Vous êtes sur la page 1sur 4

ENVIRONNEMENT : YAOUNDÉ DIT « NON AUX GARAGES PO... http://agenceaic.net/ENVIRONNEMENT-YAOUNDE-DIT-NON-AUX.

html

Previous
Next

entete

Accueil Poli que Economie Société Communica on Environnement Sport Culture


Flash news
CAMEROUN : IL NE RESTERAIT PLUS QU’ENVIRON 250 PYGMEES BEDJANG !

ALLEMAGNE : LE FORUM MONDIAL DES MÉDIAS DU 10 AU 13 JUIN A BONN. THÈME : "LES INÉGALITÉS DANS LE MONDE".

AIC TV
Le journal télévisé
CAMEROUN : UN CHERCHEUR DENONCE UN ETHNOCIDE LIE A L’EXPLOITATION FORESTIERE

logo

Notre Chronique
BERNARD NJONGA : DIVISER LE CAMEROUN EN CINQ ET NON PAR CINQ

Diagonale : Notre Magazine


GILBERT DOHO : « J’ÉTAIS ENFANT SOLDAT. JE CROYAIS EN LA PAROLE DE UM NYOBE, JEREMIE NDELENE, MARTIN SINGAP... »

logo

Clic music
MA DING WA : UN TITRE DE Mr BEN

logo

◊ ACTUALITE > Environnement > → ENVIRONNEMENT : YAOUNDÉ DIT « NON AUX GARAGES POLLUEURS » !

Le slogan porté sur les tee-shirts qu’arborent certaines personnes rencontrées dans la cour de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé 3 à Efoulan le 16
septembre 2015 est lancé par le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable à travers la Délégation Régionale du
Centre à Yaoundé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la campagne dite « de sensibilisation des propriétaires de garage sur les déchets toxiques générés par
leurs activités dans la ville de Yaoundé ».

1 sur 4 24/05/2018 à 10:00


ENVIRONNEMENT : YAOUNDÉ DIT « NON AUX GARAGES PO... http://agenceaic.net/ENVIRONNEMENT-YAOUNDE-DIT-NON-AUX.html

Cette initiative intervient dans un contexte où la majorité des établissements de remisage des automobiles communément appelé « garages automobiles » introduit sans aucun
traitement des substances très dangereuses dans le milieu naturel. Les éléments que ces déchets contaminent sont : les eaux de surface, le sol, le sous-sol et par voie de conséquence
les eaux souterraines généralement sollicitées par les populations à travers les puits. Les ferrailles et les carcasses présentent des risques d’accidents pouvant entrainer des infirmités.
Les milliers de personnes vivants à proximité de ces installations de fortune peuvent attraper des maladies graves ou faire des accidents qui les rendraient infirmes. Une promenade
dans les rues de la ville de Yaoundé permet de vivre le spectacle qu’offrent ces divers établissements qui accueillent les véhicules et les motocycles pour entretien et réparation. Leur
site d’activité en alentours sont envahis par des : huiles, solvants usés, filtres à huile, liquides de frein et de refroidissement, batteries, fûts ayant contenus des produits toxiques,
chiffons imprégnés de matières toxiques, pneus, pare-chocs, pare-brise, palettes, emballages non souillés, véhicules hors d’usage (VHU), carcasses de voiture et de motocycle, etc.

De plus ils sont installés anarchiquement et côte à côte sur l’espace public notamment sur les bords des cours d’eau, les trottoirs des routes. On les retrouve aussi à proximité des
habitations et des établissements accueillant le public (école, centre de santé, lieu de culte, foyer communautaire, etc.). Le quartier Mvog-Ada à Yaoundé et le camp Yabassi à Douala
en sont des illustrations parfaites. Le Ministère de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable avait, en 2007, énoncé et publié les orientations du
Gouvernement sur la gestion écologique des déchets industriels spéciaux (DIS) dont fait partie les déchets de garage dans la stratégie nationale de gestion des déchets 2007-2015.

La stratégie dispose clairement que chaque entreprise est responsable des déchets qu’elle produit et des conditions dans les quelles ils sont collectés, transportés, traités ou valorisés. Il
faut relever que les déchets de garage sont composés des : ̵ déchets industriels dangereux (DID) et les déchets toxiques en quantité dispersée (DTQD) : batteries, amortisseurs, filtres
de cabine de peinture peintures, papier d’essuyage ou chiffons, solvants, huiles usagées, plaquettes de freins, liquide de refroidissement et de freins, emballage souillés, filtres à huiles,
etc., ̵ déchets industriels banals (DIB) : cartons, pneus et chambres à air, pare-brise, pare choc, plastiques, ferrailles, etc. ̵ déchets ménagers assimilés (DMA) : papiers, petits
emballages, blisters, restes de repas, etc.

Ainsi, les propriétaires de garage doivent trier et stocker à part les déchets dangereux et toxiques afin qu’ils soient collectées et transférés dans une déchetterie spécifique pour
élimination définitive. Il en est de même pour les déchets industriels banals qui doivent être définitivement éliminés dans un centre de stockage par incinération suivant le cas.

Les déchets assimilables aux ordures ménagères quant à eux doivent être mis dans les bacs de collecte disposés par HYSACAM afin qu’ils soient collectés et éliminés en décharge
contrôlée. S’agissant des véhicules hors d’usage (VHU) enfin, ils doivent être parqués puis récupérés gratuitement, broyés avant d’être stockés et revalorisés. En 2007, 5 600 tonnes de
DIS étaient déversées dans le milieu naturel chaque année sur les 13 400 tonnes produit. Aujourd’hui, la situation serait plus dramatique compte tenu du volume des installations
actuelles, de leur emplacement, du comportement peu écologique des propriétaires de garage et de la défaillance de la police municipale. Les personnes qui ont effectué le déplacement
à Efoulan parmi lesquelles les élus locaux, les propriétaires de garage, les représentants des organisations de la société civile et les administrations centrales et locales et des ménages
ont été édifiées sur la situation actuelle de la gestion des déchets de garage dans la ville de Yaoundé et sur les mesures d’amélioration. Mme Kana Anne Esther, Délégué Régional du
ministère de l’environnement du Centre en ouvrant les travaux déclara, que l’objectif de la campagne est de « promouvoir la gestion écologiquement saine des déchets dangereux
générés par les garages installés à la sortie sud de la ville de Yaoundé ». Celui-ci s’harmonise, parfaitement, avec l’un des principes de mise en œuvre de la politique nationale de santé
publique définie dans la loi cadre n° 96/03 du 4 janvier 1996 du Cameroun qui dispose que l’amélioration de l’état de santé des populations se réalisera au moyen d’une politique de
médecine préventive à travers la promotion de l’hygiène, l’assainissement de l’environnement, l’éducation sanitaire et la vaccination.

Les autres intervenants qui se sont succédés à la tribune ont entre autres entretenu les participants sur la nature des déchets des garages et leurs impacts sur l’environnement, les
dangers des déchets de ferrailles et des vielles carcasses, la règlementation sur les garages au Cameroun, les activités des garages dans la commune de Yaoundé 3 ainsi que sur la
législation environnementale sur les déchets. D’une manière générale, la situation est critique et les dangers sont réels. Les pistes d’amélioration sont présentées par le représentant de
la Communauté Urbaine de Yaoundé en la personne de monsieur Mahou Nguimbous Georges, Chef service d’hygiène et assainissement. La batterie de mesures comprend : l’interdiction
de l’installation des garages au bord des cours d’eau, sur les trottoirs et à moins de 25 mètres à côté de la route et à ciel ouvert. L’obligation d’exercer l’activité de garage dans une
clôture portant des signalisations spécifiques avec mention « Garage » bien lisible et d’avoir l’agrément pour les installations de vidange et de gestion des déchets. Seront désormais
obligatoires les notices environnementales pour chaque garages. Des sanctions sont aussi prévues pour les récalcitrants notamment la mise systématique en fourrière de tous les
véhicules retrouvés dans les garages non conformes.

2 sur 4 24/05/2018 à 10:00


ENVIRONNEMENT : YAOUNDÉ DIT « NON AUX GARAGES PO... http://agenceaic.net/ENVIRONNEMENT-YAOUNDE-DIT-NON-AUX.html

logo

De belles dispositions pour améliorer la qualité de l’environnement dans la ville de Yaoundé et préserver la santé de la population. Vivement que cette volonté affirmée se traduise en
acte dans la ville de Yaoundé et la campagne s’étende dans les autres villes du pays. Il conviendrait aussi de quantifier les garages automobiles existant, de les caractériser et surtout
de mettre en place les dispositifs de traitement des déchets de garages. Il s’agit particulièrement des centres de broyage des carcasses de voitures et autres. Enfin, il va falloir aussi
s’intéresser aux autres établissements qui produisent les DIS notamment les dépôts pétroliers (station service), les imprimeries, les ateliers de réparation des groupes électrogène, les
laboratoires, les pressings, etc.

Syriaque TALOM

Dans la meme rubrique


CAMEROUN : UN LOGICIEL POUR FAIRE FACE AUX CATASTROPHES A YAOUNDE
Publié le : 14-May-2018 14:05:59

logo

Les participants de l’atelier de Yaoundé ont aussi reçu des attestations La montée des catastrophes a obligé les leaders de la Commune d’Arrondissement de Yaoundé VI constitués en
plate-forme praticienne de réduction des risques de catastrophe à se (...)
En savoir +
CAMEROUN : UN CHERCHEUR DENONCE UN ETHNOCIDE LIE A LA FORÊT
Publié le : 14-Jun-2016 12:57:08

logo

Campement pygmées de Grand Zambi par Bipindi, dans les profondeurs de la forêt tropicale humide du Sud-Cameroun. 5 juin 2016 en après midi. La déclaration est solennelle, faite
par un extraordinaire jury paritaire composé de pygmées, d’universitaires (...)
En savoir +
CAMEROUN : LES PYGMEES EN SITUATION HUMANITAIRE D’URGENCE !
Publié le : 14-Jun-2016 12:56:16

logo

Dans le précédent reportage sur la soutenance inédite de thèse de doctorat en forêt faite par le chercheur camerounais Jean Nke Ndi sur la Gestion des écosystèmes forestiers, nous
avons appris que les Pygmées étaient une race humaine en voie de (...)
En savoir +
UN « TAM-TAM MOBILE » POUR L’ASSAINISSEMENT URBAIN
Publié le : 21-Sep-2015 15:21:49

logo

L’assainissement urbain n’a jamais été œuvre aisée dans les cités camerounaises et africaines. Tellement, les populations sont inciviques et les coûts élevés pour la collecte, et le
traitement des (...)
En savoir +
ASSAINISSEMENT : DES VOLONTAIRES S’INVESTISSENT A YAOUNDE
Publié le : 15-Sep-2015 11:04:37

3 sur 4 24/05/2018 à 10:00


ENVIRONNEMENT : YAOUNDÉ DIT « NON AUX GARAGES PO... http://agenceaic.net/ENVIRONNEMENT-YAOUNDE-DIT-NON-AUX.html

logo

C’est encore la saison des pluies dans bien de régions du Cameroun. Elles se poursuivent avec leurs flots d’inondations, les unes plus graves que les autres.
En savoir +

1|2|3|

Exclusivité ECOUTER AIC


Précédent | Suivant
Le Journal audio
L’ACTUALITÉ VUE PAR NOTRE
RÉDACTION

Ecouter +
logo
VISITE D’ETAT DU PRESIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS
DOUZIEME JOUEUSE : UNE INSPIRATION DE NJOHREUR HOLLANDE AU CAMEROUN ET EN IMAGES
ICI EN VIDEO Visionner l'album
En savoir +
Mémoire de chez nous
AU FUTUR LE MAGAZINE RADIO DE LA
AIC TV CONTACTEZ NOUS
REDACTION
AGENCE AIC -> Le journal télévisé -> Clic POUR VOS MEILLEURES VIDÉOS B.P. : 15590 Douala-Cameroun
-> Historique music -> Notre Chronique -> ET PHOTOS ÉVÉNEMENTIELLES Email :
-> Présentation Diagonale : Notre Magazine AU CAMEROUN, ENVOYEZ UN agenceaic@agenceaic.net
Ecouter +
-> Nos produits AIC RADIO SMS OU TÉLÉPHONEZ A :
-> Notre réseau -> Le Journal audio -> Hit +237.243 058 069 OU VOUS Nous suivre sur
-> Espace client music -> Mémoire de chez RENDRE DANS L’ESPACE CLIENT
nous EN HAUT DE CE SITE. Abonnez vous au Newsletter

Hit music
COMPTEUR Aujourd'hui : 272 Cette semaine : 2944 Ce mois : 19901 Total visiteurs HIT PARADE MUSICAL DU KMER
DE
VISITES Hier : 556 La semaine passée : 5287 Le mois passé : 19688 2336174
Ecouter +

4 sur 4 24/05/2018 à 10:00