs = 260,66 MPa
23,84 × �16 − �
3
2×54,4×10−3
En appui, on a: σb = 0,0369 ; σb = 13,2MPa
1,00×0,0369�0,16− �
3

54,4 × 103
σs = 3,69
; σs = 155,12 MPa
23,84 × �16 − �
3

Tableau 25 : Contrainte du béton et de l’acier à l’ELS

Moment Contrainte Contrainte


ELS admissible admissible
σb(MPa) σs(MPa)
KN.m du béton acier (MPa)
(MPa)
A l’appui 54,4 13,2 18 260,66 400
En travée 87,0 12,95 18 163 400

Conclusion : Le dimensionnement est bon.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 81
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.8. Calcul de l’encorbellement


7.8.1. Calcul des sollicitations

Pour effectuer le calcul de la dalle en encorbellement (dalle


sous trottoir) nous allons utiliser les surcharges locales de
trottoir selon le fascicule 61 titre II.
La dalle sous trottoir ou dalle en encorbellement est une
structure encastrée à son appui de droite ou gauche.

Dans les charges locales de trottoirs, nous distinguons deux


types de surcharges pour le calcul de la dalle en encorbellement
qui sont la charge de la roue isolée de six tonnes et la charge de
450 kg/m2.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 82
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Tableau 26 : Types de surcharges pour le calcul de la dalle en


encorbellement

0,625
Tmax Tmax = P
Charge t/ml
P = 0,625 t/ml
permanente Pl 0,391
Mmax Mmax =
2 t.m/ml

Tmax Tmax = P 6 t/ml Sur tout le long de la


Roue isolée de
7,50 travée, ces valeurs des
6t Mmax Mmax = Pl
t.m/ml efforts ne varient

0,563
Tmax Tmax = pl p = 450 × 1 = 450kg
Charge de 450 t/ml
kg/m2 pl2 0,352 t.
Mmax Mmax =
2 m/ml l=1,25m

7.8.2. Calcul des efforts aux états limites


La combinaison se fera comme dans les autres cas mais
cette fois-ci, seules les charges de trottoirs sont considérées.

Tableau 27 : Tableau des combinaisons des moments fléchissants au niveau


du trottoir

Charge Max des charges


permanente locales

ELU 1,35 × 0,391 1,60 × 7,50

ELS 0,391 7,50 t. m/ml

Mu = 12,52 t. m/ml
Mser = 7,9 t. m/ml

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 83
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.8.3. Calcul des armatures


Les aciers du hourdis seront calculés à l’état limite de
service pour une fissuration préjudiciable.
7.8.3.1. Données
Nous avons comme données les caractéristiques du béton et
de l’acier.
la résistance de l’acier est Fe = 400 MPa

la résistance du béton à 28 jours à la compression fc28 =30 MPa

la résistance du béton à 28 jours à la traction est ft28 =2,4 MPa

l’enrobage c est pris égale à 3 cm

le diamètre du plus grand granulat est de 25 mm


7.8.3.2. Dimensions de la dalle
Épaisseur de la dalle ho = 22 cm
Largeur de la dalle b =100 cm

7.8.3.3. Calcul de la section minimale


d’armatures longitudinales dans la dalle

0,23 × ft28 b0 d 0,23 × 2,4 × 0,3 × 0,16 × 104


Asmin = ; Asmin = ;
fe 400
Asmin = 2,21cm2
y1=0,0831 m, y2=0,0830 m, As=28,1cm2

Nous disposerons des 8HA16 espacés de 14 cm en dessous


(1er lit) et des 6HA20 au-dessus espacés de 14 cm (2ème lit).
As Réel = 32,20 cm2.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 84
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.9. Calcul des entretoises


7.9.1. Ferraillage des entretoises (ELS)
- Section en T de l’entretoise (Té)

Tableau 28 :Moments fléchissants et efforts tranchants sur appui et en


travée

Désignation Mser Tu (t)


Sur appui 0,03673
Entretoises 23,412
En travée 0,05877

7.9.2. Calcul en travée : Mser = 0,05877 MN.m

Les aciers longitudinaux utilisés dans l’entretoise sont des ronds


lisses avec possibilité de les plier et de les déplier. FeE235.
2 2 × 235
fe
σs = min � 3
� →σ
�s = � 3
110�ηft28 110�1,6 × 2,4
�s = 156,67 MPa
σ

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 85
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.9.3. Calcul du moment de référence


h0
σs d
3
Mtser = × b × h20 avec d = h − (c + 5); d = 0,721m
30(d − h0 )
0,201
156,667 × �0,721 − �
3
Mtser = × 0,70 × 0,2012
30(0,721 − 0,201)
Mtser = 0,1857 MN. m
On a alors Mser = 0,05877 MN. m < Mtser = 0,1857 MN. m
donc pas d’acier en compression et le calcul se fait comme une
section rectangulaire (b=b0).
σbc
� 15 × 18
αAB = → αAB =
15σ
�bc + σs 15 × 18 + 156,667
αAB = 0,6328
7.9.4. Calcul du moment de résistance
1 αAB
Mrb = αAB �1 − � b0 d2 ω
� bc
2 3
1 0,6328
Mrb = × 0,6328 �1 − � × 0,70 × (0,721)2
2 3
Mrb = 1,6353 MN. m
Conclusion: Mser<Mrb donc pas d’aciers en
compression

7.9.5. Calcul du bras de levier


αAB 0,6328
d �1 −
� 0,721 �1 − �
3 3
Zb = min � h0 → Zb = min � 0,201
�d − � �0,721 − �
3 3
0,57
Zb = min � → Zb = 0,57m
0,654

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 86
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.9.6. Calcul de la section d’armatures


En appui
Mser 0,03673 × 104
As = → As = → As = 4,11 cm2
Zb σ
�s 0,57 × 156,667
Choix des armatures: On a 2φ20 d'où la section réelle est As
réelle= 6,28 cm²
En travée
Mser 0,05877 × 104
As = → As = → As = 6,58 cm2
Zb σ
�s 0,57 × 156,667

Choix des armatures: On a 3φ20 d’où la section réelle est As


réelle = 9,42 cm2

7.9.7. Disposition constructive


φt= 8 mm, eH = �20 − 2φt − 3φl − 2c�

7.9.8. Condition de non-fragilité


Ift28
Amin =
0,81hV ′ fe
I est le moment d’inertie de l’entretoise et d’après le théorème de
Huygens on a :IGX = IGX + Sd2 ; d’où on a IGX = 0,0541 m4 ;
i

V’=YGX = 51,62 cm.


0,0541×2,4
d’où: Amin = ; Amin = 3,90cm2
0,81×0,801×0,51615×325

Donc la condition de non-fragilité est vérifiée.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 87
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.9.9. Calcul des armatures d’âme


Vu 0,234
τu = → Vu = → τu = 1,46 MPa
b0 d 0,20 × 0,801
7.9.10. Vérification du béton
0,15fc28
τlim = min � γb → τlim = 3MPa
4MPa
τu < τlim
On peut prévoir des armatures d’âme droites de α=90° K=1 car
fissuration préjudiciable, on a:
At b0 γs (τu − 0,3ft28 )

St 0,9fet
At 20 × 1,15(1,46 − 0,30 × 2,4)

St 0,9 × 235
At
≥ 0,0805 cm2 ⁄cm
St

7.9.11. Pourcentage minimal


At 0,4b0 At 0,4 × 20
≥ → ≥
St fet St 235
At
≥ 0,034 cm2 ⁄cm
St
7.9.12. Condition vérifiée
7.9.12.1. Diamètre des aciers transversaux

φ → 20mm
⎧ l
⎪h
φt ≤ min 35 → 22mm on prend alors φt = 8mm
⎨b
⎪ 0 → 20mm
⎩10

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 88
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

At
St ≤ → St ≤ 12,49cm donc St0 = 10cm
0,0805

7.9.12.2. Espacement maximal

0,9d = 65cm
St ≤ min � 40cm donc St ≤ 40cm

15φ si As = 0
Tableau 29 : Tableau récapitulatif des surfaces d’acier des entretoises

Non
Section Choix
As réelle Eh St fragilité
Désignation calculée As des
(cm²) (cm) (Cm) Amin
(cm²) aciers
(Cm²)
Sur
4,11 2φ20 6,28 7 40 3,90
En- appui
tretoise En
7,36 3φ20 9,42 7 40 3,90
travée

Le nombre de brins est 2 par cadre.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 89
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Chapitre 4
Cas pratique de la modélisation du
tablier au logiciel Autodesk Robot
Structural Professional 2012
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Chapitre 4: Cas pratique de la modélisation du tablier au


logiciel ARSAP 2012

La modélisation et la simulation du tablier, du pont, se


feront en complétant les différentes étapes ci-dessous:
 la construction du modèle géométrique;
 la construction du modèle éléments finis (EF);
 l’introduction des conditions de fixations (Appuis);
 le choix des normes et règlements à utiliser;
 la définitions des charges;
 le lancement des calculs de la structure;
 les résultats de calcul;
 la définition des combinaisons d’actions;
 l’exploitation des résultats.

1. Construction du modèle géométrique

Figure 10 : Définition des axes de construction

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 90
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2. Construction du modèle éléments finis(EF)

Figure 11 : Définition du choix du type de ferraillage de


la dalle sous chaussée

Figure 12 : Boîte de dialogue Options


de maillage avancées

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 91
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 13 :Génération du maillage

3. Introduction des conditions de fixation(Appuis)


La procédure suivante est adoptée pour introduire les
appuis dans la structure modélisée:
• Ouverture de la boite de dialogue Appuis;
• Mise en surbrillance du type d’appuis à affecter;

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 92
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 14 :Boîte de dialogue Appuis et Vue 3D des


appuis

• Sélection des nœuds concernés dans le champ "Sélection


actuelle"
• Clic sur le bouton pour affecter les appuis aux nœuds
concernés

4. Choix des normes et règlements à utiliser

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 93
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 15 :Boîte de dialogue Préférences de l’affaire-


Choix de la norme de conception

5. Définition des combinaisons d'actions

Avant de définir les différentes combinaisons que ce soit de


façon manuelle ou automatique, nous devons au prime abord
définir les cas de charge(permanente, exploitation, vent,
température).
La boîte de dialogue cas de charge sert à créer/modifier les cas de
charges.
Le processus de création des cas de charge se présente comme
suit :
• Ouverture de la boîte de dialogue cas de charges : Menu
Chargement/cas de charge
• Choix de la nature de la charge dans le champ Nature

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 94
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

• Choix du nom de la charge


• Clic sur le bouton pour créer le cas de charges

Figure 16 :Boîte de dialogue des différents cas


de charges

La boîte de dialogue Charge sert à définir les charges pour les cas
de charge créés.
Remarque : Au moins un cas de charge doit être défini avant
d’utiliser cette boîte de dialogue.
Le processus de création des cas de charge se présente comme
suit :
• Ouverture de la boîte de dialogue charge:
menu Chargement/Définir charge
La partie supérieure de la boîte de dialogue affiche deux
informations : le cas de charge sélectionné (nom et numéro)
pour lequel la charge sera définie le type de charge
appliquée aux barres/nœuds de la structure.
• Saisie de la valeur de la charge

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 95
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

• Saisie des numéros des éléments de structure (barres,


nœuds, panneaux), auxquels la charge sera affectée, dans le
champ
• Clic sur le bouton pour procéder à l’affectation de la charge
définie aux éléments dont les numéros ont été saisis dans le
champ

Figure 17 :Application des différents cas de


charges-Cas du garde-corps

Figure 18 :Boîte de dialogue du cas de charges du gradient


de température

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 96
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 19 : Boîte de dialogue du cas de charge du


trottoir

Figure 20 :Fenêtre du cas de charges des poutres de rive


et des poutres intermédiaires
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 97
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 21 : Boîte de dialogue du cas de charge du poids


propre des poutres de rive
L'option permettant de définir des charges de déplacement
permet d'analyser une structure avec un déplacement des
charges appliquées. Il s'agit ici de la définition des charges
roulantes.
Le processus de création et de définition des charges roulantes se
présente comme suit :
• Ouverture de la boite de dialogue charges roulantes
menu Chargement/autres charges/Roulantes

Figure 22 : Définition des convois et de leur


itinéraire
Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme
de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 98
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Les charges roulantes sont définies par la description du


convoi et de sa route sur la structure. Le convoi est un ensemble
de force à directions, valeurs et positions données. Pour chaque
pas, le convoi est déplacé d’une position vers la position suivante;
l’ensemble de forces appliquées aux éléments est créé pour
chaque position. Par conséquent, le cas de charge roulante est
considéré comme un ensemble de plusieurs cas de charge
statiques (un cas de charge pour chaque position du convoi).

Figure 23 : Diagramme des moments fléchissants My du


convoi Bc

• Sélection ou création du convoi qui sollicitera la structure


Pour sélectionner le convoi, on le met en surbrillance sur la
liste de types de convois actifs

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 99
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Lancement du calcul du convoi Bc

Figure 24 : Calcul du convoi Bc

Résultats du calcul des convois

Figure 25 : Fenêtre définissant les moments fléchissants My et les


déformations pour les convois Bt

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 100
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Figure 26 : Fenêtre définissant les moments fléchissants My pour le


convoi Me120

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 101
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

6. Tableau de ferraillage des poutres et entretoises


Il est généré par le logiciel Autodesk Robot Professional 2012

Figure
Figure
2723
: Tableau
: Tableau
dede
ferraillage
ferraillage
des
des
poutres
poutres
et et
desentretoises
entretoises

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 102
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Chapitre 5
Difficultés rencontrées-
Suggestions et Recommandations
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Chapitre 5: Difficultés rencontrées-Suggestions et


Recommandations

1. Difficultés Rencontrées

Hormis les bonnes conditions de rédaction du présent


document et la bonne ambiance professionnelle, il est néanmoins
impérieux de notifier que:
 le temps imparti pour la rédaction était relativement court
au vu que la quantité des informations à collecter;
 l'indisponibilité des documents entrant dans le cadre du
thème sur lequel nous avons basé notre travail;
 l'insuffisance de manuels didactiques (mémoires, livres)
dans nos bibliothèques donnant des aperçus sur la
résolution de tels phénomènes physiques.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 103
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2. Suggestions-Recommandations
Au vu des matières proposées pour nos cours de
renforcement lesquelles étaient les mathématiques pour
Ingénieurs et la résistance des matériaux ,nous suggérons une
augmentation de la masse horaire dans certaines matières telles
que les mathématiques pour Ingénieurs, la méthode des éléments
finis, la mécanique des milieux continus et ce dès le cycle de la
licence professionnelle. Ce sont des matières supports qui
permettent à bien des égards à l'étudiant d'avoir les bases solides
pour interpréter tout type de phénomène physique. Aussi, au vu
de la complexité de l'effet physique que nous avons étudié au
travers de ce document, il serait aussi intéressant de se pencher
vers une étude plus approfondie des sections déformables à
parois minces telles les réservoirs, les tours.
Une accessibilité à d'autres modules du logiciel Robot Structural
Analysis Professional autre que le module "Ferraillage des
éléments en Béton Armé" pendant les formations serait d'une
grande utilité afin de cerner les différentes variétés qu'offre ce
logiciel.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 104
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Conclusion
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Conclusion

Au terme de la rédaction du présent document, nous


pouvons dire qu'il représente un réel challenge pour tout
étudiant, ce qui nous permet de transcender les réalités
habituelles rencontrées en calcul de structures. Il est à noter
aussi que le dimensionnement d'un pont que ce soit avec les
différentes méthodes manuelles qu'au logiciel s'avère étroitement
lié aux mathématiques, à la résistance des matériaux. La
présente étude a permis donc d'appréhender les bases
fondamentales de calcul d'un pont en béton armé ce peut importe
ses caractéristiques. Aussi cette étude nous a permis d'insérer
convenablement les données relatives au pont en béton armé
dans le logiciel Autodesk Robot Structural Analysis Professional
2012 et d'atteindre les objectifs assignés à cette étude. Il est donc
important ici de noter pour un travail d'une telle envergure la
présence d'un ingénieur pétri d'expériences en matière de
propriétés physiques des matériaux et leurs conditions
d'utilisation, de résistance de matériaux, des méthodes
d'exécution et des différentes normes de conception est requise.
Pour les expériences futures, il serait bien d'évoluer sur d'autres
aspects d'analyse des éléments structurels du pont en béton
armé.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 105
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Références
Bibliographiques
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Références Bibiographiques
Ouvrages et livres

1. MILLENIUM., R., Manuel d’utilisation ROBOT Béton Armé.


2004.18: 220 pages.

2. Collection Technique CIMBETON, Bétons et Ouvrages d'art


Tome 1: Les ponts courants en béton, DBG Studios,
Septembre 2005, 198 pages.

3. PERCHAT Jean et ROUX Jean, Pratique du BAEL 91: Cours


avec exercices corrigés, Eyrolles, 264 pages.

4. CALGARO Jean-Armand, Projet et construction des ponts,


Paris : Analyse structurale des tabliers de ponts , Presses de
l’école nationale des ponts et chaussées, 457 pages.

5. COURBON Jean et THEILLOUT, Résistance des Matériaux:


Formulaire, 150 pages.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 106
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Mémoires

1. KAGBO Boris Sosthène, Modélisation et Simulation par


éléments finis: Cas du tablier d'un pont, Bénin: Ecole
Polytechnique d'Abomey-Calavi, Projet de fin de formation,
2013-2014, 212 pages.

2. PENE Ousmane et AGBADOU Yobo Simplice, Conception de


la structure du nouveau pont de DIAROUME ET CHOIX DE
SES FONDATIONS(Département de Sédhiou-CASAMANCE),
Sénégal : Projet de fin d’études, Ecole Polytechnique de
Thiès, 2003-2004,136 pages.

3. BOIRO Abdoulaye, Dimensionnement du nouveau pont de


GOULOUMBOU, Sénégal: Projet de fin d'études, Ecole
Polytechnique de Thiès, 2006-2007, 158 pages.

Normes et Documents Techniques

1. SETRA-Document Technique 401: Tabliers-Dalles Biais ou


courbes. Programme de calcul MRB-EL, 202 pages.

2. SETRA-Document Technique 3384: Epreuve de chargement


des ponts-routes et passerelles piétonnes, 60 pages.

3. Fascicule 61: Conception, Calcul et Epreuves des Ouvrages

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 107
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

d'art Titre II: Programme de charges et épreuves des ponts


routes, Réédition1981, 78 pages.

4. SETRA-Document Technique GC 77: "Garde-Corps,


Glissières, Corniches et Grilles (Equipements Latéraux des
Tabliers", Dossier pilote du SETRA. Référence SETRA:
F7716, 1977.
Supports de cours

1. BEN OUEZDOU, Cours d'Ouvrages d'Art, Tome 1:


Conception, Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tunis,
Septembre 2002, 111 pages

2. BEN OUEZDOU, Cours d'Ouvrages d'Art, Tome 2:


Dimensionnement, Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tunis,
Juin 2003.

3. SENI Alfio, Cours de Ponts 4ème édition: Ecole Polytechnique


de Montréal, Juillet 1979, 135 pages.

Moteur de recherche Internet: www.google.fr

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 108
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Annexes
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Annexes
 Modèle du tablier

 Coupe longitudinale axiale du tablier

 Coupe transversale du tablier

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 109
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 110
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 111
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Table des
matières
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Table des matières

FICHE DE CERTIFICATION DE L’ORIGINALITE DU MEMOIRE .................................................... I

FICHE DE CERTIFICATION DES CORRECTIONS ........................................................................ II

AVANT-PROPOS ...................................................................................................................... III

DEDICACES .............................................................................................................................. V

REMERCIEMENTS ...................................................................................................................VI

SOMMAIRE ..............................................................................................................................XI

LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS .................................................................................. XIII

LISTE DES TABLEAUX ........................................................................................................... XIV

LISTE DES FIGURES .............................................................................................................. XV

RESUME ................................................................................................................................... 1

ABSTRACT ................................................................................................................................ 2

INTRODUCTION
GENERALE .............................................................................................................................. 3
CHAPITRE 1 : CADRE INSTITUTIONNEL DU STAGE ...................................................... 5

1. PRESENTATION DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL ................................................... 5


1.1. PRESENTATION DU CABINET............................................................................. 5
1.2. SITUATION GEOGRAPHIQUE DE AQUARUS INGENIEURS-CONSEILS .............................. 5

2. LES MOYENS DE TRAVAIL ....................................................................................7


2.1. MOYENS MATERIELS ...................................................................................... 7
2.2. MOYENS HUMAINS ......................................................................................... 7

3. ORGANISATION DU CABINET AQUARUS INGENIEURS-CONSEILS ........................ 8

4. OBJECTIFS ET DOMAINES D'INTERVENTION DU CABINET ................................. 10

CHAPITRE 2: GENERALITES SUR LES PONTS EN BETON ARME ................................. 14

1. HISTORIQUE ET DEFINITION DES PONTS COURANTS ........................................ 14


1.1. HISTORIQUE .............................................................................................. 14

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 112
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

1.2. Définition des ponts courants ...................................................................15

2. CLASSIFICATION DES PONTS COURANTS ........................................................... 16


2.1. LES PONTS CADRES, LES PORTIQUES ET LES OUVRAGES VOÛTES ............................. 16
2.2. LES PONTS DALLES........................................................................................ 18
2.3. LES PONTS A POUTRES .................................................................................. 18

3. CLASSE DES PONTS ........................................................................................... 20

CHAPITRE 3: LE DIMENSIONNEMENT DE QUELQUES ELEMENTS STRUCTURELS DU


TABLIER ............................................................................................................. 22

1. NOTE D’HYPOTHESES GENERALES .................................................................... 22


1.1. Références et règlements de calcul .......................................................... 22

2. CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX ............................................................... 23


2.1. CIMENT ..................................................................................................... 23
2.2. BETON....................................................................................................... 23
2.3. ACIER........................................................................................................ 23
2.4. HYPOTHESES DE CHARGEMENT....................................................................... 24
2.4.1. CHARGES D’EXPLOITATION ............................................................................. 24
2.4.1.1. SYSTEME DE CHARGES A ......................................................................... 24
2.4.1.2. SYSTEME DE CHARGES B ......................................................................... 24
2.4.1.3. SYSTEME BC (CAMION TYPE) ..................................................................... 25
2.4.1.4. SYSTEME BT (ESSIEU TANDEM) .................................................................. 25
2.4.1.5. SYSTEME BR (ROUE ISOLEE) ..................................................................... 26
2.4.1.6. CHARGES MILITAIRES .............................................................................. 26
2.4.1.7. MC 120 ............................................................................................... 26
2.4.1.8. ME 120 ............................................................................................... 27
2.4.1.9. SURCHARGES EXCEPTIONNELLES ............................................................... 27
2.4.1.9.1. CONVOI DE TYPE D ................................................................................. 27
2.4.1.9.2. CONVOI TYPE E ...................................................................................... 27
2.4.1.9.3. SURCHARGES DE TROTTOIR ...................................................................... 27
2.4.1.9.4. EFFORT DE FREINAGE.............................................................................. 28
2.4.1.10. EFFORT DE VENT .................................................................................... 28
2.4.1.11. GARDE-CORPS ....................................................................................... 28
2.4.2. CHARGES PERMANENTES ................................................................................ 28
2.5. Combinaisons d’actions ........................................................................... 29
2.5.1. DEFINITION DES CHARGES .............................................................................. 29
2.5.2. COMBINAISONS AUX ÉTATS LIMITES ULTIMES ..................................................... 30
2.5.2.1. ELU FONDAMENTAL DE CONSTRUCTION ....................................................... 30
2.5.2.2. ELU FONDAMENTAL EN SERVICE ................................................................ 30

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 113
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

2.5.3. COMBINAISONS AUX ÉTATS LIMITES DE SERVICE ................................................. 31

3. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS STRUCTURELS DU TABLIER ..................... 33


3.1. Poutres .................................................................................................... 33
3.1.1. HAUTEUR .................................................................................................... 33
3.1.2. ÉPAISSEUR DE L’AME ..................................................................................... 33
3.1.3. DETERMINATION DU NOMBRE DE POUTRES ......................................................... 34
3.2. Hourdis ................................................................................................... 35
3.3. Calcul du tablier ...................................................................................... 36
3.3.1. CALCUL DES CHARGES PERMANENTES DES ELEMENTS DU TABLIER ........................... 36
3.3.2. CALCUL DU POIDS PROPRE DES POUTRES ............................................................ 36
3.3.3. CALCUL DE LA SECTION DROITE DE LA POUTRE .................................................... 36
3.3.4. CALCUL DU POIDS PROPRE AU ML ..................................................................... 37
3.3.5. CALCUL DU POIDS PROPRE DU HOURDIS (DALLE) .................................................. 37
3.3.5.1. DALLE SUR POUTRES DE RIVE .................................................................... 37
3.3.5.2. DALLE SUR POUTRES INTERMEDIAIRES ........................................................ 37
3.3.5.3. POIDS TOTAL DE LA DALLE ........................................................................ 37
3.3.6. CALCUL DU POIDS PROPRE DES ELEMENTS DU TROTTOIR ....................................... 38
3.3.6.1. CORNICHE ............................................................................................ 38
3.3.6.2. CONTRE CORNICHE ................................................................................. 38
3.3.7. BETON DE REMPLISSAGE ................................................................................ 39
3.3.8. BORDURE DE CHAUSSEE ................................................................................. 39
3.3.9. DALLE D’ENCORBELLEMENT ............................................................................ 39
3.3.10. GARDE-CORPS ....................................................................................... 40

4. CALCUL DU POIDS PROPRE DES ENTRETOISES ................................................. 40

5. CALCUL DU POIDS PROPRE DE L’ENROBE ......................................................... 40


5.1. Poutre de rive ......................................................................................... 40
5.2. Poutre intermédiaire ............................................................................... 41

6. TABLEAUX RECAPITULATIFS DES CHARGES PERMANENTES SUR LES POUTRES 41


6.1. Pour une seule poutre ............................................................................. 41
6.2. Pour une travée entière .......................................................................... 42

7. CALCUL DES SOLLICITATIONS ........................................................................... 42


7.1. LES CALCULS DES COEFFICIENTS DE MAJORATION DYNAMIQUE............................... 43
7.1.1.1. SYSTEME BC ......................................................................................... 44
7.1.1.2. SYSTEME BT ......................................................................................... 44
7.1.1.3. SYSTEME BR ......................................................................................... 45
7.1.1.4. SYSTEME MC120 ................................................................................... 45

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 114
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.1.1.5. SYSTEME ME120 ................................................................................... 45


7.2. CALCUL DES COEFFICIENTS DE MAJORATION DYNAMIQUE SUR LE HOURDIS.................47
7.3. CACLUL DES SOLLICITATIONS DANS LES POUTRES................................................ 49
7.3.1. SURCHARGE CIVILE ....................................................................................... 49
7.3.1.1. SYSTEME A ........................................................................................... 49
7.3.1.2. SYSTEME BC ......................................................................................... 50
7.3.1.3. SYSTEME BT ......................................................................................... 51
7.3.1.4. SYSTEME BR ......................................................................................... 52
7.3.1.5. SURCHARGES MILITAIRES ......................................................................... 53
7.4. LES SURCHARGES DE TROTTOIR ....................................................................... 56
7.4.1. CHARGES GENERALES .................................................................................... 56
7.4.1.1. CALCUL DU POIDS DU TROTTOIR AU ML ........................................................ 57
7.4.1.2. CHARGES PERMANENTES .......................................................................... 57
7.5. CALCUL DES COEFFICIENTS DE REPAARTITION TRANSVERSALE DE GUYON-MASSONET...... 59
7.5.1. CALCUL DE L’INERTIE PROPRE DE LA POUTRE ...................................................... 59
7.5.2. DETERMINATION DES ELEMENTS INTERVENANTS DANS LE CALCUL ............................ 60
7.5.2.1. CALCUL DES MOMENTS DE TORSION T1, T2, T3 LE COEFFICIENT DE REPARTITION
TRANSVERSALE K, DES RIGIDITES TORSIONNELLES DES POUTRES ET DES ENTRETOISES 61

7.5.2.2. DETERMINATION Θ ET Α ........................................................................... 62


7.6. CALCUL DES ARMATURES LONGITUDINALES ET TRANSVERSALES DANS LES POUTRES.....................................................66
7.6.1. CALCUL DES SOLLICITATIONS AUX ETATS LIMITES ................................................ 66
7.6.2. CALCUL DES ARMATURES D’ACIERS ................................................................... 67
7.6.2.1. RAPPEL DES DONNEES SUR LES MATERIAUX ET LE BETON ................................ 67
7.6.2.2. DIMENSION DES POUTRES ......................................................................... 68
7.6.2.3. CALCUL DE LA SECTION MINIMALE D’ARMATURES LONGITUDINALES DANS LES
POUTRES..................................................................................................... 68

7.6.2.4. CALCUL DE LA SECTION D’ARMATURES LONGITUDINALES DANS LES POUTRES ........ 68


7.6.2.5. CALCUL DES ARMATURES D’AME ................................................................ 70
7.6.2.6. CALCUL DE L'EFFORT DE GLISSEMENT PAR UNITE DE LONGUEUR ET DE LA
CONTRAINTE DE CISAILLEMENT ........................................................................ 71

7.6.2.7. CALCUL DE LA CONTRAINTE LIMITE DE CISAILLEMENT DU BETON A L’ELU ........... 71


7.6.2.8. CALCUL DE LA CONTRAINTE LIMITE DE CISAILLEMENT EN FISSURATION
PREJUDICIABLE ............................................................................................ 72

7.6.2.9. CALCUL DES ESPACEMENTS DES ARMATURES D’AMES ..................................... 72


7.7. CALCUL DU HOURDIS .....................................................................................................................74
7.7.1. CALCUL DES SOLLICITATIONS .......................................................................... 74
7.7.2. CALCUL DES SOLLICITATIONS AUX ETATS LIMITES ............................................... 76
7.7.3. CALCUL DES ARMATURES PRINCIPALES .............................................................. 77
7.7.3.1. DONNEES .............................................................................................. 77
7.7.3.2. DIMENSIONS DE LA DALLE......................................................................... 77
7.7.3.3. CALCUL DE LA SECTION MINIMALE D’ARMATURES LONGITUDINALES DU HOURDIS ... 78

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 115
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

7.7.3.4. CALCUL DE LA SECTION D’ARMATURES LONGITUDINALES DU HOURDIS ................ 78

7.7.3.5. VERIFICATION DES ACIERS A L’ELS ............................................................ 81


7.8. CALCUL DE L'ENCORBELLEMENT .................................................................................................82
7.8.1. CALCUL DES SOLLICITATIONS .......................................................................... 82
7.8.2. CALCUL DES EFFORTS AUX ETATS LIMITES ......................................................... 83
7.8.3. CALCUL DES ARMATURES ................................................................................ 84
7.8.3.1. DONNEES .............................................................................................. 84
7.8.3.2. DIMENSIONS DE LA DALLE......................................................................... 84
7.8.3.3. CALCUL DE LA SECTION MINIMALE D’ARMATURES LONGITUDINALES DANS LA DALLE 84
7.9. CALCUL DES ENTRETOISES ..........................................................................................................85
7.9.1. FERRAILLAGE DES ENTRETOISES (ELS) ............................................................. 85
7.9.2. CALCUL EN TRAVEE : MSER = 0,05877 MN.M ................................................... 85
7.9.3. CALCUL DU MOMENT DE REFERENCE ................................................................. 86
7.9.4. CALCUL DU MOMENT DE RESISTANCE................................................................. 86
7.9.5. CALCUL DU BRAS DE LEVIER ............................................................................ 86
7.9.6. CALCUL DE LA SECTION D’ARMATURES............................................................... 87
7.9.7. DISPOSITION CONSTRUCTIVE ........................................................................... 87
7.9.8. CONDITION DE NON-FRAGILITE ......................................................................... 87
7.9.9. CALCUL DES ARMATURES D’AME ...................................................................... 88
7.9.10. VERIFICATION DU BETON .......................................................................... 88
7.9.11. POURCENTAGE MINIMAL ........................................................................... 88
7.9.12. CONDITION VERIFIEE ............................................................................... 88
7.9.12.1. DIAMETRE DES ACIERS TRANSVERSAUX ....................................................... 88
7.9.12.2. ESPACEMENT MAXIMAL ............................................................................ 89

CHAPITRE 4: CAS PRATIQUE DE LA MODELISATION DU TABLIER AU LOGICIEL ARSAP 2012 . 90

1. CONSTRUCTION DU MODELE GEOMETRIQUE ............................................................................... 90

2. CONSTRUCTION DU MODELE ELEMENTS FINIS(EF)..................................................................... 91

3. INTRODUCTION DES CONDITIONS DE FIXATION(APPUIS) ......................................................... 92

4. CHOIX DES NORMES ET REGLEMENTS A UTILISER ..................................................................... 93

5. DEFINITION DES COMBINAISONS D'ACTIONS ................................................................................ 94

6. TABLEAU DE FERRAILLAGE DES POUTRES ET ENTRETOISES ............................................... 102

CHAPITRE 5: DIFFICULTES RENCONTREES-SUGGESTIONS ET RECOMMANDATIONS ............. 103

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 116
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
2016
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)

1. DIFFICULTES RENCONTREES ............................................................................................................. 103

2. SUGGESTIONS-RECOMMANDATIONS .............................................................................................. 104

CONCLUSION....................................................................................................................................................... 105

REFERENCES BIBIOGRAPHIQUES................................................................................................................ 106

ANNEXES .............................................................................................................................................................. 109

TABLE DES MATIERES ..................................................................................................................................... 112

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par 117
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI
Dimensionnement et Modélisation du tablier d’un pont à
2016
poutres en béton armé : Cas du pont de Kpalimin (Togo)

Résumé

Le présent document relate le dimensionnement des éléments


structurels d'un pont dalle en béton armé. Pour ce faire, le thème
sur lequel nous nous sommes basés est intitulé:
«Dimensionnement et Modélisation du tablier d'un pont à
poutres en béton armé: Cas du pont de Kpalimin (Togo)». Il
s'articule autour des points suivants:

 les généralités sur les ponts en béton armé;

 le prédimensionnement des éléments structurels du tablier à


savoir: le tablier, les poutres, les entretoises;

 la modélisation du tablier du pont via le logiciel Autodesk


Robot Structural Analysis Professional 2012.

Mots-clés: Pont à poutres, tablier, Modélisation.

Mémoire de fin de formation pour l’obtention du diplôme


de Master Professionnel en Génie Civil réalisé par
Kolawolé C. Elwis Kenett AHOUSSI