Vous êtes sur la page 1sur 12

Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

COMBINAISON D'ACTION :

VII-1-1- INTRODUCTION :
Au niveau de ce chapitre nous allons présentées le dimensionnement des éléments
structuraux de la variante retenue.
Les différentes sollicitations qui seront considérées ultérieurement ont été obtenues
lors de l’analyse statique et dynamique de la structure retenue par le biais du logiciel
SAP2000 V10.
 Les poteaux seront dimensionnés en flexion composée.
 Les poutres seront dimensionnées en flexion simple.
 Les voiles.
Notre structure étant couverte et non soumise à un milieu agressif à l’acier, le calcul
se fera dans un cas de fissuration jugée peu préjudiciable.

De ce fait, le dimensionnement sera réalisé à l’ELU et/ou l’ELS de stabilité de forme


dans le cas de flexion composée avec effort normal de compression, et les contraintes
seront vérifiées à l’ELS vis-à-vis de la durabilité.

VII-1-2- Combinaison d’actions :


Les combinaisons du RPA 99/version 2003 :
L’action sismique est considérée comme une action accidentelle au sens de la
philosophe du calcul aux états limites
Les combinaisons d’actions à considérer pour la détermination des sollicitations et
des déformations de calcul sont :
G + Q +E
0,8 G E
Avec :
G : Charges permanentes.
Q : Charges d’exploitation non pondérées.
E : Action du séisme représentée par des composantes horizontales
Les combinaisons de BAEL 91 :
Les combinaisons données par le BAEL 91 sont :

105
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

1/ à l’ELU :
1,35G +1,5 Q
2/ à l ‘ELS :
G+Q
Ferraillage
VII-2-1- Ferraillage des poteaux :
Les poteaux sont soumis aux efforts suivants :
 Effort normal.
 Effort tranchant.
 Moment fléchissant.
Donc ils doivent être ferraillés en flexion composée à l ‘ E.L.U.
 Recommandation du RPA 99/version 2003 :
 Armatures longitudinales :
Les armatures longitudinales doivent être à haute adhérence droites et sans
crochets :
 Le pourcentage minimum est de 0,9%(zone III).
 Le pourcentage maximum est de 4% en zone courante et de 6% en zone de
recouvrement.
 Le diamètre minimal est de 12mm.
 La longueur minimale de recouvrement est de 50 Ф (zone III)
 La distance entre les barres verticales sur une face du poteau ne doit pas
dépasser 20 cm (zone III).
 Les jonctions par recouvrement doivent être faites si possible à l’extérieur des
zones nodales (zones critiques).
 h’= Max(he/6,b1,h1 ,60cm)
 Armatures transversales :
Les armatures transversales des poteaux sont calculées à l’aide de la formule :
At  a vu

t h1 f e

vu : Effort tranchant de calcul

106
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

h1 : Hauteur totale de la section brute.


fe : Contrainte limite élastique de l’acier des armatures transversales.
ρa :Coefficient correcteur (tient compte de la rupture ).
ρa=2,5 Si l’élancement géométrique ≥5.
ρa=3,75 Si l’élancement géométrique<5.
fe=400 Mpa.
t : Espacement des armatures transversales :

t≤ 10 cm en zone nodal. (ZoneIII)

t≤ Min (b1/2 ; h1/2 ; 10Ф) en zone courante, avecФ diamètre minimal des
armatures longitudinales

La quantité d’armatures minimale (At /b1t %) est donnée par :


0,3% si  g 5
0,8 % si  g ≤ 3
Par interpolation si 3   g  5
Avec :
 g = lf/a ou lf/b avec a et b, les dimensions de la section du poteau.
VII-2-1-A- Combinaison de calcul :
Les combinaisons d’actions sismiques et les actions dues aux charges verticales
sont données d’après le RPA 99/version 2003 et BAEL 91 comme suit :
 RPA 99/version 2003 :
1/ G + Q +E ……………………… (art. 5-1 )
2/ 0,8 G  E ……………………… (art. 5-2)
 BAEL 91 :
1,35 G +1,5 Q
VII-2-1-B- Calcul du ferraillage des poteaux :

Les poteaux sont des éléments verticaux, ils transmettent les efforts (G, Q et E)
aux fondations. Leurs sections sont soumises à la flexion composée sous un moment et
un effort normale. Aussi, nous pouvons avoir l’un des trois cas suivants :

107
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

 Section partiellement comprimée SPC.


 Section entièrement tendue SET.
 Section entièrement comprimée SEC.
Les poteaux sont calculés en flexion composée. Chaque poteau est soumis à un effort
(N) et à un moment fléchissant (Mx-x ou My-y).
Les armatures sont obtenues à l’état limite ultime (E.L.U) sous l’effet des sollicitations
les plus défavorables suivant les deux sens pour les cas suivants :

108
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

fc28
b s fbu (MPa) fe (MPa)  s (MPa)
(MPa)
Situation durable 1.5 1.5 25 14.17 400 348
Situation accidentelle 1.15 1 25 20.53 400 400
Tableau (VII.1) : Coefficient de sécurité et Caractéristiques mécaniques

Les armatures seront calculées suivants les combinaisons de charges citées au


paragraphe précédent, dans les deux sens longitudinal et transversal. Il est à noter
que nous prévoyons un calcul pour les cas ci-après :
max
 N � M correspondant
min
 N � M correspondant
max
 M � N correspondant

Etat Limite De Stabilité De Forme :


Les sections soumises à un effort normal de compression doivent être justifiées
vis à vis de l’état limite de stabilité de forme conformément a l’article A.4.4 du
BAEL91 en adoptant un excentricité totale de calcul : e = e1+e a+e2.
Avec :
e1 : excentricité du premier ordre.
ea : excentricité additionnelle traduisant les imperfections géométriques initiales.
e2 : excentricité due aux efforts du second ordre.

 Mu
 e1 
Nu

  L 
ea  max 2cm, 
  250 
 3l 2f
e2   2   
 10000h

Avec :

L : longueur du poteau.
lf : longueur de flambement du poteau.
h : hauteur totale de la section du poteau dans la direction du flambement.

109
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

 : Rapport du moment du premier ordre, dû aux charges permanentes et quasi-


permanentes, au moment total du premier ordre.

MG  Mu 
 Où   101  
MG  MQ  1,5M ser 

 : Rapport de la déformation finale due au fluage à la déformation instantanée, ce


rapport est généralement pris égale à 2.

Les sollicitations de calcul deviennent ainsi : Nu inchangé , Mu=Nu (e1+ea+e2).

 Calcul Des Armatures Longitudinales :


Pour le ferraillage des poteaux, on prend le cas le plus défavorable
(1,35G+1,5Q) pour la situation durable et (G+Q E), (0.8G E) pour la situation
accidentelle. Le ferraillage trouvé doit respecter le ferraillage minimal préconisé par
le RPA99.

Recommandation du RPA99 :
Les armatures longitudinales doivent être à haute adhérence, droites et sans
crochets. Le pourcentage minimale en zone I est limité par :

 As En zone courante
0,7%  B
 3%
  En zone de recouvrement
As
0,7%   6%
 B

 Diamètre minimum est de 12mm.

 La longueur minimale de recouvrement est de 40  (zone I).

 La distance entre les barres verticales dans une face du poteau ne doit pas
dépasser 25cm (zone I)

Remarque : Le ferraillage des poteaux est devisé en plusieurs zones :

 Zone 01 : RDC  1 eme étage.


 Zone 02 : 2eme étage  3eme étage.
 Zone 03 : 4eme étage  6eme étage.

110
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

VII-2-2- Exemple de calcul :


Soit les poteaux du RDC et 1ere étage :
c= c’ = 2, 5 cm; s= 55  55 (cm); acier Fe = 400; fc28= 25 Mpa.
Ferraillage longitudinal
1ercas: Nmax =1657.025KN; Mcorr =7.7283KN.m; Mser =5.5983 Kn.m…..1,35G+1,5Q
2emecas: Nmin =47.277KN; Mcorr= 11.0686KN.m; Mser = 0.0858KN.m …….0.8G+E
3emecas: Mmax =149.2361KN; Ncorr = 787.057KN.m; Mser = 37.8083KN.m ......G+Q+E
1er cas à L’ELU :
Nu = 1657,025 KN Mser = 5,5983 KN.m Mu=7,7283 KN.m
fc28=25 Mpa,  b  1,5 ,  s  1,15 , fe=400Mpa , L=3,06m

-Correction des efforts pour tenir compte de l’excentricité additionnelle :


e = e1+ e2 et e1= ea+ e0
e1 : excentricité du premier ordre de la résultante des contraintes normales avant
Application des excentricités additionnelles.
ea : excentricité additionnelle traduisant les imperfections géométriques initiales
(après exécution)
Mu 7.7283
e1    0,00467m  0,467cm
Nu 1657.025

 L 
ea  max 2cm, => ea  max 2cm,1,224cm =0,02m
 250 
2
3 Lf
e2   (2   )
10000  h

Mu 7,7283
  10  (1  )  10  (1  )  0,797
1,5Mser 1,5(5.5983)

3  (0,7  3,06) 2
e2   ( 2  0,797  2)  0,00899m
10000  0,55

e  e1  e2  ea  3,366cm

Nu 1657.025  10 3
   0.386
bhfbu 0,55 214,17
 0,81 ………..vérifiée
  f ( )

111
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

2 1  9  12
    0,1518
3 4  (3  9  12 )

e Nc    h  0,1518  0,55  0,0835m

e  e Nc  Section entièrement comprimée


As=4cm² x périmètre
As=4  (0,55  4) = 8,8cm²
Condition 1 :
Condition de non fragilité ;
f t 28
A  0,23bd  3,49cm²
fe

Condition 2 :
As=4  (0,55  4) = 8,8cm²
Condition 3 (RPA) :
As=0,9%bh = 0,9%(55)² =27,225cm²
Choix des barres As = Amax= 28,65cm²
2éme cas à (0,8G+E) :
Nmin = 47.277KN Mcorres = 11.0686KN.m , Mser=0.0858 KN.m
Mu 11 .0686
e1    0.2341m
Nu 47.27

ea =max (2cm, L/250) => ea  max 2cm;1,224cm =0,02m

2
3 Lf
e2   (2   )
10000  h
Mu
  10  (1  )  -849.83
1,5Mser

3  (0,7  3,06) 2
e2   ( 2  ( 850.031)  2)  4.26m
10000  0,55

e  e1  e2  ea  4.0059m

Nu 47.277  10 3
   0.011
bhfbu 0,55 214,17
 0,81 ……….. Vérifié
  f ( )

112
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

2 1  9  12
    0,1664
3 4  (3  9  12 )

e Nc    h  0,1664  0,55  0.0915

e  e Nc  Section entièrement comprimée


Condition 1 :
Condition de non fragilité:
f t 28
A  0,23bd  3,49cm²
fe

Condition 2 :
As=4  (0,55  4) = 8,8cm²
Condition 3 (RPA) :
As=0,9%bh = 0,9%(55)² =27,225cm²
Choix des barres As=Amax=28,65cm²
3éme cas à ( G+Q+E ) :
Mmax= 149.2361 KN, Ncorr= 787.057KN , Mser=37.8083 KN.m
Mu 149.2361
e1    0.1896m
Nu 787.057

 L 
ea  max 2cm, => ea  max 2cm;1,224cm =0,02m
 250 

2
3 Lf
e2   (2   )
10000  h
Mu 149.2361
  10  (1  )  10  (1   16.315
1,5Mser 1,5(37.8083)

3  (0,7  3,06) 2
e2   (2  (16.315)  2)  0.077m
10000  0,55

e  e1  e2  ea  0.1326 m

Nu 787.057  10 3
   0,1836
bhfbu 0,55 214,17
 0,81 …………vérifié
  f ( )

2 1  9  12
    0,1608
3 4  (3  9  12 )

113
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

e Nc    h  0,1608  0,55  0,0884

e  e Nc  Section partiellement comprimée


h h
M uFictif  Mu  Nu (d  )  Nu (e  d  )
2 2
0,55
M uFictif  787.057(0,1326  0,525  )  301.128kn.m
2

On calcul les armatures de la section étudiée soumise à une flexion simple de moment
fictif M uFictif

Mu 301.128  10 3
ubu    0,104
bd ² fbu 0,55(0,525)²14,17

fe 400
 se    1,74 0 00
 s E s 1,15( 20)10 4

3,5
 lim t   0,669
3,5   se

 l imit  0,8 lim it (1  0,4 lim it )  0,392


bu  ulim it  A' u  0

  1,25  (1  1  2  ubu ) =0,189

fe
s   347,82 Mpa
s

Z= d (1-0.4α) =0,485
Mu
Aufictif  = cm2
z s

As=As fictif – (Nu / σs)


As=8.81cm2
 bh f 
As  max  ,0.23bd t 28 
1000 fe 

As=max [3.025 ; 3,49]


As=3.49 cm
Condition 1 :
Condition de non fragilité :
f t 28
A  0,23bd  3,19cm²
fe

114
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

Condition 2 :
As=4  (0,55  4) = 8,8cm²
Condition 3 (RPA) :
As=0,9%bh = 0,9%(55)² =27,225cm²
Choix des barres As = Amax = 28,65cm²
Armature transversales :
Vérification du poteau à l’effort tranchant :
On prend l’effort tranchant max et on généralise les nervures d’armatures pour tous les
poteaux. Vmax =142.261 KN

Vérification de la contrainte de cisaillement :


V
=  = 0.49 Mpa
bd
 u  min 0,13 f c 28 ,5MPa  3,25 MPa
u  u …………… vérifié

Calcul des armatures transversales :


D’après le RPA99/version 2003, les armatures transversales des poteaux sont
calculées à l’aide de la formule suivante :
At  v
 a u
t h fe
1

Condition d’espacement :
En zone courante : t’  15 L =30cm
En zone nodale ; t  Min (10L ,15 )=15cm
On adopte un espacement de 15 cm en zone nodale et 20cm en zone courante.

 Zone courante
Lf 0,7  3,06
g = a = 0,55 =3,895 <5

Donc:

115
Chapitre VII Ferraillage des éléments de Contreventements

a = 3,75
a Va t 3,75  142.261  10 3  0,2
At = = 0,55  400
=4.85cm²
ht fe
Soit : 4,71 cm², 3 cadre 10

Le section minimal est entre les valeurs (0,3% et 0,8%)  0,8% tAt
b > 0,3%
(RPA2003)
At = 4,71 = 0,00428
tb 20  55

0,8% 0,428% > 0,3 % vérifiée.


Les cadres doivent être fermées par des crochés à 135° ayant une longueur de 10  t
 Zone nodale:
Lf 0,7  3,06
g = a = 0,55 = 3,895<5

Donc : a = 3,75

a Va t 0,15  142.261  3,75  10 3


At = = 0,55  400
=3,64 cm²
ht fe
Soit :4,71 cm², 3 cadre 10 .

Le section minimal est entre les valeurs (0,3% et 0,8%)  0,8% tAt
b > 0,3%
(RPA2003)
At = 4,71 = 0,0057
tb 15  55
0,8% 0,57% > 0,3 % vérifiée.
Les cadres doivent être fermés par des crochés à135°; ayant une longueur de10  t =
10cm.
 Résultat de ferraillage des poteaux :

116