Vous êtes sur la page 1sur 17

HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

COURS D’HYDRAULIQUE GENERALE


DESTINE AUX ELEVES INGENIEURS DES
MINES DE L’ESMG

PROGRAMME
CHAP 1 : STATIQUE DES FLUIDES
CHAP 2 : HYDRAULIQUE DES CANALISATIONS
CHAP3 : HYDRAULIQUE DES CANAUX

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 1


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES


La statique des fluides est la science qui étudie les conditions d’équilibre des fluides au repos.
Comme la viscosité ne se manifeste que s’il y a mouvement relatif des particules
(déformation), la statique des fluides visqueux ou réels se confond avec la statique des fluides
parfaits. La seule contrainte est normale, la pression. Sa variation est due au poids. Les
applications de la statique dans les sciences de l’ingénieur sont multiples et variés, de la
conception des appareils de mesure (piézomètre par exemple) aux calculs des poussées sur les
ouvrages (barrage par exemple).

1. PRESSION ET GRADIENT DE PRESSION


1.1 PRESSION EN UN POINT D’UN FLUIDE
 La pression est la force normale par unité de surface en un point et agissant sur un plan
d’un volume de fluide donné.
 La pression en un point du fluide au repos ou en mouvement est indépendante de la
direction tant qu’il n’y a pas de contrainte de cisaillement. (ISOTROPIE DE LA
PRESSION)

Découpons par la pensée, un trièdre rectangle dans un fluide au repos (voir figure). Le fluide
ne peut supporter des forces concentrées mais peut cependant supporter une force repartie sur
sa surface.

1.2 EQUATION FONDAMENTALE DE LA STATIQUE DES FLUIDES

Afin d’établir l’équation fondamentale de la statique des fluides, nous étudierons l’équilibre
d’un bloc fluide infiniment petit, parallélépipédique de côtés dx, dy et dz, parallèles aux axes
d’un référentiel galiléen. Appelons fx, fy et fz les densités de force de volume.(voir figure)

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 2


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

Si nous faisons le bilan des forces, les composantes des forces de volume selon les trois axes
et les composantes des forces de surface selon les trois axes, puisque le bloc est en équilibre,
la résultante des forces est nulle. Ce qui aboutit après calcul à :

Selon l’axe ox , oy et oz à :

Ces trois équations correspondent à qui représente la relation


fondamentale de la statique des fluides. En considérant f comme la résultante des forces de
volume par unité de volume, cette équation deviendrait : ρf-gradP=0 qui est la forme
générale de l’équation fondamentale de la statique des fluides.

FORME GENERALE DE LA LOI FONDAMENTALE DE LA STATIQUE DES


FLUIDES

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 3


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

La relation est appelée équation fondamentale de la


statique des fluides si f est la résultante des forces de volume par unité de masse et .

si f est la densité des forces de volume.

Définissons par X, Y et Z les composantes de la force de volume par unité de volume selon
les directions ox, oy et oz respectivement,nous avons :

1.3 CAS OU LA FORCE DERIVE D’UN POTENTIEL

Soit U, le potentiel des forces de volume, on a par définition : . Il


vient donc :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 4


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

Soit :

CONSEQUENCES :

1. Les surfaces équipotentielles sont confondues avecles surfaces isobres.


2. Les surfaces isobares sont des surfaces d’égale densité.
3. Les surfaces isobares sont aussi isothermes. Puisque sur une surface isobare p et ρ
restent constants il en est de même de la temperature T, en vertu de l’équation d’état
du fluide f (P, ρ ,T)=0 fournie par la thermodynamique.

2. STATIQUE D’UN FLUIDE INCOMPRESSIBLE DANS LE CHAMP DE


PESANTEUR : HYDROSTATIQUE

Dans toute la masse de fluide nous avons :

 La masse volumique est constante, ρ=cte


 La température est constante, T=cte
 La force de volume par unité de masse f = g = cte

Les forces de volume se réduisent aux seules forces de pesanteur, c’est un vecteur dirigé vers
le centre de la terre.

2.1 EQUATION FONDAMENTALE DE L’HYDROSTATIQUE

L’équation fondamentale de la statique des fluides devient :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 5


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

On obtient en écoulement permanent, p+ρgz = cte


Cette relation est appelée équation fondamentale de l’hydrostatique

ETABLISSONS CETTE RELATION EN UTILISANT UN VOLUME DE


CONTROLE :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 6


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

Par intégration on obtient aussi p+ρgz=cte, qui est l’expression de l’équation fondamentale.

On a l’habitude d’appeler p* (pression étoilée) la quantité p+ρgz de sorte que l’équation


précédente se réduit à p*=cte

Dans tout le fluide en équilibre, la pression p* est constante. En particulier cette constante est
celle qu’on peut calculer sur la surface libre. Comme conséquentes immédiates de ces
équations on tire les quatre propositions suivantes :

PROPOSITIONS

1) Les surfaces d’égale pression dans un fluide homogène sont des plans horizontaux
(plans isobares). En effet quand p=cte, nous avons z=cte.
2) La surface de séparation entre deux fluides de densité différente non miscibles est un
plan horizontal
3) La différence de pression Pa- Pb entre deux points quelconques a et b pris a l’intérieur
du fluide ne dépend que de la distance verticale entre les deux points.
4) Dans un fluide incompressible en équilibre, les pressions se transmettent
intégralement.

2.2 INTERPRETATION ENERGETIQUE DE LA LOI FONDAMENTALE

En multipliant l’équation fondamentale par un élément de volume de fluide dV, (voir


démonstration au cours) on aboutit au fait que :

La pression p*=p+ρgh représente l’énergie mécanique de l’unité de volume de fluide


incompressible en équilibre.

2.3 MESURE D’UNE PRESSION PAR UNE COLONNE DE LIQUIDE

C’est le principe de fonctionnement du piézomètre, on peut mesurer une différence de


pressions par des hauteurs de liquides. (Voir cour)

2.4 UNITE DE PRESSION

(Voir cour)

2.5 PRESSION ABSOLUE. PRESSION EFFECTIVE

On distingue la pression absolue de la pression relative et la pression effective. (voir cours)

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 7


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

2.6 APPLICATIONS

APPLICATION 1 (g=10N/Kg)

APPLICATION 2

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 8


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

3. FORCES DE PRESSION EXERCEES SUR UNE PAROI PLANE AU REPOS

Toute surface située au sein d’un fluide au repos est soumise à des pressions, pour un fluide
au repos, les problèmes élémentaires à résoudre sont :

 Quelle est l’intensité de cette force ?


 Quelle est son point d’application ?
 Quelle est sa direction ?

3.1 FORCES DE PRESSION SUR UNE PAROI PLANE INCLINEE


3.1.1 Expression de la poussée dans le cas général

Considérons la paroi de surface A immergée dans un liquide et inclinée d’un angle ϴ par
rapport à l’horizontal :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 9


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

La poussée est égale à la pression régnant au centre de gravité multipliée par la surface.
La poussée exercée sur une surface plane par un fluide pesant en équilibre est égale au
poids d’une colonne de fluide ayant pour base la surface de la paroi et pour hauteur la
profondeur du centre de gravité de la surface au-dessous de la surface libre.

3.1.2 Expression du centre de poussés dans le cas général

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 10


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

3.1.3 Expression de quelques moments d’inertie

Exemple 1 : Quelques moments d’inertie :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 11


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

Exemple 2 : Quelques moments d’inertie :

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 12


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

3.2 FORCES DE PRESSIONSSUR UNE PAROI PLANE HORIZONTALE

Pour le cas d’une paroi plane horizontale comme pour le calcul de la poussée au fond du
réservoir, on a :

3.3 FORCES DE PRESSIONS SUR UNE PAROI PLANE VERTICALE

Considérons une paroi de largeur L et de surface S= b.L immergée verticalement.

La variation de la pression entre les points 3 et 4 est linéaire ; les pressions aux points 3 er 4
sont respectivement :

et .

L’intensité de la force est :

L’intensité peut encore se calculer de plusieurs autres manières. (voir cours)

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 13


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

La poussée ne dépend pas du volume de la quantité d’eau retenue par la paroi.

Centre de poussée

Le centre de poussée est obtenu en appliquant la formule du centre de poussée. Il peut être
encore obtenu en calculant la position du centre de gravité du diagramme de pression.

RESUMONS

Evaluons la poussée résultante dans chacun des cas ci-dessous (paroi horizontale, verticale et
inclinée):

3.4 FORCES DE PRESSIONS SURUNE PAROI PLANE COURBE

Dans le cas d’une paroi plane courbe, la poussée est décomposée en une composante verticale
et une composante horizontale.

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 14


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

L’intensité de la force de poussée est calculée par :

La composante Fh est la resultante de la force de poussée qui s’exercerait sur la projection de


la surface S de la surface gauche sur une paroie verticale, son calcul est connue.

La composante verticale Fv est le poids de la colonne (éventuellement fictive) de fluide située


au-dessus de la surface gauche S. (voir figure)

EXEMPLE

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 15


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

APPLICATIONS

Application 1 :

Application 2

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 16


HYDRAULIQUE GENERALE, CHAPITRE 1 : STATIQUE DES FLUIDES,

Application 3

La cloison AB séparant les deux réservoirs, représentés sur la figure 11 est fixée en A. Sa largeur est de 1,2 m.

Le manomètre indique -1,5 N/cm² (pression effective). On demande de déterminer la force horizontale à
appliquer en B pour que la cloison soit en équilibre. On donne :

 a   alcool  8.10³ N / m ³  h   huile  7,5.10³ N / m ³

ha = 4,50 m he = 1,50m hh = 2 m

air

C
L=1,2 m
alcool
A
ha

D
hh
huile
eau
he
B

figure 11

Application 4

4. HYDROSTATIQUE DU FLUIDE DANS D’AUTRES CHAMPS DE FORCE


5. POUSSEE SUR UN CORPS IMMERGEE : POUSSEE D’ARCHIMEDE

(VOIR MECANIQUE EXPERIMENTALE DES FLUIDES DE R. COMOLET,TOME 1)

M. GOGOUA G. HABIB, INP-HB, DEPT IT_IC1 ESMG_2013-2014 Page 17

Vous aimerez peut-être aussi