Vous êtes sur la page 1sur 35

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU

DTR
Document
Technique
Réglementaire

Régles de pose des


canalisations en
plastique destinées aux
projets d’alimentation
en eau potable

• Polyéthylène (PE)
• Polychlorure de vinyle non plastifié (PVC - U)
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Préambule
Le présent DTR intitulé « Régles de pose des
canalisations en plastique destinées aux projets
d’alimentation en eau potable» a pour objet de
déinir les conditions d’exécution des travaux relatifs
à la distribution d’eau potable au niveau des réseaux
primaire et secondaire. Il ixe aussi les conditions de
contrôle et les modalités de réception des éléments
mis en œuvre.
Le présent document n’indique pas les règles de
conception des installations, ni les règles de calcul
pour le dimensionnement des canalisations.

ISBN : 978-9961-9950-0-6
Dépot légal : 1878-2010
4 5
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N°31


11 Joumada Ethania 1429 15 juin 2008

MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU M. KHABER Djaffar : Ingénieur au CTC – Centre


MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU
Document Technique Réglementaire M. CHENIKA Chafik : Directeur Technique STPM
CHIALI
Arrêté du 5 Rabie Aouel 1429 correspondant au 13
ORGANISME NATIONAL DE CONTROLE TECHNQUE M. HOUARI Kamel Eddine : Directeur Marketing
mars 2008 portant approbation du document technique
DE LA CONSTRUCTION HYDRAULIQUE STPM CHIALI
réglementaire relatif aux règles de pose de canalisation
M. AYOUNI Abdel Illah : Responsable Contrôle
en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau
COMPOSITION DU GROUPE TECHNIQUE SPECIALISE Qualité TUBEX
potable.
M. BOUHOUCHE Saïd : Secrétaire Général
---
«Travaux d’exécution des canalisations plastiques de l’Association des Fabricants des Tubes en
Le ministre des ressources en eau,
pour l’alimentation en eau potable avec pression» Plastiques
Vu le décret n°86-213 du 19 aout 1986 portant création
M. MADI Djahid : Direction de l’Hydraulique de la
d’une commission technique permanente pour le contrôle
Président du Groupe : M. TERRA Messaoud : Wilaya de Tipaza (DHW)
technique de la construction ;
Directeur de l’A.E.P. au M.R.E M. MELHAMI Abderrahmane : Direction de
Vu le décret présidentiel n°07-173 du 18 Joumada El Oula
Vice Président du Groupe : l’Hydraulique de la Wilaya de Tipaza (DHW)
1428 correspondant au 4 juin 2007 portant nomination des
M. MOUSTIRI Abdelatif : Sous-Directeur de l’A.E.P. M. BOUABACHE Younes : Institut Algérien de
membres du Gouvernement ;
au M.R.E Normalisation (IANOR)
Arrête :
M. KALACHE Djamel : Institut de Mécanique des
Article 1er. - Conformément aux dispositions de l’article 2
Rapporteurs Fluides (USTHB)
du décret n° 86-213 du 19 août 1986, susvisé, est approuvé
M. BENBADER Aziouez : D.E.D.S. / SONELGAZ
le document technique réglementaire D.T.R intitulé « règles
M. CHATRI Mustapha : Ingénieur au C.T.H. M. GHEBBI Ahmed : Entreprise Nationale de
techniques de pose de canalisation en plastique destinées aux
M. MATARI Mohamed : Consultant au C.T.H. l’Industrie Pétrochimique (ENIP)
projets d’alimentation en eau potable » annexé à l’original
Melle ACHOUR Farida : Ingénieur au CNERIB M. BENMOUFFOK Houcine : Direction de
du présent arrêté.
l’Hydraulique de Boumerdès (DHW)
Le présent document technique réglementaire concerne les
Membres M. TEMMAR Adam : E.N.HYD
pratiques, modalités et conditions de pose des canalisations
M. AGGOUN Rachid : TUBOPLAST
; les produits concernés demeurent soumis, le cas échéant,
M. ABBACI Lyazid : Chef de Service O.N.I.D. (ex M. BOUZIANI Ahmed Chouki : TUBOPLAST
aux normes et/ou règlements techniques élaborés et adoptés
A.G.I.D.) M. BENHADDAD : Office National de l’Assainissement
conformément à la réglementation en vigueur.
Mme BELHANECHE Naïma : Professeur à l’Ecole (O.N.A.)
Art. 2 - Le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre,, les
Nationale Polytechnique-El Harrach M. ZOUAI Fethi : Algérienne Des Eaux (A.D.E.)
entreprises de réalisation, les organismes de contrôle
Melle SEFRAOUI A.S. : Entreprise KANAGHAZ M. HELLAL Mohamed Yacine : Entreprise Hydro -
technique et d’expertise sont tenus de respecter les
M. YAICI Lahbib : Entreprise KANAGHAZ Aménagement
dispositions du document technique réglementaire suscité.
M. LALIAM Mustapha : Directeur d’Agence CTC - Melle CHAIEB Sabrina : Ingénieur au M.R.E. /
Art. 3 - La direction chargée de la documentation et des
Centre D.A.E.P.
archives est chargée de la publication et de la diffusion du
document technique réglementaire, objet du présent arrêté.
Art. 4 - Le présent arrêté sera publié au Journal Officiel
de la République algérienne démocratique et populaire.
Fait à Alger, le 5 Rabie El Aouel 1429 correspondant au 13
mars 2008.

Abdelmalek SELLAL
6 7
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

SOMMAIRE

1 TITRE 1

PRESCRIPTIONS GENERALES RELATIVES AUX CANALISATIONS PLASTIQUES ( PE ET PVC-U )


2 TITRE 2

TRAVAUX D’EXECUTION DES CANALISATIONS PLASTIQUES EN POLYETHYLENE PE

Chapitre 1 - Champ d’application 14 Chapitre 1 - Qualité des fournitures 22


1.1- OBJET 14 1.1- QUALITE DES TUBES ET RACCORDS 22
1.2.- DOMAINE D’APPLICATION 14 1.1.1- Matière de base de fabrication des tubes 22
1.3.- MARQUAGE DES TUBES PLASTIQUES 14 1.1.2- Composition de la matière de repérage des tubes 22
1.4- CONSISTANCE DES TRAVAUX 15 1.2.- SPECIFICATIONS RELATIVES AUX TUBES 22
1.2.1- Couleur 22
Chapitre 2 - Définitions et symboles 16 1.2.2- Aspect visuel 22
2.1- CANALISATIONS - DEFINITIONS 16 1.2.3- Dimensions des tubes 22
2.1.1- Eléments constitutifs des canalisations 16 1.2.4- Résistance et contraintes admissibles 23
2.1.2- Tube 16 1.2.5- Détimbrage en fonction de la température 23
2.1.3- Raccord 16
2.2- DIMENSIONS DES ELEMENTS DE CANALISATIONS 16 Chapitre 2 - Conditionnement, transport et stockage 24
2.2.1- Dimensions nominales 16 2.1- REGLES GENERALES 24
2.2.2- Diamètres 16 2.2- TRANSPORT ET MANUTENTION 25
2.2.2.1- Diamètre nominal ( dn ) 16 2.2.1- Tubes conditionnés en barres droites 25
2.2.2.2- Diamètre extérieur moyen ( dem ) 16 2.2.2- Tubes conditionnés en couronnes 25
2.2.3- Ovalisation 17 2.2.3- Tubes conditionnés en tourets 25
2.2.4- Epaisseurs 17 2.3- STOCKAGE DES TUBES 26
2.2.4.1- Epaisseur nominale de paroi ( en ) 17 2.3.1- Stockage en dépôt 26
2.2.4.2- Epaisseur moyenne de paroi ( em ) 17 2.3.2- Stockage sur chantier 26
2.3- SERIE DE TUBES 17
2.4- RAPPORT DIMENSIONNEL STANDARD (RDS) 17 Chapitre 3 - Prescriptions relatives à la mise en œuvre des canalisations 26
2.5- RELATION ENTRE LA SERIE DE TUBES (S) ET LE RDS 17 3.1- REGLES GENERALES 26
2.6- DEFINITIONS RELATIVES AUX PRESSIONS DANS LES CANALISATIONS 18 3.2- TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE 27
2.6.1- Pression nominale (PN) 18 3.2.1- Types d’assemblage 27
2.6.2- Pression maximale de service (PMS) 18 3.2.2- Electrosoudage 27
2.6.3- Pression d’épreuve (PE) 18 3.2.3- Soudage bout à bout 28
2.6.4- Pression d’essai 18 3.2.4- Assemblages mécaniques 28
2.7- TEMPERATURE MAXIMALE DE SERVICE (TMS) 18 3.3- EXECUTION DES ASSEMBLAGES 29
2.8- DEFINITIONS RELATIVES AUX CARACTERISTIQUES MECANIQUES DE LA MATIERE 18 3.4- POSE DES TUYAUX EN TRANCHEE 29
2.8.1- Résistance minimale requise (RMR) 18 3.5- POSE DES CANALISATIONS EN AERIEN 30
2.8.2- Contrainte admissible 19 3.6- REPERAGE DES CANALISATIONS 30

8 9
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

SOMMAIRE
Chapitre 4 - Essais de mise en service des canalisations 31 Chapitre 3 - Prescriptions relatives à la mise en œuvre des canalisations 48
4.1- GENERALITES 31 3.1- REGLES GENERALES 48
4.2- PREPARATION DE L’ESSAI 31 3.2- TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE 48
4.3- MISE EN EAU 32 3.2.1- Types d’assemblage 48
4.4- MISE EN PRESSION 32 3.2.2- Assemblages à bague en caoutchouc 48
4.5- MODALITES DES EPREUVES 32 3.2.3- Assemblages collés 50
4.5.1- Exécution de l’essai 32 3.2.4- Assemblages par accessoires mécaniques 50
4.5.2- Interprétation des résultats 33 3.3- EXECUTION DES ASSEMBLAGES 50
4.6- PROCES - VERBAL 33 3.4- POSE DES CANALISATIONS EN TRANCHEE 51
3.5- POSE DES CANALISATIONS EN AERIEN 52
CANALISATIONS EN POLYETHYLENE ( PE ) 3.6- REPERAGE DES CANALISATIONS 52

ANNEXE N°1 34 Chapitre 4 - Essais de mise en service des canalisations 53


TABLEAU N°1 - Diamètre extérieur et ovalisation 35 4.1- GENERALITES 53
TABLEAU N°2 - Epaisseurs de paroi 36 4.2- PREPARATION DE L’ESSAI 53
TABLEAU N°3 - Mode de conditionnement des tubes 38 4.3- MISE EN EAU 54

3
TABLEAU N°4 - Dimensions de l’emboîture électrosoudable 39 4.4- MISE EN PRESSION 54
4.5- MODALITES DES EPREUVES 55
TITRE 3 4.5.1- Exécution de l’essai 55
4.5.2- Interprétation des résultats 55
TRAVAUX D’EXECUTION DES CANALISATIONS EN POLYCHLORURE DE VINYLE NON PLASTIFIE PVC - U 4.6- PROCES - VERBAL 56

Chapitre 1 - Qualité des fournitures 42 CANALISATIONS EN POLYCHLORURE DE VINYLE (PVC - U )


1.1- QUALITE DE LA MATIERE DES CANALISATIONS ET RACCORDS 42
1.2- SPECIFICATIONS RELATIVES AUX TUBES 42 ANNEXE N°2 57
1.2.1- Couleur 42 TABLEAU N°1 - Diamètres extérieurs nominaux et tolérances 58
1.2.2- Aspect visuel 42 TABLEAU N°2 - Epaisseurs nominales de paroi 59
1.2.3- Dimensions des tubes 42 TABLEAU N°3 - Tolérances sur l’épaisseur de paroi 60
1.2.3.1- Diamètres extérieurs nominaux 42 TABLEAU N°4 - Dimensions des emboîtures à coller 61
1.2.3.2- Epaisseurs de paroi et tolérances 42 TABLEAU N°5 - Dimensions des emboîtures pour assemblage à bague d’étanchéité 62
1.2.3.3- Longueur nominale des tubes 42
1.2.4 Dimensions des tubes à emboîtures 43 CANALISATIONS EN POLYETHYLENE ( PE ) ET POLYCHLORURE DE VINYLE (PVC - U )
1.2.4.1 Emboîtures à coller 43
1.2.4.2 Emboîtures pour assemblages du type à bague d’étanchéité 44 ANNEXE N°3 63
1.3- CLASSIFICATION ET CHOIX DES TUBES 45 POSE DES CANALISATIONS EN TRANCHEE - (Figures 9 et 10) 63
1.4- DETIMBRAGE EN FONCTION DE LA TEMPERATURE 46

Chapitre 2 - Conditionnement, transport et stockage 47


2.1- REGLES GENERALES 47
2.2- TRANSPORT ET STOCKAGE 47

10 11
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Titre 1

PRESCRIPTIONS GENERALES RELATIVES AUX


CANALISATIONS PLASTIQUES (PE ET PVC-U)

12 13
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Le mode de marquage est indiqué à la figure 1 ci - après :


Chapitre 1

1
Champ d’application FIGURE 1 : Marquage du tube

1.1- OBJET
Le présent document technique réglementaire (DTR ) a pour objet de :
XXX ** PE 100 EAU POTABLE PN 16 315x28,6 SDR 11 XXX XXX X
- définir les règles d’exécution des canalisations plastiques en polyéthylène
(PE) et polychlorure de vinyle non plastifié (PVC - U) en pression destinées aux Dimensions Date de
réseaux et branchements d’eau potable. du tube fabrication
Sigle du Désignation Pression (diamètre X Série (année et N° du lot de Origine
fabricant Monogramme du tube Application Nominale épaisseur) SDR quinzaine) fabrication première
- fixer les conditions de contrôle de leur mise en œuvre et de leur réception
par les Maîtres d’ouvrage.
1.4- CONSISTANCE DES TRAVAUX
1.2- DOMAINE D’APPLICATION Les travaux de mise en œuvre des canalisations plastiques en polyéthylène
Le présent DTR s’applique exclusivement aux réseaux publics d’alimentation (PE) et polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U) destinés aux réseaux
en eau potable en pression y compris les branchements. d’adduction et de distribution d’eau potable en pression portent en général
sur la pose des tubes et raccords y compris les éléments nécessaires à la
1.3- MARQUAGE DES TUBES PLASTIQUES confection des joints.
Les tubes plastiques en polyéthylène ( PE ) et en polychlorure de vinyle non
plastifié (PVC - U) destinés aux réseaux publics d’eau potable devront porter Ces travaux doivent être définis et décrits dans les cahiers des charges
de façon apparente et indélébile en continu le long du tube, à des intervalles élaborés par les Maîtres d’Ouvrage.
de un (1) mètre les indications minimales suivantes :

- la désignation commerciale et/ou le sigle du fabricant ;


- la matière constitutive de base et sa désignation ;
- l’origine de la matière première ;
- la mention (eau potable) suivie de la pression nominale PN ;
- les dimensions nominales : diamètre extérieur nominal x épaisseur nominale ;
- la série SDR (ex : SDR 11) ;
- la date de fabrication ;
- le numéro du lot de fabrication .

14 15
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

2.2.3- Ovalisation
Chapitre 2
L’ovalisation d’un tube est la différence entre le diamètre extérieur maximal

1
Définitions et symboles d’un tube et son diamètre extérieur minimal, les deux diamètres étant
mesurés dans la même section droite du tube. Elle s’exprime en millimètres.
2.1- CANALISATIONS - DEFINITIONS
2.2.4- EPAISSEURS
2.1.1- Eléments constitutifs des canalisations
Un tronçon de canalisation est généralement constitué de tubes reliés entre 2.2.4.1- Epaisseur nominale de paroi (en)
eux par des raccords qui assurent la continuité de la canalisation. L’épaisseur nominale de la paroi d’un composant est un nombre pratique
exprimé en millimètres, égal à l’épaisseur minimale de paroi admissible en un
2.1.2- Tube point quelconque.
Un tube est un élément de forme cylindrique ouvert à ses deux extrémités.
Il constitue la partie courante d’une canalisation. 2.2.4.2- Epaisseur moyenne de paroi (em)
L’épaisseur moyenne de paroi d’un composant est la moyenne arithmétique,
2.1.3- Raccord exprimée en millimètres, d’un certain nombre de mesures de l’épaisseur
Un raccord est un élément isolé d’une canalisation permettant d’assurer la de paroi dans la même section droite, régulièrement espacées le long de la
jonction entre deux ou plusieurs tronçons de canalisations. circonférence.

Il peut comporter des parties destinées à modifier la direction et/ou la section 2.3- SERIE DE TUBES
d’une canalisation. La série de tubes est un nombre sans dimensions utilisé pour désigner les
tubes. Elle s’exprime par la formule suivante :
2.2- DIMENSIONS DES ELEMENTS DE CANALISATIONS dn - en
S = ------------
2.2.1- Dimensions nominales 2en
Les dimensions nominales sont des numéros utilisés pour désigner les
éléments de canalisations. 2.4- RAPPORT DIMENSIONNEL STANDARD (RDS)
Pour une matière et une pression nominale données, le rapport du diamètre
Ces dimensions qui sont données en chiffres ronds correspondent d’un tube par son épaisseur est constant.
approximativement aux cotes de fabrication exprimées en millimètres. Cette constante est appelée « rapport dimensionnel standard « et par
abréviation « RDS «
2.2.2- Diamètres dn
2.2.2.1- Diamètre nominal (dn) RDS = --------
Le diamètre nominal d’un tube ou du bout mâle d’un raccord est la valeur en
mesurée de son diamètre extérieur moyen, exprimée en millimètres. (en anglais ce terme est désigné par SDR : Standard dimension ratio)

2.2.2.2- Diamètre extérieur moyen (dem) 2.5- RELATION ENTRE LA SERIE DE TUBES (S) ET LE RDS
Le diamètre extérieur moyen d’un tube ou du bout mâle d’un raccord est La relation entre la série de tubes (S) et le rapport dimensionnel standard
la valeur de la mesure de la circonférence externe du tube ou du bout mâle (RDS) est donnée par la formule suivante :
du raccord dans une section droite quelconque, divisée par pi ( pi = 3,142 ) RDS - 1
arrondi au 0,1 mm le plus proche. S = ---------------
2

16 17
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

2.6- DEFINITIONS RELATIVES AUX PRESSIONS DANS LES CANALISATIONS La valeur minimale de la contrainte circonférentielle que doit supporter le
tube sans se rompre s’appelle la résistance minimale requise (RMR).

1
2.6.1- Pression nominale (PN)
La pression nominale d’un élément de canalisation s’exprime par un numéro ( en anglais ce terme est désigné par MRS : Minimum Required Strength)
de référence qui indique l’aptitude de cet élément, transportant une eau à
une température de 20°C, à résister à une pression intérieure donnée. 2.8.2- Contrainte admissible
La contrainte admissible ( σ ) à la rupture d’un tube est obtenue en divisant
Elle correspond à la valeur de la pression d’eau intérieure que doit supporter sa résistance minimale requise ( RMR ) par un coefficient de sécurité désigné
la canalisation sans défaillance et avec une sécurité convenable pendant 50 par (C). Ce coefficient dont la valeur est supérieure à 1 est appelé également
ans. coefficient global de service.

2.6.2- Pression maximale de service (PMS) RMR


La pression maximale de service ( PMS ) est la valeur maximale de la pression D’où : σ = --------- ( σ et RMR sont exprimés en MPa )
interne de l’eau, permise dans la canalisation en utilisation continue. Elle est C
exprimée en bars.
La contrainte admissible ( σ ) qui est aussi appelée contrainte hydrostatique à
Cette pression prend en compte les caractéristiques physiques et mécaniques long terme est définie comme étant la limite inférieure de confiance estimée
des composants d’un système de canalisations. à 97,5 % de la contrainte qui peut provoquer la rupture d’éprouvette à 50 ans,
à la température de 20°C.
2.6.3- Pression d’épreuve (PE)
La pression d’épreuve d’un élément de canalisation est la pression à laquelle
il doit résister pendant un temps donné et à une température fixée, pour le
déclarer apte à remplir un service déterminé.

2.6.4- Pression d’essai


La pression d’essai d’un élément de canalisation est la pression exercée à
l’intérieur d’une canalisation, et dont la valeur ne permet pas la réutilisation
de l’échantillon éprouvé.

2.7- TEMPERATURE MAXIMALE DE SERVICE (TMS)


La température maximale de service (TMS) est la température maximale
autorisée de l’eau transportée par la canalisation.

2.8- DEFINITIONS RELATIVES AUX CARACTERISTIQUES MECANIQUES


DE LA MATIERE

2.8.1- Résistance minimale requise ( RMR )


Lorsqu’un tube est soumis à une pression intérieure, il se développe dans
sa paroi un système de contraintes dont la plus importante est la contrainte
circonférentielle.

18 19
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Titre 2

TRAVAUX D’EXECUTION DES


CANALISATIONS PLASTIQUES EN
POLYETHYLENE - PE

20 21
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Les épaisseurs des parois des tubes sont liées aux diamètres des tubes et
Chapitre 1
à leur pression nominale; leurs valeurs sont indiquées dans le tableau N°2

2
Qualité des fournitures (annexe N°1).

1.1- QUALITE DES TUBES ET RACCORDS 1.1.4- Résistance et contraintes admissibles


1.1.1- Matière de base de fabrication des tubes Les résistances minimales et les contraintes admissibles des tubes en
La matière de base utilisée pour la fabrication des tubes en polyéthylène polyéthylène sont fixées dans le tableau ci - dessous en fonction du type de
ne doit être composée que de résine polymère et d’additifs nécessaires au résine utilisée pour leur fabrication.
process de fabrication et d’emploi des tubes.
Type de résine Résistance minimale Contrainte admissible
Les additifs utilisés dans le processus de fabrication ne doivent en aucun requise (MPa) (MPa)
cas constituer un risque toxique, organoleptique ou microbiologique pour PE 100 10,0 8,0
les consommateurs. Ils ne doivent pas également affecter la résistance
PE 80 8,0 6,3
mécanique des tubes à long terme.
PE 63 6,3 5,0
L’utilisation de la matière recyclée et rebroyée d’origine externe est PE 40 4,0 3,2
formellement proscrite pour la fabrication des tubes destinés aux réseaux
d’alimentation en eau potable. La matière rebroyée d’origine interne est 1.1.5- Détimbrage en fonction de la température
autorisée dans la limite de 5 % de la matière totale utilisée pour la fabrication Les pressions nominales et les séries de tubes sont définies pour une
des tubes. température de l’eau inférieure ou égale à 20°C.
Pour des températures supérieures à 20°C et jusqu’à 40°C on devra appliquer
1.1.2- Composition de la matière de repérage des tubes à la pression nominale un coefficient de réduction appelé coefficient de
La matière utilisée pour réaliser les traits de repérage des tubes et raccords détimbrage.
doit avoir la même composition que celle de la matière de base.
La pression maximale de service (PMS) sera donc égale à :
1.2.- SPECIFICATIONS RELATIVES AUX TUBES PMS = ft x PN où ft représente le coefficient de détimbrage.
Les valeurs de ft sont indiquées dans le tableau ci - dessous en fonction de la
température de l’eau.
1.1.1- Couleur
Les tubes en polyéthylène doivent être de couleur bleue ou de couleur noire Coefficients de détimbrage
avec des traits bleus. Les tuyaux de couleur noire devront comporter au
minimum trois ( 3 ) traits de repérage de petites dimensions
Température de l’eau (°C) Coefficient de détimbrage (ft)
1.1.2- Aspect visuel 20 1,00
Les tubes doivent présenter des surfaces intérieures et extérieures propres et 30 0,87
lisses et être exempts de rainures, cavités, entailles et autres défauts pouvant 40 0,74
nuire à leur qualité.

1.1.3- Dimensions des tubes N.B : L’utilisation des tubes en polyéthylène pour le transport d’une eau dont la température est
Les diamètres extérieurs et nominaux, les ovalisations absolues ainsi que les supérieure à 40 °C est interdite.
tolérances sur les diamètres doivent respecter les valeurs indiquées dans le
tableau N°1

22 23
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

2.2- TRANSPORT ET MANUTENTION


Chapitre 2

2.1- REGLES GENERALES


Conditionnement, transport et stockage 1.1.1- Tubes conditionnés en barres droites
Le chargement et le déchargement des tubes à l’aide d’une grue doivent se
faire exclusivement avec des sangles ou des élingues non métalliques bien
réparties sur toute la longueur du fardeau.
2
Les tubes en polyéthylène sont conditionnés en barres droites, en couronnes
ou en tourets.
Pour les tubes dont la longueur excède six (06) mètres , il faut conditionner
Les différents modes de conditionnement en fonction des diamètres des les barres dans un cadre ou utiliser un palonnier dont la longueur devra être
tubes sont indiqués dans le tableau N°3 (annexe N°1). égale à la moitié environ de la longueur des barres.
Les fardeaux ou tubes de moins de six ( 06 ) mètres de longueur peuvent être
Les tubes livrés en couronnes devront avoir un diamètre intérieur de couronne manutentionnés avec des chariots élévateurs sous réserve d’un écartement
supérieur ou égal à 18.dn ( dn étant le diamètre nominal du tube). des fourches de levage inférieur ou égale à deux ( 02 ) mètres.

Quelque soit le mode de conditionnement utilisé, les tubes devront être La manutention des tubes et fardeaux de plus de six ( 06 ) mètres de longueur
protégés contre les influences externes et les risques de détérioration lors de doit s’effectuer avec des chariots à chargement latéral équipés d’au moins
leur manutention. quatre ( 04 ) fourches.
Les emballages de protection des tubes et raccords devront être conservés
jusqu’à la mise en œuvre des tubes. L’obturation provisoire des extrémités des 1.1.2- Tubes conditionnés en couronnes
tubes est vivement recommandée. Les attaches fixées lors du conditionnement des tubes en usine devront être
conservées jusqu’à la mise en œuvre des tubes. Des précautions devront être
Les tubes présentant des entailles d’une profondeur excédant 10% de prises afin d’éviter le déroulement brutal des couronnes lors de la pose des
l’épaisseur du tube devront être strictement éliminés lors de la pose. tubes.
Les tourets métalliques utilisés pour le conditionnement ne doivent présenter
aucun défaut pouvant entraîner leur détérioration. Ils seront manipulés Les couronnes de tubes de petit diamètre peuvent être facilement
avec soin de façon à les conserver en bon état en vue de leur réutilisation manutentionnées à la main. Les couronnes plus lourdes doivent être chargées
ultérieure. ou déchargées, à l’aide d’un chariot élévateur, avec des sangles en polyamide
ou en polypropylène ou autre matériau équivalent.
Les camions utilisés pour le transport des tubes devront disposer de planchers Il est interdit de rouler les couronnes dans le camion ou dans la zone de
propres et sans parties saillantes susceptibles d’endommager les tubes. déchargement. Les couronnes seront stockées de préférence à plat.
Des précautions devront être prises pour le chargement en hauteur de façon
à éviter le glissement ou l’écrasement des tubes lors du transport. 1.1.3- Tubes conditionnés en tourets
Les attaches posées en usine pour assurer le maintien des tubes dans le
La manutention et l’arrimage des tubes seront effectués à l’aide de sangles en touret ne doivent pas être enlevées jusqu’à la mise en œuvre des tubes.
polyamide ou en polypropylène ou de matériaux équivalents. Des précautions devront être prises pour éviter tout incident pouvant être
provoqué par le déroulage brutal des tubes sur le chantier.
Les sangles utilisées lors de la manutention et du transport ne devront en Le chargement et le déchargement des tourets seront effectués exclusivement
aucun cas détériorer ou entailler les tubes. à l’aide de grues ou de chariots élévateurs.
Tout contact des tubes et raccords avec des pièces métalliques saillantes ou Le touret qu’il soit vide ou plein devra être calé au sol avant de le libérer de
des solvants est formellement proscrit. l’engin de levage.

24 25
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

2.3- STOCKAGE DES TUBES Les tubes seront mis à l’abri de la chaleur. Dans les zones climatiques où
la température peut descendre en dessous de 0°C on devra prévoir une

2
profondeur minimale de couverture d’un ( 01 ) mètre.
2.3.1- Stockage en dépôt
L’aire de stockage devra être propre, plane et d’une bonne capacité portante 3.2- TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE
pour permettre la circulation des engins de manutention. Elle devra être
débarrassée de toute pierres ou objets tranchants pouvant endommager les
tubes. 3.2.1- Types d’assemblage
Il existe deux ( 02 ) grands types d’assemblage :
Les tubes et raccords ne doivent pas être stockés au voisinage d’une source - les assemblages par soudure qui se subdivisent en assemblage par
de chaleur. Il faudra également éviter la mise en contact des tubes avec des électrosoudage et assemblage par soudage bout à bout ;
hydrocarbures tels que : fuel, gasoil, huiles, etc... - les assemblages mécaniques.

Les tubes conditionnés en barres droites seront stockés à plat. La hauteur de 3.2.2- Electrosoudage
stockage ne doit pas dépasser 1,50 mètres. Cette technique consiste à raccorder les tubes au moyen de raccords
électrosoudables.
Les tubes en couronnes de diamètre supérieur à 63 mm pourront être stockés
verticalement. Ces raccords sont munis de résistances électriques permettant la fusion des
surfaces des pièces à assembler ( cf. figure 2 ).
Les tourets devront être munis obligatoirement de cales pour empêcher tout Détail 1
mouvement accidentel. Résistance

2.3.2- Stockage sur chantier Tube Tube

Les règles relatives au stockage en dépôt demeurent applicables pour le


stockage sur chantier.
Raccord

Chapitre 3
Prescriptions relatives à la mise en œuvre des canalisations FIGURE 2 : Raccords électrosoudables
L1

3.1- REGLES GENERALES L2 L3

La durabilité des tubes en polyéthylène avec pression est conditionnée par


la qualité du produit, la maîtrise des règles de mise en œuvre et la bonne
exécution des travaux de pose.

Le contrôle des travaux de pose est obligatoire. Il devra être assuré par un

D1
D2
L3 + 0,5 L2
personnel qualifié.

Les raccords des tubes devront être conservés dans leur emballage d’origine,
FIGURE 2 - DETAIL 1 : Dimensions d’emboîture électro soudables
à l’abri des intempéries, jusqu’à leur utilisation.

26 27
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Légende Ce type d’assemblage est préconisé pour des tubes dont le diamètre est
D1 est le « diamètre intérieur moyen de l’extrémité à souder », mesuré dans inférieur ou égal à 63 mm.

2
un plan parallèle au plan de la face d’entrée à une distance de L3 + 0,5 L2,
D2 est l’ouverture correspondant au diamètre minimal du canal d’écoulement Les raccords mécaniques pour la réalisation des assemblages dans les réseaux
à travers le corps du raccord. D2= dn-2emin, d’eau potable doivent être homologués.
L1 est la « profondeur de pénétration de conception » du tube ou du bout
mâle d’un raccord. Dans le cas d’un assemblage sans butée elle n’est pas 3.3- EXECUTION DES ASSEMBLAGES
supérieure à la moitié de la longueur totale du raccord, La mise en œuvre des techniques d’assemblage décrites ci - dessus ne doit être
L2 est la longueur chauffée de l’emboîture déclarée comme étant la longueur exécutée que par des agents qualifiés disposant d’équipements spécifiques
nominale de la zone de soudage, homologués.
L3 est la distance qui sépare l’entrée du raccord du début de la zone de
soudage déclarée comme étant la longueur nominale non chauffée du 3.4- POSE DES TUYAUX EN TRANCHEE
raccord. L3 doit être supérieure ou égale à 5mm. (cf. figures 9 et 10 présentées à l’annexe N°3)
La largeur du fond de la tranchée doit être au moins égale au diamètre
Les dimensions des emboîtures électrosoudables sont indiquées au tableau extérieur du tuyau augmenté de sur largeurs de 30 cm de part et d’autre du
N°4 (annexe N°1). tuyau pour les diamètres nominaux inférieurs ou égaux à 600 mm ( ces sur
largeurs sont portées à 40 cm pour les tubes de diamètre nominal supérieur
Le diamètre intérieur moyen du raccord au milieu de la zone de soudage ne à 600 mm ).
doit pas être inférieur au diamètre extérieur nominal du tube.
En cas de venue d’eau, la tranchée devra être maintenue à sec pendant
3.2.3- Soudage bout à bout toute l’opération de pose du tuyau en utilisant une technique appropriée
Le soudage bout à bout par élément chauffant est utilisé pour assembler des d’épuisement des eaux.
tubes et raccords en polyéthylène d’épaisseur identique. Il est applicable aux Les tuyaux seront placés en fond de fouille et reposeront sur un lit de pose
canalisations de diamètre supérieur ou égal à 90 mm. constitué de sable propre dont l’épaisseur sera de 10 cm au minimum.
L’exécution du remblaiement de la tranchée devra comporter les deux phases
Ce procédé consiste à chauffer les extrémités des tubes et/ou raccords à suivantes :
l’aide d’un outil chauffant ( miroir ) pour les porter à la température requise - l’enrobage ;
pour le soudage. Dès que cette température est atteinte, l’outil se retire et les - le remblayage supérieur.
extrémités plastiques sont mises en contact avec pression pendant tout le cycle
de refroidissement. La soudure ainsi réalisée doit reconstituer parfaitement la L’enrobage est constitué du lit de pose, de l’assise ( remblai jusqu’au niveau
continuité de la canalisation et garantir une résistance mécanique au moins des reins) et du remblai de protection (jusqu’à une hauteur dépassant la
égale à celle du tube utilisé. génératrice supérieure de 15 cm).
Les matériaux de l’assise et du remblai de protection proviendront en général
La machine et l’outillage nécessaires au soudage bout à bout doivent être des déblais des fouilles débarrassés de tous les matériaux susceptibles
homologués. d’endommager le tuyau par effet de choc ou de tassement tels que les blocs
rocheux. Les matériaux néfastes tels que les débris végétaux, les produits
3.2.4- Assemblages mécaniques gypseux, etc. seront proscrits.
Ces assemblages sont réalisés avec des raccords mécaniques à base de résine
plastique ( polypropylène, PVC, polyamide, ABS ). Ces raccords peuvent servir Les matériaux doivent être mis en place par couches successives de 7,5 cm et
à raccorder des tubes en polyéthylène entre eux ou avec d’autres tubes et compactés jusqu’à une hauteur dépassant la génératrice supérieure du tube
accessoires métalliques ou plastiques. de 15 cm.

28 29
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Le remblai supérieur sera constitué des matériaux provenant des déblais de


Chapitre 4
fouilles débarrassés des éléments impropres tels que les débris végétaux et

2
les blocs rocheux. Essais de mise en service des canalisations

Les matériaux du remblai supérieur doivent être mis en place par couches 4.1- GENERALITES
compactées de 25 cm d’épaisseur jusqu’au sommet de la tranchée. L’utilisation Les épreuves des canalisations consistent à mettre l’eau (à l’intérieur des
des engins de compactage lourd n’est autorisée que lorsque la hauteur du tubes) en pression afin de vérifier l’étanchéité et la résistance mécanique des
remblai au dessus de la génératrice supérieure du tube dépassera 30 cm. canalisations. Les épreuves sont réalisées au fur et à mesure de l’avancement
des travaux.
Le remblai supérieur sera mis en place avant ou après les épreuves en pression
en fonction du lieu et des impératifs de sécurité. L’essai des canalisations sous pression hydraulique constitue la dernière étape
avant la réception du réseau.
Les assemblages devront rester dégagés pour permettre leur inspection Sauf stipulation contraire, les épreuves des tronçons de conduites sont en
durant l’exécution des épreuves de pression. principe réalisées après le remblayage partiel de la tranchée.

3.5- POSE DES CANALISATIONS EN AERIEN 4.2- PREPARATION DE L’ESSAI


Les canalisations en polyéthylène ne doivent être posées en aérien ( aussi Préalablement à la réalisation de l’épreuve, il est procédé à un contrôle des
bien à l’intérieur des bâtiments qu’à l’extérieur ) que dans des circonstances canalisations en vue d’en expurger tout corps étranger.
exceptionnelles.
Le matériel d’épreuve devra être installé dans la mesure du possible au point
Des dispositions devront être prises pour protéger les canalisations contre le le plus bas du profil de la conduite afin de faciliter l’expulsion de l’air lors du
risque de gel dans les zones climatiques où la température peut descendre remplissage de la conduite.
en dessous de 0°C.
Cette disposition qui donnera en général la pression maximale dans la
En cas de fixation des canalisations par des colliers rigides, il faudra veiller canalisation permet en outre une mesure plus facile du volume d’eau perdue
à placer entre le collier et la canalisation un matériau compressible afin de lors de l’essai.
permettre la libre contraction ou dilatation des canalisations qui pourraient
être provoquées par des variations de température. Il convient que l’équipement de mise en pression, qu’il soit manuel ou
mécanique, soit de dimensions adaptées et suffisamment rigide avec des
Il faudra aussi veiller à placer les canalisations et accessoires en polyéthylène raccordements de conception adéquate pour imposer et maintenir de façon
à une distance suffisante des sources de chaleur. sûre les pressions d’épreuves requises.

Les canalisations et raccords installés en aérien devront être protégés contre Les longueurs des tronçons à éprouver dépendent du diamètre de la
l’exposition à la lumière directe du soleil. canalisation et des conditions de chantier. Pour les canalisations de grande
dimension, les épreuves se feront par sections de 500 mètres de longueur au
3.6- REPERAGE DES CANALISATIONS maximum. La longueur optimale pour les essais devra se situer de préférence
Le repérage des canalisations enterrées est réalisé à l’aide d’un grillage entre 300 et 500 mètres.
avertisseur de couleur bleue.
Il est préconisé de ne pas réaliser les essais avant que le béton des ancrages
Ce grillage sera placé à 30 cm au minimum au dessus de la génératrice n’ait atteint la résistance requise.
supérieure de la canalisation.

30 31
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Avant de remplir la canalisation, il convient de s’assurer que tous les robinets 4.5.2- Interprétation des résultats
d’arrêt et tous les systèmes de purge d’air sont ouverts. Compte tenu de la réponse viscoélastique du polyéthylène, les valeurs

2
L’eau utilisée pour les épreuves doit être de préférence de l’eau potable. successivement enregistrées doivent être croissantes puis éventuellement
A défaut on utilisera une eau qui ne soit pas susceptible d’apporter une stables, comme le montre la figure 5 ci - après.
contamination à l’eau potable qui sera ultérieurement véhiculée par la On obtient normalement une bonne indication en 90 minutes. Si durant cette
canalisation. période la pression diminue, c’est le signe d’une fuite sur le tronçon; il faudra
La température de l’eau utilisée pour l’essai ne doit pas dépasser 45°C. en conséquence procéder à la vérification des assemblages en commençant
en priorité par les assemblages mécaniques avant l’inspection des soudures.
4.3- MISE EN EAU Une fois les fuites repérées, il faudra procéder aux réfections nécessaires et
La mise en eau de la conduite est réalisée à l’aide d’un dispositif de répéter l’essai jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant.
raccordement provisoire; elle est effectuée progressivement.
Les poches d’air résiduelles se dissolvent dans l’eau de façon réversible
pendant l’épreuve et provoquent une chute de la pression. Pour réduire ce
phénomène, il faut effectuer lentement le remplissage de la canalisation par
les points bas du réseau en veillant à ne pas dépasser un débit de l’ordre de :
- 0,1 litre / seconde pour un diamètre inférieur à 90 mm ;
- 0,5 litre / seconde pour un diamètre compris entre 90 et 160 mm ;
- 2 litres / seconde à partir d’un diamètre supérieur à 160 mm.

4.4- MISE EN PRESSION


Après mise en pression préalable de 5 minutes, effectuée à la pression
d’épreuve, il est procédé à l’ouverture de la (des) purge (s) disposée (s) à
l’autre extrémité du tronçon d’essai par rapport au manomètre afin de vérifier
qu’il n’existe aucun obstacle à la montée en pression sur la totalité du tronçon
éprouvé. La pression est rétablie par la suite à la pression d’épreuve, pendant
le temps prescrit, toutes précautions étant prises pour éviter les coups de FIGURE 3 - Etapes de l’essai sous pression d’une conduite en polyéthylène
bélier dans la canalisation.
4.6- PROCES - VERBAL
4.5- MODALITES DES EPREUVES Les épreuves sous pression constituent la dernière étape avant la réception
des tronçons de canalisations. Elles doivent être réalisées dans les conditions
4.5.1- Exécution de l’essai prévues par le présent règlement technique.
Les épreuves sont réalisées comme suit : Un procès - verbal est dressé après chaque épreuve et signé par toutes les
a) appliquer une pression d’épreuve égale à la pression maximale de service personnes habilitées. Il devra comporter les indications suivantes :
de la canalisation et au moins égale à 6 bars, et la maintenir 30 minutes en
pompant pour l’ajuster ; - numéro d’ordre et date de l’épreuve ;
b) ramener la pression à 3 bars à l’aide de purge. Fermer la vanne pour isoler - désignation exacte du tronçon de canalisation éprouvé ;
le tronçon à essayer ; - repérage des extrémités du tronçon ;
c) enregistrer ou noter les valeurs de la pression aux temps suivants : - durée et pression d’épreuve ;
- entre 0 et 10 minutes : une lecture toutes les 2 minutes (5 mesures); - résultats obtenus ;
- entre 10 et 30 minutes : une lecture toutes les 5 minutes (4 mesures); - décisions relatives à toutes les réfections éventuelles et conclusions ;
- entre 30 et 90 minutes : une lecture toutes les 10 minutes (6 mesures); - noms et signatures des parties présentes.

32 33
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

CANALISATIONS EN POLYETHYLENE ( PE ) TABLEAU N° 1 – Diamètre extérieur et ovalisation

ANNEXE N°1 Diamètre extérieur


nominal dn (mm)
Diamètre extérieur moyen
dmin (mm) dmax (mm)
Ovalisation
(faux- rond maximal) 2
TABLEAU N°1 Diamètre extérieur et ovalisation 16 16,0 16,3 1,2
20 20,0 20,3 1,2
TABLEAU N°2 Epaisseurs de paroi 25 25,0 25,3 1,2
32 32,0 32,3 1,3
TABLEAU N°3 Mode de conditionnement des tubes 40 40,0 40,4 1,4
50 50,0 50,4 1,4
TABLEAU N°4 Dimensions de l’emboîture électrosoudable 63 63,0 63,4 1,5
75 75,0 75,5 1,6
90 90,0 90,6 1,8
110 110,0 110,7 2,2
125 125,0 125,8 2,5
140 140,0 140,9 2,8
160 160,0 161,0 3,2
180 180,0 181,1 3,6
200 200,0 201,2 4,0
225 225,0 226,4 4,5
250 250,0 251,5 5,0
280 280,0 281,7 9,8
315 315,0 316,9 11,1
355 355,0 357,2 12,5
400 400,0 402,4 14,0
450 450,0 452,7 15,6
500 500,0 503,0 17,5
560 560,0 563,4 19,6
630 630,0 633,8 22,1
710 710,0 716,4 -
800 800,0 807,2 -
900 900,0 908,1 -
1000 1000,0 1009,0 -
1200 1200,0 1210,8 -
1400 1400,0 1412,6 -
1600 1600,0 1614,4 -

34 35
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

TABLEAU N° 2 – Epaisseurs de paroi

2
Epaisseurs de paroi Epaisseurs de paroi (fin)
Séries de tubes Séries de tubes

SDR 6 SDR 7,4 SDR 9 SDR 11 SDR 13,6 SDR 17 SDR 17,6 SDR 21 SDR 26 SDR 33 SDR 41
S 2,5 S 3,2 S4 S5 S 6,3 S8 S 8,3 S 10 S 12,5 S 16 S 20

Pression nominale PN en bar Pression nominale PN en bar


PE 40 - PN 10 PN 8 - PN 5 PN 4 PE 40 - PN 3,2 PN 2,5 - -
PE 63 - - - PN 10 PN 8 - PE 63 PN 6 PN 5 PN 4 PN 3,2 PN 2,5
PE 80 PN 25 PN 20 PN 16 PN 12,5 PN 10 PN 8 PE 80 - PN 6 PN 5 PN 4 PN 3,2
PE 100 - PN 25 PN 20 PN 16 PN 12,5 PN 10 PE 100 - PN 8 PN 6 PN 5 PN 4
Epaisseurs de paroi Epaisseurs de paroi

Dim. Nom. e
min emax emin emax emin emax emin emax emin emax emin emax Dim. Nom. e
min emax emin emax emin emax emin emax emin e
max

16 3,0C) 3,4 2,3C) 2,7 2,0C) 2,3 - - - - - - 16 - - - - - - - - - -


20 3,4 3,9 3,0C) 3,4 2,3 2,7 2,0C) 2,3 - - - - 20 - - - - - - - - - -
25 4,2 4,8 3,5 4,0 3,0C) 3,4 2,3 2,7 2,0C) 2,3 - - 25 - - - - - - - - - -
32 5,4 6,1 4,4 5,0 3,6 4,1 3,0C) 3,4 2,4 2,8 2,0C) 2,3 32 2,0 d) 2,3 - - - - - - - -
40 6,7 7,5 5,5 6,2 4,5 5,1 3,7 4,2 3,0 3,5 2,4 2,8 40 2,3 2,7 2,0 d) 2,3 - - - - - -
50 8,3 9,3 6,9 7,7 5,6 6,3 4,6 5,2 3,7 4,2 3,0 3,4 50 2,9 3,3 2,4 2,8 2,0 2,3 - - - -
63 10,5 11,7 8,6 9,6 7,1 8,0 5,8 6,5 4,7 5,3 3,8 4,3 63 3,6 4,1 3,0 3,4 2,5 2,9 - - - -
75 12,5 13,9 10,3 11,5 8,4 9,4 6,8 7,6 5,6 6,3 4,5 5,1 75 4,3 4,9 3,6 4,1 2,9 3,3 - - - -
90 15,0 19,7 12,3 13,7 10,1 11,3 8,2 9,2 6,7 7,5 5,4 6,1 90 5,1 5,9 4,3 4,9 3,5 4,0 - - - -
110 18,3 20,3 15,1 16,8 12,3 13,7 10,0 11,1 8,1 9,1 6,6 7,4 110 6,3 7,1 5,3 6,0 4,2 4,8 - - - -
125 20,8 23,0 17,1 19,0 14,0 15,6 11,4 12,7 9,2 10,3 7,4 8,3 125 7,1 8,0 6,0 6,7 4,8 5,4 - - - -
140 23,3 25,8 19,2 21,3 15,7 17,4 12,7 14,1 10,3 11,5 8,3 9,3 140 8,0 9,0 6,7 7,5 5,4 6,1 - - - -
160 26,6 29,4 21,9 24,2 17,9 19,8 14,6 16,2 11,8 13,1 9,5 10,6 160 9,1 10,2 7,7 8,6 6,2 7,0 - - - -
180 29,9 33,0 24,6 27,2 20,1 22,3 16,4 18,2 13,3 14,8 10,7 11,9 180 10,2 11,4 8,6 9,6 6,9 7,7 - - - -
200 33,2 36,7 27,4 30,3 22,4 24,8 18,2 20,3 14,7 16,3 11,9 13,2 200 11,4 12,7 9,6 10,7 7,7 8,6 - - - -
225 37,4 41,3 30,8 34,0 25,2 27,9 20,5 22,7 16,6 18,4 13,4 14,9 225 12,8 14,2 10,8 12,0 8,6 9,6 - - - -
250 41,5 45,8 34,2 37,8 27,9 30,8 22,7 25,1 18,4 20,4 14,8 16,4 250 14,2 15,8 11,9 13,2 9,6 10,7 - - - -
280 46,5 51,3 38,3 42,3 31,3 34,6 25,4 28,1 20,6 22,8 16,6 18,4 280 15,9 17,6 13,4 14,9 10,7 11,9 - - - -
315 52,3 57,7 43,1 47,6 35,2 38,9 28,6 31,6 23,2 25,7 18,7 20,7 315 17,9 19,8 15,0 16,6 12,1 13,5 9,7 10,8 7,7 8,6
355 59,0 65,0 48,5 53,5 39,7 43,8 32,2 35,6 26,1 28,9 21,2 23,4 355 20,1 22,3 16,9 16,7 13,6 15,1 10,9 12,1 8,7 9,7
400 - - 54,7 60,3 44,7 49,3 36,3 40,1 29,4 32,5 23,7 26,2 400 22,7 25,1 19,1 21,2 15,3 17,0 12,3 13,7 9,8 10,9
450 - - 61,5 67,8 50,3 55,5 40,9 45,1 33,1 36,6 26,7 29,5 450 25,5 28,2 21,5 23,8 17,2 19,1 13,8 15,3 11,0 12,2
500 - - - - 55,8 61,5 45,4 50,1 36,8 40,6 29,7 32,8 500 28,3 31,3 23,9 26,4 19,1 21,2 15,3 17,0 12,3 13,7
560 - - - - - - 50,8 56,0 41,2 45,5 33,2 36,7 560 31,5 35,0 26,7 29,5 21,4 23,7 17,2 19,1 13,7 15,2
630 - - - - - - 57,2 63,1 46,3 51,1 37,4 41,3 630 35,7 39,4 30,0 33,1 24,1 26,7 19,3 21,4 15,4 17,1
710 - - - - - - - - 52,2 57,6 42,1 46,5 710 40,2 44,4 33,9 37,4 27,2 30,1 21,8 24,1 17,4 19,3
800 - - - - - - - - 58,8 64,8 47,4 52,3 800 45,3 50,0 38,1 42,1 30,6 33,8 24,5 27,1 19,6 21,7
900 - - - - - - - - - - 53,3 58,8 900 51,0 56,2 42,9 47,3 34,4 38,3 27,6 30,5 22,0 24,3
1 000 - - - - - - - - - - 59,3 65,4 1 000 56,6 62,4 47,7 52,6 38,2 42,2 30,6 33,5 24,5 27,1
1 200 - - - - - - - - - - - - 1 200 - - 57,2 63,1 45,9 50,6 36,7 40,5 29,4 32,5
1 400 - - - - - - - - - - - - 1 400 - - - - 53,5 59,0 42,9 47,3 34,3 37,9
1 600 - - - - - - - - - - - - 1 600 - - - - 61,2 67,5 49,0 54,0 39,2 43,3

36 37
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

TABLEAU N° 3 – Mode de conditionnement des tubes TABLEAU N° 4 – Dimensions de l’emboiture électro soudable

Diamètre extérieur
Nominal (mm)
16
Couronne

X
Touret Longueur droite

X
Diamètre
nominal du
raccord dn
Profondeur de pénétration (mm)

Appareil de
L1,min L1,max

Appareil de
Zone de
soudage
(mm) L2,min *)
2
(mm) régulation régulation de
20 X X
d’intensité tension
25 X X
20 20 25 41 10
32 X X 25 20 25 41 10
32 20 25 44 10
40 X X X
40 20 25 49 10
50 X X X 50 20 28 55 10
63 23 31 63 11
63 X X X 75 25 35 70 12
75 X X X 90 28 40 79 13
110 32 53 82 15
90 X X X 125 35 58 87 16
110 X X 140 38 62 92 18
160 42 68 98 20
125 X X 180 46 74 105 21
200 50 80 112 23
140 X X
225 55 88 120 26
160 X X 250 73 95 129 33
280 81 104 139 35
180 X
315 89 115 150 39
200 X 355 99 127 164 42
400 110 140 179 47
225 X 450 122 155 195 51
250 X 500 135 170 212 56
560 147 188 235 61
280 X 630 161 209 255 67
315 X

Commentaires :
De manière à répondre aux exigences fonctionnelles des normes en vigueur,
des longueurs supérieures de la zone de soudage peuvent s’appliquer quand
les raccords sont classifiés pour de plus fortes pressions.

TRAVAUX D’EXECUTION DES CANALISATIONS EN


38 39
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Titre 3

POLYCHLORURE DE VINYLNON
PLASTIFIE PVC - U

40 41
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Chapitre 1 Point de mesure pratique Point de mesure pratique

Qualité des fournitures

1.1- QUALITE DE LA MATIERE DES CANALISATIONS ET RACCORDS


La matière de base pour la fabrication des tubes doit être de la résine en
Bague
d'étanchéité
3
polychlorure de vinyle non plastifié ( PVC - U ) à laquelle s’ajoutent les additifs Tube avec
une emboiture
nécessaires à leur fabrication. Aucun de ces additifs ne doit constituer un
risque toxique, organoleptique ou microbiologique ni affecter la résistance Adhésif
mécanique à long terme.

L’utilisation de la matière première rebroyée d’origine externe ou recyclée


pour la fabrication des tubes en pression destinés aux réseaux d’alimentation
en eau potable est strictement interdite.
La proportion de matière rebroyée d’origine interne pour la fabrication des
tubes est limitée à 5 %.
Avec chanfrein

1.2- SPECIFICATIONS RELATIVES AUX TUBES


Tube à bouts lisses
1.2.1- Couleur
Les tubes doivent être de couleur grise ou bleu foncée. Sans chanfrein
1.2.2- Aspect visuel
Les surfaces internes et externes des tubes doivent être lisses, propres et Longueur nominale du tube

exemptes de rainures, cavités et autres défauts de surface susceptibles de


nuire à leur qualité.
FIGURE 4 : Mode de mesure de la longueur nominale du tube
1.2.3- Dimensions des tubes
1.2.4- Dimensions des tubes à emboîtures
1.2.3.1- Diamètres extérieurs nominaux
1.2.4.1- Emboîtures à coller
Les diamètres nominaux, les tolérances sur les diamètres ainsi que les
Les dimensions des emboîtures à coller sont indiquées sur la figure 5.
tolérances d’ovalisation sont indiqués dans le tableau N°1 ( annexe N°2 )
Elles doivent être conformes aux valeurs indiquées dans le tableau N°4
(annexe N°2).
1.2.3.2- Epaisseurs de paroi et tolérances
Les épaisseurs nominales de paroi ( en ) sont classées en séries de tubes ( S )
Le diamètre intérieur d’une emboîture devra être égal obligatoirement au
et affectées de tolérances positives.
diamètre extérieur nominal du tube.
Les épaisseurs nominales et les tolérances sont présentées respectivement
dans les tableaux N° 2 et N° 3 ( annexe N°2 ).

1.2.3.3- Longueur nominale des tubes


La longueur nominale des tubes est une longueur minimale qui ne comprend
pas la profondeur des parties d’emboîture comme le montre la figure 4.

42 43
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

1.3- CLASSIFICATION ET CHOIX DES TUBES


Les tubes en PVC - U avec pression sont classés en fonction de leur pression

3
Légende nominale ( PN ) et de la série de tubes ( S ).
dn : diamètre extérieur nominal
di : diamètre intérieur de l’emboîture La pression nominale, la série du tube et la contrainte de calcul sont liées par

di
dn

L : profondeur d’emboîture. la formule suivante :


L/2 : demi-profondeur d’emboîture 10 . σ
PN = ----------------- ( bars )
S
- PN : pression nominale en bars
L/2 L/2
- σ : contrainte admissible en bars
L - S : Série de tubes

Exemple :
FIGURE 5 : Dimension des emboîtures à coller Pour un tube de série 16 et de 180 mm de diamètre nominal avec un coefficient
de sécurité C = 2 , la contrainte admissible σ est donnée par la formule σ =
1.2.4.2 Emboîtures pour assemblages du type à bague d’étanchéité RMR/C, d’où σ = 25/2 = 12,5 MPa si RMR est égal à 25 MPa.
La profondeur d’engagement minimale mmin des emboîtures simples à bague La pression nominale sera égale à :
d’étanchéité en élastomère pour des longueurs de tubes jusqu’à 6 mètres est 10 . σ 10 . 12,5
indiquée à la figure 6. PN = ----------------- = ------------------- = 7.8 bars ≈ 8 bars.
S 16

Début de la zone d'étanchéité Pour les tubes en PVC non plastifié PVC - U, σ résulte d’une résistance
Fin de la partie cylindrique de
minimale requise RMR supérieure ou égale à 25 MPa divisée par le coefficient
l'emboitement et du tube global de service C. Ce coefficient est égal à 2,5 pour un diamètre extérieur
nominal inférieur ou égal à 90 mm et à 2 pour un diamètre extérieur nominal
0.05 de min
c m
supérieur à 90 mm.
0.5 e
°
15

Les valeurs des pressions nominales en fonction de la série de tubes sont


données dans le tableau suivant :
Pressions nominales et série de tubes
dn = de
di

Série de tubes Pression nominale


Diamètre
e

nominal
(mm) SDR 41 SDR 33 SDR 26 SDR 21 SDR 17 SDR 13,6 SDR 11
S 20 S 16 S 12,5 S 10 S8 S 6,6 S5
FIGURE 6 : Emboîtement des tubes pour assemblages du type à bague
d’étanchéité
≤ 90 - PN 6 PN 8 PN 10 PN 12,5 PN 16 PN 20

Les dimensions des emboîtures et les profondeurs d’engagement sont


> 90 PN 6 PN 8 PN 10 PN 12,5 PN 16 PN 20 PN 25
indiquées dans le tableau N°5 (annexe N°2).

44 45
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

1.4- DETIMBRAGE EN FONCTION DE LA TEMPERATURE Chapitre 2


Pour des températures de l’eau ne dépassant pas 25°C, la pression maximale
de service à prendre en compte est la pression nominale.

Lorsque la température de l’eau est comprise entre 25 °C et 45 °C (température


maximale pour l’utilisation des tubes en PVC), on appliquera à la pression
2.1- REGLES GENERALES
Conditionnement, transport et stockage

Les tubes en polychlorure de vinyle non plastifié (PVC-U) sont conditionnés


3
nominale un coefficient de réduction appelé coefficient de détimbrage. en barres droites.
D’où : Les tubes doivent être manipulés avec précaution et stockés dans de bonnes
PFA = fT x PN conditions.
avec :
- PFA : pression de fonctionnement admissible En raison de leur faible ductilité aux basses températures, des précautions
- fT : coefficient de détimbrage spéciales doivent être prises lors de leur manutention et mise en œuvre
- PN : pression nominale par temps froid, et particulièrement quand la température extérieure est
inférieure à 0°C.
Le coefficient fT est déterminé à partir de la courbe de la figure 7 ci -dessous.
Les tubes ne doivent pas être peints avec des peintures à base de solvants.
1,2 Il faudra également éviter de mettre en contact les tubes avec des
hydrocarbures ou des solvants.
fT
Coefficient de détimbrage fT

2.2- TRANSPORT ET STOCKAGE


1,0
Lors des opérations de chargement ou de déchargement, les tubes doivent
être manutentionnés un à un. Ils ne devront pas être jetés à terre ou tirés.

0,8 Le déchargement des tubes conditionnés en fardeaux requiert l’utilisation


d’un engin mécanique approprié. On utilisera exclusivement un cordage, des
sangles ou des élingues non métalliques.

0,6 L’emploi de câbles ou d’élingues métalliques est strictement interdit.


Lors du déchargement des tubes à emboîture, il convient d’empiler les tubes
sur les camions ou wagons en alternant les emboîtures tout en laissant celles
- ci dépasser la pile de façon à ce que les tubes reposent les uns sur les autres
0,4 sur toute leur longueur.
Les tubes de plus grande rigidité devront être placés au bas du chargement.

10 20 30 40 50 60 Si les tubes dépassent la longueur du véhicule, il faudra veiller à ne pas


°C dépasser un mètre de porte à faux.
Température de service °C
Lorsque les tubes sont fournis avec des chapeaux, des bouchons ou dans des
FIGURE 7 : Coefficient de détimbrage fT en fonction de la température de emballages, il est recommandé de ne pas enlever ces protections avant la
l’eau mise en œuvre des tubes.

46 47
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

L’aire de stockage des tubes devra être plane et débarrassée de tout objet L’élément d’étanchéité (bague) est comprimé pour constituer un joint étanche
saillant ou tranchant de nature à endommager les tubes. par l’insertion du bout mâle du tube ou d’un raccord dans l’emboîture, comme

3
le montre la figure 8.
L’exposition prolongée des tubes aux rayons solaires peut entraîner une
baisse de leur résistance aux chocs et provoquer leur décoloration. Aussi, il Début de la zone d'étanchéité
est recommandé de protéger les tubes avec une couverture opaque avec
ventilation libre. Bague d'étanchéité Fin de la partie cylindrique de
l'emboitement et du tube
Les tubes de diamètres et d’épaisseurs différents devront être empilés
séparément dans la mesure du possible. Sinon, il convient de placer à la partie c m

inférieure les tubes de plus grand diamètre et de plus forte épaisseur.


La hauteur d’empilement des tubes est limitée à 1,50 mètres.

Chapitre 3

dn = de
di
Prescriptions relatives à la mise en œuvre des canalisations

3.1- REGLES GENERALES


La durabilité des tubes en PVC - U avec pression est conditionnée par la qualité
du produit, la maîtrise des règles de mise en œuvre et la bonne exécution des
travaux de pose.
Le contrôle des travaux de pose est obligatoire. Il devra être assuré par un FIGURE 8 : Assemblage avec bague d’étanchéité
personnel qualifié.
Légende
Il est important de veiller à la bonne manutention et au stockage des tubes. di : diamètre intérieur de l’emboîture
Des précautions particulières devront être prises pour mettre les conduites dn : diamètre extérieur nominal
à l’abri du gel dans les zones climatiques où la température peut descendre c : longueur de l’entrée de l’emboîture et de la zone d’étanchéité.
en - dessous de 0°C. m : profondeur d’engagement.

3.2- TECHNIQUES D’ASSEMBLAGE Si la bague d’étanchéité n’est pas incorporée au tube, il convient de nettoyer
la gorge du tube, de retirer les corps étrangers s’y trouvant éventuellement
3.2.1- Types d’assemblage et de placer la bague dans la gorge conformément aux instructions du
Les assemblages des tubes en PVC - U les plus répandus sont les suivants : fabricant.
- assemblages à bague en caoutchouc,
- assemblages collés, Le matériau constitutif de la bague doit répondre aux exigences relatives à la
- assemblages mécaniques. qualité de l’eau et à la biodégradation.
La bague d’étanchéité doit être homologuée.
3.2.2- Assemblages à bague en caoutchouc
Les assemblages à bague en caoutchouc se composent d’un élément Les lubrifiants utilisés devront être de qualité alimentaire et homologués.
d’étanchéité en élastomère situé dans une gorge formée intégralement dans
l’emboîture du tube ou raccord.

48 49
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

3.2.3- Assemblages collés Lors de l’exécution il faudra veiller à insérer le bout mâle du tube dans
Ces assemblages sont du type à emboîtement. Ils sont constitués : l’emboîture dans le sens de l’écoulement de l’eau.

3
-d’une emboîture solidaire d’un des éléments,
-d’un bout uni solidaire de l’autre élément, 3.4- POSE DES CANALISATIONS EN TRANCHEE
-d’un adhésif destiné à assurer par collage la liaison du bout uni à ( cf. figures 9 et 10 présentées à l’annexe N°3 )
l’emboîture. La largeur du fond de la tranchée doit être au moins égale au diamètre
Les dimensions des emboîtures et des bouts mâles pour les assemblages à extérieur de la canalisation augmentée de sur largeurs de 30 cm de part et
d’autre de la canalisation pour les diamètres nominaux inférieurs ou égaux
coller sont données dans le tableau N° 6 joint en annexe. à 600 mm ( ces sur largeurs sont portées à 40 cm pour les tubes de diamètre
L’adhésif doit réaliser la liaison entre la surface extérieure du bout uni et la nominal supérieur à 600 mm ).
surface intérieure de l’emboîture et assurer également la fonction de joint
d’étanchéité. En cas de venue d’eau, la tranchée devra être maintenue à sec pendant toute
Les assemblages collés ne sont pas démontables. l’opération de pose de la canalisation en utilisant une technique appropriée
Les assemblages à base de solvant ne doivent avoir aucune influence sur la d’épuisement des eaux.
qualité de l’eau. Les caractéristiques des assemblages devront être spécifiés Les canalisations seront placés en fond de fouille et reposeront sur un lit de
sur l’emballage. pose constitué de sable propre dont l’épaisseur sera de 10 cm au minimum.
Les adhésifs doivent être homologués. L’exécution du remblaiement de la tranchée devra comporter les deux phases
suivantes :
3.2.4- Assemblages par accessoires mécaniques - l’enrobage ;
Les raccords mécaniques permettent d’assurer des raccordements entre deux - le remblayage supérieur.
(02) tubes ou d’autres pièces d’un réseau d’eau potable. L’enrobage est constitué du lit de pose, de l’assise ( remblai jusqu’au niveau
des reins ) et du remblai de protection ( jusqu’à une hauteur dépassant la
Ils solidarisent les tubes raccordés entre eux par effet d’accrochage et génératrice supérieure de 15 cm ).
assurent l’étanchéité du joint. Ils sont constitués de plusieurs pièces assurant
les fonctions suivantes : Les matériaux de l’assise et du remblai de protection proviendront en général
-le corps du raccord qui assure la liaison avec les éléments à relier, des déblais des fouilles débarrassés de tous les matériaux susceptibles
-les bagues d’étanchéité en élastomère qui assure l’étanchéité par pression d’endommager la canalisation par effet de choc ou de tassement tels que
sur la paroi extérieure du tube, les blocs rocheux. Les matériaux néfastes tels que les débris végétaux, les
-les bagues de fixation qui empêchent l’arrachement des tubes raccordés, produits gypseux, etc. seront proscrits.
-les écrous de serrage qui permettent la connexion des tubes à relier au corps Les matériaux doivent être mis en place par couches successives de 7,5 cm et
du raccord. compactés jusqu’à une hauteur dépassant la génératrice supérieure du tube
de 15 cm.
Ce type d’assemblage est préconisé pour des tubes dont le diamètre est
inférieur ou égal à 63 mm. Le remblai supérieur sera constitué des matériaux provenant des déblais de
Les raccords mécaniques utilisés pour la réalisation des assemblages y fouilles débarrassés des éléments impropres tels que les débris végétaux et
compris les bagues d’étanchéité doivent être homologués. les blocs rocheux.

3.3- EXECUTION DES ASSEMBLAGES Les matériaux du remblai supérieur doivent être mis en place par couches
La mise en œuvre des techniques d’assemblage décrites ci - dessus ne doit être compactées de 25 cm d’épaisseur jusqu’au sommet de la tranchée. L’utilisation
exécutée que par des agents qualifiés disposant d’équipements spécifiques des engins de compactage lourd n’est autorisée que lorsque la hauteur du
homologués. remblai au dessus de la génératrice supérieure du tube dépassera 30 cm.

50 51
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

Le remblai supérieur sera mis en place avant ou après les épreuves en pression
Chapitre 4
en fonction du lieu et des impératifs de sécurité.

3
Les assemblages devront rester dégagés pour permettre leur inspection Essais de mise en service des canalisations
durant l’exécution des épreuves de pression.
4.1- GENERALITES
3.5- POSE DES CANALISATIONS EN AERIEN Les épreuves des canalisations d’eau consistent à mettre l’eau intérieure
Les canalisations en PVC - U ne doivent être posées en aérien ( aussi bien en pression afin de vérifier l’étanchéité et la résistance mécanique des
à l’intérieur des bâtiments qu’à l’extérieur) que dans des circonstances canalisations. Les épreuves sont réalisées au fur et à mesure de l’avancement
exceptionnelles. des travaux.

Des dispositions devront être prises pour protéger les tubes contre le risque L’essai des canalisations sous pression hydraulique constitue la dernière
de gel dans les zones climatiques où la température peut descendre en étape avant la réception du réseau d’eau potable.
dessous de 0°C. Sauf stipulation contraire, les épreuves des tronçons de canalisations sont en
principe réalisées après le remblayage partiel de la tranchée.
En cas de fixation des tubes par des colliers rigides, il faudra veiller à placer
entre le collier et le tube un matériau compressible afin de permettre la libre 4.2- PREPARATION DE L’ESSAI
contraction ou dilatation des tubes qui pourraient être provoquées par des Préalablement à la réalisation de l’épreuve, il est procédé à un contrôle des
variations de température. canalisations en vue d’en expurger tout corps étranger.

Il faudra aussi veiller à placer les tubes et accessoires à une distance suffisante Le matériel d’épreuve devra être installé dans la mesure du possible au point
des sources de chaleur. le plus bas du profil de la canalisation afin de faciliter l’expulsion de l’air lors
du remplissage de la canalisation. Cette disposition qui donnera en général
Les tubes et raccords installés en aérien devront être protégés contre la pression maximale dans la canalisation permet en outre une mesure plus
l’exposition à la lumière directe du soleil. facile du volume d’eau perdue lors de l’essai.

3.6- REPERAGE DES CANALISATIONS Il convient que l’équipement de mise en pression, qu’il soit manuel ou
Le repérage des canalisations enterrées est réalisé à l’aide d’un grillage mécanique, soit de dimensions adaptées et suffisamment rigide avec des
avertisseur de couleur bleue. Ce grillage sera placé à 30 cm au minimum au raccordements de conception adéquate pour imposer et maintenir de façon
dessus de la génératrice supérieure de la canalisation. sûre les pressions d’épreuves requises.

Les longueurs des tronçons à éprouver dépendent du diamètre de la


canalisation et des conditions de chantier. Pour les canalisations de grande
dimension, les épreuves se feront par sections de 500 mètres de longueur au
maximum. La longueur optimale pour les essais devra se situer de préférence
entre 300 et 500 mètres.

Il est préconisé de ne pas réaliser les essais avant que le béton des ancrages
n’ait atteint la résistance requise.
Avant de remplir la canalisation, il convient de s’assurer que tous les robinets
d’arrêt et tous les systèmes de purge d’air sont ouverts.

52 53
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

L’eau utilisée pour les épreuves doit être de préférence de l’eau potable. 4.5- MODALITES DES EPREUVES
A défaut on utilisera une eau qui ne soit pas susceptible d’apporter une

3
contamination à l’eau potable qui sera ultérieurement véhiculée par la 4.5.1- Exécution de l’essai
canalisation. Pendant la mise en pression il faut observer les manomètres et enregistrer la
La température de l’eau utilisée pour l’essai ne doit pas dépasser 45 °C. vitesse de montée en pression. Après avoir laissé suffisamment de temps à
la canalisation pour lui permettre de se stabiliser, l’épreuve de pression peut
Il faut laisser durcir les assemblages collés pendant au moins vingt - quatre ( alors être effectuée de façon régulière.
24 ) heures avant de les soumettre aux conditions d’essai. On devra procéder comme suit :
- laisser monter la pression jusqu’à l’obtention de la pression d’épreuve
Il est recommandé de prévoir aux extrémités de la canalisation à éprouver spécifiée au point bas du tronçon,
des systèmes de mesure du remplissage et de vidange de la canalisation. - fermer les robinets,
- maintenir la pression à ce niveau pendant une heure,
Les conditions de réalisation de l’essai sont les suivantes : - débrancher le matériel de mise en pression,
- la température de l’eau doit être inférieure à 45 °C , - ne plus laisser entrer d’eau dans le tronçon soumis à l’essai pendant l’heure
- la durée de l’essai sera d’une heure au minimum avec un maximum de vingt qui suit.
- quatre ( 24 ) heures ,
- la pression d’épreuve ne doit pas dépasser 1,5 fois la pression nominale 4.5.2- Interprétation des résultats
prévue pour l’élément le plus faible de la canalisation. Si on constate une chute de pression pendant cette durée, la pression d’épreuve
de départ est rétablie en injectant une quantité d’eau supplémentaire
4.3- MISE EN EAU mesurée dans le tronçon d’essai.
La mise en eau est réalisée à l’aide d’un dispositif de raccordement provisoire;
elle est effectuée d’une façon progressive. L’essai peut être considéré comme satisfaisant si les conditions suivantes sont
satisfaites :
Les poches d’air résiduelles se dissolvent dans l’eau de façon réversible - Il n’y a pas de chute de pression ( il est même possible qu’il y ait une légère
pendant l’épreuve et provoquent une chute de la pression. Pour réduire ce augmentation en raison d’un changement de température ou par suite d’un
phénomène, il faut effectuer lentement le remplissage de la canalisation par retrait de la matière ),
les points bas du réseau en veillant à ne pas dépasser un débit de l’ordre de : - La quantité d’eau mesurée nécessaire au rétablissement de la pression à la
- 0,1 litre / seconde pour un diamètre inférieur à 90 mm ; pression d’épreuve est inférieure à la valeur maximale admissible suivante :
- 0,5 litre / seconde pour un diamètre compris entre 90 et 160 mm ; 3 litres par kilomètre de canalisation par 25 mm de diamètre intérieur par 3
- 2 litres / seconde à partir d’un diamètre supérieur à 160 mm. bars de pression d’essai et par 24 heures.
Pour les canalisations ne dépassant pas trente ( 30 ) mètres de longueur et 63
4.4- MISE EN PRESSION mm de diamètre, la perte de pression après la période d’épreuve d’une heure
Après mise en pression préalable de 5 minutes, effectuée à la pression ne doit pas dépasser 0,5 bars.
d’épreuve, il est procédé à l’ouverture de la ( des ) purge ( s ) disposée (s ) à
l’autre extrémité du tronçon d’essai par rapport au manomètre afin de vérifier A la fin de l’essai, il convient de relâcher graduellement la pression résiduelle
qu’il n’existe aucun obstacle à la montée en pression sur la totalité du tronçon car la décompression rapide de tout l’air entraîné peut provoquer des à -
éprouvé. coups de pression qui sont potentiellement dangereux pour la canalisation
et pour le personnel chargé des essais.
La pression est rétablie par la suite à la pression d’épreuve, pendant le temps Si l’essai se révèle non satisfaisant, il sera nécessaire de corriger tous les
prescrit, toutes précautions étant prises pour éviter les coups de bélier dans défauts constatés et reprendre toute la procédure jusqu’à l’obtention d’un
la canalisation. résultat satisfaisant.

54 55
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

4.6- PROCES - VERBAL CANALISATIONS EN POLYCHLORURE DE VINYLE (PVC - U)


Les épreuves sous pression constituent la dernière étape avant la réception

3
des tronçons de canalisations. Elles doivent être réalisées dans les conditions ANNEXE 2
prévues par le présent DTR.

Un procès - verbal est dressé après chaque épreuve et signé par toutes les TABLEAU N°1 Diamètres extérieurs nominaux et tolérances
personnes habilitées. Il devra comporter les indications suivantes :
- numéro d’ordre et date de l’épreuve ; TABLEAU N°2 Epaisseurs nominales de paroi
- désignation exacte du tronçon de conduite éprouvé ;
- repérage des extrémités du tronçon ; TABLEAU N°3 Tolérances sur l’épaisseur de paroi
- durée et pression d’épreuve ;
- résultats obtenus ; TABLEAU N°4 Dimensions des emboîtures à coller
- décisions relatives à toutes les réfections éventuelles et conclusions ;
- noms et signatures des parties présentes. TABLEAU N°5 Dimensions des emboîtures pour assemblage à bague
d’étanchéité

56 57
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

TABLEAU N° 1 - Diamètres extérieurs nominaux et tolérances TABLEAU N°2 - Epaisseurs nominales de paroi

Diamètre extérieur
nominal
(mm) dn
Tolérance sur
le diamètre
extérieur moyen
dem (mm) x
Tolérance d’ovalisation

S 20 à S 16 S 12,5 à S 5 Diamètre
Epaisseur nominale (minimale) de paroi

Série de tubes S 3
S 20 S 16 S 12,5 S 10 S8 S 6,3 S5
Extérieur
(SDR 41) (SDR 33) (SDR 26) (SDR 21) (SDR 17) (SDR 13,6) (SDR 11)
Nominal
12 0,2 - 0,5 dn (mm)
16 0,2 - 0,5
20 0,2 - 0,5 Pression nominale PN basée sur un coefficient de calcul C = 2,5
25 0,2 - 0,5
32 0,2 - 0,5 PN 6 PN 8 PN 10 PN 12,5 PN 16 PN 20
12 - - - - 1,5
40 0,2 1,4 0,5
16 - - - - 1,5
50 0,2 1,4 0,6
20 - - - 1,5 1,9
63 0,3 1,5 0,8
25 - - 1,5 1,9 2,3
75 0,3 1,6 0,9
32 1,5 1,6 1,9 2,4 2,9
90 0,3 1,8 1,1
40 1,5 1,6 1,9 2,4 3,0 3,7
110 0,4 2,2 1,4 50 1,6 2,0 2,4 3,0 3,7 4,6
125 0,4 2,5 1,5 63 2,0 2,5 3,0 3,8 4,7 5,8
140 0,5 2,8 1,7 75 2,3 2,9 3,6 4,5 5,6 6,8
160 0,5 3,2 2,0 90 2,8 3,5 4,3 5,4 6,7 8,2
180 0,6 3,6 2,2
Pression nominale PN basée sur un coefficient de calcul C = 2,0
200 0,6 4,0 2,4
225 0,7 4,5 2,7
PN 6 PN 8 PN 10 PN 12,5 PN 16 PN 20 PN 25
250 0,8 5,0 3,0
280 0,9 6,8 3,4 110 2,7 3,4 4,2 5,3 6,6 8,1 10,0
315 1,0 7,6 3,8 125 3,1 3,9 4,8 6,0 7,4 9,2 11,4
140 3,5 4,3 5,4 6,7 8,3 10,3 12,7
355 1,1 8,6 4,3 160 4,0 4,9 6,2 7,7 9,5 11,8 14,6
400 1,2 9,6 4,8 180 4,4 5,5 6,9 8,6 10,7 13,3 16,4
450 1,4 10,8 5,4
200 4,9 6,2 7,7 9,6 11,9 14,7 18,2
500 1,5 12,0 6,0
225 5,5 6,9 8,6 10,8 13,4 16,6 -
560 1,7 13,5 6,8
250 6,2 7,7 9,6 11,9 14,8 18,4 -
630 1,9 15,2 7,6 280 6,9 8,6 10,7 13,4 16,6 20,6 -
710 2,0 17,1 8,6 315 7,7 9,7 12,1 15,0 18,7 23,2 -
800 2,0 19,2 9,6 355 8,7 10,9 13,6 16,9 21,1 26,1 -
900 2,0 21,6 - 400 9,8 12,3 15,3 19,1 23,7 29,4 -
1000 2,0 24,0 - 450 11,0 13,8 17,2 21,5 26,7 33,1 -
500 12,3 15,3 19,1 23,9 29,7 36,8 -
560 13,7 17,2 21,4 26,7 - - -
630 15,4 19,3 24,1 30,0 - - -
710 17,4 21,8 27,2 - - - -
800 19,6 24,5 30,6 - - - -
900 22,0 27,6 - - - - -
1000 24,5 30,6 - - - - -

58 59
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

TABLEAU N°3 - Tolérances sur l’épaisseur de paroi TABLEAU N°4 - Dimensions des emboitures à coller

Epaisseur nominale
de paroi en
Tolérance sur l’épaisseur
moyenne de paroi
Epaisseur
nominale de paroi en
Tolérance sur l’épaisseur
moyenne de paroi
Diamètre intérieur Diamètre intérieur moyen
Nominal de
l’emboîture
de l’emboîture
dim,max
Ovalisation
maximale pour
di (mm)
Longueur minimale
d’emboîture
Lmin (mm)
3
dn (mm) dim,min (mm)
> ≤ x > ≤ x (mm)
12 12,1 12,3 0,25 12,0
1,0 2,0 0,4 21,0 22,0 2,4
16 16,1 16,3 0,25 14,0
2,0 3,0 0,5 22,0 23,0 2,5
20 20,1 20,3 0,25 16,0
3,0 4,0 0,6 23,0 24,0 2,6
25 25,1 25,3 0,25 18,5
4,0 5,0 0,7 24,0 25,0 2,7
5,0 6,0 0,8 25,0 26,0 2,8 32 32,1 32,3 0,25 22,0

40 40,1 40,3 0,25 26,0


6,0 7,0 0,9 26,0 27,0 2,9
50 50,1 50,3 0,3 31,0
7,0 8,0 1,0 27,0 28,0 3,0
63 63,1 63,3 0,4 37,5
8,0 9,0 1,1 28,0 29,0 3,1
75 75,1 75,3 0,5 43,5
9,0 10,0 1,2 29,0 30,0 3,2
10,0 11,0 1,3 30,0 31,0 3,3 90 90,1 90,3 0,6 51,0

110 110,1 110,4 0,7 61,0


11,0 12,0 1,4 31,0 32,0 3,4
12,0 13,0 1,5 32,0 33,0 3,5 125 125,1 125,4 0,8 68,5
13,0 14,0 1,6 33,0 34,0 3,6 140 140,2 140,5 0,9 76,0
14,0 15,0 1,7 34,0 35,0 3,7 160 160,2 160,5 1,0 86,0
15,0 16,0 1,8 35,0 36,0 3,8 180 180,2 180,6 1,1 96,0

200 200,2 200,6 1,2 106,0


16,0 17,0 1,9 36,0 37,0 3,9
225 225,3 225,7 1,4 118,5
17,0 18,0 2,0 37,0 38,0 4,0
250 250,3 250,8 1,5 131,0
18,0 19,0 2,1
280 280,3 280,9 1,7 146,0
19,0 20,0 2,2
20,0 21,0 315 315,4 316,0 1,9 163,5
2,3

60 61
Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable Régles de pose des canalisations en plastique destinées aux projets d’alimentation en eau potable

TABLEAU N°5 - Dimensions des emboitures pour assemblage à bague d’étanchéité CANALISATIONS EN POLYETHYLENE (PE)
ET POLYCHLORURE DE VINYLE (PVC - U)

Diamètre
Ovalisation maximale
Diamètre intérieur admissible pour d (mm) Profondeur
intérieur nominal moyen minimal i
Minimale
Longueur
de l’entrée
de l’emboîture
ANNEXE N°3 3
d’emboîture d’emboîture D’engagement et de la zone
FIGURE 9 Dimensions nominales des tranchées
dn (mm) dim,min (mm) S 20,8 à S 16 S 12,5 à S5 mmin (mm) d’étanchéité(c)
FIGURE 10 Couches constitutives de l’enrobage et du remblai supérieur de la tranchée
(mm)
32 32,3 0,6 0,3 55 27 Pose des Canalisations en Tranchée
40 40,3 0,8 0,4 55 28
50 50,3 0,9 0,5 56 30 FIGURE 9 - Dimensions nominales des tranchées
63 63,4 1,2 0,6 58 32
75 75,4 1,2 0,7 60 34
Φ ≤ 600 mm Φ > 600 mm
90 90,4 1,4 0,9 61 36
110 110,5 1,7 1,1 64 40
au moins
125 125,5 1,9 1,2 66 42 égale à
30 30 40 40

140 140,6 2,1 1,3 68 44


160 160,6 2,4 1,5 71 48

10
180 180,7 2,7 1,7 73 51
200 200,7 3,0 1,8 75 54 Lit de sable

225 225,8 3,4 2,1 78 58


250 250,9 3,8 2,3 81 62
FIGURE 10 - Couches constitutives de l’enrobage et du remblai supérieur de
280 281,0 5,1 2,6 85 67
la tranchée
315 316,1 5,7 2,9 88 72
355 356,2 6,5 3,3 90 79
400 401,3 7,2 3,6 92 86
450 451,5 8,1 4,1 95 94
500 501,6 9,0 4,5 97 102 Remblai Hauteur de
supérieur couverture

560 561,8 10,2 5,1 101 112


Remblai de
630 632,0 11,4 5,7 105 123 protection Enrobage
710 712,3 12,9 6,5 109 136
Assise Appui
Lit de pose

62 63
Notes

Le présent DTR a été édité par les societés suivantes


Notes

Le présent DTR a été édité par les societés suivantes


ISBN : 978-9961-9950-0-6
Dépot légal : 1878-2010

Vous aimerez peut-être aussi