Vous êtes sur la page 1sur 59

I- Espaces vectoriels normés :

II- Suites convergentes :


III- Topologie de Rn :

ESPACES VECTORIELS NORMÉS ET


TOPOLOGIE DANS Rn :

N. Tsouli

University Mohamed I Faculty of Sciences

Department of Mathematics
Oujda, Morocco.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Introduction : Pour étudier le calcul différentiel des fonctions á


plusieurs variables, nous aurons besoin d’introduire les
espaces vectoriels normés, ainsi que la topologie dans Rn , en
donnant quelques notions et définitions qu’on aura besoins
dans toute la suite de ce cours.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Dans ce chapitre, on désigne par K l’un des corps R ou C, et


on désigne par E un K-espace vectoriel.
Définition
Soit E un espace vectoriel sur K, une norme sur E est une
application N de E dans R+ vérifiant :
1 ∀x ∈ E, N(x) = 0 implique que x = 0.
2 ∀x ∈ E, ∀α ∈ K, N(αx) = |α|N(x).
3 ∀(x, y ) ∈ E ∗ E, N(x + y ) ≤ N(x) + N(y ) (Inégalité
triangulaire).
On dit alors que le couple (E, N) est un espace vectoriel normé.

Remarque
En général, les normes sont usuellement notées par
N(.) = k.k = |.|, et on prend E = Rn .
N. Tsouli 01 october 2014
I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Exemple
1/ La valeur absolue est une norme sur R.
2/ Le module est une norme sur C.
3/ Dans un espace euclidien la norme euclidienne associée au
produit scalaire est une norme.

Proposition
Si k.k est une norme sur E alors :
1 ∀x ∈ E, kxk = 0 ↔ x = 0.
2 ∀x ∈ E, k − xk = kxk.
3 ∀(x, y ) ∈ E × E, |N(x) − N(y )| ≤ N(x − y ).
4 De plus,
q
X q
X
∀q ∈ N∗ , ∀(x1 .........xq ) ∈ E q , N( xk ) ≤ N(xk )
N. Tsouli k =1
01 october 2014 k =1
I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Proposition
(Norme induite) Si F est un sous-espace vectoriel d’un espace
E normé par N alors la restriction N/F : F → R + définit une
norme sur F ; encore notée N ; est appelée norme induite.

Remarque
Un vecteur x d’un espace E normé par N est dit unitaire si
x
N(x) = 1. Exemple, si x ∈ E r {0} alors le vevteur u = N(x) est
unitaire.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Proposition
pour tout x = (x1 , ..., xn ) ∈ Rn , on pose :
kxk1 = |x1 | + ... + |xn |
1
kxk2 = [|x1 |2 + ... + |xn |2 ] 2
kxk∞ = max{|x1 |, ..., |xn |}.
Les aplications kxk1 , kxk2 et kxk∞ définissent des normes sur
Rn , elles sont appelées les normes usuelles.

Remarque
Plus généralement, pour p ∈ [1, +∞[, on peut montrer que
1
kxkp = [|x1 |p + ... + |xn |p ] p

définit une norme sur Rn . De plus kxk∞ = lim kxkp .


p→+∞

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
Soit (E,N) un espace vectoriel normé, on appelle distance
associée à la norme N l’application d de E × E dans R+ définie
par :
∀(x, y ) ∈ E × E, d(x, y ) = N(x − y ).

A partir des propriétés de N on déduit :


Proposition
1 d(x, y ) = 0 si et seulement si x = y (séparation),
2 ∀(x, y ) ∈ E × E d(x, y ) = d(y , x) (symétrique),
3 ∀x, y , z ∈ E d(x, z) ≤ d(x, y ) + d(y , z) (inégalité
triangulaire).
N. Tsouli 01 october 2014
I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Remarque
1/ ∀x, y , z ∈ E, d(x + z, y + z) = d(x, y ) [invariance par
translation].
2/ ∀x, y , z ∈ E, |d(x, z) − d(y , z)| ≤ d(x, y ).

Définition
(Distance d’un point à une partie) Soit (E, N) un espace
vectoriel normé et d la distance associée. Si A est une partie
non vide de E et x un élément de E, l’ensemble
{N(x − a)|a ∈ A} est une partie non vide minorée de R, on
appelle distance de x à A et on le note d(x, A) , le nombre réel

d(x, A) = inf N(x − a) = inf d(x, a).


a∈A a∈A

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Remarque
a ∈ A −→ d(a, A) = 0, la réciproque n’est pas vraie. Lorsque
d(a,A)=0, on dit que a est adhérent à A.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
Soient (E, N) un espace vectoriel normé, a un élément de E et
r un réel strictement positif, on définit :
1 B(a, r ) = {x ∈ E : N(x − a) < r } boule ouverte de centre a
et de rayon r,
2 Bf (a, r ) = {x ∈ E : N(x − a) ≤ r } boule fermée de centre a
et de rayon r,
3 S(a, r ) = {x ∈ E : N(x − a) = r } sphère de centre a et de
rayon r .

Exemple
Dans (R, |.|), B(a, r ) =]a − r , a + r [, Bf (a, r ) = [a − r , a + r ] et
S(a, r ) = {a − r , a + r }.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
Les boules de centre 0E et de rayon 1, sont appelées boules
unités.

Exemple
Boules unités fermées sur E = R2 pour les normes kxk1 , kxk2
et kxk∞ .

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
1/ Soient a et b deux points de Rn , on appelle segment de Rn
d’extrémités a et b l’ensemble

[a, b] = {x ∈ Rn /x = ta + (1 − t)b, t ∈ [0, 1]}.

2/ Une partie A de Rn est dite convexe si pour tout couple de


points a et b de A, le segment [a, b] est inclu dans A.

Proposition
1/ Les boules sont des parties convexes. 2/
B(a, r ) = a + rB(0E , 1) et B(a, r ) = a + r B(0E, 1). Ainsi les
boules générales se déduisent des boules unités par
homothéties et translations.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
Une partie A de E est dite bornée s’il existe M ∈ R∗+ vérifiant

∀x ∈ A, kxk ≤ M.

Exemple
Les boules sont bornées. En effet

∀x ∈ Bf (a, r ), kxk ≤ kak + kx − ak ≤ kak + r = M

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Remarque
Le diamètre d’un ensemble A (noté δ(A)) est défini par :

δ(A) = sup{kx − y k; x ∈ A, y ∈ A}.

A est borné si et seulement si δ(A) < +∞.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Soient X un ensemble non vide et k.k une norme sur E.


Définition
On dit qu’une fonction f : X −→ E est bornée lorsque son
image l’est i.e.

∃M ∈ R∗+ , ∀x ∈ X , kf (x)k ≤ M.

Exemple
Pour X = N, on peut parler de suites bornées d’éléments de E :
(un )n∈N est bornée si, et seulement si,

∃M ∈ R∗+ , ∀n ∈ N, kun k ≤ M.

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Theorem
Si X est un ensemble non vide alors l’ensemble B(X , E) des
fonctions bornées de X vers E est un K-espace vectoriel normé
et celui-ci peut être normé par

kf k∞ = sup kf (x)k.
x∈X

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
On dit qu’une norme N1 sur E est dominée par une norme N2
lorsque
∃α > 0, ∀x ∈ E, N1 (x) ≤ αN2 (x).

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Définition
(Normes équivalentes) Soint N1 et N2 deux normes définies sur
un espace vectoriel E, on dit que les deux normes N1 et N2
sont équivalentes sur E s’il existe deux constantes α, β ∈ R∗+
telles que

∀x ∈ E, α N1 (x) ≤ N2 (x) ≤ β N1 (x).

Remarque
Deux normes N1 et N2 sont équivalentes sur E si, et seulement
si, elles se dominent mutuellement.
On définit ainsi une relation d’équivalence sur l’ensemble des
normes sur E.
N. Tsouli 01 october 2014
I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Le théorème suivant à admettre :


Theorem
Sur un K-espace vectoriel de dimension finie E, toutes les
normes sont deux à deux équivalentes.

Exemple
les normes usuelles kxk1 , kxk2 et kxk∞ sont équivalentes sur
Rn .En effet, √
kxk∞ ≤ kxk1 ≤ n kxk∞ , kxk∞ ≤ kxk2 ≤ n kxk∞ et
kxk2 ≤ kxk1 ≤ n kxk2 .

N. Tsouli 01 october 2014


I-1 Norme :
I- Espaces vectoriels normés : I-2 Distance associée á une norme :
II- Suites convergentes : I-3 Boules :
III- Topologie de Rn : I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :

Plus généralement, soient E1 , ..., Ep des espaces vectoriels


(sur un même corps K) munis respectivement des normes
notées k.k1 , ..., k.kp . On appelle norme produit sur l’espace
vectoriel produit E = E1 × ... × Ep l’une des normes suivantes
(on pose x = (x1 , ..., xp )) :
N1 (x) = kx1 k1 + ... + kxp kp ,
1
N2 (x) = [kx1 k21 + ... + kxp k2p ] 2
N∞ (x) = max{kx1 k1 , ..., kxp kp }.
Les aplications N1 (x), N2 (x) et N∞ (x) définissent des normes
sur E, elles sont appelées les normes usuelles.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

On s’intéresse ici aux suites d’éléments d’un espace normé.


L’étude s’appliquera aux suites numériques et aux suites
d’éléments de E = RN
Définition
On dit qu’une suite u = (un )n∈N d’éléments de E tend vers
l ∈ E si kun − lk −→ 0 i.e. :

∀ > 0, ∃N0 ∈ N/∀n ≥ N0 −→ kun − lk ≤ .


k.k
On note alors un −→n→+∞ l ou un −→n→+∞ l.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Exemple
1/ Soit un = ( sinn n , n+1
n )∈R .
2

On a : kun − (0, 1)k = | n | + | n+1


sin n
n − 1| −→ 0 donc un −→ (0, 1).
2/ Soit un = (n sin n1 , (1 + n1 )n ) ∈ R2 .
On remarque que lim un = (1, e).
n→+∞

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Remarque
1/ La limite d’une suite quand elle existe est unique.
2/ Si une suite (Xn)n∈N dans RN est convergente, alors toute
suite extraite ( ou sous-suite) converge vers la même limite.
3/ La convergence d’une suite dans RN ne dépend pas de la
norme choisie ( car toutes les normes sont équivalentes).

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Proposition
Une suite (Xn)n∈N converge vers X dans RN si et seulement si
pour tout i ∈ {1, ..., N} la suite de nombres réels (Xin )n∈N
converge dans R, de plus :

X = ( lim x1n , ..., lim xNn ).


n→+∞ n→+∞

Définition
On dit qu’une suite (Xn)n∈N dans RN est de Cauchy si :

∀ > 0, ∃N0 ∈ N/∀m > n ≥ N0 → kum − un k ≤ .

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés :
II- Suites convergentes :
III- Topologie de Rn :

Proposition
1. Toute suite de Cauchy dans RN est convergente dans RN .
(On exprime ceci en disant que RN est complet.)
2. Toute suite convergente est bornée.

Définition
a ∈ RN est une valeur d’adhérence d’une suite (Xn)n∈N si a est
limite d’une sous-suite de (Xn)n∈N .

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Dans la suite on utilisera la norme euclidienne sur RN ( sauf


indication contraire) que l’on notera simplement k.k. Nous
définirons les notions de topologie : boule, ouvert, fermé, etc...
Toutes les définitions sont valables si on remplace RN par
n’importe quel espace vectoriel E de dimension finie et k.k par
une norme N sur E. Les notions qui suivront ne seront pas
modifiées lorsqu’on passe d’une norme à une norme
équivalente.
Définition
(Voisinage) On appelle voisinage d’un élément a de E toute
partie V de E vérifiant

∃α > 0, B(a, α) ⊂ V .

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
Un voisinage d’un point x de Rn est une partie de Rn qui
contient une boule ouverte contenant x. (la norme utilisée n’a
pas d’importance).

Définition
(Partie ouverte) Une partie U de E est dite ouverte si elle est
voisinage de chacun de ses points i.e. :

∀a ∈ U, ∃α > 0, B(a, α) ⊂ U.

On dit encore que U est un ouvert de E.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Exemple
Une boule ouverte B(a,r) dans Rn est une partie ouverte. En
effet pour x ∈ B(a, r ) et α = r − kx − ak > 0, on a
B(x, α) ⊂ B(a, r ).

Proposition
1/ Une réunion (finie ou infinie) de parties ouvertes est une
partie ouverte.
2/ Une intersection finie de parties ouvertes est une partie
ouverte.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
Une intersection infinie\
de parties ouvertes peut ne pas être
ouverte. Par exemple ] − 1/n, 1/n[= {0} n’est pas une
n∈N ∗
partie ouverte.

Exemple
1/ ∅ et E sont des parties ouvertes
[ de E.
2/ Soient X ⊂ E et α > 0.Xα = B(a, α) est un ouvert de E
a∈X
contenant X.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Proposition
Si U1 , ..., Up sont des parties ouvertes des espaces normés
E1 , ..., Ep alors U = U1 × ... × Up est une partie ouverte de
l’espace normé produit E = E1 × ... × Ep .

Définition
Une partie F de E est dite fermée si son complémentaire est
une partie ouverte. On dit encore que F est un fermé de E.

Exemple
1/ E et ∅ sont des fermés.
2/ Dans E = R, les intervalles fermés [a, b], [a, +∞[, ] − ∞, a]
sont des parties fermées de R.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Proposition
1/ Une intersection (finie ou infinie) de parties fermées est un
fermé.
2/ Une union finie de parties fermées est fermée.

Preuve :
1/ Par passage au complémentaire d’une union d’ouverts.
2/ Par passage au complémentaire d’une intersection d’ouverts.
Remarque
Une union infine de parties fermées peut ne pas être fermée.
Par exemple
[ 1
[ , 1] =]0, 1].

n
n∈N

n’est pas fermée.


N. Tsouli 01 october 2014
I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Exemple
1/ Les singletons sont des parties fermées.
2/ Les boules fermées sont des parties fermées.

La caractérisation séquentielle des parties fermées permet


alors de conclure.
Proposition
Si F1 , ..., Fp sont des parties fermées des espaces vectoriels
normés E1 , ..., Ep alors F = F1 × ... × Fp est une partie fermée
de l’espace vectoriel normé produit E = E1 × ... × Ep .

Exemple
Dans R2 , le produit cartésien de deux intervalles fermés de R
est un fermé de R2 .
N. Tsouli 01 october 2014
I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
1/ On appelle
T voisinage de a relatif à X, tout ensemble de la
forme V X avec V voisinage de a.
2/ T
On appelle ouvert relatif à X tout ensemble de la forme
U X avec U ouvert de E. T
3/ On appelle fermé relatif à X tout ensemble de la forme F X
avec F fermé de E.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Soit E un espace vectoriel normé muni d’une norme N, et


τ = {O : O ⊂ E et O ouvert}. On dira que τ est une topologie
sur E.
Il est évident que si N1 et N2 sont deux normes équivalentes
alors elle définissent la même topologie sur E. En particulier
sur Rn toutes les normes définissent la même topologie.
Définition
Pour un ensemble A ⊂ Rn , on dit que x est un point intérieur à
A s’il existe r > 0 tel que B(x, r ) ⊂ A.
L’ensemble des points intérieurs à A est noté Å, et s’appelle
intérieur de A.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Theorem
Å est la réunion des ouverts inclus dans A. Par suite Å est le
plus grand ouvert inclus dans A.

Remarque
1/ Si x est un point intérieur à A alors A est un voisinage de x.
2/ Une partie A est ouverte si, et seulement si, Å = A.

Exemple
1/ L’intérieur d’un intervalle non vide est l’intervalle ouvert de
même extrémités.
˚
2/ Pour toute partie A de E, Å = Å.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Définition
On dit qu’un point x est un point adhérent à une partie A ⊂ Rn
si tout voisinage de x rencontre A, ( ou tout ouvert contenant x
rencontre A). L’adhérence (ou ferméture) de A est l’ensemble
des points adhérents à A et se note A.
A est dit dense dans Rn si A = Rn .

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Proposition
Si A est une partie non vide de E, on a équivalence entre :
1 a est adhérent à A ;
2 d(a, X ) = 0 ;
3 ∃(xn )n∈N ⊂ A, xn −→ a.

Theorem
Ā est l’intersection des fermés contenant A. Par suite Ā est le
plus petit fermé contenant X .

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Corollaire
1/ Une partie A est fermée si, et seulement si, Ā = A.
2/ A est un fermé si et seuleument si pour tout suite
convergente (Xn )n∈N ⊂ A sa limite appartient à A.

Exemple
¯ = Ā

Remarque
On a toujours Å ⊂ A ⊂ Ā mais ces inclusions peuvent être
strictes.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Définition
On dit qu’un point x est un point d’accumulation d’une partie
A ⊂ Rn si tout voisinage de x contient un point de A autre que x
( ou tout ouvert contenant x contient un point de A autre que x
).

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
1/ Il est équivalent aussi de dire que x est un point
d’accumulation de A si tout voisinage (ou ouvert ) contenant x
contient une infinité de points de A.
Par conséquent un ensemble fini n’a pas de point
d’accumulation.
2/ Tout point d’accumulation de A est un point adhérent à A.
Mais la réciproque est fausse.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Exemple
S
1/ Soit A = {1} [3, 5[, 1 est un point adhérent à A mais n’est
pas un point d’accumulation
S de A. De plus on a : Å ( A ( Ā,
car Å =]3, 5[ et Ā = {1} [3, 5].
2/ Soit x ∈ R2 , on pose D = {y ∈ R2 /0 < kx − y k ≤ r } alors
D̄ = {y ∈ R2 /kx − y k ≤ r } et D̊ = {y ∈ R2 /0 < kx − y k < r }.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Définition
On appelle frontière d’une partie A ⊂ Rn l’ensemble définie
par :
Fr (A) = Ā r Å.

Exemple
Dans E = R :
1/ Fr ([a, b[) = [a, b]r]a, b[= {a, b}.
2/ Fr (Q) = Q̄ r Q̊ = R.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
S
Ā = A Fr (A) et Å = A r Fr (A).

Proposition
Soient A une partie de Rn et B le complémentaire de A par
rapport à Rn , on a :

Fr (A) = Ā ∩ B̄ = Fr (B),

et donc Fr (A) est une partie fermée.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Plan

1 I- Espaces vectoriels normés :


I-1 Norme :
I-2 Distance associée á une norme :
I-3 Boules :
I-4 Partie et Fonction bornées :
1-5 Normes équivalentes :
2 II- Suites convergentes :
3 III- Topologie de Rn :
III-1 Ouvert et fermé :
III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III-3 Compacité et Connexité :

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Définition
Une partie A de Rn est dite un compact si elle est fermée et
bornée dans Rn .

Theorem
Si A est une partie de Rn , les propriétés suivantes sont
équivalentes :
1 A est un compact.
2 Propriété de Bolzano Weierstrass : Toute suite de points
de A admet une sous-suite convergente vers un point de A.
3 Toute partie infinie incluse dans A admet un point
d’accumulation dans A.

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Remarque
1/ De toute famille d’ouverts qui recouvre A on peut extraire un
sous recouvrement fini, c’est à dire que si (Oi )i∈I est une
famille (quelconque) d’ouverts telle que :
[
A⊂ Oi
i∈I

alors il existe un sous ensemble fini d’indices {i1 , ..., is } ⊂ I tel


que :
[s
A⊂ Oik .
k =1

2/ Si K1 est un compact dans Rp et K2 est un compact dans Rq


alors K1 × K2 est un compact dans Rp+q .
3/ Si A est borné dans Rn , son adhérence Ā est un compact
n N. Tsouli 01 october 2014
I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Définition
Une partie A ⊂ Rn est dit connexe si et seulement s’il n’existe
aucune paire d’ouverts O1 et O2 de Rn tels que :
A ⊂ O1 ∪ O2 , A ∩ O1 6= ∅, A ∩ O2 6= ∅ et O1 ∩ O2 ∩ A = ∅.
Autrement dit, A est connexe si on ne peut pas le séparer en
deux parties indépendantes en l’intersectant avec deux
ouverts.

Proposition
Si (Ai )i∈I une famille n
\ [ de parties connexes de R telles que
Ai 6= ∅, alors Ai est un connexe de Rn .
i∈I i∈I

N. Tsouli 01 october 2014


I- Espaces vectoriels normés : III-1 Ouvert et fermé :
II- Suites convergentes : III-2 Intérieur, adhérence et point d’accumulation :
III- Topologie de Rn : III-3 Compacité et Connexité :

Exemple
1/ Les seuls connexes dans R sont les intervalles.
2/ R et ∅ sont des connexes.
3/ Tout ensemble convexe est connexe et la réciproque est
fausse. Ainsi toute boule B(a, r ) dans Rn est un connexe dans
Rn , puisqu’elle est déja un convexe.

N. Tsouli 01 october 2014