Vous êtes sur la page 1sur 4

SIDASP.

CI
(Société Ivoirienne de Développement de l’Agriculture et du Secteur Privé en Cote d’Ivoire)

Dans le cadre des activités de la session 2009 – 2010, la


SIDASP.CI met en place des projets pour la vulgarisation des
produits vivriers, pour faciliter l’autosuffisance alimentaire
dans notre pays. A ce sujet, nous présentons une étude de
faisabilité spécialement pour le projet concernant la
production du manioc en grande quantité, suite à la demande
de nos clients et grands consommateurs en Côte d’Ivoire et à
l’étranger.

ETUDE DE FAISABILITE

1. PRODUCTION DU MANIOC

Ce projet consiste au sein de l’Entreprise de produire le


manioc en grande quantité afin de le commercialiser. Ce
projet vient à point nommé, du fait que la SIDASPCI, vise à
la vulgarisation des produits vivriers comme un facteur de
lutte contre la pauvreté en milieu rural. Ce projet intervient
dans le cadre de la politique de l’autosuffisance en Côte
d’Ivoire.

a. – Choix du projet

Ici, nous avons choisi ce projet manioc à cause de sa grande


acuité de consommation par la population ivoirienne. Le
manioc a une durée de 9 mois pour entrer en production (la
récolte), il a une rentabilité importante dans sa réalisation et
débouche sur plusieurs éléments alimentaires dans sa
transformation. Dans le manioc nous avons l’Attiéké, le
Foutou, le Placali, les Croquettes communément appelées
1
SIDASP.CI
(Société Ivoirienne de Développement de l’Agriculture et du Secteur Privé en Cote d’Ivoire)

boule boule (les amuse-gueules), l’amidon, même les


épulchies sont utilisées pour l’engraissement des bétails….
Pour ne citer que ces éléments nutritifs, le manioc est une
denrée très sollicitée en Côte d’Ivoire, dans la sous région et
même à l’extérieur (l’occident).
Quant à l’Attiéké, l’un des produits dérivés du manioc,
beaucoup apprécié et consommé par la majorité des
ivoiriens. Le commerce de l’Attiéké à gagné une place
importante sur le marché national du fait de son débouché
commercial communément appelé (Garba), un secteur
d’activité occupé par les nigériens vivant en Côte d’Ivoire,
l’AFP, l’APG (Attiéké Poisson Fumé, Attiéké Poisson
Grillé) un secteur d’activité occupé par les femmes
ivoiriennes et d’autres commerçants le commercialisent à
l’échelle internationale.
Juste pour dire que, le choix du manioc dans nos projets
agricoles n’est pas fortuit, nous l’avons choisi dans le cadre
de la relance de l’économie et pour le développement du
secteur vivrier dans notre pays.

DEVIS DU PROJET DE LA PRODUCTION DU MANIOC

Il s’agit d’étendre un champ de manioc sur une superficie


de trois (03) hectares.

Matériels pour la réalisation du projet

*Contrat bail foncier sur (12mois) renouvelables.


Coût par hectare = 50.000fCFA x 3hectares
Coût total de la location du terrain = 150.000fcfa

2
SIDASP.CI
(Société Ivoirienne de Développement de l’Agriculture et du Secteur Privé en Cote d’Ivoire)

*Défrichage du terrain
Coût du défrichage par hectare = 20.000fcfa x 3hectares
Coût total du défrichage des 3hectares = 60.000fcfa
*Buttage et planting
Coût du buttage et planting = 60.000fcfa
*Nettoyage
Au niveau du nettoyage du champ de manioc, le processus se
fait sur trois (03) étapes trimestriellement.
Coût du nettoyage par étape = 60 000 f x 3
Coût total du nettoyage = 180 000 f cfa.
Le coût totale du projet se lève à une somme totale de :
450 000 Fcfa + imprévu 50 000 Fcfa.
Capitale initial du projet = 500 000 Fcfa.
*Vente
Cette étape consiste à l’évacuation du manioc sur le marché
d’Abidjan en vue de la livraison à nos clients potentiels. Cette
étape déterminera la rentabilité ou la non rentabilité du projet.

*Matériels de Vente
Location de véhicule (bâchée), coût = 70.000 f cfa (par opération)
- main d’œuvre (10 personnes), coût = 20.000 f cfa (par opération)
- prix de vente par bâchée = 150.000fcfa

*Marge bénéficiaire sur chaque vente (par


opération) = 150.000 – 90.000fcfa = 60.000fcfa

*Nombre total d’opération de vente par hectare


=20(opérations)
C'est-à-dire, sur chaque hectare, nous pouvons vendre
20 bâchées de manioc à la rigueur.
3
SIDASP.CI
(Société Ivoirienne de Développement de l’Agriculture et du Secteur Privé en Cote d’Ivoire)

*Marge bénéficiaire totale par hectare


60.000x20 =1.200.000 f cfa

*Marge bénéficiaire totale des 3 hectares


1.200.000 x 3 = 3.600.000 f cfa

Rentabilité du projet manioc

Ici, nous pouvons confirmer que ce projet est rentable


et réalisable, vu le résultat escompté.
Pour ce projet, après avoir investi une somme de
500.000fCFA comme capital initial, nous récoltons un
bénéfice total de :
*Capital initial = 500.000fcfa.
*Bénéfice brut = 3.600.000fcfa.

*Bénéfice total du projet = 3.100.000fcfa.