Vous êtes sur la page 1sur 132

L’AFA organise en Aquitaine le rassemblement

des passionnés de la photographie du ciel

Le rendez-vous 8
des photographes Du 12 au 16
du ciel septembre

© P. Pelletier
Au programme : matériel, conférences Arcachon, visites de
rallyes photo et présentation de caves du Bordelais,
nocturnes à thème, travaux photographiques randonnées, piscine,
ateliers d’échanges et en libre activité : voile, vtt, observations
de pratique, tests de excursions Cap Ferret, astronomiques.

Ce rassemblement se déroule au Village Vacances Les Bruyères 


à Carcans-Maubuisson (Gironde) Une
en pension complète, chambre double : 500 € (450 € accompagnant) collaboration
Programme et inscription sur www.afastronomie.fr avec VTF
559 |  3

ÉDITORIAL

I
l y a tout juste un demi-siècle, alors que la contestation étudiante
enflamme Paris, une bombe cinématographique explose sur les
écrans européens. Avec des images qui s’ouvrent sur l’aube de
l’humanité, il y a 4 millions d’années, quand deux bandes de singes
se disputent un point d’eau. Et là, sous l’influence d’un mystérieux
monolithe noir fiché dans le sol, l’inspiration vient aux hominidés
de se servir d’un os comme d’une arme...
Vous avez reconnu évidemment l’ovni du réalisateur américain
© Laurence Honnorat

Stanley Kubrick, 2001 : l’odyssée de l’espace, et sa scène culte


où l’os jeté en l’air se transforme en station spatiale, inondée de
soleil, sur la musique d’Ainsi parlait Zarathoustra du compositeur
Richard Strauss. Le spectateur, projeté dans le futur lointain de
1968, découvre une époque où les hommes vont dans l’espace
Alain Cirou et filent vers Jupiter à bord d’un vaisseau confortable. La décou-
directeur de la rédaction verte d’un autre monolithe noir sur la Lune leur a indiqué la desti-
nation de l’exploration en cours. Basé sur une nouvelle d’Arthur C. Clarke (à qui l’on doit l’invention de l’orbite
géostationnaire), le film sidère ses spectateurs. Un autre cinéaste, Ridley Scott, résume le sentiment général :
“Après 2001, la science-fiction est morte” !
L’homme n’a pas encore tourné autour de la Lune — il le fera huit mois plus tard — mais Kubrick a déjà
inventé une station spatiale avec deux roues qui tournent autour d’un moyeu central et fabriquent une gravité
artificielle. Les habitants de l’ISS en rêvent aujourd’hui, après avoir compris les dégâts occasionnés par l’impe-
santeur sur les organismes. De la même façon, l’informatique s’est inscrite tout naturellement dans le design du
futur avec un ordinateur central — HAL 900, un clin d’œil à l’entreprise monstre d’alors dont les lettres H, A, et
L, précèdent celles de la célèbre société américaine — et… des tablettes individuelles. Bien plus tard, quand
Apple tentera de faire condamner Samsung pour violation de brevet sur l’iPad, cette dernière produira pour sa
défense les images de 2001 ! À l’époque, la firme à la pomme n’existait pas...
Enfin, l’intelligence artificielle est au cœur du film à travers l’œil cybernétique rougeoyant qui symbolise la
surveillance permanente qu’exerce HAL sur l’équipage. Jusqu’au conflit final où, de manière très rationnelle,
l’IA privilégie la réussite de la mission à la survie de l’équipage qui la met en cause. Un
intégrisme de silicium, un terrorisme de la pure conviction. Mais comment parler de ce
sentiment étrange, lorsque l’astronaute Bowman décide de débrancher HAL, et que sa
voix artificielle opère un changement de ton équivalant à un retour à l’enfance, de ce
moment où nous ressentons pour la première fois de l’empathie avec une machine ?
“L’imagination est plus importante que la connaissance”, écrit Albert Einstein. En
évoquant les traces d’une intelligence inconnue, mais aussi des voyages spatiaux, le
monde des machines, l’IA et les univers parallèles, Stanley Kubrick nourrit les rêves de
plus d’une génération et reste au cœur des débats actuels. Mieux encore, il nous fait
ressentir la déprime et la solitude de l’espace silencieux en laissant résonner l’Adagio
du ballet Gayane de Khatchatourian. Comme l’excitation et l’effroi, à l’approche du
monolithe flottant près de Jupiter, quand retentissent les chœurs du Lux Æterna de
Ligeti. En entrant dans l’histoire, 2001 : l’odyssée de l’espace confirme son statut d’œuvre
philosophique sur le destin de l’humanité, sur sa relation au progrès, au temps, à l’art et
aux grands mystères de l’Univers. Un regard prophétique, sans inspiration divine ; une
pensée libre qui flotte toujours dans l’air d’un futur rêvé.
559 | 5

SOMMAIRE MAI JUIN 2018

CHINE :
3 éditorial
7 télescopages

LES AMBITIONS
8 tout image
14 actualités

CÉLESTES
24 
regard sur l’actualité
Les véritables apports de Stephen Hawking

44
26 interview de Stéphane Israël, pdg d’Arianespace :
“Ariane 6 va devoir évoluer dans un paysage En quelques
qui change très vite”
années, la
32 Expansion de l’Univers : Hubble persiste et signe
Chine a réussi
38 Galaxie d’Andromède :
à prendre une
ses étoiles racontent toute son histoire
place de choix
66 portfolio Terre et ciel à l’équilibre
sur le devant
72 Petits meurtres entre astronautes
de la scène
76 reportage L’aube d’une astronomie XXL
astronomique
84 l’œil de Denis Mourard
et spatiale.
86 histoire Des pierres levées
sous les étoiles du Néolithique
© Xinhua

120 initiatives Le festival de la Plage aux étoiles


92 observation fait son grand retour à Collioure
Regardez bouger les planètes
98 éphémérides
122 du côté de l’association
108 nouveautés Petite Ourse : les enfants
La monture de voyage Astrotrac s’épanouissent grâce à l’astro !
110 vous avez la parole 126 agenda
La lunette Takahashi FOA-60 128 lire, voir
112 ouvert la nuit 130 regard La terre, dans l’idéal

Revue de l’Association française d’astronomie  17, rue Émile-Deutsch-de-la-Meurthe 75014 Paris. Tél. : 01 45 89 81 44  Fax : 01 45 65 08 95. Sites : www.cieletespace.fr - www.afastronomie.fr - www.galleryastro.fr Papier certifié
FEPC.
Directeur de la publication : le président de l’Association française d’astronomie, Olivier Las Vergnas. Directeur de la rédaction : Alain Cirou, alain.cirou@cieletespace.fr. Rédacteur en chef : Philippe Henarejos, Origine :
philippe.henarejos@cieletespace.fr. Rédacteur en chef adjoint : David Fossé, d.fosse@cieletespace.fr. Chefs de rubrique : Jean-Luc Dauvergne, jl.dauvergne@cieletespace.fr, Émilie Martin, Autriche et
e.martin@cieletespace.fr. Ont collaboré à ce numéro : Julie Kern, Clément Plantureux, Aurélien Barrau, Simon Devos, Michel Blanc, Jean-Marc Bonnet-Bidaud, Julie Le Baron, Florian Audureau, Finlande.
Fibres
Emmanuel Beaudoin, Stéphane Alix. Secrétaire de rédaction : Emmanuelle Lancel, e.lancel@cieletespace.fr. Direction artistique : Olivier Hodasava, o.hodasava@cieletespace.fr, assisté de
recyclées : 0.
Florence Can.  Publicité et développement commercial :  Adrien Champagne, a.champagne@cieletespace.fr. Ciel & Espace Radio : Nicolas Franco, n.franco@afanet.fr. Renseignements aux lecteurs, Eutrophisation :
contact photo : Sandrine Dorbais, s.dorbais@cieletespace.fr. Comptabilité : Catherine Allart, c.allart@cieletespace.fr. - 1 Illustration de couverture : Nilesh Mistry 0,01 kg/t
(couverture) et
Ventes en kiosque : Europresse-IMT. Tél. : 01 42 24 50 94. Mail : europromo@orange.fr.  Abonnements :  Abomarque Ciel & Espace CS 63656 - 31036 Toulouse Cedex 1. Tél. : 05 34 56 35 60 (10 h-12 h/14 h-17 h). 0,1 kg/t (intérieur).
Site : https://www.cieletespace.fr/abonnement . Abonnement Canada : Express Mag, 3339 rue Griffith, Saint-Laurent QC H4T 1W5. Tél. : 1(800) 363 – 1310 ou (514) 355-3333. Mail : expsmag@expressmag.com.
Abonnement États-Unis : Express Magazine, PO Box 2769 Plattsburgh (New York) 12901 – 0239. Tél. : 1(800) 363 1310 ou (877) 363 1310. Mail : expsmag@expressmag.com.

ISSN n° 0373-9139 — CPPAP n° 1018 G 83672. Impression : Agir Graphic 53000 Laval, France. Imprimé en France. Distribué par Presstalis. N° 559 – 05/06 2018. Dépôt légal à parution. © 2018 AFA.
ABONNEMENT WEB
Toute l’actualité du cosmos

2€
par mois

DÉCOUVREZ notre
NOUVELLE OFFRE D’ABONNEMENT
100 % WEB
et bénéficiez chaque mois de :

1
5 articles web 1 article issu podcast audio
exclusifs du magazine

pack découverte
3 mois - 6 €
Pack 6 mois - 12 € / Pack 1 an - 24 € / Pack 2 ans - 48 €
Ces offres 100% web vous donnent accès
à l’ensemble des articles déjà publiés

Exclusivement sur www.cieletespace.fr


559 | 7
Télescopages

ÉCRIVEZ-NOUS
Ciel & Espace, 17, rue Émile-Deutsch-de-la-Meurthe, 75014 Paris
revue@cieletespace.fr

Pleine Lune éclatante :


la preuve par l’observation
Dans le numéro de janvier-février (C&E n° 557, p. 106), VARIATIONS DE LA LUMINOSITÉ DE LA LUNE
notre article d’observation soulignait le fort surcroît de
1er mars 2018
luminosité de notre satellite naturel lors de la Pleine 100
Lune. Nous annoncions qu’elle est 12 fois plus lumi-
neuse que lors d’un quartier, et non 2 fois plus lumi-
neuse comme on pourrait le croire. Un de nos lecteurs,
Thomas Hebbeker, a vérifié cette affirmation par l’obser- 10
vation : “J’ai mesuré la clarté de la Lune en fonction de
la phase lunaire. La phase lunaire est l’angle entre la

© T. Hebbeker
Lune et le Soleil. Dans la phase de Pleine Lune, l’angle 1
est de 180°. La Nouvelle Lune correspond à un angle
de 0° ou de 360°. Le graphique ci-joint illustre mes Phase lunaire
résultats. Les mesures sont représentées par des points
rouges. La ligne bleue qui relie les points de données 0,1 
0° 60° 120° 180° 240° 300° 360°
a une forme de polynôme. On voit bien que la Pleine
Lune brille particulièrement fort. Le point le plus lumi- L’échelle verticale indique la luminosité de la Lune ; notez qu’elle n’est
pas linéaire. On constate bien que les observations (points rouges)
neux est celui du 1er mars 2018.” sont supérieures à une simple fonction mathématique (courbe bleue)
JLD à cause des effets décrits dans notre article du C&E n° 557.

Unité de
puissance Picsat appelle le Cnes
D ans votre légende sur la cen-
trale martienne de la Nasa
(C&E n°558, page13), vous écri-
M ême si nous n’avons pas pu faire de l’astronomie avec Picsat (lire Périgée
p. 23), nous avons démontré que l’on pouvait monter une mission spa-
tiale en trois ans seulement ! Ce n’est que le début. Les avancées techniques
vez que cette centrale peut “four- iront dans ce sens. Il y a plein d’expériences scientifiques possibles : étoiles
nir une cinquantaine de kilowatts/ proches et brillantes, physique fondamentale, détecteur d’ondes gravitation-
heure”. Je pense qu’il s’agit plu- nelles… […] Notre principal financeur est l’European Research Council. Sans
tôt d’une puissance, exprimée en l’Europe, ce projet n’aurait pas pu naître. Le CNRS a fait tout ce qu’il a pu pour
kilowatts (kW). […] Dommage que nous aider, mais ça a été dur. Son service juridique a, par exemple, été dépassé
ce genre de coquille contribue à lors de l’achat du lancement. Tant de problèmes juridiques insoupçonnés… Le
cette éternelle confusion entre Cnes, qui a l’habitude de tout cela, ne nous a malheureusement que très peu
puissance (kW), énergie (kW.h) aidés. C’est dommage. […] Pour l’instant, ce ne sont que les universités qui
et les unités correspondantes. lancent des nanosatellites (et essuient les plâtres). Et c’est là que le Cnes pour-
Malgré tout, cela n’entame pas rait avoir un rôle fondamental à jouer. Financer de grands groupes, comme
mon intérêt toujours renouvelé Arianespace, Thalès, ou Airbus, est une bonne chose. Mais l’avenir se joue
pour votre revue. aussi dans les petites start-up. Or, ces start-up existent ! Le problème est que,
JEAN-PIERRE PECQUEUR, pour les faire émerger, il faut des investissements.
CORNILLÉ-LES-CAVES SYLVESTRE LACOUR, ASTROPHYSICIEN AU LESIA, RESPONSABLE DE LA MISSION PICSAT
TOUT IMAGE

Les volcans des


Carpates
D’une durée de vie initiale d’un an, la
sonde Lunar Reconnaissance Orbiter,
lancée en 2009, n’en finit pas de jouer
les prolongations. Cela lui permet
de réaliser de spectaculaires vues
obliques de la surface lunaire, comme
celle-ci, qui montre une portion des
monts Carpates, au nord-ouest du
cirque Copernic. Ces montagnes
sont en réalité le bord du gigantesque
bassin d’impact Imbrium. Et elles
sont marquées par des éruptions
volcaniques (zones sombres) qui
datent de plus de 3 milliards d’années.
Le cratère visible en haut à gauche
mesure 7 km de diamètre.
© NASA/GSFC/Arizona State Univ.

8
559 |  9
TOUT IMAGE

Un amas très bien situé


L’amas stellaire NGC 6397 se trouve à 7 800 années-lumière de la Terre. Sa distance a été calculée avec une marge d’erreur de
3 % (contre 10-20 % en général). La mesure de la parallaxe a permis d’obtenir un tel degré de précision : le télescope Hubble a
observé une étoile depuis deux positions différentes de l’espace. Entre les deux positions, l’étoile oscille légèrement par rapport
à l’arrière-plan fixe, induisant un petit angle qui ne fait que 1/100 de pixel. Grâce à la trigonométrie, la distance a pu être déduite
de cet angle minuscule. La méthode a été répétée sur quarante étoiles de l’amas pour obtenir cette précision. © Nasa/ESA/STScI

10
Anneau d’Einstein
Il n’y a pas que dans le désert que les mirages se manifestent.
Dans l’Univers aussi, des mirages, dits gravitationnels, sont parfois
observés. C’est le cas autour du centre de l’amas de galaxies
SDSS J0146-0929. Cet arc presque parfait, appelé anneau d’Einstein,
se forme lorsque la lumière d’une source lointaine est déviée par
la masse d’un objet en avant-plan qui déforme l’espace ; ici, un amas
de galaxies. © ESA/Hubble & Nasa

559 |  11
TOUT IMAGE

Io en feu
La sonde Juno n’a pas été envoyée autour de Jupiter pour
observer ses satellites. Mais à l’occasion d’un rapprochement, elle
a tourné sa caméra infrarouge vers Io, la première des quatre lunes
galiléennes de la planète géante. L’image, traitée par un amateur à
partir des données brutes, est étonnante, car chaque point brillant
visible à sa surface est un volcan actif. Les scientifiques en comptent
une soixantaine ! © R. Tkachenko/Nasa/JPL-Caltech/Jiram

Les flammes de Falcon 9


Le 2 avril, une fusée Falcon 9 quittait cap Canaveral, en
Floride, pour propulser un cargo automatique Dragon
vers la station spatiale internationale (ISS). Au moment du
décollage, le photographe Tom Cross a saisi grâce à des
temps de pose extrêmement courts les flammes s’échappant
des neuf moteurs Merlin 1D de la fusée, seulement quelques
secondes après son décollage. © Space X

12
559 |  13
actualités

VÉNUS, UNE NOUVELLE


PISTE POUR LA VIE
EXTRATERRESTRE ?
Y
a-t-il de la vie sur Vénus ? température de plus de 400 °C, la que des modèles montrent qu’elle
La question est posée très planète n’emprunte à la déesse de a déjà eu de l’eau liquide pendant
sérieusement par une équipe l’amour que le nom. Certes, mais environ 2 milliards d’années, soit
de chercheurs menée par Sanjay cela n’a pas toujours été le cas, nous bien plus que sur Mars. Pour Olivier
Limaye, planétologue à l’université apprend l’article de Sanjay Limaye Mousis, astronome au LAM, ce point
du Wisconsin. L’idée est pour le publié dans la revue Astrobiology. fait consensus : “Pour que le deutérium
moins iconoclaste, car avec ses “Vénus a largement eu le temps de voir soit aussi abondant par rapport à
pluies d’acide sulfurique et sa émerger la vie”, estime-t-il. Il souligne l’hydrogène dans l’atmosphère de Vénus,

Les particules fines


situées dans les
nuages sombres de
Vénus en ultraviolet
sont suspectées
d’être des bactéries
par certains
scientifiques. Cette
vue en fausses
couleurs a été
obtenue par la sonde
japonaise Akatsuki.
© Akatsuki Orbiter/Jaxa

14
Le projet Vamp LA TOUR DE LA
(Venus Atmospheric
Maneuverable
DISCORDE
Plateforme) est une aile Avec ses 116 m de hauteur, la tour
de 30 m d’envergure mobile de lancement qui flanquera
gonflée comme la fusée géante de la Nasa SLS fait
un ballon et capable parler d’elle. D’abord suspectée de
de voler pendant pencher comme la tour de Pise
un an. Ce concept (information démentie par la Nasa),
américain pourrait elle est aujourd’hui sur la sellette
partir avec la mission en raison de son coût : un milliard
russe Venera D. de dollars pour une ou deux
© Northrop Grumman utilisations seulement. Alors que la
passerelle d’accès des astronautes
vient d’être installée, la Nasa
martèle qu’elle servira au-delà des
deux premières missions du SLS
il faut un réservoir d’eau initial très preuve de vie sur Vénus : “Dans et a annoncé qu’une deuxième tour
important.” La vie a-t-elle donc pu s’y les conditions actuelles, il est ne serait pas mise en chantier.
développer et trouver plus tard refuge complètement impossible que la vie
dans l’atmosphère ? existe sur Vénus. Ce n’est pas un milieu DEUX STATIONS
Vers 50 km d’altitude, la pression viable”, tranche la chercheuse. LUNAIRES ?
est comparable à celle que l’on Pourtant l’idée de vie sur Vénus a Et s’il y avait finalement deux Deep
Space Gateway (DSG) en orbite
connaît à la surface de la Terre, et la été formulée pour la première fois autour de la Lune ? Le 27 mars, lors
température est de 60 °C. “Or, nous en 1967 par Carl Sagan et refait d’une réunion à la Nasa, Bill
connaissons des formes de vie proliférant surface épisodiquement depuis. Gerstenmaier, administrateur chargé
de l’exploration humaine, a dit que
dans des conditions acides, capables La seule façon d’en avoir le cœur l’architecture de la DSG était assez
de se nourrir de dioxyde de carbone, net serait d’aller directement sur ouverte pour que deux modules
et de produire de l’acide sulfurique”, place. C’est ce que propose Sanjay propulsifs soient construits. De son
côté, Jason Crusan, directeur de la
argumente Sanjay Limaye. L’idée est Limaye. Il fait partie des promoteurs division des systèmes d’exploration
soutenue par certaines observations. de la mission Venus Atmospheric avancés, n’a pas écarté l’idée de
En effet, les nuages sombres de Vénus Maneuvrable Plateform. Il s’agit réaliser plus d’un module
d’habitation.
contiennent des particules d’une d’une aile volante conçue par
taille comparable à celle de bactéries Northrop Gruman, suffisamment LE MYSTÈRE DE
et absorbant la lumière ultraviolette. légère pour voler comme un L’ÉTOILE DE TABBY
Pour l’exobiologiste Purificación dirigeable. Si elle est financée, CONTINUE
López-García, ces coïncidences cette mission pourrait partir en Du 16 au 22 mars, l’étoile de Tabby
ne sont pas convaincantes et 2026 accrochée à la mission russe KIC 8462852 a vu son éclat baisser
anormalement de 4 %. Cet astre
n’apportent en aucun cas une Venera D (lire ci-dessous).
découvert avec le télescope spatial
Kepler est coutumier du fait. En 2015
déjà, sa luminosité a baissé de 20 % !
Les esprits se sont enflammés en
Venera, le retour imaginant la présence d’une
civilisation extraterrestre. En fait,
Le projet Venera D signe le retour de la Russie vers Vénus. des observations récentes montrent
qu’il s’agissait d’un vaste nuage
Du temps de l’URSS, près de 30 sondes avaient été envoyées de poussières, mais personne ne sait
vers cette planète, dont 15 avec succès. Avec cette nouvelle expliquer qu’elle est son origine.
mission, l’Académie des sciences russe compte envoyer un
orbiteur capable de déployer des ballons et des atterrisseurs.
Après plusieurs reports depuis son début en 2003, les
ambitions de ce projet ont été revues à la baisse, faute de
financements. La Russie s’est finalement rapprochée de la
Nasa depuis 2014 pour réaliser en commun l’atterrisseur
et un ballon atmosphérique. Les discussions sont en cours. Suivez notre fil d’actualité
Dans le meilleur des cas, la mission aura lieu en 2026. sur Facebook et Twitter

559 | 15
actualités

D’une masse
comparable à celle
du Soleil, ces jeunes
étoiles ont moins de
10 millions d’années.
Le coronographe de
l’instrument Sphere les
masque pour dévoiler
leur environnement :
des disques de
poussières très variés.
© ESO

LE VLT VOIT GERMER


DES SYSTÈMES SOLAIRES
S phere vient de permettre une avancée
dans la compréhension de la formation
des systèmes planétaires. Cet instrument de
Néanmoins, la quasi-totalité de ces disques
présente une forme d’anneaux circulaires
plutôt qu’elliptiques. Il n’y a aucune structure
nouvelle génération du Very Large Telescope spirale, comme l’avait détecté Sphere
(VLT), au Chili, nous montre directement les autour d’étoiles plus massives. Cette série
disques de poussières autour de très jeunes d’observations n’est qu’un premier pas pour
étoiles de type T Tauri. Ce qui surprend le découvrir comment naissent les planètes
plus, c’est l’extraordinaire diversité de ces autour d’étoiles comparables au Soleil.
structures pour le moment inexpliquée. Il Pour aller plus loin, les mêmes cibles vont
ne semble pas y avoir de lien entre la masse être visées par le réseau d’antennes Alma
des étoiles étudiées et l’aspect du disque. à des longueurs d’onde millimétriques.

 CLIN D’ŒIL 

Votre selfie sur la Lune


Vous avez toujours rêvé d’aller sur la Lune ? la dernière mission lunaire —, dix-sept disques
Grâce au projet Sanctuary, vous allez peut- de saphir gravés de 3 milliards de pixels de
être pouvoir y envoyer votre portrait... L’année 1,4 micron, comportant un témoignage de notre
prochaine, pour fêter les 50 ans du premier pas époque pour les millénaires à venir. Textes,
sur le Lune, une sonde privée se posera à proxi- diagrammes, données du génome humain, mais
mité du site de la mission Apollo 17. À son bord — aussi 3 000 selfies seront du voyage.
en plus d’un rover qui ira explorer les vestiges de Site : http://www.sanctuaryproject.eu

16
Q& R

Julien Salmon
planétologue au Southwest Research Institute (Colorado)

“LES SATELLITES DE MARS SONT NÉS DE LA COLLISION


AVEC UN ASTÉROÏDE DE LA TAILLE DE CÉRÈS”
Les simulations de Julien Salmon et Robin Canup le confirment : les satellites Phobos et Deimos
sont bien nés de l’impact d’un corps céleste sur la planète rouge, il y a environ 4,5 milliards d’années.
La masse de cet astre doit cependant être revue à la baisse : il n’était pas plus gros que Cérès.

On a longtemps pensé que Phobos constitué par la matière éjectée lors du fonctionnait pas : dans ce cas, l’impact
et Deimos étaient des astéroïdes choc. C’est une explication plus aurait créé un disque très massif, puis
capturés par Mars. Mais depuis naturelle. On est d’ailleurs à peu près de gros satellites qui n’auraient pas
quelques années, c’est l’hypothèse convaincu que c’est ainsi que s’est laissé la possibilité de survivre à des
d’une collision qui est privilégiée. formée notre Lune. petits corps comme Phobos et Deimos.
Qu’est-ce qui a fait changer d’avis les Nous avons donc exploré la classe
planétologues ? Vos travaux révisent à la baisse la inférieure des “gros impacts”. Et là,
La théorie de la capture s’appuie sur le puissance de cet impact et la taille de effectivement, ça marche : un astéroïde
fait que Phobos et Deimos ressemblent l’impacteur. Pour quelles raisons ? d’un millième de la masse de Mars —
à des astéroïdes primitifs. Mais elle a un Les cas de la Lune et des deux satellites grosso modo entre Vesta et Cérès —
gros problème : il n’y a pratiquement martiens ne peuvent pas être donne un disque où peuvent
aucune chance pour que deux strictement identiques, car si la masse apparaître Phobos et Deimos. L’impact
astéroïdes soient capturés dans le de la Lune vaut 1 % de celle de la Terre, a pu créer les bassins Utopia ou Hellas.
même plan de révolution, qui plus est la masse totale de Phobos et de Deimos
le plan équatorial de Mars ! On s’est ne représente que 0,000 002 % de celle Comment valider votre modèle ?
aussi rendu compte récemment que la de Mars. Nous avons commencé par Nos simulations montrent que toute
façon dont ils réfléchissent la lumière nous demander quelles devaient être l’eau contenue dans l’impacteur a dû être
n’est pas due à leur composition, mais les propriétés du disque pour former volatilisée lors du choc, et que le disque
à la granularité de leur surface. Leur ces objets, puis nous avons cherché s’est essentiellement formé à partir de
aspect n’est donc pas spécifique aux quel type d’impact pouvait donner matériaux martiens. Nous faisons donc
astéroïdes primitifs. Pour sa part, naissance à un tel disque. Le modèle une prédiction : Phobos et Deimos
l’hypothèse de l’impact formulée en en vigueur jusqu’ici mettait en scène doivent avoir la même composition que
2011 justifie beaucoup mieux les une collision géante, avec un astre Mars. La mission franco-japonaise MMX
orbites coplanaires de Phobos et de de quelques pour cent de la masse de pourra le vérifier dès 2025.
Deimos : ils seraient nés dans le disque Mars. Nous avons montré que ça ne Propos recueillis par David Fossé

5 rayons martiens 5 rayons martiens 10 rayons martiens 20 rayons martiens


L’impact d’un astéroïde de
Astéroïde la masse de Cérès produit
un disque de matière (en
rouge, après 10 h). Sa taille,
Mars
un peu au-delà de 5 rayons
martiens, explique l’origine
de Phobos et de Deimos.
30 min 1 h 40 10 h © R. Canup et J. Salmon

559 | 17
actualités

COMÈTES PERTURBÉES
Une étoile est-elle venue perturber
les comètes du Nuage d’Oort
NAISSANCE DE LA LUNE :
il y a 70 000 ans ? D’après une
étude espagnole, l’étoile de Scholz,
une étoile double composée d’une
L’AUTRE HYPOTHÈSE
naine rouge d’environ 9 % de la
masse solaire et d’une naine brune,
se serait aventurée à moins de
1 année-lumière du Soleil au cours
E t si, finalement, la Lune
n’était pas un morceau de
Terre éjecté dans l’espace par une
Les chercheurs américains
supposent que le synestia était assez
grand et sa vitesse de rotation assez
de la préhistoire. L’étoile double
s’est depuis éloignée et se collision ? Selon deux chercheurs élevée pour créer une planète et
trouve aujourd’hui à une vingtaine de l’université de Californie Davis, à son satellite, voici 4,5 milliards
d’années-lumière.
notre planète et son satellite seraient d’années. La roche en fusion se
nés dans le même berceau : un serait condensée au centre du
HAYABUSA 2 FOND
gigantesque nuage de roche et de nuage pour donner la Terre, alors
SUR RYUGU
Lancée fin 2014, la sonde japonaise
gaz. Mais pas n’importe lequel, un que la Lune aurait émergé des gaz
Hayabusa 2 est sur le point de “synestia”, qui résulte de la collision et des poussières, moins denses, à
rejoindre Ryugu, un astéroïde dont entre deux protoplanètes. Dans le l’extérieur. Au fur et à mesure de
l’orbite côtoie celle de la Terre.
Hayabusa 2 entamera, courant juin,
cataclysme, les deux corps célestes l’agglomération de la matière, le
une phase d’approche qui la placera sont complètement pulvérisés. nuage aurait rétréci pour laisser
sur orbite, à 20 km de l’astéroïde. Poussières et roches en fusion place à la jeune Lune en orbite
Dès lors, sa mission consistera à
envoyer une série d’impacteurs vers
s’agencent alors en un nuage qui autour d’une boule de lave qui allait
Ryugu afin de rapporter des a la forme d’un donut géant : le devenir la Terre. Selon ses auteurs,
échantillons sur Terre. Le 26 février, synestia. Ce scénario se distingue l’une des forces de ce modèle
la sonde a pris 9 clichés de
l’astéroïde distant alors de 1,3 million
donc de celui jusque-là couramment théorique est qu’il semble être le
de kilomètres. admis pour la naissance de la Lune : seul, pour le moment, à prédire
une formation à partir du matériau parfaitement la composition de la
HYPERVÉLOCE issu de la collision de la jeune Terre Lune telle que nous la connaissons
SOLITAIRE avec un bolide de la taille de Mars, (lire aussi “Énigmes lunaires”,
La première étoile supergéante baptisé Théia. C&E n° 549, septembre 2016).
jaune errante a été découverte dans
la galaxie naine du Petit Nuage de
Magellan. Elle fonce seule à plus de
300 km/s à travers sa galaxie. Selon une théorie récente, la Terre et la Lune seraient issues d’un même nuage de débris
L’étoile faisait sans doute partie d’un en forme de beignet, créé par une collision planétaire. © Mike Zeng
système binaire et a été propulsée
dans l’espace quand sa compagne a
explosé en supernova. Beaucoup
d’étoiles supermassives sont
errantes et leur mort pourrait être
un des mécanismes à l’origine
de la dispersion des éléments lourds
dans les galaxies.

18
Zoom sur la matière
originelle des
étoiles d’Orion
La nébuleuse d’Orion n’a plus tout à fait le même aspect
quand on l’observe dans différentes longueurs d’onde.
Notamment si l’on se focalise sur les rayonnements milli-
métriques. C’est ce qu’a fait une équipe d’astronomes qui
a utilisé pour cela le réseau d’antennes Alma. Grâce à la
très bonne résolution fournie par les 66 paraboles instal-
lées à 5 000 m d’altitude au Chili, Alvaro Hacar Gonzales
et ses collègues ont détaillé un large filament de gaz froid
qui traverse la nébuleuse M 42. Et ils ont pu voir comment
celui-ci se divisait en 55 filaments plus petits donnant une
indication sur leurs mouvements qui conduisent à alimenter
la formation d’étoiles.

UN FILAMENT CENTRÉ SUR LE TRAPÈZE


Les données d’Alma (en orange), superposées à une
photo classique de la nébuleuse d’Orion prise à l’aide du
Very Large Telescope (en bleu), permettent de remarquer
qu’un large filament traverse cette région de formation
stellaire en passant par l’amas de jeunes étoiles du Trapèze
d’Orion. “Nos observations montrent que ce qui semble
être un simple filament monolithique est en fait un réseau
complexe de ce que nous appelons des fibres — ou des
filaments à petite échelle”, indique Alvaro Hacar Gonzales.

LA MATIÈRE PREMIÈRE DES ÉTOILES


Les filaments s’estompent au niveau du Trapèze. Cela est dû
au fait que les étoiles massives détruisent les molécules de gaz
avec leur puissant rayonnement ultraviolet. Mais Alma permet
de conclure que ces étoiles ont été alimentées en matière
par ces filaments, comme l’explique Alvaro Hacar Gonzales :
“Plusieurs d’entre elles sont partiellement enrobées dans la
dense épine dorsale du filament.” Dans une étude précédente,
l’astronome a d’ailleurs montré que l’amas stellaire grandit
encore en accrétant du matériau venu du filament principal.

UNE VUE PLUS LARGE PAR HERSCHEL


La même région avait déjà été observée par le satellite
européen Herschel, sensible à l’infrarouge lointain et au
rayonnement millimétrique. Son cliché à plus large champ
permet de bien voir le filament principal et M 42. Outre une
résolution 5 fois meilleure, Alma fournit des informations
sur les mouvements du gaz froid qui alimente la nébuleuse.
Philippe André, astrophysicien au CEA, auteur de la photo
prise par Herschel, adhère à l’hypothèse : “Il est probable
que la structure filamentaire étudiée avec Alma et Herschel
ait nourri la formation d’étoiles dans l’amas du Trapèze.”

547 | 19
actualités

GALAXIES : LES PLUS RONDES


SONT LES PLUS VIEILLES
U ne étude menée sur 772 galaxies, à l’aide du
Télescope anglo-australien à l’observatoire
de Siding Spring (Australie), vient de mettre en
évidence un lien entre leur forme et l’âge de leurs
étoiles : plus les galaxies sont rondes, plus leurs
étoiles sont vieilles. Les astronomes se doutaient
déjà que l’aspect d’une galaxie témoignait
de son histoire ; les simulations numériques
suggèrent par exemple que les collisions répétées
ont tendance à former des galaxies triaxiales.
Il n’empêche, précisent les auteurs de l’étude
publiée dans Nature Astronomy, que la relation
qui vient d’être découverte va au-delà de la
notion générale bien connue des spécialistes
selon laquelle, chez les galaxies, “les disques
sont jeunes” et “les bulbes sont vieux”. En lui
donnant une valeur quantitative, elle fournit
un nouvel outil pour l’archéologie galactique
— l’étude de l’évolution des galaxies.

Deux galaxies à l’histoire très différente.


À gauche, M60 est une galaxie elliptique
peuplée de vieilles étoiles rouges.
À droite, NGC 4647 est une galaxie spirale
dominée par les jeunes étoiles bleues.
© Nasa/ESA and the Hubble Heritage (STScI/Aura)

 SUR LA TOILE 

Balade lunaire
La Nasa nous offre une promenade au plus où les cratères acérés se détachent à peine de
près de notre satellite. Grâce aux images de l’obscurité. Ou encore des vestiges de l’huma-
Lunar Reconnaissance Orbiter, d’une qualité nité avec l’atterrisseur de la mission Apollo 17
et d’une précision saisissantes, ses cratères les et les traces de son rover, toujours visibles dans
plus fameux nous semblent être à portée de la poussière sélène. Ce voyage à 400 000 km
main. La vidéo en 4K nous emmène aussi vers de la Terre est à faire sur YouTube avec, idéale-
des vues plus insolites, comme celles des pôles, ment, une connexion internet supportant la 4K.
https://www.youtube.com/watch?v=nr5Pj6GQL2o

20
CARTE JAPONAISE DE
DES GLACES SAISONNIÈRES LA MATIÈRE NOIRE
La gigantesque carte cosmique de

OBSERVÉES SUR CÉRÈS


la matière noire débutée en 2014
avec le télescope de 8,2 m Subaru
est complétée à 60 %. Les premières
analyses de l’équipe japonaise,

E n orbite autour de Cérès depuis


2015, la sonde Dawn nous révèle
les secrets de cette planète naine,
autrefois emprisonnés sous la
surface. D’où “l’apparition” de glace.
Au début de sa mission, Dawn avait
basées sur les données de 2016
(11 % de la carte finale), indiquent
un déficit de halos de matière noire
par rapport à ce que prédit le
le plus gros corps de la Ceinture déjà cartographié la surface de Cérès. modèle cosmologique. À confirmer.
d’astéroïdes. Alors qu’on pensait Grâce à un spectromètre infrarouge,
l’astre figé, sa surface est en réalité de l’eau sous forme de glace avait été LONGUE MARCHE 5
dynamique et complexe, façonnée au découverte au centre d’une douzaine ANALYSÉE
L’échec de la fusée chinoise Longue
rythme de son voyage autour du Soleil. de cratères. L’Ahuna Mons, le point
Marche 5, survenu le 2 juillet 2017,
Les nouveaux relevés, réalisés culminant de la planète naine, est est maintenant compris. Pour cela,
d’avril à octobre 2016, montrent également une zone propice au l’agence spatiale chinoise a mené
des simulations numériques et des
que de la glace s’étend dans certains changement. Des traces de carbonate
essais de moteurs au sol.
cratères, comme le cratère Juling. de sodium ont été retrouvées sur Conclusion : un défaut structurel
C’est le tout premier phénomène son sommet. Ces molécules peuvent d’une turbine était à l’origine d’une
baisse soudaine de la propulsion
actif détecté sur Cérès. L’émergence exister sous forme hydratée, c’est-à-
après 346 secondes de vol. Des
de glace ou d’autres molécules dire qu’elles contiennent de l’eau. modifications ont été apportées à ce
dépend de la position de la planète En arrivant à la surface, l’eau se type de moteur et validées par des
essais au sol, de sorte que Longue
naine sur son orbite, de sorte qu’il y sublime immédiatement en l’absence
Marche 5 devrait pouvoir décoller à
a une saisonnalité du phénomène. d’atmosphère. Elle ne laisse derrière nouveau avant la fin de 2018.
La chaleur du Soleil, alliée aux elle que des dépôts de carbonates de
éventuels impacts qu’elle subit, sodium anhydres. Hormis la Terre, MISSION HORIZONS
modifie la structure de sa croûte, Cérès est le seul corps du Système POUR L’ISS
dévoilant alors des composés solaire où ils ont été détectés. Le 6 juin prochain, l’astronaute
allemand de l’Agence spatiale
européenne Alexander Gerst
doit s’envoler à bord d’un Soyouz
pour rejoindre la station spatiale
internationale (ISS). Pour son
deuxième vol orbital, il fera équipe
avec le Russe Sergueï Prokopyev
et l’Américaine Serena Auñon-
Chancellor. Au cours de sa mission
nommée Horizons, il prendra le
commandement de l’ISS.

TGO RENIFLE
L’AIR DE MARS
Sur son orbite finale à 400 km
d’altitude de Mars depuis février,
la sonde européenne TGO
(Trace Gas Orbiter) a désormais
lancé sa mission scientifique.
Son but : étudier les gaz à l’état de
traces dans l’atmosphère martienne
(qui représentent moins de 1 % de
son volume), notamment le méthane,
pour en déterminer leur origine.

La sonde Dawn a photographié Ahuna Mons (en bas), ce qui a permis d’en produire une
reconstitution 3D (en haut). De fortes concentrations de carbonate de sodium ont été
trouvées en haut de ce volcan (image de droite, en rouge). © Nasa/JPL-Caltech/DLR/IDA

559 | 21
actualités

DOUBLE LENTILLE POUR L’ÉTOILE


LA PLUS LOINTAINE
L a découverte de l’étoile la plus lointaine jamais
observée, nommée Icarus, a été rendue possible
grâce à un sacré coup de pouce de l’Univers. En pointant
lentille, la lumière d’Icarus est, au total, amplifiée près de
2 000 fois !” conclut l’astrophysicien espagnol.
Bien que très lointaine, Icarus ne fait pas partie pour
le télescope spatial Hubble vers l’amas de galaxies autant des premières étoiles de l’Univers (dont l’empreinte
MACS J1149-2223, situé à 5 milliards d’années-lumière, de leur rayonnement a été détectée récemment, lire sur
un groupe d’astronomes a décelé la présence de la notre site : https://bit.ly/2EPoZ1x ). Sa lumière a été émise
supergéante bleue non pas grâce à une, mais à deux il y a 9 milliards d’années, quand l’Univers avait alors
lentilles gravitationnelles dont les effets se sont 30 % de son âge actuel.
conjugués. Les résultats de l’étude ont été publiés en avril
dans la revue Nature Astronomy.
MACS J1149-2223 était déjà sous surveillance. Car il
se trouve exactement en avant-plan de galaxies bien plus
éloignées. Et comme il déforme l’espace autour de lui,
la lumière de ces galaxies distantes est déviée et focalisée
vers la Terre. C’est grâce à ce phénomène de lentille
gravitationnelle que les astronomes avaient déjà observé
une supernova lointaine. Cette fois, ce n’est pas une, mais
deux lentilles gravitationnelles qui ont permis sa détection.
“La première est due à l’amas galactique, d’environ 1 000 fois
la masse de notre galaxie, et permet d’augmenter la lumière
d’Icarus d’un facteur 600, précise Jose Maria Diego, de
l’Institut de physique de Cantabrie, à Santander (Espagne).
La deuxième est due à la présence soit d’une étoile, soit d’une L’étoile la plus lointaine jamais observée est apparue sous la forme
d’un petit point bleu dans l’image déformée et amplifiée d’une galaxie
étoile à neutrons ou d’un trou noir de quelques masses solaires, situé bien au-delà de l’amas MACS J1149-2223, bien visible sur cette
parfaitement aligné avec l’amas et Icarus. Avec cette deuxième photo du télescope Hubble. © Nasa/ESA/Hubble Space Telescope

22
INDICES DE TECTONIQUE

DR
SUR VÉNUS
N ous sommes encore loin des
mouvements de plaques tels
qu’observés sur Terre. Néanmoins,
Ils ont présenté leurs travaux lors
de la 49e conférence Lunar and
Planetary Science, qui s’est tenue ELLEN STOFAN
deux groupes de chercheurs du 19 au 23 mars à Houston Forte de plus de 25 ans
pensent avoir décelé une forme (Texas). De nouvelles analyses d’expérience en aérospatiale, dont
nouvelle d’activité tectonique qui des données radar obtenues par le trois ans à la tête du département
aurait agité, ou agiterait toujours, satellite Magellan, qui a observé scientifique de la Nasa,
Ellen Stofan devient la première
la plaque lithosphérique de Vénus. la voisine de la Terre entre 1990 femme à diriger le prestigieux
et 1994, montrent que sa surface National Air and Space Museum,
est constellée de crêtes et de failles à Washington. Cette institution,
qui semblent dessiner les contours qui attire plus de 8 millions de
visiteurs par an, possède la
de plaques tectoniques, sans pour
plus grande collection d’objets
autant être pleinement dissociées liés à l’aviation et l’exploration
les unes des autres comme c’est spatiale au monde. Il est aussi
le cas sur notre planète. impliqué dans des missions
planétaires, comme sur Mars.
Bien que les mouvements de
convection du manteau de Vénus
soient plus faibles que ceux du
manteau terrestre, les conditions
extrêmes qui sévissent à sa surface
À
L’A P O G É E
(température de 460 °C pour une
pression 90 fois plus intense que AU
la pression terrestre) auraient PÉRIGÉE
tendance à fragiliser la croûte, alors
plus à même de se fissurer.
Une théorie qu’Akatsuki, la seule
sonde actuellement en orbite ©T
h
autour de Vénus, ne pourra pas

e
Pic
Fractures dans la croûte vénusienne

S at
tester, car elle étudie surtout

Team /LESIA
vues par le radar de la sonde Magellan
(fausses couleurs). © Nasa/JPL/USGS l’atmosphère de la planète.

12
/O
B
SP
M

EN CHIFFRES
PICSAT
Le nanosatellite français,
lancé en janvier pour étudier
l’étoile Bêta Pictoris, est perdu.
Le 20 mars, après une ultime
communication avec l’observatoire
C’est le nombre de trous noirs stellaires détectés autour de Sagittarius A*, le trou noir de Meudon, Picsat est devenu
supermassif de notre galaxie, grâce au télescope spatial Chandra. Les astrophysiciens estiment mystérieusement muet. Les
qu’il en existerait environ 20 000 dans un rayon de 3 années-lumière autour de Sgr A*. astronomes, même s’ils privilégient
la piste d’une défaillance
informatique, ignorent pourquoi
Rubrique réalisée par J.-L. Dauvergne, D. Fossé, P. Henarejos, J. Kern et C. Plantureux leur mission a tourné court.

559 | 23
regard sur l’actualité
aurélien barrau

LES VÉRITABLES APPORTS


DE STEPHEN HAWKING

C
es dernières semaines, sont apparus dans la presse notre compréhension de l’espace et ouvert des pistes pour
“people” quelques articles sensationnalistes qui prolonger la relativité générale.
annonçaient un travail révolutionnaire de Stephen Puis, Hawking a établi le théorème de l’aire pour les
Hawking, publié post-mortem, et qui lui aurait valu le prix trous noirs. Les trous noirs sont des zones de l’espace dans
Nobel. Il serait question de démontrer l’existence de mondes lesquelles il est possible d’entrer, mais dont il est impos-
parallèles et de statuer sur la fin de l’Univers. Tout cela est un sible de sortir. Ils sont les lieux de voyage à sens unique.
peu désolant : Hawking mérite mieux que cette “fake news”. Leur existence ne fait maintenant plus aucun doute. On
L’article en question est tout à fait recevable, mais il n’a pour peut estimer que notre galaxie compte par exemple envi-
l’essentiel rien à voir avec ce pour quoi il fut mis en avant dans ron 100 millions de trous noirs ; ce ne sont plus des objets
les journaux grand public et il est globalement ignoré par la considérés comme rares. Et chaque galaxie — ou presque
communauté scientifique. Ce travail est tout sauf révolution- — semble compter un trou noir “supermassif ” en son
naire. Mais cette clarification ne renie rien de la grandeur des centre. Le théorème de Hawking énonce que l’aire de la
travaux passés de Stephen Hawking qui ont profondément surface (c’est-à-dire de l’horizon) d’un trou noir ne peut
infléchi la science du XXe siècle. Ses contributions majeures à que croître avec le temps. Ce qui implique par exemple qu’il
la physique sont nombreuses et il est aisé de citer quelques- est impossible de scinder un trou noir en deux trous noirs.
unes des plus notables. Et ce qui conduit également à comprendre que la résul-
D’abord, Hawking, avec le très grand physicien et tante de la fusion de deux trous noirs, ce qu’on nomme une
mathématicien Roger Penrose, a travaillé à la fin des coalescence, donne naissance à un nouveau trou noir dont
années 1960 sur des “théorèmes de singularité”. Les l’aire est supérieure à la somme des deux aires initiales.
singularités sont des lieux ou des temps pour lesquels les Cette prédiction a récemment été confirmée par la mesure
grandeurs mathématiques caractérisant l’espace-temps des ondes gravitationnelles par l’instrument Ligo : le trou
deviennent infinies. Moins que des pathologies du monde noir résultant vérifie bien le théorème de l’aire.
en lui-même, ces singularités signent en réalité l’effondre- Ensuite, Hawking a obtenu le résultat pour lequel il est
ment de la théorie utilisée pour le décrire, en l’occurrence sans doute aujourd’hui le plus connu : l’évaporation des
la relativité générale d’Einstein. Or, il était alors cru qu’en trous noirs. Il s’est intéressé au comportement des champs
regardant de plus près la structure de l’espace-temps, quantiques qui sont utilisés et bien compris pour décrire par
les singularités s’évanouiraient. Il était espéré qu’elles exemple les particules élémentaires. Mais il s’est intéressé
ne constituaient que des artefacts apparents. Un peu à leur comportement au voisinage d’un trou noir, et cela
comme pour la surface des trous noirs qui a longtemps change tout ! De même que la Lune induit un étirement de la
été supposée singulière, mais qui s’est avérée ne pas l’être Terre par “effet de marée”, le trou noir va étirer les paires de
après une étude minutieuse. Or, Hawking et Penrose ont particules qui apparaissent spontanément par fluctuations
montré que, dans certaines situations, ces singularités du vide. Et si cet effet est assez fort, une des particules va être
sont bel et bien réelles et même inévitables. C’est un résul- éjectée vers l’extérieur. Un observateur distant verra donc
tat important de physique mathématique qui a marqué le trou noir émettre des particules, ou s’évaporer. Ce résul-

24
tat semble être en contradiction avec le théorème de l’aire et à avoir soulevé des questions essentielles qui demeurent
c’est effectivement le cas ! À ce détail près que le théorème parfois irrésolues et à avoir su mettre en lumière des para-
est purement classique et s’applique aux trous noirs massifs. doxes novateurs. Or, les paradoxes sont des guides précieux
Au contraire, le phénomène d’évaporation est fondamentale- pour rechercher des effets de “nouvelle physique”. Et le
ment quantique et concerne les trous noirs de faibles masses. fait est que, sur la piste du Graal de la physique théorique
Les trous noirs stellaires ou supermassifs, ceux que nous que constitue la gravitation quantique, les découvertes de
connaissons et observons, ne sont pas soumis à ce phéno- Hawking sont d’irremplaçables jalons.
mène d’évaporation, car leur température est trop faible. La En contrepoint de son immense talent de chercheur se
température est donnée par une célèbre formule de Hawking pose la question de son rôle de vulgarisateur et de penseur
qui est d’une élégance remarquable parce qu’elle fait inter- engagé. L’ouvrage Une brève histoire du temps a connu un
venir toutes les constantes fondamentales de la physique : la succès planétaire et a suscité de très nombreuses vocations.
constante de Planck qui témoigne du caractère quantique, La communauté des physiciens ne peut qu’en savoir gré à
la constante de Newton qui témoigne du caractère gravita- Hawking. Pour autant, il faut reconnaître que l’ouvrage
tionnel, la constante de Boltzmann qui témoigne du carac- était fort difficile et peu explicite ! Il est probable que la
tère statistique et la vitesse de la lumière qui témoigne du plupart des lecteurs n’aient pas compris l’essentiel de son
caractère relativiste. Cela montre que l’évaporation des trous message scientifique. Ce qui révèle quelque chose d’intéres-
noirs convoque presque toutes les branches de la physique. Il sant dans le rapport du public à la science : il ne s’agit pas
s’agit d’un phénomène très profond qui impose de penser de seulement de comprendre, mais aussi de développer une
façon unifiée des domaines usuellement disjoints. forme de fascination.
Ce phénomène n’est d’ailleurs pas encore entièrement Il en va de même pour les déclarations étonnantes de
compris. On ignore ce qui advient à la fin de l’évaporation : Hawking dans l’espace public. Qu’un intellectuel s’exprime
s’interrompt-elle ? Une relique se forme-t-elle ? Il faudrait sur des questions sociétales est acceptable et même sans
une théorie de gravitation quantique pour le savoir ! De doute souhaitable. Mais le crédit et la visibilité donnés à ses
même que pour résoudre le paradoxe de l’information qui positionnements parfois iconoclastes et peu argumentés
est associé : les trous noirs semblent amnésiques alors que étaient pour le moins troublants. La pensée scientifique a
la conservation de l’information est un principe très impor- partie liée avec l’étonnement et la remise en cause : prendre
tant en physique. Qu’advient-il réellement lors de l’éva- ses idées sur l’intelligence artificielle ou la conquête spatiale
poration ? Cette question demeure ouverte et le mérite de pour des paroles d’évangile était certainement déplacé. Il
Hawking consiste également à avoir ouvert des pistes qui mérite qu’on lui fasse l’honneur de douter de lui.
sont aujourd’hui encore abondamment étudiées. On m’a demandé plus d’une fois si Hawking était l’égal
Enfin, Hawking a proposé, avec le physicien James de Newton ou d’Einstein. En termes “objectifs”, la réponse
Hartle, un nouvel état possible pour l’Univers primor- est évidemment négative. Mais il n’y a pas grand sens à clas-
dial. Il n’y aurait plus alors strictement de temps, mais ser les grands hommes. Comme les nombres complexes,
en réalité uniquement de l’espace. Ceci est à la fois motivé ils ne sont pas ordonnés. La question n’est pas de savoir si
par des arguments mathématiques et des considérations Hawking était ou non un génie, mais plutôt d’observer la
conceptuelles. L’Univers n’aurait alors pas d’origine au belle manière dont il a usé du génie qui était en lui pour
sens usuel du terme. Cette hypothèse a connu un succès ouvrir des pistes extraordinairement fructueuses. Et, peut-
notable et se trouve étonnamment remise au goût du jour être plus encore qu’un incontestable grand scientifique, il
par des approches indépendantes qui conduisent à des demeure un modèle de courage et d’opiniâtreté.
situations comparables.
Les apports de Hawking à la physique théorique sont
donc nombreux et profonds. Il s’est intéressé à des problé-
matiques qui, souvent, n’étaient pas “à la mode”. Alors que
la plupart de ses collègues s’intéressaient exclusivement à la Aurélien Barrau, professeur à l’université
Grenoble-Alpes, astrophysicien au CNRS,
mécanique quantique, il a voulu étudier aussi la relativité membre honoraire de l’Institut universitaire
générale. L’un de ses mérites essentiels consiste justement de France. © J.-L. Dauvergne/C&E

559 | 25
STÉPHANE ISRAËL
PDG D’ARIANESPACE
Bien moins chère, mise en œuvre rapidement, la nouvelle
fusée européenne est une première réponse à un marché des
lancements en extension et à une concurrence qui se durcit.
Mais ce n’est que le début d’une aventure dont l’Europe doit
conserver la maîtrise, souligne le PDG d’Arianespace.

F
ace à la montée en puissance pour Ariane, ce qui est une très belle avons fait venir Soyouz en Guyane :
de la société privée américaine performance. Nous avons signé la fusée russe a comblé un manque
Space X, qui ouvre la voie des des contrats pour les trois premières qui va progressivement s’estomper
fusées réutilisables, l’Europe doit Vega C et les deux premières Ariane 6. au cours de la prochaine décennie.
adapter sa stratégie. Engagée dans la Elles lanceront quatre nouveaux Donc, Ariane 6 n’a pas été pensée
conception de sa nouvelle Ariane 6, satellites de la constellation Galileo, au départ comme une réponse à
prévue pour 2020, va-t-elle réussir et nous travaillons maintenant Space X. Mais il est certain qu’à partir
à maintenir sa position de leader en de façon très active sur les de la décennie 2010, les premiers
matière de lancements de satellites ? commandes commerciales. succès de Space X ont conforté les
Nous avons posé la question à Européens dans la volonté d’aller
Stéphane Israël, qui dirige la Mais, dans le même temps, en 2017, le plus vite possible vers un lanceur
structure chargée des lancements la société privée Space X est passée moins cher. Ariane 6 s’est alors
européens, Arianespace. en tête au nombre des lancements définitivement imposée.
(dix-huit). Il s’agit d’un concurrent En outre, si Space X a effectué
Quel est le bilan de 2017 pour dont la première stratégie a été dix-huit lancements en 2017, c’était
Arianespace ? de proposer des prix de lancements aussi lié au fait qu’ils avaient un
Stéphane Israël : Nous avions un très inférieurs. Est-ce cela qui a retard à rattraper après plusieurs
objectif de onze lancements que nous conduit à la définition de la nouvelle années émaillées de difficultés et très
avons pleinement tenu : six Ariane, fusée européenne Ariane 6 ? en deçà des objectifs. Je donnerai
trois Vega et deux Soyouz. Sur le plan En fait, Ariane 6 a été pensée tout de même une indication : leur
commercial, nous avons consolidé par la France dès la fin des fusée Falcon Heavy a mis une voiture
le carnet de commandes à la fois sur années 2000, parce qu’Ariane 5 en orbite au début de l’année 2018…
le segment géostationnaire et non présentait l’inconvénient majeur avec cinq ans de retard.
géostationnaire. Dans un contexte d’être peu adaptée aux lancements Ensuite, le carnet de commandes de
de marché géostationnaire calme, institutionnels européens. C’est Space X est alimenté, en valeur, aux
nous avons capté neuf satellites d’ailleurs la raison pour laquelle nous deux tiers par l’État américain — les

26
“ARIANE 6 VA DEVOIR
ÉVOLUER DANS
© P. Henarejos/C&E
UN PAYSAGE QUI
CHANGE TRÈS VITE ”

missions pour la Nasa et pour l’US Air satellites. Enfin, elle volera avec une qui se complique. Mais on peut aussi
Force. Pour nous, c’est exactement version à deux boosters, l’Ariane 62, considérer — et c’est ma conviction —
l’inverse : seul un tiers de notre carnet pleinement adaptée au marché que s’il y a plus de lanceurs, c’est parce
de commandes provient de l’Europe. institutionnel européen. que, potentiellement, il y a un marché,
Il n’est donc pas surprenant qu’en Dans ce contexte, Ariane 6 marque une demande et une volonté de
vitesse de croisière, Space X fasse plus le début d’une aventure dans laquelle démocratisation de l’accès à l’espace ;
de lancements qu’Ariane. Space X a les Européens vont devoir innover et et que, par conséquent, le marché peut
un marché protégé aux États-Unis évoluer toujours plus vite. Autour de s’accroître. Comment bénéficier de ces
sans commune mesure avec celui nous, le paysage spatial n’a rien de opportunités ? En ayant le lanceur le
dont nous aimerions bénéficier en commun avec ce qu’il était il y a quinze moins cher possible, le plus disponible
Europe. Le marché européen est plus ans. Nous avions alors face à nous des possible, et le plus fiable possible.
étroit et il n’est pas captif. lanceurs russes, et des Américains
Par conséquent, la question n’est pas qui étaient concentrés sur leur marché Comment parviendrez-vous à
tant de se demander qui fait le plus de gouvernemental. Maintenant, nous produire Ariane 6 à un prix 40 %
lancements. L’important pour nous est avons Space X, avec un comportement moins cher qu’Ariane 5 ?
d’avoir un lanceur fiable et compétitif, beaucoup plus agressif. Demain, ce D’abord par une nouvelle
adapté aux évolutions du marché sera Jeff Bezos [NDLR : avec sa société gouvernance. L’industrie a regroupé
et aux besoins institutionnels de Blue Origin], puis ULA [United Launch ses forces au sein d’ArianeGroup et a
l’Europe, ce qui est le but d’Ariane 6. Alliance] qui voudront accrocher récupéré la compétence de conception
Cette fusée doit être 40 % moins chère des commandes commerciales pour du lanceur. Elle a fait d’Arianespace
qu’Ariane 5 [NDLR : un tir d’Ariane 5 compenser leur perte de domination sa filiale. Ce travail de rationalisation
est estimé à 160 M€, ce qui place Ariane 6 sur le marché institutionnel due à est générateur d’économies.
autour de 95 M€]. Grâce au Vinci, un l’arrivée de Space X… Donc nous Auparavant, Airbus et Safran
moteur de son étage supérieur capable allons entrer dans un monde où il va signaient des contrats ; maintenant,
de se rallumer, elle aura la possibilité y avoir de plus en plus de lanceurs. On c’est la même entreprise.
de déployer des constellations de peut voir cela comme une situation Ensuite, il y a un effet dû à la

559 | 27
La future fusée européenne sera en mesure de placer sur orbite des constellations de satellites, ou de répondre
aux demandes du marché institutionnel avec sa version à deux boosters (ci-dessus). © Arianespace

cadence de production. Alors que n’est qu’un début. Il y aura d’autres moins partiellement réutilisable en
nous fabriquions entre cinq et sept évolutions rapides d’Ariane 6 qui fait partie. Pour cela, tout commence
Ariane 5 par an, nous aimerions doivent nous permettre d’améliorer sa par le moteur. D’ailleurs quand
construire onze Ariane 6. Nous compétitivité en continu. Space X a été fondée, en 2002, elle a
allons ainsi faire baisser les coûts récupéré le moteur Merlin, qui avait
unitaires de production. Nous allons Après la baisse des prix, Space X a été développé par la Nasa, qu’elle a
aussi moderniser toutes les méthodes mis sur la table ses fusées fait évoluer et qui est réutilisable. Nos
de développement, de production réutilisables. Déjà neuf de ses étages moteurs actuels n’ont pas été conçus
et d’exploitation. Notamment par de Falcon 9 ont revolé (deux avec pour cela. Donc, au moment de se
une intégration à l’horizontale de le Falcon Heavy). Est-ce que l’une lancer dans Ariane 6, les Européens
toutes les parties du lanceur qui de ces évolutions d’Ariane 6 que vous ont décidé d’ores et déjà de se doter
permettra de réaliser une campagne évoquez consiste à aller vers un de Prometheus, un moteur à bas
de lancement en neuf jours, alors lanceur réutilisable ? coût, dix fois moins cher que l’actuel
qu’il faut actuellement 31 jours pour Il est encore un peu tôt pour le dire, Vulcain d’Ariane 5 et potentiellement
Ariane 5. Cette réduction des coûts mais le scénario d’un lanceur au réutilisable. Prometheus pourrait être

28
“Ariane 6 est une première réponse, un point de passage
obligé vers la suite de l’histoire, parce que nous ne pouvions
pas traverser la prochaine décennie avec Ariane 5”

opérationnel en 2025. Il sera la pierre prendra du temps. Or, nous sommes Quant à l’autre moitié, elle est faite de
angulaire d’une éventuelle évolution dans une course contre la montre. Il clients commerciaux déjà identifiés.
vers le réutilisable. On peut citer nous a été demandé en 2014 d’arriver Ariane 6 est une première réponse,
également Callisto, conçu par le Cnes, le plus vite possible sur le marché un point de passage obligé vers la
le DLR et la Jaxa [NDLR : respectivement, avec un nouveau lanceur, dans le suite de l’histoire, parce que nous ne
les agences spatiales frnaçaise, allemande cadre d’un développement le moins pouvions pas traverser la prochaine
et japonaise] et qui doit donner lieu à risqué possible. Et cela ne pouvait être décennie avec Ariane 5. Ensuite,
une démonstration de récupération qu’Ariane 6, dont nous avions besoin il faudra voir comment nous la
d’un petit premier étage en 2020. dès 2020. ferons évoluer. La compétitivité de ce
Mais il n’y a pas que la réutilisation. nouveau lanceur dépend de l’industrie,
On peut alléger l’étage supérieur Certains observateurs avancent mais, tout aussi fondamentalement,
d’Ariane grâce à une technologie qu’Ariane 6, du fait qu’elle ne sera pas de l’ambition des Européens. Soit
fondée sur les matériaux composites, partiellement réutilisable, pourrait les institutions européennes baissent
ce qui permettrait de diminuer le coût être obsolète dès cette entrée en la garde et remettent leur destin dans
de la mise sur orbite. service. Que leur répondez-vous ? les mains d’entrepreneurs privés
En outre, la réutilisation dépend de Que la vie est faite de réalités ! Et que de la Silicon Valley, soit l’Europe
plusieurs paramètres. Plus vous avez celles-ci sont extrêmement simples : conserve son ambition d’autonomie
de missions à effectuer, plus c’est Ariane 5 est un excellent lanceur qui d’accès à l’espace et y consacre les
intéressant. Et il est certain qu’aux doit encore voler à vingt-deux reprises moyens nécessaires.
États-Unis, à travers cet immense [au 26 mars 2018]. Elle nous occupera
marché captif et les ambitions jusqu’en 2022. Mais elle ne peut Arianespace doit respecter des
de Space X de déployer sa propre déployer ni des constellations ni une règles de répartition géographique
constellation de 4 000 satellites, on partie des satellites institutionnels. de sa production industrielle dans les
voit bien qu’il y a des horizons de De plus, on ne pourra pas baisser ses différents pays européens. Cette
cadences visés nettement supérieurs à coûts fortement. La seule manière contrainte ne la défavorise-t-elle pas
ceux des Européens. d’améliorer le plus vite possible cette par rapport à Space X ? Si oui, ces
Enfin, il y a les coûts de remise en situation, c’est Ariane 6. règles devraient-elles évoluer ?
état. Et il faut savoir qu’aujourd’hui Aujourd’hui, nous travaillons sur la Le modèle américain et le modèle
Space X ne réutilise son étage qu’une période de transition entre ces deux européen sont différents. En Europe,
seule fois. Bien entendu, cette situation lanceurs. Entre 2020 et 2022, nous le développement du lanceur est
peut évoluer puisqu’elle envisage avons déjà identifié sept missions financé par les États, avec un
de se doter d’un étage ayant plus institutionnelles auxquelles Ariane 6 retour géographique et avec une
de capacités à être réutilisé. En tout répond parfaitement. Et nous avons coordination par l’Agence spatiale
cas, même s’il est clair que le bilan des prospections sur des constellations européenne (ESA). Le retour
économique de la réutilisation dépend et sur des satellites géostationnaires. géographique a cela de vertueux qu’il
d’un contexte qui n’est pas le même Au point que, dans ces trois ans, la pousse les États à cotiser parce qu’ils
qu’en Europe, nous envisageons moitié des quatorze Ariane 6 que ont l’assurance d’avoir des emplois
d’ores et déjà de possibles évolutions nous devons lancer ne demande qu’à et des technologies chez eux. Donc, il
d’Ariane 6 dans ce sens. Mais cela faire l’objet d’un achat institutionnel. ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du

559 | 29
bain. Maintenant, Ariane 5 est faite d’Ariane 6, concilier les spécificités Dans ce contexte de compétitivité,
par douze pays, Ariane 6 par treize de notre système avec un paysage l’accès indépendant à l’espace pour
quand notre concurrent californien spatial qui évolue très vite. Il faut les pays européens, reste-t-il un
fait l’essentiel sur le même site. raccourcir les temps de décision enjeu stratégique important ?
Évidemment, le retour géographique et les temps de mise en œuvre. Il Plus que jamais. Quand la première
entraîne des surcoûts. Mais dans ce faudrait aussi arriver à avoir plus Ariane a été créée, il faut se souvenir
cadre, il est prévu que le deuxième de capitaux privés. Le problème qu’Henry Kissinger, qui dirigeait la
lot d’Ariane 6 puisse donner lieu à est que ceux-ci financent d’autant diplomatie américaine, a interdit
davantage de mise en compétition plus qu’il existe une perspective de au satellite franco-allemand
entre nos fournisseurs. Ensuite, la marché sûre. C’est exactement le cas Symphonie, qui devait être lancé
question qui nous est posée, c’est : aux États-Unis où il y a une énorme par une fusée américaine, d’avoir
comment le système européen, avec commande publique, civile et certaines applications. Ariane est
sa diversité, peut-être pour certains sa militaire, qui donne aux inventeurs née de cette situation. Aujourd’hui,
complexité, s’organise pour aller plus et aux innovateurs des perspectives veut-on laisser l’accès à l’espace à
loin, plus fort, face à une compétition de rentabilité de nature à leur donner des milliardaires de la côte ouest des
internationale complètement des ailes. Nous ne pourrons pas États-Unis ? À la Chine ? Ou considère-
renouvelée ? La question est posée à copier le modèle américain. Nous t-on que, quand on maîtrise l’espace,
tous : aux États, à l’ESA, à l’industrie. devons tracer notre propre voie en on maîtrise un paramètre essentiel
Il va falloir, dans les évolutions tenant compte des évolutions. de la souveraineté ? La réponse est

Les deux premières Ariane 6 ont d’ores et déjà leurs contrats signés : elles lanceront quatre satellites de la
constellation Galileo, le système de géopositionnement européen. © ESA

30
évidente : l’espace reste plus que américaines disent que la valeur du connectivité et de l’observation. Et cela,
jamais un enjeu de souveraineté. Aux marché spatial pourrait tripler et j’y crois beaucoup. On reste dans un
États-Unis, le National Space Council dépasser 1 100 milliards de dollars à usage de l’espace classique sauf qu’au
a été réactivé. Les crédits spatiaux sont l’horizon 2040. Mais cela recouvre des lieu d’avoir des dizaines de satellites en
plus importants que jamais. Qui peut choses très différentes. Il y a d’un côté orbite géostationnaire, il y aura peut-
douter que la maîtrise de l’espace soit l’ambition humaine de l’exploration. être des centaines, voire des milliers de
un paramètre clé de la souveraineté ? On voit bien qu’il y a un attrait vers satellites sur des orbites plus proches. Ce
Ce n’est pas parce qu’il y a des la planète Mars, qui passera d’abord, n’est pas simple, car une infrastructure
acteurs venus de la Silicon Valley et sans doute pour longtemps, par un en orbite, cela coûte cher ; il va falloir
que cela a changé. Space X, c’est un retour sur la Lune. Cela demandera l’entretenir, la réapprovisionner…
investissement de quelques dizaines des financements publics importants. Enfin, dans un monde robotisé, on
millions de dollars de monsieur Musk Je ne crois pas que des fonds privés, pourrait avoir davantage de services
et près d’une dizaine de milliards de même si des acteurs privés font la mise en orbite. Par exemple, des ravitailleurs
dollars de la Nasa et de l’US Air Force. en œuvre, permettent d’y arriver. Le qui vont accomplir des missions
L’espace sert à observer, à naviguer, à vol habité interpelle singulièrement auprès d’objets existants, et j’y crois
surveiller le changement climatique, les Européens qui n’en ont jamais fait assez. Nous allons lancer en 2020 le
à communiquer à des fins civiles et avec leur propre lanceur… Ce serait MEV-2 (Mission Extension Vehicle)
militaires. Or communiquer, ce n’est dommage, dans ce moment où il y a de d’Orbital ATK, un satellite ravitailleur,
pas seulement distribuer des chaînes plus en plus de Terriens qui pourraient qui va aller s’amarrer à des satellites
de télévision, c’est connecter tout aller vers l’espace, que l’Europe ne et leur donner cinq ans de vie
le monde, partout. Il ne fait aucun fasse pas partie de l’aventure. supplémentaires en les remorquant.
doute que l’espace a une dimension de Ensuite, est-ce qu’il y aura une
bien public. Il serait donc absolument économie cislunaire [NDLR : dans Ariane 6 pourrait-elle être qualifiée
catastrophique pour l’Europe de l’espace entre la Terre et la Lune] qui pour les vols habités ?
remettre son destin entre d’autres va apparaître ? De l’exploitation Elle n’aura aucun problème pour
mains, qu’il s’agisse d’acteurs privés d’astéroïdes ? Des hôtels dans l’être, car elle aura les mêmes
ou de puissances non européennes. l’espace ? Cela relève encore un peu exigences de fiabilité qu’Ariane 5.
de la science-fiction. Mais on ne peut Ensuite, pour faire des vols habités, il
Certains voient l’espace proche pas exclure qu’il y ait une forme de faudrait développer une capsule. Nous,
comme une future sphère d’activités colonisation de l’orbite cislunaire et Européens, avons réalisé le cargo ATV
dans laquelle il faudra fournir des une volonté d’avoir de plus en plus et participons au vaisseau Orion de
services nouveaux : refaire le plein d’activités dans ce qu’on appelle la Nasa. Donc nous avons déjà toutes
des satellites, réparer des satellites l’espace proche, même si aujourd’hui les compétences pour nous lancer.
qui seront très nombreux, car lancés en n’en voit pas encore tout à fait la Mais c’est une décision politique. Et si
en constellations… Avez-vous des rationalité économique. demain, nous voulions que le prochain
plans pour faire éventuellement Après, il y a quelque chose de plus vol de Thomas Pesquet se fasse depuis
partie de cette aventure ou cela vous traditionnel : les satellites. On en aura le Centre spatial guyanais, nous avons
semble-t-il irréaliste ? de plus en plus dans les orbites basses toutes les technologies pour le faire.
C’est vrai que les grandes banques ou moyennes pour assurer de la Propos recueillis par Philippe Henarejos

“L’espace a une dimension de bien public. Il serait


donc absolument catastrophique pour l’Europe de
remettre son destin entre d’autres mains.”

559 | 31
EXPANSION DE
L’UNIVERS : HUBBLE
PERSISTE ET SIGNE
Le prix Nobel de Physique Adam Riess publie la mesure la plus
précise à ce jour du taux d’expansion de l’univers, obtenue grâce
au télescope spatial Hubble. Problème : cette mesure est toujours
en désaccord avec celle déduite des observations de cosmologie...

Actuellement,
les deux mesures
les plus précises du
taux d’expansion
de l’Univers sont
issues des données
des satellites
Hubble et Planck.
Malheureusement,
elles diffèrent.
© Nasa/ESA

32
C
’est un résultat superbe, d’une précision exquise, Univers, dans lequel la valeur exacte de H0 joue d’ailleurs un
auquel Edwin Hubble lui-même aurait à coup sûr rôle fondamental. N’est-ce pas elle qui permet de dater le big
applaudi. Après dix années de travail méticuleux, bang, ou d’établir la géométrie de l’Univers ?
repoussant les limites du télescope spatial Hubble (HST), En réalité, ce n’est pas la première fois que la constante
le prix Nobel de physique Adam Riess et son équipe ont de Hubble tracasse les astrophysiciens. Les débats sur la
publié en mars la mesure la plus précise à ce jour du taux valeur de H0 sont même l’une des grandes traditions de
d’expansion de l’Univers. Chaque seconde, selon l’astrophy- la discipline ! C’est qu’elle a beaucoup varié au cours du
sicien du Space Telescope Science Institute, chaque cube temps... Dans les années 1930, H0 valait 550 km/s/Mpc.
d’Univers de 1 mégaparsec (1) de côté s’étend de 73,24 km. Dans les années 1960, 75 km/s/Mpc seulement, mais avec
À 1,74 km près. Un tel exploit devrait réjouir, et pourtant une marge d’incertitude telle que 50 ou 100 étaient encore
il plonge dans l’embarras tous ceux qui se piquent de com- possibles. Dans les années 1970-1980, elle devint l’objet
prendre l’évolution de l’Univers. Pourquoi cette valeur de d’une guerre de publications scientifiques sans merci entre
la “constante de Hubble” H0 ne colle-t-elle pas avec celle, les Américains Allan Sandage et Gérard de Vaucouleurs :
plus précise encore, déduite des observations du satellite de les mesures du premier impliquaient une valeur nécessai-
cosmologie Planck en 2016 ? Bien sûr, l’écart peut sembler rement inférieure à 70, tandis que celles du second disaient
minime — un peu moins de 7 km/s/Mpc, celle de Planck exactement l’inverse. C’est ainsi que, tout naturellement,
valant 66,93 ± 0,62 km/s/Mpc — mais chacune est si la détermination de H0 fut dans les années 1990 l’un des
précise que la différence est réelle. Or, nous n’avons qu’un objectifs majeurs du télescope spatial... Hubble.
Pour bien comprendre pourquoi la controverse dure
toujours — malgré la publication des résultats du HST
en 2001 —, il faut se reporter plus d’un siècle en arrière,
dans les locaux du département de photométrie de l’obser-
vatoire de Harvard, aux États-Unis. En 1908, l’astronome
Henrietta Leavitt a l’idée de classer les étoiles variables
céphéides qu’elle a découvertes dans le Grand Nuage de
Magellan en fonction de leur luminosité maximale et de
leur période de pulsation. Surprise, elle découvre qu’elles
sont liées par une relation mathématique. Plus les étoiles
battent lentement, plus elles sont brillantes. Cette pro-
priété en fait de précieuses “chandelles standards” : si deux
céphéides de même période paraissent avoir un éclat diffé-
rent, c’est que l’une est plus éloignée que l’autre ! On peut
donc les utiliser pour mesurer des distances... Au milieu des
années 1920, Edwin Hubble s’appuie sur les céphéides qu’il
a découvertes dans M33 et M31 pour estimer les distances
de ces “nébuleuses spirales”. Il démontre qu’elles sont bien
plus éloignées que les étoiles de la Voie lactée et établit ainsi
l’existence d’objets “extragalactiques”, que l’on considérera
bientôt comme des galaxies à part entière.
Mais il fait encore mieux en 1929 : en systématisant ses
mesures à d’autres galaxies, puis en comparant les distances
obtenues aux vitesses apparentes de ces objets — qui d’ail-
leurs s’éloignent presque tous — il réalise que la vitesse et la
distance d’une galaxie ne sont pas indépendantes. Elles sont
liées par une loi simple, selon laquelle la vitesse d’éloignement
d’une galaxie est égale à sa distance multipliée par une cer-
taine constante — baptisée depuis comme il se doit “constante
de Hubble”. Comment expliquer ce prodige ? Bien sûr, la loi

559 | 33
Prix Nobel de
physique en 2011
pour sa découverte
de l’accélération
de l’expansion de
l’Univers, Adam Riess
travaille depuis des
années à améliorer
la précision de
la mesure de la
constante de Hubble.
© MacArthur Foundation

universelle qui lie la vitesse d’une galaxie à sa distance n’est soit 800 000 pc), sa vitesse d’éloignement est inférieure à sa
pas le fruit d’une conspiration générale, les galaxies ne se vitesse de chute vers la Voie lactée sous l’effet de l’attraction
sont pas coordonnées à travers tout l’Univers pour nous fuir. gravitationnelle. Il faut observer les galaxies situées au-delà
Simplement, comme l’avait anticipé le cosmologiste belge d’un milliard d’années-lumière pour que leur mouvement
Georges Lemaître dès 1927, elles sont emportées par la dila- propre devienne inobservable, et qu’ainsi la mesure de H0
tation de l’espace lui-même. Edwin Hubble n’y croira jamais devienne fiable. Elles semblent alors toutes nous fuir passive-
tout à fait, mais il vient de mesurer l’expansion de l’Univers. ment dans ce que l’on appelle le “flot de Hubble”.
Fondamentalement, c’est toujours la même technique qui Le problème, c’est que les céphéides ne permettent pas de
est utilisée aujourd’hui pour déterminer la valeur de H0. À ceci mesurer des distances au-delà d’une centaine de millions d’an-
près que les astronomes s’appliquent à faire leurs mesures sur nées-lumière. Elles ne sont pas assez brillantes ! Elles peuvent
des galaxies plus lointaines. Suffisamment éloignées, en tout heureusement nous faire la courte échelle... “Pour mesurer la
cas, pour que leur vitesse propre soit négligeable devant celle distance des galaxies lointaines, on procède en trois étapes, explique
de l’expansion. Par exemple, M 31 n’obéit pas à la loi de Hubble Stefano Casertano, deuxième auteur de l’étude signée par
parce qu’à sa distance (environ 2,5 millions d’années-lumière, Riess. D’abord, on détermine la luminosité intrinsèque de céphéides

34
proches en mesurant leur distance par la méthode de la parallaxe.”
La Terre Observation
Elle consiste à mesurer l’angle (la parallaxe) duquel semble se en juin de décembre
déplacer un astre sur le fond du ciel lorsqu’on l’observe à six
 
mois d’intervalle, c’est-à-dire depuis les deux points les plus 

éloignés possible de l’orbite terrestre. Plus cet angle est petit, et
plus l’astre bien sûr est éloigné (faites le test en observant votre Soleil 
Céphéide
pouce tendu à bout de bras avec un œil puis l’autre, alternati-

vement, et répétez l’expérience en rapprochant le pouce). 


UNE ANCRE POUR LES MESURES La Terre en Observation 
décembre de juin
Cette étape est essentielle pour étalonner la mesure des
distances de manière absolue. Car si la relation de Leavitt La méthode de la parallaxe consiste à mesurer l’angle
permet de dire qu’une céphéide est deux fois plus lointaine apparent dont se déplace une étoile sur le fond du ciel,
lorsqu’on l’observe depuis deux positions différentes. © C&E
qu’une autre, seule elle ne peut rien dire sur la distance réelle
de celle qui est la plus proche. Cette céphéide dont on mesure
l’éloignement — et donc l’éclat absolu — par une méthode Un pixel de CCD est en effet une sorte de puits à photons,
indépendante, géométrique, est baptisée “ancre” dans le jar- qui ne peut en absorber qu’une certaine quantité (typique-
gon des spécialistes. “Ensuite, grâce à la période des céphéides ment 100 000). Comme la précision astrométrique évolue
dont la luminosité a été ainsi calibrée, on mesure la distance de comme la racine carrée du nombre de photons captés, on a
galaxies où ont été observées par ailleurs des supernovae de type avantage à en capter le plus possible, à “remplir” plusieurs
Ia.” Les “SN Ia” sont des étoiles naines blanches qui explosent puits... “Dans notre cas, la lumière de chaque étoile est collectée
lorsque leur masse dépasse une certaine limite. Cette limite par plusieurs milliers de pixels, on peut donc collecter plusieurs
étant la même pour toutes, ces supernovae ont toutes le centaines de millions de photons !” s’enthousiasme l’astrophysi-
même éclat intrinsèque. Dès lors que celui-ci est connu, jus- cien. Avec l’instrumentation actuelle du HST, cette méthode
tement grâce à la mesure de distance donnée par les céphéi- du “scan spatial” patiemment mise en œuvre pendant quatre
des, les SN Ia deviennent elles aussi de précieuses “chandelles ans a permis d’atteindre la précision record de 45 microse-
standards”, plus rares, mais beaucoup plus brillantes que les condes d’arc sur la mesure de la parallaxe de sept céphéides
céphéides. “On peut alors les utiliser pour mesurer la distance de la Voie lactée, et même 29 microsecondes d’arc pour une
de galaxies encore plus lointaines, dans le flot de Hubble, ce qui huitième. Une telle précision permet une calibration inégalée
nous permet de déterminer correctement H0”, termine Stefano de la relation période-luminosité. Pour mémoire, le satellite
Casertano. Évidemment, chaque barreau de cette échelle cos- d’astrométrie Hipparcos, lancé par l’ESA en 1989, atteignait
mique introduit sa petite imprécision, qui se répercute in fine les 3 millisecondes d’arc. Et le Fine Guidance Sensor du HST,
sur celle de la constante de Hubble. Le but du jeu est donc de utilisé dans les années 1990 lors de sa grande campagne de
les réduire au minimum, ou au moins de les quantifier... mesure de H0, 200 microsecondes d’arc.
C’est précisément ce à quoi s’attachent Adam Riess et ses
collègues en se concentrant depuis plus de dix ans sur les À LA FOIS PRÉCISE ET ERRONÉE
céphéides — le premier barreau de l’échelle, qui contribue Alors en définitive, la valeur de la constante de Hubble
à la moitié de l’incertitude globale sur H0. “Notre méthode mesurée avec tant de précautions peut-elle être fausse ?
nous permet d’atteindre une précision record sur la mesure de Observateur attentif de ce débat, le spécialiste des céphéides
la parallaxe des céphéides, explique Stefano Casertano. Elle Antoine Mérand (ESO) alerte sur le fait qu’une mesure peut
consiste à les observer en faisant bouger le télescope pendant être à la fois extrêmement précise et parfaitement erronée.
la pose. L’image d’une étoile est alors un trait. Cette méthode C’est toute la différence entre un bruit de mesure et un biais...
permet de s’affranchir de plusieurs limitations qui affectent les “Si vous mesurez la température d’une pièce à plusieurs endroits
mesures d’étoiles brillantes. D’abord, elle permet de gommer les avec un thermomètre, vous trouverez plusieurs valeurs. Des
irrégularités de la caméra (dues à de mauvais pixels, à l’optique valeurs proches, mais, à un certain degré de précision, différentes
elle-même) qui sont alors moyennées. Ensuite, comme la lumière car affectées d’un certain bruit de mesure. Vous pouvez réduire ce
est captée par plusieurs pixels, on peut en collecter beaucoup plus bruit en multipliant les mesures. Mais imaginez maintenant que
et la précision astrométrique est ainsi accrue.” votre thermomètre est faux, qu’il affiche systématiquement 5 °C

559 | 35
10%
Évolution de l’incertitude
9% sur le taux d’expansion
de l’Univers, mesuré
8%
grâce aux Céphéides

7%

6%

Erreur totale sur H0


5%

4%

3%

2%

1%

0%
2001 2009 2011 2016

Contribution sur l'erreur totale due à...


L’éclat absolu de la supernova de type Ia vue dans NGC 1015 Défauts de la caméra WFPC2 du télescope spatial
est déterminée grâce à ses céphéides, qui donnent la distance. Nombre de céphéides observées, composition chimique, etc.
Les SN Ia deviennent ainsi un étalon. © Nasa/ESA/STScI Rougissement interstellaire et calibration entre instruments
Distance des céphéides "ancres"

de moins que la température réelle. En multipliant les mesures, que l’équipe de Planck ait été mystifiée par le cosmos. Il se
vous allez réduire le bruit et donc obtenir une valeur de plus en plus prononce plutôt pour une différence réelle, signe d’une faille
précise, mais cette valeur sera affectée d’un biais systématique. fondamentale dans notre compréhension de l’Univers. Reste
Elle sera fausse de 5 °C, et vous ne pourrez la corriger que si vous à savoir laquelle, et là, “la question est totalement ouverte”.
prenez conscience de l’existence de ce biais. Par exemple, en uti- En 2022, le satellite Gaia fournira les mesures définitives
lisant un autre thermomètre. En fait, avoir une mesure juste est des parallaxes d’un milliard d’étoiles (dont des centaines de
bien plus difficile que d’avoir une mesure précise !” céphéides de la Voie lactée) avec une précision de 5 à 25 micro-
Appliquée à la constante de Hubble, cette remarque secondes d’arc. Grâce à ces nouvelles données, la valeur de
signifie que la différence entre la mesure de Riess et celle H0 mesurée à partir de la fuite des galaxies atteindra enfin la
de l’équipe de Planck pourrait provenir d’une propriété des précision de 1 % revendiquée par l’équipe de Planck. Si cette
céphéides (ou des SN Ia) encore inconnue. Stefano Casertano nouvelle valeur est en accord avec celle déduite du fond dif-
n’y croit guère : “Très peu d’effets astrophysiques pourraient fus cosmologique, tout rentrera dans l’ordre ; c’est que la
introduire un biais systématique dans nos mesures. Les pro- précision des mesures actuelles aura été surestimée. Mais
priétés des supernovae pourraient varier entre l’Univers local et dans le cas d’un désaccord persistant, les mêmes questions
lointain, mais il faudrait que ces variations soient d’une grande qu’aujourd’hui se poseront à nouveau. Avec simplement plus
ampleur, et qu’elles soient confinées dans les quelques centaines d’acuité. Certains chercheront à remettre en cause le modèle
de derniers millions d’années de la vie de l’Univers. Idem pour les de standard de la cosmologie, qui permet de déduire H0 des
céphéides, dont nous contrôlons déjà les variations de couleur et observations de fond diffus. D’autres invoqueront un chaînon
de luminosité. Il est difficile d’éliminer complètement l’hypothèse manquant — un biais systématique à découvrir. Il faut espérer
d’un effet caché, mais nous faisons ces mesures depuis plus de dix que d’ici là, les méthodes alternatives de mesure de H0 auront
ans et nous avons toujours confirmé notre mesure précédente en la atteint la même précision (lire C&E n° 552, p. 14). Peut-être
raffinant.” À l’inverse, un effet astrophysique caché pourrait pourront-elles enfin trancher le nœud gordien.
affecter le fond diffus cosmologique, émis 380 000 ans après David Fossé
le big bang. Mais Stefano Casertano ne pense pas non plus (1) Mpc, soit 3,26 millions d’années-lumière.

36
Découvrez notre kiosque
sur cieletespace.fr
nouveau
vos numéros sur
mobile, ordinateur
et tablette

Retrouvez l’ensemble de nos publications


en version numérique
MAGAZINES, HORS-SÉRIE, NUMÉROS SPÉCIAUX, nos parutions sont disponibles
sur https://boutique.cieletespace.fr/numeros
38
GALAXIE D’ANDROMÈDE
SES ÉTOILES RACONTENT
TOUTE SON HISTOIRE
La trajectoire des étoiles de M 31 vient de nous dévoiler
un pan méconnu du passé de notre voisine, mais elle nous éclaire
également sur sa rencontre future avec la Voie lactée.

O
n imaginait tout savoir d’elle, à quelques détails
près. Et pourtant, la galaxie d’Andromède M31,
la galaxie spirale la plus proche de nous, semble
aujourd’hui bien loin d’avoir livré tous ses secrets. Depuis
quelques années, les astronomes vont de révélation en
révélation à son sujet. Ainsi, deux publications récentes,
début 2018, montrent que notre voisine est à la fois beau-
coup plus jeune et moins massive que l’on ne pensait. Ces
études aux répercussions bien distinctes partagent tou-
tefois un point commun : toutes deux ont comme origine
non pas l’étude de M 31 comme système global, mais celle
du mouvement individuel des étoiles au sein de la galaxie.
Le premier article nous fait voyager quelque 4 mil-
liards d’années en arrière. S’il y avait eu quelqu’un sur
Terre à cette époque, il aurait pu admirer non pas une,
mais deux galaxies à l’emplacement actuel de M 31.

Cette photo, composée à partir de données des télescopes


Subaru et Hubble, permet de discerner les étoiles sur une
partie de la galaxie d’Andromède. Leur étude permet aux
astronomes de comprendre les mouvements qui s’y opèrent.
© Subaru Telescope (NAOJ)/HST/R. Gendler

559 | 39
Vu en ultraviolet par le satellite Galex, le disque de la galaxie d’Andromède (aussi appelée M 31) apparaît légèrement gauchi.
C’est le résultat de la collision survenue avec une autre galaxies voici 2 à 3 milliards d’années. © Nasa/JPL-Caltech

Celle-ci serait en effet le résultat d’une collision galac- ment assez minimes, de l’ordre de 10 km/s. Pour M 31
tique récente. Pour le découvrir, les chercheurs se sont en revanche, les observations ont montré qu’un grand
basés sur une série d’observations minutieuses menées nombre d’étoiles dont la vitesse de croisière était sem-
entre 2006 et 2014. Des données qui ont permis pour blable (environ 230 km/s) subissaient des variations de
la toute première fois d’appréhender le mouvement vitesse jusqu’à dix fois plus importantes — de l’ordre de
propre des étoiles au sein de M 31. “Ces trois campagnes 90 à 100 km/s ! Le mouvement individuel d’un grand
ont dévoilé un fait étonnant : un grand nombre d’étoiles nombre d’étoiles est ainsi largement plus désordonné
semblent suivre des trajectoires désordonnées, ce qui n’est que dans notre galaxie. Or, ces astres aux orbites chao-
pas le cas dans notre galaxie”, révèle François Hammer, tiques sont tous âgés de plus de 2 milliards d’années.
astronome de l’observatoire de Paris. En effet, la majo- Pour François Hammer, cette observation n’a rien d’une
rité des étoiles de la Voie lactée, Soleil compris, tournent coïncidence. Cela indique qu’un événement de grande
autour du centre de la galaxie à une vitesse d’environ ampleur est survenu il y a quelques milliards d’années
220 km/s. On sait que cette vitesse peut, du fait de l’at- “seulement”. Avec son équipe franco-chinoise, le spécia-
traction gravitationnelle des étoiles voisines, subir des liste de l’archéologie galactique a donc mis au point une
variations momentanées. Mais celles-ci sont générale- simulation numérique qui permet de retracer le passé de

40
notre voisine et de cerner au mieux ce qui a pu se passer. sociable galaxie d’Andromède ne se serait pas arrêtée à
“Nous avons modélisé la galaxie d’Andromède comme étant une unique rencontre avec ses voisines. L’existence d’un
un ensemble de 24 millions de particules possédant chacune pont de gaz entre M 31 et la galaxie du Triangle (troisième
une masse, une position et une vitesse et interagissant les galaxie du Groupe local pour la masse, loin derrière la
unes avec les autres via l’attraction gravitationnelle, résume Voie lactée et M 31) semble indiquer une interaction entre
l’ingénieur de recherche CNRS Yanbin Yang. Nous avons les deux galaxies voici 2,5 milliards d’années. D’autres
ensuite regardé comment le système évoluait en fonction études font état d’une collision frontale entre M 31 et un
des conditions initiales que nous lui imposions.” De nom- autre de ses satellites, la galaxie M 32, il y a seulement
breux scénarios ont ainsi pu être envisagés. Dans le lot, quelques centaines de millions d’années.
l’équipe a fini par en découvrir un qui permettait d’ex- De telles collisions majeures n’ont pour l’instant pas
pliquer au mieux les mouvements chaotiques des étoiles. été mises en évidence dans le passé de notre galaxie. De
“Notre modèle suggère que M 31 est bel et bien issue d’une nombreuses observations, parmi lesquelles la présence de
fusion récente de deux galaxies”, indique Yanbin Yang. surdensités d’étoiles relatée dans un article en mars 2018
Tout aurait commencé voici 7  milliards d’années. et de courants stellaires auparavant, ont certes montré que
En lieu et place de M 31 se trouvaient deux galaxies, la
première environ 4  fois plus massive que la seconde.
Ces galaxies se seraient tout d’abord frôlées timidement
sans se mélanger. Puis à force de se tourner autour, elles
auraient fini par se rencontrer il y a 4 milliards d’années.
Un rendez-vous bouleversant qui a abouti, au bout de 1 à
2 milliards d’années supplémentaires, à la formation de la
galaxie d’Andromède telle que nous la connaissons. “Notre
voisine serait donc très jeune en comparaison de la Voie lactée,
s’amuse François Hammer. Il y a 2 à 3 milliards d’années, le
Soleil et la Terre existaient déjà, et la vie avait même probable-
ment commencé à pointer le bout de son nez !”

Courants géants d’étoiles


Mais le modèle des astronomes ne s’arrête pas là. Leur
étude publiée en février 2018 dans les Monthly Notices of
the Royal Astronomical Society, montre qu’il éclaire éga-
lement certains phénomènes étranges à propos de M 31.
C’est le cas par exemple des courants géants d’étoiles, Systématiquement photographiés par le télescope de 2,5 m Isaac Newton,
révélés au cours des dernières années, et qui forment un aux Canaries, les abords de M 31 révèlent une queue d’étoiles qui s’étire
en direction de la galaxie du Triangle, hors du champ de l’image (ci-dessus
gigantesque halo autour d’elle. Selon François Hammer, à gauche). Sur des clichés classiques, moins exposés, cette structure
ces courants stellaires seraient les restes de la plus petite n’apparaît pas (à droite). © ING/IAC et R. Gendler
des deux protagonistes. Les traces de la galaxie massive
se retrouveraient, quant à elles, dans une autre anomalie
jusqu’ici inexpliquée : les déformations du disque géant
de M 31. Enfin, la proportion d’éléments lourds dans
le halo, plus faible que dans le disque, indiquerait que
la plus petite des deux galaxies aurait été un peu moins
riche en ces éléments. “Cette étude semble montrer que l’his-
toire de la galaxie d’Andromède est bien différente de la nôtre,
confirme Pierre-Alain Duc, directeur de l’observatoire de
Strasbourg. Notre voisine aurait en effet pu subir plusieurs
Ces images sont extraites de la simulation numérique qui a remonté
collisions, dont une majeure il y a 4 milliards d’années.” Selon le temps jusqu’à la collision de deux galaxies qui ont formé M 31, telle
des travaux parus en 2012 dans le journal Nature, la très que nous la connaissons actuellement. © P. WheelerI/CRAR

559 | 41
pouvons facilement déterminer la vitesse radiale [dans la ligne
de visée, NDLR] à laquelle les deux galaxies s’approchent, il
nous manque un autre élément crucial : la vitesse tangentielle
de M 31.” Il s’agit de la composante de sa vitesse dans le
plan du ciel. En effet, rien ne permet d’affirmer que notre
voisine fonce droit sur nous. Et si cette vitesse tangentielle
est trop grande, le rendez-vous des deux géantes pourrait
finalement tomber à l’eau.
En 2012, une équipe américaine avait effectué une
première estimation de cette vitesse tangentielle. “Nous
avons pris deux images de M 31, en 2002 puis en 2010,
avec le télescope Hubble, explique Tony Sohn, du Space
Telescope Institute de Baltimore. En comparant la position
de la galaxie sur ces deux clichés avec celle d’astres beaucoup
plus lointains, nous avons montré que la vitesse tangentielle
de la galaxie d’Andromède était négligeable par rapport à la
vitesse radiale.” Cette affirmation a toutefois été remise
C’est quasiment sûr : dans quelques milliards d’années, la Voie
en question en 2016 dans une étude d’une équipe de
lactée (à gauche) va entrer en collision avec M 31, qui occupera alors l’université de Strasbourg. Publiées fin avril, les données
une grande surface sur la voûte céleste. © Nasa/ESA/STScI du satellite Gaia, qui a déterminé méticuleusement le
mouvement propre d’un grand nombre d’étoiles de M31,
pourraient bien permettre de trancher la question une
la Voie lactée était en train d’absorber petit à petit sa voi- bonne fois pour toutes. Encore un peu de patience, donc,
sine, la galaxie du Sagittaire. Toutefois, cette dernière étant le temps que les chercheurs les analysent.
une galaxie naine, on ne peut pas parler ici d’une collision Néanmoins, si la vitesse à laquelle les deux galaxies s’ap-
majeure qui bouleverse la structure de notre Voie lactée. prochent l’une de l’autre est bien connue, leur accélération
ne l’est pas — un paramètre intrinsèquement lié à leur
Seule M 31 vient vers nous masse. Or, rappelle François Hammer, “la masse des galaxies
Si l’étude minutieuse des étoiles de M31 nous emmène est l’une des composantes que nous avons le plus de mal à esti-
quelques milliards d’années en arrière, elle peut aussi mer correctement !” Dans une publication datée de janvier
nous faire voyager dans le futur. Alors qu’aujourd’hui, 2018, les chercheurs australiens ont utilisé une nouvelle
la galaxie d’Andromède fait déjà partie des objets les plus méthode pour déterminer celle de M 31, une donnée essen-
étendus du ciel puisqu’elle pourrait héberger l’équivalent tielle pour tenter de prédire quand interviendra la fusion
de six Pleines Lunes, sa taille apparente devrait conti- des deux galaxies et à quoi elle ressemblera. “Nous avons
nuer à croître. En effet, depuis 1917 et les observations observé en détail le mouvement de certaines étoiles peuplant
de l’Américain Vesto Slipher, nous savons que M 31 fonce la partie externe de M 31 afin de calculer la vitesse de libéra-
droit sur nous. La découverte de Slipher se base sur l’effet tion de cette galaxie”, détaille Geraint Lewis, de l’université
Doppler, un phénomène bien connu depuis le XIXe siècle de Sydney. Cette valeur, qui est définie comme la vitesse à
qui explique le décalage en fréquence des ondes provenant atteindre pour se libérer de l’attraction de la galaxie, est
d’un objet en mouvement. La majorité des autres galaxies directement liée à la masse. Elle a ainsi permis de revoir le
nous apparaissent plutôt rougies, ce qui indique qu’elles gabarit de M 31. “Alors qu’on l’imaginait deux à trois fois plus
s’éloignent de nous du fait de l’expansion de l’Univers. En massive que la Voie lactée, il s’avère qu’elles ont en fait à peu
revanche, la lumière de M 31 est décalée vers le bleu, ce près la même masse. Cela change pas mal de choses pour leur
qui nous permet d’établir qu’elle s’approche de la Voie lac- rencontre future : c’est comme si l’on passait d’une collision
tée à une vitesse d’environ 130 km/s. entre un camion et une petite voiture, à celle de deux voitures.
Le destin de notre galaxie serait-il donc lui aussi Vraisemblablement, aucune des deux galaxies ne dominera véri-
d’interagir et de fusionner avec notre gloutonne voisine ? tablement la fusion”, conclut le chercheur australien.
Pour Pierre-Alain Duc, ce n’est pas aussi simple : “Si nous Simon Devos

42
DÉCOUVREZ
nos nouvelles formules d’abonnement

100% web Papier Numérique Premium


2 €/mois 4,92 €/mois 5,75 €/mois 6,92 €/mois
Accédez à Le magazine Magazine numérique Web, papier, numérique,
l’intégralité Ciel & Espace et contenu web, profitez de
des articles livré chez vous Ciel & Espace en l’intégralité des
payants du site avant sa sortie illimité sur vos contenus
www.cieletespace.fr en kiosque ordinateurs, tablettes de Ciel & Espace
et téléphones partout, tout le temps

Détail des offres et abonnement en ligne


https://www.cieletespace.fr/abonnement
44 dossier

CHINE
LA RÉVOLUTION
TOUCHE AU CIEL
La Chine a mis en service, il y a un an, le plus grand
radiotélescope du monde. Elle marque ainsi, de façon
spectaculaire, la volonté de ses dirigeants de reprendre une
place abandonnée depuis des siècles sur le devant de la scène
astronomique. Et pour le pays qui a inventé la poudre, de
décrocher la Lune comme un symbole de puissance retrouvée.
Reportage dans les hauts lieux célestes de l’Empire du Milieu.

I
ls sont jeunes, motivés, travailleurs en diable,
et l’avenir leur appartient. Nombre d’entre
eux ont étudié en Europe ou aux États-Unis et
enseignent aujourd’hui dans les grandes uni-
versités chinoises. L’optique, la physique, l’élec-
tronique, les mathématiques, l’informatique,
l’intelligence artificielle et les big data ; aucun
domaine ne leur est étranger. Ils voyagent à tra-
vers le monde, participent à des congrès et des
5 colloques, font partie de cette communauté inter-
PÉKIN
nationale pour qui la planète est sans frontières,
CHINE mais obéissent strictement à l’ordre et la hié-
TIBET
rarchie nationale. Les mandarins sont invisibles,
Shanghai
mais leurs noms connus de tous. Personne ne
34 conteste leur autorité. Deuxième pays au monde,
1 Guiyang
Kumming 2 Hongkong depuis dix ans, par le nombre des publications
Macao issues de ses laboratoires, la Chine est devenue
une superpuissance scientifique qui menace la
1 Observatoire du Yunnan 4 Fast, province de Guizhou production américaine de connaissances et de
2 Observatoire solaire du lac Fuxian 5 Observatoire de Xinglong : Lamost, etc. brevets dans la plupart des domaines à l’hori-
3 Observatoire de Lijang zon de la prochaine décennie. Car la Chine a un
559 |  45

À 2 200 km au sud-ouest de
Pékin, dans la province de
Guizhou, une immense cuvette
naturelle abrite l’antenne
de Fast. Un radiotélescope
sphérique de 500 m de
diamètre, trois fois plus
grand que son concurrent
américain, soit l’équivalent
de plus de 30 terrains
de football pour écouter
toute la zone équatoriale
céleste et une bonne partie
de l’écliptique. © Xinhua

Dans la salle de contrôle du


radiotélescope, de jeunes
scientifiques tentent de détecter
de nouveaux pulsars. En utilisant
les signaux de ces étoiles denses en
rotation rapide comme un réseau GPS
capable de mesurer les distances,
les astronomes chinois visent la
détection d’ondes gravitationnelles.
46 dossier

Dans la province du Yunnan,


perchée sur une colline boisée,
l’observatoire historique de
Kunming domine une ville de
six millions d’habitants. Tout
près d’une antenne de 40 m
et de petites coupoles, ses
bâtiments neufs accueillent
une nouvelle génération de
scientifiques, souvent formés
à l’étranger, et en contact avec
la communauté internationale.
avantage : elle voit loin et elle a le temps. Mieux lever de rideau sur un nouvel acte de l’histoire
encore, elle a les moyens de ses ambitions. de l’Empire du Milieu. Comme l’observatoire du
L’astronomie fait partie de celles-là. mont Palomar (États-Unis) en son temps — un
L’inauguration récente de Fast — le plus grand œil de cyclope en pyrex qui fut le plus grand du
radiotélescope du monde avec ses 500 m de monde de 1947 à 1975 —, l’oreille géante sur-
diamètre — est un coup de gong annonçant le gie en quelques années dans une cuvette natu-

À 160 km au nord-est de
Pékin, au-delà de la Grande
Muraille, le site de Xinglong
héberge depuis 2009 un
télescope à grand champ
baptisé Lamost. Géré par
l’Académie des sciences, il
est le plus grand au monde
de ce type (Schmidt), mais
souffre de sa faible altitude
(960 m) et des conditions
météo parfois délicates.
Mais le climat sec assure des
nuits claires et très noires.
559 |  47

relle de la province de Guizhou, parce qu’elle est


trois fois plus grande que sa concurrente d’Are-
cibo, propulse la Chine au premier rang de la
radioastronomie et annonce une ère nouvelle
pour les observatoires chinois.
À 2 700 km au sud-ouest de Pékin, dans la
province de Yunnan, l’observatoire ancien de la
ville de Kunming est… flambant neuf. Installé
sur une colline arborée qui surplombe la métro-
pole provinciale et ses six millions d’habitants, le
bâtiment principal sent la peinture fraîche. Il a
été rasé, puis entièrement reconstruit. Depuis les
nouveaux bureaux lumineux, à peine investis
par les astronomes et leurs étudiants, une petite
route conduit à un jardin luxuriant et à des
massifs de bambous. Autour, des télescopes sous
coupoles et une antenne radio de 40 m de dia-
mètre rappellent que des activités de recherche
sont en cours. Mais la présence d’engins de
chantier indique aussi que le plan de rénovation
concerne l’ensemble des lieux pour toutes les
années à venir. Ce que confirme l’ancien direc-
teur des lieux, tout récemment nommé membre
de l’Académie des sciences par les autorités de
Pékin. Une reconnaissance et un atout majeur
pour le soutien d’actions à long terme.
L’observatoire solaire du lac
D’autant que les observatoires du Yunnan de Fuxian est installé au bord
contribuent à valoriser l’image d’une province de cette immense réserve
dynamique, accueillante (c’est une destination d’eau douce dans une
région prisée des touristes
touristique prisée des Chinois aisés) et soucieuse chinois pour son cadre et sa
© Xinhua

de valoriser ses atouts environnementaux et douceur. Avec un télescope


culturels. Témoins, les deux sites incontournables de 1 m, et des équipements
complémentaires, les
d’une visite des grands équipements régionaux : astronomes surveillent
l’observatoire solaire du lac Fuxian et l’observa- Mais aussi sur les transferts d’énergie entre la l’activité solaire, comme
toire de Lijiang. Le premier est installé sur le bord photosphère et la couronne, ou encore la nais- cette tache et ces granules
photographiées à très
nord-est du troisième plus grand lac d’eau douce sance et le développement des protubérances. haute définition.
de Chine. Deux cents kilomètres carrés de surface Dans la salle de contrôle de l’instrument, dont les
liquide qui stabilisent l’atmosphère et compensent larges vitres plongent le visiteur dans le bleu azu-
les variations thermiques d’une région monta- réen du lac, les photographies des détails de la sur-
gneuse prisée pour sa douceur de vivre. À 1720 m face solaire — taches et granules — témoignent
au-dessus du niveau de la mer, le Télescope solaire de la qualité du site et de l’instrumentation.
du Yunnan est un réflecteur de 1 m de diamètre, Stabiliser la turbulence thermique est un défi per-
dont le chemin optique est placé sous vide pour manent relevé par les astronomes solaires.
réduire la turbulence de l’ensemble. Son objec- Il faut prendre l’avion en direction du
tif est de surveiller l’activité de notre étoile et de Tibet pour rejoindre le plus grand observa-
réaliser des images à très haute résolution de sa toire optique de Chine, qui est installé dans
surface. L’équipe qui le pilote recueille aussi des les montagnes proches de la ville de Lijiang,
données d’observations spectrales, à de petites à 300  km de là. Au cœur de la région de
échelles, sur l’évolution des champs magnétiques. peuplement de la minorité Naxi, son centre
48 dossier

historique est inscrit sur la liste du patrimoine télescope de recherche le plus productif de Chine”,
mondial de l’Unesco en tant que “ville excep- selon son directeur M. Jinpin Bai. Un télescope
tionnelle sise dans un paysage spectaculaire”. de 2,4 m qui bénéficierait de 250 nuits claires
Un dédale de canaux et de rues étroites, bor- par an selon les rapports officiels. Construit
dées de maisons où se mélange la pierre, la par une société anglaise, cet instrument au
Le plus grand télescope brique et le bois, plonge le visiteur des siècles foyer duquel est installé un spectrographe
optique de Chine — un miroir en arrière. Dans une cité commerçante, ser- pour l’étude des noyaux galactiques actifs et
de 2,40 m — est installé à vant d’étape aux caravaniers sur la route du des quasars à haut redshift est un excellent
3 193 m d’altitude, à 3 heures
de voiture de la ville de Lijang. thé et des chevaux. Reconstruite et rénovée instrument. Mais il est aussi loin des ambi-
Il a été construit par une après un tremblement de terre en 1996, elle tions réelles de la Chine qui rêve à une meil-
société anglaise sur le site est aujourd’hui un quartier musée peuplé de leure place au sein de l’astronomie mondiale.
de Gaomeigu, qui bénéficie
de 250 nuits claires par an commerçants et de touristes. À trois heures de Celle d’instruments totalement made in China,
et de conditions d’accès très voiture de Lijiang, sur le versant sud du mont de grands diamètres, installés dans des sites de
favorables. Dont une route Yulong couvert de neige, le site de Gaomeigu très haute altitude.
qui traverse des villages où
l’on chasse, comme autrefois, (littéralement “endroit plus élevé que le ciel” en Cette idée s’est traduite en 2015 par un pro-
avec des oiseaux de proie. langue naxi) accueille à 3 193 m d’altitude “le jet baptisé LOT, pour Large Optical Telescope.

La visite des observatoires du


Yunnan est aussi l’occasion
de découvrir une région
montagneuse prisée des Chinois
en quête de soleil et d’air pur.
Au cœur de la région historique
de peuplement de la minorité
Naxi, les occasions ne manquent
pas de découvrir d’anciens
cœurs de villages préservés des
destructions d’une urbanisation
aveugle à l’histoire. Le centre de
Lijiang est classé au patrimoine
mondial pour sa qualité de
“ville exceptionnelle” sise dans
un paysage spectaculaire.
559 |  49

Un instrument de 12 m de diamètre dont la


construction devait démarrer cette année sur
le site choisi, à plus de 5 000 m d’altitude dans
la région autonome du Tibet. Le coût du projet,
évalué à 300 millions de dollars, avait été ins-
crit dans le plan quinquennal 2016-2020 pour
les grands équipements de recherche. Avec une
première lumière attendue pour… 2023. Las,
un conflit a bloqué le développement du projet.
Il oppose deux visions et deux institutions. La
première, défendue par un institut de l’Acadé-
mie des sciences, préconise un design de l’ins-
trument basé sur la combinaison de quatre
miroirs. Un système expérimental jugé com-
pliqué et risqué par nombre de chercheurs. La
seconde, proposée par un groupe de l’univer-
sité des sciences et technologies de Huazhong,
est une combinaison Ritchey-Chrétien à trois
miroirs, comme il en existe pour les télescopes
Keck à l’observatoire du Mauna Kea, à Hawaï.
Pour juger et départager les deux proposi-
tions, les responsables de l’astronomie chinoise
ont fait appel à un panel d’experts internatio-
naux. Lesquels ont préconisé la simplicité du
montage à trois miroirs. “Pourquoi les étrangers
devraient-ils se mêler de nos propres télescopes ?”
ont argué sur les réseaux sociaux les promo-
teurs de la première solution. L’argument,
s’il a marqué, a aussi aggravé la situation. Un
nouveau panel, 100 % chinois celui-ci, a pré-
conisé finalement un soutien au projet à quatre
miroirs et fait reculer la décision d’engagement
à un horizon inconnu.
Nul doute, la Chine croit en sa bonne étoile
et parie sur cette nouvelle génération de scienti- À une dizaine de
kilomètres du grand
fiques qu’elle entend doter de moyens modernes. radiotélescope Fast,
Le grand radiotélescope Fast est un modèle que dans la petite ville
le pouvoir aimerait dupliquer. Pour la science voisine, un quartier
tout neuf a surgi.
bien sûr, mais aussi pour l’image internationale Entièrement dédié au
et le tourisme. Dans la petite ville la plus proche, tourisme astronomique
un quartier tout neuf a poussé comme un et au grand œuvre tout
proche, un très bel hôtel
champignon. Au centre, un hôtel de luxe flam- baptisé logiquement
bant neuf, baptisé Fast, propose des chambres Fast propose un
avec lunettes astronomiques sur les balcons. hébergement de luxe et
des animations tournées
La nuit tombée, pour le spectacle, les autorités vers la découverte
éclairent les montagnes en forme de pain de du ciel. Dans chaque
sucre de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! La chambre, des lunettes
permettent de viser
révolution ne se fera pas en un jour… les montagnes…
Texte et photos d’Alain Cirou éclairées la nuit.
50 dossier

LE RÊVE DE NAN RENDONG

Le père du radiotélescope géant Fast a remué ciel et terre pour faire construire dans une cuvette naturelle la plus grande oreille tournée
vers le cosmos. Nan Rendong, décédé récemment, cumulait les expériences d’ingénieur et de scientifiques. © Team of Fast Project/NAOC

M
ais qui a bien pu construire ce géant ? Qui a un à la construction de Fast, dont Nan est naturellement la
jour rêvé de son existence ? Dans la voiture qui me vedette. Sa voix, affaiblie par la maladie, un cancer du pou-
conduit à la découverte de Fast (Five Hundred Meter mon, est particulièrement émouvante. Il raconte comment
Aperture Spherical Telescope), le plus grand radiotélescope du la communauté radioastronomique chinoise s’est mobilisée
monde depuis deux ans, je regarde défiler l’étonnant paysage autour de ce projet de Titan, et comment il a fait appel à
karstique caractéristique de la Chine du Sud, ému à l’idée plus de dix disciplines différentes, radioastronomie bien sûr,
de découvrir bientôt l’œuvre de Nan Rendong, le “père” de mais aussi mécanique, génie civil, géotectonique, hydrolo-
la gigantesque oreille cosmique chinoise. Décédé le 15 sep- gie, électronique, automatique, pour faire de la dépression
tembre 2017, le jour du plongeon final de la sonde Cassini karstique inhospitalière de Dawodang le berceau du plus
dans l’atmosphère de Saturne, ses amis comme Leonid grand radiotélescope du monde. Fast est aujourd’hui en
Gurvits, un radioastronome hors pair, m’en ont parlé, mais fonctionnement ! Après m’avoir fait abandonner mon télé-
j’ai hâte de vivre une expérience que je devine… unique. phone portable et tout appareil électrique susceptible de
Tang Ningyu, un jeune astronome, m’accueille dans perturber l’environnement d’écoute radio, Tang Ningyu
les bureaux du site en me montrant une vidéo consacrée m’entraîne à sa rencontre le long d’une route sinueuse.
559 |  51

Ce n’est qu’après le dernier virage que Fast se découvre visant tous les aspects des études “papier”. Quand en 2007
soudain dans toute sa majesté. J’ai du mal à réaliser que le gouvernement chinois décide d’inscrire Fast dans la liste
l’instrument est large de “seulement” 500 m, tant est forte des grands équipements de recherche nationaux, le NAOC
l’impression d’étendue et de profondeur que produit son (National Astronomical Observatory of China) nomme
élégant miroir sphérique. Le laboratoire focal, suspendu tout naturellement Nan chief scientist et chief engineer pour
à 138 m de haut par six filins métalliques, semble exécu- le conduire, utilisant ainsi l’atout exceptionnel de sa double
ter un lent ballet aérien au-dessus de lui. Et une longue formation d’ingénieur et de scientifique. On le voit, casque
marche, sur le chemin qui serpente sous l’étonnante sur la tête, conduire en maître d’œuvre déterminé les entre-
structure suspendue et déformable, me conduit au cœur prises et les équipes d’ingénieurs et d’ouvriers qui parti-
de l’oreille dont les mouvements sont contrôlés en perma- cipent à la construction. Laquelle s’achève en 2016 dans
nence. Un moment magique, inoubliable. le calendrier prévu.
Voilà donc l’œuvre de Nan Rendong. Un homme
simple et discret au parcours exceptionnel. Né en 1945, La relève est assurée
le jeune élève ingénieur voit sa formation interrompue Lorsque je rejoins la salle de contrôle, l’équipe qui pilote le
par la Révolution culturelle, pendant laquelle il part télescope est occupée à chronométrer des pulsars connus et
travailler en usine. De retour à l’université Tsinghua, à tenter d’en découvrir des nouveaux. Des vingt collègues du
à Pékin, il parachève sa double formation d’ingénieur NAOC qui tiennent les rênes du télescope, le plus âgé a moins
et d’astronome qui sera un atout décisif par la suite. Et de 30 ans ! Parmi eux, je rencontre Rui Yao, la jeune ingé-
quand la Chine décide d’envoyer ses jeunes radioastro- nieure qui a eu la responsabilité de la réalisation du labora-
nomes se former aux Pays-Bas (l’un des meilleurs pays du toire focal. Encore sous l’émotion de la disparition récente de
monde dans ce domaine), c’est Nan Rendong qui arrive le Nan, elle décrit à grands traits pour moi celui qu’elle appelle
premier pour un séjour de deux ans. “le père spirituel” de Fast. Cet homme modeste et discret doué
À cette époque, la communauté internationale décide d’un charisme exceptionnel, travailleur infatigable à l’écoute
de concentrer ses efforts sur la réalisation d’un nouveau de tous, ingénieurs, techniciens et astronomes, est capable
géant : le Square Kilometre Array (SKA), un réseau d’an- de rentrer dans les détails de chaque difficulté technique, de
tennes interférométriques dont la surface collective totale faire émerger des solutions par le dialogue et d’en imposer
devait atteindre 1 km2 ! Plus de sept projets différents sont avec rigueur la mise en œuvre.
en compétition, et parmi eux, un concept original porté par Rui Yao, alors étudiante en génie mécanique, rencontre
Nan et la communauté radioastronomique chinoise. L’idée Nan en 2005 à l’université Tsinghua, où il enseigne. La
est brillante : utiliser le relief unique de la Chine du Sud, rencontre est décisive pour sa carrière puisque, une fois
qui offre de nombreuses cuvettes naturelles, pour réaliser son diplôme en poche, elle décide de rejoindre l’équipe Fast.
SKA sous la forme d’un réseau de plusieurs “Arecibo” ! Mais Comme chaque année plusieurs jeunes ingénieurs font ce
un autre concept, en cours de réalisation aujourd’hui en choix, la relève des personnels chevronnés sur lesquels Nan
Afrique du Sud et en Australie, fut préféré à ce projet. s’est appuyé au cours des premières années est aujourd’hui
C’est alors que le “déclic fondateur” de Fast s’est pro- assurée. C’est l’une des plus belles réussites de Nan que
duit : Nan Rendong et ses collègues décidèrent de relever d’avoir fait de la construction de Fast un outil de formation
un formidable défi. La Chine n’accueillera pas SKA ? Soit, pour les jeunes qui vont assurer la relève. Fast m’apparaît
mais elle allait construire à la place, pour elle et pour la comme un double miracle : le plus grand et le plus jeune
communauté internationale, le plus grand radiotélescope des radiotélescopes est entre les mains de la plus jeune
du monde. En tirant parti des études faites pour SKA, on équipe opérationnelle au monde !
pouvait réaliser non un réseau, mais une antenne géante Peu d’hommes et de femmes, sans doute, ont eu le pri-
de 500 m de diamètre en choisissant une dépression suffi- vilège de porter en eux un rêve grandiose au service d’une
samment large pour l’accueillir ! communauté, et de faire de sa réalisation le chef-d’œuvre
Fast était né et Nan, devenu le porteur naturel du pro- de leur vie, grâce à un talent exceptionnel et à beaucoup
jet, allait consacrer le reste de sa vie à le promouvoir et le de détermination, d’enthousiasme et de charisme. Nan
réaliser. Pendant la longue période du “préprojet”, Nan Rendong a été l’un d’entre eux. Son rêve est accompli. Il
est sur tous les fronts, visitant lui-même plus de cent sites peut maintenant dormir en paix.
Michel Blanc, ISSI Beijing
potentiels avant d’aboutir au choix de Dawodang et super-
52 dossier

L’ASTRONOMIE
-2100 -1400
CHINOISE EN
QUINZE DATES LE STONEHENGE
CHINOIS
LES PREMIÈRES
ARCHIVES
L’observatoire néolithique ASTRONOMIQUES
Prédiction des éclipses, de Taosi, daté de – 2100 La première explosion d’étoile
atlas de comètes, carte des sous la première dynastie dont l’humanité ait gardé
des Xia, témoigne de mémoire est consignée sur un os
constellations, consignation l’ancienneté de l’astronomie gravé datant de la dynastie Shang.
précise des événements chinoise. Découvert L’observation des phénomènes
en 2004, il permettait célestes (supernovae,
célestes : l’observation des de repérer les positions comètes…) servait de base à
du Soleil à son lever. des prédictions astrologiques.
étoiles a laissé des vestiges
sur plus de 40 siècles.

L’ATLAS CÉLESTE
DE DUNHUANG
650 Les astronomes chinois ont maîtrisé 100 - 90
très tôt l’art des cartes célestes. La
plus ancienne carte d’étoiles connue
au monde a été découverte sur la LA COSMOLOGIE L’ENCYCLOPÉDIE
route de la Soie. Datée de l’an 650, CHINOISE DU CIEL CHINOIS
elle comporte plus de 1 300 étoiles Sous la dynastie des Dans la première
réparties en 257 constellations. Hans, trois grandes grande encyclopédie
thèses cosmologiques chinoise, l’historien
coexistent : la théorie astronome Sima
du dôme céleste, Qian décrit le
celle de la sphère catalogue complet
céleste et celle du des constellations
vide infini. Dans cette chinoises et les cinq
dernière, les astres points cardinaux
sont de la vapeur associés aux quatre
condensée immergée animaux mythiques et
dans le vide cosmique. au palais central de
l’empereur céleste.

1054

LA SUPERNOVA
DES SONG
725 Les explosions d’étoiles
(supernovae) ont été
notées en Chine avec
une grande précision.
LE MÉRIDIEN CHINOIS Leurs positions
Dix siècles avant la exactes ont permis
détermination du système de retrouver les
métrique, l’astronome Yi Xing restes actuels de ces
réalise à l’aide de gnomons supernovae, comme la
la mesure d’une méridienne nébuleuse du Crabe
sur plus de 2 500 km pour (ci-contre), issue d’une
déterminer la valeur de la explosion observée
lieue chinoise des Tang. en juillet 1054.
559 |  53

-1000 - 721

LE CIEL MIROIR LE CALENDRIER


En Chine, le Ciel était le DES ÉCLIPSES
miroir de la Terre et le Le calendrier chinois
pôle céleste symbolisait était établi notamment
l’empereur. Dans le pour prédire les éclipses
temple du Ciel à Pékin, du Soleil. Dès – 721,
l’empereur célébrait des les dates des éclipses
cérémonies rituelles pour étaient soigneusement
conserver l’harmonie consignées avec leur
du Ciel et de la Terre. temps et leur magnitude.

LA THÉORIE DES CINQ PLANÈTES


Les cinq planètes visibles à l’œil nu étaient constamment
- 184 - 245 observées en Chine. La position et la période de retour de
Jupiter, Saturne et Vénus sont consignées avec précision
dans un texte couvrant la période entre – 245 et – 176.
LES TACHES
SOLAIRES
La présence de
taches à la surface L’ATLAS DES COMÈTES
du Soleil est
rapportée en Chine - 184 DES ZHOU
Un atlas découvert sur
dès le IIe siècle un livre de soie dans une
avant l’ère moderne. tombe datée de – 185
Elles sont souvent atteste de la précision et
représentées du détail des observations
par le symbole chinoises : vingt-neuf
d’un corbeau sur formes de comètes
le disque solaire, y sont représentées,
présent sur des collectées sur plusieurs
bannières funéraires. centaines d’années.

1092 1279 1442

Images : DR et © British Library, Xinhua et Nilesh Mistry


L’INVENTION DE L’OBSERVATOIRE
LA MONTURE HISTORIQUE
ÉQUATORIALE DE PÉKIN
Sous la dynastie mongole L’observatoire
des Yuans, l’astronome historique de Pékin
Guo Shouxing invente est une haute terrasse
la monture équatoriale aux limites de la Cité
des télescopes. Il érige interdite. Créé en 1442,
également un gnomon il comporte aujourd’hui
géant de 10 m de une panoplie de grands
L’HORLOGE ASTRONOMIQUE DE SU SONG haut et construit une instruments, les plus
S’inspirant de réalisations antérieures, le scientifique panoplie d’instruments anciens de ce type,
Su Song réalise à la fin du XIe siècle une imposante pour équiper le réalisés entre 1673 et
horloge astronomique. De plus de 12 m de haut, elle premier observatoire 1744, sous la direction
était mue mécaniquement par une clepsydre. astronomique de Pékin. de jésuites européens.
54 dossier

L’HARMONIE DU CIEL
ET DE LA TERRE
E
n juin 2016, la Chine a inauguré au fond de la pro- pensaient que la Chine rattraperait son retard si vite, après
vince du Guizhou le plus grand radiotélescope du une éclipse de plus de trois siècles qui a vu le pays d’abord
monde, Fast, un gigantesque collecteur de 500 m de dominé par les grandes puissances coloniales au travers des
diamètre, près de 3 fois la taille de son prédécesseur éta- guerres de l’opium, puis ravagé par l’invasion japonaise et
sunien d’Arecibo. Ce spectaculaire bond en avant marque enfin écartelé par des problèmes politiques internes.
de façon emblématique le retour de l’Empire du Milieu sur Mais si long soit-il, ce hiatus semble dérisoire par rapport à
le devant de la scène astronomique. Bien peu sont ceux qui la très longue tradition astronomique chinoise qui a traversé
559 |  55

plus de quarante siècles en continu, une exception à la sur- céleste informera donc sur des circonstances terrestres. Il fau-
face du globe. Sur la durée, les Chinois ont été les plus grands dra donc avant tout déceler et décrire très précisément tout
observateurs astronomiques de la planète, découvreurs des changement cosmique pour en tirer présages et oracles. Très
comètes, des taches solaires, des explosions d’étoiles… Leurs tôt dans l’histoire chinoise, cette fonction sera dévolue au sou-
avancées sont restées longtemps ignorées en Europe, mais verain, Tian Zi, le “fils du Ciel”, dont le rôle principal est d’être
de multiples travaux et découvertes archéologiques récentes le garant de l’harmonie du Ciel et de la Terre. Son mandat n’est
contribuent aujourd’hui à les remettre en lumière. ni héréditaire ni vraiment politique ; c’est un mandat céleste,
Si les Chinois ont été les spectateurs assidus des plus grands le Tian Ming en chinois. Son destin dépend donc de sa capacité
phénomènes cosmiques, c’est avant tout en raison de concep- à prévoir ou à expliquer le Ciel. Tout empereur chinois rece-
tions philosophiques très particulières qui n’ont jamais séparé vait une instruction approfondie en astronomie et en retour
le Ciel et la Terre, mais les ont associés au contraire comme maintenait un corps entier de fonctionnaires (observateurs,
les deux complémentaires du yin et du yang. À la différence calculateurs du calendrier, responsables des clepsydres…), un
des conceptions européennes qui faisaient du Ciel un domaine CNRS avant la lettre, chargé par lui de scruter en permanence
séparé inaccessible, royaumes des dieux, le Ciel chinois est le la voûte étoilée, nuit après nuit.
miroir de la Terre. Il y a un lien invisible permanent entre les Les débuts de cette astronomie chinoise sont encore
régions célestes et les provinces de l’empire. Tout événement incertains, mais elle remonte au moins à la première dynas-
tie des Xia (– 2100 à – 1600). Une découverte archéologique
L’observatoire a en effet mis au jour en 2004 sur le site de Taosi, dans le
ancien de Pékin aux centre de la Chine, une vaste esplanade dont la périphérie
environs de 1906.
Situé au centre était plantée d’encoches délimitant, à partir d’un point d’ob-
de la capitale, à la servation matérialisé, des directions particulières marquant
périphérie de la Cité le lever du Soleil. Analogue aux pierres levées de Stonehenge
interdite, il comporte
encore aujourd’hui en Angleterre, cet observatoire antique situé au cœur de
sur sa terrasse une restes archéologiques datés d’environ – 2100 servait très
imposante batterie probablement à l’établissement des premiers calendriers.
d’instruments
astronomiques Progressivement, l’observation assidue et compulsive des
en bronze. cieux a amené les Chinois à constituer des catalogues d’évé-
© Digital Commonwealth
nements rares qu’ils ont su consigner dans des documents
qui ont franchi le fossé du temps. En 1972, a ainsi été exhumé
d’une tombe datée de l’an – 185, un spectaculaire “livre de
soie”, un texte de plus de 100 000 caractères, soigneusement
composé sur un fin tissu de soie. Surgi du passé, le document

La plus ancienne carte d’étoiles connue au monde découverte à Dunhuang.


Datée de l’an 650, elle positionne les constellations chinoises selon une
double projection cylindrique et azimutale pour le pôle. © British Library
56 dossier

contient un éblouissant catalogue de comètes. Vingt-neuf La présence des taches était particulièrement consignée au
formes différentes de comètes y sont dessinées avec précision début du mois lunaire, période où pouvaient également se
distinguant la variété des noyaux cométaires et la multiplicité produire les éclipses. Bien que parcellaires, les observations
des queues. Aucune précision ne figure sur la forme et la durée chinoises sur plus de vingt siècles ont permis de vérifier que le
des observations à la base de cette encyclopédie cométaire, cycle de 11 ans d’apparition des taches existait bien déjà il y a
mais la fréquence des comètes observables à l’œil nu (environ 2 000 ans, mais qu’il avait varié de 9,9 à 12,3 ans. De façon
une par dizaine d’années) permet d’estimer que ce catalogue cocasse, lorsque les jésuites européens sont arrivés en Chine
compile plusieurs siècles d’observations, probablement répar- au XVIIe siècle, ils furent très fiers de montrer à leurs collègues
ties sur l’ensemble de la dynastie des Zhou (– 1045 à – 220). chinois la découverte toute récente des taches solaires que
Les astronomes chinois ont également été les premiers venaient de faire Galilée et Scheiner en 1612. Mais ceux-ci
à consigner dans leurs chroniques les étranges figures qui connaissaient ces taches déjà depuis des siècles !
apparaissent parfois à la surface du Soleil. Dès le début des La plus grande renommée des astronomes chinois a été
Hans (– 205 à 220), les taches solaires sont en effet signalées certainement leur capacité à capter dans le passé le phéno-
sous des termes variés de pièces de monnaie ou de prunes, et mène le plus important de la Galaxie, l’apparition des superno-
souvent représentées symboliquement par la forme du cor- vae ou super “nouvelle” étoile, signalant en réalité l’explosion
beau noir se détachant sur le disque solaire qui figure sur des d’un astre massif. Alors que ce phénomène a été largement
bannières funéraires. L’observation de ces taches à l’œil nu occulté dans le reste du Monde, les Chinois en ont donné des
est relativement complexe. La méthode employée était aussi descriptions précises qui, jointes à leur localisation exacte, per-
celle utilisée pour les éclipses de Soleil. On observait le Soleil met aujourd’hui de retrouver dans l’espace cosmique les restes
par reflet sur une surface d’eau noircie par l’encre de Chine. brûlants de ces étoiles qui ont explosées, parfois il y a plu-

Le planisphère de
Suzhou est l’une des
plus spectaculaires
cartes célestes chinoises,
réalisée en l’an 1193
pour l’instruction de
l’empereur. Centré sur
le pôle Nord céleste,
il représente les
constellations chinoises
selon une projection
polaire azimutale
ainsi que l’écliptique,
l’équateur et les limites
de la Voie lactée. Il a
été gravé sur pierre
en 1247 sur une stèle
d’environ 2 m de haut.
© Stone Carving Museum
559 |  57

sieurs millénaires. Dans les registres chinois, la plus ancienne


supernova, apparue près d’Antarès, date des environs de
l’an – 1500. La plus célèbre est celle survenue le 4 juillet 1054
dans la constellation du Taureau où subsiste aujourd’hui une
magnifique nébuleuse aux formes de crabe.
Au gré des siècles, plusieurs dizaines de ces apparitions
spectaculaires ont été décrites en Chine, désignées par le terme
poétique de ke-xing, étoiles “invitées”. Elles dépassent parfois
l’imagination puisque certaines de ces explosions se sont tra-
duites par l’apparition temporaire d’une lueur aussi brillante
que la Lune pendant plusieurs semaines. Et pourtant, seuls
les Chinois semblent leur avoir accordé l’attention qu’elles
méritent. Tardivement, certains textes japonais et coréens
seront disponibles et certaines des plus brillantes seront éga-
lement notées à partir du XIe siècle par les astronomes arabes.
Mais en Europe, aucune mention fiable ne sera faite avant l’as-
tronome danois Tycho Brahé en 1572 ! C’est en quelque sorte L’instrument à monture équatoriale inventée en Chine
une énigme culturelle. Comment un continent entier a-t-il en 1279. Cette monture est similaire à celle de nombreux
pu négliger de tels phénomènes naturels ? C’est justement la grands télescopes modernes. Cette copie datée de 1437 est
conservée à l’observatoire de Nankin. © J.-M. Bonnet-Bidaud
comparaison avec la Chine qui nous donne la réponse. Alors
que la tradition chinoise attachée au mandat céleste considé-
rait le Ciel comme un champ d’investigation aussi vaste que analytique et théorique, la Chine privilégiera une approche
celui de la Terre, l’Europe était enchaînée à un dogme idéolo- globale et pragmatique. Ainsi dès la période des Han, la cos-
gique très prégnant. Issu des conceptions des Grecs anciens qui mologie chinoise inclura plusieurs conceptions du monde
avaient imaginé enchâsser l’Univers dans des sphères fixes et concurrentes en même temps, allant de la Terre plate à une
parfaites, le monde européen fera perdurer abusivement cette conception sphérique, et même à une vision assez moderne
idée de perfection des cieux pour la rendre compatible avec le de corps condensés dispersés dans le vide cosmique. Le prin-
monothéisme et la notion d’un dieu associé au ciel et créateur cipe de non-contradiction n’est pas très présent en Chine et
d’un monde parfait. Rien ne pouvait se passer dans le Ciel. Ce chacun de ces points de vue pouvait être invoqué selon les
dogme religieux sera sans doute un élément déterminant qui circonstances, la réalité étant imaginée comme la fusion har-
figera sur place la connaissance astronomique, écartant taches monieuse de ces différents éclairages.
solaires et supernovae du domaine du possible. La fin de la dynastie des Ming, après 1640, verra péricli-
La longue tradition du questionnement du Ciel fera de ter l’astronomie en Chine comme en témoigne l’observatoire
la Chine un pays pionnier dans de nombreux domaines. ancien de Pékin laissé en l’état et désormais perdu au centre
Ainsi la nécessité de localiser précisément les phénomènes de la capitale, au milieu des buildings. Aujourd’hui avec
transitoires donnera naissance à des catalogues incluant Fast, baptisé Tian yan, “l’œil céleste”, et bien d’autres réali-
de nombreuses constellations (près de 300) et à l’établisse- sations, y compris spatiales, la Chine renoue de façon toni-
ment de cartes célestes très élaborées, basées sur différents truante avec l’astronomie. Apportera-t-elle à nouveau une
types de projection. La plus ancienne connue au monde a été contribution originale et déterminante à l’étude de l’Univers
découverte dans le désert de Gobi et est datée de l’an 650. est désormais la question la plus passionnante. Le grand
De même, pour leurs mesures astronomiques des étoiles, les historien astronome Sima Qian avait déjà tracé la voie en
Chinois seront amenés les premiers à utiliser des coordon- l’an – 90 : “Si, dans tout le cycle du commencement à la fin, et de
nées basées sur l’équateur céleste (au lieu de l’écliptique l’Antiquité aux temps modernes, on a observé profondément les
communément utilisé en Europe pour les planètes) et conce- changements qui se produisent et si on en a examiné les détails et
vront dès 1279 le concept de monture “équatoriale” qui l’ensemble, alors la science des Gouverneurs du Ciel est complète.”
équipera les télescopes modernes à partir du XVIIIe siècle. Jean-Marc Bonnet-Bidaud
Au-delà de ces réalisations, la différence culturelle entre
la Chine et l’Europe sera aussi incarnée dans des conceptions Jean-Marc Bonnet-Bidaud est l’auteur de 4 000 ans
très opposées. Alors que l’Europe développera une pensée d’astronomie chinoise, paru aux éditions Belin en 2017.
58 dossier

L’EMPIRE TRÈS CÉLESTE


N
ombre d’anecdotes, plus ou moins de pouvoir relayer les communica- L’exploration de la face cachée ne
romancées, entourent le lance- tions du rover qui y sera lancé six mois constitue que l’un des nombreux pro-
ment de Spoutnik  1 en 1957. plus tard. Il est prévu que ce rover — jets annoncés par la Chine pour 2018 :
Selon l’une d’elles, le président Eisenhower, pourvu d’un kit agricole comprenant au total, une quarantaine de lance-
désireux de rassurer les États-Unis quant à des pommes de terre, des graines et ments sont envisagés. Et si la Chine a
la mise en cause de leur suprématie tech- des vers à soie — étudie la géologie du quasiment achevé sa phase de rattra-
nologique, a tranquillement joué au golf bassin Pôle Sud-Aitken, permettant page technologique grâce à un essor
lors du week-end qui a suivi la mise sur ainsi de déterminer s’il est possible d’y économique effréné, tout n’était pas
orbite du satellite. D’autres rapportent que cultiver des plantes et d’y établir une gagné d’avance. Encore récemment,
le secrétaire du Parti communiste chinois, base lunaire. Selon l’Agence spatiale le pays accusait d’un lourd retard sur
Mao Zedong, aurait déploré le fait que son européenne (ESA), qui souhaite s’as- les États-Unis et l’Union soviétique, et
pays ne soit même pas en mesure de lan- socier avec la Chine pour entamer la une bonne partie du développement de
cer une pomme de terre dans l’espace. Six construction d’un “village lunaire”, il son programme a été marquée par une
décennies plus tard, la République popu- s’agit d’une étape essentielle pour déve- pléthore de bouleversements politiques.
laire de Chine de Xi Jinping possède un pro- lopper l’exploitation minière et le tou- L’histoire du scientifique Tsien Hsue-
gramme spatial suffisamment ambitieux risme spatial. Et alors que les jours de Shen, largement considéré comme le
pour détourner Donald Trump du plus la station internationale sont comptés, père du programme spatial chinois, en
verdoyant des greens. le directeur de l’ESA Jan Wörner estime est l’une des nombreuses illustrations.
La Chine prévoit ainsi d’être la pre- que ce village pourrait constituer un Durant la Longue Marche, entre
mière nation à poser un véhicule sur la point de rassemblement important le 15 octobre 1934 et le 19 octobre
face cachée de la Lune. Dans le cadre pour que différents pays coopèrent afin 1935, l’Armée rouge a effectué un
de la mission Chang’e 4, un satellite d’être en mesure de lancer des missions périple de 12 000  km à travers la
sera mis en service en juin 2018, afin d’exploration vers Mars. Chine pour fuir les forces nationales

L’ingénieur Tsien Hsue-Shen, lors d’un dîner avec le


secrétaire du parti communiste Mao Zedong en 1956 (à
gauche). Son expertise scientifique permettra notamment
de développer le premier satellite mis sur orbite par la
Chine en 1979, Dong Fang Hong I (à droite). DR
559 |  59

de Tchang Kaï-chek. Cette période san- l’ancien secrétaire à la Marine Dan rouges. En conséquence, le Premier
glante, qui donnera ultérieurement son Kimball a qualifié comme “la plus stu- ministre Zhou Enlai fait placer le sec-
nom à une famille de fusées chinoises, pide que [les États-Unis] aient jamais prise”. teur spatial sous protection militaire. Le
a causé la mort de centaines de mil- Mao a accueilli Tsien à bras ouverts et l’a lancement d’un satellite est devenu le
liers de personnes et permis à Mao de placé à la tête du programme de missiles principal objectif — et toute personne
s’affirmer en tant que chef des forces balistiques chinois. D’autres chercheurs se mettant en travers serait considérée
communistes. C’est dans ce contexte chassés des États-Unis lors de cette comme antipatriote.
que Tsien Hsue-Shen a quitté Shanghai période de paranoïa anticommuniste ont Le 24 avril 1970, la Chine lance
pour aller étudier aux États-Unis, avant permis à la Chine de commencer à déve- son premier satellite, Dong Fang
de travailler au Caltech (1). Sur place, il lopper ses activités spatiales au sein d’un Hong 1 (“L’Orient est rouge”). Durant
s’est vite investi dans des expérimen- institut de recherche sur les missiles et ses 20 jours sur orbite, l’engin diffuse
tations concernant des fusées au sein fusées, fondé le 8 octobre 1956. Le pro- l’hymne à la gloire de Mao dont il porte
d’un groupe d’ingénieurs talentueux gramme spatial chinois venait de naître. le nom. L’événement fait de la Chine
(parmi lesquels se trouvaient Frank À l’époque, la Chine est un pays peu la cinquième puissance spatiale der-
Malina et Theodore von Kármán, sur- développé économiquement, mais elle rière l’Union soviétique, les États-Unis,
nommé le “Suicide Squad” en raison bénéficie du soutien de l’Union sovié- la France et le Japon, et encourage les
de ses activités risquées (2). Cette équipe tique — dont l’expertise et le matériel Chinois à se concentrer sur un pro-
a permis de fonder le Jet Propulsion lui ont permis de concevoir la première gramme de vol spatial habité en 1970.
Laboratory, qui dirige les missions fusée Longue Marche. Leur collabo- Dix-neuf astronautes sont entraînés
non habitées de la Nasa. ration se déroule sans heurts pen- dans des conditions draconiennes. Les
Malgré son statut de théoricien dant un temps, mais en 1960, Mao ressources du programme sont si limi-
reconnu, Tsien a été arrêté en 1950, décide de faire cavalier seul. Quelques tées qu’ils se nourrissent de pain bouilli
accusé d’être un sympathisant commu- années plus tard, au moment où Neil et œuvrent à l’intérieur de maquettes
niste au tout début du maccarthysme. Armstrong fait ses premiers pas sur la de vaisseaux faites de bois et de car-
Assigné à résidence, il a été renvoyé en Lune, la Chine est en pleine Révolution ton, comme le rapporte le spécialiste
Chine cinq ans plus tard, en échange culturelle. Alors que Mao cherche à Philippe Coué dans son livre Shenzhou :
de pilotes américains capturés lors de consolider son pouvoir, intellectuels et Les Chinois dans l’espace. Mais en 1972,
la guerre de Corée — une décision que chercheurs sont harcelés par les gardes alors que la Révolution culturelle bat

Le 15 octobre 2003, Yang Liwei (à gauche) devenait le


tout premier “taïkonaute”. Cinq ans plus tard, celui qui
officiait en tant que doublure pour son vol, Zhai Zhigang,
profitait d’une sortie extravéhiculaire pour agiter le
drapeau chinois dans l’espace (à droite). © Xinhua et DR
60 dossier

son plein, le groupe d’astronautes est la base de lancement de Jiuquan, dans riant, face aux nombreuses caméras
finalement dissous par Mao, qui déclare le désert de Gobi. Dans le plus grand déployées pour l’occasion. La Chine
vouloir se concentrer sur ses affaires secret, la Chine s’apprête à marcher tout entière exulte et devient par la
terrestres avant de se tourner à nou- dans les pas des autres puissances spa- même occasion le troisième pays à
veau vers les étoiles. tiales en envoyant son premier astro- envoyer un homme dans l’espace
Le programme est ressuscité peu naute dans l’espace. Dans la lignée par ses propres moyens. En plus de
de temps après que le président amé- des héros fabriqués par les États-Unis constituer une étape cruciale pour le
ricain Ronald Reagan eut rendu et la Russie, un pilote issu d’un milieu programme chinois, l’exploit de Yang
publique son initiative de défense modeste et au parcours exemplaire, Liwei permet de rassurer un pays
stratégique en mars 1983. La Chine Yang Liwei, est choisi pour la mission. en besoin de cohésion nationale. Le
voit alors en la science et la techno- Son nom ne sera connu des médias que premier “taïkonaute” fait le tour des
logie des enjeux importants pour le quelques jours avant son départ. médias, parade dans les écoles pour
développement du pays. En 1986, Le matin du 16  octobre 2003, inspirer les plus jeunes et va même
après quelques tracasseries bureau- après 14 orbites autour de la Terre, jusqu’à pousser la chansonnette avec
cratiques, le gouvernement finit par Yang Liwei atterrit sur la steppe l’acteur Jackie Chan au Hong Kong
soutenir un programme de vol habité, herbeuse de la région autonome de Stadium, devant 40 000 personnes
mais il faudra attendre que le pro- Mongolie-Intérieure. Comme l’a plus qui agitent frénétiquement fleurs et
jet 921 — dont le nom souligne le fait tard révélé un employé de l’agence de drapeaux rouges.
qu’il constitue le premier (“1”) projet presse nationale Xinhua, le vaisseau Cette réussite sera la première d’une
majeur de son année de lancement, Shenzhou 5 souffre de petits défauts longue série. Au cours de ces dernières
1992 (“92”) — soit officiellement techniques et Yang est soumis à une années, la Chine a notamment lancé
approuvé pour qu’il prenne la forme forte pression lors de son atterrissage. avec succès des équipages de deux et
qu’on lui connaît aujourd’hui. Lorsque des ouvriers ouvrent sa cap- trois astronautes, célébré sa première
Le soutien de la Russie, qui vend sule, le visage de Yang Liwei est cou- sortie extravéhiculaire, avant de mettre
plusieurs de ses technologies à la Chine, vert de sang. Pour ne pas entacher ce sur orbite le laboratoire Tiangong-1 et
permet d’élaborer Shenzhou (“Vaisseau moment de gloire, il est immédiate- d’envoyer un rover sur la Lune. Lors
divin”). Entre 1999 et 2002, quatre ment nettoyé et repositionné sur son d’une conférence de presse en 2016,
vols inhabités partent avec succès de siège — il apparaît, blême, mais sou- Wu Yanhua, chef adjoint de la CNSA (3),

L’équipage de la mission Shenzhou 9 amarre sa


capsule à la station spatiale Tiangong 1, en juin 2012
(ci-dessus). Parmi eux se trouvait notamment la toute
première astronaute chinoise, Liu Yang, qui fut suivie
de Wang Yaping, un an plus tard (à droite). DR
559 |  61

déclarait que l’objectif global du pays pour des raisons de sécurité nationale, tion de confiance entre les deux pays.
était de “faire partie des puissances spa- au grand dam de Charles Bolden, alors Il est encore difficile de se pronon-
tiales majeures à l’horizon 2030”, avant administrateur de l’agence. “Le rapport cer sur une future coopération entre
d’insister sur les collaborations pré- Cox, qui fait office de pierre angulaire à la Chine et les États-Unis, sachant
vues par Pékin avec d’autres agences. cette interdiction du Congrès, repose sur qu’elle relève toujours littéralement
Celles-ci restent “marginales”, selon des assertions dont il a été démontré par de la science-fiction — en témoigne
Isabelle Sourbès-Verger, directrice de plusieurs rapports scientifiques qu’elles une scène du film Seul sur Mars, dans
recherche au CNRS et coauteure du étaient exagérées ou fantaisistes, com- laquelle les deux nations s’associent
livre Un Empire très céleste : la Chine à la mente Isabelle Sourbès-Verger. Mais pour une mission de sauvetage. Le
conquête de l’espace, mais permettent au pour le Congrès, il est important de ne pas directeur de la CNSA, Xu Dazhe, a
pays d’être considéré comme “un acteur normaliser ses relations avec la Chine et pour sa part affirmé qu’il percevait
comme les autres”. de continuer à la mettre dans la posture de cette scène comme un appel du pied de
Les raisons de l’accélération de la l’adversaire. Au rythme du développement la part des Américains.
stratégie spatiale chinoise sont multi- économique actuel de la Chine, on peut En décembre 2017, la Chine a
ples : en dehors du prestige national, concevoir que les Américains cherchent publié une feuille de route détail-
cette démonstration de force technolo- à préserver leurs acquis en restant la pre- lant ses nombreux objectifs spatiaux
gique peut potentiellement bénéficier à mière puissance sur le plan militaire, où ils jusqu’en 2040 (voir infographie p. 60).
la communauté scientifique mondiale conservent une avance phénoménale. Au Si elle a affirmé ses envies de coo-
et permettre à la Chine de s’affirmer final, les enjeux de sécurité dans l’espace pération internationale et déclaré à
toujours plus en tant que puissance sont essentiellement symboliques.” plusieurs reprises qu’elle n’était pas
militaire et économique. Dans son livre Bien que Pékin ait répété ad nau- engagée dans une course à l’espace, la
Beyond : Our Future in Space, l’astronome seam que le pays ne dissimulait Chine semble quand même en passe de
Chris Impey explique que les suspicions aucune velléité guerrière derrière ses prendre quelques foulées d’avance.
quant aux véritables motivations de envies d’exploration spatiale, la Nasa Julie Le Baron
la Chine vont toujours bon train dans a toujours l’interdiction de coopé-
les sphères politiques américaines. En rer avec des agences chinoises, et le (1) California Institute of Technology.
(2) Lire C&E n° 547, “L’histoire occulte
2011, le Congrès américain interdisait manque de transparence inhérent au de la conquête spatiale”, p. 78.
à la Nasa de collaborer avec la Chine milieu spatial ne favorise pas de rela- (3) China National Space Administration.

En 2013, la Chine envoie son rover Yutu sur la Lune


(à gauche) à l’aide d’une fusée porteuse Longue
Marche. L’une des variantes de cette famille de
lanceurs est la fusée Longue Marche 5 (à droite), dont
le premier vol a eu lieu en novembre 2016. © Xinhua
62 dossier

FEUILLE DE ROUTE 2020


Afin de poursuivre la progression fulgurante de son CHANG’E 6
Dans la lignée de Chang’e 5,
programme spatial, la Chine s’est fixé de nombreux objectifs cette mission sera lancée
pour les décennies à venir, comme en témoignent ces étapes sur une fusée Longue
Marche 5 et permettra
récemment dévoilées par les acteurs du secteur spatial également d’étudier des
chinois, ainsi que différents observateurs et médias nationaux. échantillons lunaires.

2020-2030
2018 2019 2020 EXPLORATION D’ASTÉROÏDES
D’ici 2025, il est prévu qu’une
Chang’e 5 LONGUES MARCHES mission d’exploration d’astéroïdes
Le pays prévoit de mettre ait été effectuée. L’observatoire de
en service les fusées la montagne Pourpre, chargé de
Longue Marche 8, Longue son développement, souhaite faire
Marche 7 et une variation voler une sonde près de l’astéroïde
de la Longue Marche 5. Apophis pour l’étudier, avant
d’atterrir sur l’astéroïde 1996FG3.
40 LANCEMENTS PRÉVUS
En 2017, la Chine a effectué
18 lancements spatiaux
sur les 30 qu’elle avait

2022
initialement planifiés.
Cette année, elle envisage
de doubler ce chiffre
avec une quarantaine MISE EN SERVICE
de lancements, ce qui CHANG’E 5 DE LA STATION
constituerait un record Décalée après à l’échec SPATIALE CHINOISE
pour le pays — et peut-être de lancement d’une fusée Après les lancements des
même pour le monde entier. Longue Marche 5 en deux laboratoires spatiaux
juillet 2017, cette mission Tiangong (“Palais céleste”)
de retour d’échantillons en 2011 et 2016, la Chine
Pôle Sud du sol lunaire constitue devrait être en mesure de
lunaire la troisième et dernière mettre en service sa station
étape du programme LM 5 LM 7 LM 8 spatiale en orbite basse.
Cratère chinois d’exploration Elle sera composée de trois
Aitken de la Lune. L’objectif
est de rapporter 2 kg 2020 modules de 20 tonnes — ce
qui représente à peu près
d’échantillons sur Terre, ce OBJECTIF MARS un cinquième de la masse
qui pourrait notamment Sur les pas des de l’ISS. Il est prévu que
permettre d’en savoir missions américaines et trois astronautes l’habitent
plus sur les origines de européennes Mars 2020 de manière permanente,
l’activité volcanique lunaire et Exomars 2020, cette pour des missions allant
et d’ouvrir la voie à des mission a pour objectif de trois à six mois.
missions plus ambitieuses. final de déployer un rover
sur la planète rouge.

2018 2019 2020


CHANG’E 4 LANCEMENT D’UN
Après avoir lancé le SATELLITE CBERS
rover Yutu (“Lapin de Suite à la signature d’un
jade”) avec succès en
2013, la Chine espère
accord en 1988, la Chine
a lancé cinq satellites
2020
réaliser une première de télédétection LANCEMENT
mondiale en explorant CBERS (pour “China- DU MODULE TIANHE-1
la face cachée de la Brazil Earth Resources Achevé en 2017, Tianhe-1
Lune. Dans le cadre Satellite”), conçus est le module central de la
de cette mission, une conjointement avec station spatiale chinoise.
sonde spatiale et le Brésil. Il est prévu Deux autres modules,
un rover seront lancés, que le sixième soit Wentian et Mengtian,
possiblement sur le lancé sur une fusée devraient être lancés dans
bassin Pôle Sud-Aitken. Longue Marche 4B. les années qui suivent.
559 |  63

2025-2030 2060

DES ROBOTS ET DES HOMMES SUR LA LUNE 2050


En 2017, la Chine a annoncé un projet de mission lunaire
habitée, qui devrait se concrétiser dans les années 2030.
Avant cela, elle prévoit de construire une base sur
la Lune, qui sera dans un premier temps contrôlée par
des robots et permettra une exploration plus efficace.
2040

2040
Jupiter DÉVELOPPEMENT
2030 D’UNE NAVETTE
SPATIALE À PROPULSION
NUCLÉAIRE
Si peu de détails sont
connus de ce projet
dévoilé en 2017, la Chine a
néanmoins dit qu’il jouera
un rôle important dans
l’exploration spatiale et
le développement de ses
ressources, et permettra à
terme la construction d’une
Uranus centrale solaire spatiale.

2036-2046 2040-2060

Sources : CASC / Global Times / Xinhua / China Daily


2025 LM 9 DES ORBITEURS SUR MISSIONS HABITÉES
LANCEMENT D’UN JUPITER ET URANUS SUR MARS 
AVION SPATIAL En 2017, l’agence À supposer que les missions
RÉUTILISABLE spatiale chinoise a non habitées de la Chine se
Après un lancement
initialement prévu en
2028 annoncé son désir
d’explorer le reste du
déroulent sans anicroche, des
astronautes pourraient atterrir
2020, la Chine devrait LONGUE MARCHE 9 Système solaire, avec sur Mars dans un futur plus
lancer l’avion spatial Le premier vol de la fusée l’envoi d’un orbiteur lointain. En amont de cette
réutilisable dont elle Longue Marche 9 est prévu autour de Jupiter en mission, la Chine a notamment
parle depuis quelques en anticipation de la mission 2036. La mission se participé à l’étude Mars 500
mois — l’objectif étant lunaire habitée. La production focalisera notamment avec la Russie et l’Europe
notamment de réduire du lanceur est toujours à sur son satellite — six membres d’équipage
les coûts de lancement et l’étude, mais il devrait faire 10 m Ganymède. Une mission ont ainsi été isolés sur une
de développer le secteur de diamètre et être capable de analogue sur Uranus est installation expérimentale
du tourisme spatial. lancer plus de 100 tonnes. prévue dix ans plus tard. pendant 520 jours.

Fin de la décennie
MARS À L’ÉTUDE Mars
Pour l’heure, aucune
puissance spatiale n’a pu
parvenir à concrétiser
une mission de retour
d’échantillons martiens.
Si le lanceur Longue
Marche 9 est un succès, la
Chine devrait pouvoir être
en mesure de lancer celle
qu’elle a prévue — ce qui
permettrait d’étudier plus
précisément la géologie
de la planète rouge.
Choisissez votre formule

FORMULE FORMULE
PAPIER PREMIUM
Le magazine Ciel & Espace Web, papier, numérique, profitez
livré chez vous avant de l’intégralité des contenus de
sa sortie en kiosque Ciel & Espace, partout, tout le temps

Détail des offres et abonnement en ligne


www.cieletespace.fr/abonnement

Exclusivement sur cieletespace.fr/abonnement

FORMULE FORMULE
100 % WEB NUMÉRIQUE
Accédez à l’intégralité Magazine numérique et contenu
des articles payants du web, Ciel & Espace en illimité sur vos
site www.cieletespace.fr tablettes, ordinateurs et smartphones

2 €/mois 5,75 €/mois


Abonnez-vous
ET PARTAGEONS ENSEMBLE L’UNIVERS DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE D’ASTRONOMIE

Bon à retourner accompagné de son règlement, à


Ciel & Espace c/o Abomarque, CS 63656 - 31036 Toulouse Cedex 1

Je m’abonne Je m’abonne
FORMULE FORMULE
PAPIER PREMIUM
❒ 1 an 59 € ❒ 1 an 83 €
FORMULE FORMULE ❒ 2 ans 111 € ❒ 2 ans 155 €
PAPIER PREMIUM
✔ 6 numéros bimestriels Les avantages
Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
papier / an formule papier

✔ 2 hors-série papier / an ✚ Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

✔ 1 Almanach du ciel ✔L
 e magazine
papier / an Ciel & Espace en Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
version numérique
✔ Les audioguides ✔A
 ccès aux anciens ..........................................................................
“Les 4 saisons du ciel” hors-série en version
numérique Code postal Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
✔ Des podcasts exclusifs
✔ Accès à l’intégralité
✔ Un Club abonnés aux des articles payants Tél. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
nombreux avantages du site cieletespace.fr
Mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Indispensable pour accéder aux podcasts, versions numériques, web et profiter du

1 an 1 an
59 €
Club abonnés

83 € Je règle

❒ par chèque ❒ par CB

soit 4,92 €/mois soit 6,92 €/mois Expiration


Cryptogramme* (*3 derniers chiffres du numéro au dos de

2 ans 2 ans
votre carte)

111 € 155 € Signature


CEE559

Tarifs valables jusqu’au 31/12/2018

Offres valables pour la France métropolitaine. Pour les DOM-TOM et les autres pays, consultez
nos offres sur www.cieletespace.fr/abonnement. Pour le Canada et les USA, contacter : Express En application de l’article 27 de la loi du 06/01/1978, les informations ci-dessus sont
Mag (Québec), au 1.800.363.1310 - mail : expsmag@expressmag.com - web : www.expressmag.com

indispensables au traitement de votre commande et sont communiquées aux destinataires


la traitant. Elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectification auprès
Relation abonnés : abonne@cieletespace.fr de nos services. Vous pouvez vous opposer à ce que vos nom et adresse soient cédés
ultérieurement. Siège social : Ciel & Espace 17, rue Émile-Deutsch-de-la-Meurthe 75014 Paris.
ou 05 34 56 35 60 (10 h-12 h / 14 h-17 h)
PNA 2018 :
TERRE ET CIEL
À L’ÉQUILIBRE
La quatrième édition des Photo
Nightscape Awards fait la part belle
à l’image sensible.

66
STEPHAN LIEBERMANN

DEAD VLEI
L’Allemand Stefan Liebermann
remporte le 1er prix de la
catégorie “Paysage de nuit”
avec cette image réalisée en
Namibie, dans le parc national
de Namib-Naukluft. Au
premier plan, les arbres morts
de Dead Vlei sont auréolés
par l’arche de la Voie lactée,
qui semble flotter sur les
dunes de sable du désert.

559 |  67
PAUL ZIZKA CHECK MY DREAM CLAUDIA SOLTER

OUT OF THE BLUE THE RENARDO LEGACY THE LITTLE CHAPEL


Le Canadien Paul Zizka a Les photos d’aurores polaires ont Le 1er prix de la catégorie “En ville”,
photographié le ciel dans un été peu récompensées lors de décerné à l’Allemande Claudia
tunnel au sein du glacier cette édition des PNA. Mais le jury Sölter, est en fait la combinaison de
Skaftafell, au sud de l’Islande. n’est pas resté insensible à cette deux clichés. Le ciel d’été, au sein
Jesse Milner est alors en pleine vue de la plage de Flakstad, dans duquel on discerne la Voie lactée, a
ascension. Son image remporte l’archipel norvégien des Lofoten, été photographié le 20 août 2017.
le 2e prix de la catégorie où les reflets verdâtres de l’aurore Quant à la chapelle, située près de
“Paysage de nuit”. boréale créent une ambiance Francfort, en Allemagne, elle a été
mystique, envoûtante… captée durant la nuit de Noël.

68
559 |  69
MICAH ADAMS

PEACEFUL DESERT NIGHT


Sur ce cliché de l’Américain Micah
Adams le 27 mai 2017, le point est fait
sur le cactus de premier plan. Le
désert et le ciel, floutés, contribuent
à l’aspect féérique de l’image.

70
L
es résultats des Photo Nightscape Awards (PNA), prix sans vraiment prendre en considération le paysage, concède-
récompensant les meilleures images de ciel et de pay- t-il. Maintenant, l’avant-plan est plus travaillé, plus mis en
sage de nuit, sont tombés (1). Cette année encore, la valeur.” Le 1er prix de la catégorie “Paysage de nuit”de Stefan
sensibilité artistique du jury a primé sur la technique des Lieberman en est un parfait exemple. Et celle ayant remporté
compétiteurs. Et une tendance se précise : les proportions le 2e prix de cette même catégorie, prise dans un glacier
de paysage et de ciel nocturne tendent à s’équilibrer. Les islandais par Paul Zizka, met même bien plus en avant le
PNA ne sont pas un prix astrophotographique. Depuis sa tunnel de glace du premier plan que le ciel étoilé.
création en 2014, allier le paysage à la voûte céleste fait D’autre part, la qualité de l’instrumentation a beaucoup
partie de la consigne. Pourtant, ce n’est que récemment que progressé. Elle permet aujourd’hui de réaliser de très beaux
le paysage tient une place de premier plan sur les photogra- clichés mettant en valeur à la fois le paysage et le ciel. “Avant,
phies proposées au jury. “C’est seulement depuis 2017 que quand on voulait éclairer un paysage de nuit pour le prendre en
l’équilibre terre-ciel se concrétise sur les photos que l’on reçoit”, photo, on utilisait l’éclairage de la Lune”, explique Philippe
révèle Franck Seguin, créateur et directeur artistique des Jacquot. Dorénavant, avec une simple lampe torche, il est
PNA. Quatre catégories composent les PNA depuis sa créa- possible de réaliser des clichés de qualité. “La sensibilité des
tion : “Paysage de nuit” (Nightscape), “En ville” (In town), capteurs permet d’obtenir des photos plus détaillées et un temps
“Timelapse” et “Junior” (moins de 18 ans). Une catégorie très court !” Mais photographier des paysages de nuit n’est
supplémentaire récompense cette année la prise de vue et pas simple pour autant. L’évolution de l’instrumentation
la technique : le “prix du président”. permet certes de prendre des clichés de meilleure qualité, et
Les raisons de l’équilibre paysage et ciel de nuit de plus le prix des appareils devient de plus en plus accessible, mais
en plus marqué sont multiples. D’une part, le jury du PNA la photographie reste un art. “Cela ne s’improvise pas. Il y a un
est composé à majorité de rédacteurs photo, peu de pho- vrai travail de prise de vue et de composition d’image qui demande
tographes. “Avec un tel jury, c’est la lecture de la photo qui d’avoir l’œil”, précise Philippe Jacquot. Toujours est-il que
prime, ce qu’elle raconte, plus que la prise de vue ou la tech- grâce à un concours tel que les PNA, la photographie de pay-
nique”, explique Franck Seguin. Un des photographes ayant sage de nuit se démocratise. Cette année, ce sont 353 clichés
participé à toutes les éditions du PNA et vainqueur de la qui ont été retenus pour la compétition.
catégorie “En ville” en 2015, Philippe Jacquot, parle même Clément Plantureux

d’effet de mode. “Avant, on prenait la Voie lactée, les planètes, (1) www.photonightscapeawards.com

RÉMI BOUCHER

RÊVE D’UN VOYAGE


CÉLESTE
Premier prix de la catégorie
“Junior”, Rémi Boucher a
dû prendre trois clichés pour
réaliser sa photographie
aux abords d’une voie ferrée.
Le personnage au premier plan,
presque transparent, tente
d’atteindre le ciel en frôlant du
doigt la traînée lumineuse
laissée par une étoile filante,
le 24 février.

559 |  71
PETITS MEURTRES
ENTRE ASTRONAUTES
Un astronaute italien tue son collègue français dans le module russe
de la station spatiale internationale. Que fait-on ?

72
L
e 4  février 2007, sept mois remis en cause. À l’époque, l’adminis- En 2007, le porte-parole de la Nasa
après sa mission sur la navette trateur de l’agence, Michael Griffin, a James Hartsfield déclarait à l’Asso-
Discovery, l’astronaute améri- demandé au directeur du centre spa- ciated Press qu’il serait du ressort d’un
caine Lisa Nowak quitte Houston en tial Johnson de “revoir les examens psy- médecin de vol basé sur Terre et du
voiture. Dans le coffre de sa BMW, chologiques utilisés pour sélectionner les commandant de bord de déterminer s’il
une perruque brune, un trench-coat, astronautes, ainsi que les procédures de faut mettre fin à la mission.
une bombe lacrymogène, une corde, suivi de [leur] santé mentale et physique”.
un couteau, des sacs poubelle, un pis- Dans son ar ticle “Crimes in ET LE CORPS ?
tolet et des munitions. Pendant deux Space…”  (1), Julian Hermida, profes- Mais les astronautes ne sont pas
mois, elle a scrupuleusement espionné seur de droit à l’université d’Algoma, nécessairement tous préparés à la
Colleen Shipman, capitaine de l’ar- rappelle que l’isolement auquel les mort, qu’elle soit accidentelle ou
mée de l’air qui fréquente l’homme astronautes sont soumis en mission, non — comme en atteste le trouble
dont elle est follement éprise : le pilote au même titre que l’environnement du Français Thomas Pesquet lors-
William Oefelein, son coéquipier à bord hostile dans lequel ils évoluent, peut qu’un enfant lui a posé la question
de Discovery, avec qui elle a entretenu entraîner des séquelles psycholo- “Si quelqu’un meurt, que faites-vous du
une liaison de deux ans et pour lequel giques. Il cite l’exemple d’un test mené corps ?” durant son séjour à bord de
elle a quitté son mari. Après un trajet de par le Russian Institute of Biomedical l’ISS. Au vu de la courte durée des
1 400 km, elle arrive à l’aéroport d’Or- Problems en 1998, pour lequel l’aspi- missions spatiales, de la santé opti-
lando et suit discrètement Shipman, qui rante astronaute canadienne Judith male des astronautes, de la sécurité
vient de descendre de son avion, jusqu’à Lapierre a cohabité avec sept hommes renforcée et donc du caractère haute-
sa voiture. Après avoir revêtu son dégui- de nationalité russe, autrichienne et ment improbable d’une telle situation,
sement, elle toque à la vitre de sa rivale. japonaise à bord d’une réplique de la la Nasa n’a pas établi de protocole
Lorsque Shipman baisse sa vitre, elle station Mir. Après cette expérience de à ce sujet. Dans un premier temps,
est aspergée de gaz lacrymogène, mais quatre mois, Lapierre a rapporté que il reviendrait au commandant de la
elle parvient tout de même à s’enfuir. le commandant de la mission, Vasily station de décider du sort du cadavre.
Selon la police d’Orlando, Nowak avait Lukyanyuk, l’avait embrassée de force “Si quelqu’un mourait, par exemple lors
l’intention de la kidnapper et de l’as- à l’écart des caméras de surveillance, d’une sortie extravéhiculaire, je l’amè-
sassiner à l’abri des regards. Elle sera peu de temps après s’être battu avec nerais tout d’abord dans le sas, a expli-
inculpée pour tentative de meurtre et l’un de ses compatriotes. Un troisième qué le Canadien Chris Hadfield au
licenciée par la Nasa, avant de plaider astronaute russe a même décidé de site Popular Science. Je le laisserais dans
coupable pour des charges moins graves cacher les couteaux de la cuisine, de sa combinaison pressurisée afin de nous
et d’être libérée sous caution. peur que les deux protagonistes ne épargner l’odeur des gaz expulsés par le
Ce fait divers montre que personne, concrétisent leurs menaces de mort. corps et de sa chair en décomposition.
pas même une mère aimante et une Ce type de comportement n’a heu- Ensuite, je le placerais dans un endroit
astronaute brillante, n’est à l’abri de reusement jamais été recensé en orbite. froid, quelque part dans la station.”
commettre l’irréparable. Sur Terre, Mais si un passager de l’ISS affichait En dehors des mesures prévues
on sait comment la justice détermine une volonté de nuire au reste de l’équi- pour empêcher et contrôler de mul-
la sanction d’un criminel. Mais qu’en page, les consignes pour le maîtriser tiples événements moins probléma-
aurait-il été dans l’espace ? existent. Dans l’International Space tiques qu’un meurtre, se pose aussi
L’affaire Nowak a fait grand bruit Station Integrated Medical Group la question des armes qui seraient
dans la presse et suscité un vent de Medical Checklist (2), figure un passage à la disposition de l’équipage. À en
panique à la Nasa, dont les critères concernant les potentielles urgences croire Richard Garriott, fils d’astro-
de recrutement ont été publiquement “comportementales”. Les astronautes naute et concepteur de jeux vidéo qui
y ont pour instruction d’attacher le a déboursé une trentaine de millions
fauteur de trouble à l’aide de ruban de dollars pour partir à bord du vol
Être dans l’espace ne place pas
les astronautes au-dessus des lois. adhésif et de cordes élastiques, avant Soyouz TMA-13, les armes potentielles
Illustration : © Nasa/O. Hodasava de lui administrer des tranquillisants. ne manquent pas sur l’ISS. Sur le site

559 | 73
collaboratif Quora  (3), il rappelle que astronautes de 1968 est né. Comme fournisseur. Un accord particulier a donc
les Russes ont disposé pendant plu- le souligne Armel Kerrest, il a été été établi pour la station : le droit natio-
sieurs années d’un kit de survie com- rédigé en contexte de guerre froide, nal de l’auteur de l’acte s’applique, mais
portant un pistolet TP-82, afin d’être alors que Soviétiques et Américains éventuellement aussi celui de la victime.
en mesure de se défendre contre des nourrissaient l’inquiétude que l’un La France serait en droit d’exercer sa
prédateurs lors de leur atterrissage en de leurs astronautes soit considéré juridiction si elle n’était pas satisfaite de
Sibérie. “Ce pistolet n’est plus apporté comme un espion s’il retombait sur la manière dont l’affaire est traitée par
à bord, car il est désormais considéré le territoire de l’autre. l’Italie”, poursuit Armel Kerrest.
comme inutile. Mais les moyens de bles- Pour le cas précis de l’ISS, il L’IGA ne concerne pour l’heure
ser un autre astronaute sont nombreux ! existe un code de conduite pour les que les États partenaires. “Le problème
Certaines parties de l’ISS sont suffisam- astronautes  (4), ainsi qu’un Accord s’est posé avec le touriste sud-africain
ment fines pour que quelqu’un y plante un intergouvernemental (IGA), signé Mark Shuttleworth. S’il avait tué une
tournevis, s’il en ressent l’envie.” en 1988 par le Canada, les États astronaute canadienne dans un module
membres de l’ESA, le Japon, la Russie japonais lors de son séjour sur l’ISS, le
UN ESPACE JURIDIQUE et les États-Unis, puis révisé en 1998. droit de la victime ou de celui de l’État
Le scénario d’un meurtre à bord L’article 22 de cet accord stipule que du module où le crime aurait été perpé-
de l’ISS, aussi fantaisiste puisse-t-il chaque partenaire peut “exercer sa tré serait appliqué”, explique Armel
paraître, reste tout à fait analysable juridiction pénale sur les personnels Kerrest. En dépit de tous ces accords
sur le plan judiciaire. “L’espace n’est dans ou sur tout élément de vol où sont internationaux, il y a fort à parier que
pas nouveau sur le plan juridique, et des ses ressortissants” — mais dans le cas le jour où ils seraient invoqués suite à
règles s’y appliquent”, résume Armel où une infraction mettrait en péril un drame, ils se trouveraient confron-
Kerrest, président de l’Association la vie ou la sécurité de l’équipage, tés à des intérêts politiques, diploma-
pour le développement du droit de un État peut étendre sa juridiction à tiques et médiatiques qui rendraient
l’espace en France. En 1958, alors “d’autres personnes que leurs nationaux assez complexe leur simple application
que les États-Unis et l’Union sovié- et même en dehors de leur élément natio- à la lettre.
tique se disputaient la course à l’es- nal”. Ainsi, chaque partenaire devra
pace, le Comité des Nations unies faciliter l’extradition de l’auteur VOYAGES EXPRESS
pour l’utilisation pacifique de l’es- d’une infraction et, selon ses propres À l’heure où agences gouver-
pace extra-atmosphérique a été mis lois et régulations nationales, assister nementales et compagnies privées
en place. Parmi les accords et traités judiciairement les autres États. rêvent de développer le tourisme
dont il contrôle la mise en œuvre se Admettons que, dans l’ISS, un spatial, on peut se demander com-
trouve le Traité de l’espace de 1967 Italien tue un Français. À son retour ment ce type d’accords évoluera. Le
— dont l’article VIII précise : “L’État sur Terre, l’astronaute peut en pre- sous-comité juridique du Bureau des
partie au Traité sur le registre duquel mier lieu être jugé en fonction de la affaires spatiales des Nations Unies,
est inscrit un objet lancé dans l’espace loi italienne. “La loi pénale s’applique qui a pour mission d’étendre le droit
extra-atmosphérique conservera sous sa également dans les endroits internatio- international au rythme du dévelop-
juridiction et son contrôle ledit objet et naux, compare Armel Kerrest. Si un pement des activités dans l’espace,
tout le personnel dudit objet, alors qu’ils enfant naît sur un paquebot français est encore loin de tergiverser sur de
se trouvent dans l’espace extra-atmos- qui vogue sur les eaux internationales, tels cas de figure. Lors de sa réunion
phérique ou sur un corps céleste.” il naît sur le territoire français. Il y a annuelle, à Vienne en mars 2017, les
En tant qu’envoyés de l’huma- une extension de la territorialité par la thèmes abordés relevaient plutôt de
nité tout entière, les astronautes nationalité.” Mais l’ISS a la particu- l’exploitation minière des astéroïdes
sont ainsi protégés par les États par- larité d’être internationale, ce qui et des corps célestes.
ties au Traité, qui doivent leur por- complique la situation : “On ne peut Il faut dire que, pour l’heure,
ter assistance en cas de problème. pas appliquer la loi du pavillon, puisqu’il seuls sept riches touristes ont pu
Suite à la ratification du traité, l’ac- en existe plusieurs et que chacun des embarquer à bord de l’ISS pour
cord sur le retour et le sauvetage des modules est immatriculé auprès de son des trajets d’environ une semaine.

74
Dans la station, c’est d’abord la législation naux”, estime Armel Kerrest. Mais sein de l’ISS ne se révélera pas satis-
nationale de l’auteur du crime qui s’applique. dans un futur bien plus éloigné, dans faisante dans l’hypothèse d’une mis-
Illustration : © Nasa/O. Hodasava
l’hypothèse d’une colonie humaine sion interplanétaire à très longue
dans l’espace, ces questions devront durée. Lorsque les différentes nations
Parallèlement, les vols prévus par des nécessairement être prises en consi- spatiales concrétiseront leur désir de
compagnies privées comme Virgin dération. Si le “village lunaire” de s’aventurer là où aucun être humain
Galactic auront une durée limitée. l’ESA voit le jour, il pourrait, selon n’est jamais allé, il leur faudra avoir
Il est ainsi peu probable que l’acteur Armel Kerrest, “s’inspirer d’une corres- quelques juristes sous la main.
américain Leonardo DiCaprio, qui pondance historique assez simple : celles Julie Le Baron
a fait l’acquisition de son ticket il y des colonies espagnoles dans le Nouveau
a quelques années, soit en mesure Monde, qui ont appliqué leur droit (1) Crimes in Space: A Legal and
Criminological Approach to Criminal
d’abattre l’un de ses coéquipiers en pendant un temps, jusqu’à ce qu’elles
Acts in Outer Space, Julian Hermida,
l’espace de quelques heures. “Le tou- deviennent sujettes au droit internatio- 2004. www.julianhermida.com/
risme spatial, tel qu’il est envisagé pour nal”. Dans un avenir toujours plus dossier/dossiercrimmcgill.pdf
le moment, n’est rien de plus que des lointain, Christopher J. Newman, pro- (2) www.nasa.gov/centers/johnson/
pdf/163533main_ISS_Med_CL.pdf
montagnes russes un peu améliorées, et fesseur en droit spatial à l’université (3) www.quora.com/Are-there-
les éventuels problèmes juridiques liés de Sunderland, estime que l’approche weapons-aboard-the-ISS
à ces petits bonds en orbite sont natio- de la justice criminelle appliquée au (4) www.law.cornell.edu/cfr/text/14/1214.403

559 | 75
REPORTAGE AU VERY LARGE TELESCOPE

L’AUBE D’UNE
ASTRONOMIE XXL
Depuis vingt ans, l’observatoire du VLT demeure à la pointe de la
recherche mondiale. Une suprématie due à des instruments sans cesse
innovants et à un site exceptionnel, le désert chilien de l’Atacama,
où le rejoindront bientôt les futurs géants de l’astronomie.

Les télescopes de 8,2 m


du VLT, dont on voit
ici deux des coupoles,
seront bientôt rejoints
sous le ciel le plus pur
du monde par l’ELT de
39 m ou l’observatoire
CTA. D’ici 2020, le
Chili concentrera 70 %
des infrastructures
astronomiques de la
planète. © E. Martin/C&E

76
559 | 77
En vingt ans, Gerhard Hudepohl
a vu s’ériger les coupoles du VLT
et les performances du géant
constamment s’améliorer.
Photos : © E. Martin/C&E

“I
l y a la Silicon Valley, en Californie, nord, la rareté du végétal frappe déjà. toujours la course en tête. En particu-
il y aura la Photon Valley, au Chili. Faites fi du soleil écrasant, du vent lier, ceux qui l’ont vu naître.
Nous œuvrons pour que cette zone qui dessèche encore plus vos yeux et Lorsque le VLT capte ses premiers
soit officiellement reconnue comme la vos lèvres, et grimpez au sommet du photons venus du ciel, en mai 1998,
région du monde où l’on capte le plus de cerro (mont) Paranal. Figure de proue Gerhard Hüdepohl est ingénieur au
lumière en provenance de l’Univers.” Le de la future Photon Valley, l’observa- Paranal depuis deux ans. Sa mission :
site dont parle Fernando Cameron, le toire est perché à 2 635 m d’altitude. tester tous les systèmes électroniques,
représentant de l’Observatoire euro- Là, tels des colosses, les quatre cou- résoudre le moindre bug, pour que
péen austral (ESO) au Chili, c’est un poles argentées du VLT (Very Large l’accouchement de l’engin à 330 mil-
morceau de Terre aride coiffé d’un ciel Telescope) dominent les fauves ondu- lions d’euros se déroule sans accroc.
cristallin, qui s’étend sur 1000 km du lations du désert. “Pour accompagner l’ouverture de la cou-
sud au nord, en plein désert d’Atacama Le quatuor de télescopes de 8,2 m pole, et ajouter à la dramaturgie, nous
(voir carte p. 80). D’ici à 2020, elle célèbre aujourd’hui ses vingt ans. avions choisi une musique de moines tibé-
concentrera 70 % des infrastructures Prodige de la génération des géants tains, c’était très chargé en émotions !” se
astronomiques de la planète, “dont la à l’aube du millénaire, le VLT a su souvient l’ingénieur allemand.
plupart seront situées ici, au mont Paranal, non seulement tenir son rang au fil Si majestueux soit-il, le VLT n’est
et juste à côté, sur le mont Armazones, où du temps, mais aussi gagner en puis- pas le premier de sa génération. Érigés
l’on construit l’Extremely Large Telescope sance. Il faut dire que, telle une écurie au sommet du Mauna Kea (4145 m),
(ELT)”, précise Fernando Cameron. de F1 au chevet de son bolide, astro- à Hawaï, les deux Keck de 10 m de
Dès Antofagasta, ville côtière aux nomes et techniciens entourant le VLT diamètre chacun scrutent déjà l’Uni-
portes de l’Atacama, 135 km plus au veillent à ce que son champion mène vers depuis 1993 et 1996. C’est vrai

78
L’ESO ne cesse de déployer ses bijoux astronomiques
au nord du désert d’Atacama, sur des terrains
cédés par le gouvernement chilien. Derrière les
quatre télescopes Speculoos, on aperçoit un
sommet aplati. C’est là que l’institution européenne
construit l’ELT, un monstre de 39 m de diamètre.

qu’en astronomie, les Américains sont à l’affût des meilleures solutions tech- apparaître un segment de ciel bleu
coutumiers de la première marche du niques afin que, malgré ses 20 ans, le VLT foncé que le Soleil vient de quitter. Aux
podium : avant le Keck, tour à tour le demeure à la pointe de la technologie.” astronomes de jouer.
2,5 m du mont Wilson, puis le 5 m du Aujourd’hui, l’ingénieur allemand, 22 h 30. Salle de contrôle. Écrans
mont Palomar ont été les plus grands allure sportive, yeux bleus perçants colorés de g raphiques, canapés
télescopes du monde. et cheveux blancs, est devenu direc- confortables, et café chaud à volonté.
teur de l’électronique au Paranal. Les discussions sont animées. Ce soir,
MONTÉE EN PUISSANCE Pour nous, en ce début d’été austral, on teste Matisse, l’un des instruments
Mais avec le VLT, les États-Unis il rejoue le ballet qu’il a tant de fois de seconde génération qui équipent les
ont un compétiteur plus sérieux que donné ces deux dernières décen- réflecteurs de 8,2 m. Sensible à l’in-
jamais : “Dès le départ, l’ESO avait prévu nies : l’ouverture des coupoles à la frarouge et nourri d’une débauche de
une montée en puissance avec la mise en nuit. Dans l’antre de Melipal, l’un des lumière collectée par le VLTI, Matisse
service successive de plusieurs généra- quatre géants du VLT (1), il se tient doit, entre autres prouesses, auscul-
tions d’instruments, raconte Gerhard debout, casque de chantier sur la tête. ter les cocons de gaz et de poussières
Hüdepohl. Par ailleurs, l’ensemble a été À son ordre au talkie-walkie, la cathé- entourant les jeunes étoiles afin d’as-
conçu de sorte que ses quatre réflecteurs drale d’acier pivote en même temps sister, avec un niveau de détails sans
puissent fonctionner de concert pour que bascule le colosse de verre qu’il précédent, à la naissance de planètes.
constituer un télescope virtuel dont le dia- abrite. Plusieurs tonnes se meuvent, À la manœuvre : le Néerlandais
mètre peut atteindre 200 m, le VLTI (Very sans le moindre à-coup ni le moindre Willem de Wit, astronome résident
Large Telescope Interferometer). Et dans grincement. À 20 h 10, tout est en au Paranal depuis 2010, spécialiste
mon équipe, nous sommes constamment position : le dôme s’ouvre, laissant de la formation des étoiles. Et fier de

559 | 79
son observatoire : “C’est toujours aussi Le 5  mars 2018, quelques quatre réflecteurs de 8,2 m pourront
exaltant de travailler avec le VLT, en dépit semaines après cette soirée de test, leur être associés.
de ses 20 ans. D’ailleurs, il est de plus en Matisse a réalisé sa toute première Outre Matisse, d’autres instru-
plus sollicité par la communauté interna- observation, sa “première lumière” ments de deuxième génération
tionale. Tout le monde veut venir obser- dit-on dans le jargon, sur l’étoile équipent les géants du Paranal. Le
ver ici ! Il faut dire que l’ESO fonctionne Bételgeuse. Cette fois-ci, seules les uni- 13 février 2018, Espresso, conçu pour
sur un modèle remarquable : quinze États tés auxiliaires — les quatre télescopes détecter des Terre dans la zone habi-
membres, c’est potentiellement beaucoup de 1,8 m de diamètre qui permettent table de leur étoile, a pour la première
d’argent pour innover, concevoir des ins- de moduler la taille virtuelle du VLTI fois utilisé la lumière issue des quatre
truments toujours plus performants...” — ont été couplées. Mais bientôt, les colosses. Avant lui, Gravity, dont la

Mis en service entre


LA “PHOTON 1998 et 2001, les
Alma
VALLEY”
quatre télescopes
Cerro Armazones
Cerro Paranal (ELT) du VLT restent
(VLT) à la pointe de

© J.-L. Dauvergne/C&E
l’astronomie grâce
aux instruments de
nouvelle génération
Las Campanas Paranal couplés à leur
La Silla
optique de 8,2 m
Cerro Tololo Cerro Pachon de diamètre.

VLT VLTI VST

Depuis 2006, quatre Le VST (VLT Survey


télescopes de 1,8 m Telescope) est un
ont rejoint le VLT télescope de 2,6 m
pour former le VLTI doté d’OmegaCam,
(Very Large Telescope une caméra à très
Interferometer) en grand champ de
© ESO/G. Lombardi
© ESO/J. Clolosimo

combinant leurs 268 millions de


faisceaux lumineux pixels ! Depuis 2011,
(jusqu’à quatre il repère des cibles
simultanément) et pour le VLT dans
gagner en sensibilité. le domaine visible.

80
vocation est de mesurer des mou- surtout pas Muse, souligne Willem de briller et créent ainsi quatre étoiles arti-
vements stellaires avec une grande Wit. Dédié à l’observation des galaxies, ficielles. Mesurer leur scintillement per-
finesse (comparable au fait de distin- il fonctionne avec un seul 8,2 m, Yepun. met d’estimer le niveau de turbulence
guer depuis la Terre une pièce de 1 € Mais il est doté d’une merveille de techno- et de corriger celle-ci en déformant très
sur la Lune), a reçu le quadruple jet logie : une optique adaptative, un système légèrement le miroir secondaire du téles-
de lumière du VLTI. Il a ainsi épié avec qui permet de compenser en temps réel cope.” Fin  2017, Muse débusquait
une précision diabolique l’étoile S2, les turbulences de l’atmosphère. Nommé 72  galaxies jusqu’alors inconnues
qui gravite autour du trou noir cen- Galacsi, ce système envoie quatre fais- et pourtant situées dans le célèbre
tral de la Voie lactée. “Dans la collection ceaux laser vers le ciel. Ceux-ci excitent Hubble Ultra Deep Field, un champ de
des nouveaux instruments, n’oublions les atomes de sodium, qui se mettent à galaxies très lointaines photographié

Avec son miroir de Depuis fin 2017,


4,1 m, Vista est le les quatre “1 m” de
plus grand télescope Speculoos traquent
de surveillance du les exoplanètes
ciel dans l’infrarouge. autour des naines
En 2020, il recevra rouges. Ce projet de
© G. Hüdepohl/ESO

un nouveau l’université de Liège

© H. Zodet/ESO
spectrographe, s’est déjà illustré avec
4Most, capable de la découverte du
suivre 2 400 cibles système Trappist-1 et
en même temps. de sept planètes.

ELT
CTA

© J.-L. Dauvergne/C&E
SPECULOOS

VISTA

À partir de 2022, À 30 km du VLT, le


les 99 télescopes cerro Armazones
© ESO/L. Calçada/Ace Consortium

du CTA (Cherenkov va accueillir le plus


Telescope Array) grand télescope
épieront les gerbes optique du monde :
de lumière bleue l’ELT, de 39 m
créées par l’entrée de diamètre. Il
dans l’atmosphère sera piloté depuis
des particules de l’observatoire du
haute énergie. Paranal. Première
© CTA

lumière en 2024.

559 | 81
par le télescope spatial. Le VLT marque cipalement américain, devrait être
alors les esprits en surpassant Hubble. prêt avant lui (lire C&E n° 558). 2023
“C’est monté à 18 m/s. Plus le choix, contre 2024. Mais l’ELT européen sera
il faut fermer !” Il suffit de sortir de la largement plus grand : 39 m !
salle de contrôle feutrée pour com- Statut des opérations ? Optimal,
prendre la décision de Fernando promet Fernando Cameron : “Nous
Selman, le technicien de nuit : dehors, sommes à l’heure sur le planning, les
sous une voûte noir et diamants, le 1,2 milliard d’euros de budget sont sur
vent gifle le visage. Pas de quoi faire la table, 90 % des marchés sont alloués
trembler les spectaculaires lasers qui et huit instruments sont déjà en concep-
émanent de Yepun. Mais au-delà de tion.” En janvier 2018, le premier
65  km/h, il menace l’intégrité des segment de miroir a été coulé. Mais
télescopes. Il est 22  h au Paranal  : du chantier au sommet, nous ne ver-
en une émouvante chorégraphie, les rons rien. “Il est pour l’heure interdit
coupoles se referment. Café aidant, d’accès, même aux personnels ESO !”
les astronomes patienteront quelques regrette Gerhard Hüdepohl. Puis,
heures avant que le vent ne s’apaise pointant son doigt vers le sud  : “À
et que le virtuose qu’ils ont réservé quelques kilomètres là-bas, un autre
depuis des mois se remette à observer. projet excitant se prépare : celui du CTA
[Cherenkov Telescope Array].” Sur un
SPECULOOS OU ELT site formant un triangle avec Paranal
Lendemain, 9 h. La lumière est déjà et Armazones, 99 antennes de 4 m
drue sur le désert. Reflex en bandou- de diamètre fleuriront bientôt pour
lière, Gerhard Hüdepohl s’approche constituer le plus puissant observa-
de quatre petites coupoles flambant toire du ciel gamma. Objectif : déter-
neuves, étincelantes dans la pous- miner quels violents phénomènes
sière : les Speculoos. Opérationnels cosmiques sont à l’origine de ces
depuis décembre 2017, ces télescopes rayonnements ultra-énergétiques. “La
belges de 1 m de diamètre ont pour signature finale pour l’installation du
mission de traquer les Terres habi- CTA ici, dans le giron de l’ESO, est immi-
tables autour d’étoiles froides. Mais nente”, assure Fernando Cameron.
ce matin, Gerhard n’est pas là pour C’est l’heure du déjeuner. Le Soleil Conçue par les architectes
eux. Il est à l’affût de fleurs, braves s’abat sur la residencia, long navire allemands Auer+Weber,
la résidence des astronomes
petites touffes rosées qui s’épanouis- couleur désert, lieu de vie des astro- se fond dans le paysage ocre
sent même dans l’extrême aridité de nomes si photogénique qu’il servit de de l’Atacama. Sa surface
l’Atacama. L’image qu’il en fera vien- décor à James Bond dans Quantum est de 10 000 m2 et pourtant,
elle est désormais trop petite
dra compléter le remarquable portfolio of Solace. À l’intérieur, une odeur de pour accueillir les astronomes
qu’il a assemblé en vingt ans de péré- peinture gâte la volupté du lieu : au toujours plus nombreux au
grinations dans la région (2). milieu des palmiers, bananiers, bou- cerro Paranal. Une extension
devrait être construite.
Face aux Speculoos, loin sur l’ho- gainvilliers, havre tropical en territoire
rizon est, un mont arasé détonne au aride, la piscine est en réfection. Le res-
milieu des courbes dorées. C’est le cerro taurant, lui, est quasi bondé, bien que
Armazones, site de l’ELT. Comme le certains dorment encore pour récu-
Le Néerlandais Willem de Wit, l’un des
VLT en son temps, ce futur titan ne sera pérer de leur nuit de veille. “Quelque astronomes résidents de l’observatoire,
pas le premier de la génération de 20 m 180 résidents logent ici de façon pérenne, pose devant le jardin tropical de la
et plus. Plus au sud, à l’observatoire et nous recevons 2 500 demandes d’ob- Residencia. “C’est exaltant de travailler
avec le VLT”, s’enthousiasme ce
de Las Campanas, le Giant Magellan servation par an du monde entier. C’est spécialiste de la formation stellaire.
Telescope de 24 m de diamètre, prin- cinq fois plus que ce que l’on peut offrir, Photos : © E. MartinC&E

82
et ce nombre est en constante augmenta-
tion, affirme Fernando Cameron. Nous
sommes de plus en plus souvent au maxi-
mum de notre capacité d’hébergement.”
Parfois même, il faut mobiliser la “rési-
dence Bond”, des Algeco érigés pour le
tournage, et laissés sur place depuis.

LA RANÇON DU SUCCÈS
Avec les géants en devenir, la ten-
dance n’est pas près de s’inverser. “Au
moment de la conception de la residen-
cia, il a fallu estimer en avance la popu-
larité du VLT. Nous avions prévu grand,
mais nous étions en dessous de la réalité.
Et à l’époque, personne n’avait pensé
au CTA ou à l’ELT... Pour répondre à la
considérable demande qui s’annonce, nous
allons construire une extension”, indique
Fernando Cameron.
À moins que le noir profond du ciel
ne pâlisse ? Pour se rendre au Paranal
depuis Antofagasta, il faut traverser La
Negra, vaste complexe industriel établi
par l’exploitant de cuivre Altonorte et
le cimentier Inacesa. Répartis de part
et d’autre de la route 28, juste avant
de piquer à droite sur la panaméri-
caine, usines, stations essence, par-
kings et conteneurs se succèdent.
Apparu en 1998, au même moment
que le VLT, le site est en plein essor. Ses
lumières aussi. “La pollution lumineuse,
c’est un sujet brûlant ici, où éclairage et
sécurité sont volontiers associés, admet
Fernando Cameron. Des lois nous pro-
tègent, mais nous allons tout de même
entreprendre un travail de pédagogie et de
communication pour que les Atacamiens,
culturellement très attachés à leur ciel
nocturne, continuent de le préserver.” Et
que Paranal demeure l’emblème tant
courtisé de la Photon Valley.
Émilie Martin
(1) Les télescopes de 8,2 m du VLT ont été
baptisés Antu (le Soleil, en langue mapuche),
Kueyen (la Lune), Melipal (la Croix du Sud)
et Yepun (Vénus).
(2) https://www.atacamaphoto.com/

559 | 83
l’Œil de
denis mourard

LE DÉFI DE NOS AÎNÉS

N
ous sommes le 3 juin 1948, l’événement fait la Belgique, la France, les Pays-Bas et la Suède à créer,
grand bruit dans les milieux astronomiques. en 1962, l’Observatoire européen austral (ESO). À la
Plus d’un millier de personnes sont réunies dans même époque, l’idée d’un programme spatial scienti-
la coupole flambant neuve du télescope Hale au mont fique européen, sur le modèle du Cern, germe et abou-
Palomar, en Californie, pour l’inauguration du plus tira en une dizaine d’années à la convention de l’Agence
grand réflecteur jamais construit : un miroir primaire spatiale européenne (ESA) autour de trois axes phares :
de plus de 5 m de diamètre et de 60 cm d’épaisseur, une les lanceurs via le programme Ariane, la recherche via
coupole géante de plus de 40 m de diamètre. Ce téles- le module Spacelab de la navette américaine, les télé-
cope doit poursuivre l’œuvre scientifique ouverte par communications par satellite.
le télescope Hooker du mont Wilson quelques décen- En France, cette époque est celle d’une très grande
nies plus tôt, notamment dans le domaine de l’Univers fertilité scientifique qui va considérablement structu-
profond. Pendant ce temps, l’Europe se relève de la rer la recherche moderne en astronomie. La création
Seconde Guerre mondiale et commence une profonde de l’ESO s’accompagne d’une organisation nationale
évolution pour se créer réellement et en grande partie au service de grands projets ; il devient en effet néces-
grâce à la science. C’est peu après cet événement spec- saire de sortir de l’âge des observatoires “urbains” qui
taculaire au mont Palomar, et dans la dynamique euro- ont structuré notre paysage du XVIIe au XXe siècle, nous
péenne de l’époque que le physicien Louis de Broglie offrant par ailleurs un patrimoine historique et culturel
propose en décembre 1949 la création d’un laboratoire absolument fantastique. La vision fortement moderne
européen de physique atomique. Six mois plus tard, lors de quelques grands noms d’alors permet d’accompa-
de la cinquième conférence générale de l’Unesco (1), les gner cette structuration européenne (Cern, ESO, ESA)
scientifiques font inscrire une résolution autorisant via la mise en place en France du Cnes (3) et de l’Institut
cette institution à “assister et encourager la création de national d’astronomie et de géophysique (Inag, devenu
laboratoires régionaux pour accroître la coopération scien- en 1985 Insu, l’Institut national des sciences de l’Uni-
tifique internationale”. Dix-huit mois sont encore néces- vers). L’époque voit la mise sur pied du programme
saires pour adopter la première résolution concernant du radiotélescope de Nançay, du grand calculateur de
la fondation d’un Conseil européen pour la recherche l’observatoire de Paris (au service des programmes
nucléaire (Cern) ; l’accord est signé par onze pays, et c’est scientifiques de l’ESO), mais aussi le partenariat avec le
en septembre 1954 que l’Organisation européenne pour Canada et l’université d’Hawaï pour le télescope CFHT,
la recherche nucléaire voit officiellement le jour. ou avec l’Allemagne puis l’Espagne pour l’Institut de
En Europe, l’astronomie est à cette époque fortement radioastronomie millimétrique (Iram).
concentrée sur la physique stellaire et la nucléosynthèse Cette transformation considérable conduit à des
primordiale mais, face aux progrès apportés par le téles- investissements remarquables de la part des puissances
cope Hooker du mont Wilson et le nouveau géant du publiques, accompagnée par une organisation natio-
Palomar, les astronomes européens font ce constat nale forte des équipes et des laboratoires. La position
alarmant : “L’astronomie américaine, basée sur de grands française en astronomie devient excellente sur la scène
instruments, semblait destinée à rester un monologue, même internationale. Aujourd’hui, l’astronomie se place juste
si la science féconde exige le dialogue, voire la controverse” (2). derrière la première place des mathématiques en pour-
Cette situation, ainsi que le contexte favorable en Europe centage mondial de publications et au premier rang
après l’élan donné par le Cern conduisent l’Allemagne, français pour le nombre de citations.

84
Nous fêtions il y a quelques années le 50e anniver- exercices des Decadal Survey. Le financement par fonda-
saire de l’ESO et célébrions par là même cet observatoire tion est, certes, très dynamique et souvent les processus
exceptionnel situé au mont Paranal, fruit de plusieurs de décision peuvent aller beaucoup plus vite que des
générations d’astronomes européens. Cet ensemble accords gouvernementaux, parfois longs à faire converger.
unique de télescopes et d’instruments fournit la plus L’exemple encore récent de la compétition entre les téles-
grande quantité de résultats au monde avec plus d’un copes de 8 m du VLT (première idée en 1977, décision
millier de publications scientifiques par an, dépassant en 1986, première lumière en 1999) et des télescopes
celui qui occupait cette première place depuis bien long- de 10 m du Keck (première idée en 1977, décision en
temps : le télescope spatial Hubble ! La mise en service 1983, première lumière en 1993) ne doit pas être oublié.
dans les années à venir de la partie sud du réseau de Les décisions d’implantation du 30 m américain TMT
télescopes Cherenkov CTA et de l’ELT, de 39 m de retardent aujourd’hui ce projet mais son plan de dévelop-
diamètre, renforcera encore le caractère exceptionnel pement est très agressif et selon un schéma différent de
de ce coin du désert chilien où la plus grande concen- l’ELT européen. L’autre projet américain, le GMT, pour-
tration de fenêtres sur l’Univers sont ouvertes. rait bien être le premier de la génération des télescopes
Ainsi, le défi que nos aînés ont voulu relever il y a géants à voir le ciel. Gardons-nous donc de conclure trop
plus d’un demi-siècle est très probablement gagné vite ! Tous ces projets (ELT, TMT, GMT) connaissent des
aujourd’hui. Mais ce n’est pas une bataille, c’est un difficultés de financement et il y a énormément de défis
dialogue critique, constructif, bien réel et à très juste techniques et opérationnels à relever. Nous sommes
titre sur la scène mondiale. D’autres régions de la clairement rentrés dans une ère où l’astronomie repose
planète s’engagent aussi maintenant dans ce même sur des projets d’ampleur mondiale, comme cela est déjà
défi, au bénéfice de la science et de notre connaissance le cas depuis de nombreuses années dans le domaine
de l’Univers. Cette compétition est saine, l’Univers spatial par exemple. Ces installations se spécialisent sur
nous réserve plein de surprises. Les télescopes géants des questions scientifiques précises, les collaborations et
sont nécessaires, mais de nombreuses découvertes listes d’auteurs s’étendent et la place pour l’innovation et
proviennent de petits télescopes que l’on a su adapter l’invention tend à se rétrécir. Il est de notre responsabilité
et dédier à des programmes impossibles à mener sur des de garder cet esprit aventurier nécessaire en science, de
instruments où la pression peut atteindre un facteur 5, savoir avancer et accompagner ces immenses projets et se
10 ou plus (temps demandé sur temps alloué). Jusqu’ici nourrir de la compétition, mais il est aussi fondamental
l’Europe a su conserver cet équilibre important avec de bien former les jeunes générations à ce nouvel environ-
des projets à risque. Les indicateurs habituels de perfor- nement et de préserver les capacités d’innovation techno-
mance (publication, citation...) de plus en plus en usage logique. Ces progrès remarquables de l’astronomie sont et
dans les grands observatoires sont, en effet, parfois restent le fait d’hommes et de femmes, et c’est sur le génie
incapables de quantifier l’impact réel d’une avancée de quelques-uns que se bâtissent les ruptures nécessaires
majeure, peut-être anodine au début mais révolution- au progrès de la science.
naire in fine. Et demain, les interféromètres géants
permettront probablement d’aller encore plus loin que (1) Organisation des Nations unies pour l’éducation,
la science et la culture
les télescopes de 30-40 m. Ainsi c’est en continuant (2) Otto Heckmann, premier directeur de l’ESO dans son livre
à consolider nos bases, dans les laboratoires, avec les Sterne, Kosmos, Weltmodelle.
étudiants, les jeunes chercheurs, que ce géant qu’est (3) Centre national des études spatiales.
aujourd’hui l’astronomie européenne pourra continuer
à reposer sur des pieds solides.
Peut-on dire aujourd’hui que le modèle institution-
Denis Mourard est astronome à l’observatoire
nel européen de financement de la recherche est supé- de la Côte d’Azur, où il développe les projets
rieur au schéma bien répandu de financements par fonds d’interférométrie optique, notamment
privés comme aux États-Unis ? Il faut être prudent, car pour les réseaux du VLTI/ESO. Directeur
adjoint scientifique à l’Insu de 2012 à 2016, il
il y a aussi un financement fédéral fort aux États-Unis préside aujourd’hui le Conseil scientifique
et une stratégie scientifique commune élaborée lors des et technique de l’ESO. © B. Eymann

559 |  85
DES PIERRES LEVÉES SOUS
LES ÉTOILES DU NÉOLITHIQUE
Sept mille ans avant les pyramides, le temple de Göbekli Tepe avait-il une
vocation astronomique ? Son ancienneté et sa complexité posent autant
de questions sur les débuts du Néolithique que sur nos préjugés...

86
A
u sud-est de la Turquie, en Anatolie, un site éton- le stockage des ressources ou l’habitat, il s’agissait d’un
nant couronne le sommet d’une colline du nom de lieu de culte. Des activités rituelles s’y déroulaient et fai-
Göbekli Tepe. Dominant la vaste plaine d’Harran, saient de ce sanctuaire le cœur de l’organisation sociale
les mégalithes qui s’y dressent sont datés du Xe millénaire de la région. Mais vers le VIIIe millénaire, au moment où
av. J.-C., la phase la plus précoce du Néolithique, à une l’agriculture se développe, le site est abandonné et soigneu-
époque où la subsistance est encore fondée sur la chasse sement enterré après vingt siècles d’existence.
et la cueillette et où la poterie n’existe pas. Disposées en Göbekli Tepe ne serait qu’un site mégalithique de plus
cercle, avec deux piliers en forme de T au centre de chaque si son extraordinaire ancienneté n’en faisait la plus vieille
enclos, ces pierres sont gravées de dessins représentant architecture monumentale connue et le premier “temple”
des humains et des animaux, de motifs géométriques et de de l’histoire. Bâti 7 000 ans avant les pyramides, il a révo-
figures abstraites. Particularité supplémentaire du site : lutionné l’archéologie du Néolithique  ! Connu dès les
tout indique qu’au lieu de servir à des fins pratiques, tels années 1960, mais redécouvert dans les années 1990, ce
lieu est la preuve qu’il y a 12 000 ans, les sociétés humaines
étaient déjà suffisamment complexes pour que des groupes
de chasseurs-cueilleurs érigent une structure architectu-
rale comme lieu de culte. L’organisation de la religion ne
Au centre des enclos de serait donc pas un produit de la sédentarisation...
Göbekli Tepe, les pierres
gravées il y a 12 000 ans
Depuis quelques années, Göbekli Tepe attire aussi l’at-
ont-elles une signification tention des archéoastronomes qui se demandent quel rôle
astronomique ? auraient joué les étoiles dans l’émergence de la religion. En
© Turquietourisme.gov.tr
2016, dans un article publié dans le Nexus Network Journal,
l’astronome italien Giulio Magli examine l’orientation de
trois enclos pour lesquels la datation est relativement fiable.
Ce faisant, il établit une corrélation entre leur orientation
et la position du lever de Sirius au sud-est. Il remarque que
l’azimut des différentes orientations diminue avec le temps,
ce qui s’expliquerait comme un effet de la précession des
équinoxes : Sirius (Alpha du Grand Chien) se décale siècle
après siècle vers le nord et les enclos enregistrent ce déca-
lage. Magli sait qu’au Xe millénaire, à la latitude de Göbekli
Tepe, Sirius n’avait pas la même luminosité qu’aujourd’hui
– ni même qu’au temps des pyramides où elle occupait une
place importante dans l’imaginaire religieux égyptien. Elle
culminait en effet à quelques degrés seulement au-dessus
de l’horizon et le phénomène d’extinction atmosphérique
la réduisait à une étoile de magnitude 4.

Le site mégalithique de Göbekli Tepe se trouve à une cinquantaine


de kilomètres de la frontière syrienne et de la ville de Kobané,
connue pour la terrible bataille qui s’y est déroulée en 2014 et 2015.

Istanbul
Ankara
TURQUIE

Gaziantep Göbekli Tepe


Antalya
Kobané
SYRIE IRAK

559 | 87
Les stèles du site constellation du Scorpion, il s’agirait d’une représentation
mégalithique ont du Soleil accompagnant la naissance de Sirius.
été soigneusement
enterrées il y a Pour l’archéoastronome britannique Andrew Collins,
10 000 ans pour une l’orientation principale du site pointe au contraire
raison inconnue. Les Deneb, dans la constellation du Cygne. Diamétralement
dessins d’animaux
gravés à leur surface opposée à celle que propose Giulio Magli, cette orien-
sont parfaitement tation est déterminée par les piliers centraux de trois
conservés. enclos. Avec une magnitude de 1,25, Deneb n’est par
© K. Schmidt, DAI /
Klaus-Peter Simon. son éclat que la dix-neuvième étoile du ciel. Mais au
Vue aérienne : © German
Archeological Institute, DAI. Néolithique, elle est en position circumpolaire et aucune
étoile majeure n’indique le Nord. Plus tôt encore, vers
15 000 av. J.-C., elle occupe le pôle Nord céleste et cette
position dominante doit lui assurer une importance
majeure dans l’imaginaire religieux.
Pour l’archéoastronome, ce n’est donc pas son éclat Collins interprète donc l’image gravée de la façon sui-
qui rendait Sirius digne d’attention, mais sa lente réappa- vante : le scorpion désigne la constellation homonyme, et
rition dans le ciel après plusieurs millénaires d’occultation en raison des similarités morphologiques, l’homme-vau-
sous l’horizon — précisément à cause de la précession des tour représenterait la constellation du Cygne. Pour Collins,
équinoxes. Göbekli Tepe célébrerait ainsi la “naissance” l’importance du Scorpion provient de ce que l’écliptique y
d’une étoile en suivant le déplacement de ses levers... Fort croise la Voie lactée. Quant au Cygne, outre sa position cir-
de cette hypothèse, Magli s’aventure alors à interpréter cumpolaire au Néolithique, il se situe au niveau du “Grand
une image fameuse gravée sur l’un des piliers du site : celle Rift”, l’immense nébuleuse obscure donnant l’impression
d’un homme-vautour soulevant une sphère au-dessus d’un que la Voie lactée se divise en deux. À partir de ces données
scorpion. Le solstice d’été, à cette époque, ayant lieu dans la et de comparaisons avec des documents d’origines diverses

88
(maya, grotte de Chauvet, Égypte…), le Britannique traires, entre différentes cultures et époques pour rendre
reconstitue une cosmologie néolithique  : via la route compte de l’iconographie. La combinaison d’éléments
ascendante que forme la Voie lactée vers le Nord céleste, disparates semble alors autoriser des spéculations sur la
l’âme parcourt l’espace entre terre et ciel. Elle s’incarne en cosmologie du Néolithique. Ensuite, le choix de l’orien-
descendant ; et en remontant, elle regagne l’espace supra- tation au nord ou au sud dépend lui-même de postu-
céleste après sa mort. Collins présente enfin cette cosmo- lats interprétatifs. Chez Magli, l’aura de Sirius — étoile
logie comme le prototype duquel pourrait avoir découlé mythique — éclipse son état réel : sa faible luminosité ne
une religion astrale mythique — connue dans la littéra- pouvait pas la qualifier plus que n’importe quelle autre
ture arabe médiévale comme le quatrième monothéisme et étoile pour servir de cible aux alignements. L’astronome
situé précisément dans la plaine d’Harran. est obligé de supposer que le peuple de Göbekli Tepe avait
En réalité, probablement aucune de ces deux hypo- su observer la très lente apparition d’un astre durant des
thèses n’est correcte. Construites sur les mêmes argu- siècles de précessions. Le choix de cette étoile se justifie
ments (alignement et iconographie), elles se heurtent à donc de manière téléologique : future étoile la plus bril-
plusieurs obstacles méthodologiques lante du ciel — mais comment nos
et épistémologiques. D’abord, les don-
nées archéologiques sont rares et dif-
L’homme-vautour ancêtres du Néolithique l’auraient-ils
su ? —, sa “naissance” devient l’oc-
ficiles à établir. Or, pour un ensemble soulève un disque, casion de fonder le premier temple.
limité d’informations, il est toujours Chez Collins, Deneb est d’abord uti-
possible de donner des explications symbole du Soleil lisée pour appuyer le scénario d’une
divergentes et incompatibles (prin- cosmologie néolithique, empruntée
cipe de Duhem-Quine). Les calculs
accompagnant en grande partie à des cultures reli-
de Magli s’appuient sur trois enclos la naissance de gieuses bien plus récentes...
seulement et Collins est contraint à On l’aura compris  : même si les
des parallèles multiples, parfois arbi- l’étoile Sirius. habitants du Néolithique avaient ali-

559 | 89
gné leurs édifices par rapport aux
étoiles, nous n’aurons jamais de
Pourquoi une ont longtemps rendu un culte aux
astres avant que le monothéisme ne
preuve déterminante pour le démon- société néolithique s’impose progressivement. L’idée est
trer. Dans le cas de Göbekli Tepe, on reprise au XVII e  siècle par les théo-
ne peut qu’établir des corrélations à ne pourrait-elle logiens protestants qui veulent voir
partir d’hypothèses et de parti-pris : il
est possible de vérifier la concordance
pas construire l’origine de l’idolâtrie dans le culte
des astres, alors que les catholiques
des hypothèses avec les données, mais d’édifice en rapport conçoivent au contraire un mono-
pas de confirmer un lien réel derrière théisme originel dégénérant en idolâ-
ces corrélations. Et ce, d’autant moins avec le ciel ? trie. Au XVIIIe siècle, Charles-François
que d’autres alignements sont tou- Dupuis (1742-1809) voudra prou-
jours possibles... L’intérêt de l’archéoastronomie est donc ver, quant à lui, que la religion universelle provient de
moins dans les réponses qu’elle prétendrait apporter que l’observation du ciel et que toutes les mythologies en
dans les questions qu’elle permet de poser... racontent les mouvements. Au regard de cette histoire,
Par exemple  : pourquoi cherchons-nous à inter- l’archéoastronomie est donc la version moderne d’un parti-
préter un site archéologique par rapport au ciel  ? pris philosophique sur la religion.
L’archéoastronomie, sous ses habits neufs, est en fait le Mais à l’inverse, pourquoi une société néolithique ne
dernier produit d’une longue histoire intellectuelle. La pourrait-elle pas construire d’édifice en rapport avec le
tradition consistant à associer l’observation du ciel avec ciel ? La tentation de rejeter par principe les hypothèses de
la naissance de la religion remonte à Maïmonide (1138- l’archéoastronomie pour des périodes si anciennes, dans
1204) : pour ce philosophe judéo-arabe, les êtres humains l’idée qu’elles supposent un état avancé de développement
invérifiable pour la science, se heurte à son propre présup-
posé : l’évolutionnisme. L’idée que les sociétés “primitives”
puissent développer une connaissance des mouvements
du ciel ne correspond pas à la représentation d’un progrès
des savoirs du simple vers le complexe. Ce présupposé, qui
a dominé l’archéologie jusqu’à la découverte de Göbekli
Tepe, trouve avec ce site son démenti : une structure
architecturale complexe pouvait précéder la sédentarisa-
tion, la poterie et la naissance de l’agriculture. La société
des chasseurs-cueilleurs était déjà “évoluée” et l’ethnolo-
gie nous a appris qu’il n’existe pas de peuples primitifs.
Au final, à travers les étoiles, c’est la question anthro-
pologique du “complexe” ou de “l’évolué” contre le
“simple” ou le “primitif ” qui fait le fond du débat. De
même que celle des savoirs oraux. Est-ce qu’un peuple
sans écriture est un peuple qui ne peut transmettre des
savoirs complexes ? Ce second présupposé convient à une
société alphabétisée comme la nôtre, mais ne rend pas
compte de la transmission des savoirs dans des sociétés
sans écriture. La naissance de l’écriture n’est que le début
d’une histoire écrite. Mais l’histoire existait déjà avant. Et
l’observation du ciel ?
Florian Audureau

Au XVIIIe siècle, le savant français


Charles-François Dupuis veut prouver que
la religion naît de l’observation du ciel. DR

90
92 OBSERVATION

REGARDEZ BOUGER
LES PLANÈTES
En ce début d’été, les cinq planètes visibles à l’œil nu et la Lune sont présentes.
Basses sur l’horizon, elles présentent une image médiocre au télescope. Mais nous
vous proposons une expérience étonnante qui fait fi de la turbulence : constater
sans instrument le déplacement de ces “astres errants” sur le firmament.

Plus rapide sur son orbite, la Terre dépasse Mars


(de couleur orangée) et Saturne dans leur ronde
autour du Soleil. Du coup, ces deux planètes
semblent repartir en arrière pendant quelques nuits
(ici, en 2015, dans le Scorpion). © Tunç Tezel/TWAN
559 | 93

Emmanuel Beaudoin

CYGNE
LYRE
BOUVIER
HERCULE

PÉGASE

AIGLE
SERPENTAIRE

VIERGE
Éclipt
ique VERSEAU 22/6
23/6
6/7 5/7 24/6
25/6
4/7 3/7 2/7 30/6 29/6 28/6 27/6 26/6
1/7

EST BALANCE
CAPRICORNE SCORPION
SAGITTAIRE

SUD

La Lune
Mouvement réel et apparent dénomme ainsi lorsque sa fraction exemple mesurer la distance entre les
Du fait de sa proximité, La Lune est éclairée croit, de la Nouvelle Lune vers la deux astres une première fois en début
l’astre qui possède le plus fort Pleine Lune. À cette époque de l’année, de nuit, puis de nouveau avant leur
mouvement apparent par rapport aux notamment en juin, notre satellite se coucher. Aidez-vous pour cela de votre
étoiles. Elle boucle une orbite autour de déplace sans prendre beaucoup de auriculaire : il représente un angle voisin
la Terre en 27 jours et fait le tour du ciel hauteur dans le ciel. De soir en soir, notez de 1° lorsque votre bras est tendu devant
en quelque 29 jours et demi. Cette son changement de position par rapport vous. Entre 23 h et 2 h, l’écart entre la
période, durant laquelle il est possible à un repère terrestre. Les premières Lune et l’étoile principale du Lion est
d’observer l’ensemble des phases, quinzaines de juin et de juillet divisé par deux. La nuit du 31 mai au
depuis une Nouvelle Lune jusqu’à la permettent, quant à elles, de voir la Lune 1er juin permet de renouveler l’expérience
suivante, s’appelle une lunaison ou se déplacer dans le ciel du matin, dans sa avec un autre repère de choix : notre
encore un mois lunaire. Notre satellite phase dite descendante. Là encore, la satellite passe juste au nord de Saturne
naturel se déplace de 15° par jour vers migration vers l’est de notre satellite est et son déplacement est décelable
l’est, un angle équivalant à une main évidente d’un matin sur l’autre. d’heure en heure à l’œil nu, plus
tendue devant soi pouce ouvert. Son rapidement encore aux jumelles. Dans un
déplacement à travers le ciel est donc Guettez les conjonctions télescope, concentrez-vous sur le
immanquable, en même temps que Lorsque la Lune se trouve près d’une rapprochement entre la Lune et l’étoile
l’évolution de sa phase. étoile, son déplacement devient notable Nashira du Capricorne (magnitude 3,6),
au cours d’une même nuit, même à l’œil Avec 100 fois de grossissement, le
Déplacement d’une nuit à l’autre nu. Tentez l’expérience le soir du 21 mai : mouvement propre de notre satellite
La Lune est montante durant les notre satellite s’approche de Régulus deviendra visible quasiment en continu
secondes moitiés de mai et de juin : on la durant toute la soirée. Vous pourrez par par rapport à l’étoile fixe.
94 OBSERVATION

Les planètes inférieures


Mouvement réel et apparent reviennent vers lui et changent de côté. paysage à l’horizon que par rapport aux
Elles sont en alternance planète du soir et deux étoiles principales des Gémeaux,
Toutes les planètes tournent autour du
planète du matin. L’élongation maximale Castor et Pollux, visibles à l’œil nu si le ciel
Soleil dans le même sens, d’autant plus
de Mercure dépasse ne dépasse guère 25°, est pur. Vous constaterez par ailleurs que
rapidement qu’elles sont près de lui.
contre plus de 45° pour Vénus. Mercure semble alors se déplacer de
Mercure et Vénus se déplacent sur des
conserve avec Vénus, située nettement
orbites plus proches que celle de la Terre : Mercure plus haut vers le sud. Leurs vitesses
on les appelle les planètes inférieures.
Toujours discrète dans les lueurs du apparentes comparables dans le ciel, alors
Mercure effectue une révolution en 88 jours,
crépuscule ou de l’aube, Mercure est la que Mercure tourne autour du Soleil deux
contre 225 jours pour Vénus. Dans notre ciel,
planète qui a le mouvement apparent le fois et demie plus vite que Vénus,
les planètes inférieures sont animées d’un
plus rapide, en même temps qu’elle est proviennent d’un effet de perspective.
curieux mouvement apparent lié à la
celle qui passe le plus facilement
perspective : elles semblent osciller de part Vénus
inaperçue. Sa période de visibilité se limite
et d’autre du Soleil. Continuellement, elles
en général à quelques jours, lorsqu’elle est En ce début d’été, Vénus s’écarte du Soleil
s’écartent de ce dernier jusqu’à un certain
proche de son élongation maximale avec vers l’est, en route vers son élongation
angle, appelé élongation maximale, puis
une magnitude négative. Il en sera ainsi au maximale dans le ciel du soir qui aura lieu
crépuscule pendant la deuxième quinzaine le 17 août. Elle est éclatante le soir à l’ouest.
de juin. Repérez le point doré de Mercure Tout comme Mercure, son mouvement
juste au-dessus de l’horizon nord-ouest. propre peut être constaté simplement par
Mercure est la
L’écliptique n’est plus aussi ouvert qu’au rapport à un repère fixe à l’horizon. En
planète dont printemps, si bien que la petite planète particulier, alors qu’elle devrait passer au
le mouvement demeure assez basse. En filant vers l’est à niveau de ce repère 4 minutes plus tôt
apparent est
le plus rapide.
plus de 1,5° par jour, elle change de position chaque soir du fait de la rotation de la
© Nasa/JHUAPL de soir en soir, aussi bien par rapport au Terre autour du Soleil, elle se couche au

Vénus le 15/7
Écl
ipt
iqu
e le 9/7

le 1/7

CANCER
le 25/6
Mercure le 15/7

le 20/6
Castor
Vénus le 15/6
le 4/7 Pollux

le 28/6

Mercure le 25/6
GÉMEAUX

OUEST
559 | 95

contraire de plus en plus tard. Son Gémeaux. Vénus glisse sous cette dernière cause, mais plutôt le fait que l’écliptique se
déplacement le long de l’écliptique peut début juin et se trouve alors à la même referme de soir en soir à cette période de
également être repéré grâce aux étoiles. altitude sur l’horizon que Capella. l’année. Autour du 9 juillet, vous pourrez
Vénus forme un triangle avec Capella et Curieusement, l’étoile du Berger cesse voir Vénus croiser juste au nord de Régulus.
Pollux à la mi-mai. Cette figure se déforme ensuite de prendre de la hauteur, alors Compte tenu de la luminosité
rapidement de soir en soir, tandis que la qu’elle continue de s’éloigner du Soleil : ce crépusculaire, cette observation mérite
planète file vers l’étoile la plus brillante des n’est pas son mouvement propre qui est en d’être menée aux jumelles.

Les planètes supérieures


Mouvement réel et apparent curieuse tournure au moment de Mars
Contrairement à Mercure et Vénus, les l’opposition, cette période où le Soleil, la Mars s’apprête à passer à l’opposition cet
planètes supérieures peuvent faire le tour Terre et l’une de ces planètes sont été, dans ces circonstances
du ciel. Leur trajectoire apparente, alignés. En effet, la Terre tournant plus exceptionnelles : le 31 juillet, sa distance
habituellement d’ouest en est, prend une vite, elle double alors à la corde la à la Terre ne sera que de 57,6 millions de
planète en question, qui semble partir à kilomètres, un chiffre seulement 3 % plus
reculons sur la voûte céleste. C’est ce que grand que celui de la fameuse opposition
l’on appelle un mouvement rétrograde. de 2003. En mai et juin, nous nous
Jusqu’à son
passage à
Cette petite pirouette sur l’écliptique, approchons de la planète rouge et son
l’opposition, naturelle dans le système héliocentrique, mouvement apparent est rapide. Seul
fin juillet, nous a été un casse-tête à l’époque du bémol, elle évolue dans le Capricorne,
rapprochons
de Mars.
système géocentrique : il fallait recourir une constellation dénuée d’étoiles
© M. Weigand/C&E à des épicycles pour la décrire. brillantes. Les observateurs citadins

Mars
le 10/10
CAPRICORNE le 10/6 le 30/5
le 20/6 le 20/5 Éclip
tique

le 30/6 le 30/9
le 20/9 le 30/4
le 10/7
le 10/9
le 20/7
le 30/8
le 30/7
le 10/8
le 20/8
96 OBSERVATION

auront donc du mal à trouver des repères Spica. La planète est à égale distance des
pour constater le déplacement de Mars. deux étoiles mi-mai, puis se décale vers
Nous conseillons de tracer une ligne l’ouest de semaine en semaine.
de démarcation en direction du sud Jupiter met
depuis les deux étoiles les plus brillantes six fois plus Saturne
de temps que
de la constellation, Algiedi et Dabih, Mars pour Puisque Saturne est la planète la plus
de magnitudes respectives 3,5 et 3. boucler une lointaine visible à l’œil nu, c’est aussi l’astre
Observez en fin de nuit, lorsque révolution. DR de notre liste qui bouge le plus lentement
le Capricorne est bien dégagé de par rapport aux étoiles ; il lui faut près de
l’horizon sud-est. Jupiter 30 ans pour faire un seul tour du zodiaque.
Entre mi-mai et mi-juin, Mars suit une Jupiter est en ce moment dans la Balance. Saturne est à l’opposition le 27 juin. Elle est
trajectoire d’ouest en est. Vous la Son opposition s’est produite le 8 mai, si donc animée actuellement d’un
trouverez à l’ouest de notre ligne de bien qu’elle a entamé la seconde moitié de mouvement rétrograde, tout comme
démarcation mi-mai, en plein dessus fin sa boucle rétrograde et poursuit une Jupiter. Pour détecter ce mouvement,
mai et enfin à gauche mi-juin. Remarquez trajectoire vers l’ouest. Bien plus lointaine attendez que le Sagittaire culmine au sud.
comme la planète rouge semble freiner à que Mars, elle se meut bien plus Repérez ses trois étoiles Epsilon, Delta et
partir de début juin, à l’approche de sa lentement : il lui faut six fois plus de temps Lambda, disposées en arc (un ciel bien
rétrogradation. La deuxième quinzaine que la planète rouge pour boucler une transparent est nécessaire pour les voir en
de juin, une mouche semble avoir piqué révolution autour du Soleil. Sa proximité zone urbaine). Mi-mai, Saturne est dans le
Mars, qui cesse d’aller vers l’est et se met avec Alpha de la Balance permet toutefois prolongement du segment Delta-Lambda
à descendre vers le sud. Elle prend le de constater précisément son déplacement Sgr. Un mois plus tard, la planète aux
premier virage de sa boucle rétrograde. apparent. Attention, cette étoile est anneaux a migré vers l’ouest et se trouve
Ceci étant fait, elle recommence à se 100 fois moins brillante que Jupiter, de dans l’axe Epsilon-Lambda Sgr. Encore un
mouvoir en juillet… mais cette fois vers magnitude –2,5. À l’est d’Alpha Lib mi-mai, la mois, et la voici alignée mi-juillet avec
l’ouest. Dans un ciel suffisamment planète géante la contourne par le nord et Epsilon et Delta du Sagittaire. Saturne
sombre, vous la verrez se rapprocher de se place au-dessus d’elle mi-juin. Elle poursuivra sa route vers l’ouest durant tout
Phi Cap (magnitude 4,1) jusqu’au 15 juillet. ralentit ensuite sa course. Il est également l’été, pour faire demi-tour et reprendre sa
Nous ne serons alors déjà plus qu’à possible de repérer le déplacement de marche normale début septembre.
12 jours de l’opposition. Jupiter par rapport au segment Antarès- N’hésitez pas à l’observer jusque-là.

10/5 3/6 19/2 3/7


29/12 20/4 17/5 13/6 23/6 1/2
BALANCE
21/5 ue
ptiq
10/11 Saturne le 31/10 11/5 12/8 Écli
Écliptique 30/8
9/9
16/9
9/3
Jupiter 28/9
le 9/10

SAGITTAIRE
NOSTESTSDEMATÉRIELRÉUNISDANS
 NUMÉROSSPÉCIAUXNUMÉRIQUES
PLUSDE ­€ PRODUITSTESTÉS
POURVOUSGUIDERDANSVOSACHATS… Ciel & Espace évalue
régulièrement des instruments d’observation sur le ciel et vérifie
leurs caractéristiques optiques au banc d’essai.
Deux numéros spéciaux — l’un consacré aux télescopes, l’autre aux
 l’un lunettes, montures et autres accessoires — réunissent ces tests. Ils
sont consultables sur ordinateur, tablette ou smartphone.

DISPONIBLESsur l’appli-kiosque pour table­e,


smartphone
“CieletEspace,Le
” et ordinateur
et sur cieletespace.fr *
Le

* https://boutique.cieletespace.fr/numeros/

Les articles sont dans leur version originale, avec les tarifs de mise sur le marché, et si certains des instruments testés ne sont plus
commercialisés, nous les avons néanmoins inclus dans ces numéros car ces instruments sont présents sur le marché de l’occasion.

ABONNÉS À CIEL & ESPACE ?


Prolongez Participez aux
l’expérience avec jeux concours
des podcasts du Club
exclusifs abonnés
PROFITEZ
DU CLUB
ABONNÉS
!

Bénéficiez des avantages


qui vous sont
réservés !

Retrouvez votre Club abonnés sur :


https://www.cieletespace.fr/
98 éphémérides

VERS UNE GRANDE


OPPOSITION MARTIENNE
L e 27 juillet prochain, la planète Mars sera à
l’opposition. C’est un événement, car elle sera
alors à sa plus courte distance de la Terre depuis
de la mécanique céleste, sa période de rotation sur
elle-même est presque identique à celle de la Terre
(24,6 h). Il faut donc laisser filer quelques jours
2003. En moyenne, les oppositions ont lieu tous les pour voir son aspect changer notablement à une
2 ans et 50 jours, mais la distance entre Mars et la heure donnée. L’observation est particulièrement
Terre dans cette configuration varie notablement intéressante en juin, car la taille apparente de Mars
d’une opposition à l’autre, en raison de la forme devient suffisante pour voir des détails même dans
elliptique marquée de son orbite. Les grandes des télescopes de taille moyenne. Elle franchit la
oppositions ont lieu lorsque la planète Mars est à barre des 15” fin mai, et à partir du 18 juin, sa taille
son périhélie (au plus près du Soleil), et cette apparente dépasse celle de Saturne.
configuration se reproduit tous les 15 ans environ. Pour observer la planète dans de bonnes
Elle est alors quasiment 2 fois plus grande que lors conditions, il est indispensable de chercher à
d’une opposition ayant lieu à l’aphélie (point de minimiser la turbulence atmosphérique. Hélas, les
l’orbite le plus loin du Soleil). C’est le cas en 2018 oppositions périhéliques ont lieu dans des
et c’est donc un très grand cru. constellations basses sous nos latitudes. Il faut
Sans attendre la date même de l’opposition, il est donc éviter les zones avec des surfaces bétonnées
intéressant de suivre la planète rouge de semaine et observer depuis un site réputé pour la stabilité
en semaine. En effet, à l’heure où elle culmine de son ciel. Citons le pourtour atlantique, le
au-dessus de l’horizon sud, elle présente une face Bassin parisien, le plateau de Calern, le mont Pigno
presque identique d’un soir à l’autre. Par un hasard en Corse, le Pic du Midi…

Les principales formations de Mars

Elysium Olympus
Mons Mons
Ely
Syrtis sium
Major Tharsis
Pla Montes
nitia Valles
Terra Marineris
Cimmeria
Hellas
Planitia

1er juin à 3 h 45 TU / 15,3” arc 10 juin à 3 h 15 TU / 16,9” arc 20 juin à 2 h 45 TU / 18,8” arc

Arabia
Terra Syrtis
Major
Terra Sabaea
Hesperia
Planum
Noachis
Terra Hellas
Planitia

30 juin à 2 h TU / 20,7” arc 10 juillet à 2 h TU / 22,5” arc


559 | 99
Rubrique réalisée par
Saturne Jean-Luc Dauvergne
tique
Éclip
MAI
16 mercredi
La Lune revient dans le ciel du soir
et se montre sous la forme d’un fin
croissant de 32 heures. Elle se couche
M22 dans l’Arc de Triomphe, vue depuis
2° SAGITTAIRE le rond-point des Champs-Elysées.
Mais l’observation est difficile.

Kaus Borealis 17 jeudi


L’astéroïde 9 Métis croise la nébuleuse
de la Lagune à seulement 0,5°.

18 vendredi
mardi 15 mai à 1 h Le croissant de Lune présente
une belle lumière cendrée.

LE MATIN, SATURNE CROISE M 22, à 1,5° au nord de l’amas globulaire.


15 Avec un oculaire à grand champ grossissant une quarantaine de fois, 20 dimanche
les deux objets sont visibles dans le même champ. À ce grossissement-là, Le gros amas globulaire Messier 22
les anneaux de Saturne sont minuscules, mais néanmoins visibles. L’amas M 22, quant est dans le même champ de jumelles
à lui, dévoile de nombreuses étoiles. que Saturne, à moins de 2° au sud de
la planète. Les photographes peuvent
réaliser de belles images à grand champ.

21 lundi
17 VÉNUS S’OFFRE UN CROISSANT. Plein ouest au crépuscule, la planète est
à 5° en haut à droite de la Lune. À mesure que la nuit tombe, la lumière
L’astéroïde 4 Vesta passe à
1,5° de l’amas ouvert M25.

cendrée — la région de la Lune plongée dans la nuit doucement éclairée par un clair de
Terre — devient de mieux en mieux visible. Au télescope, Vénus se montre en phase 21 lundi
gibbeuse avec une taille apparente modeste (12”). Vénus se situe à moins de 1° de l’amas
ouvert M35 en début de nuit.
jeudi 17 mai à 20 h 30
22 mardi
Éc

Castor
lip

Pollux
tiq

Équinoxe sur la planète Mars. C’est le


ue

début de l’automne dans l’hémisphère


Menkalinan Nord martien. Les observateurs
équipés d’un télescope pourront
GÉMEAUX Capella suivre la fonte de la calotte polaire
sud durant les mois à venir.

Procyon COCHER

PETIT
CHIEN Vénus
Alhena 20°
Lune
phénomène à voir avec

LICORNE œil nu jumelles télescope


Bételgeuse
Horizon ouest LES HORAIRES SONT EN TEMPS UNIVERSEL
Pour obtenir l’heure légale, ajoutez 2 heures.
100 éphémérides

ALIGNEMENT JOVIEN. À la tombée de la nuit, les satellites Io, Europe


27 dimanche
26 Ganymède et Callisto sont alignés dans leur ordre d’éloignement naturel à la
La planète Jupiter et la Lune passent planète. La configuration est intéressante car, en début de nuit, les satellites
la nuit non loin l’une de l’autre.
sont tous proches de leur éloignement angulaire maximal à la planète. On constate que
Ganymède et Callisto sont bien plus éloignés que Io et Europe.
30 mercredi
Le diamètre de Mars franchit le
cap des 15” d’arc. Les observateurs
samedi 26 mai à 21 h
peuvent scruter cette planète au
télescope sans plus attendre.
Jupiter

JUIN 2’ Europa Io

1er vendredi Ganymède


Moins d’un mois avant son opposition,
la planète Saturne reçoit la visite
de la Lune presque pleine. Vers
2 h heure légale (0 h TU), moins Callisto
de 1,5° sépare les deux astres.

3 dimanche
Conjonction entre la Lune et Mars
en seconde partie de nuit.

9 samedi
L’éclat de Mars dépasse celui de
Sirius, l’étoile la plus lumineuse
du ciel nocturne. Seules la Lune, Jupiter
Vénus et Jupiter brillent davantage.
Mars volera la troisième place du Io
podium à Jupiter début juillet.

16 samedi
Un beau croissant de Lune, fardé
de sa lumière cendrée, accompagne 1’
Vénus dans le crépuscule. Les deux Ganymède
astres sont à la même hauteur
au-dessus de l’horizon ouest.

19 mardi
L’astéroïde Vesta passe à l’opposition Callisto
dans la constellation d’Ophiuchus

21 jeudi
7
jeudi  juin à 22 h 50

Solstice d’été. C’est le jour le plus


long dans l’hémisphère boréal. Les
CALLISTO FRÔLE LE PÔLE SUD. À 23 h TU, le satellite Callisto passe à
nuits noires sont très courtes, voire
inexistantes dans le nord de la France. 7 l’aplomb du pôle Sud de Jupiter. Ganymède est non loin. Cette configuration
est curieuse vue depuis la Terre, car l’angle de Jupiter par rapport à
l’écliptique est si faible qu’il n’est pas perceptible. En fait, Callisto est suffisamment
éloigné pour passer en apparence au-dessus des pôles.
559 | 101
SERPENTAIRE

Sabik
26 mardi
Mars commence une petite boucle
rétrograde : son mouvement propre
s’effectue d’est en ouest (elle reprendra
Lune sa course normale à l’avant-plan des
Acrab
étoiles dans deux mois, le 27 août).
BALANCE Dans le même temps, le diamètre
Dschubba Jupiter
Antarès apparent de la planète rouge
20° dépasse la barre des 20” d’arc.
Écliptiqu
e
SCORPION
27 mercredi
Maximum d’activité de l’essaim
d’étoiles filantes des Bootides.
Son intensité est variable, mais il a
lieu en période de Pleine Lune.
Horizon sud-ouest

dimanche 24 juin à 0 h 30 30 samedi


La Lune gibbeuse surplombe Mars
BEAU RAPPROCHEMENT ENTRE LA LUNE ET JUPITER. Dès la tombée
23 de la nuit, le 23 juin, les deux astres forment un beau duo, qui se couche en
durant toute la nuit à environ 4°.

seconde partie de nuit. Dans les grandes villes, même sous les lampadaires,
ils sautent aux yeux en cas de beau temps. La vision de ces deux phares côte à côte JUILLET
peut surprendre le citadin et lui rappeler nos liens ancestraux avec le ciel.
6 vendredi
Avec une magnitude –2,3, l’éclat de
Mars dépasse celui de Jupiter. Puisque
Vénus se couche avant la nuit complète,
la planète rouge s’octroie pour deux
OPPOSITION DE SATURNE DANS LE SAGITTAIRE. Saturne vient mois le titre de l’astre ponctuel le
27 surplomber la forme de théière formée par la constellation du Sagittaire.
plus brillant du ciel nocturne.

La planète est alors à sa plus courte distance de la Terre (9,05 unités


astronomiques). Elle reste basse dans le ciel, mais la forte ouverture de ses anneaux 6 vendredi
rend l’observation intéressante au télescope. Pour la repérer, c’est très simple en raison Plus grande distance Terre-Soleil :
de la présence de la Lune à ses côtés dans la nuit du 27 au 28 juin. 152 millions de kilomètres.

mercredi 27 juin à 23 h 30 13 vendredi


Éclipse partielle de Soleil. Cette éclipse
de faible grandeur peut être aperçue
depuis la pointe sud de l’Australie
Lune ou celle de la Nouvelle-Zélande.
Saturne
Écliptique

Kaus Borealis
Nunki
20°
SAGITTAIRE

Kaus Australis
Shaula

Horizon sud
102 éphémérides

Mercure
MERCURE, mi-mai, est du matin.
15/5 MATIN 1/6 15/6 1/7 SOIR Sa position sur l’écliptique n’est pas
favorable à son observation depuis les
latitudes tempérées, mais elle est bien
visible sous les tropiques. Elle passe
EST OUEST
ensuite en conjonction avec le Soleil
15/5 1/6 15/6 1/7 le 6 juin et est donc inobservable
autour de cette date. Elle revient
Magnitude 0 – 1,6 – 0,8 0
ensuite dans le ciel du soir et fait une
Diam. apparent 6,2” 5,2” 5,3 6,6” belle apparition, culminant le 12 juillet
Lever 4 h 01 4 h 08 5 h 01 6 h 22 à son élongation maximale.
Coucher 17 h 34 19 h 26 21 h 03 21 h 33
Intérêt

Vénus
VÉNUS gagne du terrain dans le ciel
15/5 SOIR 1/6 SOIR 15/6 SOIR 1/7 SOIR du soir. Elle passe d’une phase
gibbeuse prononcée à une phase
proche du quartier. Dans le même
temps, sa taille apparente progresse
OUEST OUEST OUEST OUEST
et l’observation au télescope devient
de plus en plus intéressante. Visez-la
15/5 1/6 15/6 1/7 dès le crépuscule.
Magnitude – 3,9 – 3,9 – 3,9 – 3,9
Diam. apparent 12,1” 13,1” 14,2” 15,7”
Lever 6 h 21 6 h 45 7 h 15 7 h 53
Coucher 22 h 16 22 h 36 22 h 36 22 h 21
Intérêt

Mars Jupiter Saturne

1/6 1/7 1/6 1/7 1/6 1/7


MATIN NUIT NUIT NUIT MATIN NUIT

EST SUD SUD SUD EST SUD

1/6 1/7 1/6 1/7 1/6 1/7


Magnitude – 1,2 – 2,1 Magnitude – 2,3 – 2,2 Magnitude 0,1 0
Diam. apparent 15,3” 20,9” Diam. apparent 44,1” 41,4” Diam. apparent 18,2” 18,4”
Lever 22 h 39 22 h 03 Lever 17 h 27 15 h 19 Lever 21 h 40 19 h 34
Coucher 8 h 35 6 h 48 Coucher 3 h 26 1 h 22 Coucher 6 h 31 4 h 23
Intérêt Intérêt Intérêt

MARS devient l’astre immanquable de JUPITER est passée à l’opposition le SATURNE passe à l’opposition le 27 juin.
cette période, à l’approche de la grande 9 mai. Elle est donc idéalement située en Nous sommes donc dans la meilleure
opposition du 27 juillet (lire aussi p. 98). début de période et visible en plein milieu période de l’année pour l’observer au
Sa taille apparente dépasse celle de de la nuit. Elle est assez basse, car télescope. Profitez de l’ouverture
Saturne dans la seconde moitié de juin. présente dans la Balance. Les généreuse des anneaux inclinés de 30°.
La planète rouge montre donc observations d’amateurs obtenues depuis Il faut chercher à minimiser la turbulence
de nombreux détails au télescope. le sol sont utiles pour compléter les vues atmosphérique, car la planète reste basse
de la sonde spatiale Juno (voir : depuis nos latitudes.
www.missionjuno.swri.edu/junocam/).

CHAQUE MOIS, RETROUVEZ LES ÉPHÉMÉRIDES SUR


https://soundcloud.com/ciel-et-espace/sets/les-eph-m-rides
104 éphémérides

LE CIEL NOCTURNE
Ciel visible à la latitude de Clermont-Ferrand (45° 47’ N). Si vous habitez au nord de cette ville, l’Étoile polaire sera plus haut dans
le ciel et les étoiles de la partie sud de la voûte céleste seront plus proches de l’horizon (et inversement si vous habitez au sud).

carte valable le :

15 mai à 0 h TU
1 er juin à 23 h TU NORD
15 juin à 22 h TU E
PERSÉ

1 er juillet à 21 h TU Capella


Mirphak

O
N
CA
N

SSI
E

OP
ÉE

NX
LY

GA
SE

CÉPHÉE Polaris
OURSE
PETITE

R
CE
b he

N
Du

CA
SE E
UR D
Deneb

O AN
R
G

LIO IT
h
iot

N
T
Al
ON

PE
DRAG
CYGNE
Sadr

s
SE E

ulu
AS S D

OUEST
LYRE

Rég
Véga

CH IEN
EST

id
ka
HERC

CH

Al

N
M51 li

LIO
aro
rC Lune le 23/5
ULE
M57

Co
COURONNE

NI RE
M27

BORÉALE

CE
RÉ LU
M3
Altaïr

BÉ VE

BOUVIER
E

ola

E
CH

U
eb

TIQ
UR
DE

n
TE
De

LIP
UA
ÉC ÉQ
AIGLE Rasalhague Arcturus

SERPENT

ÉCU VIERGE
SO D
BIE E SERPENTAIRE
SKI Lune le 26/5

Lune le 1/6 Spica


Saik
BALANCE
Nunki Sabik
SO

Saturn
e Jupiter
SE

LÉGENDE SAG Pleine Lune le 29/5


IT TAIR
E Antarès
Amas ouvert
Kaus Australis
Amas globulaire SCORPION
Nébuleuse diffuse
Galaxie
ORION Constellation
Spica Étoile SUD
Planète
559 | 105

carte valable le :

1 er
juin à 1 h TU
15 juin à 0 h TU
NORD
1 er
juillet à 23 h TU
15 juillet à 22 h TU

LYNX

O
N
N
E

N A
DRO
M

LION
PETIT
ÈD

CA
E

SSI
OP

AN SE
DE
ÉE

G UR
M31

Polaris he

O
b
Du

R
OURSE
PETITE
Alpheratz

LION
CÉPHÉE
oth
Ali

S DE
E
CHASS
CHIEN
ON

i
DRAG

arol
M51

C
Deneb

Denebola
id a

Cor
Alk

DE BÉRÉNICE
CHEVELURE
CYGNE
PÉGASE

OUEST
EST

HER

IER
Sadr

RÉA E

Arcturus
UV
CUL

BO RONN
LE
Véga

BO
E
Neptune

M57
U
M3

CO
LYRE
M15

M27

Lune le 4/7

VIERGE
Al

Rasalhague Lune le 22/6


ta

SERPENT
ïr

ÉQ AIGL
UA E
TEU
R

Spica
CA
P RIC
OR
NE
SERPENTAIRE
CE

ÉCU
SOB DE
AN

Lune le 25/6 Jupiter


IESK Saik
L

I
BA

Mars Lune le 1/7


Pleine Lune le 28/6
SO

ÉCL Sabik
I PTIQ
SE

UE Nunki
Saturn Antarès
e
SCORPION
SAGITTAIRE
Kaus Australis

SUD

COMMENT 1 Éloignez-vous de toute 2 Le centre de la carte correspond 3 Si, par exemple, vous observez
source lumineuse. au zénith, le point situé au-dessus vers l’ouest, tenez la carte comme
UTILISER
Laissez vos yeux s’habituer de votre tête. Une constellation indiqué ci-contre, en plaçant le mot
CES CARTES
Cartes : © C&E

à l’obscurité pendant représentée à mi-distance du centre “ouest” vers le bas.


au moins 15 minutes. Pour lire et du bord de la carte est donc Les constellations dessinées
la carte sans être ébloui, utilisez à égale distance de l’horizon au-dessus de l’horizon ouest
de préférence une lampe rouge. et du zénith. vous font face sur le ciel.
106 éphémérides

itinéraire bis

CASSINI C’EST FINI :


À VOUS DE JOUER !
P
endant treize ans, la sonde Cassini a alors venues compléter ponctuellement latitude nord. Il a rapidement prévenu le
surveillé sans relâche l’atmosphère les données de Cassini. Ces besoins Planetary Virtual Observatory &
de Saturne. Malgré cette présence d’observation par des amateurs sont Laboratory (PVOL). Cette équipe de
assidue, les observations faites par désormais cruciaux. Depuis la fin de la l’université de Bilbao (Espagne),
des astronomes amateurs depuis le sol mission, le 15 septembre 2017, ils sont coordonnée par l’astronome Agustin
sont restées utiles. En effet, à quelques quasiment les seuls à surveiller les Sanchez Lavega, fait référence au niveau
reprises, le radiomètre de la sonde évolutions de l’atmosphère de la planète mondial. Elle a immédiatement donné
a détecté des orages alors qu’elle se géante. Ainsi le 29 mars, le Brésilien l’alerte à la communauté des amateurs afin
trouvait du côté nocturne de la planète. Maciel Bassani Sparrenberger a débusqué d’obtenir un maximum d’images du
Les images prises depuis la Terre sont sur Saturne une tache blanche par 65° de phénomène et suivre ainsi son évolution.

Le 1er avril, Damian
Peach a photographié
la tempête découverte
le 29 mars par un autre
amateur, Maciel Bassani
Sparrenberger. © D. Peach
559 | 107

Saturne connaît
régulièrement des 5 décembre 2010 2 janvier 2011 25 février 2011
tempêtes. Elles sont
d’amplitude variable et
peuvent parfois s’étendre
à toutes les longitudes,
comme ici en 2010.
La précédente tempête
généralisée remonte
à 1990. © Nasa

22 avril 2011 18 mai 2011 12 août 2011

Une période idéale est en fait assez simple : il suffit de faire figée. L’ASI 290, par exemple, est
Le moment est idéal pour suivre passer la lumière à travers un prisme particulièrement sensible dans le rouge et
Saturne, car elle passe à l’opposition produisant une dispersion inverse à celle l’infrarouge proche. Elle existe en version
le 27 juin. À cette date, elle est dans la de l’atmosphère. Ces accessoires nommés couleur et en version noir et blanc. La
direction opposée au Soleil. Un bémol correcteurs de réfraction existent sous les première, moins chère (moins de 400 €),
cependant, une telle opposition proche marques ZWO, ASH et Pierro Astro. Ils est très intéressante, car elle permet de
du solstice d’été est aussi synonyme d’une sont dotés de deux prismes actionnés par visualiser directement la réfraction
planète basse sur l’horizon, vue depuis des molettes afin d’adapter la correction à atmosphérique pour la corriger. Et surtout,
l’hémisphère Nord. Qu’à cela ne tienne. l’élévation de la planète. dans l’infrarouge, les filtres colorés placés
Les progrès des moyens d’observation Notez que la dispersion est d’autant plus devant les pixels (pour restituer la
permettent aujourd’hui de lutter au intense que la longueur d’onde de la couleur) tendent à devenir transparents.
mieux contre les effets indésirables de lumière est courte (vers le bleu). Si vous Elle se comporte alors presque comme
l’atmosphère, d’autant plus sensible n’avez pas cet accessoire, vous pouvez une caméra noir et blanc, on gagne donc
qu’un astre est proche de l’horizon. donc vous contenter d’observer dans en sensibilité et en résolution.
L’atmosphère agit à la manière d’un l’infrarouge. De surcroît, c’est un choix Pour réaliser vos prises de vues, plusieurs
prisme. Or, Saturne se trouve à environ judicieux, car la turbulence atmosphérique logiciels gratuits existent : Firecapture
20° de hauteur. Dans cette situation, sa est également plus faible dans ces pour l’enregistrement, Autostakkert! pour
lumière est dispersée verticalement sur longueurs d’onde que dans le visible. le traitement, et Registax pour
3 à 4” ! C’est énorme si l’on considère l’accentuation des détails. Une fois que les
qu’un télescope de 200 mm est capable Caméras performantes images sont traitées, ne manquez pas de
de résoudre des détails de 0,6”. Certes, Autre arme contre la turbulence : utiliser les partager avec la base de données de
il est possible d’utiliser des filtres, mais une caméra récente, car les gains en l’université de Bilbao (1). De plus en plus
même ainsi, la dispersion dans le bleu sensibilité et en bruit ont été fulgurants d’observations amateurs sont mentionnées
reste forte (plus de 2”). La solution ces dernières années. Les temps de pose dans des publications scientifiques.
adoptée par de nombreux amateurs sont réduits et la turbulence est mieux (1) http://pvol2.ehu.eus
108 Nouveautés

ASTROTRAC REVISITE
LA MONTURE DE VOYAGE
Les montures équatoriales de voyage sont bloc de déclinaison. Il est alors remplacé Ajoutons enfin que le système est Go-To,
à la mode, et Astrotrac a été parmi les par une rotule photo. En fait, le bloc de ce n’est pas le cas pour toutes les montures
premières à lancer cette tendance, il y a une déclinaison est identique au bloc d’ascension nomades. Un seul bémol, il s’agit d’un produit
dizaine d’années. Ce fabricant britannique droite, il peut donc lui aussi assurer le suivi haut de gamme avec son tarif de 2 400 livres
sort un nouveau modèle plus ambitieux des astres pour un appareil photo placé sur (environ 2 750 €).
encore : l’Astrotrac 360. “360”, comme sa une rotule photo. C’est très astucieux. On
capacité à suivre le mouvement des astres note que l’entraînement se fait par secteur Monture de voyage Astrotrac 360
dans le ciel sur 360°. C’est la première lisse pour éviter le jeu et gagner en précision. 2 400 £
évolution notable, car le premier modèle
n’autorisait un suivi que sur quelques heures.
La nouvelle monture est très modulaire.
Dans sa version complète, elle se présente
comme une mouture équatoriale allemande
et fait 5 kg. Elle peut supporter un poids de
10 kg, donc une lunette de 100 mm ou un
télescope de 200 mm. Si la charge est plus
modeste (un téléobjectif, par exemple), il
est possible d’alléger la configuration en se
passant du bloc de contrepoids. Si votre but
est de faire seulement de la photo avec un
objectif grand angle, vous pouvez alléger
encore plus l’ensemble, en vous passant du

LE RÊVE SUD-AMÉRICAIN
DeepSkyChile est une nouvelle startup mettre en place le projet. Il y a donc une Si vous êtes impatients, sachez qu’il existe
française dont le but est d’ouvrir un site petite prise de risque de la part des d’autres sites d’hébergement déjà actifs.
d’hébergement de télescopes au Chili. Ce premiers souscripteurs. En contrepartie, Le pionnier, SpaceObs, plus au nord, est
service permettra à des amateurs, ou le ils n’auront pas à payer plus les deux également tenu par un Français, Alain
plus souvent à des groupes d’amateurs premières années. Le tarif est de 8 640 $ Maury, mais il est proche de la saturation.
d’installer leurs équipements sous un ciel par an. Ce prix comprend la location du Obstech, lui, est dans la même région que
de grande qualité afin de le piloter à site, mais aussi la maintenance du matériel DeepSkyChile. Il propose un service
distance. Pour le moment, le projet est en cas de besoin. En raison de la distance, analogue, et le tarif est du même ordre
dans sa phase initiale : DeepSkyChile doit il est bien entendu difficile d’intervenir de grandeur. “Nous avons 25 télescopes
encore à acheter le terrain et construire lorsqu’un composant tombe en panne ou en fonctionnement et 32 sont confirmés
l’observatoire. “Nous avons prévu de nécessite une réinitialisation. Dans la d’ici décembre”, précise Vincent Suc,
commencer la construction en juillet pour forme, dix instruments seront installés son cofondateur, lui aussi français.
une mise en service en 2019”, indique sous un abri à toit ouvrant. Le site Pour un particulier, une telle aventure
Franck Jobard, cofondateur du projet. se trouve dans la région de La Serena, reste coûteuse, car les tarifs de location
L’offre de lancement est de 10 000 $, sous non loin des observatoires américains du et de maintenance viennent s’ajouter
la forme d’une levée de fonds afin de Cerro Tololo et du Cerro Pachon. à ceux d’un équipement complet pour
559 | 109

Rubrique réalisée par Jean-Luc Dauvergne

UNE NOUVELLE CAMÉRA


POLYVALENTE
La marque chinoise ZWO poursuit son à 84 % (c’est-à-dire qu’il peut transformer
expansion sur le marché des caméras. en électrons 84 % des photons incidents),
La dernière en date est l’ASI183 proposée avec un pic de sensibilité centré sur le
en quatre modèles : version couleur ou bleu et le vert. La sensibilité effective est
noir et blanc, chacune refroidie ou non. plus proche de 80 %, comme l’a montré
Les versions standards se destinent Christian Buil en raison du traitement
uniquement à l’observation planétaire, antireflet du hublot situé devant le capteur.
alors que les caméras refroidies peuvent Le bruit de lecture est lui aussi très bas.
en plus photographier des cibles du Il s’agit des incertitudes lors de la lecture
ciel profond avec de longs temps de pose. des valeurs sur le capteur. Elle se quantifie
Comme a son habitude, la marque est en électrons et elle est ici de seulement
agressive du côté des tarifs : le capteur 1,6 électron. Seul défaut de ce capteur : ses
de 13,2 x 8,8 mm, d’une résolution de petits pixels de 2,4 microns. Leur capacité
20 millions de pixels, est proposé à 735 € de charge totale est relativement faible
pour la version couleur standard et 860 € avec 15 000 électrons maximum. Dans la
La version refroidie de l’ASI 183
pour la version monochrome. Comptez pratique, la dynamique entre les hautes et (ci-dessus) est proposée en
1 110 € pour la caméra couleur refroidie les basses lumières est plus faible qu’avec caméra couleur ou en noir et
et 1 230 € pour la monochrome refroidie. des capteurs dotés de plus gros pixels. blanc. La version non refroidie est
assemblée dans une mécanique
On retrouve le même capteur dans de similaire, mais plus courte.
nombreux appareils photo compacts haut
de gamme chez Canon, Sony, Panasonic… Caméra ZWO ASI183
Autre atout : sa sensibilité est annoncée De 735 € à 1 230 € selon les versions

l’astrophotographie. Du coup, de plus de


plus de groupes d’amateurs se constituent Image de synthèse du futur observatoire DeepSkyChile. Deux abris
à toit ouvrant pourront héberger 20 télescopes.
pour mettre en commun du matériel et
partager les frais. C’est un choix judicieux,
le nombre de nuits claires au Chili étant si
élevé qu’il est difficile pour un seul individu
de traiter les images d’un instrument
exploité sur 100 % des nuits claires. Pour
un groupe de quatre ou cinq personnes,
l’aventure devient abordable.

http://deepskychile.com
http://www.obstech.net

Cette rubrique est réalisée d’après les données des fabricants. La responsabilité de Ciel & Espace n’est pas engagée si celles-ci se révélaient erronées.
110 Vous avez la parole

STÉPHANE ALIX
Passionné d’observation planétaire et s’occupe d’un club d’astronomie
depuis une douzaine d’années.

“J’AI TESTÉ LA NOUVELLE


LUNETTE TAKAHASHI FOA-60”

>
J’observe le ciel depuis quinze ans et j’ai Lunette Takahashi
eu plusieurs instruments. Mais j’ai un gros FOA-60
faible pour les images délivrées par les 1 702 €
lunettes. Depuis quelque temps, j’en
souhaitais une de petit diamètre et
polyvalente pour compléter mon matériel.
Au hasard d’une recherche sur Internet,
j’ai vu une discussion à propos d’une
nouvelle lunette : la FOA-60 Takahashi. Je
suis tombé littéralement sous le charme ;
elle rentrait complètement dans mon
cahier des charges.
Je connais la qualité des instruments de
cette marque japonaise. En effet, depuis
2014, j’ai utilisé plusieurs lunettes
Takahashi, d’abord la TSA-102 et la FC-
76DS. Je les ai revendues pour acheter
ensuite la Takahashi FSQ-85. Elle est
optimisée pour l’astrophotographie, mais
j’ai finalement surtout continué à faire
du visuel. C’est alors que j’ai choisi cette
FOA-60 pour disposer d’un instrument
de qualité, mais aussi léger que possible.
Il est vrai que 60 mm c’est peu, mais j’ai
toujours recherché la qualité des images
en visuel, au détriment d’un manque de
lumière. C’est une affaire de goût.
Ce qui compte, c’est qu’à l’issue de mes
premiers tests, cette lunette me donne
559 | 111

Rubrique réalisée par Jean-Luc Dauvergne

La photographie de la Lune a été d’étoiles comme M35, l’image optimale de 100 % (c’est-à-dire que 100 % de
obtenue au foyer de la lunette est également obtenue avec l’oculaire de l’énergie lumineuse est concentrée dans
Takahashi FOA-60, avec une caméra
vidéo DMK41. Elle résulte de la 12 mm. L’intérêt d’une lunette de petit la tache d’Airy théorique). L’accessoire
combinaison de 1 000 images. © S. Alix diamètre est de permettre de faire est donc utile aussi bien en observation
de l’observation visuelle à grand champ visuelle qu’en photo pour observer les
et à faible grossissement. C’est planètes, la Lune ou le Soleil.
particulièrement intéressant sur des Cette lunette s’adresse plutôt à des
entière satisfaction. Il est difficile de cibles étendues comme les Pléiades. personnes ayant déjà une bonne
traduire totalement le ressenti, mais j’ai Outre l’observation visuelle, j’ai habitude de l’observation, 60 mm reste
pu constater avec un oculaire Delos de commencé à faire des essais avec une petit, mais il y a un grand nombre d’objets
3,5 mm (151x) sur une étoile brillante que petite caméra CCD et un reflex, les à voir. Le prix est très élevé pour une
le chromatisme n’est pas perceptible. résultats sont à la hauteur de mes lunette de ce diamètre : 1 702 €, mais la
La focale relativement longue par attentes. Pour les grands capteurs, il faut haute qualité a un coût. C’est un
rapport au diamètre (f/8,8) permet de signaler qu’il est possible d’ajouter un complément parfait en deuxième
corriger ce défaut au mieux. Sous un ciel aplanisseur de champ réduisant un peu instrument, notamment pour les
de qualité moyenne, j’ai visé ensuite un la focale à 495 mm. nomades, ou tout simplement pour partir
classique du ciel d’hiver, la nébuleuse Mais la bonne correction des défauts en vacances sans trop s’encombrer.
d’Orion M42 avec un oculaire Hyperion de chromatisme incite à s’intéresser Cette lunette a des arguments aussi
de 21 mm (25x). Elle manquait un peu de aussi à l’observation planétaire. Dans ce pour séduire les amoureux de la marque.
contraste à ce grossissement-là. L’image domaine, il est possible d’ajouter un Elle complète astucieusement la gamme
s’est révélée bien meilleure avec un extendeur de 1,7x, qui permet aux côtés de l’autre lunette de 60 mm
oculaire Delos de 12 mm (44x). Le cœur d’augmenter la focale à 901 mm. de la marque : la FS-60. Celle-ci est plus
de la nébuleuse apparaît alors très riche, L’accessoire est très coûteux (677 €), ancienne, sa focale est plus courte et
de même que sa périphérie. Les quatre mais il permet donc d’avoir un du coup, la correction du chromatisme
étoiles centrales formant le fameux grossissement natif plus fort tout en n’est pas parfaite. Elle reste néanmoins
“Trapèze” sont très nettes, et quelques augmentant la qualité optique. En effet, la plus compacte de la marque et
autres étoiles apparaissent alentour le rapport de Strehl passe de 96 % à s’adresse surtout à un public
dans les voiles de gaz. Sur des amas 99 % ; un instrument parfait a un Strehl photographe, aimant le grand champ.
112 ouvert la nuit

Fabrice Millot
Cette photo circumpolaire a été prise dans le département de la Marne.
La composition est harmonieuse, avec la forme de l’éolienne rappelant
le mouvement des étoiles. Il est intéressant de souligner que l’image a été
obtenue avec un kit reflex-zoom d’entrée de gamme.
Objectif Canon 18-55 mm / Reflex Canon EOS 1000D / 60 poses de 30 s à
800 ISO et f/3,5
559 | 113

Rubrique réalisée par Jean-Luc Dauvergne

COUP
DE CŒUR

Jean-Marc François
La galaxie des Chiens de chasse M 51 fait partie des plus belles cibles du ciel
boréal. Il s’agit d’un couple de galaxies en interaction gravitationnelle. L’intérêt de
ce champ large est de montrer des extensions d’étoiles autour des galaxies liées à
leur interaction. Ces zones sont révélées en raison du très long temps de pose.
Lunette Télescope Service 102/700 mm / Caméra Moravian 8300 /
56 h à travers des filtres L, R, V et B
114 ouvert la nuit

Frédéric Vincent Thomas Lelu Olivier Bonnavaud


Ce panorama a été obtenu Dans la constellation du Lion se Les cratères Clavius et Moretus
lors d’un voyage organisé par niche l’un des plus beaux trios ont été photographiés à la
l’Association française de galaxies avec M66 (en bas à faveur de l’anticyclone polaire, le
d’astronomie. Il résulte de gauche), M65 (en bas à droite) et 24 février. Olivier a combiné
l’assemblage de sept photos et NGC3628 (en haut). Étant 1 000 images extraites de la
révèle bien l’arche formée par donné le très long temps de vidéo prise avec un temps de
l’ovale auroral. Il montre aussi pose cumulé, les prises de vues pose de 2 millisecondes. Un
qu’avec une bonne composition, individuelles ont été étalées filtre laissant passer l’infrarouge
il est possible de faire de belles entre janvier et décembre. à partir de 742 nm a été utilisé
photos d’aurores même lorsque Télescope Newton ASA 10” / pour réduire la turbulence.
l’activité n’est que moyenne. Caméra Moravian G2-4000 / Télescope Dobson ES 400 mm /
Objectif Samyang 14 mm / 13 h avec des filtres L, R, V et B Caméra vidéo QHY III 224C
Boîtier hybride Sony Alpha 7s /
5 s à 1 250 ISO
559 | 115
116 ouvert la nuit

Olivier Auguerre Jean-Paul Mission


La nébuleuse du Têtard, IC 410, est un bel objet de En profitant du déplacement aux États-Unis en août 2017
la constellation du Cocher. Très diffuse en observation pour l’éclipse totale de Soleil, Jean-Paul a saisi quelques
visuelle, elle se dévoile surtout en photo à long temps de paysages de nuit du Grand Ouest américain. Celle-ci a été
pose. Avec une taille apparente de 40’, IC 410 est plus prise sur le bord du lac Yellowstone, dans le Wyoming.
grande que la Lune sur la voûte céleste. L’image est À l’horizon, la couleur verte est due à la luminescence
visualisée en fausses couleurs. Elle a été obtenue avec des naturelle de l’atmosphère.
filtres étroits centrés sur la lumière émise par l’hydrogène, Zoom Canon 16-35 mm / Canon EOS 6D / 25 s à 8 000 ISO
le soufre et l’oxygène.
Télescope Newton 250/1 000 / Caméra Atik One /
6 h à travers des filtres OIII, HII et SII

Adressez-nous vos photos à : ouvertlanuit@cieletespace.fr


Merci de nous envoyer vos images à leur résolution maximale, de préférence dans un format JPEG peu compressé.
559 | 117
ENCADREZ L’UNIVERS
Retrouvez ces images et bien d’autres, avec
différentes propositions de format et de finition sur :

GALLERY ASTRO www.galleryastro.fr


www.photonightscapeawards.com

Les gagnants des Photo Nightscape Awards

GALLERY ASTRO
59/2 
Peacefull
desert nights
40 x 30 cm
34 €

59/1 - D
 ead Vlei 59/3 - T
 he storm is comming
45 x 30 cm : 35 € 60 x 30 cm : 42 €

GALLERY ASTRO
59/4 - T
 he little chapel 59/5 - M
 oonset at Belem Tower 59/6 - N
 othern lights like a smoke
40 x 40 cm : 39 € 64 x 36 cm : 50 € 45 x 30 cm : 35 €

59/7 - C
 ity artery in the moonlight 59/8 - L
 unar eclipse over Chongqing 59/9 - G
 eminid meteor shower over China
45 x 30 cm : 35 € 45 x 30 cm : 35 € 45 x 30 cm : 35 €

59/10 -  Downtown with Milkyway 59/11 -  Twenger Almsee 59/12 -  Castello di Santa Severa
45 x 30 cm : 35 € 45 x 30 cm : 35 € 64 x 36 cm : 50 €

118
Tirages photo et finitions sur mesure
Bon de commande (01 45 89 89 08)
effectués par le laboratoire professionnel N° Taille Prix
à la taille que vous souhaitez sans recadrage !

Les prix sont TTC frais de port compris.


1 seul format en finition simple.

Tarifs valables pour la France métropolitaine jusqu’au 31 décembre 2018


59/13 - S
 ynodic Curve 59/14 - S
 tar track in city
45 x 30 cm : 35 € 45 x 30 cm : 35 €

>
J’ai un bon Code Montant –
d’achat abonné

Total TTC
(frais de port inclus)

Cadre réservé à Ciel & Espace

ADRESSE DE LIVRAISON :
59/15 - T
 he renardo legacy 59/16 - O
 ut of the blue
45 x 30 cm : 35 € 45 x 30 cm : 35 € Nom
Prénom
Adresse
Code postal Ville
Tél.
E-mail

Je règle
par chèque
par CB n°
59/17 - C
 lear communication 59/18 - C
 onjonctions multiples Expiration Cryptogramme
40 x 30 cm : 34 € 45 x 30 cm : 35 €
(3 derniers chiffres du n° figurant au dos de la carte)

En application de l'article 27 de la loi du 06/01/1978, les informations


ci-dessus sont indispensables au traitement de votre commande Signature
et sont communiquées aux destinataires la traitant. Elles peuvent
donner lieu à l'exercice du droit d'accès et de rectification auprès
CEE559

de nos services. Vous pouvez vous opposer à ce que vos noms et


adresse soient cédés ultérieurement.

Bon à retourner avec son règlement par chèque


à l’ordre de l’AFA (Association française d’astronomie), à :
GALLERY ASTRO
AFA 17, rue Émile-Deutsch-de-la-Meurthe 75014 Paris
59/19 - Perséides sur les Pyrénées 59/20 - F
 umbled
40 x 30 cm : 34 € 45 x 30 cm : 35 €
http://www.galleryastro.fr
http://www.photonightscapeawards.com
550 | 119
INITIATIVES

LA PLAGE AUX ÉTOILES


FAIT SON GRAND RETOUR
À COLLIOURE
B
onne nouvelle pour les
habitués de la côte Vermeille,
où les Pyrénées plongent dans
la Méditerranée : après quatre ans
d’absence, le Festival de la plage
aux étoiles refait surface cet été dans
la pittoresque cité de Collioure, à
quelques dizaines de kilomètres de
Perpignan. Si le festival renaît, du
30 juillet au 5 août prochain (pendant
les Nuits des étoiles), c’est grâce à la
détermination de ses instigateurs,
Miguel Montargès, Mélody Sylvestre et
Pierre Fedou. Ces trois astrophysiciens
l’avaient monté en 2011 pour le plus
grand plaisir des amateurs du ciel de la
région catalane. Leur but était simple :
vulgariser l’astronomie et permettre
au grand public de jeter un coup d’œil
dans des télescopes. Sans même être
annoncé sur le programme de l’été de
la mairie, le festival accueille pourtant
une trentaine de personnes par jour
dès son lancement. Puis l’affluence n’a
cessé de grimper les années suivantes,
et la durée du festival s’allonge à
une semaine, avec des conférences,
des observations, une exposition…
“On devait trouver des astuces pour
faire face au monde : on a mis en place
des visites guidées à heure fixe pour
canaliser les gens. On n’arrivait même
pas à dire bonjour à tout le monde !” se
souvient Miguel Montargès.

120
Mais en mars 2014, le changement
de municipalité complexifie la mise
gérer eux-mêmes en vue d’un retour
du festival durant l’été 2018. La Formez-
en place du festival. “La nouvelle
équipe n’avait pas l’habitude de travailler
mairie de Collioure, le département
des Pyrénées-Orientales et la vous à
avec nous et beaucoup de choses
restaient en suspens, raconte Mélody
Société française d’astronomie et
d’astrophysique (SF2A) sont d’ailleurs l’astro à
Sylvestre. L’organisation était devenue
beaucoup plus éprouvante…” Cette
prêts à y contribuer. Un intérêt qui
n’a pas laissé insensibles les deux
Lille 1
année-là, l’affluence au festival ayant créateurs du Festival de la plage aux
Vous êtes détenteur d’un
drastiquement baissé, Miguel et étoiles, qui revient du 30 juillet au
baccalauréat scientifique
Mélody, sur le point de terminer leur 5 août, au centre culturel de Collioure.
thèse, jettent l’éponge ; le festival n’est L’exposition de l’observatoire de (ou équivalent) et vous
pas reconduit pour l’été 2015. Paris, “Une brève histoire de l’Univers”, aimeriez obtenir un diplôme
Après leur thèse, Miguel devient sera présentée cette année à l’occasion universitaire en astronomie ?
postdoctorant à Grenoble et Mélody à du festival, avec trois conférences : L’université de Lille 1 propose,
Bristol, en Angleterre. Mais lorsqu’ils “François Arago, un savant généreux” à partir de septembre
reviennent à Collioure, nombreux par James Lequeux, astronome émérite 2018, des cours du soir à
sont ceux qui leur demandent à l’observatoire de Paris (vendredi destination des étudiants,
s’ils comptent relancer le festival 3 août à 18 h) ; “Un peu de lumière salariés, retraités ou simples
prochainement. Un de leurs anciens sur la matière noire de l’Univers” par
passionnés d’astronomie.
bénévoles au festival, Jean-Pierre José, Françoise Combes, astrophysicienne
Le cursus “L’Univers et
un professeur de mathématiques à et professeur au Collège de France
la retraite, les a même “pratiquement (samedi 4 août à 18 h) ; “Nous
sa mesure” mêle à la fois
manipulés”, s’amuse Miguel : sommes tous des poussières d’étoiles” des cours fondamentaux
“L’été dernier, il a organisé une conférence par Éric Lagadec, astronome à et des cours pratiques :
d’astronomie et nous y a conviés. À la l’observatoire de la Côte d’Azur mécanique céleste,
fin, il nous a carrément invités à répondre (dimanche 5 août à 18 h). techniques d’observation,
aux questions du public. En fait, il nous a Des séances d’observation au télescope histoire de l’astronomie…
montré qu’il y avait de la demande !” suivront les conférences, assurées par Ceux-ci seront assurés tous
En automne 2017, Miguel le club Terre-Univers. les jeudis, de 17 h à 20 h, par
Montargès et Mélody Sylvestre Clément Plantureux
les enseignants-chercheurs
décident alors de fonder une
de l’université de Lille 1, de
association pour obtenir des Toutes les informations sur :
l’observatoire de Lille, mais
subventions, leur permettant de tout https://www.astrocollioure.fr
aussi par des intervenants de
l’observatoire de Paris.
Conférences Pour plus d’informations,
et séances
d’observation sont consultez : http://formation-
au programme continue.univ-lille.fr/
du festival de
Collioure cet été.
© M. Montarges /
Secrétariat formation
Illustration : S. Cnudde continue de Lille 1 :
sophie.ramos@niv-lille.fr
Secrétariat de l’observatoire
de Lille : marie-noelle.
peinte@univ-lille.fr

559 | 121
122 DU CÔTÉ DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE D’ASTRONOMIE

Petite Ourse : les enfants


s’épanouissent avec l’astro !
Promouvoir l’astronomie et sensibiliser d’approfondir leurs connaissances en astronomie est
les jeunes à l’observation et à la compréhension des souvent exprimé à l’avenir. Et bon nombre d’entre
sciences de l’Univers, tel est le projet développé eux sont d’autant plus attirés par les veillées
depuis 2013 par l’Association française d’astronomie nocturnes de fin d’atelier, destinées à l’observation
(AFA) en collaboration avec la Fédération nationale et à la manipulation des instruments.
des Francas, au travers du programme Sidéral. D’après les animateurs, l’esprit de coopération entre
Et grâce aux nombreux ateliers proposés, l’objectif les enfants est clairement observé lors des ateliers,
Prochains stages est atteint ; plus de 10 300 enfants de 8 à 12 ans, notamment durant la manipulation des outils
sur les 25 000 sensibilisés par le programme, ont d’observation. En effet, la Petite Ourse n’est pas
Petite Ourse reçu leur Petite Ourse. destinée à favoriser la compétition entre les
Du 9 au 10 juillet à Suivant le rapport d’enquête délivré en février participants, mais bel et bien de promouvoir
Ris-Orangis (91) dernier et permettant d’évaluer l’impact des ateliers l’entraide et la mise en commun des apprentissages.
Planète Sciences
Petite Ourse auprès des enfants, les bénéfices d’un Preuve en est que, même pour les enfants plus
Du 9 au 11 juillet à tel programme sont multiples. Non seulement les “difficiles” ou rencontrant des problèmes dans leur
Martigny-les- enfants motivés en amont des stages le restent par scolarité, ces ateliers leur ont permis de se canaliser
Gerbonvaux (88)
la suite, mais aussi, et pour ceux qui n’ont pas eu le et de concentrer leur attention sur les activités
Club Ludisky
choix de leur inscription aux ateliers, le souhait proposées. La pédagogie du projet Petite Ourse
Du 11 au 12 juillet à
Vaulx-en-Velin (69)
Club d’astronomie de
Lyon Ampère
Du 16 au 19 juillet à
Cuisery (71)
Centre Eden
Du 16 au 18 juillet à
Helfaut (62)
Planétarium de
la Coupole

Diversifier les approches


et les supports pour
mener les jeunes vers une
pratique autonome de
l’astronomie, en maintenant
un haut rapport au concret
et au “vrai” ciel.
© R. Padilla/Planète Mars-
observatoire Hubert
et S. Morelle/centre Eden
559 | 123

rce : 3 jours de
conférences
Les jumelles sont
les premiers
astronomiques
instruments
pour une bonne Les Rencontres du ciel et de l’espace (RCE)
découverte du ciel
© Domaine de l’étoile reviennent pour une 11e édition, les
1er, 2 et 3 novembre 2018 à la Cité des
sciences et de l’industrie de Paris, qui en est
partenaire, comme Airbus qui la parraine.
Plus de trente conférences seront
proposées durant ces trois journées ! Et
repose avant tout sur le respect des rythmes
d’apprentissage, mais aussi, et surtout sur le plaisir certaines sont d’ores et déjà connues, parmi
d’apprendre au travers du jeu. En ce sens,
lesquelles : “L’étoffe de nos rêves et de
les enfants sont d’autant plus ouverts à l’acquisition
de nouvelles compétences. l’Univers”, par l’astrophysicien David Elbaz
Durant les ateliers Petite Ourse, les enfants sont
et le neurobiologiste Alain Destexhe,
ainsi amenés à reconnaître les constellations ou à
faire la distinction entre les planètes, le Soleil et la une conférence sur la sonde américaine
Lune, dont les différentes phases leur sont décrites.
“Parker Solar Probe”, par Milan Maksimovic,
Le phénomène du vent solaire leur est aussi
expliqué, notamment au travers des aurores “Trous noirs et gravitation quantique”
boréales, de même que la gravitation, la distinction
par Aurélien Barrau, “Origines de l’Univers
entre les lunettes astronomiques et les télescopes
ainsi que leur manipulation… Et c’est essentiellement avec Planck et Euclide” par Hervé Dole,
grâce aux jeux mis en place par les animateurs que
“Le système planétaire Trappist-1 :
le souhait d’apprendre s’est fait le plus ressentir de la
part des enfants. Des casse-têtes permettant de une porte vers l’étude d’exoplanètes
distinguer les planètes du Système solaire, des
potentiellement habitables” par
chasses au trésor, grâce à l’utilisation de boussoles,
et la création de cartes du ciel sont parmi les Michaël Gillon… Seront bien sûr présents
activités que les enfants ont préférées, d’après le
Hubert Reeves et bien d’autres, et du côté
rapport évaluatif. À noter que, du côté des
animateurs aussi, le programme Petite Ourse a des pratiques et techniques, on parle
permis l’amélioration de leurs propres méthodes
déjà de Jean-Claude Merlin, Christian Buil,
d’animation, notamment sur le développement de
leur capacité de vulgarisation et l’enrichissement Thierry Legault, etc.
de leurs compétences pédagogiques.
Toutes les informations sur :
La réussite d’un tel programme auprès des 8-12 ans
conforte l’idée d’ouvrir les ateliers à un public www.afastronomie.fr
plus large. En effet, l’AFA et ses écoles d’astronomie
ont le projet, durant l’année 2018, de proposer aux
6-8 ans des ateliers “Ourson”, ainsi qu’aux 12-15 ans
des ateliers “Grande Ourse”.
124 DU CÔTÉ DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE D’ASTRONOMIE

Nos prochains
rendez-vous Baïkonour : récit
Stage 1re étoile ★
MAI
d’un voyage réussi
le 18 à Mauroux (32) L’Association française d’astronomie a récemment
le 19 à Paris (75), Vaulx-en-Velin (69),
Mauroux (32), Valbonne (06) (suivie organisé un voyage pour observer le lancement du vol
d’une 2e étoile le 20) habité Soyouz MKC 55/56 à la base de lancement de
le 26 à Paris (75), Dijon (21)
Et un stage immersion 1re-2e étoile le 21 Baïkonour, au Kazakhstan, le 21 mars. Le cosmonaute russe
à Moydans (05) Oleg Artemyev et les astronautes américains Andrew
JUIN Feustel et Richard R. Arnold ont décollé à 23 h 44, heure
le 15 à Mauroux (32) locale, pour rejoindre la station spatiale internationale.
le 16 à Paris (75), Vaulx-en-Velin (69),
Le groupe a été accueilli le lundi 19 mars au matin par
Poitiers (86), Mauroux (32)
le 17 à Moydans (05) la guide, Kamila, dès leur arrivée à l’aéroport d’Almaty,
le 23 à Paris (75) au sud-est du pays. Le surlendemain, après avoir pris un
JUILLET nouvel avion pour Kyzylorda, puis la route sur 250 km,
le 7 à Mauroux (32), Ris-Orangis (91) il arrive au cosmodrome de Baïkonour. Les participants
et Rouvroy-les-Merles (60)
visitent alors le musée Gagarine et découvrent la navette
le 8 à Moydans (05)
les 9 et 14 à Mauroux (32) soviétique Bourane. Puis, le soir même, ils rencontrent les
Et un stage immersion 1re-2e étoiles
trois astronautes prêts à prendre place dans la fusée.
le 15 à Moydans (05)
“Nous sommes installés tout près du pas de tir avec nos
Stage 2e étoile ★★
jumelles et nos appareils photo sur trépied, décrit Patrick
JUIN
Pelletier, un des voyageurs. L’allumage est précis à la seconde
le 2 à Buthiers (77) et Vandœuvre-lès-
Nancy (54) près : les flammes des boosters s’allongent, la fumée recouvre
le 23 à Moydans (05) la plateforme de tir, la fusée s’élève et prend de la vitesse.
Du 8 au 10 à Neuvy-sur-Barangeon (18)
(en trois jours-2 nuits comprenant un Le bruit devient sec et assourdissant, la fusée est déjà très
rappel 1re étoile le premier soir) haute dans le ciel étoilé : pari réussi pour ce voyage AFA.
Et un stage d’immersion 1re, 2e et
3e étoiles le 14 à Moydans (05) Nous sommes tous encore sous l’émotion. Quel spectacle !”

À NOTER
SUR VOS AGENDAS
Éclipse totale de Lune le 27 juillet
Nuits des étoiles les 3, 4 et 5 août
Rencontres photographiques de Carcans
(33) du 12 au 16 septembre
Festival des 2 infinis du 11 au 13 octobre
Rencontres du ciel et de l’espace
du 1er au 3 novembre

Le groupe de l’AFA a assisté au décollage d’Andrew Feustel, d’Oleg Artemyev et de


Richard Arnold (de g. à d.) pour la station internationale. © D. Launay et P. Pelletier
559 | 125

Les voyages
de l’AFA
L’AFA propose à ses adhérents
des voyages aussi exotiques
qu’astronomiques. Pour les amoureux
des étoiles, voici nos prochaines dates.

Mongolie
du 17 au 28 août
2 485 € (12 jours)

© J. Prelle
Hawaï
du 1er au 13
septembre

© L. Alan/Nasa
5 440 € (13 jours)

Prochaine occasion d’admirer un “Soleil noir” : l’éclipse totale du 2 juillet 2019 au Chili.
Un grand rendez-vous astronomique qui met le pays en effervescence. © P. Pelletier Éthiopie, Dallol
4 au 15 octobre

© S. Chermette
2 juillet 2019 : 4 300 € ( 12 jours)

une éclipse sur Kazakhstan


du 12 au 19

© B. Ingalls/Nasa
novembre

l’Amérique latine 4 150 € (8 jours)

Islande

© J.-L. Dauvergne/C&E
L’engouement suscité par la dernière éclipse aux États-Unis en 2017
a mis en effervescence le Chili. La prochaine éclipse totale du 2 juillet 2019 passera du 3 au 11
dans la vallée de l’Elqui, là où sont installés les observatoires de La Silla et de décembre
cerro Tololo, pour ensuite achever sa course en Argentine. 1 850 € (9 jours)
Depuis plus près d’un an, nos équipes se sont mobilisées afin de pouvoir faire vivre
cette nouvelle rencontre céleste à nos adhérents globe-trotters. Inflation des prix,
réservation hôtelière impossible, exigences de déposit prohibitif, il semble que la
fièvre de l’éclipse ait pris la plupart des organisations chiliennes… Les Argentins ne Programmes détaillés et inscriptions sur
sont pas complètement en reste, mais sont plus raisonnables. Il faut dire que la www.afastronomie.fr
bande de territoire couverte par l’éclipse n’est que d’un peu plus de 1 000 km Ces voyages sont proposés par l’Association
contre la largeur du continent nord-américain en 2017 ! Bref, il n’y aura que peu française d’astronomie, membre de l’Union
d’associations VTF, immatriculée au registre
d’élus, à moins que la fièvre retombe quand les opérateurs touristiques locaux des opérateurs de voyages et de séjours
auront compris que les organisateurs de voyage “Éclipse” ne se contentent pas de n° IM013100049. Garantie financière UNAT
FMS, RCP Generali.
faire qu’une seule demande de cotation ! L’AFA avec son agence VTF propose
quatre voyages — deux chiliens, deux argentins — et fera partir une centaine de
chanceux en ce début d’été 2019. Les programmes sont en ligne et en vente. Il reste
encore de la place au moment où nous mettons en page cette information.
À consulter sur : www.afastronomie.fr/nos-voyages-astronomiques
AGENDA

PAIX EN ANTARCTIQUE JOYEUX ANNIVERSAIRE NIGHTSCAPADES À LOURDES


Au collège Jules Valéri, à Nice, BRETON ! La première édition du festival
l’astrophysicienne Merieme Chadid En 2018, le planétarium de Nightscapades se tiendra à Lourdes et
tient une conférence sur Paix, Bretagne fête ses 30 ans : autant dans les vallées des Gaves du 31 mai
le premier programme polaire d’années durant lesquelles ses au 3 juin. Son thème : “la rencontre”.
d’observation robotisée depuis visiteurs quittent le sol terrestre pour Photographes, écrivains, musiciens
l’Antarctique, lancé avec succès en découvrir à 360° l’immensité de la et autres artistes y sont attendus
2007. Contre vents et marées, Paix voûte étoilée. Le 19 mai, une soirée pour présenter leur vision de la
et son équipe explorent le ciel austral gratuite est organisée pour le public, nuit. Au programme notamment :
ans des conditions extrêmes, en avec un spectacle audiovisuel sous la remise du prix de la 5e édition des
sondant l’intérieur stellaire grâce le dôme du planétarium, un “son PNA (lire p. 66), un Concert sous les
à des mesures photométriques et lumière” en extérieur et un feu étoiles de la Compagnie des musiques
en continu et sans interruption à d’artifice ! De nombreux événements télescopiques T60 au château fort
chaque nuit polaire. Un projet qui viendront ensuite jalonner cette de Lourdes, des ateliers photo à
témoigne d’une nouvelle technologie année : une exposition sur l’histoire Cauterets, un concert-projection
d’instrumentation polaire et des planétariums, un rendez-vous Lightspeed Concert, organisé par
de sa faisabilité en milieu hostile. autour de l’éclipse de la Lune du Benoît Reeves, au palais des congrès
L’entrée pour la conférence est 27 juillet, ou encore une séance de Lourdes…
gratuite (pièce d’identité requise). commémorative de l’expédition
Apollo 8 en décembre. Lourdes (65) – Du 31 mai au 3 juin
Nice (06) – 18 mai, 18 h 30 www.chasseursdenuits.eu
Collège Jules Valéri Pleumeur-Bodou (22) – 19 mai
Avenue Saint-Lambert Planétarium, Parc du Radôme
https://planetarium-valeri.jimdo.com http://planetarium-bretagne.fr
© Planétarium de Bretagne

MEYLAN (38) MARSEILLE (13) LA COUYÈRE (35) SAINT-ÉTIENNE-LES-ORGUES (04)


L’ensemble vocal Atout Chœur Conférence sur “La découverte Rendez-vous au Centre Le 2 juin, venez observer au
et le Groupe d’astronomie du d’anneaux autour de deux petits d’astronomie de La Couyère, près télescope Jupiter et les objets du
Dauphiné invitent le public à une corps du Système solaire” par Bruno de Janzé, pour une soirée dédiée ciel profond de printemps. Merci
soirée “Au chœur de la nuit”, où Sicardy, de l’observatoire de Paris. à l’observation de la Lune, de d’annoncer votre venue par mail
les chants alterneront avec la Les planètes ne sont pas les seules à Jupiter et de bien d’autres ou SMS. Prévoyez des vêtements
découverte de la voûte céleste. posséder des anneaux : Chariclo et merveilles du ciel de printemps. très chauds (altitude 1 600 m), et si
23 mai, 21 h Hauméa en possèdent aussi… 25 et 26 mai possible une lampe de poche.
07 68 57 78 11 25 mai, 20 h 30 https://www.astro-rennes.com 2 juin
http://astrosurf.com/gad 5 € 06 20 12 41 82
04 13 55 21 55 agau@wanadoo.fr
http://andromede.id.st http://www.astrosurf.com/saml

126
EXPLORATIONS PORTES OUVERTES À RENCONTRES
NOCTAMBULES L’OBSERVATOIRE PRO-AMATEURS
Au cours d’une veillée aux étoiles, Cette manifestation bisannuelle Début juillet, la SAF (Société
le public est convié à découvrir la permet aux petits et aux grands astronomique de France) propose
vie nocturne, le 3 juin à Nantes, de découvrir l’astronomie. Deux un atelier sur les collaborations
dans le parc du Grand Blottereau. parcours sont proposés : un parcours entre astronomes amateurs et
Le crépuscule et la nuit sont des famille avec des contes, des fouilles professionnels. Ce sera l’occasion
moments propices à l’activité des paléontologiques ou encore une de revenir sur les derniers travaux
chauves-souris et de certains insectes. course d’orientation, ainsi qu’un réalisés et les résultats obtenus
Dès 21 h, accompagné de naturalistes parcours adulte avec des conférences, dans de tels cadres de partenariat.
et équipé d’outils d’observation, tout un café-débat ou encore des ateliers Les projets qui pourraient être
un chacun découvrira ces animaux sur les mirages de l’Univers. Moment lancés seront également discutés,
dans leurs activités quotidiennes et incontournable du week-end : le ainsi que les besoins et les moyens
tentera de repérer et d’identifier leurs samedi soir avec une conférence à réunir pour ces projets, et les
cris ! Les animateurs du planétarium en plein air, une découverte des éléments nouveaux entrant dans
et de la Société d’astronomie de constellations, du théâtre et surtout le paysage, comme l’impact des
Nantes, eux, feront découvrir la l’observation des astres ! Jupiter, données Gaia. Alors, venez à
voûte céleste à l’aide de lunettes et de Saturne, Venus et la Lune seront Bordeaux prendre part à de telles
télescopes. présents dans le ciel ce soir-là. collaborations scientifiques !
L’inscription est gratuite !
Nantes (44) – 3 juin Saint-Genis-Laval (69) – Les 23 et 24 juin
Parc du Grand Blottereau Observatoire de Lyon, avenue Charles-André Bordeaux (33) – Du 3 au 6 juillet
Boulevard Auguste-Peneau https://observatoire.univ-lyon1.fr Antenne Pey Berland de l’université de Bordeaux
www.nantes.fr/le-planetarium Place Pey-Berland
http://2018.sf2a.eu
© Observatoire de Lyon/F. Gobet

© Nguyenhuuthanh

SAINT-JULIEN-CHAPTEUIL (43) SUTRIEU (01) SAUTRON (44) SERBANNES (03)


Le 9 juin, le club Orion vous ouvre L’observatoire de la Lèbe vous Venez observer le Soleil avec Les 7es Rencontres des
les portes de son observatoire. invite à une découverte du ciel le club Sautron Astronomie ! observateurs solaires de
Vous pourrez participer, avec dans un télescope de 610 mm. Des ateliers pour les enfants sont Serbannes vous offrent la
les adhérents, à une observation Une “évasion galactique” également prévus, ainsi qu’une possibilité de tester, de comparer
à l’aide des instruments du club. personnalisée est mise en place exposition “Le Soleil, comment et de vous informer sur les
Pensez à vous vêtir chaudement, en cas de mauvais temps. ça marche ?”. matériels disponibles en France
l’observatoire est à 950 m 16 juin, 22 h 45 17 juin pour observer le ciel et le Soleil.
d’altitude. Adulte : 13 € - Enfant : 10 € http://sautronastronomie.fr 23 et 24 juin
9 juin 04 79 87 67 31 5 €
http://www.orion43.fr http://www.astroval-observatoire.fr 06 77 78 97 45
http://www.soleilactivites.fr

559 | 127
LIRE, VOIR

ESSAI VULGARISATION

UNE HISTOIRE DE COMÈTES


ODE À LA NUIT
LE PUBLIC
LE PUBLIC L e b o n n ive a u d e
Cette initiation poétique à l’astronomie s’adresse vulgarisation de ce livre
avant tout aux néophytes. le met à la portée de
tout curieux d’astrono-
EN RÉSUMÉ mie, sans connaissances
L’astrophysicien vietnamo-américain Trinh Xuan prérequises.
Thuan emmène son lecteur dans une découverte
nocturne à l’observatoire du Mauna Kea, à Hawaï. Le
EN RÉSUMÉ
déroulé de sa nuit est prétexte à raconter le ciel. Entre
Les comètes nous intriguent depuis
autres exposés : la rotation de la Terre au moment du crépuscule, la forma-
l’Antiquité. Les auteures retracent l’his-
tion de notre satellite et son rôle crucial pour la vie sur Terre quand le crois-
toire de l’observation et de l’étude de
sant de Lune devient visible, les corps du Système solaire quand le chapelet
ces corps si particuliers, dont la nature
des planètes se lève, le paradoxe de la nuit noire quand des milliers d’étoiles
exacte n’est vraiment connue que depuis
scintillent, puis les galaxies, la naissance et l’évolution de l’Univers quand il
quelques décennies. Ces deux cher-
braque le puissant télescope vers l’infini.
cheuses ont participé à Rosetta, qui
s’est achevée le 30 septembre 2016, et
NOTRE AVIS
finissent en toute logique sur cette belle
C’est d’abord un récit touchant. Jadis, quand il vivait au Vietnam
mission spatiale autour de la comète
durant la guerre, l’auteur détestait la nuit, annonciatrice de tragédies.
Churyumov-Gerasimenko.
Aujourd’hui, il entretient un lien presque charnel avec elle. “J’aime la nuit
avec passion. Je l’aime comme on aime son pays ou sa maîtresse, d’un amour
instinctif, profond, invincible”, emprunte-t-il à Maupassant en préambule. NOTRE AVIS
Tout au long de l’ouvrage, Trinh Xuan Thuan n’aura de cesse d’ailleurs L’ouvrage est agréable à lire et son fil
de convoquer écrivains, poètes et artistes qui ont célébré la nuit. Ici et là, conducteur chronologique semble assez
entre un passage sur les comètes, le pendule de Foucault ou l’expansion de naturel dans la mesure où l’étude des
l’Univers, il y a une citation de Joachim du Bellay, de Bashung, de Rainer comètes a régulièrement ponctué l’his-
Maria Rilke, la reproduction d’un tableau de Munch, de Magritte ou du toire des sciences. Et, même si les données
Douanier Rousseau. Ce mariage entre vulgarisation et poésie est fort réussi. de la mission Rosetta sont en cours de
Notamment l’alternance jour-nuit, “un des événements les plus émouvants qui traitement, L’exploration cométaire offre
soient”, les marées “qui renversent les châteaux de sable des enfants”, le para- déjà une première vision d’ensemble de
doxe de la nuit noire sont expliqués joliment et avec grande clarté. l’enseignement scientifique à en tirer.
Comme dans chacun de ses ouvrages, l’auteur saupoudre dans ses lignes JLD
une pincée de métaphysique. Pour lui, notre condition de poussières d’étoiles
fait écho à la sagesse bouddhiste selon laquelle les phénomènes et les objets
sont en transformation et en interaction constante. Un livre pour s’instruire,
rêver et méditer. À noter : Une nuit vient de recevoir le prix Ciel & Espace du
livre d’astronomie 2018 (https://bit.ly/2EFxewV/).
EM
L’EXPLORATION COMÉTAIRE / Janet Borg
et Anny-Chantal Levasseur-Regourd

UNE NUIT / Trinh Xuan Thuan Éditions Nouveau Monde / 230 p. / 19,90 € /

Éditions L’iconoclaste / 250 p. / 24,95 € /

128
À éviter  Pourquoi pas Bien Excellent !

BANDE DESSINÉE VULGARISATION

SI GAGARINE AVAIT DÉPRIMÉ ET L’INCONCEVABLE DEVINT


LE PUBLIC COMPRÉHENSIBLE
Bien qu’accessible à tous, cette BD LE PUBLIC
sera plus appréciée d’un public plutôt Bien que le big bang ne soit pas le sujet
connaisseur du contexte des premiers le plus simple à traiter, ce livre est toute-
vols humains dans l’espace. fois d’une bonne clarté. L’ouvrage est
destiné à quiconque souhaiterait parcou-
EN RÉSUMÉ rir l’histoire et les grandes théories de
Au début des années 1960, l’URSS a l’origine de l’Univers.
réussi à envoyer un homme dans l’espace à bord d’un vais-
seau Vostok. Mais dans cette histoire parallèle, le héros de EN RÉSUMÉ
l’Union soviétique n’est pas Youri Gagarine. Il s’agit du Le big bang pour les nuls traite autant des principes scien-
major Akim Smirnov qui, après avoir contemplé la Terre tifiques qui aident à penser le big bang, comme la relati-
depuis l’orbite, fait face à quelques problèmes psycholo- vité générale d’Einstein, que de l’histoire et des découvertes
giques. Au point qu’il n’est pas en état de revoler. Pour le successives qui ont permis l’émergence de ces principes. Après
remettre en selle, les responsables soviétiques s’engagent avoir posé les bases des connaissances cosmologiques (le
dans la voie pour le moins originale qui consiste à faire venir temps, l’espace, la matière, l’énergie…), l’auteure décrit les
un spécialiste américain… premières secondes, heures, années de notre Univers, de l’infi-
niment petit à l’infiniment grand… afin de mieux comprendre
NOTRE AVIS l’Univers actuel, et d’imaginer son évolution future.
L’argument de ce récit est inattendu. La situation engen-
drée par la confrontation d’un Américain et des dirigeants NOTRE AVIS
du programme spatial soviétique n’est pas dépourvue d’in- Complet, l’ouvrage de plus de 400 pages n’est pas destiné à
térêt. Toutes les peurs ressenties des deux côtés pendant la être lu d’une traite, mais plutôt à être parcouru de chapitre en
guerre froide pimentent une intrigue toute psychologique, chapitre, de notion en notion, à la manière d’une encyclopédie.
qui cependant manque de souffle. Pour les assoiffés de savoirs scientifiques, la série des “Nuls” est
PH à connaître. Et cet ouvrage ne déroge pas à la règle.
CP

D’EN HAUT, LA TERRE EST SI BELLE / Toni Bruno LE BIG BANG POUR LES NULS / Blandine Pluchet
Éditions Glénat / 210 p. / 20 € / First Éditions / 420 p. / 22,95 € /

NOS JOURNALISTES PUBLIENT

EXOPLANÈTES
Texte de David Fossé, peintures de Manchu / Éditions Belin / 160 p. / 26 €

À quoi ressemblent les rédacteur en chef adjoint de ouvrage prospectif rigoureux


exoplanètes, ces mondes détec- Ciel & Espace, et Manchu, dessi- mais aussi artistique pour explo-
tés autour d’autres étoiles que nateur de nombreuses couver- rer par la pensée les paysages
le Soleil ? Les astronomes ne tures de romans de SF (mais exotiques de ces mondes qui
peuvent que l’imaginer à partir aussi, de Ciel & Espace), offrent peuplent la Galaxie.
des informations récoltées par une image plausible de ces PH
leurs télescopes. David Fossé, planètes encore invisibles. Un

559 | 129
REGARD

© Anton Balazh/Nasa
La Terre, L ’artiste, c’est bien connu, n’a de limites que son
imagination. Et le graphiste russe Anton Balazh,
celles de bathymétrie pour la profondeur des océans ;
les dessins des côtes et les niveaux de la mer à proxi-
dans qui vit à Saint-Pétersbourg, les a toutes bousculées mité ; les cartes des satellites radars. Puis, muni d’un
dans sa quête de représentation d’une Terre idéalisée. modèle numérique de Terre virtuelle, il soulève les
l’idéal Amateur de photographies satellites, l’illustrateur a chaînes de montagnes, souffle les nuages et la pollu-
réalisé de vraies fausses vues de notre planète dans tion, colore les forêts, les déserts et les océans, allume
l’objectif d’en souligner les reliefs et de rendre compte les lumières des villes ou éclaire d’un coup de Lune
de l’emprise humaine sur la nature. Toutes les données artificiel les zones d’ombres sur la planète. Le résul-
de base de ce travail sont réelles. L’illustrateur, qui tat est une Terre idéalisée, unique en son genre. Sans
aime travailler avec des programmes 3D, utilise les conteste, un travail d’artiste perché !
fichiers des catalogues d’images de la Nasa. Il y ajoute Alain Cirou

130
.

Centres d'intérêt liés