Vous êtes sur la page 1sur 24
Bourdim, KSK prêt à mettre 2,5 milliards Le premier pour 250 M Le second pour
Bourdim, KSK
prêt à mettre 2,5 milliards
Le premier pour 250 M
Le second pour 170 M
DERRARDJA ET AZZI
REMPILENT ENFIN
Derrardja : «Je veux gagner des titres avec le MCA»
www.competition.dz MERCREDI 30 MAI 2018 30 DA N°5372 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL
100% FOOT
Benkhelifa, Meziane, Chahrour
Ce sera
Bazdarevic
ZETCHI
RASSURE
MELLAL
LES FANS
S'OPPOSENT
AU DÉPART
DE HAJHOUJ
«Ils ne joueront
qu'à la JSK»
SALHI tranquillise la direction
Mahious signera
aujourd'hui
Naâmani après
le match contre
le Portugal
«Je tiendrai
parole»
FERNANDEZ,
bloque
sur
ça Bein
Sport
Lakroum libéré
en un temps
record par
la CRL
«L'intérêt de la JSK
m'honore, mais j'ai
un contrat avec
Bein Sport»
LE CHABAB
ACCUSE
«UN IVOIRIEN ET UN GUINÉEN
BIENTÔT À TIZI OUZOU»
HAMAR…
«On négocie avec un milieu
gauche et un latéral droit émigrés»
NAHD
Le contrat de BELMOKHTAR sera racheté
BELKACEMI relancé «Je dois d’abord négocier avec le MOB»
Dib attendu
ce soir pour
signer
MELLAL

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

2

À LA UNE

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 2 À LA UNE SLIMANI POURRAIT REBONDIR À WEST HAM L'attaquant

SLIMANI POURRAIT

REBONDIR À WEST HAM

L'attaquant international algérien est suivi de près par West Ham United, qui tente une approche afin de s'attacher ses services cet été.

PAR MEHDI KABI

Voulant changer d'air lors de ce mercato, Islam Slimani ne croule pas sous les propositions. Ce dernier a néanmoins l'intérêt de certains clubs à l'image de West Ham United, qui a tenté une approche afin de l'enrôler pour la prochaine saison. La direction des Hammers a déci- dé de mettre le paquet lors de ce mercato d'intersaison afin de permettre à l'équipe de se renforcer en prévision de la prochaine saison. Ayant joué avec le feu lors de l'exercice écoulé avec une 13e place au classement de la Premier League, West Ham a décidé de céder un budget de 100 millions d'euros pour le recru- tement de bons éléments. Le nom d'Islam Slimani circule de nouveau du côté de la for- mation anglaise et l'entraîneur, Manuel Pellegrini, le voudrait pour donner un coup de pouce à son compartiment offensif. Le technicien chilien est très intéressé par le profil de l'attaquant des Verts et le

met dans sa short-list. En tout cas, le premier responsable de la barre technique des Hammers veut remplacer les nombreux départs prévus cet été et compte sur l'attaquant international algérien pour faire retrouver de l'efficacité en attaque. West Ham United ne devrait pas avoir de mal à mettre la somme qu'il faudra afin de convaincre les Foxes de lâcher leur poulain.

Le maintien de Claude Puel le pousse vers la sortie Islam Slimani n'est plus satis- fait par son statu à Leicester City. Il n'est pas utilisé par son entraîneur, Claude Puel, qui a préféré compter sur d'autres éléments offensifs plutôt que donner la chance à son pou- lain. La saison dernière, l'atta- quant des Verts n'aura cumulé que 240 minutes de jeu en Premier League avant d'être prêté pendant le mercato hivernal à Newcastle United. Son cas ne s'est pas arrangé à cause de sa blessure qui l'a éloigné pendant un long

cause de sa blessure qui l'a éloigné pendant un long moment des terrains de football alors

moment des terrains de football alors qu'il était attendu comme la surpri- se du mercato de Rafael Benitez. En tout cas, son manque de temps de jeu le pousse à aller chercher un autre club qui pourrait lui per- mettre de jouer plus. En plus, la direction des Foxes qui a décidé de garder l'entraîneur, Claude Puel pousse ainsi Islam Slimani vers la sortie. D'ailleurs, cette dernière n'a pas tardé à fixer le prix de son attaquant faisant ainsi savoir qu'il ne compterait pas sur lui pour la prochaine sai- son. En tout cas, après deux mauvaises expé- riences en Angleterre, Islam Slimani pourrait décider de rester en Premier League. A 29 ans, il veut tenter de s'imposer et relancer sa carrière. Il lui reste encore l'option de retourner au Sporting Lisbonne qui est tou- jours prêt à l'accueillir. M. K.

Il touche 4M/an en Turquie

Le salaire de Feghouli pose problème à Rennes

Le Stade Rennais qui a dévoilé son intérêt pour Sofiane Feghouli est maintenant confronté à l'aspect financier et le salaire du joueur qui est très important en Turquie.

Champion de Turquie

avec le Galatasaray, le milieu international algérien est dans le viseur du club français, le Stade Rennais. Ce dernier, voudrait s'atta- cher les services de Sofiane Feghouli comme nous l'avions indiqué dans ces mêmes colonnes. Le club ou évolue Ramy Bensebaïni et Mehdi Zeffane voudrait se renforcer en prévision de la prochai- ne saison où ils

dront part à l'Europa League. Cependant, le pro- blème réside dans l'aspect financier. Arrivé en Turquie en provenance de West Ham United, Sofiane Feghouli a réussi à s'imposer et touche- rait un gros salaire de 4 mil- lions d'euros par an. Le Stade Rennais ne peut rivali- ser avec le Galatasaray sur l'aspect financier et ne pour- ra donc pas offrir le même salaire à l'international algé- rien. Une situation difficile pour le club qui évolue en Ligue 1 et qui voit ainsi ses espoirs de convaincre le milieu de terrain des Verts se dissiper. En plus avec le

pren- Galatasaray, Sofiane Feghouli, prendra part à la prochaine édition de la Ligue des champions, ce qui est un objectif pour lui.

Le Galatasaray veut au moins 15MN'ayant toujours pas formulé d'offre concrè- te pour s'attacher les ser-

vices de Sofiane Feghouli, le Stade Rennais, sait qu'il fau- dra faire un gros effort afin de convaincre le club turc de lâcher son poulain. Il faut

savoir que le Galatasaray a fixé le prix de l'international algérien à 15 millions d'eu- ros et qu'aucune somme inférieure ne sera acceptée.

Il est sûr que le champion de

Turquie voudrait garder son poulain pour la prochaine saison, surtout que celui-ci s'est montré décisif à plu-

sieurs reprises cette saison. Il

a été à la hauteur des

attentes de son entraîneur et est devenu un titulaire indis- cutable de la formation évo-

luant en Super Lig. En tout cas, le Stade Rennais ne compte pas lâcher l'affaire aussitôt et devrait tenter une nouvelle approche lors de ce mercato d'été. Cependant, des efforts devront être four- nis sur le plan financier afin de convaincre le Galatasaray

de lâcher l'un de ses meilleurs joueurs.

M. K.

SPAL

s'intéresse

à Farès

Le club italien, SPAL 2013, qui a été sauvé de justesse cette sai- son en Serie A, s'inté- resse aux services de Mohamed Farès. Le club, qui a réussi à sauver sa tête lors de la dernière journée de la Serie A, veut se ren- forcer pour la prochai- ne saison. SPAL veut une fois encore se maintenir parmi l'élite italienne et aura besoin de renfort sur tous les plans. L'un des pre- miers joueurs à être visés est le défenseur international algérien. Celui-ci est dans la ligne de mire de plu-

sieurs clubs italiens à l'image de Parme, la Sampdoria ou encore la Fiorentina. Il faut savoir que même la Juventus de Turin

l'avait suivi de près. En

tout cas, SPAL 2013 devra faire face à une grosse concurrence afin de s'attacher les services de l'internatio- nal algérien qui ne devrait pas tarder à quitter son club, le Hellas Vérone, qui, rap- pelons-le, jouera en Serie B la saison pro- chaine après avoir arraché la 19e place lors de l'exercice écou- lé. M. K.

En évoquant ses graves blessures

L'ATLÉTICO VEUT FAIRE BAISSER LE PRIX DE GHOULAM

L'Atlético Madrid voudrait s'attacher les services de Faouzi Ghoulam, mais le prix trop élevé que veut Naples l'oblige à faire preuve de stratégie pour le baisser.

l'oblige à faire preuve de stratégie pour le baisser. Même blessé pendant prati- quement toute la

Même blessé pendant prati- quement toute la saison, le défenseur international algérien continue de faire couler beaucoup d'encre et d'in- téresser plusieurs grands clubs. Après l'intérêt du Borussia Dortmund, c'est au tour de l'Atlético Madrid de revenir à la charge. Le club évoluant en Liga, voudrait vite trouver un remplaçant pour son défenseur, Filipe Luis, qui quittera l'équipe cet été. Ce dernier laissera ainsi son bon remplaçant et c'est Faouzi Ghoulam qui est attendu afin de pallier ce départ. Cependant, l'Atlético Madrid ne dispose pas d'un budget énorme pour s'attacher les services de joueurs de renommée et devra donc négocier le prix de l'inter- national algérien afin de l'avoir lors de ce mercato. Il faut savoir que Naples a décidé de ne pas vendre son poulain en dessous des 50 mil- lions d'euros. En plus le nouvel entraîneur de la formation italienne, Carlo Ancelotti, a décidé de garder le défenseur des Verts, puisqu'il aura besoin de tout son effectif alors que son club s'est qualifié pour la Ligue des Champions et qu'il devra jouer les premiers rôles en Serie A. Donc, le prix fixé par Naples est trop élevé pour l'Atlético Madrid, qui veut faire preuve de stratégie afin de le faire baisser. La formation espagnole compte parler des blessures graves du défenseur international algérien et utilisé cet argument lors des négocia- tions. Pour l'Atletico, le sujet de la blessure au genou de Faouzi Ghoulam pourrait faire baisser le prix que demande Naples. Il n'est pas sûr que cette stratégie fonctionne, surtout que le premier responsable de la barre technique napolitaine veut garder son poulain. En tout cas, l'Atlético Madrid veut continuer ses négociations et met Faouzi Ghoulam parmi ses priorités. Il est l'une des meilleures solutions afin de rempla- cer Filipe Luis, lors de la prochaine saison. De son côté, le défenseur des Verts ne serait pas contre le fait de découvrir une nouvelle expérience, surtout au sein d'un championnat qui accueille les meilleures équipes du monde. Reste à savoir si Naples sera satisfaite par l'offre formulé par le club espagnol.

M. K.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

À LA UNE

3

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 À LA UNE 3 SOUDANI Chaouchi inquiet Même au sein de
www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 À LA UNE 3 SOUDANI Chaouchi inquiet Même au sein de

SOUDANI

Chaouchi inquiet

Même au sein de l'équipe nationale on a pu se rendre compte que Faouzi Chaouci n'était pas très serein. Affecté par les récentes informations faisant état que la direction du MCA souhaite recruter Salhi, Chaouchi qui est réservé semble à la fois perturbé et inquiet, d'après une source proche du staff technique national. Chose qui n'arrange pas beaucoup les affaires de Rabah Madjer qui a toujours fait de Chaouchi son gardien numéro un en EN.

Il s'est entretenu brièvement avec le staff et les joueurs

Zetchi présent le premier jour de stage

Le président de la Fédération algérienne de football Kheireddine Zetchi était présent le premier jour de stage de notre équipe nationale au Centre technique national de Sidi Moussa. Le boss de la FAF a donc rompu le jeûne avec les joueurs et les membres du staff technique national, mais a aussi assisté à toute la séance d'entraînement des Verts. D'ailleurs, à la fin de l'entraînement il s'est entretenu brièvement avec Rabah Madjer et ses deux adjoints quant aux objectifs du stage, à savoir se remobiliser après la défaite contre l'Iran en Autriche, et construire cette équipe nationale sur de nouvelles bases, dans une conjoncture difficile, où le staff est sous pression après les prestations toutes juste moyennes au cours de ces dernières semaines. Kheireddine Zetchi en a aussi profité pour avoir une brève discussion avec les joueurs et les sensibiliser quant à l'importance de ces deux rendez- vous, d'autant plus que c'est la dernière ligne droite avant de rentrer dans le vif du sujet et les éliminatoires de la CAN- 2019 prévu au Cameroun l'été prochain. A préciser enfin que Kheireddine Zetchi avait quitté les lieux très tard dans la nuit après s'être réuni avec quelques membres du Bureau Fédéral présents hier matin à l'assemblée générale constitutive de la Ligue de football professionnel. A. H. A.

Il sera face à la presse aujourd'hui

Madjer évitera de polémiquer sur les cas Feghouli et Mbolhi

Aujourd'hui à partir de 15h au Centre technique national de Sidi Moussa, Rabah Madjer répondra aux questions des journalistes en prévision des deux matchs face au Cap Vert et au Portugal. Les médias présents cet après-midi reviendront certainement sur le forfait de Sofiane Feghouli et de Raïs Mbolhi, deux anciens cadres de l'EN marginalisés jusque-là par Madjer, qui s'était enfin résigné à les convoquer. Malheureusement pour lui les deux joueurs pour des raisons différentes n'ont pas rallié ce stage. Il sera aussi question d'avoir les commentaires de l'ancienne gloire du FC Porto sur la récente décision du boss de la FAF de le décharger de l'équipe nationale des locaux, sur qui Rabah Madjer avait construit une grande partie de son projet avec les Verts. Le cas de Faouzi Chaouchi animera lui aussi les débats, puisque l'actuel keeper numéro un de l'EN pourrait bien être libéré par le MCA. L'absence de joueurs comme Oussama Darfalou, Adam Ounas et Ryad Boudebbouz seront aussi des interrogations qui seront posées à Rabah Madjer. Enfin, il sera question de connaître les réels objectifs recherchés par le staff technique national à l'issus de ce stage. A préciser enfin que Rabah Madjer sera accompagné de deux de ses joueurs lors de cette conférence de presse.

A. H. A.

réintègre le groupe

Comme nous l'avions annoncé en exclusivité dans notre édition de jeudi dernier, Larbi-Hilel Soudani souffre d'une légère blessure.

PAR ASMA H. A.

Contrairement à son coéquipier Rafik Halliche, le champion de Croatie n'a pas quitté le stage et se trouve toujours avec les reste du groupe au CTN de Sidi Moussa, mais il n'en demeure pas moins que le joueur est

soumis à un programme de soins afin qu'il soit remis sur pieds le plus vite possible. En effet, souffrant d'une douleur musculaire, lui causant une gêne lors des séances d'entraînement, Larbi Hilel Soudani et même s'il pourrait être rétabli d'ici vendredi, Rabah Madjer et son staff pourraient bien le préserver pour le match contre le Portugal à Lisbonne le 7 juin prochain. Ce qui est sûr en tous cas, c'est que la blessure de Soudani évolue bien au cours de ces trois derniers jours . D’ailleurs il s’est entraîné normalement hier sans en ressentir la moindre douleur. A. H. A.

hier sans en ressentir la moindre douleur. A. H. A. Il effectue son premier stage avec

Il effectue son premier stage avec l'EN

Les joueurs satisfaits du travail du préparateur physique Boudjenane

Tout le monde se rappelle certainement de la grosse polémique qui a eu lieu lors du match amical Algérie- Tanzanie le 22 mars dernier à propos de l'échauffement des joueurs qui a précédé la rencontre.

A l'époque, Rabah Madjer n'avait pas jugé utile de faire appel à un préparateur physique, du coup à l'échauffement avant cette joute amicale, il a fallu que le capitaine Carl Medjani penne l'ini- tiative de diriger l'échauffement du reste de l'équipe. Beaucoup de choses ont été dites à l'époque quant au fait que Djamel Menad et Meziane Ighil avaient refusé de faire ce travail qui ne fai- sait pas partie de leurs prérogatives, mais les deux hommes se sont lon- guement expliqués à ce sujet, démentant et niant tout ce qu'a été dit à ce propos. Il faut dire que même après ce match, le coach national n'avait pas encore été convaincu de la nécessité d'avoir un préparateur physique dans son team. Mais les longs stages de dix jours qui ont suivi ont fini par faire changer l'ancienne gloire du FC Porto qui s'est résigné à faire appel à un préparateur physique. Dans un premier temps, c'est un membre de la DTN qui a donné un coup de main aux Verts notamment

l'Iran en

Autriche.

Un souci de moins pour Rabah Madjer Mais en prévision des deux rencontres amicales, celle de ce vendredi soir face au Cap Vert et celle contre le Portugal le 7 juin, l'en- traîneur national a déci- dé de faire appel à Kamel Boudjenane. Un préparateur physique qui a fait ses preuves dans plusieurs équipes algériennes. Il découvre le championnat algérien avec Alain Geiger, mais continue de faire parler de lui dans chacune des équipes où il est passé notamment à l'ESS, même après le départ du coach suisse. Un préparateur phy- sique qui a fait ses diplômes en Espagne. Mais ce qui est certain, c'est que nos joueurs, et dès la pre- mière séance d'entraînement de lundi soir, ont été plus que satisfaits du travail de leur nouveau prépara- teur physique. Ces derniers estiment que non seu- lement Boudjenane connaît bien son métier, mais en plus il maîtrise à la perfection son travail notamment la séance d'échauffement étudiée de façon très minutieuse. Un souci de moins donc pour Rabah Madjer et tout son staff technique, qui dans cette période très délicate, à savoir la fin de saison, qui compteront donc sur le dosage de Boudjenane pour que tous les joueurs soient au même niveau de forme le jour J. A. H. A.

lors

du match face

à

niveau de forme le jour J. A. H. A. lors du match face à  Bonne
niveau de forme le jour J. A. H. A. lors du match face à  Bonne



Bonne

ambiance

dans le

groupe

Le moins qu'on puisse dire c'est que le staff technique national nourrissait beaucoup d'appréhensions quant à la réaction des joueurs après le forfait de Sofiane Feghouli et Raïs Mbolhi. Mais à en croire certaines sources de l'intérieur du CTN, l'ambiance au sein du groupe est au beau fixe. Les joueurs semblent détendus, ce qui est pour rassurer Rabah Madjer et ses proches collaborateurs.

pour rassurer Rabah Madjer et ses proches collaborateurs. 5-Juillet ou CTN, où mangeront les Verts ce

5-Juillet ou CTN, où mangeront les Verts ce vendredi ?

Notre équipe nationale disputera une rencontre amicale ce vendredi 1er juin au stade du 5-Juillet face au Cap Vert. La rencontre est prévue à 22h15, trop juste pour que les joueurs soient au stade au minimum une heure avant le match. Du coup donc, deux options sont à l'étude : la première :

rompre le jeûne au stade du 5-Juillet dans une salle qui sera aménagée pour

l'occasion, et du coup l'équipe sera sur place et disposera de suffisamment de temps pour effectuer son échauffement. Ou sinon, manger au CTN brièvement et démarrer tout de suite après avec une escorte qui devra libérer le trajet afin que les joueurs arrivent à l'heure au stade. La décision sera prise aujourd'hui ou au plus tard demain par les responsables de notre équipe nationale.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

4

À LA UNE

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 4 À LA UNE L'assemblée constitutive tenue hier au siège de

L'assemblée constitutive tenue hier au siège de la FAF

ZETCHI ANNONCE

la naissance d'une nouvelle Ligue professionnelle

S. M. A. L'AGE maintenue pour le 21 juin
S. M. A.
L'AGE
maintenue
pour le 21 juin

Le CA et les experts éliminés

Alors que la lettre de l'an- cien CA de la LFP envoyée au MJS lundi évoquait l'ex- clusion ''discriminative'' des membres du CA par les nouveaux statuts quant à un dépôt de candidature pour la présidence, les experts du MJS ont eux aussi été filtrés, ce qui met les 32 clubs de l'élite plus que jamais en posi- tion de force.

Après l'ajournement de cette AG constitu- tive de 3 jours après qu'elle ait été initia- lement prévue le 26 mai, d'aucuns pen- saient au renvoi de l'AGE mais finalement cette dernière a été maintenue pour la date initiale : elle aura lieu le 21 juin, les fans du football connaîtront le soir de ce jour le successeur de Mahfoud Kerbadj qui sera appelé à pré- parer le calendrier du championnat comme première mission, sachant que les dates du début des deux championnats profes- sionnels ont été déjà fixées : à savoir le 10 et le 11 aout pro- chain.

Le PAC encore à l'honneur

Présidée par Kheireddine Zetchi l'actuel président de la FAF et ancien boss du Paradou AC, l'AG constitutive a permis l'installation d'une commission électora- le, les rênes de cette commission ont été attribuées à un autre Paciste, à savoir Ali Lafri qui n'est autre que le président de la section football du Paradou AC.

PAR SMAÏL M. A.

Une nouvelle Ligue de foot- ball professionnel a vu officielle- ment le jour hier au terme des tra- vaux de l'assemblée générale consti- tutive qui ont eu lieu au siège de la FAF à Dely Ibrahim. C'est le prési- dent de la FAF Kheireddine Zetchi qui a présidé les travaux de cette assemblée qui ont donné officielle- ment naissance à une LFP digne de ce nom et ce après l'approbation des nouveaux statuts. Tout avait com- mencé à la suite du retrait de la délégation par la FAF à l'ancienne ligue qui a entraîné la destitution de cette dernière, cela n'a pas été diffi- cile du moment que l'ancienne Ligue n'a jamais mis en conformité ses statuts. Un projet de statuts a en effet été transmis au ministère de la Jeunesse et des Sports qui a envoyé à son tour un arrêté d'approbation, cela a permis aux organisateurs de convoquer une assemblée générale des clubs et adopter les statuts.

27 clubs L'AG d'hier a donc vu

la présence de 27 sur 32 clubs pro- fessionnels, le total des présents a atteint 30 membres de l'AG sur 39, les nouveaux statuts ont été approu- vés et cela a ouvert la voie à la constitution d'une commission élec- torale de la LFP. C'est le président de la section football du Paradou AC, Ali Lafri, qui a été nommé à la tête de ladite commission, un choix expliqué d'après des échos par la disponibilité de ce dernier, lui qui habite la capitale, il va devoir cha- peauter les préparatifs de l'AGE prévue le 21 juin, surtout jusqu'à cette date du 15 juin arrêtée pour annoncer la liste des candidats pour la prise en main de l'instance.

Commission électorale Cette commission électorale sera scindée en 2, une commission des candidatures ainsi qu'une commis- sion de recours, d'ailleurs la com- mission des candidatures entre dès aujourd'hui en activité puisque le calendrier complet jusqu'au 21 a été arrêté, les eventuels candidats pour- ront dès aujourd'hui retirer leurs

dossiers et préparer leur candidatu- re tranquillement, ils auront jus- qu'au 6 de ce mois pour la déposer avant la fin de la période. Le 10 juin, une autre période sera ouverte, ça sera celle des recours et s'étalera jus- qu'au 13 juin, l'annonce officielle des dossiers retenus et donc des noms des candidats qui concourront pour la succession du président sortant Mahfoud Kerbadj aura lieu le 15 juin, soit 6 jours avant la tenue de l'AGE confirmée pour le 21 du mois prochain.

Composante L'une des choses qu'on peut remar- quer dans la composante de la com- mission des recours, c'est l'absence des grands clubs qui préfèrent gar-

der la possibilité de postuler intacte, on retrouve entre autres des repré- sentants de Magra, de l'OM, de l'ABS, les nouveaux statuts ont ouvert la voie aux clubs de prendre les commandes, d'ailleurs et comme prévu, les experts du MJS et les membres du CA ont été exclus des

nouveaux statuts.

La LFP de Kerbadj déboutée une énième fois

En plus des 2 refus essuyés par l'ancien CA de la LFP, d'abord de la part du TAS, puis du tribunal administratif, cette dernière aurait essuyé dans les derniers jours un autre refus de la part d'un autre tribunal, cela s'ajoutera au MJS qui n'a pas bronché et n'a pas répondu favora- blement au courrier envoyé avant-hier et qui décomptait les infractions commises par le directoire, le MJS de son côté a fait comme si de rien n'était et a approuvé les nouveaux sta- tuts et participé à la création de la nouvelle LFP sous forme d'association indépendante.

Présidence de la LFP :

Malek ne pourra pas postuler

La course aux candidatures à la présidence de la LFP est officiellement lancée. Les clubs vont devoir assumer leurs responsabilités puisque tout a été mis en œuvre pour que les clubs aient le contrôle de la prochaine LFP, d'ailleurs le président du directoire à savoir Ali Malek fait partie des personnes qui ne peuvent pas postuler pour ce poste et ce malgré son sou- hait caché de revenir à la charge, en plus d'oc- cuper actuellement le poste de président de la ligue amateur, il ne fait pas partie de l'AG condition sine qua none pour présenter une candidature.

Benchadli : «Avec Madjer, j'ai peur pour l'EN»

L'entraîneur Djamel Benchadli a réus- si à assurer le maintien du WAT en L2 mal- gré une situation difficile. Il nous parle dans cet entretien de son passage à Tlemcen et nous donne également son avis sur le dos- sier Feghouli-Mbolhi par rapport au dis- cours de Madjer.

Vous avez pris le WAT dans une situation compliquée mais vous avez quand même réussi à maintenir le club en L2 Mobilis ? Lorsque j'ai pris l'équipe c'était presque une mission impossible, mais j'ai pu relever le défi en misant sur l'esprit du groupe et sur la détermination des joueurs. J'ai axé mon travail sur le volet psychologique pour libé- rer les joueurs qui ont adhéré à ma méthode de travail.

Vous avez joué le jeu contre la JSMB lors de la dernière journée de L2 Mobilis alors que votre équipe avait pourtant assuré son maintien Il fallait respecter l'éthique sportive et faire honneur aux couleurs du club et c'est ce qu'on a fait sur le terrain. On s'est donnés à fond sans faire de calcul. Je pense que la JSMB n'a pas montré le visage d'une équipe capable d'accéder. Sincèrement et au vu de

ce qu'elle montré la JSMB lors de ce match, l'accession du CABBA n'a pas été volée.

du monde 2014, ils ont été absolument extra- ordinaires.

du monde 2014, ils ont été absolument extra- ordinaires. Si on comprend bien votre analyse, vous

Si on comprend bien votre analyse, vous adhérez complètement à la démarche des deux joueurs, non ? Avec ma modeste expérience, je crois que le sélectionneur natio- nal communique très mal et ne sait pas faire la part des choses. Il doit absolument revoir son discours pour ne pas tomber encore une fois dans le piège. Sincèrement, si ça continue de la sorte j'ai peur pour notre EN.

Justement les Verts auront à disputer deux matches amicaux contre respectivement le Cap Vert et le Portugal. Comment s'annonce la mission de la sélection algérienne ? La sélection algérienne manque terrible- ment de confiance par rapport aux derniers matches amicaux disputés contre l'Iran et l'Arabie Saoudite. Sincèrement face au Portugal, ça sera très compliquée pour notre EN car l'adversaire est costaud et renferme en son sein des joueurs de qualité. K. H.

Allez-vous poursuivre l'aventure avec le WAT ? Je ne pense pas rester car depuis le dernier match de la saison aucun dirigeant ne m'a parlé pour au moins me remer- cier. C'est vraiment désolant.

La sélection algérienne a entamé hier un stage bloqué au CTN de Sidi Moussa sur fond de polémique par rapport à la décision de Feghouli et Mbolhi qui ont préféré faire l'impasse sur ce rassemblement, même si la FAF a essayé de traiter ce dossier calmement Tout le monde connaît les raisons qui ont poussé Feghouli et Mbolhi à refuser cette convocation. C'est une façon de dire non à Madjer qui n'a pas été tendre envers eux depuis son arrivée à la tête de l'EN. Il est vrai qu'on ne doit pas refuser une sélection mais d'un autre côté je comprends parfaitement leur réaction. Ceux qui ont la mémoire cour- te ne doivent pas oublier ce que Feghoui et Mbolhi ont fait pour l'EN. Lors de la coupe

Le

calendrier

adopté

30 mai, 6 juin, 10 juin, 15

juin et 21 juin, 5 dates ont été arrêtées par les organi- sateurs hier, 5 étapes qui permettront d'élire le 21 juin un nouveau président. D'abord, à partir d'aujour- d'hui, les candidats pour- ront commencer à déposer les candidatures, la période durera une semaine puis-

qu'elle prendra fin le 6 juin. Les dossiers seront ensuite traités, et la FAF procédera au rejet des candidatures manquantes, des recours seront possibles à partie du

10 juin jusqu'au 13, et ce

n'est que le 15 du même mois que la FAF va annon- cer d'une manière définitive et irrévocable les noms des candidats retenus pour les élections du 21 juin.

L'AG a eu lieu dans de bonnes conditions

L'assemblée générale constitutive a eu lieu dans de bonnes conditions, l'organisation était parfaite, sachant que les travaux ont eu lieu pour la première fois au siège de la FAF à Dely Ibrahim. Tout s'est terminé dans de bonnes conditions, et tout le monde a quitté le siège de la FAF sereinement.

Le prochain président sera un dirigeant de club

Il y a de très fortes chances que le prochain président de la LFP dans sa nouvelle version soit un ex ou un actuel dirigeant d'un club des Ligues 1 ou 2 Mobilis, la FAF a donné la priorité aux clubs afin de postuler et tenter d'avoir ce poste très convoité de président de la LFP. Pour rappel, 2 noms avaient déjà circulé dans les coulisses, et ce, dès la destitution de l'an- cienne ligue, à savoir Azzeddine Arab de l'ESS et Mourad Lahlou le président du CSA/NAHD. Voilà qui conforte les clubs et qui devrait ouvrir une nouvelle page dans les relations entre la FAF et la LFP.

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 USMA 5  CE SERA BAZDAREVIC Naâmani devrait signer après
www.competition.dz
Mercredi 30 mai 2018
USMA
5
CE SERA
BAZDAREVIC
Naâmani
devrait signer
après son
retour du
Portugal
Le Français Jacques Santini ne viendra pas et, sauf
revirement de dernière minute, c'est le Bosnien Mesa
Bazdarevic qui drivera le club algérois.
PAR ANIS S.
connaisseur en football après
avoir fait un passage au FC
Sochaux, Grenoble, à l'ES
Sahel et dernièrement,
comme sélectionneur de la
Bosnie-Herzégovine.
Bazdarevic semble donc
l'action, c'est-à-dire signer le
contrat qui va le lier à
l'USMA.
avoir le profil pour entraîner
l'USMA et tenter d'atteindre
Ali Haddad a
accepté le salaire
qu'il a demandé
Selon toujours notre source,
nous avons également appris
le
principal objectif du club,
celui de remporter la coupe
de la Confédération africaine,
en attendant que sa venue
soit officialisée dans les pro-
chains jours…

Annoncé comme quasi- ment acquis, l'ex-sélection- neur de l'équipe de France, Jacques Santini, n'entraînera pas l'USMA. Pourtant, il avait entamé les procédures pour son visa et était attendu pour la semaine prochaine. Mais le directeur général, Abdelhakim Serrar, a finale- ment renoncé à son recrute- ment. Selon les informations qui nous sont parvenues, les négociations n'ont pas abouti au niveau de l'aspect finan- cier, car apparemment, le technicien français a deman- dé un salaire élevé pour dri- ver la formation usmiste. Après que la venue de Santini soit tombée à l'eau, Serrar n'est pas resté les bras croisés et son plan B, c'était le Bosnien Mesa Bazdarevic. En effet, les négociations entre les deux hommes ont atteint un stade très avancé et le Bosnien est en pole position pour prendre en main la barre technique de l'USMA à partir de cet été. Bazdarevic est compétent et un bon

Il est attendu à Alger dans les prochains jours Selon notre source, Abdelhakim Serrar et Mesa Bazdarevic ont quasiment trouvé un accord sur toutes

les clauses du contrat. Il ne reste désormais que quelques détails qui seront réglés quand le technicien bosnien sera à Alger.

A cet effet, nous avons

appris qu'il est attendu dans les prochains jours à la capi- tale pour s'assoir autour d'une table avec le DG usmiste avant de passer à

que le président du conseil d'administration de la SSPA/USMA, Ali Haddad, a accepté d'accorder à Mesa Bazdarevic le salaire qu'il a exigé. Cela prouve que le propriétaire du club est prêt à mettre le paquet pour engager un entraîneur d'en- vergure, capable de mener la formation usmiste jusqu'à atteindre ses objectifs lors du prochain exercice, notam- ment la coupe de la confédé- ration africaine. Les respon- sables du club ne vont pas lésiner sur tous les moyens humains et financiers afin de brandir le fameux trophée

africain en novembre pro- chain. En somme, la venue de Mesa Bazdarevic est sur la bonne voie en attendant qu'elle soit officialisée dans les prochains jours… A. S.

MAHIOUS SIGNERA AUJOURD'HUI

Comme rapporté par nos soins dans notre dernière livraison, le directeur général de l'USMA Abdelhakim Serrar a racheté la libé- ration d'Aymen Mahious du CA Batna. Le jeune attaquant interna- tional olympique est attendu aujourd'hui pour officialiser son arrivée au club algérois en signant un contrat de trois ans. Auteur de 12 buts la saison écoulée, il semble avoir les qualités pour apporter le plus au compartiment offensif de l'équipe lors de la saison prochaine. Il est à noter que la lettre de libération de Mahious a coûté 300 millions à Serrar, a-t-on appris d'une source proche du dossier.

Comme tout le monde le sait, Mohamed Naâmani se trouve dans la liste des joueurs que les responsables de l'USMA désirent recruter lors de ce mercato estival. Le défenseur interna- tional a négocié avec le directeur général Abdelhakim Serrar, mais sans pour autant qu'il y ait du concret. Aux dernières nouvelles, nous avons appris que le joueur en question aurait tout conclu avec Serrar et il ne reste désor- mais que la signatu- re du contrat. Elle devrait être faite après le retour du joueur du Portugal où il prendra part à la rencontre amicale qui mettra aux prises notre sélec- tion nationale avec son homologue por- tugaise. Tout porte à croire que Mohamed Naâmani serait Usmiste à partir de cet été, on en saura après le 7 juin.

Les supporters s'opposent à la libération de Hajhouj

Comme rapporté par nos soins dans notre dernière livraison, le nom de Réda Hajhouj figure dans la liste des joueurs libérés.

Une nouvelle qui a été mal accueillie par les suppor- ters usmistes qui apprécient beaucoup l'attaquant marocain. En effet, sur les différents réseaux sociaux, ils sont una- nimes à dire que la direction du club aurait dû maintenir le joueur, car il est pétris de qualités et n'a pas eu la chance de faire valoir ce dont il est capable après avoir été marginalisé par l'entraîneur Miloud Hamdi, mais aussi à cause d'une blessure

qui l'avait freiné dans son élan. Aussi, les inconditionnels algé- rois ne veulent pas voire le Marocain partir afin que leur club ne perde pas une autre licence africaine, surtout quand on sait que Hajhouj dispose d'une expérience africaine après avoir participé aux com- pétitions continentales avec son ex-club, le Wydad de Casablanca. Il est à rappeler qu'en plus de Réda Hajhouj, la direction de l'USMA a égale- ment libéré Mourad Berrefane, Réda Bellahcène et Amine

Hamia, tandis que Kaddour Beldjilali et Okacha Hamzaoui n'auront pas droit à un nou- veau contrat.

Serrar prépare-t-il une surprise ? Si le directeur général Abdelhakim Serrar a décidé de libérer le Marocain Réda Hajhouj, c'est pour que ce der- nier cède sa licence étrangère à un autre joueur africain. Serrar prépare-t-il une surprise ? C'est la question que se posent tous les supporters usmistes ; car le

fait de libérer Hajhouj, c'est bien évidemment pour recruter un meilleur joueur. En plus du buteur du championnat ivoi- rien William Togui, qui semble proche de l'USMA, le DG usmiste cible également un attaquant africain, capable d'apporter le plus au comparti- ment offensif de l'équipe en prévision de la suite de l'aven- ture africaine, mais aussi en vue de la saison prochaine. A. S.

Riccardo Fabbro (agent de Togui)

«Celui qui veut Togui doit passer par moi»

L'agent de l'Ivoirien Togui a pris attache avec nous hier pour nous faire la pré- sente déclaration. "Je suis très content de l'intérêt des clubs algériens pour Togui. Un joueur qui a fait une excellente saison en Côte d'Ivoire et qui a gagné une place en sélection ivoirienne. Les

attentes sur sa carrière sont de niveau international. Comme je suis le seul agent FIFA autorisé en Algérie à entamer une négociation avec ses prétendants, j'attends de recevoir un appel des clubs concernés pour amener ce talent en Algérie dès que possible."

j'attends de recevoir un appel des clubs concernés pour amener ce talent en Algérie dès que

La licence africaine, le seul souci

Dans le cas où l'arri- vée de Mohamed Naâmani à l'USMA s'officialise, il ne pourra pas prendre part aux matchs de la coupe de la Confédération afri- caine avec sa nou- velle équipe pour la simple raison qu'il dispose d'une licen- ce africaine avec le CRB. Cela demeure le seul souci s'il arrive, mais les respon- sables du club veu- lent tout de même le recruter et de miser sur lui à partir de l'entame de la nou- velle saison, tout comme avait fait l'année passée le président Rebouh Haddad avec Oussama Chita. Doté d'un grand gabarit et possédant d'un énor- me potentiel défen- sif, l'ex-défenseur de l'USM Blida et de l'ASO Chlef semble avoir le profil pour pallier le départ d'Ayoub Abdellaoui qui rejoindra le club suisse du FC Sion. A. S.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Convoité par la JSK Belkacemi : «Je

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Convoité par la JSK Belkacemi : «Je

Convoité par la JSK

Belkacemi :

«Je dois d'abord négocier avec le MOB»

A la recherche d'un renfort offensif pour la saison prochaine, la direction de la JSK scrute un peu partout sur le marché pour tenter de dénicher la perle rare. Dans ce sens, le joueur du MOB, Ismaïl Belkacemi, a été contacté pour savoir s'il serait intéressé par une aventure à la JSK. Joint par nos soins, le joueur a été clair :

"Effectivement, la JSK m'a contacté pour me proposer l'idée de rejoindre le club pour la saison prochaine. C'est un honneur que d'être convoité par un aussi grand club. Maintenant, comme je l'ai dit aux dirigeants, je dois d'abord négocier avec les dirigeants de mon club actuel, à savoir le MOB."L'ailier du MOB a ensuite ajouté : "Je dois d'abord rencontrer les dirigeants du MOB et si je ne trouve pas d'accord avec mon club actuel, alors je pourrai étudier l'offre de la JSK le plus normalement du monde." Tout sera clair après les négociations entre le joueur et sa direction.

La piste Debbari écartée

Comme on le faisait savoir depuis un certain temps déjà, les dirigeants ont pris attache avec le défenseur de l'USMH Abdelhak Debbari, en vue d'un éventuel transfert. Le moins que l'on puisse dire sur cette piste, c'est qu'elle n'était pas prioritaire. Il y a du nouveau dans cette histoire puisque selon nos sources, les dirigeants ont finalement décidé de ne pas donner suite à cette piste qui vient d'être définitivement écartée par la direction du club. Les responsables des Canaris se tournent vers d'autres éléments pour se renforcer. Debbari a fait une bonne saison à l'USMH et c'est ce qui explique que la JSK se soit intéressée à lui mais finalement, ça n'a pas dépassé le stade de l'intérêt et maintenant, c'est une piste à mettre aux oubliettes.

Izghouti proposé

D'après une source bien au fait de ce qui se passe au sein de la formation de la JSK, on apprend que les dirigeants de la JSK se seraient vu proposer les services du milieu de terrain polyvalent du Chabab, Adem Izghouti. Ce dernier qui est dans le flou le plus total à la suite de ce qui se passe au sein de son équipe ne verrait pas d'un mauvais œil une aventure avec la JSK. Cependant, il n'est pas libre de tout engagement vis-à-vis de son club employeur et pour le moment, c'est difficile de comprendre ce qui se passe dans ce dossier. En tout cas les dirigeants kabyles n'ont rien dit et préfèrent d'abord se concentrer sur le plus important, à savoir tenter de faire signer les pistes prioritaires avant de passer aux dernières retouches sur un effectif qui, a priori, sera bien différent de celui de la saison qui vient de s'écouler.

Hamar annonce l'arrivée de Benkhelifa

Le président de l'ESS Hassan Hamar a annoncé sur une télévision privée la signature imminente du capitaine du PAC, Benkhelifa. On ne sait pas l'origine de l'assurance montrée par Hamar, mais ce qu'on sait par contre, c'est que Benkhelifa est sous contrat et tout président le voulant doit passer par le PAC, et le président de ce dernier l'a déjà promis à la JSK.

FERNANDEZ,

ça bloque sur BeIn Sport

Chérif Mellal et Miloud Iboud ont rencontré avant-hier dans la soirée l'un des représentants de Luis Fernandez, mandaté par ce dernier pour négocier en son nom, dans un restaurant à Paris après le ftour.

PAR ISLAM Z.

Les deux parties ont discuté sur une éventuelle possibilité de voir l'ancien driver du PSG entraîner la JSK. Selon nos informations, et après des négociations serrées, Chérif Mellal et son compagnon ont augmenté leur proposition jusqu'à 21 000€ /mois. Le Basque devait aussi béné- ficier de quelques avantages en plus (une voiture, un chauffeur, un appartement avec toutes les commodités, des billets d'avion, une prime en cas de qualification aux compétitions africaines…). Le repré- sentant du coach français, un Franco- Marocain, semble-t-il, aurait fait une contre-proposition qui n'a pas été acceptée par le clan kabyle, notamment en ce qui concerne le staff qui devrait accompagner Luis Fernandez et son engagement avec BeIn Sport.

Mellal refuse de lâcher Raho et Karouf Chérif Mellal a expliqué à son interlocu- teur qu'il n'était pas question qu'il lâche Raho et Karouf, comme il est hors de question de payer le salaire qu'il a deman-

dé en plus des salaires de l'entraîneur adjoint et du préparateur physique. Aussi, c'est important de le signaler, Luis Fernandez n'a pas encore rencontré les responsables du PSG pour parler de son avenir comme directeur sportif du centre de formation du club, sans compter ses engagements avec Bein Sport.

La JSK le veut totalement investi, Fernandez ne lâchera

pas Bein Sport Il était évident dès le début que faire venir Luis Fernandez allait être compliqué, sur- tout que ce dernier a un contrat juteux avec Bein Sport et est retenu parmi les consultants pour la prochaine Coupe du monde. A ce propos, notre source précise que les deux parties ont brièvement évo- qué ce détail, sans vraiment approfondir la discussion. Néanmoins, il semblerait que Mellal voudrait un entraîneur engagé à 100% avec la JSK et aussi dans la forma- tion et le suivi au niveau des jeunes, une double mission qui nécessite une présence permanente, chose que ne peut pas faire Luis Fernandez qui non seulement sera pris pendant toute la Coupe du monde et après ça, chaque week-end sur les pla- teaux de BeIn Sport. De ce fait, les négocia- tions ont été mises en veilleuse pour le moment. Par ailleurs, on signalera que le représentant de Fernandez pense à un accord comme celui conclu entre Courbis et l'USMA à propos du travail du

Marseillais à RMC. Affaire à suivre. I. Z.

du Marseillais à RMC. Affaire à suivre. I . Z . Il est le seul latéral

Il est le seul latéral droit type à la JSK

LA DIRECTION A FAIT

une offre à Guemroud

Maintenant que Redouani a opté pour Sétif, les dirigeants savent qu'il faudra tout faire pour ne pas laisser Mohamed Guemroud partir. Dans ce sens, une offre lui a été faite et le joueur a demandé un temps de réflexion.

projet que compte mettre en place le président, il a demandé quelques jours de réflexion. En effet, Il va prendre le temps de bien peser le pour et le contre avant de trancher et va voir aussi avec son agent la meilleure décision pour lui car comme tout le monde le sait, le départ de Redouani lui ouvre clairement la porte pour être le numéro 1 la saison prochaine sur le couloir droit.

Ça commence enfin à se décanter au sein de la formation phare du Djurdjura puisqu'outre

le recrutement de joueurs, la piste de l'en- traîneur avance bien et

à présent, les dirigeants

peuvent se tourner vers les cadres de l'équipe pour essayer de les convaincre de prolonger leurs contrats. Dans ce sens, le départ de Redouani fait que le club n'a plus que le seul Guemroud comme latéral droit type pour la saison prochaine mais le joueur est en fin de contrat. Une sour- ce au fait de ce qui se passe nous a

appris que le joueur a été contacté il y

a trois jours de cela pour entamer les

négociations. Il s'est exécuté et la direction l'a conforté et Mellal lui a dit qu'il comptait sur lui. Un nouveau contrat de deux ans lui a été présenté avec un bon projet sportif qui l'a apparemment séduit. Cependant, le joueur est reparti sans avoir signé son

nouveau contrat et pour cause.

reparti sans avoir signé son nouveau contrat et pour cause. Un autre latéral sera recruté Maintenant,

Un autre latéral sera recruté Maintenant, le fait que Redouani soit parti va obliger les dirigeants de la JSK à bouger pour com- bler ce manque. Personne ne peut faire une saison com- plète sans doublure. Par consé- quent, notre source nous apprend aussi que le club devrait recruter un autre latéral droit pour être le concur- rent de Guemroud.

«Je trancherai dans

quelques jours»

Pour mieux comprendre la teneur des discussions entre le joueur et les diri- geants, on a contacté le joueur hier après-midi et ce dernier nous a fait savoir : "Effectivement, j'ai été contac- té par la direction pour négocier mon nouveau contrat avec la JSK. On m'a même fait une proposition directe avec un nouveau contrat de deux ans. Je tiens également à souligner que le projet qui m'a été présenté est sédui- sant. Cependant, je n'ai encore rien signé pour le moment. Je vais tran-

cher dans quelques jours et voir avec mon père et mon agent la meilleure décision pour moi." I. Z.

Il a demandé un temps de réflexion Guemroud est un enfant du club et même s'il n'a pas signé, il a assuré que

la priorité serait donnée à la JSK pour

la nouvelle saison. Toutefois, après avoir écouté l'offre de la direction et le

«L'intérêt de la JSK m'honore, mais j’ai un contrat avec Bein Sport»

Contacté hier par nos soins, Luis Fernandez qui était en pleine réunion de travail a bien accepté de nous faire une déclaration à propos de l'intérêt de la JSK pour lui. "Ecoutez, il faut que vous sachiez que j'ai un contrat avec Bein Sport que je compte honorer jusqu'au bout, je suis déjà en train de me préparer pour la prochai- ne Coupe du monde…, Ceci, sans parler de mon autre contrat avec le PSG… Cela dit, je suis honoré par l'inté- rêt de la JSK et des autres équipe qui me sollicitent, ça fait toujours plaisir de voir son nom circuler un peu par- tout dans le monde… Par ailleurs, je vous signale que des agents m'appellent sou- vent pour me proposer tel ou tel club, comme c'est le cas aujourd'hui mais comme je vous l'ai dit, j'ai un contrat à honorer." A. H. A.

Alors que le joueur est d'accord avec la direction

La JSK veut racheter

la libération de Belmokhtar

On croyait que la piste menant à Belmokhtar avait été mise en veilleuse mais finalement, ce n'est pas le cas puisqu'un nouvel élément vient de relancer les choses étant donné que la direction souhaite maintenant négocier avec le DRBT.

Rien n'est facile pour le club actuellement du moment qu'à l'heure où nous mettons sous presse, rien n'a été fait concer- nant les premières signatures de joueurs. Il y a beaucoup de joueurs ciblés et comme l'expli- quait Doudane, les choses vont avancer. D'ailleurs, la piste de l'attaquant du DRBT Mokhtar est toujours d'actualité. On croyait que celle-ci avait été mise de côté dernièrement mais d'après une source bien informée, le joueur qui est déjà d'accord sur les ter- mines de son contrat avec la for- mation des Jaune et Vert tentait de négocier sa lettre de libération avec la direction de Tadjenenet. Sauf que cela prend beaucoup de temps pour se concrétiser. La même source nous a fait savoir que désormais, la direction du club kabyle est entrée dans la danse et cette fois, elle veut directement racheter le contrat du joueur de la part de son club employeur pour en finir une bonne fois pour toutes avec ce dossier.

Gueraïche prêt à négocier Maintenant que la direction veut

prêt à négocier Maintenant que la direction veut prendre les choses en main, le président du

prendre les choses en main, le président du DRBT Gueraïche semble lui aussi prêt à négocier le transfert de son attaquant. D'ailleurs, entre la JSK et le DRBT, il y a déjà eu des transac- tions et la dernière en date, c'est celle d'Ali Guitoune durant le dernier mercato hivernal. Donc, cela peut être un bon début pour la direction puisqu'elle connaît la position du président de Tadjenenet et va miser sur les bonnes relations entre les deux équipes pour essayer de conclure cette transaction. De son côté, Belmokhtar n'a pas manqué de faire savoir qu'il voulait rejoindre la JSK et espère bien que les choses vont rapidement se décanter pour qu'il puisse réali- ser son objectif et signer au club kabyle pour passer un cap dans sa carrière et essayer de briller et avoir une meilleure exposition médiatique. Affaire à suivre. I. Z.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

JSK

7

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 JSK 7    ZETCHI RASSURE LES KABYLES «Les clubs

ZETCHI RASSURE LES KABYLES

«Les clubs qui veulent Chahrour, Benkhelifa et Meziani doivent passer par vous»

PAR N. BOUMALI

Les responsables de la JSK ont été contraints de solliciter le président de la Fédération algérienne de foot- ball, Kheireddine Zetchi, l'ex-prési- dent du PAC, pour qu'il leur apporte son aide afin de concrétiser avec Chahrour, Benkhelifa et Meziani. Le président Mellal a tout conclu avec ces derniers, malheureusement certaines personnes ont tenté de saboter leur transfert en appelant les trois joueurs pour les menacer des pires repré- sailles dans le cas où ils signeraient à la JSK. Ayant peur pour leur vie, les trois joueurs avec la complicité de leur agent Nassim Sadaoui ont informé leurs dirigeants de leur décision de ne pas aller à la JSK. Après avoir tenté de faire revenir les trois joueurs et leur

SALHI AUX

DIRIGEANTS

«Je vous ai donné mon accord et je ne reviendrai pas sur ma parole»

Paniqués par les informations le donnant acquis au Mouloudia Club d'Alger, les dirigeants ont appelé le gardien

Abdelkader Salhi dans la soirée de lundi dernier pour voir s'il leur a fait faux bond, celui-ci, d'après les responsables de la JSK, est catégorique quant à sa décision de porter le maillot des Jaune et Vert. "Je vous ai donné mon accord pour rejoindre votre équipe et je ne reviendrai pas sur ma parole", leur

a réaffirmé Salhi.

«Je n'ai rien signé avec le MCA» Dans la soirée de lundi dernier, une folle rumeur a circulé dans les

fiefs de la JSK selon laquelle Salhi a officialisé son transfert avec le Doyen. Pour avoir le cœur net, les responsables des Jaune et Vert ont demandé à l'ex-pensionnaire de l'ASO s'il a effectivement concrétisé avec Kaci- Saïd, celui-ci les rassure

: "Non, je n'ai rien signé avec le MCA", leur a-t-il dit.

«Je vous ai donné rendez-vous pour l'après-Portugal et je viendrai» Sauf revirement de dernière minute, Salhi portera le maillot de la JSK la saison prochaine. C'est ce qu'il a affirmé aux dirigeants des Canaris dans la soirée de lundi dernier. "Je vous ai donné rendez- vous pour l'après-Portugal et je viendrai. Je tiens toujours à ma décision de signer à la JSK", leur a- t-il ajouté.

N. B.

agent à de meilleurs sentiments, les dirigeants de la JSK ont contacté le président de la FAF pour qu'il inter- vienne. Celui-ci les a immédiatement rassurés en leur assurant qu'il leur remettra les documents des trois joueurs. "Ne vous inquiétez pas. Les clubs qui veulent Chahrour, Benkhelkifa et Meziani doivent passer par vous", leur a-t-il dit.

«Je ne remettrai les documents des 3 joueurs qu'à vous» Bien que certains clubs dont l'USMA et le CSC tentent de profiter de la peur des 3 joueurs pour les chiper à la JSK, le président de la FAF a indiqué aux responsables de la JSK qu'ils n'ont aucun souci à se faire. "Je ne remettrai les documents des 3 joueurs qu'à

vous. Je ne négocierai avec aucun club, car pour moi ce dossier est clos", leur a-t-il indiqué. Il leur a promis Benkhelifa et Meziani à titre de prêt et Chahrour à titre définitif.

«Je ne reviendrai pas sur ma parole» Le président Mellal a entièrement rai- son de déclarer dans la soirée d'avant- hier qu'il fait confiance à Zetchi concernant la venue de Chahrour, Benkhelifa et Meziani. Même si cer- tains clubs veulent faire dans la suren- chère, Zetchi a réaffirmé aux respon- sables des Canaris qu'il n'a qu'une seule parole. "Je ne reviendrai pas sur ma parole de vous céder Chahrour, Benkhelifa et Meziani", leur a-t-il pro- mis.

N. B.

et Meziani", leur a-t-il pro- m i s . N. B. MELLAL : «Zetchi nous a

MELLAL : «Zetchi nous a assuré

qu'il ne cédera Chahrour, Benkhelifa et Meziani qu’à la JSK»

Joint hier après la rupture du jeûne, le président Chérif Mellal se dit scandalisé par la campagne visant à saboter son recrutement. Mais il tient à rassu- rer les fans des Jaune et Vert en disant qu'ils seront fiers de leur équipe et que cette dernière joue- ra les premiers rôles la saison prochaine. "Dès mon retour de France, on m'a appris que cer- taines personnes ont appelé Chahrour, Benkhelifa et Meziani pour les dissuader de signer à la JSK avant de les menacer, mais Zetchi nous a assurés qu'il ne cédera ces trois joueurs que pour la JSK", a indiqué Mellal.

«Le manager de Salhi m'a réaffirmé que ce dernier signera à la JSK après le match contre

le Portugal» Sur l'international gardien Abdelkader Salhi que certains ont annoncé étant acquis au MCA, Mellal n'est pas du tout inquiet. "J'ai parlé avec le manager de Salhi et il m'a réaffirmé que ce dernier signera à la JSK après le match de l'équipe nationale face au Portugal. On s'est entendus sur tout avec lui et on l'attend pour l'après- Portugal pour offi- cialiser son transfert", a expliqué le président de la JSK.

«Doudane a songé à démissionner à cause de ce sabotage» Outré par le comportement de ceux qui appellent les joueurs avec lesquels il négocie, le direc- teur sportif Karim Doudane a failli se retirer de son poste hier pour dénoncer ce qui se trame contre la JSK. "C'est vrai que Doudane a songé à démissionner, car il est écœuré par les agisse- ments de ceux qui veulent sabo- ter notre recrutement. Il est scan- dalisé par ça surtout que des per- sonnes lui envoient des SMS pour lui demander de démission- ner de son poste", révèle Mellal.

de démission- ner de son poste", révèle Mellal. «Je dérange, car je veux extirper la JSK

«Je dérange, car je veux extirper la JSK de la rue» Le président Mellal sait que ce ne sera pas facile pour lui de tout changer en l'espace de quelques mois. "Vous savez, je dérange, car je veux extirper la JSK de la rue. Le club a été géré par la rue pendant 24 ans et ce n'est pas évident de tout rebâtir sans toucher les intérêts de ceux qui avaient l'habitude d'imposer leur diktat. J'ai promis aux supporters de faire un grand nettoyage et je ne reculerai devant rien quel que soit le prix à payer."

«On va envoyer des invitations aux 2 Africains incessamment» Comme l'a confié il y a quelques jours de cela, le président Mellal avoue que les contacts avec les deux attaquants africains dont est un Guinéen et l'autre est un Ivoirien sont sur la bonne voie. "On est sur le point d'envoyer des invi- tations aux 2 Africains. L'un est un Guinéen et l'autre est un Ivoirien. Ils ont d'énormes qualités et ils seront d'un bon apport pour l'équi- pe", assure t-il.

«On est en contact avec 2 émigrés, l'un est un arrière droit et l'autre un milieu gauche» En plus des deux attaquants afri-

cains qui rejoindront prochaine- ment la ville de Tizi Ouzou, le président Mellal a révélé qu'il courtise aussi deux joueurs émi-

grés. L'un est un arrière droit et l'autre un milieu gauche, mais il

a refusé de citer leurs noms de

peur que des personnes malin- tentionnées ne tentent de les dis- suader de venir. "On est en contact avec deux émigrés. L'un est un arrière droit et l'autre est un milieu gauche. Ils sont bons et ils seront d'un bon apport pour l'équipe."

«Les contacts avec l'entraîneur sont en bonne voie et on

l'annoncera ce samedi» Le président Mellal a refusé caté- goriquement de nous dévoiler le nom de l'entraîneur avec lequel

il a négocié dans la soirée de

lundi dernier. Il a négocié avec l'agent de Louis Fernandez, mais lui nie toute négociation avec cet entraîneur. "Les contacts avec l'entraîneur sont en bonne voie, mais je ne vous dis pas son nom. On l'annoncera normalement ce samedi. C'est un bon entraîneur qui mènera l'équipe à bon port."

«Le gardien Mouissi et Benrabah ne signeront pas à la JSK» Le président Mellal s'est montré autant surpris que les autres membres de la commission de recrutement concernant les informations faisant état de la signature de Mouissi et Benrabah à la JSK. "Moi, je n'ai rien signé et les autres membres de la commission n'ont rien signé. Mouissi et Benrabah ne signeront pas à la JSK", tient à rassurer les fans Mellal. Ces der- niers étaient surpris d'apprendre que la JSK recrute des joueurs comme Mouissi et Benrabah au moment où les autres clubs engagent des éléments de valeur.

où les autres clubs engagent des éléments de valeur. N. B. La direction veut récupérer les

N. B.

La direction veut récupérer les papiers de Chahrour et Benkhelifa aujourd'hui

Selon une source autorisée, les responsables de la JSK devront récupérer la lettre de libération de Chahrour et la lettre de Benkhelifa aujourd'hui. Ils veulent régler le transfert de ces joueurs le plus vite possible surtout que des per-

sonnes malintentionnées usent de tous les moyens y compris des menaces pour faire capoter leur transfert. S'ils récupèrent la lettre de libération de Chahrour et la lettre de Benkhelifa, ils devront inviter ces deux joueurs à rallier

dans les prochaines heures Tizi Ouzou pour signer leur contrat. Victimes de menaces, les deux joueurs ont affirmé aux dirigeants qu'ils ne veulent pas signer à la JSK, mais ils n'auront pas d'autre choix que de rejoindre la formation

du Djudrdjura, si Zetchi tient bien sûr sa promesse. Pour Meziani, il reste encore quelques détails à régler, mais les dirigeants veulent concrétiser avec lui aussi dans les plus brefs délais.

N. B.

Les 3 joueurs ont reçu des menaces pour qu'ils ne signent pas à la JSK

La sale méthode

Selon une source autorisée, en plus du fait qu'une personne qui connaît bien les responsables du PAC et le manager de Chahrour, Benkhelifa et Meziani ait tout fait pour faire capoter le transfert des trois joueurs, d'autres personnes ont usé de menaces pour les dissuader de signer à la JSK. Ce sont les joueurs qui après avoir confié aux responsables kabyles qu'ils ne veulent pas porter le maillot des Jaune et Vert leur ont révélé que des gens les ont appelés à partir de Tizi Ouzou pour les menacer des pires représailles dans le cas où ils opteraient pour la JSK. N'ayant jamais reçu de menaces auparavant, les trois joueurs ont appelé leurs dirigeants pour leur annoncer qu'ils refusent d'aller à Tizi Ouzou. Cela a fait paniquer les responsables de la JSK surtout que l'agent des trois joueurs ne répondait même pas à leurs appels. Pour ne pas perdre Chahrour, Benkhelifa et Meziani surtout qu'ils ont annoncé leur arrivée d'une manière officielle dans la journée de dimanche dernier.

USMA et CSC Bien que Nassim Saâdaoui, l'agent des 3 joueurs entretient de bons rapports avec un responsable de la JSK, il a tout fait cette fois d'après notre source de faire capoter le transfert de ses trois éléments à la JSK. Il aurait usé de tous les moyens pour transférer Chahrour à l'USMA pour qu'il remplace Abdelaoui partant pour la Suisse et Benkhelifa au CSC. Au moment où Saâdaoui négociait avec

Tarek Arama pour l'éventuel transfert de Benkhelifa, les dirigeants de la JSK tentaient de le joindre au téléphone, mais il ne répondait pas à leurs appels. Heureusement que Zetchi n'est pas revenu sur sa décision de leur céder les trois joueurs.

N. B.

sur sa décision de leur céder les trois joueurs. N. B. Doudane a failli démissionner à

Doudane a failli démissionner à cause de cette histoire

Le manager Karim Doudane a failli se retirer de son poste dans la journée d'hier à cause de cette histoire de menaces dont ont été victimes Chahrour, Benkhelifa et Meziani. Lorsqu'il a appris que les trois joueurs risquent de ne pas venir, il a failli démissionner de son poste pour dénoncer les agissements de ces personnes qui n'ont pas trouvé mieux que de menacer les joueurs ciblés pour que la direction actuelle ne réussisse pas son recrutement. N. B.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS Zerouati a baissé le prix à 3,5
www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS Zerouati a baissé le prix à 3,5

Zerouati a baissé le prix à 3,5 milliards, KSK en propose 2,5

BOURDIM, c'est en bonne voie

Hier, Kamel Kaci-Saïd a rencontré le président de la JSS, Mohamed Zerouati, pour renégocier le contrat du meneur de jeu Abderrahmane Bourdim. KSK a mis 2,5 milliards, Zerouati a baissé le prix à 3,5 milliards au lieu de 4. La venue ou non de Bourdim sera tranchée avant la fin de la semaine, d'autant que le MCA est décidé à le recruter.

PAR M. ZERROUKI

Comme nous l'avons annoncé dans notre dernière livraison, le Mouloudia d'Alger a décidé de mettre le paquet pour avoir le meneur de jeu de La Saoura, Abderahmane Bourdim, surtout que Bernard Casoni a insisté pour avoir ce joueur avant qu'il rentre chez lui en France. Pour rappel, le DGS du MCA avait rencontré Zerouati la veille de leur match contre la JSS, KSK avait fait une premiè- re proposition de 500 millions de centimes, mais le président de La Saoura avait placé la barre très haut, en exigeant 4 milliards pour laisser partir

Bourdim au Mouloudia, d'un côté. D'un autre côté, un autre club voulait chiper Bourdim, à savoir l'ESS, le président Hassan Hamar a proposé 2 milliards pour que Bourdim porte le maillot de l'Aigle noir. Après avoir eu des garanties des hauts responsables de la Sonatrach, Kamel Kaci Saïd a décidé d'augmenter son offre à 2,5 milliards de centimes, alors que Zerouati a baissé son prix à 3,5 milliards. Ainsi, les deux hommes se sont rencontrés hier matin et ils n'ont pas trouvé d'accord à cause du milliard qui reste. Une source nous a révélé que Kamel Kaci Saïd semble prêt à

mettre au maximum 3 mil- liards pour avoir Bourdim. En conséquence, le rendez-vous d'hier soir ou au plus aujour- d'hui, est décisif, car notre source nous a révélé aussi que Zerouati ne va pas camper sur sa position et va céder Boudim au Mouloudia pour 3 milliards de centimes. En somme, Abderahmane Bourdim sera probablement la quatrième recrue du Mouloudia cet été après que la direction du vieux club algé- rois ait décidé de mettre le paquet pour avoir ce joueur qui était l'un des meilleurs milieux de terrain du cham- pionnat la saison écoulée. M. Z.

Belkaroui, l'axial gaucher que souhaite Casoni

Casoni est à la recherche d'un axial gaucher et KSK semble trouver l'oiseau rare. Il s'agit de Hichem Belkaroui. Ce dernier se trouve actuellement en Algérie et les Mouloudéens comptent le recruter. Kaci Saïd est bien décidé à tout faire pour l'avoir

Karaoui : RDV reporté à aujourd'hui

Il avait rendez-vous hier 17h, sitôt arrivé à Alger de Dubaï, Karaoui a rallié le siège du club pour rencontrer Kaci-Saïd, mais voyant qu'il était trop fatigué, alors, le directeur sportif du MCA, Kamel Kaci-Saïd, a demandé à Karaoui de rentrer chez lui pour se reposer et de se voir ce soir au siège après la rupture du jeûne pour discuter de son avenir. Karaoui, comme tout le monde le sait, fait partie des plans de Casoni et il a demandé à le voir dans son effectif. Donc, ce soir, KSK rencontrera Karaoui pour négocier le nouveau contrat. A. Z.

Rebiaï a négocié mardi à 1h du matin

Le milieu de terrain de l'ESS, Rebiaï, était mardi soir au siège du Mouloudia à El-Achour pour négocier avec Kamel Kaci-Saïd avant de renouveler son contrat avec l'ESS. Selon une source digne de foi, nous avons appris que ce joueur voulait seulement faire monter les enchères, alors qu'il n'a jamais été tenté de jouer au Mouloudia.

Kaci-Saïd : «Notre objectif, lancer des jeunes et gagner des titres»

A l'issue de la signature de l'ancien attaquant du Club Africain, Mansour Ben Athmane, le directeur général sportif du Mouloudia a parlé de sa politique au Mouloudia pour que le Doyen devienne un club professionnel qui dominera le football algérien dans les prochaines années. Lors de l'opération recrutement, KSK a misé sur des jeunes joueurs comme Arous et Ben Athmane et explique son choix : "On veut rajeunir notre effectif. On fait tout pour lancer des jeunes talents, sans oublier de gagner les titres."

«On va recruter encore 3 ou 4 joueurs» Au sujet de cette opération recrutement, Kamel Kaci Saïd assure qu'il la bouclera avant la reprise des entraînements : "Nous avons encore du temps pour recruter les meilleurs joueurs et pour négocier avec ceux qui sont en fin de contrat pour les convaincre de prolonger. Comme je l'ai déjà dit, on recrutera six à sept joueurs au maximum, on va tenter de clôturer le recrutement avant le la reprise pour que tout le monde soit présent."

le la reprise pour que tout le monde soit présent." «Le recrutement se fait avec l'aval

«Le recrutement se fait avec l'aval de Casoni» Contrairement aux saisons précédentes où les présidents des clubs recrutaient avant même de ramener l'entraîneur, ce n'est plus le cas et KSK dira à ce sujet : "Le recrutement se fait avec l'aval de Casoni qui nous a donné un plan A et B. On suit à la lettre les directives du coach, c'est lui le premier responsable de la barre technique."

M. A.

El-Mellali, Bourdim, Belkaroui et le marché du MCA est clos

Après avoir réussi à recruter Oussama Hadouche, Islam Arous et Mansour Ben Athmane, le directeur général sportif du Mouloudia d'Alger Kamel Kaci Saïd compte concrétiser avec trois autres joueurs, à savoir Bourdim, El- Mellali et Belkaroui. Kamel Kaci-Said veut en finir avec l'opération recrutement avant le début de la préparation, prévue le 8 juin prochain. KSK a réussi en un laps de temps à assurer trois nou- velles recrues, à savoir Hadouche, Arous et Ben Athmane, sans oublier

les anciens joueurs qui ont renouve- lé comme Hachoud et Cie. Pour le reste de l'opération recrutement, Kamel Kaci Saïd mise sur trois joueurs pour que l'équipe soit com- plète et prête à attaquer la prépara- tion de l'intersaison. Bourdim, c'est presque fait, les négociations étant en très bonne voie avec le président Zerouati. El-Melali, son transfert au Mouloudia dépendra de ses contacts avec des clubs étrangers. Si le joueur ne décroche pas un contrat en Europe, il sera Mouloudéen. L'autre piste des

Mouloudéens, celle de Hichem Belkaroui qui pourrait débarquer au MCA, si Azzi part. Un autre joueur pourrait signer au Mouloudia, Il s'agit de Ziri Hamar qui est aussi sur la liste de Bernard Casoni. Une chose est sûre, KSK semble décidé à mettre en place une bonne équipe en recrutant les meilleurs joueurs du championnat pour pou- voir dominer le football national et internationale dans les prochaines années.

M. Z.

CHAOUCHI OU SALHI :

décision après le 7 juin

Le Mouloudia d'Alger connaîtra son gardien de but de la saison prochaine après le match de l'EN contre le Portugal, le 7 juin prochain. Ce sera Chaouchi ou le gardien du CRB, Abdelkader Salhi. C'est le flou total pour celui qui gardera les buts du Mouloudia avec Chaâl et Daâs la saison prochaine. Deux gardiens postulent pour une place dans la cage mouloudéenne. Le gardien numéro un des Verts, Faouzi Chaouchi, qui est en fin de contrat, ne fait pas l'unanimité au sein de la famille mouloudéenne, comme le numéro 2 des Fennecs, Abdelkader Salhi, qui a divisé les Mouloudéens. Le choix de celui qui gardera les buts du Mouloudia d'Alger sera très difficile, c'est ce qu'a expliqué Casoni avant son départ en France. "Chaouchi, c'est l'un des meilleurs gardiens du championnat, il a une très bonne relance, ce qui convient à notre style de jeu. Mais il doit bosser durement pour gagner une place de titulaire", avait déclaré Casoni. Et puis, Kaci Saïd a décidé de prendre tout son temps pour décider qui sera le gardien de but avec Chaâl et Daâs. Ce qui est sûr, c'est que ce sera Faouzi Chaouchi ou Salhi. M. Z.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

MCA

9

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 MCA 9 DERRARDJA rempile pour 250 millions Hier à 18h, Walid

DERRARDJA

rempile pour 250 millions

30 mai 2018 MCA 9 DERRARDJA rempile pour 250 millions Hier à 18h, Walid Derrardja s'est

Hier à 18h, Walid Derrardja s'est présenté comme on l'a annoncé dans ces mêmes colonnes au siège du club pour finaliser avec Kaci-Saïd.

PAR AMINA Z.

Comme tout le monde le sait, le joueur voulait revoir son salaire à la hausse, et il voulait 270 millions, mais KSK a su le convaincre et il a accepté de rempiler avec le même salaire, donc pour 250 millions et une durée de deux saisons. En effet, dernièrement, le premier round avec Derrardja n'a rien donné, car Kaci-Saïd voulait au départ lui baisser le salaire, mais le joueur n'a pas accepté, car il pensait qu'il allait être augmenté. Plusieurs

clubs se sont alors rapprochés de Derrardja pour lui faire une belle offre, mais Derrardja a décidé de prôner la stabilité. En fait, il voulait rester au MCA et progresser davantage avec Casoni. Car, depuis la venue de l'ex-Marseillais, le grand Derrardja est de retour. D'ailleurs, il a fini meilleur buteur du Mouloudia d'Alger avec 10 buts. Kamel Longar est intervenu pour régler l'affaire entre Kaci-Saïd et Derrardja et les mettre d'accord. Kaci-Saïd a demandé à Derrardja de venir hier avant la rupture du jeûne

pour conclure. Seulement, tout le monde craignait le pire, surtout que Kaci-Saïd a décidé de ne pas revoir son salaire à la hausse mais plutôt maintenir son salaire qui était de 250 millions. A la surprise générale, en présence de Kamel Longar, Derrardja accepte et signe son contrat de deux saisons. Walid Derrardja a décidé de rester au Mouloudia Club d'Alger, car il avait le sentiment de laisser un travail pas accompli, lui qui a envie de s'illustrer et de se nourrir de titres, il veut le réaliser avec le

Mouloudia Club d'Alger. Et donc, Derrardja est officiellement Mouloudéen pour le même salaire. Le joueur était aux anges car il venait de régler sa situation et maintenant, il peut prendre des vacances avant de reprendre le chemin des entraînements fixé par Casoni pour le 8 juin. Un grand soulagement chez les supporters qui n'imaginaient pas voir Derrardja partir ailleurs.

A. Z.

«Pour ces deux nouvelles années je veux des titres»

Les fans du MCA sont soulagés après que vous ayez rempilé…

Hamdoulah. Mais pourquoi être préoccupé alors qu'au départ j'avais donné ma priorité au MCA. Et voilà, aujourd'hui je n'ai fait que joindre l'acte à la parole. Je suis soulagé après avoir tout réglé afin de prendre un peu de vacances avant la reprise des entraînements.

Mais tout le monde sait que le premier round des négociations n'a pas été bon entre vous et KSK, qu'en dites-vous ?

Ça se passe toujours comme ça dans les négociations. Ceci dit, ce fut juste un malentendu entre le président et moi. On a bien discuté par la suite. Il m'a montré qu'il me voulait et moi je lui ai montré que je veux rester au MCA. On a trouvé un terrain d'entente et voilà,

aujourd'hui je suis pour deux nouvelles saisons avec le MCA. Il faut savoir que dans la vie ce n'est seulement une question d'argent, mais il y a des valeurs à respecter. En ce qui me concerne, j'aime le MCA et je veux continuer à défendre ses couleurs.

On a appris que l'intervention de Kamel Longar a fait la différence…

Effectivement, comme j'ai de bonnes relations avec Kamel Longar, qui était présent dans mon transfert du MCEE au MCA, alors, il est intervenu et avec le président on s'est vite mis d'accord. En fait, tout le monde voulait la même chose, et on n'a pas eu beaucoup de souci pour trouver le terrain d'entente qui arrange toutes les parties.

Contacté par le RAJA et d'autres clubs algériens, mais vous avez choisi de rester au MCA. Qu'est- ce qui a fait la différence ?

C'est simple, la stabilité. Je voulais rester au MCA et je l'ai fait. Je me sens bien dans cette équipe, je sais que je peux encore progresser et être bien meilleur à l'avenir. Ce qui est sûr, c'est que c'est un grand soulagement, je peux me reposer maintenant.

Casoni s'inquiétait aussi à votre sujet mais il était soulagé lui aussi après votre signature, qu'avez-vous à dire dans ce sens ?

Casoni est un entraîneur respectueux, on apprend beaucoup à ses côtés. Hamdoulah, j'aurai la chance de rester avec lui et de travailler avec le staff technique et

si Dieu le veut, on va réussir de très belles choses. Certes, on n'a pas pu gagner des trophées la saison écoulée, mais on va tout faire pour remédier à cela.

Qu'attendez-vous de ces deux années de plus au MCA ?

Pour ces deux nouvelles années, je veux les titres. Je veux participer à la gloire de ce grand club, procurer de la joie à ce merveilleux public. Ce qui est sûr, c'est qu'on va se surpasser dans le travail car on a envie d'être à la hauteur des attentes et cela sur tous les fronts. Chnaoua ! la main dans la main jusqu'à atteindre les sommets ensemble.

A. Z.

la main jusqu'à atteindre les sommets ensemble. A. Z. pour lui, les fins de contrat ne

pour lui, les fins de contrat ne pour- ront pas trouver mieux que le MCA. Azzi qui était annoncé signataire avant-hier n'était pas venu. Par la suite, on a parlé de Belkaroui, d'ailleurs, Kaci-Saïd a émit le vœu de l'avoir, car il n'allait pas attendre toute l'éternité Azzi. Ce dernier a pesé le pour et le contre pour décider finalement de rester au MCA et

accepter qu'il soit augmenté de 30 millions. Et donc, hier comme Derrardja, Azzi officialise. Donc, pour le moment, le MCA compte Azzi, Mebarakou et Demou. Reste maintenant Bouhenna qui est tou- jours en vacances et devra rentrer à Alger la semaine prochaine… A. Z.

AZZI signe 2 ans pour un salaire de 170 millions

Il touchait 140 millions et il voulait en avoir plus. Lors de son entrevue avec Kaci-Saïd la première fois, Azzi n'était pas vraiment chaud pour rempiler, surtout que Kaci-Saïd ne lui a pas donné le salaire qu'il vou- lait, car au départ il voulait 280 mil- lions, puis il a discuté avec KSK et a réduit sa proposition à 230. Mais le directeur sportif a campé sur sa posi- tion et il lui a fait savoir qu'il va l'aug- menter mais pas plus de 30 millions de plus sur le salaire qu'il touchait. Hier, Azzi a accepté les 170 millions. Après Chaâl, Mebarakou, Hachoud et Derrardja, voilà que le

défenseur axial du MCA, Ayoub Azzi officialise avec le Mouloudia puisqu'il a signé hier avant la ruptu- re du jeûne son nouveau contrat de deux ans pour un salaire de 170 mil- lions. Au départ, le joueur ne voulait pas entendre parler de cette somme proposée par Kaci-Saïd, car il voulait le double de son salaire. Il estimait qu'il méritait de toucher 280 millions. Kaci-Saïd, lui a fait comprendre qu'il ne pouvait le satisfaire et s'il trouve meilleur que le MCA, il n'a qu'à par- tir. C'est ce qui fut. Azzi part et on parle de contact même au Maroc (Le RAJA). Mais, KSK ne lâche pas et

Boulekhoua, CEO, Kasdi, Amachi, El-Moueden et Boudebouda non retenus

La liste des libérés est enfin arrêtée. L'entraîneur en chef du MCA, Bernard Casoni, a donné la liste des joueurs non retenus pour la saison prochaine. Il s'agit de Boulekhoua, CEO, Kasdi, Amachi et Boudebouda.

Le Mouloudia d'Alger avance convenablement dans son marché, Kaci Saïd veille au grain et il s'est offert jusque-là 3 recrues, à savoir un arrière droit, Arous ; un attaquant de couloir, Hadouche et un avant centre, Ben Athmane et il a conclu avec Hachoud et Mebarakou, tout cela en suivant sa feuille de route. Cependant, tout le monde se demande qui va quitter le Doyen cet été. C'est ainsi qu'on apprend de source proche de la direction que lors de sa discussion avec Casoni, Kaci Saïd avait abordé la liste des libérés. Il s'agit de Boulekhoua, CEO, Kasdi, Amachi et Boudebouda. D'ailleurs, Boulekhoua a été avisé et il va venir bientôt à Alger pour récupérer ses affaires afin de quitter officiellement le MCA, tout en négociant sa libération avec le Doyen bien sûr. Idem pour Kasdi. En revanche, concernant CEO, Amachi, et Boudebouda, qui sont en fin de contrat, Casoni ne veut pas de ces trois joueurs dans son effectif et Kaci Saïd ne va donc pas leur proposer de renouveler. El-Mouaden, qui est venu au MCA à titre de prêt, n'a pas été non plus retenu par le Doyen et ne fera plus partie de l'effectif du MCA de la saison prochaine. Ainsi donc, ces désormais ex- Mouloudéens doivent aller monnayer leurs talents ailleurs. Précisant enfin que si KSK a tenu à taire les noms de ces joueurs, il voulait en fait recruter les joueurs ciblés avant d'annoncer la liste des joueurs non retenus. M. A.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

10

MOB

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 10 MOB L'histoire se répète. Chaque été dans la maison MOB,

L'histoire se répète. Chaque été dans la maison MOB, les problèmes internes du club refont surface. Ce qui reste inexplicable car depuis quelques années maintenant, même si le MOB atteint ses objectifs, l'administration n'arrive toujours pas à se stabiliser ; on voit de nouvelles personnes prendre les commandes quasiment chaque année.

AG des actionnaires

TOUT SE DÉCIDERA

AUJOURD'HUI

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

AUJOURD'HUI De notre correspondant BADIS BESSAÏ sables du club d'entamer la prépa- ration du prochain

sables du club d'entamer la prépa- ration du prochain exercice sportif. Mustapha Rezki profitera donc de l'assemblée générale des action- naires d'aujourd'hui pour officiali- ser sa démission et quitter définiti- vement le navire béjaoui.

L'avenir du club entre les mains des actionnaires Suite à la démission de Mustapha Rezki du poste de président du conseil de gestion - le départ de ce dernier s'officialisera sans doute durant la soirée par la présentation d'une démission officielle devant le

conseil d'administration du club

phare de la Soummam, il sera ainsi du devoir des actionnaires béjaouis de trouver les solutions adéquates à cette situation et ce, dans les plus brefs délais, afin surtout de démar- rer la préparation de la prochain saison. Les actionnaires seront appelés à nommer une nouvelle personne ainsi qu'une nouvelle équipe dirigeante pour continuer le travail entamé par Rezki et ses hommes.

Les supporters interpellent Boudiab Comme rapporté dans nos der- nières éditions, quelques représen-

tants des supporters béjaouis, inquiets quant à l'avenir de leur club, devaient rencontrer le prési- dent du conseil d'administration du MO Béjaïa Amar Boudiab pour tout d'abord le remercier pour l'ai- de apportée cette saison, mais sur- tout pour avoir une idée plus claire sur la situation actuelle du club, notamment après la démission de Mustapha Rezki du poste de prési- dent du conseil de gestion. Un groupe de fidèles supporters du MO Béjaïa a donc rencontré Boudiab avant-hier dans la soirée. Ces derniers ont fait savoir qu'ils sont très satisfaits du travail accom-

pli cette saison, le club ayant

notamment atteint son objectif de revenir au-devant de la scène du football algérien. Il reste que les fes- tivités n'ont duré qu'un cours moment car la démission de Rezki

a permis au doute de s'installer

rapidement dans leurs esprits. De son côté, le président du conseil d'administration Amar Boudiab a confirmé aux ambassadeurs que Rezki ne comptait apparemment pas revenir sur sa décision ; ce der- nier reste ferme et persiste à dire que sa mission est achevée au MOB.

Bien que le club effectue son retour en Ligue 1 Mobilis, après toute une saison passée en Ligue 2 et au moment où les Béjaouis s'at- tendaient à voir le club parmi les premiers à entamer ses transferts, la démission du président Rezki est venue gâcher le rêve de tous les amoureux du club et également renvoyer le MOB à la case départ. L'AG des actionnaires de la SSPA/MOB est en effet program- mée pour aujourd'hui ; l'ensemble des actionnaires du club phare de la Soummam seront appelés à se réunir en soirée afin d'abord faire le point sur l'exercice sportif écoulé. Rezki sera attendu pour exposer les grandes lignes de la situation actuelle du club béjaoui. Ainsi, après une saison exceptionnelle à la tête du MO Béjaia, le président du conseil de gestion qui a, il y a un

mois, fait savoir qu'il était démis- sionnaire de la présidence, a en effet durant les derniers jours réité- ré sa démission dans un communi- qué officiel publié sur la page offi- cielle du club béjaoui. Rezki a clai- rement expliqué qu'il n'est plus en mesure de gérer les affaires du MO Béjaïa et qu'il est du devoir des futurs

respon-

du MO Béjaïa et qu'il est du devoir des futurs respon- Ils s'opposent à tout retour

Ils s'opposent à tout retour d'anciens responsables Les supporters qui ne veulent en aucun cas revivre le scénario des

années précédentes, et qui ne comptent surtout pas revoir leur club faire l'ascenseur, ont expliqué

à Boudiab qu'ils s'opposent radica-

lement au retour des anciens res- ponsables à la tête du club. Ce qui reste en effet très logique, notam- ment après les durs moments qu'a vécus le MO Béjaia la saison passée quand le club a été abandonné par l'ensemble de ces actionnaires res- tés spectateurs du naufrage du club. Ces derniers n'ont laissé qu'un endettement de 32 milliards et une relégation en Ligue 2. B. B.

SCÉNARIOS POSSIBLES

LES Le club le plus populaire de la Soummam est confronté à une situation assez
LES
Le club le plus populaire de la Soummam est confronté à une situation
assez délicate ; la démission de Rezki a chamboulé toutes les attentes
des Béjaouis. Il sera demandé à toutes les parties, actionnaires ou
supporters, de se serrer les coudes et de trouver les solutions pour faire
sortir le club de cette impasse, en lui permettant surtout d'entamer la
préparation de la prochaine saison.
1 Reformer la paire
Boudiab-Rezki
Parmi les trois cartes dont disposent les
actionnaires durant l'assemblée générale, la
solution de reformer la paire gagnante
Boudiab-Rezki aux commandes du club
phare de la Soummam. Pour cela, les action-
naires seront dans l'obligation d'essayer de
convaincre le président du conseil de ges-
tion Rezki de continuer à épauler Boudiab
aux commandes du club et sa mission à la
tête du MO Béjaia. Ainsi, cette solution reste
aux yeux de tous les connaisseurs la solution
idéale certaine de porter ses fruits. Cette der-
nière risque d'être la plus difficile à réaliser,
notamment quand on sait que Rezki campe
sur sa décision de quitter la présidence.
béjaoui en mettant tous les moyens à dispo-
sition pour permettre au MOB d'atteindre
ses objectifs. Laisser Boudiab prendre seul
les commandes du club serait une autre
solution donc. Il reste que ce dernier devra
sans aucun doute recruter des personnes
compétentes pour s'occuper de la gestion.
3 Installation
d'un directoire
2 Boudiab seul
aux commandes
Le président du conseil d'administration du
club phare de la Soummam a, en effet, prou-
vé cette saison par son énorme volonté qu'il
est vraiment un homme de parole. Ce der-
nier a déclaré après son élection à la tête du
conseil d'administration du MO Béjaia qu'il
comptait véritablement s'appliquer au club
La troisième solution que tous les Béjaouis
espèrent éviter reste la mise en place d'un
directoire à la tête du club. Ainsi au cas où
Rezki refuserait de se rétracter et que
Boudiab n'accepterait pas d'assumer à lui
seul la responsabilité du club, en prenant
également en compte le facteur supporters
qui refusent le retour de tout ancien respon-
sable à la tête du club, les acteurs de l'assem-
blée générale n'auront ainsi plus d'autre
choix que de se tourner vers la mise en place
d'un directoire ; un groupe d'actionnaires se
verra prendre la responsabilité du club pour
notamment entamer la préparation et sur-
tout effectuer un recrutement digne qui per-
mettra au club de viser une place honorable
la saison prochaine en Ligue 1 Mobilis. B. B.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

CRB

11

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 CRB 11 TAOUSSI NE RESTERA PAS AU CHABAB Le départ de

TAOUSSI

NE RESTERA PAS AU CHABAB

Le départ de Rachid Taoussi du CRB vers l'ESS se prépare depuis plusieurs semaines. Les cadres qui viennent de signer à l'Entente en sont une preuve.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Hamar est en contact avec Rachid Taoussi depuis plus d'un mois et demi. On a eu écho des pre- mières négociations entre les deux hommes au lendemain du déplace- ment du CRB pour affronter l'USMB. En cette période, le technicien maro- cain avait eu le flair qu'au Chabab les choses n'allaient pas s'arranger de sitôt, et avait donc décidé de bien faire les choses afin de rester dans le championnat algérien dont il est désormais charmé. Tout y est. Ambiance dans les stades, ferveur des supporters, implication des médias, mais aussi ce que son métier pourrait lui apporter sur le plan financier. Ajouter à tous ces facteurs, l'ambition du coach de briller au

niveau continental et l'ESS est le club qui va lui offrir tout cela.

Les cadres qui viennent de signer à l'ESS en sont une preuve La preuve la plus concrète que Taoussi prépare son départ vers l'ESS est le fait que plusieurs cadres se soient engagés avec Hamar. Il y a eu déjà Draoui et Lakroum et il y aura également dans les prochains jours, Bouchar, Naâmani et proba- blement Belaïli. C'est ce qu'une de nos sources nous a indiqué hier. Parmi ce qui a été négocié entre Hamar et Taoussi, c'est de reconstruire une équipe qui joue- ra pour le titre et de pouvoir égale- ment briller de nouveau au niveau continental.

Mais le CRB l'a payé jusqu'au dernier sou… Le détail qui fait retarder le départ de Taoussi à l'ESS d'une manière officielle est le fait que le CRB ait payé son coach jusqu'au dernier sou et que son contrat cours jusqu'au mois de juin 2019. Pas de moyens donc de partir sans trouver un com- promis avec la direction du CRB qui ne va sans doute pas le laisser partir sans contrepartie.

de lui prendre ses meilleurs joueurs. Pour les supporters, le fait que Lakroum soit libéré aussi vite en est la preuve. Notons que Lakroum a pu signer à l'ESS après avoir obtenu sa libération de la CRL. Celle-ci somme le CRB de lui payer 700 millions de centimes d'anciens salaires.

S. B.

ZENASNI

millions de centimes d'anciens salaires. S. B. ZENASNI ZETCHI REÇOIT BENREZIG ET SELMI Le président de

ZETCHI REÇOIT BENREZIG ET SELMI

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi,

a reçu lundi soir, le DAG

Mohamed Benrezig ainsi que l'ancien DTS et figure

emblématique du Chabab,

à savoir Djilali Selmi. Les

deux parties ont abordé la situation de crise que tra- verse le CRB depuis plu- sieurs jours. Benrezig et Selmi ont saisi cette chance afin d'indiquer à Zetchi l'incapacité du club dans son état actuel à régler les dettes envers la CRL qui est d'une valeur de 3,5 mil- liards de centimes.

Il s'excuse de ne rien pouvoir faire, mais il n'exclut pas d'éventuelles solutions Pour sa part Kheireddine

Zetchi s'est excusé auprès de Benrezig et Selmi de ne rien pouvoir faire au CRB,

à titre individuel, pour le

sortir de cette crise ou d'en

faire une exception par rap- port aux dernières règles concernant les paiements des dettes envers la CRL. Néanmoins, il a promis de faire de son mieux et de consulter son bureau fédé- ral à propos de ce problè- me, d'autant plus que le CRB n'est pas le seul club à faire face à de pareilles situations. Rappelons que le DAG du club avait remis depuis quelques jours une lettre au premier respon- sable de la FAF à travers laquelle il lui demandait d'accorder un sursis au CRB pour le paiement de ses dettes. S. B.

VERS LA CRÉATION D'UN COMITÉ DE SAUVETAGE DU CRB

Des personnalités influentes du Chabab sont en passe de préparer la mise en place d'un comité de sauvetage du club. C'est une initiative de Djilali Selmi et Mohamed Benrezig qui travaillent ensemble depuis plusieurs jours pour tenter de ras- sembler la famille du club et de pouvoir au moins tenir une première réunion incessamment à travers laquelle le plan de travail du comité sera élaboré. S. B.

S. B.
S. B.

Hamar irrite les Belouizdadis Le président de l'ESS Hassan Hamar qui est également membre de la CRL met les Belouizdadis dans tous leurs états. Ces derniers pensent que le patron de l'Entente veut investir dans les problèmes de leur club afin

«Je vis très mal ce qui se passe au CRB»

Le milieu de terrain, H'mida Zenasni, converti en arrière gauche au CRB, nous a accordé un entre- tien hier dans lequel il parle de sa situation et de celle de son club. Il indique que les problèmes du Chabab le chagrinent et le mettent très mal à l'aise au moment où l'USMBA, son ancien club, et la JSK ne cessent de le solliciter.

Quelles vos nouvelles ?

Je vais bien Dieu merci. Je suis chez moi à Tlemcen au chevet de mon épouse qui a accouché depuis une semaine seulement. C'est une fille. Je suis aux anges et cela me fait oublier ces problèmes au CRB. J'avoue que je vis très mal ce qui se passe actuellement au club.

Nos félicitations et prompt rétablissement à votre épouse. Vu tous ces problèmes, vous allez rester ou partir tel que l'ont fait plusieurs de vos coéquipiers ?

Cette situation me met très mal à l'aise, parce que, d'une part, je m'inquiète et je me demande com- ment les choses vont se terminer et je crains de revivre une autre sai- son pleine de problèmes, mais malgré tout cela j'ai donné ma

parole aux responsables du club de patienter. Depuis que je suis venu, je n'ai pris que trois salaires. C'est très peu par rapport à la façon dont les choses devaient se faire. Huit arriérés, c'est trop.

Songez-vous à déposer votre dossier à la CRL ?

Quand je vois l'état où sont les choses et surtout quand je me rap- pelle ces promesses répétitives non tenues de Hadj Mohamed, je songe le faire, oui. La seule chose pour laquelle je ne l'ai pas fait est par respect à ce club, mais aussi par respect à la parole que j'ai donnée.

Qu'est-ce que vous leur avait dit ?

Et bien j'étais franc avec eux. Je leur ai assuré que je vais patienter et de ne pas les enfoncer en dépo- sant mon dossier la CRL, mais en contrepartie on devait me régulari- ser. Mais quand je vois ce vide et de constater que personne ne cherche après moi, passer à la CRL devient pour moi un choix forcé, mais avant cela je vais patienter encore quelques jours.

Comment vivez-vous les départs successifs de vos coéquipiers ?

C'est dommage de voir cela. On était comme une famille, et le charme de n'importe quel groupe est ce lien qu'on tisse entre nous au point que ça devienne une vraie famille. Donc ça me déçoit énor- mément de les voir partir l'un après l'autre. A ce rythme person- ne ne va rester, mais il faut recon- naître qu'ils ont été poussés à faire ce qu'ils ont fait et de ne pas patienter.

Y a-t-il des clubs qui vous sollicitent vous aussi ?

N'était la parole que j'ai donnée aux dirigeants du CRB, j'aurais déjà signé dans un nouveau club. Il y a l'USMBA et la JSK qui n'ont pas cessé de me solliciter depuis plusieurs jours. Et ils m'ont fait des offres intéressantes. L'USMBA c'est mon ancien club et va jouer la coupe de la CAF, donc c'est très intéressant et la JSK aussi insiste beaucoup pour s'attacher mes services surtout après le départ de Redouani vers l'ESS. Ils voient en moi une solution idéale pour le remplacer. Mais je n'ai encore pris encore décision par respect à mon engage- ment avec le CRB.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

12

USMBA

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 12 USMBA BOUOUKAZ ET HASNAOUI TRACENT LEUR FEUILLE DE ROUTE Le

BOUOUKAZ ET HASNAOUI

TRACENT LEUR

FEUILLE DE ROUTE

Le coach tunisien, Moez Bououkaz, a été convaincu de prendre la barre technique de l'USMBA, la saison prochaine.

De notre correspondant

DJILLALI ADEM

Ayant déclaré dans ces mêmes colonnes qu'il ne vou- lait pas retourner à son ancien club et que si cela persiste, il pourrait prendre les com- mandes provisoirement, il semble que les dirigeants de l'USMBA, à leur tête Okacha Hasnaoui, ont su le convaincre d'accepter le poste. D'ailleurs, l'ex-entraîneur du MCO, avons-nous appris d'une sour- ce digne de confiance, a été invité tard dans la soirée d'avant-hier par les membres du conseil d'administration de la Mekerra et ils l'ont persuadé de revenir driver le club phare de la ville de Bel-Abbès. Notre source a ajouté que le Tunisien a donné son accord de princi- pe pour driver une nouvelle fois l'USMBA après la saison

2015-2016. Ainsi, le président Okacha Hasnaoui et l'entraî- neur Bououkaz ont même tracé la feuille de route et fixé les objectifs de la saison pro- chaine, surtout en ce qui concerne le championnat ; les deux hommes se sont mis d'accord dans le cas où le club se classe à la 7e place à la fin de la phase aller, il jouera le podium lors de la phase retour. Reste la mission de défendre le trophée de la coupe d'Algérie gagnée la sai- son dernière, l'équipe se contentera de la jouer match par match tout en essayant d'aller le plus loin possible. Quant à la compétition africai- ne, celle-ci est considérée comme la cerise sur le gâteau où chaque match remporté serait une aubaine pour l'équipe.

Dj. A.

remporté serait une aubaine pour l'équipe. Dj. A.  Il sera un salarié de la société

Il sera un salarié de la société de Hasnaoui

Notre source nous a aussi indiqué que l'entraîneur Bououkaz sera un employé dans la société de Hasnaoui, c'est-à-dire que ce n'est pas la société de l'USMBA qui lui paiera son salaire, comme ce fut le cas pour certains joueurs de la saison dernière.

Mecheri, Benadla et Hamek seront dans le staff

Notre source nous a souf-

flé aussi que l'actuel staff technique, qui a accompa- gné CEO dans son travail durant les deux dernières années, à savoir Redouane Haffaf, Bakhedda Hachemi

et l'entraîneur des gardien Mohame Zemouli, sera

remercié et remplacé par

la même occasion par l'ex-

adjoint de Bououkaz au MCO, Mecheri Bachir, connu sous le pseudonyme de "Babi" et par Hamek, préparateur physique.

Cependant, Ali Benadla, qui

a accompagné Bououkaz à Relizane pour driver le train du Rapid, s'occupera des gardiens des cages de l'USMBA.

Seguer

maintenu

Mis dans la liste des libérés, le milieu offensif des Scorpions, recruté lors du mercato hivernal, à savoir Mohamed Seguer, vient d'être repêché par le coach Bououkaz, qui a refusé que l'administration libère un joueur avec une si longue expérience derrière lui. Le coach a insisté pour que Seguer soit avec le groupe la sai- son prochaine. A cet effet, l'enfant de Relizane devrait rallier Sidi Bel-Abbès dans les prochains jours pour ren- contrer les dirigeants et recevoir son argent.

Bouchentouf promu en seniors

Ayant été promu en catégorie senior

la saison dernière par le coach CEO, le jeune joueur de l'USMBA, qui est de l'équipe réserve, vient d'être promu

en sénior cette saison. C'est le coach Bououkaz qui est à l'origine de cette promotion, car connaissant les quali- tés des joueurs. Bouchentouf, qui est encore avec la catégorie des U21, devra entamer la préparation ainsi que les entraînements avec l'équipe

sénior. En cas de nécessité absolue, il

pourrait redescendre et rejoindre ses coéquipiers pour jouer uniquement les matchs importants et ceux du championnat la saison prochaine. Dj. A.

et ceux du championnat la saison prochaine. Dj. A. DJAMEL ABDOUN ET UN DÉFENSEUR RWANDAIS PROPOSÉS

DJAMEL ABDOUN

ET UN DÉFENSEUR

RWANDAIS PROPOSÉS

Dj. A. DJAMEL ABDOUN ET UN DÉFENSEUR RWANDAIS PROPOSÉS Afin de donner un plus à l'équipe

Afin de donner un plus à l'équipe avec des joueurs expérimentés dans des compétitions africaines, certains managers viennent de proposer le nom de l'ex- international Djamel Abdoun et celui d'un défenseur rwandais à la direction de l'USMBA, surtout que cette dernière sera engagée la saison prochaine dans trois compétitions différentes, à savoir le championnat, la coupe d'Algérie et la Coupe de la CAF. Mais on vient d'apprendre que le président de l'USMBA refuse catégoriquement de s'engager avec un joueur étranger par peur de tomber dans les erreurs des anciens dirigeants qui n'ont pas su gérer les affaires des joueurs émigrés, ainsi que ceux de l'Afrique noire qui ont à chaque fois réclamé leur argent. Le dernier exemple est celui de Jessie Mailey et Dieu Mercy à cause desquels ont été défalqués six points à l'USMBA de son capital, ce qui avait failli conduire le club vers un désastre et l'enfer de la Ligue 2 Mobilis et n'était la volonté du staff technique, ainsi que celle des joueurs, le club serait rentré dans un long tunnel.

Dj. A.

5 joueurs dans le viseur

Afin de renforcer l'effectif pour la saison prochaine, on vient d'apprendre que la direction a contacté cinq joueurs dont elle ne veut pas donner l'identité. Mais toujours selon notre source, cette liste comporte un joueur de l'OM, deux joueurs du MCO, un joueur de l'ESS et un attaquant. Ces joueurs sont attendus dans les prochaines heures pour s'assoir autour de la table des négociations et parapher leurs contrats avec l'USMBA.

Dj. A.

autour de la table des négociations et parapher leurs contrats avec l'USMBA. Dj. A.  

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

MCO 13  Opération recrutement Dékimèche, un nom qui circule BABA RÉGLERA TOUT ce samedi
MCO
13

Opération recrutement
Dékimèche,
un nom qui circule
BABA RÉGLERA TOUT
ce samedi à Alger
Durant les dernières
24 heures, trop de rumeurs ont
circulé à propos des noms des
recrues que le club devrait
engager.
source généralement bien informée
que Baba se serait mis d'accord avec
ces joueurs, avec lesquels, un ren-
dez-vous serait prévu samedi à
Alger, pour officialiser ces trans-
ferts, pourquoi attendre jusqu'à
samedi ?
PAR M. STITIOU
Si pour tout le monde au MCO,
les quatre joueurs ciblés par Baba, à
savoir Badebouda, Maâzouzi,
Khoualed et Kanache, vont porter
les couleurs du club la saison pro-
chaine, le président a coupé court à
ses rumeurs avant-hier. "Certes, on
a bien avancé dans les discussions,
néanmoins tant qu'on n'a pas signé
le contrat, on ne va pas dire, que ces
quatre joueurs sont acquis", révèle
Baba.
Hier dans la journée, on a appris de
Remise des chèques
Il semblerait que Baba s'est mis
d'accord avec les joueurs en ques-
tion, qu'il se déplacera à Alger
avec dans son cartable les
chèques de banque qui seront
remis aux joueurs, lesquels une
fois après, signeront le contrat,
cependant pour la présentation,
comme révélé par nos soins, le
président va organiser soit vers la
fin du Ramadhan, soit juste après
une réception lors de laquelle
toutes les recrues seront présen-
tées en même temps.
Kanache a signé
Le défenseur axial de la
JSMS dont une photo en
compagnie de Baba cir-
cule sur le réseau
Facebook, a tout conclu
avec le président du
MCO, il a apposé sa
signature au bas du
contrat, toutefois comme
il s'agit d'un élément peu
connu, qui vient d'une divi-
sion inférieure (L2), il est pré-
férable d'annoncer les signatures
de joueurs connus, afin d'éviter
les spéculations et critiques des
supporters qui sont impatients de
découvrir les nouvelles têtes du
club.
circulé, faisant état de la
signature de Faouzi
Chaouchi, une
rumeur vite démen-
tie par le club, qui
assure que les
contacts avec le
portier de l'EN sont
établis, mais ce der-
nier qui est rentré
en stage avec la sélec-
tion nationale, ne sera
disponible qu'après la
rencontre du 7 juin entre
l'Algérie et le Portugal, ce qui
donne plus de chance à Asselah
qui est également dans le viseur
du MCO, pour signer. Rappelons
que le désormais ancien gardien
de la JSK est en balance avec
Chaouchi, pour le poste, affaire à
suivre.
Avant la signature de son
contrat, il y a trois semaines,
Zaki s'était entendu avec Baba,
pour le choix de ses
collaborateurs dans le staff
technique, à cet effet la direction
du club va embaucher un
préparateur physique et un
entraîneur des gardiens, bien que
leurs noms ne sont pas encore
connus, il se dit que pour
entraîner les gardiens, il se peut
que cette mission sera confiée à
Dékimèche, l'ancien portier du
CRB par le passé, lequel depuis
l'arrêt de sa carrière, il a exercé
dans plusieurs clubs, en tant
qu'entraîneur des gardiens.
Interpellé avant-hier sur le choix
qu'il compte faire, Baba nous a
répondu : "Ce samedi, je me
déplace à Alger, normalement
pendant mon séjour dans la
capitale, je réglerai ce problème."

A PROPOS DES FINS
DE CONTRAT
Chaouchi, ce n'était
qu'une rumeur
Lundi soir, une folle rumeur avait
M. S.
DELLAL,
l'adjoint
de Zaki
Avant-hier, le nouvel entraîneur du
MCO a débarqué à Oran en compagnie
de son adjoint marocain. Celui-ci qui
se nomme Dellal Hassan, réside en
Suisse, où il a travaillé dans le football
féminin au pays du chocolat. Pour
rappel lors des négociations, Badou
Zaki avait exigé de ramener avec lui à
Oran, un adjoint pour le seconder dans
sa tâche. Alors que depuis qu'il a pris
les rênes du MCO, Baba avait toujours
imposé Bachir Mecheri à tous les
entraîneurs qui s'étaient succédé sur
le banc du club, c'est la première fois
qu'il va se passer des services de
l'ancien attaquant vedette du club.
Enfin, Dellal rentrera en Suisse le 4
juin, a-t-on appris.
Tirant à profit sa présence à
l'aéroport Ahmed-Ben Bella
avant-hier, on a interrogé Baba
sur la liste des libérés, pour ce
dernier, elle est facile à deviner.
"Pour les fins de contrat, seuls
Benamara et Aoued, on va leur
proposer une prolongation. " Pour
ce qui est des éléments qui sont
encore liés avec le club, " ils ne
bougeront pas, évidemment il y a
Chibane dont la période de prêt a
pris fin, il retournera à l'ESS,
sinon les autres joueurs
continueront avec nous ",
expliquera le président.
Le coach veut le garder

LAKHDARI : «Je ne suis
au courant de rien»
Des parties
intercèdent en faveur
de Sebbah…
Pourquoi
l’entraîneur
refuse sa
libération
La majorité des joueurs ne
critiquent pas leur entraîneur de
peur de les croiser un jour dans un
autre club…
Conscients du talent indéniable
du défenseur Abidine Sebbah, des
personnes gravitant autour de
l'équipe, ont demandés à Baba de
donner une nouvelle chance à
Sebbah, toutefois déçu par les
absences notamment dans les
matches importants de cet
élément, Baba n'a pas donné
suite à cette demande de
personnes, auxquelles il ne
refusait rien, pourtant.

… Khoualed
souhaite jouer
à ses côtés
En dépit qu'il n'a pas joué
durant la phase retour,
Adel Lakhdari jouit de la
confiance de Badou Zaki,
ce qui avait surpris le
président qui
n'envisageait pas de
garder ce défenseur axial.
Il parait que pour
convaincre Baba, le néo-
coach lui aurait dit que la
saison d'avant, Lakhdari
avait accompli une saison
pleine avec le MOB, club
avec lequel il est allé
jusqu'en finale de la
coupe de la CAF. Par
ailleurs, pour Zaki, si cet
élément ne figurait dans
les plans de Bououkaz,
cela ne veut pas dire qu'il
n'est pas en mesure de
jouer au MCO, soit autant
d'arguments avancés par
le coach marocain pour
infléchir la position de
Baba qui ne souhaitait
absolument maintenir
dans l'effectif cet élément
dont le contrat expire en
juin 2019.
M. S.
Sollicité pour avoir son avis
après que Badou Zaki a
demandé à la direction de le
garder dans l'effectif, l'enfant
de Biskra, qui n'est pas au
courant des intentions du
néo-coach oranais, s'est
déclaré à la fois ravi et
surpris.
Entretien réalisé par
M. STITOU
Selon le président, Zaki
souhaiterait vous maintenir
dans l'effectif, votre réaction ?
Si demain le Real Madrid m'appelle
pour rejoindre son effectif et j'ap-
prends que Bououkaz a pris la place de
Zidane, je déclinerai l'offre du Real. Je
suis un homme, quand on me fait du
mal, je ne me tais jamais, bien au
contraire. Il faut que tout le monde
sache que cet entraîneur cherchait à me
briser, c'était son but. J'ai travaillé sous
les ordres de Meziane Ighil et
Abdelkader Amrani, qui sont de
grands entraîneurs ; ces derniers ne
m'ont jamais traité de la sorte. Désolé,
on ne sanctionne pas aussi sévèrement
un joueur parce qu'il a raté le petit
déjeuner ! Durant la période où je
m'entraînais avec l'équipe, des joueurs
venaient souvent en retard à l'entraîne-
ment, d'autres se foutaient de lui, ceux-
là, ils n'ont jamais été inquiétés,
contrairement à moi qui fut relégué en
équipe réserve. Dire que ce jour-là, on
était deux joueurs à s'être réveillés en
retard (lui et Heriat). Pourquoi j'ai été
le seul à avoir été sanctionné ? Si
demain, je croise Bououkaz, je ne lui
serrerai pas la main.
Lors de la rencontre entre le
président et Khoualed dimanche
soir, l'ancien défenseur
international a révélé à Baba que
son vœu serait de jouer dans
l'axe avec Sebbah, un vœu, vu la
position adoptée jusqu'à présent
par le président, qui risque de ne
pas être exaucé !

Franchement, je viens de l'ap-
prendre. (entretien réalisé mardi
soir, Ndlr). Je ne suis pas au cou-
rant de cette décision. Je dois
reconnaître qu'avec Baba, je n'ai
aucun problème, ni même person-
ne au club, mon seul problème est
Bououakz. Cet entraîneur, je lui en
veux à vie pour tout ce qu'il m'a
fait endurer cette saison.
Abdat menacé !
Avec le recrutement de plusieurs
défenseurs évoluant dans l'axe
central, et l'éventuel repêchage
de Lakhdari, Fayçal Abdat serait
réellement menacé, certes au
jour d'aujourd'hui, Abdat dont le
contrat court jusqu'en juin 2019,
devrait faire partie de l'effectif
de la saison prochaine, mais…

Vous êtes à ce point remonté
contre lui ?
Cet entraîneur m'a lésé, je n'ai pas
peur de le critiquer. Même si un jour, il
est devant moi, je lui dirais la même
chose, il n'a pas été correct avec moi.
Depuis que je joue dans le haut
niveau, c'est la première fois que ça
m'arrive. C'est pour cela que je lui en
veux beaucoup.
Avez-vous des opportunités ?
Je peux vous assurer que des clubs,
notamment de la L1, m'ont approché,
j'attends d'éclaircir ma situation au
MCO, puisque mon contrat court jus-
qu'en 2019.
La conférence
maintenue
pour ce soir
M. S.
Bien que le vœu des journalistes
était que Badou Zaki anime sa
conférence de presse hier soir, il
semblerait que celle-ci est
maintenue pour ce mercredi soir,
à 23h30 à l'hôtel Sheraton.
www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 14 NAHD “ Il y aura peu de départs et
www.competition.dz
Mercredi 30 mai 2018
14
NAHD
Il y aura peu de
départs et peu
d'arrivées”
ALORS QUE TOUGAÏ
S'EST ENGAGÉ
AVANT-HIER
POUR 5 ANS
Belaïd
et Nacef
devaient lui
emboîter
le pas hier
SANS DÉTOUR
NI CONCESSION
«ON NE
RECRUTERA
PAS PLUS DE 6
OU 7 ÉLÉMENTS»
«JE SUIS AMBITIEUX,
JE VEUX QUE
MES JOUEURS
LE SOIENT AUSSI»
5 e et dernière partie
Dans cette 5 e et dernière partie de l'interview qu'il nous
a accordée au cours de ses nuits ramadhanesques à
Hussein Dey, le coach Dziri Bilel parle de certains sujets
d'actualité, à savoir la liste des libérés, le mercato estival,
la préparation d'intersaison, mais aussi des objectifs de
l'équipe pour la saison à venir.
«EN COUPE DE LA
CAF, ON VISERA
LES POULES»
Entretien réalisé par
MOHAMED ADRAR
Passons à un sujet qui fâche, à savoir la
liste des libérés ; avez-vous finalisé cette
liste ? Et combien de départs y aura-t-il
cet été ?
Pas beaucoup, c'est certain, il faut garder
l'ossature de l'équipe. On a bien terminé la
saison à la 3e place, ce qui veut dire que
notre bilan est positif. Il faut garder le maxi-
mum de joueurs, essentiellement ceux qui
ont contribué à ce bon parcours. Partout dans
le monde, là où l'on va dans n'importe quel
club, il y a des départs et des arrivées, la vie
d'un club est ainsi faite. On ne peut égale-
ment pas prévoir certains cas ; il y aura peut-
être des joueurs qu'on voudra garder et qui
choisiront eux-mêmes de partir. On ne pour-
ra pas retenir des éléments contre leur gré.
Tout ce que je peux dire, c'est qu'il y aura très
peu de départs.
7e place veulent eux aussi voir leur équipe
championne, et c'est légitime. Mais au final,
on ne peut pas avoir sept champions, il n'y
en aura qu'un seul. Nous concernant, nous
sommes bien évidemment ambitieux, nous
avons déjà entamé notre chantier cette saison
en inculquant aux joueurs la culture de la
gagne. Que l'on joue à domicile ou à l'exté-
rieur, l'approche doit être la même ; on doit
toujours viser la victoire et ce n'est que
comme ça que l'on pourra jouer les premiers
rôles et viser le plus haut possible.
Le NAHD retrouvera l'Afrique la saison
prochaine ; quels sont les objectifs que
vous vous êtes tracés dans cette
compétition ?
Je ne suis
pas là pour
promettre la
lune, mais on
se battra à
fond pour
terminer le
plus haut
possible.
Fini le temps
des vaches
maigres !
d'Algérie comme objectif. C'est certes une
compétition populaire qu'on aime beau-
coup, mais il y a le paramètre chance qui
rentre en jeu et qui peut te faciliter ou
compliquer la tâche. On ne peut d'ailleurs
pas maîtriser le tirage au sort ; l'année der-
nière, on a été d'ailleurs malchanceux en
tirant le leader constantinois chez lui,
c'était le pire des tirages, et on l'a eu.
Maintenant, on va dire qu'on doit aller le
plus loin possible dans cette compétition ;
plus on avancera, plus on savourera et
plus notre appétit grandira. J'ai gagné six
coupes d'Algérie, j'ai perdu aussi deux
finales. Le charme de Dame Coupe est à
part, il reste le championnat et la coupe
d'Afrique ; on en a déjà parlé, on jouera les
premiers rôles en championnat et on visera
la phase des poules en coupe de la CAF.
Prenant en charge
les dossiers des
jeunes
internationaux U20
depuis quelques
jours déjà, la
direction du
Nasria a pu
finaliser avec l'un
d'eux, en
l'occurrence le
capitaine de la
sélection nationale
U20, Mohamed
Amine Tougaï,
lequel s'est
officiellement
engagé pour cinq
ans au profit du
NAHD. Deux autres
éléments devaient
emboîter le pas au
jeune Tougaï hier
soir, il s'agit du
défenseur central
Belaïd et du milieu
de terrain, Nacef
Abdellah, deux
éléments pétris de
qualités qui
devaient s'engager
pour une durée de
cinq ans au profit
du Nasria.
Zerdoum
signera
aujourd'hui
Avant de finir, on va sortir un peu du
football ; comment est Billel Dziri en ce
mois de Ramadhan ?
Côté arrivées, on s'attend également à
peu de recrues, contrairement aux
saisons précédentes où le NAHD nous
avait habitués à une moyenne de 15
arrivées…
C'est clair qu'on ne recrutera pas 15 ou 16
joueurs, c'est énorme et insensé. Je pense
qu'on recrutera au maximum 6 joueurs, voire
7 dans le pire des cas ; on a une ossature, il
faut se reposer dessus. On ne va pas recruter
pour recruter, il est important de réaliser un
recrutement ciblé en renforçant certains
postes et pas d'autres, selon nos besoins
qu'on a déjà établis. Ne vous attendez donc
pas à une vague d'arrivées, tout comme des
départs d'ailleurs ; on mise sur la stabilité
plutôt.
Pour conclure, qu'avez-vous à dire
aux supporters du Nasria qui
misent beaucoup sur vous la
saison prochaine ?
Vous avez tout prévu pour la préparation
d'avant-saison ; pouvez-vous nous donner
quelques détails ?
Le NAHD n'a plus évolué en Afrique
depuis 13 ans ; c'est une compétition impor-
tante pour le club. Mais nous, en tant que
staff technique et direction du club, on ne se
focalise pas encore sur cette compétition
puisqu'elle ne débutera qu'au mois de
février. Entre temps, il y aura un champion-
nat à jouer et à bien négocier. On aura peut-
être 17 jusqu'à 20 matchs de championnat à
jouer avant d'entamer la coupe de la
CAF. Il faut se concentrer d'abord sur
le championnat, tenter de récolter
un maximum de points,
avant de penser à cette
coupe d'Afrique.
Mais pour reve-
nir à votre ques-
tion, je dirai que
l'objectif numéro 1
dans cette compétition, c'est d'atteindre la
phase de poules ; par la suite, ça sera à
nous de nous battre pour tenter de nous
qualifier aux quarts de finale, d'autant plus
que ça sera une autre saison qui débutera
avec des renforts éventuels ; mais on est
encore bien loin de cela.
Comme tout le monde, je ne suis toute-
fois pas un lève-tard ; je me lève le matin,
je fais les courses pour ma femme, puis je
me concentre sur mes prières que je fais
généralement à la mosquée. Je ne suis pas
du tout le genre de personne qui dort
beaucoup durant le mois sacré. Je suis plus
entre la mosquée et la maison et bien évi-
demment les soirées avec les amis à
Hussein Dey.
Tout à fait, on a tout prévu. Après une sai-
son longue et harassante, on a accordé un
repos environ d'un mois aux joueurs ; ils
seront de retour à partir du 20 ou 21 pour
effectuer les habituels visites médicales
d'avant- saison ; ça s'étalera jusqu'au 25. La
reprise est prévue pour le 26 juin. On effec-
tuera par la suite un mini-stage de 5 jours à
Alger au début du mois, avant un second
stage à l'étranger vers la mi-juillet, c'est ce qui
est prévu.
Quels sont les vœux de Dziri Billel pour la
saison prochaine ?
Les supporters du NAHD veulent voir leur
équipe encore plus ambitieuse ; ils
veulent la voir jouer le titre dès la saison
prochaine, est-ce envisageable ?
Vous savez, dans le football, il est courant
de voir les supporters d'une équipe, qui sort
d'une belle saison, rêver du titre dès la saison
prochaine. Ce n'est pas propre au NAHD, les
supporters des clubs classés à la 4e, 5e, 6e et
Je suis un entraîneur ambitieux, je veux
toujours viser plus haut. Aujourd'hui, je fais
tout pour inculquer cette mentalité à mes
joueurs ; il faut qu'ils soient eux aussi ambi-
tieux à chaque match, à chaque moment.
Lorsque tu as un président qui a des ambi-
tions pour son club et un entraîneur ambi-
tieux, il faut que les joueurs suivent eux
aussi. Je veux voir le NAHD jouer toujours
les premiers rôles ; il faut se battre pour finir
dans le haut du tableau. Je ne suis pas là
pour promettre la lune, mais une chose est
certaine, on se battra à fond avec nos armes.
Fini le temps des vaches maigres, le NAHD
doit viser le plus haut possible.
Le NAHD va jouer sur trois fronts la saison
prochaine, ça ne sera pas facile à gérer…
Tout ce que j'ai à leur dire,
c'est qu'avec ou sans Dziri, le
NAHD doit rester debout, il
faut soutenir l'équipe à fond
la caisse, du début jusqu'à la
fin de la saison, jusqu'aux
ultimes minutes. Ce que je
veux voir la saison pro-
chaine, ce sont des sup-
porters derrière leur équi-
pe, même lorsqu'elle est
menée au score, il faut
qu'ils restent derrière
leur équipe, la soutenir jus-
qu'au bout, car le football se joue en 90
minutes plus le temps additionnel,
comme ils l'ont souvent fait la saison
dernière. Aujourd'hui, ce ne sont pas
des fleurs que je jette à nos suppor-
ters, mais il suffit de constater qu'on
n'a pas été sanctionnés par un huis
clos depuis neuf ans. C'est quelque
chose d'exceptionnel et c'est tout à
leur honneur. Je tiens enfin à les
remercier pour leur confiance et
leur soutien, je donnerai tout dans
mon travail pour leur rendre la
pareille. J'espère être à la hauteur
de leurs attentes.
L'attaquant de la
sélection nationale
des U20, en
l'occurrence le
jeune Redouane
Zerdoum, sera
convoqué
aujourd'hui pour
signer lui aussi un
contrat le liant au
Nasria pour les
cinq prochaines
saisons. Le jeune
prodige
husseindéen
auquel on prédit
un très grand
avenir, sera sans
nul doute
l'attraction de la
saison prochaine.
Le joueur devra,
toutefois,
travailler dur pour
convaincre le
coach Billel Dziri
de l'inclure dans
ses plans et
pourquoi pas en
faire son nouveau
joker de luxe.
M. A.
Oui, mais on ne peut pas fixer la coupe
M. A.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

 

NAHD

15

Il a rencontré un dirigeant nahdiste hier à El-Khroub

DIB ATTENDU CE SOIR POUR SIGNER

Comme évoqué par nos soins dans notre édition de lundi dernier, le meneur de jeu de l'AS Aïn M'lila, en l'occurrence Brahim Dib, serait sur le point de s'engager avec le Nasria. Le n°26 de l'ASAM aurait, d'ailleurs, accordé son accord aux dirigeants du Nasria pour signer, il ne manquerait que quelques petits détails pour finaliser le deal. Le joueur a même rencontré hier après- midi à El-Khroub un dirigeant du Nasria avec qui il a eu une discussion franche, réglant par

la même occasion les quelques détails qui restaient en suspens. Les deux parties se sont donné rendez-vous ce soir à Alger pour finaliser l'accord et éventuellement voir l'ex-joueur de l'ASK s'engager avec le

NAHD.

M. A.

Alger pour finaliser l'accord et éventuellement voir l'ex-joueur de l'ASK s'engager avec le NAHD. M. A.

Alors qu'ils ont tout conclu avec la direction

Gasmi et El-Orfi, voici ce qui retarde la signature

Alors que tout a été conclu entre la direction du club nahdiste et les deux joueurs en fin de contrat, en l'occurrence Hocine El-Orfi et Ahmed Gasmi, tous les Husseindéens se posent la même question, celle de savoir quelle est la raison qui retarde la signature de ces deux éléments ?

El-Orfi perd patience et rentre chez lui à Bou Saâda

S'il y a un joueur qui semblait impatient de toucher son dû et signer son contrat pour rentrer chez lui, c'est bien le milieu de ter- rain Hocine El-Orfi. Le n°6 du Nasria, qui convolera très bientôt en justes noces, aurait, selon notre source, demandé une avance de quatre mois afin de pouvoir subvenir aux besoins de la fête de mariage, ce que la direction du club n'a pas encore pu satisfai-

 

PAR MOHAMED ADRAR

On a tenté d'en savoir plus sur la question en allant investiguer et du côté des joueurs et de la direction. Si du côté des joueurs, on semble tout simplement impatient de finaliser afin de pouvoir se consacrer à la famille et au repos moral et physique, du côté de la direction du club, ce n'est pas du tout la même donne, c'est bien là que réside un petit différend, si l'on peut le qualifier ainsi. En effet, notre source nous affirmera que ce

re, elle ne lui propose que deux mois en attendant de compléter le montant plus

re, elle ne lui propose que deux mois en attendant de compléter le montant plus tard. Ayant attendu trois jours sans voir rien venir, El-Orfi a perdu patience, décidant de rentrer chez lui à Bou Saâda pour passer quelques jours en famille en attendant de recevoir l'appel des dirigeants nahdistes afin de finaliser l'ac- cord conclu il y a quatre jours. M. A.

qui retarde l'engagement des deux joueurs nahdistes, c'est une question d'argent et rien d'autre, car si les deux parties ont trouvé un accord sur la mensualité que les joueurs devront percevoir la saison prochaine au NAHD, c'est plu- tôt l'avance que la direction du club leur doit qui pose problè- me. Le président Ould Zmirli était même prêt à accorder à ses deux joueurs deux men- sualités d'avance, voire un peu plus, mais il semblerait qu'El- Orfi et Gasmi aient exigé une avance de quatre mois.

M. A.

JSS

Son retour se précise

Bapidi attendu à Béchar

La nouvelle a fait le tour de la ville de Béchar avant-hier soir. Une source proche du club de la Saoura assure que la direction de Mohamed Zerouati vient de renouer avec le défenseur, Jules Monfils Bapidi.

PAR L. M. AZZI

L'information a même été relatée sur la page Facebook du club béchari, qui a lancé la nouvelle. Ce joueur, qui se trouve au Cameroun après un séjour dans un club du Congo, devra atterrir à Béchar dans les jours à venir. La même source précise que l'ancien capé de la sélection camerounaise s'est rendu hier au consulat d'Algérie pour les modalités de visa d'entrée au pays. "Le contact a été établi entre les deux parties. Son arrivée à Béchar n'est qu'une question de temps", nous a indi-

qué notre interlocuteur hier, au téléphone, sans donner plus de détails. Il est certain que l'inté- rêt du club de la Saoura et la volonté de ses res- ponsables est de renfor- cer leur équipe en pré- vision de la saison pro- chaine avec sa partici- pation à la prochaine édition de la Ligue des champions du conti- nent africain. La possi- bilité de constituer un tandem Konaté-Bapidi reste certainement leur volonté. Il est utile de rappeler que le joueur avait quitté le club après un désaccord avec les dirigeants. L. M. A.

le club après un désaccord avec les dirigeants. L. M. A. Le choix s'est porté sur

Le choix s'est porté sur Béchar, Alger et l'étranger

3 stages au programme

La direction du club béchari semble avoir tracé le programme lié à la prépara- tion de l'équipe en vue de la saison 2018-2019. D'après une source autorisée, le groupe de Nabil Nenghiz devra effectuer trois stages bloqués avant le début de la future compétition nationa- le. "En principe, on aura

trois stages de préparation. Le premier aura lieu sur place à Béchar juste après la reprise officielle de la prépa- ration. Le deuxième stage, il est possible qu'on le fasse à Alger ou dans les environs. Le troisième devra se tenir fort probablement à l'étran- ger. En tout cas, on discute- ra de tout ça avec l'entraî-

neur qui aura son mot à dire", a souligné notre inter- locuteur, hier toujours au bout du fil. Selon lui, une rencontre avec le respon- sable de la barre technique est prévue certainement après l'Aïd pour débattre des points concernant la préparation de l'équipe pre-

mière de la JSS.

L. M. A.

Réunion

du CA

aujourd'hui

Selon nos informa- tions, le patron du club de la Saoura s'est rendu à Alger, en compa- gnie de quelques membres de la société bécharie, dont Mamoune Hamlili, président du CA. Leur visite entre dans le cadre des travaux du conseil d'admi- nistration de la société Enafor parrainant le club béchari. Les tra- vaux devront se tenir aujourd'hui. On y reviendra.

Zerouati présent à l'AGE de la LFP

Mohamed Zerouati n'a pas manqué le rendez-vous de l'instance gérant les clubs de l'élite dite professionnel- le. En effet, le porte-parole de la JS Saoura a prévu de participer aux travaux de l'as- semblée générale constitutive de la LFP qui s'est tenue au siège de la Fédération algé- rienne de football (FAF).

CABBA

Installation d'un directoire présidé par le P/APC !

Vous ne rêvez pas, le CABBA sera présidé cette saison par le président de l'APC, qui présidera cette fois-ci le directoire !

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

Alors qu'une réunion officielle a eu lieu trois jours avant à la DJS au cours de laquelle il a été décidé d'installer Messaoudane à la tête du conseil d'administration et qu'il sera secondé par Afafsa en tant que directeur général de la SSPA, tout est tombé à d'eau. En fait, il est question d'un rapport de force au sein de la SSPA où se sont souvent les plus "friqués" qui décident de l'avenir du CABBA. Ces derniers ont tout simplement refusé que Messaoudane soit désigné prési- dent du Ahly, car son portefeuilles ne lui permet pas d'endosser une telle responsabilité. Pourtant, le CABBA, comme pratiquement tous les clubs d'Algérie, est financé à hauteur de 70 à 75% par l'Etat, reconnaissent tous les présidents qui sont passés par le club des Bibans. Quoi qu'il en soit, on retiendra que Salim Hannachi, le maire de Bordj Bou-Arréridj, est le nouveau président du directoire qui sera constitué d'anciens membres du CA et de la SSPA.

Abdelkrim Loucif, manager général On apprend également que les présents ont proposé l'ex-interna-

tional des années 1980, Abdelkrim Loucif, comme manager général du club. Il reste à confirmer si l'heureux élu sera réellement dési- gné à un poste convoité par plu- sieurs anciens joueurs du CABBA dont ceux qui ont accédé en L1 en 1998, à l'instar de Beddar, Menguellati, Mani, etc.

Noureddine Aïdel recruteur principal L'ex-manager général du Ahly de Bordj du temps du défunt syndica- liste Abdelhamid Aïdel, en l'occur- rence Noureddine Aïdel, a été pro- posé comme recruteur principal au sein d'une commission dont le pré- sident n'est pas encore désigné, apprend-on.

Merzougui n'a pas déposé le bilan financier Alors qu'il devait impérativement, comme conclu, déposer les bilans moral et financier, on insiste sur- tout sur le second, de l'exercice 2017-18, Merzougui ne l'a pas fait, car il ne serait pas encore prêt, selon ses propos. L'on retiendra tout de même que Merzougui a dépensé 22 milliards de centimes sans les trois derniers salaires où c'est Afafsa qui s'en ait occupé, étant le président qui a succédé à

Merzougui.

L. B.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

16

OM

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 16 OM Recrutement, la direction n'attendra pas le coach Si dans

Recrutement, la direction n'attendra pas le coach

Si dans d'autres écuries de ce palier de Ligue 1 Mobilis, le recrutement se fera en présence du nouvel entraîneur, à l'OM, c'est la direction qui va s'en occuper. Pour les Médéens, c'est une grosse erreur de confier le volet en question au nouveau coach. ''Il n'en est pas question, car dans un passé récent, les conséquences étaient lourdes lorsque le coach partant Slimani a fait lui-même ses emplettes à l'occasion du marché des transferts',' dira ainsi à ce sujet un ancien joueur de l'OM. C'est pour cette raison que les dirigeants médéens comptent eux-mêmes recruter et ne rien laisser au nouveau driver. Comme ce fut le cas à l'occasion des deux saisons 2013/2014 et 2015/2016 où le président Mahfoud Boukhelkhel en personne a embauché des joueurs, qui ont donné entière satisfaction par la suite. Tous les observateurs étaient unanimes à dire que la direction du club médéen a fait un bon choix et ça a réussi. Contrairement à la saison 2014/2015 où l'entraineur, à l'époque Nabil Neghiz, n'a pas réussi le recrutement qu'il a effectué lorsque l'équipe médéenne a raté l'objectif visé qui était l'accession au second palier du football national. L'exercice suivant, le chairman du club titterien n'a pas donné carte blanche au nouveau coach Youcef Bouzidi ; c'est le premier responsable du club des Orange et Bleu qui a fait signer des joueurs à l'OM pour que, en fin de compte, la formation de Médéa accède au palier supérieur de la Ligue 2 Mobilis. Disons qu'à partir de cette accession, le président Boukhelkhel a juré de ne plus donner libre cours au driver recruté pour ramener des joueurs à l'occasion du mercato estival ou hivernal.

M. G.

Plusieurs noms pour remplacer Slimani

KAMEL DJAHMOUN en pole position

Rencontré au niveau du centre-ville de Mouzaïa, Amar, l'ex-dirigeant du club local, la JSM, et fervent supporter de l'OM nous a demandé si vraiment l'entraîneur Slimani a quitté le club du Titteri ; nous lui avons répondu par l'affirmative.

De notre correspondant

M. GRINI

Il nous a dit sans détour :

''Les responsables médéens vont regretter d'avoir lâché ce rusé entraîneur. Ils vont s'attendre au pire la saison prochaine, peu importe l'entraîneur qu'ils vont recruter et ça reste un avis.'' A Médéa, c'est presque le même

un avis.'' A Médéa, c'est presque le même son de cloche chez plusieurs inconditionnels de

son de cloche chez plusieurs inconditionnels de l'Olympique de Médéa. ''Auxerre avec Guy Roux, Manchester United avec Fergusson et Arsenal avec

Wenger, tous ces clubs ont adopté une politique qui a porté ses fruits : la pérennité. Pourquoi pas notre club ne l'adopte pas en laissant l'entraîneur Slimani en

place ? C'est une grosse bourde à mon avis'', dira sans ambages un jeune amoureux des Olympiens

et un connaisseur du sport roi.

Aux dernières nouvelles concernant le remplaçant de l'entraîneur Slimani, beaucoup de noms ont été proposés au boss médéen, entre autres Zeghdoud, Bouoakaz, Boughrara, Hadjar et

Chérif-El-Ouazani. Il faut ajouter

à cette liste un nom évoqué

inlassablement aux quatre coins de la ville, celui de l'ancien joueur de l'OM et de l'équipe nationale Kamel Djahmoun. L'enfant terrible du football affrouni est, selon toute vraisemblance, le mieux loti pour présider aux destinées du club des Orange et Bleu de Médéa. Il connaît bien la maison, est estimé et respecté par toute une population, plus particulièrement par les Blues. Dans un proche avenir, tout va

s'éclaircir.

M. G.

Défense, un secteur à revoir

Les Olympiens se sont montrés cette saison frêles et loin de leur niveau de l'an passé ; ils ont tout simplement raté leur saison.

Comme on dit, ''quand le bâtiment va, tout va'', cela est valable pour tous les secteurs de la formation médéenne, lesquels n'ont pas fonctionné comme il le fallait durant les deux actes de l'exercice qui vient de s'achever. Comme nous l'avons déjà évoqué dans nos précédentes éditions, le staff technique médéen a buté sur un problème qui n'a pas été résolu jusqu'à l'ultime journée du cham- pionnat, à savoir la cohésion. Bien que les capés de Slimani soient tac-

tiquement et techniquement bien en place, il leur manquait cruelle- ment cette harmonie entre toutes les lignes des secteurs de l'équipe. Il y a aussi le nerf de la guerre qui s'est greffé au problème de jeu col- lectif, ce qui a conduit l'Olympique de Médéa à rater sa saison. En foot, disent haut et fort les puristes de la balle ronde ici à Médéa, c'est le jeu collectif qui prime. Aussi, il faudrait qu'on dis- pose d'un équilibre de forces entre tous les compartiments de l'équi- pe, sinon tout le jeu et la domina- tion de l'adversaire se répercute- ront négativement sur l'un d'eux, ce qui s'est produit cette saison dans l'équipe des monts du Titteri. Une ligne d'attaque en panne et inefficace peut encourager l'anta- goniste à faire une pression terrible sur la défense. Une défense qui ne

peut retarder l'échéance à chaque incursion dangereuse, mais qui pourra céder d'un moment à l'autre de la partie. Ce qui est arri- vé exactement au compartiment défensif du Titteri cette année en encaissant la bagatelle de 32 buts. Disons que la défense passoire s'est permis de prendre la 10e place au classement des meilleures défenses du championnat cette sai- son. Pourtant, son arrière-garde est composée d'éléments talentueux défensivement à l'image de Morsly le gardien, des deux arrières laté- raux Boussalem et Baouche et du duo de la charnière centrale Boubekeur Imad - Benamar.

Hadj Boucherit en deux options Ce joueur, auteur d'une saison époustouflante, a bien rempli le

rôle que lui a confié l'entraîneur

durant toute la saison. Hadj Boucherit n'a jamais contesté le choix de son coach, il s'est toujours montré humble et modeste. Pourtant, c'était l'un des pions essentiels sur l'échiquier du club titterien lors de cet exercice

2017/2018.

Tout au début de la compétition, il

a joué comme axial en compagnie

du capitaine de l'équipe Boubekeur Imad ; puis, en l'absen- ce de ce dernier pour blessure, il a été associé à Benamar. Seulement en présence de Boubekeur Imad et de Benamar, l'entraîneur Slimani

lui a confié le rôle de sentinelle, à un cran en avant de la défense qu'il

a bien confectionné. D'ailleurs, il a

terminé la saison dans ce même poste où il s'est bien retrouvé, dit-

il.

M. G.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT Ooredoo et le Croissant-Rouge algérien organisent des iftar de solidarité Ramadhan
COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT
Ooredoo et le Croissant-Rouge algérien
organisent des iftar de solidarité Ramadhan
Comme chaque année, Ooredoo,
entreprise citoyenne, s'associe à
son partenaire le Croissant-Rouge
algérien (CRA) pour des actions
de solidarité et organisent
conjointement en ce mois de
Ramadhan des iftar quotidiens
aux profits des jeûneurs et des
ouvriers travaillant loin de leurs
familles.
Pour les besoins de cette initiative
solidaire, et pour la deuxième
année consécutive, Ooredoo ouvre
ses salles de restauration au
niveau de ses sièges d'Alger,
d'Oran et de Constantine où des
repas complets sont servis
quotidiennement tout au long du
mois sacré par des bénévoles du
CRA et des employés de Ooredoo.
Afin d'exprimer leur soutien et
leur solidarité, la présidente du
CRA, Mme Saïda Benhabyles, et
les cadres dirigeants de Ooredoo
ont tenu à partager le lundi 28 mai
2018, au siège de Ooredoo à Ouled
Fayet, un iftar Ramadhan au cours
duquel ils ont pu constater de visu
les conditions de prise en charge
des jeûneurs et échanger avec eux
dans une ambiance conviviale.
Dans une déclaration faite à cette
occasion, la présidente du CRA,
Mme Saïda Benhabyles a affirmé :
"Nous remercions notre partenaire
Ooredoo d'avoir mis à notre
disposition ses cantines pour
lancer cette opération de
bienfaisance durant ce mois de
Ramadhan. Je salue l'engagement
de Ooredoo qui exprime par ce
geste sa solidarité agissante et
active au sein de la société. Depuis
2008, notre partenariat avec
Ooredoo nous permet d'enrichir et
de concrétiser notre programme
d'actions à travers de nombreux
projets en faveur de différentes
couches de la société."
Pour rappel, chaque année durant
le mois de Ramadhan, Ooredoo et
le CRA concrétisent de nombreux
projets humanitaires dans le cadre
de la mise en œuvre de leur
partenariat stratégique dans les
activités humanitaires et
caritatives conclu en 2008.
Par cette action caritative en ce
mois de piété, de partage et de
solidarité, Ooredoo réitère son
engagement aux côtés du CRA et
exprime sa responsabilité sociétale
au sein de la société algérienne.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

ESS

17

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 ESS 17 REDOUANI ET REBIAÏ OFFICIELLEMENT À L'ENTENTE De notre

REDOUANI

ET REBIAÏ

OFFICIELLEMENT

À L'ENTENTE

De notre correspondant

SOFIANE H.

Hier, le désormais ex-joueur de la JSK a paraphé un contrat de deux saisons avec le club phare d'Aïn El-Fouara en présence du président, Hassan Hamar. Bien qu'il ait été annoncé quasiment acquis pour le MCA ou l'USMA, qui le voulaient à tout prix, le joueur, formé à l'ESS, a fini par accepter l'offre du président

ententiste de retrouver le club de sa ville natale. Il devient, ainsi, la troisième recrue officielle du club champion d'Afrique 2014, après son équipier à la JSK, Houari Ferhani, le milieu du Chabab Zakaria Draoui et le partenaire de ce dernier Sid-Ali Lakroum. La cérémonie de la signature du contrat s'est déroulée hier à Alger en présence du président Hamar et du manager du joueur. L'engagement de Redouani par l'ESS va sûrement

apporter un grand plus au compartiment défensif de l'équipe, notamment en vue des prochaines échéances, comme la suite du parcours dans la phase des poules de la Ligue des champions d'Afrique et la coupe arabe des clubs. Par ailleurs et comme annoncé par nos soins, Rebiaï a lui aussi rempilé pour deux ans à l'ESS, lui qui était courtisé par la JSK, l'USMA, le CSC et le MCO. S. H.

courtisé par la JSK, l'USMA, le CSC et le MCO. S. H. Il est la 4
courtisé par la JSK, l'USMA, le CSC et le MCO. S. H. Il est la 4

Il est la 4 e recrue de l'ESS

Lakroum

pour

remplacer

Djabou

Le président Hassen Hamar continue son marché. Après avoir fait signer Redouani, Ferhani et Draoui, le boss ententiste vient d'engager officiellement Sid-Ali Lakroum. Comme annoncé dans notre édition d'hier, l'ancien joueur du Widad Boufarik a fini par accepter l'offre du premier responsable du club phare d'Aïn El-Fouara et ce, en dépit de quelques propositions qu'il avait reçues de la part d'autres clubs du championnat de Ligue 1. La signature s'est fait avant-hier au milieu de la journée dans la capitale en présence du directeur administratif Rachid Djerroudi et du manager du joueur. Au fait, c'est le second joueur du Chabab que le club sétifien recrute cet été après le milieu de terrain Zakaria Draoui qui avait, pour rappel, signé son contrat d'engagement à peine 24 heures plus tôt. Un renfort de choix qui va sûrement apporter un grand plus à l'effectif des Noir et Blanc en vue des prochaines échéances avec comme point de mire d'abord la suite du parcours de la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique et la coupe arabe des clubs qui débute à partir du mois d'août prochain.

S. H.

Draoui : «Voilà pourquoi j'ai choisi Sétif»

Comme annoncé dans notre édition d'hier, le désormais ex-milieu du Chabab Zakaria Draoui est officiellement ententiste.

Contactée par nos soins, la nouvelle recrue sétifienne Zakaria Draoui a indiqué qu'il est content de choisir le club phare d'Aïn El- Fouara. ''Au fait, cela fait plu- sieurs semaines que je suis en contact avec le président Hassen Hamar. Ce dernier m'a en effet contacté pour me proposer de venir porter les couleurs de son équipe. Pour tout vous dire, j'étais très emballé par sa proposition et le projet sportif dont il m'avait parlé. C'est vrai aussi que j'avais plusieurs offres émanant d'autres clubs qui m'ont proposé plus ce que m'a offert le président Hamar. Toutefois, je n'ai pas hésité à don- ner mon accord puis de signer mon contrat'', nous a-t-il dit d'em- blée, et d'ajouter concernant son désormais ex-club, en l'occurrence le CRB : ''Certes, au CRB j'ai connu de bons moments surtout la sai- son précédente lorsque nous avons remporté la Coupe d'Algérie. Je garde également de bons rapports avec les supporters qui m'ont toujours soutenu et aidé, notamment dans les moments difficiles. Cependant, la

aidé, notamment dans les moments difficiles. Cependant, la vie d'un footballeur ne s'arrête pas généralement

vie d'un footballeur ne s'arrête pas généralement à un seul club. Si j'ai choisi de partir, ce n'est pas à cause des problèmes, mais c'est plutôt pour donner à ma carrière une autre dimension car il ne fat pas oublier que l'ESS est un grand club qui a toujours joué les pre- miers rôles, que ce soit sur le plan local ou continental. Je suis encore jeune et l'avenir est devant moi. Je ferai tout pour aller encore de l'avant et progresser davantage'', ajoute notre interlocuteur.

«La concurrence ne m'effraie pas» Dans la foulée, le néo-milieu ententiste a affirmé qu'il ne craint pas la concurrence et qu'il est venu pour s'affirmer et s'imposer, lui qui va trouver en place certains joueurs qui ne sont plus à présenter et qui ont déjà leur place et leur influence dans l'équipe. ''Je n'ai entendu que du bien sur l'équipe de Sétif. Je ne vous cache pas que j'ai beaucoup d'amis à Sétif, que ce soit des joueurs avec lesquels j'ai déjà joué ou des gens de cette ville. Concernant la concurrence, je pense que c'est plutôt un moyen qui va me pousser à redoubler d'effort et travailler davantage. Je sais en outre ce qu'on attend de moi, donc je ne me fais pas beaucoup de soucis sur ce plan. Je compte faire de mon mieux pour donner le plus escompté et aider mon équipe à enregistrer de bons résultats.'' Et de conclure :

''Je suis venu à Sétif pour gagner des titres. Je sais que ça ne va pas être facile, mais avec le travail, l'abnégation et l'aide de tous, je suis persuadé que l'ESS retrouvera la joie des titres.'' L'enfant d'Hussein Dey fait l'unanimité chez les supporters du côté d'Aïn El-Fouara qui nourrissent beaucoup d'espoir de le voir apporter un plus et faire oublier avec ses coéquipiers les déboires de la saison qui vient de s'achever.

S. H.

La piste Taoussi toujours d'actualité

Nasreddine Nabi proposé à Hamar

Bien que la piste du technicien marocain Rachid Taoussi demeure la plus

indiquée, le président Hassen Hamar continue de recevoir

les CV de plusieurs

techniciens aussi bien locaux que de l'étranger. Le dernier

en date a pour nom

Nasreddine Nabi. Un coach

méconnu, il est vrai, sur le plan local par rapport par exemple à l'ex-coach du MCO

et du RCR Mouaz Bououkaz.

Cependant, cet entraîneur âgé de 43 ans a dirigé plusieurs équipes, notamment au niveau continental, ce qui répond parfaitement au profil recherché par le boss ententiste. En effet, Nabi a travaillé entre autres en Egypte où il avait pris en main la barre technique d'Al- Ismaïly SC, entraînée actuellement par l'ancien

libéro international des Verts

et ex-coach de l'ESS,

Kheïreddine Madoui. Il avait

en outre dirigé le prestigieux

club de la capitale égyptienne Le Caire en l'occurrence le Ahly. Il a

également eu une expérience

en Libye où il avait pris en

main les destinées du staff technique du Ahly Benghazi tout comme au Congo et

d'autres pays africains. Pour le moment, Hamar est hésitant quant à l'étude des

CV d'autres techniciens du

moment qu'il insiste beaucoup pour engager l'ancien sélectionneur des Lions de l'Atlas et du CRB Rachid Taoussi, vu que ce

dernier connaît assez bien le championnat local ainsi, au

vu de son expérience, les

compétitions continentales puisque rien que la saison passée, il a participé avec le Chabab à la coupe de la CAF.

Plus de poste de manager général

Sensaoui, président de la section football

Dans l'une de nos récentes livraisons, nous avons évoqué une réunion extraordinaire du conseil d'administration du club phare des Haut-Plateaux. Une réunion qui a été consacrée à faire le point sur la situation de l'équipe et également d'autres sujets relatifs à la gestion. A ce titre, nous avons appris que les membres du conseil ont voté pour une nouvelle organisation avec comme point important la décision de confier la gestion de l'équipe première à Sensaoui qui occupait auparavant le poste

de directeur financier, et qui a

été installé officiellement comme président de la section du football de l'ESS, écartant du coup le poste de manager général qu'occupait auparavant Daïaeddine Boulahdjilet dont on dit qu'il a été affecté chez les jeunes catégories. En outre, il y a eu la désignation de Rachid Djerroudi comme directeur administratif, alors qu'il occupait avant le poste de secrétaire du club.

S. H.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

18

CSC

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 18 CSC Elle ne veut pas de gros salaires L'ENTP désarçonne

Elle ne veut pas de gros salaires

L'ENTP désarçonne

AMRANI

La direction de l'ENTP, le propriétaire et seul bailleur de fonds du CSC, qui veut réduire la masse salariale de son club, a sommé le manager Arama de ne pas recruter des joueurs qui veulent de gros salaires.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

En donnant l'ordre au manager Arama de ne pas engager des joueurs qui exigent de gros salaires et des avances, la direction de la filiale de Sonatrach a dérouté le coach Amrani, car il voulait renforcer l'effectif de son équipe qualitativement afin qu'elle soit bien armée et réussisse un bon parcours en LDC d'Afrique à laquelle elle va participer dès le mois de décembre prochain en tant que champion de la Ligue 1 Mobilis.

Pas de vacances pour Arama Le manager clubiste Arama ne

va pas prendre de congé l'été prochain car il est le seul dirigeant du CSC, chargé de faire le mercato d'été qui va débuter le 1er juin 2018, de convaincre les libérés à résilier à l'amiable leur contrat et de négocier avec les joueurs dont le contrat a expiré le mois de mai courant et que le coach Amrani veut garder. Il reste à savoir si le président actif des Vert et Noir Arama va pouvoir renforcer l'effectif de son team par des joueurs de qualité, convaincre les libérés Cissé, Rachedi et Bezzaz à partir sans faire de bruit et ceux qui sont libres, à savoir le gardien Limane, les arrières Benayada et Zaâlani, le milieu Zerara et l'attaquant

Belameiri, à renouveler leur licence sans condition.

Les joueurs ciblés fuient Plusieurs joueurs auxquels le manager clubiste Arama avait proposé, ce mois de mai courant, de porter les couleurs de son équipe l'exercice prochain ont refusé de lui donner leur accord. Ils ont préféré signer avec des clubs dont les dirigeants ont accepté de leur payer trois, quatre ou cinq mensualités à l'avance. Cela nous pousse à penser que si l'ENTP persiste et signe à plafonner les salaires, le président actif du CSC ne va pas réussir à convaincre.

R. G.

actif du CSC ne va pas réussir à convaincre. R. G.  Le coach et le



Le coach et le manager plaident leur cause à Hassi Messaoud

Selon les échos qui nous parviennent parcimonieusement de la maison CSC, le coach Amrani et le manager Arama se sont rendus au siège du propriétaire de leur club, l'ENTP, qui se trouve à Hassi Messaoud, pour présenter leur feuille de route de la prochaine saison. Mais aussi, Amrani et Arama devaient saisir cette occasion pour demander au P-DG de la filiale de la Sonatrach, Hamoudi Brahim, de mettre à leur disposition les moyens qu'il faut pour renforcer l'équipe par des joueurs de qualité, mais aussi réussir à lui faire effectuer une très bonne préparation d'avant- saison.



Belkheir veut toujours partir

"Comme je l'avais dit, auparavant, je veux aller jouer la saison prochaine en Arabie saoudite. J'espère que mon manager va pouvoir convaincre la direction du CSC à me laisser partir", nous a répondu l'attaquant des Vert et Noir Abdenour Belkheir, joint au téléphone, hier, pour nous dire s'il est toujours décidé à quitter le CSC bien qu'il soit toujours avec le vieux club de Cirta jusqu'à juin 2019.

LIGUE 2 MOBILIS

ASO

Dans l'attente d'une sortie de Medouar

De notre correspondant ZOUBIR ZEGGAÏ

Concernant le premier respon- sable de la barre technique, les suppor- ters de l'ASO veulent voir quelqu'un qui ne manque pas de poigne et qui n'est pas impressionné par qui que ce soit. Pour ce qui est des joueurs à recruter, les supporters ont averti la direction du club quant à refaire les mêmes erreurs, car ils veulent des joueurs avides de suc- cès et de football qui peuvent apporter leur fougue et leur grinta, et non des mercenaires qui ne cherchent que leurs intérêts. Sachant que la Ligue 2 est très exigeante autant en compétition qu'en finances, la direction du club chélifien est dans l'obligation de se trouver d'éventuels pourvoyeurs de fonds dans la région. C'est dire que la crise financiè- re qui a frappé le club à plusieurs reprises ne devrait pas avoir droit de cité si l'ASO aspire à jouer l'accession. Les erreurs se sont accumulées depuis des années et la politique de fuite en avant a eu raison du club chélifien dont les menus bons résultats couvraient les lacunes. Les supporters chélifiens, qui attendent toujours une sortie média- tique du comité exécutif, souhaitent que ce dernier fasse dans le bon sens l'opéra- tion recrutement qui devrait être adé- quate par rapport aux visées du club. Même si rien na filtré sur les données de la nouvelle saison où l'équipe devrait

les données de la nouvelle saison où l'équipe devrait être à la page pour réussir le

être à la page pour réussir le challenge très difficile de revenir parmi l'élite, les supporters de l'ASO sont toujours dans l'attente d'une sortie pragmatique de la direction.

Vers un éventuel soutien financier de la wilaya Selon des sources proches de la direc- tion du club, le wali de Chlef aurait pro- mis de venir en aide au club chélifien pour atteindre l'objectif d'accéder. L'objectif étant très exigeant en matière de finances, notamment, les pouvoirs publics sont dans l'obligation d'assister le club sur ce plan très sensible. Outre le wali de Chlef, le groupe ECDE, qui a toujours été un sponsor omniprésent, sera l'autre support financier du club chélifien dont les fans attendent toujours une réaction quant aux grands axes de la

saison à venir.

Z. Z.



L'entrevue

Medouar-

Zaoui a bien eu lieu

Samedi, Medouar et Zaoui se sont rencontrés au siège du club. L'entrevue a porté surtout sur le parcours de l'équipe sous la houlette de l'ex- international qui a, il faut le rappeler, pris le train en marche après la démission de Khezzar. Outre le parcours de l'équipe, les deux hommes auraient évoqué la prochaine saison. Le recrutement, voire les postes exigeant du renfort ainsi que les éléments à libérer ont aussi animé la discussion entre les deux hommes.

MCEE

HERADA SE PRÉPARE à prendre les rênes

De notre correspondant

AMAR T.

Malheureusement pour ses nom- breux fidèles, il va falloir attendre pour voir les choses bouger. Pendant ce temps, certains se demandent s'il y aura du progrès la semaine prochaine avec la tenue de l'assemblée générale des actionnaires qui officialisera la dissolu- tion du directoire et assurera la gestion du club par un président élu à l'issue d'un vote. A ce moment-là, la situation sera plus claire pour entamer la prépara- tion de la saison prochaine que tout le monde attend avec impatience, notam- ment le mouvement au sein des joueurs. C'est le dossier le plus important lors- qu'il s'agit de renouveler l'effectif et le remplacer par des joueurs de qualité à l'approche d'une saison qui s'annonce pleine de rebonds dans un championnat qui se propose comme un véritable chal- lenge. S'il faut reconnaître que l'ex-président du MCEE a une bonne vision de la pro- gression de l'équipe, ceux qui l'entou- rent ne vont pas bien le conseiller comme au temps où le MCEE évoluait en L1 Mobilis, selon certains dirigeants. Et avant de se lancer dans cette mission, le président doit choisir ses hommes, selon certains anciens joueurs. Pour eux, le prétendant homme fort du club a déjà

commis beaucoup d'erreurs par des prises de décisions personnelles, car ceux qui l'entourent n'ont pas la même vision du terrain. En somme, pour les observateurs, le président Herada a été très mal conseillé et tout tournait autour de sa personne. Le directoire actuel esti- me que le temps est à la réconciliation et après trois ans d'échec et de déception, il apparait plus sage d'ouvrir la porte à tout le monde. Le scrutin collectif du 15 juin prochain donnera le nom du futur président du MCEE.

Payer les dettes urgentes Ceux qui acceptent de se présenter à la présidence du club s'engagent en princi- pe à payer toutes les dettes. Cela néces- site beaucoup d'argent pour s'engager à payer l'ensemble des dettes accumulées

cette saison. C'est pour cette raison que les candidats à la présidence ne sont pas nombreux à s'intéresser au poste de pré- sident, surtout que la plupart sont assez lucides et reconnaissent avec humilité qu'ils ne peuvent pas gérer sans argent. Ainsi, ceux qui acceptent d'être à la tête du club sont tenus au paiement urgent des dettes avant d'accumuler d'autres dépenses. L'inventaire établi indique le paiement des joueurs et les emprunts effectués comme le plus urgent, obli- geant le directoire à les régler rapide-

ment.

A. T.

Guitoune et Belalem proches du MCEE

Il faut rappeler que ces deux joueurs sont originaires d'El-Eulma où ils ont appris à jouer au football. Ceux qui ont dirigé le club les connaissent bien pour leur faire appel aujourd'hui pour un come-back dans l'équipe de leur enfance.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

USMH 19  LAOUFI AURAIT TOUT CONCLU AVEC LAÏB Les enfants du club comme seule
USMH
19
LAOUFI AURAIT TOUT
CONCLU AVEC LAÏB
Les enfants
du club
comme
seule
alternative
Selon les dernières nouvelles, un accord aurait été trouvé
entre le probable futur président de l'USMH Mohamed Laïb
et l'entraîneur Salem Laoufi.
PAR MASSINISSA HACHOUR
cession d'Essefra dès la saison
prochaine.
L'actuel coach de l'ASMO
avait évoqué un revirement de
situation concernant son arri-
vée à la barre technique. Il avait
déclaré sur ces mêmes colonnes
qu'il ne viendra pas à l'USMH
et qu'il préférait poursuivre
l'aventure avec le club oranais.
Sur insistance de Mohamed
Laïb, l'ancien adjoint de
Boualem Charef aurait donné
son accord de principe de
prendre en main la formation
harrachie la saison prochaine.
L'autre paramètre qui motive
les dirigeants de l'USMH est
qu'il connaît très bien la maison
harrachie ; c'est un entraîneur
qui donne confiance aux
jeunes. En tout cas, les négocia-
tions sont en bonne voie, la
venue de Laoufi à l'USMH
pourrait se concrétiser juste
après l'AG élective, prévue la
semaine prochaine. Voyant en
cet entraîneur l'homme idéal
pour replacer l'USMH dans le
cercle très restreint des équipes
de l'élite, l'actuel président du
directoire Mohamed Laïb est en
contact permanent avec lui
pour le convaincre de venir à
El-Harrach et contribuer à l'ac-
Il se chargera
du recrutement
Au moment où les autres clubs
peaufinent leur opération
recrutement, à l'USMH, c'est le
stand-by. Les dirigeants harra-
chis n'ont assuré jusque-là
aucun nouveau joueur. Pour ce
qui est des éléments de la sai-
son écoulée, 90% de l'effectif a
quitté déjà et même ceux ayant
pris la décision de rester
seraient revenus sur leur déci-
sion et menacent de partir.
Comme à chaque mercato esti-
val, les joueurs, que certains
dirigeants essayent de persua-
der d'endosser le maillot jaune
et noir, fuient l'USMH à cause
de la situation difficile que tra-
verse le club sur le plan finan-
cier et la guerre des clans au
niveau de la direction. En
outre, nous avons appris d'une
source proche de Mohamed
Laïb que ce dernier aurait évo-
qué le dossier recrutement avec
le probable futur entraîneur
Salim Laoufi. L'actuel entraî-
neur de l'ASMO se chargera de
recruter des joueurs capables
d'apporter un plus à la forma-
tion harrachie. D'après les
informations dont nous dispo-
sons, tous les détails ont été
réglés entre Laïb et Laoufi qui
devra succéder à l'entraîneur
actuel, Aziz Abbès.
Le contrat d'Abbès
sera résilié la semaine
prochaine
Les dirigeants de l'USMH n'ont
pas encore tranché le cas de
l'entraîneur Aziz Abbès, qui est
toujours en poste et qui attend
un signe pour présenter son
bilan. Par ailleurs, dans l'entou-
rage du club, on parle déjà de
son successeur qui pourrait
bien être Salem Laoufi, qui
aurait tout conclu avec
Mohamed Laïb. Comme nous
l'avons rapporté par nos soins,
Mohamed Laïb ne peut pas
remercier l'entraîneur Abbès
avant la tenue de la prochaine
AG élective, vu que le coach a
toujours le soutien de l'autre
membre du directoire, Djaâfar
Bouslimani. Laib, qui est le seul
candidat à la présidence de
l'USMH, doit attendre son élec-
tion pour pouvoir prendre des
décisions et procéder au chan-
gement au niveau de l'équipe.
M. H.
BOUARATA : «JE N'AI
REÇU AUCUN CONTACT
D'EL-HARRACH»
Pour trouver un successeur à l'entraîneur Aziz Abbès qui sera
probablement remercié après la tenue de l'AG élective, le futur
président Mohamed Laïb a coché le nom de quelques entraî-
neurs qui sont sans club pour le moment. Alors que le nom de
Rachid Bouarata a été coché, le concerné n'a finalement pas
été contacté. L'entraîneur Rachid Bouarata, dans ses déclara-
tions, a tenu à démentir les rumeurs. "Je n'ai reçu aucun
contact de l'USMH", s'est contenté de dire l'ancien entraîneur
du MO Béjaïa.
M. H.
L'AG ÉLECTIVE
REPORTÉE
AU LUNDI
LES LIBÉRÉS ONT
PERÇU LEUR ARGENT
Prévue pour dimanche le 3 juin, l'AG élective de
la SSPA/USMH est officiellement retardée d'une
journée. Une source bien informée nous a indiqué,
hier, que lors de la réunion tenue entre les trois
actionnaires, Mohamed Laïb, Djaâfar Bouslimani et
Rabah Haddad, il a été décidé de la reporter à lundi.
L'AG sera tenue donc le lundi le 4 juin à 14h au stade
du 1er-Novembre de Mohammadia. En attendant, la
préparation de l'AG élective se poursuit d'une
manière sereine et le plus normalement du monde,
nous a-t-on précisé. Pour rappel, un seul candidat
postule à la présidence de l'USMH ; il s'agit de
Mohamed Laïb, l'actuel président du directoire.
Les convocations envoyées
Lundi prochain, les actionnaires de la société sporti-
ve sont convoqués par le directoire pour la tenue de
l'assemblée générale élective de la SSPA/USMH.
Selon notre source, les convocations ont été
envoyées hier par le biais d'un huissier de justice ;
les actionnaires sans exception sont au courant de la
date et du lieu du déroulement de cette AG bien à
l'avance, surtout que l'information a été publiée par
tous les organes de presse. S'ils veulent le bien de
l'USMH, contrairement aux fois passées, les action-
naires doivent répondre à la convocation qui leur a
Les joueurs seront régularisés
dans les prochains jours
Alors que l'opération régularisation de la situation
financière des joueurs libérés a commencé, ceux qui
se trouvent sous contrat avec le club devraient être
convoqués incessamment pour la régularisation de
leur situation financière.
D'ailleurs, cela fait plusieurs jours déjà que ces der-
niers attendent un geste de la direction pour perce-
voir leur argent et passer leurs vacances dans de
bonnes conditions.
Si le retour de
Mohamed Laïb à
la tête du club se
confirme, il faut
s'attendre à un
changement de
politique et donc
voir une USMH
complètement
remaniée la
saison prochaine.
Il est clair que la
direction ne fera
pas confiance à
certains
éléments pour
une prolongation
de contrat. Cette
situation a
beaucoup donné à
réfléchir au
président qui
compte remanier
son équipe pour
la saison
prochaine.
Comme nous
l'avons déjà
rapporté par nos
soins, l'effectif
sera remanié à
95%. Les
dirigeants
doivent penser
juste et
rationnellement
et éviter de
commettre les
erreurs qui
pourraient coûter
cher à l'équipe.
En plus des
joueurs en fin de
contrat qui
quitteront
probablement le
club, et ceux qui
ont résilié leur
contrat, pas
moins de cinq
joueurs qui ont
décidé de rester
attendent
toujours un signe
des dirigeants
pour trancher
officiellement ; il
s'agit de Younès,
I. Kherbache,
Chenoufi, Fekih et
Belhani.
Mohammed Laib,
qui procède à la
résiliation des
contrats de la
majorité de son
effectif, devra
tenter le tout
pour le tout afin
de convaincre ces
cinq éléments de
poursuivre
l'aventure avec le
club de Maison
Carrée.
M. H.
été adressée.
M. H.
Comme nous l'avons déjà rapporté sur ces mêmes
colonnes, une partie des joueurs de l'USMH ont déci-
dé de résilier leur contrat à l'amiable. Une partie de
ces joueurs a perçu son dû et devra signer la résilia-
tion du contrat prochainement. En effet, selon notre
source, trois joueurs ont déjà perçu leur argent après
avoir tout réglé avec le président du directoire
Mohamed Laïb. Ce qui leur permettra d'opter pour
l'une des équipes qui ont sollicité leurs services. Tous
les joueurs ayant résilié leur contrat auraient perçu
leurs salaires avant d'obtenir leurs papiers, comme
cela a été convenu entre les deux parties.
M. H.
QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl,
Abdellah Haddad, Anis Sadoun,
Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

20

RCR

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 20 RCR Il a rencontré le président ÇA SE PRÉCISE pour
www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 20 RCR Il a rencontré le président ÇA SE PRÉCISE pour

Il a rencontré le président

ÇA SE PRÉCISE pour Mokhtar

Comme nous l'avons indiqué dans notre précédente édition, le retour de l'enfant pur produit de l'école relizanaise Hichem Mokhtar à son club formateur n'est qu'une question de temps.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Le deuxième meilleur buteur de la Ligue 2 Mobilis de la saison dernière avec 11 réalisations s'est rendu mardi soir au bureau de Hamri situé au centre équestre la Mina pour rencontrer le président et

s'asseoir autour d'une table de négo- ciations. Les deux hommes se sont mis d'accord pour que l'ancien de la JSMS, du NAHD, du MCO, de l'USMB et de l'USMA retrouve son ex-club et l'aide à revenir en Ligue 1 Mobilis en fin de saison.

2 e round aujourd'hui Bien que Hamri et Mokhtar se soient

mis d'accord sur les grosses lignes de son retour au club phare de la ville de Relizane, cependant il reste quelques petits détails à régler. Les deux hommes se sont fixé un autre rendez-vous pour la soirée d'aujour- d'hui afin de finaliser et de parapher son contrat avec son club formateur.

et de parapher son contrat avec son club formateur. Il a reçu plusieurs offres de Ligue

Il a reçu plusieurs offres de Ligue 1 Même si l'ex-joueur de Skikda vient de recevoir des offres de plusieurs équipes de Ligue 1 Mobilis telles que la JSK, le MCO, le CSC, l'ESS, le MOB et l'USMBA, Mokhtar préfère se rapprocher de son domicile pour être aux côtés de ses parents, le plus important pour lui étant d'aider son équipe à retrouver sa place en Ligue 1 Mobilis. B. B.

«Je ne peux pas tourner le dos à mon club formateur»

Afin de tirer les choses au clair, on a pris contact avec Mokhtar. Ce dernier nous a confirmé que le pré- sident lui a proposé de revenir por- ter le maillot de son club formateur, il ne pouvait pas dire non. Il lui a donné son accord de principe, mais il reste quelques détails à régler avant de parapher son contrat défi- nitif avec le RCR.

Votre nom circule ces derniers jours aux quatre coins de la ville de Relizane, qu'en est-il au juste ? Cela fait quelques jours que je suis en contact avec le président Hamri qui m'a proposé de revenir porter le maillot du RCR.

Quelle a été votre réponse ? Pour être franc avec vous, après avoir fait une bonne saison

à Skikda, j'ai décidé et même juré

de ne plus jouer en Ligue 2 et de revenir en Ligue 1. Mais l'appel du président Hamri a tout chamboulé, car c'était un appel de mon club formateur où j'ai appris l'abécédaire du football. J'ai dû changer d'avis et j'ai accepté de m'asseoir autour d'une table de négociations avec lui bien que j'aie eu plusieurs propositions d'autres clubs de Ligue 1 Mobilis.

On peut savoir lesquels ? Tout d'abord, il y a le MCO ; le président Baba semble très chaud pour me recruter ; d'ailleurs, on avait un rendez-vous aujourd'hui (entretien réalisé mardi soir). Ensuite il y a l'Entente de Sétif, le MOB, la JSK, le CSC et l'USMBA.

Mais, comme je viens de le dire, l'appel de mon club formateur a tout changé.

Les négociations ont-elles abouti ? C'est vraiment difficile de dire non au Rapid, et c'est ce que j'ai dit au président. Ce dernier, il faut le remercier, a accepté presque toutes mes conditions ; il reste quelques petits détails à régler avant de para- pher mon contrat avec le RCR.

On peut dire alors que vous êtes officiellement relizanais la saison prochaine ? On ne peut pas dire officielle- ment car comme je viens de le sou- ligner, il reste quelques détails à régler avant de conclure. De toute façon, tout sera clair prochaine- ment.

Vous êtes parmi les rares avant- centres libres sur le marché et vous êtes convoité par plusieurs équipes ; mais malgré ça, vous avez choisi le RCR… Pour l'instant, je ne suis pas à 100% au Rapid. C'est vrai qu'il n'y a pas d'autres avant-centres libres sur le marché, en dehors de moi et de Bouguelmouna et le hasard a voulu que nous soyons tous les deux enfants le pur pro- duit de l'école relizanaise. Mais on ne peut pas savoir ce que nous réserve le destin.

Les supporters sont très contents d'apprendre votre retour, vous qui les avez beaucoup irrités en inscrivant 3 buts dans leur camp lorsque vous avez porté le maillot d'autres clubs…

Cela veut dire que je suis un joueur professionnel et que je défends corps et âme le club dont je porte le maillot. Quand j'étais à Relizane, j'ai sacrifié ma santé ; j'ai contracté une blessure grave à l'épaule, mais malgré ça j'ai continué à jouer car à l'époque, on était en pleine course pour l'accession en Ligue 1 Mobilis. Quand j'ai porté le maillot du NAHD, je crois que je n'ai fait que mon devoir en inscrivant deux buts et le même cas avec Skikda. En football, il faut être professionnel. Si je reviens à Relizane et que j'affronte mon ex- club, j'essayerai de faire mon boulot, c'est-à-dire d'inscrire des buts.

B. B.

MCS

Le wali se fâche

«Les dirigeants doivent trouver des solutions»

Le premier magistrat de la wilaya de Saïda a convié les responsables du MCS à une réunion avant-hier après le f'tour, en présence d'un bon nombre de dirigeants de la SSPA et du CA et aussi des directeurs exécutifs.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Seif El-Islam Louh a exhorté les responsables du club à redou- bler d'effort pour aplanir tous leurs différends. Lors de cette réunion, le wali a serré un peu les vis. "On ne veut pas s'immiscer dans les affaires du club car le club a ses cadres dirigeants qui doivent prendre leurs responsabilités. Nous en tant qu'autorité, on ne veut pas que le club sombre dans les conflits. On est là pour le soutenir."

«Les soutiens financiers ne suffisent pas si les problèmes perdurent» "On soutient le Mouloudia d'une manière constante. Le club va bénéficier d'aides conséquentes de la part des autorités locales. Alors, en contrepartie, on souhaite que les responsables du club dépassent leurs conflits pour se concentrer

sur l'équipe qui a besoin de se

reprendre. On ne permettra jamais

à quiconque de se jouer d'un grand

club qui représente une grande ville et un large public. Notre devoir est d'avertir tout le monde, les dirigeants doivent trouver des solutions. Il est inconcevable qu'une ville comme Saida puisse voir son club phare se morfondre au bas du tableau et en proie aux conflits."

Belahzil : «Il a promis de nous aider» "Je tiens à remercier vivement M. Seif El-Islam Louh pour l'intérêt qu'il porte à notre club. Le wali a toujours été à nos côtés. D'ailleurs, quand je me suis plaint du manque d'aide, je ne vise pas le wali, car nous savons très bien que c'est quelqu'un qui aide notre club, notamment dans les moments diffi- ciles. On lui sera d'ailleurs toujours reconnaissants." Tel est l'hommage

rendu par le président du MCS au premier responsable de la ville.

«Si la situation n'évolue pas, je serai dans l'obligation de me retirer» Le manque de moyens financiers pour faire face aux dures exigences du professionnalisme commence à inquiéter le président du club Belahzil Belahcen. "Ce qui m'inquiè- te le plus, c'est la situation financiè- re de l'équipe", a-t-il affirmé. Soucieux des conséquences que peut engendrer cette situation, le premier responsable du MCS s'en- gage dans une véritable course contre la montre pour dénicher des sponsors afin de dénouer la crise financière qui risque de se répercu- ter sur l'avenir de l'équipe. A pré- sent, le Mouloudia ne vit que de promesses en attendant du concret. Découragé par cette situation, le président du MCS ne sait plus à quel saint se vouer. "Si la situation

ne sait plus à quel saint se vouer. "Si la situation n'évolue pas, je serai dans

n'évolue pas, je serai dans l'obliga- tion de me retirer des affaires du club à la fin de la saison. Ce n'est pas une menace, loin de là, mais c'est parce que je suis conscient de la difficulté de la tâche et je ne suis pas là pour mentir aux gens. "

Il veut démissionner Depuis plusieurs semaines, le prési- dent Belahzil il n'a pas cessé de dire qu'il ne veut plus continuer sa mis- sion à la tête du SSPA. Le week-end dernier, il annoncé qu'il allait remettre sa démission lors de l'as- semblée générale des actionnaires et qu'il reste juste membre ; ce qui veut dire que le poste de président du SSPA sera vacant. Le MCS devra chercher un remplaçant à Belahzil dans les plus brefs délais.

Pression Désigné à la tête du CA-SSPA, Belahzil a vécu des

moments difficiles depuis son installation ; les résultats du club n'ont pas suivi puisque cette équipe de Saïda a connu des hauts et des bas sur le plan tech- nique et même financier. Belahzil a subi beaucoup de pres- sion et a géré cette période diffici- lement. Avant même la fin de la saison, il a informé ses proches qu'il n'allait pas poursuivre sa mission à la tête du CA-SSPA vu son état de santé. Il était aussi contraint de délaisser ses affaires. Voulant prendre du recul et n'ayant pas pu supporter la forte pression à laquelle il a été sou- mis, il compte remettre sa lettre de démission lors du conseil de l'administration de la SSPA. Ainsi, il ne veut pas revivre le même scénario l'année prochaine. K. Dj.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

USMB

21

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 USMB 21 Pour éviter la relégation ALIME JOUE la carte du

Pour éviter la relégation

ALIME JOUE

la carte du TAS

Le premier responsable du club phare de la ville des Roses veut profiter d'une bourde commise par la FAF en début de saison pour la pousser à annuler la relégation.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

La bourde commise par l'instance de Zetchi est impardonnable ; elle devrait donner gain de cause aux clubs relégués, c'est-à-dire l'USMB, l'USMH et l'USB en Ligue 1 Mobilis et le CRBAF, le GCM et le CAB en Ligue 2. Alime a confié la tâche à un avocat spécial qui va frapper aux portes du TAS de Lausanne, en Suisse, pour essayer de défendre le dossier des clubs concernés, entre autres l'USMB qui va peut-être échapper à de la descente aux enfers.

La FAF n'a envoyé aucun document aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 La Fédération algérienne de football a commis une grosse bourde en début de saison lorsqu'elle n'a pas prévenu les clubs de Ligue 1 et 2 quant aux conditions de rétrogradation et

de Ligue 1 et 2 quant aux conditions de rétrogradation et d'accession. Le silence de cette

d'accession. Le silence de cette instance a ouvert une autre brèche qui va peut-être provoquer des ennuis à Zetchi et son équipe dirigeante.

«Qui ne tente rien n'a rien» Alime nous a fait savoir que lui et certains clubs de Ligues 1 et 2 ont décidé de frapper aux portes du TAS de Lausanne pour tirer au clair les erreurs commises par la FAF en

début de saison : "Pour nous, le championnat de la saison écoulée est blanc, car la FAF ne nous a pas prévenus des modalités d'accession et de rétrogradation. Ceci est un atout pour nous afin de sauver la saison. Qui ne tente rien n'a rien ; on va attendre avec impatience le verdict final du Tribunal sportif de Lausanne", nous a déclaré Alime.

A. Dj.



Frioui

tenté par

la Grèce

Le baroudeur de la formation de la ville des Roses Samy Frioui est la cible de plusieurs clubs du championnat national, mais aussi de certaines équipes à l'étranger. Frioui est dans le viseur du club Ael Larissa de la première division du championnat grec qui insiste toujours sur ses services et veut l'enrôler à tout prix. Cependant, l'ancien pensionnaire de l'USMH et de l'USMA n'a pas voulu se précipiter. En revanche, le baroudeur de l'USMB a une touche en Chine, mais cette offre ne l'intéresse pas, car le championnat chinois est un championnat idéal pour les joueurs en fin de carrière. En effet, Frioui donne sa priorité au club de Larissa, et s'il ne va pas finaliser avec cette équipe, il va choisir entre le MCA et la JSK. A. Dj.

BRAHMI :

«La situation de l'USMB est inquiétante»

Le jeune latéral gauche de la formation de la ville des Roses affirme que la situation de l'USMB n'est guère rassurante.

Votre équipe va jouer en L2 la saison prochaine, comment s'annoncent les choses pour vous et vos coéquipiers dans ce palier ?

La donne s'annonce difficile pour nous, car ce championnat de division inférieure est compliqué, on ne peut pratiquer du beau football. Mais on va essayer de rester solidaires et unis pour sauver le club de cette marmelade.

Justement, le silence total de la direction ne vous inquiète-t-il pas ?

Ce silence est inquiétant et va nous inciter à revoir nos plans, car il n'est pas évident de rester de marbre pour une longue durée et sans percevoir aucun centime. Franchement, notre amour pour ce club va nous obliger à attendre encore jusqu'à l'AGO pour pouvoir prendre une décision finale.

Comment évaluez-vous le parcours de l'USMB ?

On a géré les problèmes et on songeait toujours à nos arriérés. Franchement, la saison précédente est catastrophique sur tous les plans. En revanche, l'instabilité sur le plan technique s'est répercutée aussi sur le rendement des joueurs et a déstabilisé le groupe. Donc, on doit mettre la saison passée aux oubliettes et trouver vite une solution qui pourrait permettre à l'équipe de revenir en force et pourquoi pas accéder en Ligue 1 Mobilis.

A. Dj.

USB

Benaniba est passé par la CRL

Une saison riche en matches et en temps de jeu avec zéro but au compteur ; la première aventure d'Abdelhak Benaniba dans le championnat algérien, précisément avec l'USB, fut une réussite.

De notre correspondant

ABDOU HENINE

L'enfant de Créteil a pris goût au football dans notre Ligue 1 Mobilis ; il pense même qu'il a de la chance d'avoir réussi ce premier passage en Algérie malgré son jeune âge et sur- tout son manque d'expérience. Benaniba a attendu tranquillement la 9e journée de championnat pour avoir sa première titularisation ; depuis, il n'a plus lâché ce poste de sentinelle modéré à plusieurs tâches, Benaniba a été peut-être le grand gagnant du départ de Belatoui. Tout le temps présent dans le onze de Leknaoui, avec quelques bons matchs, mais aussi certaines presta- tions de qualité très moyenne. Mais l'unique coup dur pour le joueur est

très moyenne. Mais l'unique coup dur pour le joueur est cette relégation en fin de compte

cette relégation en fin de compte pour l'USB qui a un goût d'inachevé. Benaniba nous a avoué que le main- tien aurait pu être la cerise sur le gâteau de fin d'année. Un petit rêve qui n'a pas eu lieu car le Franco- Algérien voulait quitter l'USB sur une bonne note. Ce qui est clair dans les pensées de Benaniba, il ne jouera pas en Ligue 2 la saison prochaine. Sans salaire depuis plusieurs mois, le joueur lié à l'USB jusqu'à juin 2019 n'a pas voulu rendre sa fin de saison encore plus pénible et il a déjà rendu visite à la Chambre de résolution des litiges.

Le joueur a obtenu gain de cause Cette saison, la CRL est très sollicitée par les joueurs pour arracher leur bon de sortie de n'importe quel club en Algérie ; CRL rime aussi avec USB car cette dernière a suffisamment souffert des interventions directes de cette Chambre qui, l'hiver dernier, avait libéré plus de 11 joueurs de l'USB d'un coup. Précédemment, elle été aussi saisie par Benaniba. A l'issue de cette quête, comme attendu, la CRL a rendu son verdict en faveur du joueur ; Benaniba a été libéré par la force de la loi, ce qui démontre que la

CRL a encore frappé un coup avec son travail remarquable qui frise l'ex- cellence avec le club biskri cette sai- son.

«Je suis libre de choisir ma future destination» Contacté par nos soins pour connaître ses intentions vis-à-vis de l'USB, le milieu de terrain Abdelhak Benaniba n'a pas caché son envie d'évoluer sous d'autres couleurs à partir du mois d'août prochain. La Ligue 2 algérienne ne figure pas dans les plans du joueur émigré qui veut res- ter en Algérie et tenter sa chance ailleurs que l'USB. "En dépit de nos efforts toute une saison, on n'a pas pu échapper au purgatoire, on est encore déçus surtout pour nos fans auxquels on demande pardon. Pour ma part, j'ai des objectifs prochainement et je ne compte pas rester à l'USB. C'est vrai que j'ai un contrat jusqu'à juin 2019 avec l'USB, mais j'ai déjà saisi la CRL et cette dernière a déjà tranché en ma faveur. Aujourd'hui, je suis libre de choisir ma future destination. Ce qui est sûr, je ne jouerai pas en Ligue 2 algérienne. Avant cela, j'ai besoin de repos pour recharger mes batteries avant de penser à mon ave- nir professionnel." A. H.

Allam

hésitant

Le défenseur central Djamel Allam a fait six mois très acceptables sous le maillot de l'USB. L'ex-joueur du CRBAF a en réalité signé un contrat de six mois renouvelable avec la formation biskrie. Cela veut dire que le joueur est libre de tout engagement cet été, mais Allam a trouvé ses marques rapidement avec l'USB et ne ferme pas la porte à des négociations pour rester la saison prochaine. Le joueur se dit prêt à prolonger son aventure dans la région sud-est du pays, surtout avec la probabilité du maintien de Nadir Leknaoui à la barre technique. Ce qui semble convenir à Allam qui attend juste de faire le point avec Saaou. Le boss biskri, qui est en période de convalescence, sera de retour d'ici deux semaines. Ce qui veut dire que Allam est obligé d'attendre le retour de Saaou pour parler de son avenir avec l'USB. A. H.

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Un avocat égyptien
www.competition.dz
Mercredi 30 mai 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Un avocat égyptien réclame 1 milliard € à Ramos
Aimez qui
vous résiste
et croyez-qui
vous blâme.
Casimir
Delavigne
La blessure de Mohamed Salah
fait encore parler d'elle. Un avocat
égyptien demande 1 milliard de
dédommagement à Sergio Ramos.
Si le Real Madrid a remporté sa 3e
Ligue des champions en
s'imposant (3-1) face à Liverpool,
nul ne sait si le résultat aurait été
identique sans la blessure de la
star égyptienne, Mohamed Salah.
Sorti à la 29e minute de jeu suite
à un contact rugueux avec Sergio
Ramos, le joueur de Liverpool
souffre d'une blessure à l'épaule
gauche qui plonge l'Egypte dans le
doute et dans la colère à quelques
jours de la Coupe du monde.
Face à la vague d'indignation qu'a
suscitée la blessure de Salah,
Bassem Whaba, un avocat
égyptien reconnu, a décidé de
porter plainte contre Sergio
Ramos lui demandant la somme
astronomique de 1 milliard
d'euros pour dommages et
intérêts
"J'ai déposé une plainte tout en
contactant la FIFA. Je vais
demander une compensation, qui
pourrait dépasser un milliard
d'euros, pour le mal physique et
psychologique que Ramos a donné
à Salah et au peuple égyptien." Si
la démarche a peu de chance
d'aboutir, elle illustre la colère et
l'amertume des Egyptiens qui
espèrent faire un beau parcours
en Russie.
Citation
INSOLITE
LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
fixations
vaisseau
examinée
reptiles
ville d’Italie
DUDU
JJJJ OUROUR
avec soin
sanguin
4
lettres pour
rénovation
chiffonner
coopérant
moqueries
réfutent
Un Indien se présente à la mairie
et demande à changer de nom.
13
-
Pour quelle raison ? lui demande l'employé.
broyait
-
Je m'appelle Train qui siffle au petit matin dans
la plaine fumante, répond l'Indien.
2
gaz rare
- Et vous aimeriez vous appeler comment ?
- Tut !
8
proportionnée
pouffe
en vogue
SUDOKU
points
déduites
ville
opposés
allemande
chlore
7
4
8
entourés
3
10
pognon
1
2
5
mises à
l’écart
charge de
7
bête
2
9
1
5
6
cancres
contracté
9
3
1
produit de
remplacement
5
dix sur dix
grande école
6
5
coule en
copulative
France
8
3
4
9
1
bénéfice
3
8
1
personnel
rivière
tour
symbolique
d’Alsace
379
6
12
user de
volaille
subterfuges
7
423
disque vénéré
mangeoire
prêta serment
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
refuse de
lançai
reconnaître
1
5
1
4
6
3
8
9
2
7
restes
cours court
8
7
6
2
4
9
3
5
1
filet d’eau
marque le
dépit
9
3
2
7
1
5
8
6
4
accord
14
à Yalta
coule en
7
9
5
1
8
2
6
4
3
n’importe qui
Sibérie
2
8
1
3
6
4
5
7
9
utile pour
piastre
mère de
11
6
4
3
5
9
7
2
1
8
mieux sauter
espagnole
Titans
4
2
9
8
7
6
1
3
5
moyens de
1
6
8
4
5
3
7
9
2
9
lutte
3
5
7
9
2
1
4
8
6
E
A
C
R
D
E
R
E
I
T
T
N
E
M
E
I
A
G
E
A
LES MELÉS
E
N
E
R
G
U
M
E
N
E
R
U
T
I
L
A
N
T
S
V
E
G
O
F
N
R
E
G
I
O
N
A
L
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
P
E
R
E
O
S
A
O
I
G
A
D
R
M
E
A
I
E
E
T
N
O
H
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
G
E
R
A
T
R
I
S
A
I
E
R
O
D
E
S
T
E
D
U
E
A
L
P
C
M
O
U
S
S
U
AFFAIRISME
HONTE
S
E
S
A
M
E
S
E
A
N
N
R
N
L
L
I
R
E
U
R
C
E
D
E
T
C
U
T
E
ALLERGIE
ILLEGAL
R
A
T
F
E
R
C
E
A
E
E
C
V
O
N
E
C
E
A
G
E
ALOSE
IODURE
D
E
L
I
T
S
O
I
T
BRANCHUE
LICHEN
U
R
L
R
F
R
E
B
S
E
S
F
R
L
R
M
E
R
E
S
N
S
BRAS
LIGNAGE
H
E
R
E
S
I
E
T
R
D
E
G
O
E
G
L
R
R
M
F
E
S
I
E
CERTIFICAT
MOUSSU
N
A
T
T
E
P
E
U
CERIUM
MUSEE
E
T
T
S
A
I
S
I
E
I
I
S
O
I
L
T
I
A
S
E
O
C
T
DECELABLE
NAOS
L
E
N
T
S
S
N
E
R
A
U
G
A
I
E
I
U
N
G
A
H
T
B
A
I
S
S
E
F
E
E
DECRUE
NERF
E
R
R
N
G
E
B
R
A
T
M
C
N
E
O
EDUCATIVE
REGENERE
LES FLÉCHÉS
EGAIEMENT
REGIONALE
B
B
R
E
I
R
I
M
U
S
E
E
H
N
L
1 2
3 4
5
6
7
8
FLOTTER
SERGE
LES MELÉS
A R
I S
T
O
T
E
I
G
L
C
U
S
E
I
L
E
M
O
H
U
F
FOIRE
SERPENT
NACER
GLANDAGE
SERVICE
9
10
11
12
13
14
E
L
A
O
M
T
O
U
R
N
I
O
L
E
E
OUADAH
GOURBI
TOURBE
N
S
I
A
L
A
I
T
T
E
L
E
L
B
A
L
E
C
E
D
I
HOMELIE
TOURNIOLE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

JSMB

23

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 JSMB 23 KHELLAF NABIL : «La situation est trop confuse» meilleurs

KHELLAF NABIL :

«La situation est trop confuse»

JSMB 23 KHELLAF NABIL : «La situation est trop confuse» meilleurs que nos adversaires, mais ça

meilleurs que nos adversaires, mais ça n'avait pas marché. Nous avons souffert des problèmes de concentra- tion lors de certaines confrontations, surtout face à des concurrents directs. Quand face à des équipes qui se battent pour les mêmes objectifs que toi, tu ne réussis pas à faire la différence, c'est là où tu te dis : nous avons failli.

Contrairement aux précédentes saisons, vous n'avez pas eu la

possibilité de beaucoup jouer ; quelles sont les raisons, selon vous ?

C'est les choix du coach. Contrairement aux précédentes ren- contres où j'avais débuté comme titulaire indiscutable, cette année, je pense qu'au vu de la concurrence et des ambitions du club, le staff tech- nique avait fait ses choix. Je n'ai lési- né sur aucun effort afin d'essayer de convaincre les entraîneurs de m'ac- corder une chance. Je pense que je

Le jeune arrière-droit de la JSMB Nabil Khellaf se dit très déçu d'avoir raté l'accession avec son club formateur. Le fait que le club échoue au pied du podium est signe que certaines choses n'ont pas bien marché.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Deux semaines après la fin du championnat, avec du recul, comment analysez-vous la saison qui vient de s'écouler ?

Ce n'est un secret pour personne, c'est une nouvelle saison qu'il va fal- loir mettre aux oubliettes, à l'image de la saison d'avant où nous avions un groupe bien en place et qui dispo- sait d'énormes qualités. Je pense que nous avions les moyens d'atteindre l'objectif tracé en début de saison. Je dirai que la gestion de certains matchs nous a fait défaut et les luttes internes ont conduit le club à se rater la dernière journée du championnat.

Pourtant, vous avez réalisé quelques belles séries d'invincibilité…

Il ne suffit pas de réaliser de belles séries de matchs sans défaite ; je pense qu'au moment où il fallait qu'on se montre solides, nous n'avons pas été à la hauteur. Il y a des rencontres où nous étions bien

à la hauteur. Il y a des rencontres où nous étions bien n'ai pas réussi à

n'ai pas réussi à le faire ; mais cette année me permet de me remettre en question et de continuer à travailler afin de m'améliorer pour la suite de ma carrière.

Comment est votre situation ? Avez-vous eu des contacts avec les dirigeants afin de préparer la saison prochaine ?

A l'heure actuelle, aucune person- ne ne nous a contactés pour nous parler de la saison prochaine. Vu la situation dans laquelle se trouve le club, je pense que cela risque de prendre un peu de temps avant de connaître qui sera aux commandes la saison prochaine. Nous sommes devant une situation délicate ; le pré- sident a annoncé sa démission et les choses prennent du temps. Je dirai que cela n'est pas en faveur du club dans un premier temps, surtout que la saison prochaine, les fans ne vont pas se contenter de nous voir jouer le maintien. Il faudra bâtir aussi une grande équipe afin qu'elle puisse rivaliser avec les meilleures.

On peut dire alors que votre avenir est incertain, vous en tant que joueur…

C'est une situation trop confuse et nous ne savons plus avec qui parler dans la mesure où le président est malade et a annoncé sa démission. Personne ne nous a parlé au sujet de la saison prochaine. Je pense que, actuellement, nous devons juste attendre ce que les prochains jours nous réservent afin de décider de notre avenir.

B. E. Z.

Cas Benchaïra

Le club a 15 jours pour répondre à la CRL

Nous avons évoqué dans nos précédentes éditions le milieu de terrain de la JSM Béjaia Benchaira Mohamed qui a déposé son dossier au niveau de la Chambre de résolution des litiges de la LFP afin de demander sa lettre de libération. Ayant reçu un courrier la semaine dernière, la JSM Béjaia devra répondre dans un délai de 15 jours à partir du jour du dépôt du dossier par le joueur. Ainsi, nous apprenons que si le club souhaite garder le joueur tout en défendant ses intérêts, notamment sur le plan financier, il devra répondre par un dossier très lourd. Il faut dire que la direction de la JSM Béjaia avait mobilisé beaucoup de moyens financiers, notamment à travers des primes conséquentes, qu'elle a versées aux joueurs dans le but de les motiver pour atteindre l'objectif de l'accession. Mais à la fin de la saison, tous ses efforts sont partis et le club n'aura pas réussi à retrouver sa place parmi l'élite du football national. Ainsi, la direction du club devra

insister sur le fait que les joueurs avaient des contrats à objectif et que dans la mesure où le club n'a pas réussi à atteindre les objectifs tracés en début de saison, ce dernier est lésé. Les joueurs qui sont tout à fait dans leurs droits doivent prendre en considération tous les aspects de leur contrat.

B. E. Z.

ASMO

SAADOUNE ET BENAMAR dans la gestion de l'équipe

La rumeur des changements prévus dans les plans du président du CSA fait son effet.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Pour l'instant, deux change- ments seraient sur le point de se pro- duire. Certainement après la fête de l'Aïd El-Fitr d'autant que pour l'heu- re, le sujet préoccupant les dirigeants reste le moyen pouvant assurer le salaire des joueurs. Le premier chan- gement concerne, en fait, la gestion de l'équipe première dont les affaires seraient léguées à Lahouari Benamar à la place de Larbi Oumamar, appelé à s'occuper d'autres tâches qui lui permettraient de bien mener son travail au sein de la FAF en sa qualité de membre du

son travail au sein de la FAF en sa qualité de membre du BF. Les rumeurs

BF. Les rumeurs de son retour vont bon train avec une probable collabo- ration avec Mohamed Saâdoune, lui aussi pressenti dans la gestion en

Mohamed Saâdoune, lui aussi pressenti dans la gestion en question. Les deux dirigeants auraient même leur

question. Les deux dirigeants auraient même leur idée sur le recru- tement dont l'opération devrait être menée sous la houlette de Marwane

Baghor. Conscients qu'il va falloir monter une équipe forte pour viser l'accession et retrouver le premier palier du football national, ces der- niers seraient prêts à entamer les choses sérieuses après l'Aïd El-Fitr. Quant au deuxième changement, il a beaucoup de chance de se produire s'agissant précisément de la barre technique de l'équipe fanion. Le départ de Salem Laoufi n'est pas à écarter dans la mesure où sa métho- de de travail n'a pas été appréciée dans le domaine de la communica- tion. Le dénommé Moumouh aurait son idée sur son remplaçant ; il en a l'habitude à chaque fois que le besoin se fait sentir. Il ne serait pas étranger à la rumeur parlant de la piste Lakhdar Adjali. Quoi qu'il en soit, le duo Saadoune-Benamar a toutes les chances de mener la gestion de l'équipe première en prévision de la saison prochaine, 2018-2019. L. M. A.

Le club prêt à vendre Haddad et Mesmoudi

L'impasse financière dans laquelle se trouve le club asémiste ces derniers temps encouragerait la vente des joueurs convoités ou désireux de partir. Le fait que la situation salariale n'ait pas trouvé une issue favorable risque de pousser beaucoup de joueurs à demander leur départ. Deux d'entre eux seraient sur le point de mettre fin à leur bail avec le club asémiste, en l'occurrence Ilyes Hadadd et Boualem Mesmoudi. Ces deux joueurs ont même émis le vœu de changer d'air et de porter les couleurs de clubs plus huppés et nantis sur le plan financier. Les dirigeants ne seraient pas chauds à l'idée de les retenir d'autant que leur départ serait une bonne bouffée d'oxygène avec la possibilité de bénéficier d'une bonne rentrée d'argent. En somme, la direction du club de M'dina J'dida ne verrait pas d'un mauvais œil la vente de ces deux joueurs, les deux

derniers capitaines de l'équipe.

L. M. A.

www.competition.dz

Mercredi 30 mai 2018

www.competition.dz Mercredi 30 mai 2018 24 KOURICHI “ AU PORTUGAL, L'ALGÉRIE SAURA OÙ ELLE EN EST”
24 KOURICHI “ AU PORTUGAL, L'ALGÉRIE SAURA OÙ ELLE EN EST” Après le Cap-Vert, ce
24
KOURICHI
“ AU PORTUGAL, L'ALGÉRIE
SAURA OÙ ELLE EN EST”
Après le Cap-Vert, ce vendredi, l'Algérie ira surtout
défier le Portugal chez lui, en amical. Nordine Kourichi,
l'ex-défenseur international algérien, en parle.

Vendredi, l'Algérie recevra le Cap-Vert en amical, avant d'aller au Portugal, comment ça se présente ?

Jouer une nation moins forte avant d'affronter le Portugal est préférable pour les joueurs. Dans le cas inverse, la motivation serait moindre. Le Cap- Vert joue bien au ballon, il peut poser des problèmes à l'Algérie si on le regarde faire et qu'on le considère comme une petite équipe. Le match se tiendra au stade du 5-Juillet, un endroit mythique où l'Algérie a fait des grands matches, avec un public derrière son équipe. Il faudra essayer d'imprimer son empreinte car, une semaine après, on sera opposés à une équipe qui ne s'appellera pas le Cap- Vert.

A quoi faut-il s'attendre alors ?

Déjà, je souligne que c'est une ren- contre qui va surtout servir au Portugal. Si ce pays a voulu jouer contre la Tunisie et l'Algérie, c'est qu'il cherche à avoir des éléments tactiques sur le Maroc, un autre pays du

Maghreb, qu'il affrontera au Mondial russe puisque les deux nations sont versées dans la même poule. L'Algérie va se présenter avec une équipe new-look, ce serait bien de se hisser au même niveau que ce qu'a fait la Tunisie contre le Portugal. Car mis à part le match nul 2-2, la Tunisie a quand même développé un football technique avec un jeu fait de vitesse. L'Algérie a besoin de se redonner confiance, un match contre le cham- pion d'Europe en titre ne peut lui faire que du bien. Cela peut nous ser- vir de tremplin à quelque chose d'in- téressant.

Le match se tiendra à l'heure de la rupture du jeûne, n'est-ce pas un handicap pour les Verts qui vont continuer de respecter le Ramadhan ?

Les conditions ont été établies par les deux fédérations, on n'en parle plus. Le plus important maintenant est que l'Algérie doit démontrer qu'el- le a une équipe. Je crois que c'est une bonne chose de rencontrer de grandes

équipes, malgré tout. Bien que le résultat de son dernier match contre la Tunisie ne reflète pas sa qualité glo- bale, le Portugal a vraiment une équi- pe intéressante.

En faisant 2-2, la Tunisie ne nous met-elle pas un peu la pression ?

Il ne faut surtout pas raisonner ainsi. Il s'agira de jouer son jeu comme on a l'habitude de le faire, c'est-à-dire en se portant vers l'avant avec beaucoup de vivacité et de tech- nique. Les Portugais ont les mêmes qualités, on peut donc s'attendre à un match technique où il y aura de l'in- tensité.

L'Algérie se présentera sans Mbolhi et Feghouli, le Portugal peut-être avec Ronaldo, ne risque-t-on pas de prendre plutôt une raclée ?

C'est au sélectionneur national et à son staff de préparer l'équipe en essayant de jouer avec ses points forts à elle, mais aussi avec les points faibles du Portugal, chaque équipe ayant des qualités et des défauts. Moi,

je dis encore une fois que c'est vrai- ment une bonne chose que l'Algérie affronte un grand d'Europe. Cela lui offre l'opportunité de montrer qu'on a un potentiel qui existe. Bon, il est vrai qu'il y aura des désistements, mais il faut savoir qu'il y en a toujours eu depuis quelque temps.

Cela ne vous inquiète donc pas outre mesure ?

L'Algérie a son équipe, son groupe, le sélectionneur a pris 23 joueurs, à eux de démontrer qu'ils ont des quali- tés pour être en équipe nationale.

Et comment faire contre le grand Cristiano Ronaldo ?

Je ne sais pas s'il va jouer. Avec tous les matches qu'il a faits, à 33 ans, il faut s'attendre à ce qu'il soit peut- être aligné une mi-temps, pas le match entier. C'est bien aussi d'affron- ter des stars, ça donne toujours des repères pour le sélectionneur. Le fait de se confronter au Portugal permet- tra de voir où en est cette équipe

H. D.

d'Algérie.

tra de voir où en est cette équipe H. D. d'Algérie. BeIN demande à la Fifa

BeIN

demande à la Fifa d'agir contre

le «piratage» saoudien

Le groupe beIN Media, basé au Qatar, a deman- dé à la Fifa de prendre des mesures juridiques fortes contre Arabsat, opérateur satellitaire dont l'Arabie Saoudite est le principal action- naire, en raison du "piratage" de ses pro- grammes à l'approche du Mondial 2018. En Arabie Saoudite, selon le groupe qatari, des policiers saoudiens confisquent des déco- deurs beIN dans des hôtels et des restau- rants avant la Coupe du monde. Et dans le même temps, via un décodeur pirate, des téléspecta- teurs peuvent accéder à une chaîne "beoutQ" qui détourne la marque "beIN" en la ridiculi- sant. Toujours selon beIN, ce phénomène a débuté en octobre 2017 et a pris de l'ampleur à travers tout le Moyen- Orient et l'Afrique du Nord, représentant un manque à gagner consi- dérable pour le groupe qatari et tous les déten- teurs de droits.

Compétition / PUB ANEP 816 224 du 30/05/2018
Compétition / PUB
ANEP 816 224 du 30/05/2018