Vous êtes sur la page 1sur 14

RAPPORT DE SORTIE

Entreprise : SOMATRA – GET

Réalisée par :Litimi Oussama


Encadré Par : Mme Ben Amor Hajer

2016-2017
Sommaire

1) Introduction

2) Classification des ponts

3) les différents constituants des ponts et les procèdes généraux des


constructions

Conclusion
1) Introduction
 La réalisation d’un réseau moderne de transport ferroviaire urbain, dans le grand
Tunis, s’insère dans le cadre des choix stratégiques relatifs au développement d’un
système de transport collectif performant
 Mon visite s’est déroulé sur le chantier de la CH486 « R.F.R » à Malacine où j’ai
observé certaines tâches comme le ferraillage des voussoirs et les procèdes généraux de
construction des voussoirs
 Un pont à voussoirs est un pont composé d’une juxtaposition de voussoirs
(éléments préfabriqués en béton précontraint constituant un tablier de pont) rendus
cohérents par un système de câbles en acier mis sous tension
 Un pont comporte généralement quatre catégories d’éléments : les fondations, les
appuis, le tablier, et les équipements
2) Classification du pont :
 Pont rail (car on a des aciers en attente pour les rails
 Béton précontraint car on a des gaine pour l’enfilage des torons dès la
précontraint
 Pont biais, et pont courbe
 Passage supérieur.
 Pont fixe.
 Pont tubulaire à caisson simple d’après la superstructure
 Pont à travées indépendantes car on a deux lignes d’appui sur le même appui
Ponts à voussoirs préfabriquées
3) Les différents constituants d’un pont et les procèdes généraux des
constructions :
 La fondation

Généralement les ouvrages d’art fondé sur deux types de la fondation :

 Fondation profonde(Pieux) : est un élément de construction en béton armé


permettant de fonder un ouvrage. Ils sont utilisés lorsque le terrain ne peut pas
supporter superficiellement les contraintes dues à la masse de l'ouvrage
 Semelles est un ouvrage d'infrastructure, en béton armé, qui reprend les charges d’une
pile et les transmet aux pieux et les pieux au sol
 Des colonnes (section circulaire) : éléments courts, de faible section -. Chaque
élément comporte un point d’appui ou bien les éléments sont reliés en tête par un
chevêtre sur lequel repose les points d’appui du tablier.

Figure 1: (Colonne + chevêtre) en vue

 Les appareils d’appui : utilise est un appareil spéciale: qui est compose d’un
appareil d’appui en élastomère frette et deux tôle métallique mince place sur
bossages supérieur et inferieur, l’appareil d’appui sont rôle est d’assurer la
liaison entre le voussoir et les appuis, et ils ont pour fonction de transmettre les
efforts entre un élément et son support tout en autorisant certains degrés de
liberté
Figure 2 appareil d'appui + les baossages

 les aciers en attente de chevêtre c’est une cage d’armature ancres et serres
entre eux par des cadre et des étriers, sont réalisé pour permettre les voussoirs
de faire un mouvement relatif longitudinale et transversale des voussoirs et
d’éviter les risque de séisme
Figure 3: acier en attente (dé séismique)

4) Fabrication du voussoir sur chantier :


Le tablier en voussoir classes en de type selon le ferraillage :

- armé et précontraint par des câbles filants entre les deux abouts dans le sens
longitudinal et transversale dans les voussoirs qui est placées au niveau des appuis
- armé transversalement et précontraint par des câbles filants entre les deux abouts
dans le sens longitudinal pour les autres voussoirs

Aussi on peut classer les voussoirs à plusieurs types selon le dimensionnement :

-VCT : voussoir courante travées

-VCV : voussoir courante variable

-VSP : voussoir sur pile

-VCP : voussoir courante

Son utilisation et dépend de l’emplacement des voussoirs sur la vue en plan des ponts (au
milieu de travée ou sur pile….)
 Préparation de la cage d’armature des voussoirs

Figure 4: ferraillage des voussoirs

 Les déplacements des cages d’armature dans le moule métallique a l’aide d’une grue
et l’interpolation de la gaine de la précontrainte et le tuyau d’injection

Figure 5: déplacement des cages d'armature par l'élanceur


Figure 6: cages d'armature dans la moule

 Mise en place de la conduite


- La mise en place d’une gaine (ou conduite de précontrainte) sont rôle est d’assurer la

protection des torons (armature dès la précontrainte),


- Le tracé des tubes de précontrainte au milieu des voussoirs se raccorde suivant un
alignement droit, et aux extrémités du voussoir sur la vue transversale la gaine se
raccorde vers le bas durant le travers mais au niveau des appuis des tabliers (colonne
et culée), on remonte un peu les gaines, de manière à prendre la direction de la courbe
de moment fléchissant

 Coulage de béton

Le coulage du béton se fait à l’aide du camion toupie

La fabrication du béton se fait par un centrale a béton implante sur chantier

Figure 7: coulage du béton


 Déplacement des voussoirs

Apres avoir le durcissement du béton le voussoir prendre sa caractéristique mécanique


(résistance optimale), puis le déplace chaque voussoir par la grue ou par l’élanceur sur
chenilles dans la zone de stockage

Figure 8 : lies les voussoirs par le crochet de l'élanceur

Figure 9: zone de stockage des voussoirs

Déplace les voussoirs par ordre sur la plateforme des ponts pour assure la bonne démarche
des travaux

Figure 10: voussoir place par ordre


Ensuite à l’aide du mécanisme d’élancement (élanceur supérieur) les voussoirs sont
construire comme suite :

- Maintenir les pieds de l’élanceur entre deux appuis successifs

Figure 11: Elanceur articule sur deux chevêtres

Fixe les voussoirs sur les torons d’élévation de l’élanceur par un dispositif de serrage

Figure 12: élévation des voussoirs par les torons


- Serrer provisoirement les voussoirs entre eux par un système de serrage (barre HA
et la tête d’ancrage) : c’est le précontraint provisoire qui est pour rôle de serre les
voussoirs par une grande force d’adhérence

Le serrage du précontraint provisoire est assuré par un compresseur Hydraulique

Avant avoir le serrage des voussoirs, on faire le coulage en colle époxyde)

Figure 13: serrage latérale Figure 14: serrage au milieu de voussoir

Figure 15: Tète d'ancrage Figure 16: compresseur

Figure 17: principe de collage aux colles


 Apres l’enfilage des torons sur la gaine on faire la mise en tension des armatures par
un vérin hydraulique

Il s’agit d’un précontraint par post-tension

 On a deux types d’ancrage

Soit actif-actif (la mise en tension se fait par les deux extrémités)

Soit actif-passif (la mise en tension se fait par une seule cote)

Figure 18: vérins pour la mise en tension

Figure 19: tète d'ancrage + acier dé sismique

Figure 20: tète d'ancrage extrême


Conclusion :
Je pense que cette visite est une occasion pour développer ma connaissance dans
le domaine des travaux public

Ainsi typiquement j'ai plus apprécié les travaux de réalisation d’un pont
tubulaire, pour leur côté technique

De plus de connaitre les procèdes généraux de construction et leur difficulté