Vous êtes sur la page 1sur 21

Partenariat Erasmus+ 2015-2018 NIOS

Collège André Malraux de Granville – FRANCE


Szkoła Podstawowa Janusza Korczaka de Chojna - POLOGNE
Muusap Atuarfia Skole de Saattut-Uummannaq - GROENLAND

La nature est notre force


Nature is our strength
Natura jest naszą siłą
Pinngortitaq nukinnik aallerfigisarparput

http://nioserasmus.wordpress.com

France
Les lettres d’information
avril 2015 – juin 2018

Changing lives. Opening minds.

« Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.


Cette publication (communication) n'engage que son auteur et
la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues. »
Partenariat Erasmus+ 2015-2018 NIOS
Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland La nature est notre force
Nature is our strength
Pinngortitaq nukinnik aallerfigisarparput
http://nioserasmus.wordpress.com Natura jest naszą siłą
RESUMES OFFICIELS

Le partenariat « NIOS La nature est notre force » a relié de 2015 à 2018 trois établissements scolaires : le Collège André Malraux de
Granville en France, la Szkoła Podstawowa Janusza Korczaka de Chojna en Pologne et l’école Muusap Atuarfia du village de Saattut-
Uummannaq au Groenland. Dans une perspective d’éducation au développement durable, cette coopération visait à réfléchir
ensemble à la nécessité d’une plus grande prise en compte de l’élément naturel, dans les enseignements comme dans nos vies
quotidiennes, pour mieux comprendre les énergies à préserver et/ou développer, et les équilibres à bâtir. Les élèves et les
enseignants ont travaillé à de nombreux travaux intermédiaires (pôle scientifique ou humanités). Ils ont rencontré des cultures
européennes ou apparentées très différentes, et pour beaucoup (re)découvert leur environnement immédiat - naturel ou
professionnel - à la lumière de la richesse des échanges et des rencontres. On peut retrouver la plupart des activités sur le site
commun https://nioserasmus.wordpress.com. La troisième année, les jeunes des trois pays ont composé une chanson, un hymne
aux forces de la nature en quatre langues, véritable «carnet de bord» du programme, dont la diffusion vidéo sur la toile pourrait
participer à la promotion d’actions positives en lien avec les thématiques du projet. Certains résultats sont au-delà des attendus,
puisse la graine continuer à germer.
Avec neuf rendez-vous internationaux sur trois années, ce sont au final 104 jeunes et 38 adultes qui sont allés à la rencontre de
leurs pairs ailleurs. Près de 400 élèves et 80 professionnels de l’éducation ont été impliqués dans les diverses actions. Au-delà de
l’école, plus de 110 familles européennes ou groenlandaises ont aussi fait, par le voyage ou par l’accueil, la riche expérience de
l’échange interculturel. Pour les trois partenaires, les liens avec les acteurs locaux impliqués dans le développement durable se
sont enrichis de nouvelles collaborations.
Connecter fortement la jeunesse et nos acteurs d’éducation d’aujourd’hui à leurs pairs et à la biosphère pour mieux construire
demain, tel était notre horizon. Téléphones portables ou écrans divers, notre jeune génération n’est sans doute pas prête de se
passer de son cordon ombilical numérique. Mais au moins, forts de leurs découvertes, les adolescents auront-ils, ensemble, les
pieds dans le sable, la neige ou la terre, chanté et dansé sur leur propre refrain «Take good care and respect the world, ‘cause it
always gives you strength ».

The partnership « NIOS Nature is our strength » has been linking, from 2015 until 2018,three schools : Collège André Malraux
in Granville (France), the Gimnazjum im. Janusza Korczaka in Chojna (Poland) and Muusap Atuarfia Skole in the village of
Saattut - Uummannaq in Greenland. Keeping in mind the teaching of sustainable development, this partnership aimed at a
collective thinking process on how necessary it was to give more importance to Nature, both in our teaching as well as in our
daily lives, in order to grasp and understand better what was to preserve and/or develop in terms of energy and the balances to
strike. Students and teachers have worked on numerous intermediary tasks (concerning science and humanities departments).
They have met European or related European cultures-they have met diversity, and for a lot of them, have (re) discovered their
immediate surroundings-natural and professional, through rich meetings and exchanges. Most activities can be seen on this
common website : https://nioserasmus.wordpress.com . The final and third year saw the making of a song composed by the
students, a four- language anthem to nature's strengths...This song and ode is the real log book of this program and its sharing
on the web may meant to participate in promoting positive actions related to the project themes. Some results are beyond
expectations, so the seed can continue to germinate.
With nine international meetings over three years, in the end 104 teenagers and 38 adults have met their peers from foreign
communities. Almost 400 students and 80 education providers have been involved in the different activities. Far beyond school,
more than 110 European and Greenlandic families – through travelling or hosting - have done the amazing experience of
intercultural exchanges and the links with the local actors of the three partner countries have grown with new collaborations.
To forge a strong connection between today's young people, their teaching personnel and their peers as well as the biosphere in
order to build a better tomorrow, such was our goal. Cell phones or other screens, our generation of teenagers is probably not
ready to cut its digital cord . Yet, with a wealth of new experiences, together, with their feet in the sand, snow or earth, they will
have sung and danced on their tune «Take good care and respect the world, ‘cause it always gives you strength ».
Erasmus+ 2015-2018 ? – Lettre d’info n°1 - avril 2015
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)

Après une longue préparation, le collège André Malraux de Granville est très heureux de vous annoncer
qu’il vient de déposer officiellement auprès de l’Agence Erasmus+ France Education Formation, et
conjointement avec ses deux homologues polonais et groenlandais, un acte de candidature pour un
nouveau projet de partenariat scolaire, années 2015-2016 à 2017-2018 : La nature est notre force, Nature
is our strength en anglais… NIOS pour les intimes (résumés officiels en page 2).

Forts de l’expérience de nos précédentes coopérations Comenius, Les Jardiniers de Comenius en 2009-
2011 et Des hommes entre terre et mer, d’hier à demain en 2011-2013, notre ambition pour les trois
années à venir est de pérenniser les liens récemment construits avec notre partenaire septentrional, et
d’intégrer à nos échanges un établissement d’une autre ville européenne jumelée avec notre commune. Il
s’agira de faire travailler en réseau autour du thème « La nature est notre force » des jeunes et des adultes
du village traditionnel groenlandais de Saattut-Uummannaq, de Chojna en Pologne, et de Granville en
France.

Etablissement coordonnateur du projet, après la frénésie de cette phase terminale de mise au point du
dossier, nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont aidés à l'élaborer, et particulièrement nos relais
hors établissement, chez nous et plus au nord : Chantal Leluan, ancienne documentaliste du collège venue
prêter main forte à la phase terminale, Tina Mathiassen et Mathias Jensen à Saattut, Kamil Oleksiak et
Edyta Warda à Chojna, enseignants qui portent l'aventure chez nos partenaires.

Il ne s’agit pas dès aujourd’hui de « vendre la peau de l’ours », polaire ou polonais : le dossier est entre les
mains de l’Agence Erasmus+ de Bordeaux - antenne française du suivi des programmes d’éducation et de
formation de l’Union Européenne - en charge de son évaluation internationale, pour, on l’espère,
validation. La réponse à cette candidature ? En cours d’été prochain: au soleil de minuit pour certains, aux
vacances et/ou à la plage pour d’autres !

À très bientôt.

Pour l’équipe,
Philippe Guisembert, Principal du collège
Marine Charon-Gateff, enseignante référente du collège de Granville pour le projet
Erasmus+ 2015-2018 ? – Lettre d’info n°2 - juillet 2015
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)

Gimnazjum Janusza Korczaka à Chojna, école Muusap Atuarfia à Uummannaq


et Collège André Malraux de Granville :
Les établissements du partenariat parés pour le 1er septembre prochain

C’est l’étrange actualité de ce programme Erasmus+ : nous n’aurons la réponse de l’Europe à notre
candidature conjointe que le 1er septembre prochain, pour un programme de coopération de trois années
qui commencera –nous l’espérons bien!- le … 1er septembre prochain.
À Granville (France), Chojna (Pologne) et Saattut-Uummannaq (Groenland), les équipes éducatives
préparent leur rentrée avec le programme Erasmus+ La nature est notre force, tout en acceptant l’idée que
le fier navire ne pourra appareiller sans l’aval de l’Agence de Bordeaux -antenne française du suivi des
programmes d’éducation et de formation de l’Union Européenne.

L’été est là en Normandie. Avec le soleil, la plupart de nos jeunes ont davantage l’esprit à la plage qu’au
collège. Pendant ce temps, les adultes ont jonglé tout ce mois de juin entre bilans trimestriels et annuels,
orientations, examens et corrections d’examen, préparation de la rentrée 2015. Pour quelques-uns, à
l’instar de leurs homologues polonais et groenlandais, quelques réunions supplémentaires : si notre projet
de partenariat est validé, la première rencontre internationale de travail arrivera très vite, en octobre 2015
à Granville. Nous nous devons de tout mettre en place dès aujourd’hui pour pouvoir être efficaces après-
demain et… surtout, immédiatement à la reprise après les grandes vacances!

Petit délit d’initié: Erasmus+ ou non, nos jeunes Granvillais auront la chance de rencontrer au moins un de
nos partenaires dès l’automne prochain. En effet, le Comité de Jumelage Granville-Uummannaq, qui avait
déjà accompagné notre partenariat précédent, s’associe cette année au festival de culture nordique
régional Les Boréales. Une édition 2015 spécial Danemark-Groenland, qui devrait proposer une bien belle
programmation culturelle et scientifique dans notre ville-port en novembre et décembre.

À très bientôt, bon vent belle mer aux vacanciers.


Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°3 - septembre 2015
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)

Notre candidature de partenariat acceptée par l’Europe : les trois


établissements scolaires polonais, groenlandais et français travailleront main
dans la main pendant au moins trois ans!

Le Collège André Malraux de Granville, initiateur et coordonnateur du partenariat, est très heureux
d’annoncer que notre candidature Erasmus+ vient d’être acceptée par les programmes européens pour
l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. De septembre 2015 à juin 2018, le Gimnazjum Janusza
Korczaka de Chojna en Pologne, l’école Muusap Atuarfia à Uummannaq au Groenland et le collège Malraux
de Granville, mèneront des activités pédagogiques interdépendantes, pour une intrication déjà initiée par
les échanges préparatoires, mais qui reste à construire dans la durée.

La nature est notre force / Nature is our strenght / NIOS pour les intimes : l’ambition de notre collaboration
est de tisser des liens entre nos trois communautés éducatives, jeunes comme professionnels, dans une
perspective d’éducation au développement durable. Etudier les points communs et les différences de nos
territoires et modes de vie, observer de plus près nos relations respectives avec nos environnements
naturels, nos rapports à la biosphère comme à notre propre nature humaine… pour mieux vivre aujourd’hui
et se projeter vers demain : des travaux concrets pour les jeunes et des perspectives d’échanges
professionnels sans aucun doute très riches. Au collège de Granville, nous travaillerons en priorité avec
deux classes, une de 5ème et une de 4ème, soit des jeunes de 12 à 14 ans, mais le projet est appelé à irriguer
notre terreau éducatif bien au-delà de ces deux groupes, et on l’espère bien au-delà de nos murs.

Chaque année jusqu’en juin 2018, les trois établissements accueilleront une délégation des deux autres et
enverront vers d’autres latitudes quelques ambassadeurs/rapporteurs des travaux sur leur propre
environnement, pour une réalisation commune aux trois communautés qui se construira au fil des
rencontres et sessions de travail. Les financements européens permettront de mener les actions - dans-
autour de l’école et/ou à l’étranger - sans peser sur les fonctionnements habituels.

Au travail : première rencontre internationale à Granville du 12 au 16 octobre 2015. Le rétro planning est
prêt ou presque mais il s’agit de l’adapter aux données de cette rentrée, organiser l’accueil des vingt
personnes (6 professionnels et 14 jeunes) qui arriveront de Saattut et Chojna. Pour nous tous en octobre,
découvrir de véritables personnes derrière les échanges numériques et travailler à la mise en place de
notre collaboration à venir. Chojna: ville jumelée avec Granville dans le cadre du Douzelage européen, au
nord-ouest de la Pologne à côté de la frontière allemande. Saattut : 70° de latitude nord, sur la côte ouest
du Groenland, environ 450km au nord du cercle polaire, village jumelé avec Granville via le Comité
Granville-Uummannaq. À très bientôt.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°4 - octobre 2015
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)

Ils arrivent à Granville pour la première rencontre


internationale: tikillritsi, witamy,
bienvenue !
Lundi 12 octobre s’ouvre au collège André Malraux de Granville la première rencontre internationale du
partenariat Erasmus+ « NIOS ». Elle se tiendra sur nos terres jusqu’au vendredi 16 octobre, en attendant
un prochain rendez-vous au printemps prochain en Pologne et au Groenland. Une vingtaine de personnes
de Saattut-Uummannaq au Groenland et Chojna en Pologne, adultes et jeunes, sont attendues pour un
programme chargé : mise en place pratique du projet pour les adultes, activités au sein des classes pour les
jeunes, visites de l’environnement pour tous.

Compression du temps depuis le feu vert de L’Europe le 1er septembre dernier : il a fallu, en un mois,
organiser la logistique du déplacement pour les étrangers, de l’accueil pour les Français, tout en faisant
travailler nos jeunes élèves sur les premiers travaux communs. Chez nous, une cinquantaine de collégiens
et une dizaine d’enfants de l’IME ont participé à l’élaboration de la «commande pédagogique» de cette
première session, commune à toutes les délégations : il s’agissait d’une part de présenter son
établissement, sa ville et sa région dans ses liens avec le thème du projet, et d’autre part de faire des
propositions de logo. Le temps a été très court et les enseignants regrettent de ne pas vraiment avoir pu
approfondir ce volet mais nos jeunes présenteront leurs travaux à leurs pairs dès le premier jour. Avec
toutes les délégations, ils participeront à l’élection du logo qui sera celui de tous pendant trois ans. Parmi
les Granvillais, quatorze familles auront la chance d’héberger les jeunes étrangers.

Au programme de cette semaine de première rencontre ? Découvrir nos établissements respectifs mais
aussi et surtout l’environnement granvillais dans ses connections avec l’environnement naturel, la force
et/ou l’atout qu’il peut représenter dans une perspective de développement durable. Visites bien réelles
de la criée granvillaise, de la ferme biologique de la Chèvre-rit, journée autour du Mont-Saint-Michel, ses
grèves et de son barrage, visite du Pavillon des énergies au Dézert.

Coté pédagogie et échanges professionnels, les adultes ont quelques jours pour affiner le programme de
travail validé par l’Europe et mettre en place les outils de coopération pour les mois et les années qui
viennent. Oui l’âge du numérique permet beaucoup à distance mais quelques bonnes réunions physiques
valent mieux que dix-mille courriels! Pendant que les professionnels de l’éducation testeront la
concertation en multilingue avec obligation de résultats, les jeunes d’autres latitudes participeront quant à
eux aux cours traditionnels et découvriront l’école à la française.

En attendant le site du projet en cours d’élaboration, vous pourrez suivre cette rencontre sur le blog du
collège de Granville: http://www.etab.ac-caen.fr/college-malraux/
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°5 - novembre 2015
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Après une première rencontre internationale


prometteuse, le partenariat entre dans le vif
du sujet.
Lundi 12 au vendredi 16 octobre dernier, le collège André Malraux de Granville a accueilli la première
rencontre internationale du partenariat Erasmus+ « NIOS – La nature est notre force ». Cinq adultes et
quatorze jeunes de l’école Muusap Atuarfia Saattut-Uummannaq au Groenland et du Gimnazjum im.
Janusza Korczaka de Chojna en Pologne sont venus nous retrouver en Normandie, première prise de
contact réelle et début d’une coopération d’au moins trois années.

Une semaine ensemble pour découvrir les travaux des pairs élaborés en septembre, les écoles partenaires,
les joies et surprises de la vie d’un établissement scolaire étranger ou de celles de l’accueil en famille.
Chez nous, l’intégralité des deux classes de 5èmeD et 4èmeE et une douzaine d’enfants de l’IME, soit une
soixantaine d’élèves et une large part de leur équipe enseignante, ont participé à la présentation des
travaux. Les sorties pédagogiques ont visé et la spécificité de l’environnement granvillais dans ses
connections avec l’environnement naturel, et la rencontre avec des initiatives innovantes dans une
perspective de développement durable : mer et marées pour les ports de Granville ou le tout nouveau
réaménagement du Mont-Saint-Michel, visite de la ferme de la Chèvre-rit et atelier pédagogique sur
l’élevage biologique et la commercialisation de ses produits alimentaires en circuits courts, visite du
Pavillon des énergies et atelier sur les énergies maritimes et/ou réflexion sur l’habitat et les énergies
renouvelables… Le détail en textes et images à retrouver sur le blog du collège , rubrique Erasmus+.
Pendant que les jeunes étrangers étaient accueillis dans nos cours traditionnels à la découverte de « l’école
à la française », les adultes n’ont pas compté leur temps : les outils de coopération sont en place et vous
pouvez retrouver l’essentiel des travaux de la première session sur le tout nouveau blog du projet « NIOS ».
Prochaine rencontre ? Ce sera un doublet en avril 2016, avec, en simultanée, des représentants des trois
partenaires à l’école de Saattut au Groenland, et à celle de Chojna en Pologne. L’enjeu de cette année
scolaire pour chacun d’entre nous ? Etudier de plus près les relations que nos établissement respectifs
entretiennent avec la nature et, dans la mesure du possible, mutualiser les idées pour la respecter
davantage et la faire entrer avec bien plus de force dans notre quotidien !

Dans un premier temps, grâce à l’initiative du Comité de Jumelage Granville-Uummannaq et à la


programmation du festival des Boréales 2015, nos jeunes granvillais partent ce mois-ci à la découverte de
notre partenaire du grand nord: des expositions, des films, et une rencontre avec Daphné Victor, fille et
biographe de Paul-Emile ; PEV pour la jeunesse d’aujourd’hui, et PEV qui disait de lui-même « j’ai toujours
vécu demain »…
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°7 - mars 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

À Granville, les enfants de l’institut spécialisé


très actifs dans le projet
C’était la bonne surprise de la rentrée de septembre 2015 : nous avions lancé le partenariat avec l’idée de
travailler en priorité avec deux groupes, une classe de 5ème et une de 4ème, et celui de … de L’institut
Médico Educatif Henri Wallon de Granville, sous la houlette de son responsable éducatif Nicolas Caresmel a
immédiatement intégré les activités du projet. Bonne pioche pour le partenariat : nous tenions également
avec Mister Nicolas Caresmel notre responsable numérique hyper-actif et surtout… hyper efficace.

Une présentation de notre environnement remarquée à la première rencontre, et des activités bien
pratiques… (liens hypertextes vers le blog)

L’occasion également d’une réelle mixité éducative puisque ces enfants préparent en ce moment une
performance / spectacle musical avec la classe de 4ème. L’occasion de changer quelque peu le regard sur le
handicap puisque le travail se fait de concert avec les adolescents du collège. Ces jeunes se retrouveront
également ensemble lors de la semaine à projets de l’établissement fin mars. Ce sera le temps fort de notre
première année Erasmus+ en interne : le défi est de lancer une première étape d’une plus forte
végétalisation de notre espace de vie au collège, pariant qu’à l’intérieur comme à l’extérieur, la nature peut
adoucir les mœurs. Du vert pour du vert ? Les jeunes ont eux-mêmes réfléchis aux contraintes, avec tous
les enjeux de la préservation de la nature en global et du personnel d’entretien en particulier, et proposé
un cahier des charges… assez proche de celui des services techniques de l’établissement. Notre pari ?
Quand ils auront pris goût à la manipulation de la terre, ils ne voudront plus quitter le collège l’année
prochaine sans entretenir les espaces verts qu’ils auront eux-mêmes conçus. On peut toujours rêver.

Pendant ce temps, quelques jeunes de la 5ème D continuent leur action sur la récupération du papier dans
les classes et l’ensemble du groupe a mené un travail sur la découverte des enjeux du bio-mimétisme… via
l’écriture poétique. ( lien hypertexte)
Les rencontres internationales de fin avril se préparent tambour battant, avec une logistique ambitieuse
mais qui nous tient à cœur : la dernière semaine d’avril verra une double-rencontre avec des ambassadeurs
de chaque délégation à la fois dans l’établissement de Chojna en Pologne et dans celui de Saattut, à
Uummannaq au Groenland.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°7 - mars 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

À Granville, les enfants de l’institut spécialisé


très actifs dans le partenariat
C’était la bonne surprise de la rentrée de septembre 2015 : nous avions lancé le partenariat avec l’idée en
France de travailler en priorité avec deux groupes, une classe de 5ème et une de 4ème. Et l’institut Médico
Educatif Henri Wallon de Granville, sous la houlette d’un de ses enseignants Nicolas Caresmel a
immédiatement intégré les activités du projet. Bonne pioche pour le partenariat : nous tenions également
avec Mister Caresmel notre responsable numérique !

Avec une présentation de notre environnement remarquée dès la première rencontre d’octobre dernier,
les douze enfants de l’IME de Granville ont su montrer l’intérêt de ce genre de travaux croisés quels que
soient les publics de jeunes. Ils sont partis à la découverte de nos partenaires à l’automne, grâce à Google
earth et aux films du Festival des Boréales pour le Groenland, et avec des activités on ne peut plus
pratiques et sensorielles pour la Pologne : bon appétit !

Les générations Erasmus+ du collège André Malraux et de l’IME se retrouveront également lors de la
semaine à projets de l’établissement fin mars. L’occasion d’une réelle mixité éducative et de changer
quelque peu le regard sur le handicap puisque le travail, déjà entamé de part et d’autre, aboutira à une
tâche finale de concert. Cette traditionnelle semaine à projets de Malraux sera le temps fort de notre
première année Erasmus+ en interne : le défi est de lancer une première étape d’une plus forte
végétalisation de notre espace de vie, pariant qu’à l’intérieur comme à l’extérieur des murs, la nature peut
adoucir les mœurs. Du vert pour du vert ? Les jeunes ont eux-mêmes réfléchis aux contraintes, avec tous
les enjeux de la préservation de la nature en global et du personnel d’entretien en particulier. Ils ont
proposé un cahier des charges… assez proche de celui des services techniques de l’établissement. Notre
pari ? Quand ils auront pris goût à la manipulation de la terre, ils ne voudront plus quitter le collège sans
entretenir les espaces verts qu’ils auront eux-mêmes conçus. On peut toujours rêver.

Pendant ce temps, quelques élèves de la 5ème D continuent leur action sur la récupération du papier dans
les salles et l’ensemble du groupe a mené un travail sur la découverte des enjeux du bio-mimétisme… via
l’écriture poétique en cours de français.
Les deux classes du collège ont également travaillé en Histoire-Géographie à une meilleure connaissance de
notre partenaire polonais , et ils préparent en ce moment en éducation musicale une performance
spectacle … surprise. À suivre.

Les rencontres internationales de fin avril se préparent tambour battant, avec une logistique ambitieuse
mais qui nous tient à cœur : la dernière semaine d’avril verra une double-rencontre avec des ambassadeurs
de chaque délégation à la fois dans l’établissement de Chojna en Pologne et dans celui de Saattut, à
Uummannaq au Groenland. En guise de galop d’essai dans le rôle de communicant, ce sont les élèves
voyageurs qui ont présenté notre projet Erasmus+ lors de la porte-ouverte du collège le samedi 19 mars.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°8 - avril 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Saattut, fjord d’Uummannaq, Groënland…


Chojna, Pologne : en route pour les 2 rencontres
internationales de fin de première année
Du 25 au 29 avril 2016 auront lieu, en simultanée, les deux dernières rencontres internationales de cette
année scolaire 2015-2016 de notre partenariat Erasmus+. L’école Muusap Atuarfia du village de Saattut-
Uummannaq au Groenland attend nos trois françaises du Collège André Malraux de Granville (une
enseignante et deux jeunes filles, l’une ambassadrice de la classe de 5D et l’autre de la classe de 4 E) et la
délégation polonaise (trois enseignants et quatre élèves, équipe mixte pour les jeunes comme pour les
adultes). Quant au Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna en Pologne, nouvel arrivant dans les
programmes scolaires européens, il accueillera la délégation française de quinze personnes (trois adultes et
douze jeunes) et celle venue de Saattut (le directeur de l’école et deux élèves groenlandais). Les trois
partenaires présents donc sur deux sites du programme à une même date : une logistique ambitieuse mais
qui nous tenait à cœur pour un maximum d’échange des bonnes pratiques.

Les jeunes de Granville n’ont pas chômé ces derniers temps : vous pouvez retrouver les travaux de la
semaine à projets 2016 sur le blog du projet. La classe de 4 E et les élèves de l’IME se sont attaqués à la
première partie de la végétalisation de notre espace de vie (à suivre après « le notebook » du projet sur la
page France ) » Objectif atteint, malgré la contrainte des quatre jours: quatre espaces du collège vont
bientôt voir sourdre la nature dans nos murs. Pendant ce temps la classe de 5D s’est scindée en deux : un
groupe de reporters, qui tenait un compte rendu quotidien des travaux paysagers (en français et en anglais),
sur le blog du projet pour nos partenaires et plus, et un autre groupe en charge du carnet de bord ou
notebook 2015-2016. Ce dernier doit rendre compte, toujours en deux langues au moins, de l’ensemble des
activités menées durant ce début d’année scolaire. Ce cahier était à réaliser en trois exemplaires parce que
deux d’entre eux partent à l’étranger, et nous récupérerons ceux de nos partenaires lors des rencontres de
la fin du mois. Végétalisation ou explication en 2D sur support matériel, ces deux activités ont mobilisé
environ soixante-dix jeunes pendant quatre jours et nous ont fait toucher du doigt le cœur de notre objectif:
remettre un peu de sensorialité dans la vie de nos jeunes geeks… Et oui finalement, prendre des mesures
avec un vrai mètre, faire un croquis pour un espace véritable, s’user les paumes sur un tournevis, proposer
une mise en page lisible et élégante sans powerpoint, accepter de mettre les mains dans la terre… ça
s’apprend aussi. L’occasion de pratiquer les maths, les sciences, le français, l’anglais et l’image autrement.

A très bientôt. Vous pourrez suivre les pérégrinations de nos ambassadeurs sur le site du collège de Granville
et sur le blog international du projet NIOS Erasmus+.

.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°9 – mai/juin 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Saattut-Groenland / Chojna-Pologne : le retour !


Du 25 au 29 avril 2016, se sont tenues, en simultanée, les deux dernières rencontres internationales de cette année
scolaire 2015-2016 de notre partenariat Erasmus+. L’école Muusap Atuarfia du village de Saattut-Uummannaq au
Groenland a accueilli les délégations française et polonaise et le
Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna en Pologne, la
deuxième délégation française et la délégation groenlandaise.
Une logistique ambitieuse mais qui nous tenait à cœur : dans un
temps très (trop) court, un maximum d’échanges et des temps
forts sur deux des trois sites de notre partenariat. Le point
culminant ? Sans aucun doute le face à face skype de nos
équipes le dernier jour, chacun pouvant converser et
communiquer ses impressions à vif avec ses copains de classe
et/ou ses partenaires de travail de part et d’autre d’une « large
Europe. »

Ambassadeurs de leurs pairs à l’étranger, les 14 jeunes du collège Malraux qui ont eu la chance de participer à ces
rencontres internationales ont eu fort à faire et à découvrir pendant les quelques jours qui vont sans aucun doute
marquer un tournant dans leur vie. Dix-huit heures de mini-bus vers l’Est pour découvrir un pays et une langue très loin
des idées reçues, et un collège et une ville jumelle dans lequel notre programme « La nature est notre force » bat son
plein. Partir au Groenland à douze ou treize ans, s’adapter aux caprices de la météo pendant le long voyage, en profiter
pour peaufiner son travail scolaire avant une rencontre mémorable avec un village septentrional au fond d’un fjord…
L’école autrement. C’est ce qu’ont vécu nos collégiens ambassadeurs privilégiés, et que vous pouvez retrouver, en
détails et avec la participation des Polonais et Groenlandais sur le site du projet, de manière un peu plus succincte sur le
site du collège. L’aventure de nos jeunes Français ne s’arrête pas avec le retour à la maison. Il leur faut maintenant
jouer les ambassadeurs dans l’autre sens : après avoir présenté ailleurs et en anglais le travail 2015-2016 des classes
françaises impliquées, ils doivent le 31 mai et 2 juin 2016 communiquer
leur expérience et le travail de leurs pairs étrangers, dans un premier
temps à tous les élèves qui ont œuvré aux différents travaux du
ème ème
programme cette année (une classe de 5 et une de 4 du collège et
les élèves de l’IME Henri Wallon), puis organiser une présentation de leur
expérience ouverte à toutes les personnes de l’établissement.

Côté professionnels adultes, nul doute que l’expérience a été fructueuse


également : trois des quatre voyageurs ont fait là leur première
expérience Erasmus+ et ils ne sont plus à convaincre quant à la richesse
de ces opportunités pour l’échange des bonnes pratiques et la formation
professionnelle, ou … la rencontre en humanité. Le retour au reste de
l’équipe s’organise également. Pour l’instant le travail «invisible» est loin
d’être terminé, l’heure est à la préparation du premier rapport
intermédiaire. Si l’Europe finance de belles actions, à nous d’avancer au
mieux après ce premier bilan : évaluer ce qui a été mené, mutualiser
toutes les informations, améliorer nos fonctionnements pour aller plus
loin l’année prochaine. Prochainement en ligne avant la fin de cette année
scolaire ? Un petit jeu linguistique en polonais, groenlandais, français,
pour pouvoir s’entraîner dans la langue de l’autre avant les rencontres de
l’année prochaine, ou par simple curiosité. Pour cette première étape,
uniquement des mots essentiels : «Bonjour, Bienvenu, Merci, Au revoir,
Bon appétit, compter jusqu’à dix … et La Nature est notre force !».
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°10 – septembre 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

L’année 2 est lancée : rendez-vous à trois en Pologne


à Chojna en octobre!
Septembre 2016, c’est aussi de bonnes nouvelles : notre collaboration internationale Pologne-Groenland-France
reprend ses marques, pour une nouvelle année scolaire. L’an passé, les trois établissements - l’école Muusap Atuarfia
du village de Saattut-Uummannaq au Groenland, le Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna en Pologne,et le Collège
André Malraux de Granville en France – ont chacun accueilli une rencontre internationale et envoyé des représentants
vers les deux autres destinations. Ces rencontres ont permis la découverte des environnements des partenaires, des
échanges de pratiques entre professionnels et, dans les intervalles, des travaux d’élèves communs. Vous pouvez
retrouver quelques aperçus de ces activités sur le site du projet et la page Facebook du projet.

Cette année, le premier rendez-vous international à trois, la quatrième rencontre du projet, aura lieu à Chojna en
Pologne du 10 au 14 octobre prochain. Au printemps prochain, la France et le Groenland accueilleront simultanément
les deux autres réunions.

Nos amis groenlandais, aux confins de notre « large Europe », ont déjà commencé à organiser leur déplacement de
l’automne - l’école du village a ouvert à la mi-août – et l’équipe polonaise s’active dans les préparatifs de l’accueil. C’est
un autre défi pour l’établissement français : il faut, en pleine rentrée – et en pleine mise en place de la réforme des
collèges - présenter l’aventure de l’année aux deux nouveaux groupes concernés en priorité (la classe de 5B et la classe
de 4F de cette année scolaire) et déterminer aussi tôt que possible nos nouveaux jeunes ambassadeurs…

L’échange des bonnes pratiques est déjà largement tangible au sein des établissements : après l’expérience de leurs pairs
l’année dernière, de nouveaux enseignants ou autres professionnels de l’éducation ont manifesté leur intérêt pour aller
observer ailleurs comment on enseigne ou accompagne la jeunesse. En France, lors de la fête de la musique 2016, les
jeunes ayant participé au déplacement en Pologne ont embarqué leurs copains dans la spécialité polonaise rencontrée
là-bas : transformer les temps de pause en «active breack», un panel de danses en groupe pendant lesquelles ont
bouge son corps et, bien qu’ado, on est bien obligé de vivre avec les autres, dans la bonne humeur ! Autre fruit de cette
collaboration tourné en avril dernier et exercice indispensable pour celles et ceux qui vont voyager – on n’espère pas
seulement eux -, la première étape de notre défi linguistique international: la vidéo d’entraînement et son bêtisier à ne
pas rater est désormais en ligne. À vos marques, prêts ? Prononcez ! De « Bonjour » à « Je t’aime » en passant par « Bon
appétit » ou autre, en groenlandais, polonais et français …Bon courage. Rendez-vous bientôt pour l’appréciation des
natifs des trois langues.

Côté purement pédagogique, la première commande commune est modeste, calendrier oblige, mais pas des moindres :
Chaque délégation doit présenter à Chojna un bel imagier de sa nature conçu par les élèves. Animal, végétal, minéral :
chez nous, ce seront les « trois groupes cibles » (les classes de cinquième et quatrième et le groupe d’enfants de l’IME)
qui apporteront leur contribution à cette création, chacun à hauteur de leur âge et de leur savoir-faire. Au programme
de cette année ? Pérenniser et accentuer la présence de la nature dans nos établissements, pour des espaces où il fait
meilleur vivre, développer les initiatives de développement durable en leur sein, en lien avec la communauté extérieure
immédiate autant que faire se peut. Une réalisation émanant des trois délégations va se construire dans l’année : trois
brochures – une pour chaque site -, dans toutes les langues cotoyées dans nos pays, qui présenteront les bonnes idées
pour demain déjà en œuvre dans nos régions. En plus ? L’étape 2 du challenge linguistique – attention, même si tout est
sans doute déjà dit avec « La nature est notre force » et « Je t’aime », nous allons aller plus loin…
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°11 – octobre 2016
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Quatrième rencontre internationale


à Chojna en Pologne du 10 au 14 octobre prochain

Du lundi 10 au vendredi 14 octobre 2016, le Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna en Pologne,
accueille la quatrième rencontre internationale de notre partenariat pédagogique Erasmus+ NIOS. Les
adultes et les élèves de l’établissement d’Europe de l’est ouvrent leurs portes à une délégation de l’école
Muusap Atuarfia du village de Saattut-Uummannaq au Groenland (deux enseignants et deux élèves) et à celle
de notre collège français André Malraux de Granville. Les trois délégations sont ainsi réunies en ce début
d’année scolaire, avant un autre double rendez-vous au printemps prochain. Pour nous, ce sont quatorze
jeunes (huit de la classe de 5ème B et six de la classe de 4ème F) qui vont ainsi faire l’expérience de la joyeuse
et astreignante fonction d’ambassadeur. Ils sont accompagnés par quatre adultes (trois enseignants et une
Conseillère Principale d’Éducation) dont la mission, au-delà de l’encadrement de nos élèves est double :
travailler à la coopération internationale du projet, en particulier à l’ajustement des travaux de cette année
scolaire qui s’ouvre, et observer les pratiques professionnelles de nos pairs pour échanger et/ou transférer
les bonnes pratiques ailleurs, quand elles sont transférables. Vous pouvez suivre cette rencontre sur le site
du collège français, sur le celui du projet ainsi que sur la page Facebook qui lui est dédiée.

Dans les valises de nos ambassadeurs ? Quelques douceurs gastronomiques bien de chez nous bien entendu
– la nature est notre force – mais pas seulement. Les élèves auront à charge de présenter le travail mené par
trois groupes en cette première période. Les élèves de 5ème, ceux de 4ème et le groupe de l’IME Henri Wallon
ont composé des imagiers de notre environnement naturel, qu’ils échangeront avec ceux de leurs pairs
européens. Ce afin qu’au retour des ambassadeurs dans
leurs terres, chacun puisse en début d’année se représenter
la nature telle qu’on peut la vivre au quotidien dans les
autres régions partenaires. Vous pouvez retrouver l’imagier
de l’IME et ceux des classes du collège en ligne. Travail
original également que celui sur le « ver vert » des élèves de
l’IME. Nos ambassadeurs emportent avec eux également
une première ébauche du gros travail collaboratif de
l’année. Notre ambition en effet cette année est de faire
travailler les élèves des trois pays sur une réalisation
commune : ils devront créer une brochure informative sur
les actions pour demain dans leur propre territoire (recenser les initiatives locales orientées vers le
développement durable), mais une brochure traduite dans… toutes les langues parlées et/ou étudiées dans
les trois établissements partenaires.

L’échange des bonnes pratiques est là : si vous avez raté la première étape de notre défi linguistique
international, n’oubliez pas de vous entraîner avec la vidéo en ligne . La deuxième ne devrait pas tarder à
arriver. Nos jeunes Français ont aussi pu profiter du relais de leurs aînés qui ont vécu le déplacement en
Pologne l’année dernière pour un autre échauffement. Celles et ceux qui sont « montés » en 3ème ou dans
une autre 4ème à la rentrée ont eu peu de temps pour former à la danse polonaise les 14 heureux de notre
tirage au sort 2016-2017, mais ils l’ont fait ! Parés pour la danse ? Après dix-huit heures de bus, nul doute
que cela fera le plus grand bien à tous.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°12 – janvier 2017
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

2017 : Chêne, pommier, ou saule rampant ? Qu’importe,


l’arbre Erasmus+ NIOS grandit, grandit…
Les équipes de nos trois établissements vous souhaitent une année 2017 aussi riche en promesses d’échanges
et de fructueuse collaboration que 2016 l’aura été pour nous. En octobre dernier, le Gimnazjum im. Janusza
Korczaka de Chojna en Pologne, a accueilli la quatrième rencontre internationale de notre partenariat, avec
une délégation de l’école groenlandaise Muusap Atuarfia et celle de notre collège André Malraux de
Granville. Ce fut l’occasion de lancer les travaux de cette année scolaire, deuxième du projet, last but not
least puisque notre collaboration court au moins jusqu’en 2018.

Le retour de nos ambassadeurs ? Une bien belle équipe de convertis aux programmes d’échange Erasmus +
puisque jeunes comme adultes étaient tous « bizuths » dans cette première expérience, et que depuis… ils
n’ont pas chômé. Outre les nouvelles relations entre les jeunes par- delà nos frontières, qui, via les réseaux
sociaux, échappent déjà aux regards des adultes qui les ont fait naître, le résultat le plus sensible de
l’échange des bonnes pratiques est sans doute la prise du « greffon » de l’active breack polonais dans le
temps et l’espace de notre établissement français. La nature est notre force ; sa première manifestation est
sans doute dans nos corps. Alors depuis novembre, tous les vendredis à la pause méridienne et sous la
houlette d’un professeur d’EPS qui a su goûter aux joies du pays merveilleux de l’Outre-Oder, de plus en plus
de nos élèves… dansent en musique dans la cour du collège. Ce à l’image de leurs pairs de l’Europe de l’Est
et entrainés par nos jeunes ambassadeurs français d’octobre. Les équipes polonaises se sont quant à elles
inspirées du travail réalisé par nos élèves de 5ème pour vous présenter la faune, la flore, et les ressources
minérales de leur région. N’hésitez pas à arpenter le site de notre projet pour découvrir également le
rapport à la mer nourricière de nos amis groenlandais ou l’étude des jeunes de là-haut sur les minéraux de
leur Kalaallit Nunaat (nom du pays en groenlandais).

Prochaines échéances ? Les travaux pédagogiques avancent. L’heure était à la conjugaison pour l’équipe
pédagogique française au trimestre dernier : il fallait harmoniser réforme 2016 des collèges, contraintes
internes et engagements Erasmus+ : ce fut un volet d’Enseignement Pratique Interdisciplinaire pour les
5èmeB. Un « EPI » (jargon officiel, oui oui, vous avez dû l’entendre dans les médias) dans lequel nos élèves
ont découvert l’Europe et l’UE, en trois langues (maternelle, anglais et espagnol), dans son histoire et sa
géographie, et dans … ses racines antiques, thème « Langues et civilisation de l’Antiquité » oblige! Leurs
ainés de 4ème ont quant à eux exploré en cours d’histoire-géographie et anglais les liens entre leur vie de tous
les jours, notre collège, et les initiatives locales orientées vers le développement durable. Tous ces travaux
en ligne très prochainement.
D’autre part, le compte-à-rebours logistique a commencé pour l’organisation de la double rencontre
internationale de mars prochain : du 27 au 31 mars 2017, le collège de Granville accueillera les 3 pays réunis
et l’école du village de Saattut organise la même chose à 500km au nord du cercle polaire. Rencontre à
laquelle aura la chance de participer une délégation de trois personnes pour nous : une enseignante
d’anglais et deux jeunes élèves, l’ambassadrice des 5ème B et son homologue des 4ème F.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°13 – mars 2017
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Granville-France et Saattut-Groenland : la double rencontre


internationale du printemps imminente !

Du 27 au 31 mars prochain, le Collège André Malraux de Granville et l’école Muusap Atuarfia de


Saattut réuniront au même moment des représentants des trois établissements partenaires du
partenariat Erasmus+ NIOS. Une double rencontre avec, sur le continent au collège de Granville, une
délégation polonaise de 17 personnes (14 jeunes et 3 adultes) et une délégation groenlandaise de 4
personnes (3 jeunes et un enseignant de l’école), pendant qu’à 500km au nord du cercle polaire, l’école
de Saattut accueillera trois voyageuses granvillaises (1 enseignante et 2 jeunes filles) et quatre voyageurs
polonais (2 enseignants et 2 jeunes). La logistique est ambitieuse mais ce principe, expérimenté l’année
dernière, nous permet réellement de multiplier les échanges dans le temps d’une année scolaire très
contraint.

À quoi ressemble une rencontre internationale Erasmus+ ? Voici en images et en musique un petit aperçu
de la dernière, celle de cette année scolaire en octobre 2016 : Français et Groenlandais accueillis à l’école
polonaise de Chojna. Une présentation générale de la semaine vue avec les « lunettes France »… et un
exemple d’une journée ,quand il s’agit pour nos jeunes d’assister de découvrir l’école polonaise et son
environnement.
À quoi ressemblent ces jours-ci la vie avec la nature chez nos partenaires ? En Pologne, c’est l’hiver et / ou
sa sortie, et l’on nourrit les canards ; et au Groenland on marche sur la glace à la sortie de l’obscurité des
mois de novembre-février, pour galoper vers le jour permanent de juin-juillet. Nos voyageurs de cette
année auront la joie de connaître les lumières du printemps en cette fin mars.
Au programme de notre rencontre à Granville ? L’expérience de l’échange multiculturel avant tout bien
entendu, comme pour la réunion concomitante au Groenland. Mais aussi, dans les priorités, outre le travail
de coordination internationale incontournable, des activités pédagogiques préparées par les équipes du
collège de Granville. Ce sera la finalisation, par des groupes internationaux d’élèves, de notre production
commune de cette année. Il s’agit d’un volet de trois documents multilingues – un par site- construit par les
élèves, dont le thème est «La nature et le développement durable près de chez nous ». Penser global,
réfléchir ensemble et découvrir /agir local : aujourd’hui et demain « près de chez nous », le regard donc des
jeunes de Granville, Chojna et Saattut...sur leur environnement immédiat dans les langues de tous leurs
pairs. Aux visites extérieures s’ajouteront la suite de la végétalisation de la cour du collège, et des ateliers
créatifs artistiques en lien avec notre thème de travail « la nature est notre force ». Autant d’actions que
vous pourrez suivre, comme l’itinéraire de nos Granvillais et Polonais à Saattut, sur le blog du projet
Erasmus+NIOS et celui du collège André Malraux.
Se préparer à ces belles rencontres en humanité ? Que vous partiez vers le Grand Nord ou la Normandie,
que vous accueilliez nos amis en France ou aux confins du Kalaallit Nunaat (Groenland dans la langue du
pays , ou … que vous restiez chez vous, ne ratez pas votre entrainement linguistique « Saison1 » (et surtout
son bêtisier de la deuxième partie de la vidéo…). « Saison 2 » en chantier. Work in progress. À très bientôt !
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°14 – mai juin 2017
Collège André Malraux de Granville – France
Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

2016-2017 s’achève et l’année 3 du partenariat se prépare


Du 27 au 31 mars dernier, s’est tenu le moment fort de cette année scolaire : la double rencontre
annuelle, simultanément cette fois-ci au Collège André Malraux de Granville-France et à l’école Muusap
Atuarfia de Saattut- Groenland. Hôtes ou visiteurs, les deux réunions ont rassemblé des jeunes et des
adultes des trois délégations. Vous pouvez en retrouver les divers témoignages au jour le jour ou compte-
rendus sur le blog du projet. Un grand merci à nos partenaires polonais pour le petit film de la rencontre à
Saattut et son reportage sur l’apprentissage de la pêche au trou ! La rencontre à Granville a été l’occasion
de finaliser notre réalisation commune de cette année : les trois brochures « Le développement durable
près de chez nous ». Elles sont le fruit du travail des élèves des trois pays. En cours d’histoire-géographie ou
autre, ils ont dans un premier temps observé leur environnement direct pour en faire un résumé dans leur
langue maternelle et en anglais, puis, grâce aux échanges numériques et à l’anglais « langue véhiculaire »,
chaque partenaire a traduit les travaux des pairs dans sa propre langue. Le résultat ? Trois dépliants en cinq
langues entièrement élaborés par les élèves puisque ce sont des équipes internationales de jeunes qui ont
terminé le travail de maquette et mise en page fin mars à Granville.

En 2016-2017, c’est la France qui a vécu la mise en place de la grande réforme du collège, en 2017-2018 ce
sera au tour de la Pologne de connaître de grandes modifications structurelles de son système éducatif…
Cette fin d’année chargée ne nous a laissé que peu de temps pour matérialiser dans nos écoles la journée
de l’Europe, le 9 mai. À travers le projet Erasmus+ ou bien au-delà, il nous parait important que nos jeunes,
forts de leur identité nationale, se sentent le temps d’une journée au moins en lien avec les jeunes des
autres pays et/ou régions liés à la leur, qu’ils voient la différence et l’ouverture internationale comme un
tremplin d’échanges et une force avant tout. À Saattut, on a dansé, ajoutant aux danses traditionnelles
groenlandaises celles apprises avec les pairs de Pologne et de France. À Granville, on a exposé les carnets
de voyage de tous les échanges internationaux du collège et chanté l’Hymne à la joie en langue étrangère,
et à Chojna, last but not least, la journée a été fortement marquée par des activités autour du projet NIOS :
pic-nic européen, tournoi sportif etc… La journée de l’Europe dans nos établissements ? un premier essai
à transformer dans les années à venir. Pour les réalisations pédagogiques à Granville, le projet va
désormais au-delà des deux groupes de classes ciblés puisque ce sont les élèves de la classe de 4ème E qui,
dans le cadre d’un EPI Français-Mathématiques ( EPI : Enseignement Pratique Interdisciplinaire), ont
enquêté et réalisé des documents « Raconter le rapport à la nature et le développement durable près de
chez nous ».

Pour 2016-2017 ? Le mois de juin sera celui des bilans et de la préparation de la suite. Nous perdons à Granville un
pilier de l’équipe : notre gestionnaire informatique s’en va vers d’autres horizons professionnels (grand merci et bon
vent belle mer à lui !) et il va falloir réajuster les travaux. D’une part pour continuer localement la réflexion sur les
enjeux de demain, et d’autre part, pour mener à bien notre tâche commune de l’année 2017-2018, ambitieuse. Il
s’agit de faire créer aux jeunes des trois pays un chant commun, en lien avec notre thème « La Nature est notre
force », qui puisse rayonner bien au-delà de nos établissements respectifs. La vidéo de la deuxième étape du défi
linguistique Polonais-Groenlandais-Français ? Les rushs sont là, capturés sur une plage cette année plutôt que dans
une salle de classe, le montage à la rentrée de septembre au plus tard promis !
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°15 – septembre 2017
Collège André Malraux de Granville – France
Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

2017-2018 Last but not least : à nous de confirmer


Cette rentrée de septembre 2017 ouvre la troisième année – et sur le papier dernière – de notre partenariat entre
l’école Muusap Atuarfia de Saattut- Uummannaq au Groenland, le Gimnazjum im. Janusza Korczaka de Chojna en
Pologne, et le Collège André Malraux de Granville. Vu d’ici et maintenant, la
tâche est à la hauteur de ce ciel de traîne depuis les fenêtres du collège :
entre grains et éclaircies, quelles que soient les forces des éléments
contraires de cet été indien normand qui n’en a que le nom, il faudra bien
faire avancer notre barque du Pourquoi pas ? et conclure cette année
scolaire avec, au-delà des travaux d’élèves toujours nombreux, des
évolutions bien concrètes pour l’ensemble de l’établissement. Un
engagement fort déjà soutenu par notre nouveau chef d’établissement, Mme
Agnès Lisnic.

Conformément aux années précédentes, vous pourrez retrouver les


réalisations et les comptes-rendus d’activités des jeunes de Malraux sur le
blog du projet, et y percevoir également ce qui se fait chez nos partenaires
étrangers. Au programme du partenariat pour cette année? Après les
présentations des actions locales de développement durable réalisés par les
équipes internationales de jeunes l’année dernière - trois dépliants en cinq
langues - nous avons déjà commencé à travailler à la création d’une chanson,
un « hymne » aux forces de la nature, écrit et interprêté par ces adolescents
évoluant dans des environnements très différents, mais réunis par une même
urgence, celle de mieux comprendre et de faire évoluer les comportements de chacun d’entre nous au quotidien.
Temps forts de ces échanges? Les trois rencontres internationales de Chojna en novembre 2017, Saattut en février
2018, et Granville en mai prochain pour la clôture.
ème
Pour notre collège français, ce sont deux divisions de 4 , les classes de 4D et 4F qui bénéficient cette année d’être
les groupes « au cœur du projet », toujours associés aux élèves de l’IME Henri Wallon, et ponctuellement à d’autres
actions avec d’autres groupes. Parmi cette cinquantaine d’élèves, en attendant l’accueil pour tous de mai, ce sera une
poignée d’ambassadeurs qui ira présenter les travaux des classes chez les partenaires : une douzaine d’élèves pour
le déplacement en Pologne, et deux jeunes autres encore plus chanceux pour celui au-delà du cercle polaire… Après le
tirage au sort de fin septembre, ils pourront très vite profiter d’un entrainement linguistique grâce aux challenges
linguistiques n°1 et n° 2. de leurs pairs des années précédentes.

Année scolaire 2017-2018 Last but not least ? Une commission pour une cantine de 800 couverts tournée vers le bio
et la consommation locale versus des déplacements au bilan carbone non négligeable, un effort de végétalisation de
notre espace versus une consommation de papier toujours préoccupante, une volonté de reconnecter nos jeunes à la
biosphère versus une école toujours entre quatre murs et encore bien souvent par écrans interposés… Les paradoxes
et les défis sont là. À l’heure où nous nous affolons des ravages d’Irma et de ce qui pourraient bien nous arriver à
nous, nos amis groenlandais du fjord d’Uummannaq ont connu en juin dernier un tsunami ravageur suite à
l’effondrement d’un pan de montagne… dont bien peu ont entendu parler. Le traumatisme, les pertes et plaies
humaines sont là et les difficultés matérielles persistent. 2017-2018… À nous tous, jeunes et adultes, familles et
communauté éducative, de faire de ce temps un moment privilégié pour combattre l’inertie face à l’urgence
environnementale, et apporter notre goutte d’eau à un océan de nécessité.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°16 – novembre 2017
Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

La première rencontre
internationale de l’année
imminente:
Pologne, Groenland et
France réunis du 13 au 17
novembre à Chojna
Ce lundi 13 novembre, la Szkoła
Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de
Chojna, en Pologne (anciennement le Gimnazjum im. Janusza Korczaka au début de notre partenariat, la
Pologne vit aussi de grandes réformes et le nom de l’établissement a changé !) accueille pour une
semaine la première rencontre internationale de notre année scolaire, troisième année de notre
partenariat avec l’établissement est-européen et l’école Muusap Atuarfia de Saattut- Uummannaq au
Groenland.

Conformément aux années précédentes, vous pourrez suivre cette rencontre, découvrir les différents
environnements et activités des partenaires sur le blog du projet . et celui du collège. Au programme de
cette rencontre? La première mise en commun pour l’élaboration de notre réalisation commune 2017-
2018 : une chanson, un « hymne » aux forces de la nature, écrit et interprété par ces adolescents. Des
jeunes qui évoluent dans des environnements très différents, mais réunis par une même urgence, celle de
mieux en comprendre les enjeux communs et de faire évoluer les comportements de chacun d’entre nous
au quotidien. Depuis la rentrée de septembre, les deux classes de Malraux (la 4ème D et la 4ème F), à partir
d’une mélodie proposée par l’école groenlandaise, ont travaillé en musique, français et anglais pour
élaborer les paroles en langue française de cette chanson, et en proposer une traduction en anglais pour
une diffusion internationale. Charge aux jeunes ambassadeurs réunis à Chojna d’élaborer le refrain en
anglais, et en équipe internationale…

Jeunes ambassadeurs? Le programme ne nous permet malheureusement pas de déplacer tous les élèves
des deux classes : les quatorze « heureux élus », retenus pour leur implication, motivation et respect des
contraintes logistiques communes, ont la charge, et de présenter le travail de la classe en amont à
l’étranger, et de partager et rapporter l’expérience de « l’échange en live » à leurs pairs, en direct sur place
et de manière plus construite à leur retour. Outre les séances de travail sur la chanson, ils vont en effet
pouvoir vivre en famille, observer et/ou participer aux cours de l’école, apprendre les danses locales,
visiter des sites en lien avec les thématiques de notre projet... Encadrés par trois adultes de note collège,
ils auront également la chance de découvrir une capitale européenne sur la route du retour : Berlin, à une
heure de Chojna, est devenu une escale incontournable de nos visites à nos amis polonais. Quatorze jeunes
chanceux sans doute un peu anxieux à l’approche de la grande aventure … Mais qu’est-ce que dix-huit
heures de bus quand on a quatorze ans ? Juste peut-être le temps de murir l’appréhension légitime du
grand saut pour découvrir les bienfaits de l’ouverture à la différence...
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°17 – Janvier 2018
Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Travaux puis rencontres : Pologne en


novembre, polaire en février,
et…Granville en mai. Que 2018 nous,
vous, leur soit belle et sincère!
Réajustements pragmatiques de calendrier obligent, cette année
scolaire 2017-2018 connait trois dates de rendez-vous pour
notre programme Erasmus+ NIOS, et non deux comme les
années précédentes. Après le superbe accueil de Chojna en
novembre dernier, à peine avons-nous eu le temps d’un retour
des ambassadeurs qu’il nous a fallu préparer le deuxième
rendez-vous de l’année, la rencontre de Saattut-Uummannaq-
Groenland de février 2018.

Conformément aux années précédentes, les Polonais de la Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna
et les Français du Collège André Malraux de Granville se retrouveront à Copenhague le 11 février prochain pour
rejoindre ensemble – si le temps et les glaces le permettent !- le village de Saattut et l’école Muusap Aturfia. Elle
accueille la huitième et avant-dernière rencontre internationale du projet du 13 au 19 février 2018. Vous pourrez
bien entendu suivre cette rencontre exceptionnelle, à 500km au nord du cercle et en fin de nuit polaire sur le blog du
projet . et celui du collège.
Le travail collaboratif de la rencontre de Chojna a été plus que porteur : notre chanson commune, hymne aux forces
de la nature en quatre langues, a vu son texte finalisé et le premier enregistrement est dans la boite… Mais non, nous
ne révèlerons rien pour l’instant : il s’agit du tube de l’été prochain et une belle surprise sait se faire attendre.
Au collège, Maël en 4D et Lucas en 4F se préparent activement. En plus des valises personnelles – on ne part pas pour
du -20°C annoncé sans quelques précautions d’usage – il faut, pour la valise diplomatique de nos deux ambassadeurs
élèves, dresser l’inventaire de l’avancée de nos travaux afin de les communiquer aux partenaires. En début d’hiver, les
deux classes ont travaillé en cours de Français sur le cheminement de l’idée de construction européenne. Un travail
sur Les Lumières et L’Europe en 4D, un autre sur Victor Hugo visionnaire de l’idée européenne en 4F. Les cours
d’anglais ont vu une découverte des populations inuits dans la langue de Skakespeare et pour 2018, l’expression de
bonnes résolutions… écologiques of course. Une fois de plus, les jeunes de l’IME sont encore les plus pertinents dans
le concret avec un travail sur le tri sélectif. Le tout en musique bien entendu : maintenant que texte et mélodie sont à
peu près calés, les cours d’éducation musicale donnent lieu à des répétitions de la « chanson NIOS » et la chorale du
collège devrait bientôt s’en emparer.

Les jeunes Granvillais Maël et Lucas vont vivre un Carnaval 2018 plus qu’exceptionnel, avec pour chacun d’eux une
première expérience de tous les moyens de transport nécessaires à un tel déplacement. Si nous réussissons à parer les
aléas techniques, vous pourrez entendre leur petite chronique audio aussi souvent que les liaisons numériques le
permettront. Malgré l’émerveillement, il faudra aussi pour eux rester concentrés : la rencontre de Saattut doit aboutir
à l’enregistrement vidéo du dernier volet de notre Challenge linguistic n°3 : phase 1 sur la plage de Saint-Martin-de-
Bréhal au printemps dernier, phase 2 sous les sapins de Chojna à l’automne dernier et phase 3… dans les glaces et la
nuit de Saattut. Le jeu interactif n°3 à paraître avant notre rencontre de mai prochain à Granville, promis, à la
débâcle au plus tard!
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°18 – Avril 2018
Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Dernière ligne droite pour le programme NIOS… après Saattut-


Groenland, en février dernier, Granville prépare l’accueil final
de mai prochain : Polonais, Groenlandais et Français ensemble
pour leur hymne commun.
Le 25 mars dernier, les jeunes ambassadeurs français du programme ont présenté aux visiteurs
les travaux du projet Erasmus+NIOS lors de la Porte Ouverte du collège André Malraux de
Granville (photo). Une nouvelle occasion pour eux également d’échanger autour de leurs
expériences et de leurs attentes pour la rencontre finale du 14 au 18 mai prochain à Granville.
Où en sommes-nous des réalisations communes des trois partenaires ? Vous pouvez retrouver sur le blog
du projet les deux dernières éditions de notre challenge linguistique, respectivement enregistrées au
gymnasium Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna en Pologne en novembre dernier, et
à l’école Muusap Aturfia de Saattut au Groenland en février 2018. Petit cadeau ? La version adulte, ou
quand les non-natifs s’essayent aux langues maternelles
des partenaires, qui ne sont pas réputées pour être des
plus accessibles…
Petit retour sur la dernière rencontre internationale au
Groenland ? Vous pouvez retrouver un des comptes-
rendus de Lucas et Maël, en version texte et images
cette fois-ci. Ils ont en effet également partagé leur
expérience avec une petite chronique audio quasi
quotidienne sur le blog du projet, « Lucas and Maël’s
almost Live ». Vous lisez le polonais couramment ? Les
mêmes moments vus par nos partenaires d’Europe de l’est, c’est par ici. À moins que vous ne préfériez
peut-être la langue de Shakespeare, un peu plus accessible: merci la Pologne pour ce deuxième petit
reportage .
Granville accueillera donc la neuvième et dernière rencontre internationale du programme Erasmus+
NIOS du 14 au 18 mai 2018. Qui dit « rencontre Erasmus+» dit préparation logistique des hébergements-
échanges familles, programme des découvertes hors les murs - et liens avec les partenaires locaux qui vont
avec - programme d’observation dans le collège pour les étrangers, bouclage des derniers travaux
pédagogiques… : la routine ou presque pour un établissement qui travaille avec les programmes européens
depuis bientôt dix ans. Mais l’occasion aussi de se souvenir que qui dit « rencontre finale » dit… rapport
final, synthèse des bilans intermédiaires, administratif et financier à boucler… avec bien souvent un bien
lourd travail en interne, et en ligne pour l’harmonisation internationale. Un début de printemps bien chargé
donc. Forte des expériences si riche en humanité de ces dernières années, l’objectif premier pour
l’équipe reste de faire vivre au mieux en mai le slogan Erasmus+ «Changer les vies, et ouvrir les
esprits.» : faire vibrer les jeunes à l’unisson quand ils chanteront ensemble et en pleine nature ce qu’ils ont
créé cette année, faire vibrer les cœurs parce que l’on connait bien maintenant les larmes des retrouvailles
et des au-revoir, faire vibrer la suite parce que l’on est bien placé pour savoir qu’une telle aventure ne
s’arrête jamais avec la dernière rencontre, qu’elle n’est qu’une petite graine qui germera d’elle-même et
continuera à semer ses fruits plus tard et à tous vents, et à les distiller tout au long de la vie.
Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°19 – juin 2018
Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Clap de fin. But… the show will go on !


(ne pas rater la fin du texte)
Du 14 au 18 mai dernier, le collège André Malraux de Granville a accueilli la neuvième et dernière rencontre
internationale du programme Erasmus+ NIOS. Ce sont deux délégations d’ambassadeurs, 19 personnes de Pologne
(Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna) et 5 du Groenland (école Muusap Aturfia de Saattut), qui
sont venues partager en Normandie les derniers moments communs de cet échange de trois années scolaires.

Au programme de cette dernière rencontre ? Immersions dans les classes et rencontres et/ou retrouvailles avec les
familles d’accueil, bien entendu, mais aussi quelques explorations de notre littoral : un aperçu rapide sur le blog du
projet dans lequel vous pourrez retrouver quelques images du groupe dans l’archipel des îles Chausey et celles d’une
activité sur la plage de Donville-les-bains, pendant laquelle les jeunes – et les adultes – des trois pays ont appris à
récolter des algues… pour les cuisiner. L’objectif premier pour les équipes réunies restait de faire vivre au mieux notre
titre « La nature est notre force » et le slogan Erasmus+ «Changer les vies, et ouvrir les esprits.» : nul doute que ce
temps partagé aura été chargé en émotion et en promesses de se retrouver. Des belles énergies en action ? Une
grande danse collective le vendredi dans la cour, le fameux «active break» introduit par nos partenaires polonais.
D’autres moments forts ? Le petit mot des élèves de Saattut, préparé à leur initiative au-delà du cercle polaire le mois
dernier et lu à tous lors du dîner d’au-revoir au collège le jeudi soir. Dans le temps, il suivait de peu le discours du
délégué à l’Education de la Municipalité d’Avannaata (Nord-Ouest Groenland) à l’intention des acteurs du projet et de
la Mairie de Granville, que vous pouvez retrouver en quatre langues ici.
Autre moment symbolique ? L’avant-dernier jour, ce sont les enfants de L’IME Henri Wallon de Granville, intégrés aux
travaux de l’équipe française depuis la première année, qui sont venus apporter leur réalisation pour protéger notre
bébé-chêne, planté dans un des patios du collège par les représentants des trois établissements. À l’instar du chêne des
États-Unis d’Europe de Victor Hugo dans son jardin de Hauteville House à Guernesey, aujourd’hui âgé de presque
150ans, nous espérons que, mise en terre sous les rayons du printemps normand, cette petite mais puissante
incarnation des forces de la nature grandira autant que faire se peut pour prolonger nos belles et fructueuses
rencontres.
Dans la dernière lettre d’information nous écrivions que notre but pour ce final était de « faire vibrer les jeunes à
l’unisson quand ils chanteront ensemble […], faire vibrer les cœurs parce que l’on connait bien maintenant les larmes
des retrouvailles et des au-revoir, faire vibrer la suite parce que l’on est bien placé pour savoir qu’une telle aventure ne
s’arrête jamais avec la dernière rencontre, qu’elle n’est qu’une petite graine qui germera d’elle-même et continuera à
semer ses fruits plus tard et à tous vents, et à les distiller tout au long de la vie. » Voici le point d’orgue : après plusieurs
répétitions dans la semaine (trois années de projet, une pour créer une chanson, quelques heures pour répéter en
quatre langues…), l’hymne à la nature composé par les élèves, sur une musique originale d’un enseignant de l’école
groenlandaise. Une vidéo « carnet de bord » à partager sans modération : à partir d’un certain nombre de vues, nous
espérions pouvoir faire facilement don d’au moins 1euro symbolique à une fondation engagée dans la réparation de
l’écosystème et la formation des personnes pour, l’Instituto Terra, fondé par Lélia et Sebastião Salgado. Une chanson
«léguée» pour essaimer un fruit de la coopération, et matérialiser la participation de chacun à la grande chaine des
actions de bonnes volontés. L’équation semble un peu complexe, mais puisse déjà le refrain germer et être entonné
ailleurs que dans nos trois écoles, et ces images de moments partagés donner des idées à d’autres…
Connecter fortement la jeunesse et nos acteurs d’éducation d’aujourd’hui à leurs pairs et à la biosphère pour mieux
construire demain, tel était notre horizon. Téléphones portables ou écrans divers, notre jeune génération n’est sans
doute pas prête de se passer de son cordon ombilical numérique. Mais au moins, forts de leurs découvertes, les
adolescents auront-ils, ensemble, les pieds dans le sable, la neige ou la terre, chanté et dansé sur leur propre refrain
«Take good care and respect the world, ‘cause it always gives you strength ».