Vous êtes sur la page 1sur 33

Éditions de l'Édifice

Rite Stricte
Observance Templière
-
Rituel au Grade
d'Apprenti
2006

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 1


Table des Matières

Chapitre Titre Page


1 Préparation de la Loge d'Apprenti 3
2 Disposition de la Loge 3
3 Décoration des Plateaux 4
4 Vestition des Frères et Sœurs 4
5 Installation pour l'Ouverture 5
6 Installation pour une Réception 5
7 Place des Frères et Sœurs dans la Loge 5
8 Entrée du Maître de Loge 6
9 Ouverture de la Loge d'Apprenti 7
10 Réception d'un Apprenti 10
11 Engagement 17
12 Fermeture de la Loge d'Apprenti 26
13 Catéchisme pour les Apprentis 28
14 Signes, Attouchements et Mots d'Apprenti 31
15 Chaîne d'Union 32
33

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 2


Préparation de la Loge d'Apprenti

Disposition de la Loge

Au centre de l’Orient seront placés le plateau du Maître et son fauteuil.


Ce plateau pourra être surmonté d’un dais de drap bleu.
A défaut de dais, une toile de drap bleu, de la largeur du plateau et de hauteur proportionnée sera
accrochée à bonne hauteur sur le mur d’orient.
De chaque côté du plateau, il sera prévu en nombre suffisant des fauteuils réservés aux Supérieurs
de l’Ordre et éventuellement aux Dignitaires des Obédiences reconnues que le Maître voudra
particulièrement honorer.
A l’Est, côté Nord, à la hauteur du plateau du Maître, on placera la table et la chaise du Secrétaire,
et du côté sud, à la même hauteur, celles de l’Orateur.
Sur les côtés Nord et Sud se trouveront les chaises des Frères et Sœurs, avec en tête de la colonne
Nord : l’Aumônier ; en tête de la colonne Sud : l’Hospitalier et au centre de chaque colonne :
l’Intendant.
A l’Ouest, de chaque côté de la porte d’entrée, seront les tables des Surveillants.
Le Premier Surveillant sera à droite et le Second Surveillant sera à gauche en regardant vers
l’orient.
Entre eux et devant la porte sera la chaise du Maître des Cérémonies.
Au centre de la Loge, on installera le Tapis du Premier degré, avec les Trois Grandes Lumières,
l’une au sud-ouest, la deuxième au nord-ouest et la troisième au nord-est, les trois touchant le tapis.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 3


Décoration des Plateaux

Plateau du Maître de Loge


Il sera recouvert d’un drap bleu tombant au sol vers l’avant et sur les côtés.
Sur le plateau seront posées trois lumières, l’une au centre droit du Maître, les deux autres à chaque
angle gauche.
Au centre, vers l’occident, il y aura une Bible ouverte à la plage du Prologue de l’Evangile selon
Saint Jean, tournée de façon à être lue venant de l’Occident.
Sur la Bible seront posés une équerre et un compas entrelacés, les pointes du compas vers l’occident
et les branches de l’équerre vers l’Orient.
La pointe gauche du compas sera sous l’équerre, la pointe droite dessus.
Le rituel du jour et un maillet seront posés à portée de main du Maître.
A l’avant du plateau et face à l’occident il y aura à droite l’emblème de la Loge, au centre sa patente
de création et à gauche, l’emblème de la Province.

Plateau du Secrétaire
Le Secrétaire disposera d’une lumière et du nécessaire à son office.

Plateau des Surveillants


Les Surveillants disposeront chacun du rituel du jour, d’un maillet et d’une lumière.

Vestition des Frères et Sœurs

Les Frères et Sœurs de la Loge devront se présenter en Loge avec leurs épées, gants blancs et le
tablier de leur grade jusqu’au grade de Maître.
Les Supérieurs de l’Ordre se présentant en cette qualité se revêtiront des insignes de leur fonction.
Les Visiteurs porteront les décors d’usage en leur rite, sans que rien ne laisse supposer une
appartenance à un grade supérieur au grade de Maître.
Sous la même condition, les Dignitaires d’Obédience reconnues porteront les insignes de leur
charge.
Tous les Frères et Sœurs de la Loge et du Rite porteront des vêtements de couleur sombre ou noire,
sauf stipulation précise.
Les visiteurs porteront les vêtements d’usage en leur rite.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 4


Installation pour l'Ouverture

Le mobilier de la Loge étant disposé, le Maître des Cérémonies, peu avant l’entrée des Frères et
Sœurs, allumera les trois lumières au plateau du Maître, les Trois Grandes Lumières autour du Tapis
en commençant par Nord-Est, puis Sud-Ouest et Nord-Ouest. Il allumera ensuite la Lumière du 1°
surveillant, puis celle du 2° Surveillant et enfin celle du Secrétaire.
Il n’y aura aucune autre lumière dans la Loge, hors celles qui seraient indispensables à la lecture des
Rituels.

Installation pour une Réception

Les jours de réception seulement, le Maître des Cérémonies accrochera l’emblème du grade au mur
d’Orient, au-dessus du Maître de Loge.
Il disposera le coussin sur lequel le candidat s’agenouillera pour son obligation.
Il préparera également le récipient d’esprit de vin qui sera placé devant la Bible au moment de
donner la première lumière au nouvel apprenti.

Place des Frères et Sœurs dans la Loge

Le moment venu, après avoir vérifié que leur habillement soit au complet, le Maître des Cérémonies
fera placer les Frères et Sœurs dans la Loge de la façon suivante : sur la colonne du Nord, les
Apprentis de la Loge, le dernier reçu au plus proche de son Surveillant, et ainsi de suite par rang
d’arrivée dans l’Ordre.
A leur suite, en se rapprochant de l’Orient, les Apprentis visiteurs.
La même disposition sera adoptée sur la colonne du Midi pour les Compagnons.
Le Maître des Cérémonies placera ensuite les Maîtres de la Loge et les Maîtres visiteurs en veillant
à équilibrer le nombre de présents sur chaque colonne.
Il placera les Vénérables Maîtres et les Dignitaires visiteurs en tête de colonne, sauf si le Maître de
Loge lui ordonne de les placer à l’Orient.
Il installera ensuite les Supérieurs de l’Ordre et les Dignitaires visiteurs qui lui auront été désignés à
l’Orient.
Les Supérieurs s’installeront au plus proche de part et d’autre du plateau du Maître de Loge.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 5


Entrée du Maître de Loge

Tous les Frères et Sœurs étant placés, le Maître des Cérémonies informera le Maître de Loge que
tout est en place.
Il l’accompagnera à son plateau et reviendra à sa place.
Si un Supérieur de l’Ordre est présent, le Maître de Loge lui offrira de prendre la direction des
Travaux.
Sinon, ou en réponse négative, il posera son épée sur l’équerre et le compas et pourra procéder à
l’ouverture de la Loge.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 6


Ouverture de la Loge d'Apprenti

Lorsque le Maître des Cérémonies a allumé les lumières d’ordre, il sort, annonce au Maître que
tout est prêt, ouvre les portes et annonce :

Le Maître des Cérémonies :


Debout, mes Frères et Sœurs, pour l’entrée du Maître de Loge

Les Frères et Sœurs se lèvent.


Le Maître des Cérémonies accompagne le Maître à son plateau puis regagne sa place.

Lorsque le Maître a posé son épée sur le compas, il donne un coup de maillet et dit :

Le Maître :
A l’ordre, mes Frères et Sœurs.

Alors, les Frères et Sœurs, dans le rang qui leur appartient, font le signe d’apprenti en entier sans
rester à l’ordre.
Puis, le Maître demande :

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, quelle heure est-il ?

Le Premier Surveillant répond :

Le Premier Surveillant :
Il est midi sonnant.

Le Maître :
Frère Second Surveillant, quel est le devoir du Second Surveillant ?

Le Second Surveillant répond :

Le Second Surveillant :

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 7


De voir si les portes sont fermées, les profanes éloignés et si tout est en ordre.

Le Maître :
Frère Second Surveillant, accomplissez votre devoir !

Alors, le Second Surveillant tire son épée, va et vérifie si les portes sont fermées et la Loge
couverte.
A son retour, il rengaine d’abord son épée, revient se mettre en place et dit :

Le Second Surveillant :
Vénérable Maître, les profanes sont éloignés, les portes sont fermées et tout est en ordre.

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, comment vous appelez-vous ?

Le Premier Surveillant :
Thubalcaïn

Le Maître :
Frère Second Surveillant, êtes-vous franc-maçon ?

Le Second Surveillant :
Mes Frères et Compagnons me reconnaissent pour tel.

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, est-ce l’heure propre pour ouvrir la Loge ?

Le Premier Surveillant :
Oui, c’est l’heure propre

Le Maître :
Ainsi, j’ouvre donc la Loge au nom des Supérieurs des Loges réunies, par le nombre sacré, avec
toutes les marques d’honneur de la maçonnerie.

Le Maître donne trois coups de maillet sur la table,

auxquels répondent les Surveillants par les mêmes coups,


d’abord le Premier Surveillant ,
puis le Second Surveillant .

Ensuite le Maître dit :

Le Maître :
La Loge est ouverte

A ce moment, les Frères et Sœurs dégainent leurs épées, les prennent en main droite, pointe vers le
sol et restent debout.

Le Maître observe quelques secondes de silence et dit :

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 8


Le Maître :
Mes Frères, mes Sœurs, prenez place

Les Frères et Sœurs rengainent leurs épées et s’assoient.


Le Maître de Loge peut alors faire procéder par le Frère Secrétaire à la lecture de l’ordre du jour.-

Le Maître :
Frère Secrétaire, veuillez donner lecture de l’ordre du jour de cette présente tenue »

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 9


Réception d'un Apprenti

Aussitôt après l’ouverture, s’il s’agit d’une réception, le Maître dit :

Le Maître :
Comme je constitue une Grande Cour maçonnique, le profane N … N … demande à y être
introduit.
Ses traits particuliers ainsi que les circonstances de sa demande ont été enregistrées.

S’il est utile, le Maître résume ces faits.

Mes Frères et Sœurs, l’un de vous a-t-il quelque élément nouveau à l’encontre de ce profane, que la
bienséance pourrait faire connaître et qui ferait qu’il (elle) ne pourrait être reçu (e) dignement par
cette cour respectable ?

Quelques secondes de silence.

Si un des Frères et Sœurs veut apporter un élément nouveau, il demande la parole en la forme du
grade d’Apprenti et l’obtient de droit.
Son exposé est débattu et il en est décidé en la forme habituelle.

Si personne ne demande la parole.

Le Maître :
Frère (Sœur) M. M., qui êtes désigné comme Préparateur (1), allez vous exécuter aux préparatifs ;
examinez le profane selon la méthode et l’esprit de la maçonnerie ; exposez-lui quel fardeau lui sera
imposé ; que la persuasion créera suffisamment de liens et que l’assiduité à notre Ordre le conduira
à de très importants exercices ; que, dès que possible, selon ses résultats, et sitôt que les
circonstances de son travail le permettront, il sera préparé à une nouvelle réception, de telle manière
que le but final de l’Ordre puisse être atteint.

Demandez-lui plus particulièrement ses nom, prénom, origine de naissance (nom et prénom des
parents), sa religion, ses activités profanes (profession).
Interrogez-le sur ses raisons et motifs véritables pour devenir maçon.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 10


Demandez-lui de décrire les dispositions réelles qui l’ont amené à ce choix, malgré les dangers
relatifs au monde de la maçonnerie et tous les désavantages qu’il pourrait être amené à craindre.

Faites-lui connaître les devoirs et obligations d’un maçon, à savoir, l’obéissance aux Supérieurs,
l’obligation de remettre son épée, et celle de garder les secrets de la maçonnerie.

Le Préparateur sera si possible un Frère inconnu du candidat (selon le texte de Dresde)

Rappelez-lui qu’il devra se soumettre à d’anciens rites et qu’il devra également prêter un serment
important, être ouvert à la vertu et à l’esprit de confrérie et à la bienfaisance qu’exige la
maçonnerie.

Exigez son engagement formel que même dans l’éventualité où sa réception n’aboutirait pas, il ne
dévoilerait à quiconque le moindre écho de ce qui se serait fait ou de ce qu’il aurait entendu (2)

Le Préparateur désigné sort et va interroger le candidat dans les formes que lui a indiquées le
Maître.

Pendant ce temps, le Maître fait donner lecture du catéchisme en adressant les questions aux plus
jeunes Apprentis.

Sa mission accomplie, le Préparateur revient, se place entre les colonnes et dit :

Le Préparateur :
Le profane a répondu de manière positive à toutes les questions posées.

Puis, il va déposer à la droite du Maître l’épée et le chapeau du candidat et regagne sa place.

Le Maître :
Frère (Sœur) N … N …, allez préparer le candidat pour sa réception (3)

Il ajoute s’il y a lieu :

Frère (Sœur) M. M., allez assister notre Frère.

Pendant la préparation le Maître continuera la lecture du catéchisme.


Il pourra aussi faire vérifier les préparatifs pour la réception.

Le Préparateur et son assistant, s’il y a, préparent le profane comme suit :


Il conduit le profane de la première pièce dans une autre qui pourra être les parvis ou toute autre
pièce proche et convenablement éclairée.
Il lui fera découvrir le genou droit, dénuder l’épaule gauche et enlever la chaussure gauche.
Il lui a fait quitter tout objet métallique qu’il pourrait porter.

Pendant cette préparation, il est strictement interdit de faire appréhender au profane ce qui peut
l’attendre, que ce soit par des allusions voilées, ou par de grands discours, ou tout autre
agissement.
D’autant plus qu’il n’y a rien à lui dire, sinon ce qui est indispensable pour le préparer.
Le Préparateur bande les yeux du profane et le conduit à la porte de la Loge en lui tenant la pointe
de l’épée sur le côté gauche.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 11


L’Assistant entre et rejoint sa place.
Le Préparateur frappe en profane trois fois :

Le texte d’origine est « qu’il s’engage par un [top de la main] » qui se rapprocherait plus de
l’engagement pris par une poignée de main, autrefois usité en certaines provinces et actuellement
tombé en désuétude.

Le texte indique « … un Frère … » sans préciser s’il s’agit toujours du même Préparateur.

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, demandez qui est là.

Le Premier Surveillant entrouvre la porte et demande :

Le Premier Surveillant :
Qui est là ?

Le Préparateur :
C’est un homme libre, qui prie de bien vouloir le recevoir dans l’Ordre.

Le Premier Surveillant referme la porte et dit :


Note : L’ouverture et la fermeture de la porte auront lieu à chaque question

Le Premier Surveillant :
C’est un homme libre qui prie de bien vouloir le recevoir dans l’Ordre.

Le Maître :
Comment s’appelle-t-il ?

Le Premier Surveillant :
Comment s’appelle-t-il ?

Le Préparateur :
Il se nomme … (nom civil et nom de baptême)

Le Premier Surveillant :
Il se nomme …

Le Maître :
Quel est son âge ?

Le Préparateur :
Il est âgé de … ans

Le Premier Surveillant :
Il est âgé de … ans

Le Maître :
Quelle est sa religion ?

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 12


Le Premier Surveillant :
Quelle est sa religion ?

Le Préparateur :
Il est de religion …

Le Maître :
Où est-il né ?

Le Premier Surveillant :
Où est-il né ?

Le Préparateur :
Il est né à …

Le Premier Surveillant :
Il est né à …

Le Maître :
Quelle est sa profession ?
La question d’origine est : « Que (ou qui) sert-il ?

Le Premier Surveillant :
Quelle est sa profession ?

Le Préparateur :
Il exerce la profession de …

Le Premier Surveillant :
Il exerce la profession de …

Le Maître :
Où vit-il ?

Le Premier Surveillant :
Où vit-il ?

Le Préparateur :
Il vit … (adresse complète)

Le Premier Surveillant :
Il vit à …

Le Maître :
Mes Frères et Sœurs, formez la Loge

Les Frères et Sœurs se lèvent et viennent s’aligner en silence sur deux rangs sur les côtés nord et
sud du tapis.

Le Maître :

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 13


Frère Premier Surveillant, laissez-le entrer.

Le Premier Surveillant ouvre la porte et le Préparateur fait avancer le récipiendaire d’un pas dans
la Loge, amène les métaux au plateau du Maître de loge et regagne en silence sa place.
Le Second Surveillant reçoit le récipiendaire en lui faisant tenir son épée dans la main droite et lui
appuyant la pointe sur le cœur.
Accompagné par le Maître des Cérémonies, il lui fait faire un tour de la Loge en commençant par
le côté nord et passant derrière les Frères et Sœurs qui forment la Loge.
Il le fait ensuite s’arrêter à mi-chemin entre la porte de la Loge et le tapis, face à l’orient.

Le Maître demande au candidat :

Le Maître :
Comment vous nommez-vous ?

Le candidat répond à chaque question.


Le Maître attend la réponse avant de passer à la question suivante.

Le Maître :
Quel est votre âge ?
Quelle est votre religion ?
Où êtes-vous né ?
Quelle est votre profession ?
Où vivez-vous ?

Après cette dernière réponse, le Maître continue :

Le Maître :
Monsieur (Madame), je vous dis que si vous êtes ici poussé par cette insurmontable pulsion
d’exécuter tout ce qui est de mode, et pas uniquement pour le motif d’être introduit dans une
fédération où se sont réunies de nombreuses personnes sensées, le fait d’être venu ici ne
récompensera pas votre curiosité comme vous le pensez.

L’Ordre n’agirait pas sagement en dévoilant ne fût-ce qu’une infime partie de ses secrets à un
nouveau venu qu’il ne connaît pas bien.

Mais, peut-être, avez-vous été incité à cette entreprise en sentant en vous une résistance, sans agir
en votre propre conscience en entrant dans notre Ordre.

S’il subsiste encore un doute en vous, je vous recommande de me le faire savoir ouvertement.
Car rien n’est encore fait, rien n’est commencé.

Si vous deviez déjà le regretter, nous vous reconduirions au premier lieu où vous avez été accueilli
et vous rendrons votre liberté.
Nous vous promettrions un silence total.
Nous oublierions même que vous avez pu entrer un jour par hasard ici.
Même votre nom ne serait plus prononcé dans notre équitable réunion.
Je vais vous laisser quelques temps à vos pensées.
Examinez-vous avant de prendre une décision, car s’engager par une blâmable curiosité ou une pure

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 14


indiscrétion dans un monde inconnu est dangereux ; mais la peur de ne pas aller au bout d’une
chose commencée est déshonorant.

Donc, examinez votre conscience.

Quelques secondes de silence.

Le Maître :
Qu’avez-vous décidé ?

Le candidat répond.

Le Maître :
Frère Second Surveillant, faites-le entrer.

Le Second Surveillant fait avancer le candidat sur le tapis et placer les deux pieds sur les traces de
pas.

Le Maître :
A l’ordre, mes Frères et Sœurs

Les Frères et Sœurs tracent le signe d’ordre en entier et le terminent en claquant la main droite sur
l’habit.
Ensuite, ils regagnent leur place en silence.

Le Second Surveillant prend le pied gauche du candidat et le pose sur la porte gauche (du nord)
Il lui prend ensuite le pied droit et l’amène contre le pied gauche, puis de la même façon, le pied
droit et le gauche sur la porte droite (du sud), et de nouveau le pied gauche puis le pied droit sur la
porte d’Orient.

Ensuite, il le fait avancer jusqu’au plateau du Maître et lui fait mettre le genou droit sur le coussin.

Le Maître dit alors au candidat :

Le Maître :
Donnez-moi votre main droite.

Il prend la main droite du candidat et la pose sur le cinquième verset du prologue de l’Evangile
selon Saint-Jean en disant :

Le Maître :
Le livre sur lequel vous posez la main est le livre des Saintes Ecritures.

Le Second Surveillant récupère son épée, prend le compas et le fait tenir de la main gauche du
profane, pointe sur le cœur.

Le Maître :
Par votre demande renouvelée, vous démontrez que telle est votre volonté d’être reçu.
Reconnaissez que le serment que vous allez prononcer sera de votre pleine volonté et sans
contrainte.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 15


Car bien que vos yeux soient bandés, nous vous reconnaissons comme entièrement libre.
Vous reconnaissez-vous comme tel ?
Je veux vous poser encore une dernière question.
Votre réponse décidera de votre destin.
Vous n’y répondrez pas avant que je ne vous en aurai donné l’ordre.

Quelques secondes de silence …

Etes-vous encore libre ?

Quelques secondes de silence …

Voulez-vous être reçu ?


Répondez maintenant.

Le candidat répond

Le Maître :
Allons ! Reprenez après moi la formule suivante du serment.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 16


Engagement
Moi, … (Nom et prénom) …, jure devant Dieu, créateur universel du monde entier, de prêter un
serment réel et physique, que je ne dévoilerai jamais les secrets de la Franc-Maçonnerie à qui pour
cela ne serait ni Sage, ni Franc-Maçon, et d’aucune manière je ne dirai la moindre bribe de ce que je
vais voir, entendre et ressentir lors de la vénérable assemblée des francs-maçons, sans auparavant
m’être suffisamment éprouvé pour savoir si c’est un vrai Frère.

Je déclare, jure et promets solennellement que jamais je n’écrirai, taillerai, enterrerai, n’imprimerai
ou ne graverai, ni même n’admettrai que quelqu’un puisse écrire, tailler, enterrer, imprimer ou
graver quoi que ce soit sur du papier, du métal, sur la main, absolument rien qui puisse donner
l’impression d’une lettre ou d’une figure, que ce soit volubile ou non, solide ou liquide.

Je jure et promets solennellement fidélité à mon Souverain, aux lois des puissances sous lesquelles
je vis, d’y rester fidèle, aimable et de m’y attacher, et dans cette Loge ou toutes celles où que je
pourrai me rendre d’y rester fidèle, de ne causer à aucun ni nuisance ni inconvénient mais de les
protéger en mon âme et conscience et si je devais découvrir de telles choses, de les rapporter
immédiatement.

Je m’engage à être compatissant envers tous les hommes, à me montrer généreux et serviable avec
tous et en particulier avec mes Frères et Sœurs, et à être avec eux dans toutes les circonstances, à
moins que ce ne soit contraire aux mœurs ou à mon honneur que je promet de préserver.

Si je devais manquer à l’un de ces engagements, je veux que ma gorge soit tranchée, ma langue
arrachée, mon cercueil transpercé, mon ventre ouvert, mes entrailles retirées et que mon corps ainsi
mutilé soit jeté contre une digue, là où le flux et le reflux passeront deux fois en vingt-quatre
heures ; que mes restes ensanglantés soient brûlés et que leurs cendres soient éparpillées à l’air libre
pour qu’il ne subsiste aucun souvenir de mon être, pas seulement parmi les francs-maçons et autres
personnes mais sur toute la surface du globe terrestre.

Que Dieu me soit témoin.

Lorsque le candidat a fini de répéter, le Maître dit :

Le Maître :
Ainsi, je vous reçois comme franc-maçon
au nom du Grand Créateur de la terre
au nom des Loges Supérieures Unies
au nom de mes fonctions et de ma mission

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 17


A chaque fois, comme indiqué, le Maître donne un léger coup de maillet sur le compas que le
récipiendaire tient appuyé sur sa poitrine.

Le Maître :
Souvenez-vous que cet engagement a été pris de votre libre volonté.
Mettez-vous debout.
Les dés sont jetés.
Je n’y puis plus rien.

Après un peu de silence, le Maître dit aux Surveillants :

Le Maître :
Reconduisez-le à la porte du Temple.

Les Surveillants prennent le candidat par l’épaule, le reconduisent à l’Occident, entre les colonnes
et le tournent face à l’Orient.

Les Frères et Sœurs debout tiennent leurs épées pointées vers le candidat.

Le Maître des Cérémonies éteint toutes les lumières qui ne sont pas des lumières d’ordre.
Le Maître de loge pose devant la bible le récipient d’esprit de vin encadré par l’équerre à gauche
et le compas à droite et l’allume.

Après un instant de silence,

Le Maître :
Mon Frère (ma Sœur), il vous a fallu prêter un lourd serment.
Vous pouvez sans doute être effrayé, que l’on ne vous ait pas dévoilé les punitions que mérite la
rupture du serment.
Pour la première fois, vous le découvrirez seul.

A ce moment, le Second Surveillant enlève le bandeau pour que le candidat voie les épées tournées
vers lui.

Le Maître :
Voyez toutes ces armes pointées vers vous.
Aucun de ces hommes nobles ne pourrait être apaisé s’il n’avait vengé avec votre sang un tel acte
infâme.

Le Second Surveillant remet le bandeau.


Le Maître des Cérémonies rallume toutes les lumières.
Le (les) Frère(s) préposé(s) à la flamme de lycopode se met(tent) en place.
Les Frères et Sœurs tiennent les épées pointe en l’air.

Lorsque tout est prêt, le Maître dit :

Le Maître :
Autant la vengeance du crime est terrible, autant la lumière que vous allez voir est réjouissante.
A l’homme loyal, donnez la lumière.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 18


Le Second Surveillant enlève le bandeau.
Le(s) Frère(s) préposé(s) produit (sent) l’éclair accoutumé, de manière que les flammes lui arrivent
devant les yeux sans l’éblouir.
Tous les Frères et Sœurs disent ensemble :

Les Frères et Sœurs :


« Sic transit gloria mundi »

Le Maître :
Alors, il y a un instant, nos bras étaient armés, prêts à se venger des méfaits, vous voyez maintenant
les Frères et Sœurs prêts à donner leur sang et leur vie pour vous défendre.

La flamme que vous avez la première fois vue après avoir ouvert les yeux doit vous montrer que
toute grandeur sur terre disparaît comme cette fumée.

Ceci est le premier enseignement qui vous est donné à votre entrée dans l’Ordre et que vous ne
devrez pas perdre des yeux.

Les Frères et Sœurs rengainent leurs épées et se rassoient.


Le Premier Surveillant regagne sa place.
Le Second Surveillant amène le nouveau Frère à la droite du Maître et regagne sa place.
Le Maître noue le tablier de l’Apprenti en disant :

Le Maître :
Recevez cette protection comme étant le signe que vous êtes un maçon.
Il est blanc et représente la pureté de nos actes ainsi que l’innocence vers laquelle nous tendons.
Ne venez jamais à nos réunions sans ce tablier.
L’usage veut que lors de la réception d’un Frère, nous lui remettions une paire de gants blancs.

Il lui donne la paire de gants et dit :

Le Maître :
Cela doit vous rappeler que vos actes doivent être sans souillures.

Il lui remet une seconde paire de gants et dit :

Le Maître :
Cette seconde paire de gants ne vous est pas destinée.
Vous exercerez votre discernement en l’offrant à la personne que vous en estimez le plus digne.

Du fait qu’en dehors de la Loge, nous ne devons pas négliger nos amis, il nous faut avoir des
moyens de nous reconnaître entre nous.
Il s’agit de signe, mots et attouchements.

Il lui donne le signe d’ordre en entier et le lui fait répéter.


Il lui donne les mots et les fait répéter.
Il lui donne l’attouchement et le lui fait répéter.
Lors, il l’embrasse par trois fois, sur les deux joues et sur la bouche, puis il dit :

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 19


Le Maître :
Frère Maître des Cérémonies, conduisez notre Frère (notre Sœur) vers les Surveillants pour qu’il
(elle) s’en fasse reconnaître.

Le Maître des Cérémonies conduit l’Apprenti vers le Premier puis le Second Surveillant qui lui
demandent les signe, mots et attouchement et l’embrassent comme le Maître.

Le Maître :
Frère Préparateur, accompagnez notre Frère (Sœur) sur les parvis, afin qu’il se rhabille et
raccompagnez-le dans la Loge.

Le Préparateur sort avec l‘Apprenti.


Lorsque le candidat est prêt, ils reviennent à la porte du Temple.
Le Préparateur le fait frapper par trois coups
Le Second Surveillant ouvre la porte.
Le Préparateur regagne sa place.
Le Maître des Cérémonies fait entrer l’Apprenti.

Il le conduit à la droite du plateau du Maître qui lui rend son épée et son chapeau en disant :

Le Maître :
Je vous arme en vous rendant votre épée à la face de vos Frères et Sœurs ; servez-vous en pour les
défendre, pour votre honneur et pour votre patrie.
Je vous rends également votre chapeau.
L’usage de l’Ordre veut que vous en soyez couvert en Loge.
Frère Maître des Cérémonies, conduisez notre Frère entre les colonnes devant le tapis.

Le Frère Maître des Cérémonies conduit l’Apprenti à la place indiquée.

Le Maître :
Frère Orateur, vous avez la parole.

L’Orateur :
Il est naturel, mon Frère (ma Sœur), que tous les objets qui nous étaient auparavant inconnus attirent
notre curiosité.

Déjà, en venant au monde, nous regardions et découvrions les choses avec étonnement et
émerveillement.
Tout ce qui nous était inconnu attisait notre curiosité et notre soif de nous instruire amenait telle ou
telle question à laquelle nous voulions une réponse concrète.
C’est exactement dans cet état d’esprit que vous vous trouvez maintenant, mon Frère (ma Sœur)

Une obscurité vous voile la lumière qui nous éclaire.


Nous le découvrons maintenant.
Cela seul déjà, nous permet d’en connaître les propres raisons et leur signification.

Après la préparation à laquelle vous vous êtes soumis et à la cérémonie qui a pu vous paraître
bizarre, vous vous demandez quels pourraient en être réellement les raisons et les motifs.
C’est de cette manière qu’en un moment donné on entreprend telle ou telle chose sans qu’il y ait
pour autant une raison.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 20


Ceci est valable pour toutes les coutumes.

Il y va de même pour le plus petit trait qui se trouve sur ce tapis.


Leur signification nous vient de la plus haute antiquité.
Puisqu’il ne m’est pas permis, en ce jour de votre entrée dans l’Ordre, de vous ôter totalement le
voile du visage, je veux toutefois, en suivant les ordres de notre Maître vénérable, et selon les
circonstances vous apporter quelques explications.

1
Nous vous conduisons tout d’abord dans une salle calme et isolée où vous êtes aussi bien éloigné de
ceux dont vous êtes proche que de ceux qui vous sont lointains.
De ce fait, nous vous demandons de bien vouloir réfléchir mûrement dans le calme et en tout repos,
sans emportement ni fougue, dans un esprit ouvert et sans idée préconçue, qui doit être le propre de
celui qui va tout examiner, juger et méditer avant de se décider à un certain acte.

Le mal a autant son bon côté que le bien peut avoir son mauvais côté, ce qu’un maçon doit savoir
parfaitement percer à jour.

Les questions que vous allez en premier lieu vous poser sur vos propres raisons personnelles, le
motif qui vous amène à vous engager dans l’Ordre, vos opinions quant aux obligations de l’Ordre
doivent nous assurer de votre détermination, car nous devons bien connaître celui que nous allons
incorporer dans notre société, sonder ses intentions, ses arguments, tout comme nous devons
d’abord être sûrs qu’il se soumettra à nos devoirs avant même que nous risquions à les lui dévoiler.

On vous a demandé encore si vous vouliez bien vous soumettre aux habitudes de notre Ordre ?
Cette question est l’une des plus importantes mais aussi la plus nécessaire chez nous car la
promesse que vous avez faite est la vraie garantie d’un silence absolu sur nos coutumes.

On exige la remise de votre épée comme preuve de votre obéissance envers vos Supérieurs.
Cette obéissance est l’un des premiers devoirs ainsi qu’un des principes fondamentaux de notre
société.

Vous avez été déshabillé et on vous a dépouillé de tous métaux : argent, or, trésors sont des choses
superfétatoires qui sont exposées à l’altération et aux revirements de la fortune.
Tout ce qui est soumis aux hasards et aux changements extérieurs ne peut rien apporter à notre vrai
bonheur.
Nous vous avons donc dévêtu pour cette raison, nous vous avons laissé à votre solitude, afin que
seul vous recherchiez en vous-même et cherchiez au plus profond de votre âme votre unique
bonheur.

On vous a bandé les yeux et l’on vous a remis entre les mains d’un guide inconnu après s’être
assuré de votre situation exacte : naissance et qualité civile sont certes secondaires pour celui à qui
l’on permet d’entrer dans notre lieu saint.
Seuls la soumission, le dévouement à notre Ordre nous imposent d’être prudents dans notre choix.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 21


Les portes ne doivent être ouvertes qu’à la vertu et aux réelles et nobles qualités du cherchant.
L’obscurité dans laquelle vous vous êtes trouvé lors de votre entrée doit rappeler la sombre situation
de toutes les choses avant que vous n’ayez été éclairé par une céleste lumière.

L’assurance avec laquelle on vous a conduit est la preuve que vous n’aviez rien à craindre dans un
temple où cette même obscurité est illuminée par une lumière dissimulée qui rend sûr le sentier du
voyageur.

Vous avez dû faire votre voyage dans l’obscurité, symbole de votre aveuglement quant aux buts
réels de l’Ordre.

Vous avez prononcé une promesse volontaire et solennelle.


N’effacez jamais cela de votre mémoire.

Soyez assuré que la stricte observance de ceci vous apportera amis et protecteurs, mais que le
contraire vous affrontera à des ennemis puissants et vengeurs.
Vous avez ensuite découvert la lumière et avec elle une flamme vive qui s’est vite consumée.

Cela doit vous faire penser à la clarté de toutes les splendeurs de ce monde, tirées de la poussière et
qui, brillant à peine de tous leurs feux, retournent déjà au néant.

C’est enfin sur les trois coups frappés par notre Maître que vous avez été reçu en tant qu’Apprenti et
c’est à lui que vous avez demandé la remise de votre épée.
Ces trois coups doivent imprégner votre cœur du respect de vos devoirs.
Poursuivez votre chemin dans la vénération sacré du grand Créateur.

Soyez respectueux de votre pays et prouvez-lui votre attachement, mais observez dévouement et
amour envers l’Ordre et envers vos Frères et Sœurs ; vous découvrirez alors le jour où vous
recevrez de votre Maître d’autres récompenses et il vous témoignera sa confiance déjà manifestée
par la remise de votre épée.
Je vais encore me tourner vers les hiéroglyphes de ce tapis.

Il est reconnu que c’est une vieille habitude de cacher des secrets sous le voile des images que l’on
nomme secrètement hiéroglyphes.
Nos ancêtres nous les ont fidèlement légués.
Dans ces hiéroglyphes, il n’y a pas le moindre trait inutile ; chaque trait a sa signification
appropriée.

Vous avez devant vous l’effigie du temple de Salomon.


Cet édifice somptueux n’était pas simplement une merveille du monde par sa magnificence

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 22


extérieure mais l’emportait par la divinité qui l’habitait, sur tous les trésors architecturaux et autres
éblouissantes antiquités.

Un haut mur entoure cet édifice et des trois portes, deux uniquement sont ouvertes.
Toute cette œuvre est une figure de notre secret.
Le silence en interdit l’entrée aux inconnus et les portes ne sont ouvertes qu’à ceux qui
appartiennent à notre Ordre et qui n’en ont atteint l’entrée que par une régulière réception.

Dans tout l’édifice règne, en plus de la régularité, une beauté particulière.


Nous sommes nous-même une illustration de cet édifice.
Voulons-nous être parfaits ?
Alors il faut que tous nos actes soient ordonnés selon la plus juste régularité.
Ici, nous découvrons la voûte du temple et une porte fermée.
Mais pour y parvenir, il nous faut monter sept marches.
Chez nous, c’est un chiffre très significatif.
Nous le comprenons par référence aux sept merveilles du monde et cela nous permet d’approcher
d’une manière significative de la vérité.

A l’entrée, nous trouvons deux colonnes.


Elles conduisent assurément au vrai secret.
Celle de gauche porte le nom de Jakin et j’attire votre attention sur elle, car lors de la construction
du temple, c’est ici que les apprentis recevaient leur salaire.
Ici encore, le pavé mosaïque, près de la balustrade décorée, symbole de la beauté, qui, par sa très
grande simplicité n’est pas loin de la régularité.

En haut, nous découvrons les deux plus grandes lumières terrestres : le soleil et la lune, qui ont aussi
leur signification.
Chez nous, c’est une vieille tradition que de couvrir nos réunions par l’obscurité de la nuit et de
cacher, par la sûreté de nos travaux, notre Loge à ceux qui n’y appartiennent pas.
Par ce seul exemple, nous montrons que nous devons mettre une garde autour de nos cérémonies et
que nous ne pouvons les exposer aux regards des profanes.

Le compas et la règle que nous trouvons ici expriment la régularité de notre construction.
L’équerre, le niveau et le fil à plomb représentent votre Maître et ses deux Surveillants.
Il est encore quelques hiéroglyphes.
En haut se trouvent les étoiles novénaires et l’hexagramme entouré de flammes ; en bas les trois
pierres, dont je ne peux vous donner encore la signification.

La houppe dentelée à nœuds que vous trouvez ici tirés montre la chaîne qui lie tous les francs-
maçons de la terre.
Tout le reste vous sera expliqué le moment venu.

Toutes nos connaissances s’accroissent progressivement, pas à pas, et lentement nous nous
rapprochons de la lumière qui aveuglerait nos yeux dès le moment où nous quittons l’obscurité si
nous la découvrions dans toute sa splendeur et dans tout son éclat.
Il n’est rien ici qui ne puisse vous donner lieu à réfléchir.
Exercez-vous dans cet endroit.
Percevoir les secrets est une noble école de sagesse.

Seul avec vos propres pensées, vous n’êtes sûr de rien.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 23


Un cœur noble a aussi ses faiblesses mais trouver l’amour rend fier et conduit parfois à d’autres
erreurs.

Ouvrez votre cœur à votre Maître ; faites-lui part de vos pensées ; confiez-vous à son autorité et
ainsi je ne doute pas que nos secrets, qui vous paraissent encore obscurs, feront place à la lumière et
que vous connaîtrez le jour où vous serez triplement joyeux lorsque vous aurez atteint la plénitude
de cette lumière.

Je vous souhaite de tout mon cœur beaucoup de bonheur au nom de notre vénérable Maître et tous
les Frères et Sœurs.

Lorsque l’Orateur a terminé, le Maître observe un instant de silence et dit :

Le Maître :
Frère Maître des Cérémonies, conduisez notre Frère (Sœur) à sa place sur les colonnes.

Le Maître des Cérémonies conduit l’Apprenti et le fait asseoir.

Le Maître :
Frères Surveillants, nous allons donner lecture du catéchisme

Tous trois lisent le catéchisme en entier comme à l’accoutumée.

Le Maître :
Frère Orateur, donnez lecture des neuf points qu’un franc-maçon doit penser de la franc-
maçonnerie.

Le Frère Orateur :
Statuts des Frères et Sœurs de la Stricte Observance concernant les mœurs et conduite.

1
Un Frère ou une Sœur doit se dévouer en entier à Dieu, seul en trois personnes.

2
Ses lèvres doivent être enchaînées par les liens d’un silence angélique.

3
Il doit observer strictement l’obéissance à l’Ordre et aux règles non dispensées.

4
Un Frère ou une Sœur doit toujours faire voir de la sainteté dans ses mœurs et dans sa façon de se
conduire, ainsi il doit toujours montrer de la justice et de l’équité dans la manière de vivre, de la
sobriété dans les aliments et la boisson, de la décence dans la conduite, de la modération dans les
discours et de l’affabilité dans le commerce.

5
Il doit éviter toute dispute, toute querelle, toute invective, toute parole outrageante, tout discours
attaquant l’honneur de son prochain et toute démarche offensante ou vindicative, et il doit se
conduire décemment dans tous les lieux et dans tous les temps.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 24


6
Il doit conserver envers tous ses Frères et Sœurs une fraternité sainte, la fidélité du cœur et un
amour céleste, et porter les secours les plus prompts à ceux de ses Frères et Sœurs oppressés par le
malheur ou tombés dans quelque situation fâcheuse.
C’est pourquoi il ne doit jamais reprendre sévèrement un Frère malheureux par sa faute ou celle
d’autrui, mais le secourir avec une humanité fraternelle et pacifique, et lui prêter la main pour le
tirer des abîmes de l’infortune ou du vice.
Il doit extirper de la société des Frères et Sœurs toute médisance, toute envie, tout murmure, toute
jalousie dans la bouche et dans le cœur ; en tout, les Frères et Sœurs dirigeront leurs mœurs, leur
maintien corporel et leur conduite spirituelle de manière à se faire estimer des autres Frères et
Sœurs et respecter des profanes.

7
Aucun Frère ou Sœur ne doit se dispenser d’être présent en Loge sans une raison très valable et la
permission du Maître.

8
Tout officier ou membre de la Loge qui se dispose à s’absenter doit prévenir le Maître, en son
absence le Premier Surveillant, et en l’absence de tous deux le Deuxième Surveillant.
Si son voyage est si précipité qu’il n’en ait pas le temps, il doit au moins le notifier au Maître ou par
lettre ou par un Frère qu’il en chargera.

9
Tout Frère de L’Ordre doit s’attacher à pratiquer avec beaucoup d’honnêteté les sept œuvres de
miséricorde qui premièrement furent établies si grandes et si belles pour l’amour de Dieu et des
pauvres :

Ces sept œuvres sont :

1° - soigner les malades ;


2° - vêtir ceux qui sont nus ;
3° - donner à boire à ceux qui ont soif ;
4° - donner à manger à ceux qui ont faim ;
5° - accueillir les pèlerins ;
6° - ensevelir les morts ;
7° - visiter les prisonniers

S’il est encore du temps libre, le Maître fera donner lecture du règlement de la Loge.
Sinon ou après cette lecture, il fera procéder à la suite de l’ordre du jour.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 25


Fermeture de la Loge d'Apprenti

Le Maître :
Frère Hospitalier accomplissez votre office.

Le frère Hospitalier se lève et collecte en silence les dons destinés à ses œuvres. Lorsqu’il est
revenu à sa place le Maître de Loge dit :

Le Maître :
Debout, mes Frères et Sœurs pour la fermeture de la Loge.

Les Frères et Sœurs se lèvent et dégainent leurs épées, les tenant pointe vers le sol.

Le Maître demande au Premier Surveillant :

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, quelle heure est-il ?

Le Premier Surveillant répond :

Le Premier Surveillant :
Il est minuit sonnant.

Le Maître demande au Second Surveillant :

Le Maître :
Frère Second Surveillant, est-ce l’heure propre pour fermer la Loge ?

Le Second Surveillant répond :

Le Second Surveillant :
Oui, c’est l’heure propre.

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, l’un ou l’autre des Frères et Sœurs a-t-il encore quelque chose à proposer
?

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 26


Le Premier Surveillant :
Mes Frères et Sœurs avez-vous encore quelque chose à proposer à la Loge ?

Si personne ne demande la parole

Le Premier Surveillant :
Plus personne ne demande la parole.

Si un ou plusieurs Frères et Sœurs demandent à parler

Le Premier Surveillant :
Un (ou plusieurs) Frère(s) (et/ou Sœur) demande (nt) la parole.

Le Maître :
Frère Premier Surveillant, donnez-lui (leur) la parole.

Le Premier Surveillant :
Mon Frère (Sœur), vous avez la parole.

Si plusieurs Frères et Sœurs veulent s’exprimer, il leur donne successivement la parole en


commençant par le plus proche de l’Orient.
Lorsque tous les Frères et Sœurs ont parlé, et si leurs propos appellent une réponse, le Maître dit :

Le Maître :
La réponse sera donnée à la prochaine Tenue.

Le Maître :
Puisque c’est l’heure propre, je ferme ainsi cette Loge au nom des Supérieurs des Loges Réunies,
par le nombre sacré, avec toutes les marques d’honneur de la Maçonnerie.

Le Maître frappe trois coups


auxquels les deux Surveillants répondent comme à l’ouverture :

Le Maître dit alors :

Le Maître :
Mes Frères et Sœurs, la Loge est fermée.

Tous les Frères et Sœurs rengainent leurs épées.


Le Maître salue la colonne du Nord puis celle du Midi.
Les frères et Sœurs lui rendent son salut.

Le Maître des Cérémonies accompagne le Maître de Loge sur les parvis, éteint les lumières d’ordre
dans le sens inverse de l’allumage.

Il annonce ensuite aux assistants qu’ils peuvent quitter leur place et se séparer en harmonie.
Les Maîtres de Loge qui souhaiteront former une chaîne d’union avant de quitter la Loge se
reporteront directement à ce chapitre.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 27


Catéchisme pour les Apprentis

01 D : Etes-vous Franc-Maçon ?
R : Mes Frères et Sœurs et Compagnons me reconnaissent pour tel

02 D : Où avez-vous été reçu ?


R : Dans une juste et parfaite Loge

03 D : Quelle forme a votre Loge ?


R : Un carré long

04 D : Quelle est sa longueur ?


R : De l’Orient à l’Occident

05 D : Quelle est sa largeur ?


R : Du midi vers minuit

06 D : Quelle est sa hauteur ?


R : Jusqu’aux nuages

07 D : Sur quelles bases est-elle fondée ?


R : Sur trois piliers

08 D : Quels sont-ils ?
R : La Sagesse ; la Beauté et la Force

09 D : Quel est leur but ?


R : La Sagesse pour accomplir, la Beauté pour décorer et la Force pour porter

10 D : Quels sont les outils qui sont présentés dans une loge ?
R : De trois sortes : les principaux, les secondaires et les décors

11 D : Quels sont les outils principaux ?

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 28


R : La Bible, le maillet et le compas

12 D : Quels sont les outils secondaires ?


R : L’équerre, le ciseau et le marteau

13 D : Quels sont les décors ?


R : L’hexagramme flamboyant, le pavé mosaïque et la houppe dentelée

14 D : Qu’est-ce qui éclaire votre Loge ?


R : Trois grandes lumières

15 D : Quelles sont-elles ?
R : Le soleil, la lune et les étoiles

16 D : Où se trouve votre Maître ?


R : Vers le lever du soleil

17 D : Où se tiennent les Surveillants ?


R : Vers le coucher du Soleil

18 D : Comment votre Maître est-il vêtu ?


R : De bleu et d’or

19 D : A quoi comparez-vous votre Maître ?


R : Au soleil

20 D : Pourquoi cela ?
R : Tel le soleil qui régit le jour et illumine le monde, le Maître régit la Loge et illumin
les Frères et Sœurs.

21 D : A quoi comparez-vous les Surveillants ?


R : A la lune ; car comme la lune reflète les rayons du soleil afin de nous éclairer la nuit,
les Surveillants nous éclairent sous la direction du Maître et nous aident à trouver la
Vérité.

22 D : A quoi comparez-vous vos Frères et Sœurs, Maîtres et Compagnons ?


R : Aux étoiles novénaires qui servent de repères dans la nuit.
De la même manière, mes Frères et Sœurs et Compagnons me guident sur les chemins
obscurs de la Maçonnerie.

23 D : Pourquoi votre maître porte-t-il une équerre sur la poitrine ?


R : Pour trois raisons :
- la première est un signe de sa grandeur, car comme dans un édifice tout doit être
construit à l’équerre, aussi les Frères et Sœurs suivent ses directives et lui doivent
obéissance ;
- la seconde est que, tels que les pierres brutes doivent être façonnées à l’équerre, les
Frères et Sœurs sont préparés à la vertu par le Maître ;
- la troisième est qu’il nous enseigne à diriger nos faits et gestes selon l’équerre de la
vérité.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 29


24 D : Que nous montre le niveau que porte le Frère Premier Surveillant ?
R : Tel le polisseur qui, lors de la construction d’un édifice soutient souvent le travail des
Frères et Sœurs et des autres Compagnons et Apprentis, le Frère Premier Surveillant doit
souvent aplanir le travail si les Frères et Sœurs fléchissent dans leur résolution à édifier la
vertu.

25 D : Que représente le fil à plomb que porte le Frère Second Surveillant ?


R : A reconnaître que, comme le maçon, lors de son travail doit toujours avoir entre ses
mains le fil à plomb pour rendre solidement durable son édifice, de la même manière le
Second Surveillant doit veiller à ce que les Frères et Sœurs poursuivent les chemins de la
vertu et qu’ils accomplissent le devoir qu’il se sont résolus de faire.

26 D : En quoi le Franc-Maçon doit-il se distinguer des autres hommes ?


R : Par sa droiture et son amitié envers ses Frères et Sœurs ; par sa manière de penser libre et
volontaire et par l’évolution de sa manière de vivre.

27 D : Comment vous nommez-vous ?


R : Thubalcaïn

28 D : Quel est l’emblème des Apprentis ?


R : Une colonne brisée pourtant ferme sur sa base et portant l’inscription « Adhuc Stat »

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 30


Signes, Attouchements et Mots d'Apprenti

SIGNES

Le premier signe d’apprenti est le guttural.


On porte la main droite au côté gauche du cou, sous le menton.
Il faut que la main soit posée horizontalement, les quatre doigts étendus et levés, le pouce
abaissé, de façon que se forme une sorte d’équerre.
Le second consiste à retirer la main sur la même ligne au côté droit de la gorge.
Pour le troisième, on laisse tomber la main sur la cuisse, en frappant sur le bas de l’habit.
Tout cela doit se faire d’un air dégagé, sans trop marquer les temps ; on ne les distingue ici
que pour mieux faire comprendre le signe.

ATTOUCHEMENT

Le signe de reconnaissance est d’appuyer le pouce droit sur la première phalange de l’index
de celui qui présente la main.
Cet attouchement s’appelle signe manuel.

MOTS

Le mot sacré s'épele lettre par lettre alternativement par chaque Frère :

J-A-K-I-N

Le mot de passe des apprentis est : THUBALCAÏN

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 31


Chaîne d'Union

Pour les loges qui souhaitent établir une chaîne d’union avec « la prière des templiers » écrite
lorsqu’ils qu’ils étaient emprisonnés à CHINON.

La Loge étant fermée, les lumières éteintes le Maître des Cérémonies fait entrer le Maître de Loge.

Le Maître dit :

Le Maître :
Mes Frères et Sœurs, avant de nous séparer, établissons une chaîne d’union fraternelle autour du
Tapis de Loge.

Les Frères et Sœurs se dégantent, s’assemblent autour du Tapis de Loge et forment une chaîne
courte ou longue au gré du Maître et en fonction du nombre d’assistants.
Le Maître pourra alors donner une intention particulière ou demander à l’un des présents de la
donner.
Puis il prononcera la prière suivante :

Le Maître :
Prions, Seigneur Jésus, Christ saint, Père éternel et Dieu tout-puissant, sage Créateur, Dispensateur
bienveillant et Ami révéré, humble et pieux Rédempteur, Sauveur clément et miséricordieux, nous
Te prions humblement et Te requérons de nous éclairer, de nous délivrer des embûches du diable
rugissant et de nous protéger, avec tous les Frères du Temple et tout Ton peuple chrétien qui est
dans la confusion et dans l’angoisse de l’avenir.

Accorde-nous, Seigneur, en qui sont et de qui proviennent toutes vertus, bienfaits, dons et grâces du
Saint-Esprit, accorde-nous de connaître la vérité et la justice, la faiblesse et l’infirmité de notre
chair, d’accepter la véritable humilité, afin que nous puissions mépriser ce triste monde et ses
souillures, les vains plaisirs, l’orgueil et toutes les misères, de n’aspirer qu’aux biens célestes, de
travailler humblement au maintien de nos vœux et de Tes commandements.

Toi qui vis et règnes, étant Dieu, par tous les siècles des siècles.
Amen.

Après quoi le Maître fera rompre la chaîne et chacun regagne sa place.


Alors tous les Frères et Sœurs se séparent en harmonie.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 32


® L'Edifice - ® L'Edifice Edition - 2013
8, Rue des Alouettes - 91540 Mennecy
email : contact@ledifice.net
© Fichier N° R540-1
Posté le 15 février 2013
Tous droits de reproduction, de traduction et d'adaptation réservé pour tous les pays.

R540-1 Rite Stricte Observance Templière - Grade d'Apprenti 33