Vous êtes sur la page 1sur 16

La menuiserie

Plan
Introduction

I. Exigences techniques
II. Matériaux utilisés dans la menuiserie
1. Le bois
2. L’aluminium
3. Le PVC
III. Utilisations de la menuiserie
1. Les portes
2. Les fenêtres
3. Les placards
4. Les volets
5. la quincaillerie

IV. Actualités

Conclusion

Introdution
La menuiserie est la spécialité de créer des aménagements extérieurs (portes d’entrée, Fenêtres, volets…)
mais aussi intérieurs (portes, placards, parquets, etc.) destinés à des particuliers ou des bâtiments collectifs.
A la différence des charpentes, l’ensemble des pièces de menuiserie ne participent pas à la réalisation de
l’ossature du bâtiment.

I. Exigences techniques
La menuiserie doit répondre aux trois principales exigences à savoir :

a) L’étanchéité à l’eau

Gorge de récupération d’eau

Dégagement du nez Pièce


d’appui
chambranle
Appuis de Bande étanche
fenêtre

larmier
mûr

allège

Les infiltrations d’eau résultant de pluie et des actions capillaires peuvent être remédier par :

 Jet d’eau de la traverse basse de l’ouvrant

 gorge de récupération des eaux et trous d’évacuation de la partie

basse du dormant

 masticage du vitrage par un mastic étanche

 les appuis de fenêtres doivent présentés une pente vers l’extérieur

et muni d’un larmier

b) Perméabilité à l’air

Elle est obtenue par la garniture ou joint d’étanchéité, qui permet de maintenir le contact entre l’ouvrant et
le dormant en position fermé. En effet cette garniture compense les jeux qui laisse passer l’air.
b) Résistance au vent
C’est la résistance au vent des vantaux, le fonctionnement des dispositifs de manouvre, verrouillage
et sécurité, ainsi que la bonne fixation des vitrages et les éléments de quincaillerie.

II. Matériaux utilisés dans la menuiserie


1. Le bois

 Avantages :
Facilite la liaison entre la structure et la menuiserie en bois ce qui permet de
réaliser une Installation facile et rapide.
 Garde sa forme même avec Un grand écart de température.
 Gamme très large des produits.
 Reste en place plus longtemps en incendie.
 Longe durée de vie.
 Facilement renouvelable et écologique.
 Très bonne Isolation phonique et thermique
Matériaux essentiel dans l’artisanat marocain grâce à son aspect décoratif

 Inconvénients
 Entretien régulier est important.
 Prix d’achat le plus important pour certaine gamme.
 Demande une attention particulière sur la gestion du pont thermique
(Par exemple entre le pré cadre et l’ossature bois)

Les différents types d'assemblage :


a) Assemblage tenon et mortaise

C'est l'assemblage de référence, le plus pratiquée ébénisterie traditionnelle ... Un


parfait compromis entre esthétique et résistance. Plus le tenon est long, meilleure
sera la tenue.

b) L'assemblage tenon et mortaise traversant

C'est en principe l'assemblage utilisé pour les traverses des portes.

c) L'assemblage tenon et mortaise double

Lorsquela traverse est large ou épaisse, on réalise deux tenons sur la même pièce
cet assemblage peut être traversant. Cas d'emploi : les traverses de lits.

d) L'assemblage "profil / contre-profit


C'est un assemblage facile à réaliser, rapide et de bonne tenue. Les formes
sont complémentaires, d'où le nom de profil / contre-profil

e) .L'assemblage à enfourchement
 L'assemblage à enfourchement d'angle.

 L'assemblage à enfourchement en T.

f) 4. Les assemblages à queue d'aronde

Les assemblages à queue d'aronde sont utilisés là où la résistance mécanique est


mise à épreuve. C'est l'assemblage type pour les façades de tiroirs.il nécessite
une précision des traçages et des découpes est de rigueur pour un ajustement
parfait.

g) 5.Assemblages utilisant des pièces intermédiaires (tourillon, lamelle, languette...)

2. Menuiserie en Aluminium
L’aluminium n’est pas un matériau naturel, il existe grâce à l’invention de l’homme.
L’aluminium se trouve dans la nature mais complètement oxydé (rouillé) appelé l’ALUMINE
(Al2O3) et mélange a d’autres produits. Il se trouve dans une terre rouge appelée BAUXITE (C’est
le métal le plus abondant qu’on trouve dans l’écorce terrestre). L’ALUMINE subit plusieurs étape
de traitement pur aboutir à une fine poudre blanche ressemblant à du sel fin, qu’on appelle alumine
calcinée; il s’agit d’un composé très dur. L’alumine calcinée sera transformée ultérieurement en
aluminium métallique.
Il faut entre quatre et cinq tonnes de bauxite pour obtenir environ deux tonnes d'alumine qui, à leur
tour, donneront une tonne d'aluminium. Les profils ne sont pas fabriqués avec de l’aluminium pur
qui est aussi souple que du chewing-gum, mais avec un alliage d’aluminium plus résistant.
Avantage :

Le résultat de son oxydation est une mince couche d’oxydation de quelques nanomètres, cinq à six,
qui lui assure sa résistance à la corrosion ; Leger grâce à sa densité qui est de l’ordre de 2.7
(inférieur par rapport aux autres métaux) ;Il ne se déforme pas facilement grâce à sa température de
fusion qui dépasse les 600°C et son point d’ébullition qui est de l’ordre de 2 500°C ;Recyclable : le
recyclage de l’aluminium est beaucoup moins couteux que son extraction. Ça nécessite 95 % moins
d’énergie. C’est quand même énorme. En plus, et ce qu’on trouve encore meilleur, est que
l’aluminium peut se recycler à l’infini sans perdre de sa valeur ou de ses qualités à condition qu’il
soit pur et non lié à d’autres métaux (Recycler 1 kg d'aluminium économise 8 kg de bauxite,
le minerai de base de l'aluminium, et 14 kilowattheures d'électricité) ;Durabilité : La durée de vie
assez longue des produits d'aluminium (environ 50 ans pour le bâtiment) ;Prix : les menuiseries en
aluminium sont moins chères que celles en bois (le prix d’aluminium est de 0.8 à 1.8 EURO).Il
prend de nombreuses formes que ce soit carré, rectangle ou encore arrondi.
-Inconvénients :

Ce métal est très difficile à extraire et demande beaucoup de traitement pour avoir la forme pure ;
L’aluminium présente plusieurs dangers sur plusieurs niveaux. En effet, on parle avant tout de
dangers de la production qui engendre principalement trois types de pollutions. Tout d’abord, on
parle de la pollution par rejet des déchets de la production. Ensuite, on parle de la pollution fluorée
lors de sa transformation et enfin, les rejets gazeux à partir des cuves d’électrolyse. Les fenêtres en
aluminium sont moins isolantes que leurs concurrentes en PVC. D’autre part, ce matériau possède
une mauvaise résistance au vent ; Plus chères que le PVC.

Techniques d’assemblage :
L’assemblage de l’aluminium se présente sous plusieurs formes. Le choix de la technique la plus appropriée
dépend de l’application et de la nature de l’assemblage. Cette section présente les différentes techniques
possibles pour répondre adéquatement à tous les types de projets utilisant de l’aluminium.

Boulonnage :
Le boulonnage est une technique d’assemblage qui permet de joindre plusieurs plaques. Il est possible
d’utiliser des boulons et les écrous en alliage d’aluminium. Il est primordial d’utiliser des rondelles, sous la
tête du boulon et de l’écrou. Les rondelles permettent de distribuer les contraintes induit aux boulons et
aux écrous, d’assurer un serrage adéquat lorsque les trous sont surdimensionnés et protège la surface des
pièces assemblées. Cependant, l’utilisation de rondelles en acier augmente les risques de corrosion
galvanique, il est alors important d’effectuer des protections en conséquence.

Brasage :
Le brasage permet de lier deux pièces métalliques. Il s’agit d’une forme de soudure qui consiste à utiliser un
métal d’apport ayant une température de fusion inférieure aux pièces que nous désirons assembler.

Coinçage :
Cet assemblage permet d’être résistant tout en permettant, au besoin, de désassembler facilement les
pièces. Les pièces sont amovibles et libres de manipulation.

Collage :
Le collage est un mode d’assemblage relativement nouveau. Il consiste à joindre plusieurs plaques à l’aide
d’un adhésif. Il est possible de coller des matériaux de différentes natures comme l’aluminium avec du
verre, l’aluminium avec du bois, l’aluminium avec de l’acier, etc. Selon les besoins de l’application, une
préparation des surfaces à coller peut s’avérer nécessaire afin d’obtenir un joint performant. L’étanchéité de
l’adhésif protège l’assemblage contre les infiltrations.
3. PVC
Qu’est-ce que le PVC…& … comment est-il obtenu ?

Le PVC est fabriqué en faisant réagir deux matières naturelles de, l'éthylène issu du pétrole, avec du chlore
extrait du sel marin, qui perd ses propriétés agressives et devient un composant totalement inerte lors de la
fabrication du PVC.

Le PVC est constitué de 57% de chlore, et de 43% d'éthylène et d'additifs dérivés du pétrole.

Avantage:

 Bonne résistants à la corrosion, aux fumées et aux produits de nettoyage;

 Une bonne isolation sur les plans acoustiques, thermiques;

 Insensible aux variations climatiques (contrairement à l'aluminium ou au bois)

 Durabilité: grande durée de vie;

 Esthétique : Une grande diversité de choix concernant les formes et les couleurs désirées; large
gamme de motifs et finitions (imitation d’autres matériaux comme le bois, la pierre, le marbre, le
béton, etc.)

 Etanchéité parfaite (aux gaz et aux liquides);

 résistant à la saleté car il ne contient pas de pores où la saleté pourrait s’incruster;

 Facilité de nettoyage.

 Peu d’entretien;

 Le plus économique (moins chers);

 Recyclable.

Inconvénients:

o Sentiment de chaleur non agréable.

o Non biodégradable.

o Toxique en cas d’incendie ou de combustion (contient de l’acide chlorhydrique)

o Peu résistant aux UV,

o Peu résistant à l’usure en tant que revêtement de sol

o Pendant le recyclage il dégage des gaz dangereux sur la santé de l’être humain et de
l’environnement.

Les techniques de pose d’une menuiserie en PVC :

Alors si vous voulez remplacer vos anciennes fenêtres ou portes je vous propose les étapes suivantes à
suivre pour assurer un bon fonctionnement de la menuiserie posé :

 Enlever l’ancienne fenêtre/ porte ;

 Nettoyer la maçonnerie ;

 Préparation de la menuiserie par la mise en œuvre du système de fixation et la mise en place de


l’étanchéité entre dormant et maçonnerie ;

 Présentation et mise en place du dormant sur la maçonnerie en réglant les niveaux ;


 Mise en place des ouvrant sur le dormant ;

 Fixation du dormant ;

 Application d’une mousse suivie d’une laine minérale dans le périphérique de la menuiserie pour la
rupture des ponts thermiques et pour assurer l’isolation thermique de la pièce ;

 Installation de baguette de finition ;

 Assurer l’étanchéité extérieur en appliquant la silicone sur les trous ;

 Nettoyage de la menuiserie.

III. Utilisations de la menuiserie


Les portes :
La porte est un Élément de construction. Sa fonction est de permettre ou d'interdire un passage de
façon manuelle ou automatique, par enroulement, pivotement ou coulissement il peut être en bois,
aluminium ou en PVC Elle est composé d’un vantail qui désigne sa partie mobile, il est solidaire du dormant
qui est lui-même solidement fixé à la cloison ou au mur.

Le Chambranle désigne l’encadrement de la porte. Le vantail pivote autour d’un axe vertical à l’aide de
paumelles. La serrure maintient la porte en positon fermée.

On remarque que Le vantail est l’élément le plus visible et le plus important de la porte, celui qui détermine
ses caractéristiques d’isolation acoustique et thermique, de sa sécurité, et qui par ses définitions, lui donne
son aspect esthétique alors on peut on distingue les portes par types des vantaux :

Porte pleine :

Est une Porte masquant la vue et la lumière en position fermée. Massive d'aspect et sécurisante, elle
offre plus d’étanchéité contre l’eau et l’air, il est possible de choisir entre plusieurs matériaux Comme vous
voyez elle peut être en bois en aluminium en pvc Cette porte de PVC s’adapte aux entrées de garage, de
jardin ou d’arrière-cuisine. Elle est Idéale pour sécuriser et embellir les accès secondaires

Porte vitrée:

Qui permet de profiter de la luminosité extérieure et, par la même occasion, d'une source de chaleur
supplémentaire cad permettent aux pièces d'être chauffées à la lumière naturelle et conserver la
fraîcheur grâce à leur isolation thermique ms elle nécessite un entretien continu.

L’aluminium est le matériau idéal pour la composition des portes vitrées ms on peut aussi trouvée des
portes vitrées avec le bois et le pvc Selon la fermeture de la porte on distingue entre La porte chant plat et
La porte à recouvrement.

La porte à chant plat:

Appelée aussi porte sans recouvrement Porte dont les chants (face laté- rales d’une porte, communément
appelées « tranches ») sont constitués de surfaces planes. Les jeux existants entre l’huisserie cad le
dormant et la porte sont visibles d’un côté. Il apparaît clairement que la fermeture sans recouvrement,
obtenue avec de simples paumelles qui est moins performante en termes étanchéité

La porte à recouvrement :

Porte dont les deux chants verticaux et le chant horizontal supérieur comportent une feuillure qui permet à
la porte de recouvrir partiellement l’huisserie cad le dormant. Les jeux entre l’huisserie et la porte sont
masqués. La fermeture à recouvrement, obtenue avec des fiches ou avec des paumelles contre-coudes qui
permettent le déport adéquat de rotation. Cette porte assure une meilleure isolation.
On trouve aussi 2 principaux types de portes, classifiées selon leur mode de fabrication : la porte à âme
pleine et la porte à âme creuse.

L’âme est l’intérieur de la structure de la porte. Le choix de l’âme de la porte influence le poids, la résistance
aux chocs, l’insonorisation et la résistance au feu.

Une porte à âme pleine:

est constituée d’un même panneau plein qui remplit entièrement l’intérieur de la porte. Elle peut être en
bois massif, en bois lamellé- collé, en aluminium, PVC, rempli de polystyrène ….,Cette porte est plus lourde,
plus résistante aux chocs au feu et offre une meilleure isolation acoustique selon le matériau qui la compose
et plus esthétique Une porte à âme creuse: est constituée d’un cadre en bois rempli d’un panneau fait :

 soit d’alvéoles en carton (structure, inspirée des nids d’abeilles).

 soit de galeries cylindriques creuse enchâssés dans une structure agglomérée.

Cette porte est relativement légères ce qui le rend faciles à manipuler et faciles à installer ms peu
résistantes aux chocs

1. Les fenêtres
Composition des fenêtres :

Terminologie de la fenêtre
1-Dormant : Partie fixe des fenêtres scellée à la maçonnerie ou fixée au
prés-cadre (bâti dormant).
2-Châssis : Elément de fenêtre fixe ou ouvrant, composé essentiellement
d’un cadre recevant un vitrage.
3-Montant : Un des côtés verticaux des ouvrages fixes ou ouvrants
(montantde rive).
4-Meneau : Montant séparant plusieurs châssis ou ouvrages.
5-Traverse : Un des côtés horizontaux des ouvrages fixes ou ouvrants (traverse haute,
traverse basse).

6 Montant de battement :

Montant d’un vantail ou d’un châssis qui, à la fermeture, vient soit s’appuyer sur le bâti
ou le dormant, soit joindre le montant des ventaux ou le châssis voisin.

7-Montant de battement : Montant centrale ou intermédiaire sur le quel vient s’abattre le


vantail à la fermeture.
9-Pièce d’appui : Traverse horizontale placée à la partie basse du dormant
et scellée sur le rejingot.
10-Paumelle : Organe qui assure la fixation du battant sur le dormant en
permettant la rotation du battant.
11-Jet d'eau : Profil rapporté au bas des vantaux pour rejeter les eaux de ruissellement vers
l'extérieur .

Les types de fenêtres

Les fenêtres sont classées selon leurs modes d’ouvertures :

a) Rotation verticale :

Fenêtre à la française : fenêtre à un ou à deux vantaux s’ouvrant à l’intérieur du local par rotation
autour d’un axe vertical situé le long des montants de rive.

Fenêtre à l’anglaise : fenêtre à un ou à deux vantaux s’ouvrant l’extérieur du local par rotation
autour d’un axe vertical situé le long des montants de rive.

Fenêtre pivotante : fenêtre ouvrant par rotation d’un axe vertical quelconque.

b) Rotation Horizontale:

Fenêtre à soufflet : fenêtre à un châssis ouvrant autour d’un axe horizontal de la traverse basse, utilisé
généralement dans les salles de bain, atelier,....

Fenêtre basculante : fenêtre ouvrant par rotation d’un axe horizontal quelconque.

Fenêtre à la canadienne : Fenêtre muni d'un ouvrant basculant horizontalement vers l'intérieur en
remontant son bord inférieur par guidage dans les montants du dormant et relié au dormant à son
bord haut par des barres.

Fenêtre à l’italienne : fenêtre à un ou plusieurs châssis superposés s’ouvrant à l’ extérieur par


rotation horizontal et translation verticale de la traverse haute.

Fenêtre à l’australienne : Fenêtre muni d'un ouvrant du dessous basculant horizontalement vers
l'intérieur en remontant son bord inférieur par son guidage dans les montants du dormant et
retenu au dormant sur son bord haut par une extrémité des barres pivotantes en leur milieu qui le
solidarisent avec l'ouvrant du dessus, un ouvrant du dessus basculant horizontalement vers l'
extérieur en descendant son bord supérieur par son guidage dans les montants du dormant et
retenu au dormant sur son bord bas par l'autre extrémité des barres pivotantes en leur milieu qui
le solidarisent avec l'ouvrant du dessous.

c) Par translation:
– Fenêtre coulissante : fenêtre ouvrant par translation horizontale sur des rails ou
coulisses.

– Fenêtre à guillotine : fenêtre ouvrant par translation verticale surdes rails ou coulisses.

– Fenêtre en acordéon: ouvrants rendus solidaires par articulation verticale et guidés


horizontalement par le dormant en repliement en accordéon.

Autre type de fenetres


-Combinaison d'ouvertures :
Il est possible de composer des ensembles de fenêtres associant différents types d'ouverture et de
fermeture.

La fenêtre peut être placée à différents emplacements, suivant la fonction principale qui lui est
dévolue. La position la plus répandue, la partie basse de la fenêtre étant situé à une hauteur
comprise entre 1m et 1.30m, qui répond bien aux trois fonctions principales liées au soleil, à l’air et
à la vue.

- Fenêtre fixe : fenêtre non ouvrante, sa mission principale est l’éclairage.

2. Les volets :
Un volet est un dispositif habituellement installé devant une fenêtre (couvre-fenêtre) ou une porte, en
intérieur ou en extérieur, qui peut être fermé pour se protéger de la lumière, des intrusions, des regards
extérieurs.

Les performances attendues de ces dispositifs sont devenues multiples et complexes. Ils doivent répondre à
des critères de plus en plus sévères en matière d’économie d’énergie, de sécurité, de confort et
d’environnement.

On distingue plusieurs types tels que :

Les volets battants : Constitués d’un ou de deux vantaux en bois pivotant sur des paumelles et s’appliquant
contre la paroi extérieure en s’ouvrant. Constitués par des frises verticales jointives, assemblées et
consolidées par des barres horizontales et des écharpes diagonales.

Les volets roulants : Ce type de fermeture présente l’avantage d’être manœuvrer de l’intérieur par sangle,
manivelle ou même par interrupteur électrique. Il est constitué d’une succession de lames horizontales
jointives de 25 à 45 mm de largeur agrafées constituant le tablier. D’un tambour d’enroulement horizontal,
de deux glissières latérales, et un mécanisme de manœuvre. La dernière lame est dotée de deux doigts
(petits cylindres) de blocage en position ouverte et de deux verrous de sécurité en position fermé.

Les persiennes : C’est un ensemble de vantaux étroits semblables reliés et articulés par des paumelles. Elles
sont constituées par un bâti recevant une série de lames disposées horizontalement et inclinées vers
l’extérieur d’environ 45°. Le bâti des persiennes est souvent renforcé par des équerres métalliques.

3. les placards :
Sont des éléments menuisés scellées aux cloisons destinées au rangement. Leurs conceptions
dépend de leur utilisation (penderie, lingerie, sous paillasse, suspendu,….), et leur emplacement (encastrée,
saillant, dans la chambre, SDB, cuisine…). Les placards les plus utilisées dans les habitations sont celles
encastrées afin d’éviter l’encombrement de l’espace. Mais, il est toujours possible d’exécuter des volumes
de rangement selon le désire de l’utilisateur tout en tenant compte de l’espace fonctionnel, des meubles.

Les types :

Il existe des placards à portes Pliantes, coulissantes et Ouverture à la française.

La terminologie
1 - Dormant : partie scellé à la maçonnerie.
2 - Ouvrant : partie mobile plane, menuisée ou à lames.
3 - étagères : éléments horizontales amovibles permettant le rangement
4 - crémaillère : éléments verticales à entailles fixées au montant d’une part et à la paroi du fond d’autre
part.
5 - Tasseaux : éléments amovibles qui supportent les étagères et Permettent un agencement du placard

4. la quincaillerie
la quincaillerie désigne l’ensemble des accessoires ou appareils conçu pour assurer l’agencement en
fermeture et en rotation. Ces accessoires sont classés selon deux catégories:

*Les moyens de consolidation ou de fixation.


*Les moyens de manœuvres.

Les moyens de consolidation ou de fixation

 Les fermetures:

Ce sont des organes destinés à maintenir en position fermée les ouvrants et peuvent être manœuvrés
pour permettre leur ouverture.

On distingue principalement les serrures et les crémones.

 Les serrures:

Une serrure est un appareil comportant un mécanisme, se manœuvrant à la main à l’ aide d’ un


accessoire généralement amovible ( clés, bouton, béquille……………etc.).

Cette fonction est assurée par le déplacement d’ un ou plusieurs pênes qui s’ engagent dans une ou
plusieurs gâches fixes.

Les crémones:

C’ est un appareil de fermeture à rappel, dans lequel la rotation d’ un organe de manœuvre,


généralement simple et non amovible, est transmise par un mécanisme à tringles en fer rond, demi- rond
ou plat se déplaçant simultanément en sens inverse à travers des conduits et chapiteaux pour se loger dans
des gâches

Les organes de rotation: Ces appareils sont constitués de grand nombre de modèles dont la conception
diffère suivant la nature du support( bois ou métallique) en suivant l’ utilisation et le poids de l’ouvrage. Il
relient l’ ouvrant au dormant et permettent le pivotement des ouvrants.

-1) Les paumelles:

Elles comportent deux lames assez longues percées chacune de 4 trous pour vis afin d’ assurer une
bonne liaison avec la porte en bois dans laquelle elles sont entaillées.

-2) Les paumelles de grille ou pour ouvrages métalliques:


Les paumelles dont les lames sont plus courtes, elles tiennent par encastrement dans le montant par
des vis et ne servent qu’à empêcher le déplacement de lame de paumelle; ou encore par soudure en cas de
menuiserie métallique.

V. Actualités
L E V I TR AG E CH AUF FA N T

C’est un verre chauffant, radiant et transparent, disponible en double ou triple


vitrage et en verre feuilleté de sécurité qui a pour vocation d’optimiser le confort
thermique, visuel, esthétique et sanitaire des habitations contemporaines, et
d’offrir une possibilité d’économie d’énergie dans les logements et bâtiments
tertiaires.
Le principe est simple : le vitrage bénéficie, sur l’une de ses faces, d’une fine couche
métallique invisible et conductrice d’électricité. Sous l’effet d’un courant électrique, le
verre chauffe et émet de la chaleur sous forme de rayonnement thermique.
La chaleur rayonnée par le vitrage se propage dans l’air ambiant et réchauffe
instantanément les personnes qui se trouvent sur son axe de propagation. La
sensation de chaleur est immédiate et comparable à celle ressentie en plein air lors
d’une journée d’hiver, avec un rayonnement solaire important.
L’astuce en plus : contrairement aux convecteurs traditionnels, il ne génère ni courant
d’air, ni déplacement de poussières, limitant ainsi les risques allergéniques.
il s’intègre de façon quasi invisible dans tous les châssis de fenêtres en PVC, bois ou
aluminium. Il est particulièrement recommandé pour les projets d’extension de surface
et pour les bâtiments comportant de grandes baies vitrées
la pose d’un vitrage chauffant permet de réduire la consigne de chauffe de 2 à 3°C,
offrant une économie de 14 à 21% sur la consommation énergétique du logement.
Cette économie peut atteindre 30% si le système est équipé d’un programmateur ou
de capteurs détectant l’ouverture de la fenêtre, pour optimiser le temps de chauffage.
Dans une maison bien isolée, une paroi vitrée de 5 m2 suffirait à chauffer une pièce de
20 m2 environ.

LE VOLET ROULANT SOLAIRE


le volet roulant fonctionne à l’énergie solaire sans aucun câblage. son panneau solaire
est extra-plat. Il dispose également d’un récepteur radio dans le moteur et d’une
batterie intégrée ce qui lui permet d’être totalement autonome. Il s’adapte à vos
besoins avec la possibilité de réaliser des côtes minimales à partir de 600 millimètres
dos de coulisses

L E S PE R G O L A S BI O C LI M AT I Q U E S

Les pergolas bioclimatiques transforment l’environnement de votre terrasse ou jardin


en salon supplémentaire pour votre maison. Les Pergolas contrôlent la lumière
naturelle et créent de nouveaux espaces. C’est un système sur mesure qui s’adapte à
toutes les architectures, en agrandissant l’espace habitable dans une ambiance
chaleureuse et confortable.
Les Pergolas peuvent s’adapter à vos envies : parois vitrées, éclairage LED, chauffage
infrarouge...
Sur mesure, les Pergolas Bioclimatiques régulent la lumière et la chaleur, tout en
apportant étanchéité et évacuation des eaux de pluie.

Les lames peuvent être fermées pour former un toit protégeant de la pluie, de la
neige, ou du soleil.
L'ouverture à 45° permet une ventilation naturelle aux heures chaudes de la journée.
L'ouverture des lames est possible jusqu'à 130°, offrant un contrôle total sur la
régulation de la température, sur l'ombrage et la ventilation.
Enfin, c'est avec une ouverture à 90° que la lumière naturelle est optimisée

Conclusion :
Aujourd’hui chacun connaît les enjeux du développement durable, de la préservation de l’environnement et
de la qualité du cadre de vie.
la MENUISERIE s’engage dans la voie de la construction durable en s’associant à la charte « BATIR
AVECL’ENVIRONNEMENT ».En fait, Le bilan énergétique des menuiseries de nouvelle génération est
largement positif. Une maison bien isolée a une conséquence directe sur les dépenses d’énergie et donc sur
l’environnement.