Vous êtes sur la page 1sur 1

' . ' .

tl
"

Pases
4,5,6,7,8,9et14: LACRISE
S0CIALE
ETP0tlTlQ[fE

tE TIGARO
0,10
r le 0aulob
o a
tE spÉctAusrE auolïlvE
0EtA LultlErIE ?Enlrt

LER()Y;s"f,,ïi:"
lxxoxcas

2r6.âaar z5a-t0.00
I lu0lll|lil PulssÂilIE
SECfiËIE
{RqRECItot{
EDITION DE 5 HEURES
'ENDREDT
lll ^o, ,n*
. lrù U Itb.Ëa d. Èlb.!, û !.d DÙ ,d'ôloI. A.tks. . BaUÙÆCUIS

. t.t. t P. . .t.ll. ao lth . Aut t 3Gh i 4 5 . J O U RD E L ' A N N E E


^l!. olt i^ - rli o.to ft''.'r.i io.l. Directeul : Pierre SRISSON( 1934. 1964) l.l!. !ur. 4 t.. . 5!18 ôlO ta a . all 0,50 0t. Ga..8r, I tL, lto[. ojo ff.

" AVERTISSEMENT
"

;ffi
tE CHEF DE L'NIET AI{NOT{CERAIT DEJOHNSOII
A HANOI
:
l
(à 20heures)UI{ REFEREISDUM
EI{ JUII.{ "illott$
ne$erolt$
dupays pfl$ hattu
,.i$"â
.,,riJt
i
probable
Thcme : [aparticipation
deI'allocution rles à lagestion
Français deI'ensemble
des
activités s
il.
:+,,{l
,iffi
PAGE4 : NOS INFORMATIONSET L'ARTICLEDE Michet BASST:
( FAIRE ENTRERLE DIALOGUEDANS LES INSTITUTIONS
o
lnilitaireme
tonilis qvese
*ffi poutsviwonlles


Ee goavcTnemnnl doit Gemntin poutpdilercdepoix'
PAGE 3 : lo dépêche de

prisesNfouvelle rruit d'émeutes


Iesdispositions
'i.:ilid
J. JACQUET.FRANCILLON

A NoSAB0]{I{ES
",irf

;tr
]
poarI'ouverlare &u Quartier f-,atin : 5.000 manifestants A NOsTECTEUR
Le3 ciacrntlcnaat na noua
por ôCtuêllèieni

dcsnégociulions Parmiceux:ci
Prrûêllêtl
rtl d. f.irÊ pÊFrnir. Lê ti-

"lE
:,1 quelque$
cgntfline$
d"'éléments " désavoués
inmntrôlés
goro r è nor obonnér et
d'.rsuraa norm6lanan] toute

Nout Drion! hct laalcurr


tiilti4
i &rtee ,les sgndÛeats ptl_l'U,lT,
[,[. et le'$ill[. up$illqrugtr_t
lesruts d. n. pdt nitùaT.nir riglcur
d'sn enFôahan.nt acil nout
.id nc aodmd-?ot rapontabla!
ct noct oSsrdt noa abon-
nér qla lout tErc {cit tout
l{0MBREUX
H.E$SÉS
:
AUJOURD'HUI ta[.t.ï.de
son
côté
appelh
àde$rô$$0rnhlement$ repr.ndr€ leur tarvico le glsa
rcpidenenl gorriblo.

demasse
. |!|A[|ltt$IATl0N$ danslacflpitah
etdans toute CHRONIQUE

la hancepourûccélérer
lesmnversations
PN$A|IlTlt$
o Msrche dtns Pàris orgonisée ce soiy
il0Bft
tTtrH[l[Ù|AI0fiR
p o r l ' U . N . E .F .
dans o Mgr MARTY, A NOTRE-DAME,LANCE
por Morcel t'HERBIER
de nomhreux U N A P P E L: ELON Pierre Dcraux ic dsctc, Nobel aurait été o connc
< J ' i n v i t e t o u s l e s h o m m e sè g o r d e r Edisor, mais en mieur, un gilial touclre-à-tout', Â-t-il
déparlements l e u r s o n g - f r o i d> \rhill',i3Ï,.1iËili5;"n;'a-;1",1ç:l"lli,$
rircrrit à quelqucparcntécntrc sa fi]cassrntciritcntion bourréc
le syndicrlisme
rgricole P A G E S5 , 6 , 7 , 8 E I 9 : dc nitroglvôérinc ou ccllulosc.rcnforcicdc Filraics,et cett: pelli
parviendn.l.il
à empêchet nos infôrmotions
les commentoires avallIr szul cnlc ceiJulosique. ditc . nitrate r, qui tul pcndantcinquantcans
pour tolrs nos filrrs urr supporf:i crplosif qu'il aùrrit du èuc
:igné Nobcl plutôt quc Kodak. \Jais cn réalitécest pour urrc
louleaclionviohnleI de Se:se BROMBERGER

DERNIÈRP E A G E:
l'orticle
Michel-P. HAMELET
Michel JA€QUËS
et l'orticle
VII "
tout hasdrd, j'dùûis coilrposé
fflisoillout eutrc quc ic rapprochcici lc cirrènratogrrplie

morde au cæur : I'atroceassassinat


du pèrc
dc ir drnuritc. llllc ilcri à un drarrrcqui .icni dô lmppci )c
du pastcurLuthcr Kinc.
uoblc Noir aus idécs candidcs de ror-riolencc, ct iustemerit
I
de Jeon DOMENGE de Pierre LOCARDEL le pelit poème suiùa1rrpour horroréà caused'ellesdu Prir r*obcl dc la Prir. \lai" pour lchircr
4/l t I'Asceilsiôî !
Ic pourquoid'une re:rcontrcNobekinéuraiographc, ccttc coinci-
. Par ordre d.e Ii. Ségug dcrrccnc suffil pas,Il faut rcrnontcrju:qu'enseptcnrbrc rg:6 ou

ISEYOLUTIOiT .
.
.
Dt d.u conLité d'Orla,
Dételtseest t aile ù Jéses.Clùris,
De inotLter ous cieùu
lce jeud.i,, ,
s'ourraifau PaLis-Ro1al.
ciété dcs N{tions, lc prcrnicrCougrèsirrternatio:rrl
ductior cittérnatographiqrrc.
i'audacc- aù. la icunèssc
dc )a So-
sou) l éqidc inrprcs:ionrrarrtc
dc la Pio-
Qucllc drtc! Eiu rrppotteur,j'cus
I - dc fairc lotcr à ]'unanirrritéul

CULTUNNLLD lIois, tinsletnctrt, I'Ascenstoî o


été autorisée par Ie chej d[ gou
aenLe1tua1û (c'est M. SégùA,
r€u iout à frif chimdriqueque Comædiapubiiadès]e !" octo-
bre sousun titre où l'ânticiDaiionfrisait Ia naïrcti : . Lc PLis
\obel du Cinématograirhc o.
por Ie générol BEAUFRE xcux dircl qùi
responsabikté de l,'orilre
lrorte la loilrale
Cc fut lc poiut dc départcl'uncaurbilioniôtuc qui nr'aura
Si le cher.le L'opposiLion(M.Potu obsidéquarantcans.sausautrc risultat quc dc nrc rctcuir i lc,-
n EPUIS que l'on connait dcs structurcs d'un immobi. f)idou) rre lui crèe pas trop prit sous Ic choc dilr drrn:e tlui nc h concernequ'indircctc-
I I lcs annotations cle Clau- lisnrc sclérosé, a choisi d'ex- dil licultés, La Pent?côte, conLror ucnt. Conparonsen tort cas ce quc nouJ soulraitions hicr par
u sewitz Dar Lénin3, dc- ploitcr I'occasion pour renver- reûent d. La tête d.es Mères, cc væu insolitc,ct ce que rous cn cspérorrs aujourdltui.
Duis a Mein'I(ampf > et lls rcr le pouvoir. Enlin, Ies don- Iieil ar Ld dûe ptéote.
àuvrages de Mao, on sait quc Dées propres aux dissensions D'oulrc pÛt, Ltî oote d.e I'As Ccrtcs.cr rq:6. c'était folie d'inraginerlcs qraçcsaildcnri-
la !étolution n'cst Pas dans existant dans le monde com- serùblêe natiorlole a tuis tlléorr cicts uordiqucs,ôouqursprr uotrc appTcl,acccpitantd'enrblcc
sa réalité cet ensemble de muniste donncnt aus événe. qlLevLent lin à La Sitiènle Répu dhonorcr dorénavantcc cni sicrit sur filrn au nèrrre tiirc. err
nouvenents tumultusux,
thousiastes et sPontaoés que
nous décrivait Michelet. ll
s agtt d'un conflit de volontés
cn' ments qui se développent en
Europc occidentale une impor.
tance considéralllc à cause dc
la caloration procltinoise dc
blique.
Ld Septième
oDcc Ie iliscoilrs d.u
d"eGaulle.
coilrtuelrce ce
Pour ætorder lo prog.ession
des forces de police, bou{e-
vord Soint-Michel, les moni-
lesionts édifioient des bdr-
r Des barricades
sont
dressées
nrôuc rang,quc ce qui s'icrit cr lirrc ! Au rcstc.d'houorerquoi ?
,\ucutr filnr t't nous lc sarious)nc tlréritaitcrcorc L'ur iauncr.
Bieûtdt, hcurcusemellt. pÀrlt uu prernierchcf-d'æurreaut]rcu.
sc j;uant à I'intérieur de règles la ré!olfe estudirntiùe- ricodes ouxquelles ils met- t i q u c;: . Le
tiquc L c Cuirassé
C u i r a s sPotcruhine
é ,. Puis lcs écr:rns
écrrnss'enrichircut,
très précjses qui ne sont Pas
e..senticllement différentes dc
ccllcs dc Iâ straté8ic. Conlme
dans lcs luttes internationalcs,
Génénal EEAUFBE.
(Suile dernière page, col. I et 2,)
J'di.idëa que rots dllo?rsposseT
de Ia politique à L'Ilistotre,
André Fros6ard,
loient Ie feu. (Photogrophie
de J..P. CHEVALLIER.)
lesforces
del'ordre
lapidées
ct chaquccindphileput se constitueruuc p:titc ciuérnatlèqrrc
tntrginaircoir I'curre uragislrale d'rrn Eiscnstciu,
plin, d'un Drctcr, plus tard ccllc dc Bcrqnran,dc Bunucl.c
cclled ul Cha-

nrirent entre autresà brillcr, ct si irtensérrrcntque loisquc lc


il faut briser la volonté adver. Nobel échut à fensen,à Ilcssc, rous erlmeslc frout de penser
sc cr Dour atteitrdre ce but
(,n disDosc d'une cammc de o Cohn-Bendif,< interdit de séjour>>: qu'on aurait été mieus inspiré en courouant, plutôt que ccs
procédès directs ori indrrccts, Iittéraires fameusement codfidentiels. lc orincc uroudialenrent
violents ou insidieux, dont lc rcconnudesarinéistes : f,iscnstcinic grand,poètcau rarotrilernert
choix détermine la stfatégie J E R E N T R E R A !E N F R A N C E unilcrecl. trhis, r'o1.onschir, c'était o vouloir prcndre la lunc
rivolutionnaire ou contre.révo. aUXdctlts r...
lutionnaire, EnfiD, de meme P A G E S8 e t 9 : N O S T N F O R M A T I O N S
quc. les fact€urs,de politiq!e Aujourd'hui,la sagesscrcuue, cc ri'cstplus lc prir de Litté-
rntcrtcùre dcs aovcrsalles rn. rature.dourainedécidénrent iracccssible.aue lisÈ notre \æli rcs-
tcrviennent dans lcs luttes surcité,uraislc seulPris Nobcl dc le P;is. Iii c .st à cctte récùnr-
internationales, de mème dans que noûs posons,au futur
pensesuperbe,bjerl qu'c\trâ-littérâire,
la stratégie révolutiounairc
rnris fernement, Ia crndidaturedu cilématoqraphc. Ainsi som-
interfèrent d'impoltants tac.
terrs dc politique extétieurc. nrcs-nous rancnésau casdc \lartin Luther Xing,
Ce sont ces mécanismcs quc .\ supposer, en effet,point capital,qrrcce mlrhr. cet âpôtre
I'on peut t€ntcr d'analyser.
inL::abled'une solidrriti fiaterncllcait iri, norr pasur bon pr'-
<> tcur qrri prèchcp . c n u r d e ,r r g i t ; > a rh r e r l u t r a d i L i o u n e ldl c '
rcs hcurcs que Dous vivons
nols, nraisun ciré:rstcinspiré,cclui dont Ic génieprècheraitpar
sorlt iDcontestabicmeDt ccllcs
)c fiIrr. pcrsurdcrritpal I'rnr.r:;c. rgir.ritslr lc forrlcsdu nronJc
de la naissance d'une févolu. 1 u r h f o r c eJ p c r rp r c 5i r r c r i s t i b ldcL r; ' A r , , l c C o i l i t é \ ô b c l
tion dont orl rc Peut P!évoit porrrrJt-il- on lc dcnrandc- dcnrcurcriu.cn'ibler ccs irlnrs
ics dévcloDDeûents. L'histoire rppcl:. pleius dc fcrrcur l)âcifistc.quc cricr.ril, qrrc cricrait cc
rous cn elbiiquera lcs cause5 ieuneciniastcapôtrc; pourrait-ilperistcr à csclurcdc \a courpé.
mr€ux que nous ne pouvons iition. pour la sculc rri'on qu il sc rrirrre cn images,lc plus
lcs comprendre aujourd'hui. colr.riniarrtdc torr:ics nrcssagcs dc piir I
Cc qui est délà apparent,
c cst bue la révolte eslud-ian- Pcnsons'1: Denain un liisenstc'.r.1e Ia rol-r'iolerrcepeut
tlne, qili en est en qu€lquc uritre (il est né pcufêtre) qui, à force de icter aur deux cent
sorte I'amorce, est n! Phéno' uiJIe icrans
nrille dn globe
écransdtr globe desfilms
films sienis,
signés,sais ris par
saiç:és cæur, ferait
Darsoncæur, ferait
mène cénéral eu Europe. Nor- cc que soû
rnalcmênt, les réajustcment5
profonds qui se . révèlent
36'Qtao"L Dour la rude conquéte
oour
irrodèle
urodèlesut
cdirquetede la fmfernité
sut fairc pour
fairc bour l'éqalité
l'éealité smiale
hburrnesce
fraternité d,:s hôurrnes
oppriurés.Ce
sæiale des oppriurés. Ce-jour-là,
iour.là,
auiourd'hui nécessarrcs au' SRl0utTs
0'0RtÈvEERtE.PAnls oui ou non,
non- le cinénratoÂraplre
ciriénratoEiâohe sera-t-iladnris
sera-t-iladnrii à scnir,
scnir. au rrême
rrême
raient pu et mête dû s'effec' titre quc le
titre quc le |ir.ur
|ir.ur lÈnsâse,
lÈngâgè, I'idéajde
I'idéaj concordcef
de concordc ef d'ânour que lc
d'ânour que lc
luer sans trop de heurts, À'lais génireus Conrité \o6ei urouose proposeàà rne
une hunrarité ditisée?
hunranité ditisée?
cr Ernnce,.l'oppositlon. Poli' (Desslî dc Plem.) Hebilld deChine,
d'or,delaque d'ai'gent
t t q u c a u r e g r m e , e x a c e r D e ep a r Collectior. 18carats
or contrôlé ttançsl L'HEBBIEF.
dix aDnées de stabilité ct Dar .,.et en tout premier lieu, un chongement fondomentol de style,