Vous êtes sur la page 1sur 2

Div Yezh Lannuon

14 rue du muguet
22300 Lannion

divyezh.lannuon@gmail.com

Lannion, le 21 mai 2018

Monsieur le Maire,

Nous avons pris note que vous ne pouviez nous recevoir le mercredi 30 mai, ayant
d'autres obligations. Malheureusement, la date du 6 juin nous paraît trop tardive et nous
préférons, par conséquent, vous exposer nos interrogations par courrier.

L'école publique Saint-Roch devrait perdre en septembre prochain un poste. Les


enfants seront alors dans certaines classes jusqu'à 29, en cours double. Vous comprenez
qu'en tant que parents d'élèves, nous nous alarmions d'une telle suppression et que nous
fassions notre possible pour récupérer ce poste. C'est pourquoi nous menons, depuis
plusieurs mois, diverses actions pour inciter l'Inspection académique à revoir sa
répartition.

En novembre 2017, lorsque nous avons appris, par l'intermédiaire de Div Yezh
Breizh qu'une classe bilingue pourrait ouvrir à Lannion, nous nous sommes sincèrement
réjouis. Même si nous n'avons pas été invités par la Mairie, nous sommes venus à la
première grande réunion de novembre, grâce à l'intercession de Div Yezh Breizh. Nous
pensons avoir fait preuve de coopération, en proposant aux enseignantes de Pen Ar Ru
de venir discuter avec les parents et en invitant l'école de Pen Ar Ru au fest deiz de
février, afin de découvrir la filière bilingue publique. Malheureusement, nous n'avons alors
reçu qu'une réponse hostile des enseignantes et des parents d'élèves qui nous ont alors
assuré que "cette classe n'ouvrira[it]" pas.

En mars 2018, nous avons profité des Portes Ouvertes de Saint Roch pour
proposer à nouveau notre aide à Pen Ar Ru, en tenant simultanément une permanence
dans leur école et dans la nôtre. La directrice a, à nouveau, refusé. N'ayant jamais été
tenus informés de l'avancée de ce projet par la Mairie ou par L'office du breton, nous nous
sommes concentrés sur l'école Saint Roch et sur le maintien du poste.

Depuis mi-mars, nous avons alors assisté, stupéfaits, à la mise en place d'une
communication massive, pour ne pas dire invasive, en faveur de l'ouverture d'une classe
bilingue à Pen Ar Ru : des articles quasi hebdomadaires dans la presse locale et dans le
journal de la ville annonçant l'ouverture de la filière bilingue à Pen Ar Ru avec 5 élèves,
des permanences organisées par l'Office du breton, sans communication aux différents
partenaires, la mise en place d'une sectorisation (à nouveau sans communication officielle
à Div Yezh Breizh, Div Yezh Lannuon ou l'école), la présence d'une page très ambiguë sur
le site de la ville, des affichages sur les panneaux de la ville, etc.

Nous avons en effet appris que la sectorisation était effective lorsque des parents
de l'école nous ont rapporté que les services de la mairie leur demandaient une double
dérogation pour inscrire leur cadette à Saint Roch.
Quant au site de la ville, la page consacrée à l'enseignement bilingue public passe
complètement sous silence l'existence de Saint Roch. Des parents néophites se
renseignant sur l'enseignement bilingue public peuvent tout à fait croire, en lisant cette
page, que la filière bilingue commence à Lannion avec l'ouverture à Pen ar Ru. D'ailleurs,
le bulletin d'inscription disponible pour l'enseignement bilingue, ne propose que Pen Ar
Ru !

Enfin, l'ensemble des parents de l'école ont été consternés d'apprendre qu'outre
cette communication inégalitaire au profit de Pen Ar Ru, les services de la ville avaient
appelé au moins une famille, ayant un enfant en TPS à Saint Roch, pour les encourager à
l'inscrire, à la rentrée, à Pen Ar Ru, sans tenir compte de l'intérêt de l'enfant devant
changer d'école ou de celui de l'école qui doit perdre un poste !

Bien que nous soutenions l'extension de cette filière, qui jusqu'à présent, partout en
Bretagne, avait toujours été faite sous l'impulsion de Div Yezh, à partir d'une demande des
parents, nous ne voulons pas que le choix exclusivement politique d'ouverture de Pen Ar
Ru se fasse au détriment de nos enfants (24 à 29 enfants en cours double d'un côté, 5
élèves de l'autre, sur une même commune). Le choix de supprimer un poste de la part de
l'Inspection académque et la prise de position excessive en faveur de Pen Ar Ru de la part
de la mairie nous semblent incompréhensibles et totalement inégalitaires. La Mairie
souhaite certes redynamiser l'école de Pen Ar Ru qu subit la concurrence du privé et des
villes adjacentes, mais l'école Saint Roch, contrairement à ce que son nom laisse déjà
supposer, est aussi une école publique de la ville et aurait vraiment eu besoin du soutien
de ses élus cette année !

Fin avril, nous avons à nouveau rencontré Mme Rouxel pour aborder le maintien du
poste de Saint Roch. Nous lui avons aussi expliqué notre mécontentement face à
l'inégalité de traitement de la Ville, ce qui l'a fortement surprise.

Il est maintenant trop tard pour rééquilibrer les positions de la Mairie, cette année.
Nous souhaitions toutefois vous exposer notre colère et connaître votre point de vue
concernant cette communication "en force", qui demeure incompréhensible voire
inadmissible pour les parents de l'école.

Nous vous remercions, Monsieur le Maire, pour l'attention portée à ce courrier et


vous prions d'agréer, l'expression de notre profond respect.

Le bureau de Div Yezh Lannuon