Vous êtes sur la page 1sur 24
www.competition.dz MARDI 29 MAI 2018 30 DA N°5371 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT Le
www.competition.dz MARDI 29 MAI 2018 30 DA N°5371 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
Le président a rencontré son agent hier à Paris
BEN ATHMANE,
LA JSK NÉGOCIE
AVEC LUIS
FERNANDEZ
3 e RECRUE
DU MCA
HACHOUD
NE SE SENT PAS
MENACÉ PAR AROUS
Recrutement, libérés, opposition
MELLAL FAIT LE POINT
«JE SERAI LE
PREMIER À L'AIDER»
«Salhi, Meziane,
Chahrour et Benklhelifa
sont avec nous»
Le paquet sur Bourdim
SANTINI
«Je ne veux plus de Frioui»
«Asselah, Boultif et Hammar libérés»
LA SEMAINE
PROCHAINE
À ALGER
«Je rencontrerai Yattou et Djerrar avant de décider»
Hajhouj libéré !
Il s'est réconcilié
avec le président
MOUISSI
Lakroum
file à Sétif
BELKALEM :
«Si son projet me
plaît, je reste»
LE GARDIEN
DE BOUMERDÈS
À SIGNÉ
DZIRI :
«J'aspire à devenir
sélectionneur national»
plaît, je reste» LE GARDIEN DE BOUMERDÈS À SIGNÉ DZIRI : «J'aspire à devenir sélectionneur national»

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

2

À LA UNE

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 2 À LA UNE GHOULAM dans la mire du Borussia Dortmund
www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 2 À LA UNE GHOULAM dans la mire du Borussia Dortmund

GHOULAM dans la mire du Borussia Dortmund

Ghoulam n'a pas beaucoup perdu de sa valeur et pourrait rejoindre un grand club rapidement.

Ancelotti compte sur lui Même si son départ est sur toutes les bouches, il y a encore une possibilité afin que Faouzi Ghoulam reste à Naples. En contrat jusqu'en 2022, ce dernier serait dans les plans de son nouvel entraîneur, Carlo Ancelotti. Selon le média italien Spazio Napoli, le technicien ita- lien compterait sur Faouzi Ghoulam et sur Mario Rui lors de la prochaine saison. Il aurait d'ailleurs choisi de ne pas s'attacher les ser- vices d'un nouvel arrière gauche lors de ce mercato et se contentera de ses poulains.

Son absence pourrait se prolonger de 3 mois Suivi de pré par ses médecins, Faouzi Ghoulam tente de récupérer le plus rapide- ment possible. Ce dernier a même déclaré à ses fans, la semaine dernière, qu'il serait de retour rapidement. Cependant, selon les der- niers rapports publiés par ses médecins il se pourrait que ce dernier n'ait besoin de plus de repos. En effet, Faouzi Ghoulam pourrait être absent pendant trois mois encore et aura des difficultés à débuter la saison avec le reste du groupe. Le défenseur des Verts n'a pas encore récupéré de sa blessure et devrait avoir plus de temps que prévu afin de revenir au meilleur de sa forme. Comme tout le monde le sait, ce dernier avait tenté de revenir après sa première blessure qu'il avait contractée en novembre dernier face à Manchester City, mais étant revenu trop tôt il a rapidement rechuté. Il suit les consignes des ses médecins à la lettre et tente de retrouver toute sa forme afin de toucher de nouveau au ballon. Son médecin semble ne pas vouloir prendre de

risque pour le moment et devrait lui deman- der de patienter encore trois mois avant de revenir sur les terrains de football. Cette situa- tion pourrait lui coûter son mercato d'intersai-

son.

M. K.

Le Hellas Vérone réclame 8 M pour Farès

Relégué en Serie B après une saison difficile, le Hellas Vérone devrait perdre plusieurs joueurs lors de ce mercato d'été dont Mohamed Farès. Ce dernier, a décidé de changer d'air alors que son club ne jouera plus parmi l'élite italienne lors du prochain exercice. Pour l'international algérien, le plus important est de trouver un bon club rapidement afin de se relancer et retrouver du temps de jeu. Plusieurs clubs italiens le veulent pour ce mercato d'intersaison. Genoa, la Sampdoria et même la Fiorentina ont fait part de leur intérêt pour l'international algérien. La Sampdoria reste le club le plus proche de s'attacher ses services mais pour le moment rien n'a encore été décidé et les négociations se poursuivent. Le Hellas Vérone veut cependant remplir ses caisses et ne compte pas lâcher son poulain sans une bonne contrepartie. Alors qu'ils en voulaient cinq millions d'euros au départ les dirigeants du club italien ont décidé de revoir le prix de vente de Mohamed Farès à la hausse et ne le lâcheront pas en dessous des huit millions d'euros. Une somme qui ne devrait pas gêner les clubs intéressés. En tout cas, Mohamed Farès continue de faire parler de lui et devra faire un choix si jamais un club venait à faire l'offre qu'attend le Hellas Vérone.

M. K.

PAR MEHDI KABI
PAR MEHDI KABI

Proche d'un départ lors de ce mercato d'été, Faouzi Ghoulam est dans le viseur de plusieurs clubs, dont le Borussia Dortmund.

MAHREZ :

Man City grimpe à 100M

La signature de Riyad Mahrez à Manchester City est imminente et une offre de 100 millions d'euros devrait aider à accélérer la décision des Foxes. L'information a vite fait le tour de la presse mondiale hier où Manchester City aurait formulé une offre de 100 millions d'euros afin de convaincre Leicester City de lâcher Riyad Mahrez cet été. Alors que les négociations étaient toujours en cours, le club anglais drivé par Pep Guardiola, a voulu prendre les devants sur la concurrence et mettre toutes les chances de son côté afin de convaincre la direction des Foxes. La raison pour laquelle une offre de 100 millions d'euros a été formulée. Celle-ci sera difficile à être refusée par Leicester City, qui n'aura plus d'excuse afin de lâcher son poulain et de le laisser changer d'air. Comme tout le monde le sait, le milieu international algérien a été retenu par son club lors des derniers mercatos, alors qu'il voulait signer ailleurs. Manchester City avait formulé une offre de plus de 60 millions d'euros mais qui avait été refusé lors du dernier jour du mercato hivernal. Cette fois, les Citizens ne veulent plus perdre de temps et comptent boucler ce transfert le plus rapidement possible. La première offre était de 85 millions d'euros, mais elle a finalement été revue à la hausse afin d'atteindre les 100 millions d'euros. En tout cas, la signature de Riyad Mahrez à Manchester City est imminente et tout devrait être finalisé dans les prochains jours. Ce qui est sûr, c'est que le feuilleton de l'international algérien avec le club anglais n'aura que trop duré et ce dernier voudrait maintenant quitter Leicester City afin de rejoindre un club qui lui permettrait de jouer les premiers rôles et de prendre part à la prochaine édition de la Ligue des champions. M. K.

Toujours en pleine phase de récupé- ration, Faouzi Ghoulam continue de faire couler beaucoup d'encre. Selon des proches de Naples, ce dernier serait dans le viseur du Borussia Dortmund. Le club allemand serait prêt à s'ali- gner aux autres concurrents et faire une bonne offre afin de s'attacher ses services. Le défenseur international algérien est très proche d'un départ et ce mercato d'été devrait être son der- nier avec Naples. Alors qu'il a été absent plus de la moitié de la saison, il veut maintenant se relancer et prendre part à une nouvelle expérience. Il faut savoir que ce dernier est aussi dans la cible de Manchester United, ce qui ne le laisse pas indifférent. Faouzi Ghoulam voudrait rejoindre le club anglais évoluant en Premier League, mais rien n'a encore été fait pour le moment et les négociations seraient toujours en cours. Son agent, qui est le même que celui de José Mourinho, a mis en contact les deux personnes et le technicien portugais serait for- tement intéressé par les services de l'arrière gauche des Verts. Face à cet intérêt, le Borussia Dortmund est prêt à mettre la somme qu'il faudra afin de convaincre la direction de Naples afin de lâcher son pou- lain. Les dirigeants allemands veulent se ren- forcer en prévision de la prochaine saison et sont intéressés par le profil de l'international algérien. En tout cas, même absent pendant pratiquement toute une saison, Faouzi

Ounas suivi par Rome et le Bayern

L'attaquant de Naples, Adam Ounas, est suivi de près par l'AS Rome et le Bayern de Munich qui auraient déjà tenté une approche.

De Bordeaux à Naples, Adam Ounas pourrait aussi changer d'air pour un grand club lors de ce mercato d'été. Ce dernier, qui n'a pas réussi à se faire une place parmi l'équipe première napolitaine, a été supervisé par des émissaires du Bayern Munich et de l'AS Rome. Il aurait même convaincu les recruteurs du club allemand afin de débuter les négociations avec la direction de Naples. Selon la presse italienne, le Bayern avait tenté une première approche mais sans succès. Comme tout le monde le sait, l'attaquant international algérien est intéressé par un changement d'air lors de ce mercato. Il voudrait retrouver du temps de jeu alors que Maurizio Sarri ne lui en a pas laissé beaucoup lors du dernier exercice. Adam Ounas n'a été

beaucoup lors du dernier exercice. Adam Ounas n'a été utilisé que très rarement et se retrouve

utilisé que très rarement et se retrouve en difficulté. En tout cas, l'AS Rome et le Bayern Munich pourraient revenir à la charge dans

le cas où Naples décide de se séparer de son poulain.

Avec Ancelotti, les cartes seront redistribuées L'attaquant international algérien aura une nouvelle chance cette saison et devra convaincre son entraineur afin de gagner sa place au sein de l'effectif napolitain. Après le changement de coach et l'arrivée de Carlo Ancelotti à la tête de la barre technique napolitaine, les cartes seront redistribuées et Adam Ounas pourrait espérer avoir plus de temps de jeu pour la prochaine saison. Ce dernier devra cependant redoubler d'effort afin de se faire une place au sein d'un effectif qui regorge de stars. En plus, en attaque la concurrence est rude et la tâche de l'attaquant des Verts s'annonce difficile. En tout cas, le changement d'entraîneur en prévision du prochain exercice ainsi que l'opportunité de jouer la Ligue des Champions pourrait convaincre l'attaquant international algérien de rester au sein de son équipe et de ne pas changer d'air lors de ce mercato.

M. K.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

À LA UNE

3

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 À LA UNE 3 Comme prévu, Adidas ne poursuivra pas l'aventure
www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 À LA UNE 3 Comme prévu, Adidas ne poursuivra pas l'aventure

Comme prévu, Adidas ne poursuivra pas l'aventure

La FAF cherche un nouvel équipementier pour l'EN

Le contrat liant la FAF à la firme allemande d’équipements sportifs à savoir Adidas et qui prendra fin bientôt ne sera pas renouvelé.

PAR SMAÏL M. A.

Dans l'une de nos précédentes éditions on vous expliquait que le torchon brûlait entre les deux par- ties qui s'apprêtaient à rompre offi- ciellement leur collaboration. Les deux parties ont trouvé du mal à cohabiter, et ce, depuis maintenant quelque temps, bien avant l'arrivée de Zetchi et de son équipe. Entre la qualité du produit médiocre réser- vée par la firme et sa direction MENA à l'EN et le non-respect des engagements, la FAF voulait en finir, et le changement intervenu n'a pas aidé les choses puisque les relations se sont sérieusement dété- riorées, avec l'actuelle fédération

qui a eu le malheur de constater que la qualité du maillot était de mal en pis, elle a mené une cam- pagne où elle a critiqué Adidas et cela n'a pas été du goût des respon- sables de cette dernière qui ont décidé de ne plus équiper l'Algérie.

Au plus offrant Ainsi et à l'approche de l'année 2019 qui verra la participation des sélections à de nombreuses mani- festations mondiales et continen- tales, la FAF a lancé hier un avis d'appel à candidature national et international, pour le choix d'un équipementier pour les sections masculines et féminines. La Fédération désire s'attacher les ser-

vices d'un équipementier sportif et l'EN devra donc être équipée lors de la prochaine CAN 2019 (si elle se qualifie) d'un nouveau maillot floqué d'un nouveau logo que celui d'Adidas. Après Puma et Adidas soit deux équipementiers alle- mands de qualité, l'on s'apprête à un passage à un une nouvelle firme étrangère, le 9 décembre der- nier on vous parlait de ce passage obligé en vous faisant part de l'in- tention de 2 firmes de succéder aux Allemands, on parle notamment de PMG, représentant officiel et exclu- sif de grandes marques internatio- nales de prêt-à-porter et d'équipe- ment de sport telles que Nike et Converse, soit un simple fournis-

seur au moment où l'ancien bureau insistait sur des négociations avec les maisons mères. Zetchi aurait aussi comme proposition JOMA, l'équipementier espagnol qui frap- pe aux portes de l'EN lui qui prend déjà en charge l'USM Alger et d'autres formations. Ces deux marques et d'autres vont devoir se soumettre à la traditionnelle procé- dure étalée hier à travers le com- muniqué de la FAF, les soumis- sionnaires doivent déposer leurs offres au plus tard le 18 juin 2018 à 14h et l'ouverture des plis se fera à 14h30 au siège de la Fédération algérienne de football sis à l'adres- se sus-indiquée.

S. M. A.

Algérie-Cap-Vert

Le coup d'envoi sera donné à 22h15

Comme prévu, la FAF a décidé de retarder un petit peu l'horaire du match entre l'Algérie et le Cap-Vert. La fédé' a com- muniqué hier soir le nou- vel horaire puisque la ren- contre internationale que jouera la sélection nationa- le ce vendredi 1er a été programmée à 22h15 au stade du 5-juillet. Ce retard de 15 minutes est expliqué par l'envie de laisser le temps nécessaire aux supporters d'arriver au 5-Juillet, il faut dire qu'entre la rupture du jeûne à 20h environ, et 22h horaire initial retenu pour le match, le temps sera court de rejoindre le stade et assister au match, le staff technique a craint une démobilisation et le risque de jouer devant des gradins vides un match censé se jouer dans le but de préparer le match du Portugal, mais aussi pour tenter de mettre en confiance le groupe et gagner celle du public et pourquoi pas le convaincre et oublier l'idée de changer de stade à partir d'octobre. S. M. A.

Dans une lettre adressée au MJS la veille du déroulement de l'AG constituante

La LFP de Kerbadj interpelle Hattab

Dans une lettre adressée hier au ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, les anciens locataires du siège d'El Hamma ont demandé au ministre une interven- tion pour arrêter ce qu'ils ont décrit comme étant une nouvelle mascarade du bureau fédéral de la FAF. Les arguments présentés par l'ancien bureau de Kerbadj se basent sur l'as- pect non règlementaire de l'assemblée générale constituante qui aura lieu aujourd'hui au siège de la FAF à Dély Ibrahim. La FAF avait en effet retardé la tenue de l'AG de 3 jours la transfé- rant au passage à Dély Ibrahim, mais d'après la lettre envoyée hier au MJS, la procédure réglementaire n'a pas été suivie à la lettre. L'organe de gestion de l'ancienne ligue reproche en effet au BF d'avoir sauté une étape impor- tante, en se basant sur l'article 42 des statuts de la Ligue de football professionnel. Ainsi et après avoir fait un petit rappel de ce qui a été accompli jusqu'ici par la FAF et le retrait de la délé- gation qui a eu lieu le 21 janvier 2018, suivi du CA de tenir une AGO devant statuer sur le rapport de gestion de l'exercice 2017, les anciens gérants de la LFP ont expliqué au ministre des sports qu'il sera impos- sible de tenir l'AG constituante pré- vue aujour-

d'hui vu qu'il y a eu dissolution de l'ancienne LFP, un fait qui nécessite un passage sur une étape qui a été ignorée d'après les anciens locataires :

"Cette assemblée est conditionnée par les résultats des travaux du liquida- teur, désigné par le tribunal territoria- lement compétent, pour cerner avec la plus grande précision les biens de la Ligue à transférer à la FAF (selon l'article 42) une opération qui n'a pas été réalisée ", leur ont-ils reproché.

Ça parle de nouveaux statuts discriminatoires Comme on le sait et comme la FAF l'a annoncé récemment dans un commu- niqué, de nouveaux statuts ont été rédigés après la mise en conformité

exigée par la loi. Ces nouveautés et d'après l'ancien CA ne sont pas régle- mentaires, ils accusent même de ''statuts discriminatoires'', l'an- cien président et tout le CA n'aura pas le droit à une place dans cette AG, ce qui veut dire qu'ils n'auront pas le droit de postuler, une raison suffisante pour interpeller le ministre et essayer

d'ar-
d'ar-

rêter le massacre : "Les statuts modi- fiés qui seront présentés lors de ladite AG sont discriminatoires et excluent de sa composante les membres du CA dont le président de la LFP ( Kerbadj) ils intègrent cependant un collège d'experts au nombre de 5." Pour terminer, l'ancien CA précise que eu égard de tout cela, notamment de l'absence d'une intervention d'un liquidateur, la procédure de la disso- lution de la LFP n'est pas réglemen- taire, ils rappellent par conséquent que " le mandat électif de la LFP expi- re fin juin de l'année 2019 " une façon de rappeler à Hattab que les 2 AG programmées ne sont pas réglemen- taires.

Demande de respect des lois en vigueur Ainsi et compte tenu de tout cela et d'autres ''inepties'' relevées, les anciens dirigeants de la LFP ont appe- lé Hattab à intervenir et de se saisir du dossier : "Nous vous saurions gré des dispositions que vous voudriez prendre, pour éviter au nouveau BF une nouvelle mascarade, en vous sai- sissant de cet important dossier pour réorienter les débats, dans le strict res- pect des lois du pays en vigueur ", ont-ils réclamé. Il est utile de rappeler que le TAS et le tribunal administratif avaient débouté cette LFP, qui s'était plaint de plusieurs anomalies, cette sollicitation transmise au MJS fait offi- ce de dernière cartouche mais en 24 heures, le MJS aura-t-il vraiment le temps de traiter l'affaire et d'interve-

nir ?

S. M. A.

Il revient sur le refus de Raïs et même de Soso de venir en sélection

DOUKHA :

«JE TIRE CHAPEAU À MBOLHI»

venir en sélection DOUKHA : «JE TIRE CHAPEAU À MBOLHI» Dans un live facebook qu'il a

Dans un live facebook qu'il

a réservé à ses fans avant-hier

soir, le gardien Azzedine Doukha, récemment engagé par le Raed saoudien en provenance d'Ohoud, est revenu sur l'absen- ce inattendue de Mbolhi et Feghouli du stage qu'effectue actuellement l'EN au CTN de Sidi Moussa. Si pour le cas Feghouli, Doukha se réfère au dossier que le joueur a fourni et

au message écrit par le joueur il

y a 4 jours sur son compte face-

book, en revanche, il a tenu à soutenir la position de Mbolhi qui a refusé d'après des échos de rejoindre le stage des Verts à cause de son inaptitude vu qu'il est inactif depuis la fin du cham- pionnat saoudien depuis plus d'un mois. Doukha a félicité Mbolhi pour sa décision qui, d'après lui, rend un grand servi- ce à l'EN contrairement à ce que certains pensent : "Je ne veux pas trop commenter cette absence,

mais il y a sûrement des raisons derrière cela, et je crois que cela est clair, Feghouli a transmis son dossier médical qui prouve sa blessure, quant à Mbolhi, il a dit

à la FAF qu'il ne se sentait pas

prêt vu qu'on a terminé le cham- pionnat saoudien il y a près d'un mois et demi, ça veut dire qu'il ne veut pas s'aventurer et ne joue pas avec les couleurs nationales et rien que pour cela, je lui tire chapeau, car il sait que personne ne peut donner un plus à la sélection s'il n'est pas bien prépa- ré."

«J'ai espoir en un retour en force des Verts» Pour ce qui est de la mauvaise passe traversée par l'équipe nationale, Doukha s'est montré optimiste : "Vu les jeunes talents qu'on a je pense qu'on a ce qu'il faut pour espérer un retour en force, pour moi ce passage à vide est dû à un manque de confiance en soi."

«J'aurais aimé y être mais ce n'est pas la fin du monde» Ecarté depuis déjà plus de 2 ans, Doukha espère toujours revenir :

"J'aurais aimé être présent lors de

ce stage, mais c'est comme ça, et puis ce n'est pas la mer à boire, si

je reviens un jour je donnerai le

plus, sinon je reste un fervent supporter des Verts ", a-t-il affir- mé.

S. M. A.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

4

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS Beaucoup de rumeurs autour de Salhi Pour

Beaucoup de rumeurs autour de Salhi

Pour la JSK, le dossier est clos

Dans notre édition d'hier, le désormais ancien portier du Chabab affirmait qu'il avait tout conclu avec la JSK mais hier une rumeur faisait état d'une possible signature au MCA.

En plus du recrutement, le président du club Chérif Mellal n'oublie pas de penser à
En plus du recrutement,
le président du club
Chérif Mellal n'oublie
pas de penser à
l'entraîneur et d'après
nos informations, il a
tenté le gros coup : Luis
Fernandez, ancien
entraîneur du PSG et
actuellement directeur
du centre de formation
du PSG.
PAR ISLAM Z.
Même si les dirigeants
planchent actuellement sur le
renforcement de l'équipe, il
n'en demeure pas moins que
pour le président un autre
chaud dossier est actuelle-
ment sur la table. On parle
bien entendu du dossier de
l'entraîneur. Dans sa dernière
déclaration à Compétition,
Mellal assurait : "Je ne recrute-
rai pas un entraîneur novice."
Eh bien, il vient de confirmer
ses dires. Selon une source
bien informée, le président de
la JSK a tenté un gros coup,
un très gros coup même puis-
qu'il est en négociations
avec Luis
Fernandez, ancien
entraîneur du
PSG et Bilbao. Le
technicien fran-
Le gardien
de Boumerdès
a signé pour
deux ans
I. Z.
Le gardien de Boumerdès,
Mouissi, a signé pour
deux ans au profit de la
JSK. Ce jeune portier
dont on dit beaucoup de
bien était en contact avec
les responsables de la
JSK depuis des mois déjà.
Il est recruté pour rem-
placer Boultif et être la
doublure de Salhi. Selon
des gens qui connaissent
ce gardien, Mouissi pour-
rait vite devenir numéro 1
vu son talent et son
sérieux.

Il a rencontré son agent hier à Paris

FICHE TECHNIQUE
FICHE TECHNIQUE

Nom : Luis Miguel Fernández Toledo Nationalité : franco-espagnole Date de naissance : 2 octobre 1959 (58 ans) Parcours professionnel 1978-1986 : Paris SG 1986-1989 : Racing 1989-1993 : AS Cannes

Équipes entraînées :

1993-1994 : AS Cannes

1994-1996 : Paris SG 1996-2000 : Espagne Athletic Bilbao 2000-2003 : France Paris SG 2003-2004 : Espagne RCD Espanyol

2005 : Qatar Al-Rayyan SC

2006-2007 : Espagne Betis Séville

2009 : Stade de Reims

2015-2016 : Guinée

La JSK négocie avec

Luis Fernandez

vous qu'on peut décrire comme décisif entre les deux parties pour conclure car il reste encore des sujets à abor- der et sur lesquels il faudra trouver un accord. Une chose est sûre, si Mellal parvient à faire signer Fernandez, ce sera un gros coup.

Un coach à la Courbis qui a battu Gourcuff en Algérie ! Luis Fernandez et depuis qu'il a pris le centre de formation au PSG n'a plus entraîné. Cependant, c'est le genre de coach qui manque à la JSK actuellement. En effet, il est tacticien, avec une forte per- sonnalité et ne badine pas avec la discipline. C'est quand même lui qui a osé mettre Ronaldinho sur le banc ! Bref, C'est le même genre d'entraî- neur que, peut-être, Rolland Courbis. Son expérience notamment en Afrique est un atout non négligeable du moment qu'il était venu battre l'EN de Gourcuff avec toutes ses stars au 5-Juillet avec la sélection guinéenne. Autant dire que c'est un coach qui peut apporter beaucoup de bonnes choses pour le club le plus titré d'Algérie. La balle est dans le camp de Mellal qui ne rechignera pas à l'effort pour réaliser ce transfert toni- truant.

I. Z.

çais est actuellement en char- ge du centre de formation du club francilien. D'après la même source, Chérif Mellal a rencontré l'agent du coach et les deux hommes ont abordé la venue du coach à la JSK pour guider son projet. Un gros coup que le président veut absolument réussir car si le mercato côté joueurs semble partir en vrille, faire signer Fernandez serait un coup d'éclat qui démontrerait une fois pour toutes le sérieux et l'ambition du président pour la nouvelle saison.

Toutefois, pour la direction des Canaris, c'est un dossier clos. Les Jaune et Vert ont réussi une belle opération en parvenant à arracher l'accord de l'international Abdelkader Salhi. Ce dernier s'ex- prima même dans nos colonnes et assurait : "Effectivement, je me suis entendu sur tout avec les respon- sables de la JSK. Je leur ai donné mon accord de principe pour que je signe et c'est un honneur pour moi de porter le maillot de la JSK. Je leur ai donné mon accord de principe, mais je ne parapherai mon contrat qu'après le match ami- cal face au Portugal." Cependant, hier, une rumeur a donné le portier passé par l'ASO signataire au Mouloudia et cela a inquiété les supporters kabyles. Toutefois, pour la direction du club, la chose est déjà entendue puisque le portier ne question est un joueur de la JSK et le dossier Salhi est clos puisqu'il leur a donné sa parole pour signer et a déjà tout conclu. Donc, les diri- geants ne s'inquiètent pas outre mesure que ça par rapport à tout ce qui se dit sur l'international qui devrait bel et bien rejoindre la JSK après le match face au Portugal pour signer son contrat.

Les négociations avancent très bien Dans le même registre, notre source nous apprend aussi que plusieurs sujets ont été abordés entre les deux parties et on peut même dire que les pourparlers avancent très bien pour parvenir un accord qui ne semblerait pas loin à l'heure actuelle. Il faut dire que Fernandez garde une soli- de réputation que ce soit en France, en Afrique et même en Espagne.

Un rendez-vous décisif pour conclure Même si le président n'a pas rencontré Fernandez en per- sonne, il n'en demeure pas moins que cette piste avance et d'après la même source, il resterait encore un rendez-

Il n'a toujours pas été convoqué pour négocier

Yattou s'impatiente

Mellal très serein Face à tout ce qui se dit concer- nant cette affaire, le président du club Chérif Mellal n'a pas manqué de faire savoir que pour lui le sujet n'a même pas lieu d'être car après avoir négocié avec le joueur et lui avoir présenté le projet du club, il a été séduit et lui a donné sa parole. Donc, il n'a pas vraiment accordé beaucoup d'importance à ce qui se dit et affiche une sérénité à toute épreuve par rapport à cette histoire. Cela devrait donc faire taire les rumeurs autour de Salhi qui selon les diri- geants sera bel et bien le portier numéro 1 de l'équipe la saison pro- chaine. Beaucoup d'espoirs sont mis sur ce jeune portier qui devra prendre la relève de Malik Asselah dont le contrat n'a pas été renouve- lé par la direction. Avec Salhi, la JSK tire une très belle carte car en plus de ses qualités indéniables, il demeure encore très jeune. L'avenir de la cage des Canaris semble assuré.

Comme il nous le confiait il y a un peu plus d'une semaine, Nassim Yattou attend toujours un contact de la part de ses dirigeants pour passer et négocier sa prolongation. Le joueur qui est convoité ne veut pas perdre plus de temps.

négociations autour de sa prolongation de contrat. Ceci fait que le joueur est actuellement dans le flou total car d'un côté, il croyait que le retour du président allait lui permettre de passer aux choses sérieuses mais voilà que rien n'avance vraiment dans le bon sens. Face à cette situation, le joueur commence à s'impatienter surtout face au silence radio de la direction car même si Doudane a assuré avant- hier qu'il allait convoquer les joueurs un par un. Toutefois, le numéro 23 des Canaris attend toujours un signe qui ne vient pas.

Il n'attendra pas éternellement Devant cette situation, le

joueur n'a pas l'intention de rester sans rien faire surtout qu'il a des contacts sérieux et qu'il peut donc aisément décider de signer ailleurs. Cependant, il ne veut pas revenir sur sa parole et attendra encore quelques jours avant de prendre une décision finale. Entre- temps, il espère bien que les dirigeants l'auront appelé pour parler de ses arriérés (6 mois de salaires) mais aussi du nouveau contrat qui lui sera proposé. Tout cela reste au conditionnel pour le moment.

«J'attends toujours l'appel du président» Pour en savoir donc un peu plus sur cette histoire, on a pris attache avec le principal concerné pour

savoir s'il y a eu du nouveau. Ce dernier a été clair et a fait savoir :

"Jusqu'à l'heure où je vous parle, je n'ai toujours pas reçu le moindre appel de la part de la direction du club. Je sais que le président n'était pas là et chacun a ses affaires à régler. Me concernant, je n'ai pas changé de position, j'attends toujours l'appel des dirigeants pour me rendre à Tizi avec mon manager pour évoquer d'un côté mes salaires et de l'autre mon avenir. Maintenant, je ne peux attendre 15 jours et je dois également voir ce qui me va. J'attends encore quelques jours et après on verra ce qui va se passer." I. Z.

On le sait bien, les joueurs de la JSK sont quasiment en grande partie en fin de contrat et parmi eux, on retrouve le milieu de terrain du club, Nassim Yattou. Ce dernier, en fin de bail comme certains de ses amis, assurait la dernière fois : "Par respect à la JSK, je ne négocierai avec aucun autre club avant d'avoir négocié avec mon président." Une sortie qui se voulait comme une précision de taille. Des jours ont passé et toujours rien à l'horizon. Nassim Yattou n'a toujours pas été convoqué pour entamer les

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

JSK

5

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 JSK 5 LE PRÉSIDENT DE LA JSK DIT TOUT CSA  
LE PRÉSIDENT DE LA JSK DIT TOUT
LE PRÉSIDENT
DE LA JSK
DIT TOUT

CSA

 

«Zeghdoud, c'est un perturbateur et c'est lui le mal»

Le président Chérif Mellal n'est pas allé de main morte pour tirer à boulets rouges sur Mohamed Zeghdoud, l'un des membres du CSA. "Zeghdoud, c'est un perturbateur et c'est lui le mal du CSA", a déclaré hier soir Mellal au cours de l'émission Addal Plus de Berbère Télévision.

«Il a appelé Benabderrahmane pour qu'on fasse signer Ferguène» Toujours au cours de son intervention, Mellal a révélé que celui-ci a appelé le direc- teur général Nassim Benabderrahmane pour lui intimer l'ordre de faire signer Saïd Ferguène. "Il ne pouvait pas m'appeler et il a appelé Benabderrahmane pour lui demander qu'on lui fasse signer Ferguène. Si ce der- nier a sa place, on le récupé- rera sans aucun problème, mais s'il n'a pas sa place, per- sonne ne peut le faire reve- nir", confie Mellal.

"Il a vendu des tic- kets de la finale" Sur les billets de la finale de la coupe d'Algérie, Mellal révèle que ce membre du CSA a récupéré des billets et il les a vendus au marché noir. "Il a vendu des tickets de la finale et cela m'a vrai- ment choqué."

«Je n'ai pas de problème avec Hanine Meftah» Tout en dénonçant Zeghdoud, Mellal a indiqué qu'il n'a aucun problème avec Hanine Meftah. "On ne peut pas cacher le soleil avec un tamis, mais je n'ai pas de problème avec Hanine Meftah", a-t-il précisé.

«J'ai rencontré Samy Idrès lors de l'AG des actionnaires» Depuis qu'il a pris le club en main, le président Mellal n'a eu qu'une seule discussion avec le président du CSA Samy Idrès lors de l'AG des actionnaires. "Je ne le connaissais pas auparavant, mais je l'ai rencontré lors de l'assemblée des actionnaires." N. B.

MELLAL

SE RÉCONCILIE AVEC BELKALEM

L'un des faits marquants lors du passage hier soir du président Chérif Mellal au cours de l'émission Addal Plus est sa réconciliation avec son capitaine Essaïd Belkalem.

PAR N. BOUMALI

Tout le monde pensait que la collaboration entre les deux hommes est impossible surtout après les déclarations faites la semaine dernière par l'enfant de Mekla à Berbère Télévision, mais il a suffi que les deux hommes se retrouvent hier soir sur la même chaîne pour qu'ils enter- rent définitivement la hache de guerre. Résultat, Belkalem reste- ra à la JSK, d'autant plus que le défenseur du CRB Mohamed Naâmani avec qui les dirigeants ont négocié aurait décidé d'opter

pour une autre équipe avant même de rendre sa réponse défi- nitive pour le président Mellal. Ce dernier et le capitaine des Jaune et Vert ont décidé de tour- ner la page de leur désaccord et cela pour l'intérêt de l'équipe. Aucun d'entre eux ne veut tenir rancune à l'autre, car chacun d'eux place l'intérêt de la JSK au-dessus de toute autre consi- dération. Encore sous contrat, Belkalem sera donc dans l'effec- tif des Jaune et Vert la saison prochaine et cela même s'il y a une clause dans son contrat lui permettant de partir en cette

intersaison sans racheter son contrat.

Bise A la fin de l'émission, Belkalem s'est levé de son siège en déclarant qu'il est plus jeune que le président Mellal, c'est à lui d'aller vers lui pour lui faire la bise pour prouver qu'ils ont tourné la page. Tous ceux qui ont suivi l'émission, ont vite déduit que Belkalem n'ira nulle part et c'est lui qui sera le capi- taine de la JSK la saison prochai- ne.

N. B.

le capi- taine de la JSK la saison prochai- n e . N. B. Belkalem :

Belkalem : «Si le projet de Mellal me plaît, je resterai»

Sur son avenir avec les Canaris, Belkalem dira sans aucune hésitation qu'il restera à la JSK, s'il juge que le projet de Mellal lui convient. "Si le projet de Mellal me plaît, je resterai à la JSK. Je suis un enfant du club et je ne pourrai jamais tourner le dos à mon club", a-t-il dit.

«Je remercie Mellal d'avoir pris le club dans une situation très délicate» Après avoir rappelé qu'il n'était pas revenu pour de l'argent au dernier mercato hivernal, Belkalem a rendu hommage à son président qui a pris le club dans une situation très délicate. "C'est par rapport à la situation difficile que vivait le club que j'avais accepté de revenir. Le président Mellal avait pris le club pour le sauver de la relégation et je le remercie pour cela", a annoncé Belkalem.

N. B.

HANNACHI

MELLAL

«C'était une mésentente entre deux membres de la même famille»

Le président Mellal a pardonné à son défenseur central Essaïd Belkalem qui a décidé lui aussi de tourner la page. "C'était une mésentente entre deux membres de la même famille. Il faut qu'on dépasse ça dans l'intérêt de l'équipe", a déclaré Mellal. N. B.

«Les voyous de Tizi Ouzou lui ont remis des déclarations qu'il devait lire à la télévision»

Critiqué sévèrement par l'ancien président Mohand-Chérif Hannachi, Chérif Mellal lui a répondu d'une manière virulente lors de son passage sur Berbère Télévision. "Ce sont les voyous de Tizi Ouzou qui ont remis des déclarations qu'il devait lire à la télévision. Evidemment, il était incapable de les lire, car ce n'est pas lui qui les avait écrites. C'est grave qu'il se fasse manipuler de la sorte", a-t-il tonné.

«Il oublie que le premier sponsor de la JSK était un bar» Réagissant aux propos de Hannachi qui lui a reproché de tenir les réunions du club dans un bar, Mellal a répliqué : "Il voulait à tout prix me salir, mais il ne parviendra jamais, car les gens me

connaissent. Il oublie que le premier sponsor de la JSK était un bar et aujourd'hui il m'accuse de tenir les réunions dans un bar, alors que ce n'est pas vrai."

«Il n'a laissé que des dettes et mêmes les billets de Saïb n'ont pas été payés» Scandalisé par les attaques de l'ancien président, Mellal lui conseille de se taire : "Il a le culot de parler, alors qu'il a laissé le club endetté jusqu'au cou. Il n'y a aucune trace de l'argent des transferts de Diawara et Malo et la FIFA nous a saisis pour que les clubs de ces deux joueurs reçoivent leur quote-part de leurs transferts. Vous savez, les billets de Saïb n'ont pas été payés jusqu'à maintenant et il ose parler de ma

gestion", dénonce t-il.

«Moi je marche la tête haute à Tizi Ouzou, lui rase les murs même à Alger» Remonté contre Hannachi, Mellal lui rappelle qu'il évite jusqu'à l'heure actuelle de circuler à Tizi Ouzou. "Moi je marche la tête haute à Tizi Ouzou. Là où je passe, les gens me souhaitent bonne chance, or lui ne peut pas sortir à Tizi Ouzou. Même à Alger, il rase les murs."

«Je l'ai attaqué en justice» Pour avoir refusé de lui remettre les actes de propriété du club et pour s'être attaqué à sa personne, le président Mellal a révélé sur Berbère Télévision qu'il a attaqué

Hannachi en justice. "Je l'ai attaqué en justice, car il s'est attaqué à ma personne. Il a dit des mensonges et il doit répondre devant la justice."

«Celui auquel je dois un centime doit se manifester» Accusé de gérer le club avec l'argent des autres, Mellal a lancé un défi à tous ses accusateurs pour rapporter la preuve de ce qu'ils avancent. "Celui auquel je dois un centime doit se manifester. Ma famille est connue à Tizi Ouzou et qu'on arrête de dire n'importe quoi", a clarifié Mellal.

N. B.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

6

JSK

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 6 JSK LE PRÉSIDENT DE LA JSK DIT TOUT L'ENTRAÎNEUR «Djamel
LE PRÉSIDENT DE LA JSK DIT TOUT
LE PRÉSIDENT
DE LA JSK
DIT TOUT

L'ENTRAÎNEUR

«Djamel Menad ? Pourquoi pas !»

DIT TOUT L'ENTRAÎNEUR «Djamel Menad ? Pourquoi pas !» Questionné sur les rumeurs faisant état de

Questionné sur les rumeurs faisant état de la probable venue de Menad, Mellal dira : "Je n'ai pas parlé avec lui personnelle- ment. Et puis, pourquoi pas lui ?" A répondu Mellal à la question qui lui a été posée sur l'adjoint de Madjer.

«J'ai rendez-vous avec un entraîneur français ce soir» Le président Mellal a confir- mé l'information rapportée par notre journal selon laquelle il a un rendez-vous avec un coach français dans la soirée de lundi. "Il y a 3 entraîneurs qui nous inté- ressent dont deux sont des étrangers et un Algérien. J'ai rendez-vous ce soir avec l'un deux ce soir à Paris", a déclaré le premier respon- sable de la JSK lors de son passage sur Berbère TV.

«Il se pourrait qu'on annonce le nouvel entraîneur ce mardi» Tout en déclarant que le futur nouvel entraîneur sera connu au plus tard dans une semaine, Mellal révèle qu'il pourra le dévoiler ce mardi, s'il concrétise avec lui. "Il se pourra qu'on annonce le nouvel entraî- neur ce mardi, si je m'en- tends avec lui."

«Chérif El-Ouazzani ne m'a jamais intéressé» Le président de la JSK dément tout intérêt pour Chérif El-Ouazzani. "Il n'a jamais été dans mes plans et il ne m'a jamais intéressé. Si pour ramener Chérif El- Ouazzani, je laisserai Karouf et Raho qui ont les diplômes requis." N. B.

LES RECRUES

Raho qui ont les diplômes requis." N. B. LES RECRUES «Salhi, Chahrour, Benkhelifa et Meziani sont

«Salhi, Chahrour, Benkhelifa et Meziani sont avec nous»

«Salhi, Chahrour, Benkhelifa et Meziani sont avec nous» En abordant le sujet du recrutement, le président

En abordant le sujet du recrutement, le président Mellal a confirmé hier sur Berbère Télévision que le gardien Salhi, le défenseur Chahrour, le milieu Benkhelifa et l'ailier Meziani porteront le maillot de la JSK la saison prochaine.

PAR N. BOUMALI

"Salhi, Chahrour, Benkhelifa et Meziani sont avec nous. On a tout conclu avec eux et il ne reste que la signature de leurs contrats respectifs. On a eu leur accord et je ne pense pas que leur transfert ne se concrétise pas, car pour moi ils sont officiellement avec nous", a-t-il dit.

«Les signatures à partir de demain» Concernant les rumeurs faisant état du probable échec du transfert des 3 joueurs du PAC, Mellal souligne : "On s'est

entendus avec les joueurs ainsi qu'avec les responsables du PAC. Si Zetchi ne tient pas à sa parole, il n'y aura plus de football en Algérie. Je peux vous dire qu'il y a des joueurs qui vont signer ce mercredi et d'autres ce jeudi."

«Je ne veux plus de Frioui même si son transfert en Grèce ne se concrétise pas» Au sujet de l'attaquant de l'USMB Samy Frioui avec lequel il s'est entendu sur tout avant que celui-ci ne parle de son transfert, Mellal a

décidé d'abandonner sa piste. "Je ne veux plus de Frioui même si son transfert en Grèce ne se concrétise pas. On avait tout réglé avec son manager, mais alors qu'on l'attendait jeudi dernier pour finaliser avec lui, celui-ci nous a dit qu'il a une offre d'un club grec."

«On ramènera un Africain mieux que lui» Mellal ne s'inquiète pas de l'échec du transfert de Frioui. "On ramènera un Africain mieux que lui. Moi, je recruterai deux bons Africains et s'il faut

que je recrute 3, je le ferai."

«Si Courtrai est vendeur, on rachètera son contrat» Comme nous l'avons rapporté dans notre dernière édition, Mellal s'intéresse toujours à Attal. "On a parlé avec lui et avec son père ainsi qu'avec les dirigeants du PAC qui nous ont dit que Courtrai a racheté son contrat. Maintenant si ce club décidé de le transférer en Belgique, on rachètera son contrat." N. B.

ORGANISATION

«Iboud, porte-parole du club»

Le président Mellal a révélé hier que Miloud Iboud sera nommé au poste de porte-parole du club. "Iboud sera le porte-parole de la JSK", a-t-il confié.

«Doudane, directeur sportif» Karim Doudane sera appelé à occuper le poste de directeur sportif dans les jours à venir. "Doudane sera designé au poste de directeur sportif. Son contrat est déjà prêt."

«Marek coordinateur et il aidera Doudane» Banni par l'ancien président, Marek est de retour à la JSK. "Marek sera nommé coordinateur et il travaillera en étroite collaboration avec Doudane, car ce dernier ne peut pas s'occuper de tout."

«Un actionnaire qui ne donne pas un milliard par an doit partir»

Ayant appelé à la tenue d'une assemblée des actionnaires pour le mois de juin, Mellal menace tous les actionnaires qui ne mettent pas la main à l poche. "Un actionnaire qui ne donne pas un milliard de centimes par an doit partir. Je veux des actionnaires qui injectent de l'argent dans les caisses du club", a- t-il conclu.

N. B.

LES FINS DE CONTRAT

«Asselah et Boultif libérés et Hammar, on ne le retiendra pas»

Interrogé sur les deux gardiens Asselah et Boultif, Mellal a déclaré qu'il a décidé de les libérer. "Asselah est libéré. Idem pour Boultif et Hammar, on ne le retiendra pas. Il a joué à titre de prêt et on ne rachètera pas son contrat."

«Djerrar et Yattou, on discutera avec eux et on verra» Sur Djerrar et Yattou, le président Mellal laisse le suspense durer. "On parlera avec Djerrar et Yattou et après on verra."

«Benaldjia a accepté mes conditions» A propos de Benaldjia qui est sous contrat pour 6 mois, il sera maintenu dans l'effectif de la JSK. "On a parlé avec Benaldjia et il a accepté mes conditions. Il a toujours dit qu'en Algérie, il ne jouera que pour la JSK."

«Tizi-Bouali sera maintenu» Contrairement à Si Salem, Haroun et tous les autres jeunes qui n'ont pas donné satisfaction, Mellal assure que Tizi-Bouali n'ira nulle part. "Tizi- Bouali sera maintenu."

«Boukhanchouche avait été lésé, j'aurai un tête-à-tête avec lui» Comme nous l'avons rapporté aupara- vant, Boukhanchouche poursuivra son aventure avec les Canaris. "Doudane a déjà parlé avec lui. Il a été lésé et j'au- rai un tête-à-tête avec lui", a déclaré hier soir Mellal.

N. B.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

USMA

7

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 USMA 7 SANTINI ATTENDU la semaine prochaine à Alger Jacques Santini

SANTINI ATTENDU

la semaine prochaine à Alger

Jacques Santini est bien parti pour être le nouvel entraîneur de l'USMA. Il est attendu la semaine prochaine à Alger pour officialiser son arrivée au club algérois.

PAR ANIS S.

"Concernant l'identité du nouveau coach, sachez qu'il sera à Alger la semai- ne prochaine et il sera présenté au public. Nous avons presque tout conclu avec lui, dès qu'il termine ses démarches de visa, il sera à Alger. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit d'un techni- cien français très connu et réputé en France ", dira Serrar dans une déclara- tion au site officiel au club. Selon une source fiable généralement bien infor- mée, il s'agit bel et bien de Jacques Santini. En effet, les contacts entre le DG de l'USMA et le technicien français ne datent pas d'aujourd'hui, mais plutôt depuis quelques semaines, via un inter- médiaire. Santini, actuellement sans club, s'est montré emballé à l'idée de tenter une nouvelle aventure en Algérie, plus exactement avec l'USMA, vu le grand challenge sportif de ce club qui prétend aller le plus loin possible dans la coupe de la Confédération africaine. Pour le

moment, l'ex-sélectionneur de l'équipe de France prépare son visa pour pouvoir venir en Algérie. Selon toujours notre source, et si tout marche comme prévu, il est attendu la semaine prochaine à Alger où il va s'assoir avec Abdelhakim Serrar autour d'une table pour pour- suivre les négociations. Les deux hommes ont pratiquement tout conclu et il ne reste que quelques détails à régler avant que Santini n'officialise son arrivée au club de Soustara, ajoute notre source. Dans le cas où la venue de Jacques Santini (66 ans) s'officialise, la direction de l'USMA va sans nul doute s'offrir les services d'un entraîneur d'envergure capable de mener le club à concrétiser ses objectifs vu sa grande expérience et compétence, lui qui avait travaillé pen- dant plus de 20 ans à la Ligue 1 française en entraînant, entre autres, le FC Sochaux, l'AS Saint-Etienne et l'Olympique Lyonnais.

Hamdi bien parti pour rester au sein du staff Ayant annoncé son départ de la barre technique de l'USMA une fois la saison écoulée terminée, Miloud Hamdi devrait finalement poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir. Seulement, il aura un nouveau rôle, celui d'adjoint de Jacques Santini. Selon toujours notre source, le directeur général, Abdelhakim Serrar, a fait sa proposition au technicien franco- algérien, mais ce dernier aurait demandé un temps de réflexion avant de rendre sa

réponse définitive. Il faut dire que Serrar veut garder Hamdi parmi le futur staff technique car il connaît bien l'actuel effectif et est très proche des joueurs qui l'apprécient beaucoup, chose qui servira certainement du bien pour l'éventuel futur entraîneur Jacques Santini. Cela permettra aussi au club de garder une certaine stabilité au sein de la barre technique qui demeure un facteur très important pour aller le plus loin possible en coupe de la Confédération afri- caine. Il faut dire aussi que Miloud Hamdi ne serait pas contre l'idée d'être l'adjoint de Santini car il s'agit d'un entraî- neur de renom et va cer- tainement apprendre d'autres choses le fait de le côtoyer durant le prochain exercice. En somme, on en saura plus dans les pro- chains jours…

A. S.
A. S.

Afin de permettre à Meftah de partir

L'USMA

recruterait

l'Algéro-Belge

Mezghrani

Jusqu'au moment où nous mettions sous presse, le directeur général Abdelhakim Serrar refusait d'accorder un bon de sortie à Rabie Meftah pour que ce dernier puisse aller tenter une nouvelle expérience en Arabie Saoudite après avoir reçu des contacts des clubs de ce pays. La raison est simple, le DG usmiste n'a pas encore assuré les services d'un nouveau latéral droit, capable de pallier le départ de Meftah. Il aurait voulu Saâdi Redouani, mais le joueur aurait signé un contrat au profit de l'ESS. Aux dernières nouvelles, on croit savoir que Serrar pourrait se tourner vers la piste des binationaux pour trouver un latéral droit de métier. Il pourrait bien engager l'Algéro-Belge Mohamed Mezghrani qui évolue en deuxième division hollandaise avec le RKC Waalwijk. Les contacts entre les deux hommes remontent au mois d'avril dernier, mais Serrar ne veut pas précipiter l'engagement du joueur. Il veut le voir davantage dans des vidéos et prendre tout son temps pour éviter l'arnaque. Dans le cas où la venue de Mezghrani ou un autre latéral droit de métier s'officialise, Abdelhakim Serrar ne devrait pas s'opposer au départ de Rabie Meftah car ce dernier insiste pour partir et il vaut mieux donc lui donner sa lettre de libération au lieu de le garder contre son gré.

A. S.

Serrar veut un grand attaquant pour remplacer Darfalou

WILLIAM TOGUI, la surprise du chef

Le buteur du championnat ivoirien William Togui est sur les tablettes de l'USMA. Il est attendu cette semaine à Alger pour officialiser son arrivée au club algérois.

Après le départ d'Oussama Darfalou, qui ira monnayer son talent en championnat hollandais avec Vitesse Arnhem, le directeur général de l'USMA, Abdelhakim Serrar, veut recruter un grand attaquant capable d'être le nouveau baroudeur de l'équipe mais aussi faire oublier les supporters Darfalou. Selon les informations qui nous sont parvenues, on croit savoir que Serrar a jeté son dévolu sur l'attaquant ivoirien William Togui, pensionnaire du Sporting Club de Gagnoa. En effet, ce jeune avant-centre semble avoir un profil très intéressant. Il est le meilleur buteur du championnat de son pays avec 18 réalisations à deux journées de la fin. Doté d'une fitness technique hors pair, Togui, formé à l'Espérance de Koumassi, possède une très bonne lecture du jeu, un buteur attitré et un véritable poison pour les défenses adverses. Selon toujours les informations dont

les défenses adverses. Selon toujours les informations dont nous disposons, cet attaquant racé est attendu dans

nous disposons, cet attaquant racé est attendu dans les prochains jours à Alger pour s'assoir autour d'une table avec le DG usmiste pour entamer les négociations. Après un long silence, Abdehakim Serrar devrait donc entamer son mercato en force en engageant des joueurs capables d'apporter le plus, à l'image de Togui,

Naâmani et Mahious où encore Benyamina.

Serrar doit mettre le paquet pour l'engager L'excellente saison réalisée par William Togui en championnat ivoirien avec le Sporting Club de Gagoa n'est pas passée inaperçue la vigilance des recruteurs. En effet, et selon les médias ivoiriens, ce talentueux attaquant suscite les convoitises et semble plus que jamais proche d'aller

monnayer son talent à l'étranger à partir de cet été. Il est sollicité par les grandes écuries du football africain, citant notamment le TP Mazembe, et a également des touches avec des clubs français, entre autres le FC Sochaux et Le Havre AC. Ainsi donc, Abdelhakim Serrar devra mettre le paquet pour convaincre l'attaquant ivoirien d'opter pour l'USMA et barrer ainsi la route à ses concurrents désireux s'offrir les services du joueur. Il faut dire que c'est ce genre d'attaquant que devra recruter l'USMA pour espérer atteindre son principal objectif, celui de remporter la coupe de la Confédération africaine. Dans tous les cas, Togui, et bien qu'il soit courtisé par plusieurs clubs, semblerait plus proche de l'USMA, mais on en saura davantage dans les prochains jours. Affaire à

A. S.

suivre…

En plus de Hamzaoui, Hamia, Bellahcène et Berrefane

HAJHOUJ LIBÉRÉ !

C'est désormais officiel. La direction de l'USMA a établi hier la liste des joueurs libérés et qui ne feront pas partie de l'effectif qui représentera le club lors du prochain exercice. En plus d'Okacha Hamzaoui, Amine Hamia, Réda Bellahcène ainsi que Mourad Berrefane, le nom de Réda Hajhouj y figure, a-t-on appris d'une source fiable. Selon les informations en notre possession, les responsables du club ont décidé de le libérer pour des choix purement techniques. Il faut dire que la libération de l'attaquant marocain a surpris plus d'un dans la mesure où il est pétri de qualités et n'a pas eu la chance suffisante de montrer ce dont il est capable depuis sa venue au club algérois le mois de janvier passé. A noter que les libérés ne seront pas bradés. Autrement dit, ils devront ramener des clubs pour négo- cier ou bien racheter leurs lettres de libération respectives.

Serrar veut conserver la 2e licence étrangère pour un défenseur L'autre raison qui a poussé le direc- teur général du club Abdelhakim Serrar à libérer Réda Hajhouj, c'est pour la simple raison que ce dernier cède sa licence étrangère pour un autre joueur. Le DG usmiste veut la conserver pour un défenseur africain, a-t-on appris.

Beldjilali n'aura pas droit à un nouveau contrat Dans ce même registre, on apprend également que Kaddour Beldjilali n'aura pas droit à un nouveau contrat. Libre de tout engagement et courtisé par plusieurs clubs, le joueur pourra maintenant étudier les différentes offres qu'il a reçues. A. S.

Mansouri ne devrait pas rester

Libre de tout engagement, Smaïl Mansouri a récemment eu une discussion téléphonique avec Abdelhakim Serrar, mais sans trouver un accord qui arrange les deux parties. Le portier usmiste veut avoir des garanties de jouer, sinon, il sera contraint de changer d'air. Selon une

source proche du joueur, on croit savoir qu'il y a peu de chance de voir Mansouri rempiler à l'USMA, notamment lorsqu'il

a appris que Zemmamouche ne devrait

pas bouger cet été. Ainsi, Mansouri devrait opter pour un autre club aujourd'hui ou demain au plus tard.

Hamar veut détourner Naâmani de l'ESS

En contacté très avancés avec l'USMA, Mohamed Naâmani n'a, jusqu'au présent, pas officialisé son arrivée au club algérois. Aux dernières nouvelles, nous avons appris que le défenseur international est également en négociations avec l'ESS et le président Hammar fait de son mieux pour le détourner du club sétifien. Hammar gagnera-t-il sa deuxième bataille après Redouani et Rebiai ? On en saura plus dans les prochaines heures…

Serrar a racheté la libération de Mahouis

Le directeur général, Abdelhakim Serrar,

a racheté la lettre de libération

d'Aymen Mahious auprès de la direction du CAB, a-t-on appris d'une source fiable. Le jeune attaquant international olympique officialisera son arrivée à l'USMA dans les prochaines heures.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS “ 3 MATCHS AMICAUX EN FRANCE Le
“

3 MATCHS AMICAUX EN FRANCE

Le Mouloudia d'Alger effectuera un stage de 15 jours à partir du mois prochain qui se déroulera en France pour se préparer pour le reste des matchs de la phase des poules de la Ligue des champions et aussi la nouvelle saison ou le championnat qui débu- tera le 11 août prochain. Lors de ce stage en France, les camarades du capitaine Hachoud disputeront trois matchs amicaux face à deux équipes de L1 et L2 françaises, alors que le troisième match sera face à une équipe de la Nationale. Le MCA jouera tous les quatre jours un match durant ce stage et ça sera une occasion pour Bernard Casoni de voir les nouvelles recrues et chercher son équipe-type contrairement à la saison dernière où le MCA n'a joué aucun match durant ce stage, ce qui n'a pas permis au staff tech- nique de trouver son équipe-type durant les cinq pre- mières journées du championnat.

Le MCA et la JSK se disputent Meziani Le transfert de Tayeb Meziani au MCA n'est pas encore acquis puisque la JSK de Chérif Mellal veut aussi s'attacher les services de cet attaquant qui était l'un des meilleurs joueurs du Paradou avant de rejoindre le club français du Havre. Kamel Kaci-Saïd qui était plus intéressé par Farid El Mellali veut aussi renforcer ses rangs par ce joueur pétri de qualités et qui sera un bon renfort pour la ligne d'attaque du MCA. D'un autre côté, le président de la JSK Chérif Mellal a profité de sa présence dans le bureau de Zetchi pour lui demander un autre prêt, celui de Tayeb Meziani et comme le MCA était le premier à demander ce joueur avant de le mettre en veille, Zetchi a promis de le céder à la JSK. D'un autre côté vu les très bonnes relations entre le PAC et le MCA, on a appris que Tayeb Meziani sera Mouloudéen dès la semaine prochaine puisqu'un rendez-vous est pris

entre les deux parties à la fin de la semaine et si à tra- vers ce rendez-vous qu'on saura si Meziani jouera au

MCA ou non.

M. A.

HACHOUD

Tout pour avoir des titres la saison prochaine”

Le sniper mouloudéen revient sur sa signature et sur la baisse de son salaire. Il assure que le Doyen est entre de bonnes mains. Il pense qu'avec Casoni et le staff, la suite sera encore meilleure.

«Je veux finir ma carrière au MCA»Casoni et le staff, la suite sera encore meilleure. «Arous ? Je serai le premier à

«Arous ? Je serai le premier à l'aider»sera encore meilleure. «Je veux finir ma carrière au MCA» qu'on peut réussir de très belles

qu'on peut réussir de très belles choses.

Arous, la nouvelle recrue joue dans le même poste que vous, la concurrence sera rude, n'est-ce pas ?

Tout joueur ue la direction a recruté a des qualités certaine- ment. Ils peuvent apporter le plus à l'équipe et on va tout faire pour les mettre à l'aise pour qu'ils s'adaptent vite fait. La concurrence ne m'a jamais dérangé et j'aime avoir un concurrent sérieux pour redoubler d'efforts afin d'assurer une place de titulaire. On doit être professionnel et ne pas songer qu'à son propre intérêt mais celui de son équipe.

Parlons, si vous le voulez bien, de la saison écoulée. Comment expliquez-vous cette baisse de régime en fin de saison ?

Si vous vous souvenez bien en coupe de la CAF, on a été lésés contre le Club Africain et on a vécu des moments terribles après cela et ce scénario on l'a revécu lors des demi-finales de la coupe d'Algérie. On a été trop affectés

car la coupe d'Algérie était un objectif. Ajoutez à cela le jeu du MCA exige de gros efforts et quand le moral n'y est pas, c'est difficile donc de retrouver ses forces. Mais, incha Allah, on va apprendre de nos erreurs pour

avancer sur le droit chemin.

A. Z.

«Mon salaire a baissé, mais l'argent n'est pas tout dans la vie»

Comme le premier round n'a rien donné, tout le monde craignait de vous voir partir ailleurs…

Je pense que renouveler n'est pas un scoop, car je suis au MCA et j'y reste. Il faut savoir que je n'ai jamais songé le moindre instant quitter le MCA. J'ai juste ressenti de la fatigue après une grosse sai- son et je voulais prendre des vacances. Quand j'ai discuté avec Kaci-Saïd au téléphone à la fin de l'exercice, à ce moment-là j'avais pris la décision de rester. Je suis rentré chez moi à El-Attaf pour passer le mois de Ramadhan sacré en famille.

Si la décision a été prise dès le départ, alors pourquoi laisser tout ce suspense et attendre jusqu'à maintenant pour officialiser ?

Je n'ai à aucun moment hésité, et pour renouveler, il faut préparer les papiers qu'il faut, en plus Kaci- Saïd était occupé par les nouvelles recrues et d'ailleurs je lui ai dit qu'en ce qui me concernait il n'y avait aucun souci pour attendre et quand il aura un moment, je pas- serai pour signer et le destin a voulu que dimanche je signe mon nouveau contrat.

Est-ce que le fait que les salaires ont été revus à la baisse vous a un peu dérangé ?

Du tout, car l'argent n'est pas tout dans la vie. Il ne faut pas

oublier que je suis un joueur qui adore le Mouloudia et que ce club fait partie de moi. Donc, ce n'est pas une question d'argent qui va me pousser à aller voir ailleurs, car il faut savoir que je suis un fervent fan du MCA avant d'être joueur. En plus, pourquoi croire que j'al- lais partir alors qu'à chaque fois que je me retrouve en fin de contrat, je reçois beaucoup de contacts et des offres très allé- chantes mais je reste toujours au MCA et ça n'a pas changé depuis.

Mais votre salaire augmentait, pas comme cette fois-ci, non ?

Effectivement, mon salaire a été revu à la baisse et alors ? J'ai préfé- ré rester dans mon club de tou- jours. Avec Kaci- Saïd on a discuté et on a vite trouvé un terrain d'en- tente qui arrange les deux parties et le plus important je crois c'est que je reste au MCA. Je suis depuis six ans au MCA et je veux finir ma carrière dans ce club.

Casoni a insisté pour garder les cadres, car l'ossature est importante pour la suite. Qu'avez-vous à dire dans ce sens ?

C'est sûr que garder l'ossature et travailler dans la continuité est très important. D'ailleurs, je remer- cie le staff technique qui a fait un grand travail et avec lequel on souhaite continuer à progresser pour atteindre les sommets. Je sais

Le Mouloudia va mettre le paquet pour Bourdim

PAR M. ZERROUKI

Le directeur général sportif, Kamel Kaci-Saïd veut à tout prix s'attacher les services du meneur de jeu de la JSS, Abderahmane Bourdim, malgré que le président de la JSS, Zerouati, a placé la barre très haut en exi- geant un montant de 4 milliards pour laisser partir son joueur au MCA. En effet, la veille du dernier match du championnat écoulé entre le MCA et la JSS, le DGS du Mouloudia d'Alger a invité son homologue de la Saoura pour en parler du transfert de Bourdim au Mouloudia. Ce jour-là, KSK avait proposé un échange entre Bourdim et CEO plus une somme de 500 mil- lions, mais Zerouati a refusé cette

proposition puisqu'il lui a fait savoir que le transfert de Bourdim sera plus de 4 milliards. Entre autres, le président Hamar veut lui aussi recruter Bourdim et il a mis 2 mil- liards pour avoir le joueur chose qu'a refusée Zerouati qui ne semble pas prêt à laisser partir son meilleur joueur pour pas moins de quatre milliards de centimes. D'un autre côté, une source nous a révélé que la direction du vieux club algérois va mettre le paquet pour avoir Bourdim, surtout que Bernard Casoni a demandé à Kaci-Saïd de faire tout son possible pour que Bourdim fasse partie de l'effectif du

Mouloudia. Selon notre source, une

autre rencontre est prévue avant la fin de la semaine entre Zerouati et Kaci-Saïd pour régler ce transfert surtout que même le joueur est plus intéressé au Mouloudia que dans un autre club. La question que se pose tout le peuple du Mouloudia, Kaci-Saïd va-t-il réussir à chiper Bourdim à l'ESS, au CSC ? La réponse sera connue prochainement si KSK réussira ce gros trans- fert de Bourdim au Mouloudia où tout le monde attend que ce trans- fert ce concrétise pour permettre au Mouloudia d'avoir le meilleur

milieu du championnat.

M. Z.

d'avoir le meilleur milieu du championnat. M. Z.  Chaouchi et Arous en sélection Comme tout

Chaouchi

et Arous

en

sélection

Comme tout le monde le sait, l'équipe natio- nale algérienne est rentrée en stage depuis hier et deux élé- ments du MCA en font partie. Il s'agit du gar- dien de but Faouzi Chaouchi et de la nouvelle recrue, Islam Arous, l'arrière droit. Ces deux éléments ont rejoint la sélec- tion pour un stage qui se termine le 8 juin prochain avec à la clé deux matches ami- caux contre le Cap Vert et le Portugal de Cristiano.

Rendez-

vous

avec Azzi

reporté

Alors qu'il était prévu que le défenseur axial du Mouloudia Club d'Alger, Ayoub Azzi, rem- pile hier à 17h, le joueur n'est pas venu et donc le RDV avec Kamel Kaci-Saïd a été reporté pour une date ulté- rieure. On ne sait pas ce qui a retenu le joueur, mais ce qu'on sait par contre ce que ça n'a pas plu au DS du MCA.

Belkaroui

proposé

Comme Azzi n'a toujours pas rempilé et c'est la même chose pour Bouhenna, le défenseur axial Belkaroui a été proposé à Kaci-Saïd. le DS du MCA étudie ce dossier tout en attendant de

rencontrer Bouhenna et Azzi avant de décider.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

MCA

9

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 MCA 9 BEN ATHMANE, 3 e RECRUE DU MCA Après Haddouche
www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 MCA 9 BEN ATHMANE, 3 e RECRUE DU MCA Après Haddouche

BEN ATHMANE,

3 e RECRUE DU MCA

Après Haddouche et Arous, Kaci-Saïd a officialisé hier avant la rupture du jeûne avec le désormais ex-avant-centre du Club Africain, l'international algérien olympique Mansour Ben Athmane. Il était parti à titre de prêt à Kairouan pour finir au Doyen, étant donné qu'il a signé un contrat de deux ans avec le MCA.

PAR AMINA Z.

En effet, hier avant la rupture du jeûne, vers les coups de 18h, au siège du club mouloudéen, Kaci-Saïd a présenté sa 3e recrue. Il s'agit d'un jeune Algérien de 20 ans. Il était à l'ESS avant de partir au Club Africain. Les Clubistes l'ont prêté au club de Kairouan. En fin de contrat, Mansour Ben Athmane qui intéressait le Doyen depuis l'été dernier et comme qu'il voulait vraiment endosser le maillot

mouloudéen, il l'a fait hier puisqu'il a signé un contrat de deux ans. Kaci- Saïd n'a eu que de bons échos le concernant. Ce qui frappe aux yeux, c'est que KSK a décidé de rajeunir les rangs et il est en train de recruter des joueurs jeunes mais de qualité. Seulement, il ne faut pas oublier qu'il va falloir compter aussi sur l'expérien- ce. Car, même avec un groupe de jeunes très talentueux, personne ne peut prédire leur réaction dans les grosses affiches, où un stade serait

plein à craquer comme ce sera le cas sans le moindre doute lors des matches au 5-Juillet. Donc, c'est bien de rajeunir, mais il faudra que ces joueurs soient entourés de joueurs chevronnés pour avoir un mélange explosif. Mais Kamel Kaci-Saïd le sait très bien et il est en train de tout faire pour avoir un effectif capable de jouer sur tous les fronts mais surtout s'im- poser et assurer les trophées quand les débats se termineront.

A. Z.

JE VIENS AU MCA POUR GAGNER DES TITRES”

Vous êtes au MCA pour deux saisons, le confirmez-vous ?

Effectivement, je suis au MCA. Je suis très content car je voulais vrai- ment porter les couleurs de ce grand club. J'espère apporter le plus et vivre de grandes sensations lors de ces deux saisons. Je sais que le MCA est un club qui joue pour les titres et j'es- père vraiment gagner avec ce grand club les trophées. Car, le dernier que j'ai gagné c'était avec le Club Africain.

C'est vrai que mon contact avec le MCA dure depuis un long moment. Maintenant, mes papiers sont entre mes mains. Je n'ai aucun souci. Je viens d'officialiser le pacte avec le MCA et j'ai hâte de commencer les préparatifs pour plonger dans l'am- biance de ce club et se fondre dans le décor très vite. J'ai vraiment hâte de jouer au 5-Juillet devant ce public merveilleux.

Êtes-vous conscient que pour s'imposer, il faut être à la hauteur surtout que la concurrence sera rude ?

Je sais à quoi m'attendre et je sais aussi qu'il faut mériter sa place. Je pense que j'ai pu le faire au Club Africain, donc, je peux le faire aussi

avec le MCA. Je connais mes capaci- tés et je sais que je peux réussir cette aventure avec le MCA.

Quelles sont vos ambitions ?

Faire le maximum pour être à la hauteur des attentes et marquer mon passage avec en lettres d'or. Je sais que le groupe a réussi une belle sai- son l'an dernier même sans avoir les titres au bout, mais incha Allah, on va tout faire pour remédier à cela et offrir des titres à ce public mer- veilleux que j'ai hâte de découvrir.

Est-ce que vous connaissez des joueurs du MCA ?

Je connais El-Mouaden qui est un pote à moi.

A. Z.

Elle était de l'ordre de 49,5 milliards cts, elle est maintenant entre 35 et 38 mil- liards cts

KSK réduit la masse salariale

Avant le retour de Kamel Kaci Saïd dans les affaires du MCA, la masse salariale était très grosse, elle se situait à hau- teur de 49,5 milliards, mais avec la détermination de Kaci Saïd qui, depuis l'été dernier, profite de la moindre occasion pour baisser les salaires, il se retrouve actuellement avec une masse salariale qui varie entre 35 et 38 milliards, un vrai exploit et cet argent pourrait être utilisé dans des choses plus importantes. Le mercato a commencé au Mouloudia. Kaci Saïd a tout fait pour réduire les salaires des fins de contrat. Comme Hachoud, par exemple, il a rempilé pour 220 millions, alors qu'il touchait plus de 300 millions, Kaci Saïd a fait de même avec Azzi. Rappelons que l'été dernier, le directeur général sportif du MCA, Kamel Kaci Saïd avait exigé de chaque joueur de revoir son salaire à la baisse, les joueurs se sont tous exécutés et ceux qui ont refusé ont été remerciés. Kaci Saïd voulait coûte que coûte réduire la masse salariale et il est parvenu à le faire puisque elle passe de 49,5 milliards à 35 et 38 mil- liards et il veut la réduire encore plus, car il veut profiter de l'ar- gent de la Sonatrach pour réali- ser d'autres projets. En plus, KSK a envie que la gestion du Doyen soit à la hauteur des attentes et il est en train de tout faire pour y parvenir. Il est vrai qu'environ 50 milliards de paie- ment des salaires, c'est beau- coup pour un club qui jusque-là n'a pas pu gagner de titre. Et à ce sujet, le message de KSK aux joueurs est clair : ils n'ont rien ramené au club pour les aug- menter, ceux qui veulent être augmentés n'ont qu'à faire en sorte que le Doyen gagne des

titres.

A. Z.

faire en sorte que le Doyen gagne des titres. A. Z. On sait que vous étiez

On sait que vous étiez lié par un contrat avec les Tunisiens du Club Africain, et c'est la raison pour laquelle vous n'avez pu signer au Doyen que cette saison, qu'en dites-vous ?

CHAOUCHI MAINTENU ?

non. Selon une source sûre, nous avons appris que KSK avait l'intention de faire signer un contrat au gardien Salhi dimanche et même hier, mais suite à une pression terrible qu'il a subie par des dirigeants du club et même des supporters qui sont contre l'idée de voir Chaouchi partir vu tout

Malgré qu'il est sollicité par plu- sieurs clubs de la Ligue 1, les diri- geants du MCA sont divisés pour le renouvellement du contrat de Faouzi Chaouchi et c'est d'ailleurs pour cette raison que le directeur sportif Kamel Kaci-Said n'a pas encore tranché s'il recrutera un deuxième gardien ou

se qu'il a donné au club depuis 2011. Selon notre source, les chances de voir Chaouchi continuer son aventure au Mouloudia reste intactes surtout après que le MCA a hésité pour faire signer le contrat au gardien du CRB. M. Z.

Kaci-Saïd :

«Le Club Africain s'est trouvé contraint de le libérer»

Hier, Kaci-Saïd a fait signer la 3e recrue du MCA. Cette fois-ci, c'est au Club Africain que le direc- teur sportif a décidé de faire son marché. Car, Ben Athmane est Clubiste. KSK assure que les Tunisiens n'avaient pas vraiment le choix que de le laisser par- tir, car ils ne peuvent pas garder 4 étrangers. Hier, comme tout le monde le sait, Ben Arhmane a signé un contrat de deux saisons, mais tout le monde se demandait comment KSK a pu le recruter sans payer sa libération, car il était lié au Club Africain. Lors du point de presse tenu hier au siège du club, Kaci-Saïd a assuré ceci : "Il faut savoir que depuis 2014, on m'a beaucoup parlé de Ben Athmane, le destin n'a pas voulu qu'on le recrute jus- qu'à aujourd'hui. Il faut savoir que les Tunisiens n'avaient pas vraiment le choix. Le Club Africain s'est trouvé contraint de le libé- rer, car il a 4 étrangers et il ne peut garder que trois. Comme c'est le plus jeune, alors les Tunisiens ont déci-

dé de le laisser partir. Il est maintenant avec nous. Il va bosser durement pour être

à la hauteur et apporter le

plus qu'on attend de lui. Les Tunisiens nous ont faci- lité la tâche pour l'avoir et c'est tant mieux, on les remercie. On attend beau- coup de lui." Donc, libre de tout engagement avec le Club Africain, Mansour Ben Athmane qui était prêté au club de Kairouan débarque au MCA. On verra s'il sera au top et assurera plus de force à la ligne offensive du MCA…

«Qui a dit qu'on a écarté Chaouchi ?» Comme le nom de Salhi cir- cule dans l'entourage mou-

loudéen, tout le monde se demande si Chaouchi et le MCA c'est la fin d'une belle histoire. Une question posée

à Kaci-Saïd, le directeur

sportif du MCA laisse le suspense planer puisqu'il dira ceci : "Qui a dit qu'on a écarté Chaouchi ? Comme tout le monde le sait, on est en train d'avancer dossier par dossier. Les fins de contrat veulent tous renou- veler, car ils savent qu'ils ne trouveront pas meilleur ailleurs. Ils aiment tous le MCA et ils veulent y rester." Kaci-Saïd n'a ni affirmé ni démenti l'information de Chaouchi piste écartée, est- ce qu'il est en ballotage ? Est-ce que KSK attend de voir avec Salhi ? On verra… A. Z.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

10

ESS

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 10 ESS LES 3 PREMIÈRES RECRUES À LA LOUPE  Redouani,

LES 3 PREMIÈRES RECRUES À LA LOUPE

 Redouani, Ferhani et Draoui  Comme annoncé, le président de l'Entente de Sétif a
Redouani, Ferhani
et Draoui
Comme annoncé, le président de l'Entente de Sétif a entamé l'opération signature des
joueurs qui seront engagés cet été en vue de la saison prochaine.
De notre correspondant
tue l'une des meilleures affaires du
mercato estival sétifien qui s'est
poursuivi le même jour avec la
signature de l'ex- pensionnaire du
Chabab, Zakaria Draoui.
l'occurrence Saâdi Redouani.
SOFIANE H.

Avant-hier après-midi, le boss ententiste avait rendez-vous avec deux joueurs qu'il avait mis parmi ses priorités dans son plan de recru- tement. Il s'agit de l'ex-latéral gauche de la JSK, Ferhani et de l'an- cien milieu de terrain du CRB, Zakaria Draoui. Les deux joueurs en question ont paraphé des contrats de deux saisons. Le premier respon- sable du club phare des Hauts- Plateaux vient de réussir un bon coup, car ce duo faisait l'objet de l'intérêt de nombreuses équipes et non des moindres tels que l'USMA, le MCA et autres JSK. En effet, en quête d'un bon arrière gauche, un poste qui a donné des soucis aux entraîneurs qui sont passés par l'ESS ces dernières saisons, plus particu-

lièrement la saison passée, le chair- man ententiste, qui avait pourtant engagé l'année dernière Chemssedine Nessakh, qui n'a pas été finalement à la hauteur des attentes, a ciblé l'arrière gauche kabyle qui reste l'un des meilleurs sur le plan local dans son poste.

Ferhani, l'arrière-gauche tant recherché Malgré quelques offres aussi bien de la part des clubs algériens, que de l'étranger, l'ancien joueur du RCA a fini par accepter l'offre de Hamar en optant pour l'ESS, qui va sûrement lui donner l'opportunité de progres- ser davantage du moment que sa nouvelle équipe sera engagée sur plusieurs fronts dont la Ligue des Champions d'Afrique et la coupe arabe des clubs qui débutent cet été. Selon les observateurs les plus aver- tis, le recrutement de Ferhani consti-

Draoui, un milieu qui sied au jeu sétifien Le joueur, comme nous l'avons annoncé à plusieurs reprises, était déjà acquis à l'ESS depuis déjà plu- sieurs semaines, il ne restait que la signature pour officialiser la venue de ce milieu récupérateur de 24 ans, lequel va sûrement apporter un grand plus, notamment dans la récupération et l'entre-jeu. Convoité également par d'autres clubs du championnat de Ligue 1 Mobilis, dont la JSK qui le voulait a tout prix, le joueur natif d'Hussein-Dey a pré- féré le club d'Aïn El-Fouara. Dans la foulée, le boss ententiste a réussi à engager un second joueur kabyle, en

Redouani, retour au bercail Le joueur, qui était pressenti depuis quelques temps déjà comme recrue de l'ESS, a fini par opter officielle- ment pour le club de sa ville natale.

Il faut juste rappeler que Redouani avait fait toutes ses classes avec l'ESS avant de rallier l'USMA où il avait évolué aux côtés d'un certain Darfalou qui avait quitté le club séti- fien alors qu'ils étaient encore dans la catégorie junior. Un recrutement qui a été, faut-il le dire, bien accueillie du côté d'Aïn El-Fouara où on espérait voir le joueur, issu du quartier populaire des 500 Logements, revêtir de nouveau les couleurs de son équipe d'enfance.

S. H.

nouveau les couleurs de son équipe d'enfance. S. H.  Lakroum a signé L'international Lakroum a

Lakroum a signé

L'international Lakroum a signé hier un contrat de deux ans au profit de l'ESS. C'est donc la 4e recrue après Ferhani, Redouani et Draoui. Il faut dire que le mercato sétifien avance très bien, et Hamar qu'on pensait mort et enterré a surpris tout le monde en doublant les autres clubs sur des joueurs ciblés par tous.

Bouchar, piste écartée ?

Bouchar, piste écartée ? Après le recrutement de Saâdi Redouani, il est fort probable que le

Après le recrutement de Saâdi Redouani, il est fort probable que le président Hassen Hamar laisse tomber la piste de Sofiane Bouchar. Il semblerait, en effet, qu'en dépit de l'accord définitif de ce dernier de revêtir de nouveau les couleurs sétifiennes, il s'est vu refusé par la direction du Chabab sa lettre de libération pour opter pour le club sétifien. En attendant, d'après des sources proches du joueur, ce dernier est décidé coûte que coûte à quitter le CRB, même pour un autre club que l'ESS si jamais on décidé d'écarter définitivement sa piste. S. H.

on décidé d'écarter définitivement sa piste. S. H. L'identité du futur coach se précise Hamar insiste

L'identité du futur coach se précise

Hamar insiste sur Taoussi

Le président Hassen Hamar poursuit ses contacts tous azimuts pour trouver un coach pouvant prendre en main la barre technique de son team.

il reste cependant que le technicien marocain semble intéressé par une aventure chez le club d'Aïn El- Fouara. En effet, les deux hommes continuent leurs pourparlers qu'ils avaient entamés depuis quelques temps en attendant que le coach actuel du Chabab règle sa situation avec son club employeur qu'il veut, nous dit-on, quitter. Ce qui confir-

me, en outre, le probable engage-

ment de Taoussi, c'est le fait que le plan de recrutement du premier res- ponsable sétifien renferme plusieurs joueurs ayant évolué sous la coupe de l'ancien sélectionneur national des Lions de l'Atlas, à l'image de Draoui, Naâmani et autre Lakroum.

S. H.

Le boss ententiste étudie à ce titre les CV de plusieurs coaches. Bien qu'on annonce la venue du Suisse Alain Geiger, d'autres techni- ciens sont entrés en jeu, à l'image de Toufik Rouabah ou Rachid Taoussi. Selon les informations en notre pos- session, c'est ce dernier qui tient la corde. Même si on l'annonce partant pour une autre saison chez le CRB,

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

CRB

11

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 CRB 11 CHETOUF RÉPOND À RÉDA MALEK «L'histoire retiendra qu'on est

CHETOUF RÉPOND À RÉDA MALEK

«L'histoire retiendra qu'on est seuls à tenter de sauver le club»

Le président du CSA/CRB, à savoir Karim Chetouf, répond aux déclarations de Réda Malek. C'est le clash entre les deux hommes.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Chetouf déclare : "Ce que je peux dire à Reda Malek est que l'histoire retiendra qu'on est seuls à tenter de sauver le club, contrairement à lui qui ne se contente que de parler et de faire des sorties médiatiques. Il veut profiter du contexte actuel pour nous perturber, mais il ne va pas réussir à le faire. Je lui dis que cette ambulance sur laquelle tu tires est en train de batailler pour limiter les dégâts, contrairement à lui qui ne veut rien faire même s'il est un actionnaire à part entière. J'aurais bien aimé éviter ce genre de polémique, mais lui nous force à le faire, et je me demande qu'est-ce qui le motive à le faire. Dans de telles situations on ferait mieux de nous tenir très calmes et de ne jamais nous précipiter puisque le CRB a plus que jamais besoin de nous et au lieu qu'on fasse preuve de solidarité et d'aller vers l'essentiel, on tue notre énergie dans des polémiques qui ne mènent absolument à rien".

«Je lui rappelle qu'il s'est retiré du CRB de son propre gré» Chetouf poursuit : " Pour ce qui est de

propre gré» Chetouf poursuit : " Pour ce qui est de ses déclarations où il dit

ses déclarations où il dit que c'est nous qui lui avons fait pression pour quitter le club et céder ses actions, je lui rappelle qu'il s'est retiré de son propre gré. D'ailleurs à cette période où il est parti, il s'était justifié par le fait d'avoir

des problèmes de santé. Et j'appelle tout le monde à aller vérifier cela sur les éditions de journaux qui correspondent à cette période ".

«Il avait abandonné le club et c'est nous qui l'avions sauvé» Chetouf poursuit : " Et pendant cette période où il était parti, il avait mal fait les choses. Il avait même carrément abandonné le club pendant plus de trois mois et il oublie que c'est nous, c'est-à-dire moi et mon groupe qui avions sauvé le CRB du pire. Lorsqu'il était parti il avait laissé un vide terrible et heureusement que nous étions là à faire le nécessaire pour éviter le pire. Tout ce qu'on avait fait a été du bénévolat ".

«C'est lui qui a accompagné Hadj Mohamed au notaire, pas moi» " Il dit également que c'est moi qui ai ramené Hadj Mohamed, mais je lui rappelle aussi que c'est lui qui a accompagné Hadj Mohamed au notaire, pas moi ", affirme Chetouf avant de poursuivre : "Personne ne l'avait forcé. C'est complètement faux. Il avait tout fait de son propre gré. Je ne me suis jamais impliqué dans le moindre détail le concernant ".

«Il aurait mieux fait de vider son sac en conseil d'administration» Chetouf ajoute : "Les déclarations de Malek me surprennent, parce que non seulement je ne le connais pas à

titre personnel, on ne s'est croisés que très peu de fois, mais parce qu'il n'a rien fait auparavant pour éviter cette situation. Il aurait mieux fait de vider son sac en conseil d'administration en convoquant Hadj Mohamed et en lui demandant des comptes en face, parce que Reda Malek contrairement à moi, les statuts du club sont sur son nom et prénom carrément. Le CSA n'est pas là pour s'impliquer dans la gestion financière de la SSPA. Le CSA n'est qu'un garant sportif par rapport à l'image du club, et garant administratif également, mais uniquement quand c'est possible. Par exemple à l'heure actuelle rien ne dépend de nous ".

«Je n'ai aucun intérêt au CRB» Pour terminer, notre interlocuteur précise : "Les déclarations de Reda Malek ne sont pas dignes d'un ancien président du CRB. A sa place j'aurais fait preuve de plus de sagesse. Et par rapport aux nombreux intérêts dont il a parlé, je rajoute que je n'ai aucun intérêt au CRB si ce n'est d'apporter un plus à ce club que j'aime et dont je suis supporter. Mon seul intérêt est de voir ce club dominer la scène sportive nationale et continentale, sans aucune contrepartie par rapport aux efforts considérables que je fais dans ce sens depuis une longue période. L'argent ne m'intéresse pas, encore moins la présidence de la SSPA".

S. B.

Allô, anciens joueurs, LE CRB COULE !

Le CRB est sur le point de connaître la même chose que l'USMH l'été dernier. Vide au niveau de la direction du club, querelles entre personnes composant l'entourage du club et dans tout cela personne ne bouge ou se manifeste pour limiter les dégâts, y compris les anciens joueurs.

Il faut rappeler que l'USMH, après un été très instable marqué de discordes entre dirigeants, a fini par très mal terminer sa saison. Elle se retrouve au bout du compte en Ligue 2 Mobilis. La raison est toute simple, chacun tirait la couverture vers soi et l'intérêt du club a été relégué en secon- de zone. C'est ce qui est en train de se passer au CRB, et ce, sous le regard de tous, y compris les anciens joueurs qui ne bougent pas encore le petit doigt pour rassembler la grande famille du club. Tout le monde se contente d'être spec- tateur du naufrage inévitable vers

d'être spec- tateur du naufrage inévitable vers lequel se dirige le club. C'est toujours le vide

lequel se dirige le club. C'est toujours le vide absolu au niveau de l'adminis- tration. Rien n'a été encore fait pour passer à autre chose. Et pourtant, Belouizdadis, supporters et anciens joueurs, ont cette chance d'avoir devant eux un exemple vivant qu'est l'USMH dont ils doivent tirer les leçons, et très vite, pour ne pas tomber dans la même tourmente. Certes, dans le football moderne la force provient de l'argent, mais l'union aussi fait la force.

Après le départ des cadres, c'est le retour à la case départ Tous les cadres de l'équipe sont sur le point de partir. Après Draoui et Salhi, les prochains seront sans nul doute, Lakroum et Naâmani qui se sont engagés sur plusieurs négociations depuis plusieurs jours. Aussi, tel que nous l'avions indiqué dans une de nos récentes livraisons, les deux gardiens remplaçants mais très brillants Kacem

et Soufi ne veulent pas rester. Bouchar aussi. Tariket commence également à s'inquiéter et a indiqué à ses proches au club qu'il va lui aussi partir s'il n'y aura pas de changements. Ainsi donc, cela nous laisse penser que le prochain premier responsable devra tout reconstruire de zéro. Le CRB est réel- lement menacé !

Quel entraîneur pourra rebâtir une équipe compétitive dans de telles conditions ? La question qui se pose est qui sera cet entraîneur qui aura le courage et sur- tout les compétences de repartir à zéro dans des conditions aussi catastro- phiques afin de rebâtir une équipe qui puisse tenir le coup la saison prochain. Seul Boualem Charef a pu faire ses preuves dans de pareilles conditions en Ligue 1 Mobilis, et des coachs comme lui à pouvoir sortir un groupe compétitif du néant sont très rares et même quasi inexistants. La situation du Chabab est alarmante. S. B.

inexistants. La situation du Chabab est alarmante. S. B. Un nouveau sit-in ce soir Comme que

Un

nouveau

sit-in

ce soir

Comme que nous l'avions indiqué dans notre édition d'hier, les supporters du Chabab se rassembleront de nouveau ce soir. Un sit-in au niveau de la placette de Sidi M'hamed est prévu. Leur but est clair, sauver le club et mettre une nouvelle fois la pression sur les décideurs du football afin de trouver des solutions à la situation catastrophique que traverse actuellement leur club. Les supporters appelleront aussi de nouveau à ce que le CRB bénéficie d'un soutien financier conséquent de la part de l'Etat, comme cela est fait avec d'autres clubs de la Ligue 1 Mobilis. A cet effet, plusieurs appels, notamment via les réseaux sociaux, ont été faits depuis plusieurs jours afin que les supporters soient nombreux pour faire entendre leur voix, bien évidement tout en indiquant que ce rassemblement doit se dérouler de façon pacifique. Les amoureux du CRB sont déterminés à poursuivre leur mouvement de protestation. Rappelons que ce sit-in sera le 4e en moins de trois semaines et ce ne sera pas le dernier. Les supporters ne cesseront leur mouvement que lorsque leur club connaître la stabilité.

www.competition.dz

12

Mardi 29 mai 2018

MOB

Cela se décidera demain lors de l'AG des actionnaires

BOUDIAB VEUT

maintenir Rezki

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Rezki prépare donc ses bilans pour les présenter à l'ensemble des actionnaires du club phare de la Soummam avant de quitter officiellement la barque béjaouie et ainsi laisser place à une nouvelle équipe dirigeante pour prendre la relève et entamer la préparation de la prochaine saison sportive. Par ailleurs, on a appris qu'une réunion entre les actionnaires du club béjaoui sera tenue demain ayant comme principal point à l'ordre du jour de trancher définitivement la question de la démission de Rezki du conseil de gestion de la SSPA/MOB.

Il est satisfait du travail du président Dans le même registre, on a appris que l'industriel béjaoui, patron d'ECI, actionnaire et président du conseil d'administration du MOB Amar Boudiab serait contre la décision prise par Mustapha Rezki. En effet, Boudiab reste très satisfait du travail accompli par Mustapha Rezki et sa direction cette saison. Des efforts qui ont permis au club de retrouver sa place en Ligue 1 Mobilis, bien que la tâche ne fût pas facile avec notamment l'endettement colossal qui a énormément freiné les responsables du MOB dans leur mission. Ainsi, Boudiab compte s'entretenir en tête à tête avec Rezki pour tenter de le convaincre de continuer sa mission.

DRBT

Dans sa dernière déclaration parue avant-hier sur la page officielle du MOB, le président du conseil de gestion Rezki réitère son intention de démissionner.

de gestion Rezki réitère son intention de démissionner. sans avoir à se soucier du problème financier,

sans avoir à se soucier du problème financier, ni avoir peur de tomber en panne de liquidités et ainsi subvenir aux dépenses du club. Il paraît même qu'il sera demandé aux actionnaires, qui seraient contre cette idée, de céder leurs actions et de quitter le club.

Les supporters comptent s'entretenir avec lui De leur côté, les fidèles amoureux du MOB sont très inquiets quant à l'avenir de leur cher club en Ligue 1 Mobilis. La formation béjaouie devra tirer son épingle du jeu parmi les plus grands clubs algériens. La prochaine saison en Ligue 1 Mobilis déterminera fortement l'avenir des Crabes parmi l'élite durant les prochaines saisons. Si le MOB réussit bien son retour parmi les grands en atteignant une place honorable au classement général à la fin de l'exercice sportif, la suite sera sûrement radieuse pour les gars d'Yemma Gouraya. C'est ainsi que les supporters comptent interpeller le président du conseil d'administration du club béjaoui pour essayer d'en savoir plus sur la situation actuelle de leur club et également donner leur point de vue face aux problèmes que rencontre actuellement le MOB. On apprend qu'un entretien entre Boudiab et les supporters aura bientôt lieu.

B. E. Z.

Il aurait des solutions à proposer On a également pu savoir, d'une source généralement bien informée, que le président du conseil d'administration de la SSPA/MOB, à savoir Amar Boudib, a déjà sa propre idée sur le plan à suivre pour permettre au club de gérer de la meilleure des manières la prochaine saison. Notre source nous a fait savoir que Boudiab compte, tout d'abord, évaluer les dépenses prévisionnelles du club la saison prochaine, à commencer par cette intersaison. Boudiab envisage par la suite d'évaluer approximativement les subventions étatiques dont bénéficiera le club phare de la Soummam et les soustraire des dépenses globales pour avoir un montant final qui sera divisé sur l'ensemble des actionnaires au prorata de leurs actions ; ces derniers seront dans l'obligation de contribuer et d'apporter leur plus financier au club.

Les actionnaires tenus de mettre la main à la poche Si la solution s'officialise lors de la prochaine assemblée générale, l'ensemble des actionnaires seront, en effet, mis face à leurs responsabilités. Ils se verront dans l'obligation de mettre la main à la poche et de contribuer à la bonne gestion du club. Une décision qui permettra, sans aucun doute, au club de réaliser un bon parcours la saison prochaine

Rezki à l'AG constituante de la Ligue

Le président, qui a fait savoir qu'il a été sur le point de rendre son tablier, continue de gérer les affaires du MOB, et ce, jus- qu'à la tenue de l'assemblée géné- rale des action- naires. Ainsi, après la régulari- sation des salaires de l'en- semble des joueurs et sala- riés béjaouis, que s'apprête à effec- tuer le président, ce dernier sera demain à Alger pour assister à l'assemblée géné- rale constituante de la Ligue de football profes- sionnel pour représenter le MOB. B. B.

L’opération mercato lancée

De notre correspondant

AMAR T.

Le mercato estival est lancé pour le DRBT, dont les responsables sont toujours au stade des contacts avec certains joueurs dont on ne veut pas dévoiler l’identité. Mais selon certaines indiscrétions, il s’agirait de sept éléments appartenant à des clubs évoluant en L1 Mobilis. Chaque joueur contacté, outre son expérience, possède les qualités répondant aux besoins de l’équipe pour monter un groupe performant et de bonne qualité. Ce renforcement peut constituer un solide collectif grâce à un travail entre anciens et nouveaux qui n’a, toutefois, pas réussi jusqu’ici au sein de l’équipe.

La direction change de point de vue… La saison prochaine, la direction a

de point de vue… La saison prochaine, la direction a l’intention d’introduire une politique rigoureuse après

l’intention d’introduire une politique rigoureuse après le changement de l’économie et l’accroissement des dépenses du club. Le président Graïche a mis tout le monde au courant de la situation financière du club et a déclaré «que les subventions d’aide financières des pouvoirs publics vont diminuer et les clubs doivent compter désormais sur eux-mêmes pour leurs activités sportives. Ce

sera un passage difficile, mais il

faudra faire beaucoup de sacrifices

et avoir un peu plus de rigueur

pour gérer la situation», a déclaré

Graïche, préoccupé par cette nouvelle démarche qui va transformer beaucoup de choses.

… et lance une campagne de soutien

A cet effet, elle tente de sensibiliser

l’environnement du club dans

l’action important de soutien financier qui est désormais

appréhendé si on tient compte de la situation du club sur le plan économique. Dans ce cadre, une campagne de soutien est lancée et sera poursuivie jusqu’à la fin de saison en créant un fond de solidarité en vue de légiférer des revenus qui peuvent au bénéfice du

club.

A. T.

Le dossier Haddad en stand-by

Le transfert de Haddad à la JSS allait être effectué jusqu’au moment où le joueur s’est montré réticent à s’engager contre sa volonté dans ce club, lui qui a jeté son dévolu sur le CSC. Les négociations avaient bien avancé entre Haddad et les dirigeants clubistes, mais revirement de situation à cause de la proposition financière, visiblement inférieure à celle de la JSS. La position du DRBT reste inflexible malgré plusieurs tentatives d’approche du CSC et les dirigeants tadjenanetis n’entendent pas céder leur joueur pour un montant dérisoire. Ce qui revient à dire que pour le moment rien n’est clair et la situation risque de se prolonger. A. T.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

MCO

13

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 MCO 13  Il est hébergé à l'hôtel Fort-Point Durant son

Il est hébergé à l'hôtel Fort-Point

Durant son court séjour à Oran, Badou Zaki sera hébergé à l'hôtel Fort-Point, un établissement luxueux, situé en face de l'hôtel Sheraton, mais c'est dans ce dernier, qu'à son retour la prochaine fois, que le nouvel entraîneur sera logé durant toute la saison.

Il rentrera

au Maroc

après-demain

Le séjour à Oran de l'entraî- neur marocain ne sera pas long. Il rentrera chez lui à Casablanca ce jeudi sur le vol régulier d'Air Algérie Oran- Casablanca, a-t-on appris.

M. S.

d'Air Algérie Oran- Casablanca, a-t-on appris. M. S. Il est depuis hier à Oran BADOU ZAKI

Il est depuis hier à Oran

BADOU ZAKI

«Je promets une saison formidable»

PAR M.STITOU

Le nouvel entraîneur du MCO est depuis hier après-midi à Oran. C'est à bord du vol régulier d'Air Algérie que Badou Zakou s'est déplacé depuis Casablanca à la capitale de l'Ouest. Accompagné de son adjoint marocain, l'ancien sélec- tionneur du Maroc a trouvé à son accueil le président Ahmed Belhadj et le responsable de la cellule de sponsoring Abdelkader Benzerbadj. Vu que son vol est arrivé à l'heure et que les formalités de douanes

n'ont pas mis cinq minutes (des connaissances à Baba s'étaient char- gés des formalités), c'est un Badou Zaki assez détendu qui lâchera ses premières déclarations. "Je suis tou- jours content de mettre les pieds en Algérie, que je considère pour mon deuxième pays." Quant à l'accueil qui lui a été réservé, le coach maro- cain n'était pas surpris. "Déjà j'ai eu un aperçu du sens de l'hospitalité des Algériens lors de mon premier passage au CRB", reconnaît-il. Interrogé sur le travail qui l'attend au MCO, Zaki pense que "toutes les

conditions sont réunies pour accomplir une saison formidable, c'est la promesse que je fais aux supporters du MCO", s'engage-t-il.

Conférence de presse mercredi Devant consacrer la journée d'au- jourd'hui à la visite des installations où l'équipe s'entraînera durant la saison, Zaki a indiqué qu'il animera une conférence de presse mercredi soir.

Le rôle qu'aura Feham

Cette semaine, le président du MCO va enfin lancer son opération recrutement.

Après la période de concer- tation et de discussion avec les élé- ments ciblés, Baba promet d'enga- ger ses premières recrues cette semaine. Alors que dans le camp des supporters, on veut des joueurs confirmés, nul doute que la venue de Feham Bouazza sera bien perçue vu le vécu du joueur, particulière- ment son esprit de compétiteur. C'est justement cela qui intéresse- rait au plus haut point Baba, lequel nous a avoué, l'autre jour, qu'il aimerait bien ramener un joueur qui sera une sorte de leader tech- nique sur le terrain, capable de diri- ger ses coéquipiers, soit le critère dont disposerait Feham.

Il sera le lien avec Zaki Par ailleurs, l'ancien meneur de jeu du CRB entretient également une relation privilégiée avec Badou Zaki, son ancien mentor au Chabab, avec lequel il discute régulièrement au téléphone. Selon notre source,

désireux de récolter le maximum de renseignements sur le club, Badou Zaki trouverait en Feham un appui solide pour bien l'orienter. Toutefois, il ne faut surtout pas croire que Feham se mêle du recru- tement ou du choix des joueurs. Pour la petite histoire, Baba avait demandé à Feham de l'aider à convaincre Khoualed d'accepter sa proposition. Feham a catégorique- ment refusé en arguant qu'il ne se mêlerait jamais des choses qui ne le regardent pas.

Voilà pourquoi le président est confiant Durant cette période cruciale de la saison, distiller des informations sur le recrutement, la plupart des présidents préfèrent agir discrète- ment au lieu d'ébruiter les contacts avec les éléments qu'ils ciblent. Baba n'en fait pas exception ; cependant, pour tout le monde au MCO, le retour de Feham Bouazza ne fait pas l'ombre d'un doute. "

Dernier

round des

négociations

hier soir

Après avoir rencontré les quatre joueurs que le MCO convoite, à savoir Boudebouda, Khoualed, Kanache et Maâzouzi, d'après Baba, un rendez-vous était prévu hier soir avec les quatre joueurs qui sont tou- jours à Oran.

Chaouchi

préféré,

mais

D'après nos informa- tions, entre Asselah et Chaouchi, le club préférerait engager le second nommé, cependant Chaouchi, auquel on a promis d'être repêché au MCA, hésite encore à trancher sur son ave- nir. M. S.

M .S.
M .S.

Pour Bouazza, je ne me fais pas de souci, il va signer chez nous ", ne cesse de répéter Baba à chaque fois, qu'il est interpellé sur l'évolution des discussions avec Feham. Le premier responsable ne dit pas par contre qu'il est en contact perma- nent avec le joueur, qui est son voi- sin à Ain Turck.

Il tient à sa condition Les gens vont se dire pourquoi après avoir fini son aventure en Arabie saoudite, Feham Bouazza temporiserait pour signer son contrat. Toutefois comme révélé sur nos colonnes il y a quelques jours, il souhaiterait d'abord avoir la certi- tude que Baba va monter un bon effectif. Une fois qu'il constatera que le président du MCO a tenu sa promesse, il s'engagera avec le club. La même condition est posée par ailleurs par Kaddour Beldjilali, indiquera un proche de la direction. M. S.

Helaïmia dans

l'expectative

de la direction. M. S. Helaïmia dans l'expectative Le prometteur arrière-droit du MCO vit une période

Le prometteur arrière-droit du MCO vit une période un peu compliquée. Ayant publiquement déclaré qu'il veut s'engager avec l'USMA qui lui propose un salaire lar- gement supérieur à celui qu'il perçoit au MCO, Mohamed Réda Helaimia s'est retrouvé dans l'attente de la réponse de son président. L'ayant appelé le weekend der- nier pour voir avec lui s'il pourrait lui accorder le bon de sortie qu'il réclame, Helaimia a eu comme réponse de la part de Baba ; " On s'appellera après. " Depuis tous les jours, Helaimia insiste pour l'accrocher au téléphone, mais en vain, alors que des proches du président lui ont conseillé de patienter un peu, car Baba est accaparé par le recrutement. Par ailleurs, il temporise pour trancher la question car le club ne peut se permettre de lâcher un bon défen- seur sans s'être au préalable assuré les ser- vices de son remplaçant au poste. Helaimia se souviendra longtemps de cette période où il vit dans l'incertitude quant à son ave- nir.

Le wali au secours du supporter Azzou Le supporter Azzou Seddik, qui a été gra- vement blessé lors d'un déplacement de son équipe le MCO, a vu M. Mouloud Chérifi voler à son secours. En effet, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée chez l'association la Radieuse, le représentant du wali, M. Badredinne Gharbi (le directeur de la jeunesse et des sports) a remis une enve- loppe octroyée par le wali qui contenait la somme de 28 millions, somme avec laquelle ce fan devait payer les frais d'une opération chirurgicale qu'il subira cette semaine à Tunis.

M. S.

Ça négocie encore

Dimanche soir, le président du MCO avait rendez-vous avec les joueurs qu'il envisage de recruter pour des négociations dans son bureau. Le trio Maazouzi - Bedbouda - Khoualed, qui est arrivé avant- hier en fin d'après-midi à Oran après avoir rompu le jeûne, s'est rendu au bureau du président pour négocier. Baba, qui les a reçus en aparté, en présence bien entendu de leurs conseillers, leur a transmis sa pro- position financière. Alors qu'on pensait que tout est réglé, selon notre source, les trois joueurs, après avoir pris connaissance de la proposition de Baba, ont promis de réflé- chir avant de lui rendre la réponse. Ce qui ne devrait tarder, croit-on savoir, hier dans l'après-midi. Les trois joueurs n'étaient pas encore acquis pour le MCO, a-t-on appris.

Kanache a fait le déplacement Alors que le président avait fixé rendez- vous dimanche soir à Bedbouda, Maazouzi et Khoualed, un quatrième joueur est passé au bureau de Baba pour les négociations, il s'agit de Kanache Mohamed, un défenseur axial âgé de 29 ans qui évolue à Skikda et dont on dit beaucoup de bien. Comme pour le trio précité, Kanache a pris connais- sance de l'offre de Baba. A signaler que le club de sa ville de résidence l'USM Annaba est en train de faire le forcing pour l'enga- ger. C'est la raison pour laquelle Kanache préfère avoir toutes les cartes en main avant de faire son choix.

M. S.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

14

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 14 LIGUE 1 MOBILIS Il dit tout sans détour ni concession

Il dit tout sans détour ni concession (4 e partie)

Dziri : «J'aspire à devenir sélectionneur national»

Dans cette 4 e et avant-dernière partie de l'interview qui nous a été accordée par le coach Billel Dziri, nous parlerons de la carrière d'entraîneur du coach qui aspire à devenir un jour sélectionneur national. Mais avant, Billel Dziri nous fera savoir que son prochain objectif est de gagner un titre avec le Nasria, un rêve qu'il caresse depuis longtemps.

Entretien réalisé par

PAR MOHAMED ADRAR

Dziri Billel a côtoyé de grands entraîneurs durant toute sa carrière, en tant que joueur ou en tant qu'entraîneur, quel est celui qui vous a le plus marqué ?

J'ai travaillé avec beaucoup d'entraîneurs, c'est vrai, en tant que joueur ou en tant qu'adjoint, chacun a sa méthode de travail, chacun a sa vision du football, personne ne ressemble à l'autre et cette diversité m'a aidé. J'ai appris beaucoup de choses sur les terrains. Après, je suis passé de l'autre côté de la barrière en tant qu'adjoint, j'ai côtoyé également beaucoup d'entraîneurs des étrangers ou bien des locaux ; j'ai travaillé avec Courbis, Gamondi, Velud, Ollé- Nicole, Ighil, Renard, chacun sa méthode, chacun sa gestion de la semaine, son discours d'avant et d'après match. Ce sont des choses que l'on retient. Une chose est certaine cette diversité et ces expériences m'ont beaucoup aidé à me forger.

bien Menad avec qui vous avez joué, qu'avez-vous à nous dire sur les critiques auxquelles ils font face ces derniers temps ?

Que ce soit en club ou en équipe nationale, ce poste d'entraîneur est sujet à des critiques. Lorsque ça va dans le sens positif, on accepte, mais lorsque ça va dans le sens négatif, ça nuit forcément.

lorsque ça va dans le sens négatif, ça nuit forcément. Billel Dziri est un enfant du

Billel Dziri est un enfant du NAHD, vous rêviez très certainement un jour d'entraîner le NAHD, aujourd'hui, quelle est donc votre prochaine obsession ?

Gagner un titre évidemment. Je ne vous apprends rien en vous disant que j'ai débuté ma carrière au NAHD, j'ai fait toutes mes classes ici, avant de partir à l'USMA. Je n'ai peut-être pas pu offrir un titre au Nasria en tant que joueur, j'aimerai bien le faire en tant qu'entraîneur.

Votre carrière d'entraîneur vient d'être lancée, ambitionnez-vous de devenir un jour sélectionneur nationale ?

Chaque entraîneur doit être ambitieux pour faire une grande carrière. Evidemment que je vise l'équipe nationale, je vise même une carrière d'entraîneur à l'étranger, celui qui n'est pas ambitieux n'a qu'à rester à la maison. Comme je vous l'ai déjà dit, je suis un fou du football, je suis capable de rester devant ma télé durant toute une journée regarder un défilement de matchs, j'aime le football, ça coule dans mes vaine, le football c'est toute ma vie. J'ai appris beaucoup de choses durant ma carrière et le temps est venu de les transmettre aux générations futures. J'ai gagné des titres en tant que joueur à l'USMA, je veux désormais en gagner en tant qu'entraîneur au NAHD.

Vous connaissez parfaitement bien le trio en place en équipe nationale, Madjer et Ighil qui vous ont dirigé, ou

Un entraîneur, son baromètre, ce sont ces résultats ; lorsque tu as de bons résultats, on te loue, lorsque ça va mal, on te critique, ainsi va la vie d'un entraîneur. Aujourd'hui, on critique même la manière, quand gagnes sans convaincre, tu t'expose aux critiques. Pour ce qui est du trio en place, je pense qu'il faut leur accorder du temps, comme on l'a fait avec leurs prédécesseurs, ne méritent-ils pas une chance, bien sûr que oui. Il y a un contrat à objectif, le président de la FAF fera le point au moment opportun.

Revenons à vous, les supporters du NAHD sont tous derrière vous, ils vous soutiennent, ça doit vous faire plaisir, n'est-ce pas ?

C'est tout à fait normal, ça fait plaisir d'être soutenu par les supporters, notamment lorsque ça ne va pas bien. Nous sommes passés par des moments difficiles cette saison et nous avons eu le soutien de nos supporters, qui ont été derrière nous. Il est aussi important dans le football d'être soutenu par votre président, Dieu merci, c'est le cas au NAHD, avec un président qui est derrière l'équipe et qui ne manque pas de mettre les moyens. Tout ce soutien me conforte dans mon travail et me pousse à me donner à 200% dans mon boulot.

Certains joueurs ont brillé de mille feux cette saison, mais deux joueurs se sont révélés, on parle de Khacef et le gardien Merbah, qu'avez-vous à nous dire sur ces deux révélations de la saison ?

Il est vrai que ces deux jeunes ont brillé cette saison, que ce soit Merbah qui a réalisé des exploits, avec des arrêts décisifs qui nous ont permis de gagner beaucoup de points, mais pas seulement Merbah, c'est toute une organisation qui nous a permis d'être costauds défensivement. Pour ce qui est de Khacef, j'avais pris la décision de l'utiliser en tant qu'ailier et on me l'a reproché en me disant que Khacef était un latéral gauche et non un ailier ; la suite m'a donné raison. Aujourd'hui, on a gagné un joueur qui peut jouer à plusieurs postes, ailier gauche, milieu gauche et arrière gauche, mais je rajouterai encore d'autres satisfactions

Allez-y…

Il y a Allati, un joueur qui est venu de Biskra et qui a fini la saison avec le plus grand temps de jeu, il a beaucoup donné à l'équipe, que ce soit défensivement ou bien offensivement. Brahimi aussi est venu de Bou Sâada, personne ne le connaissait, mais aujourd'hui, c'est l'une des grosses satisfactions de la saison. Notre charnière centrale n'est pas composée de joueurs de renom, mais le rendement était très bon. Il y a également

Chouiter arrivé de Beni Douala et qui a été le seul joueur à boucler 30 matchs sur 30, sans rater la moindre rencontre. Cela n'a certes pas été facile pour lui, car il est venu du troisième pallier, pour rejoindre l'élite ; physiquement, ce n'était pas évident, j'ai dû d'ailleurs le remplacer maintes fois en cours de jeu. Mais je pense qu'il sera encore plus performant la saison prochaine et mieux affuté, mais avec plus de travail. Je n'oublierai pas les joueurs confirmés tel qu'El-Orfi, Harrag, Ouertani, Laribi, Khiat et j'en passe qui ont été eux aussi à la hauteur.

Des jeunes sont en train d'émerger dans les catégories inférieures, notamment les internationaux U20 à l'image de Tougaï, Belaïd et autres Zerdoum, peut-on s'attendre à les voir dans le bain dès la saison prochaine ?

Tout à fait, Zerdoum et Tougai étaient parmi nous durant l'exercice écoulée, ils ont même disputé un match amical face à la JSK en cours de saison, C'est bien pour eux d'avoir participé aux éliminatoires de la CAN des U20, avec quatre bonnes confrontations. Dommage que l'EN a été éliminée, j'espère que l'on va se reposer sur cette équipe pour construire l'avenir. Ils seront tous les trois avec nous. Belaïd sera lui aussi promu bien évidemment, c'est un investissement pour le NAHD, ils auront à côtoyer leurs ainés et auront bien des chances d'évoluer en équipe fanion. M. A. (A suivre)

OULD-ZMIRLI

BLINDE

TOUGAÏ

Mohamed-Amine Tougai, 18 ans, capitaine de l'EN U20, s'est engagé pour cinq ans avec le NAHD. Il évoluait au NAHD mais il était sans contrat. Voyant que Mellal de la JSK lui tour- nait autour, il a décidé de lui faire signer un contrat et de lui octroyer un salaire.

que Mellal de la JSK lui tour- nait autour, il a décidé de lui faire signer

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

NAHD

15

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 NAHD 15  La reprise fixée au mardi 26 juin Quelques



La reprise fixée au mardi 26 juin

Quelques jours après la fin de l'exercice 2017/2018, le staff technique du Nasria, qui a été officiellement reconduit par le président Ould Zmirli, s'est réuni pour la première fois afin de finaliser dans un premier lieu le bilan de la saison écoulée, tout en préparant le plan de préparation pour la saison à venir, un programme qui s'étale sur 45 jours jusqu'à la reprise de la compétition officielle prévue le 9 et 10 août prochain. Il est à signaler que la reprise a été officiellement fixée au mardi 26 juin à la forêt de Bouchaoui.



Mini-stage à Alger du 2 au 6 juillet

Après une semaine d'entraînement chargé où il sera plus question de reprise légère avec des courses et des tours de piste, les choses sérieuses débuteront le 2 juillet avec ce premier stage qui s'étalera sur 5 jours et qui aura lieu à Alger, à compter du 2 juillet pour être boucler le 6 du même mois, où il sera plus question de biquotidien et de triquotidien. Le plus gros du travail foncier sera effectué durant ces cinq jours de travail.



Un second stage à Rio Maior (Portugal) du 15 au 30 juillet

Un second stage de préparation de plus longue durée débutera à partir du 15 Juillet et s'étalera jusqu'au 30 du même mois. Un stage qui aura lieu dans le luxueux centre de Rio Maior dans la banlieue de Lisboète où il sera surtout question de disputer des matchs amicaux, de façon à huiler la machine et faire en sorte que l'équipe soit bien prête pour l'entame la saison au soir du 8 août prochain. M. A.

KHACEF, BOUHALFAYA, RAHMOUN ET HAROUN

seront promus en équipe fanion,

MAHAMI EN SUSPEND

ET HAROUN seront promus en équipe fanion, MAHAMI EN SUSPEND Alors que l'effectif nahdiste pour la

Alors que l'effectif nahdiste pour la saison à venir n'a pas encore été arrêté, nous avons appris d'une source digne de foi que pas moins de quatre jeunes espoirs seront promus cette saison en équipe fanion.

Ayant bouclé leur dernière année en catégorie espoir, les joueurs nés en 1997 ne pourront plus bénéficier d'une licence espoir, puisqu'ils seront désormais considérés comme des seniors. La direction du club se réunira très prochainement avec le staff technique afin de trancher le sujet et

déterminer les joueurs à promouvoir en équipe fanion, même s'il semble plus que certains que Khacef, Bouhalfaya, Haroun et Rahmoun soient bel et bien retenus, alors que la décision concernant le jeune Kamel Mahami n'a pas encore été prise. Les autres jeunes nés en 1997 devront aller monnayer leur talent

ailleurs à moins que les rumeurs qui courent ces derniers temps faisant état du maintien de la catégorie d'âge des 1997 en réserve ne soit finalement adoptée réellement par le BF et mis en exécution dans les dispositions réglementaires de la nouvelle saison.

M. A.



La signature

d'El-Orfi et

Gasmi

reportée à

hier soir

Alors que la direction du club nahdiste avait tout conclu avec Hocine El-Orfi et Ahmed Gasmi, il ne restait plus que la signature du contrat pour officialiser la prolongation des deux capitaines nahdistes. Une signature qui devait intervenir avant-hier soir, mais qui a été reportée finalement à hier soir, pour des raisons liées aux engagements du président et du vice-président du club.

JSS

Une dizaine de joueurs quitteront le club cet été

Bourahla dans la liste des partants

le club cet été Bourahla dans la liste des partants PAR L. M. AZZI La liste

PAR L. M. AZZI

La liste des joueurs appelés à changer d'air comprend près d'une dizaine de noms. En effet, la direction sera dans l'obligation d'inviter près de 10 joueurs à négocier leur départ étant tous sous contrat. Avec l'accord de l'entraîneur Nabil Neghiz, les dirigeants vont devoir s'activer afin de dégraisser l'effectif en prévision de la saison 2018-2019. Comme annoncé dans l'édition parue hier, le nom de Djemaouni, Bencherfia, Tobal et Madani figure dans la liste en question. D'après nos informations, un autre joueur est concerné. Il s'agit du milieu Mohamed Amine Bourahla. Ce dernier semble concerné par des limites détectées par les différents entraîneurs qui

se sont succédé. L'ancien pensionnaire du MC El Eulma dont le contrat expire en juillet 2020 a toutes les chances de se faire inviter à négocier son départ. Lui aussi, son cas a un rapport avec une blessure contractée au milieu de la phase aller du championnat de l'exercice 2017-2018. L'entraîneur Fouad Bouali a pris le soin de lui accorder un bon volume de jeu. Mais son rendement a baissé en raison de sa blessure qui l'a forcé à rater une grande partie des rendez-vous officiels de son équipe pendant la saison écoulée. L'officialisation de son départ à l'instar des éléments concernés se fera en fonction du recrutement arrêté à l'engagement du gardien Abderraouf Nateche.

L. M. A.



Yahia-Chérif à La Mecque pour une omra

L'attaquant Sid Ali Yahia-Chérif s'est rendu en Arabie Saoudite pour accomplir une omra en ce mois sacré de Ramadhan. Le capitaine de l'équipe des Aiglons de la Saoura a préféré accomplir ce devoir quelques jours après la fin de la compétition. Après une saison éreintante mais fructueuse avec son équipe qui a décroché la deuxième place du classement général, le numéro 8 béchari a préféré se ressourcer sur les Lieux Saints de l'Islam.

Nadji et Helaïmia proposés

La liste des joueurs proposés à la direction de la JS Saoura s'élargit de plus belle. Malgré la restriction en matière d'informations sachant que la direction verrouille tout ce qui touche au club avant tout aboutissement dans les contacts, on apprend toutefois que la direction reçoit de nombreuses propositions. Deux d'entre elles ont été dévoilées avant-hier. Il pourrait s'agir de l'attaquant Rachid Nadji et du défenseur Mohamed Réda Helaïmia. Car le nom de ces deux éléments a été prononcé par un proche de la direction. Selon lui, les dirigeants auraient pris note dans l'espoir d'en discuter avec le responsable de la barre technique. Le premier nommé en fin de contrat avec l'Entente de Sétif devait être contacté par un dirigeant du club béchari d'autant que les besoins touchent l'aspect offensif. Le pensionnaire du MC Oran intéresserait par contre le coach des Vert et Jaune sauf que la direction ne serait pas prête à négocier sa libération avec le club d'El-Hamri tout simplement parce que Mohamed Zerouati et ses hommes rejettent tout effort dans la négociation avec un joueur sous contrat. Autrement dit, le natif de Dellys pourrait faire l'objet d'un contact que l'actuel pensionnaire des Rouge et Blanc du Mouloudia.

L. M. A.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

M. GRINI
M. GRINI

La réunion des membres de la société Athletic Titteri a eu lieu

C'est au niveau du nouveau siège de l'équipe de l'Olympique de Médéa que la réunion, tant attendue, entre les membres de la SSPA-Athletic Titteri a eu lieu. Cette rencontre des membres concernés de la société s'est dérou- lée dans un climat paisible et sans le moindre grabuge. Tous étaient una- nimes quant à l'approbation des deux bilans, moral et financier, version 2017/2018. Le bilan moral fut approu- vé après que l'objectif assigné tout au début de la saison a été atteint par l'équipe, à savoir le maintien ; le bilan financier, lui, a été aussi accep- té dans la mesure où les dépenses de la direction du club tout au long de la compétition étaient tellement déri- soires. Tout s'est passé lors de cette réunion dans la sérénité et le respect mutuel de tous les membres telle- ment la transparence était de mise. Seulement, il y a lieu de noter que lors de cette rencontre des proprié- taires de la société en question, per- sonne n'a démissionné ; tout le monde s'est contenté de se taire. Un mutis- me qui reste total et énigmatique. Le pis, c'est que les hommes de la socié- té Athletic Titteri ont donné rendez- vous pour une prochaine fois afin de débattre des points importants tels que la préparation de l'équipe en pré- vision de la saison prochaine, des libérations et du recrutement de quelques joueurs, du sponsoring et d'autres sujets plus importants. "On n'a pas bien compris un tel revire- ment puisque ces membres ont déci- dé hier de déposer une démission col- lective", s'interroge les yeux écar- quillés l'un des Blues. M. G.

16

OM

les yeux écar- quillés l'un des Blues. M. G. 16 OM IMAD BOUBEKEUR «La direction ne

IMAD BOUBEKEUR

«La direction ne m'a pas encore contacté»

La tour de contrôle de la citadelle médéenne Imad Boubekeur, après la fin de la saison, est dans le flou. Il n'a pas encore décidé de son avenir.

franchement que notre rende- ment n'était pas à la hauteur de ce qu'on attendait. On a passé des périodes difficiles, ce qui fait qu'on a perdu beaucoup de points à Imam-Lyes.

Etes-vous toujours sous contrat avec l'OM ?

Je suis toujours lié au club de l'OM pour une année de

Sûrement, vous avez eu des contacts ; peut-on savoir

quelles sont les équipes qui vont ont approché ?

Je ne vais pas vous mentir puisque, effectivement, je fus contacté par des clubs, mais tout reste au stade des pourparlers. Rien n'est encore officiel. Mais comme je vous l'ai déjà dit, je ne peux m'engager avec aucune partie, étant donné que je suis toujours sous contrat avec la for- mation médéenne.

Peut-on savoir si la direction

De notre correspondant

Comment évaluez-vous votre rendement de la saison passée en votre qualité d'enfant et d'ancien joueur du club ?

Bien que l'évaluation reste du ressort des spécialistes, cela ne m'empêche pas en tant qu'acteur sur le terrain de donner mon avis. Le maintien de notre équipe est la chose la plus importante à nos yeux. Il faut seulement dire

de l'OM vous a contacté ?

Maintenant que tout le monde est en train de vivre les bons moments de notre maintien et que la direction de l'OM est occu- pée par d'autres dossiers, person- ne n'est venu me parler de ma situation vis-à-vis du club. Mais une chose est certaine, je ne suis nullement inquiet de mon avenir. J'attends le moment propice pour me prononcer.

M. G.

Les déceptions et les rares satisfactions d'une saison

Un milieu bien fourni, une attaque décevante

En décortiquant le comportement du club phare de la capitale du Titteri au cours de la saison qui vient de s'achever, on a relevé de rares satisfactions et surtout des déceptions.

Si l'on commence par ce lot de satisfactions, on peut par- ler d'emblée de ce milieu de ter- rain bien fourni des Olympiens. C'est le secteur qui a le mieux marché et qui a donné entière satisfaction au staff technique, à sa tête le sagace tacticien Sid- Ahmed Slimani. Un milieu de terrain qui s'est bien illustré sur- tout lors des matches contre le CSC à Constantine, l'ESS à Sétif et le MC Alger à Médéa. Ce com- partiment est composé de Chouaib Zelami comme récupé- rateur-relanceur, de Bouchiba comme constructeur-remiseur et de Koulkheir dans la création de jeu. Tout ce beau monde a parti- cipé dans l'alimentation des avant-postes de l'OM par de bons ballons.

Bouchiba, le meilleur joueur Le nouveau capitaine de l'équipe et pilier sur lequel repose tout le jeu médéen Adel Bouchiba a été classé par tous les sondages meilleur joueur de l'OM (saison 2017/2018). Avec sa petite taille, mais son immense talent, le gen- til milieu de terrain de l'OM n'a laissé aucun amoureux de foot indifférent. Omniprésent, com- battif, dribbleur, buteur et pas- seur décisif, il était franchement tout à la fois. Il est très sérieux aux entrainements et ne badine pas avec la discipline. Le jour du

match, il est là et rassure ses coéquipiers qui prennent confiance en leurs capacités. Bouchiba, cette saison, s'est com- porté en vrai patron de l'équipe depuis que le coach lui a confié le ''grade'' du capitanat. "Bouchiba, c'est l'architecte de l'équipe médéenne. Je lui prédis un avenir prometteur", nous confia un ancien membre des Olympiens.

Ezzemani, la révélation Bien qu'il ne fût mis dans le bain qu'à quelques occasions par l'en- traîneur médéen, le jeune Mohamed-Amine Ezzemani (24 ans) reste quand même une valeur sûre et l'espoir du football dans la région du Titteri. Alerte, accrocheur, bâtisseur, bourré de technique et d'une présence constante sur le terrain, Mohamed-Amine a su relever le défi et montrer de quoi il est capable sur la pelouse d'un stade. Son match de référence, c'est indubitablement celui qu'il a joué contre le grand Mouloudia d'Alger comme remplaçant. Ce jour-là, tout le monde a pu constater la classe de ce jeune joueur qui est, à vrai dire, pétri de qualités. En un mot, il est la révélation de cette saison ; pour- tant, il n'a grignoté paradoxale- ment que quelques minutes de jeu durant toute la saison. Ezzemani est donc un nom qu'il faut retenir et sans retenue.

Abdelhafid, un recrute- ment judicieux Tombé sous le charme du talent de l'enfant d'Aïn Ouessara Abdelhak Abdelhafid, le coach Slimani n'a pas tergiversé la moindre seconde pour aller le superviser chez lui, une première fois. Une seconde fois, c'est lors d'un match amical entre l'OM et le CRBAO. En étant convaincu

match amical entre l'OM et le CRBAO. En étant convaincu par les prouesses de Ousesari, le

par les prouesses de Ousesari, le technicien tlemcénien a attendu l'occasion propice pour le faire venir à Médéa. Dès l'ouverture du dernier mercato hivernal, le rusé Slimani l'a proposé à la direction. C'est ainsi que ''Hafid'' comme aime l'appeler son coach, a atterri dans le contingent des Olympiens. Depuis sa première apparition sur le ground d'Imam- Lyes, les Blues ne jurent que par son nom. Il est devenu en quelques joutes le chouchou des supporters qui n'étaient pas contents lorsqu'il n'était pas sur le terrain. Un technicien hors pair, un attaquant racé et un métronome. "Là, il s'agit d'un recrutement judicieux qu'a opéré le staff technique médéen", nous révèle un fervent supporter de l'OM.

Bahi, le meilleur buteur de l'équipe "On ne peut savoir quand il

réagira et fera parler la poudre dans un match en sa qualité d'avant-centre-type", nous a fait savoir un membre dirigeant médéen au sujet de l'attaquant Badreddine Bahi (26 ans). Pourtant, l'ex-pensionnaire de Blida et de l'Arba a bien débuté la première moitié du champion- nat en marquant même des buts. Certains ont prédit que cet atta- quant deviendrait le baroudeur de l'équipe du Titteri. Mais, hélas, rien de cela ne s'est produit par la suite. Au contraire, ce joueur s'est éclipsé carrément juste à quelques journées de la fin de la phase aller. Depuis, le staff technique médéen ne lui a fait appel que rarement ; même quand il lui a fait appel, il l'a fait sortir au cours du match. Seulement, le joueur Bahi a su tirer son épingle du jeu en s'adju- geant le titre de meilleur buteur de l'équipe avec 4 buts.

M. G.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

USMBA

17

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 USMBA 17 Après son communiqué de presse HASNAOUI DIVISE LES SCORPIONS
Après son communiqué de presse HASNAOUI DIVISE LES SCORPIONS
Après son communiqué de presse
HASNAOUI DIVISE
LES SCORPIONS

De notre correspondant

DJILLALI ADEM

Afin d'éclaircir quelques points concernant le club, l'ac- tionnaire principal de la SSPA/USMBA a rendu public un communiqué de presse que nous avons publié dans notre édition d'hier. Mais ce dernier a divisé les Scorpions et les connaisseurs du football à Bel- Abbès. Ceux qui ont décortiqué les propos de Hasnaoui sont d'accord avec lui sur certains points, mais pas sur d'autres.

Personne ne peut nier son amour pour l'USMBA Tous les supporters sont una- nimes à dire que Hasnaoui est considéré comme l'unique pour- voyeur de fonds du club. Ces der- nières années, à chaque fois que les dirigeants se tournent vers lui pour avoir de l'argent, il ne dit pas non en payant de sa propre poche. Ce qui prouve son amour pour l'USMBA.

Son projet sportif est un avantage pour l'équipe Les connaisseurs du football ont bien approuvé l'idée de Hasnaoui de réaliser un bon pro- jet sportif. Comme il l'a indiqué dans le communiqué, il faut la

volonté de tout le monde pour contribuer à cette démarche.

Ils le soutiennent dans sa guerre contre les magouilleurs La guerre qu'a déclarée Hasnaoui aux magouilleurs qui veulent nuire au club a eu de bons échos auprès des fans du club ; les Scorpions le soutiennent corps et âme pour l'accompagner dans cette mission.

Il fallait au moins remercier CEO Cependant, les fidèles supporters n'étaient pas d'accord avec Hasnaoui sur certains points, surtout celui du coach Si Taher Chérif El-Ouazzani. Pour eux, même si Hasnaoui ne le veut pas dans son équipe la saison prochaine, il ne fallait pas qu'il le fasse sortir de cette façon, car il faut reconnaître que CEO a fait un énorme travail en bâtissant une équipe compétitive capable de rivaliser avec les grosses cylindrées du championnat. Pour preuve, avec un effectif réduit et plein de problèmes, il a réussi à remporter la Coupe d'Algérie et assurer le maintien du club en Ligue 1 Mobilis, en plus de donner six joueurs à l'équipe nationale.

Il a oublié les efforts des autres joueurs L'autre point que Hasnaoui a oublié d'une façon ou d'une autre, c'est celui de l'effectif ; dans son communiqué, il a mentionné que ce sont les jeunes joueurs qui ont assuré le maintien en se basant uniquement sur la dernière victoi- re contre le MCA. Certaines per- sonnes ont souligné que ce n'est pas en gagnant un seul match à l'extérieur qu'on assure le main- tien. Il fallait remercier les autres joueurs qui se sont sacrifiés tout au long du championnat pour ramener des points de l'extérieur et remporter les matchs à domicile pour arriver à avoir 42 points dans leur escarcelle.

Tous les problèmes étaient purement administratifs Concernant les grèves répétées qualifiées par Hasnaoui de marque déposée de l'USMBA, de fidèles supporters ont souligné que les joueurs ont été très patients avec la direction. Bien que ces derniers n'aient pas perçu leur salaire depuis des mois, ils sont sacrifiés en restant concentrés tout au long de la saison. Ils n'ont pas eu recours à la grève ; à chaque fois qu'ils prennent la décision de boycotter les entraîne-

ments, des sages, à leur tête le coach CEO, les persuadent de revenir et le lendemain, on les retrouve au complet aux entraîne- ments. Alors, il fallait au moins les remercier pour tous leurs efforts.

C'est inexplicable de se passer des services du meilleur capitaine buteur D'autres supporters sont inquiétés par le comportement de la direc- tion lors des derniers événements ; ils n'arrivent jusqu'à maintenant pas à comprendre comment la direction n'a pas contacté les joueurs-clés et très important dans l'effectif pour leur proposer de renouveler leur contrat, à leur tête le capitaine de l'équipe Farès Benabderrahmane, le meilleur buteur de l'équipe, et le troisième meilleur passeur Habib Bouguelmouna, et aussi un joueur d'expérience tel que Mohamed Seguer qui a donné un coup de pouce depuis sa venue au merca- to hivernal. Ces derniers sont entre autres les architectes du maintien et de la Coupe d'Algérie. L'attitude des dirigeants vis-à-vis des joueurs qui n'ont pas perçu leur salaire depuis plusieurs mois relève vraiment de l'ingratitude. Dj. A.

Il s'est réuni hier avec Hasnaoui

BOUOUKEZ DE RETOUR

C'est Moez Bououkez qui succèdera à Cherif El Ouzzani à la barre technique de l'USMBA. Le coach tunisien a donné son accord à Hadj Hasnaoui Okacha, l'actionnaire majoritaire du club, à l'issue de

leur réunion hier. Plusieurs points jugés importants, tels que les objectifs du club et le projet sportif que tient à mettre en place l'USMBA, ont été débattus au cours de cette rencontre. Le coach

tunisien

de choisir son staff technique, voire ses proches collaborateurs.

aura toutes les latitudes

voire ses proches collaborateurs. aura toutes les latitudes LAGRAÂ À LA MECQUE Afin de s'éloigner un

LAGRAÂ À LA MECQUE

Afin de s'éloigner un peu du monde foot- ballistique, le milieu récupérateur de Scorpions Mohamed Lagraâ se trouve actuellement en Arabie saoudite pour une omra. L'enfant de Tiaret voulait pro- fiter de son repos qui coïncide avec le mois sacré pour partir à La Mecque avant de reprendre les entraînements et préparer la prochaine saison.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Ooredoo lance le défi «Haya Store» spécial Ramadhan Téléchargez, jouez à un max de jeux

Ooredoo lance le défi «Haya Store» spécial Ramadhan

Téléchargez, jouez à un max de jeux et remportez de superbes cadeaux !

Des jeux en illimité pour seulement 100 DA/la semaine Un Samsung Galaxy S8+ à gagner chaque semaine

Ooredoo, innovateur technologique, partage l'ambiance du Ramadhan avec ses clients et lance un concours sur son service "Haya Store" permettant de remporter de superbes cadeaux durant tout le mois sacré et les deux jours de l'Aïd El-Fitr. En effet, le service "Club Jeux", qui a évolué vers le service "Haya Store", permet désormais aux clients Ooredoo de télécharger et de jouer à des jeux Premium exclusifs et qui sont payants sur Google Play, et ce, en illimité et sans interruption

publicitaire, pour seulement 100 DA par semaine, au lieu des 3 jeux par semaine proposés auparavant. Ce défi consiste à récompenser les clients souscripteurs ayant téléchargé et joué à un max de jeux sur "Haya Store" durant tout le Ramadhan. Ainsi, les trois premiers clients à s'abonner au service "Haya Store" durant le mois sacré et ayant téléchargé le plus grand nombre de jeux remporteront chaque semaine l'un des cadeaux suivants : un Samsung Galaxy S8+, une recharge

SUPER MAXY 3500, une recharge MAXY Hadra ou MAXY Internet 2000 au choix. Pour profiter de cette promotion exceptionnelle et participer au concours "Haya Store", il suffit au client d'accéder directement sur http://store.ooredoo.dz ou télécharger l'application Haya! Store sur Google Play depuis le lien : http://ore.do/hayastore. Avec le service "Haya Store" et son concours inédit, Ooredoo offre à ses clients la possibilité de vivre leur passion durant ce Ramadhan.

Store" et son concours inédit, Ooredoo offre à ses clients la possibilité de vivre leur passion

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

18

ASO

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 18 ASO MEDOUAR compte négocier avec les cadres en fin de
www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 18 ASO MEDOUAR compte négocier avec les cadres en fin de

MEDOUAR

compte négocier avec les cadres en fin de contrat

Pour que l'ASO n'ait pas à rater la saison et surtout à tourner en rond, Medouar ne veut pas commettre l'erreur de laisser file certains éléments qui sont en fin de contrat, notamment les cadres de l'équipe, à l'image de Melika et Boudina dont on sait qu'ils ne manquent pas d'offres. Ainsi, ces deux nommés seront les premiers à s'attabler avec le président de l'ASO pour un éventuel nouveau bail.

Ils seraient dans le viseur d'autres clubs Selon nos sources, ces deux éléments sont pistés par d'autres clubs qui voudraient les enrôler d'autant plus qu'ils ont réussi tous les deux un bon parcours et ont été parmi les meilleurs joueurs de l'équipe. Cependant, ces deux éléments ont affirmé donner la priorité à l'ASO.

Noubli et Cheniguer, on en parle Le club chélifien s'intéresse de près à deux attaquants qui pourraient renforcer les rangs de l'équipe la saison prochaine. On parle beaucoup plus de Noubli du MOB et de Cheniguer de la JSMS. A rappeler que le second nommé est dans le viseur de l'ASO depuis deux saisons avant qu'il ne signe à la JSMS. Le talon d'Achille ayant été le secteur offensif de l'équipe, les dirigeants de l'ASO envisagent d'enrôler des attaquants de qualité d'autant plus que certains parmi ceux de la saison passée sont en fin de contrat et ne sont pas certains de rempiler à l'image de Baouche qui est pisté par l'ASMO. Z. Z.

LES SUPPORTERS veulent du concret

Le mutisme de la direction est différemment interprété par les groupes de supporters qui ne donnent pas cher de la peau de leur club quant à pouvoir bousculer les formations qui prétendront au retour parmi l'élite et qui sont nombreuses.

De notre correspondant

ZOUBIR Z.

La direction du club devra urger dans l'opération recrutement. Les choses n'étant qu'au niveau des rumeurs, la direction qui n'a pas encore entamé les négociations avec les joueurs n'a rien laissé apparaître quant à ses décisions. Le black-out est de mise et les amoureux de l'ASO s'inquiètent pour l'avenir de leur club en se posant moult interroga- tions. L'entourage du club qui vou- drait d'une saison réussie souhaite ardemment que la direction le mette au parfum quant aux intentions et les

la direction le mette au parfum quant aux intentions et les visées notamment en matière de

visées notamment en matière de recrutement. Medouar, qui n'a enco- re rien déclaré sur ce volet, ne manque sûrement pas d'idées même s'il n'est pas en position de force en raison de l'absence de ressources financières qui sont très importantes dans ce domaine. Pressés par ses

joueurs qui veulent d'abord être régularisés avant de se mettre à la table des négociations, sachant bien que les joueurs ciblés ne peuvent donner leur accord, voire signer sans le moindre " appât ", la direction de l'ASO semble être aux aguets même si Medouar a toujours trouvé l'astuce

pour entrevoir les choses plus claire- ment. L'expérience du premier res- ponsable du club chélifien rassure certains fans asnamis qui lui font tou- jours confiance. Cependant, la situa- tion est toujours en stand-by. Z. Z.

BENHAMLA : «L'ASO doit revenir parmi l'élite»

L'un des meilleurs éléments du team chélifien de cette saison Benhamla affirme que l'ASO a sa place parmi l'élite.

Selon vous, l'ASO mérite-t-elle d'être en Ligue 1 ?

Je ne vous le fais pas dire, et j'en parle en toute objectivité, la place de l'ASO est parmi l'élite. N'étaient les circonstances, l'ASO n'aurait jamais quitté la Ligue 1. Dommage pour un club qui a toujours réussi à enfanter des joueurs de talent. Ce sera vraiment merveilleux que l'ASO y revienne.

C'est la troisième saison de suite que l'ASO rate l'accession, un

commentaire ?

Comme la plupart des équipes de Ligue 2, l'ASO mérite de revenir parmi l'élite. Si elle a raté son objectif, c'est en raison principalement des moyens financiers qui n'ont pas suivi. Ce besoin s'est répercuté sur l'équipe. Une accession exige des moyens comme chacun le sait.

Malgré le ratage, certains éléments, dont vous, ont été bien cités par les supporters, un mot ?

J'espère avoir été à la hauteur car j'ai fait de mon mieux à chaque fois que j'ai foulé le terrain. Je ne vous cache pas que je me suis

promis de faire le maximum pour honorer mon bail avec l'ASO. Je ferai toujours de mon mieux pour ne pas décevoir les Djawarih.

Comment doit faire l'ASO pour atteindre son objectif ?

Tenter d'aller de l'avant en y mettant de la confiance est la meilleure consigne. Le travail doit être le credo de tout un chacun aussi. La volonté et la confiance devront être les meilleures armes tout au long de la saison pour réussir un meilleur parcours avec à la clé un retour parmi l'élite qui tient en haleine tout l'entourage du club.

Z.

Z.

qui tient en haleine tout l'entourage du club. Z. Z. WAT BOUALI, la priorité des dirigeants

WAT

BOUALI, la priorité des dirigeants

Après avoir atteint l'objectif qu'elle s'est fixé à l'orée de la saison 2017/2018, à savoir le maintien en Ligue 2 Mobilis, la direction du club des Zianides s'attelle à la préparation d'intersaison.

PAR ABDELKRIM ZOUBIR

La première priorité du président tlemcénien, Nasr Eddine Soulimane, est de dénicher un nouveau coach pour driver l'équipe widadie. Ce dernier n'est pas allé trop loin puisque Fouad Bouali est en pole position pour remplacer le désormais ex-entraîneur du WAT, en l'occurrence Djamel Benchadli, qui, faut-il le souligner, a réussi avec l'aide de

tous, bien entendu, à maintenir les Bleu et Blanc en Ligue 2 Mobilis. De toute évidence, Bouali connaît très bien la maison widadie pour, d'abord, avoir porté ses couleurs dans toutes les catégories. Aussi, il avait drivé le WAT pendant plusieurs saisons avec la clé une accession en Ligue 1 et une finale de coupe d'Algérie malheureusement perdue face à la JSMB sur la pelouse du stade Mustapha-Tchaker de Blida. C'est pour dire que ces atouts permettront à Bouali, au cas où les deux parties parviendraient à s'entendre, à reconstruire une équipe capable de jouer les premiers rôles la saison prochaine et pourquoi pas jouer carrément une place sur le podium, synonyme d'accession

carrément une place sur le podium, synonyme d'accession en Ligue 1. Cependant, tout ceci est tributaire

en Ligue 1. Cependant, tout ceci est tributaire de l'aboutissement des négociations menées par la direction du WAT. Cette dernière ne veut prendre aucune décision concernant l'avenir du club avant de finaliser avec Bouali, qui sera pleinement associé à tout ce qui touche à la marche de l'équipe. Il faudra d'abord établir la liste des joueurs libérés, renforcer l'effectif de la formation tlemcénienne et enfin se pencher sur la préparation d'intersaison. En d'autres termes, arrêter la date de la reprise des entraînements, du lieu de la préparation du déroulement du stage d'été. Autant d'actions qui restent étroitement dépendantes des finances du club. La direction du club des Zianides nourrit

beaucoup d'espoir sur la réunion prévue incessamment avec le premier responsable de l'exécutif de la wilaya de Tlemcen. Le wali a été pour beaucoup dans le maintien du WAT en Ligue 2 Mobilis par ses encouragements et son aide. Aussi, la prochaine semaine nous dévoilera les intentions de la direction du WAT quant à la prochaine compétition. Selon Berrahal Youcef, manager général du club, cette dernière est à la recherche de sponsors potentiels pour renflouer les caisses du club et entamer la saison prochaine sous de bonnes auspices. Les supporters des Bleu et Blanc restent optimistes et espèrent l'officialisation de Bouali pour revivre les sensations d'antan. A. Z.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

USMH

19

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 USMH 19 UNE SAIGNÉE massive et inévitable Rien ne va plus

UNE SAIGNÉE

massive et inévitable

Rien ne va plus à l'USM El-Harrach ; l'avenir du club de Maison Carrée est loin de prêter à l'optimisme au vu de la situation qui prévaut au sein de la formation des Jaune et Noir, qui devrait connaître le départ de tous ses joueurs cet été.

devrait connaître le départ de tous ses joueurs cet été. PAR MASSINISSA HACHOUR La situation actuel-

PAR MASSINISSA HACHOUR

La situation actuel- le et les dérives qu'a connues le club, cette saison, ne semblent pas avoir épargné les joueurs de la formation harra- chie, dont la plupart son- gent sérieusement à changer d'air en ce mer- cato estival. En effet, selon toute vraisemblan- ce, la majorité des élé- ments en fin de contrat, et également ceux qui sont encore liés, ne seraient pas disposés à renouveler leur bail, pré- férant poursuivre leur aventure sous des cieux plus cléments.

Même les autres demanderont leurs papiers En plus des joueurs en fin de contrat et ceux qui l'ont résilié à l'amiable et

qui quitteront officielle- ment le club, les autres risquent aussi de leur emboîter le pas. Les Benrokia, I. Kherbache et Belhani comptent demander la résiliation de leur contrat à l'amiable et renoncer à quelques salaires. Pas moins de 11 joueurs ont trouvé un accord à l'amiable pour résilier leur contrat : Maâzouzi, Nemdil, M. Kherbache, Bitam, Djeghbala, Khelili, Mazari, Benhocine, Daoud, Benaldjia, Baitèche. La direction de l'USMH ne peut plus compter, désormais, que sur la bonne foi des enfants du club pour sauver les meubles, car ils sont les seuls à pouvoir rester malgré la relégation. C'est probablement sur cette motivation que les dirigeants comptent

jouer pour convaincre les jeunes de rester.

Recomposer tout un effectif La saignée devient d'au- tant plus inévitable que les joueurs de l'USMH sont presque tous sur le départ et que le directoi- re du club ne dispose d'aucune alternative pour les retenir, surtout que le club est rétrogra- dé en Ligue 2 Mobilis. Au vu de ce qui se trame dans le club, on est cer- tain de voir tous les élé- ments quitter le club cher à tous les Harrachis. Un autre handicap pour les dirigeants qui, en plus de l'absence de moyens financiers, devraient faire face aux multiples départs. Recomposer tout un effectif n'est pas une mince affaire pour un club qui veut jouer l'ac-

cession la saison pro- chaine. On s'attend à voir une équipe de l'USMH complètement remaniée la saison pro- chaine. Il est clair que la direction ne fera pas confiance à ce groupe qui n'a pas réussi sa mis- sion cette saison en col- lectionnant les revers l'un après l'autre. Cette situation a donné beau- coup à réfléchir aux diri- geants qui comptent remanier leur équipe qui évoluera la saison pro- chaine en Ligue 2. La saison prochaine sera transitoire pour le club qui sera certainement remanié à 95 %, voire un peu plus. Les décideurs harrachis doivent penser juste et rationnellement et éviter de commettre les erreurs du passé. M. H.

Belhani et I. Kherbache ne pourront pas rester aussi

Même s'ils sont liés toujours avec le club jusqu'à février 2019, le portier Abderraouf Belhani et le milieu de terrain offensif Ismail Kherbache ne comptent pas rester du moment qu'aucun dirigeant n'a pris attache avec eux. Cela dit, ces deux joueurs comptent demander la résiliation de leur contrat et rejoindre les équipes de leur choix. Pour rappel, Belhani, qui a réussi à détrôner Maâzouzi au poste de gardien de but lors des derniers matchs du championnat, et cela malgré la relégation de l'USMH, a sorti de belles prestations, alors que Ismail Kherbache est devenu, avec le temps, une pièce maîtresse dans l'équipe har- rachie. M. H.

VERS LE RETOUR DE BOULEKHOUA

har- rachie. M. H. VERS LE RETOUR DE BOULEKHOUA Cela fait plusieurs jours que l'information circule

Cela fait plusieurs jours que l'information circule dans l'entourage du club.

Depuis quelque temps, des proches de la direction ont laissé entendre que le président du directoire MohammedLaib songe à récupérer Zinelabidine Boulekhoua, l'actuel défenseur du MC Alger. D'après certains observateurs, Boulekhoua sera libéré du Mouloudia vu qu'il n'a pas bénéficié d'assez de temps de jeu à cause des blessures répétitives. Boulekhoua, qui connaît très bien la maison harrachie, pourra effectuer son retour cet été. Même s'il a quitté l'USMH suite à un contentieux avec l'ancienne direction, cela n'a pas influé sur ses relations avec Mohammed Laib. Parti l'été passé, tout porte à croire que Boulekhoua sera de retour à la maison, 12 mois

après. Décidément, Zinelabidine Boulekhoua n'est pas le seul ancien joueur annoncé à l'USMH. Et pour cause, on parle du retour du défenseur axial Abdelghani Demmou. L'actuel sociétaire du MC Alger vit une situation critique avec son club. Une situation qui pourrait précipiter son départ cet été. D'après une source proche de la maison harrachie, le nom d'Abdelghani Demmou revient avec insistance ces derniers jours. La même source d'information nous a confié que le joueur sera contacté officiellement après l'AG élective du 3 juin prochain. Selon ses proches, Demmou n'est pas contre l'idée de revenir à l'USMH. Toutefois, il va falloir qu'il règle sa situation avec le MCA afin d'être définitivement fixé, car jusqu'à preuve du contraire, les Mouloudéens n'ont toujours pas donné leur consentement pour son départ.

M. H.

Les actionnaires se sont réunis dimanche soir

Trois actionnaires de la SSPA/USMH, Mohammed Laib, Djaçfar Bouslimani et Rabah Haddad, se sont réunis dimanche dans la soirée dans le but de trouver des solutions pour sortir l'USMH de la crise financière et régler les dettes du club. Cinq mois après l'installation du directoire pour sauver le club de la relégation, Laib, Bouslimani et Baghdadi ne sont malheureusement pas parvenus à sauver Essefra qui est officiellement reléguée en Ligue 2 Mobilis. Le directoire sera officiellement destitué lors de la prochaine assemblée générale élective du président du conseil d'administration. A cet effet, la réunion des actionnaires a été tenue avant-hier dans le but de préparer la prochaine assemblée générale élective et installer un nouveau conseil d'administration en prévision de la saison prochaine.

L'AG élective maintenue pour le 3 juin Comme nous l'avons déjà rapporté, l'AG élective de la SSPA/USMH aura bel et bien lieu le 3 juin avec Mohammmed Laib comme seul candidat, ont ainsi décidé les actionnaires qui se sont réunis dimanche soir pour statuer sur l'AG élective. Laib, Bouslimani et Haddad se sont réunis à l'effet d'examiner et d'afficher la liste des candidats à la présidence du conseil d'administration de l'USMH. Le membre du directoire Djaâfar Bouslimani ne présentera pas sa candidature à la présidence de l'USMH ; il a fait savoir à Laib et Haddad qu'il n'est pas intéressé par la présidence. Les trois actionnaires ont décidé que l'assemblée générale élective aura lieu dimanche prochain. Mohammed Laib sera l'unique candidat à la présidence de l'USMH.

M. H.

Younès

prend son mal en patience

Le capitaine Younès Sofiane ne sait toujours pas ce que l'avenir lui réserve. Ayant décidé de poursuivre l'aventure avec l'USMH et l'accompagner en Ligue 2 Mobilis, l'attaquant harrachi n'est pas encore contacté par les dirigeants du club pour voir plus clair sa situation, notamment sur le plan financier. L'ex-joueur de l'Olympique Médéa aurait même déposé son dossier au niveau de la Chambre de résolution des litiges pour réclamer son dû et sa lettre de libération. Selon notre source, Mohammed Laib ne veut pas le laisser partir et compte tenir une réunion avec lui les prochains jours pour le convaincre de rester. M. H.

veut pas le laisser partir et compte tenir une réunion avec lui les prochains jours pour

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

20

RCR

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 20 RCR  Hachem dans le viseur Afin de renforcer son



Hachem dans

le viseur

Afin de renforcer son effectif pour la saison prochaine, on vient d'apprendre que la direction de Mohamed Hamri vient de rentrer en contact avec l'attaquant de l'AS Ain-M'lila Norredine Hachem. Ce dernier a reçu un appel des proches du président pour lui proposer de porter le maillot vert et blanc du RCR ; un rendez-vous a été fixé pour les prochains jours pour s'asseoir autour de la table des négociations.



Vers le retour de Mokhtar

Par ailleurs, on vient d'apprendre que l'attaquant de la JSM Skikda Hichem Mokhtar pourrait revenir porter le maillot de son club formateur. Le meilleur buteur du championnat de Ligue 2 Mobilis avec 15 buts a reçu un appel de la part des proches du président Mohamed Hamri, pour lui proposer de revenir défendre les couleurs du RCR. Le joueur a donné son accord de principe, surtout que son contrat expire le 15 juillet 2018 et que Mokhtar pourra signer là où il veut.

Il reste quelques détails à régler

Hadjar pourrait signer

AUJOURD'HUI

Comme nous l'avons rapporté dans notre précédente édition, les choses se sont accélérées et les négociations sont à un stade avancé avec le coach Chérif Hadjar.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Hadjar et son manager se sont rendus, avant-hier dans la soirée, à Relizane où ils ont rencontré le président du club Mohamed Hamri dans son bureau au centre équestre Mina. Les deux hommes ont discuté et se sont mis d'accord sur les grandes lignes de leur engagement. Il reste quelques détails à régler avant l'officialisation de la venue de Hadjar à Relizane.

Il a tracé sa feuille de route et les joueurs ciblés Voulant montrer sa bonne foi vis-à-vis du club phare de la ville de Relizane, l'ancien de

l'ASAM, du GCM, de la JSS et d'autres équipes après avoir discuté sur le plan financier avec le président, est rentré dans le vif du sujet. Il a donné les grandes lignes de son travail en traçant la feuille de route pour la saison prochaine afin de mettre les choses au clair et revenir en Ligue 1 Mobilis. Hadjar en un homme professionnel a demandé de voir la liste des actuels joueurs qui sont en fin de contrat, incitant le président à accélérer leur renouvellement. Hadjar a aussi établi une liste de joueurs ciblés pour que les dirigeants discutent avec eux afin de les persuader de porter le maillot du RCR la saison prochaine.

2 e rendez-vous Puisque les deux hommes se sont entendus sur les grandes lignes, Hamri et Hadjar vont se rencontrer aujourd'hui pour finaliser les négociations et parapher le contrat du coach afin que ce dernier se prépare pour entamer la préparation de la

nouvelle saison. La direction abordera les négociations avec les joueurs en fin de contrat et s'occupera aussi de la liste des joueurs ciblés.

Les Mina Boys soulagés Après avoir appris que l'entraîneur Chérif Hadjar se trouvait à Relizane et que sa signature est imminente, les supporters du RCR sont unanimes à dire que Hadjar est l'homme qu'il faut au club. L'enfant d'Ain- Temouchent a réussi à sauver l'équipe de Mascara, il y a deux saisons, de la relégation avec un parcours plus qu'honorable et a fait accéder l'AS Aïn Mlila en Ligue 1 Mobilis avec de très simples moyens. C'est pour cela que sur les différents réseaux sociaux, plusieurs messages de bienvenue pour Chérif Hadjar ont été publiés. Certains sont allés plus loin en disant qu'avec Hadjar, le Rapid va revenir en Ligue 1 Mobilis en fin de saison.

B. B.

Rapid va revenir en Ligue 1 Mobilis en fin de saison. B. B. MCS Le cri

MCS

Le cri de détresse DES SAÏDIS

Le MCS vit une crise sans précédent cette saison. En attendant la prochaine réunion des actionnaires, le flou persiste au sein de l'équipe du Mouloudia, alors que des supporters s'inquiètent davantage.

Entretien réalisé par

K. DJELLOUL

Dans ce contexte, la démission probable des actionnaires devait être acceptée sans aucun doute. Par ailleurs, certains ne veulent pas de l'installation d'un nouveau président pour le moment ; ils veulent désigner un directoire pour gérer les affaires du club, en attendant l'as- semblée générale. Parler d'un directoire pour prendre les rênes du club est un fait récurrent au MCS ; ça serait peut-être une solution provisoire en attendant la dési- gnation d'un nouveau président de la SSPA.

L'AG des actionnaires la semaine prochaine A en croire des sources proches des action- naires de la SSPA/MCS, les choses devaient être officialisées lors de l'assem- blée générale de la semaine prochaine. Ainsi, le temps presse et le MCS ne semble pas suivre le train des autres clubs. Toutefois, le constat est là, le MCS n'arrive pas à gérer ses affaires et les supporters

n'arrive pas à gérer ses affaires et les supporters sont très inquiets. Ils sont en train

sont très inquiets. Ils sont en train de suivre avec intérêt l'évolution de la situa- tion.

Les autorités indifférentes Les actionnaires ont décidé d'aller à la ren- contre des autorités afin d'évoquer avec elles le problème de l'équipe dans le but de trouver des solutions. Le MCS est en train de mourir à petit feu sans que personne ne lève le petit doigt pour sauver le club d'une crise sans précédent, car le problème financier affecte au plus haut point cette équipe. Cette situation dure depuis des saisons, mais cette fois-ci, elle est grave.

Les dirigeants actuels n'en pouvant plus ont lancé des messages de détresse à plu- sieurs reprises, mais aucune réaction de la part des hommes d'affaires saidis ni des autorités locales.

Le Mouloudia, c'est l'affaire de tous Le MCS, c'est le club de toute une wilaya et celui des supporters, même hors des frontières de Saïda. La crise financière qui secoue l'équipe est l'affaire de tout le monde : des autorités locales, des entre- preneurs et des supporters et pas seule- ment des dirigeants actuels. Les voyants sont au rouge, il faut aider le club pour bien préparer la saison prochaine, sinon le club risque de rétrograder, et c'est ce que les saidis veulent éviter à tout prix.

Les supporters inquiets Le SOS qu'a lancé dernièrement le prési- dent du MCS Belahzil a fait réagir les sup- porters car ils savent que pour faire une grande saison, le club a besoin de payer les dettes, de recruter un entraîneur, des joueurs et, surtout, de garder l'ossature de l'équipe tout en faisant un bon stage blo- qué. Au MCS, rien n'est encore fait ; le temps passe vite et les autres équipes ont entamé le renforcement de leur effectif. Les joueurs ne cessent de signer un peu partout ; les joueurs saïdis sont sollicités par d'autres clubs et le MCS n'a rien fait jusqu'à maintenant. Cette situation inquiè- te beaucoup les supporters de Saïda. K. Dj.

AÏBOUT :

«Je ne dispose pas de mon destin»

Sofiane, quelles sont les nouvelles ? Dieu merci, on profite de ces jours de vacances pour se reposer et passer le mois sacré de Ramadhan en famille, en attendant d'être fixé sur l'avenir. J'essaie de faire le vide avant la reprise des entraînements. En principe, tout sera clair pour moi d'ici quelques jours.

En fin de contrat avec le MCS, allez-vous rester au club la saison prochaine ? Je ne sais pas. Comme vous l'avez dit, je me retrouve en fin de contrat avec mon club. Donc, je ne suis pas maître de mon destin. J'attends d'être convoqué par la direction pour évoquer le sujet ; j'attends aussi percevoir mon argent. C'est pour vous dire que rien n'est encore clair dans ma tête. Je préfère rencontrer mes dirigeants pour être fixé sur mon sort.

N'avez-vous pas eu une discussion à ce sujet avec vos dirigeants ? Ils mon expliqué que le président va m'appeler ces jours-ci pour évoquer le sujet.

A

mon avis, tout

se

décidera à

le sujet. A mon avis, tout se décidera à l'issue de ma rencontre avec lui. Personnellement,

l'issue de ma rencontre avec lui. Personnellement, j'ai un contrat moral avec le président de l'équipe. L'an dernier, je n'avais pas prolongé mon bail avec le club, mais j'avais promis de donner la priorité à mon équipe.

Etes-vous prêt à poursuivre l'aventure avec le MCS la saison prochaine ? Oui, bien sûr, toutefois cela ne dépend pas de moi seulement, mais aussi des responsables du club. Si l'on parvient à trouver un accord, je serai alors content de rester au club la saison prochaine. Comme je vous l'ai déjà déclaré auparavant, tout se décidera à l'issue de ma réunion avec le président. K. Dj.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

USMB

21

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 USMB 21 Les projets d'Alime Le président de l'USMB, Chouaïb Alime,

Les projets d'Alime

Le président de l'USMB, Chouaïb Alime, a commis plusieurs erreurs la saison précédente. Il faut reconnaître que ce jeune responsable a payé le prix fort de son manque d'expérience.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Le boss blidéen, qui ne connaissait pas bien le milieu du football, avait opté pour la désignation de plusieurs entraîneurs pour se retrouver en fin de compte en Ligue 2 Mobilis. Le jeune président de l'USMB aurait dû laisser Mustapha Sebaa travailler, car ce dernier avait une vision à long terme et voulait préparer l'équipe pour la saison prochaine. Hélas, Chouaib n'avait pas compris la démarche de son coach qu'il a poussé vers la sortie. Il a par la suite désigné un autre entraîneur, à savoir Bouhlel. Ce dernier n'a pas trouvé, lui aussi, un bon environnement pour mettre en place un projet de jeu pour monter une bonne équipe.

Se méfier des agents de joueurs Le président blidéen ne savait pas, dans un premier temps, que les agents de joueurs algériens, c'est-à-dire ceux qui n'ont pas de licences FIFA, sont des mercenaires et ne cherchent que leurs intérêts. Autrement dit, ils optent toujours pour les choix qui leur conviennent et ne cherchent guère l'intérêt du club. Ce qui a induit le président blidéen à l'erreur et l'a poussé à faire un mauvais recrutement durant le mercato hivernal. Pourtant, l'ex- entraîneur Mustapha Sebaâ l'avait averti et lui a même recommandé d'opter pour des jeunes joueurs qui évoluent dans le championnat amateur. Ceci dit, Alime doit se méfier des agents

qui courent toujours derrière leurs propres intérêts.

La formation est impérative Il n'est un secret pour personne que la région de Blida et ses environs constituent un vivier de jeunes talents qui ont besoin d'un bon encadrement et d'un suivi pour réussir. En effet, le président de l'USMB, s'il est reconduit pour un autre mandat, devra faire de son mieux pour mettre en place une politique de formation qui permettra à ce club de cueillir les fruits du travail dans les prochaines années. Le niveau qu'ont montré Aissa El Bey, El Houari et Limam ainsi que plusieurs autres jeunes joueurs issus de l'école de l'USMB doit inciter le premier responsable du club phare de la ville des Roses à mettre en place un projet et surtout à saisir les autorités locales pour lui donner l'opportunité de gérer des infrastructures, à l'image de l'auberge de jeunes, afin de pouvoir diminuer les frais d'hébergement et de restauration de toutes les catégories. En même temps, Alime pourra mettre les joueurs de toutes les catégories dans de bonnes conditions. Donc, le président blidéen ne doit pas courir derrière l'argent, mais plutôt les infrastructures pour réussir un projet rentable qui va attirer les investisseurs. Ceci dit, l'USM Blida a besoin d'une politique de gestion conséquente pour éviter de jouer l'ascenseur.

A. Dj.

conséquente pour éviter de jouer l'ascenseur. A. Dj. Tayeb Slimane : «L'USMB a été lâchée par

Tayeb Slimane :

«L'USMB a été lâchée par tout le monde»

Le milieu de terrain de l'USMB Tayeb Slimane nous a fait savoir que la crise financière qu'a vécue son club en début de saison est la cause majeure de sa relégation en Ligue 2 Mobilis.

Quelle est la raison principale de la relégation de l'équipe ?

C'est la crise qu'on a vécue avant le coup d'envoi du championnat. Notre équipe a vécu un cauchemar et a été lâchée par l'ancienne équipe dirigeante. Je tiens à préciser aussi que la venue de Alime n'était pas bénéfique, car ce responsable a mal choisi le moment ; lorsqu'il est venu, il a mis du temps pour convaincre les joueurs et leur donner des garanties concernant leurs salaires.

Comment jugez-vous l'absence de sponsors et surtout l'aide de l'Etat ?

Le club a été lâché par les industriels et par les autorités locales qui n'ont pas voulu tendre la main à cette équipe. C'est nous, les joueurs, qui avons payé les pots cassés en fin de compte.

Pouvez-vous être plus explicite ?

Au moment où le président Alime cherchait

plus explicite ? Au moment où le président Alime cherchait des sponsors et ne cessait de

des sponsors et ne cessait de taper à toutes les portes pour renflouer les caisses du club, il y avait des gens qui voulaient détruire le projet de ce jeune président. L'objectif de ces gens a été atteint. La preuve, le club jouera la saison prochaine en Ligue 2 Mobilis.

Comment s'annonce l'avenir de cette équipe ?

Blida a besoin de ses enfants. Je pense qu'il est temps pour tout le monde de s'unir et de mette la main dans la main pour sauver ce club, y compris les supporters qui doivent aider ce club cela en payant leurs tickets ou en s'offrant des maillots qui peuvent aider la direction à gagner de l'argent pour renflouer les caisses.

A. Dj.

USB

Annani, Adouane, Gourrari, Seyoud, Ameri et les autres

La relève est déjà prête

Les jeunes réservistes promus en senior en cours de route ont tous saisi leur chance et gagné du crédit aux yeux du staff technique et des supporters de l'USB.

De notre correspondant

ABDOU HENINE

Le niveau général des jeunes éléments de l'école biskrie est assez bon et intéressant. Le parcours des U21 a été d'un niveau stable et encourageant durant leur exercice en Ligue 1 cette année. Armés d'une bonne forme physique grâce au travail du préparateur Boughezzoula, à l'intersaison, tout le monde est unanime à dire que les jeunots de l'USB n'ont jamais déçu leurs entraîneurs. Le coach biskri Nadhir Leknaoui ne s'est jamais privé des services de ces talentueux éléments, avec leur fort potentiel et appétit pour le jeu. Certains sont parvenus à bousculer la hiérarchie et à gagner même des places de titulaires, allusion faite au milieu offensif Gourrari, qui avec son 1,70 m a pu gagner la confiance de Leknaoui dès la phase retour. Au

pu gagner la confiance de Leknaoui dès la phase retour. Au point que le joueur a

point que le joueur a même commencé titulaire en janvier dernier face au MCA de Casoni au stade mythique du 5-Juillet. Le joueur a failli faire sa place n'était cette blessure contractée fin janvier

qui a malheureusement cassé son rythme d'ascension. Il y a aussi le latéral gauche Assil Seyoud, qui, en l'espace de quelques mois, a arraché une place avec la sélection nationale des U21 et en même temps disputé toutes les rencontres où le vieux briscard Youcef Benamara était absent. Le jeune attaquant de pointe Annani aura aussi un avenir radieux. Il a inscrit deux buts décisifs lors de la Coupe d'Algérie face à l'USMH et la JSMS, mais vu l'enjeu et les difficultés rencontrées, offensivement parlant, par l'USB, cela n'a pas joué en sa faveur, lui qui a été en concurrence directe avec Ronel, Barbèche et Maanser. La seule certitude est que Annani sera une carte importante dans l'effectif de l'USB lors du prochain exercice 2018- 2019 en Ligue 2. Enfin, Ameri, Benmadour, Adouane et les autres ont tous eu quelques minutes de jeu cette saison en Ligue 1. Ces moments joués parmi l'élite auront de l'importance dans la carrière de ces jeunes et ambitieux biskris qui rassurent aussi quant à la relève de l'USB qui est déjà prête.

Allam, Kherrifi, Djoghma et Djabou pour les encadrer ? Les jeunes éléments biskris jetés dans le bain cette saison par Leknaoui ont gagné une petite expé- rience dans le haut niveau. Une période d'apprentissage vécue dans la difficulté génère généralement que du positif dans la carrière des

jeunes footeux, mais faire le pari sur ces éléments en Ligue 2 serait suici- daire comme option. L'USB, qui tablera sur l'accession l'année pro- chaine, est obligée de garder cer- taines têtes de son effectif actuel, allusion faite surtout aux quelques vieux briscards encore sous contrat avec l'USB, à l'image de Allam, Kherrifi, Djoghma, Djabou. Si la direction parvient à trouver un ter- rain d'entente avec ces derniers pour une aventure en Ligue 2 la sai- son prochaine, ces éléments joue- ront un rôle primordial dans l'enca- drement des jeunes Annani, Adouane, Gourrari, Seyoud et le reste qui seront réceptifs aux conseils des plus expérimentés du

vestiaire.

A. H.

Opéré du cœur jeudi passé à Sétif

Saaou a besoin de 20 jours de repos total

Le boss biskri Brahim Saaou se souviendra toute sa vie de cette année 2018. Le porte-parole de la SSPA/USB a subi une opération chirurgicale sur le cœur jeudi passé à la clinique El Sanaoubar de Sétif. Une fois sorti de cette période stressante et bien réveillé, le médecin traitant a conseillé à Saaou d'observer une période de repos total d'une durée de 20 jours, sans le moindre effort physique ou moral qui puisse lui causer l'angoisse ou le stress. Cela veut dire que le boss biskri est obligé d'oublier les affaires administratives de l'USB à l'heure actuelle, mais Saaou n'est pas du genre à écouter les médecins. Ainsi, on a appris qu'il est en contact avec certains joueurs de l'USB. Lui qui connaît le tempérament des joueurs leur demande de patienter quelques jours et d'attendre son retour pour régler tous leurs soucis. Un geste qui confirme l'amour de Saaou pour son travail, lui qui refuse que le club subisse un été mouvementé comme celui des saisons précédentes.

A. H.

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Une mystérieuse créature abattue dans le Montana Ce
Une mystérieuse créature abattue dans le Montana Ce qui compte ce n'est pas le bonheur
Une mystérieuse créature
abattue dans le Montana
Ce qui compte
ce n'est pas le
bonheur de tout
le monde, c'est
le bonheur de
chacun.
Boris Vian
L'animal tué par un fermier du
Montana laisse les experts
américains de la faune perplexes.
Un éleveur de Denton a tiré le 16
mai sur une bête qui rôdait à
quelques centaines de mètres de
son bétail, croyant qu'il s'agissait
d'un loup. Mais après avoir
inspecté la créature, les experts
se sont montrés incapables de
définir son espèce. Ils doutent
qu'il s'agisse en effet d'un loup car
ses dents sont trop courtes, ses
pattes avant anormalement
petites et ses griffes trop
grandes.
Sur les réseaux sociaux, des
théories en tous genres selon
lesquelles il pourrait s'agir d'un
loup-garou, d'un jeune grizzly ou
d'un parent du célèbre Bigfoot
circulent.
Dans un communiqué de presse, le
département de la pêche, de la
faune et des parcs du Montana
précise qu'il s'agit d'une jeune
femelle non allaitante, un canidé
membre de la famille qui inclut les
chiens, les renards, les coyotes et
les loups. "Nous ne savons pas de
quoi il s'agit, nous attendons
l'analyse ADN", précise Bruce
Auchly, porte-parole du
département, au Great Falls
Tribune. Les résultats sont
attendus d'ici une semaine.
Pour Ty Smucker, spécialiste des
loups, "sa fourrure est différente
de celle des loups". "Les oreilles
sont trop grandes. Les jambes
semblent un peu courtes. Les
pattes ont l'air un peu petites et
sa toison est bizarre. Il y a
quelque chose qui m'échappe".
La chasse au loup est autorisée
dans l'état du Montana rappelle le
département de la pêche, de la
faune et des parcs. Les résidents
sont autorisés à abattre un animal
lorsque celui-ci menace leur
propriété.
LES FLÉCHÉS
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU
JJJJ OUROUR
transcription
vaisseaux
fond
peronnes
décortiqués
sanguins
rusées
Une dame d'un snobisme exécrable
coule en
ferme
personne
France
bidasse
provençale
bouts de nuit
appelle, au dîner ; sa cuisinière :
Dites-moi, qu'est-ce que c'est que ce plat que vous
nous servez ?
-
- C'est de la langue, madame la baronne.
- Comment ?! De la langue ?!! Mais vous n'y pensez
brillants
pas. Comment osez-vous me servir quelque chose qui
provient de la bouche d'une vache ?
13
géniteur
Très bien, madame. Peut-être préférez-vous que je
vous fasse des œufs comme ce matin ?
-
fonça
8
1
id est
beau parleur
administrât
mets
SUDOKU
délicat
paresseux
produits
de nature
de ferme
6
3
8
7
fin de verbe
poèmes
4
ôtera
7
4
3
5
l’enveloppe
plantes
12
mélancolie
9
2
5
6
résume une
longue suite
réfléchi
7
9
8
4
cordons
de rideau
chevalier
ambigu
danseur
d’opéra
2
épée
4
3
2
infraction
carapace
d’oursin
7
6
7
somme
modeste
supérieures
admettons !
1
8
4
5
de couvent
ravage
points
apostasie
opposés
3
5
1
486
tour
3
symbolique
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
antre 3 et 4
tresse
petite
quantité
14
6
7
5
4
8
3
1
2
9
bourreau
copulative
des rois
8
4
1
2
6
9
5
3
7
mesure
3
2
9
5
7
1
6
4
8
5
pris avec la
main
itinéraire
10
points
7
6
2
9
5
8
3
1
4
chinoise
opposés
1
5
3
7
4
2
8
9
6
9
diminution
paresseux
étain
4
9
8
1
3
6
2
7
5
5
1
7
6
2
4
9
8
3
2
8
4
3
9
5
7
6
1
11
magicienne
9
3
6
8
1
7
4
5
2
Citation
INSOLITE

E

S

H

A

R

F

A

N

G

E

T

N

O

F

E

N

L

I

A

D

E

F

E

R

E

N

T

C

M

T

R

G

O

N

V

N

I

A

R

R

E

M

S

A

E

E

E

R

P

G

I

G

L

A

S

R

I

M

V

E

S

R

E

N

O

E

V

A

R

E

R

I

I

P

E

I

I

L

O

O

R

L

O

I

P

E

S

E

R

S

L

A

U

I

S

L

C

L

T

R

N

L

L

O

S

A

T

E

R

E

I

I

A

H

E

T

A

B

D

A

G

R

M

R

S

O

G

D

C

A

R

R

I

R

C

E

E

G

O

V

M

R

N

T

D

L

D

A

O

R

U

I

P

D

O

A

I

O

E

A

U

T

F

M

A

E

E

E

U

S

R

N

N

U

I

T

A

E

E

B

R

N

S

S

E

N

N

I

B

M

A

L

I

R

D

T

S

U

M

E

C

O

M

M

O

D

A

T

L

E

E

H

E

R

A

D

N

E

R

E

V

E

R

H

B

LES MELÉS Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres restantes vous serviront à
LES MELÉS
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
ACROPOLE
LAMBIN
ALLERGIE
LARD
BARCASSE
MERRAIN
BLIAUD
MEULER
CENSIVE
MOUSSE
COMMODAT
NOIR
DEFERENT
NUIT
DENT
PRISME
EGALISER
PRODROME
EMERI
REPOS
FAIBLE
REVEREND
FONTE
SIGNE
GERIATRE
SINGE
GLAS
TAMIER
HALTERE
TATONNER
HARFANG
VIVOTER
HUSSARD
VOILIER
P A E A R P R O V I D E N C E
P
A
E
A
R
P
R
O
V
I
D
E
N
C
E
O
B
E
D
I
E
N
C
E
S
P
I
R
A
L
O
L
O
T
E
R
N
E
G
R
O
I
N
E
C
O
T
T
I
S
O
N
E
L
U
F
I
N
S
O
I
R
O
T
E
B
R
E
F
A
N
E
M
I
E
E
N
N
E
X
T
E
R
N
E
N
E
O
N
I
M
E
S
L
E
T
T
R
E
S
C
P
L
U
R
A
T
A
A
E
F
F
E
T
I
L
L
A
S
S
I
S
O
R
E
E
LES FLÉCHÉS
1
2 3
4 5
6
7
LES MELÉS
M
A M
A D
O
U
ALI
BOULEBDA
8
9
10
11
12
N
I
A
N
G
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

JSMB

23

www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 JSMB 23 Le club béjaoui a raté la chance de reprendre

Le club béjaoui a raté la chance de reprendre sa place parmi l'élite, et ce, depuis plus de cinq ans. Ainsi, la JSMB devra encore évoluer la saison prochaine en Ligue 2 Mobilis et restructurer le club afin d'essayer de quitter le plus vite possible ce palier.

De notre correspondant

BADIS B.

Deux semaines après la fin de la compétition, beaucoup de supporters béjaouis ne cessent de s'interroger sur l'avenir de leur club cher qui croule sous les problèmes administratifs internes, notamment suite à la démission officielle du président Boualem Tiab, ce dernier ayant déclaré, dans une lettre officielle, qu'il compte se retirer officiellement du club et céder ses actions au Club sportif amateur. En effet, le scénario du dernier exercice où la JSMB fut doublée par le CABBA lors de l'ultime journée de la compétition ne devra en aucun cas se reproduire, surtout que la formation béjaouie a réalisé un très beau parcours cette saison. Si le groupe avait trouvé un minimum de soutien de la part des dirigeants, il aurait facilement décroché son ticket pour la Ligue 1. Ainsi, pour les amoureux des Vert et Rouge, l'heure est venue de faire le tri au sein de la direction de la JSMB et mettre le club entre les mains de personnes compétentes et dévouées qui auront comme seul et unique objectif de défendre les couleurs de la JSMB pour hisser le club à sa place. On devra donc tirer les leçons de cette saison pour ne pas revivre le même scénario. C'est pour cette raison que les fidèles de la JSMB comptent tout faire pour que la direction actuelle ne remettre plus les pieds au club. Au moment où certains clubs ont déjà entamé l'opération recrutement, c'est le "statu K.-O." à la JSMB ; les choses ne bougent pas du tout, car il est impossible d'entamer la préparation de la prochaine saison avant les réglages nécessaires au sein de la direction avec de nouvelles personnes aux commandes du club.

«Statu K.-O.»

à la JSMB

personnes aux commandes du club. «Statu K.-O.» à la JSMB L'AG de jeudi sera le tournant

L'AG de jeudi sera le tournant Pour les fans qui ont ras-le-bol de cette situation, on doit régler cette situation le plus vite possible. Pour eux, il est hors de question d'attendre la dernière minute pour désigner les responsables qui prendront les rênes du club et entamer leur travail d'intersaison. Du coup, suite à la dernière déclaration de Boualem Tiab qui a souligné que l'ensemble de ces actions seront remises au profit du CSA, la tenue de l'assemblée générale des actionnaires prévue pour jeudi sera sans aucun doute l'évènement phare à la JSMB qui permettra au club de se redresser et d'envisager la saison prochaine. Tout le monde à Bejaia attend avec impatience le déroulement de l'assemblée générale qui réunira

l'ensemble des actionnaires du club pour avoir une idée plus claire de l'avenir du club. C'est dire que les choses risquent de bouger d'un moment à l'autre dans la maison béjaouie où l'on s'attend à voir d'ici jeudi les responsables béjaouis se réunir et prendre les décisions nécessaires.

Houassi ferait l'unanimité Des rumeurs circulent au cœur de la capitale des Hammadites faisant état que Belkacem Houassi du CSA ferait l'unanimité dans les rangs des actionnaires pour succéder à Tiab à la présidence du club. En effet, suite à la démission rendue publique dernièrement de Boualem Tiab de la présidence du club, la SSPA/JSMB n'a apparemment pas encore trouvé de

consensus pour choisir un nouveau responsable. Cependant, il semblerait que le poste de président aurait été proposé à Belkacem Houassi, qui est l'actuel président du CSA. Ce qui sera sûrement débattu et tranché au cours de l'AG extraordinaire de jeudi prochain.

Mise en place d'un comité de crise Inquiets pour l'avenir de leur club, les supporters de la JSM Béjaia pensent que la mise en place d'un comité de crise capable de gérer le club lors de cette intersaison, en préparant une équipe pour la saison prochaine, est pour l'instant la meilleure solution. Maintenant que le club n'est pas parvenu à atteindre son objectif, il est plus que nécessaire de faire les comptes et de chasser les actionnaires actuels de la direction du club, ceci en commençant par mettre en place un groupe capable de gérer cette intersaison et bien sûr préparer le prochain exercice.

Il faut tirer la sonnette d'alarme Suite au fiasco de la saison écoulée, la JSMB n'a pas d'autre choix que de confier les rênes du club à d'autres personnes pour le restructurer rapidement afin de redorer le blason de cette formation pour lui faire retrouver l'élite des clubs algériens. Le club possède, en effet, les capacités nécessaires pour faire partie des plus grands clubs algériens, mais les moyens financiers et surtout humains sont nécessaires pour concrétiser un tel projet. B. B.



Zafour représentera le club à l'AG constituante de la Ligue

Suite à l'appel du bureau fédéral de la Ligue de football professionnel à l'ensemble des responsables des clubs algériens pour assister à l'assemblée générale constituante, on a appris que le manager général de la JSMB, à savoir Brahim Zafour, représentera le club béjaoui demain lors de cette assemblée.

ASMO

Le président du CSA a pris le soin d'apporter des précisions concernant la situation financière des joueurs.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Selon lui, la situation n'est pas tellement critique comme il a tenu à l'expliquer. "Pour l'instant, on est en train de chercher des solutions pour assainir le reliquat du paie- ment des salaires. Pour votre infor- mation, la direction de la société est appelée à payer six joueurs seule- ment de l'effectif de l'équipe pre- mière. Je leur ai demandé de me régler en effet le cas de Hendou, Allaoui, Oussama (Methezem), Youcef Khodja, Benbraham et Zahzouh. Le cas de ces joueurs reste du ressort des responsables de la société. En clair, c'est à eux de s'arranger pour payer les six que je viens de citer", a indiqué Marwane Baghor, avant-hier en marge d'une rencontre au siège du club. Interrogé pour expliquer pourquoi ces éléments et non pas l'ensemble du groupe, le patron du club asé- miste a répondu : "Pour le reste des

BAGHOR précise :

«La société doit payer 6 joueurs, LES AUTRES JE M'EN CHARGE»

joueurs, leur sort est pratiquement réglé, car je me suis personnelle- ment occupé de leur cas. Parce que le jour où ils se sont engagés, nous avons trouvé un accord pour un engagement conditionné, c'est-à- dire que nous leur avons demandé de nous accorder des avantages dans le cas d'une impasse financiè- re du club. Je dirai qu'il s'agit d'un arrangement à l'amiable pour être plus précis. Les joueurs ne nous mettront pas en difficulté dans le pire des cas."

«J'ai remis 500 millions à la société» Dans la foulée de l'entretien réalisé en présence du responsable de la cellule des supporters, Baghor a tenu à parler de son aide accordée

supporters, Baghor a tenu à parler de son aide accordée à la direction de la SSPA

à la direction de la SSPA du club :

"Ces derniers jours, j'ai remis une somme de 5 millions de dinars (500 millions de centimes) aux respon- sables de la société. J'espère qu'ils vont pouvoir régler certains cas en attente. Comme quoi, vous voyez,

je n'ai pas laissé traîner le dossier

financier des joueurs. Maintenant chaque partie s'occupe de son rôle."

«Moumouh s'est toujours impliqué»

A la question de confirmer l'infor-

mation quant au retour de Mohamed Saadoube à la gestion de l'équipe et son implication directe, le boss principal du club asémiste a ainsi réagi : "Il faut que les gens le sachent, notre ami Moumouh s'est toujours impliqué. Cette année, par exemple, il s'est chargé de payer la prime de certaines rencontres du championnat. A titre d'exemple, je citerai les matches contre l'équipe de Batna à domicile, le match contre le MOB, sans oublier le match contre Skikda, celui où nous

avons assuré le maintien. Donc Moumouh s'est impliqué dans la gestion financière de notre équipe et du club aussi. Il fait partie de l'encadrement administratif de l'ASMO."

L. M. A.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl,
Abdellah Haddad, Anis Sadoun,
Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mardi 29 mai 2018

24

24
www.competition.dz Mardi 29 mai 2018 24 Ils étaient tous hier au CTN à Sidi Moussa LES

Ils étaient tous hier au CTN à Sidi Moussa

LES 24 JOUEURS

ont répondu présent

PAR ASMA H. A.

Pour le premier jour de stage des Verts hier lundi au Centre technique national de Sidi Moussa, les 24 joueurs convoqués par Rabah Madjer en prévision des deux matchs amicaux de ce vendredi face au Cap Vert et celui face au Portugal le 7 juin prochain ont tous répondu présents. Les derniers arrivés ont rallié le lieu de regroupement à 17h. Bien évi- demment après les retrouvailles, les joueurs ainsi que tous les membres du staff technique natio- nal ont rompu le jeûne, l'occasion de papoter et de se retrouver sur- tout pour ceux qui ne se sont pas vu depuis plus de deux ans, à l'image de Rafik Halliche et ses anciens coéquipiers, Soudani, Medjani et autres. D'ailleurs, presque tous les joueurs sont res- tés un peu plus d'une heure au restaurant profitant de ce moment de convivialité. De son côté, Rabah Madjer sous pression lors de ce stage, après les deux der- nières défaites face à l'Iran et à l'Arabie Saoudite avec notre équi- pe nationale des locaux, semblait

Saoudite avec notre équi- pe nationale des locaux, semblait pas très serein comme lors des précédents

pas très serein comme lors des précédents regroupements, c'est ce que nous a en tout cas confirmé notre source, même si lors de la séance d'entraînement, l'entraî- neur national semblait beaucoup plus détendu sur la pelouse de Sidi Moussa.

Madjer sous pression lors de ce stage Hier, le staff technique des Verts a prévu une séance d'entraînement à partir de 22h. Une séance où

Madjer et ses adjoints n'ont pas trop forcé sur leurs éléments du fait qu'il s'agissait de la première séance d'entraînement en plein mois de Ramadhan. Aussi, il était impératif de doser chaque élé- ment, car les joueurs n'ont pas tous terminé la compétition au même moment avec leurs diffé- rents clubs, que ce soit en Europe ou en Algérie. Aussi, et avant le stage, du côté du staff technique, on appréhendait beaucoup la réaction de certains cadres après

que Sofiane Feghouli et Raïs Mbolhi aient décidé de ne pas venir. Néanmoins, rien à signaler hier, puisque dans aucune des discussions entre joueurs, celles qui ont eu lieu en groupe en tout cas, on a évoqué le sujet. Ainsi, Rabah Madjer, Meziane Ighil et Djamel Menad disposeront de trois jours pour monter une équi- pe capable de faire face au Cap Vert vendredi au stade du 5- Juillet à partir de 22h15.

A. H. A.

Le staff technique a suivi Portugal-Tunisie

Hier, le Portugal a livré son premier match amical dans le cadre de sa pré- paration pour la phase finale de la Coupe du monde-2018 en Russie. Cette première joute amicale l'a mise aux prises avec nos voisins tunisiens à Braga. Ainsi, et afin d'avoir une idée sur notre deuxième adversaire, le staff technique des Verts a suivi cette ren- contre. Un match où le grand absent fut Cristiano Ronaldo du fait qu'il a bénéficié de quelques jours de repos après la finale de la Ligue des cham- pions remportée avec le Real de Madrid samedi dernier. Un match qui s'est soldé sur le score de deux buts partout, et où les Aigles de Carthage ont réussi à tenir tête aux champions d'Europe en titre. Menés au score deux buts à zéro, les poulains de Nabil Maâloul ont réussi revenir au score. De bon augure pour la Tunisie, mais pas très rassurant pour les Portugais qui

affronteront la Belgique avant d'affron-

ter notre équipe nationale.

A. H. A.

Halliche ne s’est pas entraîné

Comme prévu, Rafik Halliche a rejoint le stage des Verts hier au CTN de Sidi Moussa, lui qui n'avait pas été convo- qué depuis la rencontre amicale face au Sultanat d'Oman à Doha il y a près de trois ans. Souffrant de blessure avec son désormais ancien club d'Estoril, l'ancien capitaine des Verts a fait l'impasse sur la séance d'hier soir. Même chose pour Soudani Larbi Hilel qui a interrompu la séance pour des raisons qu’on ignore pour le moment.

soir. Même chose pour Soudani Larbi Hilel qui a interrompu la séance pour des raisons qu’on

Compétition / PUB ANEP 815 865 du 29/05/2018
Compétition / PUB
ANEP 815 865 du 29/05/2018