Vous êtes sur la page 1sur 6

31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

LES DIFFERENTES METHODES POUR DETERMINER LE


COEFFICIENT DE REACTION D’UN SOL
contra int e appliquée
Par définition la raideur d’un sol est définie par : k 
déplacemen t

AFTES – Groupe de travail n°7


Texte des réflexions sur les méthodes usuelles de calcul du revêtement des souterrains

L’AFTES donne une valeur du module de réaction du sol pour des sections circulaires :
E
k
1     R
Avec :
- E : module d’Young (pour les sols fins retenir la valeur non drainée Eu )
-  : coefficient de poisson (pour les sols fins retenir la valeur non drainée u )
- R : rayon externe du tunnel

Applications : rigidité de liernes pour puits circulaires …

Fascicule 62 titre V – ANNEXE F3


Evaluation du module de réaction sous une fondation superficielle à partir des essais au
pressiomètre Ménard
(Tassement par la méthode pressiométrique – à partir d’essais en place)

Le tassement s’écrit :


 2  B
s  sc  sd  c  B  q  B0    d   q
9  Ec 9  Ed  B0 

1 B 2  B0  B
Pour un sol homogène Ec  E d  EM :  c   d  
k v 9  EM 
9  EM  B0 
Avec :
-  : coefficient rhéologique dépendant de la nature du sol (cf. tableau annexe C5)
- EM : module pressiométrique du sol
- B : largueur de la fondation
- B0 : largeur de référence, B0  0,60 m
-  c et  d : coefficient de forme donné par le tableau ci-dessous :
L/B cercle 1 2 3 5 20
c 1.00 1.10 1.20 1.30 1.40 1.50

Page 1/6
31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

d 1.00 1.12 1.53 1.78 2.14 2.65



1  B 2  B0  B
Pour un sol hétérogène :  c   d  
k v 9  Ec 
9  Ed  B0 
Avec :
- Ec et Ed les modules pressiométriques du sol correspondant respectivement à la
couche de terrain immédiatement sous la fondation et aux couches de terrains au-
delà.

Rq : Ce calcul s’applique essentiellement pour évaluer la raideur pour des efforts de longues durées
d’application. Pour des sollicitations de courtes durées d’application, on peut retenir : k i  2  k v
Applications : calcul de radier en fond de fouille (sans purge) …

RELATION AVEC LE MODULE DE WESTERGAARD


Essai de chargement à la plaque

Il est possible de relier le coefficient de réaction verticale k v d’une semelle et le module de Westergaard
kw :
 75
kv  kw  
4  cf B
Avec :
- B : largeur de la fondation en cm
- c f : coefficient de forme qui peut être déterminé par les tables de Giroud :
- Kw : module fourni directement par un essai à la plaque de Westergaard et
indirectement par l’essai à la dynaplaque fourni Ev1 et Ev2 qui peuvent être relié à kw via un
graphe donné en annexe et par l’essai LCPC, ou l’indice porteur CBR fourni in situ

Applications : calcul de radier sur plateforme (en surface) …

RECAPITULATIF :

Sur l’exemple ci-dessous :


E
Pour la partie voûtée utiliser : k 
1     R

Pour les piédroits et le radier utiliser :

E
kv 
 
c f  1  2  B
ou :


1  B 2  B0  B
 c   d  
k v 9  Ec 9  Ed  B0 

Page 2/6
31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

On préfèrera la 2ème formule pour les sols hétérogènes (multicouches)

Page 3/6
31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

Fascicule 62 titre V – ANNEXE F2


Evaluation du tassement d’une fondation profonde
(Tassement par la méthode d’élasticité – à partir d’essais de laboratoire)
1  2
Tassement immédiat : si  c f  B  q
E
E
D’où la formule suivante pour estimer le module de réaction : k v 

c f  1  2  B 
Avec :
- E : module d’Young (pour les sols fins retenir la valeur non drainée Eu )
-  : coefficient de poisson (pour les sols fins retenir la valeur non drainée u )
- B : largeur de la fondation
- c f : coefficient de forme qui peut être déterminé par les tables de Giroud :
L/B 1 2 3 5 10
Fondations rigides 0.88 1.21 1.42 1.72 2.18
Fondations bord 0.56 0.76 0.89 1.05 1.27
souple centre 1.12 1.53 1.78 2.10 2.58

Fascicule 62 titre V – ANNEXE C5


Modélisation du comportement transversal d’un élément de fondation profonde
(Tassement par la méthode pressiométrique – à partir d’essais en place)

Le module Kf est calculé par la formule suivante :

12.EM 12.EM
kf   Pour : B  B0 et kf  Pour : B  B0 :
 2,65  
4 B0  B 4 
   2,65     30
30 B  B0 
Avec :
- EM : module pressiométrique du sol
- B : diamètre du pieu
- B0 : largeur de référence, B0  0,60 m
-  : coefficient rhéologique dépendant de la nature du sol donné par le tableau ci-
dessous :
Type Tourbe Argile Limon Sable Grave
 EM/pl  EM/pl  EM/pl  EM/pl 
Surconsolidé - >16 1 >14 2/3 >12 1/2 >10 1/3
Normalement consolidé 1 9-16 2/3 8-14 1/2 7-12 1/3 6-10 1/4
Sous-consolidé altéré et
- 7-9 1/2 5-8 1/2 5-7 1/3 -
remanié ou lâche

Rq : Ce calcul s’applique essentiellement pour évaluer la raideur pour des efforts de longues durées
d’application. Pour des sollicitations de longues durées d’application, on peut retenir : kv  1  ki
2
Page 4/6
31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

Rappel module drainé et non drainé :

 Le module drainé ( E, Eu ) définit le rapport entre contrainte et déformation lorsque la


durée des charges est suffisamment brève, eu égard à la perméabilité des sols et aux
conditions de drainage, de sorte que le phénomène de consolidation n’ait pas le temps
de s’établir.

 Le module d’élasticité drainé ( E' ) est utilisé lorsque les charges ont une durée
d’application suffisante pour que la consolidation ait le temps de se réaliser
entièrement. Dans les sols très perméables, le module E’ s’applique aussi pour les
chargements de courte durée.

Relation entre les modules de déformations

Quelques incohérences apparaissent dans la littérature, les relations entre les modules de déformations
ne sont pas toujours clairement établies.

Notations :
Module d’Young (= module de déformation ou d’élasticité linéaire) : E
Module pressiométrique : EM
Module oedométrique : E oed

Ci-dessous celles proposées par l’ouvrage de Georges FILLIAT – La pratique des sols et fondations :

E
Eoed
Eoed 
1   E
 1  1  2  M
Le module E peut être calculé à long terme et à court terme
E  ECT et E LT  ECT / 1,5

D’autres proposées par l’école polytechnique de Lausanne :

Page 5/6
31 mars 2011 – Indice A

Rédigé par : K. BERTRAND – A. COSSON


Vérifié par : S. SAMSON

Groupe Géotechnique & Structures


F I C H E T E C H N I Q U E N ° 0 2

Page 6/6