Vous êtes sur la page 1sur 22

Brantôme

Vie des dames


galantes
UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Vendredi 24 septembre 2010 - 66e année - N˚20425 - 1,40 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr --- Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino

La réforme
des retraites
à l’épreuve
de la rue
t Deuxième journée de mobilisation en un mois
t Le gouvernement affiche sa détermination,
en particulier sur l’âge légal de départ à la retraite

D
es perturbations ont affecté les comparable à la mobilisation enregistrée
transports dès jeudi matin 23 sep- pour la journée du 7 septembre, considé-
tembre, deuxième journée d’ac- rée comme un succès. Au-delà des chif-
tion sociale contre la réforme des retraites fres des manifestants et des grévistes,
en un mois. L’impact de la mobilisation « on est en train de gagner le soutien popu-
étaittoutefois plussensible sur le trafic fer- laire », assure François Chérèque, secrétai-
roviaire et aérien que sur les transports re général de la CFDT. Deux sondages sem-
urbains. blent lui donner raison : 68 % des Français
A la SNCF, le mouvement avait démarré soutiennent la journée d’action, selon
dès mercredi soir, entraînant la suppres- une étude CSA publiée par L’Humanité ;
sion des trains de nuit en France. La Direc- ce chiffre est de 63 % % dans un sondage
tion générale de l’aviation civile a, pour sa Viavoice réalisé pour Libération, selon
part, prévu l’annulation de 50 % des vols lequel 45 % des Français se disent « révol-
programmés à Orly et de 40 % des vols à tés » par le contexte économique et social.
Roissy. A la RATP, à Paris, environ 85 % du Le débat sur le projet de loi au Sénat est
trafic était assuré jeudi matin. prévu début octobre. p
Les syndicats misent sur un soutien Lire pages 10 et 15 RER B, station Denfert-Rochereau, jeudi matin 23 septembre. OLIVIER CORET POUR LE MONDE

AQMI met la France en garde


L’Etat démocratique face à la prise d’otages contre une intervention
Enlèvements Toute opération militaire visant à

T
ous les services de l’Etat sont ment par des pirates. tre de la défense, Hervé Morin, a ont prouvé leur courage. Avec plus obtenir la libération des cinq Français enlevés au Niger
mobilisés » pour obtenir la De l’Atlantique à la frontière indiqué, jeudi sur RTL, que le «sou- ou moins de succès, selon les cas,
libération des otages fran- entre le Niger et le Tchad, au cœur ci de la France était de pouvoir elle mène des opérations armées.
leur ferait courir de graves risques, avertit, dans un
çais au Sahel, a dit, mercredi de l’Afrique, la région sub-saha- entrer en contact avec Al-Qaida » : Enfin, c’est vrai, il lui arrive de communiqué diffusé sur Internet, Al-Qaida au
22 septembre, Nicolas Sarkozy. rienne est vaste comme vingt fois il s’agit « d’avoir des revendica- payer, même si elle ne l’avoue pas. Mahgreb islamique (AQMI). Présent au Mali, qui célèbre
C’est vague, flou, opaque, langue la France. Elle est bordée par une tions que nous n’avons pas ». Quand elle se résout à verser le cinquantième anniversaire de son indépendance, et
de bois à souhait, style « mini- demi-douzaine de pays. Au fil des Comme les talibans afghans, une rançon, certains dénoncent où pourraient se trouver les Français enlevés, le
mum syndical ». Et c’est exacte- ans, quelques centaines de com- comme le Hezbollah hier au une incitation à la prise d’otages.
ment le discours qu’il fallait tenir. battants islamistes s’y sont instal- Liban, les terroristes de l’AQMI Sur ce dernier point, nous pensons
ministre français de l’intérieur, Brice Hortefeux, s’est
Car, en matière de prise d’ota- lées. Fondus dans la population, veulent d’abord une chose : de l’ar- qu’il n’y a pas de leçons de morale entretenu, mercredi 22 septembre, avec le chef de l’Etat,
ges – et la France, hélas, a dans ce mariés dans les tribus touarègues, gent, des rançons, ainsi que la libé- à donner. Les pays qui ont affiché Amadou Toumani Touré. Page 5
domaine une trop riche expérien- parmi lesquelles ils recrutent mas- ration de certains de leurs mili- les positions les plus fermes – pas
ce –, moins un Etat en dit, mieux sivement, les islamistes de l’AQMI tants. A sa manière, la déclaration de négociation avec les terroristes
cela vaut. Campant sur cette géné- (Al-Qaida au Maghreb islamique) de M. Morin résume l’attitude de – ont tous, un jour ou l’autre,
ralité, le président de la Républi- la France face aux prises d’otage. « payé » eux aussi, d’une façon ou
UK price £ 1,50

que se réserve toutes les options. Elle n’a pas de position de princi- d’une autre. C’est vrai d’Israël com-
Il a raison. Editorial pe, pas de philosophie, pas de pos- me des Etats-Unis. Pour tenir sur
Il reste que la géographie rend ture définitive. Pour récupérer ses ce sujet des propos définitifs et
la prise d’otages du Sahel encore y circulent librement. ressortissants, elle use de tous les péremptoires, il faut n’avoir
plus difficile à traiter que les Ils l’ont encore prouvé avec le moyens à la disposition d’un Etat jamais été confronté à la pression
autres, passées ou en cours, qu’il raid mené le 15 septembre au appelé à être couramment de l’opinion et des familles. Les
s’agisse du Liban, de l’Irak, de Niger, sur le site d’Arlit, en enle- confronté à cette tragédie. Etats démocratiques négocient.
l’Afghanistan ou encore du Nige- vant sept personnes – un Malga- Elle emploie les femmes et les C’est peut-être une faiblesse. C’est
ria, où trois Français ont été enle- che, un Togolais et cinq Français. hommes de ses services secrets aussi leur dignité. p
vés mercredi, vraisemblable- Apparemment ingénu, le minis- qui, à Bagdad comme à Beyrouth, Lire pages 5 et 6

Le chorégraphe Roland Petit et ses invités de rêve Un vaste plan de


l’ONU en faveur
L
e ballet de l’Opéra de Paris a
fait sa rentrée, mercredi 22 des mères
septembre, au Palais Garnier,

P
en rendant hommage au chorégra- rès de quarante milliards de
phe Roland Petit, un jeune hom-
me de 86 ans. Trois pièces de jeu-
dollars : telles sont les som-
mes qui devraient être mobi-
Voir plus loin, c’est s’offrir
nesse étaient au programme, Le lisées au cours des cinq prochaines
Rendez-vous (1945), Le Jeune Hom- années pour mettre en œuvre une plus d’interactivité…
me et la Mort (1946) et Le Loup « Stratégie globale pour la santé
(1953). On est frappé par la qualité maternelle et infantile ». Ban C’est accéder à toutes les
des artistes que Roland Petit avait Ki-moon, secrétaire général de
conviés pour écrire l’argument, l’ONU, en a fait l’annonce, mercre- informations légales et
dessiner un décor, imaginer la di 22 septembre à New York, lors de
musique : Dutilleux, Picasso, Pré-
vert, Brassaï, Cocteau, Anouilh...
la clôture du Sommet sur les Objec-
tifs du millénaire pour le dévelop-
officielles des entreprises.
Dans Le Loup, porté par la musi- pement (OMD).
que de Dutilleux, Roland Petit ima- Barack Obama a, d’autre part,
gine des effets saisissants et des choisi l’occasion du Sommet pour
acrobaties stupéfiantes pour les exposer la nouvelle politique amé-
pas de deux, racontant le désir, le ricaine en matière d’aide au déve-
choc de deux corps, qui se cher- loppement : elle sera, à l’avenir,
chent et se trouvent. p « Le Jeune Homme et la Mort », chorégraphie de Roland Petit, plus sélective. p
Lire page 17 argument de Jean Cocteau. AGATHE POUPENEY/FEDEPHOTO Lire page 4
Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 500 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 500 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 25 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 500 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 700 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 10 DH, Norvège 25 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 1,90 ¤, Sénégal 1 500 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 30 KRS, Suisse 3,00 CHF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,00 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 500 F CFA,
24 heures dans le monde 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Les gens Les faits Les chiffres


t Développement
t Licia Ronzulli,
Brice
eurodéputée italienne,
amène son bébé Hortefeux 40
enséance
au Mali milliards
de dollars
Représentant la France aux céré-
monies du cinquantenaire de l’in- alloués à la santé
dépendance du Mali, le ministre
de l’intérieur, Brice Hortefeux, des femmes
s’est entretenu, mercredi 22sep-
tembre, avec le président malien, et des enfants
Amadou Toumani Touré (photo). Le secrétaire général de l’ONU,
Les deux hommes ont évoqué le Ban Ki-moon, a annoncé, mercre-
rapt des sept salariés d’Areva et de di 22 septembre, que 40 milliards
Satom-Vinci à Arlit (Niger), reven- de dollars seraient consacrés à
diqué par Al-Qaida au Maghreb l’amélioration de la santé des fem-
islamique (AQMI). La France et le mes et des enfants dans le monde.
Mali ont « progressé vers une vision Il a estimé qu’une meilleure prise
commune», a résumé le ministre en charge sanitaire des femmes et
de l’intérieur français. Selon les des enfants pourrait sauver près
La députée européenne italienne, propos du président malien, la pri- de 16 millions de vies d’ici à 2015.
Licia Ronzulli, 35 ans, membre du se d’otages d’Arlit aurait été « sous- Lire page 4
groupe conservateur, a participé, traitée», probablement à des Toua-
mercredi 22 septembre, à une
séance plénière du Parlement
européen en portant contre elle
regs. Lire page 5 (SIA KAMBOU/AFP)

aInternational L’annulation de l’élection municipale


1,4
son bébé d’1 mois. « Je suis ici sym-
boliquement avec ma fille Vittoria
pour penser à toutes les femmes L’AQMI met en garde Paris contre à Corbeil-Essonnes est confirmée milliard
qui ne peuvent pas concilier serei-
nement grossesse et emploi », a toute intervention sur le terrain de personnes
déclaré Mme Ronzulli. Son initiati-
ve a été applaudie par les eurodé-
Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a mis en garde la France contre
toute opération visant à libérer les sept personnes dont cinq Français, sans électricité
putés. (CHRISTIAN LUTZ/AP) enlevés par le groupe au Niger, a rapporté, jeudi 23 septembre, le centre Selon un rapport de l’Agence inter-
américain de surveillance des sites islamistes (SITE). Dans un communi- nationale pour l’énergie (AIE), ren-
t Jean-Louis qué, AQMI lance un avertissement à la France, visant à la dissuader de ten- du public, mercredi 22 septembre,
ter une opération de libération « comme celle qu’ils avaient faite pour au sommet de l’ONU sur les Objec-
Blanchou, délégué Michel Germaneau », exécuté le 25 juillet. Le ministre de la défense, Her- tifs du millénaire pour le dévelop-
interministériel vé Morin, a affirmé, jeudi 23 septembre, que le souci de la France était de pement (OMD), plus de 20 % de la
« pouvoir entrer en contact avec Al-Qaida » afin de connaître ses revendi- population mondiale, soit 1,4 mil-
à la sécurité privée cations. Il a ajouté que Paris n’avait « pas reçu de preuve de vie » de ses res- liard de personnes, n’ont pas
Le préfet hors cadre Jean-Louis sortissants, retenus « très probablement » dans le nord du Mali, mais accès à l’électricité.
Blanchou, 61 ans, a été nommé avait « toute raison de penser qu’ils sont en vie ». Lire page 5
délégué interministériel à la sécu- t Parité
rité privée par un décret paru au
Journal officiel (JO), mercredi
22 septembre. Créé au début du
Nigeria: des rebelles affirment avoir
localisé les Français enlevés
4 femmes
mois de septembre sous l’impul-
sion du ministère de l’intérieur, Principal groupe armé du sud du Nigeria, le Mouvement pour l’émanci- sur 7 membres
ce poste doit permettre de « coor-
donner l’action des services de
pation du delta du Niger (Mend), a affirmé, mercredi 22 septembre, dans
un communiqué en ligne, avoir localisé les trois Français et une quatriè-
Le Conseil d'Etat a confirmé, mercredi 22 septembre, l’annulation de
l’élection du maire de Corbeil-Essonnes (Essonne), Jean-Pierre Bechter au Conseil
l’Etat » vis-à-vis des entreprises du
secteur de la sécurité, qui compte
me personne pris en otage dans la nuit de mardi à mercredi, après que
leur bateau des services maritimes français Bourbon a été pris d’assaut.
(UMP) (photo), proche de l’industriel Serge Dassault, maire de la ville de
1995 à 2008. La haute juridiction a estimé que la mention du nom de fédéral suisse
quelque 165 000 agents, du vigile Selon le communiqué, le groupe armé est « en pourparlers avec les ravis- M. Dassault, alors frappé d’inéligibilité, sur les bulletins du candidat Avec l’élection, mercredi 22 sep-
au garde du corps. seurs » afin qu’ils remettent les quatre hommes entre les mains du UMP avait été « de nature à semer le doute », lors de la municipale partiel- tembre, de la socialiste modérée
MEND. Le ministre de la défense, Hervé Morin, a dit soupçonner un acte le d’octobre 2009. C’est la deuxième élection annulée, en l’espace de quin- Simonetta Sommaruga, les fem-
t Jean Pierre de piraterie devenu classique dans le golfe de Guinée. Lire page 6 ze mois, après l’invalidation, en juin 2009, du vote de mars 2008. De nou- mes sont désormais plus nom-
velles élections vont être organisées. Serge Dassault, 85 ans, dont la pério- breuses que les hommes au
Amoreau,vigneron de d’inéligibilité a pris fin en juin, n’exclut pas d’être candidat. Conseil fédéral suisse : quatre sur
etstar de manga (BERNARD GAUDIN/AFP) sept conseillers que compte l’orga-
Le 23e tome de la série Les Gouttes aFrance n Sur Lemonde.fr : le texte de la décision du Conseil d’Etat ne exécutif du pays. Un événe-
de Dieu, produite au Japon, ont
rendu célèbre le Château Le Puy Les syndicats tablent sur une forte ment historique pour la Suisse,
qui fut l’une des dernières démo-
cuvée 2003 de Jean Pierre Amo-
reau, propriétaire récoltant près mobilisation sur les retraites aEnvironnement craties d’Europe à accorder le
droit de vote aux femmes, en 1971.
de Saint-Emilion (Gironde). Près
de 150 commandes lui sont parve-
Pour la journée de grève et de manifestations, jeudi 23septembre, les syn-
dicats espéraient une mobilisation au moins aussi forte que celle du 7 sep- Les feux de forêt t Santé
nues d’un coup du Japon, contre
quelques unités en temps nor-
mal. Une bouteille de Gouttes de
tembre. La CGT recensait 231 cortèges ou rassemblement contre 213 précé-
demment. Dans les transports, les perturbations ont commencé mercredi
soir et affectaient, jeudi matin, le trafic aérien et la SNCF avec un TGV et un
reprennent en Russie
Des dizaines de foyers ont repris en Russie, après les incendies qui ont
60%
Dieu coûte toujours moins de
20 euros.
TER sur deux en moyenne. A la RATP, 4 rames sur 5 étaient en service dans
lemétro, 3 sur 4 sur la ligne A du RER. Les lignes C (2 trains sur 5) et surtout B
ravagé plus d’un million d’hectares cet été, ont indiqué, mercredi 22 sep-
tembre, les autorités du pays. Le ministère des situations d’urgence des actes
(1 train sur 5) étaient plus touchées. Dans l’éducation nationale, le ministè-
re estimait, jeudi matin, à 26 % le pourcentage de grévistes (33 % dans les
dénombrait, mercredi 22 septembre, soixante-cinq foyers actifs sur le ter-
ritoire. Près de soixante-dix hectares étaient la proie des flammes dans de chirurgie
réalisés
Société éditrice du « Monde » SA écoles primaires), les syndicats entre 45% et 55%. Lire page 10 une réserve naturelle près du lac Baïkal en Sibérie, les autres feux concer-
Président du directoire, directeur
de la publication : Eric Fottorino Sur Lemonde. fr : le suivi en direct de la mobilisation et de la grève naient essentiellement les régions d’Ekaterinbourg et de Tcheliabinsk
Vice-président, directeur général : David Guiraud
Secrétaire général du directoire :
Pierre-Yves Romain
dans les transports dans l’Oural.
dans le privé
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino Selon la première étude de la Fédé-
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer ration de l’hospitalisation privée
Editeur : Michel Sfeir
Directrice de la rédaction : Sylvie Kauffmann
Directeurs éditoriaux : Gérard Courtois
et Alain Frachon.
L’histoire Michel Guerrin (FHP), rendue publique mercredi
22septembre, en 2008, les 1100 cli-
niques et hôpitaux privés ont réali-
Rédacteurs en chef : Jean-Jacques Bozonnet,
Michel Kajman, Franck Nouchi, Isabelle Talès,
Didier Pourquery (« Le Monde Magazine »).
Chef d’édition : Françoise Tovo.
A Drouot, les «bleus» remplacent les cols rouges sé 60% des actes chirurgicaux pra-
tiqués en France, et ont pris en char-
Directrice artistique : Sara Deux. ge un tiers des hospitalisations,

L
Veille de l’information : Eric Azan. ’Hôtel Drouot, à Paris, a connu une peti- res, non », rigole un employé de Chenue. Il contents d’être là. « Le travail est prestigieux. soit quelque 7millions de séjours.
Secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco
Médiatrice : Véronique Maurus te révolution, mercredi 22septembre, faut surtout comprendre « l’esprit Drouot », On participe à une belle aventure », dit Serge
Conseil de surveillance : Louis Schweitzer, pour l’ouverture de sa saison. Cinq ven- dit son président, Georges Delettrez : faire Arcelin, promu chef de salle. Un autre :
président. Gilles van Kote, vice-président tes aux enchères débutaient. Et, pour la pre- «vivre » chaque jour, tambour battant, des « Avant, je manipulais des chefs-d’œuvre avec
Le Monde est édité par la Société éditrice du «Monde» SA
Durée de la société : 99 ans à compter du 15 décembre 2000.
Capital social : 149 017 497 ¤. Actionnaire principal : Le Monde SA.
mière fois depuis 1832, les personnes char-
gées de la manutention des objets n’étaient
milliers d’objets devant 6 000 visiteurs. des gants blancs. Là, je brasse de la brocan-
te… » A la fin de la journée, M. Delettrez se dit Les scores
Rédaction :80,boulevardAuguste-Blanqui,75707Paris
Cedex13 Tél. :01-57-28-20-00 ;télécopieur :01-57-28-21-21
plus vêtues d’une veste noire au col rouge Trente-sept novices « très satisfait ». Pour le PDG de Chenue, t Football
Abonnements :partéléphone:deFrance0-825-000-778. mais d’un polo bleu. Le signe d’un chambarde- Deux demi-journées de formation ont été Julien Da Costa-Noble, « c’est un grand jour, Coupe de la ligue : Bordeaux
(0,15TTC/min) ;del’étranger:(33)3-44-31-80-48ou ment : ce personnel a été « viré» de Drouot il y improvisées pour les trente-sept novices. Ils même s’il y aura des couacs ». Grand jour, et et Saint-Etienne qualifiés
www.lemonde.fr/abojournal/Changementd’adresse
etsuspension :0-825-022-021(0,15TTC/min) a une semaine, et remplacé par un autre. ont participé à des simulations de ventes. beau contrat, puisque les « Chenue » vont Bordeaux, vainqueur (2-1) sur le
Drouot ne pouvait que se séparer de ses 110 Puis, ce fut le grand saut. Mercredi, à 14 h 45, vite grimper de 37 à 50. terrain de Nancy et Saint-Etienne,
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA).
« cols rouges », ou commissionnaires. Car cet- le commissaire-priseur Didier Lafarge Les « cols rouges » étaient le double mais qui s’est défait (2-0) à domicile de
La reproduction de tout article est interdite sans l’accord de l’adminis-
tration. Commission paritaire des publications et agences de presse
te confrérie, en place depuis NapoléonIII, est s’adresse à la salle pleine : « Je vous demande ils assuraient aussi le transport des objets jus- Nice, sont les principales équipes
n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 au cœur d’une vaste affaire de vols d’objets. d’être indulgents avec cette nouvelle équipe qu’à l’hôtel des ventes. Certains en font enco- qualifiées, mercredi 22 septem-
Lundi 13 septembre, à la suite d’un appel d’of- qui n’a pas encore toutes les habitudes. » Qua- re. Les polos bleus les croisent. « Ça fait un bre, à l’issue des 16e de finale
fres, Drouot a désigné un remplaçant : l’entre- tre « polos bleus » sont un peu empruntés peu mal au cœur de prendre leur boulot, réa- de la Coupe de la Ligue. Dans les
Président : David Guiraud prise Chenue, qui a une grosse réputation quand il s’agit de brandir un objet devant le git un employé de Chenue. Je les sens tristes. autres rencontres, Caen s’est
Directrice générale :
Bénédicte Half-Ottenwaelter PRINTED IN FRANCE dans les musées et a servi des rois. public. « N’hésitez pas à vous approcher, il y a Mais le monde change. » Les habitudes aussi. imposé (1-0) face à Arles-Avignon,
Trente-sept « Schtroumpfs » de Chenue beaucoup de subtilité dans ce tableau ! », leur Il leur est répété qu’il est interdit d’accepter Toulouse face à Boulogne-sur-
sont à pied d’œuvre depuis le lundi 20septem- lance Didier Lafarge. un billet en pourboire, d’entrer dans une Mer (2-1), Bastia à Sochaux (2-0) et
80, bd Auguste-Blanqui, bre. Ils n’ont eu qu’une semaine pour se pré- Commentaire des « bleus » : « Il y a un peu combine. Et puis les « bleus » attendent leur Guingamp à Rennes (3-1). A noter
75707 PARIS CEDEX 13
Tél : 01-57-28-39-00
Imprimerie du Monde
12, rue Maurice-Gunsbourg,
parer. « Transporter des Van Gogh, on sait. Pré- de stress, des ficelles à acquérir. On ne connaît tenue définitive. Elle sera rouge, « la couleur la difficile victoire de Monaco sur
Fax : 01-57-28-39-26 94852 Ivry cedex senter des œuvres lors d’une vente aux enchè- pas encore les habitués. » Mais ils sont de Drouot », dit M. Delettrez. p Lens (1-0) sur penalty.
0123
Vendredi 24 septembre 2010 Page trois

Ses exploits ont valu à Christophe Lemaitre une brusque notoriété.


Le nouveau prodige du sprint français doit assumer son retour à la vie normale

Les jours ordinaires du champion


Aix-les-Bains (Savoie) qu’à réaliser cet été le nouveau
Envoyé spécial record de France du 100 mètres,
puis celui du 200 mètres. « Sur 100

U
n peu usé, mais pas mètres, je fais le pari qu’il peut des-
fatigué. Il se dit cendre sous les 9 s 80 », affirme
content d’être en Willy Beaufour, l’un de ses entraî-
vacances, « mais neurs. Lemaitre, lui, désire battre
sans plus ». Christo- en 2011 le record d’Europe, bloqué à
phe Lemaitre, 9 s 86 depuis 2004. Il ne lui reste
20 ans, triple médaillé d’or (100, plusqu’à travailler et à muscler son
200 et 4 × 100 m) aux champion- départ, beaucoup trop lent pour
nats d’Europe d’athlétisme 2010 de espérer se rapprocher d’Usain Bolt,
Barcelone, veut encore transpirer. le recordman du 100 mètres en
Il vient pourtant tout juste d’ache- 9 s 58. « Je garde un œil sur lui », a
ver sa saison, « mais j’ai envie de tout de même poliment lâché le
courir avec mes potes du club », Jamaïquain.
lâche-t-il.
Place aujourd’hui au repos et
auxétudes, chezlui, à Aix-les-Bains
Christophe Lemaitre
(Savoie). Loin des caméras, il vient désire battre en 2011
de reprendre les cours, dans une
« prépa » d’ingénieur avec trois
le record d’Europe
années de remise à niveau. « On ne du 100 mètres, bloqué
prête qu’aux riches, sourit son
entraîneur, Pierre Carraz. Des tasde
à 9 s 86 depuis 2004
professeurs se sont portés volontai-
res pour le suivre. Un autre jeune Les entraîneurs du sprinteur
inconnu n’aurait pas eu cette s’inquiètent d’un calendrier sur-
chance. » chargé : « Il faut éviter la course de
Le prodige du sprint français trop, la blessure », explique Willy
veut s’assurer une porte de sortie, Beaufour. L’été prochain, il y a les
car « la fin d’une carrière peut aussi championnats du monde qu’il
arriver plus vite que l’on croit », avait ratés, en 2009, disqualifié
avoue-t-il. Goûter à autre chose pour un faux départ dès le deuxiè-
que l’athlétisme est nécessaire à me tour. Sans oublier les JO de Lon-
son « équilibre mental ». Le jeune dres en 2012. «J’espère aussi, ajoute
étudiant s’est installé dans un stu- L’espace d’un été, ce garçon très discret est entré dans la légende mondiale du sprint. ALEXIS REAU/SIPA Pierre Carraz, que ses parents ne
dio : « Vous savez, je suis bien à Aix, vont pas se laisser tenter par l’ar-
les gens me laissent tranquille. Ma sous la barre des 10 secondes doué du sprint, il a le gène de l’athlé- que l’on ressent jusque dans sa poi- du voyage pour revaloriser son gent et l’inciter à faire trop de cour-
vie est normale. » depuis Jim Hines, premier athlète à tisme. Voilà tout ! » Ce préjugé sur gnée de main. Il préfère enchaîner contrat avec son sponsor. Pour- ses. » Sur les meetings, sa présence
Christophe Lemaitre parle peu, franchir ce seuil symbolique (9 s 95 la couleur de peau agace le jeune coursesurcourse,«làoù ilpeutfaci- tant, cet argent que lui rapportent est désormais monnayée plusieurs
très peu même. Le jeune homme aux Jeux olympiques de Mexico, prodige : « Plus que chercher à lement s’exprimer », assure Ber- ses succès , « il s’en fout, il ne fait pas dizaines de milliers d’euros.
est plus généreux dans ses foulées en 1968). Avec cette performance, entrer dans l’Histoire, c’est d’abord nard Amsalem. du sport pour gagner sa vie », insis- Pas d’inquiétude, explique le
qu’avec les mots. Son entourage Lemaitre est devenu le premier mon histoire que je veux écrire, et La saison a été longue. Il a dû te Pierre Carraz. père : « Christophe est un compéti-
avait averti : « Christophe n’aime sprinteur depuis un demi-siècle à j’espère que ça va continuer. » retarder ses vacances pour faire Tout a commencé en 2005, lors teur, il a besoin de ça. » Aujour-
pas trop parler avec les médias. » faire mentir le vieil adage : « Les Rien n’avait préparé ce jeune plaisir à son équipementier japo- d’un banal 50 mètres de détection d’hui, le jeune coureur a un agent
D’ailleurs, il y a quelque temps, il Blancs ne savent pas courir. » homme introverti et réservé à une nais Asics en disputant, le 19 sep- à Belley (Ain). Lemaitre est repéré payé au gain pour éviter toute déri-
avait même refusé de se rendre sur Lanouvelleafaitletourdu mon- si brutale notoriété. Pourtant, esti- tembre, le meeting de Kawasaki, par Pierre Carraz. Il est grand ve. Il a aussi une attachée de presse
le plateau clinquant du « Grand de et n’a pas laissé insensibles les me Pierre Carraz, « il garde la tête puisenfaisant latournéedesbouti- (1,89mètre), mince et sait déjà pla- pour répondre aux sollicitations,
Journal » de Canal+. « Quand il y a extrémistesde la « supériorité de la froide jusqu’à présent. C’est un ques locales. «Asics a voulu présen- cer ses pieds sur la piste. « Pierrot» même si ces derniers temps, recon-
trop de journaux à faire, c’est race blanche ». Selon son père, gamin qui est très sain ». Il y a com- ter son grand champion blanc à son emmène le « kid » rapidement vers naît le champion, « c’est un peu
pesant », explique-t-il. M. Carraz Christian, le Ku Klux Klan aurait me de la gêne chez ce « gamin », de public », explique un proche du les premières places, puis sur les retombé ». p
confirme:«Ilaun peude malàs’ex- même invité le Savoyard au Texas. la timidité dans sa voix zozotante, sprinter. Lemaitre a aussi profité podiums du plus haut niveau, jus- Mustapha Kessous
primer quand il y a du monde. Mais Le président de la Fédération fran-
il progresse. » çaise d’athlétisme (FFA), Bernard
L’espace d’un été, ce garçon très Amsalem, se souvient, écœuré,
discret est entré dans la légende avoir entendu, dans les gradins
mondiale du sprint. Non pas pour
avoir battu le modeste record de
Franceen 9 s97. Encore moinspour
d’un stade, un couple lancer :
«Maintenant, on va leur montrer à
ces Noirs ! » Il s’irrite : « C’est une
Laurent
avoir été le 72e homme à passer

Après l’or des podiums,


vraie dérive. Christophe est un sur-
Gaudé
l’argent des sponsors
L’ÉTÉ 2010 restera marqué par le 2012-2016, je pense que l’on va
triomphe des Bleus. Mais pas ceux atteindre les 5 millions d’euros, voi- © Bernd Opitz / Stone / Getty Images
qu’on attendait. Le fiasco de l’équi- re plus », espère M.Amsalem.
pe de France de football a été gom- «Les grands gagnants sont aussi
mé par des athlètes – Christophe les marques qui ont choisi d’accom- “C’est écrit comme un souffle, un souffle puissant,
Lemaitre ou Myriam Soumaré – et pagner ces sports depuis plusieurs
des nageurs – Yannick Agnel ou années », affirme Gilles Portelle, envahissant, qui vous emporte, au bout du monde.”
Camille Lacourt – qui ont pu, par directeur général d’Havas sports et
leurs performances dans leurs entertainment. C’est le cas d’EDF,
Marianne Payot, L’Express
championnats d’Europe respec- partenaire principal de la Fédéra-
tifs, soigner l’ego sportif tricolore. tion française de natation depuis
«Ils sont apparus comme les sau- quatre ans, ou encore d’Areva, son “Laurent Gaudé vise haut. Il s’impose comme un
veurs de la patrie. Des sportifs sym- homologue auprès de la FFA. L’en- de nos meilleurs conteurs du monde moderne.”
pathiques, ne crachant pas sur le treprise verse 480 000 euros par
maillot, explique Gilles Dumas, de an à la FFA, somme à laquelle Philippe Chevilley, Les Echos
l’agence Sportlab. La natation et s’ajoutent les primes indexées sur
l’athlétisme sont les deux premiers les performances des champions.
sports olympiques, et l’olympisme Elle a investi 700 000euros dans
reste une valeur refuge. » le meeting parisien qui porte son
“Les visions de Laurent Gaudé sont fulgurantes,
Ces « sauveurs» vont-ils, alors, nom, un moindre coût comparé sa langue est toujours aussi musicale. Eblouissant.”
attirer les sponsors ? «Tout le mois aux 5 millions d’euros annuels
de septembre est rempli de rendez- déboursés auparavant pour l’Ame- Jeanne de Ménibus, Elle
vous avec des enseignes qui veulent rica’s Cup.
devenir partenaire », se félicite Ber- Quant aux nageurs ou aux ath-
nard Amsalem, président de la lètes, décrocheront-ils le jackpot “Passant avec virtuosité d’une voix à l’autre,
Fédération française d’athlétisme publicitaire? M.Dumas évoque un
(FFA). Les ressources liées au spon- ticket de sponsoring moyen de Laurent Gaudé explore ces âmes confrontées
soring de la FFA – au budget 20 000 à 30 000 euros pour un à l’apocalypse. Puissant.”
annuel de 15 millions d’euros–
sont de 3,2millions d’euros pour la
athlète français, soit un rapport de
1 à 10 avec ce que touche un foot- Isabelle Courty, Le Figaro Magazine
ACTES SUD
période 2008-2012, 25 % de moins balleur… p www.actes-sud.fr
par rapport à 2004-2008. « Et pour Laurence Girard et M. Ks
4 Planète 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Les oiseaux de New York Les coraux des Caraïbes Pourquoi le développement durable?
Une quarantaine de gratte-ciel de Manhattan ont La chaleur inhabituelle, cette année, dans les Le «durable» est partout, aurisque d’agacer. Le
accepté d’éteindre leurs éclairages nocturnes en Caraïbes pourrait entraîner une décoloration journaliste Sylvain Allemand nous propose,
septembre et en octobre pour ne pas déboussoler des coraux et menacer leur survie, selon l’Agen- dans un manuel bien troussé, un retour aux sourceset
les oiseaux migrateurs. 90 000 d’entre eux se ce océanographique et atmosphérique américai-
tuent chaque année à New York en heurtant des ne, qui précise que ce « grave blanchissement » aux enjeux de cette révolution qui touche l’agriculture
gratte-ciel au cours de leur migration. du corail frappe aussi le golfe du Mexique. autant que le tourisme ou la finance. (Belin, 97 p., 15 ¤.)

La mère et l’enfant, nouvelle priorité des Nations unies


Donateurs publics et privés mobilisent 40milliards de dollars pour combattre la mortalité infantile et maternelle

New York plications liées à la grossesse et à


Envoyées spéciales l’accouchement.
Cette stratégie est aussi la seule

S
i la communauté internatio- preuve d’envergure de la mobilisa-
nale tient cette fois-ci ses pro- tionaffichée partousles paysà l’oc-
messes, des millions de fem- casion du dixième anniversaire
mes des pays en développement des OMD. L’engagement de réduire
qui mettent au monde leurs de moitié l’extrême pauvreté dans
enfants dans les pires conditions – lemonde d’ici à 2015 a été réaffirmé
enfants qui meurent souvent dans un document final qui fixe, le
avant leurs 5 ans – peuvent avoir chemin qui reste à parcourir.
l’espoir de recevoir les soins et l’at-
tention qui chez nous sont deve- « Impératif stratégique »
nus « une routine ». Le secrétaire Siles pays donateurs ont été rap-
général de l’ONU, Ban Ki-moon a pelésavecinsistanceàleursengage-
annoncé, mercredi 22 septembre, ments, notamment par le premier
lors de la clôture du Sommet sur les ministre chinois Wen Jiabao qui a
Objectifs du millénaire pour le demandé aux pays industrialisés
développement (OMD), le lance- de porter le plus vite possible le
ment d’une « Stratégie globale montant de leur aide à 0,7 % de leur
pour la santé maternelle et infanti- richessenationale, lespaysendéve-
le » sur laquelle près de 40 mil- loppement ont aussiété placés face
liardsdedollars(29,9milliardsd’eu- à leurs responsabilités. En particu-
ros) devraient être mobilisés au lier par le président américain : « Il
cours des cinq prochaines années. n’y a que vous qui pouvez conduire
LesEtats-Unis,l’Australie, le Royau- vos pays vers un avenir plus juste et
me-UnietlaFondationBilletMelin- plus prospère », a-t-il insisté.
da Gates, les principaux donateurs, Barack Obama a choisi le Som-
se sont fixés de faire accéder met sur les OMD pour exposer sa
100 millions de femmes à des nouvelle politique d’aide au déve-
« méthodes modernes de planning loppement. Celle-ci, qui a fait l’ob-
familial » d’ici à 2015. Une multitu- jet d’une directive présidentielle
ded’autresacteurs– institutionsde publiée en même temps par la Mai-
coopération, entreprises, ONG – son Blanche, est le produit d’une
sont aussi impliqués dans ce parte- année d’efforts conduite par les sei-
nariat sans précédent, qualifié Une femme sort avec son bébé de la maternité de Katmandou, au Népal. GEMUNU AMARASINGHE/AP ze agences qui interviennent dans
«d’exhaustif » par M.Ban Ki-Moon. ce domaine. «C’est la première poli-
Vingt-six pays en développe- médical et étendre l’accès gratuit 5ansresteenmoyenne25foissupé- négligés jusqu’à présent : la réduc- de 15 millions d’enfants de moins tique de développement jamais
ment dont dix-huit africains ont au soin. Dans certains pays d’Afri- rieur au niveau européen tion de la mortalité infantile et la de 5 ans entre 2011 et 2015, d’éviter publiée par un président des Etats-
pris l’engagement d’augmenter quesubsaharienne, une femme sur Cette initiative doit permettre baisse de la mortalité maternelle. 33 millions de grossesses non dési- Unis », a souligné Mike Froman, le
leurs dépenses de santé, notam- huit meurt en couche et le taux de de réaliser enfin des progrès sur les L’ONU espère que ce nouveau pro- rées et d’empêcher que conseiller présidentiel pour l’éco-
ment pour former du personnel mortalité des enfants de moins de deux OMD qui avaient été les plus gramme permettra de sauver plus 740000 femmes meurent de com- nomie internationale. Elle reflète la
stratégie de sécurité nationale éta-

Michelle Bachelet (ONU Femmes) veut combattre les violences domestiques blie en mai, selon laquelle le déve-
loppementestun«impératifstraté-
gique, économique et moral » pour
les Etats-Unis. Maître mot : la sélec-
Entretien de dollars (29,9milliards d’euros). reste très faible. Je souhaite égale- mes à l’emploi est limité: seule- bres d’augmenter leur participa- tivité pour maximiser l’impact de
A 59 ans, Michelle Bachelet, qui a ment que l’ONU femmes s’impli- ment 31 % des femmes travaillent tion, de faire un investissement l’aide. Les Etats-Unis entendent
Nommée le 14 septembre à la tête mûrement réfléchi cet engage- que dans la lutte contre les mutila- dans un autre secteur. C’est un « dans » les femmes. concentrer leurs actions sur les
de l’ONU Femmes, Michelle Bache- ment sur la scène internationale, tions génitales : trois millions de pourcentage qui recouvre de sur- Les ONG souhaitent que l’agen- pays ou les sous-régions qui ont
let, ancienne présidente du Chili, entend utiliser toute la notoriété femmes en sont victimes sur le croît de très grandes disparités ce dispose de ses propres forces mis en place la gouvernance néces-
va mettre la nouvelle institution que lui vaut sa position d’ancien continent africain chaque année. régionales (20 % seulement en Asie sur le terrain. Qu’en pensez- saire, et où les conditions de succès
en ordre de bataille d’ici à jan- chef d’Etat et de nouvelle secrétai- Cette guerre à la violence faite aux du Sud et en Afrique). Sans comp- vous ? sont suffisantes. « Pour parler sim-
vier2011, date à partir de laquelle re générale adjointe de l’ONU, qui femmes inclut bien sûr aussi le ter qu’il s’agit souvent d’emplois à D’ores et déjà, l’Unifem est pré- plement, les Etats-Unis vont chan-
l’agence commencera à être opéra- la place haut dans la hiérarchie des bas salaires et à temps partiel. La sente dans 80 pays. Ce n’est pas ger de méthode », a dit M. Obama
tionnelle. Dans le monde des ONG Nations unies. crise a aggravé le problème. suffisant et je souhaite élargir cet- dans son discours, regrettant que la
qui militaient depuis des années Quelles vont être vos priorités «Une autre priorité Selon l’Organisation internatio- te présence. Dans ce sens, je suis politique américaine ait été trop
pour la création d’une agence
«dédiée» aux femmes, rarement
dans les prochains mois ?
Dans les trois mois à venir, nous
sera d’agir sur nale du travail, le chômage des
femmes a augmenté plus vite que
d’accord avec les ONG. Mais je sou-
haite que l’argent aille aux com-
longtemps définie par le montant
dessommesengagées etlesquanti-
nomination aura été entourée allons travailler à rassembler et les conséquences celui des hommes. Plusieurs mil- munautés de femmes qui agis- tés de nourriture et de médica-
d’une telle unanimité.
Dans l’entretien qu’elle a accor-
mettre en synergie les quatre enti-
tés [Le fonds de développement des
de la crise. Le partage lions de femmes se retrouvent pri-
vées d’emploi avec des conséquen-
sent sur le terrain.
Vous avez semblé hésiter à pren-
ments. « Mais l’aide à elle seule ne
signifie pas le développement, a-t-il
dé au Monde, Madame Bachelet Nations unies pour les femmes, l’U- de l’emploi est très ces en cascade. Quand les femmes dre la tête de l’ONU Femmes… dit.Ilfautplusquelaseuleaidepour
indique que ses priorités seront de
combattre les violences domesti-
nifem, étant le plus important,
NDLR] qui composent l’ONU fem-
inégalitaire entre perdent leur emploi, on voit aug-
menter le nombre d’abandons sco-
Ce n’est pas une question d’hé-
sitation mais il fallait que je fasse
libérer le changement. »
Le volume de l’aide américaine
ques et sexuelles, ainsi que de lut- mes. Avec deux priorités en tête. les deux sexes» laires par exemple. De manière un choix. Ce n’est pas facile ne devrait pas être affecté mais la
ter contre les conséquences de la La première sera de lutter contre générale, qu’il s’agisse de la crise quand vous bénéficiez de plus de répartition pourrait évoluer.
crise qui frappe sévèrement les les violences faites aux femmes, combat contre les trafics de fem- financière, de la crise alimentaire, 70 % d’opinions favorables dans M. Obama a toutefois précisé que
femmes. un champ qui n’est pas couvert mes, contre le viol, qui sévit à gran- de celle de l’énergie ou du change- votre pays ! Les gens craignaient son gouvernement tiendrait les
Ce faisant, elle manifeste sa par les OMD. Ce problème traverse de échelle dans les pays en conflit, ment climatique, toutes les crises que je les abandonne et je ne veux engagements pris. « Nous n’aban-
volonté de ne pas se laisser enfer- toutes les sociétés sans exception : comme la République Démocrati- affectent durement les femmes. pas les abandonner. Je serai à New donnerons pas ceux qui dépendent
mer dans les Objectifs du millénai- 70% des femmes dans le monde que du Congo par exemple. Votre budget de 500 millions dol- York, ce n’est pas si loin. Et je vais de nous pour leur survie », a-t-il dit.
re pour le développement (OMD) subissent des violences domesti- Notre deuxième priorité sera lars est-il suffisant ? travailler à la cause des femmes, Les Nations unies se sont donné
notamment ceux concernant la ques. Nous allons œuvrer en parti- d’agir sur les conséquences de la C’est un budget de départ et il une cause qui concerne aussi les rendez-vous en 2013 pour faire un
réduction de la mortalité infantile culier à réduire l’immense fossé crise. Actuellement, le partage de faut le considérer comme tel. femmes du Chili. C’est un job mer- nouveau bilan sur les OMD avant
et la baisse de la mortalité mater- qui existe entre les législations qui l’emploi est très inégalitaire entre C’est un minimum et nous avons veilleux et passionnant. p l’échéance de 2015. p
nelle qui viennent de bénéficier protègent les femmes – il en existe hommes et femmes sur la planète. besoin de bien plus mais nous Propos recueillis Laurence Caramel
d’un programme de 40 milliards beaucoup – et leur application qui Hors agriculture, l’accès des fem- allons demander aux Etats mem- par Brigitte Perucca et Corine Lesnes

A un mois du Sommet de Nagoya, les négociations sur la biodiversité piétinent


Les pays en développement, principales victimes de l’érosion des ressources naturelles, exigent un soutien financier des Etats du Nord

New York sions entre pays en développe- delaconventionsurladiversitébio- cosmétique ou de la pharmacie cipaux ministres de l’environne- çaise à l’écologie, Chantal Jouanno,
Envoyée spéciale mentetpaysindustrialisés. Levice- logique doivent s’accorder sur une tirent de l’utilisation des ressour- ment avaitété organisé pour tenter présente à New York, a une explica-
premierministreduYemen,Abdul- nouvelle stratégie alors que l’objec- ces génétiques. Enfin, pour adopter de déminer les points de conflits. tion : « Nous proclamons l’urgence

L
a négociation sur la protec- karim Al-Arhabi qui s’exprimait au tifderalentir ladestructiondeséco- des plans de protection naturelle, Sans succès. mais la réalité, c’est que personne
tion de la biodiversité mon- nom du G-77 et de la Chine, a rappe- systèmes d’ici à 2010 n’a pas été les pays du Sud exigent un soutien Cette négociation sur l’avenir de n’y croit. Personne ne pense que la
diale court-elle vers le même lé l’importance de cette négocia- atteint.« Le déclin global de la biodi- financier des pays du Nord. la biodiversité se déroule à l’écart disparition des grands singes chan-
risque d’échec que celle sur le cli- tion pour les pays en développe- versité s’accélère, a déclaré le secré- «Ces trois sujets sont indissocia- des projecteurs. Les scientifiques gera la face du monde. » Les pays du
mat ? Alors qu’il ne reste qu’un ment : «Ce sont les plus pauvres qui taire général de l’ONU Ban bles », dit M.Al-Arhabi. La ministre ont beau alerter sur la crise qui Sud considèrent en tout cas que la
petit mois avant le Sommet de souffrent le plus de l’érosion de la Ki-Moon. La raison en est simple : brésilienne de l’environnement, menace les écosystèmes, le sujet protection de la nature ne doit pas
Nagoya (Japon), la session extraor- biodiversité car ils sont au quoti- les activités humaines. » IzabellaTeixeiraatenulemêmedis- n’estpasremontéen hautdel’agen- contrarier leur développement et
dinaire sur la biodiversité organi- dien les plus dépendants des res- Les Etats doivent trouver un cours, en reconnaissant qu’«on est da politique des gouvernements, que le« pillage » de leurs ressources
sée par les Nations unies, mercredi sources naturelles. » compromis sur la répartition des assezloin d’un accord». La veille, un alors que 2010 est l’année de la bio- doit maintenant être rétribué. p
22 septembre, a confirmé les ten- A Nagoya, les 193 pays membres bénéfices que les entreprises de la dîner informel réunissant les prin- diversité. La secrétaire d’Etat fran- L. C.
0123
Vendredi 24 septembre 2010 International 5

«L’islam est compatible avec la démocratie»


M.Ihsanoglu, secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique, est inquiet du climat antimusulman

L
e professeur turc Ekmeleddin Une monnaie d’échange entre les
Ihsanoglu, 66 ans, est le secré- partis politiques de l’extrême droi- Une organisation créée
taire général de l’Organisa- te jusqu’au centre. C’est très préoc- par l’Arabie saoudite
tion de la conférence islamique, cupant. Les électeurs se détermi-
une institution qui regroupe nent dans le processus politique L’Organisation de la conférence
57 pays et qui a rang d’observateur sur des sujets qu’ils connaissent islamique (OCI) a été créée à
permanent à l’ONU. Il est spécialis- peu et sont influencés par des opi- l’initiative de l’Arabie saoudite
te de l’histoire des sciences. nions partiales et des images défor- en 1969. Son siège est situé à
Etes-vous inquiet de la montée mées. Djedda. Elle compte aujourd’hui
de l’islamophobie aux Etats- Nous nous dirigeons vers un 57membres, dont la Turquie, l’In-
Unis ? paradigmequiressembleàl’antisé- donésie et le Sénégal. L’OCI,
L’islamophobie est un concept mitisme des années 1930. Un nou- représentée aux Nations unies,
erroné. Les gens n’ont rien à crain- veau paradigme anti-islam où le est très engagée dans les ques-
dre de l’islam. Ce n’est une menace radicalisme va jusqu’à profaner tions de développement. Elle
pour personne ni pour aucune civi- des tombes. C’est difficile à com- intervient à travers la Banque
lisation. L’islam a contribué au pro- prendre. islamique de développement
grès de l’humanité. Il est, tel que je Et aux Etats-Unis ? (BID). Avec les autres pays du
le comprends, compatible avec la C’est un phénomène nouveau, Golfe, l’Arabie en est l’un des
vie moderne, avec la démocratie. quiremonteauxattentatsdu11sep- principaux contributeurs.
Il faut remettre en perspective tembre 2001. Avant, cela n’existait
cequiestprésentécommeunsenti- pas. L’Amérique est une société
d’immigrants. Il y avait une tradi- devraient pas être seuls à faire des
«L’Europe est en train tion de coexistence pacifique entre
les différentes communautés eth-
concessions. Toutes les parties
devraient respecter les positions
de devenir une terre niqueset les différentesaffiliations qui ont été décidées préalable-
d’interdits, plus religieuses.
Mais il y a des groupes radicaux
ment, et nul ne devrait violer les
lois adoptées par la communauté
une terre de liberté» des deux côtés. Prenez le cas de cet Ekmeleddin Ihsanoglu, secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique. M. TREZZINI/AP internationale.
appel à brûler le Coran. C’est très Peut-on arriver à un accord sans
ment antimusulman. Et nous marginal,maisuneseulepersonna- contre les autres. pas une injonction de l’Islam. Il n’y une terre d’interdits, plus une terre impliquer le Hamas ?
devons distinguer entre la situa- lité marginale pourrait enflammer Vous soutenez le projet de mos- a pas de dogme qui demande de se de liberté. Vous n’aimez pas les Vous ne pouvez pas avoir une
tion en Europe et aux Etats-Unis. le monde et agiter les peuples. quée qui doit s’installer près de couvrir la figure. Mais elle relève minarets ? Vous interdisez. Vous solution en excluant un des
Quelle distinction voyez-vous ? Ouprenezlescaricaturesdupro- Ground Zero ? d’une tradition dans certaines n’aimez pas les burqas? Interdites ! acteurs. C’est le cas pour le Hamas.
En Europe, nous entrons dans phète Mahomet. Je suis désolé C’est une question locale sur sociétéspré-islamiques.Etc’estaus- Je ne défends pas la burqa, mais je Il faut qu’il reconnaisse les stan-
une nouvelle phase dans les senti- mais c’était des caricatures barba- laquelle je n’ai pas à me prononcer. si une attitude négative de la part m’interroge: quoi, après ? dards et les procédures internatio-
ments et les politiques hostiles à res. Vous pouvez être croyant ou Il revient aux musulmans améri- de ceux qui veulent se couvrir, une A propos du conflit israélo-pales- nales. Et se déclare officiellement
l’islam. Cela a commencé après le non, apprécier ou non. Mais vous cains de décider de l’endroit où réaction.Quandvouscréezuneten- tinien, pensez-vous que Mah- comme un mouvement politique.
référendum sur les minarets en devez respecter les symboles des bâtir une mosquée. Mais la liberté sion entre les musulmans et les moud Abbas devrait continuer à Comme l’a fait le Sinn Fein en Irlan-
Suisse. Les interdire par référen- autres. Certains symboles doivent d’exercer sa religion est sous la pro- autres, vous créez des deux côtés négocier même si les Israéliens de. Et il faut que la communauté
dum et amendement a transformé être respectés : le drapeau national tectionde la loi. Et la loi estla même des attitudes négatives. J’étais en ne prolongent pas le moratoire internationale reconnaisse le
lahaineoula peurdel’islamenleur des pays, les chefs d’Etat. Il y a des pour tous. Autriche quand a eu lieu la discus- sur les colonies ? Hamas ouvertement. Alors que
donnant une forme constitution- lignes rouges. On aime ou on Quel est votre sentiment face à sionsurlaloi.Jen’aipasvuunefem- Abbas a dit clairement qu’il ne pour l’instant, tout le monde est en
nelle et institutionnelle. n’aime pas, chacun fait son choix, la loi française sur la burqa ? me en burqa dans la rue à Vienne. voulait pas s’engager dans un cer- contact avec lui, mais en secret.p
Ensuite, c’est devenu un élé- mais c’est là où s’arrête votre liber- C’est une réaction très exagérée. Pourquoi un tel débat ? cle vicieux. Nous ne le lui recom- Propos recueillis à New York par
ment de politique politicienne. té: on ne doit pas propager la haine Je n’approuve pas la burqa. Ce n’est L’Europe est en train de devenir mandons pas. Les Palestiniens ne Sylvain Cypel et Corine Lesnes

La France essaie d’impliquer davantage le Mali dans la lutte contre AQMI


Le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, s’est entretenu, mercredi 22septembre à Bamako, avec le président malien, Amadou Toumani Touré

Bamako dou Toumani Touré – surnommé pense que « la France a un rôle à désert malien abrite les ravisseurs mani Touré, qui souhaite éviter l’enlèvement des salariés d’Areva
Envoyé spécial « ATT » –, président de la Républi- jouer, qu’elle est partenaire [du et leurs proies, mais Bamako peut que le terrorisme gagne la partie et Satom n’aurait pas été perpétré
que malienne. Selon M.Hortefeux, Mali] en matière d’appui logistique, êtrele point de convergence de ren- sud du Mali abritant 90 % de sa directement par AQMI, mais il

L
a France et le Mali ont « pro- le président malien, dont il était de renseignement et d’observation seignements décisifs, en raison des population, n’a pas engagé ses pro- aurait été « sous-traité », probable-
gressé vers une vision commu- venu « recueillir le sentiment », aérienne », a ajouté le ministre. multiples liens tant commerciaux pres militaires contre les islamis- ment à des Touarègues. « ATT »
ne» de la situation créée parle aurait « exprimé sa solidarité avec Interrogé la veille pour savoir si la quecrapuleuxtissés parlesislamis- tes, qu’il tolère de fait dans le nord aurait confirmé que les otages
rapt des sept employés d’Areva et la France». Il se serait déclaré «d’ac- France allait intervenir militaire- tes avec les Touarègues du Nord- désertique de son pays. En revan- avaient pénétré sur son territoire,
de Satom-Vinci au Niger, a déclaré cord pour impliquer les forces ment pour libérer les orages, Mali. Ces derniers mois, le prési- che, il a laissé les soldats maurita- mais ne saurait pas s’ils s’y trou-
auMondeBriceHortefeux,leminis- armées maliennes dans le cadre M. Hortefeux avait répondu : dentmalienaeuànégocierlalibéra- niens combattre AQMI sur le terri- ventencore.EnfinM.ToumaniTou-
tre français de l’intérieur, mercredi d’une action conjuguée avec les «Non. A ce stade, non. » tiond’otagesfrançaisetlesintermé- toire malien le week-end dernier. ré, interrogé par M. Hortefeux sur
22 septembre au soir, à l’issue d’un pays riverains [Mauritanie, Algérie, Le déplacement d’un ministre diaires qu’il a activés peuvent se «le meilleur moyen de lutter contre
entretien d’une heure avec Ama- Niger et Mali]». M. Toumani Touré français en ce 22 septembre mar- révéler à nouveau utiles. Paris Un rapt « sous-traité » l’expansion d’AQMI », se serait
quant le cinquantenaire de l’indé- n’oublie pas, en particulier le rôle Mercredi, l’armée malienne a déclaré partisan « non d’une action
pendance du Mali, ancien « Soudan décisif de M. Toumani Touré dans longuement défilé à Bamako, com- isolée mais d’une action conjuguée
français », était prévu de longue la libération de Pierre Camatte, un me si de rien n’était, à l’occasion de despaysriverains». Maiscettepers-
PUBLICATIONS JUDICIAIRES date. Mais le sort des otages d’Al- Français enlevé au Mali en novem- la fête nationale, sous les yeux de pective relève de l’utopie puisque
01.49.04.01.85 - annonces@osp.fr Qaida au Maghreb islamique bre2009 et libéré en février. M.Hortefeux et de plusieurs chefs l’Etat-major commun à ces quatre
(AQMI) désormais localisés au Mais le président malien, sollici- d’Etat africains. Dans son discours pays déjà installé à Tamanrasset
E XTRAIT DES M INUTES DU G REFFE DE LA C OUR D ’A PPEL DE R ENNES Mali, selon toute vraisemblance, té par Nicolas Sarkozy pour qu’il célébrant l’anniversaire de la fin de (Algérie) en avril dernier et censé
Par arrêt Contradictoire, définitif, rendu par la Chambre des Appels faitdeBamakouninterlocuteurpri- autorise le déploiement de militai- la colonisation, « ATT » a rappelé coordonner la lutte contre AQMI
Correctionnels de la Cour d'Appel de RENNES le 12 mai 2009, sur appel d'un mordial et donne une tout autre res français sur son sol au lende- qu’en 1961, son pays avait décidé reste à ce jour une coquille vide,
jugement du Tribunal Correctionnel de BREST en date du 12 décembre 2007 tonalité à la visite de ce proche de maindu raptdeTarlit, aopposé son «l’évacuation des troupes étrangè- notamment en raison de la volonté
MAROUANI Abdallah né le Jeudi 06 juin 1957 à CASABLANCA (MAROC)-
ayant élu domicile chez Me NICOLAS 61 rue de la Boetie 75008 PARIS, a été Nicolas Sarkozy. « Il ne s’agissait refus. Il considère son pays comme res [françaises] stationnées sur son hégémonique de l’Algérie.
condamné pour REJET AU-DELA DE LA MER TERRITORIALE DE pas d’une visite protocolaire », a « victime et otage » des islamistes territoire ». Difficile, le jour où l’on Enrevanche,lepartagederensei-
SUBSTANCE POLLUANTE PAR UN NAVIRE CITERNE D'AU MOINS 150 confirmé le ministre, en souli- d’AQMI. Ces derniers « sont venus magnifie le patriotisme, de justi- gnements entre Paris et Bamako et
TONNEAUX - POLLUTION MARINE, le 29 septembre 2006 gnant que « c’est la troisième prise du Maghreb. Nous n’avons rien à fier leur retour. lacoopération françaiseen matière
à une amende délictuelle de QUATRE CENTS MILLE euros (400000,00 Euros), d’otages en un an dans laquelle le voir avec cette histoire », a-t-il décla- Selon les propos du président d’observation aérienne pourraient
a dit que le paiement de cette amende sera supporté à concurrence de 95% soit
380.000 euros par la société SA MARPHOCEAN, civilement responsable. Mali est concerné ». ré, dimanche 19 septembre. malien que le ministre français de se révéler plus productifs.p
Action civile : Aujourd’hui, non seulement le Aunom decetteanalyse, M. Tou- l’intérieur a souhaité rapporter, Philippe Bernard
La cour a constaté le désistement du syndicat mixte de protection du littoral
breton et du syndicat mixte de protection du littoral landais de leurs appels,
infirmant le jugement, a déclaré irrecevable la constitution de partie civile du
comité régional des pêches de Bretagne, a débouté le syndicat mixte de
Le colonelKadhafi, «invité spécial» du Mali AQMI met en garde Paris
contre une intervention
protection du littoral breton et le syndicat mixte de protection du littoral landais Al-Qaida au Maghreb islamique
de leurs demandes, a confirmé le jugement en toutes ses autres dispositions
civiles. Y ajoutant, a condamné Abdallah MAROUANI à payer à l'association La LE MALI d’Amadou Toumani Tou- ne manquait ni les chameaux des dix ans. Plusieurs grands hôtels de (AQMI) met en garde la France
LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX la somme de 1 000 € en ré a célébré, mercredi 22 septem- méharistes ni les chars de fabrica- Bamako ont été rachetés par Tripo- contre toute opération visant à
application des dispositions de l'article 475-1 du code de procédure pénale pour bre, le cinquantenaire de son indé- tion soviétique ni les acrobates de li, qui est aussi présent dans l’Offi- libérer les cinq Français enlevés
ses frais exposés en cause d'appel, a condamné Abdallah MAROUANI à payer à pendance, mais Mouammar Kad- la gendarmerie ni, surtout, une ce du Niger, immense espace agri- au Niger, « comme celle qu’ils
l'association TOS la somme de 1 000 € en application des dispositions de
l'article 475-1 du code de procédure pénale pour ses frais exposés en cause hafi en a été la vedette. Venu en foule enjouée, a pu commencer. cole irrigué, jadis aménagé par le avaient fait pour Michel Germa-
d'appel, a condamné Abdallah MAROUANI à payer à SEPANSO la somme de voisin comme d’autres chefs A première vue, le général colonisateur. Au total, les investis- neau ». Cet avertissement, rap-
1 000 € en application des dispositions de l'article 475-1 du code de procédure d’Etat africains, le « frère-guide de démocrate malien et l’indéboulon- sements libyens représentent 5 % porté jeudi 23 septembre par le
pénale pour ses frais exposés en cause d'appel, a condamné Abdallah MAROUANI la révolution» a eu droit à un traite- nable colonel libyen ne sont pas du PIB malien. Symbole suprême, groupe de surveillance des sites
à payer à l'association France Nature Environnement (FNE) la somme de 1 000 ment privilégié. Promu «invité spé- faits de la même pâte. La sobriété la nouvelle cité administrative de islamistes SITE, d’après un com-
€ en application des dispositions de l'article 475-1 du code de procédure pénale
pour ses frais exposés en cause d'appel, a condamné Abdallah MAROUANI à cial » du défilé militaire, le colonel du costume Mao bleu nuit et la cas- Bamako destinée à accueillir les muniqué d’AQMI diffusé sur
payer à l'association ASPAS la somme de 1 000 € en application des dispositions libyen est arrivé avec juste ce qu’il quette à visière à l’américaine du principales administrations de Internet, s’inscrit dans un
de l'article 475-1 du code de procédure pénale pour ses frais exposés en cause faut de retard pour faire une premier contrastent avec le bou- l’Etat et financée par un prêt «contexte de représailles», préci-
d'appel, a dit que les sommes allouées aux parties civiles seront prélevées entrée remarquée à la tribune offi- bou en bazin flamboyant du libyen, portera le nom de se le message, après le raid fran-
directement sur le cautionnement fourni en application des dispositions de
l'article L 218-30 du code de l'Environnement. cielle où le fauteuil jouxtant celui second. Mais les deux hommes « Mouammar Kadhafi». co-mauritanien du 22 juillet, lors
La Cour a en outre ordonné : du président malien lui était réser- affichent une grande proximité et Même si, comme le futur troisiè- duquel 7 combattants islamistes
La publication, aux frais du condamné, d'un communiqué informant le public des vé. Ce « grand ami du Mali » offre le maître de la Libye, qui n’hésite me pont de la ville sur le fleuve avaient été tués. A Paris, le par-
motifs et du dispositif de la décision dans les journaux suivants : le Lloyd's au pays «trois Cadillac et deux pas à rendre les Occidentaux res- Niger tant attendu par les quet antiterroriste a ouvert mer-
Register Fair Play (version anglaise), le Journal de la Marine Marchande et le Limousines blindées », s’est enor- ponsables de la pauvreté en Afri- Bamakois, elle a été construite par credi une enquête préliminaire.
Monde. gueilli le présentateur de la télévi- que, est populaire chez les des entreprises… chinoises.p
Vu au Parquet Général L’enquête a été confiée aux poli-
sion malienne. Sous un soleil de Maliens. Les investissements Ph. B. ciers de la Direction centrale du
LE PROCUREUR GENERAL, P/ LE GREFFIER EN CHEF
plomb, l’interminable parade où il libyens ont arrosé le pays depuis (Bamako, envoyé spécial) renseignement intérieur (DCRI).
6 International 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Au Nigeria, des rebelles disent avoir localisé


Russie-Iran
Moscourenonce à vendre
ses missiles S-300 à l’Iran
trois Français enlevés sur leur navire MOSCOU, NEW-YORK. Le président russe Dmitri Medvedev a interdit
par décret, mercredi 22 septembre, la livraison de missiles sol-air S-300
et d’autres armes à l’Iran. Le S-300 est un missile antiaérien mobile et à
Le Mouvement pour l’émancipation du delta du Niger affirme négocier avec les ravisseurs. longue portée, qui peut traquer et détruire des missiles balistiques, des
Le ministre de la défense, Hervé Morin, a qualifié le rapt d’«acte de piraterie classique» missiles de croisière et des avions volant à basse altitude. En 2007, la
Russie s’était engagée à fournir l’Iran en S-300 mais n’avait jamais
livré les missiles, arguant de problèmes techniques.
Johannesburg ments rebelles du delta joue sou- gers se terminent par le versement Cette décision, qui applique la résolution 1929 du Conseil de sécurité
Correspondant régional NIGER vent un rôle dans les violences d’une rançon et leur libération. des Nations unies du 9 juin 2010 interdisant la vente de nouveaux
organisées par les responsables Des sociétés occidentales se sont types d’armements à Téhéran en raison de son programme nucléaire

D
u Niger au Nigeria, il n’y a politiques dont ils sont proches spécialisées dans la négociation controversé, a été annoncée en marge d’une réunion tenue à New York
qu’une frontière mais une NIGERIA dans les périodes électorales. Dans avec les groupes armés preneurs entre de hauts responsables russes et de l’Otan. Anders Fogh Rasmus-
BÉNIN

infinité de différences. L’en- ce cadre, le MEND a tout avantage d’otage. C’est l’autre facette de l’in- sen, le secrétaire général de l’Alliance atlantique, a affirmé mercredi
lèvement de trois Français sur un Ni
Abuja à prendre en main la situation des dustrie de la prise d’otage. que des « progrès solides » avaient été accomplis dans les relations
ge
bateau opérant pour l’industrie r otages français et à remodeler sa Cet « acte de piraterie classi- entre l’Otan et Moscou. Après l’évocation d’un nouveau « dialogue poli-
pétrolière dans le golfe de Guinée, réputation grâce à ce dossier. que », selon le ministre français de tique » il y a quelques mois, elles butent toujours sur l’élargissement
dansla nuit du mardi 21 au mercre- Lieu la défense, Hervé Morin, a débuté de l’Otan, la situation de la Géorgie et la question du désarmement
Delta du de l’attaque
di 22 septembre, n’a rien de com- Lagos Niger Une petite industrie dans la nuit de mardi lorsque plu- conventionnel en Europe. – (AFP, Reuters.) p
mun avec celui des sept personnes Dans le delta du Niger où les sieurs vedettes rapides ont atta-
Port Harcourt CA M E R O U N
capturées à Arlit, dans le nord du frontières entre banditisme, pira- qué les environs d’un bloc pétro- Bolivie
Niger, et actuellement aux mains
d’un groupe d’Al-Qaida au
Golfe
de Guinée 300 km
terie et activisme politique sont
poreuses, les enlèvements consti-
lieroff shore exploité parla compa-
gnie Addax. Parmi les navires qui y Disparition d’un couple de Français
Maghreb islamique (AQMI). tuent une petite industrie. La plu- opéraient, le Bourbon Alexandre, LA PAZ. Un couple de Français n’a plus donné signe de vie depuis le
Dans les mains de qui se trou- respond avec les journalistes par part ont lieu à terre et ne concer- un « releveur d’ancres » du groupe 28 août à Guayaramerin, ville située dans le nord-est de la Bolivie. L’am-
vent alors les Français enlevés au courrierélectronique et communi- nent pas seulement les expatriés Bourbon, familier de la zone. Il y a bassade de France à La Paz a jugé la situation « préoccupante », mercre-
Nigeria ? Cette question pourrait que, dans l’ensemble, peu d’infor- de l’industrie pétrolière, tant s’en eu échange de coups de feu puis di 22 septembre, et elle va diffuser dans la presse bolivienne des avis de
être en voie de résolution. Dans la mations précises. L’un des respon- faut. Chaque année, le nombre assaut du Bourbon Alexandre où recherche et des portraits pour aider la police. Les deux Français ont
nuit de mercredi à jeudi, la princi- sables du mouvement, Henry d’enlèvements atteint plusieurs trois Français, sur les seize mem- disparu après qu’ils se seraient rendus à une fête de village située dans
pale organisation de groupes Okah, après avoir été arrêté pour dizaines, voire dépasse la centaine bres d’équipage, ont été emmenés une zone propice à divers trafics, notamment celui de drogue, et avec
armés du delta, le MEND (Mouve- trafic d’armes en Angola, a été de cas, touchant des habitants de par les ravisseurs pour être cachés une assez forte criminalité. Leur logeuse, qui les accompagnait, était
ment pour l’émancipation du del- jugé, condamné, puis gracié, en la région en majorité. En règle dans les bras du delta. p rentrée un peu plus tôt avec l’enfant du couple qui a été confié à l’am-
ta du Niger) a adressé à la presse un juillet, au Nigeria, à la faveur d’un générale, les prises d’otage d’étran- Jean-Philippe Rémy bassade. p
communiqué affirmant « avoir processus d’amnistie engagé l’an-
localisé les trois otages français et née précédente par les autorités.
un autre d’une nationalité différen- Le même jour, un groupe du
te, enlevé dans un autre incident la MENDavait fait sauter des installa-
même nuit. » tions pétrolières dans le port de
Le porte-parole, dont l’organisa- Lagos, faisant sept morts, pour rap-
tion-parapluie a de l’influence sur peler que le groupe, qui a rompu,
une partie seulement des groupes dans le courant de l’année, le ces-
armés de cette région où est pom- sez-le-feu instauré l’été précédent,
pé le brut nigérian (un peu plus de conserve sa force de frappe.
deux millions de barils par jours Henry Okah circule en Afrique
actuellement), affirme aussi : australe et le MEND attend de voir
« Nous sommes en train de négo- les résultats des négociations enga-
cier avec les preneurs d’otage pour gées dans le cadre d’une amnistie
obtenir le transfert de ces hommes du gouvernement. Mais il attend
sous la responsabilité du MEND. » surtout de voir l’effet sur le delta THÉÂTRE DU ROND-POINT
Le MEND, créé en 2006, demeu- des élections générales qui
re influent mais ses structures devraient se tenir au Nigeria début

Sécurité & libertés :


sont confuses. Jomo Ngomo, cor- 2011. La constellation des mouve-

MM. Kouchner et Moratinos l’Etat de droit est-il menacé ?


se lamentent à New York Avec
Jean-François Copé, président du groupe UMP
L
e public avait été invité à de rappeler que l’UE a évoqué offi-
l’université de New York ciellement la constitution d’un à l’Assemblée nationale, maire de Meaux
(NYU) pour écouter Bernard Etat palestinien bien avant que les
Kouchner et Miguel Angel Morati- Américains ne parviennent à la Manuel Valls, maire PS d’Evry, député de l'Essonne
nos, ministres des affaires étrangè- même conclusion. « Si aujour-
res français et espagnol, plancher d’hui il y a une chance de faire la Alain Bauer, criminologue, président de l’Observatoire
sur le sujet: « L’Union européenne paix, c’est d’abord grâce aux Euro-
et le processus de paix au Proche- péens. Le moment est venu national de la délinquance
Orient ». Les deux hommes qu’Américains et nous entrete-
avaient manifestement besoin de nions dans la région une meilleure Dominique Noguères, avocate, vice-présidente de la
s’épancher. L’essentiel de leur relation», osa le ministre espa-
temps fut consacré à une litanie gnol, qui reprocha à l’administra-
Ligue des droits de l’homme
commune sur un seul et unique tion américaine actuelle de fonc-
thème: la frustration des Euro- tionner, au Proche-Orient, selon Dominique Rousseau, professeur de droit
péens dont l’apport serait néces- « de vieilles normes: avec tout le constitutionnel à l’université Paris 1
saire pour que cette région accède respect que je dois à l’admirable
enfin à la paix, mais que les Etats- ouverture qui a eu lieu à Washing-
Unis tiennent inexplicablement à ton » [la reprise des négociations
l’écart, quand ils n’ajoutent pas le proche-orientales que Barack Oba-
mépris à l’indifférence. ma a obtenue], « il y a d’autres
Un débat animé par Eric Fottorino, directeur du Monde
Les Européens ne sont bons acteurs dans le monde et dans cet-
qu’à être « d’excellents banquiers » te zone, les Américains devraient
au Proche-Orient – traduire : à mieux en tenir compte».
aider financièrement les Palesti-
niens –, s’indigna M.Kouchner, Une « vieille chorégraphie »
alors que « nous devrions être par- Le médiateur, le professeur
tie intégrante du processus de Tom Bishop, s’enquit de savoir
paix». D’autant, rappela à deux d’où venait cette triste incompré-
reprises le ministre français, qui hension entre alliés. M. Kouchner
se targua d’avoir « longtemps tra- tergiversa, M. Moratinos leva un
vaillé à Gaza » pour montrer qu’il coin du voile : dans la « vieille cho-
connaissait bien la région, que régraphie» proche-orientale, les
« l’Europe est la première puissan- acteurs « se sont toujours sentis
ce économique au monde ». Les plus à l’aise lorsqu’ils n’avaient Oscar Wilde
Européens ne « se sentent pas pour intermédiaire que les seuls
exclus » du Proche-Orient par les Américains ». Ces derniers peu-
Américains, ils ne sont « pas vent avoir bien des défauts, mais
jaloux de leur prééminence » par- l’évidence est là : si l’Europe est Le lundi 4 octobre à 19 h 30
fois « compréhensible », mais réduite au Proche-Orient au rôle
enfin, « nous demandons juste à du banquier, c’est d’abord parce
jouer un rôle un peu plus impor- qu’à Jérusalem, à Ramallah, auCai- Réservations : Théâtre du Rond-Point
tant ». Ce n’est pas le bout du mon- re, à Riyad, Téhéran ou Ankara, 2 bis, avenue Franklin-D.-Roosevelt, 75008 Paris . Tél. : 01 44 95 98 21
de, les Américains pourraient le pour tous les gouvernants, et
comprendre… depuis longtemps, le seul vérita- Tarif : 15 € / Réduit* : 12 €. Moins de 30 ans : 8,50 €. www.theatredurondpoint.fr
« Il y a aux Etats-Unis un man- ble interlocuteur se nomme Wash- Informations : www.lemonde.fr/debats
que de compréhension de ce qu’est ington. M.Kouchner reste-il cepen- *SDL, abonnés du Monde, du Monde « Dossiers et Documents », du Monde.fr
l’Europe» et du rôle qu’elle devrait dant optimiste? « Si la colonisa- & du Théâtre du Rond-Point, sur présentation d’un justificatif. Dans la limite des places disponibles.
jouer, renchérit M.Moratinos, qui tion [israélienne] se poursuit, ce
a passé de longues années sur pla- sera impossible.» Il parlait enfin
ce comme envoyé spécial de de la paix.p
l’Union européenne en Israël et Sylvain Cypel
dans les territoires palestiniens. Et (New York, correspondant)
0123
Vendredi 24 septembre 2010 International 7

La Turquie s’ouvre aux visiteurs En Inde, un professeur


catholique est mutilé
arméniens en quête de leurs racines par des islamistes pour
Un ingénieur de Los Angeles organise des circuits pour les descendants des rescapés du génocide un exercice de ponctuation
Q uelques mois après avoir dis-
tribué à ses élèves leur sujet
d’examen de ponctuation
rir. « Je me suis déjà excusé et je ne
voulais offenser quiconque en uti-
lisant le nom “Muhammad” »,
où se glissait le nom « Muham- assure le professeur. La Ligue
mad », Thenganakunnel Joseph, musulmane indienne et des orga-
professeur dans un collège catho- nisations catholiques ont deman-
lique du Kerala, un Etat du sud de dé, en vain, la réintégration du
l’Inde, a été violemment agressé. professeur.
Sa main droite a été mutilée, ses
bras et jambes fracturés. Un modèle de coexistence
Quel meilleur exercice qu’un « Cet incident est symptomati-
dialogue pour vérifier les connais- que de l’influence rampante du
sances des élèves en matière de fondamentalisme religieux qui
ponctuation en malayalam, la lan- mène à la violence dans le pays en
gue officielle du Kerala? Le profes- général, et plus récemment des vio-
seur Joseph s’inspira en l’occur- lences dans le Kerala », observe
rence d’un dialogue entre un fou l’historien KN Panikkar dans une
et Dieu, tiré d’un film local. Mais tribune publiée par le quotidien
c’est le fou qu’il choisit d’appeler The Hindu.
«Muhammad », le nom du Pro- Début septembre, des façades
phète de l’islam, mais également d’églises ont été vandalisées. Le
de milliers d’habitants dans un Kerala, autrefois reconnu com-
Etat où le quart de la population me étant un modèle de coexis-
est musulman. tence pacifique entre hindous,
Quelques semaines plus tard, chrétiens et musulmans, sombre
le 4 juillet, des hommes l’ont atta- dans les tensions interreligieu-
qué à coups de haches et de bar- ses. En 2004 et 2005, des villages
res de fer à la sortie de la messe. côtiers ont été le théâtre de vio-
La police soupçonne le Front lentes émeutes entre musul-
populaire indien, un groupuscule mans et catholiques. Depuis, le
islamiste local, d’avoir organisé puissant conseil interéglises du
cette attaque, et a arrêté vingt- Kerala a recommandé aux
sept de ses membres. familles chrétiennes de n’en-
Plutôt que de venir au secours voyer leurs enfants que dans les
de son professeur, le collège New- écoles de leur confession pour
man, placé sous protection poli- préserver « les valeurs chrétien-
Une Lyonnaise d’origine arménienne lors d’une visite à Ishkhan, berceau de sa famille. GUILLAUME PERRIER cière à la suite de manifestations nes attaquées ».
de musulmans, a préféré le ren- Sur la scène politique du Kera-
Reportage décision de venir en Turquie a été Zone de peuplement arménien avant le génocide (1915)
RUSS I E
voyer, l’accusant d’avoir porté la, dominée par le Parti du
difficile à prendre. Avec des cousi- Majorité d’Arméniens Minorité atteinte au sentiment religieux Congrès et le Parti communiste,
Province de Sivas nes de France et de New York, elle a Mer Noire GÉORGIE
de la communauté musulmane. des formations politiques com-
Envoyé spécial surmonté sa peur et a embarqué « Il a délibérément ridiculisé le pro- me les nationalistes hindous du
Merzifon
pour Istanbul, avec Armen Aroyan. Istanbul Gümüshaciköy AZERB. phète », explique Thomas Bharatiya Janata Party cherchent

D
üzyayla, 200 habitants, Cet Arménien de Los Angeles est Ankara Düzyayla Malekkudy, le responsable du dio- à attirer les électeurs sur la base
ARMÉNIE
dans la province turque de un pionnier. Il organise depuis A N A T O L I E Sivas cèse de Kothamangalam, sous de leur appartenance religieuse.
Sivas, somnole sur un vingt ans des circuits sur mesure Kayseri lequel l’autorité du collège New- « A quelques semaines des élec-
coteau verdoyant bordé par une pour les descendants des rescapés TURQUIE man est placée. Le diocèse a tions locales qui vont se tenir en
IRAN
rivière. Quelques vieux à la barbe du génocide en quête de leurs raci- Gaziantep même fait lire pendant la messe, octobre, le BJP va profiter de cet
blanchie,devisent alignés à l’ombre nes. A travers l’Anatolie, il parcourt dans plus de 120 paroisses, une incident pour étendre son influen-
sur un banc en pierre. Les touristes les villages et, exhume les vestiges SY R I E IRAK circulaire expliquant que le pro- ce et rassembler les voix des chré-
SOURCE : ATLAS HISTORIQUE DE L’ARMÉNIE, ÉD. AUTREMENT, 2001 200 km
sont plutôt rares, alors quand un laissés par les génocidaires. «Je suis fesseur Joseph avait cherché à dis- tiens et des hindous en agitant la
minibus d’étrangers déboule, les venu en Turquie dans les années cinquante ans, pour raconter que re le vieil homme. Il préfère mon- créditer l’Eglise et ses institu- menace islamiste », estime KPM
enfants accourent. Les visiteurs, 1980, j’avais ma propre histoire à ses frères et sœurs «sont partis » et trer à ses hôtes le hammam tions. Basheer, correspondant du quoti-
hésitants,seprésentent:desdescen- découvrir, témoigne ce sexagénaire qu’ilvitseul,démuni.Sesyeuxscru- construit par son père dans le quar- Thenganakunnel Joseph se dien The Hindu dans la région. p
dants d’Arméniens originaires de né en Egypte, d’une famille qui tent les alentours. « Si je parle trop, tierarménien, rebaptisé par la mai- retrouve désormais invalide, sans Julien Bouissou
ce village qui, autrefois, s’appelait avait fui Antep (aujourd’hui, on me coupe la tête », grimace-t-il. rie «hammam de la nation». emploi, avec une famille à nour- (New Delhi, correspondance)
Khorkhon. Ils sont revenus sur les Gaziantep), près de la Syrie. A mon Son cas n’est pas unique. A Merzifon, des cinq mille Armé-
terres de leurs ancêtres, une démar- retour en Californie, j’ai fait parta- Dans cette région où le génocide niens qui vivaient autour du collè-
che de plus en plus fréquente, dans
une Turquie qui se tourne lente-
ment vers son passé. « Vous cher-
ger mes trouvailles. » En 1990, ingé-
nieur chez Mac Donnell-Douglas,
a été minutieusement exécuté,
quelques individus ont survécu et
sont restés malgré les menaces et
ge,ilnerestepluspersonne.«Laplu-
part sont à Fresno, en Californie,
note M. Aroyan. Dans cette maison
La justice française déboute
chez les maisons arméniennes ? Il y
en avait seize ou dix-sept au total,
«C’est très émouvant, l’ostracisme. « Mon ancêtre était
boulanger et les soldats turcs
vivaitlafamilleDildilian,decélèbres
photographes installés à New
la fondation Sasakawa
ainsi qu’une église qui est un peu notre grand-père a été avaient besoin de pain, c’est pour York», montre-t-il. Avant la tragé-
L’organisme franco-japonais accusait
plus bas», indique un villageois. baptisé et s’est marié cela que nous avons été épargnés », die, la communauté arménienne
Le petit groupe se laisse guider. raconte Rober Koptas, le directeur avaitfaitconstruireunevasteéglise une chercheuse d’avoir diffamé son fondateur
Le chemin contourne un amas de dans cette église» du journal turco-arménien Agos, dans le centre-ville. Elle n’a jamais
pierres, recouvert d’herbes folles. Rose-Anne dont la famille est demeurée à Sivas servi. Les Turcs l’ont ensuite trans-
Quelques inscriptions sur une stèle Américaine de New York jusque dans les années 1960 avant formée en cinéma. Dans le petit vil- Tokyo plus graves, il est libéré par l’occu-
rappellentqu’ils’agissaitd’uneégli- de déménager à Istanbul. Dans le laged’Ishkhan,l’égliseaététransfor- Correspondance pant américain en décem-
se arménienne, engloutie par le Armen Aroyan est victime d’un bourg de Gümüshaciköy, plus au mée en mosquée en 1984, affublée bre 1948, qui le considérait pour-

L
temps. « C’est très émouvant, notre plan social. « Dès l’année suivante, nord, demeurent quatre Armé- d’un minaret et les fresques ont été a Fondation franco-japonai- tant deux mois plus tôt comme
grand-père a été baptisé et s’est j’ai commencé à organiser des voya- niens. En 1915, le grand-père de recouvertes de chaux. Cette décou- se, dite Sasakawa (FFJDS), a « un des pires responsables du
mariédanscetteéglise,souffleRose- ges pour des groupes d’Arméniens, Gabriel, charpentier, a échappé aux verte est un crève-cœur pour Astrik été déboutée de son action en développement du totalitarisme
Anne,une Américaine de New York. poursuit-il. Tous ceux qui ont entre- tueries en se cachant dans les et sa sœur, venues de Lyon. Leur diffamation contre la directrice de et de la politique d’agression » du
Il est parti aux Etats-Unis en 1910, prisce voyage ont retrouvéune mai- champs. « Je ne veux pas parler de grand-père y officiait comme prê- recherche à Sciences-Po Karoline Japon. La menace communiste
avant le génocide en laissant sa son, une école, des vignes… Certains cela, on a beaucoup souffert», pleu- tre,enseignait àl’écoleet vivaitavec Postel-Vinay. Le verdict, rendu, avait incité les Etats-Unis à relâ-
famille. Sa femme et ses enfants ont ont renoué avec une branche safamilledanslamaisonadjacente. mercredi 22 septembre, par la cher plusieurs accusés des mêmes
ensuite été tués» pendant le massa- oubliée de leur famille. » Depuis Le génocide et la diaspora «Mon père a joué dans cette cour», 17e chambre civile du tribunal de crimes, dont le rôle fut de reconsti-
cre des Arméniens d’Anatolie, en 1991, il a guidé près de 70 groupes et décrit Astrik dans un sourire triste. grande instance de Paris, met fin à tuer une droite puissante.
1915. 800 personnes, sur les traces enco- Le génocide Il a commencé, le Dans le chœur, transformé en pla- une affaire commencée avec une
De son histoire familiale, Rose- re du génocide arménien. 24 avril 1915, par la rafle de plus card à balais, l’équipe de visiteurs pétition relayée fin 2008 par la « Libre débat »
Anne n’avait que de vagues récits, Ce voyageur du temps a consi- de 250 notables arméniens d’Is- improvise quelques chants liturgi- chercheuse. Par la suite, enrichi grâce aux
souvent édulcorés. Celui d’un arriè- gné des dizaines d’histoires person- tanbul et a continué jusqu’en ques, sous le regard intrigué de Dans ce texte, la cinquantaine courses de hors-bord, Ryoichi Sasa-
re-grand-père prêtre orthodoxe, nelles, répertorié plus de 600 villa- juillet 1916. Les Arméniens esti- l’imam. de signataires, spécialistes d’Asie kawa cultive des liens avec la pègre
dans un village de la région de Kay- ges arméniens. Dans une trentaine ment à 1,5 million le nombre de Lescousinesdécouvrentl’Anato- orientale, jugeaient « regrettable » et devient une personnalité puis-
seri. Et d’un grand-père parti pour devilles,ilaretrouvédepetitescom- tués. La Turquie parle de lie pour la première fois. Le choc est que le ministère des affaires étran- sante dans l’ombre de la politique
l’Amérique. Comme pour beau- munautés oubliées, signes d’une 300 000 à 500 000 morts, recon- rude et l’émotion intense quand un gèress’associeàuncolloqueorgani- nippone. Loin de renier son passé,
coup d’Arméniens de la diaspora, la présencequelegénociden’aputota- naît aujourd’hui des déportations petit homme surgit, plein de com- sépourle150e anniversairedesrela- il se présente en 1974 dans le maga-
lement éradiquer. « Les restes de et des massacres, mais rejette la passion : «Mon grand-père aussi a tions franco-japonaises et parrainé zine Time comme « le fasciste le
l’épée», comme sont encore parfois qualification de génocide. Avant tué des Arméniens. » La liberté de par la FFJDS en raison du passé sul- plus riche du monde ».
Diplôm surnommés ceux qui ont réchappé 1915, la population arménienne ton, toute relative, que connaît fureux de Ryoichi Sasakawa Certains points évoqués dans la
e bac +
5 aux massacres. en Anatolie (2,1 millions selon les aujourd’hui la Turquie, est une sur- (1899-1995), créateur en 1962 de la pétition et le mémorandum ont
Cejour-là,ArmenAroyanemmè- estimations arméniennes) était prise pources Arméniens de la dias- Fondation Nippon, dont la FFJDS incité la FFJDS à attaquer Mme Pos-
ne son groupe dans un village isolé concentrée dans six provinces. pora,pourquilemotTurcrestesou- estune émanation. LeQuai d’Orsay tel-Vinay. La société française des

Tony ESTANGUET près de Sivas. Après une heure de


palabre, les anciens se souviennent Les Arméniens aujourd’hui L’Ar-
vent synonyme de bourreau. « On
retrouve aussi tout ce que nous
et plusieurs japonisants de renom
se sont désolidarisé du colloque.
études japonaises a vu dans cette
action une tentative d’« obtenir
Champion du monde qu’un Arménien, Hovagim, habite ménie compte environ 3 millions racontaient nos grands-mères, les La pétition était accompagnée d’un tribunal français l’interdic-
de Canoë-Kayak toujourslehameau.Une demi-heu- d’habitants. Officiellement, troupeaux de moutons, les champs d’un mémorandum rappelant le tion officielle d’évoquer un sujet
Parrain de la 1ère promo re s’écoule encore quand un ermite 60 000 Arméniens vivent en Tur- deblé», s’étonne Donnie,une ensei- passé de Ryoichi Sasakawa. Lea- qui, actuellement, relève du libre
Executive MBA de 85 ans, vêtu de guenilles, arrive quie, principalement à Istanbul. gnante. La saveur des feuilletés, la der d’extrême droite dès les débat intellectuel ».
Management courbé en deux sur une canne. « Il La diaspora (7 millions), est répar- silhouette des chiens de berger, années 1930, admirateur de Beni- Mercredi, tout en admettant le
sportif en Europe ne faut pas parler arménien ici »,
souffle-t-il inquiet. Très vite, il
tie notamment entre la Russie
(2 millions), les Etats-Unis (1,2 mil-
l’odeurducaféturcquimijotesurle
feu… « C’est vraiment le voyage de
to Mussolini, il participe aux exac-
tions du Japon impérial en Chine.
caractère diffamatoire de certains
propos, le tribunal a souligné la
www.em-strasbourg.eu retrouve sa langue maternelle, qu’il lion), la France (600 000), l’Iran notre vie », soupire-t-elle. p Arrêté en 1945 sous l’accusation bonne foi de la chercheuse. p
n’a plus pratiquée depuis plus de (400 000), le Liban (140 000)… Guillaume Perrier de crimes de guerre de classe A, les Philippe Mesmer
8 Europe 0123
Vendredi 24 septembre 2010

La chute de popularité de M. Berlusconi Les socialistes français au


chevet de leurs amis belges
va de pair avec une désaffection politique
A
près Pierre Lellouche, secré- prochement avec la France, a affir-
La crise du parti majoritaire, la corruption et les difficultés économiques expliquent ce revirement taire d’Etat aux affaires mé Laurette Onkelinx, vice-pre-
européennes, qui a convo- mier ministre sortant.
qué récemment une discrète réu-
Rome Italiens regardent avec attention nion d’information sur le sujet, le « Solidarité menacée »
Correspondant les visages nouveaux, comme le PS s’intéresse à son tour au sort Cela n’a pas empêché pas le
comique Beppe Grillo ou l’inclassa- de la Belgique : une délégation courant « rattachiste », favorable

I
ls se suivent et se ressemblent. ble président de la région des composée d’une demi-douzaine à l’intégration à la République,
Depuis la rentrée, tous les son- Pouilles, Nichi Vendola. de cadres du parti a rendu visite, d’affirmer, mardi 21 septembre,
dages enregistrent une baisse Plus inquiétante, dans les son- le 13 septembre, au PS francopho- que la mission du PS avait abouti
de confiance des Italiens à l’égard dages : la hausse du taux de non- ne et au Sp. a, son pendant néer- à une conclusion forte : « La crise
de Silvio Berlusconi, du gouverne- réponses et des abstentions. « Je landophone, à Bruxelles. belge pourrait devenir un des thè-
ment et du parti du Peuple de la fais ce métier depuis 26 ans, témoi- C’était « une mission d’informa- mes majeurs de la présidentielle
liberté (PDL). Après deux années gne M. Pagnoncelli, et je n’ai tion » destinée à « mesurer sur pla- de 2012 et s’avérer très profitable à
d’état de grâce, où l’indice de satis- jamais vu ça. 40 % des sondés ce les enjeux et les risques de la cri- Nicolas Sarkozy, en cas d’inertie
faction du président du conseil disent qu’ils ne se rendront pas aux se institutionnelle », a affirmé un de la gauche ». Une affirmation
avait émerveillé ses collègues urnes. Le fait que depuis 15 ans communiqué. Mais cette mis- moins nuancée que le communi-
européens, M. Berlusconi ne aucune majorité ne soit parvenue sion, après les récents démêlés qué du socialiste Jean-Christophe
paraît plus une exception même à se succéder à elle-même manifes- entre le gouvernement français Cambadélis. Pour lui, « la crise bel-
si, en comparaison, sa cote reste tait une volonté de changement. et le Luxembourg, est perçue dif- ge est l’expression d’un malaise
haute. Aujourd’hui, règne la désillusion et féremment : « Le but était aussi de plus large qui frappe les différents
Combien « pèse » encore Silvio l’apathie politique. » prendre un peu d’avance sur ceux pays européens où (…) la solidari-
Berlusconi qui s’apprête à deman- Toutefois, les sondeurs se gar- qui, en France, pourraient être ten- té est menacée par la peur et la
der la confiance du Parlement, dent de voir les prémices de la fin tés par des discours sommaires, perte d’identité, le repli et la xéno-
mardi 28 septembre, pour relan- du berlusconisme. De son côté, le commente l’un des participants. phobie ».
cer son action et éviter des élec- président du conseil feint la tran- De déjouer les mauvaises interpré- Les néerlandophones pensent
tions anticipées ? 40 % pour Ipsos, quillité et met en avant d’autres tations et de montrer que le princi- qu’une éventuelle réforme insti-
40 % pour ISPO, 37,6 % pour études fournies par l’institut Euro- pal parti français d’opposition tutionnelle octroyant de larges
Demos & Pi, et 33 % pour SWG. Mal- media Research. Selon une métho- français prône, lui, un approfon- pouvoirs aux régions permettrait
gré leurs écarts, ces chiffres mani- de consistant à additionner les dissement de la coopération avec d’éviter la partition. Les franco-
festent tous une nette tendance à réponses à plusieurs questions, ses voisins. » phones sont plus pessimistes :
la baisse qui s’accentue depuis l’institut situe la popularité de Le PS a pris soin de préciser « L’éclatement du pays est une
l’été. Roberto Weber, président de M. Berlusconi entre 70% et 60%, qu’il souhaitait « une issue positi- hypothèse beaucoup plus réaliste
SWG, témoigne : « En 2008, Berlus- jamais moins. ve » aux tourments institution- même si, nous ont-ils assuré, il
coni se situait pour nous à 45 % Le sérieux de ces données ne nels du royaume, toujours privé n’interviendra pas brutalement ».
d’opinions favorables. En 2009, il convainc pas toujours. A la télévi- de gouvernement plus de Depuis la visite des Français, le
n’est jamais descendu en dessous sion, la jeune ministre des rela- 100 jours après les élections du PS francophone a d’ailleurs esti-
de 40 %. Et là, en septembre, il perd tions avec le Parlement, Laura 13 juin. La négociation qui s’éter- mé possible de reprendre la dis-
7 points ». Les Italiens éprouvent un sentiment de défiance, notamment Ravetto, a usé d’un nouvel argu- nise a fait émerger, dans les rangs cussion avec les indépendantis-
Trois éléments expliquent cet- envers le président du conseil, Silvio Berlusconi. SERENA CREMASCHI ment. « Il est populaire et reste francophones, la thèse d’un tes de la Nouvelle Alliance fla-
te chute : la crise à l’intérieur du aimé de la majorité des Italiens, « Plan B », une alternative à l’ac- mande : personne ne croit vrai-
parti majoritaire (PDL), marquée les plus pauvres, au sud. Les pre- la classe dirigeante a été enregistré a-t-elle asséné, parce que lorsqu’il tuelle Belgique fédérale, un ment qu’elle puisse aboutir mais
par la dissidence du président de miers ressentent désormais la cri- par tous les instituts. Selon Ipsos, sort de chez lui, un attroupement « mini-Etat » qui pourrait rassem- personne n’ose, non plus, annon-
l’Assemblée nationale Gianfranco se économique de plein fouet. Ils 76 % des Italiens mettent le travail se forme sur le trottoir et il y a des bler la Wallonie et Bruxelles. En cer la rupture définitive… p
Fini, la mise au jour d’un système reportent leurs intentions de vote en tête de leurs préoccupations, embouteillages dans la rue. » p revanche, il n’aurait, « à aucun Jean-Pierre Stroobants
de corruption impliquant des sur la Liguedu Nord, seul parti don- contre 5 % il y a deux ans. Or, face à Philippe Ridet moment » été question d’un rap- (Bruxelles, correspondant)
membres du gouvernement, et les cela, « le gouvernement parle de
retombées de la crise économique.
« L’explosion du centre droit met
« Le pays se sent réforme de la justice et d’interdic-
tion de publication des écoutes télé-
en relief une forme d’impuissance en déclin» phoniques, explique Nando
du chef du gouvernement, lui qui Ilvo Diamanti Pagnoncelli, directeur de l’insti-
s’est toujours présenté comme un politologue tut, des problèmes qui ne concer-
homme d’action, explique le poli- nent que Silvio Berlusconi. C’est
tologue Ilvo Diamanti. Aujour- né en hausse ; dans le Mezzo- comme si la classe politique ne par-
d’hui, les Italiens constatent qu’il giorno (régions du sud), on redou- lait que d’elle-même. »
ne commande plus rien. » « Les élec- te la mise en place du fédéralisme Cette désaffection pour le prési-
teurs du PDL s’attendaient à un par- fiscal, voulue par la Ligue, qui raré- dent du conseil a contaminé toute présente
ticompact, renchérit Roberto Man- fierait les aides de l’Etat. « Le pays la classe politique, opposition
nheimer, qui dirige l’institut IPSO. se sent en déclin, analyse M. Dia- comprise. Aucune personnalité
Ils découvrentune formation politi- manti, or la confiance dans la clas- du Parti démocrate, en proie à une
que totalement éclatée. » se dirigeante dépend largement du guerre des chefs de plus en plus
La baisse de confiance se mani- bien être des citoyens. » vive, n’émerge de ce marasme : le
feste chez les petits entrepreneurs Ce sentiment de mal-être géné- parti ne décolle pas des 25 % d’in-
du nord comme dans les couches ral qui se traduit en défiance pour tentions de votes. A leur place, les

La commissaire européenne Viviane


Reding n’est pas la bienvenue à Paris
La France tente d’empêcher la Commission de lancer contre
elle une procédure d’infraction dans l’affaire de l’expulsion de Roms ENTRÉE GRATUITE

Bruxelles cédent lors du Conseil européen, le presse au Parlement européen.


Bureau européen 16 septembre, entre Nicolas Sarko- Les autorités françaises ont
zy et José Manuel Barroso, le prési- répondu aux deux courriers de la

V
iviane Reding, lacommissai- dent de la Commission. Commissaire en septembre. « Tou-
re à la justice qui menace la Cette dernière menace la France te mesure d’éloignement donne
France de poursuites au de poursuites pour non-transposi- lieu à un examen circonstancié de
sujet de l’expulsion des Roms, tiondesgarantiesprocéduralespré- la situation de chaque personne,
devaitserendre àParis,jeudi23sep- vues en cas d’expulsions, et pour dansle respect dela proportionnali-
tembre. Jusqu’au bout, le program- application « discriminatoire » de té et sous le contrôle exigeant du
me de ce déplacement est resté
incertain. Mme Reding souhaitait à
la directive sur la libre circulation
des ressortissants européens.
juge », a écrit le gouvernement
aux services de Mme Reding, mer-
Tout savoir pour choisir
l’origine rencontrer Michèle Alliot- D’après nos informations, l’analy- credi. La circulaire du 5 août –
Marie, la garde des sceaux, mais les
autorités françaises lui ont fait
se juridique menée par les services
de Mme Reding conclut bel et bien
annulée le 10 septembre – « n’a eu
ni pour objet ni pour effet de créer,
votre grande école
savoir, début septembre, que l’en- que les expulsions ordonnées par contrairement à la crainte que Mme
tretien ne serait pas possible. Elle a la circulaire du 5 août, qui ciblait Reding a pu exprimer, une quelcon- Elèves en classe de première ou terminale, élèves de classes prépa, étudiants bac + 2
dû se rabattre sur un déjeuner avec «en priorité les Roms », ont posé un que discrimination ». Sur les 550 ou niveau licence, parents d’élèves, professeurs : venez découvrir les conférences,
le secrétaire d’Etat au commerce et problème de « discrimination ». campements illicites évacués, les programmes, admissions et débouchés des écoles de commerce et d’ingénieurs.
aux PME, Hervé Novelli. L’entoura- Mme Reding suggère de lancer une deux tiers concernaient des gens
ge de ce dernier ne confirmait pas procédure d’infraction dès jeudi du voyage français, et non des
le rendez-vous, jeudi matin. Il a été 30 septembre. Pour l’éviter, le gou- Roms, selon Paris. ENTRÉE GRATUITE. INSCRIVEZ-VOUS
OUS VITE !
suggéré à la commissaire luxem- vernement français multiplie les Malvenue à Paris, Mme Reding a
bourgeoise de renoncer à toute pressions sur M. Barroso et son néanmoins reçu du soutien à… www.salon-grandes-écoles.com
conférence de presse. « Mme Reding équipe. «Si la Commission attaque Strasbourg. Au Parlement euro-
n’est pas la bienvenue », obser- pour discrimination, cela sera vécu péen, la gauche, les libéraux et les
ve-t-on du côté français. commeune déclarationde guerre », Verts l’ont exhortée à faire front.
La commissaire continue de analyse un proche du dossier. « Sur les Roms, la Commission a agi
croiser le fer avec le gouverne- Mardi, Mme Reding a fait com- correctement. Nous ne devons pas
ment de Nicolas Sarkozy. Le chef prendre qu’elle ne souhaitait pas la critiquer mais l’aider, et je dois
de l'Etat avait critiqué le parallèle reculer. « Lorsqu’un homme tape l’inviter à s’en tenir à son point de
qu’elle avait fait entre les expul- du poing sur la table, c’est jugé viril, vue », a demandé le président du
sions de Roms et la « deuxième il se défend. Si une femme tape du groupe libéral/démocrate, le Belge
guerre mondiale ». L’offensive a poing sur table, elle est hystéri- Guy Verhofstadt. p
suscité un affrontement sans pré- que », a-t-elle lancé lors d’un point Philippe Ricard
0123
Vendredi 24 septembre 2010 France 9

« Il faut qu’une société civile chrétienne émerge »


Jean-Pierre Denis organise des Etats généraux du christianisme, qui se tiennent à Lille jusqu’au 25 septembre

Entretien
Les chrétiens en France

C
’est une première dans le
petitmondedes« chapelles » Les catholiques 60 % de Fran-
chrétiennes. Près de 3 000 çais de plus de 18 ans se définis-
personnes sont attendues les 23, 24 sent comme catholiques, soit
et 25septembre à Lille pour assister 28 millions de personnes, selon
aux Etats généraux du christianis- divers sondages CSA, réalisés
me, organisés par l’hebdomadaire en 2006 et 2009.
catholique La Vie (groupe Le Mon- Parmi eux, 11 % se déclarent prati-
de). Durant trois jours, une centai- quant réguliers ou occasionnels.
ne d’intervenants, chrétiens ou Quelque 2 millions de personnes
non, débattront de questions telles vont à la messe tous les diman-
que: Faut-il défendre l’Eglise à tout ches. 20 % des enfants suivent le
prix ? Faut-il un nouveau concile ? catéchisme.
Le« care »,leretourdela charité ? La
science a-t-elle du sens ? Les protestants Ils représentent
A l’heure où le christianisme environ 2 % de la population. Un
devient une culture minoritaire tiers d’entre eux appartiennent
dans la société et alors que l’image aujourd’hui à des Eglises évangéli-
de l’Eglise catholique est ternie par ques.
unesériedescandalesetdepolémi-
ques, la société civile chrétienne
doit se faire entendre, défend Jean- Sur les questions de société,
PierreDenis,ledirecteurdelarédac- nous aborderons l’homoparentali-
tiondel’hebdomadaire. Uneappro- té ou le devoir d’objection des chré-
chequifaitéchoàla«minoritécréa- tiens, un sujet qui monte face,
tive», régulièrement mise en exer- notamment, à la question des sans-
gue par le pape Benoît XVI. papiers. Dans une société plurielle,
Particulièrement en pointe cet et tout en respectant la loi, jus-
été sur la question des migrants, les qu’où peut aller la dissidence des
Eglises apportent, selon Jean-Pierre chrétiens face à des lois qui leur
Denis, « des réponses que l’on ne paraissent immorales ? C’est une
trouve pas ailleurs dans la société». question qui va devenir de plus en
Pour autant, il estime que les criti- plus importante à mesure que le
ques estivales, parfois comprises Jean-Pierre Denis, directeur de la rédaction de « La Vie », devant l’université catholique de Lille. ERIC LE BRUN/LIGHT MOTIV POUR « LE MONDE » christianismevadevenirunemino-
comme une défiance du monde rité culturelle et politique.
catholique par rapport au gouver- cessus, persiste un désir personnel ment et bienveillance. L’idée de ces Dans ce contexte, quel est l’état Mais je reste persuadé que les Sur un plan plus politique, on a
nement, ne devraient pas se tradui- de chacun pour l’œcuménisme. Etats généraux est de montrer que d’esprit des catholiques ? gens attendent de la religion autre évoqué, notamment après la
re dans les urnes. Dans ce contexte, on ressent un le christianisme n’est pas réduit au Cela dépend de qui on parle. Les chose qu’un code de pensée ou de polémique sur les Roms, la ruptu-
Pourquoi avoir organisé ces Etats besoin de débats. pape et à ses gaffes. Il faut qu’une pratiquants sont habitués à ce que comportements.Elledoit répondre re des catholiques avec la droi-
généraux du christianisme ? Cet été, avec les déclarations du société civile chrétienne émerge. leur vécu ne corresponde pas au aux interrogations sur les mystè- te. Partagez-vous cet avis ?
La succession d’affaires qui ont pape et des évêques français sur les Les chrétiens sont-ils armés message communément envoyé res de l’existence. Or, sur les ques- Du malaise au divorce, il y a un
ébranlé le monde catholique Roms, les médias ont redécouvert pour cela ? du christianisme. Ils condamnent tions anthropologiques, ils conti- pas qui, selon moi, n’a pas été
depuis deux ans (évêques intégris- que les chrétiens avaient un dis- Globalement,lescatholiquesres- la pédophilie, mais connaissent nuent de penser que le christianis- franchi. Je suis prudent sur le fait
tes, polémique sur le préservatif, cours sur les questions de société, tent très inhibés ; ils ont du mal à leur prêtre. Ils font aussi la part des me a des réponses intéressantes quelescatholiques,auvudesattitu-
pédophilie…) a occupé le devant de assumer leurs choix ou à attester choses par rapport au discours du que l’on ne trouve pas ailleurs dans des, des discours ou des décisions
la scène et nous a amenés à nous
poser des questions sur la place et
«Les catholiques de leur foi. Et, quand ils se lancent,
ils le font parfois de manière mala-
pape, et ce, depuis le texte Huma-
nae vitae qui prônait l’interdiction
la société.
Y a-t-il des sujets tabous que
de Nicolas Sarkozy, le lâcheraient
en 2012. C’est un électorat qui ne
l’avenir du christianisme dans nos sont encore écrasés droite, agressive ou communauta- de la contraception. vous n’avez pas souhaité abor- s’abstient pas, qui est structurelle-
sociétés sécularisées.
On se rend comptequ’au sein du
par le mythe riste. Une conception restrictive de
la laïcité et le caractère minoritaire
Quant aux non-pratiquants, ils
ont la même distance avec l’Eglise
der lors des débats de Lille ?
Non. Nous aurons des débats
ment de droite et qui vote moins
que la moyenne pour l’extrême
christianisme, les lignes bougent, de l’unité de l’Eglise» du protestantisme, plus habitué au que le reste des Français. L’écart se polémiques,quecesoitsurlesques- droite. Il ne se reportera que margi-
quelesclivagesentre lesprogressis- débat, explique cette difficulté à creuse entre ceux qui connaissent tions internes à l’Eglise ou sur les nalement à gauche, surtout si celle-
tes et les traditionalistes, les chré- allant au-delà des interdits. Certes, rendre part aux débats. Les catholi- le christianisme de l’intérieur et sujetssociétaux.Nousferonsdébat- ci met l’accent sur des réformes
tienssociaux et lescharismatiques, le contexte était particulier : l’inté- ques sont encore écrasés par le ceux qui en ont une connaissance tre un abbé traditionaliste et la pré- sociétales. Au premier tour, il peut
les protestants réformés et évangé- rêt pour la parole de l’Eglise sur les mythe de l’unité de l’Eglise. Ils ont lointaine. Et les crises actuelles ne sidente de la Conférence des bapti- se disperser sur des candidats
liquesperdentde leursens.Contrai- Roms est né du silence de la gauche du mal à gérer les voix discordan- vont pas combler le fossé. Ainsi, le sé-e-s, qui incarne l’aile réformatri- démocrates-chrétiens. Mais il faut
rementàcequisepassaitauXXe siè- sur cette question. tes et ont tendance à les excommu- discoursdel’Eglisesur lecélibatdes ce, sur les changements nécessai- rappelerqueFrançois Bayrou aper-
cle, le christianisme n’est plus idéo- Néanmoins, je pense que nous nier assez vite. Les catholiques doi- prêtres ou sur le divorce est aujour- res dans l’Eglise. De même, un du une partie de cet électorat, faute
logisé, notamment chez les jeunes. sommes dans un changement vent rentrer dans l’âge adulte, d’hui incompréhensible pour la débat est prévu sur l’évangélisa- de l’avoir cultivé. p
Et,alorsquel’œcuménismeinstitu- d’époque où le christianisme c’est-à-dire respecter l’autorité du majorité de la population, catholi- tion,vécueparfois commeunepro- Propos recueillis par
tionnel est arrivé au bout d’un pro- éveille de la curiosité, entre amuse- pape sans idolâtrie, ni névrose. ques compris. vocation. Stéphanie Le Bars

A la tête des hôpitaux parisiens, un profil «service public» tendance «marketing»


Nommée directrice de l’AP-HP le 22septembre en conseil des ministres, Mireille Faugère, ex-SNCF, arrive au sein d’une institution en pleine mutation

C
hangement d’époque à l’As- nue du monde de la santé, elle a cheminot, a été l’une des premiè- Le dernier épisode public de l’on peut résumer ainsi : pourquoi croît privées (Danone et Altedia), a
sistance publique-Hôpitaux effectué toute sa carrière à la SNCF. res femmes embauchées sortant son parcours remarqué au sein de se priver de telles compétences ? occupé le poste. Mais cette énar-
deParis(AP-HP).MireilleFau- Entrée dans l’entreprise à d’HEC, option service public. Un l’entreprise publique s’est joué La question demeure, paraît-il. que avait aussi été déléguée à l’em-
gère, 54ans, a été nommée directri- 23 ans, parce que ni la Poste, ni Air profil atypique alors que la tendan- dans les salons du Pavillon Gabriel A l’AP-HP, Mme Faugère va trou- ploiau ministère des affairessocia-
ce générale en conseil des minis- France, ni EDF n’avaient répondu ce allait plutôt vers le recrutement à Paris, le 15 décembre 2009. ver un cahier des charges un peu les sous Martine Aubry. Le prédé-
tres, mercredi 22 septembre. Incon- assez vite, Mireille Faugère, fille de d’un homme, diplômé d’X-Mines Mme Faugère réunissait amis et col- similaire : moderniser l’institu- cesseur de Mme Faugère, Benoît
ou d’X-Ponts. lègues pour un classique pot de tion, tout en lui conservant sa mis- Leclercq, aura, lui, été le seul recru-
Dans l’entreprise, statut du départ : éloges de ceux qui l’ont sion de proximité. Dans ce contex- té parmi les directeurs d’hôpitaux.
jeune cadre oblige, elle reconnaît vue arriver trente ans plus tôt, te, son profil, qui allie service
qu’elle a tout fait : vendu des anecdotes, etc. Puis vient l’inter- public et management, tendance Apaiser les tensions
billets, tenu des postes d’aiguilla- vention non moins traditionnelle marketing, a de quoi séduire. Il Si le profil de la nouvelle patron-
ge à Trappes et même été chef de du chef, en l’occurrence Guillau- détonne cependant dans l’histoire ne marque un tournant, il s’ajoute
gare à Mantes-la-Jolie. Mais ce me Pepy, patron de la SNCF. de l’institution. à deux autres modifications d’im-
n’est pas grâce à ce parcours que Visiblement peu à l’aise puis- Jusque-là, la direction du pre- portance dans la gouvernance, qui
son nom reste lié à la SNCF. qu’il était à l’origine de son départ, mier CHU de France était réservée sont le fait de la loi Hôpital,
C’est notamment à voyages- celui-cis’est lancédans un homma- à de hauts fonctionnaires. Certes, patients, santé et territoires, votée
sncf.com qu’il est associé. Elle a ge appuyé à son ancien bras droit, entre 2002 à 2006, Rose-Marie en 2009. Tout d’abord, Mme Fau-

Sur France Info converti l’entreprise à Internet,


lançant le site de voyages en ligne.
On lui doit aussi la mise en place
qui a suscité de nombreuses inter-
rogations dans l’assistance, que
Van Lerberghe, qui avait fait des
passages en entreprises, de sur-
gère va devoir composer avec un
conseil de surveillance à la tête
duquel vient d’être élu Raoul Briet,
au micro de Jean Leymarie du « yield management », l’outil Médecins et syndicats donnent le ton un haut fonctionnaire ancien
de gestion des compagnies aérien- directeur de la Sécurité sociale. Ce
nes qui a permis à l’entreprise fer- qui pourrait apaiser les tensions,
Plantu dévoile roviaire d’optimiser le remplissa-
Alors que Mireille Faugère a
pour mission de rétablir l’équili-
ce à la prise en charge optimale
des patients ». Dans une lettre alors qu’auparavant le conseil
son dessin du jour ge des trains selon une méthode
simple : plus on réserve tôt, plus le
bre budgétaire de l’Assistance
publique-Hôpitaux de Paris (AP-
citée par l’AFP, le Pr Coriat, prési-
dent de la Commission médicale
d’administration était présidé par
un élu de la ville de Paris.
vendredi à 11h40 prix est bas (le tarif Prem’s). HP) et de regrouper ses 37 hôpi- d’établissement, lui rappelle Du côté de sa tutelle, c’est désor-
L’ex-numéro deux de la SNCF taux en 12 groupes hospitaliers qu’en 2010, « l’ensemble de l’AP mais à la nouvelle Agence régiona-
avec aurait été remerciée de ses fonc- – ce qui met en jeu 3 000 à 4 000 a mesuré combien l’objectif pre- le de santé qu’elle devra rendre des
tions opérationnelles voilà bientôt postes – médecins et syndicats mier de supprimer des emplois comptes. Même si le ministère de
un an, car elle n’aurait pas, dit-on, ont donné le ton à cette nomina- pénalisait toute l’institution ». la santé et l’Elysée, où de nom-
été assez incisive avant l’ouverture tion, mercredi 22 septembre. Le Mouvement de défense de breux médecins ont leurs entrées,
à la concurrence, et trop favorable à Estimant que la politique des l’hôpital public, dit, lui, espérer ne devraient pas manquer de
la coopération. Ironie de l’histoire : dernières années a été « dirigée qu’elle défendra l’intérêt de l’AP- continuer à suivre de près le dos-
une coopération accrue entre la contre les salariés », SUD Santé HP auprès de ses tutelles, sier AP-HP, réputé délicat. p
SNCF et la Deutsche Bahn a sou- espère qu’elle « aura pour ambi- notamment en matière d’inves- François Bostnavaron
vent été évoquée il y a peu. tion de restaurer un climat propi- tissement, jugés « insuffisants ». et Laetitia Clavreul
10 France 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Les syndicats tablaient sur une mobilisation


Santé
Lancement de la campagne
de vaccination contre la grippe
du même niveau que celle du 7septembre Après le fiasco de la vaccination contre la grippe A(H1N1), les autorités
sanitaires ont lancé, jeudi 23 septembre, la traditionnelle campagne
contre la grippe saisonnière. Cette année marque le retour à un traite-
Une réunion de l’intersyndicale est prévue pour vendredi24. Elle devrait annoncer ment plus classique : il n’y aura pas deux vaccins, mais un seul. Néan-
une nouvelle série d’initiatives en octobre, au moment où le Sénat examine la réforme moins, le virus H1N1/2009 restant en circulation, sa souche a été inclu-
se dans le vaccin saisonnier, avec un autre virus de type A(H3N2), et un
virus de type B. « Je me vaccine, je me protège », tel est le message que va
délivrer l’Assurance-maladie. L’enjeu est d’augmenter la couverture vac-
cinale, qui a dépassé le seuil de 60 % en 2009 parmi les populations à
risque (plus de 65 ans, personnes souffrant d’asthme…), pour lesquelles
un taux de 75 % est recommandé. Les polémiques de 2009 auront-elles
un impact ? Alors que la vaccination contre le virus H1N1 était proposée
à l’ensemble de la population, moins de 8 % des Français avaient suivi la
consigne. p Laetitia Clavreul

Société
Val-de-Marne: violences
dans un collège et devant un lycée
Un professeur de mathématiques a été blessé, mardi 21 septembre, après
avoir été frappé par un élève de 14 ans dans un collège de Vitry-sur-Seine
(Val-de-Marne). Agé de 31 ans, l’enseignant a été insulté, frappé de trois
gifles et d’un coup de genou par un élève du collège Jean-Perrin à qui il
reprochait de parler en classe et de mettre ses pieds sur la table. « La des-
cription des faits laisse penser à un acte très violent, mais l’enseignant n’a
été que très légèrement blessé », a précisé une source policière.
Dans le même département, à Thiais, mercredi 22 septembre, une rixe est
survenue devant un lycée où un groupe de quatre à cinq individus a
ouvert le feu sur deux autres. Les tirs n’ont pas fait de blessés. Mardi 21,
c’est un jeune homme de 17 qui a été mortellement blessé à l’arme blan-
che devant son lycée, à Schoelcher, en Martinique. Cinq jeunes ont été pla-
cés en garde à vue mercredi soir. – (AFP.)p

Des tombes dégradées dans les Deux-Sèvres


Une cinquantaine de tombes ont été dégradées dans un cimetière catho-
lique de Frontenay-Rohan-Rohan, près de Niort (Deux-Sèvres). Les faits
ont été constatés mercredi 22 septembre.
Un train sur cinq était annoncé, jeudi 23 septembre, sur la ligne B du RER à Paris. OLIVIER CORET POUR « LE MONDE »
Justice Procès des émeutes de Villiers-le-Bel :

L
es premiers effets de la jour- importante à celle du mardi 7 sep- cales de l’autre savent, comme l’a La question sera au cœur des un témoin affirme avoir donné un faux témoignage
née nationale d’action inter- tembre,qui avait rassemblé2,7 mil- d’ailleurs admis sans difficulté débats de l’intersyndicale qui se Un témoin à charge du procès des tireurs de Villiers-le-Bel (Val d’Oise),
professionnelle contre la lionsde manifestants selonles syn- M. Chérèque, que « le nombre de réunit vendredi 24 septembre au lors duquel quatre jeunes ont été condamnés à des peines de trois à
réforme des retraites, la deuxième dicats et 1,12 million selon la police, manifestants sera déterminant matin. Elle devrait annoncer une quinze ans de prison en juillet, s’est rétracté et dit avoir témoigné « sous
à laquelle l’intersyndicale appelle le jour de l’ouverture du débat sur pour la suite du mouvement». Une nouvelle série d’initiatives en octo- la pression des policiers et du parquet », selon son avocate, Alexandra
les salariés depuis la rentrée, se la réforme à l’Assemblée. mobilisation moindre que le 7 bre, au moment où le Sénat exami- Hawrylyszyn, qui a annoncé un dépôt de plainte pour « subornation de
sont fait sentir dans la nuit du mer- La CGT a recensé 231 cortèges ou serait considérée par l’exécutif ne la réforme. p témoin ». Le parquet de Pontoise a réfuté ces accusations. Lors du pro-
credi 22 au jeudi 23 septembre rassemblements, la plupart unitai- comme un indice favorable : celui Claire Guélaud cès, le témoin avait assuré qu’il subissait des menaces de représailles.
avec des perturbations dans les res, contre 213 le 7. Son secrétaire d’un début d’effritement de la pro-
transports et la suppression des général, Bernard Thibault, y voit le testation. Al’inverse,une mobilisa-
trains de nuit en France. signe d’un ancrage « plus impor- tion du même niveau complique-
La RATP a fait état dans la mati- tant » du mouvement de protesta- rait la tâche du gouvernement et
née de jeudi d’un trafic « meilleur permettrait à l’intersyndicale d’en-
que prévu » dans le métro parisien
et dans le RER et « normal » dans les
La CGT a recensé visager plus calmement la suite du
mouvement.
Télérama propose cette semaine
bus.LaSNCFaprévu untaux degré- 231 cortèges Quels que puissent être les dis-
vistes « proche » de celui du 7. En
province, des arrêts de travail de
ou rassemblements, cours de tel ou tel syndicaliste
– « S’il y a une forte mobilisation, le
un album «André Kertész»
durée variée devaient toucher 77 la plupart unitaires, gouvernement sera obligé de recu- à l’occasion de l’exposition au Jeu de Paume.
réseaux de transport urbain. Dans
le transport aérien, la journée d’ac-
contre 213 le 7 ler (…). L’idéal serait qu’il dise : on
suspend tout, on arrête tout et on
tion paraissait mieux suivie que le rediscute », a ainsi déclaré
7, où un quart des vols avaient été tion sur l’ensemble du territoire. M.Mailly sur France 2 –, aucun syn-
annulés à Orly et Roissy. Enfin, le Son homologue de la CFDT, Fran- dicat ne comptait, jeudi, sur une
SNUipp-FSU comptait sur un mou- çais Chérèque, invité de RMC jeudi nette amplification de la mobilisa-
vement « très significatif » dans le matin, a dit s’attendre à « de très tion. « On ne peut pas multiplier les
primaire avec « plus d’un ensei- grosses manifestations », notam- grèves. Quant à la grève générale,
gnant sur deux en grève ». Ce à quoi ment en Ile-de-France. Le secrétai- ce n’est pas moi qui la décide. Ceux
le ministère répondait, mardi re général de Force ouvrière, Jean- qui en font un mythe ne connais-
matin, que le taux de participation Claude Mailly, espérait lui aussi sent pas le monde du travail. Les
desenseignants du 1er degré était de unemobilisation aumoinscompa- salariés ne peuvent pas financière-
32,68 %. Les syndicats s’atten- rable à la précédente. ment faire plus de un ou deux jours
daient à une participation aux L’Elysée et le gouvernement degrève par mois», a reditle numé-
manifestations au moins aussi d’un côté, les organisations syndi- ro un de la CFDT.

«Souvent, quand il y a des grèves, on ne sait


pas pourquoi. Celle-ci, on sait!»
Reportage ne lui retirera rien de sa paye. de transport par jour. «Ces grèves,
Ouvrier dans le bâtiment, Abdel- ça use vraiment», ajoute-t-il, préci-
A 5 heures du matin, jeudi 23 sep- lah (les personnes rencontrées sant qu’il s’est levé, « comme d’ha-
tembre, le lion de la place Denfert- n’ontpas souhaité donner leur bitude», bien avant l’aube. Si tout
Rochereau, à Paris, dort encore. A nom)fait le même trajet, chaque va bien, il devrait prendre le pro-
l’instar des grévistes : la station de matin: le métro de la gare du Nord chain RER, annoncé à 7 h 20. « Les
métro, où passe la ligne B du RER, à Denfert, puis le RER jusqu’à Anto- grévistes, ils ont de bonnes raisons
est déserte. Le premier à pousser la ny, et enfin l’autobus jusqu’à son de faire ce qu’ils font », n’en répè-
porte du vaste hall d’entrée est un lieu de travail. « La grève, ça te-t-il pas moins.
étudiant, tee-shirt estival et yeux
cernés. Il a un cours à 9 heures à
emmerde un peu. Mais les grévis-
tes, ils ont raison. En plus, ils ne ris-
De tous ceux accostés sur le
quai, patientant devant la voie
Télérama
Massy-Palaiseau, explique-t-il. Pas
de chance. «J’espérais qu’il y aurait
quent rien. Nous, on ne peut pas fai-
re grève : on n’est pas nombreux et
vide, aucun ne stigmatise les gré-
vistes. «Souvent, quand il y a des + l’album
quand même un RER… », murmure
le jeune homme, avant de s’éva-
il n’y a pas de syndicat », dit-il. La
retraite ? Il préfère ne pas y penser.
grèves, on ne sait pas pourquoi. Cel-
le-ci, on sait! La retraite, c’est impor- 7,90 .
nouir dans la nuit. Finalement, il Il aura 50 ans en décembre ; il en tant», souligne Claire, étudiante
ira à Massy à vélo.
«La ligne B, grève ou pas grève,
paraît 60. « Tant qu’on a la santé,
on travaille », sourit-il.
en sciences, qui attend, un livre sur
les genoux, une improbable rame
« Ce n’est pas le sujet
de toute façon, il y a toujours des
problèmes! », relève un homme « De bonnes raisons »
pour Gif-sur-Yvette. « Je partage le
sentiment de révolte des grévistes.
qui fait une photographie,
aux cheveux blancs, assis sur le
quai. Des RER, il y en a pourtant.
«Un sur cinq », assurent les écrans
Assis un peu plus loin, un jeune
homme en blouson, casquette noi-
re et baskets, lui fait écho. Kamara
Mais je regrette qu’il n’y ait pas de
dialogue. Pourquoi le gouverne-
ment a-t-il fermé la porte?», s’inter-
mais le point de vue
lumineux. L’homme hausse les
épaules. «Le patron ne sera pas
aussi travaille en banlieue. Com-
me manutentionnaire. « A 60 ans,
roge la jeune femme. Pour le reste,
«il faut rester zen, pas la peine de
du photographe. » André Kertész
content : normalement, on prend à on est fatigué. Moi, pour l’instant, courir et de s’agiter, conseille-t-elle.
7heures. Je vais avoir au moins une ça va», lâche le jeune homme à cas- Il y a toujours un RER qui finit par
heure et demie de retard. Mais com- quette, âgé de 32 ans. Lui aussi, passer – même si c’est rarement En vente chez votre marchand de journaux.
ment faire autrement? », soupi- comme Abdellah, endure «en aux horaires indiqués !» p
re-t-il, espérant à haute voix qu’on temps normal » environ 3 heures Catherine Simon
0123
Vendredi 24 septembre 2010 France 11

M. Copé lance Martine Aubry avance des propositions


une OPA sur l’UMP pour «une nouvelle République»
A Biarritz, le président du groupe de l’Assemblée Aux Journées parlementaires du PS, la première secrétaire veut dépasser l’antisarkozysme
nie la «guerre des chefs» avec Xavier Bertrand
Pau
Biarritz Sitôt le moment de froid passé, Envoyée spéciale
Envoyé spécial le maître des lieux reprend la

L
main. Il réaffirme clairement son es socialistes ont retrouvé le

P
ourlesjournéesparlementai- objectif : la direction de l’UMP, en moral et l’appétit de victoire.
res de l’UMP, qui ont lieu jeu- vue de la prochaine élection prési- Faceauxdifficultésdugouver-
di 23 et vendredi 24 septem- dentielle : « Nous sommes dans la nement, la présidentielle de 2012,
bre à Biarritz (Pyrénées-Atlanti- dernière ligne droite, qui est celle pensent-ils,estàportéedemains,si
ques), Jean-François Copé, le prési- du prolongement du groupe vers le le parti ne retombe pas dans les
dent du groupe UMP de l’Assem- parti », martèle-t-il. Le vice-prési- vieuxdémons de la division et de la
bléenationaleetmaîtred’œuvrede dentdugroupe, JeanLeonetti, s’ins- démagogie. Maintenir l’unité,
ce rendez-vous, n’a pas fait dans la crit dans son sillage : « Actuelle- dépasser l’antisarkozysme, voilà la
demi-mesure. Tout en affichant ment, l’UMP n’émet aucun son, elle feuillederoutequelePS s’estimpo-
une sobriété de bon aloi – « cette est inaudible », estime le député sée pour les mois qui viennent.
année, le champagne ne coulera des Alpes-Maritimes, auréolé Mais la situation est fragile. Les
pas à flots », insiste-t-il, gardant en d’une étiquette de « sage ». journées parlementaires qui se
mémoire les commentaires qui Un peu plus tard, M. Copé niera sont tenues à Pau les 21 et 22 sep-
avaient accompagné l’édition de toute « guerre des chefs » : « Pour tembre l’ont démontré. Sous une
2008, à Antibes –, il ne laisse rien au qu’il y ait une guerre des chefs, il apparente bonne ambiance, les
hasardpourfairedecerendez-vous faudrait qu’il y ait des chefs. » A ses divergences affleurent. Des propos
une démonstration de puissance. yeux,Xavier Bertrand, le secrétaire du porte-parole, Benoît Hamon,
Comme il en a désormais pris général de l’UMP, ne boxe tout promettanttrois jours auparavant,
l’habitude, il avait convié la presse, simplement pas dans la même aux côtés d’Olivier Besancenot, le
la veille au soir des rencontres par- catégorie: « Relisez “Infinis”, de Pas- leader de NPA, l’augmentation
lementaires. Pas moins de cin- cal” et vous comprendrez », générale des salaires ont failli met-
quante journalistes invités autour lâche-t-il. Il a lancé une OPA sur le tre à mal la belle unité.
de la table. Et pas mal de « recalés ». parti et rien ne saurait l’en empê- François Hollande, candidat
Le « plan médias » qui a précédé cher, estime celui qui, jusqu’à pré- probable aux primaires, veille à
ces journées parlementaires fonc- sent, a pas mal réussi à tirer son l’orthodoxie. Durant deux jours Jean-Pierre Bel, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault à Pau, le 22 septembre. A. GUILHOT/FEDEPHOTO
tionne au-delà de toute espérance. épingle du jeu. l’ancien premier secrétaire a été
Maisalors,le parti, pourquoi fai- omniprésent devant les caméras Aubry est délicat. Il lui faut mainte- fondements » par Nicolas Sarkozy, nale et la refonte du collège électo-
« Inaudible » re ? Pour mener la campagne prési- pour rappeler les socialistes à leur nir la flamme de l’unité, calmer les les institutions mises en danger, le ral du Sénat, elle insiste sur l’indé-
M. Copé veut « du fond, du fond, dentielle et pour imposer un cer- devoir de réalisme. La joute n’a pas impatiencesetprolongerl’impossi- rang et l’image de la France grave- pendance de la justice et la liberté
du fond ». Le programme est vite tain nombre de thèmes qui, aux échappé au premier ministre Fran- blesuspensepourménagerlecalen- ment écornés. Mais, puisque son de la presse. « La République, ce
expédié. Le président du groupe yeux de M. Copé, seront détermi- çois Fillon qui, depuis Nice aux drier de son rival. « Je n’ai pas vu rival François Hollande l’a pressé sont des contre-pouvoirs », insis-
UMP n’attend qu’une chose : qu’on nants pour le quinquennat à venir. journées parlementaires du Nou- Dominique, car il était entre deux de dépasser l’antisarkozysme, la te-t-elle. La maire de Lille veut
l’interroge sur ses intentions, ce S’il se félicite de la réforme des veau centre, a mis en garde les avions. Mais on se parle beaucoup patronne du PS se fait un devoir garantir une justice indépendante
qui ne tarde pas à venir. Soudain, retraites mise en œuvre par le gou- socialistes contre la tentation de se au téléphone Je l’ai eu encore hier », d’énoncer des propositions. en maintenant le juge d’instruc-
un grain de sable vient perturber la vernement et de la fin de la retraite « compromettre avec l’extrême a assuré jeudi 23 septembre Marti- Mme Aubry promet, en cas de vic- tion, en assurant l’indépendance
belle mécanique. Michèle Alliot- à 60 ans, il prévient clairement : gauche ». Il a fallu que François ne Aubry sur RTL. Ont-ils parlé de la toire en 2012, de « construire une des magistrats du parquet dans la
Marie, la ministre de la justice et « La prochaine étape, ce sera les Lamy, le conseiller politique de présidentielle ? « Non, de la situa- conduitedes enquêtes, en transfor-
ancienne députée des Pyrénées-
Atlantiques, déboule sans crier
35 heures. » L’avantage, avec
M. Copé, c’est qu’il ne se cache pas
Martine Aubry renvoie le premier
ministre à ses chantiers pour rame-
tion économique des Etats-Unis ».
Auxjournalistes, la première secré-
L’unité ne tient mant le conseil de la magistrature
en « conseil supérieur de la jus-
gare. « Je suis venue vous souhaiter derrière son petit doigt. « Je parle ner de l’ordre. taire a prévenu : «Quand on se ver- qu’à un fil : au pacte tice », qui ne serait plus présidé par
la bienvenue. Vous êtes chez moi »,
glisse-t-elle en embrassant l’orga-
cash, revendique-t-il. Il ne faut pas
douter de notre sincérité. » Mais
L’unité ne tient qu’à un fil : au
pacte entre les partisans de Marti-
ra, vous ne le saurez pas. »
La patronne du PS est condam-
entre les partisans le président de la République.
Elle prévoit aussi une « grande »
nisateur de la soirée, qui ne goûte qui en doute ? p ne Aubry et ceux de Dominique née au leurre. Elle s’interdit de se de Martine Aubry loi sur la liberté de la presse, actant
guère cet impromptu. Patrick Roger Strauss-Kahn (« DSK »). La rumeur
de la présence du patron du Fonds
présenter contre DSK mais doit se
ménager la possibilité d’être candi-
et ceux de Dominique l’impossibilité de cumuler les fonc-
tions de patron de presse et de diri-
monétaire international (FMI) le date, sans apparaître comme une Strauss-Kahn geant de grand groupe vivant de la

Paris répartit inégalement 15 septembre à Paris a failli trou-


bler la fin des travaux des parle-
mentaires. Les deux rivaux se
alternative par défaut, si le patron
du FMI déclare forfait. Sur ce che-
mintortueux, elle a choisi sa straté-
nouvelle République ». Après l’om-
niprésidence de Nicolas Sarkozy, il
commande publique de l’Etat.
« Nous mettrons fin aux nomina-
tions des responsables de l’audiovi-
ses logements sociaux seraient-ils vus ? Martine Aubry
aurait-elle cédé sa place ? Les
gie : prendre de la hauteur pour
mieuxincarner le rôled’«opposan-
s’agira de « rétablir la séparation
des pouvoirs et permettre au parle-
suel public par le président de la
République », précise-t-elle encore.
conjectures ont repris de plus bel- te responsable » au chef de l’Etat. ment de jouer vraiment son rôle », Les socialistes auront aussi à cœur,
Le maire, Bertrand Delanoë, table le. Descandidats potentiels repren- Arrivée à Pau pour clôturer les « redonner au premier ministre s’ils gagnent, de défaire les princi-
sur 20% de HLM dans la capitale en 2014 nent espoir, d’autres craignent de travaux des parlementaires socia- son rôle de chef de la majorité qui pales réformes de M. Sarkozy :
devoir renoncer à leur ambition si listes, Mme Aubry a appelé à la «séré- gouverne réellement ». Outre la retraite, collectivités territoriales
DSK se décide. nité », à la « dignité » et invoqué « la limitation du cumul des mandats, et bouclier fiscal. Presque un pro-

P
aris compte de plus en plus le aussi les deux freins à la mixité Première secrétaire à la tête d’un gravité » du moment. Selon elle, la l’introduction d’une dose de pro- gramme de candidate. p
de logements sociaux, cer- sociale: la «pénurie foncière dans le parti sans candidat, le rôle de Mme République est « attaquée dans ses portionnelle à l’Assemblée natio- Sophie Landrin
tes, mais ils sont de moins centre de Paris » et l’ «explosion des
en moins bien répartis entre les
arrondissements, selon un rap-
port de la Chambre régionale des
prix de l’immobilier depuis treize
ans ». M. Delanoë incrimine égale-
ment « la forte opposition » de la
En un an, les liens avec les parlementaires se sont resserrés
comptes (CRC) d’Ile-de-France droite parisienne et invoque « la
présenté au conseil de Paris des multiplication des recours sur per- Pau groupe, Jean-Marc Ayrault à l’As- ouvrir un autre front avec les net de François Hollande au secré-
27 et 28 septembre. mis de construire » qui « contribue à Envoyé spécial semblée nationale et Jean-Pierre députés. M. Ayrault et M. Bel qui, tariat du PS, occupe la fonction de
Révélée par l’AFP, cette étude retarder des opérations pourtant Bel au Sénat, a été longuement tous deux, avaient apporté leur secrétaire général du groupe de
que le Monde s’est procurée, salue prévues». Martine Aubry ne s’est pas jointe applaudi. En un an, les relations appui à Ségolène Royal lors de la l’Assemblée. Ce juriste subtil
« la démarche volontariste » de la au chœur des élus du PS qui, au ont considérablement évolué. dernière présidentielle, restent. n’ignore rien des rouages du parti.
Mairie depuis 2001 dont l’effort « Enkystées » soir de leurs journées parlemen- Sans être au beau fixe, elles se Mais les liaisons entre le groupe Il connaît bien, en outre,
financier dépasse celui de l’Etat. Le président du groupe UMP, taires, mardi 21 septembre à Pau sont normalisées. et le parti ne sont pas toujours Mme Aubry, pour avoir travaillé
Mais l’objectif d’une meilleure Jean-François Lamour et Claude (Pyrénées-Atlantiques), enton- Les choses n’allaient pas de soi. bien huilées. Il arrive parfois que dans son cabinet quand elle était
répartition des logements «n’a pas Goasguen, maire (UMP) du 16e ont naient des chants du terroir au L’installation de Mme Aubry à la la Rue de Solférino annonce des ministre de l’emploi, de 1997 à
été atteint», indique la CRC. vivement réagi, mercredi 22 sep- son des bandas et formaient une tête du parti en novembre 2008 initiatives ou fasse état de la posi- 2000. Il aidera grandement à
Alors que la capitale comptaiten tembre, aux accusations de la Mai- joyeuse sarabande. La première portait les stigmates du congrès tion des parlementaires avant lever les méfiances que la premiè-
2008, 178 749 logements sociaux rie : « Les autorités municipales secrétaire n’avait pu se décom- de Reims. Avant l’élection de la que ceux-ci en aient été informés. re secrétaire peut encore nourrir à
soit 15,6 % des résidences principa- n’ont qu’à s’en prendre à elles- mander d’un rendez-vous prévu première secrétaire, M. Ayrault La droite se gausse des députés l’égard du groupe.
les,BertrandDelanoëentendattein- mêmessiellesperdentdevantlestri- de longue date avec le ministre de avait donné des gages, assurant socialistes, caricaturés en simples Mme Aubry le sait : son prédéces-
dre d’ici à 2014le seuil de 20 % exigé bunaux administratifs en face de la culture, Frédéric Mitterrand, que, quel que soit le résultat, le exécutants de la ligne décidée par seur, François Hollande, compte
par la loi SRU d’ici à 2020. Mais le riverains mécontents d’être ainsi pour inaugurer le Musée d’art le parti. encore de nombreux amis chez
rééquilibrage territorial n’est pas
suffisant, selon le rapport. Près de
mis devant le fait accompli », indi-
quent-ils. Pour Jérôme Dubus, élu
moderne de Villeneuve-d’Ascq,
dans l’agglomération lilloise,
Mme Aubry vient Petit à petit, le rapprochement
s’opère. Mme Aubry prend l’habitu-
les députés et les sénateurs. Le
député de la Corrèze continue à
la moitié des logements sociaux se (NouveauCentre)du17e arrondisse- alors que les journées parlemen- presquetous les de de venir presque tous les mar- travailler ses réseaux. Elle a l’intel-
concentre toujours dans les 13e, 19e
et 20e arrondissements et la plu-
ment (10,2 % de logements
sociaux), ce rapport «confirme que
taires socialistes avaient été avan-
cées d’un jour en raison des grè-
mardisà laréuniondu dis à la réunion du groupe de l’As-
semblée nationale. Elle se familia-
ligence de ne pas le prendre de
front et de ménager les deux grou-
part du temps dans les quartiers les inégalités sociales à Paris se sont ves et des manifestations du groupedel’Assemblée rise avec lui. Les rapports y pes pour gagner leur confiance.
périphériques. profondément enkystées ». 23 septembre. gagnent en chaleur. Elle apprécie Pas toujours sans aspérités : ainsi,
Dans les dix arrondissements La CRC constate néanmoins que Lors de la précédente édition, à groupe et lui-même se range- le travail fait par les parlementai- avec les sénateurs, quand elle déci-
lesplus déficitaires – du 1er au9e etle la Ville « ne peut à elle seule répon- Toulouse, la nouvelle première raient au côté de celui ou celle qui res. Certains sont désormais inté- de de limiter le cumul des man-
16e –«l’écartparrapportàlamoyen- dre » aux besoins. La capitale secrétaire avait également fait serait élu. Un gage de « légitimis- grés à la direction nationale du dats. L’explication est houleuse
ne parisienne était plus grand en «concentre 28% de la demande» de l’impasse sur le dîner qui marque me » de la part de celui qui a tou- parti pour conduire les réflexions mais elle finit par entendre les
2007 qu’en 2001 », constate la CRC. logement de l’Ile-de-France « alors traditionnellement un moment jours cherché à préserver le grou- thématiques, comme Michel arguments des sénateurs.
Les 6e, 7e, 8e et 16e arrondissements que son parc ne représente que fort de ces retrouvailles parlemen- pe des luttes de courants. Sapin ou Pierre-Alain Muet sur les Longtemps sceptique, elle s’est
comptaient, en 2007, moins de 18%». La part des demandeurs non taires. L’épisode avait été mal per- Dans l’entourage de Mme Aubry questions économiques et finan- laissée convaincre que la gauche
2,5 % de logement sociaux contre parisiensdanslesfichiers dela Ville çu, comme le signe d’une distan- – qui n’est plus députée depuis cières, Marisol Touraine, François pouvait gagner le Sénat. Le « mon-
26,2% dans le 20e, 31 % dans le 13e et «est passée de 9 % en 1997 à 20 % en ce, entre la patronne du parti et 2002 – certains plaidaient cepen- Brottes ou Alain Vidalies dans les sieur élections » du PS, Christo-
34,8% dans le 19e. 2007», soulignent les juges. Le rap- les élus. dant pour une personnalité plus domaines sociaux et industriels, phe Borgel, travaille désormais en
La mairie fait valoir qu’elle crée port conclu à «la nécessité de parte- Rien de tel cette fois. A son arri- forte à la tête du groupe, jugeant Jean-Jacques Urvoas pour la jus- lien avec le groupe socialiste pour
en priorité des logements à loyers nariat entre l’Etat, la région, la ville vée, mercredi matin, la maire de M. Ayrault « trop mou ». Ayant tice et la sécurité, entre autres. préparer les échéances cantona-
très bas dans les arrondissements et les communes limitrophes » pour Lille a été chaleureusement déjà suffisamment à faire pour Un autre élément va jouer en les et sénatoriales de 2011. En cas
les plus favorisés et des logements remédier aux « disparités» de loge- accueillie et son discours de clôtu- asseoir son autorité à la tête du faveur du rapprochement. Depuis de victoire, ce sera pour elle tout
pour classes intermédiaires dans ments au niveau régional. p re qui comportait un hommage parti, la première secrétaire a fina- novembre 2007, Olivier Faure, bénéfice. p
lespluspopulaires.Maisellerappel- Béatrice Jérôme appuyé aux deux présidents de lement jugé préférable de ne pas l’ancien directeur adjoint du cabi- P. Rr
12 Economie 0123
Vendredi 24 septembre 2010

En hausse En baisse Les cours du jour ( 23/09/10 , 09 h 58 )


Euro 1 euro : 1,3364 dollar (achat)
Airbus Les Champs-Elysées Or Once d’or : 1293,50 dollars
Lufthansa a annoncé, le 22 septembre, l’achat de Avec un loyer annuel de 6 965 euros le mètre car- Pétrole Light sweet crude : 74,87 dollars
40 appareils pour 4,3 milliards de dollars (3,2 mil- ré, l’avenue n’est plus la rue commerçante la plus
liards d’euros). Avec 410 Airbus, la compagnie chère d’Europe. Elle est détrônée, selon Cushman Taux d’intérêt France : 2,693 (àdix ans)
devient la principale cliente de l’avionneur. & Wakefield, par New Bond Street, à Londres. Taux d’intérêt Etats-Unis : 2,551 (à dix ans)

Le secteur bancaire
allemand continue
de panser ses plaies
Fusions de banques régionales, acquisitions côté privé,
aide publique: le modèle se restructure dans la douleur
Berlin qui jugent le modèle bancaire alle- crise, n’est aujourd’hui plus un
Correspondance mand trop décentralisé, voire débat d’experts. « Les banques
dépassé, a-t-elle fini par porter ? régionales n’ont pas de modèle éco-

L
e système est encore fragile. Non, répond Henrik Uterwedde, nomique viable à long terme »,
Deux ans après le choc de la économiste à l’institut franco-alle- explique Stefan Stein, directeur de
faillite de la banque américai- mand de Ludwigsburg. « [Il] est l’institut finance et crédit de l’uni-
ne Lehman Brothers, le paysage considéré comme ayant fait ses versité de la Ruhr.
bancaire allemand, très morcelé, preuves», explique-t-il. Dimanche 19 septembre, le
est loin d’avoir terminé sa mue. Les Même après le choc de la crise, ministre de l’économie, Rainer
effets conjugués de la reprise éco- qui a ébranlé le pays, il y a peu de Brüderle,aenfoncéleclouetsuggé-
nomique et des accords Bâle III chances que l’Allemagne remette ré de réduire leur nombre à deux,
devraient contribuer à l’accélérer profondément en cause son systè- au risque de froisser leurs proprié-
fortement. Et, pendant que l’Etat me dit des « trois piliers », qui fait taires, les caisses d’épargne, et sur-
fédéral joue les pompiers pour coexister un secteur privé, qui ne tout, les fiers Etats régionaux.
secourir les établissements conva- contrôle que 42 % du marché, un
lescents, un mouvement de fusion, secteur public très réglementé, Le vent a tourné
côté public (banques régionales), et composé du réseau des caisses Certainsétablissementsontsen-
d’acquisition, côté privé (Deutsche d’épargne et des banques régiona- ti le vent tourner. Avant le sommet
Bank-Postbank) est amorcé. les (45 % du marché), et des établis- qui doit réunir, mardi 28 septem-
La critique récurrente de cer- sements coopératifs et mutualis- bre, les responsables des banques
tains experts libéraux et étrangers, tes (13%). Ce système, historique et régionales autour du ministre des
considérécomme adapté au modè- finances, Wolfgang Schaüble, deux
le économique allemand fondé sur d’en elles, la WestLB (Düsseldorf) et
LES ONZE PLUS GRANDES BANQUES le mittelstand – l’entreprise de laBayernLB (Munich), ont annoncé
ALLEMANDES SELON LEUR BILAN taille moyenne –, explique pour- vouloir fusionner avant la fin de
en milliards d’euros quoi, outre-Rhin, les banques sont l’année.Unefaçondegarder l’initia-
Deutsche Bank 1 500 peu rentables et peu capitalisées tive pour ces deux banques qui ont Joseph Ackermann, président de la Deutsche Bank, le premier établissement
par rapport aux autres établisse- amassé le plus d’actifs toxiques. privé allemand du secteur, lundi 13 septembre à Francfort. MICHAEL PROBST/REUTERS
Commerzbank 844 ments européens. Bruxelles et Berlin ont déjà expri-
LBBW 411 Une chose est sûre : rien ne sera mé leurs réticences quant à la créa- (OPA) sur les 30,6 % de capital flot- l’ouverture de la Bourse de Franc- voler au secours de ses établisse-
Kreditanstalt für plus pareil pour les banques régio- tion d’un établissement, qui tant de la banque postale, dont elle fort, mercredi, le titre Deutsche ments en difficulté. Le fonds fédé-
Wiederaufbau 400 nales, ces fameuses Landesbanken, deviendrait la troisième banque détient déjà 30 %, acquis en 2008. Bank cédait 8,35 %, à 41,02 euros. Il ral de soutien au secteur bancaire
DZ Bank 388 qui payent encore cher le prix de du pays, à partir de ces deux grands Pour la Deutsche Bank, l’objectif avait déjà perdu 4,54 % la veille, (Soffin),aannoncé,mercredi,lever-
leur aventurisme financier. corps malades. de cette opération est d’augmenter après que la banque a averti d’une sement de 2,08 milliards d’euros
Unicredit Bank 363
Renfloués à coups de dizaines de Côté privé, le processus de sesactivités debanque de détail – la perte au troisième trimestre. supplémentaires de capitaux frais
Hypo Reak
Estate Holding 359 milliards d’euros par le contribua- concentration, quoique plus rapi- banque postale est le premier éta- Quant aux autres banques pri- à Hypo Real Estate (HRE), banque
ble, ces établissements, au nombre de, n’est pas exempt de difficultés. blissement coté outre-Rhin sur ce vées, elles sont loin d’être sorties nationalisée en 2009 pour éviter la
BayernLB 338
de huit, ont perdu de leur crédibili- Doter l’Allemagne d’un champion plan –, et d’être moins dépendante d’affaire. Si l’Etat fédéral espère faillite. Cette nouvelle injection de
WestLB 242 tépourleurgoût immodérédespla- bancaire international, c’est bien des fluctuations des marchés. Pour pouvoir sortir du capital de la Com- capitaux permettra notamment
NordLB 238 cements risqués à l’étranger et la l’ambition de Joseph Ackermann, financer l’OPA, elle a effectué une merzbank, qui appartient à 25 % au de financer la « bad bank » créée
faiblesse de leurs mécanismes de patron de la Deutsche Bank, qui a augmentation de capital record de contribuable, d’ici trois à quatre par HRE pour « parquer » ses actifs
Postbank 4,8 contrôle.La question deleur utilité, annoncé, le 13 septembre, vouloir 10,2 milliards d’euros, aussitôt ans, selon les prévisions du minis- à risques. p
SOURCE : BUNDESBANK qui avait déjà été soulevée avant la lancer une offre publique d’achat sanctionnée par les marchés. A tre de l’économie, il continue à Cécile Boutelet

La banque du Vatican soupçonnée d’avoir Paris défend la création d’un «forum


violé la nouvelle loi antiblanchiment agricole» pour stabiliser les cours
La justice enquête sur un transfert de fonds de 23millions d’euros La lutte contre la spéculation sera l’une des priorités du G20

L
Rome Pour le Vatican, qui a renouvelé Amer, M. Gotti Tedeschi, soute- a France s’est mise en tête de création d’un « forum de stabilité nationales incohérentes et aggra-
Correspondant sa confiance au président de la ban- nu par les autorités vaticanes, sou- s’attaquerà la spéculation sur agricole». Adossé auG20 mais pou- vant la situation lors d’une crise ».
que et pour M. Gotti Tedeschi l’af- tient que l’argent saisi par la justice lesmatières premièresagrico- vant intégrer d’autres Etats que les La décision de Moscou début

P
as de chance, vraiment pas faire tombe mal. Elle fait ressurgir «concerne un mouvement de fonds les. Elle veut faire de la régulation membres de cette instance, ce août d’instaurer un embargo sur
de chance. Mercredi 22 sep- du passé les ombres et les intri- de l’IOR vers l’IOR ». « Nous avons, de ces marchés l’une des priorités forum permettrait de favoriser ses exportations de céréales qui a
tembre, le quotidien du Vati- gues de l’affaire Paul Marcinkus dit-il, simplement transféré de l’ar- de sa présidence du G20, qui débu- « la transparence » des informa- entraîné une flambée des cours du
can L’Osservatore Romano a du nom du cardinal romain qui gent pour l’investir dans des obliga- tera en novembre. « Comme sur la tions sur l’état des stocks, sur les blé est dans toutes les têtes.
publié des extraits de la préface dirigeait l’IOR dans les années tions allemandes. » Se disant politique agricole commune [PAC], éléments déterminants contri- « L’idée est qu’il y ait un peu plus de
écrite par le numéro deux de la 1980. A cette époque, le prélat amé- « humilié et mortifié », agitant la la France veut être moteur sur cette buant à l’élaboration des prix (évo- concertation. Et même si la déci-
curie, le cardinal Tarcisio Bertone, ricain surnommé « le banquier de menace d’une démission, il veut question », a martelé, mercredi lution des matières premières, des sion d’un gouvernement se justifie,
pour la réédition du livre d’Ettore Dieu », avait été mis en cause dans voir dans sa mise en cause une 22 septembre, le ministre de l’agri- l’objectif est qu’elle soit partagée et
Gotti Tedeschi Denaro e paradiso
(« L’argent et le paradis »).
l’enquête sur la faillite de la ban-
que Ambrosiano dont le dirigeant
manière indirecte « d’attaquer le
Vatican» et le Pape. «Nous sommes
culture Bruno Le Maire en présen-
tant Regards sur l’avenir de l’agri-
L’objectif que les Etats anticipent et en mesu-
res ensemble les conséquences »,
La veille, son auteur, également Roberto Calvi avait été retrouvé sur la sellette au moment où nous culture, un ouvrage rassemblant de la France relève M. de Boissieu.
président de l’Institut pour les
œuvres de Religion (IOR), soit la
pendu sous un pont de Londres.
Actionnaire de l’Ambrosiano,
travaillons sur les normes anti-recy-
clage », ajoute-t-il sans en dire plus.
les contributions d’un groupe de
réflexion pluridisciplinaire mis en
est de promouvoir MM. Jouyet, de Boissieu et
Guillon appellent aussi à un
banque du Vatican, a été mis sous l’IOR avait perdu dans cette opéra- Fondé en 1942 pour assurer la place en février dernier. la prévention meilleur encadrementdes transac-
enquête pour violation de la nou-
velle loi italienne contre le blanchi-
tion plus de 1 milliard de dollars. conservation et l’administration
de biens mobiliers et immobiliers
« La régulation des marchés
financiers initiée en 2008 ne per-
et la gestion des crises tions sur les marchés à terme agri-
coles. Créés à l’origine pour per-
ment ainsi que le vice directeur, « Humilié et mortifié » confiés à l’église, l’IOR, placé sous la mettra pas à elle seule de réguler les agricoles mondiales mettre aux agriculteurs ou aux
Paolo Cipriani. Depuis le Vatican était bien per- responsabilité du cardinal Bertone marchés agricoles. Une meilleure industriels de se couvrir contre un
La justice reproche aux deux suadé d’avoir retrouvé les chemins et doté de deux conseils de sur- organisation des marchés physi- coûts de production…), sur les opé- risque de fluctuation des prix – par
hommes de n’avoir pas indiqué le dela vertu,même sil’IOR estentou- veillance (un laïque, l’autre compo- ques est indispensable », a appuyé rateurs intervenant sur les mar- exemple en vendant dès aujour-
mandataire ainsi que l’objectif ré d’une double muraille de secret : sé de prélats dont le cardinal fran- le président de l’Autorité des mar- chés agricoles. « S’il y a de la spécu- d’hui la production de la future
d’un mouvement de fonds en pro- celui qui touche au Saint-Siège en çais Jean-Louis Tauran) possède un chés financiers (AMF), Jean-Pierre lation sur les marchés agricoles, campagne de blé –, ces marchés
venance de l’IOR de 23 millions général et l’autre qui regarde les patrimoine estimé à 5 milliards Jouyet. Ce dernier est l’auteur, c’est parce qu’il y a de l’opacité », financiers sont désormais très pri-
d’euros déposés sur un compte- opérations financières. La nomina- d’euros. avec Christian de Boissieu, prési- insiste M. Jouyet. Pour le président sés par nombre d’opérateurs, pas
courant dans une agence romaine tion de M.Gotti Tedeschi, spécialis- La banque a son siège à deux pas dent du Conseil d’analyse écono- de l’AMF, l’objectif est bien de «pro- spécialement spécialisés dans
de la banque Credito Artigiano. te de l’éthique de la finance, venu des appartements privés du pape. mique, et Serge Guillon, contrô- mouvoir la prévention et la gestion l’agriculture. Aussi, pour « préve-
Sur ce total, 20 millions d’euros de la banque espagnole Santander Elle ne possède pas de filiales mais leur général économique et finan- des crises agricoles mondiales ». nir les manipulations et abus de
devaient être transférés vers une il y un an, manifestait la volonté du compte un distributeur automati- cier, de propositions visant à « pré- Non de développer une régulation marché », les auteurs préconisent,
filiale en Allemagne de la banque plus petit Etat du monde d’entrer que dans l’enceinte du Vatican. Les venir et gérer l’instabilité des mar- économique destinée à organiser notamment, la mise en place
JP Morgan et le reste vers une autre dansla listeblancheduGAFI,l’orga- instructions sont écrites en latin de chés agricoles ». les marchés de façon permanente. d’une limitation des positions pri-
banque italienne (Banca del nisme international créé pour lut- messe. Une manière sans doute de Déplorant le « déficit de gouver- Ce « forum de stabilité agricole » ses par ces investisseurs pour frei-
Fucino). Ces fonds ont été saisis ter contre le blanchiment et le rapprocher l’argent du paradis.p nance mondiale face à l’ampleur devrait aussi permettre d’« éviter ner la spéculation. p
par la justice. financement du terrorisme. Philippe Ridet des enjeux », ceux-ci appellent à la le développement des initiatives Laetitia Van Eeckhout
0123
Vendredi 24 septembre 2010 Economie 13

Lamobilisationdes«Lejaby»faceàune La Ligue de football


directionqui«nefaitpasdansladentelle» professionnel veut
Le propriétaire autrichien justifie les délocalisations par des coûts de production trop élevés
lancer sa propre
Reportage
Rillieux-la-Pape (Rhône)
chaîne sur la TNT
Envoyé spécial
Le retrait d’Orange oblige à une réorganisation

D du système des droits télévisés


epuis quelques jours, le siè-
ge du fabricant de lingeries
Lejaby ressemble à un

L
camp de vacances fréquenté quasi aLigue de football profession- football dont il dispose jusqu’en
exclusivement par des femmes. A nel (LFP) s’apprête à lancer sa juin2012. C’est-à-dire que ce retrait
l’entrée de l’établissement, situé à propre chaîne de télévision. coûteraàOrange406millionsd’eu-
Rillieux-la-Pape, dans la banlieue L’organisme qui rassemble les ros, qu’il doit verser jusqu’à la fin
nord de Lyon, « Cathy », Fabienne clubs français à statut profession- du contrat. De son côté, Canal+,
et deux autres collègues jouent à la nel (soit les vingt clubs de la serait prêt à distribuer cette future
coinche. Sur une autre table dres- Ligue 1, les vingt clubs de la Ligue 2 chaîne. La filiale de Vivendi a, en
séeàdeuxenjambéesdelàsedispu- et six des vingt clubs du National) effet, intérêt à maintenir l’attracti-
te une partie de « Triominos ». va déposer d’ici le 15 octobre, un vité du football français, son princi-
Devant la grille, quelques femmes dossier de candidature auprès du pal produit d’appel pour conquérir
esquissent des pas de danse en Conseil supérieur de l’audiovisuel et fidéliser ses abonnés.
ligne. « On fait le Madison », lance (CSA) dans le cadre de l’attribution Canal+propose decommerciali-
l’une d’elles, en retenant ses longs des fréquences de la télévision ser cette chaîne avec Foot +, son
cheveux bruns de la main. Deux numérique terrestre payante. Les offre de paiement à séance qui
tentes ont été plantées sur un bout auditions des candidats auront compte près d’un million d’abon-
de pelouse. Un camping-car sta- lieu en décembre pour un démar- nés. Canal+ propose aussi de la dis-
tionne dans l’enceinte de la société, rage de la chaîne début 2011. tribuer, en option, autour de
parmi les véhicules du personnel. Avec cette chaîne, l’objectif de la 5 euros par mois, à tous ses abon-
Mais on n’est pas ici pour rigo- Ligue est simple : compenser la nés.Grâceàcemontage,laLFPpour-
ler, comme le suggèrent les slo- baisse annoncée des droits de rait tabler au total sur 100millions
gans inscrits sur plusieurs bande- Les salariés de Lejaby occupent le siège du fabricant de lingerie, à Rillieux-la-Pape (Rhône), retransmission du football. Ceux- d’euros de recettes annuelles.
roles : « Non à la délocalisation », depuis le 16 septembre, pour protester contre un plan social en cours. PHILIPPE DESMAZES/AFP ci sont détenus par Orange et
« Lejaby ne fait pas dans la dentel- Canal+ jusqu’en juin2012. Les deux « Situation de monopole »
le »… Le 16 septembre, plusieurs le française. Racheté au milieu des experts, parmi lesquels le cabinet trois établissements est toujours à groupes versent à eux deux En contrepartie de la bonne
dizaines de salariées ont décidé années 1990 par l’américain War- Syndex, qui a conclu à la profitabi- l’ordre du jour. La direction n’a pas 668 millions d’euros par an. Mais volonté de Canal+, le prochain
d’occuper les lieux pour protester naco, le groupe, qui coiffe les mar- lité de Lejaby, même si le groupe donné suite aux nombreuses Orange a fait savoir qu’il se retirait appel d’offres pour l’attribution
contre le projet de fermeture de ques de sous-vêtements féminins conserve les trois sites promis à contre-propositions qui lui ont été du jeu. Sa diversification dans les des droits organisé en 2011 pourrait
trois ateliers implantés à Bellegar- Lejaby et de maillots de bain pour une disparition prochaine. Sont soumises : rebâtir le projet de res- contenus audiovisuels a vécu. Sté- entériner cette situation. Au pre-
de-sur-Valserine (Ain), Bourg-en- femmes Rasurel, a traversé plu- également mises en avant les com- tructuration en lançant d’abord phane Richard, le patron d’Orange mier tour, il serait déclaré infruc-
Bresse et Le Teil (Ardèche). Annon- sieurs périodes difficiles. Plans pétences pointues de la main- un plan de départs volontaires ne souhaite plus dépenser 203 mil- tueux faute de candidats. La Ligue
cée au début du printemps, cette sociaux, fermeture d’usines dans d’œuvre, dont un peu plus de 20 % avant d’identifier les sites à fer- lions d’euros par an dans le foot- négocierait de gré à gré avec
décision entraîne la suppression l’Isère et dans la Loire… est âgée d’au moins 55 ans. mer, préserver l’atelier de Bourg- ball. Mais ce retrait n’est que partiel Canal+. Son seul client.
Propriétaire depuis deux ans de Depuis le mois d’avril, les élues en-Bresse en accueillant le person- car Orange devrait rester à nou- Mais le projet de chaîne de la LFP
Leséluesdu personnel la société, l’autrichien Palmers
sabre dans les effectifs pour préser-
du personnel ont donc pris leur
bâton de pèlerin afin de défendre
nel de Bellegarde…
Au fil des jours, les revendica-
veau candidat à l’attribution des
droits de diffusion du football sur
ne fait pas l’unanimité. Présenté
lors de la commission marketing
ont pris leur bâton ver sa compétitivité pénalisée par l’idée que le « made in France » a tions se sont élargies à d’autres le mobile. La facture d’Orange de la LFP, le 9 septembre, il n’a pas
de pélerin afin un«coûtminutedeproductionqua-
tre fois plus élevé» dans l’Hexagone
encore un avenir. « C’est la ques-
tion de fond, souligne Nicole Men-
sujets que l’emploi. Désormais, il
est aussi question de réclamer une
serait alors ramenée à 60 millions
d’euros par an. C’est un trou de
rassuré les clubs de Ligue 1. « Je ne
suis pas sûr que ça soit la solution »,
de défendre l’idée que que dans les pays du Maghreb, dez, de la CFDT. Pourquoi a-t-on primedelicenciement«supra-léga- 150millionsd’eurosque devrabou- a déclaré, mardi 21 septembre, Jean-
le « made in France » selon la direction. Ces écarts sont
d’autant plus insupportables, ajou-
sacrifié l’habillement ? Qu’est-ce
que l’on veut laisser sur notre terri-
le » (c’est-à-dire qui s’ajoute à celle
prévue par la loi). Mercredi 22 sep-
cher la LFP. Pour combler ce man-
que à gagner, la Ligue s’est d’abord
Claude Dassier, président de l’OM,
le club le plus diffusé par les télévi-
a encore un avenir te-t-elle,que«30%desvolumesven- toire aux générations futures ? » tembre, les syndicats ont avancé le tournée vers Canal+, qui verse déjà sions. Pour les clubs, avec le départ
dus par Lejaby sont encore fabri- Réunion au ministère de l’indus- chiffre de « 20 000 euros par per- 465 millions d’euros par an. « Je ne d’Orange, Canal+ retrouve sa
de près de 200 emplois sur envi- qués sur le territoire national, trie, rencontre avec la styliste sonne plus 1 000 euros par année suis pas la mutuelle sociale du foot- « situation de monopole ». Ils vou-
ron 650. A terme, le groupe ne gar- contre 5 % maximum pour la Agnès b. qui milite pour l’adop- d’ancienneté », rapporte Marie- ball français », a répondu Bertrand draientque«Canal+assumesesres-
dera que son siège à Rillieux-la- concurrence».Le secteurdelalinge- tion d’une charte de bonne condui- Christine Rochon,de la CGT. Requê- Méheut, PDG de Groupe Canal+, le ponsabilités », c’est-à-dire que la
Pape et l’unité de production d’Ys- rie féminine a subi un recul de son te entre les donneurs d’ordres du te rejetée par le patron du siège. 9 septembre, devant la commis- chaînecryptéepaie l’intégralité des
singeaux, en Haute-Loire – fief du chiffre d’affaires en 2009, d’après luxeet les derniers façonniersfran- Jeudi matin, les représentantes sion marketing de la LFP. droits. Les clubs sont devenus, en
secrétaire d’Etat à l’emploi, Lau- l’Institut français de la mode, ten- çais,manifestations, actionsen jus- du personnel se disaient décidées In fine, c’est Orange qui pourrait effet, très dépendants des droits
rent Wauquiez. dance qui s’est poursuivie sur les tice pour obtenir l’annulation du à poursuivre leur action tant qu’il débloquer la situation. L’opérateur télévisés: ceux-ci constituent 58 %
Fondé en 1930, Lejaby a long- sept premiers mois de 2010. plan de réorganisation… n’y aurait pas d’« avancées ».p téléphonique est prêt à apporter à de leurs recettes. Pour convaincre
temps fait partie de ces entrepri- Mais ces arguments ne convain- Pour l’heure, toutes ces initiati- Bertrand Bissuel la future chaîne de la Ligue les les clubs, deux cabinets d’audits
ses familiales qui ont contribué au quent pas les salariées. Leurs repré- ves n’ont pas donné grand-chose. avec Laurent Guigon 320 000 abonnés d’Orange Sport, ont été mandatés par la LFP. p
rayonnement de l’industrie texti- sentantes ont fait appel à des L’arrêt définitif de l’activité dans (à Bourg-en-Bresse) ainsi que les droits de diffusion du Guy Dutheil

A Chypre, le groupe français Saur inaugure l’une des Finance


La taxe bancaire devrait rapporter
plus grandes usines de recyclage d’eaux usées d’Europe à l’Etat 504millions d’euros en 2011
La taxe sur les banques qui visera les activités les plus risquées de ces éta-
Le pays, en insécurité chronique d’approvisionnement, bénéficie de financements européens blissements et que le gouvernement français doit inscrire dans son bud-
get 2011 rapportera 504 millions d’euros à l’Etat en 2011, 555 millions en
2012 et 810 millions en 2013, a indiqué la ministre de l’économie Christi-
Vathia Gonia (Chypre) pre. Mais cette bénédiction de la L’usine, mise en eau début cos Kyrou, directeur exécutif du ne Lagarde aux Echos, jeudi 23 septembre. Elle s’appliquera à « une ving-
Envoyée spéciale plus haute autorité morale de l’île 2010, ne fonctionne, pour l’ins- Development Water Department taine de banques, établissements de crédits et entreprises d’investisse-
est de nature, dans cette circons- tant, faute de demande, qu’à 20 % du ministèrechypriote de l’agricul- ment » et « frappera les banques françaises, au titre de leur activité inter-

L
’inauguration d’une station tance, à rassurer les habitants réti- de sa capacité de 22 000 mètres ture, des ressources naturelles et nationale ; les étrangères, au titre de leur activité française ». – (AFP.)
d’épuration des eaux est, à cents, comme partout, à se servir cubes par jour. Il faut en effet de l’environnement.
Chypre, un événement d’une d’une eau sale recyclée. convaincre les habitants d’aban- La technique du « re-use » se Industrie
grande importance. L’île est en
« stress hydrique », c’est-à-dire en
La station traitera les eaux
usées pour les rendre immédiate-
donner leur système individuel de
fosse septique et de se raccorder
développe à grande échelle,
depuis une dizaine d’années, dans Les faillites d’entreprises au plus haut
insécurité chronique d’approvi- ment réutilisables selon un procé- au nouveau réseau, ce qui entraîne les pays touchés par les pénuries Le nombre de défaillances d’entreprises (hors auto-entrepreneurs)
sionnement. Lors de la sécheresse dé mis en œuvre par la société fran- des frais de branchement et majo- d’eau et suffisamment riches ou devrait atteindre le niveau record de 65 900 en 2010 en hausse de 2 %
de 2008, l’eau n’a été distribuée çaise Saur et sa filiale d’ingénierie rera, bien sûr, leur facture d’eau du aidés pour se l’offrir. L’Etat de Cali- par rapport à 2009, selon les estimations de l’assureur-crédit Euler Her-
que seize heures par semaine ! Les Stereau. Il s’agit de membranes en coût même de l’assainissement. fornie a été précurseur, puis l’Aus- mes. En 2011, le nombre de défaillances diminuerait de 5 % tout en
pluies du printemps 2010 ont un plaques qui filtrent les effluents, tralie, Israël ou l’Etat de Singapour demeurant à un niveau élevé de 62 700. Sur les douze derniers mois,
peu rechargé les réserves des barra- ce qui permet d’obtenir, à moin- qui a, lui, mis en place une politi- à fin août 2010, le nombre de défaillances s’est établi à 63 730, ce qui cor-
ges, mais la situation reste critique dre coût, une eau de qualité, « pas La technique que volontariste dite des quatre respond à environ 240 000 emplois. – (AFP.)
devant une demande croissante
des 700 000 Chypriotes et des
vraiment potable mais “baigna-
ble” », précise Bruno Aymar, son
du «re-use» robinets (four taps) : le captage,
l’importation, le dessalement Marchés L’or bat un nouveau record, l’euro au plus haut
2,5 millions de touristes accueillis ingénieur-concepteur. Outre la se développe à grande d’eau de mer et le recyclage. depuis cinq mois face au dollar
chaque année.
Le 14 septembre, à Vathia
construction du site avec un entre-
preneur chypriote, Iacovou Bro-
échelle, depuis une « Les usines de dessalement ont
un peu moins de succès car elles
Le prix de l’or a atteint, mercredi 22 septembre, le niveau sans précé-
dent de 1,295 dollar l’once, au lendemain d’une réunion de la Réserve
Gonia, à 30 kilomètres au sud de la thers, un marché de 20 millions dizaine d’années, s’avèrent très consommatrices fédérale américaine (Fed), qui s’est dite prête à de nouvelles mesures
capitale, Nicosie, se sont donc
déplacés le président de la Républi-
d’euros, la Saur a en charge son
exploitation pendant dix ans,
dansles pays touchés d’énergie, ce qui pèse sur les coûts
d’exploitation », analyse Philippe
pour soutenir une reprise encore vacillante. L’euro, lui, a dépassé
1,34 dollar pour la première fois depuis cinq mois, face à un billet vert
que, Dimitri Christofias, la maire pour un montant de 1 à 1,5 million par les pénuries d’eau Berrozpe,chargé des contrats inter- plombé par les annonces de la Fed. – (AFP.)
de Nicosie, Eleni Mavrou, et Sa Béa- d’euros par an. nationaux chez Stereau. La France
titude l’archevêque orthodoxe L’eauainsi produite servira àl’ir- « L’intérêt d’une eau recyclée est s’y met également et vient, par Conjoncture Le moral des industriels français
Chrysostomos II. « L’usine, la plus rigation des cultures de légumes double : les agriculteurs ne crain- arrêté du 31 août 2010, d’autoriser a encore progressé en septembre
importante de ce type en Europe, et de fruits, et les agriculteurs du dront plus d’en manquer pour irri- l’usage de l’eau recyclée dans les Le moral des industriels français a continué de progresser en septem-
financée grâce à des prêts euro- village Patomia, voisin, en seront guer régulièrement leurs cultures, cultures. Des villes balnéaires, bre, prenant un point à 98 points par rapport au dernier chiffre publié
péens, déploie les techniques les les premiers bénéficiaires. A plus et ils ne puiseront plus dans la res- comme Le Guilvinec (Finistère), en juillet, a annoncé l’Insee, jeudi 23 septembre. Cet indicateur synthéti-
plus avancées », s’est félicité le chef long terme, elle alimentera les source naturelle, préservant ainsi ont adopté cette technique pour que du climat des affaires dans l’industrie manufacturière avait chuté
de l’Etat. Le pope a béni le bâti- réservoirs, retenues d’eau et barra- l’eau fraîche pour la consomma- rejeter en mer une eau nettoyée. p tout au long de la récession, jusqu’à un plus bas historique de 70 points
ment, comme c’est l’usage à Chy- ges, même distants. tion domestique », se félicite Kyria- Isabelle Rey-Lefebvre en mars 2009. – (AFP.)
14 Economie Vendredi 24 septembre 2010
0123

Le point de vue des chroniqueurs de l’agence économique

Reuters Breakingviews Ecofrictions


Le Vatican a toujours un problème Des élus appellent EDF à plus de «patriotisme»
à régler avec Mammon
L
es élus socialistes de la région du Creusot qui est actionnaire d’EDF, ça va marcher ensem- de vapeur. Certains ont déjà été remplacés ces
et de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire)ne ble », avait-il insisté. dernières années. Et si Areva reste « notre parte-
décolèrent pas contre EDF. Objet de cette « Nous en appelons donc à Monsieur le prési- naire industriel historique », indique-t-on, il

E
ttore Gotti Tedeschi a tou- sur une réaction de défense contre poussée d’humeur : la décision de l’entreprise dent de la République, écrivent les deux élus, faut s’ouvrir à d’autres fournisseurs. EDF vient
jours été fidèle au Vatican. Il l’opération « mains propres » qui publique de diversifier ses fournisseurs de gros pour que ses déclarations sur l’avenir du nucléai- de lancer un appel d’offres européen pour envi-
a dit, et écrit, que la crise voyait des juges se dresser contre composants pour centrales nucléaires, notam- re et la politique industrielle se traduisent en ron 44 nouveaux générateurs.
mondiale pouvait largement s’ex- la corruption du pouvoir. ment les générateurs de vapeur fabriqués par actes. » M. Billardon ajoute, dans Le Parisien du Cette attaque des élus, à laquelle EDF refuse
pliquer par le non-respect des pré- Les accusations portées cette une quinzaine de constructeurs dans le monde. mercredi 22 septembre, qu’il est inacceptable de répondre, vient au moment où Areva et EDF
ceptes de l’Eglise sur la vie en semaine contre la banque du Vati- Et donc de ne plus les commander uniquement de « réaliser de petites économies » quand il essayent, dans le cadre de groupes de travail
général et la sexualité en particu- can n’ont certes rien à voir, dans au groupe français Areva, dont les usines et cel- s’agit du nucléaire et qu’EDF doit « s’assurer des communs, de répondre à la demande formulée
lier : il voit en effet dans la baisse leur ampleur, avec l’affaire Banco les de ses sous-traitants font vivre des milliers approvisionnements irréprochables ». Comme par M. Sarkozy lors du conseil de politique
de la natalité la cause principale Ambrosiano. Mais elles viennent de personnes dans ce bassin d’emploi baptisé nucléaire du 27 juillet : créer un « partenariat
des problèmes économiques et
financiers de l’Occident.
rappeler que le Vatican, aussi petit
soit-il, est aussi un Etat qui a des
« Pôle nucléaire Bourgogne ».
«Il semble qu’EDF s’inscrive dans une logique
Depuis 2004, le groupe public stratégique » entre les deux fleurons du secteur
incluant les équipements pour centrales
Il y a unan, ce patron de la bran- intérêts à défendre, parfois puis- de dumping social, l’amenant à préférer un par- a choisi de diversifier nucléaires.Ce problème – un de plus– a-t-il pour
che italienne de Santander, la gran-
de banque espagnole, fut nommé
sants. La banque du Vatican
dépend du Saint-Siège, mais elle
tenariat avec la Russie ou le Japon, plutôt
qu’avec Areva », s’indignent Christophe Siru-
ses fournisseurs pour autantlieud’être ?Arevacherchedes clientspar-
tout dans le monde pour vendre son combusti-
par le pape Benoit XVI à la tête de doit se soumettre aux lois des gue, député et maire de Chalon-sur-Saône, et renforcer son portefeuille ble, ses réacteurs ou ses services recyclage des
la banque du Vatican avec la mis- pays où elle opère. D’où l’interven- André Billardon, maire du Creusot, dans un matières nucléaires. EDF fait de même pour ses
sion de nettoyer l’institution. tion des autorités italiennes. communiqué commun. Ils jugent que ce choix il l’a fait dans les années 1970-1990 avec Frama- fournisseurs, notamment dansle secteur straté-
C’était suggérer que le nettoyage fait peser une triple menace : sur l’« emploi», la tome pour les dix-neuf centrales aujourd’hui gique de l’uranium alimentant ses 58 réacteurs.
était nécessaire. Il faut croire que «sécurité » et l’« environnement ». exploitées dans l’Hexagone. Si Areva assure une part encore importante
le nouveau président ne fut pas La Banque d’Italie, Si leur inquiétude est réelle, le calcul politi- Mais la réalité du marché nucléaire a profon- de l’approvisionnement d’EDF, elle ira en dimi-
assez rapide : la justice italienne,
agissant sur des informations
enquête que n’est pas absent de leur démarche. Ils rap-
pellent Nicolas Sarkozy aux engagements qu’il
dément changé depuis dix ans. La relance de la
construction de centrales dans le monde crée
nuant.Depuis 2004,EDF metenœuvreune poli-
tiquede diversification deses fournisseurspour
fournies par la Banque d’Italie, sur une possible a pris, le 3 septembre, lors de sa visite dans une des tensions dans la fabrication de grands com- renforcer son portefeuille (Canada, Kazakhstan,
enquête sur une possible viola-
tion des lois antiblanchiment par
violation des lois usine de composants nucléaires à Montbard
(Côte-d’Or). Le chef de l’Etat avait invité EDF et
posants, plaide-t-on chez EDF, où l’on veut s’as-
surer qu’ils seront livrés en temps et en heure.
Australie). Y compris pour certaines étapes de la
fabrication du combustible, où il fait appel au
M. Gotti Tedeschi et son bras droit. antiblanchiment Areva à arrêter de « s’affronter » et à coopérer Le groupe a en effet décidé, sous le contrôle de groupe canadien Cameco ou au russe Tenex. Les
Il y a plus de trente ans, le scan- plus étroitement pour renforcer la filière l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), de porter la nostalgiques de la vision « pompidolienne » de
dale de Banco Ambrosiano, dont Il se murmura il y a trente ans nucléaire française, dans le droit fil des recom- durée d’exploitation de ses centrales à 40 ans, filières industrielles franco-françaises le regret-
la banque du Vatican était un qu’une partie de l’argent « dispa- mandations du rapport Roussely (Le Monde du voire 60 ans. Pour cela, il doit notamment chan- tent, mais c’est ainsi : le marché nucléaire s’est
actionnaire important, secoua ru » (plus de 1 milliard de dollar- 29 juillet). « Il se trouve que c’est l’Etat qui est ger une pièce essentielle et coûteuse (avec la lui aussi mondialisé. p
dans ses profondeurs l’establish- s…) avait servi à financer le syndi- actionnaire d’Areva, il se trouve que c’est l’Etat chaudière) de l’îlot nucléaire : les générateurs Jean-Michel Bezat
ment italien. La saga mêla corrup- cat polonais Solidarité, alors enga-
tion politique, implications gé dans une lutte inégale contre
mafieuses et maçonniques, sans le pouvoir communiste. Certains
même parler du suicide du prési-
dent de la banque, Roberto Calvi,
pensent que les causes du Vati-
can valent d’être défendues, La vie des entreprises
retrouvé pendu sous un pont de d’autres qu’elles sont douteuses.
Londres. L’Eglise catholique a tendance à Agroalimentaire Findus Energie tembre, des sources judiciaires et
Mais l’onde de choc du scanda-
le fut profonde, et durable. Démis-
penser qu’elle est seule juge du
bien et du mal, et libre d’utiliser
remplace l’huile de palme
par celle de colza GDF Suez renonce à investir syndicales. – (AFP.)

sions de gouvernements et incar-


cérations de ministres, disparition
les armes dont elle a besoin dans
la lutte de l’un contre l’autre.
Findus France a annoncé, mercre-
di 22 septembre, qu’il aura rempla- dans le réacteur EPR de Penly Presse L’Institut français
de journalisme ferme
des partis politiques qui for- Mais la vieille obsession du secret cé l’huile de palme par l’huile de Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, a décidé de retirer son entreprise L’Institut français de journalisme
maient l’ossature du système : n’est assurément plus dans l’air colza sur l’intégralité de ses pro- du projet Penly 3, le réacteur EPR de 1650 mégawatts (MW) et de troisième (IFJ), une école privée non recon-
c’est tout le monde issu de la du temps. Les temps changent, et duits au 1er décembre. Le groupe génération qui doit être construit à partir de 2012 en Seine-Maritime, indi- nue par la profession, a annoncé,
seconde guerre mondiale qui même Rome doit tenir compte estime que le retrait de 2 100 ton- que Les Echos du jeudi 23septembre. Il l’a annoncé au premier ministre, le 22 septembre, qu’elle cessait son
s’écroula dans la foulée. Et on peut du fait que la finance, même pro- nes d’huile de palme représente la François Fillon, dans une lettre datée du 13septembre. GDF Suez, qui pos- activité « pour des raisons écono-
même voir une conséquence du tégée par la pourpre cardinalice, production d’une plantation de sède 25% du projet, ne voit plus l’intérêt d’investir là où EDF sera le seul miques ». Cinquante étudiants ins-
scandale dans l’ascension politi- reste sous la surveillance de la jus- 525 hectares de palmiers. exploitant, ce qui prive le groupe énergétique des retours d’expérience crits en première ou en deuxième
que de Silvio Berlusconi, au début tice des hommes. p qu’il recherchait. Total devrait garder ses 8,33 %, au côté d’EDF (50,01%), le année, se retrouvent sans forma-
des années 1990, fondée en partie Pierre Briançon Informatique Dell évoque reste se partageant entre l’italien Enel et l’allemand E.ON. GDF Suez ne tion. Il y a en France 80 filières de
un projet de deuxième renonce pas pour autant à construire et exploiter en France, à l’horizon formation au journalisme, dont 13

Les temps changent tablette


Michael Dell, le patron fondateur
2020, le réacteur Atmea (1100MW) conçu par Areva et Mitsubishi. p reconnues par la profession.

pour le capital-investissement du groupe informatique améri-


cain Dell, numéro deux mondial
Luxe Le cristallier
Baccarat réduit ses pertes
ses efforts sur les pays émergents
et l’Asie. – (AFP.)
Textile Descamps
trouve un repreneur
du secteur, a annoncé, mercredi Le groupe de cristallerie Baccarat Au bord de la faillite, le fabricant
22 septembre, un projet de deuxiè- a annoncé, mercredi 22 septembre Distribution Un hyper de Descamps, spécialisé dans le linge

L
e rachat d’Internet Brands au plus 6 à 6,5fois la valeur de l’ex- me tablette, après le lancement une perte nette consolidée de Carrefour est condamné de maison et filiale du groupe ita-
donne une bonne idée de cédent brut d’exploitation de la cet été de la « Streak ». Il n’a fourni 611 000 euros au premier semes- à indemniser 47 salariés lien Zucchi, a trouvé un repreneur
l’avenir qui attend les socié- cible. Cela veut donc dire qu’Hell- aucun détail. Depuis qu’Apple a tre, réduisant son déficit par rap- L’hypermarché Carrefour de Char- – le fonds d’investissement Astran-
tés de capital-investissement. Le man &Herriman pourrait lancé son iPad, en avril 2010, beau- port à 2009 (– 7 millions d’euros). tres a été condamné par le conseil ce Capital – qui a racheté 80 % du
propriétaire et opérateur de ce site emprunter quelque 300 millions coup d’industriels (Samsung, Son chiffre d’affaires semestriel a des prud’hommes à payer des capital pour deux millions d’eu-
Internet a accepté de le céder à Hell- de dollars. Toshiba, Lenovo, Asus,…) lui ont augmenté de 6 % à 57,7 millions arriérés de salaires à 47 salariés du ros, selon Le Figaro du 23 septem-
man &Friedman pour 640 mil- La charge ne pèsera pas trop emboîté le pas, annonçant la com- d’euros. Les ventes sont bien magasin, ainsi que des indemni- bre. Le groupe Zucchi, propriétaire
lions de dollars (477 millions d’eu- lourd pour Internet Brands. Si la mercialisation d’ici au début 2011 reparties au second trimestre tés d’entretien des tenues de tra- depuis 1997 de Descamps, restera
ros). Un montant relativement somme a été prêtée à un taux d’in- de produits similaires. (+26 %) et le groupe concentrera vail, ont indiqué, mercredi 22 sep- actionnaire minoritaire.
modeste qui n’a vraiment rien de térêt avoisinant 6,5%, cela donne
commun avec les transactions à un remboursement annuel de
plusieurs milliards de dollars 19,5 millions de dollars, c’est-à-dire
qu’on a pu observer à la grande
époque. Mais là n’est pas toute la
environ les deux cinquièmes de
l’excédent brut d’exploitation. Et Marchés Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :http://finance.lemonde.fr
différence: la manière dont le sauf à ce que l’entreprise soit prise
fonds d’investissement Hellman d’une fièvre de fusions-acquisi-
VALEURS DU CAC40 LES BOURSES DANS LE MONDE 23/9, 9h58
&Herriman va boucler le finance- tions, il y a peu de chances que le Jeudi 23 septembre 9h45 Pays Indice Dernier
cours
% var. Maxi
2010
Mini
2010
PER

ment de l’opération est représenta- service de cette dette menace son Valeur Dernier
cours
Cours
préc.
% var.
/préc.
% var.
31/12
Plus
haut
Plus
bas
Divid.
net
Code
ISIN FRANCE CAC 40 3754,96 23/9 0,53 4088,18 11/1 3287,57 25/5 11,60
tive du nouveau modèle économi- existence. ACCOR .........................◗ 26,06 26,09 -0,11 -0,39 30,74 22,25 1,05 T FR0000120404 ALLEMAGNE DAX Index 6243,98 23/9 0,57 6386,97 6/8 5433,02 5/2 11,60
que auquel les champions de la dis- AIR LIQUIDE .......................◗ 90,65 89,89 0,85 16,64 91,90 70,59 2,25 T FR0000120073
ROYAUME UNI FTSE 100 index 5568,64 23/9 0,30 5833,73 16/4 4790,04 1/7 11,80
ALCATEL-LUCENT ...........◗ 2,33 2,31 1,04 -2,23 2,69 1,83 0,16 T FR0000130007
cipline devront s’habituer. Continuer à faire des affaires ALSTOM ............................◗ 36,99 37,16 -0,46 -24,60 55,14 35,42 1,24 T FR0010220475 ETATS-UNIS Dow Jones ind. 10739,31 22/9 -0,20 11258,01 26/4 9614,32 2/7 12,20
Il y a seulement trois ou qua- Il n’empêche que Hellman ARCELORMITTAL................ 24,62 24,89 -1,06 -23,48 35,45 21,33 0,16 A LU0323134006 Nasdaq composite 2334,55 22/9 -0,63 2535,28 26/4 2061,14 1/7 17,20
treans, les officines spécialisées & Herriman doit encore réunir AXA ....................................◗ 12,94 12,92 0,15 -21,77 17,60 11,51 0,55 T FR0000120628
BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 55,46 55,28 0,33 -0,79 60,38 40,81 1,50 T FR0000131104 JAPON Nikkei 225 9566,32 22/9 -0,37 11408,17 5/4 8796,45 1/9 16,00
dans le rachat de sociétés à crédit 340 autres millions de dollars par BOUYGUES .......................◗ 31,96 31,91 0,19 -12,24 40,56 30,40 1,60 T FR0000120503 PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour l'exercice
n’avaient qu’à présenter des prévi- ses propres moyens pour mener à CAP GEMINI ......................◗ 36,26 36,16 0,25 13,40 40,30 30,20 0,80 T FR0000125338 courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue. n/d : valeur non disponible.
CARREFOUR .....................◗ 40,12 39,67 1,13 19,56 40,96 31,81 1,08 T FR0000120172
sions de croissance alléchantes bien la transaction. La société a CREDIT AGRICOLE ............◗ 11,63 11,61 0,17 -5,91 13,78 7,87 0,45 T FR0000045072
(Publicité)
pour s’emparer de leurs cibles en déjà signé des chèques plus impor- DANONE ............................◗ 43,82 43,53 0,65 2,31 46,88 39,34 1,20 T FR0000120644 SICAV ET FCP
mobilisant des capitaux prove- tants, mais ce qui est remarqua- EADS ...................................◗ 18,97 18,93 0,21 34,68 19,70 13,29 0,17 T NL0000235190
EDF ......................................◗ 32,28 32,22 0,20 -22,33 42,84 30,14 0,60 S FR0010242511 SÉLECTION publiée sous la
nant principalement d’emprunts. ble, c’est que l’apport en propre ESSILOR INTL ....................◗ 48,83 48,83 0,01 16,96 50,45 40,84 0,70 T FR0000121667 responsabilité de l'émetteur Multi-promoteurs
En l’espèce, le chiffre d’affaires et représenterait plus de la moitié FRANCE TELECOM ............◗ 16,11 16,12 -0,12 -7,60 17,92 14,01 0,60 A FR0000133308
Dernier cours connu le 23/9 à 9h CM-CIC EUROPE 23,46 21/9
l’excédent brut d’exploitation d’In- du financier, là où il n’aurait pas GDF SUEZ ...........................◗ 26,03 25,68 1,38 -14,05 30,77 22,64 0,67 S FR0010208488
Valeur Cours date Fonds communs de placements
LAFARGE ...........................◗ 42,40 42,34 0,13 -26,66 63,00 35,57 2,00 T FR0000120537
ternet Brands ont récemment affi- dépassé le tiers auparavant. L’OREAL ............................◗ 83,09 82,49 0,73 6,53 85,00 70,90 1,50 T FR0000120321
en euro valeur CM-CIC EURO ACTS C 19,52 21/9
CM-CIC SELECT.PEA 7,49 21/9
ché une progression de 15 % ou On a même vu quelques cas où LVMH MOET HEN. ............◗ 102,85 102,55 0,29 31,22 105,45 74,19 1,30 S FR0000121014
CM-CIC MID EUROPE 19,83 21/9
MICHELIN...........................◗ 64,17 63,74 0,67 19,76 66,76 49,81 1,00 T FR0000121261
plus. Les établissements de crédit la proportion a été encore plus éle- NATIXIS ..............................◗ 4,38 4,38 -0,16 23,34 4,90 3,06 0,45 T FR0000120685
CM-CIC TEMPERE C 170,04 21/9
CM-CIC DYN.EUROPE 33,05 21/9
ou les investisseurs en obligations vée. Apax a par exemple sorti de PERNOD RICARD...............◗ 58,99 58,74 0,43 -1,54 68,64 54,89 0,61 A FR0000120693
CM-CIC FRANCE C 32,13 21/9
en mal de rendements lucratifs ses coffres l’intégralité des 571 mil- PEUGEOT............................◗ 24,72 24,36 1,46 4,46 27,49 17,92 1,50 T FR0000121501
CM-CIC EQUILIBRE C 70,84 21/9
PPR .....................................◗ 114,95 115,90 -0,82 36,46 119,00 81,00 3,30 T FR0000121485
ont laissé se réinstaller les mauvai- lions de dollars à verser pour pren- PUBLICIS GROUPE ...........◗ 34,27 34,30 -0,09 20,23 35,73 27,66 0,60 T FR0000130577
Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 26,62 21/9
ECUREUIL BENEFICESRESPONSABLES 38,18 21/9 CM-CIC OBLI C.T.D 136,46 22/9
ses habitudes qui avaient cours du dre possession de Bankrate. Evi- RENAULT............................◗ 36,84 36,27 1,57 1,75 40,39 26,56 3,80 T FR0000131906
ECUREUIL ACTIONS EUROPEENNES C 15,95 21/9 CM-CIC MID FRANCE 30,59 21/9
SAINT-GOBAIN..................◗ 32,66 32,30 1,11 -14,20 40,28 27,81 1,00 T FR0000125007
temps des excès, telles les clauses demment, le rendement des opé- SANOFI-AVENTIS .............◗ 50,20 49,90 0,60 -8,83 58,90 44,01 2,40 T FR0000120578 ECUREUIL CAPIPREMIERE C 2902,76 21/9
de révision du taux en fonction de rations s’en trouve minoré SCHNEIDER ELECTRIC .....◗ 91,50 90,34 1,28 11,89 94,47 72,00 2,05 T FR0000121972 ECUREUIL OBLI CAPI C 61,93 21/9
SOCIETE GENERALE .........◗ ECUREUIL PROFIL 90 D 33,26 21/9
l’évolution de la solvabilité. d’autant. Mais c’est le prix à payer 44,62 44,27 0,81 -8,84 53,12 29,70 0,25 T FR0000130809
ECUREUIL PROFIL 75 D 37,80 21/9
STMICROELECTR. .............◗ 5,68 5,67 0,28 -11,55 8,08 5,16 0,06 A NL0000226223
Il n’est néanmoins pas si facile pour continuer de faire des affai- SUEZ ENV. ..........................◗ 13,50 13,55 -0,37 -16,28 17,86 12,46 0,65 S FR0010613471 ECUREUIL EURIBOR 1259,75 21/9 Fonds communs de placements
ECUREUIL EXPANSION C 18466,87 22/9 CM-CIC DYN.INTERN. 26,62 21/9
d’empiler les crédits pour racheter res après la crise. p TECHNIP.............................◗ 58,16 57,64 0,90 17,73 64,85 45,14 1,35 T FR0000131708
ECUREUIL INVESTISSEMENT D 43,90 21/9 CM-CIC OBLI C.T.D 136,46 22/9
TOTAL .................................◗ 38,02 37,84 0,45 -15,53 46,73 35,66 1,14 S FR0000120271
une entreprise. Si Hellman &Herri- Antony Currie UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 161,30 161,85 -0,34 4,94 167,00 119,85 8,00 D FR0000124711 ECUREUIL MONEPREMIERE C 2385,33 22/9 CM-CIC OBLIGATIOND 26,55 22/9
man reste très avare de détails sur (Traduction de Christine Lahuec) ECUREUIL SECURIPREMIERE C 2611,50 21/9 CM-CIC MID FRANCE 30,59 21/9
VALLOUREC .......................◗ 72,71 72,76 -0,07 14,46 81,61 60,35 3,50 T FR0000120354
ECUREUIL TRESORERIE C 66,92 21/9 CM-CIC PLANBOURSEC 18,30 21/9
l’opération, certains financiers VEOLIA ENVIRON. .............◗ 20,14 20,04 0,50 -12,91 26,49 17,96 1,21 T FR0000124141
ECUREUIL OBLI EURO D 269,13 21/9 CM-CIC TEMPERE C 170,04 21/9
VINCI...................................◗
habitués à travailler avec les socié- n Sur breakingviews. com VIVENDI ..............................◗
37,15
19,82
36,95
19,68
0,53 -5,89
0,74 -4,66
44,98
21,47
33,01
16,18
1,10
1,40
S
T
FR0000125486
FR0000127771 ECUREUIL MONEPREM.INSTC 117434,32 22/9 CM-CIC EURO ACTS C 19,52 21/9
CM-CIC FRANCE C 32,13 21/9
tés de capital-investissement esti- Plus de commentaires sur l’actualité Cours en euros.
.......................................................................................
◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l'objet d'un contrat d'animation.
ment qu’elles peuvent se procurer économique et financière. Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2010. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.
0123
Vendredi 24 septembre 2010 Débats Décryptages 15

Prévention ou principe L’espérance de vie n’augmentera plus


de précaution? Une question L’Insee sous-estime les maladies chroniques
insoluble scientifiquement
Ladécisionpubliqueface
E
spérance de vie » : cette expres- que ». L’OMS qualifie cette « épidémie » de devrait conduire à une surmortalité à
sion est un abus de langage. A maladies chroniques comme « l’un des l’âge adulte de 50 % à 80 %.
moins d’être un démographe principaux défis du XXIe siècle ». La France L’augmentation actuelle de l’espérance

àl’incertitude»doitêtrerevue ouun statisticien,onl’interprè-


te spontanément comme l’âge
jusqu’auquel nous pouvons
n’est pas épargnée, comme le montre la
croissance des affections de longue durée
(ALD) du régime général de l’assurance-
devieà lanaissanceest essentiellementcel-
le des personnes nées au début du XXe siè-
cle, principalement en milieu rural, dans
espérer vivre, alors qu’il ne s’agit que de la maladie (90 % de la population), dont les un environnement peu pollué et avec un
photographie de la durée moyenne de la maladies cardio-vasculaires, les cancers et mode de vie plutôt sain au moins jusqu’à
vie à un moment donné. Il ne devient une le diabète représentent les trois quarts. l’âgeadulte. Latendance actuelle,en matiè-

L
e principe de précaution repré- «espérance »qu’à lacondition defaire l’hy- Sur la période 2000-2008, alors qu’il re d’espérance de vie, risque de s’inverser
sente une innovation majeure pothèse que les taux de mortalité reste- n’y a pas eu de changement majeur de lorsque les générations nées après guerre
par rapport à la démarche clas-
sique de prévention des ris- Robert Delorme ront stables ou diminueront, si l’on pré-
voit une augmentation de cette espérance.
nomenclature,le nombre de nouveaux cas
d’ALDchaque année (incidence) aaugmen-
vont vieillir. Ces dernières ont vécu dans
un univers totalement différent de celui
ques de grande ampleur. Il res- Ilest vraique, selon cettedéfinition, l’es- té de 37,8 %, dont 11,4 % seulement étaient de leurs aînés. Polluées dès la vie fœtale
te toutefois marqué par une Professeur émérite à l’université pérance de vie à la naissance n’a cessé liés au changement démographique. Le par les substances chimiques de synthèse,
contradiction entre l’affirmation de sa de Versailles-Saint-Quentin- d’augmenter depuis un siècle. Elle est nombre total de cas (prévalence) est passé elles ont mangé, souvent dès la naissance,
spécificité, solennisée en France par son en-Yvelines aujourd’hui de 84,5 ans pour les femmes et de 11,9 % de la population, en 2004, à 14,6 % une nourriture plus ou moins déséquili-
inscription en 2005 dans la Constitution, Auteur de « Deep Complexity and 77,8ans pour les hommes, principalement brée (trop de sucre, d’aliments raffinés, de
et la sous-estimation constante des impli-
cations de cette spécificité.
the Social Sciences » (« complexité
profonde et sciences sociales »,
en raison de la baisse considérable de la
mortalitéinfantileet des progrès spectacu-
Un enfant sur cinq produits appauvris par des transforma-
tions industrielles, etc.), effet amplifié par
Il s’agit d’une contradiction véritable- éd. Edward Elgar, 2010, non traduit) laires de l’hygiène et de la médecine, qui est en surpoids le développement de la sédentarité.
ment originelle qui entretient polémi-
ques et confusions. Le débat en cours en Pourtant, en l’absence de base scienti-
ont permis de faire reculer les maladies
infectieuses, causes dominantes de morta-
ou obèse en Europe, Tous ces facteurs ontconduit à l’«épidé-
mie» d’obésité. Cette génération a aujour-
France (Le Monde du 23 juin) n’échappe fique reconnue, sur quoi peut-on faire litéautrefois. Depuis dix ans, les gains d’es- ce qui devrait conduire d’hui moins de 60 ans, trop tôt, sauf excep-
pas à ce constat, même si un signe positif
peut être trouvé dans l’avis du Comité de
reposer l’évaluation du risque ? La spéci-
ficité du principe de précaution trouve
pérance de vie ont été de trois années pour
les hommes et de deux années pour les
à une surmortalité à l’âge tion, pour mourir du cancer, de maladies
cardio-vasculaires ou du diabète, mais le
la prévention et de la précaution (CPP) de ici une espèce d’épreuve ultime de véri- femmes. Ce sont ces chiffres qui sont mis adulte de 50 % à 80 %» fléchissement du progrès de l’espérance
mars sur « la décision publique face à l’in- té. D’un côté, l’exigence de l’argument aujourd’huidansledébat publicpourjusti- de vie en bonne santé en France, la régres-
certitude ». Il devient urgent, sinon de scientifique classique : « S’en tenir à ce fier l’allongement de l’âge de la retraite. en 2008, soit une augmentation de 23 % en sion déjà observée de celle-ci dans des pays
remédier à cette carence, ce qui serait illu- qui est démontré », sinon, en l’absence Mais ce tableau idyllique doit être com- quatre ans. Or la mortalité des personnes comme l’Allemagne, l’Autriche ou l’Italie
soire à court terme, du moins d’en pren- de démonstration, suivre des mesures plété par des indicateurs moins souriants, en ALD, à âge et sexe égaux, est 2,9 fois montrent que la tendance séculaire à la
dre conscience et d’en débattre. de prudence, sans obligation formelle comme celui de l’espérance de vie en bon- supérieure à celle des personnes qui n’en progression de l’espérance de vie est en
Pour expliquer comment les implica- d’agir. ne santé, et là, surprise, celle-ci n’est, selon souffrent pas (5,8 fois plus avant 70 ans). train de s’inverser.
tions de la spécificité du principe de pré- A l’opposé, le poids de la crainte et du l’Insee, que de 63,1 ans pour les hommes et L’obésité, qui engendre une diminu- Ainsi les prédictions de l’Insee, pour qui
caution sont sous-estimées, il faut partir caractère plausible de la survenue d’un de 64,2 ans pour les femmes. Rappelons tion d’espérance de vie de cinq à quinze l’espérance de vie va continuer à croître au
du principe lui-même, puis montrer ses dommage non avéré mais redouté dans que l’Insee a une définition déjà restrictive ans, est une composante majeure de moinsjusqu’en2050,reposentsurdesdon-
implications. Internationalement admi- son ampleur, et l’obligation d’agir, qui de ce qu’est une bonne santé : « Absence de l’« épidémie » de maladies chroniques. néesfondéessurl’impactdureculdesmala-
se, la précaution désigne la situation n’est pas nécessairement d’interdire. limitation d’activités (dans les gestes de la Lors d’une conférence sur l’obésité en dies infectieuses, sans prendre en compte
dans laquelle les connaissances sont La première position exclut de fait la vie quotidienne) et absence d’incapacité. » juillet 2009, Bill Clinton déclarait que la la réalité actuelle des maladies chroniques.
insuffisantes pour établir scientifique- seconde, ou la condamne à attendre une Ainsi,unepersonne en rémissiond’un can- jeune génération pourrait être « la pre- Unpeucommel’état-majordel’arméefran-
ment l’existence d’un risque de domma- démonstration à venir, qui peut être cer, un diabétique correctement soigné ou mière de l’histoire à avoir une plus faible çaise avant- guerre croyait aux vertus de sa
ge de grande ampleur dû à une activité lointaine ou dramatique si elle consiste quelqu’un ayant eu un pontage corona- espérance de vie que ses parents ». Cette ligne Maginot sans voir que l’environne-
humaine (organismes génétiquement en la survenue de l’accident majeur. La rien sont en bonne santé. déclaration faisait écho à celle de David ment avait changé depuis le précédent
modifiés, ondes des antennes de télépho- seconde position n’a d’autre raison Tout démontre que l’espérance de vie Byrne, commissaire européen à la santé, conflit. Avec le résultat qu’on sait. p
nie mobile, nanomatériaux, gestion des d’être que la croyance en un danger et en bonne santé et encore plus l’espérance quelques années plus tôt, en septem-
déchets nucléaires ultimes, curieuse- en l’urgence d’une action précoce mais devietoutcourt sontmenacées parlamon- bre 2004 : « L’obésité infantile pourrait Claude Aubert, agronome, auteur de « L’Espéran-
ment peu évoquée, etc.), susceptible d’af- provisoire, sans base scientifique recon- tée des maladies chroniques qui se sont être à l’origine d’un désastre sanitaire ce de vie : la fin des illusions » (Terre vivante,
fecter l’environnement, la santé publi- nue, appelant à une recherche pour éva- substituées aux maladies infectieuses dans l’avenir. » Selon un rapport de l’Inter- 2006) ; André Cicolella, chimiste toxicologue,
que et la sécurité alimentaire. luer scientifiquement le risque. comme cause dominante de mortalité et national Obesity Task Force de président du Réseau Environnement Santé ; Lau-
En France, le principe de précaution Contrairement aux apparences, il de morbidité. C’est ce qu’il est convenu mars 2005, un enfant sur cinq est en rent Chevallier, médecin nutritionniste attaché
est défini comme l’obligation faite aux n’existe pas d’argument scientifique d’appeler « la transition épidémiologi- surpoids ou obèse en Europe, ce qui au CHU de Montpellier.
autorités publiques de mettre en œuvre pour trancher ce face-à-face, malgré l’in-
« des procédures d’évaluation des ris- vocation de la démonstration dans la
ques » et d’adopter « des mesures provisoi-
res et proportionnées afin de parer à la réa-
lisation du dommage », lorsque celui-ci
première posture. La démarche scienti-
fique ne peut en effet pas se réduire à de
la démonstration classique lorsque le
Il faut se méfier des «mesures d’âges»
est « incertain en l’état des connaissances
scientifiques » et « pourrait affecter de
manière grave et irréversible l’environne-
problème est non classique, ce qui est le
cas de la précaution. Cette dernière
concerne, rappelons-le, les problèmes
L’âge de la retraite est un critère à relativiser
ment ». de risques pour lesquels les connaissan-
ces scientifiques admises, classiques,
Les scénarios de risque sont insuffisantes pour établir l’existen-

L
ce du risque et donc pour réduire le pro- ’analyse des évolutions de la ques : le nombre de chômeurs âgés a consi-
sont disparates, blème à une solution déterminée ou à longévité, qu’a proposée Fran- dérablement augmenté.
aucun argument un point de vue unique. Force est bien
d’admettre que la contradiction est pro-
çois Héran (Le Monde du 18 sep-
tembre), enrichit la réflexion Annie Jolivet Dans un tel contexte, repousser l’âge
minimum de la retraite pourrait aboutir à
scientifique ne permet fondément complexe et n’est pas réduc- sur l’avenir des retraites, mais l’allongement de la durée d’« attente »
de les départager tible à une solution simple.
Que faire alors ? Est-on condamné à
on peut contester une de ses
principales conclusions : « La poussée
Economiste à l’Institut
de recherches économiques
pour des seniors sans emploi. L’économie,
qui résulterait d’un décalage dans le verse-
choisir entre le statu quo ou l’abroga- générale de l’espérance de vie (…) appelle et sociales (IRES) ment des pensions de retraite, serait alors
Le principe de précaution a donc la par- tion du principe de précaution ? Nulle- forcément des mesures d’âge. » Cette en partie absorbée par la durée croissante
ticularité d’introduire l’obligation d’agir
pour les autorités publiques, bien que le
ment, d’après les résultats d’une recher-
che publiés récemment, en Grande-Bre-
expression, « mesures d’âge », qui naguè-
re renvoyait plutôt aux dispositifs de pré- Serge Volkoff du chômage indemnisé, ou pire par le bas-
culement vers des dispositifs de revenu
risque redouté ne puisse être démontré tagne, sur une démarche scientifique retraite, est utilisée ici, comme le montre minimum.
sur la base des connaissances scientifi- non classique en situation complexe, la suite de son article, pour désigner au Statisticien, ergonome, Enfin,soulignons qu’un certain nombre
ques du moment et des données disponi- dont le principe de précaution ne consti- contraire le report de l’âge de la retraite directeur du Centre de recherches de sorties de l’emploi sont dues à des situa-
bles. Le risque n’est donc pas avéré. Il est tue d’ailleurs qu’un cas particulier. Il en (« On fait fi des données de base quand on ergonomiques sur l’âge et les tions de maladie ou d’invalidité. Là aussi, le
hypothétique et inévitablement contro- ressort que, de même qu’une situation prétend geler la durée de cotisation et l’âge populations au travail (Créapt) relèvement de l’âge de la retraite allonge la
versé. L’incertitude est profonde. complexe requiert une démarche de légal de départ »). Ce raisonnement, qui durée de ces situations, voire accroît le
En cela, ce principe se distingue radica- traitement complexe, le principe de pré- vise à affirmer une sorte d’impératif « légal » de la retraite, 65 ans, permettant nombre de personnes concernées. Leurs
lement de la prévention. Celle-ci est for- caution appelle une démarche d’évalua- démographique, est régulièrement repris de prendre une retraite sans décote, revenus de remplacement ont des mon-
malisée sur la base d’expériences de dom- tion complexe. Transdisciplinarité, dans le débat social. Il néglige deux faits même avec un nombre d’années cotisées tants souvent modestes. Toutes ces formes
mages et de distributions statistiques. Le apprentissage, construction participati- importants. insuffisant. Cela concerne des personnes deprolongationdesituationsfragiles pour-
risque est avéré, probabilisable et évalua- ve de connaissances, transparence, 1. L’âge légal de la retraite, ou plus préci- aux carrières incomplètes, particulière- raient avoir des conséquences néfastes sur
ble selon des procédures disponibles. La exposition à la critique et à l’erreur, pos- sément l’âge minimum de la retraite à ment des femmes. Parmi elles, un nom- l’espérance de vie elle-même.
décision d’engager l’action découle de sibilité de révision, organisation de taux plein (60 ans, en France, depuis bre non négligeable a travaillé ou tra- Il ne s’agit pas de considérer que des
l’évaluation et ne pose pas de problème l’exercice d’une capacité de jugement 1983), n’est pas l’âge de liquidation des vaille encore dans des emplois physique- vies de travail plus courtes soient un gage
de principe. Il en va tout autrement dans incluant experts et autres parties pre- pensions. Le premier est une norme juri- ment exigeants. de progrès social, alors que la vie dans son
la démarche de précaution. La décision nantes, sont quelques-uns des maîtres dique, le second une donnée observée. Dans les deux cas, l’accroissement de la ensemble s’allonge. La concentration de la
ne peut pas, par définition, reposer sur mots de la démarche complexe dévelop- L’âge de liquidation se situe aujourd’hui longévité doit être nuancé : il est toujours vie professionnelle sur les 25-55 ans, très
une évaluation scientifique préalable. pée dans la recherche citée. entre 61 et 62 ans en moyenne, au-delà supérieur à l’accroissement de la longévi- sensible dans les années 1980-1990, a eu
Les scénarios de risque sont disparates, Il est donc possible de libérer le princi- donc de l’âge minimum. La raison essen- té « en bonne santé », et il ne préjuge pas des effets néfastes, et pas seulement sur le
aucun argument scientifique ne permet pe de précaution de sa contradiction ori- tielle de ce décalage est évidemment l’exi- de la capacité à rester en emploi plus long- financement des pensions. Elle peut pro-
de les départager. ginelle. Les connaissances nécessaires gence d’un nombre d’années de cotisa- temps. voquer une usure prématurée, ce dont
Le CPP signale ainsi opportunément existent. Mais il y a un obstacle princi- tion pour bénéficier d’une retraite au 2. L’âge minimum de la retraite n’est pas témoigne la montée des inaptitudes à des
dans son avis que la décision dans la pal. Il est intellectuel. Il réside dans la taux plein. non plus l’âge moyen de sortie de l’em- âges jeunes. Cette concentration a diver-
démarche de précaution ne peut pas croyance, dominante au sein de la com- Seuls les salariés dont la vie de travail a ploi. Le différentiel est, cette fois, dans ses causes dans les pratiques des entrepri-
répondre aux mêmes critères qu’en pré- munauté scientifique, en l’exclusivité commencé tôt peuvent effectivement l’autre sens : cet âge moyen de sortie se ses et des administrations en matière
vention. Elle relève alors d’une logique de la démarche fondée sur la démonstra- prendre leur retraite à 60 ans aujourd’hui. situe entre 58 et 59 ans. Le taux d’emploi à d’emploi, de santé au travail, de forma-
de décision spécifique, évoquée dans tion classique en sciences. Ils sont souvent moins qualifiés que les 59 ans est de 40 %. Rien ne dit qu’en tion professionnelle. Infléchir ces prati-
l’avis, qui ne se réduit notamment pas à Il est devenu urgent de débattre de autres. Leur position sociale moins élevée repoussant l’âge plancher de la retraite à ques relève d’initiatives concrètes.
une décision d’experts surplombant la cette croyance, sans optimisme exces- s’accompagne – François Héran le rappel- taux plein, on retarderait d’autant les fins Les « mesures d’âge » dont parle Fran-
population intéressée, mais appelle un sif. Jean-Jacques Rousseau constatait le justement – d’une moindre espérance de vie professionnelle. On pourrait aussi çois Héran ne constituent pas, à notre
processus de participation des parties déjà, dans Les Confessions, que « si quel- de vie. Si l’on poussait jusqu’au bout la bien voir augmenter le nombre de person- sens, le bon levier pour faire progresser le
prenantes. Qu’en est-il de l’évaluation ? quefois les savants ont moins de préju- logique de la longévité, on pourrait donc nes sans emploi, aux âges voisins de nombre et la qualité des emplois des sala-
L’avis du CPP est muet sur une éventuelle gés que les autres hommes, ils tiennent, en venir à proposer… la baisse de cet âge 60ans. Rappelons que c’est ce qui s’est pro- riés âgés. Le risque serait alors de creuser
logique spécifique d’évaluation en régi- en revanche, encore plus fortement à plancher, non son relèvement. duit il y a une quinzaine d’années, lors du les inégalités sociales de longévité, dont il
me de précaution. ceux qu’ils ont ». p Ajoutons qu’il y a un second âge coup de frein sur les préretraites publi- a raison de souligner l’ampleur. p
16 Décryptages Analyses Vendredi 24 septembre 2010
0123

L’Union européenne,
l’Union. En clair, cela veut dire péenne du charbon et de l’acier apporte –, qui est l’antithèse de
que les chefs d’Etat et de gouver- (CECA, 1951), elle dispose de res- l’esprit communautaire.
nement lui ont assigné de plus en sources propres : les droits de M. Lamassoure observe sobre-
plus de tâches : énergie, environ- douane perçus à ses frontières (le ment: hier, « les ministres des

ce «nain budgétaire»
nement, recherche, enseigne- tarif extérieur commun). Au fil finances ne voulaient pas payer » ;
ment supérieur, création d’un ser- des grandes négociations sur aujourd’hui, avec la crise, « ils ne
vice diplomatique de l’abaissement mondial des barriè- peuvent plus payer ». Il faut sortir
6 000 agents, etc. res douanières, ces revenus dispa- du blocage budgétaire européen.
A chaque nouveau champ d’in- raissent. Pour remplir les caisses, Il faut se dégager de la prison des
tervention auraient dû correspon- on décide en 1984, à titre provisoi- contributions nationales.
dre de nouvelles ressources pour re, complémentaire, de doter l’Eu- Cela signifie une chose : recréer

International l’Union. Mais, solidement installé


dans une royale désinvolture, le
rope de contributions de chacun
de ses membres – calculées en
des ressources propres pour l’Euro-
pe. Majoritaire, le groupe conser-
Alain Frachon Conseil n’a jamais voulu doter proportion de leur PNB et de l’as- vateur au Parlement (le Parti popu-
l’UE de moyens à la hauteur de siette de leurs TVA respectives. laire européen, PPE) propose d’ins-
ses nouvelles fins. Au contraire, taurer un impôt européen (taxe
plus l’UE a de missions propres,
moins elle a de ressources : son
Il faut se dégager sur les transactions financières ou
les émissions de CO2). Plus inven-
de la prison
O
n s’en veut de s’apitoyer sanglante. Pour la première fois, Par l’une des rares bonnes for- budget représentait 1,28 % du tif, M. Lamassoure suggère de faire
encore sur l’Europe,
quand la politesse com-
elle se déroule cette année selon
les règles du traité de Lisbonne.
tunes de l’Europe en ce moment,
ladite commission est présidée
PNB européen au milieu des
années 1980, 1,02 % aujourd’hui…
des contributions percevoir par l’Europe et de lui
attribuer directement la TVA sur
mande de ne pas tirer sur les Entré en vigueur en 2009, il fixe par le Français Alain Lamassoure D’où cette impression que l’Eu- nationales certaines importations hors UE
ambulances. On s’en veut de poin- les modalités de fonctionnement (UMP). Sur les affaires de l’UE, rope est une puissance velléitaire (par exemple, sur les voitures).
ter à nouveau une faiblesse de cet- d’une Union à 27 membres. Elles c’est un homme aussi éclairé dont les sommets accouchent de Le provisoire a duré ; le complé- Il propose une sortie par le
te « Europe instituée » – pour marquent, en matière budgétaire, qu’éclairant, chez qui l’expérien- projets grandioses qui ne voient mentaire est devenu le principal. haut : le Conseil, le Parlement et la
reprendre la belle expression du un progrès important : elles don- ce et le sens des réalités n’ont pas jamais le jour. Souvenez-vous de Aucune recette propre n’a plus Commission se mettent d’accord
politologue et géographe Michel nent le dernier mot au Parlement. tué l’enthousiasme pour l’aventu- celui de Lisbonne où le Conseil été décidée. Aujourd’hui, l’essen- sur la réunion au plus vite d’une
Foucher. L’Europe pèse moins Avis aux esprits chagrins : s’il est re européenne. Il dit les choses décrète que l’Europe va se doter tiel du budget européen est conférence budgétaire européen-
que jamais sur la scène internatio- un domaine dans lequel l’UE ne comme elles sont : « C’est l’impas- de « l’économie de la connaissan- constitué des contributions natio- ne qui serait chargée de formuler
nale ; elle suscite, au mieux, l’in- cesse de progresser, c’est celui de se, le blocage budgétaire. » ce la plus compétitive du mon- nales. C’est la ligne UE dans les dans un délai d’un an un projet de
différence des opinions publi- sa démocratisation et, notam- L’UE est devenue un « géant de » ! Cocasse et triste à la fois : projets de loi de finances des 27, ressources propres pour l’UE en
ques à l’intérieur de ses frontiè- ment, des pouvoirs conférés aux législatif », explique-t-il. A chaque l’Europe, combien de brevets ? aussi peu populaire chez les contrepartie d’une diminution
res ; enfin, ses dirigeants viennent 736 membres de son Parlement. nouveau traité – Maastricht Si l’Union est devenue un grands argentiers que chez les radicale des contributions nationa-
de se livrer, à propos des Roms, à Voilà une Assemblée digne d’une (entré en vigueur en 1993), Ams- « géant législatif », elle est un élus nationaux. les. Mais il n’exclut pas un scéna-
un étonnant spectacle pugilisti- démocratie : elle vote le budget. terdam (1999), Nice (2003), Lis- « nain budgétaire », poursuit Triomphe alors la logique dite rio de crise qui verrait le Parle-
que. Mais voilà, à tout cela, qui Les bonnes nouvelles s’arrê- bonne (2009) –, le Conseil euro- M. Lamassoure. A sa naissance, du « juste retour » – l’Europe doit ment refuser de voter le budget de
accable déjà la bête, il faut ajouter tent là. La Commission a soumis péen a ajouté des compétences à avec le traité Communauté euro- me ramener autant que je lui l’UE – si rien ne change… p
un autre mal : elle est en faillite, cet été un projet de budget 2011
l’Europe, en faillite financière s’en- de l’ordre de 126,6 milliards d’eu-
tend. ros, soit 1,02 % du produit natio-
Il ne s’agit pas de la dette souve- nal brut (PNB) de l’Union. Crise et
raine cumulée des membres de dette publique obligent, c’est un

Le livre événement avec


l’Union européenne (UE), mais du budget d’austérité : la priorité des
budget de cette dernière – budget Etats membres est de restaurer
de fonctionnement et d’investis- leurs finances publiques, pas d’ali-
sement. A Bruxelles, les caisses menter celles de l’Union. Mais
sont vides ! c’était encore trop pour le Conseil
Sur le front de l’actualité euro- européen, qui a corrigé ce canevas
péenne, la bataille budgétaire à la baisse (Le Monde du 18 août)
sera la bataille de l’automne, celle avant de le soumettre à la com-
qui va dominer l’activité du Parle- mission des finances du Parle-
ment de l’Union. Elle risque d’être ment européen.

7,40
ÉDITION ILLUSTRÉE
Le livre du jour *

La Pieuvre mondialisée
L
entement, silencieusement, RifondazioneComunistaàl’Assem- EN PLUS DU MONDE MAGAZINE
les mafias italiennes –’Ndran- blée générale de Sicile, qui a dirigé
gheta,CamorraetCosa Nostra la commission anti-Mafia du Parle-
– ont colonisé le monde. Les dépla- ment italien et enseigne aujour-
cements des boss mafieux reflè- d’hui l’histoire et la sociologie des
tent exactement la mondialisation organisations criminelles à l’uni-
des capitaux. Certes, ce phénomè- versité de L’Aquila, en profite aussi
ne n’est pas nouveau, souligne pour dénoncer l’hyprocrisie des
Francesco Forgione, mais il est pays qui continuent de fermer les
désormais la norme. yeux sur la présence de la mafia ita-
Et si elles ont conquis une place lienne sur leur sol. Jusqu’à une
depremierrangdanslamondialisa- arrestation spectaculaire, une prise
tion, ce n’est pas seulement dans de drogue exceptionnelle ou enco-
leur dimension criminelle, mais en re un véritable bain de sang.
s’appuyant sur leur système d’en- A l’instar de l’Allemagne – pays
treprises, sur leurs participations le plus touché en Europe selon
financières dans des sociétés et des l’auteur –, dont la police criminelle
établissements de crédit, et sur une connaissait tout depuis 2000 sur
extraordinaire capacité à faire cir- les familles mafieuses de San Luca
culer les capitaux. « Les mafias par- (Calabre). Installées à Duisburg,
ticipent activement aux processus elles prospéraient tranquillement,
d’internationalisation économique jusqu’au « massacre de l’Assomp-
et financière ; avec la force de petits tion », le 15 août 2007, au cours
Etats, elles contribuent à la forma- duquel six jeunes Calabrais ont été
tion du PIB [produit intérieur brut] abattus. Le crime serait le résultat
mondial », explique-t-il. d’une lutte sans merci entre deux
clans:lesNirta-Strangioet lesPelle-
Hypocrisie Vottari-Romeo.
Les revenus annuels de ces trois « Malgré l’événement et son
mafias oscillent entre 120 et retentissement international, une
180 milliards d’euros, soit plus que grande partie du monde politique
la somme des PIB de la Slovénie, de etinstitutionnelallemandfait enco-
l’Estonie et de la Croatie. Les bénéfi- re semblant de ne pas compren-
ces sont estimés à quelque 80 mil- dre », s’insurge l’auteur. L’Allema-
liards d’euros, soit environ le PIB de gne n’est pas un cas isolé. L’Europe
laRoumanie.Seuleunepartie,envi- ne veut pas voir. Elle est pourtant,
ron 40 % à 50 %, est réinvestie dans avec les Etats-Unis, le premier mar-
les activités criminelles tradition- ché de la cocaïne, donc du recyclage
nelles (drogue, armes, etc.), le reste de l’argent de la drogue.
entre dans l’économie légale sous
lesformeslesplusdiverses.EnEspa- Mafia Export . Comment livre à ses lecteurs le récit exclusif du procès rêvé de Jacques Chirac. Celui d’un ancien chef de l’Etat auquel
gne, par exemple, il a suffi d’inves- les mafias italiennes cinquante ans de vie politique ont appris à surmonter toutes les épreuves, sauf peut-être l’humiliation d’une comparution en
tirdansletourismeetdansl’immo- ont colonisé le monde correctionnelle. Celui d’un grand fauve politique, dont l’instinct se réveille quand on le cherche. Celui d’un homme, enfin, qui
bilier pour blanchir l’argent sale. A Francesco Forgione a consacré sa vie à la conquête du pouvoir et qui, depuis qu’il ne l’a plus, survit. Dans ce récit, tout est faux, mais tout est vrai.
tel point que la Costa del Sol a été Actes Sud, 304 p., 23 ¤
rebaptisée la « Costa Nostra ». Et
tout cela grâce au concours d’avo- A travers plusieurs histoires –
cats, experts en droit international, dont celle de Giovanni Strangio, le En vente du vendredi 24 au jeudi 30 septembre 2010
de directeurs de banque, de fonc- commanditairedelatueriedeDuis-
tionnaires et de politiques. burg –, Francesco Forgione livre un avec Le Monde Magazine, chez votre marchand de journaux
Le livre de Francesco Forgione document captivant grâce auquel
n’est pas une simple description de on comprend mieux le fonctionne-
ce que représentent aujourd’hui ment de cette Pieuvre, et comment * Le Monde + Le Monde Magazine + le livre Le Procès de Jacques Chirac : 9,90 €. Chaque élément peut être acheté séparément, Le Monde et Le Monde Magazine au prix de 2,50 € et le livre Le Procès de Jacques Chirac au prix de 7,40 €, à la Boutique du Monde, 80, bd Auguste-Blanqui, 75013 Paris, ou par correspondance
au 0825 120 219 (0,15 € TTC/minute). Voir conditions en magasin. Offre limitée à la France métropolitaine, dans la limite des stocks disponibles. Visuel non contractuel.
les mafias dans le monde. Ce jour- ces criminels circulent, agissent et
nalistede 49ans,originairede Cala- trafiquent.p
bre, ex-député et porte-parole de la Nathalie Brafman
0123
Vendredi 24 septembre 2010 Culture 17

L’OpéradeParisfêtel’éternellejeunessedeRolandPetit
Trois de ses ballets des années1940 et 1950 renaissent à Garnier. Cocteau, Prévert, Picasso, Dutilleux étaient du casting

Danse avec les hommes, les humilient


et les poussent jusqu’à la mort en

F
risson électrique et soirée leur montrant du doigt la corde
historique, mercredi 22 sep- pour se pendre quand elles ne les
tembre, au Palais Garnier, à trucident pas elles-mêmes. Som-
Paris, pour la rentrée du Ballet de bre vision d’un féminin qui
l’Opéra. Le programme spécial devient le bras du destin.
consacré au chorégraphe Roland Le destin, Roland Petit l’a
Petit, 86 ans, composé de trois piè- quant à lui joliment provoqué, ne
ces de jeunesse, a tout d’un cas- laissant à personne d’autre le
ting de luxe. soin d’imaginer ce qu’il avait à fai-
Suivons la chronologie. Pour re. Dans son spectacle autobiogra-
Le Rendez-vous (1945) : Pablo phique intitulé Les Chemins de la
Picasso a imaginé le rideau de scè-
ne et Jacques Prévert l’argument,
Brassaï a réalisé des photogra-
Le chorégraphe a tapé
phies, Joseph Kosma a écrit la à la porte de Picasso,
musique. Pour Le Jeune Homme
et la Mort (1946) : Roland Petit a
pour la seconde fois
créé cette pièce pour le danseur en deux ans.
Jean Babilée, l’argument est de
Jean Cocteau, le décor de Georges
Il en est reparti avec
Wakhévitch et la musique de une toile sous le bras
Bach.
Reste la pièce la plus attendue, création, présenté en 2004 au
la plus insolite aussi, Le Loup Théâtre Jean-Vilar, à Suresnes, le
(1953), qui n’a pas été repris depuis chorégraphe, plus que parfait en
1996. Jean Anouilh et Georges show-man, racontait sa vie et la
Neveux signaient le scénario, création de ses ballets – plus
Carzou les toiles peintes et les cos- d’une centaine depuis les années
tumes. Henri Dutilleux écrivit la 1940 – comme autant de coups
partition en trois mois, livrant cha- d’éclat. Pour Le Rendez-vous, par
que jour à Roland Petit quelques exemple, c’est en discutant avec
minutes de musique à chorégra- Prévert que Petit eut l’idée, pour
phier. Agé de 94 ans, le composi- la seconde fois en deux ans, de
teur était impatient de revoir le taper à la porte de Picasso. Il repar-
ballet, splendide anomalie entre La Jeune fille (Emilie Cozette) dans les griffes du Loup (Stéphane Bullion). AGATHE POUPENEY/FEDEPHOTO tit avec une toile sous le bras.
conte naïf et fable morale. A Garnier, plus de soixante ans
D’emblée, le personnage du dre pour autant son aura fantasti- d’un folklore imaginaire pour tra- rent à la pièce une dramaturgie à sa façon. Les pas de deux déclen- après, avoir la chance de contem-
loup explose. Visage ultra- que et effrayante. En quelques gédie amoureuse. sans faille. Elle en module les chent des trouvailles saisissan- pler pendant de longues minutes
maquillé autour de deux énor- minutes, l’histoire de ce loup, Pour soutenir les multiples hauts et les bas, dilate les tes. Le chorégraphe sait raconter cette immense œuvre de Picasso
mes crocs qui lui pendent de la dont s’éprend une jeune mariée péripéties de ce ballet qui ne dure moments-clefs sans jamais for- le désir, le sexe, le choc irrésisti- en écoutant la chanson des
bouche en permanence, il grima- (l’étoile Emilie Cozette) délaissée que trente-trois minutes, la musi- cer les effets. ble de deux corps qui se cher- « Enfants qui s’aiment… », de Pré-
ce en ouvrant grand la gueule. Un le jour de ses noces par son hom- que de Dutilleux se révèle d’une La musique conduit la danse chent et se trouvent. Il ose des vert, interprété en direct et à l’ac-
masque pour le moins difficile à me pour une gitane, prend sa pla- extrême intelligence narrative. théâtrale de Roland Petit, aiguise acrobaties éberluantes, des postu- cordéon, est un des plaisirs colla-
ajuster que le danseur étoile Sté- ce et sa saveur bizarre. L’anoma- Sa texture, riche mais limpide, son sens de la narration : chez lui, res explicites mais jamais grossiè- téraux du programme. En deux
phane Bullion réussit à rendre lie le reste jusqu’au bout, entrete- ses contrastes entre friselis de flû- chaque geste a son mot à dire et res. Aussi appuyé soit parfois le heures, il nous plonge dans l’his-
curieusement proche sans y per- nue par des costumes bariolés tes et violons qui griffent, assu- chaque mouvement est un texte trait, le Kama-sutra selon Roland toire d’un homme, de la danse et
Petit est juste dans l’expression de la scène artistique, sans

Le rituel du Défilé du corps de ballet des élans comme dans celui des
sentiments.
L’amour est malheureuse-
oublier celle d’un Paris populaire
que les photos de Brassaï, comme
le décor de Wakhévitch, nous rap-
ment tragique dans les pièces de pellent. Un paquet cadeau à saisir
LA RENTRÉE du Ballet de l’Opéra che commence. Par vagues, les ment, les étoiles apparaissent partition de Berlioz, fut remis au Petit. Les femmes y sont fatales. pour une rentrée parisienne de
de Paris se fait avec le Défilé, une femmes d’abord, puis les hom- une par une, de la plus fraîche- goût du jour par le chorégraphe Brunes le plus souvent et les che- haut vol. p
parade d’une quinzaine de minu- mes, arrivent du fond du Foyer ment nommée jusqu’à la plus Serge Lifar en 1947. L’espace d’un veux courts. Lorsque Zizi Jean- Rosita Boisseau
tes sur la « Marche » des Troyens, (situé derrière le plateau) et des- ancienne, et viennent saluer le instant, la communauté des dan- maire triomphera, en 1949, dans
de Berlioz. Il a ouvert, mercredi cendent jusqu’au proscenium, public. Certaines font les der- seurs se tient réunie dans une Carmen, c’est Roland Petit, mué Programme Roland Petit : « Le Rendez-
22 septembre, la soirée Roland soit 46 mètres réverbérés par un niers mètres en accélérant le pas même énergie. La beauté de la en coiffeur, qui lui aura taillé son vous », « Le Loup », « Le Jeune homme
Petit. Il rassemble les 150 dan- immense miroir. La majesté de la ou en courant. Nicolas Le Riche a transmission et du temps qui pas- casque brun. et la mort ». Jusqu’au 9 octobre, à
seurs du Ballet et les 125 élèves – hiérarchie se donne à voir dans fermé le défilé et invité la compa- se se lit dans cette marche en bou- Mercredi 22 septembre, dans 19 h 30. Le 25 septembre, les 2 octobre
les « petits rats » – de l’Ecole de une magique simplicité. Les jeu- gnie à se mettre en place pour le cle qui pourrait durer des heures le duo du Jeune homme et la et 9 octobre, à 14 h 30 et 20 heures. Le
danse. nes élèves ouvrent le cortège tableau final. tant elle hypnotise. Un moment mort, comme dans Le Rendez- 26 septembre, 14 h 30. Tél. :
Un éclat de tutu blanc comme composé des Quadrilles, des Cory- Imaginé en 1926 par Léo Staats de reconnaissance des artistes et vous, les deux héroïnes se ressem- 08-92-89-90-90. De 8 ¤ à 89 ¤. Le ven-
un morceau de miroir surgit phées, des Sujets, des premiers sur la « Marche » de Tannhäuser, des spectateurs, du travail des blent en tout point ou presque. dredi 24, la soirée commence par le
dans l’obscurité de la scène. Une danseurs et enfin des étoiles. Au de Richard Wagner, donné deux uns et du plaisir de tous. p Allumeuses et croqueuses, elles « Défilé du Ballet ».
petite fille se redresse et la mar- nombre de dix-huit actuelle- fois seulement, le Défilé, sur la R. Bu sont aussi tueuses. Elles jouent Tarifs spéciaux de 10 ¤ à 130 ¤.

Les passions d’«Eugène Onéguine» sur un froid plateau


Débuts à l’Opéra Bastille du chef Vasily Petrenko et prise de rôle pour le baryon Ludovic Tézier

Opéra gang Gussmann : une grande boî- immense lettre leur sert de point l’espère, car cet excellent baryton
te de guingois, dont le fond s’éclai- de ralliement. La première est la que le public parisien a pu applau-

E
ugène Onéguine, de Tchaïko- re du ciel bleu d’été (les moissons lettre d’amour exaltée de Tatiana, dir récemment dans les rôles de
vski, est la dernière des trois et la rencontre de Tatiana et qui lui reviendra en boomerang Marcello (La Bohème, de Puccini),
anciennes productions qui d’Onéguine), avant la nuit noire des mains railleuses et méprisan- Renato (Le Bal masqué, de Verdi),
ouvrent la saison à l’Opéra de du bal chez les Larine (qui verra tes d’Onéguine. La deuxième est la sans oublier Albert dans le Wer-
Paris – après Le Vaisseau fantôme, éclater la dispute entre Onéguine missive d’adieu au monde du poè- ther, de Massenet mis en scène par
de Wagner, et L’Italienne à Alger, et son ami Lenski, dont il a courti- te Lenski ; la dernière enfin, rageu- Benoît Jacquot, oppose le même
de Rossini. Entrée au répertoire en sé la fiancée, Olga), puis les lueurs se et désespérée, celle d’Onéguine, ton à tous ses personnages.
1995 sous l’ère d’Hugues Gall, cet- glaciales de l’aube (le duel et la touché par un amour devenu Le Chœur de l’Opéra n’a pu évi-
te mise en scène de l’Allemand mort de Lenski) et du mariage impossible. ter une chorégraphie d’un autre
Willy Decker, en est à sa quatrième Lachaleur de la musique contre- âge mais la partition est sûre. On
reprise après 1996, 1998 et 2003, balance heureusement la froideur regrettera que la belle direction
qui avait révélé au public parisien La chaleur du plateau : Olga Guryakova, qui aux tempos très larges (parfois
le chef d’orchestre russe Vladimir de la musique interprétait déjà Tatiana en trop) du jeune Vasily Petrenko,
Jurowski. mars 2003, a su conserver la fraî- âgé de 34 ans, porte certes le
Quid en 2010 ? Hélas ! pour contrebalance cheur d’un rôle qu’elle connaît « Soleil noir de la Mélancolie »,
Willy Decker, personne n’a oublié heureusement mieux que sa poche. Découvert mais manque parfois d’une plus
l’éblouissante production venue dans le rôle-titre de Fortunio, de franche et sombre noirceur. p
du Bolchoï, en septembre 2008, la froideur du plateau Messager, qui avait fait l’ouvertu- Marie-Aude Roux
au Palais Garnier et mise en scène re de saison à l’Opéra-Comique en
par le jeune Dmitri Tcherniakov, (Tatiana est devenue la femme res- 2009, le ténor canadien, Joseph Eugène Onéguine, de Tchaïkovski.
une production de Gerard Mor- pectée du Prince Grémine). Kaiser, est un Lenski passionné Willy Decker (mise en scène), Athol Far-
tier, actuellement au Teatro Real Du champ de blé à la neige sale, (qu’on aimerait plus nuancé). mer (chorégraphie), Orchestre et
de Madrid, passé sous la direction du canapé rouge bourgeois aux Rien à dire du solide Prince Gré- Chœur de l’Opéra national de Paris,
du Gantois (Le Monde du 11 sep- marbres noirs princiers : perdus mine de Gleb Nikolski, si ce n’est Vasily Petrenko (direction). Opéra Bas-
tembre 2008). dans le vide d’un univers sans la qu’il fallait cette stature pour tille, le 20 septembre. Prochaines repré-
C’est cette production que l’on moindre connotation psychologi- tenir tête au hiératique Onéguine sentations le 29 septembre et les 5, 8 et
aurait aimé revoir, lundi 20 sep- que, les chanteurs se croiseront de Ludovic Tézier, lequel faisait là 11 octobre, à 19 h 30 ; le 26 septembre, à
tembre, sur la scène, même trop sans se rencontrer, tour à tour prise de rôle à l’Opéra de Paris. 14 h 30. Tél. : 08-92-89-90-90. De 5 ¤ à
grande, de l’Opéra Bastille, au lieu jetés au sol ou contre les murs, Ludovic Tézier quittera-t-il un 140 ¤. Operadeparis.fr
de la roide abstraction qui s’articu- objets de passions violentes ou jour le sacerdoce d’une virilité Diffusion sur France Musique le 2 octo- Gleb Nikolski (le Prince Grémine) et Olga Guryakova
le dans les décors conçus par Wolf- mortifères, cependant qu’une compassée – et encombrante ? On bre, à 19 heures. (Tatiana). CHARLES DUPRAT
18 Culture 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Une incarnation saisissante du singe de Kafka


Internet Un internaute
condamné est soutenu par
le cinéaste Jean-Luc Godard
Un internaute français, James Cli-
Aux Bouffes du Nord, à Paris, la Britannique Kathryn Hunter interprète, seule en scène, un texte de l’écrivain tchèque ment, 37 ans, condamné en juin à
payer 20 000 euros pour avoir
téléchargé et diffusé illégalement
Théâtre se y tenir debout, et trop étroite nu un vrai singe savant, Peter, 13 788 fichiers, en majorité musi-
pour qu’on puisse s’y asseoir », pourtant, constate qu’il n’a lieu caux, affirme avoir reçu le sou-

A
ttention, petit bijou au Peter le Rouge, selon le surnom « ni de [se] plaindre, ni de [se] tien du cinéaste Jean-Luc Godard.
Théâtre des Bouffes du qu’on lui donnera plus tard, réjouir ». Ce dernier lui aurait fait parvenir,
Nord : devant les célèbres quand il sera devenu l’une des Il a trouvé une issue, certes. en août, la somme de 1 000 euros.
murs décatis de cet antre toujours vedettes des cabarets de Ham- Laquellen’a rien à voir avec la liber- Il aurait reçu également, « la
magique, la comédienne britanni- bourg,cherche une issue, et la trou- té. Il est seul. « Quand, à une heure semaine dernière », un mot « écrit
que Kathryn Hunter, seule en scè- ve : « La place d’un singe est contre avancée de la nuit, je reviens d’un de la main » du cinéaste, qu’il a
ne, joue, sous le titre Kafka’s Mon- la paroi d’une caisse – eh bien il ne banquet ou de la séance d’une publié sur son blog : « Acquis de
key (« Le Singe de Kafka ») l’un des me restait plus qu’à cesser d’être société savante, une jeune femelle droit et plus encore de devoir, Sur-
textes les plus brièvement percu- singe. » chimpanzé à demi dressée m’at- couf, Jean-Luc Godard ». – (AFP.)
tants de l’écrivain pragois : Rap- tend et me donne du bon temps
port pour une académie. Jouer,
c’est peu dire, tant Kathryn Hun-
Ce récit à l’humour avec elle, à la manière des singes.
De jour, je ne peux pas la voir ; il y a
Les eurodéputés pour une
répression du piratage
ter habite ce récit étrange de tou- grinçant ouvre dans son regard l’égarement et le Le Parlement européen a adopté,
tesles cellules de son être de – gran-
de – comédienne.
des abîmes, trouble de la bête dressée. »
CommetousceuxqueFranzKaf-
mercredi 22 septembre, par
328 voix contre 245 (83 absten-
Rapport pour une académie, cernant le mystère ka a écrits aux alentours de 1917, ce tions), une résolution visant à
c’est un peu La Métamorphose à récit à l’humour grinçant ouvre mettre en place des mesures
l’envers. Autrement dit, au lieu Dans ce chemin pour devenir des abîmes, cernant le mystère, répressives contre les échanges
d’un homme qui devient bête – un humain, Peter le Rouge doit sur- l’approfondissant sans jamais illégaux de musique ou de films
cafard, en l’occurrence –, une bête monter nombre de répugnances l’éclaircir. Walter Meierjohann, un via Internet. Les eurodéputés
devient homme. Oyez !, oyez !, face à la grossièreté des hommes. Il metteur en scène allemand de affirment « qu’il convient de
donc, braves gens, l’histoire de peine à supporter l’odeur d’huma- 39 ans que l’on ne connaissait pas, créer, dans le cadre juridique euro-
Peter le Rouge, qui fut d’abord un nité qui commence à s’accrocher à mais qui a été, entre autres, l’assis- péen, un droit de recours contre
chimpanzé bien tranquille, dans lui. Mais il réussit : « Ma nature tant de Klaus Michael Grüber les personnes portant atteintes
la région de la Côte de l’Or, en Afri- simiesque bascula, elle fut furieuse- avant de prendre la codirection du aux droits de propriété intellec-
que, avant d’être capturé par des ment expulsée hors de moi-même, Young Vic Theatre de Londres, où il tuelle ». Ils déplorent que les
chasseurs ! à telle enseigne que mon premier a créé le spectacle, installe Kathryn négociations portant sur l’instau-
Enfermé, sur un bateau maître fut sur le point d’être lui- Hunter dans un espace sobre, qui ration de « sanctions pénales »
voguant vers l’Europe, dans une même changé en singe et qu’il dut recrée visuellement la dimension contre les pirates du Web « n’ont
caisse « trop basse pour qu’on puis- être emmené dans un asile. » Deve- surréelle du récit. pas abouti ». Ce texte, refusé par
En frac et chapeau haut-de-for- la Gauche et les Verts, n’a pas de
Maintenir l’identité des Bouffes me noirs, la comédienne, que l’on valeur contraignante. – (AFP.)
a pu voir dans Fragments, de
En 2008, Peter Brook, le maître fre de concerts : le projet, sédui- Samuel Beckett, mis en scène par Numérisation Le ministère
fondateur des Bouffes du Nord, sant sur le papier, pourrait être Peter Brook, donne corps à cette de la culture présente
aujourd’hui âgé de 85 ans, difficile à concrétiser, faute de créature mi-bête mi-homme, ni 4 projets de numérisation
décidait de donner à « son » théâ- moyens. bête ni homme, obligée de nier de contenus culturels
tre un avenir, en choisissant Les Bouffes du Nord, théâtre pri- son identité pour pouvoir vivre Le ministre de la culture, Frédéric
pour lui succéder un duo venu vé mais doté de subsides de une vie décente. La manière dont Kathryn Hunter décline les infinies nuances d’une gestuelle Mitterrand, a présenté, mercredi
du monde de la musique : Olivier l’Etat, ont vu leur subvention, elle décline, de son corps menu et humano-simiesque de manière saisissante. KEITH PATTISON 22 septembre, quatre projets, esti-
Mantéi et Olivier Poubelle. qui était de 1,3 million d’euros en androgyne, les infinies nuances més à 100 millions d’euros, qui
En cet automne 2010, la nouvel- 2009, réduite de moitié en 2010. d’une gestuelle humano-simies- Kafka’s Monkey, d’après « Rapport 37bis, boulevard de la Chapelle, Paris « ont toutes les chances » de voir le
le direction est installée. Elle lan- Celle-ci pourrait être encore que est tout à fait saisissante. pour une académie », de Franz Kafka. 10e. Mo La Chapelle. 01-46-07-34-50. jour dans le cadre d’un plan de
ce sa première saison. Donner minorée en 2011. Et mettre ainsi Alors c’est une sorte de Groucho Mise en scène : Walter Meierjohann. Jusqu’au 2 octobre. Du mardi au vendre- 750 millions d’euros consacrés à
leur chance à de jeunes talents, en péril l’identité de cette salle Marx tragique que l’on observe, Adaptation : Colin Teevan. di, à 21 heures ; le samedi, à 15 h 30 et à la numérisation des contenus
explorer de nouvelles voies dans mythique, connue dans le mon- fasciné, ému, troublé. p Avec Kathryn Hunter. 21 heures. De 14 ¤ à 28 ¤. Durée : 55 min. culturels : la numérisation de
le théâtre musical, renforcer l’of- de entier. Fabienne Darge Théâtre des Bouffes du Nord, En anglais surtitré. Bouffesdunord.com 3 000 films postérieurs à 1929, de
400 000 livres, la mise en place
de vidéos à la demande en parte-

Dansles «bruits»dePierluigiBillone,ily aautantàvoirqu’à entendre nariat avec l’INA, et d’un kiosque


numérique de la presse.

Le Festival d’Automne à Paris propose de découvrir, en trois temps, le compositeur italien, à l’Opéra Bastille 125 millions pour
numériser des salles
Une enveloppe de 125millions
Musique ble Intercontemporain. L’Italien arborée sur la poitrine comme un Richard Long) et de plaques de tôle heure pour voix et sept instru- d’euros sera consacrée au finance-
reste pour beaucoup un inconnu. disque solaire, un trompettiste se secouées au sein d’un phénomène ments comporte son lot de sonori- ment du passage au numérique

F
idèle à sa réputation de pas- Il possède pourtant un univers marteler le thorax entre deux ondulatoire à caractère sauvage. tés inédites, effilées (tintement des salles de cinéma les plus fragi-
seur des avant-gardes appa- bien à lui, fait de rumeurs galopan- incantations, une altiste monolo- Ouverts par effraction comme d’un verre de vin géant) ou dila- les (environ 1 500 sur un parc de
rues en terre germanique, le tes et de cataclysmes éruptifs. guer dans une langue inintelligi- des coffres-forts recelant des tré- tées (plaques de tôle en forme de 5 470 écrans), a confirmé, le minis-
Festival d’Automne, à Paris, pro- Sondomaine musical est lebrui- ble au moment où un percussion- sors inouïs, les instruments tradi- U) pour accompagner l’hypnoti- tre de la culture, Frédéric Mit-
gramme cette année un large por- tisme instrumental, un champ où tionnels semblent se découvrir que activité vocale d’une soprano terrand, mercredi 22 septembre,
traitde Pierluigi Billone. Ce compo-
siteur italien de 50 ans s’est révélé
plusieurs compositeurs font réfé-
rence, comme Salvatore Sciarrino
Les instruments une nouvelle nature. Le composi-
teur impressionne à chaque ins-
qui, sans recourir au moindre tex-
te, passe de frémissements en pal-
lors du congrès des exploitants à
Deauville (Calvados). Cette som-
en Allemagne avant de se fixer en ou Helmut Lachenmann. Ces traditionnels tant – intensément relayé par l’en- pitations comme à la recherche me émane pour l’essentiel du Cen-
Autriche. Deux de ses œuvres four-
nissaient la matière du concert
noms sont même écrasants pour
bien des nouveaux venus. Pierlui-
semblent se découvrir semble L’instant donné – à travers
des trouvailles qui laissent parfois
d’un antique chant de sirène. p
Pierre Gervasoni
tre national de la cinématogra-
phie (CNC), mais aussi des collecti-
d’ouverture du festival, mercredi gi Billone a pourtant réussi à impo- une nouvelle nature bouche bée. Mais son art fonction- vités locales. Les premiers dossiers
22 septembre, dans l’amphithéâ- ser sa marque, notamment avec ne aussi dans la durée. Pierluigi Billone. « Mani. Long », « Kos- seront examinés dès la « mi-octo-
tre de l’Opéra Bastille. Soixante- Mani. Long, une magnifique pièce niste laisse tomber une lourde Scandée par des éléments de moi. Fragmente ». Alda Caiello (sopra- bre », a ajouté le ministre. L’annon-
quinze minutes de musique qui pour ensemble, inspirée des sculp- chaîne… On aperçoit aussi un pia- rituels (gestes, voix), la musique no), Ensemble L’instant donné, James ce ministérielle visait à calmer les
augurent bien du cycle Billone qui tures Land Art du Britannique no et un célesta sans jamais distin- de Billone s’élève dans une sorte Weeks (direction). Opéra national de inquiétudes des exploitants qui,
continuera avec deux autres ren- Richard Long. guer leur timbre habituel. de culte de la stupeur. Kosmoi. Paris, Place de la Bastille, Paris 12e, le en dépit d’une fréquentation tou-
dez-vous jusqu’à la fin novembre. L’aspect visuel est spectaculaire La colonne vertébrale de Mani. Fragmente (traduisible du grec par 22 septembre. Concert diffusé sur Fran- jours en hausse, font valoir des
Billone a été tardivement pré- dans ce type d’œuvres. On y voit Long est constituée de galets entre- « fragments d’univers ») se déploie ce Musique, le 11 octobre, à 20 heures. charges d’exploitation de plus en
senté en France, en 2002, lors d’un un bassoniste et un joueur de clari- choqués (écho des pierres dans le même registre. Donnée en Prochains concerts du cycle Billone, les plus lourdes et un prix moyen du
concert « Tremplin » de l’Ensem- nette basse frotter une cymbale recueillies puis alignées par création, cette pièce d’une demi- 17 et 29 novembre. Tél. : 01-53-45-17-17. billet en baisse (6,15 euros). – (AFP.)

Le Rocher de Palmer, un pari pour toutes les musiques

V
endredi24septembre,lavil- matisée pour ses logements droite, avec le Rocher et la Média- convoitises. Une scène de musi-
le de Cenon, située sur les sociaux (50 % du parc), ses problè- thèque de Lormont juste ouverte, ques actuelles (SMAC) d’agglomé-
coteaux de l’aggloméra- mes socio-économiques, son chô- soit bien servie. » ration, une première nationale,
tion bordelaise, en face de la capi- mage, la cohabitation de dix natio- Le bâtiment de 6 700m2, est qui réunit trois lieux de diffusion
tale, sera fière. Elle inaugurera le nalités, sera la seule d’Aquitaine à situé en plein quartier populaire, de musique, est en cours de mon-
Rocher de Palmer, lieu aux ambi- bénéficier d’un tel équipement. à l’ombre de hautes tours. « Nous tage. Si le maire de Bordeaux,
tions nationales, dédié aux cultu- Coût de l’opération : 15,9millions souhaitons intégrer tout le monde, Alain Juppé, dont la municipalité
res et musiques du monde. d’euros, dont 9millions financés dont la population de Cenon pour est associée à la mise en place du
Durant vingt-quatre heures, à par- par la Ville. Le reste par l’Europe, ne pas être qu’un repère de Rocher, « ne craint pas que le
tir de 14 heures, tous les styles l’Agence nationale pour la rénova- bobos», assure Patrick Duval, Rocher fasse de l’ombre aux institu-
musicaux – dont un opéra en fran- tion urbaine (Etat), la Région Aqui- directeur artistique du lieu, fonda- tions bordelaises» – des partena- DE LA MISÈRE
çais et en wolof produit par Migra- taine, le conseil général de la teur et directeur de l’association riats sont même lancés – d’autres,
tions culturelles Aquitaine Afri- Gironde, la Communauté urbaine. Musiques de nuit diffusion. La à mots couverts, se demandent SOCIALE
que, avec l’Opéra de Bordeaux –, politique tarifaire sera « agressi- comment faire vivre un tel équipe- À L’ESPOIR
vont faire vivre cet étrange et Quartier populaire ve » : de 8 à 15 euros le concert. ment au coût de fonctionnement
imposant rocher rouge aux for- « Il fallait un certain courage au L’équipe de dix-huit salariés va de 2,2 millions d’euros annuels.
« LULA »
mes pixelisées, œuvre de l’archi- maire de Cenon [Alain David, PS], devoir faire vivre trois salles de « Le pari est énorme, reconnaît
tecte suisse Bernard Tschumi. Et pour se lancer dans un projet cultu- concert, de 650 à 1 200 places, et Patrick Duval. Mais cet équipe-
la secrétaire d’Etat à la politique
de la ville, Fadela Amara, doit
rel de cette dimension, constate
Claude Jean, directeur régional de
une salle dédiée aux stages et rési-
dences d’artistes. Un centre de
ment a toute sa place et sa légitimi-
té ici. » Sur la rive droite. p Une grande puissance est née.
venir confirmer le label « Acadé- la Direction régionale des affaires documentation, un atelier pour Claudia Courtois
mie des arts », le premier donné culturelles (DRAC) Aquitaine. Sur les résidences et une brasserie (Bordeaux, correspondante) A quel prix ?
au niveau national. le plan des aménagements cultu- tenue par le frère d’un chef étoilé
La petite ville de banlieue de rels, c’est très important qu’au du cru, complètent le dispositif. Le Rocher de Palmer, 1, rue Aristide-
100 PAGES – CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX – 7,50 €
23000 habitants, longtemps stig- niveau de l’agglomération, la rive Ce projet attise intérêts et Briand, Cenon. Tél. : 05-56-74-80-00.
0123
Vendredi 24 septembre 2010 & Vous 19
Higt-tech et nostalgie
Les souvenirs d’enfance ou d’adolescence sont un filon inépuisable pour les concepteurs d’objets high-
tech. Bigben Interactive propose ainsi deux tourne-disques (ci-dessous, à gauche) (à partir de 89 euros) qui
rappellent les postes imposants des années 1960. Au-delà du design « sixties », ils permettent de copier les
vieux 33, 45 et même 78-tours ou les pas encore tout à fait désuets
CD sur une clé USB ou une carte mémoire de type SD. Pinel
& Pinel signe la borne Arcade 80’s Trunk (à droite) destinée aux
quadras en mal de jeux. La réédition contemporaine de cet objet
imaginé par le malletier parisien propose quelque soixante titres
phares de l’histoire du jeu vidéo, dont l’incontournable Pacman ou le
légendaire Space Invaders. Mais la nostalgie a un prix :
11 500 euros. Dans le même registre, Chevillotte
sort une table de jeux dessinée
par Eric Raffy (2 000 euros) et
un flipper (4 290 euros). Le
goût du passé envahit
même la cuisine, avec ce
grille-pain, lecteur de
fichier MP3 aux formes
arrondies comme une vieille
TSF, de Russell Hobbs
(60 euros). p Joël Morio (PHOTOS DR)

Faire ses cosmétiques, c’est chic Roue libre Jean-Michel Normand


Crèmes et maquillages «faits maison» se veulent écolos et économiques La voiture électrique:
une bagnole, une vraie!
Tendance d’extraits de plantes ou de fruits. minifouet, éprouvette, bécher, efficaces que ceux vendus dans le
Avec moins d’emballage et un pipette, flacons et autres conte- commerce.

C
rème anti-âge, lait déma- transport minimisé, fabriquer ses nants constituent le kit parfait du « Mes copines ont toute une
quillant, gel douche, sham- cosmétiques est une démarche petit chimiste en esthétique. jolie peau, les huiles essentielles,
pooing, ombre à paupières, résolument écologique. L’argu- Ensuite, place aux mélanges. Pour notamment, sont des produits
rouge à lèvres… de plus en plus de ment économique a aussi son obtenir une crème, il faut réussir excessivement actifs », témoigne
cosmétiques sont fabriqués à la importance. « Le prix moyen d’une l’alliance d’une huile végétale, Vénézia, passionnée par la botani-
maison par des adeptes qui bou- crème est de 4 ou 5 euros et il est pos- comme le karité, ou le beurre de que depuis les années 1970, et
dent les rayons beauté des grands sible de la conserver jusqu’à trois cacao, et d’une eau florale, grâce à auteure d’un blog de recettes
magasins. La tendance, comme un émulsifiant. Celui-ci, issu des (princesseaupetitpois.over-blog.
souvent, est née aux Etats-Unis
dans les années 1990 avec le savon
Produit naturel céréales, donne une texture plus
ou moins fluide à la préparation.
com). Chaque plante a ses vertus :
« Le bois de rose est antirides, le
et le maquillage. Sur Internet, de ne veut pas dire Afin de préserver une crème plu- cyprès de Provence lutte contre la
nombreux blogs français propo-
sent des astuces et des recettes aux
produit sans risque. sieurs mois, un conservateur réali-
sé à base de pépins de pample-
sensation de jambes lourdes, et la
criste-marine raffermit la peau,
« apprentis cosméticiens », qui Certaines règles mousse pressés fera l’affaire. A par- précise pour sa part Anne Vausse-
peuvent aussi s’initier dans des
ateliers. Malgré un tarif élevé
d’hygiène de base tir de cette base, chacun(e) ajoute
huiles essentielles, parfums, colo-
lin. Même le fameux Q10 anti-âge
est un actif naturel qu’il est possi-
– 990 euros la semaine –, les stages sont à respecter rants, au gré de ses envies. ble d’acheter pur ! »
Bionessence organisés par Sophie Comme pour la cuisine, certai- Si nombre de personnes sont
Macheteau, auteure de plusieurs mois », souligne Anne Vausselin, nes recettes demandent plus de attirées par le côté ludique et créa-
livres consacrés au phénomène créatrice d’Aroma-Zone. En 2009, technique. « Réussir un fard à tif, certaines précautions s’impo-
parmi lesquels Belle, bio, gourman- la marque a été la première à paupières exige de maîtriser le sent toutefois. Car, produit natu-
de : 80 recettes de beauté et de cuisi- ouvrir une boutique-atelier propo- mélange d’oxyde de fer pour la rel ne veut pas dire produit sans ris-
ne simples et originales, paru en sant des cours thématiques à couleur, d’une poudre – type ami- que. Certaines règles d’hygiène de
octobre 2009 aux éditions Vigot, 25 euros de l’heure. don de maïs –, d’un beurre végé- base sont à respecter. Se laver les La Citroën C-Zéro impose de revoir ses habitudes de fond en
ne désemplissent pas. Avant de se lancer soi-même tal, sans oublier le mica qui donne mains, stériliser les flacons et net- comble. DR
Si ce succès s’inscrit dans un dans la confection de cosmétique, l’aspect brillant », détaille Sophie toyer le plan de travail à l’alcool à

C
mouvement plus large du retour il faut investir dans des ustensiles Macheteau. A en croire les adep- 90 degrés permet d’éviter le déve- itroën C-Zéro, Peugeot iOn disposer d’une prise de courant
au « fait maison », la prise de adaptés. Balance de précision, tes, ces cosmétiques sont aussi loppement de bactéries. Certaines et Mitsubishi i Miev. Ces dans son garage. Pour le reste, rien
conscience collective de l’ineffica- huiles essentielles utilisées à mau- trois modèles, dont on peut n’est plus simple que de conduire
cité, voire de la dangerosité des Ateliers, blogs et ouvrages pour apprentis cosméticiens vais escient peuvent également passer commande pour une ces voitures. Pas d’embrayage,
produits industriels est un facteur entraîner des réactions indésira- livraison en décembre, seront les donc pas de vitesses à passer et pas
essentiel. « La plupart des cosméti- Aroma-Zone Boutique atelier, Stage du 22 au 26 novembre, bles. Ainsi, appliquée pure, l’huile vedettes du Mondial de l’automo- de risque de caler. Pas davantage
ques contiennent 90 % d’eau ainsi 1, rue de l’Arbalète, Paris 5e. 990 ¤. Inscription essentielle de cannelle attaque la bile de Paris, du 2 au 17 octobre, de carburant sur les mains à la sta-
que des produits toxiques comme Ouverture mi-octobre d’une nou- sur www.bionessence.fr peau comme une brûlure. Les fem- porte de Versailles. Et avoir eu tion-service, et plus de coûteuses
les parabens », explique Sophie velle boutique 42, boulevard Tél. : 01-74-62-22-25. mes enceintes, les personnes épi- l’occasion de conduire cette tri- révisions à programmer.
Macheteau. Pour connaître avec Saint-Germain, Paris 5e. leptiques et les bébés y sont parti- plette de voitures électriques au Dernier stéréotype : la voiture
certitude les ingrédients contenus Vente en ligne sur www.aroma- Sur le Web Blogs de recettes de culièrement sensibles. cours des dernières semaines don- électrique serait anémique et
dans un pot de crème, misez sur zone.com. Stages à partir de cosmétiques : Princesseaupetit- « Je recommande toujours aux ne l’occasion de tordre le cou à désespérément ennuyeuse à
les boutiques spécialisées qui utili- novembre, renseignements et ins- pois.over-blog.com et clients de tester le produit sur le pli trois idées reçues concernant la conduire. Une objection sans dou-
sent des ingrédients biologiques criptions au 04-73-34-37-88 et Potionchaudron.canalblog.com du coude afin de s’assurer qu’il n’y voiture électrique. te générée par les voiturettes des
et garantissent une véritable traça- boutique.paris@aromazone.com. a pas de problème », prévient Anne Premier cliché : l’autonomie terrains de golf ou l’idée saugre-
bilité des matières premières. Hui- Livre « Belle, bio, gourmande : Vausselin. Des mises en garde constitue un problème rédhibitoi- nue – mais tenace – selon laquelle
les essentielles, beurres végétaux, Bionessence Atelier, 25, avenue 80 recettes de beauté et de cuisi- nécessaires pour éviter de se trans- re. Peugeot, Citroën et Mitsubishi les autos sans permis fonction-
colorants naturels ou cire : tous les des Mimosas, Boulogne-Billan- ne simples et originales » (Edi- former en apprenti sorcier. p assurent que leurs protégées peu-
composants sont obtenus à base court (Hauts-de-Seine). tions Vigot, 2009, 144 p., 18,05 ¤). Hélène Guinhut vent rouler jusqu’à 140 kilomè-
tres voire 150. Franchement, pour
Dernier stéréotype:
aller aussi loin, il faut rouler lavoiture électrique
« avec un œuf sous la pédale », et
surtout ne pas mettre en marche
serait anémique
le chauffage ni la climatisation. etdésespérément
En moyenne, il faut plutôt comp-
ter sur une autonomie de l’ordre
ennuyeuse
de 100 km. Au pire, 75 km si l’on àconduire
est coincé dans des encombre-
ments monstres ou si l’on accélè- nent sur batteries. Or, c’est tout le
re en permanence. A vrai dire, contraire. L’engin électrique se
pour un véhicule destiné à un usa- conduit naturellement en mode
ge urbain – sur ce plan, le contrat « cool » mais, il peut aussi démar-
passé avec le client est clair –, un rer en trombe et réaliser des dépas-
tel rayon d’action apparaît plus sements éclairs si on le sollicite. Il
que suffisant. faut seulement prendre l’habitu-
Lors des premiers kilomètres, de de doser un peu différemment
l’électro-automobiliste ne cesse de la pression sur la pédale de frein
scruter fiévreusement l’ordina- compte tenu de la moindre iner-
teur de bord, qui calcule en perma- tie (frein moteur) de la traction
nence la distance qui reste à par- électrique.
courir en se basant sur le style de En revanche, il est exact que
conduite qui a prévalu lors des l’absence de nuisance sonore
vingt derniers kilomètres. Il finit constitue un danger potentiel
rapidement par se déstresser. pour les piétons et les cyclistes.
Deuxième cliché : l’univers de Quant aux tarifs annoncés par les
la voiture électrique impose de constructeurs – 30 000 euros, pri-
revoir ses habitudes de fond en me gouvernementale de
comble. Or, recharger les batteries 5 000 euros déduite, ou des for-
ne présente rien de compliqué. Il mules de location avec des loyers
suffit de sortir un câble du coffre, de 500 euros mensuels pendant
de le connecter sur le côté de la voi- cinq ans… –, ils permettent de
ture après avoir ouvert une trappe, confirmer une seule évidence : la
puis de le brancher sur une prise voiture électrique est hors de
Rien de tel qu’un moment de détente pour optimiser les vertus d’un masque à l’argile. ALDO SPERBER/PICTURETANK de courant classique. Certes, il faut prix. p
20 Carnet 0123
Vendredi 24 septembre 2010

Sabin, Donatien, Lanester. Paris. Rennes. Raphaël et Thierry Manouck, Marina,

0123
ses fils, ses enfants, son épouse
Sa famille La famille de Jeanne, Isabelle et Yorgo,
Et tous ses amis, sa petite-fille,
ses enfants
cette semaine Le Carnet ont la tristesse de faire part du décès de
M. Georges CAILLIER Odette, Mathieu, Marie, Arthur,
Monique, Ainsi que toute la famille,
--------------------------------------------------------- André Sabin CARME.
a le regret de faire part de son décès,
survenu en Bretagne, le mercredi ont le regret de faire part du décès de ont la douleur de faire part du décès de
Faites part
Hors-série Brésil Les obsèques ont eu lieu dans la plus
15 septembre 2010, dans sa soixante-
Marcel MANOUCK,
de vos événements stricte intimité.
deuxième année, des suites d’une longue
expert comptable,
PHILOLAOS,
maladie supportée avec courage. sculpteur,
par téléphone : survenu le 15 septembre 2010, officier des Arts et Lettres,
Un recueillement aura lieu le samedi Nous ne l’oublierons pas.
01 57 28 28 28 25 septembre, à 15 h 30, au « Clocher à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.
du Village », métro Eglise d’Auteuil. survenu le 18 septembre 2010,
par e-mail : Antoine Lainé, 21, rue Paul-Bert, à l’âge de quatre-vingt-sept ans.
Donatien Carme, 94100 Saint-Maur.
carnet@mondepub.fr 20, rue Bletterie,
son époux,
Véronique et Gilles Garnier, Un hommage lui sera rendu au
par fax : 17000 La Rochelle. Mathilde et Cyrille Gérard, Colette Meyerfeld, crématorium du Père-Lachaise, le vendredi
Thomas et Aurélie Lainé, sa femme,
01 57 28 21 36 Mme Gérard Charbonneau, ses enfants, Sylvie, Yves et Didier,
24 septembre, à 10 h 20.
née Josy Peyrepeyry, Lucie, Martin, Gaspard, Flore, Zéphyr, ses enfants
son épouse, Myrtille, Oscar et Elise, Et ses cinq petits-enfants, Selon sa volonté ses cendres seront
AU CARNET DU «MONDE» M. et Mme Nicolas Chapis, ses petits-enfants chéris, dispersées dans l’allégresse, le samedi
L’héritage de Lula : M. et Mme Vincent Misrai, Micheline de Gaillande, ont la tristesse de faire part du décès de 25 septembre, à 14 heures, dans le jardin
un bilan plein d’avenir Naissances Mathilde, sa sœur, de son atelier.
ses enfants, René et Béatrice de Gaillande, Jacques MEYERFELD,
Chez votre marchand de journaux et sa petite-fille, son frère et sa belle-sœur, résistant au maquis des Glières,
Aude CARASCO et Philippe PEREZ marina.tloupas@wanadoo.fr
-------------------------------------------------- ont l’immense joie d’annoncer la naissance M. et M me Serge Charbonneau, Les familles Nguyen et Salem,
Alexandre et Pierre, survenu le 5 septembre 2010, isatloupas@wanadoo.fr
de leur fils
M. et Mme Hubert Charbonneau, Magali ont l’immense tristesse de faire part à l’âge de quatre-vingt-huit ans, yorgo@intersectionmagazine.com
et Elise, du décès de à Toulouse.
Hugo,
ses frères et belles-sœurs, Graulhet (Tarn). Rueyres (Lot).
ses neveux et nièces, Danielle LAINÉ, 15, avenue Félix-Faure,
le 19 septembre 2010, à Paris. 75015 Paris.
Les familles Peyrepeyry, Baudron née de GAILLANDE,
Vendredi 24 daté samedi 25 septembre et Neroli, didier.meyerfeld@hotmail.fr Ses enfants,
Sacha, Marie, Sébastien ALBERT Ses petits-enfants,
survenu le 21 septembre 2010.
En couverture et leurs familles,
sont très heureux d’annoncer la naissance
ont la grande tristesse de faire part Claude Chevrie, Ses arrière-petits-enfants,
du rappel à Dieu de La cérémonie religieuse aura lieu
Procès Chirac : les de sa fille, Parents et amis,
le vendredi 24 septembre, à 10 h 30, Marc et Anne Chevrie,
coulisses d’un feuilleton M. Gérard CHARBONNEAU, en l’église Saint-Sulpice, Paris 6e. ses petits-enfants
Raphaël, professeur émérite, Et toute sa famille,
ont la douleur de faire part du décès de
--------------------------------------------------
vice-président honoraire L’inhumation aura lieu ensuite
le 14 septembre 2010, de l’université Paris XI, ont la tristesse de faire part du décès de M. André VÉCHAMBRE,
au cimetière de Biennac (Haute-Vienne),
chevalier de l’ordre national du Mérite, dans le caveau familial. directeur honoraire
8, rue Cannebière, chevalier dans l’ordre des Palmes Denise MULLER, de la Société Générale,
75012 Paris. académiques, Ni fleurs ni couronnes.
survenu le 19 septembre 2010,
survenu le 14 septembre 2010,
Décès survenu à Paris, le 18 septembre 2010, Dons à l’Institut Curie. dans sa cent quatrième année.
dans sa quatre-vingt-quatrième année.
dans sa soixante-huitième année.
L’Association française des arabisants 15, rue de Condé, Louis de Paillette,
La cérémonie religieuse sera célébrée 75006 Paris. Les obsèques religieuses seront
son époux,
a l’immense tristesse de faire part de la le vendredi 24 septembre, à 14 h 30, célébrées le vendredi 24 septembre,
Jean-François, Patrick et Françoise,
disparition de en l’église Saint-Etienne du Mont, place ses frères et sa sœur, à 15 heures, en l’église de Rueyres (Lot).
du Panthéon, Paris 5e. Fabienne, Marion,
M. Mohammed ARKOUN, son épouse, sa filleule,
professeur émérite L’inhumation aura lieu au cimetière de Francis, Mehdi, Pablo, Ruben, Condoléances
Livre en vente du vendredi 24 Ses neveux et nièces
à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. Saint-Martial de Nabirat (Dordogne), le son fils et ses petits-fils, Et toute la famille Le président
au jeudi 30 septembre samedi 25 septembre, précédée d’un temps Pascale,
avec Le Monde Magazine, de prière à l’église, à 14 heures. de l’université Paris-Sud 11,
Elle s’associe de tout cœur au deuil sa belle-fille, ont la tristesse de faire part du décès de
chez votre marchand de journaux de sa famille et de ses proches. Michel, Beatrice, Laure, Claire, L’équipe de la présidence
14, rue Pestalozzi, Anne et Paule Tocher, Annie de PAILLETTE, de l’université Paris-Sud 11,
75005 Paris. Christian, Yvonne, Fabrice Pouillieute, née LE FLOC’H,
Gif-sur-Yvette. Chamonix.
Collections
------------------------------------------------------- Catherine Blanc-Dunand, M. Pierre Fritz,
Et ses proches et amis, directrice adjointe
de la communication
ont appris avec une profonde émotion
le décès de
son épouse, son époux, ont la tristesse de faire part du décès de du groupe BPCE,
Claire Fritz et Yves Humblot, Gérard CHARBONNEAU,
Nicole Boccon-Gibod, Alain et Béatrice Fritz, Michel LAZARUS, survenu le 17 septembre 2010,
mathématicien, à l’âge de cinquante-deux ans, à Paris. vice-président de l’université
sa belle-mère, Laurent et Sonia Fritz,
Olivier et Marie-Juliette Fritz, professeur à l’université Paris-Sud 11,
Stéphane (†), Juliette, Hélène, Maxime, Selon ses volontés, un hommage sera
Adrien et Alexis, ses enfants, survenu le 15 septembre 2010. chevalier dans l’ordre national du mérite.
Nicolas, rendu le vendredi 14 septembre, à 14 h 15,
ses enfants, au crématorium du cimetière du Père-
Nicolas, Valentin et Clément, Il a fait don de son corps à la science. Ils saluent la mémoire de leur collègue,
Farah et Léo, Lachaise, Paris 20e.
Anna, Adélie, Philémon, Alice, Oriane, son investissement total pour l’université,
Victoire, Herminie, Prosper, Sasha Léa, Julie et Thomas, Une réunion commémorative aura lieu notamment pour le développement de la
le dimanche 26 septembre, à partir de 31, quai de Valmy,
et Lily, ses petits-enfants, 75010 Paris. culture, la direction de fillières
ses petits-enfants, Les familles Schneider, Catté, Masson, 12 h 30, au 45, avenue d’Italie, Paris 13e.
Ghalem et Neveux, d’enseignement.
Philippe Danet, Les membres
ont la tristesse de faire part du décès de Chantal Le Goff, du conseil de surveillance, Chacun appréciait sa générosité et sa
Mireille Blanc, son épouse,
Anne-Cécile Blanc-Carli, Les membres du directoire, grande humanité.
Tara Afanassieff, Les membres du comité exécutif de
Mme Gisèle FRITZ, Clotilde Royer, BPCE,
ses belles-filles et son gendre, Laurent et Bénédicte Thomassin, Ils saluent la mémoire d’une
née SCHNEIDER, L’ensemble
ses enfants, des collaborateurs du groupe, personnalité qui a œuvré sans compter
ont l’immense tristesse de faire part ancien maître de conférences
à Paris-Dauphine, pour notre université.
du décès de Jean, Henri, Charles et Vittoria,
Livre 17 : ses petits-enfants,
ont le regret de faire part du décès de
Jean-Pierre BLANC-DUNAND, Au nom de la communauté universitaire
BRANTÔME survenu le 18 septembre 2010. Annie de PAILLETTE, de Paris-Sud 11,
dès le jeudi 23 septembre Pierrette Le Goff, directrice adjointe
survenu le 18 septembre 2010, sa maman ils présentent à sa famille leurs plus
--------------------------------------------------- Un dernier hommage lui sera rendu de la communication,
dans sa soixante-treizième année. sincères condoléances.
le vendredi 24 septembre, à 15 h 45,
Ainsi que toute la famille, survenu le 17 septembre 2010.
La cérémonie aura lieu le vendredi au crématorium du Parc (104, rue de la
24 septembre, à 14 heures, en l’Église Porte-de-Trivaux, 92140 Clamart).
ont la tristesse de faire part du décès de
Anniversaire de décès
Ils présentent leurs sincères
réformée, de Chamonix-Mont-Blanc, condoléances à sa famille, ainsi qu’à ses « Polì chamì n’alonja pa. »
24, passage du Temple, suivie de 15, rue du Maréchal-Gallieni,
78000 Versailles. proches. « Petit chemin n’allonge pas. »
l’inhumation. René LE GOFF,
officier de la Légion d’honneur,

ation
L’Entraide universitaire française commandeur Benoît Roussel, Le 23 septembre 2008 s’éteignait

Prolong
Françoise Bressac,
son épouse, Et la Fondation Entraide Hostater, dans l’ordre national du Mérite, son mari,
Hélène et Henri Foucard, chevalier des Palmes académiques, Marie PATEY.
ont la grande tristesse de faire part ancien conseiller de Paris, Joëlle Schirrer,
Marie-Cécile et Thomas Wick, Yves Pernot,
Pierre-Etienne, Alexis et Damien, du décès de président Ceux qui l’ont connue et aimée
de la ligue professionnelle de basket, Béatrice Bernard,
Vincent et Marie-Aude Bressac, ses sœurs et son frère, se souviennent.
Timothée, Grégoire et Clément, Mme Gisèle FRITZ,
Brigitte et Nicolas de Paillerets, maître de conférences honoraire
à l’université Paris-Dauphine. survenu à Paris, le 17 septembre 2010, Ses beaux-frères et belles-sœurs, Souvenir
Axel, Thaddée et Côme, Ses beaux-enfants et petits-enfants,
Agnès et Renaud Poidatz, à l’âge de soixante-six ans.
Ses neveux et nièces,
Dorothée, Juliette, Matthieu et Ségolène, Par son talent pédagogique et ses
Dès le vendredi 24 septembre François et Sandrine Bressac, qualités humaines, cette mathématicienne, La cérémonie religieuse sera célébrée Elisabeth RENIER-LAJEUNIE.
font part avec tristesse du décès de
MARIA YUDINA Guillaume, Claire, Henri et Cécile, qui a toujours été très attentive aux en la chapelle Saint-Louis de l’Ecole
ses enfants, conditions de vie étudiantes, a beaucoup Militaire, 13, place Joffre, à Paris 7e, Danielle PERNOT-ROUSSEL. Elle reste vivante dans nos cœurs.
VLADIMIR SOFRONITZKI leurs conjoints contribué, dans nos conseils le jeudi 23 septembre, à 10 h 30.
Le double CD-livret n° 38 et ses petits-enfants, d’administration et sur le terrain, à l’action La cérémonie religieuse sera célébrée Marie-José Lajeunie,
Pierre et Charlotte Bressac, que mènent nos deux institutions en Condoléances sur registres. le vendredi 24 septembre 2010,
Sœur Madeleine Bressac, direction des étudiants réfugiés ou en Dominique, Nicolas et Antoine Renier.
à 10 h 30, en l’église Saint-Pierre-
Nos services
--------------------------------------------------------------
Claire Bressac
en union avec son époux,
situation précaire. La crémation aura lieu au cimetière
du Père-Lachaise, Paris 20e, le même jour,
de-Montrouge, 82, avenue du Général-
Leclerc, Paris 14e. Avis de messe
Maurice (†), En s’associant à la peine de sa famille et à 13 h 20.
Lecteurs Jacqueline Sers
en union avec son époux,
de ses proches, on se souviendra d’elle
avec reconnaissance et amitié. Cet avis tient lieu de faire-part.
L’inhumation aura lieu, dans l’intimité
familiale, au cimetière du Père-Lachaise,
Une messe sera célébrée le samedi
2 octobre 2010, à 11 h 30, en l’église
K Abonnements Jean-Pierre (†), Paris 20e. Saint-Roch, 284, rue Saint-Honoré,
Marie-Hélène Wagner, 11, avenue de Diane,
Tél. : 0-825-000-778 Laurent Batsch, Paris 1er, à l’intention de
ses frères, sa sœur et ses belles-sœurs, 94100 Saint-Maur-des-Fossés.
(0,15 � TTC/min) le président de l’université Paris- Grégory et Dimitri Rzepski,
www.lemonde.fr/abojournal Dauphine, ses enfants, Rosine MARGAT,
ont la douleur de faire part du décès de Le chef du corps de l’inspection Sylvie Maze, directrice du Cours Simon,
K L’actualité dans a la grande tristesse de faire part du décès générale de l’administration, sa compagne,
votre magasin de Ses collègues inspecteurs généraux
Henri BRESSAC, Irène Coat, rappelée à Dieu le 5 août 2010.
et inspecteurs de l’administration
www.lemonde.fr/kiosque avocat honoraire, Mme Gisèle FRITZ, sa sœur,
Ainsi que l’ensemble du service,
maître de conférences Mathilde et Raphaël Therizols,
K Boutique du Monde honoraire de mathématiques.
L’association des inspecteurs généraux
Marie-France et Alain Cyrulnik, Colloque
et inspecteurs de l’administration,
80, boulevard Auguste-Blanqui, survenu le 18 septembre 2010, Sa famille, ses amis Colloque
75013 Paris dans sa quatre-vingt-sixième année. Elle a assuré à Dauphine de nombreuses Et ses collègues, de la Société des agrégés
ont la profonde tristesse de faire part du
M° Glacière ou Corvisart responsabilités : responsable d’équipe « De l’instruction publique
La cérémonie religieuse sera célébrée décès accidentel, survenu le 19 septembre
Tél. : 01-57-28-29-85 pédagogique et directeur adjoint de l’UER ont la tristesse de faire part du décès de
le vendredi 24 septembre, à 10 h 30, gestion et économie appliquée, puis 2010, de à l’Education nationale :
www.lemonde.fr/boutique en l’église Notre-Dame de Versailles. directeur adjoint de l’UER mathématiques quel rôle pour l’Ecole ? »
Mostéfa MESSAOUDI, Jacques RZEPSKI,
K Le Carnet du Monde de la décision.
L’inhumation aura lieu au nouveau inspecteur de l’administration, 24 et 25 septembre 2010,
Tél. : 01-57-28-28-28 cimetière de Neuilly, à Nanterre, dans ancien élève survenu le 19 septembre 2010.
La communauté universitaire Ecole normale supérieure,
l’intimité familiale. dauphinoise se souviendra d’une de l’Ecole nationale d’administration
45, rue d’Ulm, Paris 5e
Professionnels Cet avis tient lieu de faire-part.
personnalité très chaleureuse aux grandes
qualités pédagogiques.
(promotion Copernic 2002). Un hommage lui sera rendu le samedi
25 septembre, à 10 heures, au crématorium Entrée libre
K Service des ventes Ils s’associent à la douleur de sa famille du Père-Lachaise, Paris 20e. Dans la limite des places disponibles
Tél. : 0-805-05-01-47 6, rue Berthier, Elle s’associe à la peine de sa famille et de ses enfants et leur présentent leurs Programme et renseignements sur
78000 Versailles. et de ses proches. plus sincères condoléances. Cet avis tient lieu de faire-part. www.societedesagreges.net
0123
Vendredi 24 septembre 2010 Météo & Jeux Ecrans 21

< -5° -5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° 35 à 40° > 40° Chronique Franck Nouchi
Vendredi 24 septembre En Europe
Instable et plus frais
Lille
24.09.2010 12h TU

Reykjavik
Malaise
12 17

L
www.meteonews.fr a France est menacée d’actes manquent pas.» Jean-Pierre Elkab-
Cherbourg 25 km/h
terroristes. Il faut que les Fran- bach n’en demandait pas tant:
A
Amiens Oslo Helsinki
13 17 St-Pétersbourg
50 km/h 12 17 1000 Stockholm
Rouen 990 Châlons- çais s’y habituent.» «Est-ce qu’il y a un risque pour les
en-champagne
11 17 Riga Moscou Interrogé mercredi matin 22 sep- manifestations de demain?» Léger
D
13 17

20
PARIS Edimbourg
Caen 0
Copenhague
tembre sur Europe 1 par Jean-Pier- temps d’arrêt de Frédéric Péche-

10
Metz
14 19 100

15
Brest 12 17

0
13 17 re Elkabbach, Frédéric Péchenard, nard: «Oui, non, je ne pense pas.»

10

101
13 18 Dublin Minsk
Strasbourg
Rennes Amsterdam Berlin
14 18 Londres Prague
Varsovie
le directeur général de la police A priori, il n’y aurait évidemment
A
11 18 Orléans Bruxelles
Nantes 14 18 1010
Kiev nationale, n’avait pas envie de rigo- aucune raison de douter de la fiabi-
Besançon Munich Vienne
13 19 Paris
Berne Budapest ler: «Nous avons actuellement un lité des informations données par
1015 Dijon 14 17
Poitiers Zagreb
Odessa
pic de menace incontestable. » Il y a le patron de la police. Et pourtant…
0 1020
101
13 20 14 16 Milan
10
20
Belgrade
Bucarest quelques jours, un «service ami» Dès le début de son entretien, Jean-
Chamonix Sofia l’avait même prévenu de l’immi- Pierre Elkabbach s’était demandé
Clermont-Ferrand 10 12 Barcelone
Barcelone
Rome 1015
Limoges 13 16 Lyon Madrid
Istanbul nence d’un attentat pour le 16sep- si cette menace terroriste relevait
14 17
30 km/h 15 17 Lisbonne
Lisbonne Ankara tembre. «Force est constater qu’il d’avantage de l’info ou de l’intox.
Grenoble
Séville
Tunis
Tunis
Athènes n’a pas eu lieu le 16 », ajouta
15 17 M.Péchenard.
25 km/h
Bordeaux
15 21
Rabat
Alger

A Beyrouth
A cet instant, Jean-Pierre Elkabbach
Iln’y aurait aucune
raison de douter
Tripoli
A Anticyclone D Dépression
Tripoli
1010
Front chaud Front froid Jérusalem comprit qu’il tenait là un bon
Nice
Toulouse Montpellier Marseille 17 22 Occlusion Thalweg
Le Caire
client. A lui de poser les bonnes de la fiabilité
Biarritz 17 19 16 20 16 20
17 19 Pacifique Le typhon “Malakas” circulera au large du Japon questions et il obtiendrait les peti-
tes phrases qui font le « buzz » desinformations
En Europe Riga assezensoleillé 8 18 New Delhi risqueorageux 24 30
Perpignan
Amsterdam averseséparses 13 18 Rome averseséparses 18 24 New York éclaircies 21 28 d’une journée. «Qu’est-ce qui est donnéespar le patron
17 21 Ajaccio 25 25 10 23
20 km/h
Athènes risqueorageux 19 Sofia bienensoleillé 6 Pékin bienensoleillé menacé? Par exemple, on a parlé de
Températures à l’aube 1 22 l’après-midi 15 24 Barcelone
Belgrade
aversesmodérées 21
bienensoleillé 12
23
24
Stockholm
Tallin
éclaircies
assezensoleillé
11
9
16
16
Pretoria
Rabat
beautemps
bienensoleillé
14 28
20 26 la gare du Nord. Est-ce qu’il y avait de la police. Et pourtant…
Berlin assezensoleillé 12 24 Tirana bienensoleillé 17 26 Rio de Janeiro assezensoleillé 19 29 une vraie menace sur la gare du
Sainte Thècle Lever 07h39 Lever 19h38 Berne aversesmodérées 10 18 Varsovie bienensoleillé 10 20 Séoul bienensoleillé 15 23
Coeff. de marée 86 Coucher 19h44 Coucher 08h51 Bruxelles aversesmodérées 14 18 Vienne assezensoleillé 11 22 Singapour risqueorageux 26 32 Nord?» Le matin, une pareille ques- Au même moment, Thomas
Bucarest bienensoleillé 12 22 Vilnius bienensoleillé 6 18 Sydney bienensoleillé 15 22
Budapest bienensoleillé 11 22 Zagreb averseséparses 10 24 Téhéran beautemps 16 32 tion, ça réveille son auditeur d’Eu- Legrand, sur France Inter, allait
Samedi 16 20
Aujourd’hui Copenhague assezensoleillé 14 17 Dans le monde Tokyo aversesmodérées rope 1. plus loin : «De l’affaire de Tarnac,
10 15 11 17 Dublin assezensoleillé 10 12 Alger assezensoleillé 24 26 Tunis aversesmodérées 21 26
Un temps très nuageux et souvent Edimbourg assezensoleillé 7 12 Amman bienensoleillé 21 36 Washington assezensoleillé 23 34 «Il n’y a pas eu de vraie menace sur qualifiée abusivement de terroris-
Helsinki éclaircies 11 15 Bangkok risqueorageux 26 33 Wellington assezensoleillé 11 13 la gare du Nord »: M. Péchenard se me, aux surenchères sécuritaires de
pluvieux s'imposera des régions 12 16 Istanbul assezensoleillé 19 24 Beyrouth risqueorageux 26 33 Outremer
méridionales aux frontières de l'est. Kiev beautemps 6 19 Brasilia beautemps 17 33 Cayenne risqueorageux 24 32 voulait rassurant. Mais il ajouta l’été, il y a comme une atmosphère
La Valette aversesmodérées 21 26 Buenos Aires beautemps 7 17 Fort-de-Fr. risqueorageux 28 30
Les pluies seront parfois abondantes 9 16 10 14 Lisbonne assezensoleillé 18 25 Dakar risqueorageux 28 29 Nouméa assezensoleillé 22 25 aussitôt que l’on pouvait s’atten- de suspicion de manipulation qui
du sud-est au Jura. De la façade Ljubljana bienensoleillé 8 21 Djakarta risqueorageux 25 31 Papeete bienensoleillé 24 26 dre de la part d’Al-Qaida au s’installe. On n’y croit plus, tout sim-
8 15 Londres averseséparses 11 14 Dubai beautemps 29 38 Pte-à-Pitre bienensoleillé 26 31
Atlantique à la frontière belge, des Luxembourg averseséparses 13 17 Hongkong assezensoleillé 26 30 St-Denis assezensoleillé 21 26 Maghreb (AQMI) à deux catégories plement.» Mercredi, des Dernières
éclaircies se développeront, mais Madrid bienensoleillé 13 22 Jérusalem bienensoleillé 22 35 d’attentats: «Soit une personnalité, Nouvelles d’Alsace au Dauphiné
12 17 12 15 Moscou assezensoleillé 8 16 Kinshasa assezensoleillé 24 31 Météorologue en direct
quelques averses se produiront par Nicosie bienensoleillé 24 30 Le Caire beautemps 23 37 donc un attentat ciblé»… Et sinon, libéré, plusieurs éditorialistes de la
au 0899 700 703
moments, surtout près des côtes. Les 13 18 Oslo aversesmodérées 12 14 Mexico risqueorageux 16 24 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute insista Jean-Pierre Elkabbach… «L’A- presse de province étaient tout aus-
températures chuteront sévèrement. Prague assezensoleillé 11 20 Montréal averseséparses 12 26 7 jours/7 de 6h30-18h
15 22 Reykjavik faiblepluie 7 11 Nairobi bienensoleillé 10 26 QMI n’a pas les moyens, à notre si circonspects. Ainsi Francis Bro-
Jours suivants connaissance, de faire un attentat chet, du Progrès, à Lyon: « Atten-
Dimanche Lundi Mardi spécifique nucléaire, radiologique, tion, Monsieur Hortefeux, à trop
biologique. Donc, ce sera probable- jouer le berger du conte qui criait
Nord-Ouest 9
18
13
20
9
19 LA RENTRÉE DES PROMOS
F O R T- D E - F R A N C E ment, on peut s’y attendre du au loup, on ne vous croira bientôt
Ile-de-France 13 14 12
ou POINTE-À-PITRE moins, un attentat beaucoup plus plus.»
17 17 17 by classique avec une bombe pour fai- Bref, même si M. Péchenard affir-

408
T TC
re le maximum de dégâts, vraisem- me ne pas vouloir exploiter les
Nord-Est 10 12 9
15 15 15 blablement dans un endroit où il y peurs pour «des raisons stratégi-
Sud-Ouest 9 10 13
A/R a beaucoup de monde. Ça peut-être ques, électorales et politiciennes»,
20 21 22 Achetez jusqu’au 29/09/2010. Voyagez du 2 7/09 au 12 /12 /2010.
Tarif au départ de Paris, à partir de, hors frais de service, soumis à conditions.
les transports, les grands magasins. il est difficile de ne pas ressentir un
Sud-Est 11 10 12 air france.fr
Ça peut être des rassemblements. malaise face à cette soudaine mise
19 22 22 Malheureusement, les cibles ne en alerte de l’opinion.p

Les jeux Les soirées télé


Mots croisés n˚10-228 Sudoku n˚10-228 Solution du n˚10-227
Jeudi 23 septembre Vendredi24septembre
TF 1 TF 1
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr 6 4 5 1 9 2 7 8 3
7 4 1 8 3 7 4 6 5 9 2 20.45 MasterChef. 20.45 Koh-Lanta.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 9 2 7 8 5 3 4 6 1 Episode 6. Divertissement. Episode 2. Jeu.
8 7 3 7 1 5 2 9 8 4 6 23.55 MasterChef se met à table. 22.15 Secret Story. Episode 12 U.
I 2 5 9 6 8 4 1 3 7 0.55 Koh-Lanta. 0.10 L’amour est aveugle (90 min) U.
9 4 6 5 4 6 8 3 1 7 2 5 9 Télé-réalité (saison 10, épisode 1, 130 min).
7 1 4 9 3 8 6 2 5 FRANCE 2
II
9 1 5
8
3
9
2
6
4
2
6
7
1
5
9
3
7
1
8
4
FRANCE 2
20.35 Boulevard du Palais.
III 20.35 Envoyé spécial. Série. Crédit revolver U.
4 3 Difficile Au sommaire : Les Arnaques du permis à points ; 22.05 Avocats et associés.
IV Business à l’Irakienne ; Les Discriminés de la Série. A la vie, à la mort (saison 18, épisode 4).
3 2 1 7
Complétez toute la
grille avec des chiffres
8 République ; Ces photos qui nous trompent. 23.00 Semaine critique. Magazine.
V allant de 1 à 9. 22.50 Infrarouge. 0.25 Journal de la nuit, Météo.
7 8 Chaque chiffre ne doit Guerres secrètes du FLN en France. Documentaire. 0.40 Envoyé spécial (105 min).
VI être utilisé qu’une 0.00 L’Autre 8 mai 1945. Aux origines de
3 1 2 seule fois par ligne, la guerre d’Algérie. Documentaire (2008). FRANCE 3
VII par colonne et par
2 4 carré de neuf cases. FRANCE 3 20.35 Thalassa.
Magazine. Grand voyageur : Sacha en Tasmanie...
VIII http://yangeorget.blogspot.com/2009/12/sudokus.html 20.35 Le Déshonneur 22.30 Soir 3.
d’Elisabeth Campbell p 22.55 « Vie privée,
IX Film Simon West. Avec John Travolta, Madeleine vie publique », l’hebdo.

X Loto Stowe, James Cromwell (All. - EU, 1999) V.


22.30 Soir 3.
Magazine. Invités : Michel Galabru,
Claude Gensac, Samy Naceri.
22.55 Ce soir (ou jamais !) (75 min). 0.10 Toute la musique qu’ils aiment.
Résultats du tirage du mercredi 22 septembre. Magazine (120 min).
Horizontalement Verticalement 2, 14, 17, 37, 38 ; numéro chance : 1.
CANAL +
I. Sans trop d’énergie. II. Permet 1. Ses affaires sont douteuses. 2. Se Rapports : CANAL +
aux raves de passer à table. Au débrouille pour voyager sans 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; 20.50 24 heures chrono.
centre du pliage. III. Bien peine. Mesurait le rayonnement. 5 bons numéros : 163 213,40 ¤ ; Série. 18 h 00- 19 h 00. 19 h 00 - 20h 00 20.50 Neuilly sa mère ! p
mauvais moralement. Grosses 3. Qui a toutes chances de rester 4 bons numéros : 1 611,60 ¤ ; (saison 8, 3 et 4/24) V. Film Gabriel Julien-Laferrière. Avec Samy
affaires commerciales. en place. 4. Son retour n’est pas 3 bons numéros : 13,10 ¤ ; 22.10 Mad Men. Seghir, Jérémy Denisty (France, 2009).
Série. Love Among the Ruins (saison 3, 2/13). 22.20 X-Men Origins : Wolverine pp
IV. Rapprochements apprécié par tout le monde. Pour 2 bons numéros : 5,70 ¤.
23.00 The Office. Film Gavin Hood. Avec Hugh Jackman, Liev
professionnels. V. Bout de la tout emballer. 5. Unités Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. Série. Mutinerie. Café disco. Le Pique-Nique Schreiber, Danny Huston (Etats-Unis, 2009) U.
couronne. Permet de voir la européennes. Note. 6. Au cœur du Joker : 3 580 316. (S5, 26 à 28/28). Avec Steve Carell (60 min). 0.05 Max Payne p
situation avec calme. VI. Grand boulot. Rêve économique. Film John Moore. Avec Mark Wahlberg,
réservoir. Pour de bonnes 7. Expéditions risquées. Donne le Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions datées diman- ARTE Mila Kunis, Ludacris (Etats-Unis, 2008, 95 min).
fermetures. VII. Equipas le choix. 8. Mise en circulation. Sec. che-lundi, mardi, mercredi et vendredi.
bâtiment. Démonstratif. VIII. Fait 9. Des blancs sucrés. 10. Cœur Tous les jours Mots croisés et sudoku. 20.40 L’Ecole du pouvoir. ARTE
preuve de politesse. Un bon génie tendre dans une pierre dure. Téléfilm. Raoul Peck. Avec Robinson Stévenin,
pour Socrate, plutôt mauvais pour Copain de la nana. 11. Font les Elodie Navarre, Céline Sallette. [1/2] (Fr., 2008). 20.40 L’Ecole du pouvoir.
22.45 Pop culture - Et Hollywood Téléfilm. Raoul Peck. Avec Robinson Stévenin,
les autres. IX. Pour manger vite et innocents. Pomme ou glace. Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ; créa la femme. Documentaire. Elodie Navarre, Céline Sallette. [2/2] (Fr., 2009).
souvent pas bien. Mettent aux 12. Fragilisent la colonne. télécopieur : 01-57-28-21-21 23.40 Tracks. Magazine. 22.45 Fractales, à la recherche
points. X. Fournisseur de Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ;
0.35 Calamari Union p de la dimension cachée. Documentaire.
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
messages. Démonstratif. Philippe Dupuis Médiatrice : mediateur@lemonde.fr Film Aki Kaurismäki. Avec Markku Toikka, 23.40 Grand format.
Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778 Matti Pellonpää (Finlande, 1985, N., 80 min). Sauve qui peut, la retraite ! (80 min).
Solution du n° 10 - 227 (0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48.
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/
Horizontalement Verticalement Changement d’adresse et suspension : M6 M6
0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
I. Sous-soleuses. II. Purifié. SAMU. 1. Sprinteuse. 2. Oued. Ambon. Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤
III. Rend. Essaims. IV. Idées. Té. 3. Urnes. Busc. 4. Side-car. Ia. Internet : site d’information: www.lemonde.fr
20.40 Bones. 20.40 NCIS/Enquêtes spéciales.
Série. Le Boucher de Burtonsville. Combustion Série. Une affaire de famille (S7, 6/24, inédit) U ;
Gap. V. Scat. Songe. VI. Ta. Ages. 5. SF. Sagaies. 6. Oie. Test. 7. Lest. finances : http://finance.lemonde.fr
Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr Le Fantôme de Noël. Otages (S6, 11 et 12/25) U.
spontanée (S5, 17, 8/22) U ; Innocence perdue V.
Réac. VII. Embrasure. St. Sueur. 8. Ses. Na. 9. Ores. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
La Momie. L’Ombre d’un doute (S1, 5 à 7/22) U. 23.05 Numb3rs.
Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VIII. Ubu. Ite. Scie. IX. Sosie. Un. 10. Saigne. Cal. 11. Emmagasiné. Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 0.50 Standoff/Les Négociateurs. Série. Le Caméléon. Scan Man U. Le Secret
Ane. X. Encastrables. 12. Suspectées. Série. Etat de siège (saison 1, 17/18, 40 min) V. de l’Aquarius (saison 5, 4 à 6/23, 160 min).
22 0123 Vendredi 24 septembre 2010

Danger, cochons
coins d’une ville étendue sur une centaine les townships. Il recueille l’assentiment rités sud-africaines ont mis des policiers
de kilomètres. Mardi après-midi, PigSpot- des auditeurs de la radio702, très influen- dans les rues. Mais pas toutes les rues, jus-
ter délivrait 19tweets en une heure, en pro- te, surtout au sein de la classe moyenne tement. De nombreux townships restent
venance d’endroits très éloignés. Grand blanche. Alors, le traqueur de cochons ne des zones où les policiers n’entrent que

sur la route
est le soupçon que des éléments de la poli- serait-il pas l’expression codée d’un sur la pointe des pieds, se sachant juste
ce participent à la mission d’information. curieux sentiment, interdit d’expression « tolérés», comme le démontre dans une
Cela pousse encore plus à la colère les publique : l’exaspération d’une partie des longue enquête Jonny Steinberg, excellent
responsables de la police, qui se sont juré Blancs sud-africains qui ne loupent pas connaisseur des questions de sécurité en
d’arrêter l’insolent pour entrave à la jus- une occasion pour affirmer que le pays Afrique du Sud. «Qu’advient-il de l’action
tice. « Il n’insulte pas seulement la police part à vau-l’eau, même si tout prouve le de la police quand elle ne reçoit plus l’assen-
municipale. Il insulte les officiers en unifor- contraire? timent de ceux qui doivent en bénéficier ?

Lettre d’Afrique me. Ce sont des gens qui ont des familles, et
il utilise ce langage vulgaire», a commenté
Ou peut-être n’est-ce qu’une réaction
de frustration face à une forme de liberté
La réponse est d’une grande simplicité.
D’une façon ou d’une autre, la police se reti-
Jean-Philippe Rémy le porte-parole de la police, Wayne Minaar. qui disparaît? Il y a encore deux ans, rou- re», explique-t-il dans Thin Blue (éd. Jona-
Plaisant euphémisme, bien éloigné du ler la nuit à Johannesburg était condition- than Ball, 2008). Ayant quitté les quartiers
registre que fait naître le traqueur de né par deux règles de base : 1) ne jamais où elles auraient pu tenter de « policer »
cochons. Un utilisateur de Twitter, Vusi l’espace public, voilà donc les forces de l’or-
Mlambo, par exemple, a réussi à s’immis- L’Afrique du Sud dre en terrain plus facile, investissant les

I
l a l’art de détecter les cochons embus- (messages) où se trouvent les barrages, les cer dans le débat en termes plus drus, routes des quartiers riches, et désormais
qués sur les routes de Johannesburg. radars, et en se moquant de la maladresse « twittant » à son tour: « @PigSpotter n’est pas un pays très occupées à de multiples contrôles de
Les cochons? Oui, les cochons, terme
péjoratif en argot sud-africain pour dési-
des tranches de bacon. Qui enragent.
«Grosse dame en bleu cachée derrière le
appelle les stations de radio en disant qu’il
est “prêt à négocier”. Lol. Crève, espèce de
qui raffole de sa police jour comme de nuit qui se concluent sou-
vent par des échanges furtifs de billets
gner la police, les poulets, les flics, les panneau de publicité » d’une sortie d’auto- chimpanzé, je te souhaite d’être six pieds entre deux portières.
cognes, en traduction française libre. Ou route, signale un tweet. Le tweet tombe sous terre. » Le tout en 140 caractères, com- s’arrêter, notamment aux feux rouges; 2) La corruption de la police, PigSpotter en
encore, comme il les appelle aussi à l’occa- sur les téléphones, dans les voitures. Cha- me le requiert chaque message de Twitter. surtout, ne respecter aucune limitation, parle aussi, bien sûr. Pour toutes ces rai-
sion, les tranches de bacon, autre expres- cun est libre d’éviter la sortie pour éviter le Réponse, aussi sec, de l’observateur des notamment en matière de vitesse et de sons, la chasse au traqueur de cochon est
sion locale pour dire poulet. Et surtout: où contrôle et, donc, les poulets. routes sud-africaines : « Alors maintenant consommation d’alcool. Pas l’ombre d’une ouverte dans les rangs de la police. Bien
se trouve le poulet. « PigSpotter» (le L’Afrique du Sud n’est pas un pays qui tu me traites de chimpanzé? Au moins je voiture de police en vue. Il n’existe, hélas, sûr, celui-ci nargue les forces de l’ordre.
repéreur de flics) passe ses journées à repé- raffole de sa police. On lui reproche son suis plus malin que toi, espèce de aucune étude pour déterminer si les Zorro se glisse sur les autoroutes de la ville
rer les contrôles policiers sur les routes de absence en cas de problème et son omni- babouin.» Là, on flirte avec l’insulte racis- conducteurs se félicitant de cette liberté en semant des Sergent Garcia qui s’épui-
Johannesburg, et à transmettre l’informa- présence sur les routes. Le succès de PigS- te. Heureusement, la règle des 140 caractè- trompe-la-mort étaient plus nombreux sent à la course. Mais les policiers ont trou-
tion par micro-blogs sur Twitter. potter en témoigne. Il a commencé à twee- res limite les effusions, et PigSpotter s’en que ceux estimant que la vie nocturne vé un défouloir : traquer sur les portables
La police a mis un certain temps pour ter en juillet et compte à présent plus de va vers d’autres préoccupations… manquait de présence policière. des conducteurs arrêtés aux barrages la
saisir l’ampleur du phénomène. PigSpot- 18000 suiveurs. On ignore qui il est, mais Il ne sévit pratiquement que dans les Mais l’approche du Mondial de foot a présence de comptes Twitter « suivant »
ter est en train de mettre en l’air tout son il n’œuvre sans doute pas seul. Aucune banlieues nord de Johannesburg, plutôt résolu la question. Avec des effectifs poli- les messages de PigSpotter.p
dispositif de contrôles volants dans la ville bête, même humaine, ne pourrait se blanches, habitées par la classe moyenne, ciers renforcés et le besoin de prouver que
en signalant aux « suiveurs » de ses tweets démultiplier à cette vitesse aux quatre au pire jusqu’à Pretoria, mais jamais dans le pays n’était pas un coupe-gorge, les auto- Courriel : jpremy@lemonde.fr

Billet Robert Solé


Tiercé républicain
C’EST « une autre France » que Martine Aubry appelle de ses vœux. La
République, aujourd’hui « attaquée dans ses fondements », est, selon
elle, « un état d’esprit » qui se résume en « trois mots : humilité, vérité,
dignité ».
La première secrétaire du PS n’a pas dit qu’elle renonçait à la devi-
se officielle, liberté-égalité-fraternité. Mais rien n’empêche d’enri-
chir celle-ci. Sur le fronton de la mairie d’Aix-en-Provence, deux mots
ont été ajoutés : « générosité » et « probité ». Dix autres y seraient à
leur place pour décrire l’état d’esprit des Français : amitié, charité, sin-
cérité, affabilité, docilité, hospitalité, sportivité, frugalité…
N’oublions pas cependant que le pays des Trois Mousquetaires et
du tiercé affectionne les triades. Même le régime de Vichy y a eu
recours en proclamant travail-famille-patrie. Le débat politique
gagnerait en clarté, lisibilité et commodité s’il respectait la règle de
trois. Pour combattre la politique sarkozyste (sécurité-austérité-pros-
périté), il appartient à la gauche, nourrie de l’esprit de la République
(humilité-vérité-dignité), de faire preuve, chaque jour un peu plus,
d’élasticité, de collégialité et d’œcuménicité. p

Le courrier du jour
Retraites le style « père la morale», en direc-
Les deux approches tion des plus jeunes et des quadras
J’ai lu avec intérêt la page Débats qui galèrent déjà.
consacrée aux retraites (Le Monde Quant au sujet des jeunes généra-
du 18 septembre). L’article de tions sacrifiées au bénéfice des
Benoît Hamon, « Quelques éviden- rentiers néoretraités, Bruno Palier
ces contestables», dont le début a déjà tout dit (Le Monde du 7 sep-
est une réponse à l’éditorial d’Eric tembre).
Fottorino du 7septembre, sonne Tristan Berglez
juste. Celui de MichelGodet, «Tren- Saint-Martin-d’Uriage (Isère)
te ans de récréation!», est l’archéty-
pe des leçons de morale qu’assè- La République
nent les libéraux ou sociaux-libé- Et si on adaptait le système des
raux depuis des décennies et qui retraites à la devise républicaine ?
n’ont pas vu passer la crise finan- Liberté de prendre sa retraite
cière. Sur la dette publique qui a quand on le souhaite, à partir de
néanmoins explosé depuis dix ans 60 ans, en toute connaissance de
en raison des multiples allége- cause par rapport à un système de
ments fiscaux et de charges socia- décote bien établi, y compris si on
les, il opte pour le catastrophisme. désire travailler au-delà de 65 ans.
En opposant le statut du fonction- Egalité, pour tous par rapport au
naire au précaire, il applique une nombre d’années de cotisation
logique binaire. Mais pour débou- nécessaires pour partir en retraite
cher sur quoi ? L’amélioration du à taux plein. Fraternité, par rap-
sort de tous ou la précarisation ? Il port aux métiers où la pénibilité
évoque l’évaluation des politiques serait reconnue en fonction de
publiques, or voilà des années l’espérance de vie moyenne des
qu’on en fait, avec, paradoxale- professions dites à risques.
ment, dans certains secteurs, une Eric Debray, Rueil-Malmaison
prolifération bureaucratique, avec (Hauts-de-Seine)
des services qui ne sont pas tou-
jours à la hauteur et des coûts éle- Courrier et contributions des lecteurs : Connaissez-vous les grands écrivains ?
vés. Enfin, la phrase «demain, il va courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
falloir travailler plus» est bien dans Fax : 01-57-28-21-74 Quel rapport y a-t-il entre Rabelais et Céline ou Frédéric Dard ? Pourrez-vous distinguer les vers
de Verlaine de ceux de Rimbaud ? A l’occasion de la rentrée littéraire, Le Monde vous
propose un parcours ludique et instructif dans le monde des lettres, du Moyen Âge jusqu’à
nos jours. En 300 quiz et jeux, vous partirez ainsi à la découverte des écrivains, de leurs
Demain dans 0123 œuvres, des histoires et de l’Histoire, de l’homme et des passions humaines.
«Le Monde Magazine » Procès Chirac : la
fiction et les faits; retour sur un feuilleton DÈS LE 23 SEPTEMBRE, CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
estival; ce qu’en pensent lesprincipaux acteurs
pTirage du Monde daté jeudi 23 septembre 2010 : 419 476 exemplaires. 123

Centres d'intérêt liés