Vous êtes sur la page 1sur 2

CONCLUSION

A travers ce document, nous nous sommes intéressés aux principaux acteurs : les
consommateurs et les opérateurs. Nous avons également étudié les différentes
controverses autour de ce sujet, qui sont mises en avant par les craintes des
consommateurs.
La définition d'un objet connecté peut être différente en fonction du domaine
socioprofessionnel mais aussi par rapport aux expériences de chacun. En effet,
lors de notre sondage, nous avons pu constater que les définitions étaient très
diversifiées mais que la majorité était centrée sur la capacité de l'objet à se
connecter à internet. Mais cela reste une définition assez fermée, qui réduit de
manière considérable les nombreuses applications de cette technologie.
En vue du décalage entre la définition du consommateur et celle du milieu
technique, il sera important pour l'opérateur, avant tout, d'utiliser une
communication efficace. Afin d'éclaircir et de donner une image dans l'esprit, de
ce qu'il entend réellement par objet connecté.
Notons un élément qui nous a interpellées par rapport à l’image que nous nous
faisions d’une maison du futur avant de faire ce travail. En effet, la maison du
futur ne sera pas seulement une maison technologisée, domotisée et informatisée
mais aussi une maison insérée dans un contexte plus large. Ça sera surtout par
obligation, mais elle devra respecter son environnement et appliquer des normes
de développement durable. La maison du futur sera donc aussi une maison
écologique. La technologie y occupera certainement une grande place mais celle-
ci est à relativiser.
Il est évident que la domotique est confrontée souvent à des nombreuses limites,
relatives notamment à la question de la sécurité des données. C'est-à-dire,
l'utilisation des informations personnelles et l'intrusion dans notre vie privée,
contre notre gré et la question de coût encore élevé pour interconnecter
entièrement les appareils de son domicile demeure aujourd’hui un obstacle certain
pour la majorité des particuliers.
Il ne faut cependant pas voir seulement les côtés négatifs car il y a de nombreux
avantages. Les objets connectés permettront de nous faciliter la vie et de rendre
des choses possibles. On peut voir comme exemple la gestion des énergies, mais
également la protection du domicile ou de ses proches. Les applications de ces
objets n'ont comme limites que l'imagination de l'homme, si l'aspect technique
peut suivre bien entendu. C'est au marketing de faire que ces avantages soient mis
en avant, et que les craintes des consommateurs sur les limites et les dangers soient
dissipées pour ne pas freiner l'achat.
Au cours de la rédaction de ce document nous avons essayé de rester objectifs et
pour conclure de façon plus personnelle sur ce sujet. Nous pensons que personne
ne pourra être étranger à la domotique, c'est même décrit comme une révolution
du mode de vie. Il est donc important que la phase préparatoire, où nous sommes
actuellement soit bien menée, pour que l'arrivée massive des objets connectés
dans notre quotidien, ne soit pas vue comme une obligation ou une intrusion ;
mais plutôt comme une chance de se simplifier la vie et de réaliser des choses qui
nous étaient impossibles auparavant.
Au Maroc le secteur est déjà en plein développement avec un chiffre d’affaires
annuel total en 2014 dans une fourchette de 38 à 52 MDH, dont moins de 25%
générés par les villas et appartements des particuliers. Les trois quarts proviennent
donc des hôtels, complexes résidentiels et locaux professionnels. L’offre n’est pas
adapté à toute les classes puisque la plupart des acteurs sont sur le très haut de
gamme. La part des particuliers pourra toutefois grossir de plusieurs points si les
entreprises adaptent leur offre aux besoins de tous consommateurs marocains. En
France et depuis plus de 30 ans, les universités forment des étudiants aux métiers
de domotique ceci nous pousse à poser la question suivante: ‘quel serai le rôle des
universités marocaines dans l’adaptation des solutions de la domotique aux
spécifiés de la société marocaine ? ’

Vous aimerez peut-être aussi